Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04338
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12/04/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04338

Full Text





moment Magloire
1DRECTEURP

S158, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N" 2242


ou me ANNEI6 N' 6683


PORT-AU-PRINCZ (HAITI)


MERCREDI 4 DECEMBRE 19I


LE PERE LE


,A quatre- vingt huit ans,
une carritre politique
ague et mouvement6e,
s Clemenceau vient de
urir A Paris. Gorame Na-
ler if eOt pu dire, m6-
at, dans sa retraite ven-
ange, sur son passe: c Quel
am qqe ma vie I) '
S~trepren de jager C16-
au dans un article d6
I est uoe tAche devant
lfee il est blend pernuib
iter: I y a trop A dirf
'r ptte existence bOurr6~
ventures et sur cette per*.
|iuplit6 d'uit si extraordi-.
aIie relief. Quand on lit It
phie de Cl6menceau,
a a'peroit d'ailleurs quece
lictre n',tait pas. comm"
I' si souvent dit, d'un seo
un bloc d'acier dur, toull
u.ablement en une masak
6trioae aux aretes tran-
s. etaractbre dtait tail-
oa contraire, A petites fa.
tes, et ce coeur qne l'on
it A consid6rer come
roc avait des douceurs in.
ues. Mais, on eat dii
$'I s'appliquait A dissimuler
I motions les plui doucek
us un air bourru, come si
teidresse 6tait A ses yeux
ailblesse.
.Qi donc a remarqu6 le pe-
S incident suivant, ou. Geoit-
S Cl6menceau n'a rieo eu
Tigre? ?
St elites filles du Lyc*
rry 6taient venues I
la maquette d'uno
plume en or qu av
Ours camaradea ell<
', ^ nt do Conseil, A celui quE
ICfiNrOaed consid6rait come
yapuveur presque u 6 nime
eo que le martchal Foch. Et
Sleurdit: *I
J'ti des enfants et des pa-.
*b .fants; c'est un grand-
qui vous parole! II eol
LItiou6che. trks emu de vote
Sl Oui je signerai le trni-
paix avec votre port+-
et je feral tout, ,voqs
endez, tout, pour ue e'
soit just et durable et
O vous n'ayez pas A end -
.t'mes enfants, les angoiss s
1 les souftrances qui ont Ie
iA sI le triste lot de vos ma-
mu s!......
It toussant tr6s fort pour
Oiftmuler son motion, arr.-'
lr, peut-etre une larme d'at
40adrissement C 16m enc ea u
4abrassa 'une aprks I'autre
s petites filles.


-- __,. _ _. ..


4


PABTEiENT DE L'INTJIUEUR pour obtenir queles 6tudiants
Co E~ IQU de. toutes categories retour-
COMUINIQU unent a leurs course respectits.
-. IPass6 le iundi 9 D6cembre
Ep presence de l'attitude coldrant, le Gouvernement se
,tment accuse du Com6 cobiddrera d61i# des engage-
m4rne Gr6ve. de ne pks means pris en son nm par
ier suite ta emorandum le Seenraire d'Etat de IAgri-
'---'-inrnt i e .n.e.Biioran culture et du Travail, et d'ores
portant Ies aconcessioe et d II { ddclie toute res-
s apartment de ponsabilit dans l'applicatlon
"slture et d Travail, e, des measures qu'imposeront
I.I.ad"m qui traduit les ~.- lea circonstances, notamment
Otio ts pIlus bienveill n- cells garantieast I'ordre u-
Tpers le. Etudiant ~li ,q Smnetace Il Grve
ens ervs Etau-del lde dO a-'hysionoa- actMn"e le,
t i6rances, le Gouver- A pa vdisaimulde, n icb .pe
devoir dclarer. pas A I viancedo ice.
SOa hliite o l 3Dirembre 1929.
Suu oie drette.d .
Caleit t'expo -
4* lo ine scolaire et*' **F'"
arrete aux sus- ASThOEI
ace onaL '
a t M aqtuuce de cette'd W.-a rg . -
Sivocable, il est faith -A3AO---eperflw

,de d amillf t ias c iT
ArActi 'de ta jea- vc o a
Sdes obl- --ip I


A VICTOIRE I


a C'est un grand-papa qui
vous parlels Ces mats sem
blent etranges dans la bouche
d'un hommne que la legende
appela.le Tigrea. Et pourtant
sons les dehors d'une brus-
lqerie outr e, ce Tigre etait
pa rtois n agneau par sa sen-
Sili I
11 est vrai qu'll avait la
dent dtre I Mais c'est paree
qu'il halssait profonde6ment la
a6diocrite, le snobisme, Iaf-
fectation et la p.danterie.
Pour railler les mediocres et
ki snobs, son esprit caustique
loi soufflait des forinules cin-
glantes, que redoutaient les
plus adacienux.
Au jour de sa mort, Clmen-
'oeau est entree dans l'histotre
sous le nom de a Pere la Vic-
toire que lui avait donna I
nation dans un grand Alan de
gratitude. Apres cette explo-
sion d'enthousiasme, il y eut
une reaction. On tut injuste a
son regard, et sans doute le
I Tigre dut en souffrir; mais
jusqu'a quel point, ntl ne le
sauia jamais, car en cette cir-
constance encore il g a r d a
pour lui sa scullrance.
Aujeurd'hui, en tout cas,non
seulement pour la France,
mais pour le monde enter, il
n'est plus que le Pare la
Victoire le grand hom-
me d'Etat don't la volon-
Ite, I'ezergie et le patriotism
oat sauv6 la patrie et ses al-
lits; eelui qui a voulu la vie-
toire et qui. l'a oblenue A force-
,e volonte en balayant le 4-d
ifatiswe, en rfndant la con-
iance aa soldat, en ralisant
I'unit6 de commandement
sous le marechal Foch.
Miracle de patriotism ? On
ne peut separer le nom de
Clemenceau de l'ide de pa
trie. Pour. le public il a tou-
jours et et il restera surtout,
,avan) tout, le grand patriots
qui, pendant plub decinquante
ans, a garden le souvenir di
Il'injustice faite A la France, et
qui, de 1914 A 1918, n'a eu en
vue que la victoire r6para[
trice.
La France porte aujour-
d'hui le deuil d'un de sea en-
fants qui comptera toujours
parmi les plus courageux et
les plus grands. Pere la Vie
toire -- titre-uniq w dans la
glorieuse histoire de la Fran-
ce! Et c'est avec cce titre admi-
rable de verit6 bien que fami-
lier, que Georges Clemenceau
entire dans I'immortalit.


J. D. MAXWELL et (',
1619, (GrandfItne ), Port-an-Prince.
Setls distributcius pour Haiti.


6partemset de I'Agricullore
COKXWUNIQU*
a------
a Le project de contre-Memo-.
randum remis avec le Memo-
randum samedi par le Minis-
Ire PRICE aux Directeurs des
.ournaux convoques en son
Cabinet ne comportait pas la
mention L COMIT )), sinsi
u'il a 61t imprim6 dans la
resse."
11 y a donc une addition au
text remis par le Ministre en
dehors de sa participation.



b desire arheler
Ue' Coemagie tranre
d6i herMootf i deo
trig 14sA6
! em bo&s d if;ructii
ut ex i qt*.Wa parr .it
intre sser gout ptils d'tcrire.
Botte P -oA. ,14t


AVIS IMPORTANT.
BANQLUE NATIONAL DE LA
RPTLBLLIQUE D'AITI
Messieurs les actionnaires
de la Banque Nationale de
la RWpublique d'Haiti sont
avises que lAssemblee Gene-,
rale ordinaire aura lieu WIs
14 Janvier 193o,A dix beures
du martin, au siege social A
Port.au-Prince.1 Rue du Ma-
gasin de l'Etat.j
.Ordre du 'our;
~I.-Senction do proces ver-
l de la derniere assemble
gentrale.
2- Rapport du Conseil
d'Admlnistration sur Ia situa-
lion de la Societe, sur le bilan
et sur les comptes.
3- Discussion,s'il y a lieu,
a"drobation des competes.
4--,- Fixation des dividen-
des aieputtir et des affecta-
,hw a fali re aux reserves.
5 i-enuuvellement des
Lzeuibres duo Conseil d'Admi-
Sisiralion. -- Divers.
1 Ch. 1. MITDHELL
I- Le ." resident,


La Maison

Franeois MAIMONE

tie VkE ROUltte
Informe sa nombreuse clientIle qu'elle vient de recevoir
per lea derniers steamers :
Ameublements: Salon en Osier tries fin.
Glaces; tranaise, Americaine formes L. XV biseautees, et
unies dimensions varies.
Tableaux avec de tr6s jolis sojets.
Tapis pour salon.- Lustres dlectriques dUcors boho6mes
modernes paysage, fleurs, etc, etc.
SObjiets pour Cadeaux;
SStatuettes sujets bronze, Torres cuites, Alabatres Porce-
ine.
service e The et CatD Services A liqueur Sucriers -
Coupes, Raviers. Des Ecrius. uCouture- Ongliers -
Brosserie Baptdme Coutellerie etc, etc.
Creation constant de Nouveauths.



DISTILLERIE de PRINCE
Nous avons l'avantage de porter a la connaissance de
nos clients de Port-au-Prince et des autres villes de la R6-
publique qu'a partir do 15 DNcembre courant nous serons
en measure d'ex6cuter toutqs les commander de CLAIRIN
VIERGE qu'ils voodront biep nous confier.
II est superflu de rappelef notre aimable clientele que
lb Clairin ierge de Prince q*i a 6tW mis Hors Concours A
l'Exposition Nationale n' pas' de rival.
Port-as Prince, le ler Dicembre 1929.


S e sanateur Glass, ut n s.-
cr6taire do Tresor, a ,h'clarei
que lea banques membres du
system de reserve fDdirale n'a-
vaient rien A voir dans la crise,
mais que. a Charles E. Mitchell,
de la National City Bank, etlait
le principal coupable ..
a Cest I'homme, a dtclar6 M.
Glass, le plus respoiuable de
tous, des exces qui (on enigen-
drc le desastre.


iirr 1F11




... voit avec une certain sur
praise une nouvelle mode qu'on
voudrait lancer dans le pays.
Elle consiste pour les dames,
ou plut6t pour certaines dames,
A sortir dans les rues, les jam-
bes nues ou avec des bas ra-
baisss jusqu'aux jointures des
pied
NOTR. (EIL n'a pas beaucoup
prise ce spectacle vraiment dis-
gracieux.
*
9


'Le temps

future,

Nous avons repu le fascicule
de D6cembre du Temps future,
journal mbteorologique r6dig6
par M. Tippenhauer. Le num6-
ro donne des pr6cisions sur ce
que sera la temperature du ler
Dlcembre au 31. Ainsi du ler
au 10, a temperature sera froide.
11 y aura beaucoup tie nuages
et pas mal de pluies du 2 au 3
et du 5 au 7. Ce nest que vers
la fin de la decade que le temps
redeviendra clair, sec et un peu
chaud. Du 11 au 20, apres une
court hausse entire le 10 et le
12 il y aura un peu de pluie
entire Is 12 et le 13. Du 21 au 31,
la temperature sera au-dessus
de la normal au d6but et vers
la fin de la decade. Elle baisse-
ra entire le 24 et le 25. 11 y aura
un peu de pluie vers le 2I. En
g6u,6ral ce sera un mois froid et
pluvieux. La quantity de pluies
sera peut-etre mncme au-dessus
de la moyenne.
Le fascicule est accompagne
d'une carte qui indique la cour-
be de la temperature durant
tout le mois. Ainsi on peut sui-
vre iour par jour les change-
ments atmospheriques durant
tout l* dernier mois de l'ann6e.
,,Dans une lettre aux abonnes,
le Directeur M. Tippenhaueran-
nonce quo ce bulletin ne con-
tiendra pas do communication,
Ia redaction dtant occupke A fire
les calculs pour 4 mois. DWs le
ler Janvier M. Tipponhauer
donnera le temps qu'il tera qua-
tre mois A l'avance. La quanti16
de pluie A laquelle on devra s'at-
tendre pour les quatre mois se-
ra aussi calculie. Cest une ex-
collente id6e. La provision h
plP lo.ngue chance rendra
plus de services aux cultiva-
teurs qui seront fix6s sur 1'Apo-
que A laquelle ils pourront faire
ears smailles.
M. Tippenhauer pro fite de
l occasion pour prier sea abon-
nes de fair venir eux-rnmmes A
Ia direction le montant de leur
abonnement qui est r6duit A
Gds. 18.00 pour I'annee 1930.
Le mois de Janvier, le fassicule
sera delivre d'avance, les mois de
Fevrier, Mars at Avril, d6s re.-
ception du montant de l'abon-
nement.
L'oeuvre de M. Tippenhauer
est trop important et d'une
port6e pratique trop remarqua-
ble pour que tous les Hatliens
ne sy int&ressent pas. Nous con-
vions tout le monde A s'y abon-
ner, ce qui permettra au savant
de continue plus facilement
ses tr.vajx.
F: +.........--- -----*"
A LOUEI
ta grande Maison haute entrcour
etjardin, rue Capoispresquc en face
de I'Ecole Normale d'Institutrices.
S'adresser au Docteur Molire
1067 Rue Romain, derriere MaternitA
Port-au-Prince le 30 Novembre
1929.


La National

City Bank

et le Senateur

Glass
M. Charles E. Mitchell, pre-
sident du conseil d'administra-
tion de la National City Bank
de New-York, a etA blAme au-
jourd'hu au Seaat par M. M.
Glass, democrat de Virginie,
pour avoir jouti un r6le consi-
dterable dans la baisse de Wall
Street. Les principaux membres
de l'assembl e se sont montres
hostile A ceux qui voulaent po-
ser anu Congres la question de la
responsabilt .


.wP1..


r

j


~lffaqe tes, plaisirs mosessoat
fpsiaf.,amoms ryes avaoir Epuk~f
as pent reuplir Ie tour de 'bomme.
VSAU1VENAIGIIS


... a vu, lundi matin, vers deux
heures, A la rue Pav6e, just aux
environs de la statue du Doc-
tour Destouches, comment un
chauffeur a miraculeusement
sauvela vie a un pFilon distrail.
Ce pi&lon trait une tenime v6-
tue de rose qui venait de des-
cendre d'un camion qui availt
brusquement st itionn6.Sans re-
garder si derriere le camion il
ne venait pas un camion qui
descendait, elle s'engagea reso-
lument au milieu de la rue qu'-
elle voulait traverser du nord
au sud. Juste A ce moment di-
boucha an haut de la rue, A 5
m6tres d'elle. une automobile
qui descendait en roues libres.
Le chauffeur eut le temps d'a-
percevoir la malheureuse et
donna A gauche un vigoureux
coup de volant. La fenime en
fut quite pour une paleur sou-
daine et une forte ,motion,
Quant au chauffeur il ut si
emu que de ses 1ivres,A I adresse
de la femme qui venaitd'6chap-
per au danger. il y eut un lor-
midable juron en anglais..
#.
... 11 tait lout heureux, le pe-
tit gosse, de son lanal en paper
aux couleurs les plus voyantes.
C'Mtait un gres poisson. La queue
en Avantail faisait sa joie et
quant a la bouche, son bonhenr
4tait d'y introduire en riant de
toutes ses dents roses et jeunes,
ses deux petites mains potelees
et ongl6es d'aurore. Le vent
soufflait fort ce soir-la. La lu-
mitre de la pelite bougie qui
6claire le fanal vacillait au ven-
tre creux du poisson. Soilt ma-
ladresse, soit hasard, la petite
bougie tomba et le poisson en
moins d'une second ne fut plus
qu'une flamme ctl qu'un souve-
nir. Et NOTRE ('}IL vit le petit
gosse prendre la chose grave-
ment et bravement et so dire
que son papa lui en paierait un
autre pour la veille de la Noel.
El A defaut de son papa il etait
sir que le Bonhomme Noel lui
en donnerait un autre. Heureux
Age ou tout convie A I'espoir.
... a rencontre au Bois-Verna,
une bonne, laquelle n'itait d'ail-
leurs pas Iris olie qui pleurait
A chaudes larmes et sanglotait
come une pee petitelle A qui on
vient d'enlever sa poupee. Elle
racontait a qui ovulat I'enten-
dre la cause de son gros cha-
grin. Et chaque fois qu'elle re-
prenait son hiaoire, sos san-
glots et ses larmes redoublaient.
4e qui faisait rire, et jusqu'aux
larmes,-caril etait quatre heu-
res de laprks-midi,- les gosses
qui s'en revenaient de I 'cole.
*
... a vu, dimanche soir, apt,-
le cinema, une do nos jolies
mondaines, assie toute aeole
au Bar Terminus, elle qui cdrr-
dinaire est entourke d'une fo. e
murmurante d'adorateurs pro,-
ternes jusqu'A t'Ame. Qu'avitz-
vous, madame, pour Otre sisetde
ce soir-lA. Vos amis vous avaie!it-
ils abandonne de leur propre
,',,uvtment, oi les aviez-rVtO
I,-nvoyes come vous faioes
'itelque fois, rien tque pour
vous donner toute au charime
silencieux de la reverie et '-
solitude? NorTpry (TI ., i
%tihiat.i nt fa .I a n prel, e
pouvaid pt,,.. >c conic- .Ol d':d-
miler de tOl. ..s legat 1 '.. t -
.uA t !Ece sto .ieune lo fBais, et dn.,e.ae.
un verre de biere nationale,


.op-QM .- 0-A.W V- -m-+ -0


-- L ii


----- ..


I













*I






'4'

5'




'^1


I





* I



, 'i


I?';




-A




I




-1- C'' 7 U 7 F _______________


LE MATIN 4 Dcembre 1929


AGE-2


Fl---- -
IR- -


LJ41 AVAM.L' et Ic son du ninca ii in e du C(amlion WIPP-ET
SIX (I'url Tonne 1,12 fail dei cette belle voiture comn-
inerciale hir uinit6 id~ale ajlpjiopriwt aux )esoifls des allaires
du iiran sj)(Ji 2110(1 rie.
Lei gros miotceii du Cainion \\'ippet Six cit notable pour sa
Jatil t- C.011111'lussimi, sa lorce ,uppk'cnltaiuci, sa vitesse rapide,
Sa tit IIsc \ \i,et-ises (luatrit- rems. Iii lourd arhre coud6 reduit
hiis viIbratois ci v1)10huit un i-milemeint doliN.

Le. Canimioi \ippel Six est W(011)nii iquhe ([ins sa coflsC)mfl a-
tion (thili Ack (lei ga~oifiHe. Sc-s inoycuus sonl ses scrv'ices aI has
pri x ct toult-s li-s jprtectionneiwmifts (du ( >rnioii Wippet Six
4'su Iteint uli as !v has prix des Iivraiso at par mil les et par colis.


1h/A 7,


AU

Club Union
Lundi soir, Monsieur 1. 'cwe
Borno, ancien Ministre (tcs Tmra-
vaux Publics et de 1'lntlir-ur. :\
616 Mlu President du Cluiib' nin
en remplacenient de M. Andide
Chevalher, d6missionnaire.
Au champagne, c'est M. Llho
Joseph qui salua 1'arrive de M.
L0opce orno A la prtsidenie
du Club et cela tul tail en >ei-
rues 61garnts el claims. M. LtU1io
Joseph dit la joic de tous lIA
membres el aussi ce qa'ils al-
tendent du nouveau P'rbsideni
en qui its ont placl1eur conrfiai;-
ce et qui a dkji leur ,ympathi-'.
M. 1,once Borno remercia en
termes mus et sinckres. S'il csl
heureux de celle nimrque dt
sympathie que lui donnent sc
colleagues, il ae se dissimule p::s
les difficult6s qu'il aura A sur-
monter pour mener A bien la iai-
che difffcile qui lui a Wt, confibte.
Mais comme il est assurt'bdu c.(
corurs de tous, coming il sa. ,
ainsique l'a dit Me LO.lio ,oeplh,
tout le monde fera blo. ; ,uloi
de lui, il espdre que lIutms I '
difficullAs a'6anouironi ;cva'
sa 16nacil et son dtrl ( t v' -r
le Club Union entrer d,-tinitiv -
/ ment dans la seule voie qui soit
dint d'elle, la voie du Prog ,es.
Enauile tous les meiinl)t-, h-
vrnht lntrs verres a la n ,i!i ct
au succes du Prisident Lc;',
Borno.
Minult... Place Pigak '.
Pour r6pondre au dcii dh
ses urams qui lorinetlt I bllfi
,. ientle deParisiana,Ta'dy vi
bien encore ofli ir une uouvel[l
lois le film merneilleux aMinui
...Place Pigalle v.
La soir6e sera oflerte vendrt -
di prochain. Qu'on se repiit
cette bonne nouvelle L.


MORT D)U DOCTEUR-'
ROSALVO BOBO,
1 -,..;-fiI i&Iuhier I ni 1 ce 1a

hi)1 *'111)id,(u .\. lc aui11l-(


C.'taii u ne des plus twIhles iv'-
ic-Itigences haltienne.- t un grand
( xac!Oc d ioni on a su sjyre-

I~I(LLI' pDF Ul~. c 1it's .ad
811ob t ilh 1 u1. Lilt Li cit d'1111e


((I d)om1iL( de cvl' .1' ilt ltper-
.I WMlt c (qui falasauti oineu~i-.Ui
wtre pays.I
'NIl.Trirdi~el n Mssolini
;e iii.11islrie 'ardieu s'acceritue
':MiS 1.1piesse itaijenne (lepl)Us
~i. di'cl-anation miinisti~rielle oOUil
01-1 I sijut S de f I 'nmit:5- de la
Fr-anice it I gard de scs at lies.
I..' s Joili'l- 1UX 1241),pe!Ieflil a
;rt'cjipat'on de M. Fa r d i e L1
iums m'istu'e de-s irxv~vT''pu-
JmSiib'Saugurlagflt ion iv la ligne
Aci clienin de f-r Ctieno-Nice.
!!- vCNI.rent qu'n k cluiccisse
W111, tes relations ijudo-Iran-
ic"~;n manquera pas d 'Mrc
L"- correspondant .irisien du

Tnrdi- r rencon-

()N TROITV?.IA
L, ,Ivs co &rles p1-i(maires
II [Ch.". NI \iLOIBE

ste~ tC~ hcz auttu r lRuvIii.


I'l houton fal pal-tir le
niolti~r, alluine es plia-
rvs et sorilic-r Inavertis-
seull


SPrestation de serment
Le IMVonde Mercredi dernier, au Tri.
bunal de Premiere Instance,
Nous avons ru,es de Petit-Me on Augustin prdtaitser
Goaive, le laire-part des fian- iment come avocat du Bar-
<,1ailles de Melle ANDRILE RIGAUD, reau de Port au-Prince,devant
fille de notre sympathique ami le Juge T. Agnant. Une belle
I Dr Ludovic Rig.ud, avec Mr assistance s'y6taitr6unie pour
CONSTANT POITEVIEN. Ia circonstance. Aux beaux
Meilleurs compliments. discours que lui adresserent
t..--.,m...... .. .-_ tour A tour le Juge Agnaut,
le substitute Emm. Armand et
I!a IIASCO el les sAoeis de cannes le BAtonnier L.Nau, Mel.on
Nolus croons savor qu'un Augustin r6pondit par une
Wohie est A loudeen vuedo d6- remarquable allocution qui
placer les rails de la Gare du fut chaudement applaudie.
Nord au Poste .In-Ciseaux. ful chandement applaudie
Avec le nouveau trace, les Nes meilleurs souhaits de
longs convois de cacnes venant success au novel avocat.
de la plaine do LeogAne passo- r--d.san--u
runt A la rue Am6ricaine, Ia Mort du a6nateur
Croix des Bossales. la Saline IF. Ei. Warren
pour aboutir A l'Usine. WASilINGTON-Le senateur
V "_ U"U? .. o f'1.1 -


Francis rE. fWarren, uu yo-
----- ---- ming, eat mort. It 1tait Age do 85
(llleti de la Q uinzaie ans.
S aisn ielaizaie Le doyen du Sdnat qui (tait
,Nous avons reu, avee plai- embre du Congrs d e p i s
sir, le tascicule du ler d6cem- 1895 sans interruption et pen-
bre de I'int6ressant ( Bulletin dant 3 ann6es auparavant, a
de la Quinzaine ). II content de danomb 3 annes auparanomi.
notre ami Louis Mercier un tr~s succomb Ai une pneunomie.
nre armi Louis aercier un trs Sa temme, son fils et son gen-
be atquicle surra la joie des dre le g6n6ral Pershing ont as-
letitrs et celle des ceurs ter- sistk a ses dernikrs moments.
vemment catholiques. It sy
trouve en outre d'autres mati -.. _
res tr6s int6ressantes don't nous
r'ecomfnandons vivement la lec. IaI
ture. t ti| Mlt
Avec nos remerciements pour
le gracieux envoi.
I om f ,ril: meas


Achetes
un bidoui

Etiqu~tip flieu.


CAD EAUXde fin d' ANNfI

50 sur le prix


Chez Vincent CREIDY

A I'angle des Ruo, du Eagasta do Ie l4at
eot do Fronts Forts.

La Maison CREIDY donne un rabais comee cadeau n
Fin d'Ann6e. Comparer ci dessous, les anciens avec (lea nogt
veaux prix.


Bazin blanc trang. 2.50
Tricoline blanc
a dessins 2,50
Imitation do tussert 2,50
Madras blanc pour


1,50
1,50
1,50


Robes et chemises 1.50 1,00
Diablement tort
blanc et coul. 1,50 1,00
Z6phir franc.
pour chemises 2,50 1,75
Z6phir raye de
soie pour chem. 2,00 1,50
ZUphir raye de soie 2'50 1,75
Tricoline A dessins
coul. pr chem, 2.50 1,75
Tricoline A dessin
Soie blanc pr chem.2,50 1,75
Voile coul.a fleurst2,00 1,50
Voile'coui. ray6
satiniet blanc 2,00 1,50
Voilej coul. et blanc
ray6 de soie 2,00 1,50
Fonge coul.A fleurs 2,00 1,50
Foulardine'coul.
a tieurs 2,50 1,75
Dimities cl. a fleur 11,50, ,100
Percaline coul.
pour lingeries j 1,50.1,00
IRatine blanc pour
chemise Sport 2,00 1,25
Gab irdine ngu-
vaut6 assort. 3,00 2.00
Foulards nouv.asst.4,00 3,00
Satin soyeux
pour jupes 4.00 3,00
Simili coul. edtbl.,,
pr lingeries 2,50 1,50
Percal bl.extra fin 3,00 1,75
Soiezette cou. A fl. 2,50 1,50
coul.-a fleurs 1.75 1,00
Tricoline could. uni 4,00 2,50
( blanc extra fin 5.00 3,00
Tric. noir sup. 4,00 2,50
Indienne franc.asst. 1,50 1,00
pour chemises 1,50 1,00
Calicot percal g.lar.1,50 1,00
( camrie g. large. 1,25 0,80
Demi deuil noir g.1.1,50 1.00
( < pet. large. 1,08 0,75
Organdies. blanc 2,00 1,25
Grisjaune g. L sup. 1,5 1,00
Beach cloth pour
costumes entants 2,50 1,50
Damasses pr uuion 5.00 4.00
( pr matelas asst 3,50 2,50
Flate crep de soie 17.50 x 2,50
Chiffonnette a 15,00 10.00
Voile cyclanese 10,00 7.50
Satin de soie
extra sup. 20,00 15,00
Satin de soie
pour jnpous 12,00 8,00


Cr6pe Ginette asst. 5,00
Bas de soie asst. 6,25
J7,50
Bas de.s6ie.tussage -
cr'chet 10,00 '7
Bas de soisi .
extra sup. 15,00l
Bas chiflon*soie 15,00
Bas fil Dames as. 2,00
a mercer. asst. 1,50
Bat, fl ,matte Blancc 1,50
Bas fit jambes ext. 1,50 1
Bas A cotte asst. '
fil fill 3.001
Chaussettes eniant. "
hommes X, 00 1
Chaus. fit ass.hom.'2,00 1'A
Chaussettes ass..
pour enfants 2,00jit,2
Casimir Tropical'
assort. 10,00 j7,
(Bat'Bas)'Etofle,
nouv.pr costumes 4,50 09 M
Khai jaune angl. 3,00
Khaki blanc angel. 3,00
6 ( blanc 2,50 1
Drill blanc union: 4,00J 2,
Drill Nippi blanc 3,00
Dock jaune dble hi 4,00 '
vert double fii 4,00 2,W-
Drill flanelles 2,0( 1,50'
Drill could. sup. 2,001 1,'
( coul. pr enanta 1.75 15.
Khaki pour chem. 2,50'W 1,75
MouchoirdeLpo-
ches non ourl. 7,50 2,00
Chaussettes de soie
non assort 7,501 5,00
uiravate de soie ext. 7,50 i0
Toile a drap sup. 5,00 4,00
Couverture de lits 7,50 5,00
a de lits laine 12,00 8,00
Couverture de lit
blanc ext. 28,00 15.00
Tapis descent
de lit 15,00 10.00
Savon radio pour
purifier la peauV.. 1,50, 0.75
Serviettes del
4 toilettes 12.00 8,00
Serviet.de bain 24.00 18.'*
Toile pr rideaux 2.00 1
Chemise de lane 7.50 50
S tricoline 9,00 6
Chemise ratine
Sport 7.50
Lhemisset., tricot 20.oo 1
Chaussettes pour
hommes 8.0o

Port-au-Prince, le 29
vembre 1929.


- ..---r ~ r. -


Panama Railroad
Steanmship Line
1- Les chargers sont pris
de noter que le steamer (Ancon,
est atlendu d Port au-Prince.
tenant de Cristobal, Canal Zo-
ne. le mercredi 11 Dicembre
192-9.
2.- Les permis d'embarque
ment seront ddlivres pour le fret
a destination de New York et
des,Ports Europiens sur deman-
de faile & ce bureau.
3.- Ce steamer partira le me-
me iour 2 h. p. m.directement
pour New York, pregnant fr0t et
passagers.
Jas. H. VAN REED
Agent Gdn6ral



Ouvrage pares es
Free en Sepleabre
D'apres les tables mensuelles
des nouveaux ouvraes pu-
bli6s en France danse Jecours
du mois de Septembre et
communiques au Comit6
Haitien de l'Alliance transaise
;ar le minist&re des Affaires
Etrangeres, on compete 814
ouvrages.
11 y en a su r les Beaux Arts,
l'Arch6ologie, les Colonies,
le Commerce, les Finances, le
Droit, l'Enseignement, rhis-
toire,la Gtographie,les Indus]
tries diverse, in littirature,
toutes les Sciences, la th6o-
Iogie,l'art culinaire,los Sports.
les jeux, etc.


Spectacles]


CE SOld

Education.

de Print
Avec Jean Dax et EduO
viance.
Entree: 1.00; Balcior


pgr Lwr
Le G6rad'S 0'
DEMAIN SOIR
Soir6o de Jazz hia
ses danses et cbm0
Sur demande'

Decheand
. .- '


J4, Unite Cominerciale


An on KNEER

Distributeur

HUE I PAViE. Por -nau-Prince, Haiti). PHONE, 2318.


LN()NGUE VIE ECONOMIQUE.
- ---. -. _ _ _ _


"lgl i v


Administration Gnfi rale du POste
A vi deld6part
L., diepehes pour New I ork
,, I Europe ( via Aew Iork
direct) par Ie steamer ( (c(am-
ii icwijnex seront ferne,, i 'udi
I du courant.
liort au Prince, le 3 Dec. 1929,


-- i


--plu --Y It


(I I _-- -- -


_ ,,., ~~c,


Siii~-~i*i~i-i-~ilii-~iiii5~ :---- ---~-






LE MAIIU\ 4 D6cembre 1929


I*. -


Le visaqe
COMMIT :


Toutes les Polices


ELA
'DE LA


comprennent la Protection centre la


Foudre sans augmentation de taux


ugetseBosGeneraux

Agents Generaux


...Un apergu du pride certain*s articles don't
ente commencera aujourd'bui 89 Wov. 1929


KAWAS Hermanos


Toile de soie 1'aune Gourdes W50
Serviettps de bain 0,75
Moucboirs 50'0o
Chaussettes .50,0
Mouchoirs 40'o0
Chaussettes 0,75
Chapeaux laine enfants 2,00
Ratine trancais couleur 1,75
Kaki blanc 1,50
Kakijaune 1,50
Drill couleur 1,25
Bas a cotes 1,25
Diablement fort blanc 0.80
Indienne trangaise gdce larg. 0,90
Diablemeni fort sup. A fleurs 1,00
Ceinture caoutchouc prhom. 1,00
Chemises de tussor sup. 7,50
Cravate soie sup., 2.00
Cravates 1.50
Chemises coul. sup. 4,00
Cravates lavable 0.75
Chemise a hommes kaki 3,50
Allez visiter
KAWASHJERMANOS


0 le f6rule tordts ils parvinrent A pen6trer
des Soviets en Finlande ou ils sont soignos
Spar les autoritts. Ils rapportent
BLSlNGFORS-Treize rlu- que dons I'tle Solovetsky les
rMMSe-une temme et dou- prisonniers sont laissis sans
hiaso gens-pouss6s par sla soins m6dicaux et presque sans
h, ont rdussi A passer la nourriture, dans des cabanes
w russo-finlandaise. 11, exposes A teutes If intem-
eat qu'ils lurent di6tenus p6ries. Pour la moindre poecca-
I plusioeurs annates daos dille, ils soot littdralement mis
trible prison soviftique de A la torture et la brutality des
Solovetsky. dans sla mer gardens, particuliirement 6a 1'4-
4, et quil n'y a que deux gard des femmes, est indicible.
S qu'ils furent ramenes &En 16vrier, plus de 100 dMte-
uaie,pour y construire des fus appartenant A une m6me
us. Ayant appris que Is secte religious iencourent la
finlandaise n'tait pas ddfaveur d'un ge61ier et turent
.61oignee du lieu ou ils iamm6diatement condamnes A
ient its d cid rent mort.Ils turent conduits dans un
.der. Its abattirent leurs champ,contraints de causer leour
diens A coups de propre tombe ; puis ils eurent
fempartrent de vivres lea mains et les pieds coups et
t lUsil et srs avoir errA furent poussds dans leur tom-
|Wr et des jous dans les be, of ils p6rirent lentement.


lappelez-vous


U


I



-a


i


'I



U


RENEROIENENMMTS
Le Conseiller d'Etat et Ma-
dame Nemours prient son Ex.
Mr. le Pr6sident de la R6pu-
blique et Mme Borno, Mes-
sieurs lesMembres du Conseil
d'Etat, ainsi que tous les pa-
rents et amis qui leur out
donned de si prkcieux t6moi-
gnages de sympathica l occa-
sion du deuil cruel qui vient
de les frapper,de vouloir bien
trouver ici l'expiession de
tous leurs meilleivs remer-
ciements.
Port-ai -Prince, le 2Decelm-
bre 1929.


BIENIOT, vous aurez a
faire on cadeau,soitl a
une amrnie ou a un camnarade;
la Maison Paul E. AUXILA
est tout indiqu6e jpour votre
choix, Manicure. HIouppes
fantaisie, Sacs a main,Articles
de Beanti, Cremes, lards, era
youns. bibelots etc a prix rai-
sonable.


Iy a un seul IQ.V O.11).
( tiqueite l13ku)



CONS fI1PAT'JON


de DEILOWR', Pliarmacien,
119, Ruo SSdant-Antoino
CEIST LE MiEILLEUP
DES PURGAI'IFS
Alex.MZTRt3S; Pharmoicie 'I.PR
Pharwicio. du D- Justi-i VIAR'D
ot to,,tos Zee boqfrl&; 11: q,'nclaee


I


I


que SEJLTLS

DSQUES


Ne gratent pas, ne s'usent

Pas et ne s'abiment pas.


nc,acheter des Disques infericurs pour

difference de 25 centimes sur le prix

t perdrele f-ci4-a-cheval pour le clou, et

Sn'est pas sans raison que l'ODEON a

btenu et aardc pendait trente ans la

4PREMATIE MONDIAL&
4- *^ 4-~.i... -


I


44. 9're


e kadinq minerilwh- *


(hI C, I I-(, I c


rrt: fl. k
IRST U


\z4


\Nr


UIX OU)


j.,o i(infulLi


Une poudre qui ist ;ius*i
douce qu'une plume 6gIre
come l'air. Duveteuse coim-
mein edrcdon Voil.i c que i
disent ceux qui se serve'
de la poudre Exeletio. Elle
s6tend doucement suir la
peau,laissant une line pelli-
cule de poudre qui rend li
peau aussidouce qu'une pein-
ture d'artiste.
L'bxelento
Est on triomphe pour la
toilette. LI le uanldiorera n inim-
porte quele complexion. Et
elle est delicieusenmenut paitu-
nie. Elle est lih re en quatre
teintes,Briun t(u.nc'c,Hose,Claire
et Brunette.
En vente chez tous les dro
guistes. Pour 0, 30 cis. seble-
ment. II est expcdie dcs re-
ception du piix.
FNELENTO, MlAICiNE
rOMVPAN '
AITL'NTA, GEOiPlA U S. \
Agent? iemannes pour lo1r,
pays.
K'-; \e7.po'ur -*(;se;,nemntcs

___________ -~. .- . .- .

AVIS AU PUBLIC
En raiso(i lde la continua-
tion de la greve des iudi;.nts
el de toute lentative ui pour-
rail etre faite pour l'etlndre
au personnel ou a une parie
du personnel des )eparte-
mients du Traite,il est eujoint,
par la present a tous indi-
vidns d'observer -et de se gar-
der de tout acted qui tendrait
A causer di disordre.Les lois
sur ks reunions publiquesles
parades et mn.iitesilaioins se-
ront stricteintit appliiquees
Toute aciion tendanIt a em-
pecIer les e1)rsonnes au ser-1
vice du (ionivt!ieiniint et qiii
desireot c'nsc!rver leur eCi-
ploi, de le I \Ire, s!eia c(,nsi-
d6ree comnie LnIiddi a ciceer
et a entretenii du( d6surdrc.
et des mesuires priomptes et
rigidesserout prises t n vue de
la protection de ces individus
dans leuri moit de conseiver
leurs cniemplois. 11 est (ldelndu
de placer des gens devant les
bureau publics pour enipm-


i( S So iIJCC:
NV [Hr,~~BC


I,


\ p
k..


iS id i t ( -'

'CONSIlIL (Ie )13\.


Ldge IpOrte uI'ldt'-i Iatilult,
A u~jour.fhlli la Icci;me kle qua.
r'n'iicit de einqualri~o an- retlits
cre sts gr~ces. 1.lkos prolgeiit
cormm' in tr&or t.,ia teirti, pre-
puieienet tin -avon co'n pu: 6 de,
huile,; de beauty iidc la nature
(lPdo' i alme et d(Oi Uve n'
toiertt la peau, a fio:It t doucemetit
en m(kme Iemir,: ,tilement un
-V.fl (0g'flmt-loe- Ic ''. v


Le M-1611. i. dfal,! I uiL A a

vspar tma,:-~2 lit fl~ i1~I

1..UIiI ~ de(t?1,4 'Ui'(1d e l d 11
m lr i g I 'CW" 1,' b z ; it tis tIdevti
M~r, Lia't,- 1art'.- t11- s tathti
Ie oI! (, i t r., il dft 4 U
Ions ef d, ,acnfl(l


Ijl dle i 1 r'eiit4~l


Cher Ics C111"fliyes du G0U mlv
vernemient dc se retidre i

G~net'aI de 1)iv-sioiI, Gt~rde V t iiI~ i
C;ommandtt(ant de la Garde
d'Haiti.


T


A'
.1


rcpvos-en! i ; It P (I 111i i


qu' VV'Lis h;.'i lire
VI moll t Jt j *Ut I 1 I. 1,'or,


dle-. le te
oA *.[I


IA.II t


1 (jt.4 I
A ti ('1


I *.* prix


IV.(
A A VN pa-V


1 I .


161 I tl. hid e lPoI ,u I a
Siail. sii~rautev rt Itculi


ANPi
Rj llU. A fTfciR;1,3 "f^ 11



Insurance Ct

Un. des plus forte* COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


e~:14&


AuenJtsCHIS (h :'u


m lm


ii




I

I

I'


- t.


I



.44




S
.4'1
I



.4

I









S
4)




4'



)
A

*I
.1
D4~
.4


LI




~1

$4?

~4



4 1
41.




.4

A,



if
'A

'C..
S.



VA


DEON


RUG. L.e BOSSE


_ __ ____ _ __ __


- -- --- ;as~~-.L* ` I --


---~


--- rrr*rrrr


~111


~rrrrrr~


_ __


onow,


IC- I-- ----- --~- -


I


41 1 f I I I c


11c


oppf^*"


......


FLY IZI~


I


Le- % - - .. - -Mmo . -- - -Aw-.Xw - ANOWIM


Li Ilo' SSO Ill


fe


J);rF'




- -- -- A.-W i - __ _____ __ __


I',.\(;F--- 4
Mercredi

Dccembre 1929


Le Martin
4 PAGES


23zeANNtE. Ny- 863
Port-au-Prince
T616phone :;~242
'VMY "IE


Pageol


Energique antiseptique urinaire
0',.


Afftgift ofe.,radicademsnt
Supp'ime Em dwl*urt'
do Le mktion
tvb bcewtoconmpltmb


a(,t .5 UTSit. le. UIimi el- I
Sor.jgulnsi kAs'etsteli
dtvAM 5UIflI I 14*4 IP~llS at
VAEU I '1tIP


Cfadburys
CHOCOLATE SANDWICHES


Joe Woollcy, 'Ieprsentant
F.11 vent'ne dle/. HotI. Simwon h. ii Ih. D urtx, 13.& 'N.\iS,
et (kils hacu's WII& s deI'S IChplace.


qu..do$ vows
umaws. grhes& Donm~
d*6 ceIlUIeS. IAU1CA
awa Doour to9"
psnwot 06 u
mabtsDAM or our WU
PIP) uqosc rb
rmwa soffit
1, m s .fonde-
MOS, .Is bassdo MWat
Secenessdo I'arthriteo U
do rhumatsierOblenflor-
rsgique. giarl- gulli at
celul do In bloun0170
e. iedIIIII. *
Of*f'*** .5 p AlP -


Un mn6decin bra16 vif
N I\'V YORK- Le 22 novesn-
li e :. 1 lheute" lesdomestiques
'i~ I rpE Hlotel. 201 Oucrs
7 r, r i tem a qu.iE'ni que la
i 1t'hatpuit de chambre
I) I o:sAtgor Quteenenfon
I Iom i(. I(Is tiouv6rpnt ile
, psi dtu :ofdec in, Ag, de 75 ans
S1 -suir une chaise en flam-
it -,'N.S s .vlcmients avaient e ga-
Irient pris leu Les flames
ont 61,% rapidement Mtouffkes,
iiais e I)r M6tait di'j mort.
Le D)r. Queen 6t(it sujet A des,
crises card'Jaques. On croit qu'il
a Wt" pris d'une attaque an mo-
ienit ou il s'asseyait et que la
pipe qu'il lumait a mis le leu
ses velleilnIts.

A a Petite Maison 4
1W7. Rue du Ceatre
Viennent d'arriver :
Jouets pour Loteries, Arti-
cles pour creche : J6sus en
daille,personnages et animaux
de toutes dimensions.


- -~u---~ _______


LetDotair' Lagle- eft
lepncu., riil%




1111t.ite, LIII ti'ia'1:1, -
k a il ac *1C. 1 "1 11,' i lit



I Wt P III I t*11 I 'v II I tl taIi



I iN ~IN


L)i~Li ib ir pcii
Ia i bLiti 4, ali1



tl 1)


'I./_I___I_""


rasoir ct C
un repasseur?
Double depense-a quoi bon?
Quand le ra.-oir de surete
VALET AutoStrop combine
les deux en un seul article.
Le VALET AutoStrop est le seul rasoir qui
permette le repassage automatique des lames.
Que!ques coups rapkles sur le cuir et l'on
a une lame fraiche. On peut se raser con.
venablement et de pres-et la mime lame
peut seuvent servir rendant des semaines.
Le VALET AutoStrop rase toujours
par faitement-sans irriter I'epiderme.-C'est
le plus econo:nique des rasoirs.
Rcpa s ntarts:
PAWLEY SALES CO.
Port-au-Prince
Le.s usagers du usoir de Asfrete

VALET AutoStrop
se compltent par millions.


--T-----he Royal Mail Steam
-- -- SB!!------=.----***


The Royal Mail Steam


PackeL Companv
Le bateau c Conway ,) venant de Kingston 'el
du Sud sera A la tapitale vers le 14 Decembre
prenant fret pour I'Europe via les Ports du Nord.
Port-au-Prince, le 26 Novembre 1929.
1. J. BIGIO,
AgentG6enral de la Royal Steam Packet Co
T6l6phone, 2311.


des Ports
prochain,


3mpany.


LOTERIE
Dc1PAsao a0 ition des e mabr.* du Cop a
BaUseignant et du Comft6 RaUlen de
'Alliance PrSangase.
Le prochain mirage de cette loterie est fix6 auD.Dimanche
8 Obcembre 1929.:i 9 henres du matinau Thatre Parisiana.
le ComitW administration est heureux d'aviser le public
que la nonvelle.1.rp;rtiLion comp3rtant un plus grand nom-
bre de lots tagnants est la sniiv < te :
1 Gros lot Gourdes 2.00M0 *I lots de 20 Gourdes 80
1 500 I' lots de 10 750
1 i 100 2 Ap. du ler lot 25 Gdes 50
2 de 50 Gourdes 10W 2t du 2elot 20 40
2 25 50' 2a du3elot 15 a 30
4 Lots se terminant par les 3 derniers chiffies de
ler lot Gourdes 10 40.00
45 lotsse terminanti ar les I to- nier chficfcs
du ler jAg Gourdes 5,00 .,. 225,UO


--;-I---'


LVemplonnage So scalpel avail (ait .o00 Moro
Sovi6tUque ent an
VARSOVIE-Les ourtautan- Lea tribunaux de KSw
noncent qu'on a observe depuis nent de juger oa cas eorw
quelque temps une recrudes- naire qui donnefa one id
cence tr6s marquee dt I'espion- ce qui se passe an pays deaSo'
nage sovi6tique en Pologne. Or, viels.
l'encqu6te entreprise vient d'a- Depuis trois ans, ce' i
boulir A des r6sultats aussi ims- docteur Kolesmkov hercaf e
portants qu'timpr6vus : lors du guelit6 de madecin chirurgiwp A
concourt hippique, le lieutenant frh~iter de Kiew. ACIJl coqirlu-
Marian, du lie chevoux Igers, aiste, bien not6 par le part, on
fit la connaissance d'un person- fermait lea yeux sur le peu de
nage d'allures distinguies qui, oratique qu'il ayait dans Plart
apr&s quelques entretiens. lui d Esculape. 'oute*ois, conimtj4
demand de lut lournir, n.ay n- la fin de I'aanne dernikre, plus
nant la torte some. des ren- de 600 temmes ktaient ce/d6es
seignements stir V'ai mr'e polo- des suites de ses op6rayns, sea
naise. FIignant d'accepler, I'ot- collgues I'obserftrentTltenti.-
ticier continue les pourpilers, vement et durent recoonaltre
au su de ses chets,naturellement. qu'il n'avait non seutement au-
Finalement, I'inconnu I'invita A cune connaissance de la chirur-
se rendre pour con-lure I'aflaire gia, mais de lam6deciae.
A I'ambassade soviktique. 11 lui 'Une commission speciale, qui
donna mine le mot de passe avait 6tW charge de 1'entendre,
pour y penklrer. On a ascile- a d6couveri que le trimeux doc-
ment 6tabli qu'il s'agissait d'un tear- qui n'avait t616 qu'appren-
Pierre Bezsonott qui, s'il occu- ti cordonnier s'tlait procur6
pe officielle.nent les functions fraudulcasement les docu'x.e-ls
d'interpr6te A I'ambassade, est qui lui avaient permis de se pr6
en reality4 le chet c'e 'espion- senter commae mrdecio. 11 yient
nage militaire soviitique en Po. d etre condamakt sii 'aq de
logne et dans les pays baltes et prison, ce qui no tail en some
que les recentes revelations pu- que trois jours pour cheque vic-
blikes pour son co'vpte par le time. On avouera que ce n'est
A Kurier Cwerzooy n, etaient pas cher.
par'aitement exacles.
L'aflaire a soulev6 une vive ---
indignation, m ais on ignore A 2" 12 OPEPHYSiEh
quelles dispositions va prendre suuia,,xie nt i utiAut ri soaiPil
le ouvertvment pol onais par Globules F1baUd
s u t ( e de i'immpunit6 diploma. Bsultatsmervo.i eux,surprenantm6me|
tique don't. jounit / n. PToutes Phma DemanoF ktle
lique do lp joui dlo /. .E. DALIOCOUX, a7, Rue Vicor.Hugo
BolS-Colombes (Seine)


envan
Le seerklair SliMam e aime q
situalioem at btgrave
WASHINGTON- Le a
re Stimson consid6teque Is
veau conflict entrt les Iro
chinoises etsovietiquesen
chourie est snrieux et quo
gouvernement amdricain pow
roit sugg6rer une solution da
diflerend s'il #tait prssenti.
Le D6partement d'Etat il
avoc la plus grande attention 1.
v6ementta d'Extr6me-Oriutl;
il croiA oependaut quoa Isgrap.
td de l# situation ean Mndchao-
rie eat exag6r6e dans les d4ph
ches recues.
TOKIO Au ministire de
Aftaires Etrang6res, on nor ert
pas que lea Soviets aient riate-
tion d'occuper en permaiMoe
le terri'oire ohinole-et le sa.
vernement n'envisago pas poor
le moment une intervention.
KH kRBtN- La ville do Khtl-
tar, an nocd-ouest do la Mand-
chourie, eat en flames.
Toutes lea troupes chinoiso
oat evacu6 le ville qui a 6ti cc.
cuple bier par ia scaia
les chars decombat des.S2W.
Le chemin de ter de I'Est ci.
nois coniinie A 6vacuer deasC
nois et des Rasses. Les troapi
sovi6tiques cherchent sortoa l
s'emparer des mines. |


Derniere


Heurf
Par sans.fil -I
LONDRES- Le roi Chriti
et Ia reine Louise sont arrivYl
Londres pour visitor Ia falijl
royale.
LONDRES Le lt mintl
Mac Donald a annonc6 IA,
Chambre des Communes la f n
nation do la d616gation dglmu
A la conference naval .4*4ae
de janvier, qui est compo, da
ler ministry, do secr taire d'
tat Handerson, de A. V. AIeisS-
der, ter lord de l'Amiraut6 et
de Wodgewood, secr6tairo dE&
tataux loIdes.
ROME-Les communicgdi .
officielle abonoacent que le I,.
t la Reine d'ltalie visiteroas t
Pape jeudi procbain.-
BERLIN 4'vantlleos o .
soils recus, Marshall P
so prepare 6e s oclair .I-
tatear aboola do a Polow- .
fin do la conf6reoem je'w
chain. .
TOKIO-Lea quartiors
r6v6lent aujourd'hui qu* lef
pon,en r6ponse la pro
du secretaire d'EtatrStimuS
so joindre A la. d6cla8l f.
cinq puissances _a__
avisr la China el at
leun ob0i4tipf o t.
te Kello;f ilr
action iW9ortw *
n6cessi'Ojcrait g9
tomberatie aggiestUi

Aofit do e.a geejfrw A
s~w Rue du aagasin fdlrta
d edd de (id
Cooke,r emment -,i--
to Goi 4afmerie d'J4l(or
x 1e".37


--- ---


- -- ml


.i


i


-r


M. Claudel an Virog~ "-
UNIVERSITY, Virgioie-1.. 4
miti6 flra&~oacaricain, a 4a
rendu 1*o Us nite mai
lea i Ar-!1-aaotetAimoia ,
Ide i m de ViPlra"
de PF4n0 4 coatm I laL&&a"
d'hounfbar p droidat Edw -w
A.Alderman et A M. Paul Uood. '

la salle Lafayette dasa le Ma. W w
Ion des langues romaaes,4v,
l)s 'tor? awte l6 de The.
mas Jeflerson, londateur de rU.',
niversit6, et de Latayette.
16 c6r6monie ritelle de ik
reniJe des croix a ou liei mas.
le pertique doe la rotond, IM
Claudel a lu les citations.,
apr6s avoir 6pingl6 les crok *
donnA I'accolade aux deux
veaux chevaliers.
Le President Alderman &
d6cor6 pour lea services. q
st l'universit6 do Vj
rendu en temps de
Mclntire a re;u la croixs Z
connaissance de l'h6pital I
tuberculeux qu'il a londa Aij
midi de Ia France. ..,


La Chino


'''


c- ~~~~ .....---


- -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs