Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04351
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12/19/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04351

Full Text






Cl6ment Magloire
DIRECTEUR


358, RUE AMERICAINE 1368


TELEPHONE N'2242


- -- --~- V


sera, ii ne petil pai Mule '.
quiel ode -,e'el I't it uI ,it 1 1 1 I
perp~ael lt ivu -,':o '


23mme ANNEE N* 6876


fto!
:Pre S'nt!


Un abolnd d'ordinoire tr6s
tmble,- nous pouvous ra.
lat(er ce petit trait, mainto-
Hpt que les mauvais jours soot
m,- nous renvoya no-
Snumkro Ie 5 ddctmbre,
nous faisant dire qu'il disap.
ait Ie MATIN de paraltre
lieu de suspendre sa publi-
n en mani6re do solidaritE
i lea confr6res.
INos confreres, dana leur der-
idilion do 4, avaient eux-
s, en exposant les raisons .
-prudence qui avait dicta
abstention, faitssvoirqu'ils
ont quatre A avoir pris sette
rmination, les autres con-
se riservantde le faire s'il
vail lieu.
ons nous en sommes dailleurs
iqluos,le lendemain de Ia r0u-
des journalists, et avons
*ilignd n'avoir, dans ces con-
tos, manqu6A a ucune soli-
it6. La lecon de notre abon-
a donc t616 purement gr&-
its.
Nos confreres abstentionrnis-
I, ot craint de dipasser, dans
circonstances recentes, ls Ii-
ite de leur droit d'kerire, mi-
ilnt ltnnchement et ouvertc.
at dans l'opposition. Ctlait
*comprihensible et ainsi, dans
In sertaine measure, leur at ii.
tode Mtait une consequence de
blar opinion et de leurs senti.
,awts polhtiques.
Cette opinion et ces senti-
mIits n'otant pas lea n6tres,
aMOs nD pouvions avoir la m-.
Me crainte, ni observer la meme
attitude. oaest logique et nous
ravmos le droit de nous etonner
p Ions me l'aient pas ainsi
-IoMpris. Cost tant pis.
SMaintenant, durant ces quel.
Zwjours anormaux, attitude
SMATIN a dt touted d apaise-
Ouet et de calme. Nous nous
mes faith auprds deo autori
Wiale porte-paroles de I'opinion
r6clamer la prompted ces-
on d'un tat de chose pro-
re, et pr6s de opinion Ie
je-paroles de la Sugesse el
Ja moderation.
Nonu avona mis l'autorit6 en
rds contra curtains exces do
rit[; nous avons -exprim6
re regret sincere de F'absen-
de nos confrere et lea avons
ihAs A reprendre leur place
c6t6s.
Lapaisement est vite venu; la
ulation publique eat r6tablie;
re contrAre le eTempsa a
isle nez a Ia fenetre depuis
edi; le aNouvelliste et la
5sse0 ont carrement ouvert
porte, le premier depuis
1, 0t le second deouis hier;
Halitien)) est sans doute inj-
at. Le cercle se reconsti-
;c'est tant mieux; car, cdm-
dit l'autre, plus on est de
plus on rit.


Cest done presque le renou-
tu et nous en faisons homnia-
I note abonnl irascible,
S'espoir que, lui aussi, il
rmera.
Pour comble heareux, le Prr-
t BUcrno vient de prendre
Ire61 d'amnistie en faveur
tIps d.lits de press et lou-
ctions de caract6re po-
t remonlant au ler d6cemn-
1929, apportant ainsi sa
won auxnouvelles con-
-le nolQtre vig)oti ue.
a^enf r,6sun ;, 91ol d6-
gut, a moim une at-
re neave qui Iranspor-
^pferos-h.e, sur un plan
"1 Loea activilds politi-
u i. sorte do tempnra-
I rt4,ir ambiante, per-
Idie re "W mot deo
II4tanQt .e.ax, no scomu-4
S& eusti, dans



vous contre accident
%Ge|neral Accident Fire &
race Corporation Li-


vOULEZ-VOS de jolis SO ITLIERS?

OULEZ-VOUS des lissus de SOlE d


toute beauty et de toute fraicheur?

Voulez-vous porlei les plus teaux CASI-

MIRS de la saison?


Allez vite Chez PAUL E. AUXIIA
I I I I I III I A I IIIII ."--


Adherons au Parti Natio-


nal Progressiste

SUITE ET FIN. (lVoir le numnro d'hier).


11 imporle que I'uniformit6
suit a la b tse de notre Eosei-
gnement primaire et que tout
y soit conforme A la nouvelle
phase do notre existence na
tionale. Les pietres risultats
que ncus avons obtenus jus-
qu'ici condamnent la m6tho
e que nous avons employee|
Nous ne pouvons dtre telle-
ment vains que nous pena: ions
en inventer une pour nos be-
soins que d'ailleurs nous n'a-
vons pas encore bien d6ter-
mines. II est plus simple d'a
dopter pour In culture de
notre masse d'illettrds la pra-
tique amnricaine qui a si bien
civilist nos congen6res a m6-
ricaids. Pour la garaintieie' la
sinctriAt de nos rapports avec
lesEtats-Unis, les instituteurs
haltiens doivent dtre les meil-
leurs disciples des instituteurs
de la R6publique etoil6e.
Pourtant rien n'a 616 repro-
ch6 plus ambrement au P. N.
P. que la creation du Service
Technique, appel6 A cr6er
au milieu de la Nation une
classes de cultivateurs et d'ou-
vriers d'6lite. Le prdtexte g6-
ndralemeat adopt est le coit


tr s Olev6 de cel organisme de
Ptogr6s mais au f3nd I'Mlite
jalouse et 6gotstU redoute ie
contact de la civilisation ame-
ricaine avec la masse paysan-
ne surtout. Le Diclateur hal-
lien veille heureesement: D6-
mocrate jusque dans la moel-
le, II prepare le Peuple A l'u.
sage conscient du suffrage
universal en lui faisant ap.
prendre A lire, a ecrire et a
gaguer honorablement de quoi
pourvoir A sa subsistence.
Nous avous d6jA apprci6
les beaux r6sultats obtenus
par le Service Notional d'Ijy-
gi6re, surtout depuis q ue
I'Ecole de Medecine lui a k6
remise. Nut aujoura*hui ne
pense A se plaiudre des avan-
tages ofterts par des tonda-
tioas amnricannes, A nos jeu-
nes mndecii.s,d'a ler s'instrui-
re des dernibres ddcouvertes
m6dicales dans les grades
Universitks d'Lu, ope et d'A-
m6rique.
La garantie morale du Gou-
vernement Americain nous
.ayant ouvert les cofires des
Bauques de I'Union,nous pou-
vons certes,esp6rer avoir bien-


Parisiana

REDONNE
DEMAIN SOIR i 8 heures trEs preciscs, le grand film :

Minuit... Place Piualle
Avec Nicholas Rimsky. Enlrde : 2, 3 et 4 gourdes.
ET ANNOUNCE POUR TRfiS BIENTOT:


Manon Lescaut


La Grande Aventuriere

La fraute de Monique

La Danseuse Orchid6e
Quitor fo Il r6gal deo client* de oo select
) Cin6ma.



LOTERIE
Do PAssoolaUon des' eoubros du Corps
amofegnant et du Coalt6 EaltUon do,
l'Allianoe rangataso.
Le prochain mirage de cetlte loterie est fix6 au, Dimannche
29 fecembrel929,:A 9 heures du matin,au Thtatre Parisinna.
Le ComitA d'acJministration est heureux d'aviser le public
que la nonvelle r6partition comportant un plus grand ; om-
bre de lots oagnante est la suivante:
1 gmo lot our do 2,000 4 lots de 20 .Gourdes 80
1 a 500 76 lotls de 10 760
1 100 2 Ap. duo ler lot 26Gdes 60
2 5 0 Gourdes 1001 22t du2elot 20 40
2 25 c 501 2r du 3e lot 15 a 30
4 Lots se ferminant par les 3 dernierschiffres de
)er log o i 10 40,00
w5 lots se ternnant par les 2 dernier chifires
f3 let lot Gourdes 5,00 G. 225,00


here'
q;1-1 yniopcvi'~ xe


i.- ttllll~e jooi.'i N(llls suggrofls
V'id~ ( c a ire vos achats Lie
(It, notive~au S'vck tque cette
Mjjls iS 1 II viit fle I rtvoir.
LAl PAINiSIIF.\.\
1i11and ine cet NMiracles
Angicle 'liot'.c20MU.
4tanlt notre d(~sinion pIus qiie
sec'tlw re. iPow-'ChrisItlpheCL
tadelle Christop~he, Monunitu ii


161 nos Plaines fertilis&es par elt tle commemorative u n-
un system d'irrigation quc niver aire de la victoire de
l es ing~nieirs amnricains Verlires ne sont pas seulc-
pour la gloire.de Icur Pays itent des choses et des fai!s,
liendront a honneur 'le cons- mais la repair cntation a uue
truire chez nous. idee sublime.
Et dire que cest str le P. N. Ce que Dos amis peuvent
P. senl que le peup!e haitien faire en dix aus, nous pien-
peut computer pour la realisa- 'Iront cin(mtante ans pour y
lion de routes ces brillantes parvenir. Cert8 iles apprtcia-
expectatives. La march du tions de l'ouvre amcricanme
Pays vers le Provs est done sont flond6es quant present,
en raison directed ide l'adhe,- :lins iiustes si lon co s'itfere
sion de tous a la Poli.ique du que nous sommes line pC-
Chef du P. N. P. rio le de transition et que les
Notre politique exl6rieure americains n'ont lait que jelt r
duit 6tre realiste. Haiti vivait les bases de la reconstruct on
isol6e: les circonslances 1 u i l'llaili. 11 nows revient de les
onut don6 un alli. 11 depend encourage et dle les aider
de nous que le plus grani comme C'est notre devoir d'a
bien possible n o u s arrive gir ainsi, dtant iks principaux
comme cousdquence de F'in- int6ress6s plut6t que de pa-
gerence am6ricaine dans nos ralyser leur action l)ienftisan-
aflaires. Mais cela peut-il avoir te et de travailler a nous aliet
lieu dans use atmosphere de ner leur sympathie.
mffiance el d'hostilit6? Nous
sornmes laibles, arri6rds n-us r *
devons profiler du concours Tout ce qui est plus haut
de qui eat plus fort el plus expose resort des tendances
avanc6 que nous. de la polilique de Collabora-
Ceux qui par mauvaise foi tion amcricano-haitienne telicl
veuleut nit r les grands ser- que, dans uune atmosphere de
vices que Son Exc Monsieur cordialit6 et de conflauce r6-
liorno a rendus a Sa Patrie ciproque, l'ont conuue Son
pr6tendent que Sa formuic de Excellence Monsieur Borno et
cooperation franche et loyale le (;6n6ral Russell. Le Presi-
avec l'americain, ne peut qu'd- dent d'Haiti a cr6e le Parti Na-
Ire nuisible et illusoire, 6tant tional Progressiste pour as-
donna le prejug# de race qui seoir la tradition de Son En-
constitue le fond de la menita- seignement Iolitique. 11 as-
lit6 americaine. l'ourtait, ces sure la dur6e i Smn oauvre
mdmes adversaires estiment g6niale. S'il ne devait avoir
que nous devons nous clder que desfonctionnauiis publics
des sympathies 6i l'tranger et dans son indispensable Parti.
ils font la court aux nations cela prouverait tout simple-
am6ricaines de langue esp- nient qu'il ny a en Haiti que
gnole. Pr6tendrait on par ha-Ides politicians butis .6 leurs
sard que le pl6juge centre les int6ic'ts personnel. En effet
n6gres n'exisle pas chez les le P.N.P. n'est pas un circle,
americains-latins ? Quelle est par consequent on peut y
celle des co-mmunaut6s blan- adherer sans aucuue sympa-
ches tie I'Amnerique Latine qui thie pour la personnalit6 de
pent s'enorgueillird'avoirpro. Son Createur. El puis Ies
duit de superbes 6chantillons homes passent, leurs ide, c,
d'humacile tel que ceux plus deinm uient et dominicnt en
haut cites John Brown, Abra- raison de leur elevation cl cde
ham Li coln, Wendell Phi- leur justesse. Aujourd'hui le
lipps el tous ceux qui motinis N. I. est certain de sa per-
illustres mnisuaussi mritants p nation, ai moinsquon it
out %erse leur sang el sactifie flasse cisparattre iesEtats Uik
leurs biens daus Id guerre (Idc d'Anmerique comrume luissuncc.
Secession pour l'dmancipation En resume, nous sonimcs
de nos congunires d'outre- a apples rainL 1 Etat suir dtis
Atlantique? En cela encore foundations nouvelles. Nous
nous avons on guide stir en pouvous lous nous y mnltre
'1Homme providentiel, eune et ne le fuisons pas. Ceux qui
mi de routes ls ides fausses, ont accept. la tAche .sacie
qui dans un geste symbnly- doivent se reconuaitle et s'en
que a uni les cendres de Des tendre: Its constituent le p.
salines et de P6tion. Que ne N. lis sont maintenaut la
mbditons-nous pus un pen peiue, mais I'Histoire cousa-
sur le culte que cet home crera leurs m6rites.Ilsne sont
voue A la m6moire du grand ni plus nin oins intelligent
"6"'atur eb royal conS;u- que lea autres, mais ils con-
teur que tut Chrnstophe? Nous voivent bien quecertains prin-
avons besoin d une itladelle cipes de Gouvernement d6-no r
impond6rable pour I u t t e r cralique ne pouront dtre .p- I
conlre un enueni impoude- pliqu6s danas le Pays que s
rable. L'kducation paltrotique quand I'intervenant a yant s
de la jeutesse enterprise par acheve son oeuvre nus aura
Son Exc. M0onsiec ur Borno, complItement re mis a ges d
sera celttel .iadclle, I'Eonem' tion de nos aftaires n
t1
.. .. '"-- =- ---"-- .... tl -


rANS le SUPerbe et grand asortiment de JOUETS
. que vient de rccevoir la Maison

.-H. Balloni f .s
vous on trouverez les plus beaux et au meilleir iwnrch
| possible.


bi
ot
di
nc
af
ni
F4


JEUDI 19 DECEMBRE 1929


1r


id


It vu (11111 tinl h, UtPlsa
'apdint j)u o()l~it liii u ti~if
qu'il le contduisil I tine N,'aesse
moins folle.
C'est 1.1 troisi6 III Cloisirqu no us
Si glolls ce clataiiLur ind~si-
raI beq iifait s' bon iuarcli de
Ia skcu'it6 de sce Iassagers et
quii all surplus tic rate ,'Lcune
occasion, d'agonir d'insuiles lea
plus ohbst-Lnes, vt,-tix qui i, nis-
quent I ale I, ~l rA lotbie.
Novriw (Eii. vci tail avec .)laisjF
respect ( & g- t'i C ii(1 i-ts r~gle.
iiir'nls sli I (itkl

a ~u~i- U11t2 II:!g.!AIcqui
(I~aiA ii I't to ('c legrands
Jo le 1wIII v\:)1 (IcIlePas Corn-
mIIICt Hi ~~ i. IAI.O'NTANT'
I)~~~tit, bon nC i 103 mrchdi.
cdu, clit uct i' t ico
d.c gi;&~ U' I:IiuSqu'll


... ; t vt, (ts i, :.s-( i, Iw se:-
itt asse, li/;iau :C lai me Allu -
ictt"il'. tip jun atniile brun,
haul, '|in '. :.,-; ,l icid it \, uin
Iroquois i'il 'iil:t p t Ir la lI n-
gue de Sea brook In'istit lIh court
A une petile noive, coulnri cai-
muite, l v'res >ppetiss;inles, et
reins reboindiss:1: ,, (:elia avait
I'air de mar, Ih r. 11 lui disail des
Ilolis (qli l .idaient en douceur
dans ses owHitlles, tl elle en riait
tie loult'es St's I v .s, de toule son
ime. II crul qul' cclth joimc tait
svmnonyiine d coiiseiilemeni. II
vIt le conlrai-re hti la.s ]'-n ellel,
au imomnent o il i! iIV gcs", qui
sellb)Iait se c(oI iul..d(:1(r ;alorside
se saisir d'elle<, i. (I (. chercher ses
I6vres, elle s'ecar, ,esaist d'un
lorFl'C u (l de )iis (Itti'vlle avait
trouv';i porie (de a i i.aItin,elt se
iliil eln deltlcuii eii l diinistrer
uLie ross(,e 'C a I tu l; ici(ux. Celui-
ci s'ellip d'lin claise et se
mit a ('Xt, uiter 11 n .it sava'it de
parle'.l', si hIn a e Itous les
coups q(in lui (lAiintl destinAs
Alaient recus p);r l chlaise. C'est
aloris que pluI;u lIt patron du
jenne hoiinue. P'lhilosoph.ique,
i1 murmura :
Ce n'est pas de l'amour
benec, c'est init. \ cl il a,oiulas
SOn souritre aIloi'.: --
..... ou p)ie...
*
... vui une cope enormie et
rich. C'esi c tilt u, i st'r offerle
A l'equi e qui sn1 i a i \ilorieuse
ditis le inalch de criquet qui
va a\oir It l Ilincitl. Avant-
lhier, Ai Hoyal Cabaret, cette
coupe lait I ( iplie de ham-
pagne,- il avait fall quatre
giandes boulillis de (champa-
gne plour la t iiJii-, -- et on so
Il passait de I(\ris en Ivres.
L't-sl une coupe tlpkitdide. No-
TniBi(EIL en a, ;< iwit' les con-
louris ct atussi 'i ;g,'t'rosilte de
ccuix qui la Ii-t'eitaient. Car
elle fut remplit de clianmpagne
A diverses repris s,, el les clients
iui so trouvaimt ce jour-IA A
Ioval Cal)aire puveni se van-
ler d'avoir vu pagne A lots.
*
... a vu un man\vais tnr-i tres
emb1t, de ce que la circula-
lion soit devenlre libre. Tout
e monride en est ceplpendant tres
houreux. Lui, it a Fait une mine
renfrognie des que la nouvelle
iui tut apprise Et come on
'en 61onnait, it s'expliqua ain-
i:
- Eli bien I cola me permettait
It ik laps en It: nps ,le passer une
uit dehors. Le t1,lemain ma-
n, lorsque c ntra-is A I'auba
expliquais A ma minm qui est
'S naTve que j'avais iou6 an
ridge ir6s tard avec des ainie
t qu 'u inomec:t (i partir, la-
inme X rhtcr qu nons liona
ous avail dei 'n :6 de ne pea
ftronter a1 ruo, c r dans deux
minutes ;' naliit tre neuf beu-
ts. Et v ,il Ceia va m'6tre im*
possiblee mnrinteniant de ne pas
reutrer chez noi.


PORT.AU4PIINCK (BAIT)


cn niere.


- --- _i --- __,___


s_ , I I IC I Ir II ~b~ a~ ----I I I I I i n


I



I


.1



I

1
-I


*1

.4
Ii




fri



41
"F
3'
.4
C'

44
4 4.-




I

I
~ I.4.



-4
'is


A




LI




.4,


---I1)~~C~r-


41 ...









IA MA-2 J t MA. t-. 19 Dicembre II'M'1


I -P+- _(II*&IIYIT IJ


Lire en 4eme Nouvelle1


1. Pul)
diplom'"
A4 Au '
3. Ln


Page:
".I ei esdoct~ mucuits
,I esai.


rues dc l: ,me.
e1 L.eI' p" "' "! 'ls cprbclila nits
des M is: ,;l.,


[In nouveau

qua tier'

Au pied du inorne de l'1l6pi-
tal, de FI'u e cM6t delaIa ue Pau-
line Boiiap~irte, par'#ie itord, un
nouveau quartier preiid tias
asnc e.
Comn e pat' enchanlemeni, de
coquette' i mak~ons comiiieiceiid
II so lali .-'oir dials title zone,
hier si ail) uudonimue, si tit~sric.
C'est in micn ttant LIIIpendant
de Psu-(i'-Choses, aussi, l'ap-
p0lledt-U :`1: ILI% L'eu-de-Choses)).
Lb, It ciiiuawlest agr~abie, l'aui-
salubre; oni se sent, tuut iv16-1
S~re diltcrecre de tt'.nAp~lat1UrC,
.0ous 1Is(i0O ici de PI'.toi~ivill..
lXi', kin vase mouPsih! i e (its
PkbreS" L- .IQIpIjOrlSkiS SPI
magnili ptc, sur une (1'c' etuiesl
dui c66 t~ id~, duIii mcrl.
Puis, Cc t5ala'1ihi hipelle (IUo
lea bons [iw:ii'on!Thiirch co~Lop1Ceu
plaCCI sNOuIS le patt1OlIagC dii U 1-
I1' ( Melltuic iu CIuiui (Ip t l a VilkL
SOCCII pe (ILI 'kitt1' tCS 1'LIL'S ILA(IC
I'aiign m ilk("IdVS I.1hllasN.
1e~jttlhq1t'y ..ul dep I 1cms
a boun1(5 celivanat l ongtcoiips, oil
f 1.eiusle Jle Icsy m paiilquo Mi.
bUer i litCIbCI41CH CII sce
quati tic iieiif4111 proutict hca~ -
coup vii etablssant le 'courant
tlect ~iqla' da nm es 1tuot1iuhcuses
111!IaSOn..(IL1 11'1 itt1(CICIlt (jUC le
A quckpiqcitrois cents mel ItS
ete ic de 11C I la ch~pla e (I( tSa int-
Alexuttuir-, ))se ttflendra le -ular-
VIII oUi liual~itabiuts dIV hen';-
kofl, duI inorne de I'H-6pital et
de L~ogAtw viendroni, kouler
leur's pi odu its.
Uuue place publiqu', (don de
Mr .kC'nue tretellite par le
Service de li Voirie, scra pour
I*& lamidles uniilieu de divertis-
sement jpar'leas ours clair de
lun.
'T~uIs bientol viendra ia mail.
son d' oe ci tout sei~i piriah._
Qui l'.uut (lit, 11 y Uude cela dix
a ils.
1, A P IIE.


l~eraie ccl6siast~ique
Lai poclai~ne retraik. ecclt6-
siast a~w souv' El lUIe ti:ardi I I
sui mciii stitvaiii, 'A Ihac ha pelt c
d v I'A ip. : v ocIi' P.1:1 1 .,1 C I

denipitur.
Le sninedli US, datis hla llt-
nke, ItI .\' M111', CO11llIIIC (le cou1-
turnic, tcunion dIII clerg'.,
Le ii iuunu ihe 10, contiorjme-
mnent a ui'ism un usage tris ancicti,
ii 37 flUr:' hi Cath~dr&ie, lesse et
WI\T~l1tS j'0It1iLfcaIreS c, CV~pi'( a
seronit ',alvies di' Ia Cirk~nioww~
trdti'(li itiiellel(IL' Iihaiivr de 1pa ix,
Alin Xzwir cr sur 1L1 reirai-t.'
les h44.-Auictions ~(Ic IDicti, IV1'c
irifliiicli5 12 .1 aii v'I(. tI- thiais Iics
eglisvs ptA ioISSItI'lls C1 (ilt,11uCILiS

di.11 %I. I lt iS I o i -I \'." i fI d 1C .


par T.S.F.


18 D)cembre.
Ratification des dettes
de guerre de la France
ASHINGTON- L, ratliic i-
tion des dettes de guerre de la
France i 616 vol ,e par le Sen't
par un vote de 53 voix contre 21
i'accord Mcllon Berenger a (('
aussi ratiie.D'ap're.s cet accord In
Urance s'engage a payer sa delle
s'elevant a 4 billions 25 millions
de dollars pendant uue pl'riode
de 63 a.as par des amortisse-
ments niensuels a partir du 15
juin 1'23. Ce pacte a tt accep-
16 par la l'ranice Ic 27 jul'et t
appiouve par la Ch,.mbre do,
lepri(,entants le 12 d6cemnbi'.
11 deviendia dilcctil d's que I
'rmsi lent llotverl'aura sign,e
qui sera tait sans dalai.
Un novel
ambassadeur
E'ldg,le nouvel amb:assadeur de
Ls.its-Utnis el Irance, leru '
preintit're vi.ite au Ir slt.
Douimergue meiI.tredt apr',:t mi-
di.
Formidable krach
finance >-
ONDR)IES -- Is tl.,qlt d,,s
comipagiile. ceniraiiiCes dlans hti
tLillne (u I'Ina: cierI uriglis Cla-
retice lla;ty s'elvieilt a 20 miln
iions dt lihvies ti:'-iitng ou 100t
mi liols (l,' oillars I. court e. -
tliilni ('ej)pI iialtnlit q(li'tii ct e tra (e
de fIrau.ie In 1" t1 it clevce contI e
cc linaut ler.
I li aMileh' de b;mquiers a moriraiiis
refiu-MT6
IbIKLIN-- Le consci FCdic .,I
(Ids uiiiilutiis tlraniges domt e
Docteur llialmar Schaclit, .iit -
sident du liti chstad est membte
a dfcid6 par son vote qu'il nrelu-
se fidee de la municiiphtlt de
Bci lun de couviIi till imp'tiil
de u 15 in lliltns Lit d llur :, :,i
faide dtie buaquiers Ntw yio-
kais.
Nouvelles Diverses
MWVASIHINGTb'ON--Le. deIle4,,t s
Japonais A laconteiience de Lw)-
dres ont t iqus par le Pr sil-
dent Hoover.
ASHINGTON- La r6 lu<,-
lion de 160 millions sur le, tio-
xes a etl siginte Ipur le pl si iuntl
Hoover.
BALTIMOtRE- Quatrejea.,ts
lemines out perdu leur vi-- et
plus de 12 out ,c! s& eusement
lessees dans litttiuntie qu, a
deituit 4 buildings servant ue
dep6t de paper.
BALTIMORE- Pascual O. iz
le president elu du Mexique it
sa fcuume sont devenus les p.'
tents de I'liopital John tlo,,.-
ki,,s. ()On ;inl)ice qu ils n'y suit
sinllplieillntii que pour des e:. -
itlenIs iit'dtti tix.
Nouveaux Cardinaux
VA 'l..AN -- L,' iPop)e all cu,
sit.oli'e secret O.t ete nolimm
Ca'di.a..ux : I'A ichev6qie Ca
jt.la de Li.,sbuiie, I'Archeveq e
Lavialra io doe I'alermo (Sici e),
I Archevcquc Minoretti de G
ncve, l'Archeveque Mac Gro y
,Ie lirlande, Vld.wr de I aris Is
igr Elugcilo I'arc i, l nouce du
ap' i' Beil 1. es i.oiininatio s
portent les cat tIiiiuiax t',ang s
en mnaioritb au '.c c Collg .
Une enqu6te des
gran des puissances
T0)K 1 0 L( s i [in .*<.'tituis
(conisulbitc's d .' E !:t'a, UInis,, dr'
I.\tlcut.uig ',, l,' I \na !lterre, de
I., [la uruce th iu .Ji poui soutlt n
route pot tIc It out ouest de laI
lMandchoae ic pour 'itvestiguer
sur It.s t(:;dil!()i,' C., chi'niit)i.s' b';ai si c i'nt A Muen-
luhc. Les diple, minutes ol vigou-
it'ulSt'lmnitl pioi) t''et' coun tre tin
til lu" aie ',niltis It s Liililmt'tS ne
| crl' ;lit : 1 l ;ii '- ,11 !ti;in d'avan
,'er. i.c.', uI, '.' hI '. dist ii ,l C Ie
l it~lHl. .,i ( h ?. I s',' t *,n:ci-


11 (,'lt. i. C J t'I M S t'Itt ut (15 -




Parigiana


U


?It ,t i \ CICl)pth
k iatiCo lN, ~IJ9, Nit),
ilw~iec ei Nicolas,


toosw om m


La Gillette raise facile-
met-t n'importe quell.
barbe.
Voiih In raison de lepouvantabie
eroissanve 'de la popularity du rnmoir
do surct G(illette.
N'amporte cjuellc pWatttendre ou
dure. n'importe queu~e harbe soupie
Aux T.Nl)EVlBS iou urt, soiit les jniCuu.es devout la
Luivovelz vote Gillette. IIt West pas nk-essaire d'es-
"O01l, et I11esse sayer pi usicuirs (jual itc-s(IL. rasoir Pont-
pout 'r M' )ubli~s fIker iotre choir\ stir la imrque qui
g~ratis. convicut I i votre peati ou m' votre barbs.
GILLETTE --- Achelez tine Gjillette.
SAVTY RAZO11i:O Vousserei oiii6 du service parfait
fit 11oMa ji vons assurcra et potir le p us has
IprK corin (ti ans I'hiistoirp.
~. D.Pour la ineilleure barb. connue set-
D.MAXWEILL & CO.
,*It aIW9 XaWUgAaf 'il vois (de rasoir ii~lltte av'ec les
UowSAU.PUNCSlame s ,illette.
GANU Ml E n vente partout.


C~i ttehRAZOR


S /' 1 i Al hiron ali Parli
Le ialveston :"a\in...i Pr.gressile
Dans la rade de Porrt-au-Prince Tel est le titre d'un petit on-
Dimanche matin,vers les huit Mrage que nous avir d ons reu dons
heures le Galveston, navi0e de ublI ic-m~me ia consultation
guerre battant pavilion ambri-
c propose de l'arl. 72 de notre
cain, est entre dans la rade de Constitution. L'oavrage east petit
|'ort-au-Princc. Les saints d'u- a p .... o hq.
sage lure nt changes imm6dia n lau point de vue typographique
cement entie le bateau et le Fort inalsorltesuae desntdevatin
National mportantes s point d, ve
Na tonal.- :,.. io e et don't ed6pen 1ave-
Le l Mndi, i A10 heures 15, rle mpo lritqe don Parei Nati nl
,au,, u tvis ne au Serestare atioa mme du Parti National
capitaine de vaisseau comman- P rogressiste. Nous luieonsacre-
dant le nlavie, accomrpagn de rons bient6t une ude. Disons
M. Heath, ChargA d Affaires d'ores et den que c'est une c. -
amorican a. i. reladait vsise A vre eourge us e de o haute ea-
M. A. C. Sansaricq, Ministre des lecur qu lait honneur taut
Relations Extbrieures, en son pese qu'i la conscience do
Ministere. Les honneurs lureut Me Emile Saint-Clair.
rendus au Commandant par un Nous l'en ficitons bien sin-
bataillon de la Garde d'Hati, A cre ent et le remercions d
son arrivee eLt son depart. sn tres graci eu envoti de
AprAs une conversation trs son graceux envo.
cordiale entire le Ministre et le
commandant, celui-ci prit con-
gO et regagna le board oif une Aa le FrangaluI
demi-heure apres, le Chel du Dimanche 29 duceembre:Mati-j
'rotocole M. LCon Laleau, ren- ne e thbMrale organis6e par unI
dait au Commandant, sur son group de jeunes files sous le
bateau, sa visit au Secretaire patronage de Melle Carida Jn-
d Etat. Bon. Kermesse, tombola, at.
M. Lon Laleau ntait accom- traction diverse.
pagn6 du Lieutenant Molse, Entr6e gnndrale 1 gourde.
Sous-Chef de la Maison mihtaire Lever du rideau A 4 heures prA-
de S. E. M. le Prsident de la cises de l'apr6s.midi.
Rkpubhlique.
Suivant le protocol 6tabli en E
la matitre, au moment oti le (RANDE Exposition do
Chlef du liotocole qui rcpr6sen- G Meubles et Articles d'a
auit le Minisre, entra dan la nmeublement, au D6p6t de la
chlaloupe du Commandant pour Maison PAUITL 1. AUXILA,
regagner le quai, ii lut salu6 de
19 coups de canons. Quelques ( ancienue lialle Chapoteau
minutes apres sept coups de pendant toutecette quinzaine,
canions announaietint le dWpart veuez admirer la beauty des
de M. Heath, Charge d'All ies meubles, l'originalitd des Ta-
p. i. des Etats-U'mns d'A:Maiique pis, Miroirs, Tableaux, etc.
qui avaitl rendu visit au Com.
uiandant en mitme temps q ue le .
Chet du i)rotocole.

Conseil d'tltat
A la skiance d'hicr, le Consed l
d'Etat a \'ot un[e loi muodifian
celie du 20 .ililet 1929 sui h CESOIR
inariage.-- ies divers article. Soirke de Jazz.Philips dans
de cetae Loi out W l'objet d, hes danses el chansons.
tlis belles discussions entire ItET
"crttaire d'Etat de L Justice 0 Dichi'ae.
ks Conteillers d'Eat nEmmanuet! Entre: I gourde.
Cauvin el Tlimothle 'are', ra I)EMAIN SOIRl
)orteur I t 1) pi sidc, t de ie S'C011 i.e Grand Steret.
tie Ia .I', ic .0".




LES MEILLEURES

LIQUEURS D'HAlTI
sont cells de la Distillerie de 1'AIGLE
i. FONTAINE, Propri6tairo
Anis ite (Ch e iv 1 rud, Beach .1 n n, dy
'.' ,e e e (' ao A ll' !Mar- -1, 11


r"


L~ic~k c~farine oi'mentalr*
LA *.

P~o-*uikTlNE IPAUIq
quin *,:! &six f tnts dks se Ae d7 -&M46 I
force -ciIla .4t, est r.ussi raliiniit parfajt j
An~m. -i, !' As, cc. tvlescent-, on raimon as b
facili~t- ije *a digestion et do eamvertwus frIa
Exzi.'r Ia granic r'arqtie dipas6.
P: iJ.P-IHATINE VALIP6RFs
~>r~e;putal~)a%;'n .ven~eh~e -.-t serichedes imkarion%
Fda~ta ~i~~nttjo. -PARIlS,


RAMONA

a. Varietes
Cest d6sid6ment dimanche
que se done A Varitt6s le film
A reputation universelle : Ra-
mona. Nous en reparlerons plus
longuement demain. Mais que
l'on se rappelle seulement que
le film est jou6 par Dolor6s del
Rio et qu'dl y aura A Vari6t6s
une musique appropriate qui
j ouera au course du film toutes
les valses de Ramona.
Prix : seulement trois et deux
gourdes.
LA

Conference

navale
Verra-t-n n accord prlimlaiaire
lrance-italiei ?
PARIS- M. Briand a adreses
a l'ambassadeur d'ltalie une no-
te sur la question navale insis-
tant sur le fait qu'une difl6rence
devait exister entire les arme-
ments navals de la France et de
I'kalie en raison de I'in6galit6
de leurs possessions coloniales.
Cette note avait pour objet de
r6pondre aux overtures de I'l-
talie en vue d'un accord parti-
culier pr6liminaire A la cont6-
rence de Londres.
L'attitude italienne est inter-
pretle come une demand vir
tuelle de parity avec la France.
11 resort du memorandum que
la France s'est eflorcee de venir
A bout de la dangereuse ques.-
tion de la parity en cherchant &
prouver que ses besoins soot
plus grands que ceux de l'Italis
car elle a A so d#fendre sur trois
mers, et ses colonies, come
cells de I'Angleterre,sont 6ten-
dues et kparpill6es.
11 ne semble pas que la note
italienne non plus que cells de
M. Briand, ait soulev6 la ques-
tion de l'abtlition des sous-ma-
rins.
L'opinion de M. Lloyd4 erge
LONDRES-M. Lloyd George
a d6clar6 aux Communes que ae
discours prononc6 par M. Hoo-
ver le jour de I armistice 6tait
a 'un des plus retnarquables
qui ait jimais 6(6 tait as sujet


du d6sarmement. Le gouM
ment britannique, dit-il, 4
I'appui du president des
Unis peout insisted poet
quelque chose soit fait
mettre fin aoux norm e
La Chambre a adopt
lion d6clarant qu'il est
ble ue le gouvernemet
ce de aire adopter des,
internationaux limitant JOi
moments navals, militlil
akriens ainsi que le ma
guerre et le personnel.
Le fameux ( di
mide de Wall
Le Grand Jry vent
Is delaratie deo satenarn
Le Grand Jury a d cid6i
pas tenir compete de la
Lion du s:naleur Brookhagt,
I'lowa, relative an u dtrld
mide de Wall Street ,i
par M. Walter Fahy, a brokh-
de New-York, A do noaiie
membres du Congr6s ea
at as course duquel des bois
alcooliques auraient6 sl
suivant M. Brookhart.

L'1talle et 1- A u
meats naval
ROME- La de 6gattiok
lienne A la conterence uol
de Londres sera eompods4t
M. Urandi, ministry des Altl
6trang6res, de r'amirel
de i'amiral Actoo, qui a
p6 A la coul6rence navate
Washingtou et de l'ama
Bordanaro, don't le posts
Londres. ,
Des negociations oat a
en ce moment entire Root
Paris afin d'arfiver A an
preliminaire entire les death
tions latines avant janviet.
les milieux officials on at
t6t pessimist an sujet do
clusion d'un arrangement.
L'ltale suggire que la
file elle-meme la limited
armaments; dans ce cas
cepterait cette limited mait
edition qu'elle ait le droii
ver A la part.
Le gouvernement tra
pond A cette proposition,
France a droita une
plus lorte que l'Italie.
ponse a provoqu6 une
prise A Rome.
La France declare qat
ce respective des nauoul
d6pendre de la situation
phique des deux pays. & '


- -------- *


Lo trio 4ole @muuodit6dU


Prenincrement, baignez-le avec le1
in eilleur savon boriqu6 Meanen qui nettoie sou
petit corps sans lui laissersa grailse naturelle.


Etisuite tin peti de
Boriquic Me~ne n
I'humidit6 et iviters

r'...doz'ora Konia I
W~ditoemnt.


CE soi t tc, etc. ..
'La Ptharde R H-UM CHAMPION n, \'INS M Ir
..ntree : 0.50; Balcon: 1,00 Dp6t:Anglc des Rues Dantis Destouches ti Magesin de I'Eta Im n




IDEAL RHUIi AI i BOY


poudre deTale
qui absorbed
ar m6garde, la
6 est irrit eno
le calma i-


i


00 AVW I- -sx t


_ 9 1~ SAM


---~--; e~-


JYIWPIYI~I~L ----~IIII


-


PAGE--'


- .1 1. I I. I '- , ". .f -& -


i


Ir crs~rr~rrrrr~c~-_ -Ilrlr


I CA)


ew5






LE MA)'N'I 19 D~cemiirej9192 9


__________ I Ii _____


Toutes les Polices I


DE LA


IIIIHIHR* Co
comprennent la Protection centre la

Foudre sans aucimentation de taux


Eunq.LeBosse# Co


Agents Ge6nraux


par vole


n vertu lo d'une obliga-
hypoth'caire en date du
trze fivrier mil neul cent
t nent pass au rapport
e 6I)ieudonn6 Charles,
Ire a la residence de
-au-Prince; 2e d'une obli-
io hypoth6caire en date
trois Mai mil neuf cent
t neuf pass au rapport
e Dieudonnd Charles,
ire A la residence de Port
Prince; 3o d'un comman-
ent en date du 12|D6cem
mil neuf,cent vingt neut
loit de l'huissier Mercy F.
ixdu tribunal de premiere
stance de Port-au-Prince,
demeur6 infructueux, .il sera
inc d6 le samedi vingt et un
mcembre mil ueuf cent vingt
m ffi neut heures du ma-
tin en I'dtude et par le mi-
aistlre du Notaire Dieudon-
iu6i Charles, rue Fdrou, A la
le au plus ofirant el der-
W' encherisseur, d'une pro-
pt*i6 fonds et batisses, sise
Scetste ville, Rue du Centre
iposie pour i'exercice 1928/
W.au No 3422, ia dite pro-
|1it6 de la contenauce de
|i sept pieds neut pouces de
gde sur une profondeur de
qante neuf pieds six pou-
born6e savoir : au nord
Horace Marcou, au sud


par Charles A ugustin, 6 i'Est
asr la rue du Centre et A
1'Ouest par Antenor Vienx
suivant plan et proc6s verbal
d'arpontage de Georges So-
monise an date du trente et
un Mars mil huit cent soi-
xante quatorze le dit proces-
verbal dfiment enregistre.
Telles d'ailleurs que cette
propri6t6 se pursuit, com-
porte et s'ltend sans aucune
exception ni reserve.
La dite vente se tera sur la
mist A prix de quatre cent
cinquante six dollars soixante
centimes; or amDricain, y
compris leb honoraires usuels
de I'Avocat poursuivant et
outre les charges de I'en-
ch6re Vol 456.60.
A la requdte de Mademoi-
selle Yvonne Mathon, pro-
pri6taire, demeurant et domi-
ciliee A Port-au-Prince, ayant
pour Avocat Me Benoit Heu"
raux, avec election de domi'
cile en son cabinet sise en
cette ville rue Dant6s Des-
touches.
Contre Mme Vve William
B. Stephenson n6e Eudora
Stines, demeurant et domi.
cilite A Port au Prince.
Pour plus amples rensei
guements sa'adresser A l'Avo
cat poursuivant ou auNotaire
Dieudonn6 Charles, deposi-


f- ---------- ---I-[ l-- I
-,
H. Chalom & Aboudi
Rue Courbe, AnclOe local w. Silver
SIccureale.
Angle Rues Courbe A des Fronts-Forts
I iennent de recevoir pour les tItes de fin d'annie
Diagonal noir sup6rieur
( Serge bleu marin
SShantung pnr fil suprieur
SAlKipga noir
SKak june anglais extra
Bas spie sup6rieur
Chaussettes de soie
Voile suisse brode
Baptiste imprim6 sup6rieur pour robes
Organdi brodk blanc et couleur
Cretonne auglais superieur
Damass6 beige pour matelas
( blanc et couleur sup. pr nappes.
Crepe de chine imprim6
Voile de soie uni et imprim6
Cravates dernier cri
***----- - --- -


faire du cashier des charges.
tort au Prince, le 19 D6-
cembre 1929.
Benoit A. HEURAUX, av.

Pour' beauty
DE LA
CHEVELURE


Suivez les traces do Gladys
May. actrice pleine d'entrain
dans a Shuftlin Sam de l'Ala-
bama) q'i dit qu'elle a trouv6
I'Exelento la plus d.licieuse
pommade pour les cheveux
qu'elle ait jamais employee.
L'Exelento
La Pommade de Quinine
est la pommade authentique,
elle atteint les racines des che
veux et donne un brilliant na-
turel qui demeure.
Elle arr6te la d6mangeaison
ddu cuir chevelu et rend les
cheveux doux et souples.
En vente dans toutes les
pharmacies. Seulement pour
0,30 centimes par poste direct.
element.
EXELENTOA MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents lemandes pour tons
pays.
crivezpour renseqinements.

Maladies h Peau
Maux de Jambes
Soniasnwmt Im.6daet 2e f
0 g4uion nraid pw r
Eau Prdcieuse
S DEPENSIER
RADICALE POUR TOW
?LZiZ3 DES JAMBI&
C. HOUX, 1Dod o* Phome
/ Acoftdam #se@o*n A 1

n4t&l A Port-au-Ptf lO -
D' MATRU, Pharnoacle S*a*to-ps*.


PHONOGR APHES

PEERLESS *

Portatifs-aussi sonores que

les grandes machines.


* Prix:
Dollars.


&C 3 0


Bazar Odion

J. KARAYANY

Angle Grand'Rue & Rue Ferou.


UI(t Z1Nif41


II


vous


! ,.I L)VI


I'-


de Fllll--'Nl"ONI-.;:
de preijlifr oi)dre


Cet a(q1id


VO L t S


-L!~


PN1ILTS ?I uSrro)N I:`,d%'I; Isi


tier, so t le Sillandl' (ti l.. i1

control ct (F'co1101111C.


Ai nsi
sercz


\'O1IS CCOHIIOMI IlSC!'CZ


11""CLIx


h% 1 A


die


4-1 1


I '
~] l'(J(i~
C


cli


SOI A I :7.Z.


L.P1-11E E"'Z MA N N, \ '(GI J'ul 1 1


& (;II


Rtle (ILI QICiI.


Companies, iEbrit'
?ransatiantique,


U


La All Anerica Cables Inc.
i A I I 11 1.. .


Le steamer aCaralbe n parli 1t e plaisir a announcer ses larils speiaux h 'ocicasi i des
de Bordeaux le 13 courant Wles de tin d'Annce stir toun les 6t1igranimes ide so)tiits
est attend le 31. pour touted les parties des Etats-Unis. Canad, Oi.urope, \me-
II partira le mdme jour pour rique Centrale, Am6rique du Sud, Porto Hico et Sailo Do-
.Santiago deCubaet les Ports Mingo.
du Sti. d.es taxes sont environ le (quart du Taril or'li iin e
La suite de I'itineraire sera partir di 15 D6ceibre au 5 Janvicr. Le, dpiches s-'olit
fix6ei l'arriv6e du paquebot. remises a leurs destin taires sur des orines sprihles I-
L.e steamer ((Antilles" atten formation el prix definis sero t ol)tenus sur de;)n i,l. eu
du Jacmel le 24 crt. partira s'adresaut au bureau de .l. ALL AMERICA (II. l.IN(C.
le meme jour pour Ia Guade- No 1510, Rue R1pub)lcainie, Tdelphone No 2727.
loupe et la Martinique. Profilez de cette spleindide occasion pour hibht r a vos
If prendra du fret et des am's. vos correspondantl de commerce jou vo-, .anii~s n.-
passagers;pour Le HAvre en dtep'Le de souhaits pendant la saison dtis t1tes
transbordement A Fort de-
France. .-....---- .-....
Port-au Prince,le 14Decem-
bre IM. ALUM IN UM LINE
E. ROBELIN & Co. Agnts AU
.& Un steamer laisscra Now O(rlans Ile '21 d(6cemIrlc pour
S- port au Prince et les port du Nord.
AVIS INTIKE Ce 13 ddcembre 1929,
T.e Tonmate nnt ontmmn. A, dic MA'l 'EIS & Co, Agents g6n6r, ux.


Lau* A - a t r -- %Us .Wf *l
c6 chez BAILEY. Que chacu i
vienne se pourvoirde sa sa-
lade pour les f6tes.
4 VENDRE
Un jeu de salle a mange
meublesde premiere quality ,
S'adresser an Garage KNEER.


G mO _


Dr. BenfgU, I1, Rueaau, .


Paris.


A.I - -.. -.- -


Unedes plus orteCOMI

One des pl us fortes COM]


CANADIENNES


sur la VIE!


EUG. Le BOS
Agents (


PAGNIES j

URANCE




SE & Co.
jeneraux


w .S- -


i(I L


18 Dollars 21


d'ASSI


'I


~1
.1


- _~_~__ __ 91 ~ J


-~~--- -


I_ _: _


BQ


- ------


'T ww.
C*u&rioozL malcliamla cl


m


--~- -- ---~--~-- -`--~111-


- ---- --- --


--1 I -- --


I I_ C---- j~.~i,16:j; *v


CO lc- ISSl" l1


i"'L"'l "'i la


'Y


ClY I( LI i Icl (li '04 -etei I o I I


e~l lll 11:1 fe"! v d PII(II


SLe phils ac la ( o,,i 1.0cos d"''ollolr






i'AGE-4


J en d i


1 1 )(ceInI)I' I !)29


Le Iatin
4 PAtGES


'1


230-me'AN~r; t' N 76.
Port-au-Prinice
T616phone: 21,42


~i i i ~ ~ n 4 W W 'r - .- I -- .rulr l ln~l ~ a --: ~QlaL4 5~~SI~~


Sculls dli:-Inbutiurs: H AEHNElK & C"
x~-- "" 'O

loulc l1ouQCe--lole Houqe

.IDcc 1 0 Tra(di' CL


V I t I "'N'ie ;u


o I I I 4 .4' 2 '~




* (Inns i J


7-eeiiC


,;s i .(lc ''4: I fTci-


d egt 14 11 1

i is lolitlt, el I lord Grcy de


ALI Va'ti-an

;1 .4 VA sr i4. -p1a'IT )24!
I~~ a tIt 14 !l~it

re r.t ~ i Y lbI'l 1it raion '(1a1'2i


1'&. q U '26 d U 1)i e


iubil saic4rdoluI.
Ln c.o.ns.l, C 1c 12.2,ii y nam

allaircs Its plus importantes.


En 19J23. Plie Xl1 se~ ar~
c '.l l dU'. LI u~ i
C I (0!* pr:;Wflic Iies mcamlkcs 1Av
C"a t ('.il'isqU.Mi cetto
'l*rie aura le carse-
P )1I I' d C C k! (UtS eVe
qu~es d:,ns l id f.'1iodte juipr6ci-
de leni' Facre.

11 011111:PALATINE DINlS LES
l( 'lit nLIN P., rt1Ii I~'
os I ~ ~ t't ltl'-i" unjfjte,
I'., ruc, e, clkoov, hors de la
1 ''ou VA.IiCaa1.
L~s irI-~sc sont ren~lus Ai la
~ d'Wigueo6i se dresse
uliw tu. t1I ie Hm'.cut~e econ-
(eptiori, 1pour ds%;l4er ;j Is ct-1
bli&oa t od i i.).! ~rsaretie
I'i P" hh0lgatiofl da dome de
I' I i ;nCuIO.'L I eN1Ctpt ion.
OiN 'fKO1VEl1A
MNOru V 0 lOStrIOctlon quo
IUsig l'c iS k'otes prifliairos
par l"&lix MAGLOIRE
i la 1)wi'U Nlaison, rLue (11-
Centre el chz I'autviir l1dlie
St Oyr.


4.- g Y~.W 2


ASS TIrEZ-VO S

i la


&


Liife


)Vi Ltd.


c. i IiK1'il114 11,? (j'I -.I i Cs I -t "Ic".S d ,;'.Iii v ICSl oi'gankiatiofls

-;f-LS (W 'lL' t'i\ !I IIc'i i~ovc4isioHU&.s par Ih lotare.
ca i t' jti (111!2L1-..1I pei oi 11)01. 0.1dx s '.'S ;C
St 'li ct'", M ; ;-i! "IL. "', espI. 10 A1 FF.' 1 1) 1) O l LI3y 'Y o e1 1 jI t '
S~ i'I0.~. 1111v 2Act I 1,2.5's IwO \. .!w "4 14%1 d ns I iiuI\c.; t~iiIL'. Itmi Ii s voVj
gll FI ICO I 4w44. 1,! Ci il 1)1C 2(".1' 1nwIM1'(lii lC pOlive Uw rc :ctitdcnk
(lo,,, I v. )111., 11()(10 (:4 iiS L 1 e a'iw r e 12 .soi t 20 ,tdI ); 1; '.1 .


ING- H A NI, Au x


( '1
~ACves


Po~nt -in : .CI1


it 1 ~ ''.4
'IU\ \I~ ~N. 4


LtMai~son


lj'anoisNLAINIONI
RU kRULROUXA16


par le I f S I inivyis stC-11),I-%:
A Im 1 :, r. Ills I'' l l!. \ L rO S t *


11)04!err. s p agt *IIICiS eOr. etc.
Ob/el. pour Cadc'atvv
Staducvs'e stijcts 'uzToirres uites, AlahaitrtsPorcia
lervre' 4 111Cii'Ct (ilc I-S' V II(J2'l2 -11 Si)'--'iC
Coupes, Havict.s. De's Ecriui', (uut. e
B3rosserie --- Rpt~mr -- Cot'fi ic 4etc, etc.


Si


lD)Cle


Consei
-,i vous v. nlcz z tu z l'utit
a I'ogreabhe.donnezle' bonne
let'ons de piano a vos enl:nt
Cn les confiant ,h Vademoi
sCe!e CAnMFN BROUARD.
A partir de 3 heures p. nm
lemons de piano ave: solf6g
ol)liig.toire : prix 7 dollar
}.-:" mois l.-vons'de s (l)I,
St .i i prix 3 dollars.
Pour plu amples rensei
gItrenemle, s'a'resser ai 1'arji
tr. A sa villa ( Bois-Vorna
TcI phone No 242.
Parents,ne manques pas d
profiter de ces conditions rd
element avantageuses.
,'eci et t un simple f h
onsetl.


jwjjjDEBOKIjkS

-........jI4t-~. 9.neePa')Kuldavry. PVA"5&I PZbwu"e'


PLUR COUVRIR PLUS DE



MliLles

IL VOUS FAUT DES PNEUS.


A66


FISK RUGOGED-
C'est le Lmeileur
pnc tal)riqu6 par
FISK TIRE C'(,ti
qii donne uiie
u:eilleuce traction
et u.' long service.
Des u il vous
laudra changer de
pneu voyez:
IF'ANCK J. MARTIN
Distributeur
Place GeflrardJ
Port au-Prince.


1 [1 irbourso Arerika Linie

r n i,,i oni..figs.a .. i,, I p. I ~ ANT('K. A 'I khlinrc


t O,, riUUmlIUIN IJ C UULriU U IUAC ItAi LjaI. , *A *Y. ,,
I d'un tonnage brut de 20,000 tones est attend a Port-au-
Prince le21 D cembrs a 7 heures du matin, vena' t directe-
ment de New-York. 11 partira le meme jour A 2 heures p. m.
pour Kin slon, C)'on, La Havane, Nassau et New-York.
i Les que ques cabii:es encore disponibles ofirent une occa-
sion unique de participer A ce fameux voyage de tourist a
des conditions avantageuses.
Pour tous lea renseignements s'adrcsser A
einhold & Co, Agents.
Le vapeur ', C;uba de retour de Santiago de Cuba,touche
ra Port-au-lPrince v ', le 18 courant, de passage pour I'Eu-
rope, prenCnt do Ir.et
B BEINBOLD & Co, Agents.




SRHHUM HENRI Gardere


-n peu Ie temps
En peui de tenmos


ce


pro-


duit remarquable a conquis


de haute Iltte une renom-

mre des plus enviables.


Demandez tou.jours le

Rhum HENRI Gardere.




L., Th. LAFONTANT


Is





a~


LE PIPE ET LES 1REPRiKSTAm
DES 18SS8O10S
II leur ejlsiit de ae a mInk
Sat asKa4ie
Cit6 do Vatilan.- LBoA
Pie XI dona6 des tlracbt
pour que tons lea misiouaoiN
catholiques 'abstienoent de t
te propaganda natioraliste
t 'OUservatore lRoqiao a1
nonce que le Saint-Pr ( 4
clar6 aujourd'hui auxs rpr4g
tants des missions 'catollqI
Que a l nationalisme 6tail
veritable mal et qu'il n'It-t
exagdrt de le consider
ike. une mal6dlction dii
champ des missions a.
SLe paper a ajout6 qu.e
dans le clergI depuis le
humble pr6tre jusqu'au
rain Pontile lui-m6me, dei
se souvenir de ces paroles.
a Ceux qui travaillent
Dieu ne doivent jamais s
ler des aflaires s4culi6
ne peat servir deux
T, lea 6t6 la (unclui'oas
Dans un communiqtc
cieux du Vatican, le pa3ipe
d6clar# que le protesle
I se d6sagregeait de pl
plus jusqu'A ce qu'il it
e point o ,a sa propreu a
inspirerait A beaucoup d'
nostalgia du catholicisme a,.
Le pape a fiit ces d6;:la
au course d'une cerdmonio
t16 approuv6e la b6ati
de 136 martyrs anglais. '"
Faisant le panegyrique
soidats anglais, le Sain't.-P
tait remarquer que leur cane
ristique particulitre 6tait
resistance A la tyrannie, rb
stance baste sur leur fld6li
catholicisme et au pape.ils
trirent come lea mission
a dans lea tranch6es de pre
re ligne au course du form
duel entree 'erreur et la TIRt
I'Etat et r'Eglise, le protesta.
time et le catholicisme.
A certain moments,la bWt
que de l'Eglise a paru en adw.
ger, mais elle neu continuam
que plus triomphalement S
course pour la culture .
Le Saint-Pre a enfia pro
me la victoire de lEglise dsa
son duel avec lEtat.

Horn-Liniel
Le S/S"Waldtraut Horn",
nant d Europe sera ici vert
18 crt.partant pour Kiong
Sto.Domingo etc. pregnant
et passagers.
Le S/S "Henry Hloro", v
nant de Kingston, est atteIj
vers le 20 crt, en route, po
I'Europe via le Nord, prela
Irkt et passagers.
REINBOL) & Co,


Grandraba

sur le Vin

A partir d'aujourd'hal
mason Lope Rivers tail!
grand rabais sur lea vins
g0 et blanc.
Pour taciliter leur
meant le prixdu gallon a
ramen6 A Six gourdes.
Que les clients s*emzu
sent d'en profiler. C'est
me Atrennes que Lope I
ce r.bais.


sacheer


I


Accessoires pour automobiles
Gasoline, Huile, Accessoires et Pieces de Rechange pour
,Xnomobiles.
Les meilleurs pueus et Chambres A air pour toute auto
au camions.


Halle Gardiner!
No 1538, Grand'f ue.- Port-au-Prince, (Halti)


H6tel International
Pondd Aux'Cay, e "890.
Translbrh A Portu-Piince, au Champ de Mars,
PropriHt4 Emile Blanchard.
YV.uve T. FERRIANDINI, Piopri6taire.
-Cham lres agrees. Cuisine frangaise,- PensionA prix mod&6r
Installation moderne tr escoutqrtabe
i On parole anglais, Iranuai, e jnol, ltwlo.


Borde (veus d'He
la Guin., :.onfserd e d
vY les qualitis reIUimm
de recoustitution "II
mux malsons .Giynt.S
Au Bon MarchA, CAM
Bordeaux, (:eves d'BB4
Donyon, Confiserie di
Maison Schomberg.
teir.e, "


( cic~n'al 1cdAc-(fui Iire


I:


~-~-~l~aYrr~~L~e ~- wua~Pa Irr- ~II1


rr~- u-~ --I


I
P


.4,


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs