Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04335
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11/30/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04335

Full Text
-_ 'Lr' 'A r:-


kNC& (HAITI)


io


iVenicnt Magloire
DIREC IEUR


RUE AMERICAINE 1'35t

TELEPHONE No 2242


I I


Leehn


of
- -~ ~ ~ ~ ~ ~ ~W I N&- .- - - -- - .


eANNEE N68O0


,reve eta6
4 qpe


r -- s On


Nous avons d6ji en l'occa-
ba d'exprimer, au sujet de
yve organis6e par la jeu-
J des 6coles, notre sur-
de voir le mouvemeun
br, apr6s les cole supa -
ares, les 6tablissements do
igooment secbndaire, et
Is navons pas pa cachet
ire 6tonnement de trouver
ireats et mattres come d~.
Irkssdevant ce fait, puisque,
irat-il, ils nauront pas pa
pr6venir.


Come, an surplus, nous
voyons appliquer aucune
action, Jaquelle a peut-
paru impossible ou dis,-
portionnde A l'incident, -
aons pouvons faire un pas de
l. dans la vote des coastal.
muons et noter ainsi que pa-
~ ats et maltres paraissent,
me on dit, la prendre a It
ne, prdtant ainsi une coim-
it.6, qu'ils jugent peut-etre
odine,A la grOve intiale des
diants deDamien.
'Des nouvelles, venant o'au-
.(gTd points du pays, nous ap-
anent que le ch6mage |a
S d6cret6 dans d'autres eco
o et un confr6re est m mem
4 torm6 qu'A Jacmel le miou-
tement de gr6ve d6borde les
oilcla et gage les maisons de
Commerce, voire certaines a4d-
'inistrations publiques. Avec
L bqnce de sanction et la gq-
p *inie de l'impunit6, nous -e
ypas pas du tout ou cela
4W 9qtgra ni mdme s'il s'arrt-
.n de sit6t.
.ir, voilA deju le mois de'
decembre et il y a plus cd'til
|ois que la greve est de laun-
SCtic. Si, d ici une semnaine
.iput nest pas re6gle et ce I u-
ire pas da ns i'oidre, eu
g iuncipe la chose atuait dui
Stre 6toufle et l egle dauii le,
premieres 48 heures, laup-
pifeche des vacances de lin
M .aanees et des Idtes va cer-
tainumtut ajouter sa sugges-
,l OuP a ce qui existed deja, et il
4t i recunnaitre que rien n 'esr
So1010ns tail pour creerolacpai-
ement indispensable a un
equitable r6glement.
Les elections communales
'. u10 janvier viendront cer-
tainement avec leur surcrolt
"'ngitation, et tout de suite
apres on se dira que, vu la
1'ochaine 61ection prisiden
Ile, ce n'est pas la peine de
-6sarmer. C'est, en definitive,
m e perspective de pr6s de six
Mois d'agitation sterile, d'a-
sarchie, de d6sordre, et tel
le plan probable d(s poli.
.icens qu'a gagn6s la phobic
o revenement d'avril 1930.


1S tel eat le tableau des
quences d'une banale
laerie d'Etudiants, nous
voS, ,sans t6m6rit6, leur
or leurs causes spiifi-
Senallant le cherier,
f d retort d'enqu te,
lI d'esprit entrefenu
ttipaellement daqa le
BrP*W IticAW. 0
aixs, t is l ps
.8kravant d'it oins-*
Stout ceaui se falteout
it ie fit: un geste parlro-
Sd filet de 'Eta Jpour
r ls mimoire d un fon-
Wi r de I'Inddpeadance;
W areI d'an chantier pour
i hstnrction d'coles ou de
Is v a u x pour la refection
B.e route 'sapplication d'un
tdlt; des mesares pour' la
aae teaue de nos den-
3 i MS ripercustion sur
a n'6rehe d la rise 6co-
ae mondiale; les inon
asons; la secheresse q u
'licoliel .


Le r6gimel telle est la tarte
a la create des opposants. Le
regime, voUi l'obstacleA toutes
les amhliorationsl Inutile de
chercher pour chaque mnal
son rem6de ni de tenter des
ameliorations partielles pour
arriver progressivement A un
mleux-6tre possible. Rien A
faire ni A tente,. crient A tue-
tete les adversaires, car c'est
le regime qu'il faut abattre I
Par a r6ginme, entendez le
president Borno, le gouverne.
ment, les Amiricains. Or,pour
d6sruire cela, ii faut une r6-
volution, A d6laut de laquelle
on aura recours A la propa.
gande subversive, dans les
journaux, dans les tarnilles,
dans les coles: A un certain
'momen,,"- "qo e a ,' awp--.
pelle ?-- c'elait dans les 6gli-
ses.
Tout porte ses fruits; et voi-
1i de quoi le d6sordre actuel,
si organism qu'on le proclame,


e.,t le fruit.

SLe President de la Rdpubli-
que a fait, d'importantes con-
cessions i'objet d'un arrWth
que, dauns sa grande bonne
loi, il a cru devoir etre le mot
dernier et heureux d'une si-
tuation delicate. Le Comitt
des Eludiants de Damien,
pOur toute rtponse. 6met des
communiques oa il est ques-
tion de 1804 et de patriotis-
tie, fixant ainsi le gouver-
nement sur les lointaines ins-
pirations du movement.
N6anmoins et malgr6- tout
ce lAcheux enchalnement de
causes et d'eflgts, nous pre-
nous la lib.rt- de suggerer an
gouVernenient la meme solu-
lion d'apaiscimentt que quel-
ques-uns de nos conlrkres:
la retraite du D' Freeman par.
h'inporltequelle voie Td'Arran.
gementi amiable, m me, so is
forme de cong6; puis la re-
torme du personnel'de I'l.:cole
dans le seas qu'aura indique
,ne enqulte entreprise par
les d6partements ministeriels
,ie 1Agriculture et di T-avail
directement; enfin, une r6.
former des conditions de fone-
tionnement de' I'Ecole A o ~-
rer avec le concours du o
mit6 des Etudiants, A condi-
lion que ceux-ci r6int6grent
i'6tablisseient et se soumet-
tent eh priwcipe A l'arrdt6tpr6-
sidentiel.
Comme iLt faut pas atten.
dre trop de sagesse des 616-
ments d d e h ors, c'est au
gouvernement A. en fire
montre,et mdme de tolerance,
le plus possible, dans liaretrdt
superieur de la paix et de
f'aveDir..
Nous nous proposons. apres
cette suggestion et si elle est
biensaccuejilie, d'en exposer
quelques autres sur le fonc-
tionne'ment des activities du
Service technique, esti mant
qu'A quelque chose malheur
peut toujours Wtre bon.



Dei nire'

heure

Avec ce movement xceOs-
sil qu'il y a
a LA PARISIENNE
pendant leo deroiers jours de
Annie, nous vous suggerons
I'idie do taire vic achats de
Chawusures t Costumes
du nouv.11it1B Ok que cette
Maison vient d. recevoir.
LA PARISIEA ,E
Agle ,ramd'Rue Ot Mirales
Pbi. wO 6.


PORT-


LO ERIE
P I'Asoolat -Weiambro* da Gab3
a" MAW salt&1 WaltUn do
Le prochain lira e de cette loterie est fixd au Dimanclh
D6cembre 1929, A fheures du martin, au Th6Atre P.jsian..
Le Comnite d'adminislrationiest heureux d'aviser le public
que la nouvelle r6parlition c(ns portant un plus grand nom-
bre de lots gaguants est la suvaute:
1 Gros lot Gourdesj 2,(tX)0 4 lots de 20 Gunrdes 80
1 w 9 1 75 lots de 10 750
1 ( a li)t 2 Ap. du leir lot 25 (;les 50
2 de 50 Gourdes 10( 2 du 2e lot 20 t 40
2 25 501 2 1du3e lot 15 a 30


4 Lots se terminant par les 3 derniers chiffre'i de
ler lot Gourdes 10 40,00
45 lots se terminant pAr tes 2 dernier chillres
du ler lot Gourdes 5,40 G. ,225,00


Mati at ac'u" '





de cigarettess

GEfBARA & Co

Les Ciqarettes

"Dessalinienne

*Colons

Republicaines

((Porl-a u-Princien n e
GrAce A la finesse de leur ar6me font les acuices des
vrais amateurs


laladies & ia Peau
AMaux de Jam bes
0 fairlaoa ra"Pia r VIt
E~au Priciuu
DEPERSIER
IIADICALE POUR TOLlS
1JZC*tAEs
IPLALES DES JAM.WIT
UOWtSIS. DAITIMS
Wi~t, DIIAANGEAc?43ECZLMA!5.
C-.EOUJX, Dmiau1 ne7 WaPrnmacfe.
72. to.amdo CiQa.atieIM&6iAkf (Seite)
JIM V~aedants. otol .a ~n
D4& A Port-au-FlriaxO6
D MATHUMM. Pharmacie SairntFranrol.~


COMPRIMt.S
do r)ELOR'1, Pharacionn,
119, Rae t 3 .VEST LE MILU
DrlS PUIIJ-ATFl's
iE*z.PX'iJq; P'ijarmncao ALBREETUII
Pherrw,-jciuduD" Justin VIARD
Ot twitev e, a bow"i., 'h'rnuncieg


SAAtDI 30 NOVEMBBE 1929


- -~ -~ _I___. .L-ZI,------ I.


- -A- -----------
C_


eL. ~ ~ ~ Z~ Ia. PJi w'-?7; ':-:~


Les meWies 'appor l nt les maladies dans vinre foyer:
Chaque fois u'une mouche entire dans votre maison, elle apporte siur
son dos lea maladies. Votre propre sant6 et cellede votre foyer demandenit
que vous tuezcetdangereux ennemi de l'homme. D&truisez les facileinemil.
rapidement et surement en employant le FLIT.
Le FLIT d6 nTpasse une maison en quelques minutes des #ermes de1
maladies, dev itiotches, moustiques, punaises, cancrelats lourmis et
puces. II p6netre dans les interstices o0 its se cachent et dieruit leurs
oeufs. Meurtrier. pour les insects, inoffensif pour vous.- II nie lAche pas.


Ne*onfondez pas leFLITave lI insecticides ordnaires
,on porvoir desftnetear assure toute satisfaction. II est fa -
briqu6 par les plus grandes Mangfactures d'insecticides dui
moade.-Aehetee auloutd'hui m6me du FLIT t uti vapori-
Mtoiar FPT.


'A" FST INDIA "IIJ


t1011' 2t' pBI\(Ec~l


i I


^ "


ttoynit SO-is tine Planche n A
oni ~~ p-laeu f igues-banri:t-e9.
F t e ie cri-iif, laI-vo~ivre pe IC,
dun. voic of] p.nsIt fout, sa
pietite Arne disesp~re:
Alinbelle' fiqime. V~in~S

( 11s 1w o: ;s15q-i' n Lip.
Pe~li et (1"oli in-etita mar.n
.IWpt't'A I f' 'S ~2Ii S Mai'7t 1l
1-ics.I


'-.


L_


Le boubsur
hs heurt-ni.


ir app-,rlieitl n qui init


F


I


Conseild'Etat
A la s6ance d'hier, se Irou-
vaient les Secr6taires d'Etat Ch.
'e lD4va, Francis Salgado et
Chirleq IHibouo.-
I.e sccrtaire d'Etat des Tra-
vux Publics donna lecture d un
project de loi relatil lI'Ochangc
d'une roprril( priv6e de I'Etat
sise At a liue Capois A Port-au
Prince, centre uite propri~lt de
la mneme con'enance appart,-
nant A M. Laurin Dehoux et si-
tuie A si mime rue.-- Ce project
eat envoy A I'Mlude des sec-
tions comp Le mnie Secr~taire d'Etat ob-
lint ensuile le bAn6ice de I'ur-
gence et un vote imm6diat pour
un project de credit de 150.00)
(Cent cinquante mille gourdes)
pour la construction de route
de l'tion-Ville A Kenskoft.

PROPOS D'HYGIENE
Vaccination el Revaceinalion
Nous savons tous combien la
variole, appel6e encore pelite
Svrole, est un fleau terrible.
Sans doute le monstre ne tue
plus en masse les populations
humaines, puisque dcs qu'il li-
ve la tete, sur un point quel-
conque du globe, on la lui ecra-
se, grace A la vaccination et la
revaccination que presque tous
les Etats civilises out rendu obli
galoire, come en Haiti.
rous les enlants doivent MIre
vaccines de bonne heure, des
SI'.ge de quatre six imois, ou
mn~me avant, si c'est necessaire.
Le Service National d lygie-
ne publique entreprend chaque
anne de vacciner et de revacci.
ner les ecoliers et rappelle A
routes les persounes qui ont be-
soin d'6tre vaccines ou revac-
cines.les dangers auxquels elles
sont exposes en cas d'epidmiie.

Le Nouveau Chef
de Protocol
Notre ami et collaboialetur
Ieon ialeau vient d'ePlrc nun-
nin Chel du lProlocole en em-
placement de M. Zaicharie Tho-
mois. a'-pele c d'autires I'o lci'llo, s
M. Lalenu a e06 chtf de Set vice
a la Secritairet ie d'Elal des Re-
lations lExtheieures, puis charge
d'affaires A llome. Dans touts
les fouctions qun'l a occupies, it
a inonl)tie de In dignuilt, dei I'in-
telligence et un grand soauci de
sis dlvoi s.
Nois lui prsenlions nos vives
elicitatlions.


.iolrr Il




... a vu, jeul (i soir, au ar
T'erminus une dI nos plus jolie,
jeunes filles el ,iussi, (es plus
616ganles et des plus,"gen lilies
qui, au liar Terminus, prenait
une glace itn compagnie d'une
autre !amie. Son auto h deux
places tait dev ant Ian orte et
deux jeunes hli nines tits pols
lii levaient une p)iine. Bravo
pour ce gesle. No'evi-: (Fi. n'a
pas souvent I'oi'tisiolln 'en en-
registrer de pait ils.

... voil, avec. vous devinez
*uel pIaisir, conlieon I'aipproche
e la Noel met de la gaiet6 dani
les rues. L(s gosses sont nomin
breux et ltrpidalnts devant les
htalagvs de Joitcls, les ilthopho-
:iies (t0ill '1 l s l.is;i it l des
i''j)lt llioiis, joliciil :i itit -l e le
./in ll# 1 hi 'it/Oies, I ,s ,.I: lx S eu-
till dails I liri ioniii litne
odeuir det 1 Imlepiil loveuse-
inent, Vtersl Ic ipiuiiSc ile des
charleslons i l. t"' il. de
tem ps en tl i' l)-, oilli'i"l 's il-
mins esquissen('I ,I t c iiiils )is. "
Les peliles loteiu s 1 o It)
cet'e liille' sont IliV ili 0 l ltes
lih' e l e I'111 \ W 1, Lii i, PU as,
pioui'tr nt, ai del:i de I ; I itt des
IHois. Les filtlcll s ,,'. nil,, i,i :'v c
des p)oul c6es 'ii. \ ,;()It' i(,ii ero-
pses ei qui di ut :i i. Vtapa.
Devatlll li i l (hn l'. NOrtl
(EIL voit 1):>C1 ir Mls seO p u-
piiercs qi'il licli ii lin l< ;(Iie, ce
Vers du belwi vl u:\ I 'aln l is Vil-
Ioni : T( nt ll ric I on \ I, fqu'i
vietl./.)

... l v i, i ; I \t
les (i Iln in ', ti ; ,t 'i> : C is
(t i I-' c );t I I:' t -- t li S
(i I (h'k |t.;i l i P :i i t, la-




tlct ii,'., I iip'lii'i l ( :i, clallnS
I, l< y i iM l '' i Ix. i Ii i li i i l-
t r Il i I i i IA I. i t oltlait
It, h< 11liti 1;t i L H his la-
tonl, dle vi la I,.ull 11i lond
te queIIi l ie 11 t,1 i t ( 1 s
la po iiturl, No ill, 11 nl vai t ;ii-




Io li1d.n i id : 0ii il i\ i .e son vi-

COliil i t'i li c. 11 I i t i 1 a 1 n, it
toult sili|!rIiit 1 I %'!. l Owin-
dsu bureau o. Iil i I ailie chaqui
montalitne de il ;i'corde ilesn
dovl un viil ani pi ai il ;iu ond
de qunoslque cori \ds isi I ie...

de... a regx ard s lm ei il 'su it
<'un objet pour clui.gefr tn tem-
pusraileut.Noinhl (-it.'i'avait lou-
jours vu d(agii n (I\ de son vi-
snge et de sa mira,. II ne s't'rait



cJieur denis so clu (iits,, du Ilgaon de
spi riusellc e el ti< pi ban- de
conscience. Mais on1 main, rd.
inin, ur er ses, lpei, 5i si dessus
du bpouru il hiie qvil voe chaque
osalin uni e lie ns -r ia glaces




Siovales qfeuijdmes isoisnioquett la joie
dn'es vieux sleusi luie. eslt de-ot
pui, lee voia i s'iunui le duei-
ntoeudre de misa cravoirse, de laeur nrail-

cy avaeur de sa cen isra, du ton de
sa trmouisstache, unel luvre pela blan-tt





fillh vetre de gros bleak ,lim


- '








LE MATIN 30Nnvnbre, 1929


S. . .. ... .. -.. . *- -., '


AVEC.LA NOUVELLE CHRYSLER,

TOTES LES PREMIERES AUTOS

SONT ANTIQUES.
. ..--M


66'







S70


'77"


C


jOUR surpasser pt par Ia pour ren.
S dre arriere le systlme de trans-
port type 6tabli depois plus d'un quart
de siecle de construction d'automobile
- les ing6nieurs de la Chrysler vien-
nent de presenter dans la nouvelle au-
to- pqu revolutionue la perfection -
le product de leur genie et de leur
science.


,N\' c Uli II1oI.de(it- (hhavgiiii1eiit.


Avcun montde. de cliangeuient. -


H


R


Y


Chrysler vient de surpasser tots les
types idfaux de puissance, de contort,
ie luxe, de facilitY, de maniement, de
beau'6, de quality et de valeur.
Aujourd'hui Chry4er lance un nou-
veau type que Flavwnir Le manquera
pas d'act lamer come la plus 6tonnan-
te revolutiou dans Ihistoire du moto-
risme.

,,Tous les distribufe'urs de Chrysler
south preisA vous montrer et A vous
donner une demonstration de la plus
SIemarquable auoniobile Chrysler. Mui,
comme les autres,je vous invite a venir
le plus tot possible inspector la nou-
.elle ( hrysler et en avoir une demons-
tration.


S


L


E


R


FIANCKI J. MARTIN

Distributeur.


pLAC I GlFlRAB1D--- I.- AU -I'11NCEn (HIaiti). Phone: 2539
%olie (dePXpo)SitioI, i des Rues Pav~e et R~publicaine.
---I -- -


j" F. Gellrarc
Preili'iienltfir la 1loininissioll C(uinlh
itale de I'EII'-mI-PrIiice'

Le CitONell(tile Soti l cI"' ei-ll
c( Ict Pi'~sident de la Rt1tplbliqtuc
A'IicnIlie lp ater l'iIa 1t(et de I'iK-
dili~t-' di Ior'I'a-PrI-I'co, est une
(I "S rroaCll'i. t~s ls sPlus ('1
VL' iee flt)IC i'avs.
.Mi. ( 'efl'tard'd. e ginraidel'ligrve

IMjut t (lilIrnoSIIuS. arrIVe lIl'Jk'
l'cspeclablie dtie olwinte huit -ills,
n ayant jainuhis accepl(c, seloti Ic
mnot justsel ispir'ituel tdu Iirec-
tevt' du NMvrIN, l PIP'tleICt'
inenit Magiolre, (t titire aIr(
pnli-t iut) U ietf(Uel).II'ILI-ll-ll lep)I a,
aitai cefte agrt'table surprise '1
la toiulai ion de lPort -aui- Pri ncr
tientre a-e'tn s Ia carrir'ai dic ms -
ni strative p a' a 1110111'e(leli!
11 n'ambitwnnoim ltien, eel io11n1-
inet (file Ia pt opu~fl l iii t6 f a inetn lIi'
(clia red e't prc parole'ti 1011Si
doti la StI oin'ill' e aI' nic ine ta)I
(lr"It'slialicuer. l'as ill p1411,p-
tain ti de Ihiiti i' cs Cti e-
tifumnte dei ntill'es a nn-S.e jla Iv
G-c1't ard IiiprobbeisinjthvIIIl:ii
hell (Jlei e a 112swIda Iv illou
(ft-lesans. ets ne.cPasur audniPas
Ill I~tl)'mi't deHiu tie (itcr qun-I-
elt sane e taitile rkc n enoresit
jllcri5,ii 'Onlliie.i ui tt
coIL' dejeunescxlrao!Ireiitanjo

A4ine Chiewleresqtie 't P"~n"'
41 idia Itismne, esprit on veit l ci u-
i iiux, ifitie inanquera pas, nius
I qp~rons, do r~afiser pour 1ia
11vi de florf-au Prince,- dasu-
I'part si sp1le(lidelueflt cons-
fr ilte par Ic Pr~sidenIt Borno,
I. embellissemetits d~flnitifs
l Se attend.
ia mais choix In's done 616 plus
licureux. at certainomelt. -
on sera pluxs pplaudi que reeui-


)sion sera un-inime'Ien Il6ici- *
ter le Chel e at qui a D m mission
faire renoncer (elfrard a la re- DEm R llLER
traic d'oii1ne pensaile sorl I 1DE. ANDRE CHEVALLIER
Utl ioulr due pour se rendra sur Nous avons rencontr6 M. An.
s: t erre deMoiniaice. Kl'ont'- ( 1-F. Chlievallir el nous lui
iIcitcra aussi (ulle souls oix le avons demand sil 6tait bien vrai
(irand 'lanteur 'nvoir i voulu le sa p rnilre commission tfl i partir pour Londres ou il vient
s c patr son \.\mi, e ,)presti- d'etre nommn E. E. et Ministie
i "x 'r -i d "t'i )t Lois IIlrtioo, lh nipotentiaire de la Ripubli-
t'il --C. Ct tadli're. lue dt'H1all. 11 nous a repondu
Q1u il st ltie ,:1 i' wuvre. La lu en effect il s'tait arr6tl6 cette
p,(,)t iat.l;in 1 tnt t ,ntliancc. decision et qu'il en avait offi-
S\ Iciellement fait part au Secretai-
re d Fl'at des Relations Ext6'

La te thAtrale Coiine nous insistions pour
A L de Gonzague avoir la raison de cette si bras-
SSt-Lous de Gonzague ue decision de M. Andre Che-
.--.-. vallier qui qnelques jours aupa-
C. soir, .tou l, i .l ,n- l .ice ravant nous disait sa ioic dealer
s. lp ur vO.ir a 1> 1 1[e th lle( l f .it savoir que les documents
tics la ies .e (Il'll avliit requs du D parle-
Le progralli (oois nen ti es Relations Extlrieures
inii.n )il cl les iI laccrei itaient A Londres come
oue~d's .slotdi>t!, aplis p ,ar'iChs (ChargF d Aflaires quand il cro-
).)lIos ini c nl ceves p r la f!ainlIre d~ l Minstre Plmnipotentiaire.
S, nit-Louis. Cest pour cela, confirm t-il,
11 v N ,atra toupt. irs et hi- it'il refuse de partir.
vete. r vAs i>l.s I I pluI Al l'objection quo nous lui fit-
I1 possible. On ne putll;it 'ines que d'aprs ce qui nous
iei (ii'l n r.Istlie pour veuint i t'lit revenue une error avail
.V I I ict 1,1 rbellement commise mais
S.ois oii s l ( ul I. l)partement I'avait r6-
|I):!i'e en llui faisant parvenir de
.-...n. .i. ,1 nouvelles Letres de creance,
M. lihevallier nous d6clara qu'il
M. Emmanuel Od6ide in revemait pas sur sa decision.
I) -
Le's ioinl)reux amiside M. 1n .
1'nuel d qui Ialleindanl t a Preuse au 1nlet re
S ord du navire l'franais a( C- do lrInt6riur
Si tr6o e ot 06 onns de tie Ce martin aura lieu an D6par-
pis trouver son nof dans la cement de I'Intirieur une con-
!Pe' ildes passagers. Cela se coin'- .. ,i,, A. ,i, a. ,A i I
V'JiA.I d.U bI d l ~ A


rcri n is~rnent. D~urant son st-
>t ltres dec noblesse ii
\ ,v~~e.' ods I it ii de de Se -
lll'' 1111. G-(h 'tIi vsce u
i (fit A fit)n I tdui(( Carl
lors que nous nous in'-
(tlimi'lqR dene pas voir le nom
I ii ~ ~. l i 'r n l3'IsPL -
S ige I S.

10t 1 0)1l1 tlii'. no


vou aton ues in o re e a up i
1'resse de Port-au-Prince. Nous
en donnerons le compte-rendu
dtans notre edition de lundi.


Perdue
Le chiane de Policealle.
msnde de couleur noirs et
june. Bonne rtcompensot J
elui quii la ram6nersa :;n -.
pitline JOHNSON : 1. '.,1 c :-
ini des Marines.


A fa Petite Walson
1607, Rue du Centre
Viennent d'arriver :
Jouets pour loteri o s, Arti-
cles pour creche : Jisus en
daille,persounages et animaux
de toutes dimensions.

Spectacles
Pa a

Pansiana
DEMAIN SOIR
A 4 hs 1/2: Matin6e :
TITI Ier
ROI DES LOSSES.
( Suite )
Film moderne aux d6cors
somptueux.
C'est une venture parlois
touchante, parlois violent, tou-
jours attachante et qui passion-
n ra petits et brands.
Le Fils de la Neil
( Suite )
Entr6e : 0.50 ; Batconq: 1.00
A 8 HEURES
Grand Gala :
Minuit..Place
Pigalle
avec Nicolas Rimsky, Rence
Heriall et Pierson.
i, Entr6e: 2, 3, 4 gourdes.




REMAIN SOIR
lEn matin6e :
A .,6 heures muine :
tiuarIal Juader


Jeaque Catelin das :
LINHUMAINE.
btr';: 1.00


CADEAUXde fin d'ANNIEt

50 sur le prix

Chez Vincent GREIDY I
A Isngle do. Ru., du Magaslade 1* i.
et des Pronts Forts,
La Maison CREIDY donne on rmbais comee cadlaM (
Fin d'Ann6e. Comparer ci dessous, les anciens avec lesa e,
veaux prix. .


Basin blanc trance. 2.50
Tricoline blanc 5
a dessins 2,50
Imitation de tussert 2,50
Madras blanc pour
Robes et chemises 1.50
Diablement tort
blanc et coul. 1,50
Zdphir franc.
pour chemises 2,50
6phir ray6 de
sole pour chem. 2,00
Z6phir ray6de sole 2'50
Tricoline A dessins "
coil. pr chem, 2.50
Tricoline A dessin
Soie blanc pr chem.2,50
Voile coul.A flours 2,00
Voile coui. ray6
satin et blanc 2,00
Voile coul. et blanc
ray6 de soie 2,00
long6 coul.A fleurs 2,00
Foutardine could.
a tleurs 2,50
Dimities cl. A fleur 1,50
Percaline coul.
pour lingeries 1,50
Ratine blanc pour
chemise Sport 2,00
Gab irdine nou-
vaut6 assort. 3,00
Foulards nouv.as st.4,00
Satin soyeux
ponr jupes 4,00
Simili coul. et bl.
pr lingeries 2,50
*Percalbl.extra fin 3,00
Soiezette cou. a fl. 2,50
coul.A fleurs 1.75
Tricoline coul. uni 4,00
blanc extra fin 5.00
Tric. .noir sup. 4,00
Indienne franV.asst. 1,50
pour chemises 1,50
Calicot percal g.lar.1,50
a camrie g. larg. 1,25
Demi deuil noir g.1.1,50
S(c pet. larg. 1,08
Organdies blanc 2,00
Grisjaune g. sup. 1,50
Beach cloth pour
costumes entants 2,50
Damassms pr union 5.00
a pr matelas asst 3,50
Flate crep de soie 17,50
Chiffonne.te 15,00
Voile cyclanese 10,00
Satin de sole
extra sup. 20,00
Satin de sole
pour jnpons 12,00


1,50
1,50
1,50


1,00
1,00
1,75
1,50
1,75
1,75
1,75
1,50


I


1,50
1,50
1,50
1,75
100
1.00
1,25
2.00
3,00
,3,00
1,50
1,75
1,50
1,00
2,50
3,00
2,50
1,00
1,00
1,00
0,80
1.00
0,75
1,25
100
1,50
4,00
2,60
. 2,50
10.00
7.50
15,00
8,00


Cr6pe Ginette asst. 5,00
Bas de soie asst. 6,25
7,50
Bas de soie tussage 0
crochet 10,00
Bas de soie 1
extra sup: 15,00
Bas chiflondesoie 15,00
Bas fit Dames as. 2,00
4 mercer. asst. 1,50 *
Bas] fil matte blanc 1,5Q
Bas fil jambes ext. 1,50
Bas i cotte asst.
fil flii 3.00 I2
Chaussettes enfant.
homes 2,00
Ciaus. fil ass.hom. 2,00
Chaussettes ass.,
pour enfants 2,00
Casimir Tropical 4
assort. 10,00 9
(Bat'Bas) Etofte
nuuv.pr costumes 4,50 I
Khaki jaune angi. 3,00
Khaki blanc angi. 3,00
(< blanc 2,50.
Drill blanc union 4,00
Drill Nippi blanc 3,00
Dock jaune dble fil 4,00
(( vert double fil 4,00
Drill flanelles 2,00
Drill coul. sup. 2,00 1J
a coul. pr entant 1.75 1J
Khaki pour chem. 2,50
Mouchoir de po-
clies non ourl. 7,50 20
Chaussettes de soie
non assort 7,50 50
Cravate de soie ext. 7,50 50
Toile a drap sup. 5,00 419
Couverture de lits 7,50 50.
g de lits laiue 12,00 ,00
Couverture de lit
blanc ext. 28,00 15.01
Tapis descent*
de lit 15,00 10
Savon radio pour
purifier la peau ~1,50 0.71
Serviettes -de
toilettes 12.00 W
Serviet.de bain 24.00
Toile pr rideaux 2.00
Chemise de lane 7.50
a tricoline 9,00
Chemise ratine 7
Sport 7.50
L hemisset. tricot 20.oo I
Chaussettes pour
homes 8.,o 6o


Port-au-Prince,
vembre 1929.


le 29


hamburg Amerika Lini
Le bateau ( Georgia*, venant ;d'Europe sera ici 1eJ
cembre et partira lemdme jour pour Santiago de Ctuba,
too, Sto-Domingo etc, pregnant trdt et passagers.
REINBOLD & Co, Agents.
mww -ft mw


Prot6gez-vous contre
les vers en employant le I
FLY TOX
N'abime pas les tissus
les plus fins Prottgez
vos vdtements contre le
vers avec le FLY TOX.
Injectez vos lines avec
lui. D'un emploi facile.
'N'abimera jamais les
tissus les plus fins. Ab
sol u me at innoftensit
pour vous. Encore qu*il
tue lea vers. 11 d6truit
leura cuts et leurs lar-
FLY TOX tue les insectes, tl6aux da
Cc nest pas an poison, il eat propre et
Demandez Ie par son non. l En ltrblano
etiquette bleu.


mob* iYi~
perlu")'AF
a&Too6


Bl vente partout dans lea magasins.


rY* TOxr

=... .- .


er rl


--- ----- ---m rr~L~


Y II


1








- ---- --


Toutes les Polices


DE LA


omprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



iuu.LeBos se6'Co


Agents Generaux


apergu du prix do certlna arUtoloe don't
coamelncea rsaujourd'huit 9 Nov. 910

KAWAS Hemanos
Toile de soie l'aune Gourdes 2,50
Serviettes de bain 1 0,75
Mouchoirs _. 50'o
Chaussettes 50,0
Mouchoirs 40'0
Chaussettes 0,75
Chapeaux laine infants 2,00
Ratine tran is couleur 1,75
Kaki blanc 1,50
* Kakijaune 1,50
Drill couleur -" 1,25
Bas a cotes 1,25
Dablement fort blanc 0,80
Indienne trangaise gde large. 0,90
Diablemeno fort sup. A fleurs 1,00
Ceinture caoutchouc pr hom. 1,00
Chemises de tussor sup. 7,50
Cravate soie sup. 2.00
Cravates 1.50
hemises coul sup. 4,00
Cravates lavable 0.75
Chemise A hommeskaki 3,50
Allez visitor
KAWAS.HERMANOS

Place PlgaHo tera come one wauvre ample,
qu'ecrit Mr IHeu6 a pleine, bean coordonade.
SlIa presentation de Ren Hervil Ie melteur en
Place Pigalle .: acene do film a tpuisd son art.
destiny des onvres s. a photographic eat parfaite,
esod'dtre reliteseon- sa technique sre. Sans jamais
des notes commu- outrer sea procedds, il nons a
e qu'une certain prtsent6 un milieu de mature
tout ce qui dma- excellent at qui aide A corn-
II s'agit IA bien en- prendre I drame psychologi-
*auvres lortement que qui as noue : il a so metire
'fdussies. en relief le talent de
as me venaient A NICHOLAS RiMSKY
so ddroulait sur 1'd. Sur cot artiste repose toate 'ar-
Iu roman psycholo- mature du scenario do Maurice
images do Minuit... Dekobra : pas an instant, if no
s ** nous deout et jamais if n' eut A
oif les couples pltil- sa disposition un tel dventail de
Is e dancing comme moyans. Qul' soit I'impassible
1 claire dans lea cris- Prosper, statue du commaudeur
bi ais ces remarques. fight devant un Oceau A champa-
t la puissance des gne, ou l'ondoyant Prosper Avo-
atiques Ace qu'elles luant entire les couples que le
-93 nous, par delA jazz ddsarticule, on le fetard,ou
on les vit, leur village le brave homme qui r6ve de
Doe forme classique, culture en banlieue, tour A tour
SPlace Pigalle rs-. simple, dr"le, pittoresque,


pelez-vous


kmouvant, il eampe admirabck-
ment et avic une poignant vd-
rit6 le personnage central.
Auprds de lui, Rend Heribel
est tendresse, douceur beault.
Franoois Roget joue avec flam-
me, Suzy Pierson avec tougue
et I'interprelalion ne mdrite que
des dloges.
Vu la longueur du film on
commencera a 8 bs. pr6cises.
Cmpalte 66tarale
Tuasatlautiqeuc
Le s/s a Carimard v do retour
de Santiago de Cuba et des Ports
du Sud sera ici mardi 3 ddcem-
bre.
II repartira le m6mejour pour
Le Havro via lea poris du Nord
Puerto-Plata et San Juan P. R.
Port-au-Prince, le 29 Novem-
bre 1929.
E. ROBELIN & Cie., Agents.
HALLE6 LOUER
hoitid de la grande halle,
sise Rue du Magasin de I'Etat,
d c6td de la Aaaison Alfred
Cookhe,reemment occupde par
ia Gendarmerie d'haiti.
Sadremsr dM Mhenry S7 ARK
Rue du QWai, en face de la
Care Ac Donald.

Oh desire aeheter
Une Gompagnie etrang6re
desire acheter ou affermer, de
trts grades proprietes riches
en bois de construction.
( Gh~6es, acajou, gaiacs)
Ceux a qui cela pourrait
intdresser sont pris d'ecrlre.
Bolte Postale A. 140.

Necrologie
M. Salim Aun a eu la douleur
de perdre sa mere. Seas und-
railles ont eu lieun le 26 de ce
mois, en I'Eglise du Sacre-Coeur
de Turgeau.
Un grand nombre d'amis as-
sistaient A cette crmnionie.
Nous renouvelons A notre ami
Salim Aun, ainsi qu'A sa lemme
et qu'aux autres parents de la
detunte, Ia sincere expression
d' nos vives condol6ances.


que SEULS
LES0
D!SQ(.UES


Ne gratent pas, ne s'usent

pas et ne s'abiment pas.


c,acheter des Disques inferieurs pour

difference de 25 centimes sur le prix

,perdre le fer-&-cheval pour le clou, et

est pas sans raison que l'ODEON a

au et garde pendant trente ans la

WiMATIE MONDIALE


hte h*.m SuSId Chez Ren6 Lafontant


.TWZ


oul ieru Lats
Soulierr en satin noir amVOCel
Soulieru en cuir,nuanco.. vari&Fe.
Sauliers en dams blanco pour fl-
Souliers an cuir tfoutco nuances
pour Wilettes et, eufaxntia.i
8 uliers en daim blanco pour Wb&b~
Chaveaux feuire pour dame~.-
Cli' Aimi x em crn I'pourir d:. f s.
Ch~qpeetux garnis pour flli'(ics
Chxpciiux pour garyqrinets
cbaussetlei pur III poil xafzrx.. J
(:hausscttes pour bt~bd.
Has do soie sup.
Coupons~ de soieries
Robes poesl5m
I I ion de fiIIs up.
Toilet 6 draxps sup,
fNansouk suip. pour linge-ie.
Crepe Gcorgette sup.
00qpe latin svp.







I G~~outt!,, e tl

I IPFI.9ODUiTS
I SL U ~'~AT


De plus en plus les hom-
mee comprennent que leur
-paeoaealit depend de leur
attrait personnel-eetquecette
attraction personnelle est ba-
sde on contraride par la che-
velure. Ils trouvent dans i

L'Exelento
Quinine Pomnmade
La combination ideal pour
I'altrait et la san 16 de laI che-
velure.
Une chevelure qui n'estpas
en sante ne peut t&re attra-
Yante La Pommade de Qui
nine Exelento est une pr6pa-
tion medicale.Elle embellit la
cheveluie et la rend souple et
soyeuse, de telle sorte qu'elle
nourrit aussi la chevelure et
lui donne la beaut6 et la sant6.
Eo vente chez tous les dro-
guistes. PCur 0,30 centimes
seulement, il est exp6die d6s
reception du prix.
.EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
AI'LANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents iemandes pour tous
pays.
t.crvez pour renseiuements.


Vente
t PAR CONENTION SPECIAL
'On fait savoir A tons ceux qu'il ap-
partiendra qu'en vertu 1" d'uae obli-
iation hypoth caire en date d neuf
Mars mil neuf cent vingt-huit sous-
crite A la dame Amie Armand par le
sieur Gustave Puzo au rapport du 110-
taire Hermann Pasquier : 2u d'un
commandement endatedu 25Nove n-
bre courant demeur6 infructuoux, ii
sera proced6 le mardi trois Deceinbre
mil neuf cent vingt-neuf a trois heu-
res de 1'apres-midi an rapport etpar
leministeredunotaire Hermann PaI-
uier, r6sidant a Port-au-Prince, Rue
Roux No 414, A la venteau plusoffrant
et dernier ench~risseur, d'une pro-
pri6tes fonds et bAtisses sise en cette
ville, A Lalue, A i'interieur de i'habi-
taUton Dumornay mesurant vingt-qua
tre pied* et demi ou sept metres qua-
tre-vingtcinqau cot6 Est, vingt-cinq
pieds ou huitm6tres deux millimetres
au c6t6 oppose, sur trente-huit pieds
oudouze m6tres trente-quatrede pro-
fondeur au c6t6 sud- et vingt-iieuf
pieds ou neui metin s quarante-et-un
au c6td oppose au nord, borne: au
Nord par un passage conmmun de
deux pieds etdeini,auSud par lereste
de la mdme propriety, it l Est par un
aukre passage coin mun cl a I Ouest
par Hughes ouiteau suivant designa-
tiops tires du contract hypothecaire;
terle que cette proprikte se comporte
et s'ktend sans aucune exception, ni
r6qerve sur la minis it prix de quatre
cests gourdes non compris les liono-
rages usuelsde l'avocatpoursuivanl
el es fraisdeiniseaux encheres ct les
honoraires du notaire.
4 la requite de M-'" Amic Armand,
propri6taire,demIeuranlet domincilie
A Port-au-Prince, ayant pour avocal
constitu6 Me Louis "B. Vilgrain, avec
election de domicile au cabinet du
dit avocat en cette ville.
% Contre le sieur oustave Puzo, pro-
prietaire, demeurant et domicili en
cetteville, d6biteur hypoth6caire.
Pour plus amples renseignements,
e'adresser au notaire sus-dit ou & l'a-
vocat soussign6.
Port-ap-Princee 30 novembre 1929.
1Touis B. VILGRAIN av.


& CO


Ceintures en daim et en ct ir.
(i~pe pour deuil
Tussor de sois doobeabk argoor p
costume-, rssi L,,ton
Porte -Carl(.i8 on NIHoo'pin
S~ics ddo Jnies en cuir
G1raitii' uoi ir i tja rfetIt lj s
("lie iri-(;s sup, pour homint
Artve1'spour c,;lf-,hiv
b s ui kide lild
t),rnbxc it-s Polar *.0t
CoAutme4 p),ur -;oIraviL(
Voi le-~ i #I olin-i :- 1i ur inmarides.
\oi!C Sbns-c kjlo
FlIeurs A.\1101 r oilpt.
Cie 4kd'dr Chint. t it ii
L) Is n


rI iiI.


'lOp.


t. itaitcs do sole .efcOr.
GlIi'.Wl a ilsorifli CiiJe joiielq.


&I pr~eeril pour frIn)Ip, re-
fr'idisseiuenhI, dajeiiio,IBile, f
Pro s.tpaludie'ii.
C1ItW t,)his itl,144 rein~Af


a bury's
CHOCOLATE SANDWICHES


Joe Woolley, rIpre'senant
En vente chez B .lit, Simon Vieiix. creix, 1I. & N. Sada
et dans les autres epiceries de la place.


NI

Insurance (o

Une de plus fort. COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSE


& Co.


Aucnts Gene31'111x


II'- -~ -- -_I ---- .q t?


- -


IttS Rue du Eagemin deI'Etait.
On Irouvera Its articles suiLva nits lom1e~llemei (fIje~tjis


.14 TURFIUE FflANCA/SE

*tLIESTINS


VIC HY- STAT


ipr.A Ic rep a
VIA f c~iplitent la digestionk.
'd, -Edgeahveqazeueo.


_ _


- ------ --~ ---.- -I


- L


r --


LF. MA7]IN!'.K"3 oeb 19


!'ACk


owm--


L'ar notice douanler
interatnional
GENEVE- La Grande Breta-
gne a accept I'invitation de la
Society des Nations ae prendre
art a une conference sur 1'tua-
lissement d'un armistice doua-
nier international.
Beaucoup d'hommesd'Etat eu-
ropdens d6sirerajent q u e les
Elats-Unis at les autres pays
non members de la Societe des
Nations participassent A lie
conference.


D


....I....I ...... I;.^l-.,.,


-11


.1 r.


EON




- ----- -. ~.1 _~1~ lii Y J, -is-nT-- -r


... ... **- --.****


LB MATIN '2 D6 cembre 19
. .. .. .. . .. . .. _g l 'mam nml_--Mumb ma I I I I l I. I I I [ImI


LE COMMERCE de cett vieille marque
pr6eente aujourd'hui un nouveau


PNEU


All-Cord


.L'conomie que vous realisez sur les
autres pneus est tres panvre, essayez.le
pneu FISK ALL COBI).
11 vous donnera la valeur exacte en


miles pour chaque dollar


--I
~' 1


4
ii
iA'? '


qu'il vous


aura coWti, et vous aurez la satisfac-
tion de rouler sur de bons pneIs.
Ces pneus sont arrive's, essyez le
aujourd'hui.


PASSED CHEZ LE


Distri bteur


- -
('.1-~

~, I


FISK RUGGED-

FanckJ. MARTIN
PLACE GEFFRBBD.
PhoneP:,2539.
Portl-nao-Pri ae, ( ii)


a_


L, v I Mais qu'on rktl6chisse !... Oi A
L V H l-ne est le mal vraiment d'instituer *
cettle obligation de la semiaine W ashin ton
p, I Nationale d'Hygiene, pendant v .. y
a I, Ecole Iuelle, une fois fan, dans une Le cootre-amiral Jones 0t la oa-
.'... Dbelle emulation communicative -erence -avale de Londres
et joyeuse, parmi des 6clats de WASHINGTON Le secr -
I S ...s... erire. des bouflonneries et des a StI on -Te qr
miI fll n espivgleries inbvitables, des co- contre-aniiral Jones l'a inorm
Sli. ers en liesse, vtus de tabliers emaine dernireul accom
a de travail, teraient eux-minmes pagnerai la d6kigatioi amcri.
11 est i, n !s (coles Natio- la toilette de leurs ecoles, en caine A la conference navale de
nalc.slam ,. une instiin- s'exerVant i de bonnes habitudes Londres comme conseiller na-
tionquon q "I! putre, ren- educatives et sanitaires ? val. Le bruit avait couru que
conltir il,1, tons ls pays ani- N'auiront-ils pas, plus lard, si admirall ne partirait pus avec Ia
glais ou 01 1 iwius, c'est le l'occasion me s est pas encore d6e6gation.
SLmpire II, 1ill; \\Wek Y, la se- ps0sent6e pour quelques uns Le s6nateur Heflin, de I'A
miu e in:i ~,, IllVgiene.L.'i- d'aider leurs parents dans les labama, a dkclar6 au S6nat que
Ilucncec .. '. 1 e ,tituitioii 0st soins du manage, a remplacer M. Mussolini tait ( l'homme le
I'6duca't,.,n pp I ,~. e ,,onit momentan6ment one femme do plus dangereux du monde *. Le
il, tries hotel usC. So, ;atd:,pta. chambre, une cuisiniere, un s nateur a dposd une rdsol-.
iton cht.z ;ns st' lacile ct tn palefrenier, ou un gargon de tion demandant au D6partement
depend qu (i I bo.uie volontl courqui aura inopin6ment quit- d'Etat de transmette au Stnat
de cetu ui vi 'vm 'int Ses, Ne leursercel as ds main tout renseignement concernant
Mais uI, ,i> 1 srmn iicc Ne leur faut-il pas, ds main. la prtendue incorporation de
saire, el d , r,'glenincs uadmi- tenant, apprendre A mettre las cioyens amricann d'ortigne
nistratils,. Inatw.i du )Iparte main a la pite, come on dititalienne dans I'arme italienne.
ment ide I l-t. tiior, iPubliquc. i A savoir cirer les souliers et lea Le &anat a remns A plus-
en hixerai ,:. V 1 nilc tion. El o, Sin r.Stec h con pour les enlever au bout du d enrte dessucres,ils'occupera
ceptioni in po, e et readhtie as- alai, nettoyer la vaisselle, pas- d'abord des tabacs.s
similable potit n us. ser du lait de chaux sur les pa. or es
U ne lo- par a t. i une mnme rots des bassins, laver et asti- -
ppoque. t< s i, s L .s cles de i i quer les voltures, tapisser une LaeBemot dioSoureuleo, Ie seas.
HApubthi.i n.itionalt's on pri- chambre ? etc., etc.. maria le pins pissaut dn monde
vbes, urin s t i turalts, de I'un Qu'on rkflkchisse aux revers PAHIS- On made de Cher-
ou dt i,,' xe, trmineraient de tortune, A i'aronie du sort !.. bourue le sosmarinSour.
les ILY ,S .. les cdlhiers et s'oc- Les examples abondent dans le ourgque e plus -m grand d our-de
cupcraient pendant une se- monde, surtout dans cet apr6s- ca u anc le 25 novembre.
maine - des travaux de pro- guerre dnllicile, des princes de- a emagnifique croiseur sons-
pi tte elti assainissement ghle- venus bergers, de nobles dames marin a 400 pieds de longueur
rcl des locaux. Puis. pour 0co- converties en temmes de cham. et d6place 4000 tones; if peat
turer ces travaux manuels. une bre. pilonger A 450 pleds, c'est-A-dire
grande 1t0. litrait>e, .>lt!lique Pr6l6reraient-ils domain, nos 811 pieds plus protond que tout
el sportive h:vsinlt, on. pour jt; enlants, quand ils nuront cons- sous-marin existant.
joie et le divtriisseiueiit des teli- titu6 leurs propres families, vi- C'est vritablement un Super
ves, des parcuts el des aurts v.e dans la crasse et dans les esonsterin e, enraison de a
invit6s, annsi que poar leur ddt- infections, plut6t que de net- psochaineconf6rencenavale,son
fication morale, des jeux et des toyer an plancher sale ou doe anc meant soulive le plus vii in
exeroicts physiques s'aloute- donner un coup d'osil inquisi- t~t on France.
raient a .i.'s sctues lthatrales tear aux lits, aux matelas, A la .e rayon 'action de ce eti-
itspli es ,)ts principles e l'hy.- remise ?... Qu'on r6fl6chisse I... ment est de 13000 milles, sa vi.
.. k .1Ali 9-S I n avent lan e m00le behnnlsr .


L'iie. LI'l, cerks, origiuiale
pour Iou,. 'C)eaa-CIr uOtielq-.x

-s~~ple qea tnw lit'.,Li1
Ho ~ s title. .1 pi' ia it 111 11'
11 V" Wi Vantu-- - balayer, frol-.
tic1 Ct Celf 1.Jhjuots d@ leurs
S (1106 d "ts e A '.rejpt an
jur, pv'i.ii i Caivies, d6saniec-
S- JeSb I k1 C'ipuputres, fair
uq pvu u rm~g.,de rdtis-
samge d'ei.iIAoJgC on de sarcia-
ge, nettoytcr el ar user I"o ter-
rains de jeux etc -


...... ...... -. ,- ..,,,,, tesae est de 19 uocuds el il peQ
d ur.e lamille tienbent, sans jeu rester sous 'eau denux ours e
de mots A un il d'araign6e per- demi. deux
s stlnt sur un plalond A un grain 11 est arm6 de 14 tubes la.ce
Spoimssae l ass' par n6ghli torpilles et de 5 canons de peti
gtnce dans un c 4i: Souvent calibre. 11 porter on outre un pe
noimsi les pires maladies et lesa it hydravion.
rlus mortels feaux, leTotanos," P __ _
' fi Tuberculose par exemples, A la PUt *MetaL a
ute connAibsent autres causes Ies, oa Ga.. n "
.,......&.* Viennent darriver :


t


.*


"Lh' en 4-me Page. .lo1ets pour Loteri s. \Al.
De 4ii6rehoure. .clcs pour creche : J( is en
Un nouveau remAde pour daiile,personnages et, 1 mau
mois de DOcembre. etc. de toutes dimensions.


-I- ----)


-.-G_--- --
Arrestation do Zoub-
koff & Bonn
II serait veau en Allemagae pour
assisler anx obshqaes de sa lease
BERLIN-M. Alexandre Zoub-
koll, maria de la princess Victo-
ria de Schaumburg Lippe, dhc6-
d6e,a 616 arr6t6 A Bonn pour 6tre
entr6 en Allemogne sans auto-
risation.
Oncroit qu'il taitvenuA Bonn
avec l'intention d'assister aux
obseques de sa temme.
On announce de Franklort-sur-
le-Mein que 1'ex-Kaiser sera
represent6 aux lunerailles de sa
stour qui auront lieu samedi en
la chapelle du chateau de Cron-
berg par Ie prince Adalbert de
Prusse. II a fait en7oyer t.ne
gerbt de roses blanches.
eo nombreux l616grammes de
sympathies ont 6te requa de
l'aristocratie allemande A 1'6tran-
ger. La c6r6monie tundraire se-
ra extremuement simple; seule
la famille y assistera.
DOORN, Hollande-La prian-
cesse Victoria de Schaumburg
Lippe, s'est reius6e A voir 1ex-
Kaiser peu de temps avant sa
mort. Celui-ci avait en eftlet t16-
phou6 a th6pital ou elle se
trouvait pour savoir si la prin-
cesse d6sirait le voir :
Mme Zoubkott autait r6pon-
du : eNon, je veux pas Ie voir.


On dmre a heler
Une Gompagnie 6trang6re
desire acheter ou atfermer, de
tr6s grandes propri6t6s riches
en bois de construction.
( CGhnes, acajou, gaiacs)
Geux A qui cela pourrait
interesser sout prids d'6crire.
Boite Postale A. 140.
HALIEl LU I
aoili de fla grande halle,
sise Rue du dapa.in del'Eiat,
d o6d de la aison Allred
Cooke,r&eemmnenl occue par
/a Gendarmerie d'hai
Sadresser d henry S1ARK
Rue du Quai, en face de la
Care DOR


I,


Des ijadiVlds devalldeal *eaM -
sig i Brklyn elt y metllestle IN
NEW-YORK-D.a voleurs in-
cendaires oat op&r~Vier, dans
le artier de Parkville, A Broo-

M. Maniscallo venait d'ouvrir
son mngasin de confiserie, situ6
au No 1315,quatorzi6me avenue,
et faipait trhnquillement son ca-
1t, lorsque deux mdividus p6-
notr6rent danu I'itabliisementet
lui demtnd6rent une tasse de
carf.
M. Maniscallo, pour les satis
taire, alia au tond do sa bouti-
que chercher deux tasses. Lors-
qu'il se retonrna, il so trouva
en face de deux revolvers bra-
quos sur lui.
( C'est vo're argent que nous
voulons ', lui dirent les indivi-
dus.
Docilement, il les mena a son
tiroir-caisse.Tandis que I'nn des
deux s'emparait du contenu,son
complice ligotait M. Maniscello.
Mais 11 ny avail que 6 dollars
dans la caisse. ( C'est tout ce
que I'ai dit M. Maniscello.
Les indivilus le d6pouill6reat
de ses vOtements, et dans e
haut d'une chaussette,ils 16con-
\rirent 75 dollars en billets.
a Vous nous avez menti, et
pour la peine, nous allons vous
donner une Ie on -.
lis saisirent un bidon d'essen-
ce, en arros6rent Ie parquet, y
mirent le feu et s'enruirent.
M. Maniscello ne survivra pro-
bablement oas A s es graves
blessures. Le magasin a W6t en-
lh6rement d6truit par les flam-
rues.

Itelour des corps des soldats
americais fses en Resse
CHERBOURG C'est avec
tous les honneurs civil et mili-
taires qu'on a transport de la
gare au quai d'embarquement
les corps des soldats amtricains
morts dans la champagne d'Ar-
changel.
Las corps, qui sont sous la
garde d'une d616gation de l'A-
inerican Legion, seront embar-
qus A bord du ( President Roo-
sevelts demain aptes-midi.
Les v6t6rans trangais et ame-
ricains, sous la conduite du co-
lonel Ellis et du capitaine Edwin
S. Betlelheim Jr., figuraient an
premier rang de lac6r6monie.Un
d6tachement francais special a-
vait 6t6 envoy par i'amiral Ba-
sire, prelet maritime de Cher-
bourg, pour partager la garde
de nuit avec les Americains.
Les corps sont ceux de sol-
dats du Michigan morts A Ar-
changel, en Russie, Ila fin de la
guerre.


vaut6 assort. ,3,00 2.00
Foulards nouv.asst.4,00 3,00
Satin soyeux
ponr jupes 4,00 3,00
imili coul. et-bl.
pr lingeries 2,50 1,50
Percal bLextra fin 3,00 1,75
Soiezette cou. A fi. 2,50 1,50
a coul. fleaurs 1.75 1,00
Tricoline coal. uni 4,00 2,50
4 blanc extra fin 500 3,00
Tric. noir sup. 4,00 2,50
Indienne franc.ast.1,50 1,00
pour chemises 1,50 1,00
Calicot percal g.lar.1,50 1,00
a came g. larg. 1,25 0,80
Demi deuil noir g.1.1,50 1.00
c Organdies blanc 2,00 1,25
Grisjaune g. I sup. 1,50 1,00
Beach cloth pour
costumes entants 2,50 1,50
Damasss pr union 5.00 4,00
pr matelas asst 3,50 2,50
Flate crep de soie 17,50 2,50
Chiffonnette 15,00 10.00
Voile cyclanese 10,00 7.50


Satin de sole
extra sup.
Satin de soie
pour jnpons


20,00 15,00
12,00 8,oo


I .


~w-w


Mautnerto done Parmn6e
Britaknaique
Des incidents so seslent preulits
dass la garnisel de Is JamIlue
LONDRES-La nouvellecom-
munique &A la Chambre dea
communes, d'apr6e laquelle une
mutinerie aurait Aclat6 parmi
lea troupes anglaies de Ia Ja-
lhsique, a soulev6 A Londres,
une snot on considerable, etiea
commontaires battent lear train.
Tout en admettant la v6racit6
de lis ouvelle, Ie goevermement
se declare dans flmpossibilit6
de pr6ciser A quel momsnot et
dana quelles circoas eaos cotte
mutinerie a-en ha.M
R6pondast aus quaions po-
s$es A ce sujet. M. Tom Shaw,
ministry do la g9prre, a declare
anux communes que 3 soldats du
regiment cosafa a d'Aril and-
Sutherland s, do la gri-on deo
la Jamalque, avaient con-
damnds aux travans foroes par
le conseil de guerre, mur deni
chets daccusation, poor s'6tro
joints une mutineri de forces
appartenant A l'armAe de Sa Ma-
jebte.
Le ministry a ajout6quoe o
War Office n'avait rep aucun
rens ignement precis aor celte
Los mutinerimaad I' arm6e
bri'annique, e n tmpo de pais
soul, pour saini dire, saM prA-
cedent, et I'aai n n question
e s t d'autant plus toonanto,
qu'elle se sTrit produitoe armi
des Iroe pes co'n!e lleas -
landers.


aur laprbl
Une ephnle hi
Une d6p6che de P
led Press signal si
M. Ernest Guy, chei
sion frangaise de
qui est venaltas
pour 6tudier Ia s
ses eflets. I est dit
port:
a La loi de Po
servir an mondoe
aSila'ibe0
i coneler auso
amis ambricaos
douteUb sl yal
qui n'aura pr
ce rl1tminatiot
produits .,
w Lalegiblattol
tbatle e out
MIS *paia
r6alit6 "Is
utio das ps .t
ee quoe etsx
sMs form eM
volume, plu4sh
lA rapport
siona a udels
sobre a
'"I at o;
on1temps -4u
tAgercontre loa

alluraterriamf
pas prder
anon paons4.I

oat exagr6 ot
que 3Aiari
midd3<


A Ci-2


'To


/

i /

/


-L-l IC-- T


liab irdine nou-.


CADEAUXde fin d'ANNf

50 sur le prix


Chez Vincent RhIDY

A 1'6not d" Ito ds aiST OW
/ I
La Mason CREIDY done tn rabsai .coOmtle
Fin d'Ana6e. Comparer ci dessovus, les anciens avec.-a
veaox prix.

Basin blanc trans. 2.50 1,50 Cr6pe Ginette ast. 500j
T'ricoline blanc Bas de sole asst. 8
a dessins2,50 1,50 ,|
Imitationd tuuasrt 2,50 1,50 Bas de sole tuasngs ,
Madras blanc poor crochet, ffOM.]
Robes et chemises 1.50 1,00 Bas de'sol4 "
Diablement tort extra suin. 1
blanc et could. 1,50 1,00 Bas chif0on'so 15
Zephir franc. Bas fil Dames as.
Pour chemises 2,50 1,75 a mercer. asst.
Z6phir ray6 de Baus fil matte blanc _
soie pour chem. 2,00 1,50 Bas 0ll jambs e t.
e6phtr ray6 desole 2'50 1,75 Bas a cotte asst.
I'rcoline A dessins fil fill
coul. pr chem, 2,50 1,75 Chaussettes enfant .L.
Tricoline & dessin hommes
Soie blanc pr chem.2,50 1,75 Chaus. l1 ass.homr.
Voile coul.j fleursj2,00 1,50 Chaussettes ass. "
Voile coui. ray6 pour infants
satin et blanc 2,00 1,50 Casimir Tropical..
Voile coul. et blanc assort. 1
ray# de sole 2,00 1,50 (Bat'Bas )Etofte
Pong6 coul.A fleurs 2,00 1,50 nouv.pr costumes
Foulardlue coal. Khadi jaune angl.
i lieurs 2,50 1,75 Khaki blanc angi.
Dimities cl. A fleur41,50 100 blanc
Percaline coal. Drill blanc union 4
pour lingeries 1,50 1,00 Drill Nippi blancl
Ratine blanc pour Dock jaune dble fill
caemise Sport 2,00 1,25 ( vert double fil


Drill flanelles 29,
Drill coul. sup. 2
a coul. pr entant 1.761
Khaki pour chem.
Mouchoir doepo-
ches non ourL. 7,6A
Chaussettes de sole .
non assort. 7*
Cravate de soic ext. 7JO
Toile k drap sup. 5A.
Couverture de lits 7J60
a de lits line 1200
Couverture de lit
blanc ext. 28,0
Tapis descent -
de lit 16b,.1
Savon radio pour
purifier la peau "
Serviettes de "
toilettsm 1I
Serviet.de 6ain 24
Toile prrideaux
Chemise de laine 7
( tricoline
Chemise ratine *
Sport I
Chemisset.tricot
Chaussettes pour -
hommes

Port-au-Prince,
vembre 1929.


'--- -I--PY -= ~


I~ ----- --


J ~ii~i~sc~s*~5*~~


I






FPAGki 1 4


Samedi


30 Novembre 1929


Le Mlaliu
4tPAGES


23me ANNtE N- 18'(6

T16phone 2242


Maladies


'Heure
Par sO ns-fil
lA)1 AE's- (George T1tir r i
1';dn !d e it(1 a National [Union
Ma n'iwticfr (a(iirig6. ccitamnes
d e t M o in S ( '] l'e Ic g u v li e fli ellI
(pi'd i:' r p~iI ptiv u l'inudust lie de
& ; otec ion suflisatite.
LONI)HES-- c sccrlaire dWE
tA hs Atlaires ELtlang~r&~ LHeni-
(jij -on( rtporndant A la demxaiide
sii ; -!!emet ;i d(lclaltt- (flIC Ati
Wtuiv lt'tIcs FEtats-t is 0111
e( Iii ug# 6dcs messages Han sulet
d ~)Vl)it lTm' -rvnti n
(1, ihs logucrrc IRusso-Chinoise.1l
d! Iarv (111C depus its dsmois
I'A iivif terre avait exprim6 de(I
bwnitl 0 ti -ivsuivant If? paCte
K, !!Ogg Col lo' otement avec les
anitr ro: nal 10115 (to Ia voriser Ia


ce ui' Ii l1i llt)'1, e t. p.c (Jt''c'Ol1S
I 's par wi i' scrac

\ H ( I S101)p1 cl. c


I u. 1vt I,,


pT-p 11 y'July,lu:t do serieuseti es
cainlooches l1'..p-.Iatives quanid le

hater 11Ia t'ittik i Olnpll,1 tI.lh
gmo e i'' rvp.I I ,fi ow;.
MADI)IUI)--4couistiI &d':i Mi-
flistres a tmloiu e iiciqulest d6-
66 --'t retau der le patemeuht de
toules somitiies (ues aux Ixinques
AnIglaisos et lil1i'CricImcs tOt

letm s(1,0i'C 110 e f6


I


de la Femme


wujt., tw "apr.u. I ailtr. oulB Cnt sFiv e Al d. in'T9s ueqa
Ibvtt 411tIts el.trg.~Bns eux-s-m6Bf lS~ owiUSIptsibtms. elet p~ret qlw. Post
Gland" ti--tirusiter no s.g.iae polmmaire was le BImue MuTC. U" 1S~I
travaolte
cir'~d.-sim quo-ve lrtiv~l a *seceomplisso fguli~ffmon. ouanpritsdu MWlidr"
Cirfl~tiill co~urt. d ] itit sumimnlmrimla. 11 import. done de mule ,yldcneam quo Iteaoa
crulo ii 'ee l e ihirnum .iualsnce .o i ~t do P II#. 11111111tau t 0@111 o4"0111
ir lag. ;ni'lres*cipiainnreiit It plus Onutd. partentto IBplu pa possible. Qua'i
a cii 6s'ncriiissr. bs*6paI..ar. I& socharger do sitdum czacombraulb o-A
w"i'Di-a, .it travnil v t *V ralentlr. lea organ~p sent S. conges~tioIbet.
lv% (wi.ctlwuc sor Bptr%4rt~r oil &galtrer. rien nilm plus
(.6,1 mfrn,. W.LI,,tt tis & craindre, que It fAus taionearmh, devSil 1i rta
eii Inuillplr.e. rslun. ..ntc depurgationsaiaieomnn. stymul poureubjcl nrivmoal
P!Irnihistlu,. f"d, ditsz r1 imtsucha do dtAn%,IsollmI~wi. dei i- uniturt pre~.
.eaiii, nuirrinent 11 &s i d c es e do, c ld o uuwis~no do aiti.
D'a rlfc o i ke 'll '.1011. .i'kid (ut Inas tci f Is cl.B a sisic *B.1o uill; pore at
EN ce.. re-AI ...ccioclwl It% jeunt% fAlit. of ..k to forr..mgium ciit r ouloureuse.
.ccercith limD&XPUIATBV LOil DOCTC1U1 UAPOEY.
Qw iivmr intel.. 0 pie toii c .rnEP PV';' U OCI C911; Asupa E T. t o" osot
7 -i, quty pai ,s ewl td. vuvtI o5. lq jIJ r IO I touhseci on d? u rsgiimtrfors.
luaiils. .ic DEPIJIIA'il nitl00C71.118 MAfiUET .i "s uratomoulloA a )slttiltter
t 4 1ti cl so r Is5 i. *f. ,Dvpccw ili
Vouia ccqsmt t #i 'J Im l~ss ug iloic. .Its tr.iumC. seel'oeII
Flab tsChassin A GRANDS P'RIX, Pnujeqlssmate'to" Bl6ptouusdo PI"
2r Vglc'cs~tssns,c.Peearts et I Pn* -cfl






Grand1Iotedr. Franee

NOUVE"AU SERVICE

de 111-3ESTAU RANT

Hors (I(EUvre varies OU

M~ark, dit Jour

DESSERT

Le tout p our Gourdoes2,50
VINS TR9 SOIGNE METS CHOISI-P. P. PATRIZI


dits n'aura pi% trrtvaiII6 sur le
ch ing- a&rmtug r.
Bt 11 i 'fu rsof a (lonn --I pi' )01
qJUP le'; 11-8S de Pv.sejio I (10
Visa,;~ s-ront re(ui~t-,(de. 10 A 2
t11o11,irs et a (I(ch.r6 iju'il an-I
noncerai1) 0e1not ( IIvs arranty
menieos vec lVsLiats tUnis.

I ac M~e qui Tentdid d. er ude Hain
L( NDI)E'IS -La vai117td\! tu,-i
Nv )rth vt it cli'tg-r &- u )m p~ir-
I-.edt .s 1 1Uq, v 0 1, i1 y a.

tie I~gsw,)r~h. tit Ia 10101oxides
Iti bitatils, nuil A b v~t~et qu'il
eliuque aussi les gens dii pays,
surttout coux do' la jPuue gdnk&
ration, qui voyagent IbeaLlcoup
plus souvcent e! A de plus gran-
does distances ji q Ie Lers- pi'ek-
c(-wseurs. QUanll i s ont quitt6
leur yulie, les gens de chiez nous
Iw~siitent A m'eationner le norn
de leur lieu de naissance. Ce ne
Ileut Wte hon pour personine
d avoir ho-ite du lieu de sa nais-
sonce )).


A\SSUL EZ-VOUS


L'6ruption du mnont 1
Pele 160'accentue
FORT-DE FRANtE, Marlini-
que,28 Novembre.-Le gouver-
neur de Ia Martinique a lai c6
aujourd'hui I'avis genIral d'(va.
cualion de la zone qui se trouve
au pied du month Pekle.
L Observatoire olficiel qui de- I
puts plusieuis euemaines Itud.jc
r'activit6 croissante du voto:n,
announce que, pour la premise
lois de uis le dbbut de I'rup-
lion, on apepyoil des luu'mir
constantes Ai 'or li'e do craltre.
I.e cone du volcano est presquf
vertical et a une hauteur de
72 m6tres environ. On entend
des grondements qui sent, sans
nul doute, d'origine vol-anique.

L'Administration G6enrale
des Postes a I'honneur d'in-
tormer le public et le Conl-
merce qu'elle mettra en ven-
te, le 2 DNcembre prochain,
un nouveau type de timbre
Ipour avion de la quotit6
D'Nr. GOURDE.


I* I C I-1
(elne'm! Accident Fire & Life

Assuirnice Corporation Ltd.

de Perth ( Scotland ,)
C(:,r laa G(;:NERAL '"c.St u -e des'plus puissantes et des plus vastes organizations
de ce genre. L.e s,'Itil 1i1 wc couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
le ir(Iid1 .
Svs Policct contre ii(etidie couvrent aussi les d6gAts occasionn6s par la fouare.
Scs Polices pour Autornob)iles couvrent vels, incendie, malveillanee, dommagesa
ctIuse's :;1 atltrii dauts sa pc i nte ou dans ses biens.
eSt- liescs \laritin,',; t,.iis's par ses branches d'Europe sont payables on Haitil
S,. (I'Alices contre .\ i teits sout vulables dons 'uuivers entier. Tous les voya
St:a vraient Jdo:w prec;i,., !a prbcaulion de se munir d'une police centre accidents
J meius 4000o Jllrs. u i auiuile'oltiut quo do 1/2 */. seit 20 dollars U. C.

V\cgie F. BEHMINGHAM, Aux Cayes


tN( S C)'GE N I'S


agent B&niral pour Haiti.
Port-au-Prince: 0. GIL6
TOVA(\ & Co Miragotue. JEAN BLANCHET J~rsmit


Panama Railroad Steamship L
Service de lret et de passage
INEW-YORK CITI t,. s. CjrISTOBALA.ANALZONE itll.lw i .
OUMST 4 iE do W1E. ,.
plus rapid et le plusdiiect service d Iransport de pas s 4i~if v
et les ports Europ6ons via New-Yord et Cristobat, Canal Zi'n', Iitme
Voici la listed de nos agents pour les prinsipaux parts de li'L-rpe ,i .,
AAletlerre I oof . ranW60
Mrs, G. W. SELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, NGLAND ,.


1 FRANCE
Irs. SIIELDOI AC* eoat reproselk: :
Per les raises suivatles: I
GELATLEY HANMEY & CO !
21 Rue de la R6publiqae
Marseille I
HERNU PERON & Cie Lt
,53 Quai Georges V
Havre
HEaRNu'PnoN & Cle. Ltd
Rue du Moulin vapeur
Boulogns/Mer
HEi N PERON Cie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris 1
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


The Royal Mail Steam

Packet Company


Le bAteau c Conway )) venant de Kingston iet
du Sud sera la uapitale vers le 8 D6cembre
pregnant fret pour I'Europe via les Ports du Nord.
Port-au-Prince, le 26 Novembre 1929.


I. J. BIGIO,
Agent Gneral] de la' Royal Steam Packet
T616phone, 2311.


I COPENHAGUE, ,
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Co peihugue
.GENESt
Italie
Mrs IHENR COE &c CLERS'I
Piazza S. Matteo, No. 1S
Genva. Italiel
OsLo, NoRnwAf
International
Speditionsselskad
HAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemanu
Hambourg,Germnan y


GOTTOURCE SWH r M 'EDEN;
Nordisk Express
Gottemburge, Swveeden


ROTTERD tM, LiOLLANlh
Mr. H. Vogemrann
Rotteidam. Hollande


des Ports
prochain,


Company.


Sculs distri'butcurs;

HAEHNER


Oi


Royal ,


Ortoph nic dealer
Bar at rie me amq
Rendez-vous de cal
veulent passer des mi
agreables dans un I
verdure, 'enD face de I
0vocatrice de volupW
rdves.


&


So


Boule Rouqe-Etoile Rouqe

Jacmel Tradinq C

Simple

Conseil a


Si vous voulez mrnez l'utile
A l'agreable,donnezde bonnei
lemons de piano A vos entants
en les confiant ai Mademoi-
selle CARMEN BROUARD.
A partir de 3 ieures p. m.
levon :de pi.io a'ec solf6ge
obligatoire : prix 7 dollars
par mois. Lecons de solitge
seul: prix 3 doll.ors.
Pour plus ample rensei-
guemeals, s'a dresser 6 I'artis
be, a sa villa ( Buis-Verna )
1'61phoue No& 242.
Parents,ne inanquez pas de
profiter de ces conditions r6.
element avantageuses.
Ceci eat un simple el bon
conswil.

-- W.-c-4 -___ -


ON TROUVERA


'Morale At Iusbretmb Civique
6 I'usage des 6coles primairm
par Felix MAGLOIEK
6 la petite Maison, k6e du
Centre el cbm 'auteur, Ruelle
St 0r.


Si vous desirez achetW

Lit en fer. Allez chetr

H. BALLONI FlI

Ses models sont le.

bea x. Les prix souI

tiotincIs. -


itPURATIF du D' MANGETI


combat


__ __


___ ~- I 1 I -1- 13 -- ----L-- 2 -- --~--~


L 'LII)IIIIVI L


--


(C~rrrrrrr


'1 "---.--I~ --~- - T` -


- r--Y~IL1L.II~- -- ~ -~----- -- ~--


.1


'


__ ----




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs