Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04382
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 02-02-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04382

Full Text





. IlACTEUR '"IMPRIMEU
SOimont MAaOI1JR
BoIS-VERNA
15, t "Amricaine, 11358
TELEPHONE N242
SS NCIMERO =C0 CENTIMES


S


m a


j


)


) mi


N 6014 POR -AU-PRIE HAITI) MDI 2 F- --
I ,.AN NE N" 6014 POR r-AU-PRINCE ( HAITI) MERCREDI 2 FTVRIER 1927


-
'I


4


Une Machine admirable

don't le conducteur

est un peu fou


Cest le corps human
.-----> -^s.----

N'y a-t-il pas d'autre voie que le douloureux
passages pour arriver a la mort?
(Paradis perdu, Milton).


Par ces temps de vie sur-
chau'fe de sarmenage intel-
lectuel et physique, par ces
lemps ou falnt de jeunes ) abu-
sent de leur vigueur, de le,r
jeunesse et de leur sunti, voici
un bel article oil sous une for-
me attrayante et orngina le,
Ie Docteurr Bertrand. dans
LR M4TIN de Paris explique
pourquoi la machine humai-
ne, conslrute pour durer 150
ans, ne vit sourent que ce q, e
tvient I s roses: un martin.
Notre organisme est en rac-
courci l'image de la soci6t.
Les cellules sontautant din-
dividus qui se groupent et s'a-
daptent pour des functions
aIjciales et concourent ainsi
6 fa vie harmonleuse de I en-
semble. Relations exterieures,
ravitaillement, hygiene, com-
munications, guerre, tout est
pr6vu. Le muscle se contract,
le rein fire, la glande s~cr6-
.- 4eit y 0ime me vexm dirige
et,coordonne l'ensemble, re-
OF Ie sonlicitntions, com-
mande fea 6ponses.
Qu'un danger survienne, la
police accourt: les globules
blancs franchissent !es parois
des vaisseaux et viennent li-
vrer bataille. Ia suppuration
tvacue les victims, soldats et
ennemis, globules et microa
bes. Si l'ennemi est trop nom-
bretx et trop mordant, les
ganglions, ces places fortes,
tentent d'arreter I'envahis-
seur, et si elles sont torches a
e, apur.. c'eat l la leve, e
mass; lat bataille' g6nlrate
d't, sortira le salut ou la
mort.
Sans ravitaillement, pas de
v(.poqsible. Soixante-dix fois
parRinute le moteur cardia-
qve eft96ie aux cellules le
sang qui leur apporte A domi-
cile l'aliment nutritif et l'oxy-
Iene n6ceumire i leur com-
ustiont libtratrice~ d'6rergie.
El, bones m6na gres, les cel-
lulea reversnt dans le sang
veineux les d6chets qui s'nli-
minent par les intestins, les
poumons et la peau.
*
Cet aliment, que nous pre-
nons aux v6g6taux et aux ani-
maux sous upe forme com-
plexe, n'est pas directement
utilisable. 11 doittre remani6
pour devenir asasmilable. GrA-
ce aux sucs digestifs et aux
microbes intestinaux, un pre-
mier travail de laboratoire,
mnplexe, la fois ehimique
et biologique, s'opre au long
de huit mitres d'intestn.Puis,
ainsi prepar6s, les aliments
nt transported an grand ia-
S oraloire central, au tole.
S'm~.,est 1i que 1'ceuvre se pour-
ui t ~t s'acheve en une ininitf
'doplrations don't beaucoup
semient dangereuses si les
poisons ,ne au court 4 d4
fractions n'etaient imm6diate-
ment neutralises.ou repris en
des combinaisons inoffensi-
v yes. Usine formidable en vdri
te, ou .Ygune oune ittlllge;ice
une precision, une science ad
Sm'.aule"i!


Et alors chaque cellule pour-
ra choisir.dans le milieu nutri-
tit qui la baigne, I'alimnent qui
lui convient, 'albumine pro-
pre A rdgenerer sa substance,
e: aussi les corps particuli&-
rement utilisables a sa fonc-
tion special. Le muscle brtl-
lera le sucre et I'alcool g&-
n6raleurs de movement ; le
syst6me nerveux utiliseri le
phosphore ; la graisse se con-
sumera pour entretenir tine
chalenr constant, la plus fa-
vorable au bo fonctionne-
ment de In machine.
Et le foie n'est pas seule-
ment le grand chimiste de
I'orgnnisme. il en est aussi le
grand intendant aux besogne',
multiples. II pr6voit, met en
reserve les stocks necessaires,
emmagasine le sucre, le dis-
tribue suivant les besoins,
surveille le laboratoire intes-
tinal, lui envoie sa bile pour
le dtsinfecter et r6veiller ses
cGntractions. Garden vigi
lant, il est le grand dispensa-
teur des sources vives ou s'ap-
rovisionne et se r6g#nMre
organismm.

Ainsi, merveilleusement or-
ganisee, la machine humane
est construite pour direr 150
ans. Les examples existent de
vieillards ayant atteint cetle
limited en pleine harmonic de
leurs macult6s. Les habitants
du P'enjah,au dire de Strabon,
alteignaient partois 200 ans.
En Californie, il y a 33 cente-
naires sur 3 millions d'habi-
tants. Le c61,bre Harvey fit,
en 1635, lautopsie du paysan
Thomas Parr, nort A 152 ans
et 9 mois. Les organes avaient
un aspect juvenile et les car-
l ilagescostaux n'6taent mntme
pas ossifies.


Ainsi nous devrions vieillir
tr6s lentement et l petils pas
nous acheminer vers le neant.
La vieillesse naturelle nest pas
la souffrance. Elle est la dimi-
nntion progressive de l'ener-
gie vitale, le ralenlissement
armonieux des functions.
Mais. pour vieillir lentement,
il taut vivre avec sagesse. El
qui est sage ?...Ne i us lament
torA pas sur la bri6vet6 de la
vie, car nous pleurons sur nos
propres fautes. Nous surme-
nons la machine qui nous est
confi6e A travers les cahots
d'une route insens6e,pav6ede
nos imprudences et de nos
folies Or,les lois de la nature
sont in6luctables. Souflances
et maladies ne sont que les
sanctions qui patient nos inju-
res aux lois naturelles. Je ne
parole pas des accidents, de la
tuile uni tombe sur la t6te,
miais bien de toutes les erreurs
uiot diennes que nous com-
nelltons, taute d'un peu de r-
flexion et devo!ont, de tous
DOS q4)9 i ltat1: s a lygiine
alimentare, physique et mo-
rale. Rous surveillons minu-
tieusement nos affairs, mais
nous ne songeons pas un ins-
taint -fhirre le bilast desreccet-
tes et des d6penses de not e
orginisme. Le credit s'accu-


mule sur le chaplire de l la-
ble et le d6bit sur celui des
d6penses nerveuses.'Nous sur
nenons notre estomac, n )s
intestines, nous bolchevis( n;
notre foie. Le laboratoire esl
sur les dents, I'atmosphbre V
devient irrespirable. Les poi
sons ne sont plus st(rilisds et,
enlrain6s dans la circulation,
ils viennent 16scr nos orga-
nes qui vieillissent avant I'hen
re, atteints suivant leur sensi
bilit 61lective h telle toxine.El
apirs de longs m ilaises qui
devraient Otre des avertissc-
mcnts, la maladie s'installe et
nous mourrons du coeur, ldu
rein, du poumon ou du loie.
11 y a longtemps que Mon-
taigne disail;(C'est une honte
po:ir les homines quils aient
tant de maladies. Leur intem-
p6rance change en poisons
mortels s leshhnens destinis
i conserve la vie. ((Oui, vrai-
ment, la machine huniaine est
admirable, mais le canduc-
teur est un peu fou.


L'Avoaat aveugle
Un aveugle anglais, ancient
combattantde la Grande guer-
re, a pu, grace au syst6me
Braille, achever son droit el
etre rceu avocat.
11 vientde plaider,A Londres.
son premier proces, et a fait
acquitter son client. Celui ci,
malheureusement cambrio-
leur notoire, ne m6ritait peut-
6tre pas ce succ6s-Il a du be-
n6ficierde la sympathies que
le juge accord a son defen-
se ur.


II- li - -- -

Reception
A partir de demaiu, les rd-
ceptions dujeudi de Madame
Borno n'auront pas lieu jus-
qu'A novel ordre.


Lea bearix u1eI8
LaGOUrT ZdeNECTAR
Par-'lesss I'ecean, les mers t les deserts,
Pfr til hire aut dieum Ia sublime goulce.
Ganimuide pandit do eclar r s sa role,
De son llaco 'onix orni de jaspe vert.
La liqueur ei leo.aut ddas la cope des emers
Devait bieuitI s'y perdre el Ia parfumr toIue,
Qiand le zphliyr paIsani receillit ce lie gulle,
El, lier de son lardean, Ilcra erca aas le airs :
Pis au Iklvres de I'hom:ue, humble encor el
sauage,
I alia diposer le darex rebreuvage
Cuomin un baiser du ciel mi d'ambre ei de (eu,
L'houine a connu ce ind Joe la saveur I'allir
Ilt 'eu oialant plus i'auire il a maudit la terre
Trap pauvre pour sufire aux grand soils d'un
Dieu.
Sully PRUD'HOIH
N. Ipris av3ir lu ces beaux
vers, une question se pose : L'a u
teur du << Vase bris6 m lorsqu' il
dcrivail son sonnet, avait-il d4j a
godti au Nectar de Gaetjens.

LA REINE DES R.INES ct
routes les reinei du C r-
na 'al ac'it.nt pour leur cos-
tumes les Jolis Taplatanes la
m s, cet les Garnitures pour
tWte, chez PAUL E. AUXILA.
Vous voulez ilre la plus
BKT-LE, n'est-cc plis, Madanme
alors dtpechez-voils.
I N -i I I-
Meurtres politiques
aux Etats-Unis
I e maire de olp. dans I'E-
tat d'lllinois, M. Stone, elt 1n
de ses amis out i6t luIs et le
chel de la police bless. p:ir
des coups de leutt r6s d'aulo-
mnobiles. II semiblcrait q u
les coups de teu provenaient
d'unc mnitrailleuse. Les agres-
scurs sont inconnus, mais on
sail que le maire avail ei6 me-
nace la semnaine derni(nre, en
raison de sni attitude p Iilli-
1que.


BAR TERMINUS

PROPRiETAIRE: A. W idmaier
A I honncur d'inlormer sn bienveillante clientCle qu'il
a install h I'clage de son elablisscment, un salon exclus
sivement reserve aux families ou I'on tro. vera des
consnimmations de premier choix et of ides lunch sc-
ront servis sur demand.
Tleliphone No 786


co I renaient art A ce diner:
Mr Aluhonse naynes. Consul du
PWrou, N r Ernest Leys, Chet de
Cabinet du President tie la Re-
publique, Mr le Chanoine La-
noIw, Suipirieur du Petit Sdmii
uaire College St-Martial, Mr Ho-
race Eth6art,Inspectur de 'Ein-
s ig--'n'n' ,et Mr A), T!hiard,
..il. .la ''. jUv .


LA

Republique

de Panama

ct Haiti
l.em--------
L'onse rappelle qu'A la suite
de la promulgation par Ic Gou-
vernement p:aamnben d'une loi
vote au course de I'anne 192it,
loi don't I'article 1"P prohibie l'ac-
ces du territoire de Panama aux
noirs ne parlant point I'espa-
gnol, le pamtrlement des Rela-
tions Extericures avait protests
aupres cu iGouiveri'ieinent de Pa-
namna 1contlre celle prohibition
qui alteignait lparliculirement
les citovens halilens.
Le 20.lanvieir ecoul1 la Sccre-
laireried t .tdes lRelations Ex-
t6rieures nous conmmuniqua que
le Secr6taire d'Elat des Relations
Ext'rieures de Panama avail in-
formi le Gouvernement haTtien
que le Gouverncment panami-
en avail soumis A I'Asselubl6e
National un project de loi modi-
ficatif de I'article 13 de la loi de
192( lequel exceple de la pro-
hibition 6tablie par I'article 1"e
de la dite loi <(les individus ori-
ginaires dess Rpubliques faisant
parties de I'Union Panamm6icai-
nIIe. Ie S'""r d'Ellal ajoutait que
si ce project avail l'aplrol)ation
de 1'Assemhblee Nationale de son
Pays, la prohibition ne s'appli-
qi uera pas aux Haitiens auxquels
I acces du territoire de Patainu
ne sera plus interdil.
La sanction legislative a Wle
donnee a ce prolet nodificatit
et le Ministre des relations Ex-
rieures, au nonm du Gouverne-
ment de Panama, s'est empres-
s6 de porter le faith A la connais-
sance du Gouvernement hai-
tien.
Voici la d6pdche reue cc
sujet par la Secrtlairerie d'Etat
des Relations Exterieurcs.
29 Janvier 1927.
PANAMA GOBIERNO,
Ministro Relaciones Exteri res,
Port-au-Prince.
Coin laceine comunicarle que
Asamnbea Nacional expidio ley
que exceptua ciudadanos de Re-
pullicas Union Panamericana
de la prohibition de emigrar i
Panama.
ALIFARO,
(Exteriores).

TRADU TION
29 Janvier 1927.
((GOUVERNEMENT PANAMA,
Minislre Relations Extbrieures.
Port-au-Prince.
II m'est agreables de porter A
votre connaissance que I Assem
blWe Nationale a vot6 la Loi qui
except les citoyens des R~pu-
bliques de i'Union Panamri-
caine de la prohibition d'6mi-
grer A Panama.
ALFARO,
Extfrieures.


Carnet mnondain

Samedi soir M. Camille Leon,
Secrtauire d'Etat des Relatioas
EIxtlrieures a offert, A l'H6tel
Bellevue, un diner en I'hennear
de Mr Xavier Kieler Marchand,
comte de Monteblanco, Envoye
en mission special A Port-au-
Prince. Un menu tres delicat
6tait servi sur une table arran-
gee avec le goit le plus parfait.
Ce fut une cliharmante reception
aux course de laquelle a regn6 la
plus tranche courofeisie.
Outre le come de Monteblan-


terrogatoire qi'on lui faisait .
hir au Bureau de la Police,
tlt subitement indisposke.Trtim
port~c A l'H6pital GenBral,
cas ne part pas presenter
gravity. Vendredi derai, i
fut de nfaveau


'IF-
.3Cc


Avec de la banne humeur, on
vieni a bout de rws h les leas dil-
Ikil s et on n'emprisense pa la vie,
qut a bien assez de doulears inrvitl-
bles pour qu'o ne s'en crie pas
'imaginaires. LABIOLAVE

- I ll' ll] l'


liotre QiLo
I II





... a vu, dimanche, vers les 4
ieures de I'apr6s-midi, rue de
la R\6volution, en face de 1'#-
glise Baptiste, un jeune musca-
din, M... W...qui ne pouvait se
consoler de ne pas pouvoir fair
son coup de mardi-gras le di-
manche. 11 s'al'ubla de vieilles
guenilles, un vieux balai sur
I'epaule, IA la main une vieille
marmite sur le fond de laquelle
ii tuinbourinait avec entrain,
dansant, chantant. Mais pru-
demment, il se gardait bien de
franchir la cl6ture de sa vaste
cour. Ces sores de masques out
Wil noin n Ilaili. On les appelle:
mardi-gras caille.

... volt, cheque jour. A la rue
des Fronts-Forts, un group
nombreux de jeunes homes
se rasscmbler sous la galerie de
la mason de I'un d'eux, M...B...
El. de 8 heures A midi, ils res-
tent 1A, baillant aux corneilles,
ne se distant ric come le
Bouddla antique, contemplant
6perduement leur nomhril. Lori
que la sirne et les clochesde la
(.ath&erale annoncent midi, cha-
cun regagne son chez soi. Mais
A 3 heures tapant, NOTRE (EIL
volt revenir tout le monde: et
l'extase recommence et dure
jusqu'A 6 heures du soir.
En voilA lqui n'accordent au-
cun prix A leur temps.

... voit, fort souvent, deux
gentilles et ,6ga ntes demnoi-
selles, C... et G..., habitant la rue
du People et portant tignasse
coupe A la lgigolo, se fire jo-
lies et prendre le chemin du
bord de mecr. LA, elles entrent
chez tous les bijouticrs et tous
les partumcurs, s'inlorment du
prix de mille bijoux et flacons de
parlum et finalcinent rentrent
chez elles sans avoir rien ache-
t6. C'st un gentil passe-temps,
mesdemoiselles. Et puis, Ca coa-
te si peu I
*
... a vu, lundisoir, vers 6 heu-
res, A la rue de la Rt~volution,
tout pres de la ruelle D'Ennery,
un gros camion s'entoncer dans
un ,il ormi|e trou creus6 dans la
rue par le Service Hydraulique
et que jamais I'on avail pens6 A
boucher. Le calotement fut si
violent qu'un eilant qui se trou-
vait dans le vehicule fut project
come un 6norme ballon A plu-
sicurs mntres de 1.
Et dire que NOTRE CEIL de-




Epilogue
Do P'inoendle du Faun,
bourg Salomnon
Comme LE MATIN le relatSit,
mercrcdi dernier, vers 1 hure
du martin, un incendie 1clatait
au Fnubourg Salomon tout pros
de la chapelle de la Croix-des-
Martyrs. Le teu qui avait pria
dans la maison habitue par MT
Marie Romulus detruisit 3 aunres
maisons. Les gens du quanler
nccusCrent Marie Romulus dt-
voir volontairement mis lefet A
I'immeuble parce que le pjo-
.i ;,,ne lui avait reclame pale-
mient ,de six mois de loyerl.L
Le lendemain, la Police ouvrit
une enquete et Marie Romula
fut arretee. Mais, pendant r'ia-


C'est incroyable


mais vrai cependant

QUE La NATIONAL
OFFRU SA WOUVELLE MARQUE

CHEVALL*

A nAISON DE


20 cigarettes pour 15 cts.

FUMEURS,Ivotre surprise sera non moins grande de
constater, apr6s :essai, que la quality. de nolr. nouveau
produit est au moins gac .. t itt aut utr. de abri-
cation locale.
En vente partout.
Dep6t General chez


Eug. Le BOSSES ;& Co
ll- -I, ,ii r .


" i








2 Fevrier 1927


UN BON CONSEIL u
II laut ioujours songer (que,
pour vieillir lentement, il taut
vivre avec sagesse.
!
tqau de Police, nmis ,elle se
trouva de nouveau indisposde
el, avant qu'on eut le temps de
la faire reconduire a l'tl6pital,
elle expirait.


L'Institut Rockefeller
et l'Eole do M6decine
d'Haltl
La grande Institution philan-
thropique aimricaine, I'lnstitut
Rockefeller a faith reinctlre A
I'Lcole Nalionale de MLdecine
tt do Pharmacie, ) bourses qui
perinettront i des jeunes nimde
cius profesaaurs A I'Ecole de
suivre pendnt 2 ann&es les
course dans les cliniques et les
h6pitaul ambricains et de para-
chever leurs ludes midicales
dans les Universilts dirigdes
par l'Institut Rockefeller.
Po'r laciliter les boursiers hai-
tien. dans les nouvelles etudes
qu'ils vont poursuivre, ils seroul
atamis dans les lUiversilts de
laIngte IranCaise.
Nous ne pouvons que nous
rnjouir de cc geste de I'Institut
Rockeeller A l1'gard de notre
Ecole de MWdecine, car le srjour
des jeunes mindecins lhailicns
dans les Universilis miudicales
aminricaines ne peut que leur
4tre trcs utile au point de vuc
des 6ludes thoriques combine
au point de vue desconnaissan-
ces pratiques.
------38<3- ----
D6part de 1'Archev6-
quo de Pert-au-Prince
pour ea tourn6e pasto-
rale annuelle
Demain, S. G. Mgr I'Arcle-
v6q uc de Port-au-Prince laisse-
ra Ta Caiitale pour la premiere
parties de sa tournde pastorale
annuelle.
Sa Grandeur visitera l'Arca-
haie, Cabaret, la Croix-des-Bou-
quets. Thomazeau et Ganthier.
L'Archev4que domiera la Con-
firmation dans chacune de ces
Paroisses.
Nous souhailons un hetrcux
voyage S. G. Mgr 'Archevkque,

Vers la Franco
Comme l'ont annonc6 les di-
vers avis que nous avons pu
blies, les steamers Dl)e La Salle)
et ( Macoris de la Compagniu
Gin6rale Transatlantique array
veronrt Port-au-Prince, le pre-
mier, le 14 et le second, le 28
avril prochain.
Le ( De La Sa!le laissera
Port-au-Prince le jour mnmine de
son arrive pour Cap-Haitien el
le HAvre. D)'ares nos inlornma
tions, de nom reuses personnel
se rendant en France, s'appr6
tent A prendre passage A heor
de ce navire sp6cialement reser
v6 h la clientele d'llaiti.

Marriages
Samedi soir eut lieu aux bu
reaux de i'Otficier de I'Etat Civil
Section Sud, le marriage de Ma
demoiselle Yvonne Guillaube
avec Monsieur Bob Piecrre-Louit
Les tminnins taicint du c6!e d
l'pouse: MM. (Gcorges aussai
11. Levcque, V. Julien et A
Clavier.
Du c61i de 1'6poux: Mr le D
Horace Perigord, MM. Josep
Pereira, Cl6ment Pothel el I
Lerebuurs.
La beie.diction nuptiale leu
a iti donnde quelques minute
apris, en i'Eglise Ste Anne. II
out 6t6 conduits au pied de F'au
tel par Mr Nerval K6breau E
Mme Vve Jacques Durocher.
Nos complements.


En i'Eglise du Sacr6-Cceur d
Turglu sera cel6br6 le same(
12 6Fvrier A 6 heurres du soar, I
S| marriage de Melle Louise Wienci
S1ie de Mr et Mme Georges Wie
er, avec M. Pierre-Eug6ne d
Lespinasse avocat du barrea
de Port-au-Prince, flis d. M
:Bdmond de Lespinasse, a icie
btonnier de I'Oidre des avc
cats de Port-au-Prince, Grand
'Croix de IOrdre de Saint Grk
goire le Grand.
S Meilleurs compliments au dis
Stiogu couple.
-- - --
Le tratemnent au ra
dium du rol de Rou.
Saanie, '*'
v- BUCAREST-Le l)r Sluvs,m
S decin belge, a appliqu6 hier ui
t.aitement au radium an roi Fe
dinand. Une grande quantity de
Stadium a etC apport6e dans cc
a pt de Bruxells parles bou.
L d oi des Bei e,


Syndicate des Typos
de Port-au-Prince
Port-au-Plrince, le l1r Fevri r
1927

A Mr VAtI'(;. HA PIi .In-Nor:L
lypographe-Imprimcur
En Ville.
Monsieur et clcer Confrire,
Le Comitl i)irecteur du Syn-
dical des Typos a I'honneur
de vous inflormer qu'il faith ses
reserves les plus formell's
centre la r6~nion projetee ce
soir au local du <( Courrier
Ilailien)),ct e, en vertu des
dispositions gi6nratlcs des
Satalls relssant le Syndicat
(l(s p" ,s, rigl!ii' re enllt vo-
tds en Assemblee Glencrale les
( et 7Juilldt 1920.
Rcccvcz, Monsicur et clier
conf'rre, I'assurance de nos
sentiments de consideration
distinguee.
Le President: P. D. PLAISIR, av.
Le Vice-President: P. ACLOQUE
Le TrCsorier: N. TE.LHOMMe
,Le Secrtasire : R. ISIDOlt
,Les( Conseillers: F. VOLCY.


I
,i





c
c
t
t


1
t

I
1-
I

I
a

(


Au Mexique
MEXICO- UnTe reunion pu- <
blique ouvriere a eu lieu lujour
(d'hui solS les auspices de la con
f6diration g6ierale du travail.
Les orateurs ont dinonc6 I'im-
drialiste ambricain et engage
's travailleurs des Etats-Unis
et des autres pays A rester unis
contre le capilalisime americain
(dans son programme inmpria-
liste en Ambrique latine.
Les bandits et les r6volu-
tionnaires continent leurs agis
senients dans le pays el on an-
nonce que 22 reblelles ont 6t1
tues par les 1l6draux.
M. AlbertoPani,dont la d&
mission de ministry des finan-
ces a 6t signalie hier par a El
Universal ,, est en route pour
Los Angeles. Ians les milieux
politiques on pense qu'il sera
nomm6 ministry en France en
replacement de M.Alfonso Re-
yes qui irait en Espagne.
Environ 80 pratres callo-
liques, la plupart de I'Etat de
Durango ont 6t6 mis en liberty.
Ils 6taient soupconnes de propa
gande seditieuse.

Le Maire de New-York
A Cuba
La iille dela lnavanenli offre
une clef d'or
IA IIAVANE M. James .1.
Walker, miirc e e New-York,
vient de recevoir une clel d'or
de la ville de la Havane; cette
clef lui a ele revise par M.Pere-
ra l'aisant fonctions de naire au
course de la ceridmonie qui a eu
lieu a l'I6tcl de Ville.M. Walker
est arrive A la lIavane cet apres
midi venant de Floride ; il a tle
recu par le Comit olliciel de re
ception cubain tuii I' aacompa-
gri A 1'H6ltel tie Ville.

A suijlt de I'ihlervention
des Etals iiis an iicnraigua
MOSC()T -L'intervention amin
ricaine au Nicaragua et les rd-
centes declarations du secr6tai-
re Kellogg relatives aux mendes
des communistes n l.\mriniie
latine et au Mexique ont prov'o-
que les critiques acerhes de ia
troisinme international qui p,l
tend que les Etals-Unis cher-
chent ai strangler le Nicaragua,A
assujettir routes les petites r6pu
bliques de I'Anmrique central
et A transformer l'Am6rique la-
tine en une colonic americaine


Nouvelles

de France
PA.uIS-- ( le Petit ParisiCn ,
announce que les negociations
franco-cspagnoles sur Tanger
s'ouvriront le 9 1Fvrier.
Intcrview6 au sujet de la
suppression des bons de la d&-
tense national A 6( mois le pre-
sident de la caisse d'amortisse-
ment a d6clard quc si la con-
fiance en le gouvernement et la
stability moneuaire ontinu'mut la
dette tl It l,n! .selra inraitris L.
I,"n l'io'n Pawels dans la matinee ,ir Ie
comit6 militaire interalli a ame
ne des progres dans la solution
de la question du conlt rlCe mili-
taire.I.e IReicl admettait la poS-
sibilit deCd6lruire qutelques fior-
tifications A Koenigsberg, matis
les concessions ont tcd jugdes inl
suflisantes, la discussion conti-
nuera demain.


la Cour sp6ciale
d'Arbitraga
nI' i-'~dina lio, ili I lrh'iih esr l aj rjceli
Par c'ble franc'ais.
LA II.\YE -- La Cour s special
S'arbit'rage crdee pour d6cider
Ies (questions d'mlerpretation
tu plan Dawes a rejetl uine re-
clamation de I'Allemagne con-
re la commission des repara-
ions concernant une sonmme d(
passant 9 milliards de marks or.
1 s'agissait de decider si cer-
ains paemienls effectuds par
'Alleiiagel devaienit tre coill-
>ris d:ais les annuilis payables
ar I'Alleinagne a I'Agent gn&e-
a tdes lpaieimtns de r'paration.
La court, presi(-de par M. Tho-
nas Nelson Perkins de Boston,
a approuv le point de vue de
a commission dess reparations
sliim:inlt queIC es j)aiiemlcnts ine
loivent pas tire co:npris dans
es annuit6s.
---A**-----
Los grands raids
a6riens
BUENAVE'NTUI-A (Colombie)
Trois hydravions de 1'esca-
drille du raid pant-aimericain :
e (( New-York ,, le <( San Fran-
Cisco )) et le (( San Antonio )
sont arrtivs A Bulenaventura a
I hieures 29) samiedi alprs midi.
FIItNCE FIEII;) (Panamna)-
Ie (( ID i'oit el Ic (( SLt- ouis
lylant efl'lfclu Ileurs rdlparations,
oit quitti France Ficld a 12 i.12
escorts par p)lusieurs acropla-
nis ; ils espireiint ratraper les
trois ciiip,,agnotis qui sont arri-
ves a linetlin\ventuira.
MT CLIM1ENTS(Michigan).-
Dix avions de clhsse de l'artnle
vien nent de renter A I'adrodro-
minc e Sell'ridge apres avoir ex6
culd leur raid au Canada. Deux
appareils ayant subi des avaries
soit rests prs rs de lIochester
( New-York ) et un avion Ide
transport est en planne a Owcgo.
PAN.AMA Les apparcils St-
Louis, DI)troit du raid lpaNamle--
ricain ii parlis ce nmain 0111ur Bue
nave\nturl ( Coloml)ie ) sont re-
touirns I 1' ranice Field dans 1'a-
pres-inidi.Ies cinq appareilsqui
comiposent I'escadrille avaient
quitt6 Cristobal vers 10 heurses
dI mnatin,ils volaienlt depuis une
here environ lorsqu'un cable
de command du train ld'ttcir-
rissage di a St-Louis se bris;.
L'accident se produisit a iproxi
1nit6 de Chepo et le pilot jiu-
geant plus prudent de ne plS
courier des risques inutiles re-
broussa chemin pour venir cllfc
tuer les reparations necessaircs,
accolpagiian par le I( DNtroit .
MOVTiEA.L- Trois avions
de chasse de l'escadrille aitnri-
caine et un avion de transport,
le dernier de I'es:adrille de Sel-
f'idge Field (Michigan) qui s'est
rendu au Canada cetle semain *,
ont pris leur vol aujourd'hui de
Lake St Louis a d esitintion de
Buffalo.
--- ': -
S:Iazu111li Ilen I(tnI ; 'i 'w-'-'nr'
NlE \V-Y()RK -Melle Si t'anie
I.englen, venant de la IImav'ne,
est arrivee hier A Necw-Yorlk.
Elle doil joucr les :3 derniers
Inalches dec sa hto-riii e en Amoe-
rique qui lui a, p:irait-il, ralp)por-
te p)res die $ 100.01)0).


A vendrs


1 Caadillac Sedan.
1 1'adlillac Touring.
Prix Ir's )hon nia;11 ch c"cn
lace station Pompiers.


C'est du Fer

quevotre

Sang a besoln
Le sang qui ne content pas de fer, manqiue
force et de vitality. C'eet du raag appauvri q
cause facilement de la fatgue, manque d'6nergx
epuisement nerveux et un sans nombre de aensa.
tona peimnite et calatitumea. Lae for eat ua
da nomant. prindipsu de notr alientatik
quotidienne; mal beaucoup de pe ronn uat
beaucoup plus donergi qu'ele n'en produlaMt
et d'autres n'ont pas amez do vitality ur
trairGo sufisammentd d'6nergi edo urI su ent.
C'est pour Ca que tant de personn a falbImN
ncrveuses, qui se fatiguent faciement t amentmst
leurs force, et vigueur s'dpuiear, oat buoe de
puisant reconstituant Ie For Nmae 4. qlu'u
grnnd ncmbre de m6decein emploient damn lr
praftiqcue pour recontituer le prI u fer da
lI sang. Le Fer Nuzat continent du i organique
cmme celuidu mang mOam, t m r* it.oultA bu
faisants our l'orgln m puvt I'appw roi
d0s les premieres doome
G6Clralement deux aemalnea mont sufauta
,n tir en reeonnaltre aonn actio reoonttuant d
to ICt le forces.
En justice i vote amnt i vow n vow motm
,,-t. robust et vigoureux, prenea i
Ster Nuxatk et remarque lea rdui-
,.j*-. lujourd'lui meme vous pouva
winterer chez votre pharmacien.

3'. ',1RT nare pour Te Fer Nuxatd a
..'ie Ct immnw diate que nouw
u ) 'e f tllpa de preparer
i',1;rt. P A p,,i (c' Ip),S. Para
I, c. e: t t tcTn!,,Di(.ilem...it nous
iO. :.,a le tlacon lt.ipdgnol que noun
-"-oduisons i droite. 'ous trou-
el qc. e fjlar e n Ide inatrue-
,,:; i &: s en "ranCtia.
... =---'=-` + --, rf I


LA LOTERIE DE

La National
Orande Fabriqae
de Cigarettes.
Les Uos gagnats

La lisle te la loteric tie St-
Domingue du 30 Janvicr 1927
lnouS tantp pair e stie,noius som
Ilcs helrelxl de ionnlller ci-
apres les nunimros gaglnants
de la lolcriCe dc la N:tionale.

No 1691(i gigne $ 400
e 2027 11()
9631 50
Les huits numceris suivants
gagnent chucunt G. 23.
791, 2619 386<4, 6842 9792,
10346, 13369, 14987.
Les porteurs de ces bill s
n'aulronl qu'a se pr escnter an
bureau, d Messrs. Eug. LI
II O SS E & Co pour perccvoir
leur gain.

Nous i)rofi o;is le cll e occa
sion p)oiir' laiirc ci-solrtir conm-
hicn le Itirage de celle lo!e ie
-; did absoluimnl.t lyal. Nous
;Ivons ncu i chl)isir ile tirage
(I'lne lotClrie ahsohiment in-
(luin'ont Ips g'aignC petivent
avoir la certitude que par ce
l)wocId il lie saurait v avoir
le moinIre favorilisme en la-
vOur de quiconqice.


FA1LLITE

Rickards & C'

I es crbancicrs de la Faillite
Rickards & C ) sont in it6s a
se reunir en Assemblec gnei-
rule au Trib)unal de Premiere
Instance Je Port-au-!'rince,le
jeudi que I on comptera 10 Fe
vrier courant, a 10 heures du
martin, pour I'accomplissc-
Inentd(es formalities iprescrites
en vue de la nomination du
Syndic provisoire.
Port-au Prince, le eIr Fdvrier
1927
Le Greffler,
L. LABISSIERE
Deull
Une de6pche reuie hier ma-
li, nous annoice la mort Pe-
tit-GoAve de tiaphail Bigord,
sur'veiue le m ine jour i 6 lieu-
res du martin.
Aux parents dprouv6s par ce
deuul, particulirement it notre
ami le Dr Rigaud don't le dlunt
6eait le Ieau IrPre, nous envo-
yons nos sinceres condo6eaiaces.


----1'X- pIc et incres-- (I faule d- esiai~--


UX p'crs et mercs ide famille, desesper A
Impossible probl6me de l'cquilibredif D
Slnous disoIns
GEN DE PED Dr P rO
Pourquoi vous tourmenter ainsi ? Ne savnk-vou D
pi:s (u'il y a sIr cette place une Maison oa i bo i
Ia simpllcilt et I'6elgance ne le ccde'nt qu'A la model |
des prix ? Venez: ayant \u de vos yeux vous ne
plus incredules.

Kawas HERMANOS'


Magasin Moderne ,

1724 Rue du Magasin de I'Etat



Apportez le dejeuner de


famille dimanche a


BAILEY'S BEACH

Le e:ain etla brise tin:ille dotnneroit ill appelit mer.
veilleux p, r loute la sen: inle.


Inserlion (Ideml.an;i e I
~--+--
DISCOURS proononc6
par 'I Maurice Alvarez
SUll LA TOM1tE
d'Ald6da Bernard
------^a^^-------
Mesldamnes, M,-2sle Ioisellesc
Messieurs.
Tout A I'lihere, a a mason
mortuaire, en jetant un coup
d'oeil sur la biere d'Ald6d:u,
je n'ai pas pu m'empe:lher dci
contenipler cette figure qui
allait disparaitre pour toul-
jours de cette terre. Une beaui
td toute ,:dleste semblait flot-
ter sur son corps virginal.
Seule, immortality t bienheu-
reuse pouvait impritierun tel
cachet.
C'est quc Ald6da A peine
sortie, des bancs de I'E.ole,
avait el6 atteinte d'un nal pro
fond qui la minait. Et la scien-
ce humane a el impuissante
a conjurer ce mal.
Tout d'ab )rd, cete jeunesse
ardente dont elle Clait pleine
en avail etC effrayee; miis, pieu
A p-u elle s y est rdsigncd. Elle
a egard6 cluler le.itemeit si
vie. Son ag mie a elt lngue et
allrc ise.
Elle a's )itltect s i:i avoir
coinnu les dtchaxncaci de cette
valley de lar.nes. Elle a 6te


une vraie sainte.uae marftj
Et, c'est certain que bier aoir,
quand dell rendit son Amw l
anges ont 6td heureux dl, r.
cevoir un des leurs.
Epjux Bernard,et vyoas,amr
enfints,, si votre douleur :
(igcitime. si voup avez led4ri
de pleurer toutes ves largMk
vous dcvez dtre cono'6s d's.
voir e6te emoins d-une B';
north, d'une mort qui eat J~a
delivral ce,d'une mort quihli
ouvre les portes du Paradi -
car, encore une fois, piule,
mort d'une vierge pure
vait rendre sit elle lea.d.
pouilles mortellesqueje
de voir dans labiere d4
Oui, Ald6da, ay noin do
vos amis,je vous dis:A
Et n'oubliez pas4e
A Dieu de verser'des be
de consolations danas le
de vos parents.


Lie prpoitin des. rL
ricaims pear la rewr6 i

WASHINGTON--La proai'
tion des d6mocrates conceal
une reduction de 335 milltI
de dollars dans les taxes iern
pr6sentse come amendment
A la loi sur le dflcit de 175diil.
lions de dollars.


Panama Railroad Steamship Line

Service de fr6d et de passagers entire
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, CANAL ZONEet les PORTS de la COTE
OUEST de I AME1RQUE du SUD.

T e plus rapidc et le plus dr'ect service de transport de passages entire Haiti et
les ports Europlens via NewY\ (rd el Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
oici la laiste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe:

Angleterre Ecosse F anmo
Mrs, G. W. SHILLI)OM & Co 17 Jame> Street, LIVERPOOL, ENGLAND


EX FRAN:'E:
Mrs. SlElllliio L I'" sol reprh',enti s
par Ies nmiisons s',l:anes :
GELATI.EY H-ANMEY & Co
21 'tuc de la IRpubl!qic
Marseille
I..i,,,u lP.:coN e tC'cLd
5'3 uI (;,cot es V
Havre
IIHIN1' lPERON & Cie. LId
liue dti Mooulin a vapeur
Boulogne s/\ler
HEiRNU PERON Cie. Lid
935Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Lid
Rue de la Tranquillit6
I)unkerque
IIERNU I'EPRON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


COI'ENHAGUE
Danemark
Mrs.. E. A. BEN-:x & Co.
21 Allengade, Copenliague
GENES
Ilalie
Mrs HENRI CoE& CI E aS
l'iizza S. Matleo, No. 11
Genva. Italie
CHRISTINIA NoRW.,y
International
Speditionsselskad
HAMBOUIGL GERMANY
MrLH. Vogemann
Hamburg, Germany
GOTTEMBOURCE, SWERDRN
Nordisk Express
Gottembourge, Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDlh
Mr. H. Vogem ,,
Rotterdam, Hollaulie


0. B. Thompson


Private Telephone No.


S-


General Agent
Port-au Prince, Haiti

525 General Office Telephone No*426


gr
* I



ix




*'|.
Ki,








i.


r


--- --=- -- --


--3


- -- ------------~ -=---


W


__ __
~------ ~ -i


LE MATIN--


WMM!LMM







LE MATIN 2 F6vrier 1927


Hiaiisbii g. Ameri



Linie


Merveilleuse occasion pour des

sagers pour I'Europe


*SESOSTRIS* attend

Prince vers le 12 Fevrier.
*GRUNEWALD. attend
Prince vers le 21 Mars.


Pas-


Port-au-


Les deux steamers sont des cargo-

boats, mais merveilleusement accom-
modes pour un certain nomblre de pas-

sagers.
Priere de s'inscrire le plus tot possible


le nombre de cabines etant limited.

j OLOFFSON, LUCAS & Co
aisa--


RAPPELEZ-VOUS
Aucune autre avoine n'a le lu
got du ((3-Minute Oat Flakes)) A OT BREAKAST INA
parce qu aucune n'est prpar
come elle !
Notre nouveau proc6d6 de
selection qui u)us est propre,
le triage et la preparation de
I'avoine, oat eompltement rOvo
latimlrr la maniiere de cure 1'a-
voine desline Ia I table.
Ce nouveau proc6de. connu
d( nous seuls, d6gage un aro-
me de noix distinct et dilte-
rent de celui de routes auli es t l "i
avoinesqu vous ayez mag e 5rSH,,, *
jusqu'ici. II ne peut-4tre con- --" *.mm, o".. .-'"**.u
pare A celui d'aucune autr. e ^'oom. w.
marque, et ne peut s'y 111n-
contrer que dans le veritable a 3 Minute Oat 'lakes).
Goitez le aujourd'hu;.
En vente aux principalei Epicerics de la Capilale,
Jacmel,Jdremie. Ietit-CoAve, S iint-Marc, Gonaiv es, Port
de-Paix et Cap-Haitien,
Three Minute Cereals Co
CEDAR R PIDS, IOWA. E. U,A.
AGENT REPREVENTANT.
Rafael C. CROEN
SPort-au-Prince


i -- ------ -II -----I I Ii
- .

ALUMINUM LINE
W-~4e Os h Seol Ameia Ismsi tCompan Itr.
PROCt oI DtPARTs DIRECTS POUO PO't-AU--'MINCE HAITI
Le steamer Ida)) ayant laisst Ncw-Orlean Ic 29 jan-,
vier sera a MiragoAne le 4 tevrier,a Pot t-au-Prince vers
le 5,4ontinuera pour Poi t de 'aix et Cap~ itien.
Saqseaer praenOr dn t&it i Pbjprt-rirkc, pour
IPottde Palx et Cap-Haitien,
Le steamer ctLeif) laiscra \cw-Orl6ans le :8 F6vrier
pour Port-au-Prince et les p-rls dti sud.
Ce ler Fdvrier 1927
A DE MATTEIS, Agents


'ci I


Rbmsrolement~s
Monsieur [ 1 I t ,. .i t
Bernard, Mrs Ludovic A. Lu-
ders Bernard, leurs enfants
ainsi que tous les autres pa-
etns ct allies, remnrcient bien
sincetrcment les membres de
la Commission Communale,
les lilles de la Sagesse, les
Mecmbres de l'(Euvre de la
Commn01 ion reparatrice, les
ELiiplloyis de la Commune, le
person, I de la Perception des
march6s,Mr Maurice Alvarez,
les nmis (t tons ccux qui,
I'occas.on de In mort de leur
i'e re lice
ALD'DA
Ivur out ti moigne leur syni-
Ils les prient de croire A leur
profoi.de gratitude.

Rafles
Les Cosurs-Unil.- C'est
diiianche prochain 6 F6vrier, i
9 hcures du inatin, qu aura lieu
dans la cour de la loge l.es
C(eurs-'Unis)), le tirage des ra-
Dfesdont le beWnfice eAl employ
A la reconstruction du (empile
de celte loge. Comnine loujouis,
le mirage sera accompagnd de
kernesse, tombola, etc-
Railf d'un lot de cham
pageIet liquours.-- Cest
dimltehe aussi, 6 tlvrier, a 10
heures du malin qu'on proc6-
dei' au tirage de ceUte ratle. II
aura lieu h CinV-VartCtis.

\IICE ETIEIIE Ills
Ange des Rues du Magasm de
'Etat et des Fronts-forts
Forces de cbapeaux, der
niere iode.
Partumeries de toutes mar.
ques Houbigant, Pivertetc.
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour enfants, horn
imcs et dames.
Articles les plus fins A I
'rrteede toutes les bourses


D iiNE it




Capital: Or 1I. ,ono



Etg.Lee Bosse o

Agents Gen6raux
^^^^^WW^^^^


* *
NoUNveCll Ma(N'iNsin


Casi milrsan c(lais,f, ancais
ET'


0N


D'artices divers
T'ROUVER % a I''ancienne mason, angle des
rues Courbe e t oux aiicieniiement occuipee
par la lioval Blink ol'(f, nada, des articles nou-
v'ellemic i a 'rrivi sltrs originillux, n ;-l)io(lnl it '
tons Its g(iuts et a des prix si rieduils lu'ils
l'ad(lmettent aticu ie concUt'lrrcnce.


De nombrcux articles on dislinguera surlout.
Imp)ermeal)es anglais Tapis Chemises
Paillcs (d'lalie poi.r hoinnies et infants s
Jarrel ires lrrclelIcs ( :ciltu loans
Chaussettes fines Cosq(lluetes de vo yge
Chapeaux line pour homes etl )po0r cii'iiils
Couvre-lils en soic pour Ma riagcs, Nouveat lts
dernier cri


V.


S1ANO & Co.


WEST INDIA OIL Co
iP OU1( doubler la (lurIc (I vle MO('llEUt'
E.ViMPi .YIZ la
Wico AIli-Kno*ck Gazoline


West


India Oil


Co.


Ni.ju iti HENiE. IAICLAEbLL t
/VOCHLOrOSE, DEBILITE
goal


R6gin6rmatur du lang. preort per Olt dl aeIe. -
p"IWr a i&* l .e.. erue- I oaflrrug..u.i Adl daind a l H6plan dwP. Pl
DoWs .'. 5LWUbW A *, s. a ..Pal autey. IPAIUIS Pbhal. ma
M I&JL, I',


II
m

I


2
fl


Yadlil yuale


Vous trouveree' les articles
suivants de fabrication Iran-
' aise:
Mercerie- Les plus blelcs
vari&l's de boutons nacre j:is,
galalithe.os, ,bocles en nacre,
tous colors tie fils, en touriii-
nets et cigarettes; bretellcs
fxe chaussettcs; cei nlures ciii"
et daim pourdames;dcntell(s
epingles pour tous usages ; ai.
guilles, etc.
Bonneterie -is et chaus
settles en soic, lil, fil ct coton,
cotmn pour fe' mes, enlants,lil
lettes,homm es totes nuances.
Lingerie-- Chcmises d'hom
mes blanches etcouleurs it lit
et a 2 cols, gilds de flanelle
pour homes el pour femmes;
tries jolis mouchoirs de ipoche
en linon, batiste, fil, cravates,
etc.
Parfumerie F. Moreau -
Essences, extraits, lotions, eau
de Cologne, lait, dentitrice pou
dre, savoi, fard.
Diveis Fleurs, plumes,
aigrettcs pour chapeaux, pei
gnes,arlicles en maroquineric,
articles religicux etc.
A prix legal n.es narchandi
ses sont les meilleures.
Mme Denis FfiN1" NL(
1425 Rue Moi.alatis
S e Purgatif Id6al

Pilule du D' Dehaut
147, Su dcu Feauf Itlnllat.l P4ft
Faeilee preodr,
Ne1 n6itoent ait soun oapntl,
dl prrovoque lu in diae dl
Supprlmant la 410,
*L wM dbMit tl sl dg
*N'xlrlanlt pu do nSpo S A o.banMr,
als M cau se iauom u doe t 1
Plus raoUte quo tou Ilm imU&iI,
dile et, pre couadi t, mdu o abr


Insurance Co

Une desplus fortes companies

canadiennes d'assurance sur


Eug Le Boss6 & Co


wRn n ---


A.A Mi -.i elmllrilL nri~L


SA.de Mattlis& C ei.nprasentsanpour Hai
4 *-* i


I.-


I -


__ ~


Ir


-


a Port-au-


ytii'a


,rE









________-.II~


LE IMAIN 2 Fevrier 192/


Ces Aunonces


I --- -


Pageol

Energique antiseptique urinaire
4,^


Agft lte et red4calement
Sapprime In douteirs
de ha mt ton
tvuli koate oMnpIeateon

Le Pswo l deconelt(sonne
ai raimJtI IS tuLus deH
vIM urilnre, qu'll -i
wmt eoanptltemne MU| n
" utni tms ImnWe m-
.SM el r W ta bmbiiLn


vous itieressenl:


SL re a )

Pew W
mtlMo. MKis
PaM T a I
aiuquotllar oo
puioa I oB ut -ii


du rhumaUsnm bkmaseb
gle eUie-mroe.
do mBlzim.

rL- 1. Sl *rf a l.


I tlrMAL .PACt:OL e:t s pill' po:: ts r;onecoqA ,n. r
U '4 s -, r. 4*. LtOes ir,.'ldirab!ea ,s d .ies u -.. trl l.;
w~~--^ ~F-^-


Saliua lii lrI r lvi I


Les


setIls


pein tures Inalterables


U ga :ln de ces peintures cnvenablement applii.ti recouvre 700 pia Is carries te surface. Voici
0-* important-, dilices o6 notre peinture a 6td employee :
Sldioe du S cr (cruir, TmgenFu--Eglise Saint Joseph, Port-auiPrince--Eglise de fort de Paix
Cerele B.llevue novy Bank of Canada -- Banque Nationale e la R6pubbique d'llaiti, Port
hu- 'lince B que'Nitionale de la RHpublique d'Haiti, Aux Cayes Banque Nationale de
la Ripuhlique d II iti' Petit.GoAve Banque Natiomale de la R6publi ;.u d'llaiti, J4remie
Banque Nalionale de I RBpublique d'lla:ti, Jacmel Compagnie Electrique, Rue 4mQdicaine
Bureau du Matliu tiue americaine aldio Corporation, tue Ferou Il6tel de France
Hue du Qaai Bar Terminus, Champ 'de MarsVil!a Marineau, Trgeau Villa Alcide --
Martineu, Tusgeau Villa LAon D#jean, BellevueVilla H4nb T Auguste, P6tion.
|Ville Edmond Mangoons, Peu de Chose Villa Maurice Castera, Peu de Chose
Villa lime* Veuve T. Augustl, Bois-Verna Villa Antoine Talamas, Peu do
Lhose-Rodolphe Roney, Peu de I hose-Villa Flechler Anselme, Turgeau
Villa Ed. Lespinasse, Bell.-vue -- Villa Hen6 Faubert, Bellbvue
Villa Mme. Veuve iBrbabcourt, lellevue
Villa Hermaan Pasquier, Peu de Chose \'ill %e A. Morel, Bellevue
Villa Oswald Brandt, residence Villa Luc Th6ard,llois Vern&-Villa Luc Tbhard, Aveni John Brown
LeA meileures constructions Architecte Geo. IBauisan Lee meilleures coustrucliouk aichlecte
Daniel Brun Les meilleures constructions architects L6on Malbou
Pour'vos commanderui.tout autre renseignement,.s'adresser A

Geo. Jeans me & C0
IueF6rou,Jen;tace de laeBanque Nationale
_- - ,,


Entre: et ecouIte: la i nusiq

proc



Column

Grafonolas and

El vous vous remlrez c ~unplc ic I'excellenc e IC
nes A prix svns plS reils.
l.c ieperloire des artistes cclel'res co:neii
Maria r ikrr'clos)s
Hfenrv tuirr
Marvy Garlen
IFyplolil: ) I.:lzaro. Tl 'nor
etc, ainsi qu( dei o)ch'i.'iir's i t(on I)'n ,, :: r Ire.

Voici les prix (lde machines :n stock:


Mod(ble IHarmonic No 1-10
( ((( (
a [ a 7
( D5-240(
A ES-120
( I In(rmoniec No I
it 550


9 24.0)
40,00
.55,00
55,00(
85,00

X()o,(I.


T'i'es res e Machineis ~n ,, ; ninnies (1Mo "? -Triple chain
permettant de joner : p)'('cr s:ins remnont''r.
Une d6inonstration vouis mnonl:ltre ton( t'cs :i' :niI;Iges et
votre choix tdmbera sur un GRAPHOPI!ONI: CI( )L I.\A.
EN VE\T '1i: i1:7

L. Pireetznmann-Al(lerhol m,
7 RHT DU IQ3U


Royal lail Steamship
Packet 'ompanr




1''


I.e steamer (( Qleis ss) v\ (
IIIl (eC K gli'sl(ll, vs! al1( l I,
(cicel, ie 12 fviicr pi
I ain. II sera' t I o'( t-:il- rin
c 16 Ievrier, irclitanl le li -
i our les poi is dti Nti ldet l 1'
I ope.
J. DAALD)JI Jr.
Agent Gencral pour llai i.
----- - -


. ... I -A ,
SAllez ai

Atlantic City
Le saImedi ct Ic dlimlanthe
oil \ous trouvercz des d(islIac
lions\'ariecs, aiI bar bien p( uri
v\i, des sii(wvichls, c(It vini el
;I (I dal i g e) ilant.
Qu les aminateurs se pas ;t nt
ccille boIine noIvellc !


LA CIIALr.UlU C'OMMLNCi. ...
D.NC BA! JLEY S BEACHI



Service Haiti Cuba
Le steamer cHabana) venant
:ie P'orto l ico et de Puerto-
Plala, est a.tei du P ,rt an-
rince, le 2 F vrier pi ol ih'
et partira 'le m ni jour Iprc-
nidt irol et p ss:igers ipout
Santiago (Ie Luba ct la la-
'a ne.
Lcs pas;. ig-s sont pri('s t((
s'inscri e i 1'ava ice ccar It
nom ;e d(e caine est limiite.
rl-au-Pi ince,h 27 ja.nvice
1 27
J. DAALDER Jr.
Aget
-- -

Sauive

la nation
Prenez Vm on, tv us airtz
des r6sultals mer,'eilleiux,su
out pour les citlanls.
Comme fortifiant li est in-
su rpas'sable.
Oeiwcni.dex e ;'i votre mode
cin.
Vente en gros J),!i'
(:AnIIItI:.-AN T t.\:I)\(; CO I (I
P)orl-aa I rinc le.;i).1a vi
1927.

Bamburo-Amerikt Ilnie


Le steamer r'Sesostrixs est
i' iu vers le 1! ftevrier p
SnlI dcu fri't el des passa e
it I'Europe.
i steamller et conriola')l.
':'It am6nag6 poor uti ce
lain 1 nonlbre lce plssaers.
1 L steamer ((M.'xic) )) es
alten:Iu ele le fd.r;er arve.-
li: p)ur I'Etirop)'.
(LOFI:SON, LUCAS & Co
Agents Gendraux

hangement d'adr:sre
Mine Christian PETION
Sage-femme
liue du Centre No 1710
E:n .ace de Melle Ti4i A-
gtustin.


lisez-les


S a"


Pour 6trc heureux il faq
etre bien portent. Mm
C'est voas surtIut quiag
responsables de la Mate di
votre famille. N'attendei
pas que vos enfants xief
maladies. II et plus s i
d'eviter la maladie.
La mousse puriltilaas
Savon Lilibuoy cha.j
microbes auae bIs
quoe oMt odeusr dimau.ral
l'actis pr vtrse at
peratee pas moime


LIFEBUGY^^
le Savon
p 'Pu la S ite A



Ne ,buvez pas ou buvez

Le Rhum Neear
No 1911), Rue du Ma;;sin de I'Elat.
Le seul.Rhum qu;, tirS d' Icools naturelse*J
directement parDiiillation simple du Sirop des o
d'un unique et toujoursamme plantation ot le mu
vneillitpar I'action du temps dans le d6p6ts aree e
rigoureuse de tous dargereux Secrets d abncat
et sans adjonetion d'aucun iogrdlient d'usine, consrvi
jugement de la plupart de nos Notahilites M dicales et
vant 1'appr6ciation de bonq amateurs, la suavit6 income
du bouquet et les plus remarquables qualit6s bygi6niquea
M6me pris avec exsbs, Rhum Nectar n'e livre pas et
duit pa4 l'lcoolinams lalongue, comma les autre
similaires et cor me les au'ies spiritu, ux.


Lecitine Granule Br' i
Le plus :.!if des Ilrcorslift:nnls
Fortified le cerveau l;i mnrlic clinire, les os et
reins. Rend puissatiis et vigoureux les enfants dill
les femmes faibleleslcs Ipersonnes usees par des Lruvi
assidus.
E vente chez :--Simon Vieux. Alfied Vieux, Lo
Rivera, Ed. Este\ve & Co, A. Bolle, Alphonse Desir,i'J.
Borday. M"0 L. H. Ioret, ti Ietit-Goave : S. Martin.
Ea sleek chez: I. Brouard, Grand'Rue No 1709,
GEO JEANSEME:& Co.
______- ______________J


No, 117 utic Iloux ou Bo .nc-Foi. No 117
Tele&phione: 667


()ON TROUVER :


Alcohol fin pour li; iuei.---Sacre ILsco blanc ct; rote
gr'us el (dltal, -- 'z/. p1:-' sac el parlivre,- Sirop, Oje
Grenadine, P". llt, cuj.- Cigarettes, Chesterfield, Capd
Chantccle., li:il'taijn.- \lanchetles quality superior
re,- 't:iil\nse s aiiientaires. Caf vieux par livrT
cafl en )poudrie Whisky, Biere 1atzenhoffer.-
C:uiapa:gne Masse Pere el tils Champagne qui peut rl
valiser avec avautage avec n'importe qiuelle marque..
la place.-- lCaiipagne Lanson.- PaIfun.erielr,
blanc par gallo.is et par b)).tlcilles. -Vi, roue p
l.ou eC les et gallons q(ualile siup&rieur. -- lairin v
patr brriques et gallons.-- Eufin le Ia n c u iAt Lt
NECI'Al. Et la 1non moins fa m e u s A N1S ETTE
Madame Fr6ddric Gietjens.
Venez fire une visible et vous sortirez saisfaits.


.La graue chapolIb
DE
Genaro Hurta
Grand'Rue et Rue des Miracles Port-au.;Priac ~
A le plaisir d'annoncer ses amis, clients' et 1-
blic en general que dans son &tablisetr,rent on tros
Un Chapeau pour chaqie !g,,it e chaque pe
asi qu'une variit d'articles pour cadeaux no,
ment re us; vous trouverez un ass)rtiment de
Liqueurs,sans ouhlier 4La punch'.*reman, cette
bosron espagnoleIa so
La Mfaison HUUITADO offrira un soUNvPir &
cheteur.


'M- *_______________________________


lie

quite par les



Rebia


Records


- -- -- ---i-- ----- --


------


4spoop'l, W "wig -op_


_ __ __ -_


---jL Ili~J_L


I "----T


mied


rll,,


r of vans.


plain .,


yy~puur ~3Lri~1Y~irrCl~L I;L~IC. 1. I.


A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs