Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04334
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11/29/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04334

Full Text



I0


ement Magloire
DIRECTEUP,

1351. RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE No 2242


A eplaisir Ic
di dtAuirmi.


plus dflic.,L cst re-

11 I I ll."


23Sme ANNEE N* 6859


etire confrre LE NOUVEL-
depusi qaelque temps a
ine consultation juridi-
autour de rartiole 72 de
stitution amendde.
publions la rponse qui
afie d cette enqudte par
re E. St-C LAIR. du
alien, response qui,
e depuis des ours au
LISTE f' a pas #t# ii
d la publicitJ:

Cap-Haltien, 19 Nov. 1929.

Monsieur le Directeur,
4ous m'avez fait beaucoup
oneur ea me demandant
opinion sur la possibili-
ridique de la candidature
dentielle de Mr Borno
Avril 1930. Je v ous r6
isavec l'espoir que quoi-
11 puisse vous cofiter, vous
certainemeontJa loya ut6
ublier ma lettre dans le
in numero de votre
al.
Vous me pardonnerez si je
s fais remarquer que vous
mal poser la question nc
rrogeant.:
*Le deuxi6me mandate de
Jh. Louis Borno prend tin
S15 Mai 1930. Mr Borno pcut-
I briguer un troisieme man-

Oni pouvais- je rdpon lre
wMq6diatemeul, car il est cn-
Wtea que i'on peut toujours
briguer une charge m6me
juand on n'y a'aucun droit.
1% pensez-vous pas par coni-
6iquelt que recevoir voudiait
aieux a la place de briguer?
Ensuite, serait-ce intention-
'3l, mais il me semble quo
ous n'avez pas precise dcu il
(agit du mandate don't parle
articlee 72 amend, cest-A.
dire du mandate de six ans?
SCest 6gal le mandate de qualte
uss n'6tant plus pour nous
qac d'un interdt historique il
Se peut s'agir maintenanut
que de celui de six ans.
Coeux don't vous avez deja
IegU le s consultations sont
a sainknes a reconnaitre que
fm anaat du President pread
So le 15 Mai 1930, et c'est
d~alleurs votre opinion per-
IQonelle clairement e m i s e
4ws le premier paragraph
: la la retire qu jai reque de
Ous. Je vous le rappelle,
r que ce point dOmine
la controversy qui se
eloppe d e p u i s ueques
mois entire la press dopposi-
iop et la press gouverae-
. lentale.
SEn ellet, il est indubitable
Sla loi fondamientale doit
interprdtee A la lettre,
la logique la plus ele-
ire, mwme si I'article 12
Qtre Constitution ne di-
pas formellement: # Au.
Loi De peut avoir d'elfle
ctif., nous commandea-
hde ne pas appliquer des
l os prises dans le pe
A des acts rdvolus
done le texte du sixie-
a.edement formule que
I.la reserve fix6eca-apr6s
Soeat de la R6publi-
Sst 6lu pour six ansia,
RaVN absolument rain,
*es exigences de 1 in-
B NWOD littArale, de ne
*ppire que Mr Borno de-
prolgaer son mandate
,ui ans. en descendant
-_.p.voir e Mai 1932. Ja-
IaiSa application du principle
f te" a6troactivit6 na ete
j adiceuse ni plus ais6e.


~ ~k'a Aia paz contest Isa
14u prnacipe do l'arti
~ eL constitutions sur
du 1cr alinaa uv$
13. W~me amondemrentuaisl
Is 4A ed ro it do prtaeoxdre
noBln -rttroactivit6 r~gitI


entier parce que le contraire
serait absurde.
Les nacessitts du raisonne-
ment que coatraigneot de
;ouleverser la r6daction de
I'article 72 amended, sans en
enlever un soul mot, mais en
incorporant seulement la par-
tie finale du ler alin6rn du dit
article A Ia premiere moitie de
son troisitme alinda come
suit :

Texte anand6
...11 (le Prdsident de la R6-
publique n'est pas imm6dia-
tement reeligible... Le citoyen
qui a rempli les functions de
President n'est r66ligible
qu'apr6s un intervalle de six
ans A partir de l'expitation de
son premier mandate.

t 'transpositon
Le citoyen qui a rempli les
fouctions de President n'est
pas imm6diatement reeligible.
11 n'est rd6ligible qu'aprs uno
intervalle de six ans a partir
de 1'expiration de son pre-
mier mandate.
*

Or Mr Borno u'a pas tW6 lu
pour six ans, mais pour quatre
ans, et il a did immddiatement
rddlu a l'expiration de son p e-
mier mandat.C'est brutal, c'est
irreparable la uon-retroacti-
vit6 op6re en la circ.nstance.
et est d'autant plus irresistible
qu'elle emprunte sa puissance
a l'immutabilite acquise aux
taits qui tombeat dans le do-
maine du Passe, c'est-A-dire
d'un instant d6jia entui, libtrM
de la dur6e infinie.
e.. nest cependant pas seu-
lement le prAncipe de la non
retroactivity q u i ruine les
preteutioas d e s adversaires
du President, mais I'interpr6-
lation litterale elle mdme. A
la verite, comment pourrait-
on en toute impartiality, re-
conualtre en Mr Borno qui a
ei elu imm6diatement r61lu
Dour qualre ans,- unPr6sident
clu pour six ans, non imme
Jiatement reeligible mais as-
ujeltti a un repos de six ans a
i'expiration de s o n premier
mandat de six ans ?
J'ai renmarqu6 d'ailleurs,
que la predilection de mes
contradicteurs, vu A la finale
de I'article 72 amend, dois
m'empresier, par consequent
de Interpreter. Le Consti-
tuant de 1928 a aneanti l'an-
cien article 72 qui octroyait
au President de la R6publi-
que uon mandate de quatre ans
renouvelable trois fois. Sous
t'empire de ce texte M. Borno
en 1926 a ete immitediatement
reelu et devrait se reposer
pendant quatre ans A partir
de 1930, avant de c9ncourir
A I'obtention d'un troisi6me
mandate. Actuellement le ter-
me de l'exercice de la Presi
dence est de six ans, mais non
imm6diatement renouvelable.
11 est done indenlable que
i'article 72 amended n'a trait
qu'au mandate de six ans que
Mr Brne n's pas actuelle-
ment et qu on ne saurait rem-
plitr que deux fois en course de
aa carire Politiqueo, mais
non asu mandt de quatre a s
don't il est invest et qui est
renouvelable plus de deux
tois.
Que si pourlant, vous ar-
guez dua ses du pass ind6fl-
ui des deux verbes dgtr- dla et
aupir exercd, on vous sr6po0-
dra uone vous avez decide que


le present doe 'indicatil u
premier dles.eux re 4igil'1J
pas que e Prsient rseta
en fonction usqu'en 1932.par
coseq uent a" ec 'apdIication
equitable de la mne iue gle
tout 1'article vous etes vanm-
co sinon convaincu.


POWI-A [I


Autour d'une Enqu6te


La. svtritt des jges anglais
pour les chanul
Qn made de Loadres qu
ju gs anglais se montrcn
pl s en plus s6evres A 'I
des chauffeurs d'automo
meltant en danger par leur
la vie de lears semblables.
ainsi qu'un olficier d'artill
et1 condamn= A 20 livre
mende pour avoir condu
6tat d'ivresse une autom
Son permits de'conduire lu
retire, en outre, pour un
riode de douze mtiis.


les
de
ard
iles
ute
est
ie a
d'a-
en
bile.
sera
P6-


Dei niere

[heuwe
jAvec ce movement exes-
sil qu'il y a
A LA PARISIENNE
rendant les derniers jous de
rAnn6, nous vous suggeous
l'id6e de taire vos achtat de
Chauwsurm u Costume
du nouveau .Stock que atte
Maison vient de recevoiL
LA PARISIEAtAE
Angle tra.nd'Rue et Mir~ sse
Plaeuc 2(XA.


Monsieur Borno a d lar6
d'apr6s le journal aLe tians
qu .t n'a pas l'intention se
porter candidate A la Ir6si-
deuce on 1930, craindrat-on
que nans nulle brigue db asm
part, il ne soit en Avril )ro-
chain 1'61u de I'Assembl& Na-
tionale?... Si c'est Lui qd est
d6signe comme Chet (d laI
Nation, par les liectei. de
1930, Son devoir Ie plun im-
p6rieux est de se co rbe de-
vant la sonveraine v6ont6
du Peupl.rclmnamt Se ser-
vice.. ` '
Veuillez agr*er, cher dr le
Directeur, mes salutation des
plus distingu6oes
B.w. CLIUB.


VENDREDI 29 NOVEMBHIE 1920


Un Entretie

sur la Grev


M. L. C. Lhbrisson a
mardi. A mnkli, un entreth
avec M. H. Price, le nouve
Ministre de 'Agriculture et
I'Instruction Publique a p
pos de la crise scolaire (i
s'elargit parmi nous de p s
eu plus,
Le president de l'Assot -
tion des swembres du Co s
Enseignant regrelte la due
de la Gr6ve de Damien i
date du 30 Octobre et di
comme ces jours dernier -
qu'il faut aller vite dans le '
glement de cette affaire t
faire des concessions.
Le Ministre nous dil .
M. L. C. Lhdrisson eat 6-
cidd A solutionner cette aff' e
dans le sens de la cone a-
tion. --
MM. Price et Lh6risson t
d'anciens colleagues au C4-
seil d'Etat. Ils sont tomis
d'accord.
Une delegation de grevis*s
aura incessamment une e-
trevue avec le ministry I
Souhaitons ardemument qt
tout soit r6gl6 pro mpementi
la satisfaction de toas.

B-1" ~----.- --
Ilies de aisveau...
... Pas mrnje le porte-pluntle
reservoir si I os en juge par u4e
dbcouverte recentco: on aurit
trouv6 dans une tombe 6gy "
tienne tort ancienne un inl-
trument coeposd d'un morcea
de roseau d'environ 8 millim6
tres de diam6tre, 9 centimetreI
de longueur et termin6 par une
pointe P cuivre x. Voila, a'at-
ce pas, n'en point douter, i'au-
ctare du moderne a stylo *...
Uu anidtre qua vient de plain de
quatry mille ans... Sous le soeil,
rieni 'est nouveau.


SQualitM
I a assur&
k 1, y a l'assurance
S' d'un long service
S.stisfaisant quand
vou1 chctcz une hor-
S:W e avcc le nom

1 ,*.< *ii! an_ ,. qui.iire
l.',l en r riel et
.: 1'c.'. ition de
,' 1'*' X:., "ra;, r pond de
'1 i,piutation uni-
S 'rI.'lSc ide marquer
I'lihirc exacte que
-IN tou s l.,Vs Wcstcloxpos-
sclent.
iChacun des mo-
d('lcs numlbreux de
T \VWestclox en niquel
on en couleurs mag-
nifiques, avec des
cad.rans l)lancs ou lu-
mineux, vous don-
nera un long service
satisfaisant.
COMPANY, LA SALL.E, ILLINOIS, E. (t. A.


0
191 -


MOHR & LAURIN, Agents Rue du Centre


PETITE CHRONIQUE


Faux point

de vue

Voici one recette pour ama-
'Aorer notre vie, recette qui vous
stra precieuse si vous la suivez
sitn6rement : Elle consist A
comprendre que vous n'dtes pas
un astre et que les pensdes et
les acts de votre encourage ne
se rapportent pas toujours a
voius.
Les plus humbles, les plus
modestes, ont quelque tois A6t
victims de cette erreur. lUs se
croient, le plus nalvement du
Tnonde, l'objet de 'attention ga-
ntrale, ils interpretent les pa-
roles et les gestes, non dans
leur valeur propre, mais par
rapport 6 eux.
De IA des malentendus, des
indignations, des amertumes,
qu'un peu de bon seans r6duirait
6 n6ant. D'oH vient cette pr6ten-
tion aussi strange et ridicule ?
Elle ne vient pas toujours de
t'orgueil; mais elle est le plus
souvent le r6sultat d'un esprit
ftroit qui ne sait pas s'extirio-
riser et juger les 6v6nements en
dehors de soi.
II est natural que nous so-
yons surtout occup6s de nous
mAmes et que nous nous deAen-
dions centre les duret6s de la
vie; mais ii taut comprendre
que la mdeic preoccupation ab-
sorbe lea autres. Nous ne som-
rues pas les objets de leurs acti-
vies ; ils ne nous visent pas, ils
conduisent leurs barques au
mnieux de leurs intdrtls moraux
ou matAriels; ils s'orientent vers
le but qui le attire, c'est lui
qu'ils ont el but et non pas
'nous.
Certes, dans nos rapports, ils
s'adressent A nous, mais nous ne
sommes pas, poor ous one fin :
nous sommes tout an plus on
place primordial dans lears
attentions, nous nous exposons
A de cruels m6comptes. Nonus
sommes implement A c6tA d'eux,


en marge de leur existence. S'ils
passent sans nops voir, c'est
tout simplement qu'ils regardent
autre chose.
Beaucoup de nos susceptibi-
lit6s, et mime do nos sensibili-
tes, sont de la sorte injustes et
inintelligentes, non seulemnent,
el!es nous causent d'inutiles
chagrins, mais elles nous pous-
sent A des reor6sailles que nous
croyons 16gitimes et qui sont
souvent graluites.
Repetons nous que nous ne
sommes pas un point de mire
et que nos blessures sont des
contre coups, plut6t que des at-
taques directed. Si nous som-
mes incapables de demeurer
dans t'exacte vdrite, preterons
etre par modestie, trop opti-
mistes que trop point leux et
trop amers.
Un peu do superflu. -
Un home ne doit pas seule-
ment a sa femme le vivre, le
covert et I'habillement; mais,
avec un peu de reflexion, il ne
devrait pas non plus lui refuser
un peu de gatte. S'iI constate,
orsque sla maladie le retient
deux ours de suite A Ia maison,
que le tapage des enfants et la
monotone de I'engrenage quo-
tidien le rendent neurasth6ni-
que, il pourrait songer que sa
compagne deit s'en accommoder
tous les jours de I'ann6e.
C'est son lot, c'est entendu,
mais s'il peut lui donner quel-
ques distractions, 1'emmener
faire un court voyage, n'est-ce
pas aussi son devoir ?
S'il se trouvait tout A coup
privd de la voix encourageante
qui applaudit A ses moindres
succos, qui le loue lorsqu'il a
r6ussi A franchir up obstacle, it
serait bien A plaindre. Pourtant
il ne dirait pas qu'il est I'unique
auditoire do sa temme, l'olflcier
sup6rieur auquel elle essaie de
plaire et don't elle attend A I'oc-
casion uno loge qui ne vient pas
toujours.
La monasie des compliments
et des petites attentions qui no
coAtent pas cher serait at pre-
cieuse pasfois aux cSurs lourds
de lemmes don't I'euergie s'd-
puise A sutfire au devoir...


-- -


' kI Y It


SfIDn ( tl O Mm.! &a 25 Septombre
DQURSCS aTEMN13 a 001 Ire PoLOT4 a !A TRr
PAR& 8$7474IAL :'-r~fod r- arrp-
Train*crs* 1i'meWA I PARdS (43gmM do '--~
Ita Vests do'mm 1-4 priflolp~iied PbAM&CIJ* '~j ,-


I


I


orep1 i1il


... avu, vandredi soir, vers les
10 heurs, sur le quai, illumin6 d
giorno, doux employs du aCa-
,rimare a qui se promenaient olen-
tement,"' respirant A pleins pou-
nons 1'air salubre dela maer Ca.
ralbes et des Tropiques. L'un
portait une tongue et flottante
louse blanche et 'autre un pe-
tit complete de drill bleu, ray6
tie blanc. lts avaient l'air dtre
chez eux. Ils se promenArent
longlemps, gagnerent le quai du
cr hostage. El IA ils s'aceroupirent
devant un petit voilier qui porte
le nom de Saint-Joseph et qui,
le martin m6me, stait part da
-Grand-(oAve.lls cause rcnt ong-
temps avec le capitaine, dans
un creole hesitant, cousa de
sioots francais at (uli faisait rire
Si gorge ,dployee les deux jolies
feinmnes qui se proinenaient,
el'es iissi, sur le quai.
*
... a vu passer, dans un de
nosquartiers tries chics, uu gent-
leman tres legal, qm i fourra-
geait de ses regards une mnaison
tapie tout au fond d'une court et
don't les persiennes drlient li-
res. L'homme r-cpassa des tois
et des lois. Jusqu'au moment
oi luno des persieniies fut dis-
cr6toment entrebaill6es. On en
vit parailre un nunous encore
chifonn6 par le sonitneil, et un
corps souple enniitoufl16 dans
un kimono aux couleurs asiour-
dissantes. Sourires des deax c6-
t6s. Les persiennes furent in-
m6diatement tires et I'lihomme
so jeta dans une Ligne, portant
sur tout son visage, t'air d'avoir
obtenu la plus douce satisfac-
tion. Et I'on prdend que tous
les amoureux sont exigoants.
**
... a vu un stranger trais d-.
barqu6 que l'on invy.ait i boire.
C'tailt 1'heure du cocktail. A
chaque cafe o6 I'on voulait en-
trer il trouvait le mnoyen de faire
une objection. Et il dissit qu'il
y avail un endroil d(e Port-au-
Prince oh I'ou boil le mniillour
cocktail qui soil. A la Iin come
on passait A Is Gi ind'Rue, il s'6-
cria:
Tenez, c'est ici, au coin.
Et de son doigt il design le
Car6 de EmmauL uel Florville.
Ils entrerent, bi cent 6normit-
ment de cocktails. Et I la verite
ils etaient exquis.
Emmanuel, toujours aimable
et avoc des allures distingudes
d'un chef de c6r'monial, avait
un geste aimable pour ses clients
satisfaits.
*
... a vu, avant-hier soir, an
coin du Bar Terminus, un pau-
vre ivre-mort, dtbout presqu'-
au beau milieu de Ia route. Ise
tenait A pine, le pauvre hom-
me. Et malgrd ccla il trouvait le
moyen d'etre bouffon. 11 imitait
le gendarme que I'on place a la
croisee des rues, pour r6gle-
menler' a circulation. De la
main droite, de la main gauche
it faisait des signaux. Soit dis-
traction, soit create de contre-
venir aux r6glements de police,
crainte vraiment panique, chauf-
feurs et proprietaires d'autos
s'arr6taient devant son bras Il-
v6, et reprenaient leur marehe
devant un nouveau geste do
lui... 11 continue son manage
tres longtemps, puis fatigue alias
s'tetndre sur le gazon du Champ-
de-Mars. Peut-tre y a-t-il pa s-
.6 la nuit.
*
... a vu, avec plaisir, que de-.
vant les atablissements scolaires
des gendarmes out ete places.
ce qui. spontandment a lait s6-
Manouir le spectacle de cette
1.arn;a;lle qui piaillait et deve-
i.mil mechante, emp6eehant les
aures infants disciplines dal-
Sler en claisse. D'ailf!eurs cel tat
d'anarchie est A sa fip, le' pa-
rt its tyaut c' 8 p is ni Its cn-
f nts h out Iitoi a dindler avec
une grieve dcludian flearI-
coup d'<'.: \i a t: ii a St. LoPis de
(t;e,'7k. t"e ? l u SI 11 i;.-
t< 0 0, i n Manli.l onl t.,, .


61 kuz clashes.


WOMtcOX en COuleurs
1*:t mad.~er de Big Rtm
e ridecby Ben--De Luxe
-sopgi achevis en /,ri/cs
coulturs - rose !Id I~
blou etivyrl. B~-, -
auni b ale des (c,,,/,as


WESTERN CLOCK 4


WestcloX*
*


I l-L LC-


- ----------------


"-" ~-'~ -~ -;~~ -------- -------------- ----- .~. i~Il --


--- --; ---~-------- ------


--


_ .__,,,,,~ -- -,. --


-





!. i


.-


Fma


[- I I\ Ck.-I ( i I A A` "I 'A)


m


1


ti .a-trce


*<<^...-w .


---




-Y3lr ,- -- r_ 1'- -P--~-


LE MATIN 29 Novembre1929


, f


Lindbergh

blessed
On n'ai aIrcnme information 1re-ise
iur Li il;tiire de( I'acr idtiit
N 1.'\\- YO K Le olontl
Lh .Ln.ct aghs tis lfg-uimert
b. It I1, tu tous uIn ait-
tjdtlt,t I tl stl a llkenit I chtz
ses b.c-i x t: M. et Mine
UDwq,ll .N t'IIL, li' h\'ocd,
oul itl mo It s woils du D)r Wal-
ter i hilliis.
Toutes Its pestionnes venues
aux iens ,t)lti ments a Iti delnt-
re de M1. %loilcwt out ti adrve-
htes ii M. Hlhmly l)i kiidge,
No .' limit \ay, avuiaLi iU Co-
lont l.id(lbeigh.
M. lht In iiuse a (dlArW qu -
en fit f'it i ;A tur availt u un
ltger :t tili, inl is a bjouiut
qu'ilI te s :gisY vit Las dun ct-
cid tit Mdvi'At, n )), el que le to-
loucd dlait, au recent, en par-
taite s&.nte.
Quilt au Dr Phillips, il n'y
est pour pti snn L'ltirimiere
de ptinu liteice A son bureau a
deciaue que le colonel avail re-
eu des sons tour ce qu'elle croil
etre une loulute de fepaule.
En dchois de cela,il a Wte im-
posbili d'oltei ir ds% renseigue.
menits pieCis sur la nature (ti
1'accdti at on la gravity de la
t)LtsurSeI dtei viateur. Mt'ie a
la Foudatiou (iuggenheimon ohB-
seive leptu.s complete mutisme.
Le colonel Lindbergh,qui don-
ne des It qons d'aviation A sa
jeuwe ienine, tie S't s, jusqu'ici,
blhsst qu'une st ule lois el avionl.
t;'ei, t aviantl son niarage.En at-
terrissanii avec sa liaInce Ua I'a-
rodronie t-e Mexico, son avionl,
qui avait pci du une roue ilu
train d'atterissvge, cupola, el
Lindbergh se d, nit lepaule.
Melle Mot now s'n twra avec la
peur.
On semnble croiie que celle
lois-ci, I'aviaieur n'a pas (du Ore
sarieusement bless, car il s'est
entrclenu au telpli hone, avec
plusicurs de scs ussocies en at-
laires d'aviation.

A

Washington
La rednition des taxes itavat ,oil).
Le laril douanier.
WASHItNGTON.- M. Hanhly,
retsideut de la commission d,.
finances de la Chambte, a pro-
mis que la reduction des taxes
serait d6cidee ( avant Nodl ".
C'est cette commission qui etu-
diera la proposition de la Treso-
rerie sur une diminution des ta-
xes de 160 millions de dollars.
Les mnembres du Coigris es-
pfrent que cette reduction de
un pour cent pour les revenues
des persinncs et des societies
commercmi:its, sera adopler.
PIar 7 voix centre i, le S6-
inat a r luse (ie prenidre en con-
sideratioon ,une motion pi)opou-
sant dte reiietire iu 9 d&c iiblre
les dbuals sur lta it douanilr.
Le Si nal a priscrnt a sa
commisIsiOln die f' griculture de
fare nle cii.(|qt'it sur la sp cu-
lation suri is loursces da colon
A New-Yoiut k, Chicago et la Nou-
velle-Orlians.

Arrestation d'un filou
PAHIS-On vient d'arneter,
dans le sonmpueux appartemnicnt
qu'it occupatl a 'Paris, un nuti-
vidu distant se noiumer Michael
DI). Corrigan, qui est rechenlch,
par la police u'unc deini (cu- -
zaine de pays d'Europe, pour
avoir liloutc tles riles tourmtes
amneritaii:s, angt.is ct lranquis
11 se laIisuil pl:sser pour iun
ancien general.iebelle mexicoiii,
et directeur d ccomnpagnies am
ricaines. La police parisienc
declare qu'il aurait reussi a soi-
tirer ai ses victimies plusieLtr
millions de lraits.


Uorrigan aurail p' e sU -u-
nesse A Cochrane, C'iiada.
-. -,- -----*
A St-Louis de Gonzague
C'est bien samedi suir, a 8
hres. precises,qu'aura lieu la f te
de Saint-Louis de Gonzague.
De plusieurs villes de pro-
vince comme de la vapitale, oni
se prepare A venir applaudir
les artlistes du ( Clint Hou t. de
aurouull's depuis \\'W.i rgi l et
(lii IPr'.tendanlt iiibarrass,' ,.
I.'s detr1aieres iv 'l ionrs a'lit
en lieu hier, et tout lait provoii
que lit soiree de samedi ser"
tris brillanlie.
Qu'on n'altende pas au dernie;
moment pour prendre ses carter.
Elles sent en vente, au pri
de trois gourdes, chez Luce LiU
forest, a la Pharmacie Leys t
chez les Freres.


Parker Duofold un
succ6s International.
Le sMiylo sans pression el a harilles
,ineassables.
I \oyage: d traiers le monde. sous
Sn'imiorle quel climate, vous trotiverez
li Parker Duotoldl crivant Ioutes les
league's (lid monde.
Des millions choisissent ce chef
d'ceuvre de slylo d cause de son deji-
cacild moderne,deueloppee en per section
par 36 ants experience, 47 modules,
.'12 plumes patentees.
La converlure el le bardlel d liPar-
ker Duoold es1 'en permanite 45 o0o
plus hWyer que le caoutchouc e! 100
fob I plus rfir el incassable.
En oulre q'iil ecrrt sans pression,sa
II!lJrele elle mine fail qu'd errit im-
imd dialemenl et maintient I'ecrilure
sm's pression des doiyls. II n-y a'pas
d'e/fJirt,it n'tl a ipas de Jatique.Abso-
lumiient bien pro wqi, inatllaquable par
n'imprin e quel climal.te stylo qui peul
vOI.S (durer toute la vie wous arrive en
3 dimensions, 6 points yraduees en or
irridid ,e l14 K el en 5 couleurs ro-
lanhes.
baites volre choix de Duofild au
plhis oroche comploir de slylos. Mais
Iroue: et lise : 'empreinle (( Ge, S.
PARIKER DUO)OLD) qui est la
marqei' de fabrique'.


Duofold Senior Or 8. l)uofold Junior or 6- Duofold
pour dames or 6.
11 y a aussi des crayous Duotolds qui vont avec chaque stylo
en dimensions et couleurs.
Distributeurs: MOHR & LAURIN.
Rue du Centre.--Port-au-Prince.


Epilogue d'un accident
ci'automobile Spectacles
"PARIS-Mme Olgo Edwards, > e cl des
kemme de M. Augustin Edwards _
ancien ininistre du Chili & Lon- "
dres,vient d'6tre condamn6e par I a
le tribunal de Boulogne-sur-Mer
A une amende de 100.'rancs,et
A verser 2.- .0O() trancs de dom-
mages-inktrdts aux 'pa rents
d une tillette de 8 ans qu'elle a CE SOIt
tuee, en aoit dernier dans un A"la demand des clients.
accident d'automobile. Dans son P
arret, le tribunal declare que Paris en
Mme Edwards conduisait une
voiture americaine u qui n'etait *
pas adapted aux conditions du 5 ours
pays ), et qu'elle allait A une
vitesseexessive. L'expert du mi- Entree : 0.50 ; Balcon': 1,00.
nistcre public a 6tabli qu'elle DIMANCHE
allait A une vitessede 12milleset A 4 hs 1/2: Matinee :
demni A I'eure. er
--La comitsse de Lausanne TITI e
de. \uitussel, nI(e Ethel Ma-
combe-, ient d'iiitroduire une ROI DES GOSSES.
demand cn divorce auprts du ( Suite )
tribunal de la Seine. Film. moderne aux d(cors


Une femme condam-
n6e & mort
REIMS-- Lisa Karl, que i'avo-
cat gen-ral a quahlie la plus
lAche, la plus cruelle et la plus
abjecte des temmes qu'il ait
Jamais vues, a 6t6 condamnee A
mort pour assassinate.
C'est la ciuquihme f e m m e
condamnee md iort en un an ; les
4 autres out vu leur peine com-
muae en prison perp~luelle.,par
le pr6sideiit Douumergue. .
Lisa Karl. qui est ag5e de 12
ans. allte coiivaincce d'un meur-
tre et sou'ponnce de deux au-
tres.
L'6vidcntc a niontri que le
ineutre au';,itl et commis dans
des circoustances horribles et
que le vol en etait le mnotil. Le
jury a reluse de signer un re-
cours en grtice.
Lisa Karl avail torture, puis
achevte pour la voler une viel-
le inimme, tenanmiere d'un cale.

In echo de la cruise de Wall Streel
PARIS- La d6bAcle de Wall
Street a eu sa re6ercussion a la
Chambre des Deputes.
M. Chastenet, deputy de lise-
re, socialist, a demand A M.
Chkron, ministry des finances, si
les louds que le gouvernement
Iranauis a b I'6tranger Mtaient A
I'abt) ties !lets docette d6bAcle.
M. :li,.r,,1 a r6ponlu qu'nn
iiilliri' de dollars de devises
ct.alngeres se trouvaient en sif-
rr h,'' dns !es coflres de la Ban-
qu: d, i rance, et que les fonds
que ia Fr uice a a I'tranger q
tatieiil suirveill[s de press et I
St.ient bolument A labri.
M. i i( *n i 'i a pas indique le
i)ilkiant tie ces tonda, ianiisil
.t. paui it ,( level.


somptueux.
C'est une venture parlois
touchante, parlois violente,tou-
jours attachante et qui passion-
nera petits et grands.
ET
Le Fils de la suil
( Suiie )
Entree : 0.50 ; Balcon : 1.00
A 8 HEURES
Grand Gala :

Minuit..Place


Pigalle
avec Nicolas Rimsky, Rende
Heribel et Pierson.
Entree : 2, 3, 4 gourdes.




Varies
CE SOIR*
Pearl White dans:
LeTigre Saer6 & Par Amen
0.50.
DIMANCHE
En matinee :
t 5 heures matine :
Lnlaernal Jalieier
Le Ia suae ax deals Wiashes
A 8 HEURES
Jacque Catelin dans :
L'INHUMAINE.
Entr6e : 1.00

MalMsanoM
Les 6poux Pierre R. Prophete
ont le pluisir d'annoncer I!urs
amis la Inaissance rd leur 're-
mier-ni prinomm6 : 1 1tlTZ.
Compliments.


---


-*
u Radio
Voicie programme da eancert qai
er extut ce soir, it la Statioe
HR. K.
8 p. m. Orchestra du 2* rd-
gim t U.S. Marine Corps (1st
Sgt. rank Walcuut, Directeur).
S n't get Collegiate.
2. ur Mother and Mine.
3. gin' in the Rain.
4. rn on the Heat.
5. Ille by Little.
6. e Right Kind of Man.
7. ve. ,
8. p. m. Lecture par le Ser-
vice technique d'Agriculture.
8. p. in. Selection do chant
par 1. Phillips. Accompagne-
men de piano par Devonshire.
1. (ood Little Bad Little You.
2. Anny Boy.
3. o Busy.
8. p. m. a LUI Poisie de
Mas Ion Coicou dite par C. Cot.
cou, vec accompagnement do
viol et piano par A. et F. Du-
roe *I.
8. p. m. Duo de Banjo par
F rack L. Peoples et Ralph
w. ausa.
1 t. atSmile.
Setting Up.
3. d Lips.


1w, a so "CON
-U

Vi nent d'arriver:
Jo ts pour Loteries, Arli-
clesipoor cr6che : J6ias en
daiI,,personnages etanimaux
de tutes dLinmaions.


.,_... ~


Premier

Congre's/

Sanitai* e'
mBielte etiendra A Po tau-
Princ le premier congre~sani-'
taire laltien.1.Il durera d 3 an
4 Deembre et ses s.an.rs au-
ront leu au local de 1'Fole Na-
tionas de M6decine.
,-.Notsl avons sous lesyeous le
irogs ime de cette nifesta-
tion ci ntiflque. II esatdes plus
int6r nts. A c6t6 des conf-
rence importantes i seront
taitespar des c6l6bri6ei m6di-
calelant haltiennes, qu'amdri-
caine, il y aura des tisites aux)
*diffMnts a ppareils, stance ci-
nimiographique el reception
aux aembres du Cbngr6s et 6
leursfamilles. -
C'et une manifestation scien-
tiflqc A laquelle il conviendrait
que bn assistAt en foule, no se-
rait-e que pour readre un sym-
pathiue hommage au Service
d'Hyi4ne Publique qui a ren-
du etrend encore! au Pays les
plus brands services.

Un isiteur distrait
k bord du Cristobal
Awnt-hier, le Cristobal de
Pansaa Line, parti vers deux
heur de l'apres-midi, est ren-
tr6 rade quelques instants
a osenous ayantparuanor-
mal nous avons demand des
rens gnements A l'agence qui
nou a inform que c'tait un
visi ur qui n'a pas pu descen-
dre temps.- Peut-etre n'avait-
il entendu la sirene du bord.
bateam a done regagn le
po pour lediposer...
ais qui 6tait ce visiteur dis-
tr t?

L'ARCHEVEQ0U DE PARIS
Mir Verdier replace le cardinal
IDabeis
t6 du Vatican.- Le pape a
no m6 Mgr Verdier, sup6rieur
g6 ral des Sulpiciens, arche-
Nv u de Paris, en remplace-
It du cardinal Dubois, d6-
CI
1--
Mgr Verdier, chanoine hono-
aire, est originaire de l'Avey-
ron; il est Age de 65 ans. 11 a 6t6
ordonn6 pr6tre en 1887, A 23
ans.
P;omu en 1913 sup6rieur da
s6minaaire des Carmes, ii ful, en
juillit dernier, promu an apu-.
vervement provisoire de la So-
ci6t6de Saint-Sulpice, en rem-
placement du superieur, M. Gar-
riguat 6tant mort.
LA 22 juillet, il 6tait nomm6
supd-ieur.
Aputons que, depuis la re-
prisdes relations diplomatiques
avedle Vatican, la nomination
des tiignitaires eccl6siastiques
est flite par le Saint-Siege, sur
proposition du nonce.
Laproposition ne devient d6.
finite, toutefois, qu'avec la-
greient du gouvernement fran-
cais.


Les pastilles Valda sont en
vente: '
Pharmaci1 W. Bck A Port-au-
Prince.
Pharmaciol Bourraine A Port-
au-Prince.
Grande Pharmacie Commer-
ciale A Port-au-Prince.
Pharmacie Brutus A .lJrimis
et dans toules les |4p, nmircis.


... Un aperqu du prix de certain artioleo 4
la venLt conom encera auj :rcd'hut 29 Nov. .1
cheu i

KAWAS Hemanos
Toile de soie l'aune Gourdes 2,50
Serviettes de bain 0,50
Mouchoirs 0,40
Chaussettes 0,50
Mouchoirs 0,75
Chaussettes 0,75
Chapeaux laine enflmnts 2,00
Ratine tranqais cou leur 1,75
Kaki blanc 1,50
Kaki jaune 1,50
Drill couleur 1,25
Bas a cotes 1,25
Diablement fort blinc 0,80
Indienne trancaise gle large. 0,90
Diablemenl fort sup. A flcurn 1,00
Ceinture caoutchouc pr hom. 1.00
Chemises de tussor sup. 7,50
Cravate sole sup. 2.00
Cravates 1.50
Chemises coul. sup. 4,00
Cravates lavable 0.75
Chemise a hommes kiki 1,50


Allez visitor
KAWAS HERMANOS


GARDK D'HAITli
QU'ARTIE l.GENERAL


ETUDE

Comparative

sur la paye


S1. Une Rtude des paye
et allocations de la Garde
d'Haiti, compare A cells des
armies de l'Amerique Cen-
trale, de I'Amdrique du Sud,
de I'Europe et de l'Asie, a 6t6
faite par le.Quartier General
de la Garde d'Haiti, avec des
r6sultats interessants et flat-
tours eu regard A Haiii.
2.-A l'exception seulement
de cinq armies de I'Am6rique
du Sud oui le coOt excessit
de la vie fait accorder u ne
plus haute paye, les sous-offi-
clers et les simples soldats de
la Garde d'Haiti revoivent on
la meme paye ou une paye
plus 61ev6e, en comparaison
de la paye accordee daus dix
armies de I'Am6rique Cen-
trale, de l'Am6rique du Sud,de
I'Europe et de I'Asie. Dans
cette comparison seule la
paye effective est prise en
consideration. En plus de sa
solde, la Garde regoit des uni-
formes, des epargoes sur leo
uniforms et la nourriture se
bhiffrant A treated pour cent
de M sold* plus le logement
et le soins m6dicaux sans
tramaDans beaucoup des pays
6tudids. cea allocutious sont
considerablement moins ile-
v6es. Par example, jusqu'A
tout dernierement, les soldats
de l'armee M'f-.airnne nere-
cevaiwt ui u.,Aornzes ni ra-.


tions. Au Bresil les sous-Oll
ciers les plus grades soot i
nus de tournir leurs unifor
mies.
;s 3. Dans l'Am6rique CAN
trale la solde est la mat
pour Costa Rica et le
ue, moindre au Ronduras e
50 pour0cent plus bamss
Guatemala quedans Ia G
4.- Dans l'Ameriquedu
les soldats de l'Argentine,
Br6sil, du Chili, de la
lombie et de l'Uruguay
mieux payes; mais dans
pays, le journalier recoit
Ire 90 et 120 gourdes'par mo
Au Venezuela la sold
moindre, et au Perou le SIt
pie soldat ne reoit qM0'
moitie de ce qui est payedi
la Garde. *

}5. Eu Europele chi
sont dis ponibles sele
pour la France, l'Alle
['Italie. Seule l'Allemai
une torce limited, pay!
solde plus 6lev6e eas
la Garde d'Haiti. Ia
Italie esteutre la
un tiers moindre, amt
simples soldats qui ai
vent que 4 gourdes
paye par mois.En Fras l
aussi inttrieure, avec pU
paye r6elle aux hi ,
dats,mals avec des
qui vont de 6 A 24 p<__
6. Au Japon lea sa OW4
ciers ne reoivent qu'=* V'
leur allant entire la moWit SW
Ie tiers de la payp accgl6
la Garde quand les. o_
soldats rewoivnt 080a0
4 gourdes come pwiyer
7. Une 6tude d ~
ci-joint de la pays t
des muntrera lie taft al
plus de la sold r *=le I
esp6ces A la fin de o I
moia L.s reoivent au .t


-U -1


,IIIIIYIIIIIICI-- r 1 __


B1


I


.4


I







LEf MA' lIN-' 29 Novembre 1929


P A CI -3


Toutes les Polices


DE LA


mprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


'uq.leBossefCo

Agents Generaux


128 gourdes en uni-
Wtuits et en epar-
articles d'unitor-
ris pendant la p-
iplite de service.Ils
en outre gratuite-
logement dana les
st les soins m6di-


'informations sur
rpayees dans les
er5s out 6t6 four-
iutier G6nral de la
Sie Bureau de Ren
itsde la Aarine a
F, E. EVANS,
sadant de la Garde

Sth6Atrale
des Pr7resr.
,ow amis n'oublient
prtedre leurs carter
ectacen vaut la pei-
tIhdarede Saint Louis
UPe, on verra se de-
ki scAnes ravissantes
~_~tdet de Brouillts
am, sans comp.
Wdaant embarrass,
or toute la salle en
,s0 le 16era A 8 heu-
a|prdes la carte.

n grande halleaise
4ka.amin de l'Etat, a
Saison Alfred Coo-
Ctl occupde par la
e dhaiti.
khlienry S2ARK

nde
--go0
revu avec plaisir
I au marriage de
Lochard evec M.
Iaigand. -- .
latons nos bien sin-
i ons av jeune el


ALL CORDS


Garanti pour la vie

a Pour vous en


convaincre
Des qu'il vous
faudra changer

de PNEU
Passez chez:


Pranck J.MAR IN

Distribuleur
PLACE GEFFRARD. Phone: No 25;-"
PORT-AU-PRIN: E, (HAITI)


Panama Railroad
Stamshilp Line
Le steamer Ancon ) est
attend A Port-au-Prince,ve-
nant de New-York le diman-
cbe ler DEcembre 1929,avec:
24 passagers, 119 sacs de
correspondence, et partira
dans I'apr6smidi du mAme
jour, directement pour Cris-
tobal, Canal Zone, pregnant
fr6t et passagers.
Jas. H. C. VAN REED
Agent General


Avis
-0--


L'Ad ministration Gdn6rale
des Postes a I'honneur d'in-
former le public et le Com-
merce qu'elle mettra en ven-
te, le 2 DNcembre prochain,
un nouveau type de timbre
; our avion de la quotit6
UNr. GOURDE.
Port-au-Prince, le 27 Novem-
bre 1929,



qiue SEULS
LES
DISQUES


Ne gratent pas, ne s'usent

pas et ne s abiment pas.


mAN


Iacheter des Disques inferieurs pour

P ference de 25 centimes sur le prix

perdre le fcr-a-cheval pour le clou, et

'B pas sars raison que I'ODEON a

et garden pend,,t trente ans la

MATIE MONDIALE


Prr an wra ltre! Chez Rene Lafomtant
Als ImAhswalnm t 1


I ,w iuu'mvmuYwv


Les chimistes de I'Exelento
ddjA renommis pour leurs
remarquables contributions
apperteesa la toiletle, vieu,
nent de couronner leirceuvrt
dans

L'Exelento
GLOSSINE
Une petite quantity de ceUe
dhlicieuse preparation appli-
qube sur les cheveux tait res-
.orlir leur brilliant natural et
lear vigueur, en leur commu-
niquant ununouveau lustrequi
vons vaudra d'dtre admire
par les messieurs et envi6 des
temmes.
En vente chex tous les dro-
guiste. Pour 0.30 centimes
seulement, il est expbdie d6s
reception du prix.
EXELENTO, MtDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A
Agents jemanaes pour tons
pays.
Ecrivez pour renseignements.


La Solidarite
SeWit d'assistance mutuelli
Messieurs les Soci6taires
sont avises que la r6uuion
mensuelle aura lieu diman-
che ler decembre a 4 heures
precises d'apres-niidi.
L'ordre du jour est le sui-
vant;
1.--R6ception de neuveaux
mnimbres. 2 Sauction du
proc6s-verbal des elections du
17 de ce mois 3. Depouil.
element Lde la correspondauce.
4.- Rapport de la Commis-
sion de verification de la
ComptabiliWe du Trdsorier.[
5. Question d'initret general.
Le President,' Box
Le Secr6taire, L61io JOSEPH
LA DIRECTION KU PETIT
SEUINIUKE-COLLEGE
Constate le desarroi provoqu6
dans les 6tudes et la discipline
par le vagabondage des dcoliers
dans la rue et sur les places,
sous pr6fexte de greve;
Conscience du resultat que
lea parents escompteDt A la til
de lianae scolaire et de 'ian-
possibilite e mener a bonne fin
oeuvree de education, si pa-
reille hiert6 et dbsordre se pro-
longeun -
El toute reserve laile quant ai
la juste revendication, par
ceux a qui il appartient, de
droils lesees a ihonneur d'en
*ppeler A la sagisse des patents
pour retourner leurs enlants A
leurs Ntudes.
LA DIRECTION.


&I


j1


I


33 Siulul I E~dEI3!flUtff


cuIers Lm~
Soulierr en malin noir avec et
sanms astros.
Siulierti on cuirnuances var~es.
Souliers en daims Whic pour fil-
'PIts~s el enfunll.
Soulirs en cuir tcouits nuances
pout Iilettes et fluractF.,t
S. uliers en daiir blane pour Vbtbs
Chnuci~ux Ctuire pour damet;.
(7h'.pt.ux PR crin poor damn s.
(1iipe~ux garni.. potir Ii~i~ties
Ch~a;':c;ox pour gai,,onefs
Chaus~ettles ptir il pnu:- eATC. Ci
Plielle~..;
C'hsms"zeI 'es pour lhtlks.
Bias die Soac suf.
Coupons (toe soieries
Robaj perl~esi
Linon do INi sap.
Toile A Irdips sup,
Nansouk "-up. pour Ingerie.
iCrope Georgette sup.
Cr~pe flain Flip


co'I


C~eit,l!ineq en diti~n el en c,ir.
Cr~rio pour deuji
lTussor deSo sjedouible.!aigeilr .
costumes T7Flrt" r.i~*owen
flortt.-tartes en ?vaaocaju
Swts do daimes en cuir
(iraoid tosow imntvtit. dl' t4 l 41ks
l~iitmiets sup. po ir bomrni a
Article's poi~r ca)dcaux
OcJc. ni(es (10I t
Owbreles povr vr,;rtts
VOH(-ut ti Cul 'o it;i~r marrtes.
0lg"indie brodit
Flew-i Ail 'iie11c11rpep.
prinuit
r(,jLi~t fic IIponi robesqijalitgIup.
Voile et Foulitrdine colon
Cravit.a e sdoie, -,tip e, elet.
Glantd Assoitiarent de jonetp.


hamburg Amerika Lime
Le bateau ( Georgian, venant d'Europe sera ici le 2 d6
cembre 't partira le mnme jour pour Santiago de Cub., Kings
ton, Sto Domingo etc, pregnant tret et passagers.
REINBOLD & Co, Agents.

On desire ai heler Les journauf dans le mi(He.
Une Compagnie etrangerc D) uiic enqucie du JUureau In-
d6sire acheter ou alfermer, de ternational du Tiravail, il res-
tres grades proprietIs riches sort que le nomnire des quoti-
en bois de construction. diens et des periodUiqits va sans
( hienes, acajou, gaiacs) cesse en cios"-ant :
ceux a qui cela pourrail (t Oi, trouve en Alieinlaglie, en
int6resser sont pries d'ecrire. 1926, non10 llloS I'1.812 quoli-
BoRie Postale -- A. 140. diens et plus de 4.300 I""bomu-
daires; cn France, a Paris in6me,
/ 11111 11111111 ---- ... -_ ___ : plus d une c'nlan. e dc quoti-
diens; en (irandc-Bi etagtv.,2.400
A i\7TI journaux; plus dc 3.000 perio-
A V 1 diques au Japon; plus dt 3.00(X)
Comiti Nallie ide I'Alliance en Pologne. Aux EJlts t' is, il
(franaise. y a quelques unti(ts on conip-
...Coilormenent aux articles al t 2.400 quotillies I .80
I et 14 des status, les mew- ses occru daipuis lurs. n
bies actils du Comit6 lHaitien " ...t P" los
de I'Alliance tranqaise south pries
de se itunir en Assemble G -------


itrale.
La irunion aura lieu i Pari-
siana, Samedi apres-midj, 30
.Novembre, d6s 4 hs. 1/2.
Ordre du jour: 1" lienouvel-
i ment du Couseil d'Adminis-
h action ; 2" Divers.
Port-au-Prince, le 20 Novem-
bre 1929.
Le President, *
L. C. LHERISSON.


illadaiiiie I ve '4ij, i* (o, fishl.
'!iudtt~re des llit,,s me):I egg/.~f
itinu lllWe/isde. soni IIari,dI(Ihhe
ovis4 a(4oi*C llenhII (", uaE1)4.40Ujibt
eni gwie.raI iqiw sou (4, M*
Forn~utid tU i sIpocur(-
Sioug*ioy? lIC poJur I/ieror o
Ra.et percevoir loiw; raeteiti.
Mme VveAlix lIOY'j


IS FI


I




I
~I I


1718 Rue du Kagasin de P'Etat.
On troue, a les trlt iclis suivanlts iouvellement jec ,.s


parESPIC
t. FA L GIftVIo c 98


ppe Ilez-vous


Insurance Co

Une ds plus fort** COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE!

FUG. Le BOSSES & Co

Aaents G6nCram x


0- e em W M ;- -- -]


swm.Mmwm


- -- ,,


----7-


m


---- --r -- 4~p *-lbllllWIIM* ~IIIIIIII~C~


-~ ~-rrrr r~~


- --;7-. ;AA.A







E .tl4


Vend redi


'91

~rnc c~NNt~.E N' ~859

L e hahn 12,rt.atI.i'r[flCe


29 Novembre 1929


4 PAGES


Telephone : 22,2


DtPURAI&L7 ~

r 4a ,.
'~~'i~ 1 ' -.' A(4 ~ <.5


[4.
/~* -
~<4
4
r. .4
9. .4. 1
(4:4


\ 4. 9 .,
4, *
44


.A4 4
4 ,-,-~ 4
.9444


9*







9)49'44 9.. (L.
dei 44 -44 444
~4491~4 44. 44


." ;* '


.. 444.
4,,t
,~ ~
g4~ ~. '.. 9K


.,r 4


* I 44~9 9444,4. 44. 4 94449 99')* 9 499199? .I~bt' ~J'..
4.9 ~j, .4,, 9...*4 1..............
* 1.9 '..~4 9.9 g. ~ 944939
.44. 4 *,~ I449~4 ~l.44.* 3 &9.j~ 1*
* *, *'..,* .~*..,9..4,' r,.d,,st itt ~* 4 4449 *~49j(V4
.* ,~ 4 ,. ,, 4...**.g. .449 *, 439Ff
9 94 j 444 '~itqu4.u1.
94 44'..,.. ~q.~99 ~ f9Js9
v'~' 9 4 c..944, .44A~4f14 .44495
*. .. '19911 UI.KQ9I, .. 4999.
4.9* 94444.69.4 titflI I' ~'4II
* 4,..,,.. '94*4. .4..44, 99444.. 99,1, t'i...l
* 4 ,. 4.1,19 ?.. .49' 44L4.14994I~ I4~~
444
*4. 4 ,< 9.~ f4449444f,49,*9~~44*44,44 f,9%r
'4.:. . 4.444%, 9 ,4 444,444.41 6
9 44(9* ,9~ ~ 193 t.''.V~.
4.9 9 .44444~ 9 94. '1~ 9)UII ,4~ i 4499.14~,
4 4, .4 94.44 ?,. 4 ~ '~4 944.,~ *,9~,~99 '99't44999
j~.4..44. ..,;.9 4.'.',' 4~4494,44
4 444.~.~44 9~ .9.. ,',~'444 4. I
',9444 44* i)'' 4*(.~ I~4 M.4.1'9.9 44.94 .44919im4. A j..~9P litre.
4., c
,j'99 ~.J 9,, .4 %4.4 ..4~44'4 I~i 9.44.9 1*4:1 ~9 I


t .. ('~9. ~' GRnrdD$ PRIX. I d44l~,'99r 4194 11449&tWrS 9 P.1.~


(filFl r Iii it
N IlVoAIi SEIWV1(;E



dc RESTAURANT

Ho? s d'(Evr'c \ aries ou
l~l~tis dlt lourr
D 1(]LTSSI~( l RT
D~ISSE Fyri9


Ioiil pour Gourdes 2,50
~ lN',~ I I~I 501GM: ~ [94j ~ -P. 1'. PATl~1ZI


Avis

Avis est ,donne a tons les
[lves, 6tudiants et ancient
6tudiants qu'ils doivent se
garder de s'assembler dans le
voisinage imm6diat des 6ta-
blissements scolaires, ou des
tentatives, pour intluencer ou
intimider les lives ou les
etudiants, sont taites pour les
empecher d'aller a l'|cole avec
ta pensee de crier ou d'en-
courager le desordre. Toute
violation de cet avis reodra
les les contrevenants sujets
A l'action de la police.
F. E. EVANS
Commaudant de la Garde
I d'Haiti.


Panama Railroad Steamship Lin
Service de ,rdt el de passages end
1NEW.YORK CIT ,. i. CRISTOBAI, tANAL ZONE et es PORTS d iaLfg
OUEST de l'AM-ARIQUE du SUD.
lus rapid et Ie plusdii ect service do traasport'le p ssagers et lu tr.a y,
et les ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canil Zoie. Isthare de .ua
Voicila liste de nos agents pr4c les pricio iux p:rts de I'EuLrope:
Angxioterre Ecosse P.at ; ,
Mrs, G. W. SELDOM & Co- 17 .lamei Street, LIVERPOOL, ENGLAND


fil FIANCE
irs. S11ELDOI &C seat reprsenh: i:
l'iar les raises suivastes:
GF.LATLSY HANMEY & Co
21 Rue de la Republiqde
Marseille
HERNU PERON & Cie Lt
,53 Quai Georges V
Havre
HBRNU'PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
Boulogns/Mer
HERNU PERON Cit. Ltd
95Rue de Marais
Paris
HERNU I'ERON & Cie. Ltd
Rue de la Tra.nquillite
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


The Royal Mail Steamn


Packet Company

Le bateau a Conway venant de Kingslon: et
du Sud sera a la tapitale ver' le 8 I)ecembrec
pregnant fret pour I'Europe via les Ports do Nord.
Port-au-Prince, le 26 Novembre 1929.


ICOPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italic
Mrs HENRI COE & CLERSi
Piazza S. Matteo, No. 1,5
Genva. Italie,
OSLO, NORWAY
International
Speditionsselskad
IIAMIOURG, GERMANY
Mr II. Vogemann
Hambourg,Germany
GonrouRcE SwI MF'EDEN
Nordisk Express
Gotteminbur ge. Sweede
ROTTERDAM, IIOLLXNDIOh
Mr. H. Vogemann
Rotter dam. Hollande


Scl i i


1. J. RIGIO,
Agent General de la Royal Steam Packet Company.
T 6phone, 2311.


4.9* 9.
.49
.9


Royal

6aba4
Orlophonic de.ier OJf ,
Bar o rien ae maiqie. '
Rendez-vous de ceqij
veuleni passer des mnoMI
agreables dans un corn
verdure, "en face 'e la .q
nvocatrice de voluptd .t
r6ves.


- - ..- 4~94~ ,..-w 6 ~ ~ ~ -~
I~USIiIIiIHIIil~AIIIWIMUthinhmOeti.MIIW r maumnuMna.aaanunh,


N mE ENTORSE? DES iOeNTUSIO
Calmez la douleur Diminuez 1'enflure.


S<. lls disliributcurs:

HAIHNER & C

Ionc oJIcm-- EItole tou([e

Jacmel Tradino C"


4444 ~4*. ~


SSUHEZ-VOITS
'4
a


(ienel'aI Acc

4\SSLI IX] VICC


idrl eni Fi e & Life


(IC iYi'th ( Scotland ~
t *.I~ 1.19. (;i.:\rIt ~j. ~ ~nc .lcs plus pui~s:imc~ el .la~ pli~ ".t~~e.s orgnni~aIions
9~ '
Si '~ I~o1i9cs U)fltrf~.l1.Ie COI~ i'ent ~1L1%%i II.M~ IIe,~~1~ occasionn~s par I. l'niore.
Ses Polices pour A',lo tudnles couvreiit v~1s, ineeiidie, inalveillance, dommages
C~4USCS a aUtrui dans s' pt I '.UflhlC on dans ses biens.
Ses Polices Maritinw-. ~'~uiises par sea branches d'Eur~ipe souL pay~bles en Haiti
5''. I'oIice~ ~oiuI: .'.~ ilculs \oIt ~'aI~bIes dans universe center. Tous les voya
gears tlcvraieit us 411(* pt L'99'!t C L~ pr~caiiiIiou de se munir d9une police centre accidents
1..s'~ 'ooiiis 41N'eJ ~ I i~i U pi tie ~ rmnIw~le iiciaot que de 1/2 1. soil 2() dollars I'. C.~


Veutve F. BIE RMINGHAM, Aux


so US GNT


Cayes


Port-an-Pri ijee: (i. I LG
T' IVA[~ ~ MiragoAnt'. *IEAN ~1LANClIET J~ren


SN'hesitez pas Procurez-vous
IMMEDIATEMENT une
y bouteille de Liniment de
Sloan. Appliquez-en un petit
peu, trcs IGi'cremcnt (ne fric-
tionnez p ), il pdnetre de lui-
,, m me, .almne l'inflam-
'mation, dccongestionne


*'- 6L PU~eW"C4f


les tissus, r-duit l'enflure t',
arrete le mal de suite. "
Le Liniment de Sloan c ti atR(
rernade merveilleux en cM j
de Rhumatismn, Luibag,
Sciatique, Maux de NL.f,
Courhature. Cramspes, els.,
--_ .>.-*f


APAmNTIT


ulstriDuteurs :
a. D. MAXWELL & Co
Representants pour Hait
1619 Rue Rupnblicaine
(Graud'RIue).


Simple

Conseil

Si vous voulez melez l'utile
a l'agreable.donnez.de bones
lemons de piano a vos entants
en les confiant a Mademoi-
selle CARMEN BROUARD.
A partir de 3 heures p. m.
lemons de piano avec solfcge
obligatoire : prix 7 dollars
par lmois. Lecons ide soltege
seul: prix 3 dollars.
Pour plus amples reunsei-
guements, s'airecser 6 l'artis-
te, a sa villa ( Bois-Verna )
rT61*phone No= 242.
Parents,me manquez pas de
profiterde ces conditions re-
ellement avantageuses.
Ceci est un simple el bon
conseIl.


ON TROUVEftA


I


Morale at Imnfruction Ciiique
i I'Uq- de coles pmsirs
.: par FP6liz MAGLOIRE
a la petite Maison, rue du
Centre et chaes l'sauteur, Ruelle
StCyr.


4.641


Si


VOUS


achetei


it ii telr. .llez chez

I-I. BALLONI Fit


Ses


mo Jiles sont les'


beai x. Lesprix

S* T .


sorkt


Lec


desirez


-- --- I __ ~LI IYriiu Ij~U ~i33;Y~Y,


_ _~~_~_~~__ __ _____j_ ~~_~___,~~___~ __..r. '----~-- -------- - ----- -~ --c. ~


-- ---- -- .Y LI- ~~_~~_-- ____~~ -___--=-I


LLCIICI-- ----- -------~~R--~)luP~-~r*l~IQY~llq~r --- i -.- i


----- ~HI-r~LW~Jli.-


-LM-M-Mllr~----.-u- __


-UI-~-~IC-~II~I ---.


- I I -e -I Y --- -


U~UIPllr~pj;lBWI~slYY)


-- -L~~_Y _~_--UI


1


I


-


b




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs