Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04392
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-14-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04392

Full Text




O


Diluit.TEUR IMIPRIMIER
CImoent IMA QLOI
Bols-VERNA
1358, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N'242
LE NUMERO C0 CENTIMES


)


U)W


06meANNIE N- 6024 POR f-AU-PRINCE ( HAITI) LUNDI 14 FIVRIER 1927

'C, ~"---'-r- -* -- --- .... .... .. . .- . .. .. .... .--_ ._-- __n -


Ull*rU DE TOUT..,


La Reforme du Calendrier
ii *----^^ -------

Vous avql reinarqu6 q ue on placcrait le joutr suppl6-
notre caleldrier presence de, menlaire a la veille du ler
fAcheuses irr6guluriles. Ou, si Juillit. L'avantage, nous dit-
vous ne I'avez pas remarque, on, est qu'on obliendrait une
el I bien, 6coutez: alternance beaucoup plus sy.
D'abord, les moist sont ine- mtirique des divers imois.
gaux: il y en a de 31 jours; il Mais nous aurions chaque ani-
y en a de30 jours; ii y en a nce un niois de D6cembre de
un de 28 jours, qui en a quel- 3- jours et, totis les quatle
quefois 29. Ensuite,les trinies- ans, un mois de juillet de 32
tries sent, eux aussi, inigaux: jouis.
le premier trimestre, dans les Deuxicme sysltme: Les Irois
anniees iorniales, ne complex premiers tri ieslres seraietll
pas 90 jours, le deuxieme e;i toujours gauxet invariables:
compete 91, le troisieine et le its seraieniconmm dans le sys-
quatrieme en competent 92. ti'me ci-dessus 30, 30 et 31
Lnfin, I'alternance est bizarre- jours soil 91 jours. Le tjina-
Inent reglee entire les mois trieme Iri mestre compren-
Ieags et es mnois courts: c'est drait, come actuellemenil 92
ainsi que juillet et aott, de- jours, a raisou de 30 jours en
cembre et janvier, se succe- Octobre, 31 jours en novelm-
dent sans intervalle avec 31 bre, 31 jours en d6cembre.
jours chacun. Dans les annies hissextiles,
Vous me direz qu'il y a des on placerait le 36( 6jour A la
choses bien plus gC nantes in de D6cenmbre, qui, excep-
dans la vie et que ce manque tionnellement, compterait 32
de sym6trie ne vous cause au- jours. Ainsi, on obliendrait la
can tournament. En quoi, vous meme alternative rylhmique
avez parfaitement raison.Mais que dans le premier systemie,
il parait qu'il y a des gens qui mais, sauf les annees liissex-
se plaignent el protestent. 11 y tiles, on n'aurait pas de mois
a, par example, les statisli- de 3 jours.
ques. 11 y a aussi les commer- II parait que le deuxieme
ttetset les financiees. Uls de- syst6l e est celui qui a le plus
claret que leurs competes ou de chancec e de exporterr: il
leurs tableaux de recensement donnerait presque entire sa-
eotot faussfs, et que notani- tisfaction aux comptables et
meit soat irnexacts totis les aux statistitiens et ne boule-
calcils de salaires, de pen verstrait pas trop nos hubitu-
sions, de loyers, d'int&rets, des. L'Assemblce de Geneve
qui oat une base mensuelle decidera...
ou trimestrielle. Elle d6cidera aussi, annon-
Leur plainte e s t monte ce-t-on, s'il ne convient pas,
jusqu A la Socikt6 des Nations par la mdme occasion, de fixer
parfaitement : la SocitTri la fte de PAques, qui a l'habi-
DES NATIONS qui a jug6 leur tude de bouger. D'accord avec
reclamation fondde et a nom- les autorites religieuses de
m6 une commission, charge Rome,de Londreset d'Athenes,
de refo rier le calendrier. la "ommnission proposedetixer
Cette comiimission comprend ( Iques de faqon permanent
d'ailleurs les nons des savants (a u Dinianche su iva iIt le
les pisp ilkistres d'Europe et deuxi6me samedi d'Avril . La
des represenlants de-toules date varierait bien encore un
les grande religions. Elle a peu, mais pas dans les prc-
men6 une vasle enqukte et fi- portions actuelles oul la miobi-
nalement s'est arre6le i deux lit& de la fete s'6tend du 22
lystames, entire lesquels la Mars au 25 Avril.
-Societ6 des Nations elle-m6nme Verrons-nous les peuples de
sera appelt e A cioisir. la terre,qui ne s entendent pas
I remlier sysleine: Les qualre sur grand'chose,arriver a s'en-
trimestres seraient egalises a tendre str la r6forme du ca-
91 Jours, test-h-dire que cha- lendrier? e t-.tre bien. I1 ne
cuu aurait unitfobirtaiiwa des nous restera plus alors qu'a
mois de 30,30 et 31 jours. Cela souhaiter que le beau temps,
limit au total 364 jouis, ct on pour la pelreire quinzaine
placerait le jour qul manque d 'Avril ct qu'a esp rer qcue le
le 365 iour -- i la veille 32 Decembre, les ann6es bis-
du 1'Janvier.)Dans les ann6es sextiles, no us reservera de
bissextiles, cit il y a 366 jouls, belles etrcnnes...


LEA

Carnavals
Des gens evidcmmicnl mal in-
tentionn6s prennent un siiigu-
lier laisir A rpandre le bruit
tte le-gros peupfe des faubourgs
de Port-au-Prince ne sera pas
admits A prendre part aux fetes
du carnival, que I'acc6s des rues
dWr"taces publiqes sera in-
terdit aux bandes, les talnbours
prohibis et tutti quanti.
Sons prism A ce sujet, des
re ments aupr6s du Co
mi~ rganisalion des flIes du
Catuav I et nous d6sirons, une
fois pour toutes, nettement 6ta-
bli qve ce ce sent IA qae de
fauses rumeurs. Pendant les
trois Joure-Gras, n'importe qui
Pourra librement prendre ses
bats sur la voie publique, l.s
bandes aussi bien que les part
culiers, ce qui sera rigoureuse-
ment reprimn ce sont les tr-
vesti indCcents, les danses li-
cencieses, les propos obsccnes
sujto A porter atteinte A la mo-
r?'~ pitftlqe et l 1':lucatiorde


la jeunesse. Hlornis cela, tout le
miounde peut el doit se preparer
a vivre gaiement ces trois ours
de tolie gtnerale.


Le nouveau Chancellor
et le nouveau Consul
G6n6ral do la R6publl-
quo Doninlcaino
& Pert-au-Prince


Nous avolis eu le plaisir de
recevoir, la semalae derniere, en
nos Burease l'aiaible visit de
MM. Alfredo Rolm et Leandro
orales, recem~.l.l nomin's
uluincelierde-la nation dooml-
nicaine et Consul g6niral de la
Republique Dominicaine a Port-
au-Princi. Les euveaux Agents
dipiomlalig9t Consultire do
laJepublique veisine nous ont
palle ea terms tr4s logieux do
notre Pays ltoot ils nous ont as-
sur tAire de sinceres amis.
Nowm l~c rnouvelons nos
vctt- les plus s5bares. 4
^"" *

Nouveau Magasin




E'

D'articlcs divers


0N


THOUVERl\ a I'ancienne miaison, angle des
rues Courbe el Iou aiincicniiiennement occuiipl
par la Royal Iaink ol'(: Cilada, (des articles nou-
velleinent arriiveslti's originaux, ril)poldant A
tous les gouls cl i des p)rix si rtd'uils q(u'ils
'admelen uiit line coicui rence.


De nonmbreiix articles on listiiinguera surtout.
Impermnables anglais Tlapis Chiiiises
I'ailles d('ltile (poi.r holilmm s et eiitniins
.Jarrelieres Ilrelclles (Ceililionsls
Chausseltes fines (Cisqutcl es de voyageC
Chapeanx line i)our homiiiles ct pIour ciianilts
Couvre-lits en soic pour Maringes, Nouvea ii's
dcriier cri


V. SIANO & Co.


Une rafle
)DE
4a carreaux de terre
-
Nous avous eu sous les ycux
I'un des billets te la ratle le
42 carreaux de terre qu'ont orga-
nisee MM. Luc Dorsinville,
Josias Amboise et Henri Ga-
teau.
Cetle rafle constituc un
placement avantageux pour
le petit commerant, l'ouvrier
et I'agriculteur qui moyennant

2 Gourdes
peuvent gagner de la belle et
bonne terre dans la Commune
de I'Ar'cahaie.
On defense avec tant de
tacililt 2 gourdes que ce n'cst
pas s'exposer i une perle que
de les placer dans la ratle des
42 carreaux de terre. Au coln-
traire !On se donne la chance
de BASER sa vie sur le vrai
capital qui est la terre.
A noter due les gagnants
obtiendront es tires de la
propriete, sans aucun Irais de
transmission et d'enregistre-
men',.
Les billets sonl en vente chez
Frederick Gaetjens, Enuma
nuel Lajoi, Caf6 St Louis (Iii
Ieti-Four, Librairie Benoit
Casseus, Aux Armes de Paris,
Ca6t Josias Amboise-


La Police
et les balls publics
O.- --- -- --
A la suite de dIsortdre et de
lapage nocturne provoqu, aprts
boire, par des particuliers dans
des ltablissements de la rue
Aninricaine oil out lieu, le soir,
des bals publics, ces 6tablisse-
nlents out tc6 ferm6s pIar la Po-
lices. Plus de musique et la rue
esi silencieuse comine u cimne-
tie.ire.
Cependant puisque ceux qui
troublaient I'ordre dans ces bals
ont eti alppr6liend6s et mis a Ia
'raison, nous ne voyons poinl
trop pourquoi il est necessaire
d'interdire ces reunions oi Ie
populo troupe J s'amuser salns
Ipo'ler prijuldice a )lersonnc. I,e
pllus usle. A n ol e avis, serait
de lesser fionclionner ces la-
blissCeentis toul en y pli:qintl un
on d(ux agctlts cllarg's de rap-
peler iiinmidialement i I'ordre
tout individu (jui voud(irait
iprovoqucr IC tIrouble et le d(-
sordre,


M URICEl ETINNE falls
Angle des Rues du Magasma de
'Etal at t des Fronis-lorls
Forrres de chapeaux, der
niere mode.
Plarluimeries de toutes mar.
(iies Houbligant, I'iverl, etc.
otomptoir de micrceric.
Chapeau pour eCiifnls, hiom
mes et dames.
Articles Ics plus lines A la
porlte de toules ICs )bourse.


Lettre do France


La Maison

de Moliere

La Poliliquc y regne aujour
d'hui en nialtiesse, I'Art el les
merites passant au second plan.
Seuls sont i amiis at societariat
ceux (llil pcuvent se Iprvahloir
d'uiie alliance au Parlemient ou
dlans un niinislere. i'resnay, un
des nimilleurs jeunes plremiers,
sinon, le uit ileui'r, quite la co-
ii6die parce quie Madamnie Thoim-
sen, illusire imicolnue, voil soni
engagement renouvelvt... Oui...
Iais Madame Thomsen est la
leitiimie d'un haul perslonage de
la i lpuibliquc... et c'est elle qui
fit decorer A'lex:llre. soci6taire
tout puissant au cotilit... Quand(
ce I'est pas la politique qui pi'r-
le: cc sonl Ies liaisons lentre Mr
le Soci'taire et Melle. la Pen
sionnaire... La Tradition et les
bonnes iirurs se perdenl dans
cette Milison du Verbe ( ... el
verluin caro I'actum est...) .ladis,
dans les couloirs de la Conidtie,
de Max ne pidn6trait jalniak I
chapeau sur la tete et quaind
par' hasard, quelque jeune pe:i-
siolinair'e se )erniellait de d re
seulcimleinl ut ;A'i un caiaraide
dIe NLax, courroul6, se retour-
nail et tie sa voix sonore de tra-
gfdien lui disait:
S\Monsieur, vous inisultezx Mo-
li ,' *e".
Aujou;'d'hui, le mot de Cain.
bronne v r isoiine a lous les
6clios I
t
I.'un des dernmers gardens de
la Tradition ful encore, dans sa
lmodeste sphere, le c lebre le-
clerc, fiddle portier de la Conmi-
die Franl'aise pour (Lqui un Doyen
Retail uin dieu Solaire rayonnant
au milieu du zodiaque des au-
fres socielaires. Pendanl plus de
5( ans lLeclerc resta chcz Mo-
liire, ne s'I6ant albsentl qu'une
seule fois, en 1870, pour s'en
aller Al i isch often charger
avec les immnortels cuirassiers
de la brigade Michel. Que de
souve'iiirs, que d'anecdoles il
coljil d(e tous ces giants de
la pien-e' fiinqaise de ce fin
tdu dernier siecle qui s'altar-
daicnt souvent, le soir, il discu-
ter et coaveisr dans sa loge.
C'ed en me relatant certaines
allcdoteLs qju'un jour Leclerc en
vi it A nie parlor d'un Hal'tien
do.tl I l iaele culture lit'!raire
et le p.risianisine raffini out
plus sci'vi le bon renoiii de son
pays que tout un quarteron de
Iniuiistres i)lenipolentia ires.
', Vous voyez ce petit canal)6,
IA-lbas au c)in de la cheminee -,
me disait Lcclerc, c'est IA que
Mr Dumas fils s'asseyait parlois
pour causer avec son ami d'lHati
Mr Eugene Poulle ).
( Quel lionime charmant que
Mr Poulle! mnais ii doit avoir
laiss6 de nolnbreux parents en
France car presque toutes les
lois qu'il enlrait ici, il ltait ac-
comIpagnm d'uue jeune et jolie
fenine, rareInenlt la meme,
et, Je monocle conqubrant, le
sourire mlalicieux, il di sait inva-
riablemeni : u Mon brave Le-
clerc, c'est ma nice I.......


O U vontuils si presses? Uls
rn'y vont pus, ils y cou.
e'nt, nais ou dhone.., oi vou
icz voils que ca soil; si ce n'es
chez PAUL E. AUX I LA, let
malKasin si hIien pourvu et oiu
le personnel est si poli qu'on
I I eine La y sortir.

Dr R. harmant


MWdcie gi craIle
I'Pe-de-Chose -- Avenue N
N, 729.
Maison de Madanic Charles
Desravines.
Coins" l:ations: 7 a 9 a. il.
3 L A .)5 p. i.


Sire Ii,,






... a cu, hier, un an. Oui, un
an. 13 Fvrier 1926-13 FeS
vrier 1927, que, chaque jour,
large ouvert, ecarquille, scru-
lant tons les points de I'horizor,
il voit tout et laisse lire dans ses
regards les mille elites choses
qui ferment la vie de la rue. Pa-
reil A ces nobles spadassins qui,
jadis, couraient months et vaux
pour redresser les torts et ri-
colnpenser la verlu, chaque
jour, inlassablement, il adresse
A celui-lh un blon regard, lors-
utile son gesle iniarite d'ltrie otue,
il toise celui-ci ati l qu'il ne re.
cotnllitc'e pas, lorsqu'il a coim-
mins unii d ccs petits I)cli)'s qiti
se pardtonnent certainly enlt,
inais, qu'on a tort de recoinien
ceir.
*
...voit, presque chaque soir,
A la rue des C(sars, un group
de jeunes gens qui se rtunis-
sent dans une liaison de faniille
el qui font de la imuIisique. Les
iis jouent du violon, les autres
du piano et c'est, pendant toutt
la soirbe, un agr6able concert
el les passants s'arretent pour
ecouler cette belle nusique qui
s'exhale des instruments. Ce
sont l te bieu belles et char-
mantes coutumes d'antan.
*
... a vu, sainedi vers 2 heures
un mendiant qui deiatndiait
I'auimn4e, A un dandy. L'autre
mit la main A son gousset et lui
lendant iin billet d'un dollar,
lul dit:
lendez-moi la monnaie,
4 1 2.
Le niendiant no se Iroubla
point pour si pleu, lentelient,
avec d'infinies precautions ii d-
plia un inouchoir et, inmpertu-
llablemnent il remitu au gentle-
man la mnolnnaite d sa lpice.


Choses

Cubaines


Molnsieur le D)eput (Gonzalez
Ilcauville, repr6senlant ide la
11ivane, a Iormiiul6 une plainto
il I Section cl I ninelle du Trif
built Supreme centre le Secr'-
laire d'Elat de I'Initrieur, Mr
Rogerio Sazayas Bazan pour
usurpation de tonction et intrac-
lion au code postal.
Cette plainte est molivee par
suite de instruction du Minis-
Ire de I'ltbrieur a I'Adminis-
trateur des Postes de la Havane
lui enjoignant de ne pas exp&.
dier dans les cinq autres pro-
vinces de Cuba le uuinuro du
I Il:.tALI)O du 5 Janvier.
Le Docleur Jose Pajes tide Pe-
dro, avocat de M. Beauville, a
rmclane 10.000) dollars tie doi-
inages iiitcrcts.
I
oesure d'ordre public
,_~----~
Depuis quatre ou cinq jourP,
les agents de la Force publiqte
tent un contr6le minutieux (ie
ceux qui porte une rrme sars
autorisalion de la Police. Et
tous rasoirs, couteaux, poi.
gnlards, trouves en possession
d'individus toujours prits A em-
lllover ces instruments A un


usage different de celui auquel
ils south naturellement destines,
sent conflsqu4s.
Excellente measure qui a pour
but de prdvenir les rixes sou-
vent sanglantes qui se produi
sent un peu trop frRquemnin
ces jours-ci, la Cpitajle;
?A *e


II taut inmlle ensembIlehi justice
t. Ia ler, et pour cela, laire que ce
qui esl just soit fort el que ce qui
est fort sil jusle.


Compagnie Generale


Trnsa tian tiq ue
Arriv6e du De La Salle et du Macoris

Le steamer a DE LA SA.i.E i apiialchenment r6serv
pour la clienteled'Ha.ti,cst attend a Port-au Prince
.41M Avrtil 1927.
"'tl7repartira le mime jour pour Cap laitien et le HA-
vre directement.
Ce navire rapid ct c ;nforlablW, offer I'occasion
d'accomplir la traverse ('It douz- joaurs.
Le steamer ( MACOHIS ) q(pittera I'ort-a.i-Prince i
28 Avril Ai destination du Havre via lea po Is du Nord,
Puerto-Plata et San-Juan.
A I arrive de ces paquebots au HlAvre les passagers
trouveront i quai un train special les menant directed
ment a Paris.
Port-au-Prince, Il 18 Tanvier 1927.
E. ROBELIN & Co, AGENTS


I --- -









LE MATIN- 14 l:urier:1927
'-"; L'-- --=.- i|-


A propos de la petition
des Commergants
des Cayes
-

I Ie lellre de Mi. Foui'ire

I.es Cayes, le 10 Fevrier 1927
Monsieur Ernest G. Chauvct,
birecteur-G&rant du Journal
u Le Nouvelliste ,
Port-au-Prince,
Cher Monsieur Chauvet,
L'idition du mardi 8 Flvrier
courant de votre Quotidicn, enl
faisant la relation de la visit
qu eut A taire a vos bureau la
delegation du commerce caycn
a certaineinent exagri6 les pa-
roles qui ont etd prononces A
celte occasion.
11 n'a 6e quoilon, durant 1'en-
tretien qui a eu lieu entire vous
et les d&l1gu0s, que ldes tils in-
voqu(s dans la petition adriessse
au (Gouvernnement, et auxquels
le Commerce des Cayes alliibuc
le marasine des atf'iires dans la
capital du SuId.
La question du Tanil cl de 1'&-
migration n'a pas e u\nisagec
ni discutte.
11 strait, sans double, laculla
tifaui nogoce cayen d'expriimer
ses dolanlces sur ces deux liness
tions, notammniin sur celle du
Tarif douAnier, comniei cela a 6ti
acconmpli dans d'autres points
de la lnipublique, et le Conscil-
ler Financier a qui ii faut ren-
dre cette justice et cet homninge
qu'il enlend avec courtoisie et
bicnveillance routes les conimnu-
nications qui lui arrivent au su-
jet des services relevant de lui,
ne nianqucrait pas de doiner
l'assurance que les plaintes for-
inul6es, les anmliorations pro-
posCes, seraient exaninees en
vue d'une solution; mais j'avoue
que ni devantlui ni devant Son
Excellence le President de la
iepublique ni aux bureau du
Nouvel iste) oil lecture de la
petition a 6tW donnce, il n'a 6t6
fait mention du Tarif et de I'6-
mligration connme causes du na-
laise financier don't sout're la
Ville des Cayes.
r Pour l'dification du public,
je vous prie d'avoir la bonte de
publier cette petite lectification
dans votre Quotidien et, avec
mes remeriei ents anticipCs
vous pr6sente, Chier Monsieul
Chauvet, mes salutations dis-
tinguCes.
S. A. FOUGIR(; E.


Les boy-scouts de
St. Cloud d6fllent..
Samedi matin, vers 11 heure
la rue Amiricaine avail une anm
mation inaccoutunlue, les l)(oy
scouts de St. Cloud, en uunifor
me, drapeau en tle., tlefilliel
Nous avons adniir la ICtenui
4'allure nuarliale ties boys qui
iirriv6s devanlt les bureaux di
M.\vrN saluirent le drapeau hai
tien qui claquait ticl'entcit a
\vent.
Nous lWlicitons vivement St
'Cloud pour sa boonne initiative\
(endanrllti r eldre loite, virile
'itLoureuicSe notre .eICuiesse c
Ilous I'clsgageors *; jloursuiv\'
Bans failblcsse celte (iVlre edu
cative 6nineinmenl national.


LES CcEURS-UNIS
Le Comitl d'organisation tlet
tetes et des rafles qui out liet
chaque moish la loge les C(eulr
Unis et don't le bindlice es emni-
ploye A la reconstruction tdll
temple de cette loge a lr aiuisi
inodilie : R. Leveque, Ve bral)lh
de la loge, president, Josehli
Poujol. secretaire elt Josia Am-
broise, membre.
Ce Comit dpense ulie b,11h
cetivite pur ener a reconstne ui ,
cette annee, la reconslruclioin


d la loge.

Nouvel
g6tel-Restaurant
A l'ancien local occul)p pal; I:
(. D. R., rue des Miracles, vien'
d'6tre ouvert un H6(el-leI'dan
rant don't M. Guillermo Pujo!
Est le directeur.
* C'est un ablissement serieux
Oil les clients trouveront l'ac-
cneil le plus aimable et un ser-
vice de tout praiier orldre.


Nouv


dlles

de Paris


UN BON COISEIL I
ALorsque qucl(U'Un ilt'sullt.
niCprise d' aboid I lInsultllc, s ii
la renou\elle, hausse Ionu im'
pris i l'insultceur.
-I !


Par cable fraiiais
PARIS La derniiere revolu-
tioin i au ortuigal l est lerminiiie,
(lit un ti'l'gl'lgranim du mninisire
des Allaires etraingeres, recu par
le rcprelsentacint di plomatique por
tugais de Paris. I.es rI'volulion-
ninilres de Lisonine se sont ren-
dus hici soir apres avoir 6t6 bat
tus dans tous les quarliers et
ceux qui s'liaient barricade s
dans 'arsenal se sont enfuis. Le
croiseur (( (Carvalhao Araujo >)
qui s'lait joint aux rebelles hier
a 6t r6duit au silence par les
batteries etablies sur la c6te.
L'equiplage a arbor, le dralpeLu
blanc et s'est rifugit sur uin ba-
teau allemand.
LIS()ONNE-En'viron 30)0 per
soinnes out elte luies au course de
l'inisurrection de Lisbonne ; la
rivolle s'est tertllinee hier soilr
apries une lultte de 36i hures
lorsquc I'arlillerice du gouverine-
mnent a ii aii ssi itllogcri les re-
belles de tiur position lforltilie
tdans I'arslnal de lamaiarine. t'I
grand 1oiiitio)bre de perisoiiles o11
tCl bless6es. Parmi les lutes se
trouvait le colonel IMendes Rcis,
chef des r6volutionnaires.


Les Grandes Puissan-
ces et la Chine
IhWlarations de M. Briaud
el de M.. Lhanbrhrlain
Par cable franclais
PAIIS- lIt)pondatl al M. Ca-
cliin, M. lrhiand ;i dl'cl:e. la
(:lmain)br que la France conti-
nueraL 'i conserver vis-at-vis de
I1; (Cliine uii(' altitude d'CXI)eca-
live et dtie slrice ncultralite. El le
ice s'ollpposera janmis ai aspira
tions lhgiliims cliiioises d'ild&-
pliedanccle et ,sp1"re (iue la Cli-
ine continuliera l protlger les vies
ct les propri'its des t'raniais.
M. liuialid a conclu en disanti
( Ie la France a pris sculeincnt
( es lmesures de police qui sulli-
roint largeiicenlt.
ONI)IIES Sir Austin (:ham
berlin a dc'clari A la CIhallmbre
des Cottniluiues aiijoiurd'l l i que
les negocialions qui avaicent ti
reprises coilre I liac lrg d'All'aui-
res 0. Mailey el It' i e inistre t'al
tolnnis des Alt'aires trollngil-Cees
llank0ou \avaienlt eu pour r'sul-
tlt till accord ail suiet de Ii con
cess;ionl aiigl:isc (!e cclle vill
.--- :o ---
ouvelle rise iluinislriclle :r, t hili.
SAN'TIAGO i)1) (.lill.l I.
a'i lnietcl t ii l 1 i sa -
Inission Silr Inll (dlii:tilde dl t I>-
lonel lHanez,minislre de la gir'l
re, qui reclame la constitulioni
'lin golivernelietiil Itorl pour
collnil);le10 IC (tl)'l(o )Cl)ncnt dn
olchevisii ami Chili.L. coloidl
.1 ,)hi.'I I'V 1t," Il lri 'idi iit t 'ilii-
iet ,i ( i6illissionner eln \oVclll-
Ibrc derni r ,lor |li'i l pri ( '-
lecnse de I l'irnine' contitir;' s itt,' -
ques dc cdcrltains dt6puts.


Par cable l'rainqais
PAIIS Le conseil de cabi
net a t')lnlmeint'"e Ia dliscussioii
d(u Iproijet Siarrailt de rlorliiei
electorile. A I'issue du conseil,
M. Sarraul a d6clhr6 qu(e la dis-
cussion a ete courtoise, cordial
ct serrice.
Le Sn;lt a Iratifie par 271)
voix centre line la convention
de Washington conceriiant la
journey de huit heures.
- (le I leraltldClare (qu'il serail
forlciient question de la partici
nation de 1'Angleterre et de I'lta
lie aux conversations Ide Paris
au suiel de Tanger et qu'elle eni
trainerail celle des Etals U'nis.

Les aviateurs du raid
panam6ricain
sont f6t6s au P6rou
lPar cble franqais
.AIEI'MAP'IA ( Perou ) Ies
avialetius (lu raid pa nairicain
ont laisse leurs lap)pa'rcils el otn
pris le traiin pour la Paz o( ils
v'ont reindre visilc an president
Siles. Ils sont arrives iier imaliti
i Arequipa oil ils ont i61 recus
)ar Ic nliiire t (lie i delgation Iqui
cur a fail visitor la ville. Is out
)i'is partly ai uine reeptiionl ei Ieur
ionntiur organisse par un des
clubs.


FIN DE LA

La sedition

militairc au

Poritugal


"ou ETRE EPATANT !170o
S' AMUSER Ia Sooiati doe I
FU^ ERGEAit FRAN CASE
6 t5 FAID. SAINT-DENIS, IPARIS (10
i ,~' l-u cl.tr, 1' NOUVEL ALBUM
S *d- er'S H arrC omefrn cvureA crislaliqu
~QUO! 114 ROtS
I ar l L'el,I'ihy4.tu, Amuelmlnt( def 1iJUIl
rfi,. 1.'.I /, '. ; ,* 1 I a 1,.t''le wilh I'roios gr .i.. A'I Ld
,ilre.blavli. l e im.- t.4, i, rt c t I tc l { r llll IIollrsd8ftr det t o
,l-r H cPlllriK-nu st1i'l. TOlUTlS LS DA*IsrF
)"f'.ndr_ ?re Iil.rt IIt ;. TIi a rr, llAti inoliIl 'alllln rtoi .
Chan.ons ot Mo ,nlnau.I, Pwices do Thebtreo.
icardeons, Harmonic.:t, fHutls. Mlthledep apprndr eOul.
C'BAVITl, CUIILLON. PAISsIUE 1I VATr, DICOLATLPoi


Qu'il noun plaise do le svoir ou pa, il et
absolument vrai qu'apr-s lea 80 arn le corps
human commence A vieillir, d6teriorer et perdre
la resistance au ravage que la nature impose.
Que font lee personnel prudentes et prevoy-
antes? -Elles fortifient 'organisme avant que le
premier signed d2 depression apIaraiase. Le sang
eat un fluide vitale qui determine le degr6 de
vigueur, et le fer dans le sang (indiqu6 par tI
niombre de globules rouges) A son tour determine
la quality( du mnme en elements vivifiants. La
r, .ri ~n 0, f, r dar.s le sang diminue avec
'(' u. n&T ,*; nfiatur, 1i' la vie active.
I', : in'si prudI .. d'( mploycr le Fer Nux..te
;-iw:r u'n at1is, trois ul (luatre fois par an. 11
:Alin.ete le sang et alIorte une nouvelle rew. ve
dra force A tout l'organisme. 11 content du fer
-7g:riin:' come le fer nature du sanK hum.in,
uq.u,,l ii i'a.- .!iei'. facilement e:l combinai on


Pour la paix

dlu monde
I'n ilessl, e111, h Prsidenl des Eltas-
I i tslk fill!l ,,lel rre ,a I; l Franll, ,
A I'llalic el ;al Jipon
WASIIN(,TI()N )ans un
message i' li (;rande Hreitlae,,
la Fr:nicc, IItalie et le .lapon, le
president Coolidge sulggre I-A
cOs I)uissaIinces (iu'elles t'donnent
a ieuis I)6Ilcguts | Il co(iniis-
sio ii l)I p'laloirei d (l sarlme-
ci eni ( ienllve tous 1po)%voirs
oiour negocier et conclude La ulne
date ral)prochde uni accord co: -
cernail la limitation des arlne-
inenls.Le micessiage dii I)isidcent
qui a i't lu aujou[rd'hui n el oll-
gl'rs p'opl)ose tll accord i coili)lt"-
tant le traild naval tie Washing
ton al sujet de toules Ies eCaltgo
ries de navires qui n'ont pits '
pr6vuss (I.is le dit traiie.

10 millions de dollars
pour la protection
du males
\WA.SHING(TON Le prt'sidentc
Coolidigea de lilind atujourd' hui
aui C(nigi'ls uii cr'l diti sutl)pii61ie
aired de $ 10 niilliouns poi)r coni-
)alltre I'insecle qii atliqtle le
Iniis. Lai p'rop)ositlion de loi Par-
nell i pour aitiloriser ce c 'redit a
dtlji 616 apllq)rouve ,par le coni-
glres ; celte somm( sera Cempl)o-
\vc dans lune callmaglne pour le
trailtementl d la paille et du
chatile planss la zon (e la cul-
lure (i lu iais,elle servirLa aussi Ai
faire I'acquisitlion de machines
Ique Its pa;ysaIs ne pouirraient
pas acheler tans 'etal ordinaire
des chooses.


-- doit etre applpt iee
surla peau encore ,uille.
apris les ablutions
Exempte de tout corps qras, ellesedilue
au contact deleau etuni~ger massagesuftit
ila fire peneLrer dans les pores dela peau
Sceher alors etvelouteravecla Poudn..prman .
Parl'emploi rationnel dela Creme4~Amon
vous eviterez tout aspect brilliant A votre
visage ,t cronscrverez Avotre teint
Ia frniclieur de lajeunesse.


- _S ^ -- -. --i III_


Une coutume

dangereuse
( El Cable ) de San-Juanl de la
A\Mt!iltilt na signal :
I.es gens qui voya.gcenl i Port-
au-Plrnce sc plaignieut d'une
coutumie lhaitienue (liii pcul oc-
casionner, aou momLent otil on s'y'
attend le moitns, un grand ianl-
tieur par sci: e de I'excutioin de
c'itti' l i lS rivaix at Mo -:i-
(C:il)i, ol p 1ose 'ces ;iin ls dlotI
les nlI&ches sont laissLcs aut
Sole l iendaiit loileltelnips suir Ia
Voi' publique, exl)osant aiinsi les
voyageurs i un danger imimi-
nenit.
Cette coultlme est tries dange-
reuse ct nous lions nos coil-
Iriers hIeIitins de s'v interesser
alin de l.i laire cesser.


BOITE AUX


LETTRES


Lascahobas, le 2 Fevrier 1927
Au
)i recteur ilu Jou rnal
Kt IA' Matin )

Mr le I)irectIctlr,
C est pour inol()s ii devoir
imllpeicuix (de reindrc inI lnl)it-
vel hl()oml ii gI.' :i (a() :o sil 'oni-
111111 l dIe L;isc:lih il is (ui, (de-
I)lis s 1l i iiislal:.tlion, s'est si-
gnleii& .., I':i!l t ionl de l p !)()o iil-
lhilion l (|ii I'a ll'olii)i'e de Fes
lienveill\ c iillts siltl!ag.es. (i'ce
stii'l t u I' 'ne'r'gic du MN:gits-
tal .IIh. G(iiitmc ii. les ;innilest
tcolilntiliales ot rclatl des
fails tligeso d'iloye. N'vus l;ii-
sons allusion() .i r')or' inis'i-
tioln miAlho liqti dII s.'rviccde


Sye g le glycerohosphato t matrwim g
Inpgedienta fort ilants. IAr For tf-M.
eommand6 par lea autoritis mEdial- prci.j
ment pour enrichir le sang et tonifer is mgtam
nerveux. I onstitue, par conaequent
un excellent mdicamentde prcau
tion pour consorver l'organinne fort
et vigoureux. En venta dana touted
lea bonnes pharmacies.

La demande pour le Fer Nuxlat a
6t0 si grande et immediate que nou
navons pas eu le temps de preparer
des 6tiquettep pour ce payM. Par
consequent (-. teniporelhn-.ent nous
userons le flia .1 Espagnol que nous
reproduisons droite. Vous trout.
verez damebaquo acon de austruo.
tions complete en FrautCais.


^------W-------^M
II .p "Barto Il


PHOSPHATINE

FALIERES
Le meilleur aliment desEnfants
depule I'Age de 7 & 8 molt
et pendant Ia orolssanoe
FAtILIT LA DlUTITIOI IlRTIFil Ul
RKeommamnd ax MrJ AMr
qui nountrrint
ofaux Convalescents.
SE TROUVE PARTOUT
0. Rue do I* Tohto ll




Foot-hb(ll
Voici le calendrier qui a i'6
arrt~M par I'U. S. S. 11. pour 'e
Chamlpionnat nlutional de too'-
lbill de Pireiniire cat6gorie 1927-
1)28:
2(1 FLvrier : 'Tennis Athletic
(Clu.b et Velox Sportlif Ilailien.
6 M.irs : Luion Sportive HiYi-
tienile el Violette Allilcic Club.
13 Mias: .lcuiese Sp)orlive I llai-
lieclne l Cl (lil)All lclic (Ics S. G.
20 Mairs: Velox Si)orlil llailien
e. I'inio il Sporlive 1 linili ne.
27 Mars: Tennis Alhletic Club
et Clul) Athletic ties S. G.
:; Avril: Violett Ahletic Clubl)
ei .leulnesse Sportive IIllalienne.
10 Avril: Velox Sportir Iaitinc
ct Club Athletic des S. (i.
17 .\vril : T'ennis Athletic (Club
ct Violette A hlllelic cIlul)
241 \Avril: 'Uniohn Spor)live if i-
liinne cl .Jlunesse Sdoriive Ilii-
lieunne.
1 Mai : Velox Sportif IHiilien
ct Violette Athllllic Club.
8 Mai : Tenniis Athletic Club
et .lcuiesse Soirtive Ilailicnne.
15 Mai: Uuioo, Sportive Ilai-
tienne et Club Athletic des S.ti.
22 Mail: Velox Sporlif llailien
et .leunesse Sportive Ililienne.
29) Mai :Tennis Athletic Club
et Union Sportive l1lailienit.
) ,luin : Club Athletic tics S.G.
et Violetle Athletic.


Aviso

La L.cigcion y el 'onsulado
(eneril D)omiinicano, partici-
pin a sus nacionales, al co-
imrcii) y a toda persona a
q(lien pueda iinteresar,quelCa
io():is dc I )ticinas, a partir del
15 de Fcbrero en cuiso, serial
de 8 a. m. a np in, y los dias
s:ib:d;os, hasta las 12 m.

La Leation et le Consulat
(;enernl Dominicain, portent
la connaissance de ses natio-
na ux,au commerce elt touteI
personnel que cela intkress
qu'a partir du 15 FRvrier eu
cours,les heures des bureau,
seront de 8 a. m. a i p. m.
le samedi jusqu'A midi.


I. Slresemaua eei Italie
SAN REMO- Le ministry
Affaires etrangeres Strese
est arrive aujourd'hui de
so dans un wagon special et
6td requ par I'ambassadeur 1I
mand en Italie le baron von
rath.Le 1)r Stresemann 6tait
compagn6 de cinq persouane
il a I'intention de rester trois
marines en Italie. 11 a refuse
taire aucune declaration au
jet de la possibility de se
contrer avec M. Mussolini.
4 o I


A vendre


tI-


la Commune dit nIl ouS coIns"
tallonls, ave'c lp)!isir, le double
mient des recettes. La salu
Il la populhitioin n'est plus '!i
Ipcri lai cotnltcl de airtt mIiial-
saiin don i cl ;i (etl judis inilec
tee. Nouis devons ce grind
l)ienlail 'i I'iclivil(e dli no10 -
ve\'C Magistral que nous bi
cesserolls de comlplim.llitelr.
Si r'on est aIlrcieciur (It
beau, I'on sc ritllnra compn
exact de I'amdiiliorati ii soi
daineiiment al):)u'ice aui allii
res conimmlllniic.s par celx li
don't I labilelt i i addinlistree
s'est fait vile remarquer. ,I:
construction du nmarcheC, di
calvairc el des pollCeuix e
betonl, I'organisatioin d(I ser
vicedu cimeltire, I'executior
rap)ide lit service de la voi
rie, la reorganisation de ('&col,
coinllnniale de ctlte ville,tou
conlirme noire dire.
Nous ne terminerons sani
mai.itester au public nolr
grande satisilction de voir
la t6te de I'e lilit6 tie cette vill
ce jeune et distingld concito
yen qui inspire coniliance. -
Nous espilrons que la public
cite dolnnie a nos lines ren
seignera le Gouvcrnement coi
cernallt la rigularite du Con.
sell commniatll el fera avorte
tous projels machiav6liquec
de natuie A sup)planter ceil:
don't nouS rieclainins le mail
lien pour la l)rospcriti de Ic
ComIlll1n c et le bien-tlredeh
collectivite.
C'cst dlans ces sentiments d(
devoir que nous vouts prion
d'agreer, Monsieur le Direc
teur, nos nmeilleuics salula
lions.
Ciril Villette, P. A. Louis
Gal J. H. lolly. Juge tde paix
1). Navara, St Victor IIernlard
G. Jn IFrainois, 'TI'hodore lier
Inrd, Valciu's Alexandre. Jh.
Clesca, s. Roseaiu, it. G
Monlt:;, '. V.oy, It. Bonnel
A. loi.ssanic, Liidovic Grur.
D). Dti)iiisson, Telegraphiste,
E Janvi\c, Instituteur, Iralti
ticii en (Ioil, A. L. Pivosi,
M. \illicr, A. l~bI)liel, A. S.
Villier,A. Ia I ul, l ciinois Ce-
Icstlinre N.lh'11ourd, ltr Eco-
le Mixte, Jeanty Nretlle.
I I r . ... II I
ON DEMAND
A acheter
Trois Icrrains ipour inaisoni
d labi tati on,
S' iceis-r il )tllu'treau du
Journal.


L Une bone malle;
s 1 lit en acajou,
- 1 machine i coudre,
-1 imannequin tormne; acal
2 cihevalets ct 2 t6tes man
S quin pour couture,
1 belle Psyche,
1 beau store en seie broci
1 elegant abat-jour moad
I p'-r salon,
1 Automobile Chevrolet d
I tourneauagazoline gazd!
pour cuisine et chauIg
fers a rpasser. ,l
petite tale de salon, .,
,Qulqlues chaises. etc.e
S'aidresser nu Bureau
journal. A
Chez F. IAVELANET & C1
1710 RIue du Magasin
de l'Etal
1 arelhandises Phanmaises: .
tes l'ournitures pour
chateaux, Chapeaux
Fcurnes 'tACAL: CChlia
pourjD~lues et:Entants.


.... ". ." 'i -


Conservez votre Sant6

Robust et Vigoureas

Lisez ce que dit la science


alI meillyre boleson rirltchitlM pour, Ii p q ;b"dlO" s
HAEHNER& Co., Port-au-Priihc
.s d .tbted ig on "Ham.


r3 ~


___ ~ -- -;


-


---- -- --:-- --


". --~ -L~I- -- __







LE MATIN- 14 I :vricr 1927


M. Galluccio

ll ple: 117, Ilue Bonit-Foi, 117

Met en vente A parlir de ce jour des couponss de' casi-
mir pour complete. tres solides it Or 2.40 pour chacque.


Carnaval de 1927

ELECTION DIE L\ REINE

Dlcherlr et envoyer ii I'l16cl Communal
avec la imentiol : (CAIAVA' L de 1927


- - -MI


Panama Railroad Steamship Line

Service de fr6i el de passagers entire
.NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEct les FORTS de la COTE
OUEST de I'AMIERIQUE du SUD.
I e plus rapid et le plus direct service de transport de passagers entire laiti et
les ports Europeens via New-Yord et Crislobal, Canal Zone, Islhime de lIanama.
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de I'Eluiope:


Ecosse


France


Mrs, G. W. SHEI.DOM & Cc 17 James Street, Livi .iooL, ENGLAND


EN FRANICE:
Mrs. SNELDIIOM i C soul reprienuliks
par lIs maisons suiianles :
GEI.AT:1'1Y HANMtE & Co
21 Ruede la Illpubliquei
Marseille
HERNU PEiRoN& Cie Ltd
53 Quai Georges V
Havre
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin ai vapeur
Boulogne s/Mer
tiERNU PERSON (ie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
,Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
HEIRNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COPENHACUE
I)anenlaik
Mrs. E. A. l:ENDIX & Co.
21 Allengade, Coplen llhague
G ENES
Italie
Mrs IENIl COE & (CLE:SIs
Piazza S. Malteo, No. 15
Genva. Italie
CIIIISTINIA NORWAY
International
Speditionsselskad
HAMBOL'RG, GE(RMANY
Mr H. Vogemann
Hamburg, Germany
GOTTEN IBOULCE, SWEIE EN
Nordisk Express
Gottemlbourge, Sweeden
ROTTERDAM, HOI.LANIh
Mr. H. Vogemann
Rotterdam, Hollande


O. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Haiti
Private Telephone No. 525 General Office Telephone No.425






lortwich Union ire Insurance


S:Socitelitmited Fondee en 1797

Su Capital de Or., 30.ooo.ooo


ne B pls importance CoMpagies assurances

contreil'incendie[ |
-- _"**.- "'- Ageirta : Au Cap-Haitien "J. PARAVISINIW
S- Au ay JEA BOURGEOIS-Jacmel, A.TURNIER .

Agent ono-al : J DAALDER
," tl -ati-Prince
i'9WS4 ^WW 4Wm*vy vmwvU


Etes-vous

assure centre

lrincendCe ?
V\oyez done la loyal IExclcn
ge Assurti'ce Coi pIri'a'on de(
Londres E:lablie 17 0(20)(ins)
Capital 75,00(1).001.
Nous avons plus ('e ,g 2,.:0,
000 d'assu aince enn iHaiti el
parmi les invilleurs clien's.
Pour plus ampilcs rensci; n *-
menits s'adresser ai
CALItlIt:hAN THADI) G ", Ltd
I'oil t-au-Prince.

(. w-UEU -AAM- -IC
NOUVEAUX ALAMBICS
Pe I, DISTILLER a RITI Ufla
V 1., l t1 EAUX o.t-v;L,
DEROY FILS A14
S .. g "~_-_ 9'- IUS.ALCOOL.Set ,
-^l* 746.^ rut d?'u L( Ul' i ilAiiAjUE du Dl tilutlur 4'EAUx-ib-
i'i:, T-:'';ES, tc. 4.A:N. E L du rabrican', de
;,.L''. f. T' "' ., LUS:HI ..,lress, frau
'. 2"__--_ ."W ).


A ELDORADOI
Vlous Irotverez i 111ILLA.\i)
ni: IA (liEiMI' P\ i I.. ( .c:
1)1.: ( INS. S \NI)\Vl'ilIS
1i)> Il( NNI'S I lI)t El'liS
I ...1 i .IX ()COCKTAIl.S
Il' li N (, I.AMPA \(GN
Ct (;MI I ( iii I) l: i lSI.il: .
Ie Iont ,i ln irix n'i-s miod0l e.


( 1a i lop (Ite Mlat s


I hone 597


ET VOIUS IDOUTIEZ'?...
IUANI) comnlelllli; a se ri'aliser son t \'e de fiiai-
ch irles elalps dte la gloie ioaniphale, \outs
vouis disiez sccpi li(ues, qli, seu, ic iecuil (~ Il
Stem) allfilnl 'rail soii silcecCs,
Mais les I'ATRIO(TES naiu aiie:.t jamais altc.lu si lonlg-
temps pour devenir la cigarette id&ale.
S La valcur d'uni produit de s!ectlioll ie peill dp(lcen-
dre du nomblre des an :u:es.
Elie est, en eflet, la incilliere Cigalrelle \ Veniile i Incil
Icur march. Ses aihelcIus en liirenil u11 Iriple avalnl:age-
listourne de (ides. 2.50) 'sur cent hons prilies ; d'une se-
conide valuer dte (Gdes 2 50 sir' cent pocletltes tisafgers,
pIosSililit, s de gagiilcr 200 goi tides a\'c cliactill des ihons
portani les Nmnicos 12. 14, 16, 16, 17, 17 el 20 rienfermes
dans les I)ocleltes.
Messieirs Albert Noiselte el (dilon S, V\iilejoiilnI (lii
out recspective\lienti alpp)ortl eln nos b)tlrcutlx les nic n 1(i ( s
12 ct 18 ont ,,e les dleix premiers bIu'n'iciaires (Ic nos
prix le I)EI'X CEN''TS ;Guldcs. Notle lisle ldes bions de
faveur nest pas limlilce! Essaiyez la PATlIO()T'I' l voui
lii accor dere/ vos ,)rlfreilctis.
La lMa nufactule diediDE'X," '-
les pochelles s cIianillons i la (lisiosliion (Id tools I 1-
m i iurs (iii vciulenl n c o nllcillrIe le 'ill el lai (I,:lil. I. '-,
inliteesses i'ont (qu'i passer aln d1 )l g(n)rdal 2()(0 iuc
Jus!in Llierisson
(GELAlIA & C" 'ropri0laires.


Une de!

canadi


Yadill yalle r[lI
Vous trouverez les a tcles
suivants de ablricalion Ira,.-
t'( ise:
Mercerie-- Ies plus I:eles
variel(s do h tonl ls li're p:s,
galalilliole.)os. i tl(cs ciln W!".; ,
Iolls c lor'is tI ls, lil toI rni-
(ticls ieti 'i :; ll s ; ld lclin s
lixe chiitssclett s,: v iilllri' s)i N ') ,
el (h ii llr u p; a'(;i cs; ( leci'e:'s
& |)ini lecs p)(tr l<,ts l sagp s ii -
guilles. c ., et',c.
lonnelterie lias el chnlus
se les eln soi.c, Ill, lil etl colon,
colon pour fcliinlies tnla.its.,lil
letles,hoimmes tonit's inlancecs.
Lingerie (lihciniscs d('hoill
iclS t)ilancli es et coill iciI's 'i ill
etl 2 cols, giltes d e Ilanllcile
i)Otir h lm0111 s cl aire ItClitiltS;
en lion, I l)'i, ti lil, avac -,
I'arfuimeeriV I. Mlleaui -
Essences, extraits, lot ions, (natl
dce I ologne, lait, dnltiliice pol
D)ivets F .'llrs, IitlnlCes,
aigrellcs pour chapleanx lpei
gnesarticles elt iln l'ro(lliilnetlie,
articles religieux etc.
A prix \ egil i s i ur' ich:iili
es s.)llt ls miie ilciire's.
Mine Denis FEN1- T: oN
M142l le M)ciis I:III' i
StRemerolements
Mr e lt Mine Lesi n ( 'ssaiJol,
et leInts 'enll.inl s, les I'inil les
Cassaguol el ID)inioslliiens I es
pillitsSe ailisi (i ile ollS I' ;ill-
Ires p;il elils et alli's, |)i'()l' lli-
denientii Iourl i ei(,s dt illoln ll'i x
Iloii nli iai i ,; (liii I cilir o lnl ,,
doilines I I 'oce.sion lie la bi ius
( llt' (iispai'iliolii (ie ICt'r lic' rc
cl legrellece pelilte
l'e 'ierciell l);t'ln \ i re in t- n t
(','llx \ (iii lcli'(iir l (1i itn ( ts
ll l'u liles (I s li ::lI iec, el s
I) ienldti ( ,t' \rc i r ic i rl'keCx:, s-
sion sincere de l,. lr "g",ir li;;,dle
l ille.


4i l fC li1i&'







isuranceCo I


spplus fortes companies

ennes d'assurance sur U
*
la vie g

Eug Le Bosse & Co a
swim. m


A.deMatt6is&Co. nepi' sentants pour Hait


I1 "t?
-


. 1




'4

| Capital: Or 18Oo000oo




SEug.LeBosse6(o

. Agents Generaux
.u e
t~~~~~i~t~~~p~~~~~:?!hIgm


Angleterre


---- --- -- --- ----


- ----- ;------


-- ---


-


I D~ =s ~IB LI --


Fredt. (. llA, 'l), D f/l,,,'h'r







LE MATIN 14


.. *' =.w


Fevrier 192 /


..' .


E OL qUide


combat Vanamle


myiu- ItC farm

,*.y'ble k buir
teganimr recotomeibM
Prt y,. I'tl la recotrs-
Li. hJtut oUt 4U
%606v'iw


ItfIClem t rsorb4 t O asusmitl
anr trouble astrique Si eost;-.
paiion. Ie O0ol1 liquide procure
une inconllftle sensalton do
bi-esats. paflite faiors.-
ten ride do Is nutrition et d
rapt U it 46 Is diparition des
trodbles nervoz a oeids ladle-
lutemesat kla chlorose.
Doeteur EuAcnua.
KNdeia e s Cr*cbOe pairlsiMs


PORAL m* anke. TMM U
IoMs. *ASIIe. IL S l, I ntrId e rem
0"l t .ir . u le I ate ?'
mul u' i41C I t t cO :iM n h I
M?.* 4de is ,* ll*,* 1l 0n1lif rI cure
auvt %sI .,. 1 Pyrn *. f -' ,teq.
lichid r4 6S b&Iti-;i.


Ce 4w1 N's ju:nt:is ('It. il
0e qi n' I wi l t irc d:ilHsr.

Kolat champagne

F. S6joiurnn










D*E
La pJle cbapcllril


Genaro Hurtado
Grand'Rucct Rue des Miracles Port-au-Prince, ,'aili
A le plaisir dannoncer A. sys aiiiis, cl enls cIt le pu-
blic en general quc dans son iiol issollw'nt oi It'oirivCi'a.
Un Chapeaii poor vlafqu,- !g'f'i el ohltiiiit' p'rsonir;
ausi qta'uue varilc 'arliclcs pioulr caleaiux no'iclc-
nment recus; vous Irouverez utn ussorlii nild (c Si'ro|) el
Liqueurs,sansou 111)lier i LIa pliich crICina, cCllc )!l'cLIese
borisvon respann l olc.
La geaison IUllITAD)() olTrair un1 souvenir A clia tie
cheleur.
cheieur.


~'\ S
(.






/


.1


A VENDRE
1 '" l ll;ll l S do nla
1 nlilh, Touring.
P I ."s I o 11 11ni,'chE.
tIce sta'ion JPomip'ers.
I J .. .I


Cll


i; ',,me nt '.dr'r e
Mmn' iristi -i'PETION
Snge-fe:nme(
ine (ci entrct No 1710I
E' lace de Mille Tiline i\ A
r Ii !in.


Service Haiti Caba
Le steamer (Rapido w est a'-
tendu i Port-,a-Prince, le 1
Fevrier courant, pregnant I
fret et passage pour Santiag,)
de Cubi et la Havance.
,e s;eanmer FHatana)e venant
de San!tiig, de Cuba, est nlten-
clu a Port-au-Prince, Ic 19 Fd-
vrier courant. en roule poir
Puerto-Plata et Porto-nico.Ce
steamer sera de retour A Port-
au-lrnce, Ic 25 F6vrier pour
prendre I(rt el passages pour
Sinl'a3o( de Cuba et la Havane.
Port au-Prince, le 11 lf6vier
1927.
J. DAALDER J",
Agent


The loyal ai' St'* s'
Packet Company


Le steamer ( Montroyal )I
enant de Kingston,esl attend
i I ort-au-t'riice le mIercredi
I!( ft vricr courant 9 an.. t t
!:lr ra le dmeue jou ii 2 p nm.
pour la Havane,N ssau ct N.-
Yoik.
Ce steamer est u1n p) ielol
de luxe et prendra des passt.-
gers pour les por.s sti.'nen-
tioinies.
Port-au-Princ.', le 11 levricr
1927.
I. I).\AID'I J.r.
Agelt i(en;t ral poulr lHati.


Changement d'Adress
Cordonnurie ((~ont Carmel

Mr Hippolyte Jeudy annon-
ce a ses nombreux clients que
depuis le 31 janvier, la
Cordonnerie ,Mlont Cirmel )
est tranf6r6e i Aa Grand'Rue
A c6t 4de I'Administralion Ge-
ner le (des Postes, liaison an-
ciennem'nt oc upde par fea
Ernesl Ca mille.
II Icur pr ,nct come tou,
jours le mnicm soin dans les
Stravaux qui lui scront confis.


Ches Charles
Rine du aiiqain
)On trouvera ;


Gaetions


de I'Elat


El rail orgea inCC p)oursirol)s
par dose )0pour _'i et 0() litres.
Ainsi que lons atilres Extrails
pour siri'ips.


Grand H6tel de France


P. P. PATRIZI, Propritlaire
Cet Etablissement renomm6 don't I'61ogo*'wa.
plus A taire vient d'etre oomplteoment restaurl
at remiss A nnut. Les chambreo oat tout Is ooa.1
fort moderne, lo se vicI lrr6prechable, 1o
taurent soignu6 t do tout premier ord4r' I's
tl n'ayant rien n6gllg6 pour fair l
charvaante cllenteie. '.
Mr PATIIZI, .ul part blent6t, ap pat g14
I tour do France de nouvelles am6wiitr s t qlR
donneront la plus entiUre sqtisftotion A t ua
D6Jeuner a la carte, Table dWt.*
Plat du Jour au oholx.
Pensionbau mois, i la semaine, par jer
Garage mis gratultement la1 disp..llhoa deo
voyagours.- Bein., Dooahes ftoi e )iWhurare,
T616phonei No 841
Dantl.,s Magasins souch6s A l 'RdPet Ou em-ous
vera tonite sortia de provisions, Vmis, Liqueur
Ciqareltes. Vits d'E. pagne. de Bourgogne, d'ItdlieGran4
choix de Conserves.
On y trouve a I'arrfv6e. ondant e. s6jour eou
au depart tout oc qe I'on deire au Grand He.
tel de Franrc : P. P. PATRIZI, Propri.taire.


peuient se connwer danm se
lcur charge et beau on In
lawant avec I

L UX
-INDISPENSABLE POUR
TOUS LES TISSUES
DILICATS


SLever Br. Co..
' 1nbridge.


S'in- i WleitSitr rc t

Les seuls penhwes Ipalkrable#
J. gallo do ces pointer.i co .Ojt, o e n t iih.t reiod, 700 pld ca a *
W)3 t. 64 ei' 04r 104 nadoe a a ploye .j460 % ti
e car Cair, Tuge au-EJ ise Saint Joseph, Portl.auPrince-Eglie doPort do
SCerie Bellu na Roy s a 1 nk or Canada -- Baoqje N itioniade Io Rp hubdipuqd'HaLti,oPort
au-nioc H"B.qu, ie RNaiolale d e 11a Rdpbliqu d'Hai, ll en C.a asque sNtioale
^quee II tii .-*A --2IveII Bsnqu N lio ato do Is ablilqe d'Haiti, J6rVAl
In re Sud rt M o.J biqbtu"11 it4 .J tcmel Compagal; secltr[i4 Rue a4m rica
Ih re u dua Ma .o:ue am rie-in Re 1io Co. portion, Iuie Feiou H6tI de ft
IN, IIr Qu1 i Bar Teroird tChamp do israVillu ldartinea, Turgeoa V.ll'l


M;a sap T.SSU M. lan, Barbasleya r

Villa rdan Prg's ar, Pes' d.h.oser .I e
P o co m.e VtUve rT. AuguPtse, Boi s.Vtr a Villa Anlore Talama, Po doe
I bcsf-t'4odolphe Roney, Pea dChost -Villa F-ichier Ansolm*, Tur-.a








r sh, a erruAll N rtiola -
__ Af f _il
C mes me


* l6 0


- - e.ItI' .


9Ces 0ann 6'


L
J


vulofSS
vous ineess enl sez-les1
"0^


Confvaltoeleo.
Noeu.astb nie
Tub'rcmtoaKe
Ant6ei*


tRwe ~ v.. L. L- P-.- I cn TVI comb,4nt rifsom noe
pi as it,.oii ,,,ja,,,,,as A-. NOOTYL *
-- -- Jt.. '. ,-- 3,,---- -- --,--- -


A.


'U-' -,-- -r


I


I


----~ ----" ~~L`


I


- ------ ----


____I~ ____


-L


i / 'Isz


"'


0 A


BI "' "V


I I


-re
5~'"




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs