Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04358
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12/31/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04358

Full Text
yw"-


e6mnent Magloire
DIRECTEUP R


a6. RUE AMERICAINE 1856
TELEPHONE N* 2242


orT-AUrl-P2IINc (4014m)


2Sme ANNEZC N 68,t3


MAIDI 31 DECEMBRE 19


JW*:



-.40





lowl

#Will


thiq


tena

cetr


hterl
slenc

Cathe
Weli
tointo
mou'


f0k tUf
toutI
de' ce
del
de. I
Afin


Kment
Sdemil



Si

v ois
ruiev
LeA

Is p11


(Hremiire here, Le Matin re-
nouvelle au Prlsident de la Rd.
pb' iqoe 'expreesion de son
.iectueux attachemeni A l'occa-
eion de I'pno6e, qai 'ouvre st
lormnle des tgou6 pp c qu'6 la
Ili de sa laborieuse presidence,
I t:rouve dans le came d'une vie
mureuse ta satisfaction total du
-Dvoir accompli.
sA nos abonakp qui nons ont
eonstalmment encourages, A nos
fais, A nos collhborateurs,4 nos
conirres, nous envoyonU lete-
moignage de notre gratitude,,
fmmr lea uns, do notre sinc6rit6
*I: 'er1pr4 et dans faction pour'
A tons, bonne Annee, bonne
&nRkS"* I.


SLs amateurs qui ant eu i ad-
i*er la tenue irirprocbable du
Il Cabaret, I'amabilil6 d u
.f. n, la correction des grr-
, s. lors dr de er bal,r6c-
Mitnavdi6 4 tls kp
ge IV ir tournisse, encore anne
esqp lie agrsbles:
3" .4 i -a ddKI 'Done. s8
.. 'aves pas et aso premier,
mae perdrsz rien ttr. A
..qui sera offert au; han-
*'te vla malson, le premier
1930.'
LI oB n toule, miset lecteuras,
S'fr 19,0; al Royal
lul gapiment Fan-


Mr Lie brIo el les flecties
Communales de Pert- a-Prinee.
Nous ne savons o6 les
journaux de 1'oppositioon
ont trouv6 que Mi Luc Borno
Chet do Cabinet particuoier
du President de la R6publi-
que, et candidate A la pr6si-
dence du Conseil Communal
de Portau-prince et fera sa
d6clarr iion le 31 D6cembre, A
la deroi6re here.
Jamais information ne fut
plus lantaisiste. plus dnu6e
de fondement. On ne peut
comprendre comment des
couairres de protossionnels
n'aient pas pens6 que la
premiere chose A fair, avant
de mettre en avant, pour
une raison on une autre le
nom d'un citoyen 6tait de
s'adresser directement A 'in-
t6resser pour aveir des ren-
seignementepr6eisNousmous
sommes adre 6 A Mr Luc
Borno. .
Le Chet de Cubi at r6. 6ton-
n6 du bruit tait aulour de
soq nom nons, a autorist a6
dtme iiP fprolellenient nl
[nouvelle qu'il se pr6seqtera
aux elections communates
do I'asize prochaine.


I eq bire(ails


Eu. G everramcmtie~air Idams ron Psy
reneres el degn@4avIaemir(1)


La Republique d'Haiti

et Son Ex. Mr. Louis Borno


SLLE QUI (CELLE QUI

S'EN A. .. .EN

ce qu'elle sen ve, tout l El cependant, ces l6vresquel
le affirme qu'clle tut maui crispe I inbulie., ces mains tor-
.. dues par la halue, so dten-
. femme e ph~eatioa
reun m e r le t hom e, e V60 ( Vif ..
se.te ;eleia mie, mr iIes ont des sourires de
Is ont ;rop dc naade et d o gORvenue our la saluer, de
a nor t leon ru.geesde veours pur lui taire
Isvi es crispees lui jetteni on accuel de plus eon i'us
Ite et son p-~ge se hei cordial. Des mots d'amorer
de points terdu..Vite, del 1escortent d'une voluptueuse
do se ddtc ',n: ait d'ell harmonie et c'est or souri-
Pe pas se ir cr'er a u laii res Epanouis pr I'Esooir que
Scest come on tesUil ** mbana monpassage.
-rre qa'o nlai dit adieu.* Parce qu'ile vient, tout le'
loe orag.ase iIIevelo monde affrme qu'elle sers
ItIOe eat paele saux c boaie
uantestirano'edesIonrs I Lea femmes en devisent.
aitenr. el o o come d'une amie tres chere
lui en vent dA n'avoir pa i i qiles out ravi uu de ces
des processes que son si. flirts don't on se fait un bon-
impetntrable n'avait d'ail. heaour et une parure. Les horn
jamais tales. times, eatx, en parent comme|
te jeune-fille qui voit s34 d'une fcmmu tres coquette'
vers 0e%, d'an pas 8al et don't ills recevront, a a n s
le SW4t#r;'d6 de Sainte- lui avoir rien demand, c-
erane,1. itt sonboapeti pendut.
c a.... t, .it i, Tout le monde croit voir au
sino e. ourt-e a t do.A. tondde son;silencerutiler de
ige, eecre 1 Annee qui sen duiantes promesses.ter-
mautant que la d6tes e ce nel tortur Iui sourit et, pour
cereant qpio en Vtendail la' raccueillir, se. pavoise I Am
ne, et plus qae no lI hbait ce d'ides aux nuances claires.
peit eulan( si malheureuu Celte jeune fille qui s'essou-
que le sac de Noel fut vi- flait A esperer Jet n'en pouvait
sa coroilise. plus, se suiprend A adorer I'an
ur 6tre ccomsetoutlemon-, qui vient, car elle sit, o,-
seureul'lat d e sjoie nontes ic en est certaine,- qu'il con-
rtune lri 'ed oie apioffs. duira verse sa vie, le compa-
wessions soiabres. come' iioo. de ses rdves, de meme
iet la sourdine & nn instrin- il buidera vers la mason
I poor no pas insulter anu d commerant en deficit, la
I recent d'un voisin. fortune.
partout, on hoe r'Annee Des larmes du petit enfant
s'en va. De partout, on ha pauvre, un sourire vient de
P .. aMle.Sa marine luia-4. elle
elle avail une jouot, le Isai pas dit: *Ne pleure plus .. Cette
coleres qu i an tent em* ann6e, le P6re Nol t'apporte
I I aI ld 9 "Je 1 re ton grand fusil.e
des dasespoirs qui lea au- De partout on sale l'Annde
t vigoureusement empoi- qui v De artout on Iac-
s. came. $i elle availt une main,
sannes et les femmes ont je connaisdes espoirs qui I'au-
tihe destigae. raient etreinte.
le qui s'en va est toujours n i elle avait des sandales,
'e... I'apercois des enthousiasme.s
^ quciie auraient baus6 les em-
-- ----- preiutes Jusqu'au seuil de cet
lufini oil, poussee par le
1'en s, elle disparaltra A son
tours
ka reille destinee eat laite
aux lemmes et aux annees,
Celle que I'on attend eat tou-
We l rx sentiments de Ia ijours ia meilleure...


L'actuel Prdsideot de la RI -
ubtiique HaYtienee Mr. Louis
orno, 61u une pemiire lois en
1922 et une deu=i6me it y a
trois suana, est un des plus emi-
nents juris.onsulles doe l'Am,-
rique latine. Avant d'4tre appele
A ce post de commandment, il
avait exercd de tries haules lonc-
tions juridiques et politiques :
lUge su Tribunal de Cassation,j
Direc.eur de I'Ecole Nationale
de diroil, Min;stre pl6nipoten-
tisire, Secr6taire d'Etat des Af-
laires Etrang6res, des Finances
et du Commerce. Membre de la
Cour permanent d'Arbitrage
de la HP re.
Dou6 d'un caractAre sodple
et energique et d'une tres nette
conception des besoins et dcs
possibilits de son pays, joint
A un esprit tr6s large et tr6s
moderne, Mr Borno a r ior-
m6 les vieilles methodes do
ses pirddcesseurs, en donnant
uu novel essor A Ia vie admi-
nistralive, commercial, indus-
trielle et agricole ce l'Elat.
L'instructioa publique, aassi
bien la primaire q-.e la supe-
ricure, a trouve en lui un aide
prfcieux. De" nouvelles dcoles
ant 6t1 construites: industrielles
dans lea villes, agricoles darq
lea campagnes, lea uues de cov-
tortables edificeb, lea autres des
termes-mod61e.
Un tres grand ddveloppement
ont eu lea travaux publics sous
son guide eclair6 : des routes,
des canaux, des pouts, des h6-
pitaux, des dispeasaires ont 6t6
crdas sur toute l'etendue da ter-
riloire, et la ville de Port-au-
Psiacq s'est emballie de nou-
veaux palais et monuments, tels
que le Palais de la Presidence,
l'Ecole de medecine, le Quar-
tier general de la Geadarmerie,
la place de I'lndependawce avec
san superbe mausolee dediE aux
heros de Ia Nation Haitienne,
Dessalines et Prion.
Chet du Grand Parti National,
qu'il a londe et qui est appele a
iriger longtemps 'encore les
destinr.es du Pays. Mr Borno
par la richesse et la prolondeur
de son intelligence et de sa
culture, occupe une place emi-
neate parini les hommes d'Elat
actuellernent au pouvoir. Sous
son Gouvernewient la Republi-
que Haltienne march crAne-
ment vers les plus hauts degr6s
de la civilisation et du progress.
Mais c'est surtout dens le do-
maine dconomique et comme>-
cial que ia vie de PEtat a por ca
lea bienlaits de la saine et vi-
goureuse politique instaurde
sons Ia prdsidence de Mr. Bor-
no: politique qui aboutit aux
traits des frouti6reb, de paix
perpltuelle et d'arbitrage, con-
clus avec la RApublique Doini-


Aux Proprietaires d'Autos
jLa Nervich lin Fire Iassrance Seeirlis Lid.
Feadte em 1797.
A le plaisir d'informer seslfid6les clients qu'ellea ouvert en
Haiti une Branche pwur le MOTOR BUINSESS et les prie de
sadresser pour ious renseignements A ses Agents G6n6raux.
MM. JOSE PH NADAL & Co.
P.O 0. Box 91 Phone 2217. $

La Fete de 1 Independance


A l'occasion de la tile Na-
tionale Isle Pr6sident de la R -
publique recevra an Palais
National le 31 Decembre A
par ,- de 10 heures du martin:
le Corps Diplomatique ;et les
Cohsis, le Bdireai du on-
sell d'Etat, le Pr6sident du
Trnib St leCaatlion, leh D)-
yenl dau Tlaal de premiere
Distance lea a Commisaires
da Gvdu#lrnement pres les
Tribiuatr de Cassation et
de premiere Inlance, I'A'-
cbeveque de Port-au-Priiiceet
les inembies de sqn (onseil,
le<.ificieta do "Tail,la Co.m-
mnission Co6nmdnae.


, Dans i'apres-midi le pr6si-
dent de la R6publique ren-
dra visit au President du
Lonseil d'Etat et au Pr6sident
du Tribunal de Cassation.
Comme nous l'avons an-
nonce la reception de 5 A 7
heures du soir a 6t1 renvoyie
au 18 Janvier prochain.
A minuit: un coup de ca-
non.
Le ler Janvier, a 8 houres
et demise TE DEUM A la Ca.
thedral, puis visi e du Presi-
dent it mausolte Dcssalines,
Petfon et Pevue mniMtaire au
Champ de Mars.


-a
nicaina en efrmetlant enfln le
d(velcppem des relations
entire lea deuz peoples qui vi.
vent darns Ille.
Sous le regime de li conven-
lion de 1915, qui dtablit que la
Rdpubllque, a~ moins d'une en-0
teeni prealable avec le Pr6si-
dent des Etats-Unis, ne modi-
flera pas le droit de douane
d'une fapon qui en reduirait le
revenue *, !e tarit douanier a 6t6
rec ifl6, dans le but de proteger
I'indpitrie locale et de redis-
tribue- lea charges de la taxa-
tion .
Pour ce qui regarded les rela-
tions commercials exterieures,
le Gouvernement Hattien a si-
gnd en 1926 un trait avee la
France, en substitution de celui
de 1907, qui avail 61d d6nonc#,
et I'annde suivante une conven-
tion qui envisage la question
des certificates d'origine, soumis
au visa consulaire.
La mme enne6 1926, trut con-
ch,' un traits de commerce avecr
la Hollande base sur la clause
de la nation la plus tavoriste,
auquel suivit de pri6 un trait6
avec les Etats-Unis, signed en
1927, el en 1928 une convention
avec IAngleterre. L'Allemagne
a ouvert dernierement des pour-
parlers en vue de la conclusion
d'un trait, bas6 sur la meme
clause.
Les relations commercials
avec l'Italie n'avaient jamais
ete reglees par aucune conven-
lion. EW. 1915, 6 la suite d'a-
vances fai es par le Gouverne-
ment Italien, itl vait 6t sign un
traiti, tabliasant pour certain
de nos prodi'ts les memes con-
cessions accordces A la France,
mais ce trai,6 navait paspu
etre ratile pt r I'Assemble Na-
tionale Haltienne, surtoult our
des raisons de caractire inte-
rierr. II etait dance urgent de
regler cette mantire etant donned
l'import'nce de nos changes
avec la Republique latino-ame-
ricaire.
En 1927, le 3 ianvier, tut enfin
signle une convention entire les
deux Pays, qui regit la maliere
douanidre et la navigation sur
la base de la nation la p!us la-
vorisee.
Nous sonhaitons que, grAce A
ce trail qui a 6t6 ratifle le 19
mars 1928, nos changes avec
Haiti alteindront une plus gran
de activity, et que les industries
italienn- a trouveront ainsi de
nouveau- d6bouch6s.

(1) Cet article est extrait du grand
journal italien Corriere diplomatic
e consolare ) qui I'a public accom-
pagne du portrait duPresident Borno.
Nous prenons plaisir A r'offrir A nos
lecteurs.


Francais a Antar6ss le lai(!
6 janvier 1930 6 20 henrcs
SEA SIDE INN.
Les Franqais el prote,,
Iranqais et leur families qj i
d6z.irenty participersont pride.
de vouloir bien s'adresser-
avuan le 3 janvier 1930 au soir
d A. Georges de Lespjnasse, ,
son bureau en ville de 9 hre-.
A midi.
Cistunme blanc.


i tmru,

Demain, aux

Caves d'Haiti

N'oubliez pas que Ctest de
main qu'elle aura lieu. la gran
de fdtedes (CAVES D'HAIT I.
Elle commencera d6s 4 heu
res de l'apres-midi.
II y aura de I'amusemen'
pour tout le monde. Les gos-
ses ;rouveront, une tombola,
kermesse et attractions diver-
ses; lea gran des personnel, des
boissons fines et dhlicieuses
et un orchestra de premier
ordre.
Alicz ouvrir joyeusement
1,anee 1930 en vous rendant
tousdemainaux (Caves D'IHA
ITL .
Carte d'cntree: 0.50 et G. 1.
"-- -- ---!
LEGATION DE FRA: CE
Le %linistre de France price
Messieurs les Franqais et pro
t6g6s Franc ,iset ,curs families
de vouloir bien assister ani
Bal (aJ'il donnera dans les sa -
Ions de la Lagation le Diman.
che 5 Janvier 1930 6 21 heu
res en I'honneur du Corn
Imandant tt des Olfi'iers de
I Avio Fran'ais lAnlais*..
Sran oit Smoking.
Prechaine Fle
A occasion des Fetes de
fln d'anuie, il y aura le di-
inanche 5 janvier de 4 h. a
h. du soir dans lagrande salle
des teles de l'Asile Francois
Kermesse, tombola. pche ai
la ligne, loterie,arbre de Noel,
at tractions diverses,tirage doI
Sgteau des Rois.
La fatese donne au profit
de l'Asile Francais.
Enir6e libre.

AVIS
Le Haul Commissaire des
Etats-Unis d'Am6rique et Ma-
dame Russel recevront l la
Legation Amdricaine le ler
Janvier 1930, de 11 henres du
i matin A 1 here de I'apres mri-
Sdi.

'L'ENIGME

a Parisiana
Beaucoup de nos lecteurs con
naissent la jolie piece de Paul
Hervieu.
SL'Eniigme) ,que des amateurs
montent en -e moment et don't
la premiere aura lieu le snmedi
4 Janvier 1930 A Parisiana.
Nous pouvons alflrmer,de l's-
vis de I un des n6lres qui, par
intrusion,a pu assister 6 une r6-
p6tition, que non seulement les
i acteurs sont de taille A jouer cet-
te pi6ce si ditficile, mais que I'iin
terpr6tation en est parfaile.


'Bailey's

Beach
EST RESSUECITI I1
Le public apprendra certai-
nement avec plaisir que
Daloy'sBoaoh, promena-
de de predilection des Port-au
Princm'iens, eat reasuscitl.


Colon ie

Fran'?aise

Un banquet sera offert par
la Colonie Francaise an Corn
mondant et oilciers.de 1'Avis


-Ceh IIfhAceoueuhl fehommnes dal'
icr tou1ours btaut ap'e:,s leg cbovst
Watres, eclnueDappr -.viesct h 5ons
saisirdesbie, ,pri sents elnt m~rs.-
seeilfen tell" 1:4cosmme 2,8311i U1.6:
"Be r~wSur o ji fcM A Vemir,
IsseealIn lus ommne es ci-
reurhumasines.
IONTAIGNI


f1coIre WII



.a note d'une facon loute
particuliere comment, cetle an-
n6e surlout, nos commergants
et industries ont tout faith pour
faire plaisir A leurs clien's. La
Maison G6bara-Guilband ofire
en e r e n iin e s ses nombreux
clients des brass)es de cigarettes,
et comme s'ils s'Mtaicnt enten.
dus. M. Fontaine qui a lanci le
fameux rhum Champion donne,
de son c rettes, athlis que la West n-
dies nous pr-senfe des briquets
ui sent cominme des teuvres
'art... Cela donne envie d'tre
les cents de ces trois maisons
et NOTRE (EiLa vu bien desgens
qui *.egreflaient amnErcnent de-
n'avoir rien en A acheter do.
rant I'annee 1929 de MM. G6bara-
Guilbaud, Fontaine et de la
West Indies.
*
a vuii d'auir s gens.- il ne
sontul pas nomibrux car tout leI
moide sapprovisnine de rhum
ciez Ienri ( ar Il re,-s'a lrister
(de nitre p ls amateur deo hum.
Henri. Car les amahuris deceits
S,"Ilic 't u,' oisson o.il deux plai-
si's cettc ann-'e : Cclui de boire
la "aneuse boisson qui devient
d'annie en a'nre meilIlure, et
celui aussi de voir leur tidelite
recompensee par dejolies etren-
nes des porte-bil'els de toute
dis action, et qui sont d'uilleurs
orns I res richement. Bravo pour
celui que nos 'imis les IDoinini
cnins ont si. nomme El l)uco A
cause de sesa iw fieresprinci res
el de sa gtnerosilt de grand
seigneur.
*
a vu 1'ussi,sur la able char-
gee de noltr e Directeur, des al-
nianachs de toute beaut. lis ont
et oll lits par la Banque duCa-
nada, la Iluorni Line, la o maison
Luders & (ie., la Ptornitce St.
Gerard, la Colonimbiin L.ine, la
maisoni Iobelin. etc. etc. Pra-
liq(ues, iloFtatlfs pour salons ou
pour )bureaax. pour flunoirs ou
pour porle-feuille, ils scnt tous
des plus agir-ales A ai vueet
niontrent ,iue les maiopsqui
les ont ofklrts n'ont pas o ibl i
ceux qui, au course dl I'ann6e4
(out et*lfete.um d'excellclet's re-
lations avec el'ls.
*
... a vu, durant la nuit de
Noel, des promeneurs avines
qu tIroublaient le silence l6ge-
rement froid de I heure tene-
breuse, de cris hunmides d'al-
cool el de salve. 11 y en avait
de tous ages, de toutes condi-
lions sociales, de toutes nuan-
ces, el de routes t'nues. Les uns
etaient confortablement affal6s
dansdes autos de luxe, d'autres,
Sagrippes aux ailes des voilures
de la Ligne, et dautres enfin a
pied, ce tilubanl afireusement,
Nul ne sen estl plaint. Bien que,
de teimps en temps, ces bambo-
ch/lirs -usset a I endroil de
passanls qui se rendaient A ia
miesse de minuit, et de passntea
(qui s'en allaient voir duns quelh
que ci-che Celui qui naissaitA
minuit, ce soir-li, des plaisan-
teries de Ires mauvais goutt. CE.
tait soir de fete, et comme &
cette lete il y avail beaucoup
Sd'alcool, il 6tait indis enseble
que ne lussent point observe
les regles de la b enseance...
*
... a vu, sur le I ertstyle d'une
de nos eglises des plus luxueu-
se des enfants de plusieurs de
nos grandes families qui se lii
vwiuent A des scenes dun bur-


i


Fid


__ _


--- __ ~r -'


*im w


___ --- -- r I 1


7.


ies(ue qui ne deridait personae.
Vuici des gosses qui sont encore
; l'cole primaire, don't le plus
o. C.a pe,.t-etre pas qunl
s, qui so permettent, une nol*
de NolJ, d'ete d.nb Is, rues.
seuls, et qui pis est, d'etre com-
pltemnent ivres. Oft est.-; done
[e tLU,s,'pas -i lomtain pour-
taln, uCi quclle que suit la fete
qui se doi;npa pa la ville, lee
r fanls fbient au lit des hait
ia .csdu soir ?lC temps abiea
fui, holads. Et nous vivons dr
Sluurs oua des gosses dt.. r






LL. M1A'I INM- l DLcemnbre 1929i


II. .- I


.--- ....m--w' --- I I "II -- -


A l reuez- voiis des Ai loinobiles


TOUS, Jeunes ou


vieux,


'e1gantes et charmantes


t .o
)oiutes, 1Ocinles du volant, vous connaissez l'exquise

coiil'loisic el 1 amabilite souriante de


I


i sc lienli votre disposition pour GAZOLINE,

(il.AISSE, ACCESSOIRES D'AUTOMOBILES


(IC [oItes 'orl,-s sC \vis


avec


empressement et aux prix


les plus raisonnables.

La Maison LUCIEN 7h. LAP ONTANT vous prescnte


:I 41c, 4';! j
\i1II I I I-,


ii out Ills


. ;i 1 1l t * ! i I
p:i ii ,r ; irdi .. ir, I i ; I i I
I ilre r l:( i n' c l l:i ;'i !'' it i i c *'. !
giaie it, sijii';' wiii w n;ie a's
av:inct !' ,,I i nitl. ,I Ii s ri'e's
de Port oil -Prin' lo.ics des
and os lI) I1n sCs, i< ',s IC', .iii rs,
et d ses 'l; i isc' ,s ( i:tr ii t l it
el ri cii i, l ):n iii s i ; s (|ti
(it bora i~'it l i I t Stlii U -il-
qp l il ll Ic 'iilla'trn io cc 1 1' |Cti-


gChr lisl,, 0l &li lets eglis s,
drts lit in r il ts, s I)ouSe cU l ii'nt, jo() iciintl 0il nr-
giquenwi itl ti esc('(i lcst ou i) itr iou-
ver une place t'oininlt, s'eciia-
saient suLr les chaiste, alLcndant
anxieusediucnit F'litjire siol-nnlle
oAl il y a Ids sioICs Ct Ildes si-
cles, le Ilessite p|oinic s ct tIllc -
nieni alliinlu, n.ult it dStlns tinte
pauvre U taid |) laulies ;iC'C iIul',M's dI Inlite uie
h omdanitt x hit.
... a v until piysan qui nawivit
pass la Niil A PorIl-u-P riince
prendrc Ile camion pou)r lreg1-
gner son Ipatieli. I1 lail tout
guillercl. i pi)ouratil crourl't qu
c'etait (d avoir pass' wli' moil de
bhinlbod'it dhits lla ciplilc dmit
il reve piu il ci r l's sor s o(I il
S'endort 1l:1is s.i ijW ilc rli IU-
iire. 11 ii't'Un 01t'll iciln iin-
dant. 11 s'aill veiu i n cii ltOi i l
i P'ort-aii''-Pril 'ce poul r dit'liali-
der al ite, u nil liu I di |lii I I
s'en alhili, l iireceiiux. IDniit ivail
exauci sesP i'rie 's sict'rCs. Liis-
que nair, ltl itil qui a sl .1
a celi die lai Niio rl, it aviiit ,tn -
reuserneinl iltl, |)endn il tic ion-
gues, d tries long's htl TS.' t
cela au grind dam dtes citmdins
qui, eux, i'i avaiient 1),s p ia i' )our
avoir lit !it. s Dilt'U pense
d'abord aux huinillcs, itux pe-
tits, et i. x titles, a >r .s...
... a N I, :on Chli;nin p-dt'-MIars,
till hloiline '. l u si di nIos:Viis, -
qui descendait `i la b)otiluie dans
sa petile MaNrinclte An lheaI
milieu dA(It, I li rtu ( 'iilU'i al p-
pela. 11 s'arrta natiurtlliement.
dC'tait tun intilre 'n1i qul lui de.c
mandait Lisne placu. nlais lors-
que celui ci arrival pr-ts de IFau-
to il y vit, bloltle derririe, iunvi
dame. 11 s'excusa cLt trovia tiun
pretexte i nte pas rv-tcr. l i s en
alia doni stC delli lntdiant ce (lei
devalt ptinser d(it ui cu l ,t son)
ami le p p'ieairic de Iaiio, et
la dame g(Ii, derrnlre, ivait ere
tellemenit embt)ec d'avoir kte
rue...
.. a vu Unil de nos grands
home ies lui tiraversait, a pied
l Chi81i de-Mirs, soul, I so-
ifil, I tlci;s li iu 'e. de I'lpri s
midi. ('li ,lue lois qii'dl enitn
daii qu. \ ,'flailt .pi s lui le bruil
d'une ani(, l tournait la tltedu
e't6 dcPa; isianj.l .vmii! nonpas
hotel d etr'd vu.pullsque on le vo
yait. mais de voi qu'on I'avii
vu. Noi',11. (E' 1. 'est deiiilahdeC.
avec anxiMl, quclle iMn:t ct It-
mentalite tt depuis quand est
ildevqa honteux, de traverse
< ", "**


L)(ZVL klV


;e (lu fll) ip-de Nmars SoilIce SO-
tI:Il. \t011e si oil 11'a pas 1( C ill-
Ill jilcilre Ia Ligrlc oil lid'aSpas
tiwihfi t- Ic pfr)verIe, (I C 'en11 ic



Noi II tilipu~tlle t100111 coil]
ji1Ivlleielt ivic ei qui chcrcliait
iliivrelle "'I tout veD~ilt. 11 se reli-
tllt chez Schomilerg Cw se niltell
(eicIIC tic (Cse lhattre avec I ui.
No'rm-.: (Ei .ma ad(mii re' avec quel Ic
sagesse sonl lai'tena lie q ii l oul'-
!,aii CI I)ISIONills tolflutlu, I COII.
i Ic c s (IC horde tie its i tat
:etiolitde cc Ieuiie loinme (jU
a FaOl tie(1.s Ibrave.


Nou


\'ea U


,O ii'iI iI
Nt,,r excellent! mi S',nio
Vintenti, qui collai i a:iv'r n --
tre direicteir i la la ; l. li de
ill'ri ils journaux. l ', i V [iie pii-
i ailre dans les prenin rs jours de
I'aiin e procha>ine iin quo idien
qui nItNii polu' it:iH: Haiti Jour-
nal.
(i,,lclles (i ;., soi"'i;t :;;.-uill,'
tiii'll! ies (111i ti le6 ; auxqulles
se lit l' ii ii otls.sio :, evlnut
des plus peinib)vs, nlis ,oilines
LoNi'.illnICU q(le Vlinceint saura,
"n inii'llant a contributions ses
)t I'es et r, res qualits, assurer
:i vilalt(' (te son journal.
DI S).i s le's cas, nous le lui
ouibti ilotis bitin sincl rciimt nt.


Une auto prend feu
Vn'lldredi sor, vers les six
IWlir't S, I )uilo portant le inuil
ro P.817 prit feu la Pn lace du
intllthoini en tce duo Quartier
(`n 'alr de Iaa Garde d'llaili. II
i y a pns cu, hl'ureuseinent,
larct'cidt'lt de pLersonnes. 1i e s
pomipiers ilerl,'s sk present6-
Lcet sur les iieux.Maisi lorsqu'ils
,i'r ivrrent lout tlait d. ijA inS...

nse'rlion demanded
Manoeuvre d6loyale
aux Verrettes
C ,rlaiemenetl il n'y auri pIas
d(i<''cltioiiscomm(nutalesaux\er-
reties.
LIs lecle irts s'iiscrivent len
t( an l noilibre.Trois groups se
,ii:.ulenlt la directioii de I'ad-
miniistralion comilmnale de ce
bnorg et le President de la Conm-
mission d'inscriptions garde tou-
tes les cartes et n'en '1ivre au-
cune a aucun electeu'.
II ,ense ainsi eill' ti que
i III I t i' t sc lai-
re tiounlerPrtsidelt d' la Corn
mission Comntunule. Nous lIe
nonqons celtte manoauvre a Son
Excellence Is PrEsident d'Httli
Pt lui demiande coimme tren-
it's dd ne pas no nmer M Es,i-
Ins; Fstlin' Pr'sident de la Ir om
ii-%iOnI quIi dor, re- tornmeee
apies le 10 Janvihr 1930.
ELECTEURS


a Iloccasion de 1930.


Le Monde
Flanqallles.-Nous enre-
gistrons avec pliisir les a an-
yallies de Melle Marry Stiften
avec M. Wadih Acroach.- Sin-
ceres compliments.
Nous avons re'u la carte
de fiangailles de Me Hita Baze-
lais avvc M. Pierre M. Sejourne.
Nous pr6sentons tous nos
meilleurs souhaits de bonheur
an chlirmitnt couple.
N6crologie Une d6pe-
che du C.ip-H.,iti n announce la
mort de M. Solon Laioche, an
ciei magi'.trat coininunal du Cap
survenue jeudi 2(.
Sinceres condoleances aux pa-
rents 6prouves.
- ----._ .. ....
Un Consistoire secret
L' P.'pe a; crc, six nouve-aul
c; dinaux
C i '" Adu Vatican- Six nou-
veau' "ardiiaux ont eie cre6s
ijar 1 ape Vie XI, en consis-
toire ,cret.
Di :, sen allocation au Sacre
,ollg', il a parlJ de I'heureuse
soiutiou de la question romaine.
Trois des nouveaux cardinaux
sont lialiene. Le Sacr' Collkge
co)prtnd imaintenant (13 mem-
brcs, soit 7 de moins que le
iaxirni"n, !ls cardinaux Otran.
ger's etant au nombre de 33 et
les italiens au nonibre de 30.
Cette majority des strangers est
exceptionnelle; on nel'a pasvue
depuis le 14e siecle.
Les six nouveaux, cardinaux
sont :
L'archeveque Cere Jeira, de
Lisbonne, qui a le lire de pa-
n i T ich ; Mgr Laviatrano, ar-
cheveque de Palermne ; Mgr Mii-
norelti, archev que de iaenes ;
Mgr Mac- R o ry. archeveque
d'Airmugh, siege original de St.
Patrick en Irlande ; Mgr Verdier
receminent nomme archeveque
,le Paris ; Mgr Eugenio Pacelli,
nonce apostolique A Berlin.
I Le pape a egalement announce
:la nomination de plusieurs eve-
i ues et archeve jues dejA dJsi-
gu6s dans des brels, au course de
l'ann6e.


Deos ours attaquent
un hotel
LA IlAYE-Une curieuse in-
lormation vient de parvenir de
Sumatra.
Le personnel et les clients du
Dieng H6tel,IWonosoho Suma-
tra, qui est le plus grand h6tel,
furent terrorists, recemment, A
la vue d'une bande d'ours sor-
tant de ia tort voisine pour
,s'avancer dans la direction de
l'h6tel.
Les ours se precipiterent an
pm, de charge et attaqudrent de-
libei meant les h6Wes du Dieng,
qui les attendaient de pied-ter-
me. Un combat corps-A-corps
's -_uivit au course duquel nn
gal son d' I'h6tel fut tu# et deux
autres grievement blesses.
Une parties de, ours turent
tues et la police intervint A lempsa
pour mettre les autres en de-
route.


Tout le monde
bigame'?
II parall, en tout cas, que la bigamie
se porle eIaucoup
La jeune ftitle Hattie Byrne,
Agee de 19 ans, plaidait coupa-
ble de b gamie devant le juge
Bertini de la Cour des Sessions
Generales.
Elle a raconte avoir rencontre
< Billy ,) dans.une fete, lequel
ardent Billy la mit au defi de
I'epouser. La lielle accept le
deti et epousa Billy le 9 a v r i I
dernier. Mais elle ne lui dit point
que, marine precedemment, elle
avail quite son inri et son en-
lant. EIle aimail trop le bal, tan-
dis que Franck Murphy, rude
travailleur, estimait que sa fem-
me devait s'occuper de la la-
mille principalement. De IA des
disputes et finalement la separa-
tion- puis le second marriage
Mvec ce pauvre Billy.
Comme le juge demandait A la
jeune femme pout quoi elle avait
commis le crime de bigamie, la
belle repondit :
- Tout le monde le fait La
june fille moderne ne veut pas
6tre liee A un seul homm pour
; la vie ))
Tout simpleinent.


~i


f.llaunt D ehaatel)lier

Accessoi es d'automobiles
Rue F6rou, ci-devant des Uilaoles.

Gazoline, Htuile, Graisses,

Pneus, Chambres a Air.

etc. etc.

Telephone : 3454.



Pre-La.t Ltan

Si vous ave quelques heures de: loisir, li.soir, et que
vous desirez los passer agreablement allez au

Pre-Cat-Tlan
oii vous trouverez, )a plus belle saile de bal, la musique la
meilleure exkcutee par un orthophonic dernier cri et aussi
les boissons les plus fratches et les plus pures.
Champagne, bitre allemande ou nationale,liqueurs de tootes
rortes.


L'IDEAL RHUM

ALIX ROY


Doit sa reputation

annees de success.


cases 27


- .-fl


Le Roi

du Cirqu
Avec' Max Under.
Afingque lee parents 1'
amaner leurs entaits
rera 1,2 et 3 gourds


LUoation

de Franm
A 1'occasion dp Nnouvl
le Ministry de France
heoroux de recevoir I I&
gRtion les Francasi. P
Francais, amis de sa -
et leurs families le ler h3
vier 1930 de 10 heores
lieurec tsl


Un 6norlne
dirigeable anglati
CARDINGTON(Angleterre)-
Le ( R-loO , nouveau dirigea.
ble g6aut don't la construction
a demand 4 ans, a tait sa pre-
miere a censionpartantde How-
den ( Yorshire ), sous le com-
mandemeut da capitaine Scott.
II a manceuvr6 pendant quelqueb
heures au desaus de la region.
11 a tait le voyage de York A Car-
dington, soit 140 smiles, an deux
heures, soiL une vitesse moyen:
asn de 70 mille. 11 est reveno
*'amarrer a son mAt au port
d'atlache.



LO chapeau du pr6fet
Le soir de la fete des catheri-
nettes, Mistinguett fit A Luna
Park une entree triomphale. Ga-
lamment, le prdtet de la Seine
me leva pour c6der son si6ge a
1i'toile.
M. Renard 6iait passe dans
une loge voisine de cell qu'il
occupait tout d'obord. A un
moment, it s'exclama ;
Qu'est devenu mon cha-
peau?
Pendant le transbordement
d'une place a une autre le cou,
vre chel du pretet avait disparu
On chercha... On chercha
longtemps, jusqu'au moment
oiN Mistinguett se levant pou
se rendre A& Iectrade reserve
au jury du concours des costu-
mes on s'apercut que I'artiste
s'etait assise sur le haut-de-for-
me du premier torctionnaire lu
departemeut.
Ce que M._Renard pardonna
aussit6t A la.reine du music-hall
en lui baisant la main A la faVon
du grand siecle.


-I-----


Le Purgalif ideal
c'at Ia 0
P.Edul, r1AUT

147, Ruo du Fau. St-Denia, P a
Faoile & pMBal,
Nd. nceitant auenm p tf,
lls as provoque james de digi.



Plus activ, quo t m Ie umilhmroe,
As ,.. an ...intc, a'w, t
en. Snt, p u LAmilacai. P h ir.
O F- ( URCATIVE,2&sp 1ales
LAXATI. I PUu1


:SR1VI(E NATIONAL D'itYG E
PUBLQU
Samedi 21 Decembre 1929

La viande
hi fautde la chair A la chairJl
taut, pour augmenter le volute
do nos muscles, apporter m
corps do la viande, tire dela
chbair des animaux: mamsau.
res, poisons, oiseaux etc. La
viande content de I'albamine
quf et l' elment tondameal
cellules de nos tissqs, i
substance nutritive et reconj..
tuantc par excellence.
Mais a viande, A cause matn
de sa hautnk teneur en alboi.
ne, est parfois uc danger pea
le corps. Sa consommation in.
moderee oblige les organs do
la digestion, I estomac 1etle toie
notamment, A an travail (lord,
dot surmenage, sure ot tro*
bles consecutils. D'ailleurs, a
viande dig6rde laisse toujours
des rdsidus inassimilableu q
deviennent des poisons dos
rlaccumulation dans le sang ds.
termine des maladies redoate.
bles, come la gentte, le rim.
matisme, le diab6te, l'artnrio.
clrose, la congestion certbrsal
etc.
S'il eat rationnel de mwa r
de la viande en petite quanah
il est plus sage de se nourrd o
lait, de cer6ales, de fruitsI de
e1gumes.





Variets
REMAIN SOIR
en Matinee:
A 4 hs.1/2
L aqgie axi delts blaniees
L lfernal Jusicier
0,50.
A 6 HEURES
Soiree populaire offerte par la
Commune.
A 8 HEURES
selloe Jselle ma ie .e
Interpreted par Dolly Davis et
Andre Roanne.
Entree: 1 gourde.
Jeudi 2 Janvier.- Matinee A
4 hres. 1/2 : ( Le Masque a x
dents blanches et s L'Internal
Justicier ,.- A 8 bres: Grande
soiree par les acteurs de a La
Renaissance s.
__- 4------**



Parisiana
DOMAIN SOIR,.
A l'occasion do, Nouvel An,
grande matinee de gala, A 4 hs.
precises :

Michel

;Strogoff
;les 6 premieres parties.
Bntree:1.00 ; Balcon: 1*.
A 8 I1EURES
Venez voir Koline virivene yvee
egayer avec:

600.000 frs.
PAR MOIS.
8 parties de fou rire.
Entree 1, 2 et 3 partial.
LE 2 JANVIER
A 4 heures :

Miehel

StroaofI
,(FIN)
A b HEURES
Le film redemandd:


(lqu


)I


SI. Iivrcl!'i
110"'w
U('Il IIfit]).


1 3 .---- - ---- - -


- -


1-IN a a ik


r ---- -- -- --; - ----- ------- -- --- --- ---- ---


I ( 1 -


I


st's Illeillelillas




70po-~


" R' aU na1i ijeceI j


Vye commeasl volre peal pent tlre
atlerellemenl belle.4, J
jQuand la poudre et I rouge
* t appliqu6s sur one peau pro-
Spre, soulement uve parties en de-
-re & la surface. Le rest entire
deas les pjres minuscule do vi-
Msge, s'y accumule et durcil, m16
asu aecrdtlons de la peau, aux
fMaprewld. k la poussisre.
S Vons devez alever'ces pelits
Spots cheque jouour ur emp~cher
qp los pores ne s*slaigi sq' nt. Lea
imporetis non enlevdes infectoent
l s pores, et Ui on isulte ddei a-
cbes de rousoear.
Nettoyz votre peau de la facon
suivante asin de conserve as belle
contexture, et sa couleur de frai-
chsur irradiante. Dana ce but, ser-
vez-vous du Pa:molivo, on iavon
0o so trouvent incorpordes tea
hulles doe beauty sans prix do pal-
me at d'olive qui pe6ntreot et
nettoient i fond.
Ce p.e as devez fire
Le martin & midi et avant d'aller
au lit lavez votre visage et votre
cou doucosIt avoc le Palmolive
rafraichbisant, faisant entrer danb
los pores par le massage la crsme
mouossoeue du saavo n. Rincez bien
avec doe 1eau froide Sechez c.m-
pletement.
EvitezJ'erreur *
N'employez pas .de savon ordi-
nairo dans Je trailoment indiqu6


ci-deasus. Ne peonez pas que
a'impcrte quel savon vert, onu un
yavon represent comame tant fait
d'huiles d'olive et de palmer, soit
la mmome hose quo le Palmolive.
Daen votre propre insdret, assu.
rz-vous que le saven Palmolive
qu vows echetez a la bende noire
et l mot Palmolive on letre d or,
I'enoloppe verto,t le aceau rou-
o dirAIe I*savon portent Ie mot
Plmolive.
Le savon Palmolive n'rat jamals
rnadu sans en ialoppe.








Le soul secret de Palmolive oat
son m6lange exclusif-e- c'est un
des secret do beauty sans prix
iar a le monde.
The Colgate Palmolive Peet Co.
C.icago. U. S. A
Le savon
PALM-LIVE
nest jaimais
,(ndu sans
-dite cave-
opp6de pa-
-e ---pier.


J. D. MAXWELL et Co,
1619, (Grand'Rue), Port-au-Prince.
Seuls distributeurs pour Haiti.


Pour laproprete et la sante,

Employez


FLY-TOX "

GaranU pour la destruction
des Insectes pestlf6r6s.


Prdservez volre sante et votre foyer d6barassez votre
maison des insectes d6goutants. Its d6posent les germes
de la Fi6vre et de la peste,
FLY TOX vous protege. 11 d6truit les germes de la peste.
Employes le partout. Innofensit pour les humans. N'abi.
mera pas les tissas les plus fins, Encore qu'il est garanti
pour I& destruction des mnsectes du mobilier.
Demanded FLY TOX. En ferblauc avec l'6tiquette bleue
En vente partout.



F LYTOX


.Dr. Bandt oo ia"H,.-Pad&


Le visare
COMM
*Ds Ptl'ret d'artLite


Une poadre qui estaussi
douce qu'une plume I L6g6re
(omme l'air. Duveteuse com-
me un 6dredon! Voilb ce que
disent ceux qui se servent
de la poudre Exelento.*Elle
tendted doucement sur la
I cau, laissant une fine pelli-
s ule de poudie qui rend la
t.cau aussi douce qu'une pein-
lure d'artiste.

L'hxelento
Fst un triomphe pour la
toilet te. Elle amtliorera n im-
porte quelle complexion. Et
elle est d 1icieusement parlu
mte. Elle est livr6e en quatre
teintes,Brun tonc6,Rose,Claire
et Brunette.
En vented (hez tons les dro-
guistes. Pour 0, 30 els. seule-
ment. II est exp&di6 d6s r6-
,cption du prix.
EX ELENTO, MEDICINE
COMPANY Y
A FLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demandes pour tons
pays.
derivez pour renseignements






Eat preserit pour grippe, re-
roidissements, dengeu,Bile, fi
re at paludisme.
C'st le plus rapide rem&de


Avis Judiciaire
Par ordonnance de ritfrW
en date du vingt six d6com-
bre mil neuf cent vingt neut
execut6 sur minute. le ?ous-
sign6, Potion CourtilienShoy,
a ete nomm6 s6questre judi-
ciaire des biens et mmeu-
bles d6pendant de la isucces-
sion de la leue dameVeuve
Ernest Dalencourt, nee Emi-
lie Gaetjens, dUcedee le vingt
sept juin mil neuf cent vingt
neut. En consequence, tous
ceux qui detiennent aun
titre quelconque des effects
mobiliers dependant de la
dite succession sont invites A
les remeltre sans d&lei au
soussigne. De mdme les lo-
cataires des immeubles com-
posant la dite succession de.
vront verser au soussigue, et
non A aucune autre per-
sonne, leurs redevances men-
suelles huess ou A echoirt en
pr6sentant leurs dernuires
quittances.
Port-au-Priace, le 26 D&-
cemrbre 1929.
P6tion COURTILIEN BOY.


CYLINDRES
Dans la grace des lignes,l harmonies des
couleurs et le fini de l'art la nouvelle
WIPPET SIX est en tele de ses conmp6ti-
teurs come la premiere Wippet 6lait en
Tdte des avantages m6caniques et a intro-
duit les beaux styles d'autos pratiques A
bon march jnste comme ses prede-
cesseurs out introduit des autos de m6ca-
nisme pratique A bon march.
Non seulement dans la designation de
ses fondements mais la nouvelle Wippet
Six est hors classes, mais aussi dans
ses details come, pare-brise Entret
A bon mae


a BAS PRIX
en une piece tIl Io1lt, (d ib11,s icr rures
argentees, une homie :issie., cil ti'c uche
chrome srir li lrircd re dui (r i u, des
poignets sur l'exltOicur (dts pu'acs tl des
lampes de position.
La grosse carosserie(le li noIvcllc Wip-
pet Six ollre plus d 'cspac, ;i I !(Tirietir
avec un large espace pour N. corps, les
jambes et les coudes.
En beaut(, dimensions el :iva nuligt s mi-
caniques, cetle auto i- I,(n iniarch6
len est la plus notable valeur
rchA. de sa classes.


La superieure


WHI 1 PPET

Anion KNEER

Distributeur
RUE PAVAE, Port-au-frince, Haiti. Pl'ONE,. A1


a.,


iX


Les Belles Autos de a Willys Overland.


Ecole des Sciences
IAppllqu6es.
11 est rappele aux tudilats
de l'Ecole des Sciences Appli
qu6es que les course serunt
repris A la date r6glementaire,
Mardi 7 janvier 1930.
port'au-prince,lc 27 dectm-
bre 1929.
La Di section


*ou~loiomwnt lma dt rttg urlson r 102
,loUlm Rdbuda
Mimsila morvelloa, emrprenantm ame1
1 .. La Puc. S. :f de.ieMa*6e.ort h ra a
U.Svam m. Ma* de MartyNri,


ALUMINUM LINE
Departs regullers de o w-Orlean.,
de Mobile pour Port.-au-Pl r e .
DE NEW OALEANS DE N01111,1 ATT'l'A lI :: I.UT.piilCL
Le 4 Janviec 1930 cl (; Janvici 1930() i, l ) Invier 1930
8 Janvier 2(iJaivicr 19840 27 .anDvier
ler Ftvrier 3 Fecvriei 10 Fivrier
15 Fevrier 17 Fevrier 2.1 Fviier
ler Mars 3 Mars 10 Mars
15 Mars 17 Mars '4 Mars
29 Mars 31 Mars 7 A\ril
Iour t( us autres rcnscignemenils s'adotsser
A. de MA'l'IEIS & Co
Agents Generaux.


Insurance o


Une des plus forte* COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur ln VIR

EUG. Le BOSSES & Co.

Aacents Gendraux


CONSEIL de BEAUTY


LA BEAUTY ET LA DIMENSION

DISTINGUENT CE TTE SIX


~Z_ ~T_ __ ___


II -- ----L~ LI__ _~CI(CILIII~YL~)II(~:~*


i


- -- __


- I I- I I 1 'I ~llka Ir II I I I rr


I


-.lli __ O "'I


IF 1ATINL Ml1i i nhL 1090







Mardi

31 D6ceiibre 1929


Le. Mfatini
4 PAoGE,


236ne A'~NL2 N 6S8:

Td)Phone ;2219


* ---4.. - -.


Vient. do paratre A r A *i T *
-1 vA. v ..eI' Amburq Ame kI LIie
cim mental ,..t evclorp 'e I I
ptns..e Ii.,lhi nne de T I' ,s-
sie t >.tt er'ire :. I. is de lslea .t A\m sin), ve ant d I'eope, sera ici vers le 31
florno, lis,/ ei recent nevrage corantit, en oute poir Kingston, S',o D)mningo, Santiago de
du iDr > z. t.-M.,es. Cuba etc., prenianI Irt et passagr:s.
due FDa ;.1, Le uavire ( G.'orgia ), venant In Siid, est attendni vers le
* IF0p 'o.ution haitienne 4 ;invier, paitant pour I'Eropc via-le Nord, prefant du
En,vente A la I.brairie de tr t. REIN L Cie Agents
cr iai Prese ,) Aux Armes de RINBOLD & Ce, Agents
Paris, i li Phas mir iL du ..- ------ ----- ,. _
Globe Dr oicou), ani prix de
I dollar I' xemplairc. ALINI I E
AsMurez-vons contre accident Piochain DIart prwur Haiti,
A I General Accident Fire & Uu stcanicr laisscra New Or!ans ie 4 Janvier 19.$0 pour
Life Assurance Corporation Li- U.e
mited a.- Vve F. Bermingham Jrmie.
Agint G,'nral pour llayti. Cc 26 D)cemnl)r 19'9.
I%-., i .,- A. de MATTEIS & Co. Agents g6a6ranx.
Compalui tnerale
!raosatlantique
Le stcamrr < de Bordcaox le 13 courant
est atten, ,le 31. The Royal M ail Steam
.1 partial Ile m6nie jour pour
Latiago deCuba.it les Porls Packet Com pany
du,, P jacket iCompany
La suite de 'itincraire sera .
tfhle iI'a ivMe du paquebot. Le vapeur Sea GLORY venait dc Kingston el des ports dI i
Lestearner (Antillesi atten Sud, est attenidu ~' I Capitale vers le 8 Janvier 1910, pregnant
du a .hacmelle 21 crt. parlira frt pour I Euiope \ia les ports du Nord.
Ie mdme jour pour la Guade- Port au Princ -, le9 23 cemble 19.9
jou pe t la Marlinique. I 1..I. B1' 3 O
li pendra do fit et des G(eneral Agent
passagers pour Ie lH.vren n ---
transbodleen Int i iFo.'l de-
l'r',nce. |
PIorl-aii Prince,1 1 I)eceni-
",.ROBN & Co. iges DISTILLERIE de PRINCE
E. ROBEUtN & Co..lfcusents11 J^ll^U ~n iVI


(1ass
12veneic t. io


___ r Nunis avons 1Uavontago dte porter i la connaissance dIc
llus C~ients de Port-inl'i'incc et des -jUtres vilics (de Is W-
pihbliflue qtni Apai tir do I15 1), cembre l)t'urant floUis erqn'-
v~ii nestire d'tx~vkicr lofe les co.-n mandes '"de CLAIflI
6IRE jlsvnrtl inntscnlr
W1j IlC 1 est superior de rappeler notre aimiiflle clieni~e pie
lophic inftvle i~lhirin Iieri we de Prince qimi 1 06 mis Hor's concours
I 1Exposition Nationiale n'a p:is dc rival
Siicc&s coiii- Port-aa Prince, le icr Dcernbrc 1929.


L*Z COEMEROK cldoetOtU vlotil* mnauqu.
*pr6sont.. aujuurd'hul un nouveau


" .PNEU


Aft-Cord -
L'cconomie que vous r6alisez sur lei
autres pneus est tr6s pauvre,' essayez-1e
pneu FISK ALL CORD.
I! vous donnera la valeur exacte en
miles pour chaque dollar qu'il vous
aura cotilt, et vous aurez la satisfac-
tion de rouler surlde bons pneus.


I


I


Ces pneus soot arrives, essayez le
aujourd'hni.
PASSED CHEZ LE

Distributeur


FISK RUGGED-

Fanck J. MARTIN
PLACE GEFFRARO.
Phone : 239.
Port-ao-Priace, (Haiti )


.4

~.S.


p. ~
A
.7
4
4


let c0ntr6le cihaque ann&e
ours d(i Soir pour Adultes
et Jeuntes Geiis.
Conpla bib I6'. W~nogravph i
anglajke et frinc, ~ike, l).i % lv
graphic ~vc &lc-i sjwj iLl ts
de) i I c.ig I
I E~a: ,o. Wl1tl'iole sanis
6'ga Ic.


Jc(,ns pi r IicnIic re l~Us (I &'
Leltres, S iinctws c \ Ii1'IM
tiques ju *m(~Ivvt' i(-!1i2
t~r-d ol on Iix i\C 'I
gaguer d e.i c p%.
Xiolotl, 'j )
el agr~at)Ie,u. cec ano-i1" )''twr
Etildianit'i et Ad iihti.
S'adres-wie lue Lanuvirrc, 1537,
ou te~lphonez ati No 2.491
p ur plo am ples yenseigiie-
meats.
L'INSTITrUT
TIPPENIJAIJEB
Reconnu de WlniveisiI6


a -" ~ ks


(Jdbury's
CHOCOLATE SANDWICIS


Joe Woolley, rcpresentant
SEn vene chez B,)llt. Simon Vieux. Dereix, B. & N. Sada
et dans les ailres epiteries de la place.


-


-.~ V ~ -


Panama Railroad Steamship Line
Service, d fIrdt et de passagers entire
NEW-YORK CI U ty. RtlSroBAL, uANAL ZONE et les PORTS de;iaj COTE
OUEST (ie C'AMeRIQUE dit SU).
plis rapid t le plusdi cAt service d,. trai sp rt de p. t.i,irs et du tri. entra Haiti
it lt-s ports Eurv',ens vii Ncw-Yord et Crisloaal, Can:a: /,J) i) Istli n de Panama.
Voici la lisle de uo i.4eats p) toi ) ,1iriciotu< p ,:s 'Ie I'Eurape :
Analeterre Booms Pranoe
Mrs, G. W. SHELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


'Urs. Siiill001 'k I's mi proselI~e
fiFLA7[EYN HANMEY & CO(
21 "Aiedc' ]a Rtimbliqpe
Ilars~eilIlIe
rISP~INPFII0N &CieLt
53 Quai Georges V
!Havre
111,HIIINUE1ON & (ic. Ltd

jlib1~N1J I Fuux Cie. Ltd
WS Rue do Maniai
Paris
Iftjiwu PREOa & Cie. Ltd
:H~ue de. Ia-Tranquillit,6
Dunkerqne
HFIFNU PERON A&Cie Ltd
Rue, Roy


*01 1 N'1JA(;V
D., c n ark
t Airs. E., A. IlENrnX & CO.
S121 Aiicng.-de, Copenhagiue
ENES
Ita 11;c
Mrs LhFX*A COP~ & CL16BSI
Piazza S. Mtatteo, No. 13
Genva,. Italics
OSLO, Noxiw&y
4hInternationa I
Speditin mswlsikad
HAMJOUL6f, GFRMIAW?
Mr- 1I. \'ogemena
'PHemhou rg.Gertuany
GOTTOVIiC1' *'Wl VI Mg3V
Noi di-sk E\prcss
Gotteuburge. Sweeden
ROTTERPAm, HOLLANDDo
Mr. H. Vogemana
Holotaidam, Holisude


RHUM HENRI Gardere

En pen de temps ce pro-

duit remarquable a conquis

de haute lutte une renom-

mec des plus enviables.

Demandez toujours le

Rhum HENRI Gardere.


Grande Baisse de Prix

Che: DEREIX

A l'occasion des fetes defin

d'annee.

Acconrez lous en foulepour

y acheter vos bonbons, vins

et provisions a bon march

A meilleur march que

partoul ailleurs.



H6tel International
Pond6 Aux'Cay.s 1m M.
T mnst&r6 A Port-au-Prince, au Champ de Mars,
PropriWt Emile Blanchard.
Veuve T. FERRANDINI, Propri6taire.
Chambres agrees. Cuisine franoaise, Pension 4 prix mod6r6
Installation moderne.trs conlor 4,
On padle anglaist Iraslhsei. a lien.


- ~ .' p *~'


u'1


I--ZC`F~--~~t --~----L1~111111___ ~_ __ __ __ _~__ _


1 -I ~-rs~LlcllT


~1RaP~I~umr ~ - '


I- \ I ~- ~ L' L Jr ~,


- 1- I- I -- I~-


--


-- --




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs