Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04355
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12/27/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04355

Full Text




CJ~eflt Maqlo)irc
DrRECTrIMM
36L RUE AMERICAIN1E 3.'
TELMPEIO-1 MU





.La NOZU.-de&Hlumbjifs


s'em preIssroat l .do ,d.
re e fou loo iUmibn.
t joyeoses, les monta-
doe Keaco., do D
I- et ded 'Cadet, ftea o-
de "Di6gue, de Dupont
#Myotte, ita vieWdronat
.tayers de rritts, de
r et de Soissmsi, fdtetr
l a P6tion-Vlle, en tou-
ombribles et Joyiuaeu.
nuit.l mras semblable
les nuts de Noel do
ate. Car, eo cette wAit
Stumble surlor t -I
e de- heure.
ar les .recevoir, P6tion"-
revetira sa plus belle pa-
,de saisoat draper verte
le d'or.
I la place, ou nagoure
le silence des houres
es marquait rimmobiliti
oe des arbres, e flarm-
int aux fuillesjaonnies el
ablier asx lords rumeaux
aude melerout l e u r
accueillantes em of
Sde hAtives stations. Et
ira, sous P' ur limpidte
-elel, parmi la fprise du
p de lunte, le spectacle
,resque d'une 1te foraine,
pante, bruyante. tVepidan.
. Dans latmosph6re em-
inr6ee s61bvera le vear-
Ses trompes d'antos, la
pr des marchandes de
illes, la sonnerie ryt-
a confiseurs parmi le
ent innombiable des
no ie.se.
ut, dans les ruesamou-
u sol caillouteux, a
e de la nuit, les fid6-
limanch6s s'entrecroi-
heureux, d'echbager
pei des props de cir-
ces, poncto6s par lesa
ssoubaits de bouneo te
6ternelles promessesd'6
.Puis, ce sera danms la
St-Pierre one prise de
ion des sieges, One dis-
Sde places d'une telle
que le p 6e-indlede I.1"
tude dopoera l'impres-
d'un tasseWent m6lhodi-
Sapp)liqu come l'ox-
meuat syst6mia.que deo
s juxtaposes. Et alors,
i cette .erieatkltia 4d'o.
humaines, d'sa i Cu s a
rmiroutl oar de as e e
SRI onstiensn. des dl$um-
c*r6mouies et du lieu.
ne seront ni les mosins
Ps, ni les molos sincA-
se glorifier d'avoir lel6 la
leinement, pieusement.
Surf, si leur comm6-
n, 6* euxn'et qtel.-
oe, ella esat bage.6en
e par l'lau mysqueA
autre foule qil, ell, eit
ine exaltatior de fokg
en elet,.en eeten'miAt-l
grand aombre de ndo-
entralnes depuis sfx
r d e s qxercices deo
de prikrer, tie Jeads
once, vs recevoir Ie
S egre4'i 94t1ti51 ans
as chreliens. (est eo
it-la que des centaia s
bhumenesseroat adii
almibre communion et
6tehum6es em -ate,
" blants, cierdo an
t venus de ch'es Rnlus,
Ia, de eheMadam.
lha maltresse d'instrd'e-
leronl, envelopp s de
ces neuves et de leur
|| itudte,uina|s d'o-
g luu itre'i, celle
!ite luone, trans&gures,
*trs, salus par l'en-
carillons que, la-haut,
l, impossiblee artiste, le
Isonneur, disperse en
. labia generot(L&


I t -dl u4ohl o piltrrnes
Oprse.es, de ce eoar in-
nombrable s'echappoewA mi-
nuit, i irmmortel reft'le
AnpIea genouxs; attnai ollvran-
Void-cile tdemplter I
Ehl oui. slatrtends tons,
It d4livreace. Beauaep ue
Pmurraleat pa evplkir lours
antipeals. ean teraes clairs,
beaucoup rp6tent le mtsans
'en bei peOutror io eae,.
b.aUKOp dhauatent s9s m.e-
U0 MGoir peerjico, *ipor.
1tl6 la vgds atzlobs
cobectives, mal tout arb6s
em." le paid des e oma s qui
.a&enl leaurs foyers tons
jugulds por lea privations qui
rendeot heree incerteine et
la pense mauvaise, toes ac-
culf6 au p6eh6 par de sour-
noises concupiscepces, attes-
dent -tjeawde la delwrance.
Et c'it pourquol IUs tcueil
lent FinWable MeMA ils
applaui4aldtt la boee Nou-
vel e que qielque part, dans
le vaste monde, est n6 Celui
aqui ramastiera lea meurt.de-
faim, Celui qui tendra justice
aux opprlmns, Celui pour qui
le homes seout eaux.
Et c'est pokrquo distinct
leurs voix A d'autres voix se
maleront pour crier:
People, i genoue; attendsta dilivran-
(ce.

It sais en quoe t iths
grand nombre dentre eux ne
sont pas aptes abcomprendre
la valeur du miesage: Us soot
encore des palens don't le'
ceers s'ouvrent A tootes les
corruptions de la chair.
Mais o6 sont les purs? En
quell lieu, en quel pays, sur
quel point de~l-terro bhbiia-
ble elle ton sube, 6
S ineur?
Dix-sept s'ecles air6s le
frame, da Golgotha, c'et en
ton nom et pour ta gioire,quw,
Ia bai, sur la terre d'Afrique
ozaxqui so r6clament do toi
oat 6et6 recruter des victims
pout Plimenter lea g6heones I
;e. A-ariqi. Vingt siecles I
aprr6 gue to proclamas que i
Ie vlus grand coumandement
d .tonipre et qui resume
toas 4s asitres, c'est que nous
demons nous aimer les uus les
antroe come IL onus aime, I
lul,le p6re; vingt si6clesapr6s, I
sur). sol de 1flurope, de I'A-
riqi dql'Asie, sur lea mers,
.Jes eaux, dans les airs,
ail ire stlverd'sutreschrd
fiss, ils i'tretuerent en une
mglee farouche et inexorable
commedesb6tes fauvesetavec
uqjiue 4de moyeqq.inoui. El
ja inai vu qui que ce f0t s'6
14ew et dm il harrierr
hhilah ~ptr dire o.6 aient
,I Justice et e Loplt.l I
des,chretiens allemmands, de
ciriUns am6ricalns, ruases
ahtricblens, etc. qui procai
qsoat au nom de la civilian
wtiou hr6tlenne Ieoellen
et la saintete de la cause dl
tell. communaut6 chr6btienn
eootr1'ttte autre emnmenua j
1t chrAlUenune. t la tuere
poursuivit, apre,pendant quat
tre as hsas discontDir. en
utotttissagt lse '.a i Ivl o n
*hageme^ %rSblfose qu
I'humoait6 'n'est pas eacore
more pour uone appllcatio
de ta loi d'amour? Mas alors I
quand est-ce que ,Tladta ton
ri e, 6 Christ?
'Et void que: les humbles


L ediope de 'uolutiof
I..
*!Pm U


de moin village, en cette nuit
de Noel, comm6moreront ran- i
nonce faite a Marie, i y a j
den nmsle arns: que, queique
; i


I.

,W p ;,
Jno....... .


*al ) (


tisI


III bore. d46muprme pOriIlet
Inibleiatls, Its lsis, Iei dorfripwa
de's up$ e, seallqJoeflut"de
powe ; cAd l'*ergi. dii OW, ma
vohht de vaiaot, ma lei, qat #aim-
posetm dl trkupbent


VENDREDI 27 DEC MBRE 1929


. . . _* I _,*


14e I Jan'rie,

'1930

j AUX'


Ayez vonsvolreCa't,?Non?~
Ckpect ~ viex u':016*lis *l eynt.
sets Ift p"rtnii r Atedoleaim.
sac... Mmtilirntive infellifeat. do
Ootre arni Em'manUel Florviile
inot dloutci k*i uvre poor que
tot!. preuitre 6te suit Is gret.
*vedl de to saisomi.
.FA I mai, iC4.cliariant &Iama
p.,u4st mminwhoureoz port-au.
Olacen-imal priv~s lIspla~lairs Is
Ur omvirdo, d~po.vi u .aut.
61 an ppaitmidS -tt*, uOltraotioma
I.haznp de' Mars.'
Que Ieira?... Oft aler ?..Con.

4 '*-mdelafas do*A
saoui -e wn coqetsE.s
bimssment do lik Gran ue st-
ton( ouverma maux Families.
tl y inya des compolars~varj~a,
Iiy aura mills oboe altraotioma,
Ul J~auraTombola, ii y aur aur
I!z do ler ordre, liarmonjear
M1 efiltraliant... ii y or..puls
roccasioo, I& nmusique, et mmsi
louts Is Junesse.
.On dsasera... El ce sera Is
SURPRAISE...
Entrie : Eofsnts 0 5OLGrammdes
personies : Une gourde.


Dei n iere

heure
Avac ce movement excess
sil qu'il y a
A LA PARISINNE
pendant les dvrmTrsr Jours de
I'Annie, nous vons sugeroos
l'id6e de tiire vos acliats de
Chiussures et Costumes
du nouveau S'ock quo cette
Maisos viept de iecevoir.
LA PARiSIEpA
i.rand'R it flracles
Ang's l'houe -ou .

part, dans le vaste monde, lu
nallras de lt femme poir la
redemption d6 genre human.
C'est qu'ils esperent encore I
Vienu donc enfiu. Viens d'a-
bord de ce c6t, ci. Mats fais
attention 4 ton atterrimage.
Nous avonsde bons amis qui
D'aimnent pas les asiates. lIs
pourraient se tromper sur tes
intent lions et ton ilentit6, et il
t'arriverait shfrement malbour
co me autrefois.
Viens de ce c6t6 ci.
Tu chasseras de ton temple
les pharisiens qui en souillent
le parvia avec leurs larmes
Hypocrites et vantent tr6s
haul leurs vertus, alors qu'ils
ne sont que de. s6pulcres
blanchis.
Viens demontrer l'indpui-
sable bont6 de ton coeur en
tendant la main A Loutes les
Madeleines, en dounant h1
baiser de pajt -u q4i Mqia
sont d0)arrassAs 'd vieil
homme,- a.l "meigapnt -a
pratique de l'amour et deI&
charity aux Gentits comme
aux Juifs.
Viens d6gonfler la vanity
de toda less doaeetns da vice
et de rotentation.
Viaoe mous d6livrerdeoesx
qui nous 4 poulllent denotre
paloin quoidiep, parce q,'il4
o l praent cosme d*I
roeus dlumanit.
Viens leur,.inspirer ta piti4
du faibe elta fraternite quf
Masocje I oi0 me a
quefle fi' aipphirta"
ase el en qi@ue lieu qa'i
aile aite "
HAte-tol. Le temps sont
daur. La moieom eat prete.
Peut-Atre ne rencontreras-tu
pas d'enthousiasm6 parmi les
riches et !ets paisants qua
torment Ie vaste sanh6drin
do monde.


LOTERIE
P, A. ociat ? h igmbm d Cerp4
,iM 4itet 4tWt al>nl RlaUtle de
Le prochain tirage de celle loterie cat xfi au, )ithuan he
2q ODcebre 1929:6 heures du manllauti ThAtre Paristana
LeC oailW administration ost heureux d'aviser le public
que la tnyelle i~tprrition corportaal un plus grand noim-
bre di luS Mganaunl estla suivante :
1 Gros lot t ourdes '2,stiO 4 olts de 20 Gooides 80
1 a ( 000 75 lots de 10 750
1 v a a t10 2 Ap. do ler lot 25 Gdes 50
'2 de 0S u t)rd. s 1001 2 s d 2e lot 20 a 40
' 25 50' 2 s dn Be lot 1.5 a 30
4 Lotsse Icrminant par les3dernierschilTrs sde
ler lot Gourdes 10 40,00
45 lots se tcrminant par les 2 dernlci chiffres
du letr lot Gourdes 5,00 G. 225,00


CHEZ Frederic G2ETJENS
ON TROUVERA


Des marchandises Iretches de routes les qualities tant dans
sa maison de Commerce de la rue Roux que dans son epi-
ceie de dAveoue des Dalles.
N'oublies pas non plus qu'on trouvera, dans les deux
maisond A I'occasion des Fetes Je NOEL et du Jour de
L*An des liqueurs exqnises taites par Mine Gaeljens elle mid
me et dobnt la r6putalion 'West plus A fire.
On frouvera aussi des liqueurs dtrang6res. Ceux qui out
des filleuls et par cous6quent des 61rennes durables A don-
ner, trouveront dans les dcleux maisons de Fred6ric Gaet-




MonUfaclure aiiene


S de Cigarettes

GE BARA &Co

Les Ciqarettes

( Dessalinienne

*Colons

R Republican inel

S0Porl-acu-Princienine
GrAce A la'finesse de leur or6me loDt lesaoenices des
vrais amateurs.


W...--. -


Viens armi les humbles.
On dit que nous avons
une mentality d'enfant, parcel
que noas sommes credule$i
et mnysliques. Laisse le s
a aduvless et les grands, gar.*
rottis par a touts les pas4.
sionsde domination, de vio".
lences et de rapt, s'embour#
her dans les limons de 14
convoitise.
ViensA not's les pelits,cornm
me autrefois, entire la mule,
I'Ane ot la brebis. Nous 'ou-*
vrirons grandes les portes
de nos hbitlalione paysanneP
en murnurant le houarona
des saints, et one lois de plus
tu nous dimas:
uloire A Dieu &u plus haul
des cieux et paix sur la terror
at hbommes de bonne vot
****M!


L'avft 4.do feuss

An dibdt du toots do'ianvitf
do I'.naf. proe~ins Bnou *uo
rona dvs Wmere rode an avisq
do guen Ifran Qais. l'AatejEs.1 41
foriead-onzewotojamon'don4
"Itre ra& .D spin as.no.rense.4
gaern-uals, d~a W4es so pr~pa,
" ipow wtpr I'quipape OR',
baleomON parlo lout jarficuli&
rosest 0k Krnd bal qui so
ton #Is -gtmomidoFrance.Lt
ton bssqot cis hacolonjelWram
VOW WeiMAUi

Asurmmmuscontre accident
Isla Ofe (eoaAccident Fire A*
Life AssuranceCorjioa tinULI
duuid sm'w + veKf ewuiF.e


Manon

Lescaut
A Parisilana
Ce film his'orique et qui evo-
que un personnsge dts plus on
nus dans la lilttrature Irancaise
a remportl. dimanche soir, A
Parisiana.os on le donnait,pour
la premiere lois, un sucres sen-
sationnel. L'actrnce Lia de I'uti
qui renmplit le 61e de Maion
est saisissante de rkalit, dE6mo-
lion et de passion. ('est un ta-
lent de lout premier ordre ct
dans la seine do la deportation
elle a atteint lusqu'au comble do
grand art. Le public ou I'on re-
marquait presque uons kls' nu m-
bres do noire elite est sorti en-
chante de cette soiiee et lout le
mond s'ioquiete dejA de Ia da-
te ou I'on donnera une second
representation de ce grand film
Qui vraiment est le chet-d'ceuvre
es films historiques.


des Ecolc e& atue irp

mt ueauThdAtze
Paik ip) Sagnedi 29 Dt-
'ce b f61hefires p. m.
Lei cortes denti~ aerout
distributes A 1 lj6tel dc Villle,b
rartir dqJcodi 26 oi realt,de
Port-a u u'Aace, le 21 Dl)ceui-
bre12

SLea Toma'es OUuL coanfii~.
c6 chez BAILEY. Ov q ctie
vienne se pourvoi~rde 88 58-
lade 'Pour Ilsa 1tes.


oir iii


... a vu A la rue Bonne-Foi
sur Ie p6ris ylc de la maniso
Sinmonds un lhomme 6l:gan
et noir qui passait en r vint"
C'1tait un courtier cerlainement.
Les affairs 'availnil pas I'nir
dlavoir march du(rant lla jour-
nre. 11 avail l iir I.s ct ses pas
trainants faissient un bruil dou-
loureux en glissantlsur l'aspnlte
Tont a coup co nifie s'il;avai
oubli6 quelque chose d'impor-
la n, il s'arrela. Se relourna. El
s'dtanl dirig vers une mar-
c:'nde de biscuits il se baissa
devant elle else paya unegrosse
lobotte de 10 centimes. 11II la
glissa dans la poche de sonr
veston qui eut inimliatemieiit
la forme d'unrm, pamille et reprit
sa marclie rIveuse el tratnanle.


...s'esl rijoji Iinfinimentiaulre
uiurii 1 voy ll|lt niine liecuse
cl ravie ('tun jet.:li hoiaimr Je l
anI F. II. IIavail en main un
numuro de noire journal et i
disait avec une joie effrenie :e
des amis iqui 'couhlienl qu.
NOTRF (El. i avait enlin vui... '
de tout son c(eur il seniblai
souhaiter quiil Ie vii une pro
chaine lois. .lusto ce momn nt-
IA No'ri: (Eu. 'urelail de lous
les c6tos el en tous Sells, en
quele de qudque nol, original
el inaltlendu. 11 I)osa ses regards
-;nius1s sur le .j.ine homine, ie
vil done une second Ibis...
C'Mlait I la rue Bonne-Foi,- et
se dil :
Ein voilA un qui, pour
une lois au momns, jI vais faire
un Irks grand pla isi.
*
... a lailli enregitn,r nw-rcre-
di soir, vers Ies scpl heures,
line tragique collision de voi-
lisecs. L'ne auto dc hi Liguc Ion-
gcaiti .ssez rapidemnlent i rue
du Magasin (Ie I Ital. I'il tour-
nantl dronie, vcrs la rue Pave,
ell heurla violemmnt n1111 buss
qui monlait cette dcri'ere rue.
Heureusement le ch' v'il seul on
ouffrit. le petit ace, tent 'eut
pas de suites pluis 'i l.heuscs,car
le chauffeur de la voilture qui
portail le No. '30M el le cocher
du buss No. 13127 se spardrent
en se disant les ipjui cs les plus
grossieres, agr6me ntes par mo-
mnenis de rires obscnes et de
plaisanteries du plus mauvais
golt.

... C'ait sur la route de Peu
de Chose. D)eux jeunes com-
mer leurs magasins. I! lait deux
heuies eth c soleil tapait come
un sourd sur les 6paules des
etres et les contours des choses.
Les deux cosnmercants atten-
daient Ious deux une Ligne.
Bienltt une vicille Chevrolet,
tout accablant de biuits de fer-
raille fit son appari ion. Les
deux commnercants se jeteicnt
presqu'en mcme tleips sur seO
coussins de derriere et descen-
dirent vers la ville. Ulls ne se con-
naissaieni. Ils ne se parlirent
done pas. Et chacun, penchi du
c6te de sa porli6re A lui, Irou.
vail des closes interessaaites A
ces rues par lesquelles ils pas-
sent plus do quatre fois par jour.
Mais cc que NOTRtE (EIL ne corn
prit pas c'est quo lorsque l'ua
des deux arrival a son magasin,
if descendit de la voilure, pays
sa place et ne salua m6me pas
celui quil laissalt el en comes-
gnie de qui il venait de fire
cette longap route...
*
... a vu,avant-hier soir,au Bar
l1ern'inus un de nos hlomme(
I ol nues qu fi mil fo ce cip
,te s. II tait seul ce soir-lA iti
,ui. pourtanl, est d'ordinaire
tirs entoure. Lorsquil eut fu.
m6 lout son saoui il sI mit A
boire de, rhvims lo.'a. Et april
il s'n alla tout s ul, 6 pied,
prendre 'air Au C ,amp-de-
Mars, syant vaincrmcn aittendu
I'amie qui, ptuw-nre lui avait
don! c un aiendez-vous mais ne
liui avait accorde quunjoli petit
lapin A la gueule rose. .


S -r----*----I-"


44
4
3


4
"I'
I


A
b

.4


4
49


Li-iLl-p ac.- L71 ,~


-- --


__ r r --


p W 7ii-


I


I


II. -.









PAGE-2


.1


LE MATINI- 27 Ddceinbre 19~9


Ai.'Atour de la nouvelle Loi

sur le Mariage


A bien lire In Lot modifica-
live de c, lle du ~0l uillit 1929
sur le marriage, on se rendra
certainenient compile des ten-
dances dit l.gisl.leur Ai laciliter
le plus possible les unions dans
les camp ignes. Des modifica-
tions imp trl:ntes oant 6t appor-
t6es A la: tile 150 du Code Ci-
vil. Mti,; u'o point important
restetowiJurs obscur, et grande
a Wit notre d ception en cons-
latant qu'il n'en a pas 6t6 ques-
tion dans la nouvelle Loi.
En effT-, dire que le Pr6si-
dent d'llaiti peut lever par une
dispense la 'prohibition conce,'-
snant les ;nariges entire beaux-
Ireres et lelle, soeurs, setlernent
pour lc cas oil le mari serait
veuf, c'est laisser la porte ou.
verte aux commentaires, c'est
se demander surtout pourquoi
le LUgislaleur a-t-il Alabli une
barrinre entire Ie veut et le ma-
ri divorce. Car si c'est le vetuf
qui desire pousersa belle bcaur,
i aura la dispense; mais la Loi
n'envisage m6me pas son cas
s'il est divorce. La que-,tion que
je vais doic essayer de trailer
auiourd'hui est la suivamte:
Pourqnoi la loi halitienne d&-
fend-elle an maria divorce d'6-
pouser sa belle-scour, quand
cette defense peut tre levee
par une dispense du Pr6sident
d'Haiti si le mar cest vent?
Analy.,ons d'abord les cons6-
quences qui d6coulent du di-
vorce ct du d6c6s. Notus savons
que le veutfdoit ueI pension ali-
mentaire A ses beaux-parents,
au pre, A la mere (le sa femme
dCfuntc, tant qu'il y a des en-
fants i sus de son union. Ce
sont le, terms mnenes employs
par le I(ode. Les enfants entre-
tienne:,t done 1'allinite qui unit
leur pi,-e A leur grand' pre, a
leur grand mire. C'est l one la
Sreuve tqute la mort de l'poux
aisse subsister l'allinibt Mais
le dbiletir alimentaire n'est plus
veul: ii est divorce : doil-il en-
core lu pension si les enfants
issues Ite son marriage existent
encore ? Non, la pension nest
plus dle. et nous nous exphi-
quons la liberation du d6biteur
a imeitilire par ce faith que la
cause i'existant plus, 1'eflet dolt
forc6un ut disparattre. Done le
divorce, el c'est nature, pro-
dutl de- eflets plus etendus qua
la monil, nous verrons bient6lO
pourqtluoi. La science exact du
roitl i'admet point les contra-
dictionssentimentales: si la pen-
sion nest plus due aux beaux-
paresk apris lIc divorce, c'est
parce que le divorce detruit
toute illinit4 entire les epoux: et
1'affinilC ctant dftruite, les pro-
hibitions de l'article 150 du Co-
de Civil tniquenientl londes sur
l'allanc; nlie s'expl)litlent plus.
La! ,urisprudeiice s'est lou
our's ploioinonce ldaus ce soens
Elle la 1ouiours admis que Ie di-C
vorce ii oduit des llcits plus ra-
dicaux encore quc la dissolution
du n riage part la north de l'ui
des eptax. Elle a recomnnnu que
l'oblig ition alimnelaire mipos e
au geCtdre on la belle tille en-
vei,, Its beaux-parents ne sur-
vit plu, a u prononie d(i divorce.
C'esi dtlc reconnaltre que le
divorce, rend les tlhux epoux
absoluiieuiit etraugers tin A l'au-
tre. I.i consequence Iorcee est
que chli.'un d'eux deviant abso-
luncilt 0tranger :I la faiunille de
l'antlr. l)cS lors, vous m'avez pas
StIlctimantler line dispense pourt
tpoi.sur volre belle s(tar pace
qu'elie est censte .ne i'avoir ja-
mais ate.
L'lbo,-,, ,lans soiiurptferhtoire,
au inlt divorce, dit textuelle-
meiit : Les liens d' parents
cret4 pwr Ie marriage sabistent
apres I divorce aver Ic divorce
avec tot i *s lcurs cons l|ences
Mais e .st il tie inm:nt des
rapport. -i'.lliaice ? La ques-
tion en 'rds vivement control
verse. I t. pietumi-. r syv nte en
seigne qi alliance par eflet du


manage Jisparail avcc I. aause
qui l'a produite. Des emnpchU
ments u marriage rcsuitant de
I'alliant e ne sabsisteraient plus
entire I. cniijoint divorce et les
parents i l'autre : speciiemneuit
e mari voi ce pou r.ul saw s
disPen.s epousec sa Ile'I' sour.o
Recht r lions iul.ink n.nt pour
quoi Ie ,J.islateur a .tabli une
Prohibiliin iela!ive it pouvant
1re Ievi- par uue dispense aux
1egitimes mours du bau-frcrc
et de la helle-scemu. Le motil
qu'cn donne de cet empkche-
ment kgal est !ir dh 1 h, "Mcte-
16 pub.ique : les cowerintaiire
s juristes diveloppent ce tl4 :


me mais n'en proposent point
d'aulre. II laut nvouer alors que
I'honnMtete publique nest pjs
hiea direeternent blessee par
de semblables unions, car tour
A tour nous voyons qu'elle lea a
permises et defendues commune
peu certain d'elle-me6me. C'es'
ainsi que le L6gislateur francais
de 1792 autorisait le manage
entire le beau-lr6re et la belle-.
swtr. Puis le Code Civil, allant
A I'opinion extreme, r'a rigou-
reusement d6clarke illicit. 11 a
lallu la Loi de 1832 pour qu'un
temperament t1I apport6 A cet
fe s6v6rit I : la loi de 1832, pas-
sant dans le text du code,a ins
titutles dispenses. Mais avouons
tout de suite qu'il faut des
circonstances graves pour que
la juridiction graciense tassefiN
chir le texte de la Loi. L'auste-
rit6 de l'article 150 du Code ci-
vil reprouve cependant d'une
faloa absolue entire beau-lrrer
et belle-soeur pour le cas q(jui
nous occupe.
A mon tits humble avis, cet.
to union plus morale qu'on ne
le croit du beau-frtre et de la
belle-swur nest pas un outrage
aux caprices de cette mobile e,
changeante honneklet publique,
car il ne faut pas oublier que
nous sornmes en matiere de di.
vorce ; et le divorce, accept
par le 16gislateur come un ex-
p.edient necessaire, est-il done
si moral ? N'est-ce pas la Loi
q'u a voulu librer ses captits ?
E* quel spectacle voyons-nous
ichaque lour ? Une femme re-
marive retrouve dans un salon
son mari qui lui est deveun
stranger : celte rencontre a lieu
sous les regards des entrants
communs qui h6sitent entire
deux pcres, ee pere 16gilime qui
a (lev64 leur jeune Age, qui leur
a donn6 les premiers baisers,
et ce pere par nouvelle alliance
qui maintenant les a sous sa
protection et en sa tutelk, mai-
tre datis une maison o Ile vrai
pere ne peut reparattre, quand
bien mine un tie ses fils strait
agonisant, dejA prisonnier de la
mort dans ..on iii. VoulA pour-
talt cequi est igal: VoilA ce qua
consac;ue lhotni'et,, publique
en ses iinrars jugees puresl Ma:s
A la scatl. id(e qu'un b au-I 6-
re rean,, lbre par le divo cL.
tout lien u;ant ronmpu, puisse
Cpouser sa b',:-,eur, on re-
cule d'ellroi. lu conscience so-
ciale a vraimeute des pr juges
inexplicables et,d'ltranges con-
tradictions.
A mon avis, ,riger sur un so
cle de loi le divorce, c est lan-
cer d n-. lIs ch umps tie la mo-
M"le ce lihb'raeur qu'appellent
S1'envi ceux qui avaient eux-
minies lorge leurs lers. Oui, oii
s'unil par dtis serinents religieux
on consacre son union dars
1'authlutcile initmuable d'un
coutrat civil, et quand on ne
veut plus da trgimne qu'on s'est
librement choisi on invoque
pour se itberer le glaive de la
0oi: le divorce-. (ilaive, parce
qu'll trauche les nosuds lea plas
6troits, p:irce qu'elle detruit I'at
finitS la plus solide : celle qut
cr6c ha marriage entire la temme
et le maria.
Iene ISIDORE
Avocat
La /in (i remain
Une f6te de fou rire
V\oule-vots sterner gaiement
l'annee ? Allez lundi soir, 30
du courant, a Gin6-Varietes,
A ia hete organis6e par Pollu<
Paul. Et, vous rirez jusqu'aux
larmes I



PartJfana

CE SOIR

L'Avocat


D'apris la c616bre pi6ce de
Brieux :
Entree : 0,50; Blcon : 1 gde.
iDIM ANCHE
.\ I : Matin6e :
Ie i,, de Ia Nail
( Suite )
aTveugar
Entr6e : 0.50 ; Baleen : 1.00
A 8 IIEURES
Unique Hepr-sentation

L'Amant
Avec le regrett4 Rudoll.Valen- r
tino. s
Entrtes 2, at 4 Igdea.


Reor




'oit:i leas dif
intervenu entr
I'Agriculture
du Service Tec
(au sUet de I
cole Centrale
Mr le
Do 1'exam
.ait ensemb
la nouvelle'
cole Centrn
result ues
vantes deinm
cord avec la
du Service 1
culture et
professional
RPORGANH
CENTRAL
1.- Divis
I'Ecole Cer
en deux sec
a) Un cou
(b) un course
tie tris ans
une pr par
pratique pi
mettant A I'
dipl6me de
I'Agriculture
dustrie ou d
recteur et
kcoles agric
nelles et AI'E
agriculture.
2.- D'acc
taire d'Eiat
D)irecteur G6
ce double e
*tre fait sans
sonnel addil
que le sup|
seurs niceas
tion du per
doit 6tre rec
yens halliens
3.- A la I
'Eeele Cunt
1'6tudiant ql
yeune rgle
un dipl6me
sionnelle ( s
industrielle
annie supply


ganisation de I'Ecole

Central d'Agriculture Le Rarker. Pen
sane premelon ooumm en c -

Wreate clauses de' l'accord 11. Dausles ecoles relevant du &A C l 014
re le Secrdtaire d'Elat de Service Techniqae de l'Agricut- ) qYa Polatrr.
el /i Direction Gcnarale lure, saul A I'Ecole Ehe-Dubois
chnique de I 'Ayrical eur EcoleCenraedAgriclture
!a riorqanisatitoit de 'E- t I'Ecole Centrals d'Agriculture
'Agricullure. touIs les Directeurs et prolesseurs
seront haltiens.
Direcleur, 12. Aucane nomination daS
Ie person nel du Service
ien que nous avons Technique et.ddu Corps Enwi,- Fah l'enaie IiWS4 8 N
to des conditions de gnantaisant partie de ,e setvi-4: P iD, lm Meet
organisation de I'E- ce; aucune fixation on augmen- P M ks I- Wewl.
ale d'Agriculture, il station d'appointements n'auront
les dispositions sui- lieu sane Sautorisation du Se-
eurent arr6ttes, d'sc- cr6taire d'Elat de l'Agriculture, r p queDofolme 14 et laI
a Direction G6nerale sur le rapport du Direcleur Ge- cPherle oeor 11 w-, P.
rechni que de l'Agri- neral.m mcnce 6crie. e Fabriqua e
de I Enseignement 13. Le Directear a le droit de glise sur le lr diasens(ons eu
. ronocer centre an mmbans effort aul te nite in
pronoucer cnre un embre que votre tain se Un stylO pour i
SATION DE L'ECOLI du personnel une suspension me=ievoiro irt7ta 6 tr
LE D'AoRICULTURE a'excdant pas halt ours. Aun Pas e pression I porkequel c Jmat
ion des course de cas -o it y aurait lieu dams Io- So pid estOelesoo ne couTerturep
ntrale d'Agriculture pinion du Directeur, a une sus- oiadre que le' swot- tie.
lions, pension de plus do huit jour. Pas d'effort, psi de o modern
rs normal agricole, celui-ci en rfrera au Secrttaire fatigue. oI 5 6 ndoleurs v
Normal industrial, d'ltat de I'Agriculture qui en L sfyle Parker D-le, permit Iesq
ehacun, destin6e A decides. ofold cot l caritd vous trouvoregle
action th6orique et ,14. A competence gale. rhai- modemedel'6critre.C tavori an pre.
rofessionnelle per- lieu aura- Ia prlrence Sur 1'6- La plumeest or comptoir de sty.
'Mtudiant, muni du ranger dans le recrutement du Regardez: 1'emprelste EO S. PARK"'
I Ecole, d'exercer personnel administralif du Ser- eat la nmarque.de garantie.
tropical et I'ln- vice Technique de l'Agriculture
'6tre inspecteur, di- et de I Euseignement profes-
protesseur dans lea sionnel. .o
oles ou profession- 1I. L'Inspection Scolaird et la
?cole Centrale d'A- Direction Ganerale de l'Ensei-
gnement auront le droit de vi-
ord avec le Secr6- siter leas coles prolestionnelles
de I'Agriculture, le et agricoles pour laire rapport
indral reconnatt que an Secretaire d'ELtal de 'instruc-
naseignement peut, tion Publique au su et de leur
i 'emploi d'un per- tonctionnement et de la marche.=n
lionnel stranger et des etudes.
plaiment de protes- Les examens de fin d'annde a Duofold Senior Or 8, Duofold Junior or .6--
iaires A l'augmenta, l'Ecole central d'Agriculture pour dames or 6.
sonnel enseignant seront laits par les protessours II y a aussi des crayons Daotolds qui mirchent avec
rut6 parmi lea cito- de V6tabihssement avec l'assis- mes en couleurs et dimensions.
s. stance d'un Directeur de rensei- Distributeors: OHR & LAURIN.
in de ses tudes A gnement, d616gue par le Secr6- Ru. du Cenre.-ort-au-rince.
rale d'Agriculture, taire d'Etat del Instruction Pa- u enre.-ort-a ne.
ui obtient la mo, blique. _-- ___
ementaire, recevra 16. En attendant la construc-
d'aptitude protest. tion dune Chapelle A Damiens, r
section agricole ou une piece sp6ciale de iEtablisse- '
). Moyennant une meant sera aftect6e au service
6mentaire d16tudes, du Culte Catholique. ;
I4- Ill.-___- 1 IT- A S


plus diveloppees, letudiant qui
obtient la moyenne satistaisatate
de notos recevra uu dipl6me
d'Ingenieur ( section agricole ou
ii)dustrielle )
4.- Les i,,unes gens qui ven-
let suivi c les course de 'Ecole
subiiont un examen d'entree, d
mnoins quils ne soient munis
d'a. certificate de fin d'6tudes
st ,m',udaires.
5.- Les kludiants, inscrits b
I'E ole Centrale, sous la pr6c6-
deate organisation, seront ad-
his A suivre les nouveaux course
avec le bnIdfice des etudes an-
tirieurenm nt laites par eux.
6.- Cinquaute 6tudiants in-
ternes, don't trente appartenanl
i la section agricole et vingt 4
(a section industrielle, seroni
idmis A l'Ecole Centrale aui
hais de I'Etalt. Celle admission
se i ra, (lapr6s concours, enlre
les Otudiants qui auront rempli
les conditions pr&vues au para.-
graphe 4.
Lhtudiant interned sera main-
lenu, s'll accomplit d'une faqont
s4:tislaisunte son travail A I'6cole,
au laboratoire et dans lc!
champs.
7. La construction d'un dor.
toir 6 Damien pour les internes
Un r6glement tlxera le mode
dinternat.
8. Des primes d'encourage-
menl, au nombre de hluit, se-
Ioutt accoldfts aux 6ludiants ex
teraes. lls les obtiendrontpar
concourse entire eux. 11 demeure
entendu que cinq boursierschoi
sis parmai les assistants on. les
dipl6mks de l Ecole Centrale se-
ront employes, aux trais de I'E-
tat, pour un sjiour d'une annue
A l'tlranger, afin le parlaiit-
'eurs Otudes el leur entralne-
ient prolessionnel. Le montani
de ces primes et de ces bourses,
ser a flx par un r6glement-1t.(-
rieur.
9. Les externes,bn6flciant~de
la prime, peuvent 6tre trappes
d'amende come peine tlisci-
plinaire ; mais Is total des amen
des du mois pour un atudiant
no peut depasser le cinquieme
de la Prime.
D'autres measures disciplinai-
res seront 6dict6e dane un r6-
f! ement particulier tait dans la
orme et sous la reserve men-
tionnie an paragraph 18.
10. Reduction progressive da
riombre dts experts actuaels et
lear replacement par des hai-
iens comp6tents. Un project de
reievement des salaires du per.
onnel enseignant haitien sera
n'visag'.*


17. un course instruction
religieuse sera lait aux internes
de rEcole. Ua course d'instruc-
lion civique sera institu6 pour
tous les 6tudiants en g6n6ral.
18. Sous reserve de I'approba-
tion du Secr6taire d'Etat de lAgri
culture, le programme des course
reguliers et des course d'61e, de
l'examen d'entr6e ainsi que les r6
elements intirieurs concernant
fEcoleet I'Adminis ration g6n6e-
rale du Service Technique de
I'Agriculture et de l'Enseigae-
mrent prolessionnel seront 61a-
bor6s par le Directeur Ge6nral
19. Tous lea points ci-dessus
envisages s e r o nt mentionn6s
dans le r6glement d'organisa.
tion de I'Ecole Centrale d'Agri-
culture. Ce reglement sera r6-
gulierement promulgu6 par le
resident de la RI publique sur
le rapport du Secretaire d'Eta'
de l'Agricullure et du Directeur
General du Service Technique
d'Agricullure.
Au demeurant recevez, Mon-
sieur le Directeur, les assurances
de ma partaile consideration.
Le Secretaire d'Etat del'Agri.
culture
H. PRICE.
now


DIMANCHE
en Matine e:
14 asiBae sax deals blaades
L ttertal Jslteiter
450.
A 8 HEURES
Venes voir Lily Damita pro-
vocante, perverse autant qu*a.
moureuae dana :


La Poupee

de Paris
Unique representation.
Coma quil'taicnt aIs r6a rte-
sentation de 1Ran ono vous don-
neront une id4e de ce film don't
ils out vu one parties.
Entree :2 ; Log :3gdes.
-Bien noter que'ce film ne sera
donun qu'une tois.


Pour vous, pour votre. tamnill et pour vos amisjles'a
cadeaux, BONS POUR PLUSIEURS ANNEES, sont to
disques OD*ON qui no gratent ps, ne s'uasent pas et 4
musique rest 6ernelle tandis qite le goat pour les cri
exotique passe trop vite.
Demandez aussi notre listed de Disques SALABERT.
a des enregistrements des plus taieux artistes, tels que M
Chevalier, Alibert, Gauthi.r etc. et pour nos 6trennes aux
nous baissons leur prix, seulement pour les fetes, A 70 ce
Voyez aussi nos PRONOGRAiMM portatits. Ils s
convenables et aussi sonores que les grades machines.

BAZAR ODEON

J. KARA YAMN
Angle randM'ue eot Rue 0r






Laoutll[ DuchaLei1

Accessoires d'automo.
uoe r6rou, ol-devant 4- 3fro01

Gazoline, Huile, Grais

Pneus, Chambres ai

etc. eetc.

TelWphone :






Pre-Cat L
SIvos ye ucqus eue~d~ o~irI


L_ -


U/


Si vous avec quelques hbeure4de! loisir,'l T)
vons desires lee passer agreablement allez au

Pre-Cat-Tlan
o6 wvs trouverez, Isa lus belle slle de bal, la
meilleure ext culte par un oilbophcic derier c
lea boissons les plus fackbes et lea plus pure.
Champagne, biere allemande ou nationale,lsqueurd ,
tortes.


_ __ __


'Ill



























irz


t~cad-ea.r






LEMATIN- J, Lcembre I 9W


- ~


9


*


-

cThMPAGNlES

S d'ASSURANCE




SLe BOSSE & Co.

Aaents Generaux


Ir


s.J*40i5 rtlairite d'Etal.
I' aeur de "aSt
S. lt Conosel d'Etat a yote
la Lot salvante:
SFe e AAT. tr.-- It est oVert 1o
SA- I eparterettide rlntirieur un
C XT i credit extraordinaire de Soi-
: ineVari etes one de-r m .ille gour.s
.. -, ., 16'21. pouracquisioo& d&au-
demian smed, b d tomobiles, camaons et pitees
soir qe, stur la: acme do do rechange et au xemplace-
Cin- arl6 ls acters d meant de certaines voitures de
ar le acteurs de transport de la Garde d'Haiti.
t La Renaissance repren- ART.2.- Lo credit aera cou-
nenent (EUR DE EMME, vett au moyen des.disponibi-
cette fine et spirit te com- li;, d Tr6sor Public.
die de Guatave Angoitt. [ .- 3 L- present
Comm e ouIa Tons A Loi abroge routes Is lois op
annonce,les principaux l dies positions de loi qui lui
soot tens par les s; de la ot contraireset se excu-
soci6t tels t ne Rey, Augus- s. o o eeaec
tin Isidore Coico, etc .ou lg t6e A la diligence des Secrd-
., 'Is-edonr tos louea amatc" taires d'Etat de llnterieur et
.on dt e .maer dS, Finances, chacun en ce
rt A .tt point manquer s ,,.,, ,,,,,.,
e soire qu sra Ine Doon au lais National
plus hellepdi cetegia D6celbwko 929, jn 126a
nue t .41 course d la. lInd'ndaxe.
Ile ilvivrf at leg lures. Sigr ) fNO
pusdalieeuiesP. -parl s ler6sidetrr "-
es cart soot x prix S alr. diEla de flV A in-
Cu. deDELVA.


'rojet de Loi

SPridet de la publiqds
'Vu, I'dtce 55 dolia touas-
tution;
a I'au181 201 doe ILAdold
Juillet 1 8. IPortax xa.L
ua d_/dedpenses de I' ezral
d 192019O:rcl
Considirant qu'il imported
~e pourvoir A 1'acquisitioni
automobiles, camions et pie.
aes de rechange et au rempla4-
cement de certainesvoitures
4e transport pour a Gardi
*Halil; -
Considdrant qu'il n'exist
is de provisions budgdtaifes
cette ln et qu'il eat ueces.
,ire d'y subvenir par un cre,
t extraordinaire;
Sur le report des Secr6taPi
d'vitst de 'Ilnt rieur et det
ivances et de I'avis duon4 -


Le Secrdtaire d'futl des hi-
nnoant, FSALGADO.

Conseil -
Etal
d'Etat
A sa advance de lundi le Con
seil d'E'tat arequ, avant l'ex6-
cation de son ordre do jour,le
serment de Mr L6once Borno,
uomm6 Conailler d'Etat en
replacement do M. Rous-
seau, appel6 A d'autrEs fonc-
tions. Puis, conlormtment A
son ordre do jour et cn pr6-
sewe dct)cr6taires d'Etat de
iu leriteut etr aes& Foances,'As
aeniblie a vote deux pujlets
d 4",rilts pour Jesquels 1'ur-
htence avail etd 61ite a. la
dermere seance.
lls sont-rglaits, Ie premniet
o un credit de 62.000gourdes
pour acquisition .u'automo-


-I


FMNM' 4&1 ,4mml
iOO~b adPATION
pian:eas
to DELORT. Pharmaciea,
I9 JU* rsuzt-A~nton
C'!T.15 LEME!LLEUP
DESSPUYRO&TIFS


if M.PETHMYf, bri3 Pc sAL3RTUIL I



biles,- carnions -et pikces de
teclhuuge etremplaccment de
.ctrlaimes voiturei de trans-
port de 1aGirde d'Haiti et le
second it P4chdance du Credit
LiC 75.000, aioud au DMparte
ment des Travaux Publics
pour IHuIstallation, etc.


L& Moniteur
Noce avoos reep le num~ro
do lundi 23 d~ceanbre, du ((Mo-
niteur *.
11 comporle ka points sui-
vauts : Secrt-taireile dElmt d~s
Relations &.ztericuresT ba101mo-
diftmnt lea mauncles jf, 141et 48 du
(;Wde Caiail; AjiatOie ommiant I*
citoyen a koua d iouamism,"MWp
Sscrtt~aie d'hi,.t de I Iiimjuiwaa
I'ubhique, dtI lAgricuawre et du
Travauil; Ar *10 -par leqpei le ci-
tuycn Lecdmce liorno ctatoinumw6
(.onaoialer ctfitat, en remplace-
Ow~to 6U Ciloyeaa LtOiaarcl kious-
at au apple ia nenute slaibnc-
t.on; Arit Ot suspendaut Ja pet-
Li ~t pion Ididrutaaldo -atatibtique
bt tisaporlatioa dumnias; Atiaet
.aommmot une commission pour
gertf jusqu'uaux jiobimu~lat~wtv-
,10fi Itb wittetbz "do im i 1
mUnUD Lie Jimnci; rt6aganissw~u
Ue A'MIUitLCALU L61Ciu'Agai uitWWI;
jprocsevtriaLux Uetie wOtktiea
Alt IMMAJU s01rdti dob ki
, w otkOLefs dea J3. N. R. H.; b57.-
Ytt o'uanv etxo; Acluintwaraijo
(4aafrii dcu Loatrtbatil4s et
Wautres, avisdivers. ,jgi


Toutes les Polices


ELA


o "

comprennent la Protectio conltre, ia

Foudre sans auomontation de taux



Euq.Le s se


Agents Generaux
lana3IFS jO


i. '- <


ES enfants ne deimandeut pas d'nurlis .v )
LA ceux de

,H. Balloni fils
car;ils sont les plus beaux el se vcndc:,t n, i
que tous.autres.


. I ) quc


1111 iCIIC


I -*~g


-"- -" 1 -'
IAu RatdiAo
sean exut6 to seir, i la StaWli
II K.
8.00 p. m. Orihestre du 2* r6
giment U. S. Marine Corps ( 1st
Sgt. Frank Walcult, Directeur).
I. Painting the cloud with sun-
shine.
2. If I had a talking Picture of
Yon.
3, Singin' in the Rain.
4. Blondy.
5. Orange Blossom Time.
6. Georgia Pines.
7. yIve got the World in the
palm ot my hand.
8 0 p.m. Lecture par la Di-
recidon Gv n6ale des Travaux
Publics.
A8.40 p. m. Recital de piano
par Max Sam et Eric T:mmer.
1. La Norma, de Bellini.
2. Une 6tincelle, Morceau de
concert d'Ascher.
8.50 p. m. Monologue creole
par ((Papa Youte .
V Toute Moune Bonne anne s.
8.55 p. m. Sdlections de vio-
lon par Antoine et Arthur Du-
roseau. Accompagnement de
piano par Fabre Duroseau.
1* Serenade de la Reine.
|2. Triste de joie, Valse.
S& Son nomeat grav6 dans mon
coeur, M6ringue
Avis matritial
Je, soussignd, declare au pu-
blic et au commerce en general
Sue je ne suis plus responsible
es actes et actions de mon Opou-
se Alme Georges Guignard,nie
Leonie Riviere pour scandal pu
blic et injures graves etc ; en
attendant qu'une action en di-
vorce lui soil intentie.
Pt an Pce, le 26 Ddcembre 1929
Georges A CtIlCNARD.



hwr les homoesos ussi


CO 11Vj aI cre
Dl)s qu'il vous

faiudlr chaniaer

de PNiEU


I De plus en pls les hom- -,c)
mes compr nnent q,,e leur --
personnalite depend Ie lear
attrait personnel-etquecette F ran
attraction personnelle est ba-
see on contrar6ie par la che- ,
veluie. Us trouvent dans
L'Exelento PLACo
Quinine Pommade --
L(a comblnatson ideale Four
1'attrait et I san1e de la che- tGraln(
velure. .
Une chevelore qui u'est pas
en aDnt ne peut tire attra.
yante I La Pommade de Qui Al
wio Exelento est une pi pa- A 1 occas
lion ti"eals.to IIembella 1 1 & 9 a *
Icevelore et la tend couple et d n n a
soyeuse, dc telle sorte qu'elle le.*
uourril aussi n chevelureet A
ld done la beault et la sat6. Accourez
B Verte chtz tous les dro-
Ipbk3es Pour- 0.30 centimes j nr l,,
emulement, il eat expodid die i./ ,Icil /
reception do pri ,
EXELENTO, MEDCINL el proovlS
COMPANY .
IArLANTA. GEORGIA U.S.A. A neild
Agents .emandet poor tons
aIy .pour remseigremrtspartoul C


passz


chez:


)islribuleur
FRARD. Phone:


d B






Iotis


vos

ons


leur


NCEi (HAII .) .,^

aisse( dc Prix .
)1S lX jfl

des fetes define '


ien 'ou!' our it'

bonbons,vinsi

a bon rmarcie '

marche que;,


ijileuis.


Insertion demandale
Un Candidate
Notbs avons appris avec plai-
sir que notre inthgve ami Lo
vvmsky Chapoilea, jeune p6re
de famille li compose i'liteo
Grand. GoAvienne, a'est port
canddat A Ia Magistrature Corw
nmnale de cette ville. Si la fail
est r6ee il y a de quoel A en dire
nn mol;
drl ax dni sa a eondaite,
protbo dams ms devoirs ot d6-
vout dans le bien, Chapotean,
actuellement President d'aoe
Association de Jeonpue Catho i
liqu-e qlu1w-remine a pris I'ini.
tiative de fonder dans ctto I
ville, se devoue aetierement i
la jetuesse et avec une ardeur
qui cara:ctrise la noblesse de
son cour. 11 aime beaucoup sa
commone et desire quand m6me
la voir Evoluer.
Nous reccnmmandous chaude
meat & tous sa candidature'et
lui souhaitons bone chance.


-4


'4 ,
*1


-- 4


ALIL CORI)S

(aranti pour la vieK

SPour voLus en


t* ii


ck J.MAIIlIN


A | RapIiem ntdo t iACIE
""< .e Y\.Frictionm V | C
Sa iti et CANONNE
Sques bremeAt. 'W RAuJM P '
U I Sa PARIS
V V tAPO Ui Clvend
mr ut ReM imman LU ILLMMA I Om
-mtoulW des, chmI4XLurs azhqu2.
alt tudo n3 n'ae lremi re-fm1. a?" m
T tUNN: LI.E QUALITh :
J i6 LA MEILLEURE*
S*I RAYO (i4o I CIAL
C POUR LES COLONIES
fW DROGUEniRE, HURRBORISTHR1h
SPaCAUTrAs
Avis Judiclaire Erancalses st ttrang4dr
Par ordounaace de re rt SELS DE QUININE r RS
on date du viogt sixdcenouspdts en flaons,
bra mui neut ceut viotgi neu m ospritn s i enflaceLons.
execui6 sur minute. le tous, ampltles, cmprimde, cachets.
sigue, etion ..urtilie. Iuy SOLUTIONS UYPODERilQU.4
a ete nomum s6qutstre |udi BANDAGES, CEINTURES,
claire des bienIs at immeu BAS A VAIICBn
bles dependent de la succes- A VARICB
bion de la teue dame Veuv, APPARILS HYGItNIQUIS
Erpest Dalencourt, ee Eeni pe1r tons usaies
lie Gaejens, deced6e !e ving APPAREILS ORTHOP9DIQUES
sept juin mit neut cent wing Seringuces podermique
neU. En cous6queuce, tou, PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAE
ceux qui detiennent A I 1, PHRMAueInil I
litre quelcuonque des eff r PHMAUIU
mobities dependent de i pour Usines, Communes, eo.
dite suL cession south invites
Its remnettre sans d61ai Projet de Faciures
soushigae. De mmie les o c( t tous renseignements
cataires des inutiW ubes comn Sur denande adresAe 4
posant la dite succession. d
vront verser au soussigje. t PHARMACIE PRINCIPALE
non A aueune autre pei 49, RUE RtAUM1R
sonne, leurs redevanices uie -90, BOULEVARD StBASTSPO1L
suelles 1chues ou a choir eti PARIS
prseuittances MAISON UN QUE |
q a s AUCUN_ SUCCUR3ALE
Port-au 'ri ice, Ie 26 D. ni en Fraiice i at LtAranger.
cembre 1929.
NPibti COUiT[LIEN ROY
-.- - --- --.- ..- ---


- ;- -^*.


----


-


f


No *nlt


(






PAGE--4
Vendredi

27 D6ccmbre 1929


LeI aiMti
W pAGEIS


23kme'ANNt -8r8i0


- -- - 4


Vient. do paraltro
Si v')1z, voutiez apprecier
comment .*cst (ICvCIo plee la
pens~e Ii::tienne de rotis-
saint- Lcovcv'ttire a Louis
Borno, list: le r4~cn1t ouvi agpe

L'ne Rlap, Ie
En veiste Ai la li1)rairie de
wLi Pi Aux Armes de
P~iris, ii In' Phat macie (Mi
6 tOIe D r ()iccOU). 1u prix (IV
1 ttollar h' xempn Iire.

0ON TROVVERA
Alorole ct histruchon 6%ique
A IL'osage :vcS ac%)Cs primaires
par IFiK MAGi4IPIRE,
6i la pchlto Maismoi, rile (111
Contic el clc I'e arneur 11in lie
St Cyr.


Le sh.amer (XiiAuabe )) parlti
de Bor~va 'x le 13 comuani
est attern(Iu1 le 31.
11 partika le mni~le jour pt~oir
Sanlingo (le Clii)! et les Ports
du Std(.
1,1 Slitl,' (le IPitin~raire socra
fixu~c, I'm i ivee thi paqueoho.
I et :m Ier' ((Antilles) atteti
flui a .L u1. cl e 21 c -0. pa-tila
Ic un~w. !minr potir Ia Gtiadle-
loupe hiI Malrtiniquet.
11 umltia (III h (.1 (4 Ics
p)assag(i pour Le I v re en
Iransij( nivnif~l a lo, I tIe-
Franc.

E. bl(I: E*LIN Co. AMknts




CI Iassiq Lis~
I 2nuc 'i Phi lo:soph ic inc tii
M011(, SO, V, SticciS c iu

et jell f~ .


.,' ill
Slng'a
graphic
pouW cli
EUs ig
S de I',.A
1 Espa|)I
*; 1, .
Li i <'


AAmburq Amerika Linie i
Le h.iteau (a Amnssia, vcn:'iit d E.-ope, seia ici vers le 30
courant, en route pour.Kingston, S:o DI)mingo, Santiago le -
Cuba etc., pr'enant tret et passages.
Le uavire ( Georgia ), venant du Sud, est attend vers le
I janvier, partant pour I'Europ;' '\ia le Nor,, pregnant du
Irit.
HEINBOLI) & Cie, Agents.



ALUMINUM LINE
Prochain Dci art pour Holli,
Un steamer laisscva New Or'6ans le 4 Janvier 19.0 pour
Jer6mie.
Ce 2(; Decmbre 19A).
A. de MATTEIS & Co, Agents g6abraux.




The Royal Mail Steam

Packet Company
Lxe vapeur Sca. G.il.OY venant de Kingston el des porls du
Sud, est attendiu i i Clapita'e vers le 8 Janvier 19R0, pregnant
fruit poir I Europe via les ports dti Nord.
Poi tI Iu iP'inc-, le 23 I)&embre 1929
I. J. BIJIO
(Ieneral Agent
--- ----- s-.-' - S ..- --



DISTILI.ERIE de>PRINCE
Nous avous I'avantage dc porter ia connaissancc de
nos clients de P'ort-au-Pitince ci des autres villes de la R6-
publique qu ai partir du 15 Di)cembre courant nous serons
en measure d'ex6cutcr toutes les co:nmandesde CLAIRIN
VIEIRGE (qu'ils voudront hien nous confier.
11 est superllu de rappeler ai notre ainable clientele que
le Ciairin liergfe (if lPrhi,,e qui a et~mis Hors I.oncours A
1-Expositioni Nationale n'a p's de riv.il
Port-an Prince, le ler Dbcembre 1929.


cluurs
F ,(II. I Ut' iii l
I : A (' d v


li(j. ( s ; t S 1, ( 11 1uL




Ettidiau et ;\tid ies.
S'adi-m I We La m i rre, I'537.
9u1&1 l '! anez :aIINo 2891
pour p n, aniples renseigtic-
mrilus.


,lJoe Woolley, repr6sentant
ln venic chez Bollth, Simon Vieux. Dereix, B. & N. Sada
et dans les autres cpice ies de la place.


, -


Pana ma Railroad Steamship Lin
service ,, ,eIt et d pRsanzgers entire
Ni,'W-YORK CI I' Y u RISTOBAL, tANAL ZONE el ies PORTS de.la, COTE
OUEST de I'AMRIQUE du SUD.
,p'is rapi le etl.' phl,,li c t service dIc t as tol p.tssiagers el du trL centre Haiti
iI' prts Eur ,'enis vi.i New-Yor Voici la li '.! le 'n:) i t.nts po. ir lus prin-'ipl ixu )O ksi ,le I'Europe :
Angle terre Eco.e France
Mrs, G. W. SHELD)JM & Co 17 James Street, LIVERPOOL, I NGLAND


EN IRANCE

('I -L-ATLE.Y LANMEY & Co
"I 1 e de I i t1pu bliqate
Mar1seille
I L;IRNU PERON & Cie Lt
~ji3 Qtini Georges V
linv re
I 1,.0I~~IN & (;ie. Ltd
Po- d Vt:dii\.ini N :-. :pettr
% blludogus/Imeti
1 ,11NU Pi I 1AON CiC. Ltd
15i Rue do Marsis;
Pa ris
HEIANU I'FRON & C1P. Ltd
Rtuc de la TranquiIlht6
Dunkerq ue
Hpji3 I'PERON A Cie Ltd.
Rue Boy
Bordeaux


I
Of


COPENHAGUE
D)anemark!
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhugue
GENES
Italie
tMrs HENRI COE b& CLEns'
Piazza S. Matteo, No. Is
(env:i. Italic
OSLO, Nonway
International
Sditionsselsk ad
IH&M14OURG, GERMANY
Mr,ll. Vogemann
Hambourg,Germany
GOTTOUi'. t. S'" t* -BDBN
Nordisk Express
(ottemburge, Sweeden
ROTTRDnAM, HOLLANDIN
Mr. H. Vogemann
Rotte dam, Hollande


-i


Plus de


i .


Pannes..
LeoDouble Eagles **t
Ie pnou des privil6.

11 cotte sensiblement plus cher
que tout autre, inais it prseante,
par centre, un kilometrage et
une garantie de s6curite plus
6leves que ceux jug6s necesai-
res par la majorite des automo-
bilistes.
Le DOUBLE EAGLE est un
pneu sans aucun equivalent, le
super-pneu dans toute la lorce
du terne. 11 est destiny a ceux
qum veuient ignorer tout ennui de
pneumatiques et qui pensent que
le prix d'un pneu s'ebtimine par le
cout linal un kilometre.
iien ne penut se comparer au
nouveau Pl i E U (iUOYEAi
DOU'BLE LAGLE. L'est quelque
chose oe special, ae buperneur a
tout ce qu'on pouvait pr6voir
cotnnue bol pneu.
'ItL WLSbT INDIES
'IUADING COMPANY
Distrtbuteurs pour
la ktepubhque u-tialti.


Iqseg~~aI


I


. . *' 9. -... -u .. -..s l~ l


*r~ ;~~Ti'l3~~ji~ :~l`


Care Icon1.Pl, d3 d:3

PAORO SP OiAL PV!:R I.E3 -I3-rA.A'rTX
'frains dr *.M OAMfl~( r@ i ': A*~I
~p vnsuans lea kiF s eiq.1.* %tI ''' .



RHUM HENRI Garde're


En peu de temps


ce


pro-


duit remarquable a conquis

de hauie lutte une renom-

mee des plus enviables.

Demandez toujours le

Rhum HENRI Gardere.


L. Th. LAFONTQ4NT
cpear pour W .w
GasolUne,. 1ile6,ccessoires et Pi6te deo ha ne poor
Automobiles.
i.s meill.4rs pneus et Chambres a air ppir toute auto
.u camioes.
Halle Gardiner
No 1588, G(and'Rue. Port-au-Prince, (Haiti)

Hbel International

Transtireb Port-u-Prince, an Champ do Mare,
Propritt6 Emile Blanchard.
Veuve i. FEFRRANDINI, Piopri6tsire.
Chambrv trees. Cuisine francaise, Penrqnso prix mod6rt
Installation 'modernetr6s contor e.,
On parle anglais, trangais, Iit6)ieng.


DFRYFL 6
PAAIIS
6UNIE PS GJEdeU oikibntU.
Mn, Fit'r". e47. cMAUt1VL i44V
MV i ARI OULf~t&&As=


(V ASTHMA

0.peon, ,eraeee.
.iuAlsvlon. o~ptoltzopar ~
ciSb-ARETTES JC~ah


55, 3t 1. S

Grandrabtl

sure Vi

A partir d'mujourdli
maiso n Lope Rivera
grand rabais stir les Ai
Pooir, factlitleteir I
moatIs I edfa.t110"
"me dei&Of otar. C04
we 6trennes qat o [Ap


Lo
ks Guiuadi doiitood
V6 Ine qaaflitsre -

An- Don Marcbi C
Bordeaux, C:vves dlisa
'Donyon, Conflueris do,'
Maison .Schomberg. t
Prix; 3o ceatini I tr0
t- A.


t C t -


''i


- -, r -


---- I II


-llllP14~ ---- -. _1 I- I ~YIILIIIIIIWI :~ I


f-- -.-. .- M2-TMmm~r


-----------~


-----~1


U




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs