Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04391
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-12-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04391

Full Text







DIRECTEUR. IMPRIMEL'R
OltmInt MAaQLh01R
BOIS-VERNA
168, Rue Am6ricaine, 1358
TELEPHONE N*242
LE NUMERO 20 CENTIMES


%6ie ANNPE N 6023 POR -AU-PRINCE ( HAITI) SAMEDI 12 FlVVRIER 1927

Kr ---- I __ ___ __ __ _


-toan dire tu, ou vous,
ent maria et femme, entire
p6p et mCre et leurs en-
faits?... Cette question a d(6ja
pas-mal faith couler des flots
d'encre,et les partisans de I'un
comme de l'autre, semblent
1'emporter. Les premiers, et
c'est la majority, pr6tendent
qu'enlre 6poux et entire pa-
rents et en ants, le tu est plus
natural, plus affectueux; les
autres pr6conisent I'emploi du
vous comme plus respectueux
-et plus comme il faut.
Les opinions sont tres par-
tag6es a ce sujet, et il est ddli-
cat de prendre part. Avant
tout, constatons que chacun,
selon les habitudes rescues, le
milieu ofi il se trouve vante
I'emploi du vous ou du lu et
lui trouve des avantages.
Grammaticalement parlant,on
doit dire tu a une personnel
quand on s'adresse directe-
inent et exclusivement a elle;
le mot rous indique une plu-
ralit6. Chez les anciens, chez
les Grecs et les Romains, on
tutoyait nieme les dieux et
c'6tait la marque suprenme du
respect et de la veneration. Ce
nest que bien plus lard que
Il mot vous vint accompagner
les titres que I'on donnait a
one personnel qui vous etait
suplrieure par lAge, la situa-
tion ou le m6rite. La Revolu-
tion francaise supprima le
vou&, mais la reaction fut trop
prelpit6e, et bient6t apr6s on
tomba dans 1'exces contraire.
Actuellement, on dit dans les
lamilles plus frkquemment
lout, et pourtant ce n'est pas
le respect envers les siens qui
M ~at.vsertu dominante... Ceux
qui pr6conisent le lu, pensent
que, dans les milieux bour-
eois, c'est ce prenom single
lier qui doit etre le mot d'or-
dre; clest surtout entire mires
et filles que l'on doit partner
le tutoiement. Ne faut-i' pas
que la m6re soit la grande
amie, la camarade, la confi-
dente des peines et des joies
de sa fille, celle qui s6che les
larmes, et avec laquelle on
rit quand on est heureux ? Le
vous est trop cre6monieux
loin d'entnaver le respect fi-
lial, la fille saura se tenir
quand il le faudra, a sa place,
et ce n'est pas parce qu elk
dira tu A sa mere qu'elle se


croira autorisce a la traiter
d gale a gale. Puis enfin, il
taut bien prevoir que heree
de emancipation sonnera
bientot pour leurs entants et
Sue si, A ce moment, la pitle
fliale n'est base que sur des
formnes conventionnelles, et de
vains mots, des int&r6ts nou-
veaux,d'autres preoccupations
auront vite dtach6 d eux le
caeur de ces 6tres qui leur se-
ront chers.
Si les enfants doivent dire
tu A leurs parents, ia plus forte
raison une pouse devra dire
tu A son conjoint; dire vous a
son maria, c'est le mettre vo-
lontairement et officiellement
au mame rang que les etran-
gers, lui parter come a un
monsieur quelconque, done
lui fire injure; et puis, ya-
il quelque chose de plus ridi-
cule que de jouer cette petite
comddie du vous en public (t
du tu en particulier?
De nos jours, disent les ad-
versaires dii tu, la tendance
est manifesto a revenir l'u-
sage du vous en famille. Dans
le monde chic les epoux ne se
dissent jamais que vous; on dit
lu a son trurr, iA ses soeurs, A
ses cousins, parce qu'on a etC
elev6 ensemble; mais le maria
est quelque chose de mieux
que le fr re et le cousin, c'est
le conseiller, le guide auquel
on doit le respect. La raison
imperiense et delicate qui fait
Squ un maria doit dire vous a sa
femme, c'est qu'ainsi il la dis-
tingue et la differencie de tou-
tes celles qu'il connaissait
avant son marriage. De plus,
n'est-ce pas une question de
savoir-vivre ? Enfin, le tutoie-
ment est, ai coup sitr, une ftt-
Scheuse habitude; a la moindre
querelle entire epoux, ii cesse
pour faire place a un ,ous
temporaire, mais qai se pro-
* long devant les amis, rendant
public un dissentinment passa-
ger. Quant a 1'enfant, il devra
dire tous ai ses parents, et tu-
toiera ses freres et sceurs, bien
que dans certaines families,
Sales freres se a vouvoient :
mais ceci est exagere. Aux
, grands parents l'on devra tou-
jours dire vous, c est une d li-
,catesse du l a n g a g e respec-
tueux et tendre.
Voila les deux th6ses expo-
sees. A vous, a toi de choisir....


- -.-- -'-. -


Les possessions europeen-


nesdansla Mer des Antilles

et les Etats-Unis
Wee gaw proposition d'un Reprn4mtant
asn6ricain
L'ahalar lets Etst I Ldls (epssessins des Puissanees emrop6e rs si
6tes. predIItH d feille do Iexitie et d(Caal de Panama d'bar-
rit seeux- i des em eua7 dams a I Nr es Cwralbes et per
etrniu-t i c elax de pyer lean dettes de merre.


Par cable tranmais
WASHINGTON Le Repr6-
sentant Fish de New-York, re-
publicaIn, a prdconis6 an;our-
d'hui leh Chambre rachat par
les Etait-Ulis des possessions
europcane~ dans la Mer des
Antill e. Ceci, dit-il, permettrait
d'orgaaner les dflenses avan-
c6es du canal de Panama et en
ms&p temps d'eteindre les det-
te usi 'Angleterre et de la Fran
4 Qiu rJjm err et la Fran-
ce, dl-tl, estiment la valeur


de ces lies qui se trouvent dans
la sphere de notre influence et
qui geographiquement devraient
n)us appartenir. Je suispersua-
C que nous les paierons, sans
h6siter,dix fois ce qu'on nous en
demanderait pour nous dlbar-
rasser des europkens dans la
Mer des Antilles et en Am6rique
central et du sud, m6me si nous
devions abandonner des centai-
nes de millions de dollars de sa
dette,1j'4-ie et la moitik
autant a iar ce. La chose en
vaudrait I peir pour nous .


Nouveau Magasin
DE

Casimirsanglaisfailcais

ETl

D'articles divers

rues Courbe et Hollx ancieniinemenl occup')i c

Ious les gouls et :ti des i|ix si rtluils qu 'ils
n'admeltent aucune concurrence.

De nombreux articles on distinguera surlout.
Impermiables anglais Tapis Cliemises
Pailles d'ltalie poir iomnims et enfants
Jarretibres Bretellcs (Cinlurons
Chaussettes fines Casqueltcs dte voyage
Chapeaux line pour homines et pour enfniits
Couvrc-lits en soie pour Mariigcs, Nouvcaues
dernier cri


V. SIANO & Co.


Une rafle
DE
42 carreaux de terre
4--
Nous avous eu sous les yeux
l'un des billets de la ratle de
42 carreanx de terre qu'ont orga-
nisee MM. Luc Dorsinville,
Josias Amboise et Henri Ga-
teau.
CeUe rafe constitute un
placement avantageux pour
le petit commerVant, I'ouvrier
et I'agriculteur qui moyennant

2 Gourdes
peuvent gagner de la belle et
bonne terre dans la Commune
de 1'Arcahaie.
On d6pense avec tant de
tacilit6 2 gourdes que ce n'est
pas s exposer a une per'te que
de les placer dans la rafle des
42 carreaux de terre. Au con-
traire I On se done la chance
de BASER sa vie sur le vrai
capital qui est la terre.
A noter que les gagnants
obtiendront les tires de la
propriety, sans aucun trais de
transmission et d'enregistre-
ment.
Les billets sont en vente chez:
Fred6tick Gaetjens, Emma-
nuel Lajoie, Cafe St Louis tdu
Peti-Four, Librairie Benoeit
Cass6us, Aux Armes de Paris,
Catl Josias Amboise-


Accident d'auto
Ilier, vers 3 heures de l'alprs-
mindi, rue Dantes-Destouches
eut lieu un accident tl'auto-
m0olbiles.
Deux voitures, 'une appar-
tenant a M. Edmond de Les-
)inasse et l'autre a MI. George
Wiener entrerent en collision.
Le chauffeur de M. de Lespi-
iasse nommni Victor Gustave
ful bless ,i la te et Mine
Sansaricq.swrur de M. (eorge
W4ener eut une clavicule d-
mise.
Bless6s ct con Iusionncs onl
6te conduits ia 'H'op ital (-
ner4l.


HAQUE jour tlavantage.
Aujonrd'hui plusqt'li'er
et nioins que demnain ; c'esl
ainsi que je t'ainie, depuis (cue
tu m'obligcs ai me fouilrair
chlez PAU, E. AUXILA,.
Quelle delicieuse Maison!


IM URICE ETIENNHE ls
Angle des Rues du Magasinde
PiEtat et des bronls-iorls
Forn-es (de chapleaux. der
niire mode.
Partumeries de toutes mar.
ques Houbigant, Piverl, etc.
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour enfants, ihom
nies et dames.
Articles les plus fins a la
portteede toules les bourse.


Compagnie Generale


Transatlantique
Arriv6e du De La Salle ot du Macoris

Le steamer DE LA SALLE I specialement r6serv
pour la clienteled'Ha,ti,est atteaidu a Port-au Prince
le 14 Avril 1927.
I repartira le m6me jour pour Cap. Hailien et le HA-
vre directement.
Ce navire rapide et comfortable, offre l'occasion
d'accomplir la traversee en douze jours.
Le steamer a MAcoHIs )) (1ilterin Port-au-)riince le
28 Avril a destination du IIAvre via les ports du Nord,
Puerto Plata et San-Juan.
A l'arrivke de ces paqucebols au lIHvre les passages
trouveront a quai un t:ain special les imcnant direcle-
ment a Paris.
Port-au-?rince, le 18 ranvier 1927.
SE. ROBELIN & Co, AGENTS
I~ ... ,,l ,. J "


no"r ohronique du mamnedl...


TU OU VOUS?...


Convocation
Les Actionnaires de la Carrib
bean Trading 'o. Ltd sont con
voqu6s en Assembl6e (Cene-
rale le vendredi 25 tevrier a 3
heures de I'apres-midi au lo-
cal du bureau.
Ordre du Jour
1 Prisentation de bil:tn
2 Renouvellement il
Conseil.
3 Intiret G(;neral.
W. Quintin WI' LIAMS
reisitlent.


LES cadeaux de H.
I ON1 Fils sont
,jiuejit pr1) -hre.


BAL
('CIIX


Domain,
A (I h. 1/2 du martin, messe
du deuxisme dimanchle du mois,
en la chapelle de Delmas.
A 8 lieures, reunion A Va-
ri6'tes. ( haump de Mars. tics
memlbresl actifs du Syndicat des
Typos sur la convocation du
Syndic, Me P. I). Plaisir.
A 9 heures. sOance extra-
ordiiiire des memnres de la
Section: m a s c u I i i e du cercle
L'IA nt r e. A I'Avenue John
Brown, No 1111.
A 9 hres, s;.ance solennelle
A I'Association iixte de I'(Euvre
Chrltienne A I'occasion dte 'ins
tallation du nouveau Comit6
d'honneur compose de M. Felix
Magloire, vice-president et de
Mines Corinne Audain et Justin
Madiou, president et %vice-pr6-
sidenle d'honntier.
-A 3 heures 1 2, de I'aprels-
midi. match die polo devant les
Tribunes du Champ tie Mars.
A 4 heures, match de foot-
ball au Parc Leconte.
A 7 heures, representation
ci6n;natographlique en matinee
pour enfaiils A Cine-Varietis.
A 6 heures, concert au
Chaimp-de-Mars par la Musique
du Palais.
A lieures, A Vari6t's, on
verra Hiuguette Duflos dlans Mu-
deleim'.
Elt Parisiana, jouera, en
lerniire r eprscentalion, la trou-
pe des artistes ukraniens.
Au dancing du ( Bar de la
Madeleine ,, on dansera jusqu'A
minuit.


Dans I'lnstrucUon
Publique
Aujourd'hui A 10 heures, aura
lieu, au siege de I'lnspection
Scolaire de Port-au-Priuce, une
reunion des Conseillcrs d'Agri
culture de la Commune de Port-
au-Prince convoqufs par I'inter
m6diair e la Commission Com-
muinale de la Capitale.
II s'igit d'instruction A passer
A ces agents pour la bonce mar-
che des dcoles rurales.

(l hrnzMrneta

Sonnet moderne

Ilil mit son plus ieau chapeau,mn diapeau hies,
Il la robe quo nul teor 'ad dirale.
Puis clle releam a bhucte ihonuifi
Out sa oilelle avail fail relesen dre un pej.
lltl s dil: esl mal, tris ml It come.
Sil pleut I
Je serai faile, vrai, mine uIe vieille Ie I --
Phit, avail de ortir, pour preidre le offlle
I'air cbaul,elle alltoBea m ais ldevat le Ieu.
It sus son en-loul-cas lvoili qui Irolliue
Daus la pluie.O me vit d'elle ne sa bktiIe,
It a croupe qui (ail mu pMl an walterpm
Elle arrive.Io lieual qo c'ut hail Ite ciqioilM
La clef cil Hr a prle,etle eulre,lhI Iail: Of I
it lui nloillte Ic Cnez e i ldiia t : J. aie I
Jo. UllOflN


Dr R. Charmant
NMdeeeis gMnraleI
Peu-de-Chose Avenue N
N 729.
Maison de Madame Charles
Desravines.
Consultatons: 7 9 a. m.
5a .--
.; i
"-"*


4


0


I
Li


j


Le solil a'atlled pas q(u'O Ic
prie pour lair part de s~ lumnire t
de sa chaler. Fais de arame tt Ie
biem qii depend de tei, sans atlltc re
qu'oe t Ie demande.
EPICTETE.

-- I-


ire I IL





... a vu, inercredi martin, au
haut de la rue Dantls-Destou-
ches, tout pr4s de la Pharma-
cie Coicou, un gaillard qui s't-
tail approach en tapinois du m1o
deste 'talage d'une pauvre inma-
chande du quarlier et y avait
dtrobl quelque chose. La mar-
chande, une rude lemme I n'ap-
pela personnel A son secours, ni
voism. ni passants, ni gendar-
me. Elle s'arma d'un lourd mor-
ceau de bois de chauffage, elle
empoigna I'lhonine au collet,
reprit d'al)ord son bienl tad-
nnnistra au larron une magis-
trale volfe.
Lorsqu'enfin ii put s'echapper
de la slide poigne de la terri-
ble marchande, il pril la fuite
loutes jambcs poursuivi par isa
femme qui a tourde bras lui ad-
ministrait encore force coups.
tne nuec de gains battant des
mains, criant, riant, assistaient
a cette scene desopilante et met-
taient la rue sens dessus dessous.
*
... a vi, jeudi, vers 4 h. 1/2 de
I'apris-midi, devant I'6glise de
Sainte Anne, un spectacle sug-.
gestif. On celebrait un enterre-
ment dans I'6glise et le corbil-
lard attendait au bas du perron.
Pendant ce temps, le cocher,
s'6tait etendu de tout son long
sur la couverture du fundbre
vlhicule et il dormait Ai points
sterns, ronflant come un aero.
A la fin de r'otice, c'est A cor
et A cri que I'on put reveiller le
dormeur. II faut dire aussi .ue
I'autre dormait bien profonde-
ment dans son cercueil pour
n'avoir point 6 rCveill par ce
ta page.
fnlin, lorsque c brave hom-
me lut tirtd te sa le1hargie,il fouet
ta sa rose el, cahin caha, 'on
partit vers la suprvime demeure.
4
... avu, avaut-ticer, vers 10 i.
du soir, deux coplins qui se ra-
conlaient Its ennuis qu'ils
avaient aii logis. Lcs ienimnes,
parail-il, n',l ien'' I);Is commo-
des el clles laisaicnt voir du
bleu Ai leurs homnies. El ceux-ci
seconlaient sous le bec e ectri-
que itu coin de hi rue )antes-
i)estouches etlde la rue Ameri-
caine, la vie d1ure qu'ils me-
naienl au foyer conjugal,. I.'un
des deux camnarades dit A I'au-
tre : Pour corriger la nienneet
la guerir de sa terrible maladie
de trouble nmon logis, jai un
remtnde souverain. En voulez-
vous?
Certainement, fit I'aulre.
... vit le premier s'eloigner,
puis revenir ui nioment apic's
avec,. la main, un solide... b-
ton qu'il remit A son frlre en
infortune conjugale.
I
...a vu, jeudi vers 11 heures
du soir, grand scandal au bal
public de Dormeus, rue Am*ri4
caine. Chet de quartlier, gendea
me, danseuses, cavaliers tout le
monde se battait. La lin de I'his-
toire? Panier a salade, Bureau
de police et, sans doute, tribunal
de Paix et termeture du bal.
*
... ne vous verra point, ni c
soir ni demain, quel que soit ce
qlue vous terez si vous ailez :
SEA SIDE INN


_ I --


_ -----


' I










LE MATIN- 12 F6vrier 1927


UN BON CONSEIL i
Taun IiS pour toi Si u Ine-i
sures ia vertu de I'honinie par
ses efforts 1 Mesure la par ce
qu'il fail d'ordinaire, sous esi
yeux !
_ ^ ^-^-_ -- -


Une tourn6e d'inspec-
tion du Secr6taire d'E-
tat des Travaux
Publics
Avant-liier soir, est reiilr tie
Jacnel, d'une lournkee d'inspec-
liol. (U(l L duri' deux jours, M1on
sieur Charles Fombrun, Secre-
taire d'Etat de I'Intrieur et des
Trovaux Publics.
te Ministre Fotubrun qui etait
acconmpagne d'uni Ing'nieir' dies
Travaux Publics et d'un (llicier
du Serviced'Hygiene s'est per-
sonnellemInt rendu couple Ide
I'ltat de la route et des dispen-
saires et 6coles indtuslrielles de
1'endroit. 11 a profit de ce court
voyage pour reglcr (d1finilive-
mn~t la question de l'agrandis
seinent de l'Hlospice de .Jacmel
qui, de I'avis de tous, est une
oeuvre merveilleuse et qui rend
a la population d'inlinlis ser-
vices.
L'accueil fait au NMiiistre Foni-
[brun ( ui ne rate jamiais I'occa-
sioul e payer de sa p irsoinne
Sour lout cc qui a trai aux clio-
ses relevant de ses deux inlpor-
iants 1)elarteiients, a iet (des
plus synipathlques.


A l'H6pital G6n6ral
LA FITE
DE N.-D. DE LOURDES

.Hier, 6tailla hi te des Appari-
tions de Nolre-)Dame de Lour-
des, patronne de la chapelle de
r'H6pltal (i6nral. Elle y lut c6-
ldbree avec l'6clat accoutunlm. II
y eut une prenic're messe, avec
chants et sermon qui ful dittlu i
5 h 1/2 du martin par le Pore
Pettemburg, de I'Ordre du Saint-
Bsprit.
A 7 h 1,2,la grand'messc ful
e6lebrke par M. Te Chanolne La-
nore, Superieur du Petit-SMmi-
naire. Le clheur des Cleves du
College St-Martial ex6cuta les
parties chantles de l'Oltice ct le
sermon fut prononc6 par le Pere
Lanore. Apres la messe, la B6-
n6diction du Tres Saint-Sacre-
ment fut donn6e i la nombreuse
assistance qui se pressait dans
la petite chapelle pour prier, en
ce jour de sa Itle, la Grande
Dame miraculeuse de Lourdes.



Tentative
d'empoisonnement
llier inatin, vers I) heures 1 2
le quarter de la rue )ocleur
Aubry situe entire la rue des
Ctsars el la rue MaNijoux elait
en grand Imoi. )es Ipassants,
feinnies, lioniines, etilants en
tres grand no l) 're s'etaient
groups sur la voice pul)li(que.
Une jeune lille du q(uarlier,
nonnle (Carimlic Ihaptisle, i
la suite dc certaines renililitrn-
Ces que lui iadrcessa sa mli'Cre,: va-
la une loOte dose d'esseciice d'a
mandes al:resa; ') apelc colm-
llitI'unemeni ec.seiice til e Itnoy; u.i
Elle a i& tranlispl)j Ic a I' ll6-
pilal Genilral oi elle recut les
soins (iue' niecessiLil soin ita
qui est assce glrave.
Ces lenctaliv'cs dcn'lpoisonne-L
mcent surtout de la part dlesjeu-
nes lilies, sc rnllou\velanil avec
une frequencc alairnlane, ce'sl
pour noius 'occasion Ide rappe-
er aux pharlmaciens et dro-
guistes combiein ils dli\vcnl,
dans l'intret mineie des liulles,
e conformer A la stricle obser-
wation de la loi sur les produils
abcifs.
----(-------


Accident

dc la route


Avant-hier, vers 7 heures du
inutin, sur la route dIc Port-au-
Prince & LdogAne, dans le. pa-
rages de la Grande-Saline, un
calmion A passages, !itAigle
Illeu ,, marque H11o. voulantdd-
isser un autre c'uniin ) Le
oseau qui le devancail, cla-
vira par suite d'un coup de vo-
lant trop brusque du chauffeur.
Le vehicule a Wt( tr's endom-
r. ag&. II y eut parmi les pass
gers de l'u Aigle Bleuv des bles-
ses et des coAtilsiorinDs qui f--
rent transpDrtdA l'llpila (ic-
unral par Lc lceosau .v j


La sedition

militaire au

SPoitugal
nItr dc le's hrouiesiioin nt, C llciiilahs
a Opnrto
PAIIS Li a 1.gation du PorP
tugal a it,0 inflorilee q'ue les
troupes gotuvernemenlales solnt
entrees le 7 6 ()porto. Les melm-
l)res du c(mite revolutlionnaire
(ont iele arrilts.les troil)pes alta-
(lulenl actclucllclnt eIs Lreslts de
la rbl)ellion a Lisbonue.

Le i'Prsidenil de la RIpubhliqule ie
iluil ira it A'ashiugloui
11 invilcrl 1. CoolidlgeI I isiter
la Haianit,
LA IIAV.ANE- Le president
Macliado a 'intentioii de partir
poutr Washington en passant par
Key West le 22 FI\vrier. II invi-
tera le president Coolidge et le
secre'taire Kellogg assisted i la
Conference pan americaine a la
Havane en 1928.

tn olrdr du jouir ide hl Ftedl tlionu
rOpiilliciaini fianiais!e
PARIS- Un ordre (Iu jour (1u
collns2il (de la FId'rationi ret)iu-
blicuine declare que l'alpui d(11
ni par le gotuvercnelntii 1 Lii
sysltemei electoral n'accordant
pa s a tos les parltis politiqucs
ulie rlep'sellaltllon e'quit:ible lie
pourrait apparaitre que co(llinie
uneC d(enoniciatioii de I'unioIn na-
tionale.ll s'ol)pose A la pror'oga-
tion de la chliibre, Li la ratifica-
lion des accords sur les dettes de
Londres et de Washinigton et de
ande que les I roupesro s franqai-
ses restClt ent e lh anic plant (Iue
la France n'aurN pis obl)leu les
gari'n'ties indispensable.
;- St ---
LIa G;lriiiaind Iheilalne et la t:hilie
IIHONG KONG Le deuxiCnie
baltillon du r'giinCnt du \Vor-
cesterslire s'cst ci l)air'(U pIour
Shangllai aujourd'hui sur le tians
port (( Vasna ); le deuxicmne )ba
taillon d'infanterie 16gtre de Du-
rhani qui est rkcemment arrive
de Calcutta est aussi parti pour
Shanghai sur le transport ( Ta-
kliwa ,.
LONI)DRES- Lord Balfour a
aninonci a la Chambre des Lords'
aujourd'hui q u ie l'Angleterre
avait Itnvovi une c'llon nunll ic'a-
lion I la ~Soci6t6 des Nations
pour exposer la situation clhinoi
se et d6clarer qlc e Ila politiqlue
anglaise 'tait tout A I' it d'ac-
cord avec la lettre et I'esplrit dul
pace de la Societ&,.

Intervention de P'Italie
en Chine
M. Mussolini m enllic des milinicins
: fascisles
lONMF l1)'aiprs le journal
fasciste Tevere ) Ile croiseurl'
(( San Giorgio )' ) (quillera Nai)les
pour sc relindre ni Chine livers la
lin du mois. 11 aura A son bord
d(es soldals de 'inlanilctric deI uia
rin clt )plusieurs units tde la
luilice lascislc.

AU Nicaragua
I.e pr sidentl )iai lail des EIlals Inis
I 'iu iTih' ih lit sihlimli0n inhIrii 'ilfrc
di son ptsi
MANAGI'.\ L.e pn'side ntl
1)iaz, cthcf du goutvetll it lilct'ini ('li
scr\Val: lur, ;I (a de'l:arle :auljoult'llhii
ia reI'cpisenlant de I'Associa led
Press qu'il htait prit Li ,ihandoii
IlClr soin pdosle ia till sullnc''sclltr s5i
les IItals-llnis conllsidCi'aLient la
chose desirable..

Le statute do Tanger
IS rieendi'alionsdr I'hs, ip.ne
PA\IS L'cp'incuse question
dtie In zone intelrnallionalede Tan
gelr qui, ai IiIinlte s irel'rises, La
suscitk des dillicullts diploniati-


( Lies, est ouverte ai noutveau.ILes
( ileguts franta is et esp:ignols
se sonlt riunis aujourd'hui pour
examiner les desilderala de 'l's-
pagne qui dlemande q(I e i juri-
diction de la ville el diu territoi
re environnant lui soil conlice
A cele scule. Apri'es avoiir li6 re-
us par M. Briaiid, les de&leguis
st soil runiiis ce sir auL uai
d'()rsav niais ils se sont boIrIes(
pour cette premiere seance i
examiner les grades lignes des
dein;i l "s ,1 :': .- ,ne. Demn I'1
.ura liC:i il1i 0,11trcieIn )'rdlim i-
naire entire .1. Mauricc e de Iicin-
Iiarthliais tdirecliur polilique a
linistere des .\llaircs era ngieres
relprsentaiin la Irance elt 1M.1a-
quirre y Career r'e)rsentanLil
i'ls aglin. Les ttdel'Cics espa--
gnols attendront a lundi pour
prisentclr A la dI lgat lion tIraln-
Laisc Ie lie i'inoelll' C)onlC'llinl let ii.s
dcinaudcs.


/









/



II troove J ramead ont Ia Iftiiwaru m.i.alM

EPLIQUE COMME ON EU-

MINE 1A FATIGUE DE

L'ENTI CEMENT

Un athlete conseille une m6thode
simple pour conserve les mus-
cles en bonnes conditions.

Tous ceux qut exertent beaucoup leurs mus-
cles peuvent essayer cette mrnthode efficace et
sure d'6viter la douleur et la rigidity musculaire.
"Pendant les periodet d'rntralnement dans
les derniers cinq ans -nouc &r.it un athlete Pa-
risien renommn- j'ai t'mploy le Liniment de
Sloan parce que je l'ai trouv6 d'une ciiticacitC in-
sup6r'hle pour 6vitor l;t f:itigiue nu:culaire aprt-s
de violent exercises. C'est ausii un remade in-
comprarable pour bviter la congestion des con-
tusions."
L'effet vraiment merveilleux du Liniment de
Sloan est on pout dire presque magique en touted
sort de douleurs musculaires. II suffit de 'ap-
pliqucr sans frotter pour que i-s; tissues fatigu&t
so tonifient et ler muscles laissent de fair mal et
rcup0rent leur vigueur. Essayez ce calme-dou-
leur d'effet rapide et, sure. Doe vente dans la
pharmacies la plus prochaine.



Liniment

SdeSloan
S Aneantit Toute Douleur



Les Etats-Unis et la -
Cour international
de Justice
WASHINGTON La longiue
lutte anu sujet te ila participation
aimnricaine Ai la Cour niondiale
de justice est pour ainsi dire
terniinde et les Etats-Lnis rcs-
tent en (ldhors lde ce tribuniil..
Trois gouLVCriicinCInts tral'ligers
tli se soit enteliildus i1 (ienicve
)()oiu deliaiider la Inodilication
des ir'tsclves du Sciiat au Lproto-
cole (de la coiur ont inlormel olli
ciclllent ll e Ii )parntl ent d'E.
tal de lcuir decisioln.le president
Coolidge a aI11nnolnc que si I'on
n'accetlait lpas les reserves salns
modifications, il ne reprendrait
,La s les discussions. 'ne ties nloti
Ilicalions a et6 eCvoye lpar 'A.\n
gletcrre.(O) n'a Ipas 'revel (IuIelcs
solint les autres nations (lil o(ti
rp-6)Piitlu iux oii'vrltires e ( I'A-
nileri(tle. L .s finctilonniiires d(I
IdpaIrlinent d'(lta (lit l out l'us
d'indli(tlir qCels Lirgnments on
avail elmloyiyds dians les coinniu
nicalions et de conlirmer la de-
claralion qu'ils 6quivalaient i
un Irefus. (On appris I ()ion
avail re I' lies notes de I'iran-
er Lit liinoCllent o(l le Senat re-
fusait sols p)reltexle (uitce n'C 1i-
aiit |)is nuCecssZire iI'exanliii r
uie resolution plroiposaint (iue ila
i'alilii;itlioi |)ir I' I SIIl d CII pIr-
locol-' (Ide la 'or lit annule.i
I)'l>|'es les C)ii liitiiis dte la rI'a
lillical1on le rclus p.ar ilune .scule '
des nalioins 0 aisant ]ailic deic la
cour d'a1 ceI)ter ile's ri'sr lives du
Selial inivalide rolric nilliel'caie
tl'ei taire pnrtie condilionnc lle -
inc.il. i-.i d(cisioin ihi Suiait Lit-
jourdtliui a)lprou\'V 'e p)ar.i-Il (voix
contllllre 1(0 a ii' Ir)ccedi e par uIiie
d(l;scussionl aul tourl.; de linal,' lle


il a &Cdid remiarq'l u (1U'11 sLna--
teur (qui avail voti en l'aveur (!e
la r.ilitiication en Idlilande cl re
jet (l tlu'lll seiinalte' (ui avail
coilmhatt centre cItte rntitl:i-
tion s'1)opp1ose i ce (lIu'on y tIsse
auctun cialingClIue t.


Al'Association de Jour
nalistes r6publlcains
I dis'oairs die M. IDetuirg e
Par cable I'lancais -
PAIS )ans uIn discours
prononocie i I'.ssociation d(es
Journalisles repul)licains, le II-
sident l)Dolnierugle, riappelant les
6vicnmeninls tde I!c21',, a declare :
S ous iotusl lais(on.s c0lllifiance i '
nous-imeines >l. li a fclicile Ies
franlais de s'eltre unis cordiale-
ientl et reisoluiiient pour restau-
rer la siltalion financier ct n1io
nflaiire' Le I)i'sitlcnl a telrline
en exprimant sa foi en'lacpros-
phrile croissane etl en 'aveniir
de la France.


Terrible explosion
daz~ unousine beige
HltL'XI L C.IS-- Cinq -nte ou
vr iers out nliracul .cinent
'ichlippi li la liort lorsque les
ea l)lissenienls laelen danS Ia
l'rovince (lu Inimourg ont 0l6
detr'uis Ipar il'explosion te 10.(K)0)
kilos de nitroglycerine La force
tie 'exllosioil a I t lelle ( Ie les
carrl'aux ides fen('li'cs ont iti'
1bris6s (ians un allIVOiI tie () ilo
metI Ires.



1'CA S 1 iLe roi Fe ldi-
nLaii s ret l i)cu i petl lice
a111 ilclenll d1 r iun d'ani)e
till bulletin pul)ii t aujour'i pc li
sols la signallure ldes imeicclins
(ili le soignelt. .'aiialyse idu
SaLn a dlo01 e ()LO(e l s re'silsl als.
II peut iarchcr el t'ra ai llc r
avec ses mllinistrIes. II a ,;ln
deux livires dicliUls le coillnen
cement diu traitemet il y a dix
jours.



Cine Variites
Di)manclie 5 hlures
Matinee et Surprise pour entrants
Titi sera un grand
chirurgien
Boireau et 1'appareil
6lectrique
Les entrants de France
Entr6e : 0.50
A 8 lieures
Hugette Duflos
dans

Madeleine
comnldie (Iranlinique d'alpres le
roman de Jules Sandeau.
Entree : 0.50.

Nouvel
H6tel-Restaurant
A l'ancien local occupy patr la
C. 1). 1I., rue des Miracles, vient
d'&tre ouvert un Holel-Restau-
rant d(ont M. Guillermo Pujol
est le lirecteur.
C'est un etahlisseileni sheieux
oni les clients irouveront I'ac-
,uleil le plus aiinal)le et in ser-
vice de lout premier ordre.


Parisiana
DIMANCJHE

DcrniMre re-



(k,111C1R I1T
presentation

(IL ChL(1rI .



2.
lntlre :3 (u.ts.; Idollar,
1

S 01T DMi2XfJIDE
a acheter
T'lrois Ictrins pour liaisons
d'hubilalion.
S'adclrsser au l)uieau du
I Journal.


Commencement
d'incendie
Hier, vers I hcuires dte I'apr s
miidi, la Sitilei aniioiin'ait un
qluatrilw illcellndic.
En eflcl, un accident venait
de s prodl iiii l la I) Phl inlacie
Albertini lwaild, 1S21, (Gv:rdt-
R ue. 1a1:I :rl e:il lt i e "n I s I) D c-
Ietirs it alrie l l''lie & C('. I'i. n -
ployd, ,i. (uillaulel en manipu-
rant du chlorale provq()iua ne111
explosion.
Le pharniicien a ireu ties
briilures auix imains et an visaiCe.
Transport| 6 'I l'11)iail (iG;'i6-
ral, il a I)ll, alip rs uil iiiise-
iliint, reg'agli r sonl (loincilc.
l. .!ugc iec I aix die la Secliol
nor1d ;iiViy pour grellier :ad hlc.
lM' nril Pircssoir s'estc ireid aus-
sitot silr Ics licux et ell presence
de M. Largc. Sulslitul dIu (Com-
mlissaile d(I (iou\vernceilent a
die ss pI()oc(s-vera' l de I'acci-
denl.
IPas d'autres suites 5clheuses.


La representation
L,'ANACAONA
C'csl pi)ll Ir Ier C il' n(Ji o11011
avolls ;illii inn itC' hir qI ue Li re-
prescltn ila l lo l '.\;l;i>'mo i d( 'a11 -
inc de . li !r-l;'i\L il. de-
vail .ivoir' IlL.I dani'I i 0liiicc
Pal isialia.
('e. sl p)lil''l il1 '. li plroch.1ii
19 iF'vr'ler iiu' l.i 1'5le scr tI d n-
nee.


i :.^


La confiance de
plu,'icius inilliers de
personnel est ce qt~
"tide a :endre

L'VEMULSION
SCOTT
le tonique nutritif *1
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.


i
-r

q
1

a


.. . uteurs en en ifl. '
V 4W


Carnaval de 1927


'ELECl ON DE LA REINE
Mn,

I) nchlcl'r ct envover .' I' l'tiIcl (Communal
I\ C, la menItion : l i All ( \.1 \11, de 19'.7


*- U-~
-i---; .r --


- ~__


I -. -


- *


-r








LE MATIN- 12 Flvrier 1927


Les' Caves de Bordeaux I
r roprilaire : Arthur NI \H(GRO)N
e ct Li.lueurs siiperifins Cigares ct Cigarells de c
D.|je n cr, Dmiere :uelit

Dejeuner, Diner, Sou >er


(de


choix


C'est I'Elahlissemenil o l'o Iu troulvra les mels es plus
dlcaiets ct le service Ie plus irl.l.tjpoc' .ble;l.
En toutes occasions : Allez Laux. Caves de I3ordeauix ~
ct vGUis src'z loujours salist:iil.
La Direction se charge 1tc 'organisation
de d(lier a ( dllitfilc
'__ 'elehlione 775


"- :L'R, O. lue alln. Paris.


Simple Rem'ede
Familial pour
Maux de Gorge
Maux de Gorge et Rhumes sont
Gueris en une Nuit par une
Nouveile M6thode Externe.
Voici un rembde simnrle mais effl-
cace non seulemiel pour Ies mnaux
de gorgeu mais aussi pour les rhunies
de touts sortes et la toux. 1I suflit
S do fii tioin'r votre
gorge,' et v,,tro poitrine
avec Vicks V\'apollub,
I''onguelit voluial 11o-
d .11 '. vlatilid par
l-a ch.lh'ur du corpsm t
*', vlvtpictrsques'enid-
I..en---t lout dir'ect-
"-'~ liilt illnhi.!esi ditin, Its
r6;ions cnllammjes, li tr.it Ile tflgnM. et
facilitant li repiration. En tanmet mnps, il
i:itL i trai'vrai l p :.,c, "atti;alnt"la i ng Lst;il l et la iuu Lukur.
Vicks etl particulircml ent recommni.ndo
pour ihs rhumes des( nf:'ta parce qu'll In
d.lc11II0 ffitcyu irtur e? aoIIla d tit.
juLis s e.,

SVAQoRUB
l?tr., de 21 nilh!iutns de p:of
e; USUtill ilrntic.i<../)<;nt


lol






c capital Or Or |!!,0


I Eug.Le Boss'e |
"1*4







A4;








,S+ Aflenis Genrax |


Panama Railroad Steamship Line


Service


NEW-YORK CITY N. Y. ( RISTOBAL, CANAL ZONEet les f O()R S de la COTE
(OEItST de I AMElUIQUE du SUD.
LIe plus rnpitle cl lc ),lis dircctl service tie Iransport de p:nisalgrs entile Ilhili et
les ]po'ls Eu')l:roens via Ntw-Yord cl Crislola;l, Canail Zone, Istllnie de Patinia.
Voici la lisle tde nos Vagents :our les principaux poi ts de I'Euiope :


Angleterre E
Mrs, G. W. SIILIl (M & i'. 1

EN FIANCE:
Mrs. SN IiIJ)N) & (o sonl iirelOseils
par les maIisons sliiianles:
GEL.\rT EY HANMEIIY & Co
21 Iuede l a Heilpubliqle t
Marscille
III:rl;xe )lPl(N & Cie Lid
[53 Quai (;Georges \
Hav're
HERNU PERON & Cie. Ild
Rue du Moulin lil vapcur
Boulogne s/Mier
HERNU IPEON Cie. Ltld
95 Ru e de Marais
Paris
HEHNLU 'PE:n & Cie. Ltd
Rue de la 1'ranquLillit
Dun kerq HERINU PERON & Cie Lid.
RhIe Roy
Bordeaux


casee


France


7 Jt.:nes Streel, LIv1a1:OOL, ENGLAND


COI ENHAGUE
D)anemark
Mrs. E. A. BIEM;)i\ & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Ilalie
MrsHIENil Col & CLEI.sl
Piazza S. Matteo, No. 1i
Genva. Italie
ClHiISTINIA NOUiiAY
International
Speditionsselskad
H.MnoUIG, (GEIMA.\NY
Mr H. Vogemann
Hamburg, I ermany
GOTTEN ORCE()Uc, SWEIEEN
Nordisk Ex)press
Gottlemlourge, Sweeden
ROTTERII)AM, Hoi.LANIDh
Mr. H. Yogen'iiln
Rotterdamn, lollanlde


O. B. Thompson
General Agent
Port-ai ~Prince, IHaiti


Private Telephone No. 525


General Office Telephone No.425


lortwch Union Fire Inurance


11Soditi Jiited Fond6e en 1797


Au Capital de Or. 30.ooo.ooo0


Ae plus importantes Cozpagies d'assraoces

contrehil'incendie I
-? t nts i-- Au Cap-Haie PARAV1SINJ
Su- Au ayeJL lBOURGEO1S-Jacmel, A.TURNIER

g,.en 6nral : J DAALDER
SJor scm-Princts a I
HBM tsw!sw Mkt-itsteisse ee*.
HiJTVI?^ ^^%$^ ?99?^9S


A ELDORADO
V'fiis 11-o'llvre' t i 1 I II, ')

1 I1: I \ II S\N I A\!/! l
V. : !I( ) I i\S: I II l I.I 'lI;S
i I.\\ I\ (:()(: i \COCKTAILS .
i I i()\ ( ;ixI.\M i \(; i .
(C ( .v. 1 0 1|; 1>1: P /. ,l !,',S I 1,
I.e lot*i ii un oIrix Ires modelhe.


I Iioiie *~i97


nr VOUTS D)(UTIEZ'?...
k UAND comninc(a :' se rSaliser son l] Idve r(IC lan-
chir les italpcs de la gloire ti iomlllph:le, \ls
vous disiez sccpt(liclues, (, (i cl, s eul e Ie rc ul (u
emps ulltiiincrait son sul ICS,
Mais les PATIuIOTIES 'n,:u ,ie.,t inamaisat:e uidlusi long-
l'nips pour d(eveiiii li cigartlle idtale.
La valtiir d'iin prodtiit de sIleclion n lie nC t t(l ipcn-
Idre du noinbre des annrcs.
Ille est, en ellet, la meiillciure igartle v i'nitid i mlcil
lenr marchle. S& s achcleurs en li iitl oti triiple avai nlzge-
Ilisloulnc de (t's. 2..,0 stir c(cvI! Ilonls plriilcs; (Id' uIl st.-
conde valcur tie (iGds 2 '50 sir- cent I)tlchcliles Iusa:i;c.s,
possibililes dtf ga. i-nr 200) goll (s avec chclnitii ds lIo10s
Iporitantl s Nunicos 12. 11, 16. 16, 17, 19c t 20( renilr nei' s
Ila; s les p(ochelles.
Mlessieiiis Ailbrt Noiselle et ()lOilom S, Villejoint (jii
oit iS|i)(ct:ive'inlitfl pji) l i'l n nos b)illra';uIix ls n1 Umi s & -
12 cl 18 onul (t'.t'( s d(- x i\ )lnliers Ibnl) ic'ic i;ir's die noi ,
nprix de DI)EI (::N'I'S o(;,rds. Nolln I,sle ,cs IOiis ti.,
raivepr n'est pus liliilo l:ssayvCz lIa PAT' IO)I'', cel \voi
Iiui accord)erez\C. s oI'prrceInccs.

La M aIinuTaci u e i'mii ii:i m
les poclhetlcs h( ull lili(inls :i a I li',s)s lion de Ious lFn-
mcuri s ( ui ve icil en i n co: ailrc le Ic gillet 1, (q'iililt. I, -,
inteirsses n 'o:l (jl'a passer aI dea 't ge0i'irl, 20()(6i i
Justip L.herissonl
(,I lAlA & C" I'opr, taires.


I, l,... k. I
a( to1 1 i


de DELOIT, Pi.airmna;,n,
J119, Rt rp flit. >.1teir
C EST LE MEILLEUR
DES PURGA'FS
AJez.PETRU'; P.-rm L,,i A\ '.t .. ,'jjl
Pharnv.-e , it- jurtin I IAM Ht
gl o elt- 4Il l "O p htl l o, iirl' ac;O8<

U tcs-vous

,assuure col I re

Incendi(ie '?
\oy(z d!oiic Ian IRoyal'xst ian
ge A'sslrallcc Corporllali(oll de(
Londirs E:l;alli 17 ()(206(n()tn)
(:pi ta le ., 7, 0()0.(Mt).
Nouls a\ions plus de $ 2.501),
000 (d'assuimaite en Ihaiti el
pIr'nni les Inc illuiirs clintis.-
P'ouir I)lus amples renseigne-
nInllls s':dcresser a
(CI.\ -ii si;.:. T"ui In C, 1,", Lid
P'ort-au- Priu'ce.

Renm rolenm~at
Mir et MNl nl iAlio i Cassaguol
cl lctrn s eillilnls, les 'n diillc's
( C.iss.ign e it )Deoslleni'is Les
pilmsltc ;inisi ((fLi Ious le aln-
lii'es ;li'r ils l allies, p)'o ulon-
l('i n ile o l ioulhe s les o ii )lreilx
I &iiio 014 ;liCs (jii Ic ltr 01owl 'it-
(loiilics ;ii I' -'c'aus.ion ii I;i i)r .s
(pil.- di:,)iiriiioii td leur clicir
C( I i ( l'-Tic ll l [ic lilt
Malri'
''i O'il. l 1) l viv c ieii 1
('-11\ l(Ii Icur onl doli) i ( s
I :il'(lilu's dc syvl p|li|iie, vt los
|i i',l d rt IrO i\t ici 1'Cx1)rITs-
' i > ii titi .' \ !c* |'Ic u r ,r ii lil
ril lte.


- . I


A.de Matt6is & Co.Rc (riseinta ntspour Hait
I* A -


de frtl et de passagers entre


___


_ _. _____ __~__ _\_I _I __~~_~~__~ ___ ~ ______


--~ ~;---- ~


-


r -- ------ ------ ------ ---- ----- ----*~-


-dwm


I


( ha1ii,-1 dl .(1 ,,IS


Fred. GA AlU'I). Dir,,.'Ilur.


071",R ,I .. ER !E








LE MATIN 12 F6vrier 192/
-- ---i ..


ACes V0ous interessent:


lisez-les


-L

LIFEBUGiY
le Savon
pour la Sante
Leveie Iios. Co., Boston,l Ma1 s., U.S.A.


. L I.


Cr qui n'a jamlais 6e1' fail
Ce ( quii' pe ial 'tire dir piss'.

KohtI cha p, 1(Ifllc

F. S ijoullrN6
Prepire dalns dies conditions rl'igoili'reCses;
1l'.SI'! 'SIIK
Pr('l)paralioi etl Vetile
PuARMACIE F. SIl'AJOURNI
Angle des Rues Rou.r et du Centre.


La grane chapollarie
DI.

Genaro Hlurtado


Grand'Rueet Rue des Miracles Port-au-Prince, H alti
A le plaisir d'annoncer a ses amis, clients et le pu-
blic en general quc tans son etablissement on trouvera.
Un Chapeau pour clhtlqfU' gtoutl l('I hitlla person)n;
susi qu'une variete d'arlicics 1piri' c;i(Icat'ix iot vile-
ment requs ; vo\us tlo(vliVe'z Lil i ; a1;sill iCnii (Ie Sll'op) et
Liqueurs,sans oubnlier t La puiinchlreniiia, cclte Itpricieiise
boision espilpiiole.
Lac Maison t lHUTAI)') olTfira In souvenir i cliaque
cheteur.


- -.----- -- ---- - -. .. ~-, LC-- -- --
I


Service HBati LCub
Le steamer < tendu a Port au-Prince, Ic 16(
FEvrier courant., plreant le
frdt et passage pour Santiago
de (Cuba et la I lavane.
Le steamer iHalana,) venatit
de Santiago tde Cuba, est atten-
tidu i Port-au-lrinice, Ie 19 F-l:
vrier courant. en route Ipoiir
Puerto-Plata et Porto-tico.Ce
slcamier sera tie retoulr a Port-
u-Prnce, lc e 2.) lFvrieir pour
prendre lretl e t issager.; pourl
S in1;a de Cuba et la Havaii.
Iort a u-Prinlce, le 11 fvi iier
1927.
J. DAALDER Jr,
Agent

LIs actioiiiiircs de la Com-
1i.)agnie Lithlograp)hi(que d'l la i
soi:l ct'i)e\t()(iis en Asseml)ll'i .
(i&nirale aniielle le 27 Fe-
vrier it 10 heures a. in. ain Io-
cail de Ila (,ite Compa"iic, nRue
Ameiricaine N 1348.
()rdre du jour
loI Expos6 de la situation d(
I anniv 1926.
2(I Election du nouveau Coln
soil d'Administration.
)o Touilcs antres mcsirt s
tiles a Ia l llle lemalchle de la
(Comlpagnie.
iHl:Ic .in WIDMAIEll,
lPrsident
i - - --- _ _ c


A


V\ Tllidi


Unl
Filti e


UJnc boinne nalle;
1 antill l;bile Chevrolet 1925
1 lit en aciijoul,
1 lmichine ai Coindre,
1 mannequin torme'li cadiqiil
2 chevales el 2 ti6es'; miine-
( iii our COUture ,
1 belle Psyche,
1 beal store enI s,)ic Ibochil,
1 &elegant abat-jour modernr
pour salon,
1 Automobile Chevrolet 19i25
1 t )iirnl'lel i gasoline gazeifice
I)por cuisine et chliaffge de
fIL'!S ro'ilsser.
1 pI)lite table de salon,
()tielqlls chalises. etc. etc.
S'adresser au Bureau du
journ al.
A VENIDHE.
1 (adillac Sedan.
1 i adillac Touring.
Prix Itres boiln march e
tace station Polmpiers.


Fr ~
* i .
* '


4


3




?if


the loyal lail Steamshiv
Packet companyy


I


Le steamer ( Montroyal ,
venant de Kingston,est attend
a P'ort-au-t 'riI e l mercredi
16 fevricr courant i 9 a. m. lt
par ira le melni jour, Ai 2 p.l.
pour la avane, NassaIu et N.-
York.
Cc steamer csl Iun paquclot
die luxe et irendira des pass:-
ger's Po)tlr les p)ots sus-men-
ion11 ln s.
Port-au-Prince, Ic 11 le0vrier
1927.
,1. 1DAALDAI IJr.
Agent Geniral pour Ilaiti.



Hamburo-Amerika lisle


Le steamer &'Sesostris est
atlendu \vcri le 1 Icflverl pre-
nani diu frl et dies passagess
pour 1'Europle.
Ce steamer est conforilible-
imentanieiiag ploulr u cer-
tain nomlbr e e passages.
()LvFFsoN, LucAS & Co
Agents (;lndraIu

Changement d'Adrosse
(Cordon'ric ((MoIll U( 1arlalel,
Mr Ilipp)olvie .Jeudy annon-
ce a ses nobrweui\ clients (qle
depil is le j 3 v 'ie r, la
Cordonlnerie C \lolI ;I1arml )
est t"ra't'Ie li (irand'lte
a c6t ': Ide I'Administration G6-
n'r ,le des Postcs, maison on-
ciennement occupte par fcu
Ernest Camille.
11 letur Iromit coimmie tou-
jours le iniiie soin ldansi Ics
travaux qui lui iserolnt conlis.
.-- l"
Ches Charles Gaetjens
It.e dI M.i;la.isiin de ITIali
On tiouvera ;
Exiirail orgealine >pour siro)ps
par dose pour ?.5 et 50 litres.
Ainsi t,( e tous aiitrLs Exlraits
po1)01r strops.


Grand Hotel de France
P. P. I'ATRIZI, Proprielaire
(et Ftab iss'ment renomm6 don't '61loge aBst
plus A laire vient d itre comnpletement rest&Urp
et. emis a neuf. Lea chambli seont tout le oI
fit nioderne le se vice irrprechable, le eI
taurant solgtii est de tout premier ordre, I1,
tel n'ayant riln n6jl I16 pour faire plalti i s a
char'uante clientele.
M T PATIlZI, 'lut part blenitt. apportera A on
re our de France de nouvelles amilioratioas qui
donneront la plu- entiMre ititst lotion A teoe .
D6jeuner & la carte, Table d'i6tO
Plat du Jour au choix.
Pensiei au mois, iA la emaine, par jear
Garage mis qratultement A l* disp .stio d s
voyageurI.-- Bain-, Douche% a touted leeheutrea
T616phone i No 341
F)anl,4: Mqacrainrc souohAh- A. 1 l' e.. -
v'Ara tones sorl'qs de provision -, ins., Itiqutlrs,
Ciyrefies. Viis Id'Fsplliie, de BourIoglne, (PItaIieiGklnd
choi.r de IhCo)nseii's.
On V4'ruva a 'I:arrfv6e. pmdant 1e 8sjeuN la
au d6onrt tit ct q le I'on 6sire as (raud Hs.
t.1 d- F.ratic P. P. PATRIZI, Proprietaire.


ALUMINUM LINE
Ne--Oriians & Sotlh Anmerica Steamslip Compaly lie.
PIlOCIIATNS I,:i'UI'S I)I1ECTS P )lB PORT AU-PRINCE HAIl
.Le s:eimcll ((lBifrost* ayilut laiss6 New-Orleans le
F'vrier seia i I)ort-au-Pri:we Ie 14, et contiuuera pol
les Caves el .Iicmel.
e steamer preunlra du fri Ai Port-au-Prince pou
Ics sortss des Caves el Jacmecl.
Le steamer ( hulin laissera New-Orleans le:2
directement pour Porl-aul-Prince et les ports du Nbrp
Ce 11 Fevrier 1927.
A DE MATTEIS, Agents
l- I- I-- ll-- [ i i-------


BAR TERMINUS


PROPilUETAIIE:


A.


Widmaier


A I ionneur d'inlormer sa lie'nveillante clientele qtr
a installed i I't 'agc e d son elablissement, un salon exclI
si\vmenlli reserve \ anu fmilles oil i'on troutvera d&
consummnations de pIremincr chloix et ou des lunch a
roiit servis sur dnmantle.
Telephone N* 786


Lecitine Granule Brew4
Le p'us airlift des Reconstitullnt
Forlilie le cervcan, la mlel''c epini:re, les os et
reins. liend puissants el vigoureux les enfants d6bi
les femmes faibles,"lcs personnes usees par des trail
assidtis.
En vente tcher : Simon Vieux. Alfred Vieux, L
Rivera, Ed. Esteve & CO, A. BoltC, Alphonse Dksir, J
l(o *,ay, M'"m .. H. I)oret,;: I|etit-GoAve : S. Martin.
Iin stock (h1'Z : R. Brouard, Grand'Rue No 1709.
GEO JEANSIbME& C',


a-ina lttesoorWrll Iee

Les seuls peintures Inalterables
Un gallon de cea peintuies conv iuablenent appliquA recouvre 700 pied c -r di lilg I
Ils imp rlants Odilices oa notre peinture a 6t6 employee
']gise !u Sacri (a Cur, Turgeau-- glise Saint Joseph, Port.au-Prins--Eglise delPort do
Ierlo iBellevue Royal Bank of Canada -- Banque Natiosale i la R 6ubliqu p4'lit
au-Prince B aque rationale dae a R6publique d'Haiti, A.u Cay.. nUBanuu
la R6publique d'Haiti' Petit-GoAve Banque Nationale de It 6pu iqu6 A4MI
Banque Nationale de la R6publique d'lliti, Jacmel Compagnie :ectrique, Rue 4m
1inreau du ( Matin.,lhe adrlcaine,-. Radio Corporation, Rue Felou H6tel do
Rue du Quai Bar Termainue Chemp doe arsVilla -- larile, Turgean VillaAlclb
Martineau Tusgeau Villa Lmn DIjean, BellevueVilla Rin6 T. Au ste, Pllionu
Vile -' Ed n abd-agon; Pen de hbose Villa Maurie Ca. tj, Pa e I CU h
Villa Mme* Vedve Alke' .e.ll*i Vila Anfoine Tll Peou d
Lhose-Rodolphe: Rney, Pen de Choec-Villa Flichier Anselme, Tuigeoa
Villa Ed. te'ijlase, Belvue Villa Hea6 Faubert, Ballrue
Villa a tte Veuve Brbaseurt".BelIevue
Villa lHermann PasIt err, Peu de Chose Villa Me A Morel, Bellevue
Vil'a OswaldBrand, residence Villa Luc Th6ard,Bois Vern&-Villa Luc Th6ard. Avenu Job
Les meilleures constructirts Architrec 6eSo. Baussan Les meUlleures consrl
Daniel Bran Les meilleures constructions architect Lieo Matw
Pour vos commander ou tout autre renseigoment; s'adosser b

Geo. Jeanusme & Co
Reo F4roa, on face de la Bs que Nationals


-- --- -


I


- -----


JII I -- ru-~s~t`d~E~.I~,~C~;sr~n


---~----~' ~~-~


. I


I


Rv^y


1 c~ \~


5 ;




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs