Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04369
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 01-18-1927
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04369

Full Text






DIRECTEtmfr


IMPtPMEtli
AOGLOlR


CENTIMES


POR f-AU-PRINCE ( HAITI)


MARDI 18 JANVIER 1927


1l POUDIRUB


Le.ips.t-Unis, le Panama,

le0 1itlieet le Nicaragua


PREMIER ART IC.E

Lat veements qui se d6- Par I'article 3, la RIpubli
roulent actuellement en AmI-1 q u e de Panama s'engage a
rigue central rev4tent un -a- construire cerlaines routes
retro de gravity exception- conduisant de la zone du ca-
nt,, oLes Etats-Unis ont adop- nal vers l'est et l'ouest.
t&*6,-A-vis de deux de ces Re- Comme on le voit par ces
pab.ques, le Nicaragua et le quelques articles du Traite
mrat une attitude et une que nous citons, le Gouverne-
pighque qui ne sont pas sans meant des Etats Unis a btd tout
uq gIiter yivement tous les premierement pr6occ.pe de
p ias de la Paix univer- garantir la zone du canal con-
sIJf,totUxseuxqui rvent d'ei- tre toute surprise. Si le trait
tew ,moodiale, de concorde Rtait ratifi6 par les deux Par-
et'io lt a centre les nations elements, le Congr6s des Etats-
grandes et peti:es des deux Unis et celui de Panama, les
Wi- Elats-Unis poss6deraient dejA
une appreciable advance sur
.IXTA.TS-UNIS ET LE. PANAMA toutes forces. 6trang6res qui
S' voudraient 'aide du canal
yGouvernement tdes Etals- passer du Pacifique, d ana IA-
U coi renant jusqu'A llantique pour se concentrer
point n importe en cas dans le golle du Mexique
Iittde garantir la zone et enlreprende une action
dti cnial'd Panama qui assu- centre New-York ou l'un des
r4iL..e.cp navales ameri- grands Ports ambricains que
caines la libre communication baigne I'Atlantique,
entire I'Allantique et le Pncifi- Mais ce n est point sans pro.
que', conclu touti dernibre- testation que le pei Ile de Pa-
a u',P (raite dalliance de- nama accueille la nonce de
Sfen4ye iec la Republique de cette alliance et I'opinion g6-
Pa a. ndrale t nt dans les pays de
L" ttxte de ce traite fut pu- I'Amerique Centrale que dans
hJ) par d#4*journaux d x la les centres europeans est que
1l4 Boi m*t uette publication sa satisfaction soul6vera de
,va tode:grosse motion vwves protestakous et seheur.
W tington m4me et dans les' tera A df nombreuses difficul-
G eAl de presqne touted, tes au Parlement de Panama.
I~~6publiquis du Centre- Et le Dr Harmodio Arias, qui
At'ri que.Leministre des Af- f4t D61cgu6 de Pananma la
lat Etrangkres de Panama Societe des Nations et qui est
ad t que ole teste public par le chf de ceux cui sont op-
les ayuik 4^tait exact. pos6,au Trait6, a d6clare tout
Coearfif Place, en cas de derni6rement au Club Rota-
gRt 1 rpblique ,e Pa- rien de Panama: ( I est im-
naot d s le cohtr6le absolu possible de pr6dire si le Con.
de' tatit-U'nis. Le point le g4s de Panama ratifiera le
plftpjr'tant du Traite est iTraite n6goci6 avec les 'Etats-
I'1 t stiupule que la R&- Unis, mais il est evident que
ptr"Otde Panama s'engage dans le pays,hommes, femmes
a 4.1r la guerre a toute e frants comprennent qu une
upin*mlr aves taquelle les g andoin4ustke auratet coan-
I gehe'l~tL etx', rn- raise contre I'anapa en cas
me. i'rd doninei en die ratification. 4u uleu de re-
outr1e icet -ci le drolt d'as- i 6dier aux prejudices caus-
sumer le centr6le des voies a iPanama par le trait6 de
de emnMietationm de Panama 1903 et par son interpretation
qmu seraient necessaires pour dop ri outeuse de la part des
mtger les movements de itats-Unis, le nouveau Traite
nwd eg en temps de guerre. iinpose aw Papma un fardeau
article ler du Traith fixe eicore ps' p6niblet*-t plus
qeu temps de guerre, les sla- #nd reux qui arrdtera ow g6ne-
WB de tl4graphie sans fil et son progr6s el cela, sans
kWi ,ri postes de commu- lIoutrer d'4mormes avanta.-
rtlB6phonitlue seront e*uo Ex A4ux-mdmes.j
?par les Etats-Unis. 6bpedmat co..me la rati
Par I artic 2,la It li- tiotn etfexecution du Tait6
l .l l ile e tie essenlielle
,I JO, r te* Eis aUnis dans la
.petite tied Atlant.F- s 'e ti protection du ca-
que ts q ...i it ql~e ndu 71l1 n'cst point douteux que
r ilU.-ort d'Abdo ,s Gtu son huence a obtenmr
cos par les .Eta lkmJa ratification.
S_ I II-" I L I ltj I I I l Ii


O se es

Sbattent on duel

ped fu p~s a I ttei60 raetmr
N 'kpotefid rue phitneurs eat |Hesem ewae
centaines dnnffifie~lrasA de V'dP


*I'?t ~Mg acm parade. offv
idet Traners, princlp! -
Les int6ress6s protestent en
dWat.ele e' pritexte d'co-.
notMAiest faux, puisque l'ar-
i gedit computer, pour
9 750,000
**^^B~H^^BO.OO'#0#u


Oeux freres les barons Udo
erAMfd yvb ckow.se-Sont bat.
tr eduel ;rI s de Francfort.
I 't'y avalt a 'de 6*mdins. A
dix pas de distribce, les deux
adversaries or. tire simultan6
ent. Le baron Udo a el tue


ET VOUS DOUTIEZ


- UAND commenqa a se realiser son rtve de fran-
chir les tapes de la gloire triomphale, vous
vowu disiez sceptiques, qulw, seul, le recul du
temps affirmerait son succes.
M:nis les IPATRIOTES n aurait jamais attend si long-
temps pour devenir la cigarette idanle.c
La valenr d'un prodlit de selection in penlt (Iepen-
dre dI nombre desanices.
Elle est, en eft'et la meilletre Cigarette vendue A
A meilleur march. Ses acheteurs en tirent un triple
advantage. Ristourne de Gdes 2,50 sur cent bois J)rimes
d une second valeur de Gdes. 2,50 stir cent poc'iettes
usagees, possibility de gagner 200 gourdes avec chacun
dles bons portant les Nunimros 12, 14, 15, 16, 17, 18, 19 tel
20 renfermns dans les pochettes,
Messieurs Albert Noisetle et Odilon S.Villejoint qui
ont respeclivement apporte en nos bureaux les nume-
ros 12 et 18 ont e1t les deux premiers bencficiaircs de
nos prix de DEUX CENTS Gourdes. Notre lisle des bons
ide faveur n'est pas limitee.Essayez la PATRIOTE et vous
lui accorderez vos preterences.

[|1 ovnll rpt-nlr, tientchaqueven-
La Manufacture dredin)ue vXenl-
les pochettes-6chantillons A la disposition tie tons
Fumeurs qui veulent en connaltre le goat et la quality.
Les interesses n'ont qu'a passer au dep6t g6 nral, 206
Rue Justin Lh6iisson.
6 GEBARA & Ce, Propridlaires


Le voyage du President

de la R publique


Le President A I'Arechaie
Le President de la Republique
et Madame Borno qui, come
LE MATIN !'annoncait, ont laiss#
Port-au-Prince samedi A 7 hres.
du main, accompagnes du Se-
cretaire d'Elat de IInterieur et
des Travaux Publics, du Presi-
dent du Conseil d'Etat, de M. le
Haut Commissaire et Madame
Russell, de M. 1'Ingdnier en Chet
des Travaux Publics et de Ma-
dame Cooke, ont fail leur entree
I V'Arcahaie A 8 hres. du matin.
Le Chef de FEtat fut regu par
la Commission Communale de
I'Arcahaie et des Notabilites de
1a ville.
SVoici le td16gramme adressd
Settle ocM sion au Prdlet de
Port-au Pf ce pnw le President
de Ia Commissi4 Communale
de I'Arcahaie:
Aa cahaie 15/1/27.
Prefet,
Port-au Prince.
Yous announce que S. Excel-
lence Is President Borno a
pass ce martin A 8 heures A I'Ar-
cahaie. II a Wtl reVu par la Com-
mission Communale et les nota-
bilites et a Wet chaudement ova-
tionna par la population.
Respectueuses salutations.
LALio CASSAGNOL
Pres. Commission Communale.


di, l'inauguration de I'6cole des
Smeurs.
Sur twot le parcours, le Presi-
dent reIt I'accueil le plus en-
thousiaste. Aux Gonaives. le Pre-
sident de la Repuhliquie prbsida
A I'inauguration de I'ecole. Le
Secrdtaire d'Etat de I'Inlcrieur
adressa aussit6t apres la reunion
le t h6gramme suivant au Secr6-
taire d'Etat des Finances la
Capital :
Gonalves, 15 Janvier 1927.
Ministre liouzier
Port- au Prince.
Accucil er.thousiaste tout le
long de la route. Grandiose r1-
ception A Ferme-Ecole Segur.
Inauguration Ecole Soeurs Go-
naYves a eu lieu au milieur foule
enthousieste. Parlons demain7
heures pour LimbW.
Ministre de I'Inl~rieur:
FOMBRUN
Le President au Lbimb
Le lendemain, dimanche A
I'heure indiqube, la voiture pr-
asdentielle laissa les Gonalves
pour le Iimb6 ou dans I'apr6s-
midi le Chef de I'Etat inaugural
le pont du Limb.
Le Pr~id atA St-iheled


I Prsidl,-t & .-. Une second dpt che du Se-
l-l -.i -.bla cr&taire d'Etat de lIntrieur fut
e s e aIssait rescue A Port-au Prince. Elle an-
Le cortege presidential laissait noniait que le Pr6sident Borno
I'Arcahaie aussit6l apres pour et les Personnages qui I'accom-
St-Marc et les Gonalves ou de- pagnent ltaient arrives A St-Mi-
vait avoir lieu, dans r'apres-mi- I chel.

a


BAZAR de la POSTE

Dernmires nouveautMs


CoeUom, de kpai : couleur
Biryelettes: pour hom mes
Dames
(Victoria) et i enfants
Bas de siWe: supkrieurs
Chassettes emn il: p. enfants


Ampeles ~iecL: 60 Watt
Co(lers : rouge, bleue,
iaune,mauve et verle a3 G.
Fers a rerhaud: pour tail-
leurs et petits pour m6na-
ge ai G. 6. 7,8. G. 9.


St-Michel 16/1/27
Pr6fet Magloire
Port au-Prince.
Inauguration point LimbW ce
maln uu milieu populations du
nord enthousiastes et sympathi-
ques sommes A St-Michel. Lais-
sons demain une heure apris
midi pour HincheConsideration.
Ministre Interieur.
FOMBRUN.
Le Pr sident A Hinche
Ilier aiprcs-midi. A I heure, les
voilurcs lhissaient Saint-Michel
pour I llii -e.
Voici la troisi&ime d6peche
repue par le Secretaire d'Etal
des Finances.
St-Michel, 16 Janvier 1927.
Ministre Rouzier.
Port-au-Prince.
Inauguration pont Limbr ce
martin, au milieu sympathie des
popu!ations du Nord. Laissons
St-Michel demain une heure
apres-midi pour Hinche.
Ministre Intnrieur:
FOMBRUN
Aujourd'hui sera i n au u r
I'H6pital de Hinche et le Chel de
I'Etat regagnera la Capitale.

l[- - ---l

L'incendie

de samedi

Nous annoncions, hier, que
samedi vers 12 heures30, Ia Si-
rene annonca un incendie, que
le feu avail, en eflet, eclatH au
haut de la rue PNtion, derriere
le Lycee National et que malgrd
gr6 les efforts des Pompiers le
flau avait ddtruit de nombreux
immeubles.
Voici quelques details com-
pl-menlaires sur I'incendie.
Le leu eclata A midi et demi
dans la maison habitfe par M.
Danton Cesar, chauffeur d'au-
tomobile. 11 se propagea rapide-
ment, vu la situation des im-
meubles qui, en cet endroit.
sont trcs ral)proch6s. On estime
que pros d'une centaine de mai-
sons et chambrettes ont R d&-
truites. Voici les noas de quel-
ques viclimies du fl6au: Dantort
Cesar, IBarabW Pr6petit, Pamin
phile Noisette, arpenteur, Mme
Addlaide Cazeau, Mime Augus-
tine Sle. Eline, M. Jules Trouil-
lot. Eugene Segur, Wime Ismrne
Philippe, Mine Mauna Zainor,
M. Francois Audig6, Louis Co-
las, arpenteur, Mine Rose Jean
Louis, NM. Pompilius Romain,
Mines Carmen, I ose, Marie, M.
Dorcelly Plaisir, etc.
On croit g6ndralement que
I'incendicest dd A un accident.


Les causes de la d6fatti
allemande on tt*

L'ex-miailre Kuhilmasm sir
Ia aellelte


La commission du Reichs- 4d sa i4.
tag charge d'enqueter sur les F., ,s,
6^nemgnt0ginn o fnt i 1 Frappk par N 'misnirt cause
vnemen tiSant acwtnpp, I". .i.enieue A 15 Jan-
ge en 1 i 7, a denar du r 1an
ape n faveur de la paix, a ont demand& 9 la Legation des
egalement entendu aujour- Etats-Unisde recevoir leurscon
d'hi I'ex-secrtta4e d' Etat tributious chllpibtes pour le se
de Kuhlmanwn Celui-ci a de- cours:intn6diat des victimes.Df
clark notainmmnt que,lorsqu il jA des sommes ont Mt6 remises
entra en folttions, .il tait et on esplre que toute personnel
conVaincu deta necesit6 pour contribujW W, wr capacity ,
I'Allempgnoe ie sai* touto pour cefeste si et nkces-
occasion en vue de c6pclure Wffre. Parmt les onnes qui
.ne ,x acceptable. "ont djA indiqu u sympathie
.'.ea,-,a A E'tat s'est pour es ein sIt, un de
L ex-seretre dEat sest mininistrw du CQpa i Ipomati-
attache a dinontrer que la res -ues, Madame JolV. Mvers,
ponsabilhtd de 1'chec de Ia fenine (du Qimin'n t dd'Ma-
tentative dei plx du pope in- rine Prihvade, M. Edgard Ellidt
combailt a 'A gleterre et a la de la Cie Hasco, l-vetc.
France, principalementA cette Madame Russea ainsi que le
derniOre. Haut Commissairo, I-voient de
--.... Gonalves leur syma h ie pour
Svendret ceux qui ont perdu lErs foyers
let leur a tout**.
I'n alambicDeroy,toutneuti La Croix Rouge Am6ricaine
de deux points etdemi, pour sra susceptible d'amister et do
alcohol. rhnm, clairin et taf, ditribuer ce qudil y a coinme
Blue d ii Centre, N',) 1 o contribution du c6te tnericiu


IIT i





a vu, samedi soir, vers 11
heures, rue des Casernes, un
pielon nomm6 Joseph qui avait
une vive discussion avec un
Ouvrier de ... nuit w. L'homme
avait, pos6 sur sa tote, son ba-
quet parfum. La discussion en
vint A un tel point de violence
que le nettoyeur de W.C.;sans
plus, versa sur son importun
interlocuteur tout le contenu du
baquet. II fallait voir la t(tedu
bonhomme.
*
... a vu, dimnanche soir, une
grisette qui, en mnaniere de plai-
santerie frappait son galant, E...
F... avec le talon de l'une de ses
chaussures. Spectacle curieux:
A un moment le talon s'en alla
au diable. Ce fut, Il, la vengean-
ce du galant; car, force sera a
Lina (c'est le nomi de la belle)
de payer pour le remeltre eu
place.
*
... a vu, dimanci.e soir, vers
10 heures, rue Americaine, M.,'
un toul petit homine, qui battait
as fe.nime come un scel6rat.
C'est une querelle de jalousie
pour la lameuse AnaYse qui fi-
nissait dans les coups.

... a vu, dimanche, vers 9 hs.
du soir, au coin de la Grand'-
Rue et de la rue du Champ de
Mars, une collision de bicyclet-
tes.L'une des deux machines des-
cendait la rue du Champ de
Mars, I'autre Iongeait la Grand'-
Rue est patatrans on se hiurta.
Y'une des bicyclettes cut sa roue
dvant (dimantibul e I'autre
n'eut rien du tout.
La Police intervint; maiis
comme on Mtait d(lci(6 A s'en-
tendre sans bruit, les choses
n'allerent point jusqu'au Bu-
reau.
... a vu, dimanche, l'auto N"
782 stationner devant les Caves
d'Hlaiti, Grand'Ilue. Le propri&-
taire y faisait copieux repas.
Mais sur la capote de la voilure
NOTRE (EIL voyait lime malheu-
reuse souris qui, affamine, cher-
chait de toutes parts quelque
chose a grignoter.
Ce petit spectacle de I'homme
heureux qui s'emplit le venture
tandis que tout pres de lui, une
petite bete crevait tie faim lait
des plus dr61les.



Americains
vtoebnemtad secoArs


'I.


4I'


S


* g


Qae.les aCiist )I* t p S oN
meais faleriss par ia 'ie, 11 f'i 1
quand m. approhe kd grad tb.-
t"n Cdait de se dire: ai fJait
re que j' pa .
PASTEUR.


__


___


_IIC_ _ _ _




4Y -
~ 1

N V
S




fri"







ii: ~


:~ ~

'V
CL, ~...s


4..
I,.,

,,. ,
A.
'A
IL




.9 I


BON CONSEIL L'intervention do Etats-Unis

ex-tu vivre en paix ? ois au Nicaragua
4d, aveugle et muet.
Grand d6bats au Congrbs am6ricain
La politiqne dn SWerlairet elloq. est siemelnt attaquee par les
rn: U ei, sera cotn t ntpllle .. ....... .......


iprisenrunts? urmnoratei s.
A la Chambre, in lcprd'senhant rIpubilicain defend ia politique
du President Coolidge dans I'A nurique Latine.
Par cAble franqais


WASHIN(GTON- Les debats
au Congreis sur le difftrend me-
xico-nicaraguayen roulent d(I
nouveau sur I'anxietl tdu gouver
nemeut ambricain au sujet des
projects des communists dans
'Am6rique latine et la possibili-
t6 d'une rupture avec le Mexi-
que au sujet de ses lois sur les
p6troles et propri6tcs.
La protestationu faite hier
par le s6nateur Borah, presi-
dent de la Commission des AI\ai
rnuMrsncyrpudii '%nnf t-n fr


lectuelle. Un
clara que, (
de la chamn
ne raison d
tions avec h
sentke par Il
de la Virgin
cratique de
Affaires etra
Ileflin a aus
ques centre
ministration
avait recut
Convention


dea recevoiri U contributions
de recevoir des contributions
6galement du c6te haYtien.
Nous engageons lous ceux
qui le peuvent A verser leur con
tribution A cette (ruvre human
taire et de solidarity social.
Beaucoup de families sont sans
abri et plus les secours arrive-
ront vite mieux les miseres se-
ront soulagbes.



AlaChambre

fran aisc
-4-.


s sterling par un ri-
dais. Stanley serait,
chlIerchc par la police
rk, San- rancisco.Zu
nrda i, Londres et plu
es de France.


)oumer,
lu president
mnat frangais
- M. Paul DIoumer,s6-
a Corse, a Wt6 elu pr6
Sinat par 238 voix. II
A la gauche radical.


Le resolution qui d6-
dapres le sentiment
)re, il nexiste aucu-
le rompre les rela-
e Mexique, a 0t6 pr6-
e repr6sentant Moore
ie, membre d6mo-
la commission des
ingeres. Le s6nateur
si pris part aux atta-
la politique de I'Ad-
i. II a dit que h'on
eilli $ 1.000.000 a la
des chevaliers de
'hiladelphia au mois
iicr p)our aider a fire
ontre le Mexique.
eur La Follette,re6pu-
Wisconsin, a d6clare
ili(que au Nicarag-,a
ifice et inconcevable
le sce rtaire Kellogg
lo miwb an pays,aprcs
devant la Conmis-
Taires Ocrangeres, ce
eli une espkce d'his-
opagande pour essa-
uver que les Soviets
ent se servir du Me-
me base de leurs atta
e les Etats-Unis. Le
its Gillert, democrat
ky, a accuse le presi-
Ige de pr6ter I'oreille
es dollars et a demand
quand les Etats-Unis
harg6s de percevoir
de i'Europe.


I ii ri l 3es ir1n1111s uu wnett i oinn A P
PARIS Le general allemand rises )ar le jI si- i-
Von Pawels et M. Forster ontdenit Coolidge aul Nicparnia a e
remis au comite militaireinter- dent Coolidge au Nicaraga a la guerre c
remus u irites616esecond1e par plusieurs au- Le s6nat
alli6 des propositi(Os ccrites s6iiateurs. sina
concernant les fortifications de bli'ain du(I
l'Allemagne oriental que les ex A la Chanibre, le Ileprsen- que ha pol
perts ont accept6es coilime base tant Elaton, r6puibhlicain du New- ,lait itijusti
de discussion sur hl demnande Jersey, a (6fendu la poliliquc el a attaqu6
de M. Poincar& et malgr61 I'op(po) IdeNI. Coolidge Idans I .AmI riile I)our avoinI
sition de M. Blum, (depuit6 de la latine. I1 i (dmnan(dl ses colie- avoir )a ru
Seine, socialist unitiU. gues s'ils se proposaienlt ie sou- ston < es .Ai
La Chanbre a drlcid par 365 tenir le president des Etats-Tnis (iuil a app
voix contre 182 de discuter les on le president d'i Mexique. Le loire de pr
interpellations les vendredis. grand danger dans hl situation yer d(e plro
M. Poincar d6posera >rochai- actuelle, a dit M1. Eaton, serait russes veul
nement un procet d'afcrnilage (iue le continent occidental to- xique comic
du monopole des alluniettes A lrAt d'I'tre envahi par le ma- ques contre
un consortium franco-suldois- laise, la haine et la lulte I)olche irep)rsentan
am6ricain, les l n6ftics des vyen vistes engendres en RIussie.Le re d u entucrl
tes iront a letat et 10 pour cent pr6sentanlt Iuddleston,I dnmocra (knlt Coolid
aux oeuvres sociales du person- te de l'Alabama, a repondu en a I'appcl d(
nel. lisant un editorial (fii taxail la d( de)uis
ne L Telnps ) announce qu M. declaration du'secretaire Kellogg s'6taient cl
Millerand a donned sa d inission d'ind6cente manifestation intel- les factures
de president du coimit d(irec-
teur de la Ligue republican e. .. ,- -

Arreslalion de holeunr i 11.0001 livre
De larseille par les airs PARIS-Poursuivant leuiirso() ), pirnit-il, re
MARSEILLE- Le lieutenant rations contre les voleurs inter- dIe New-Yo
Bernard otlicier aviateur de la nationaux, les agents de la Su e rich, Ams t
marine frainaise, vient d'ache- te ont arrete aujourd'hui trois sieurs ville
ver son vova ge aller et retour amnricains qui, aflirmnint-ils,au-
Marseille-Ma agascar en hydra raient eu des relations avec les
vion ; il a couvert une distance trois individus arr6tes hier : Ed-
de 20.000 miles. Le lieutenant ward Charles, sa femme Claire *
Bernard est part pour Madagas Morgans Stanle c et Dudleys est 6
car le 12 Octobre dernier. A I'al- Stone.La police pretend clque la du S8
ler il a survoli en nmajeure par- bande Stanley faisant le coup PARIS-
tie des territoires francais, pour classique d(I portefeuille et ces nateur de l
le retour il a suivi la vallee du aildaciCux filous ont reussi A se sident du I
Nil. fire remettre une somine de appartient



Chacun demand 'huile

THREE-in-ONE


A la Cath6drale La cruise minist6rielle
do Portau-Prlnce allemainde
.Le Dr Cortius renene' former
Comme nous Ilannoncions, sa- r Cale a ninel
,nedi cut lieu, A I'Ar,'hevkch6 de Par cAble franqais
Port-au-Prince, la cl6turede a BERLIN- Le )r Julius Cur-
grande Retraite annuelle eccl&- tiu a ab-an(lonii sate ntati
siastique quidurait depuis cinq( de former un iinistare bour-
jotiuns. geois englobant tous Ics par tis, il
Dimanche, A la Cath6drale, tut est venu announcer son 6chec au
ccl6br6e une grande messe pon- president Hindenburg qui a
tificale par S. G. Mgr I'Arche- serve sa decision quant aux nie-
vilque de Port-au-Prince en- sures quil conil e 1)e'ild'e poet
tour ties Chlanoines de Ia M6- constituer un nouveau cabinet
tropolitaine. en grand unifor- en reiMplace ent de celui dle
me et des nombreux ecclesias- chandelier Marx tonmb vers ier
tiques quI avaient 6t1 coinvis 6A milieu de v lW embre dernier
la litraite. apr Reichstagr mis en iniorit6
Au cours de l'office, I'Arche- au listag.
v&que de Port-au-Prince conil- ----- ---
ra le sous-diaconat aux abhes L' pidbmie d'iulliienza (ait touloar
haTtiens Bri6re et Kebreau. Ce raige en Earope
ful M. le Chanoine Lanore, Sup6- Par Cble franais
rieurdu Petit S6minaire de Par be VE ranaprs les rap-
Port-au-Prince qui pronona le Ghors NEVE- Drapres parves rap-
sermon du Sur. ports t16graphiques parve nus A
se n du ou r. c o- a Socite des Nations sur I'6pi-
C.e rut une trjs he rmo-sr dm mie d'intlfluenza qua s vit en
me qui se droua pompeuse- dmie d'influenza qui s6viten
nu-nt dans toute la majesty (de Europe, le luu se mionre par
la sonmpueuse liturgic romaine. iculirement violent en France,
S. G. IArchev q ucde ( Plloit-,n- Espagne, Ecosse, Norvege, Polo
Prince 61ait rev6Ii de ses plus gnc, l'oumanie, Yougoslavie,(zrc
riches habits pontificaux ccappI c -c, Bulga, Suisse, 1,ypit et
n>'1gna, crosse en or, inilrc I'l- Ies Pas-ls. La Socidt des Na
Iilanle. Les Chanoies porlaient tions t lplrend qu' Amsterdam
la barrette et le camail violets scul i1 V a cu 13 d(tcls Idaus la
le grand ruban mnois6 et le derniNorve semaine ac lce51cbr
grai Aprcs lan mese pl)ur laquelle dans 21 villes. Au course du niois
une tries noinbreuse assistance dernier la6pidnie a touch cga
emn)lissait 1'6glise, Mgr I'Arche- lenuent Varsovie, Lenml er Cra-
uedona nicton pa- covie et Pologne, nais les (deces
ple. sont peu nomblreux. Les hygie-
l)ans I'apr6s-midi turent clan- nisles attaches A la S. D. N. d&-
tees deesl d pres pontificales sui- clarent que malgr le grand nomn
viesde la tradilionnelle crmino- bre de cas, l6pid6min se:nblc
nie ldu baiscr dc aix avoir atteint son maximum.
Cc nest que vers 7 heures du ---- -
soir que toutes lescloclies de la EN BELGIQUE
MNtropolitaine, s'Cbranlant dans Vets le r lablissemeni d'une situa-
le plus joyeux carillon, annon- tlin noamiqne normal
cerent la fin de celle helle el BiRLXELLES-La Belgique a
somptueuse journie religieuse. fait un nouveau pas vers le r6-


NAURICE ETIENNE Nils
Angle des Rues du Magasin dt
)'Elal et des Pronis- oris
Formes de chapeaux, der
nl6re mrode.
Parlumeries de toutes mar.
ques Houbigant, Pivert,etc.
Comptoir de mercerie.
Chapeaii pour enfants, horn
mes et dames.
Articles les plus fins i la
.ortce de toutes les bourses

Le capitaine SHAKER
d6cor6
Vendredi dernier, le .apitaine
Shaker, sous-chel de la Police
de I'ort-au-Prince, a revu la
MWdaille de Service Distingud,
( pour ses services loyaux corn-
me Sous-chel de la Police de
'ort-au-Princependant plus de
quatre ann6es. Fiddle au devoir
et d'un dcvouement inlassable
au service de la Police de cette
ville, il a, par son intelligence,
son tact et son courage coniri
bu6 ellicacement au maintien
de l'ordre et A la repression de
la criminalize.))
Nous complimen'ons vive-
nieit le Capt. Shaker qui, par sa
coi re'tlion et son tact dans I ac-
complissement de ses devoirs, a
merile cette belle distinction.


A I'Assoolation mixte
do 1CEuvre chr6U anne
Avant hier martin, cut lieu au
local de l'Association mnixte de
l'(Euvre chrtienne une int&-
ressanle seance au course deti la-
quelle turent install.s les \lemn
bres aclils du Bureau et quel
ques inmenbres d'honneur.
'Plusicurs soQ iclaires prirenl
la parole ; MM. A. Duviolla, La.
"avmond. J6r6mie, C. .lanviet
el f'o!ix IMagloire.,
Ce lut Ie President de I'Asso-
ciation qui prononqa le discours
de culture en reinerciant vive
ment les inembres d' voir assis-
t6 en si grand nmnbie A cette
s ance.

Cerole
Port-au-Princien
Le grand circle du Chanmp
do Mars vient de renouveler
son bureau qui demeure sinsi
form: Louis Roy, pr6sident,--
Ed. Cassagnol, secretaire,- Phi
lipped La on t a n t, Irsrier,-
Henri Ilouzier. Georges Wie-
ner, Francois Mathon et Lync6e
Denis, Conseillers,
Le Conseil de discipline est
compos de M Les1)i n s s e,
Emiile 3lanchard et Robert
Stark.
Tous nos compliments.


tablissement des conditions 6co
uoiiques nornales. Le roi Al-
bert a sign en efTet un d6cret
supprimant plusieurs taxes spe-
ciales etablies l'Wte dernier pour
prot6ger le franc. Les taxes de
(0 pour cent pour les strangers
sur les repas, les appartements
et les chambres d'h6tels ont tW
abolies aujourd'hui ainsi que les
restrictions sur le carbon et la
lumikre blectrique.

Leo w-ats-Unis
et la S. D. N.
Ils n'arceplent pas les candidals
priposis pour le d6sarmement
Par cAble francais
GE\EVE-Les Etats-Unisont
inform la Socikt6 des Nations
qu'ils n'acceptent pas les opi-
nions exprimees concernant le
d6sarmement par la commission
permanent' sur le d6sarme-
ment ; les opinions en question
concernent ies aspects econo-
miques de la limitation des ar-
mements.

Rixe entire gamin.
Avant-hier apres-midi, eut
lieu, A la rue des CUsars une
rixe entire deux garonnets qui
finit de faVon trWs malheureuse.
L'un des deux gamins filait A
bicyclelle, fautre, en manikre
de plaisanterie, jeta une pierre
sous les roues de la machine.
Le jeune cycliste aillit tomber.
11 y cut altercation entire les
deux enfants, quclques coups
l'urent echang6s. A la fin, l'un
des deux garconnets s'arma
d'une briq'e el la lanca violem-
ment i la tle de son camarade.
Le coup occasionna une assea
large blessure. Le camion de la
Police arriva sur les lieux et
transport le petit bless A l'H6-
p)ital. L'autre garVonnet fut con-
duit au Bureau de la Police.
Les chose ae sent, paraft-il,
arrangtea A I'amilable entire les
parents des deux gosses. C'est
tant mieux.


Contre-aUis
En attendant reception 'de
pieces justificatives.Je auls au
regret d'inlorier Messieurs
les Juges. notaires avocats et
arpenteurs que je suis nantd
d'une lettre en date de Par's
du 23 Decembre 1926 (Mon-
treuil Sous Bois No 67 Rue de
la Solidar1tk,Seine)aux ternes
de laquelle Mme Vve Louis
Jh Marcelinen quality d'6pou-
se survivante est et demeure
l'unique hiritikre, de son
6poux.
Port-au'Prince, le 17 janvier
1927.ESAR,
CESAR, ,vtat


A LA FN I 1001 IE i

M.



II depensa beaucoup d'armst
avant de pouvoir M wsolag'.

Un vieilawd do ManglDu iaos mahsp
nant actif et vigoureux, a unaim -
dant pros de vmgt amn psar s rh tio Wi
avait aux pleds et au da, uq'
pie rerdoe do famille lul produit M*uim
complete.
"Apres avoir d6penMs de lar'at e lmMsi
pendant vingt anpouru j aelr I 1
dit-l-un ami me econella d'_maywM
do Sloan et avee son usage J'ai btau
ment complete "
L'action curative du IAnimunt do SIo s
vraiment remarquable, moas daim I- b
rhumatisme la plus rebeila. t 1 il t
n6cogaire do l'appliquer Sawi trotter t qm
la douleur comment aamwrtr l.
tion diminue et la rigidity muscular dM
Toute lea phamd vmdnt Io s h d



tLiniment

-a-deSloan1



DEUIL u
Nous avons recu le taire-part
de la mort de Marie Anne A,,.
gustine Alexina Guichard, Vi',
Francois Surle, survenue diman-
che A 6 heures du soir. Lefiu-
ndrailles ont eu lieu, hier apres-
midi, en 1'6glise Cath6drale. '
La d6funte dtait I' mtregdec-
notre regrett6 collaboratenr,
Jules Surle.
Aux nombreuses fa m i IHes
tprouvees par ce deuil nous'en-,
voyons nos condolences. .,'


Sainte-Sophle '
deviondra-t-elle sa le
do danse ? '
Un group d'hommes ,daf-
taires apr6sent6 augouvemne.
mentturcune proposition to- -
dant A louer la c616lbre glise'
de Sainte-Sophie,actuellement
convertie en mosque. et a la
transformer en salle de danse.
Les postulants A cette con*
cession invoquent que l'ddifl-
ce est inutilisable A des servi-
ces religieux.

SETRE ENPTANT It
S'AMUSfl Joo&it6de,

-,^^ emx m eitS- ^r "";" 1' ULl"
V *,0 p a".. ..0
"* e Wf 'aFr" ace S@.b.. ,A.
U.*. L _. ,r ~qe .tp '. e, tou M. S
DeeM APIJ.ND iSMt I*OMSdBtra -_





CE SOIR
L'sea at R =1
4e,6isode
Lee millions do Made.
moltolle san8 le o m
3e episode; '
Entr6e 0.50; Balcon : 100



"me Crristian
Sage-femme
Rue du Centre No 1710
En face de Melle Titine AN-
gustin.

'*r Eraesto Galan V.
Violoniste classique et 1fa5'n
taisiste. .
Avec son xylophone et mU-
sique sur bouteilles offre ses,
services au sympathique pp-u
blic de Port-au-Prince.
II1 a parcouru beaucoup d4i
pays et arrive de Kingston Ja
C/oP. STAINS '


-n


t


LE MATIN-- 17 Janvier 1927


4
~


* I'
'
* I'








ii
t~.


_ --I ---- ------------- - -- ---- i~ I _. ~I ----------- ---- , --


1


i
^




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs