Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04390
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-11-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04390

Full Text





CWiTEUR, IMPRIMEUR



, , Rae Amdricaine, 1358
S TELEPHONE N"242
.i ,IlERO Qo CENTIMES
LV ,


i


J


MIN_____i_____ --_______ 4


pfANNIEE N* 6022


POR f-AU-PRINCE( HAITI)


VENDREDI 11 FI VRIER 1927


le Directeur me de
i un article local, un ar
fhien port-au-princien.
.- Poor demain, me dit-il:
'it lis.faut du local. N'impor.
t n, mais quelque chose
qtlse passe chez nous.
and il a dit cela, il fault
is tgiumiettre ou se d6mettre.
I --Bonlfis-je, nous aurons
ii du local.
Et A 8 heures tapant ou plu-
I tt je devinai qu' i 6tait cette
heure-lA, car, s il y a une cho.
.se qui a d6pass6 mes bons fr6
res les haltiens dans In mesin-
itelligence et la d6sunion, ce
sont bien nos horloges publi-
ques qui ne sont d'accord que
Iorsqu'elles ne bougent plus,
mais enfin, crayon aiguisW et
paper eg poche, je laissai le
journal. Une demi-obscurit6
,s'tendait dans la rue; car, la
lune, ces jours-ci, n'est qu'en
premier quarter et vous sa-
vez que les rues de Port-au-
Pripce ,pe sont 6clair6es A
point que lorsqu'il fait beau
clair de lane.
Ou diable aller pecher un
article local!
A c6tW, une musique, faite
ddu plus cacophonique tinta-
rqate de basse et de clarinet-
mecpP de roulements
tques dun tambour, clai-
ne des airs de dancing. On
.y entire. Dans la pre-
e, dsagr6ablement
d'une odeur de ta-
bc et aalcool, aux quatre
coins, it y ades ktag6res, des
bouteilles, des verres. El a
am pp~ile pritentieusement:
t.e ar. Oui, c'e~t la qu'on boit
[K des verres que la fille
sdanis I'eau d'un petit ba-
poad sur le comptoiret
que on ne vide qu'une fois
par jour. Sur un bane, tout
centre le mur, des gendarmes
sont assis. Is fredonnent les
airs de la musique en battant
le plancherde leurs grosses
semelles. Et lorsqu'une (da-
me P montre a la porte sa fri-
mousse enfarinke, ils lancent
des lazzis et des quolibets
don't eux seuls rient. Plus loin,
s d'une table, des sans-le-
ls sont IA depuis une
re, de pis deux heures. Ils
y tterot deux heures en-
core, jusqu'A la fin, jusqu'A ce
que les portes se ferment, at-
tendant avec une patience que
-lfrt-envieraient tons les an-
ges du Paradis, qu'un confia-
ternel pain ofire la tourn6e
et amfne sur le tinc les trois
rounds de nickel. pans un coin
4) is, de grosses fleurs arti-
eade larges roses vertes,
d4tonhaient. Evidemment, ce
r'tRait point 16 que ie trouve.
ais mati6res a user mon
*on.
.i'tre ibee, c'est la salle
i4ba. tat coPi ble et,
.* er laO pire iuileent. Ils
6Wrin blen pr6s de cent re-
I.*ne evologr u aenrond dix
4tYVI ouipes 6troitement
e Les I limes n'6taient
p s belles. Oh non Presque
routes avalent aux livres entire
Irs dens carries de m6-
ciht. acig res dent eUlles ti-
-eat ^p des brlifles
t lmate sous Ie Mtt ade
Iamw tla.Anes t 0-tl its

omnes, les marines chatooil-
ides par la fume, mais qui
pporsnivaient Ii danse, stol-
qps. Toultbedeau asage,
..mgavait des pr6tentions a l'6-
; vR'UairOe eait en sueur, car on


- 6touffait dans la salle. El fou
Sca tournoyait de ci, de li, au:
qualre coins de la salle tandig
; (lue les musicians, leurs deux
Sjoues enfl6es comme deu3
Snores citrons, de tout hl
souffle de leurs poumons
Sbraillaient dans leurs inslru
ments : Ervi,-a tussolini l..
que les couples surchauflls at
taquaient en des pas de fox,
trot.Mais le spectacle est froid,
Sc'est rassis. Ces gens-IA sona
las du m6tier qu'ils font de-
puis sept heures du soir, et
chaque soir. Cependant ils
danseront encore jusqu'A mi-
nuit, jusqu'a I'heure oi la po-
lice condamne les voisins a
veiller. Et alors, chacun s'en
ira avec sa chacune, comme p
dit Coppee une fois, et I'on
reviendra le lendemain, re-
commencer I'cnnuyeuse cor-
vee d'essayer de samuser. A
lautre bout de la rue, ii y a
un second bal, mais c'est la
m6me chose: une musique
assourdissante, des flles se
couant leurs chairs en sueur
dans I'atmosphere suffoquan-
te, et c'est lout. Dans la vie
nocturne de nos bals publics,
plus rien de c,.s heures d'or-
gie qui vous faisait frissonner
de plaisir d'abord, re d6gott
lus tard. C'est bien encore le
al populo, mais il na plus
son exc6s d'impudeur, toute sa
triste beaut qui vous donnait
env el suJet l'et enn-I.r Non
Aujourd'hui, c'est chaque soir
qui am6ne son pain. II faut
dtre pratique, il faut se hAter
d'agripper mie ou croete si
I'on veut ne point avoir faim
demain. Et ca gate le m6tier.
Nos files ne savent plus etre
ni jolies n coquettes dans le
vice.
Allez done trouver lii une
chronique I...
La rue ? II est 10 heures;
Elle est d6serte. Les magasins
ont tous portes closes. Rare-
meni, une lumi6re veille a la
fenetre d'un 6tage. Pas un
agent de I'ordre come nous
les appelons dans nos faits-di-
vers. Et c'est I'obscuritl conm
police de impunity6 le chien
et loup protecteur des mau-
vais coups. Vais-je tomber sur
un maltaiteur providentiel en
train de ( travailler a) une
porte, press, tournant la etle,
ici et 1A, 6piant la rue, avec,
pos6 pr6sde lui tout un atti
rail de cambrioleur,ros ;ignols
et pinces nionseigneurs? (a
me donnerait, a part un petit
froid dans le dos, un si sensa-
tionnel article local I Mais les
marauders sont aussi rares
q.e les gens d'armes et deci-
dment, il me taut chercher
autre chose.
La Grand'Rue est solitaire
come u n grand chemin.
Quelques autos qui filent vite,
toutes lanteries allumnes.,
quelques buss d6peaill es
don't les rosses attuldes aux
brancards vermotius font na-
seaux bas, don't les cochers,
comme lea b6tes, somnolent
sur leurs dsigbes.Tous leas ca-
f a*ont ferml. La clientele
in a:t, pe tard A Portkau
~pf~c k 10 heures, on
"teint ftadr*t6 ea on pousse
lee beU~lk des portes.
r'q MbterYgMMide la rug, &
I'omebre I l apis pilier d' ne
galerie, un home attendjim-
mobile.II eat come le fabve
9ux,:etsoiui guette la proie,
Sibod I1 n'ya pas de
dout. C'est un r6deur de duit
qui surveille quelqu'un, qel-;


i que ch se.Bravo .vais avoir
mieuxqu'uncamloleur aui
travail; jlaurai unl rousseur
Sde passants attard, je vais
voir un maestro dtoignard.
VoilA un passant. \ vient a
propos. II march lr le c6te
de la rue oil l'auhi tllends
dais I'ombre.Minul d6licieu-
se!Je m'embusque i j'atlen(L
que, l, me tombe d ciel ma
chr.nique.Je vois dd le bras
qui se 16ve, la Imain jui s'ag-
grille avec force a large du
passant, I'arme rayania nuit
d'uin petit 6ciair d'a ent, le
rle de la victim, la fque de
sang. Mais 'e vois surtilt mon
article du lendemain 4 sa ta-
pageuse manchette!
ependant le paisille pi6-
ton est arrive et I'auto, mon
criminel, comme un ;gneau,
lui tend la main. Ce n'elait,
que I'un decesnombreua men
diants que I'on renconlre la
nuit a Port au-Prince quin'ont
jamais mange depuis le ma-
tin et qui denmndent une pie-
ce en milant le nom du Bon
Dieu A leurs supplications.
VoilA une jeune fille A sa
,--4tr i i', *--.. rnn air
triste. Elle a sans doute 'bqul
que gros chagrin quifait pleu
rer son coeur endolori. Si elle
se jetait dans le vide 1 Quelle
aubainel C'est alors que vrai-
ment mon article me tombe-
rail du ciel I Mais rien. Lasse
de contenpler la vie (dscrte,
la lune narquoise, ma belle a
fermn sa ft ntre et est all6e se
coucher
Mais un hurlement de la Si-
r6ne.Au leu! Un incendie.')n va
se rabattre sur cela. Mais cinqi
minutes plus tard. pompiers
etcurieux. tout le monde re
vient bredouille Ce n'6tait
que de la paille qui bralait.
Et vous voyez come c'est
parfois difficile au mnalheureu x
journalist de trouver son ar-
ticle local.Pas un cambriolage
chic,pas un meurtre dans Ic
genre des grands Maitres, pas
un suicide, pas Lun incendie,
pas un accident rien.Des jours
et des jours, Port-au-Prince,
la nuit est come une ville
inhabit6e.

M ETTEZ-VOIJS bien en
tete qu'avant d'acheter
n'importe quoivousde vezvous
rendre chez PAUL E.AUXILA,
car cebazar est le rendez-vous
des gens soucieux de lears in-
terdts. On 6conomise en ache
tant de ce magasin.


a I


Une reclame

original
-t-*^=-~
Un miarchand de bijoux faux
de Paris a expos dans sa vi-
trine un curieux 'placaqld de-
vant clquel s*arrtlent de nomn
breu x passants.
C'est I'imitation d'un article
de journal deco.ipe qui ra-
conte un audacieux et pseudo-
cambriolage don't la bijouterie
en question aura:: iM le thlA
tre. L'article c.t llistrel d'lune
vue de la bijouterie, du por-
trait de I'employee fidele et
courageuse qui a sauv6 la si-
tuation, et tout cela pour con-
clure que: < hles camb ioleurs
eu.r-nmness'y son t rompl s !
Ils avaient pris des bijoux d'i-
ni station pour des joyaux de
grande valeur.



L'Alcool

homicide
II y a eu de violentes protes-
tations, en Amerique, au sujet
des pois:ns employes par le
goutvernement (dans la fablri-
cation des alco:)ls d indusirle,
pour en elmpeidher la consoin-
nation.
Come de nrilheureux bu
veurs al)sor'l)ent ces inixtures
sans en connaitr e le dangcr,te
qtI'il v a s vent mnort d'liomn-
me, M. Mellon, sc:retaire de
la 'resorerie, a promise quLI le
gouvcrncmient cesserait de
meler des poisons I'alcool
l'industrie. II s'et'orcera seu-
lenient de lui donner iun gout
nauseab)ond, pour le reLrdre
ilb) ivable.
Mais peut-dere des amateurs
lorcen6s en blironl-ils (quaInd
Idme ?


I.AURICE TIENNE fils
Angle des Rues du Magasin dt
iEtat et des fronts- orts
Forn-es de chateaux, der
ni6re mode.
Partumeries de toutes mar.
ques Houbigant, Pivert,etc.
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour enfants, homn
mes et dames.
Articles les plus fins a la
porte de toutes les bourse.


X pares et meres de famille, d6sesp-r6s devan
I'mpossibe problem de l'6quilibre du budget,
nous disons
SOERMN Dl'EPZU DE POX
Pourquoi vous tourmenter ainsi ? Ne savnz-vous done
pas qu'il y a sur cette place une Maison o0 le bon goat
la simplicity el I'6elgance ne le ckdent qu'A la modicit6
des prix.? V;cntz: ayant vu de vos yeux vous ne serez
plus incrkdules.

Kawas HERMANOS


Magasin Moderne

,'. I1I4 Rie dil htagasin4e IEtat


Au Cercle

Bellevue

C'est Ie samedi 26 Fevrier.cou-
rant (it'aurna lieu Ie graml bal
travcsti Iraditionnel du Cercle
IBllevue. Pour quc la Ihle ail
tout Ie success tdrrablle, le tra-
vesti est absolument de rigueur.
MWme les ,vieux ,,, devront se
fire une ltte. Cela contrlbucra a
augmenter la beau de la rru-
lEn tout cas, ce sera une tr6s
belle lZ'e lqii procurera aux
inembres et a leurs families et
aux invite; de Bellevue I'occa-
sion d'ouvrir gaicment les trois
jours de carnaval.
-- -----


All America

Cables
Nous nous cilwrcessons (d'an-
Inoncelr a inos lecleurs que,
sois penc, s'ouvrira an public le
Unreac l es Cables aimricains.
Ces jours-ci on install le ma-
tIriel dans la grande halle qui
sc trouve en lace de la mason
Ch. Gauthier, h la Grand'Rue,
propriWts Mcvs.
---; --- -- -
T616phonie-sans-fll
On sail que la tl6phlionie
snns hi tonctionne entire I'An-
glctcrrc el I'Amnrique. Les
communications sont, il est
vrai,un pen chlres,puisqu'une
conversation de 3 minutes ne
coite pas mains de 15 livres
sterling.
Quelqu'un 6mettait devant
le directcur d'un grand jour-
al anglais cet avis qu'un prix
si. elcv- csitrtindrat -
coup la clientele.
Ma foi, dit le directeur
du journal, il s'est pass de-
puis .) ans tant de choses que
j'aurais souvent dolnn voloin-
tic s 13 lives ipoutr pouvoir
(die bi)n francIhement ;Iux
Amnricains, pendant 3 mintu-
tes, loute ma1 pensee siur leur
coiiilte.

Le moyen d'intenter
une action en divorce...
(:est celui qu'emIlloya la da-
me Hlermancia Planfil centre son
m iri Estinfille I)6xi, par suite de
I'at)an(doi par celui-ci de la
mlison conjugale.
Les preuves devant servir tde
base iI une action en divorce
manaluant totalement, 1'epouse
delaissee s'adressa a la justice
qui verbalisa chez la mattresse
de I'poux volage. Et celle-IA et
celui-ci avouerent, et sans se
soucier de rien,- qu'ils coulent
le parfait amour.
Rcquis de signer leur decla-
ration, le maria le fit etnon la
rival, pour ne le savoir.
Ce mnoyen plut6t habile, em-
ploy par Madame Hermancia
Panil pour se s6parer de son
mari ne sera certainement pas
neglig6 par les spouses dlaiis-
sees...

Cainma dos *6oles
Poursuivant sa lIdafe initia-
tive d'offrir le plus souvent pos-
sible O nos coliers des projed-
lions cin6matographiques, I. de
Wendl, dircteur de rEcole des
Arts et M6tiers, donne aujour-
d'hui 6 6 heures du soir, A la rue
des Cesars. une rcpr6sentdaio
pour lei e1 ves des deuxn 6dles
maternclles sites danm le qar.
lier ct dirigCes par Melle Mulcie
Roux et Melle Corinuc *SotL
I.cs petits de ces itablise-
ments scelaires auront done, de
soir. quelques bonnes heures de
sai diverhsaement.

Carnaval
Un a VICTROLA ORTHOPIO-
N I p '.;. !:lINE! Qui I 'aura<


llottIiL


LE

RhuniBARBANCOURT

40, Rue des C6sars

iMaRintint lc prestige tde son incontestable
superiorile e ti e sa r6putationi
ulIivcrsellemidonsacrc par les nolmbreuses ann6estie

S T6lephone: 756
--l I ....- -- -


LIa ku mse pe t tire aifrurhi
de Ia n CeeasiU de raviller par Ie
seal aitl qve ses pres sat f(t*Ull
avee tnrlt.
TLedere IW08EVELT


ilre son article...


Port-au-Prince, la nuit


... voit, chaque jour, entire 2
et 3 heures de I'apres-midi, au
Champ-de-Mars, en lace des
Tribunes, de nombreux garCon-
nets se livrer A de longues par-
ties de foot-ball.
En attendant, livres, cahiers
et chapeaux attendant A 1'ombre
du sabliervoisin.
... verrait avec plus de plaisir
tous ces gosses devant e ta-
bleau noir.
*
...a vu, mardi soir, au Che-
min des Dalles une auto; une
Buick, perdre la bone voie ct
aller se jeter tMle baiss6e centre
la barrier de la maison de M.
Pantal6on Guilbaud. La barritre
Sut gravement endommagee,
I'auto aussi. Ceux et cells qui
occupaicnt lavoiture eurent des
contusions. Mais enfin tout s'ar-
rangea.- Qu'est-ce qui ne s'ar-
range pas sous le soleil d'HIati--
Lii voiture appartient A M. Da-
deski et elle etait pilot6c par M.
Ethbart fils.
t4
...voit aujourd'hui que les de-
moiselles ne se contentent plus
de se laire la nuque chez les
coiffeurs, elles portent mainle-
nant des feutres. Ironl-elles jus-
qu'au hout? Et prendront-elles
bient6t ta canne et la culotte ?
Allons, mesdemoises, ne vous
arretez pas en si bon chemini
*
... voit, chaque mlatinu,J' ra-
coleurs des maisons syriennes
siQie yrp la rue des Fronts-
Forts el autr6e. biel d'66moi sur
la vole pubffqu*.tt-s bon4issent
des magasins, et, souvent, frut-
talement, essaient de contain -
dre les campagnards A enter
pour acliter. Fort souvent, ceux
ci retusent et alors ce soul des
scenes qui troublent la tranquil-
li!6 de la rue.
*
...a contenmpil,, micrredisoir,
aprds I'incen(ie, iuni d(sopilant
spectacle. Ce ne tul, come on
le salt, qu'un feu de paille.
El tous ceux qui s'elaient pre
cipil's vers e lieu du sinistre
pour contempler le spectacle n6-
ronien, s'en revenaient lre-
douilles, Et c'6tait, longeant la
(irand'lue, une tile intermina-
bled'autos de luxe, des Buicks
ct des Chevrolets, des Ford et
des Hudson qui cornaient ra-
geusement de n'avoir pu voir
qu une maison en toil de chau-
me qui brilait.
Mais au milieu de cc beau con
voi, voilh que s'intercale quoi,
pensez-vous?... le camion des
cciens I
Fier, roulant come les ao-
tres sur sea quatre roues. Les 3
chienniers asis A I'arridre 4U ca
mion, leurs ix iedspend eit, il
transportait toue ,uue iete,
dogues et mAlius qui se poutle-
chaent la bathine en ctqq em-
plant aes eale damesapcoures
au spectacle bfraP ,pUS el' npguea
rasees.
--q p--.--

Au Conseil

d'Etat
Au course de la edane d'avaLnt-
'ner, Ie ( de la loi du 26 Juillet 1026 ac-
comp.gnant le .ouveau Tarit
douanier, qwu avail t6 ddpud
lundi sur laos Bureaux djs 'Anw
semblie par Ie Saecrtaire d'Etat
des Finances et du Coma4Mrce.
Le Conseil d'Etat a Steimd
ensuite la lecturm de It corres
pondance et a sua i der
proces-verbaux.



--- --- ------------


__ ___I


I


Z
r -


i










LE MATIN- U1 F6vrip27


MUTILATEDD_
- --3 ___Il


UN BOW CON8EIL
Ne songe jamais A prendre
la place qu'occupe un autre,tu
ne sais pas si tu peux 1'occu-
per. Et, la grande question:
c'est d'ctre la hauteur de In
tAche que tu occupes.



La sedition

militaire au

Portugal


Iministre de la guerre falt
Ibebarder Oporlo
Grande agilation i Lishonne
Par eail franais
LISIONNEi- Un communi-
qu6 ofliciel announce lue Ic iom
bardement d'Oporto a repris
sous la direction du ministry de
la guerre, les rebelles refusant
d'accepter les conditions de la
reddition ;une proclamation in
vite les civils a quitter la ville.
Une d&plche de Lisbonne a I'A-
gence Havas exp6dite A 12 heu-
res 30 announce que des renforts
ont &6t envoys a Oporto. Ic
bombardment qui a reprisavec
intensity dans cette ville a pro-
voqu6 des incendies ; I'efierves-
cence augmente A Lisbonne.
Dana les rues de Lis-
bonne on crie i A bas
la dictature I Vive
la Constitution I
PARIS D'aprs une dp6-&
che revue par ( Le Journal ,~ ve
nant de la ffronticre portugaise,
les voyageurs venant du Portu-
gal racontent que le movement
r6volutionnaire actual est Ic plus
grave qu'on ait vu despuis la
chute de la monarchie. (es vo-
yageurs confirment que de vio-
lents combats ont ei lieu A Opor
to et lorsqu'ils sont parties same
di soir la situation semblait de-
venir plus mauvaise.
BUENOS AIRES Un tIle-
gramme du correspondent de la
a Nacion ) a Lisbonne announce
que la capital portugaise est
un veritable camp arm6 en re-
volte centre le gouvernement
du president Carmona. On en-
tend dans les rues les cris de :
A bas la dictature I Vive la Cons
titution I
La ligation americaine criblee
de balls
Le Reprgsentant des Etals-I'nis est
oblige de quilter la Igatlion
WASHINGTON D'aprds un
t6elgranime reCu par le Departe-
ment d'Etat, la Legation am6ri-
caine de Lisbonne a Wt6 criblee
de balles de fusils et mitrailleu-
ses. Le ministre M. Fred Dering
a 6t forc6 de quitter la legation.
L'Angleterre entoie des nacres de
Iuerre daos les eau\ portugaises
GIBRALTAR- Trois navires
de guerre anglais ont requ 'or-
dre de se rendre A Lisbonne et
A Oporto pour protlger les int6
rets anglais au Portugal si les
revolutionnaires les menacent.

Ui aDn d u Pape a l'Episcopat franuais
Par cable franCais
PARIS-- L'Echo de Paris
announce que le Pape a vers6
Spersonnellement un million A
IEpiscopat fran;ais your la cons
truction d'un sanatorium desti-
Sn6 aux pretres.
-
Ule petition des aIocats de Macia el
de (iaribaldi
PARIS Les avocats repr&-
sentant le colonel Macia et les
catalans recemment expulses de
France A l'occasion de leur ten-


tative de movement s~paratis-
te en Cordogne ont adresse ai
M. Sarraut, ministry de I'intC-
rieur, une petition signde par de
nombreuses personnel deman-
dant que les decrets d'expulsion
soient annuls avant le 20 IFe-
vrier, date A laquelle ils cnte-
ront en vigueur ;le colonel Bk
ciotti Garibaldi n'est pas men-
tionne dans la petition. II est ac
tuellement en route pour Cubr
oh probablement, on refuser.
.de Iadmettre. Le colonel Macis
Lst parti dimanche pour Bru.
xelles.


BLLE MITRINE
SaL4r= moae ps ee
PILULES ORIENTALES
.% ql dvc>lpent, rWl'"
1 l mst, itltaau IS O8m0
eCb eet tee ulllea n-amoe du,
psua aS doat Mnboaste w

I p -0, A aImle M


Un crime
A la fin du mois dernier, ui
cadavre en putrefaction fut de-
couvert A la saline de la Petite-
Anse, tout pros du Cap-Haltien.
L'enquete judiciaire fut aus-
sit6t ouverte. L'identification
6tablit que la victme etait un
nomm6 Maxi, cultivateur de
I'habitation ( La Gossette ).
Ces jours-ci les nommbs Au-
date et Lysias, cultivateurs de la
meme region, centre qui des
charges graves furent relevees,
ont Me6 ecroues.


Golf et Polo
I y aura, lundi prochain, 14
fevrner, au Champ-de-Mars, un
match de golf organism pour les
dames par le a Golf Club de
Port-au-Prince P. Des prix se.
ront offers par le Club aux ga-
gnantes.
**
Dimanche, A 3 heures 1/2 de
I'apr6s-midi, se joucti au Champ
de Mars une parties de polo entire
1'Uquipe de la Brigade et I'Nquipe
championne de la G. d'H.
Le public est invite A y assister.


Radio

Concert
STATION H H K
Port-au-Prince, Haiti,
Vendredi 11 tfvrier, 1927.
PROGRAMME
8.00 p m. Orchestra de la Gen-
darmerie d'HaTti
1. Wl't the Red Red
IRobin 'comes Bob,
13ob, bobbin' along.
( Fox-Trot).
2. Alors je serai heu-
reux. ( Fox-Trot ).
3. Melle. Modiste.
( Valse )
4. Sliding Jim.
(Trombrone Smear)
5. Choucoune. ( M6
ringue ).
8.15 p. m. Selection de chant ac-
compagn ,,au piano
par Melle. Lolita
Cuevas.
Elgie, de Massenet.
2. Le Reve.
8.30 p. m. Lecture par I'office du
Conseiller Financier.
8.40 p. m. Kecital i e anau par
le Lieutenant Turen-
ne Francois.
1. Mobile Blues. (Fox-
Trot).
2. CUlie. ( Mringue).
3. Moonlight Memo-
ries. Vatse ).
8.50 p. m. Orchestre de la Gen-
darmerie d'Hatti.
1. J'aime mon 6be6.
( Fox-Trot ).
2. Tamiami Trail.
(Fox-Trot)
3. Les Patineurs.
(Valse).
4. Le Silfleur et son
chien. ( One step Spe-
cial ),
9.00 p. In. Neguess' O.


Cine Vari6tes
Dimanche A 5 hcures
Matinee et Surprise pour enfants
Titi sera un grand
chirurgien
Boireau ot l'appareil
61ectrique
Los entrants de France
Entree : 0.50
A 8 heures
Hugette Duflos
dans

Madeleine
comedie dranatique d'apres Ic
roman de Jules Sandeau.
Entree: 0.50.


Detacher et
avec la mention


Cest Inutile de se Peigner 5


Le soin et attention que lea
hommes t femmes donnent A leur
apparent personnelle sont inutiles
Slea cheveux ne se pretent rendre
Al'anmble une apparent uniform
et harmonieuse. 11 n'est pas possi-
ble de cr6er une bonne impresion
avec des cheveux dsordonns et
d6color6s.
L'efet de 'eau ert momentan6.
kn s'hvaporant elle laisse les che-
veux d6secho6 et fragile.. Les pom-
mades, cosmetiques et brillantines
le font devenir graisseux et gluti-
neux. Le Stacomb au eontraire lea
rend couples, adaptable et leur


donne un lut beauty naturellfe
et une legeexquise.
Un jeu cdnnis, une xcursion
en auto, u'" de bel n'altront
pa voo cheo du tout s vous ap-
pliquez uni de Stacomb. Lea
hommes etpmon 6lan6ts et de
bon goat pploient aujourd'hui
que le Sta-.
Demande Stacomb en ocrtm
ou liquide 411 bonnw phabma
cie et parSS


Conelw heW .ae pgll


------- Offr Gratis---------.... ------- ._
Standard Laboratories, Inc.
113 Wet 18th Street, New York, E. U. A.
Knvoy*.-moi gratis un ichanlillon d Stacomb.
nom
Addrmee
Vill at Pays


La situation

en Chine
IWerlaralions de M. Ilalihin
PEKIN -Le marechal Tehang
Tso Ling, dictateur dela Mand-
chourie et g6niralissime des or-
mines quui luttent centre les Can
tonnais, a faith une d6clarationi
dans laquelle au nom des forces
nilitaircs du nord de la Chine,
il s'engage i prot6ger la vie et
les biens de tous les. strangers
dans la zone d pendant du gou
vernement de Pekin. Le mare-
chal Tchang declare que ce gou
vernement respectera ses obliga
tions, mais, dit-il, nous compile I
rons que les puissances respel-
teront l'upinion publique chii-
noise et nos droits souverains
afin que les chinois 'soimnt lil)d-
r6s de la crainte possible d'uine
invasion venant de 'exterieur
pendant que les puissances
*^",t livbrtess de a crain-t '-
mouvements xeiupztInoDes.
LONDRES- Dan s les sphres
officielles on est plus optimist
au sujet de la situation en Chi-
ne.Les n6gociations ont repris A
Hankeou entre M.Eug6ne Chen,
ministry des affaires Rtrangercs
cantonnais et M.Owen Malley,
char e d'affaires britanniqucs.,M.
Stantey lBaldwin, preniier minis
tre, a declare aux Communes
que le gouvernement britatini-
qcue persislera dans sa determi-
nation de debarquer des troupes
A Shanghai si ses repr6sentants
dans cette ville estiment que cet
te measure est n6ccssaire.M. lBal-
dwin a fait cette r~ponse A M.
Ramsay Mac Donald, leader de
I'opposition, qui avait prettendu
que le gouvernement jouai avec
le feu en envoyant des troupes
en Chine.


Los onions a passa-
gers a dolvent plus
statinner prbs du
Mach6 Valliere

I)epui.-deux jours, la police i
la ldenmade (e l'Administration
Coinmuiale tde Porl-a u-Prince,
a ortdone aux conducteurs des
c:inion A passages de ne plus
fire skionner leurs vehicules
aux ahbrds du Marche Valliere.
Cest sir le quai, devant la Gore
de la C N" des Cheminsde Fer,
qu'ils (tvront dCsormais s'arr6-
ter poir laisser descendre ou
monterleurs passagers.
C'csl une bonne measure; car,
ia circulation etait toujours Ires
intense i la Grand'Rue, dans les
quarters voisins du Marche
Vallire, le grand nombre de
ces camions ajoutait encore A
I'encombrement dans la rue, ce
qui. d'uu tnoment A I'autre, pou-
vait ~tre cause de regrettable
accidenl s


De Charybde on Scylla
C ha que jour ties homes
(d'une 6quipe du Service de la
Voicrie tout la toilette du Mar-
chi de la Cath6drale. Sous les
rudes coups de balai des bra-
ves balayeurs, des nu6es de
poussirre se soulkvent et cette
1oussibre va se poser sur les 6la-
ages des marchands et mar-
chandes.
El alors on tombe de charybde
en scylla, en balayant le mar-
chi afin qu'il soit toujours pro-
pre, on jelte de la poussiere sur
pains, biscuits, etc.
Ne pourrait-onl pas balayer
avant I'arrivee des marchandes ?


Le grand raid arimen paim.iirain La Place Geffrard
LIMA ( Perou ) Les quatre
avions du raid pananmricain 'cest vraimcet (esolant (de
sont parties pour Mollendo. constaller I'Nlat dlploraille dans
MOLLEN)DO ( Perou ) Les lequel se Iiou\ve la Place ie:l-
aviateurs du raid alien pana- 'ra'rd. Ie k.:os(lie est en uinil,
miricain sont parties en clhemin la grille n'enchlt plus (tiulne v
de ler pour Paz ( Bolivie) oil ils ritable brousse laite de halliers,
presenteront leurs hommnages au d'lierbes lollcs et dce plates sau-
prisident Siles. vages. De aI'tire cole. c'es: le
mn inc coUpl-d('oeil no\ralnt, les
-_- _al -'------- (-- jartlitat Is lq i vy .i' licil jalis et
q ui c(nllsl itu taic: l I un U ell l tclit c('(i
Le gagnant du cheval lui. I ;0istl t1; il)C 't (i0'.1oi
Le tiage de la iale du beau lu s Is,, ,, I1S .1 iru, ts
cheval rouge cut lieu, comnlnec he1:ts out I-is lcur lli e et
nous lanlnoncions, nlardi ali'sC- alo .s csi It 'isic \'cl I ,.), lc.
mnidi au Caitf de M. Thibauld lot e IA ila (irl fail
l)enis, Chal m-dea -as. M'lt~ de ;i place Ge lcTlu l
C'cst M. Paul, un chef de Set- -iii Voir Ne pounl-oen pus
vice du Service dllygiene qui Ilurtcr. ,riii d. t'


a et I'iheureux gagnant.


Au sujet d,' I';uwrd pour le dliarme
nient de I'.llemagne
Par cA)le francais
PARIS- On a public aujour-
d'hui la lettre de M, Briand com
muniquant A M. von Hooach,
amibassaditiur d'Allemagne, I'ac-
coid coniclu entire les experts
allies et alleniands sur Ic d sar-
inement de I'Alleinagne et sou-
nis A I'approbation de la confe-
rence des :i!nbassadeurs. La r6-
ponse du Reich approuvant le
dit accord a Wt e6gale ent pu-
bli6e.


cnvover A1 I'llttel Communal
: CA(RH AL I, de 1927


L.e raite italo-albanaisesleoregistre A propoe de Wat
A la S ). N. dance doe PhiUpp i
c WASHINGTON-Le p d
GENEVE- L'Italie et i'Alba- Coolidge estime qu:le
nie ont fait enregistrer au secrtCnI pas venu d preadre
tariat de la Sociate des Nations i6ceision au sujet d
leur trai~6 d'amitie et de s6curi- sur I'inldpendance des
tW. Celle demarche etait accou- nes. M. Coolidge d6siret
pagn6e d'une lettre clue le minis b,:'l s'entretenir A ce sujettc
tre d'ltalic A Tiranaa remnis- a le gouverneur g6nAral e
M. Vrioni ministry des affaires La commission de l'immn
ttrangreP s d'Albanic et la reque- tion de la chambre a. p-a
te de M. Mussolini. le rejet de I'article de lI i
-_ ~ il'immigratioonntablimailt em
station des immigrants par 0
Le aouvel ambissa:ulr des gine national.


Elats I'Uis A Bruxelles
Par cAble francais
WASHINGTON- M. Hugh S.
Gibson, actuellement ministry
des Elats-Unis en Suisse, sera
nommni ambassadeur en Belgi-
4ique on il remplacera M. h il-
a;m 'Phillips qui sera le premier
ministry des VEtlts-Unis an Ca-
oada. Le novel ambassadeur
ne sera pas un inconnu en Bel-
-ique. **ar ili Ctit secrtaiire de
la mission amkricaine en Belgi-
que e 1914. II a 6galement Wt6
ininistre en Pologne.


Au Mexiq u
MEXICO Le gouveAw
mexicain a annonc6 aujo
qu'il avait supprim6 A sea
ce qcue les fonclionnaires
un nouveau complot catli
pour cause une r6bellionli
les Etats de Queretaro et de4
najuatoLe gouverncelentl tI
annonc6 qu'il avait inflig
nouvelles dfaites a des g oi
de rebelles dans d'autresii!
du Mexique.


Westclox


Le nom Westclox

V OUS pouvez tre trcs sa.r de toujours reccv.
une rdgularit6 invariable et un hon service qu
votre reveil ou montre porte la marauc de fabric
Westclox sur le cadran.
Baby Ben est un petit reveil avec une sonnp
continue et ;-*-umittente. America a une s
torte de longue durce. Pocket Ben est une ",
r6guliere pour hommes.

WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLNOIS, EU. U.A
^.i
?,,,{


MOHR & LAURI.N, A;Nrs-Port-au-trince-P. 0.-


La mati^re premwe r


La matlire premure
pour la fabrication du
Si'-SI
Consist enn extrait
concentrd de fruits aro-
matiquesdes plus exq is,
dec t il a gprde larol.Ua
eivea et dilicicx.
I'-S;' et un aliment
trAs agrIabl


la marque
Si'-SI
Est enregisr4 d anispr
lque tu. i Iee y&. b4
r st ri ...ndu dI' is I'
| de tier. L'extrait
risis;t: i tos Det dhate
rfni I li iboatillk co
chitcs dam a tdlw
frals. RedM da
m., .........Iv


La mailleure bolsson rafrilchissante rour les pays aude .
SHAEHNL:R&Co., Port-au-Prince.
S.uls di -ributetur% wn Haiti.



Nouveau Magasin;
DE F

Casimirsanglais,franA


D'articles divers


O N TROUVERA A l'ancienne maison, a
rues Courbe et Roux anciennement I
par la Royal Bank of Canada, des articd
vellement arrivestr6s originaux, repom.
tous les gouts et A des prix si redulW
n'admettent aucune concurrence.

De nombreux articles on distinguera surtotit
Impermnables anglais Tapis Cle

Jarreticrea Bretelles Ceintl
Chaussettes fines Casquettes de vo
Chapeaux laine poar hopmaes et po r ea.
Couvre.lits en soie pour Mariages, Nou
dernier cri


V. SIANO & Co.4
'^*/i
_____* * *.(*


- -- -- ...


- J.,-


Carnaval de 1927


ELECTION DE LA REINE


I _____ __ ___


Im


-,-- -- -- __


------ I- --IC"-~ IIII ~21


-. .--
CI- --- -


- 12=-y7-- --- - -


rm---7


IN


------- --------- -- -- ---`-P


* JC


'; '* 1,


I







LE MATIN- 11 F6vrier 1927


SA Parisiana
Demain,12 ftvrler, ara lieu
A Parisiadt, ine grande soirte
th6atrale au course de 1.Ilu lie
d~e le dralne de
ki F. Bir-raynaud, Ainncona.
1 La pikce sera interpretEp par
Snlnies de r1os meillcurs ac-
i e sOgrl uage belle flte a
laquelle, sans doute, personnel
ne roudra manquer.
I I

Si inacensdies
on ,rolmf jours
Sni, Bhier, il 6tait environ 8
h heaW du soir'lorbque la SirEne
annomaoit un novel incendie.
it-lD'il venait tl'clater A la
4 0 .A.venue de Bolosse dans
united naison couverle en
chaunl qW i 1 1# Wcomplplemeiil
dMdmite.Les opompiers n'curent
u-beaucoup I fire.
,Den Ie court eppace de 53
heres, soit de lundi.i 12 heures
a mrcredi.A 20 heures, c'cst Ie
tAli ine incendie qui a lieu.


Prefecture
DE PORT-AU-PIII O
II est port a la connaissance I
des fermiers de I'Elat don't les I
noms suivent que les dispqsi-
tions de la loi vont etre appli-
(ques centre cux,les droits de
lermage n avant pas ese paves.
Antoine Rodney, R. Policard
et R. Levqquc, Segur Amilcar,
Exilus Pierre'Augustin, Fene-
Ion Parent, harles Vieux.' Jo-
seph Maiisuir, Alice Desrou-
leaux, Henriette Henri, Pierre
Cesar, Paul Sully, Moise hau-
tant, Michel Sylvain. Andrea
Gaston, Augustin Chrisphonte,
I)iogene Mathlicn. Mine Lon
Arc her, Veuil ve Gonbert. A de-
:hide L'iurida, Mnme Florumy
D)lienne, Vve L. Rlcmy, Vve
Mardy,Slella Vaudreuil, Letli-
I ii lloiacion Elonore Am-
bI' is c
Port au-Prince, Ie 10 f'vrier
1927.


)'I I -1 l ir,' 1 PIrleJieal b'ilaia i I i
L discourse de la Couroniu'
Par cAble firau ai
LONDRES L'ouvrturi du
Parlement briltannlique nulrativu
auj)urd'hui & Westminster.
LONIDRES--La tioisi6me ses-
sion dii parlement anglais 6in
en 1!)21 a 6t ouverte aujour
d'hni par l eroi George avec lea
cErc&nonies habituelles. Une fio
le nombreuse s'6tait assemblhie
tout le long des rues pour voir
le dMil6 royal. La reine Marie a
accompagne le roi nu parlement
pour la cerdm nie. Le discourse
du roi pour I'ouverture de la
session a etW tr6s course: a trait*
principalment de la question
-- "" ",-
chhoise.


S Pour taindre tou tissues
I LAW., COTW. SOIE. atc...
enoun reaul e*1re
0i MA URESOWE
L Eulj';*. II:L jU, 41,P .Sc .tV*V i,
S I todL bo.,l aiirea dc n3 *
,, ,,-. FE.RCOO, k A-.-I M l .


- ..-------


Panama Railroad Steamship Line

Service de frdt et de passages ent e
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de 'AMIRIQUE du SUD.
I e plus rapid et le plus direct service de transport de passagers centre Haiti et
les ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isltbmle de ,PanIma.
Voici laliste de nos agents pour les principaux ports de 1'Europe:


.. #.


Angleterre


Ecosse


France


Mrs, G. W. SHELIDOM & Co 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


EN FRANCE:
Mrs. SNELDOM &AC'" son reprirsenli's
par les maisons suivnantes:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Rue de la Rpubliqice
Marseille
IIERNU PERON & Cie ,Ld
153 Quai Georges V
Havre
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin a vapeur
Boulogne s/Mer
HERNU PERON Cie. Ltd
95Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
IIERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COI ENHAGUE
I)anecmarkI
Mrs. E. A. BENDIx & Co.
21 Allengade, Col enhague
GENES
Italie
Mrs HENRI COE & CLEISI
Piazza S. Matteo, No. U,
Genva. Italic
CIRISTINIA NORWAY
International
Speditionsselskad
HAMBURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hamburg, Germany
GOTTEMBOURCE, SWEEDEN
Nordisk Express
Gottembourge, Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. H. Vogemann
Rotterdam, Hollande


O. B. Thompson
General Agent
Port-au Prince, Haiti


Private Telephone No. 525


General Office Telephone No.425


C Capital: Or l o





SEug.LeBosse %Co


AgeDts, G6n6raux
* ^^ d WH


A ELDORADO
l its IIrolllvCrI. il PII 1,.\I I)
ini: i..\ 1 '1 1 I',\'A" rt s. i );,"
iDI: I( .N"lS I I)L.t'll
i.; Mi.'r ('x COCKTAIl.S
IiI' l noN (11O .MI'.t( IE
J.MI )II!I : 1) \1.DE A'ISS.Il{I"
Le lilo i tin or'ix lr's lmodlie..


I hone 597


Fied. GAllAUD, Dirc!euir.


- ... .- -- - I I ll- -

ET VOUS DOUTIEZ'?...
UAND commnenca ,i se rialiscr son i ve de I'ran-
chir es eta)pes de la gloire triomphale, vous
vous disiez scepltiques, que, scul, le recul du
temps alfh nierait son succs,
Mais les PATRIOTES n'au ri ..t janaisat'e idu si long-
to~j)s pour devenir la cigarette ideale.
La valeur l'un, )roduit de sclcction ie peut (llepen-
dre du nonbre desannces.
Elle est, en eflet, la meilleure Cigaretle venduie i mcil
leur march. Ses acelteurs en lirent un triplee avanlngc-
Histourne de Gdes. 2.50' sur cent bonds primes; d'une se-
conde valeur de Gdcs 2 50 sur cent pocheltes usagbes,
possibilities de gagncr 200 goldes avec chacun des bonos
portant les Nuincuos 12. 14, 16, 16, 17, 19 ct 20 renfcermi6s
dans les poclhelts. I
Messieurs Albert Noiselte et Odilon S, Villejoinil tui
ont resipccti\veincnt I l)l)orlc en1 nios l)urecax les tiunl iieos
12 et 18 onlt 6. led's deux premiers lbenfliciaires de nos
prix lie DEIEX CI'NTS Gourdes. Notre listed (des )ls de I
faveur nest pas liniile! Essaycz la P'ATHIOTE et vou-
lui accorded ez vos preferences.
tien'! chaq(iieven-
La Manufacture ("nh I,")EL' "
allu c urlIedii l)lDECX mil.-
les pochettes anillonslai ;'i la disilpsition (d te ons Fu-
meurs quIi vculent enC connailre lc goit' et la (lualite. L.s
intlresses lnont qu'A passer au (dhl6t g6nrlial, 206 Rue
Justin Lhtrisson
GEBIARA & CO Propriltaires.


Remerolemant;
Mr T.1.Smitlh et sesOnfIInls'
Mr el Mine (;corges Hilchie ct'
Ieulrs entrants, tions Is es anti s
parents el allies rcme.ciienct
iein sicerement Ie Chilg"
(I' Ilires (dei S.M. iilanniu Hlici,
Ie Cotisul el Ic Vice-Coiisul
Ides Etuis-Unis d'Amn-iqiuc,
I'Eglise \Vesl, venlie lli(l(id ''ii-
(hinlc, les Fi lcs l e I'lnsli !c-
lion o hrietienne, les Stra' rs (le
St Jlseph dle C(Unnv, dte Saille
Rose de Lima, It Chlinmlt1
(Ie Comninerce Anglaise, a
hamnbr de Coniner'e d'lla-
ili. La IBanque loyiale dul-
nada, le Tennis a lub, I'lntr
national Athletic Club, ct tons
les autres amis qui lelr ont
donnr6 des tlmoignages ide
sympathie i I'occasion de I:a
pIerle crnelle de leur rgcretll(e
epLiouse, mere, tilue, swuiIr, pa-
renle let alli6
Mine 7. h. Snilth
nde Alice Rilchie
d(ccdee le 24 Janvier (coule,.
Ils les print de croire A Icur
prolonlde gratilude.
Port au-lPrince, k 5 fev, ier
1927.

Mr et Mme L6lio C;ssagiiol
et leurs enfants, les fnimiiics
Cassagnol et DImosth&nes Lecs
pinasseainsi que tous le au-
tres parents et allies, iprofn-
(lelient touches des nonibrelc x
tUi-noignaCes (jui leiur oitl (,I
(donnes ai ('o)cas;on lie hi bris
qiue disparilion (ie leur' chlire
et regrellte petite
Marie
remercient bien viveinelit
ceux (qui leur (,ntdonn6 cs
nmarqutes de syiipatlhie, el Its
prient de Iroulver ici I'exlpres-
sion sincere de leur gratitude
eCmiue.


FACT UIRS LIFE!


nsuranceCoi

es"plus fortes companies I

liennes d'assurance sur I

la vie I

Eug Le Boss6 & Co


awN


A.de Matt6is& Co.Rcpr6scentantspo urait-


Nortwih oUnion Fire naurane


S Socitt limildt Fond6e en 17971


&.u Capital de Or. 30ooo.ooo0


t CBplus iporltanGos Copapies dassiraces

r contreil1'incendiel
"AW u ||Caai- tien.J 4. PARAVISUNJ
I Au. Cy. J OURGEOIS-Jacml, A.TURNIER .

I3,, -rl Ji DAALDER
p~ors-p-Prinece
iw ae~ ewt Ct


i~i~,*IlP


I


Une df

m canad





isuMBw'


_II IC h ....- ~-~ ILIIII II? 1 IIIII IIIIIIIIY~ --


I -- -- I--.------ --- -- --- ---------- --------- -


L------s-----_~_~,_ ii 1 -- ----------


0000 1 111 _. __


m I. I


OII


( h'l L dL' MidIs


'- t







LE MATIN- 11 Fevrior 1921


Ces 4nnonces vous inleressenlt


lisez-m


P.ageol


I ~ .- --- --


Energique antiseptlque urinsare


I AgN t ii '
"rims a Oa

mIe ela *

a is smm s, inonw"d"I I.wide
* *r Dr an lm 4
S0... W 11..** . p,, ,, ,. Is br. p6s1 m


w d T *- au Indmairable d vo e urnbles
Noob
gig. Chatel&n 9.


t 'co PAGEOL est uns ~ piI POW lea OOOCOqla, *as* t 9"
ma h.88 Is 9hates ndbsLrablu e dOS vlWUr
.1. Im .- ir. *.-1-r 'tlovau'u


II
1
1
1


vendre


Un
Filtre


Ale bonne malle;
automobile Chevrolet 1925
lit en acajou,
machine i coudre,


1 manneluinl toi imeacademique
2 chevalets et 2 Idles manne-
quin pour cou ture
1 belle Psyche,
1 beau store en snie LrochI,
1 elegant abat-jour moderne
pour salon,
1 automobile Chevrolet 1925
1 tou rnea ui gasoline gazeifie
pour cuisine et chauffge de
fers a rdcpsser.
1 petite table de sal;)n,
Quelques chaises etc. etc.
S'adresscr au Bureau du
journ al.
A VENDRE
I Cadillac Sedan.
1 dadillac Touring.
Prix tries bon nmarchl en
lace station Pompiers.


0 i LX


la musiaue

produite par


Columbia


les


;,.


Grafonolas and Records
Il- *- A


Et vous vous rendrez compete de I'excellence (le
nes A prix sans pareils,
,Le Repertoire des artistes celebres come
Maria Barricutos
Henry Burr
Mary'~iierdcn
Hyvolito Lazaro, Tenor
etc, ainsi que de(l orchestras (d tout premier or Ire.
Voici les prix des machines en stock:


Modele Harmonie
( [If


No



140
9
7


D5-240
ES-420


Harmonic No 1
< 5U50


ces machi-


s 24.00
40,00
:55,00
55,00
85,00
:75,00
300,00


w Toutes ces Machines sant monies du Moleur a Triple chaine
permettant de joner 3 pi&ees sans remonlcr.
Une demonistralion vous morln'ern ious ces avanlages et
votre choix tombera sur un GRAPIHOPHIIONE COLUMBIA.
EN VENTE :IIEZ

L. Preetzmann-Aggerholm,
15 RUE DU QUAi


1*1 ~I-~- --- --


Ir

-..*-- -


Grand Hotel de Frai1
IP. P. PATIUZI, Propriliaire
Cet Etab issement re*rmm6 don't l'619og~g
plusa laire'vient d'etre oomplitomaent
at remal a neuf. Le. ohambre' ont tout .
fort moderne, le servioe irr6proohable, I l
taiurnt soign6 est do tout premier order 1I
tel n'ayant rien n6gl'g6 pour fair platahI
ch-'i ruaute clientele
Mr PATRIZI, qui part blenf6t. apportera
re our de France de nouvelles am6ltorattlMieeI
donneront la plu' entie!te stlatlstetot e
D6Jeuner & la carte, Table dq'liEt
Plat du Jour au oholx.
1Pusion aH mois, la semalAe, par jeur
Garare nfs fra ultement 1a k di pCS rilifoltj
voyag3a -- ,ati ,, Dot)Ieo.ei Atutut leoho*l
T616pl.one i No 341
Danal-1 M Traqinr. souch6s & 1' tl 4o~t
Vira t ,ifs q"~ roq e i provllo i Vinm, La'i
*' q relies. Vins d'EslpMgne, de ee Bourgogne, d'Ialicr
choix de Conse ves.
On y trouve a ;i'rrfvee. p -ni nt. I le s64~ e
au d6part tout c- qge l'on '6-ire m.i ul daC
t ,1 d, Frrrce : P. P. PATRIZI, Propri6taire.


The loyal lail Iteamship
Packet Company







Le steamer ( Quercus ) e
naInl de Kingston, est att-ndii
:i Jaclnel, le 12 fei, 'er pre
liain. iI sera a Po I-an- -'trini
le 16 livrier, pr-nint lh teli
pour les ports du Nordetl'Eu
rope.
J. DAALDRI Jr.:
Agent General pour Haiti.


ChanoemeDt d'adresse
Mmne Christian'PETION
Sage-fem me
Rue du Centre No 1710
En tace de Melle Titine Au
gustin.

Hlmburg-&merik iale





Le steamer ,'Sesnstril ) est
allendu vers le 12 fevrier ipe-
nant du frit et des passages
pour l'Europe.
Ce steamer est conforlable-
mentamninag6 paur un cer-
tain nombre de passages.
OLOFFSON, LUCAS & CO
Agents G&neraux

Changement d'Adresse
Cordonncrie ((lonlt Carmel)
Mr Hiippolyte Jeudv annon-
ce a ses nombreux clients que
depuis le 31 janvier, li
Cordonnerie <(Mon;t Carmel ))
sera tranf6rbe i la Grand'Rue
A c6t6 de I'Administration Ge-
ner .le des Postes, maison an-
ciennement occupee par feu
Ernest Camille.
11 leur promet come lou-
.ours le memne soin dans Ies
travaux qui lui seront confits.


Ches Charles Gaetjens
Il-eb di l;i|isin ieh I'Eait
On trotiver ;
Extrait orgealine p) ursirop),
par (lose )po r, .5 el 5() litres.
Ainsi (lIie Io s antris Exlr;ii:s
pour sirop)s.


BAR TERMINUS


A. WidmaierE


A 1 honneur d'intormer sa bienveillante clientele q
a install ia I'ctage de son 6tablissement, un salon exs
sivement reserve aux families oi I'on trouvera
consomnations de premier choix et ou des lunch 1
rout servis sur deman(le."'?I
T61ephone NO* 7i


Lecitine Granule Brew
Lo pins ateli des lleconslituants
Fortifie le cerveau, la moelle 6piniere, les os *
reins. Rend puissants et vigoureux les enfants dil
les femines faibles, les personnel sees par des tri
assidus.
En vente ehez -- Simon Vieux. Alfred Vieux,
Rivera, Ed. Estkve & Co, A. Bolte, Alphonse D6sir, J
Ilorlay, M"" L. H. I)oret,;i Petit-GoAve : S. Martt.
i:n siMk ciez: R. Brouard, Grand'Rue No 1709.
GEO JEANSEME'& C0,
,Sj


ai1a-Whit SHoW'lealk.

Les seuls, peintures Inalterables
U0 lencis eo Irsta cooiabement appligad recouvre 700 ph" G cals"
E porta o s o notre peoiatur a td demployae :
F4s. do Sdaer Ctur, Turge.-Eglis Saint-Joseph, Port..Pri.-. do Port 4a
gerCe- eBellevue Royal Bank of Gonad& Basque N&`i4 o
id-Prince B que Nation. h.oI RllpuBblique d'o eA
It Ripablique dHfitit' Ptith.GoUR Banque NsltoaI.s'dI*
Banque Nationale do Is Rdpublique d'Halti, Jatoul Com0
Bureau du 4 U MatiPa%, a a-5 edieCorpo aoPeron H116. -
Rue do Qusi Ba MovUi irpu lYi




POr Villa ermon tout aut rVi a Io eta, Ms'Irelv .
LMdlP Itd-CP I.-VlI ,S


Poor yos commander ou tout autre rennipameant, Faubort,
^r2-SLa^L"iw^


C*


ALUMINUM LINE
New-Orlhans & So :l America Steamship Company It.
PIIOCHAIINS I):P.A\s ID)IRICTS POUR' PORT AU-PRINCE HAT
Le s'camer *lifroslt avaut laiss6 New-Orl1ans le
F6vricr scra i I)ort-au-Prince le 14, et continuera poi
les Cayes et Jucmel.
e steamer prendra du fri'i A Poit-au-Prince pl
les ports des Caves et Jacmel.
Le steamer (( Thulin ) laissera New-Orleans le,
dircctement pour Port-au-Prince et les ports du N
Ce 11 Flvrier 1927.
A DE MATTERS, Agents
,j


Lntrez et


ecoutez
aC~e'


I


I'
9:-


Ge, Jeanstme .
"a Fro. *" tface d o BDqawp Oasr*


Q_ ~ L _ __


J~,~I1
-~- -` -- --- -- ---


--- ---


Llllll~


- -- -i


a "


k


PROPRIETAIRE :


(II




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs