Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04328
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11/22/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04328

Full Text



- v


Clmnent Magloire
DIRECTEUR


1358s RUE AMERICAINE 1358


TELEPHONE N 2421 W A KE 1 II 12

3stes ANNEE N 6853 PORT.AU-PRINC ("AITI) VENDREDI i2 NOVEMBRE 1929


dit generalement que
la touction qui cree 1 or-
; mais tel n'est sans dou-
s le sentiment de la L.
C., en d'autres terms,
Ligue Nationale d'Action
tttionnelle. Sa perce-
t apr~b Coup, c est -dire
as creation, ne r6pondre
ion besbin ni aucune ten.
cierictsrise, ainsi,
tei*qe'notre ami Stenio
iat t'a laise6 entendre en
atant, dans I'histoire de
mite rEuaion des adhe-
ti, comment on dut, chez
charmant Seymour Pra-
on arrived ti pour qu'll
tot pas dit qu'on se serait
is pour rien, ele court
to u t e s les activists,
e non vacantes.
citoyens sont-ils arre-
vite elle protest avec
e, sans meme en de-
**nder la permission la
des Droits de I'Hom me
d at c'tait iusuici le rle,
W;il ersblt i;Witi. De ce
d dide icedflra avant long.
ipsmle symupathi4ue Mexile
i l saincure.
Des trois objets qu'elle dit
Slter, le premier paralt
m'ici sans conslstance;
or, ebtnment s'oppo~er A une
sudidature Borno qui n'est
dlt.ue pie que pen sure ?
Pour mprunter le mot deve-
fo te6 de notre confrEre
Uho.ulitie, c'est one appo.
jio;e p cas qwse... Don Qui-
motte et ses moulins A vent.
hL deux autres objets, --
ecs titution des Chambres
Miislatives et dtsoccupation,
- siot ,d6ej dans le rayon
d'lioq de I'rnion Patrioti-
SL. N. A. C. Imagine-
l.e que st 'U.. y a jus-
1ftiii, cst.parce qu' lle
0ati8t pa A la besogne et
bhte de rescoasi,?
Stenlo Vincent, to u o n rs
maleleux, a propOs q n e,
hute'de mieax;, h Ligue s'oc-
aiit au moins de trouver un
Wildat. A tou; ptendre,cette
o!ition qe manque pas
jngique; car le meilleur
*aen de taire 6chec A Mon-
depr Borno, en cas de r6ali-
tlin de len cas.que, semble
Wen de lui opposer un candi-
t /
Mais tout de suite apr6s,
Tlcent lui-mtine a ruined sa
position en stipOlant que
U\candidat opposable doit
aetunique, quelque plonas-
que la proposition en
nid Or edrite'la Ligue
pbte p :s U'mn dtirs son
isen, protestations,
tUes, ris: Ren6 a dO in-
_irj.r et la Praise a mobili-
S lt. ie, bien crane, a reti-
'S 'motion; il compete la
lIrte tn de ces jours
S-acn nodvbIle forrue et
en brihe; c'est un opi-
e.
.dtieurs. r'onstantin veil--
I\dJos le oesmpe et come,
S dUe ,de oMravia, qui l'a
W l.ie, tli est assure, it a
t I'article de Stenio,
i 6 ise, par an
da'e "''r~ouent. Si
v.i 5tr ods confr~res
cebc'telr, bien dis-
S at i y iie no salt


.^Merdltrro ain-
J~Jeo9tamditmonoeile de
poOur constater - WqutMlIe courait A s'6-
-P-rz apres un objet,
~ de'sus I an -i me lai
rt'desus, bien, I pic.


fA ut lire dans le Temipd
Wmte-rendu de cette r1-'
S onsgtantin rvtia aux
- "trofuVCfn, ert ai
'Sh Nh, lronuvi6 ne raison


d'etre dans .... les matifesta-
tions et la gr6ve de Damien.
D6gustez vous-memes ce qui
suit :
SConsid6rant que si quelque
chose est fdit pour justifier la
creation de la Ligue et encou.
rager son action continue....,
c'est bien les manifestations
collectives et ordonn6es aux-
quelles, moins d'un mois npris
la foundation de noire euvre,
la jeunesse du pays s'est li-
vr6e A la suite des Etudiants
pour souvenir les justes r6cla-
mations, etc...D
Evidemmeat, la Ligue se
dit, avec les scolastiques,
a post hoc, ergo proper hoc a ;
puisque les manifestations de
Damien se sont produites
aprds notre cr6ation,c'est done
celle ci qui a engendr6 celles-
IA.
Mais, come la Ligue des
Droits de l'Homme ,, et 's U-
nion Patriotique, sans comp-
ter la a Ligue de la Jeunesse
Patriote,, ont encore pr6cde6
de p!usloin les fails de Da
mien, il n'y a aucune raison
pour qu'elles ne revendiquent
pas leur bene6fe, avec encore
plus d'apparences de I1giti.
mite.
La Ligue, pendant qu'elle y
6tait, a'd nonc6 aussi la pr6-
tendue inobservance de cer-
tains articles financiers de la
Constitution, pour pr6tendre
que I'aflaire de Damien a
aussi lA ses causes. II va sans
dite q u e ces dispositions
constitutionnelles n'ont rien A
voir avec cette aflaire et que,
an reste, elles sont pleine-
ment appliques, ainsi que
neus sommes prdts a le d6-
niontrer.
Les jeunes gens de Damien,
aax r6clamations desquels le
pttsident Borno vient d'ail-
lebrs de faire droit dans ce
qh'etles out paru avoir de
jdste, ne teront pas, esperons-
1e, attention A ce language et A
ce geste compromettants. lls
justifieront l'opinion de ceux
qbi n'ont voulu voir dans
Idurs manifestations aucune
i tention politique et conti-
nuherout de a'occuper de leurs
6tudes et de leur aveair pro-
itssionnel sans s'occuper du
jtu des politicians.
Au demeurant, ce ne sont
pas les Etudiants de Damien
cui ont pr1t6 l'oreille aux po-
liticiens de la L. N. A.C.; ce
sont plut6t ces derniers qui
out accroch6 au passage la
cause des Etudiants, quceren-
isn quem deuoret.
Nous ne d6sesp6rons pas de
voir les Ligueurs inoccup6s,
qui sont d'ailleurs des amis
que nous honorons,rallier en-
in, quelque jour, la cause de
I'Union national qui est la
n6tre et o eil ya place pour
tous les'bommes de bonne
volont6 et de patriotism.

> B< : 4 "- *' : --
A sla PeUite Ulon
17. R..4 CRM
.107, see de Ceats
Viennent d'arriver :
Jousts pour Interies, Arti-
cles poor creche : JUsas en
paille,pers.n nigtes t animaux
de tontes dimensions.


ora


UIIlIIL

au Mexique

ve megarre esre adversaire
poliliques.- Tris moilT


MEXICO-On signale 3 morts
et 12 blesses dans une violent
ba arre survenue entire parties
politiques au caeur de la ville.
UDo nombreuses personnas ont
etemoins serieusement touches
par des pierres, des briques ou
autres objets.
La batail e a dur0 envirorn
une demi-heure at dix mille co::z
battants y oat pris part.Plus de
500 coups de ku ont ete tires et
les 100 policies qui se trou-
valent li nont pu venir A bout
du desordre.
Comme dans les autres villes
dd Mexique, lea partisans de M.
Jobe Vasconcelos, candidate prt-
sidentiel du parti antirte6ectio.
niste, se livraient A une demoni
tralion sur la voie publique en
vue des elections de dimanche
prochain.
En passaat pres du thAbtre
national Plaza, les raanifestants
apercurent lea partisans de Pas-
culi Ortiz Rubio, candidate du
parti national rdvolutionnaire.
es injures turent changeeset
i'on en v i n t rapidement aux
coups.
Toutes les lenetres du voisi-
nage turent brisdes et le teu mis
A qelueues maisons. Les poan-
piers lurent emp6ch6s de proc6
der A leurs operations de save
tage.
CLa police se declare incapable
de donner un ttat exact des
pdrtes car do no *reux bless&ae
oat 614 emportes Ifteurs cama
rales. Octavio Medtllin Ostos,
cdndidat, viceprb6ident anUirt-
6lOctioniste, a te16graphie A M.
Vasconcelos qu' ly avail,comme
n6us le disions en commer cant,
trois morts et douze blesses.


T6l6graphe e T. S. F. as Vatican
CGait du Vatican- On prtvoit
come tr6s prochaine la signa-
ltre de la convention t6ltgra-
phique entire la Cite du Vatican
e 1 Etat italien.Depuis le 7 juin,
I'activit6 du bureau t6l6graphi-
qte du Vatican a 6t6 limited
ahx seuls t616grammes d'Etat.11
en a 616 exp6di6 jusqu'ci envi-
r6n 30(K).
Quant aux installations de ra-
ot6lfgraphie, on entreprendra
sins retard l'erxcution du project
dress isr le senateur Marconi
lour la creation d'une station
t 6s puissante dus lea jaidins
du Vatican,non loin de la grotte
de Lourdes.

Le mauvalst'alcool
aux Etate-Unis
WASHINGTON Les dec6s
Irovoqu6s par le manvais al-
tool qui s'etaient products pour
Christmas ces dernieres ann6es,
toot cette tois-ci impossible.
C'est ce que dit le commissaire
de la prohibition Doran, se ha-
sent sur ce quon emploie pen
d'alcool denature en ce mom nti:
les bootleggers trouvent meil-
leur march de tabriquer leur
alcohol eux mmes, plut6t que
(de convertir de I'alcool d6natu-
r6.
D'apr is M. DJran, dans cha-
cun des 60 etablisiements ou
Yon traits it I'alcool, il y avail de
deux A huit inspecteurs enregis-
trant la d6naturation de l'alcool
ainsi que sa destination fInale.II
n'y avait done pas de d6tourne-
ment possible.

Lire em 46ee a p : ( Le Pri-
delt Brmn et tle 1P8 Nevembre.


'- ---- lI GS&I1niIE-ATLAS
iUC IDORSIlVILLE
s s aa-I. Les toirtis:
1M l.rU, Efantine
S ll2.- Cours Elementaire.
3. --Cours moyen.
Se veadeot .Port-au.-Prinee
chez Velten, a la. Llbrairie
Est srit pour ,re- Viard et am Armesde Paris.
jidi ws den g 4, g# En Province, -oo s adresse
di fMa m nax uspeteurn da 6couo! qui
Sa--tplb'0 t* "I.t0remuilPeront.


:oleman


ManUll"tIctj re I'i'ene


de Cigarettes


GEBARA


&


Co


Les Ciuarettes

( Dessalinienne .

*Colon*

SRenpublicaine

((Porl-au-Princienne
GrAce A la finesse de leur ar6me tont les aelnces des
vrais amateurs
---



Pre-Cat.Lan

Si vous avec quelques heures de',oisir, le soir, et: que
vous d6sirez les passer agreablement'allez au

Pre-Cat-Tlan
oa vous trouverez, laplus belle salle de bal, Ia sWusique la
meilleure ex6cutt6epar un orthopbonic dernier cfi et aus'si
lee boissons les plus fratch6s et lea plus pures.
Champagne, biere allemande ou nationaleliqueurs de tontos
sorts.


The Royal Mil Steam

Packet Company
Le vapeuritSea Vicoory, venaDt de Kingston et des ports
do Sud est attend A la Capitale vers le 24 Novembrecouraut
pre .nt fret poor I'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 16 Octobre 1929.
1. J. B'3GIO.
Agent General. de Ia ,Ryal Steam Packet Company.
TI T phone, 2311.


orolre i


... a .vu, Carrefour, uii'grou
p dejeunes gens de Port-au-
rince entrer dans une petite
boutique qui donne sur la grand'
route et commander un menu
national des plus allechants pour
huit personnel. Comme iln'e-
tait que quatre on suppose qu'ils
rllaient chercher des compa-
gnes, ce qu; elait d'ailleurs
exact. Ils revinrent r6ellement
avec ellos.Mais soit pudeur, soit
qu'elles i'eussent pas faim, elles
refuserent de manger. Alors les
quatre chevaliers se mirent |A
table et A eux seuls ils englou-
tirent tout, en moins d'une demi
heure. Si quelqu'un survenait
Sau bean milieu de cette scene il
n'out pus ble tentl de leur dire,
comnie dans la piece celebre :
Hon apptlit, Messieurs. Car on
ne souhaite pass Don appltit a
des gloutons. .utant souliiter
de I'audace t un laux Don.luan.
... a vu une iolie jeune fille
qui essaysit chez un des grands
cordonniers de la place de tries
jolies chaussures. Les chaussu-
res etaient tres belles, mais ses
mollets Etaient la chose la plus
partaite qui soti au monde.Aussi
e chevalier du cuir ne so pres-
sait-it pas et gardait-il long-
temps dans ses mains onglee
de noirs les jolis pieds qui lui
permetlaicut de voir de si pres
les beaux mollets. Reraarqua-
t-elle le manage ou fatibule d'es-
sayer fit-elle le geste sans ar-
itere penste? Nut ne salt. Tou-
jours est-il,elle lira viveinent ses
pieds des mains de i'hommequa
res.a interdit, les yeux collis
aux bas de soie, comme une li-
mace sur la tige d'une belle
fleur.
... a vu, avant-hier soir, un
las de gens qui etaient venus
admirer le collier de lumieres
que I'on a mis au Quai. Des sil-
lages de clartas dansaient dans
le remous de la mer. Les cou-
ples, discr6temeni, s'eloignaient,
dans la direction des petits ba-
teaux A voiles. On n'entendait
plus dans les autos des bruits
de baisers, car, ceux et celles
qui s'y trouvaient sentaient qu'-
ils etaient reconnus par les pie-
tons. A note que parmi les lam-
pes nouvellement mises il y en
a une qui merite dEjA des r6-
parations, En effet, son abat-
lour n'est plus soulenu que par
I'ampoule ce qui lait un effect de-
testable dans la compagnie des
autres lampes si convenable-
ment arrangees.
*
... a vu trois petites bonnes
assises, au Bois-Verna devant
la mason que l'une d'elles ha-
bite. Sans doute les mattres et
mattresses etaient en promena-
de, car les conversations de ce.
dames etaient debridees et mor-
celees de rires canailles. Maij
une auto survint qui rasa d
pr6s la barriere ou elles etaiene
assises et de I'auto une jolie ttet
se pencha et cria:
Prend yo, prend yo.
Et come des gallinac6es ef-
frayees, NOTRnI (L vil toulcs
les petites bonnes se lever, co i-
rir vers le fond de Is court, dans
un bruit de rires exacerbes el de
voli6res entrebeillds.
*
... a suivi, bier mating, deux
jeunes filles Ee1gantes et cau-
senses qui, sur le trottoir du
Champ-de-Mars se conta i e nt
leurs petites histoirs.Ellecau-
ssient A voix tres haulte car, do
tenmps en tempM des bribo d ce
qu'elles se d.saient allaiant c.ar
resser joyeusement 1'oreille d'ur
galant qui n'avait p l'air de
lessuivre, mais lesa aniait en
realate et tentait de surprendr.
leuis secrels. Chaque tois qu'une
pelale p 'ol ie\v lat ,, e tui e
litll, l oII l l .uI I e: l I jsI,.lI! a .
ioni) lolne sil navait pd.s vu
Iec deux jeuue. filles t-eg ,utes
et causeuses don't ii cambrio-
lait la conversation,


*# '!dqa-.


LAFI.A. t. C. n ...


4LAFFAIRE de DAMIEN


-~--- 41_- --. - - .

SI I'os me seulail qureer. beurevi
eela & rail hiental fail. Isis on yerl
Ntre pIns, hurrux qee its awir' -,
cP cla ril dpresque louvours diffirile
prec que suns Crrs'ns le' ;ui AU'
plus bneureas qioe floN.


_ .... ~..._ --- 'rs LLIL- I -L11


- I~c_ N dI*


mmmmmma_ -wr -0 "





11


C1, n: I


VL


I


- d&








LE MATIN --22 Novembre 1929


~3 IfIJP '-u -


F 0-


Combien

c'est di icieux

'ToI' s lo iiite~s scrontl saitisfails de rtlle rare sa uiir.


'I


C'.'


11 I'- IthIIeurs
PA~ %% 1U11 SALl's
(,01111011 ITION
POM t1111 tPrincle.


LI. I i.; I

I *~ I C


f I'd. t : l' tIt L


I:'111. 1 L k t I I II


l. eIC ,,I


d 'I lle1o0c

du ((Tneps))


LecS )CCUS,61'tittioIN',~I vateS ont
eIt& "til5 daiils till :iiiic le pub11i6
Aii'rcradi G f. Noveitihie 1929, in.
tiiuI (( Vii ci iime '.INKnitencierl
National :
Que Is :i novermibie 1929, les
jj)IIeiriiliuiN r chI 'ie irit' c
damntns alu cichliot potturI s etre
baitus dit its IIIiiconll q ue 'ITiler-
nitus Archiilus sc s:iiwva des
mains du gendlarit(e qLiIie ga0-gl


At Ill OI'lII 2. ont Wt (dLoitlieS i
I iii0 fHitiS .XIT'c-LIeis XtI how1-
me it IC aa i i iii I Ia prisoii

"c$(It 1 Ld a l Ce icSii (10.Iiireuse s
violations ties r '&glelllt its tIe la
puiAstil. SeUle ule lorce sullisan -
C t1i)0 1. iiia t sll i's iiil p i I '0)1 ICI
din ge re X U Iut eCl )1 O\,kC CU11 1A
,i r~coriiaice. II 3 V I ell Ij)OLII'
sOLIHICil'Ire cc prisohllitei I bCelle
'1110 rois oilliiics ariliies dee
\'ii cv qui p~i~edc, les accu-
'..itioiis iicoiisidei-&es laitus par
SL(e ciuops o soul sams fonds-
went cl iioaIPu avoir P6 ins-
jI)llt-Ch (tilept' u) l tiC SIiLv1\'Ugle
(I'attelkidre1 la ICplulatic oi cl d af1'
I)iibliIrliuUliitc6 de Ia Ga rdtdalits
I'accoiiiplissement.i colilvuilable
(11L 5cs (levoli.s


dait et gi~lrmpli Sul 'I e lodl dU wm. "..-.WwvwCC~CP~rvn~rr
deuxicOn carn&-; (Iu it t1t (iiieile. a L flchxe de la cath6-
mert niailrisk et 0 attu si cruel- drake do Strasbourg
lenient avec dles buclhes tie hois hi'.vS W) r iii-
i br-iler de Ia 6e a u 1-pieti qu'ill poiil-its I iavaux de lepal-atwit
parut ll(Init et baigne(l de sung; tdes loidations II pilier (le to
qu'i I'Lut ensUltlt- (11W)) t C1e bas I1our de h c at II e (I i a I e
SIII le miovCn fIXIIIel' I' (l&iii d l d Sti-iourg, on a Iiaill Ic ita ivn
Iulticllc e tlii;3I I I iollilie etuit L:iUlxcpii, It- t i ti e rtIL-LIli
a deux init-ies 1u sol, ajoutaI t d la tlu:lt q 'iisLc. i w-1142
ulce chIute gria- C ci' s coSuOPs t e- iutl S a (liUS u1)irvi.
j i resUS; qU 1i I it 110)1-s, ti(its Ct't .\ IAss i SS -I I1 0 cCI I10LI I tl Lltie so-
ktat enutnrinea UII (icalicot saLI lI('- itC 1.11C 1CH
nie revoir Iis soils niied -ii
11 aIv j II-e tk'ch (fl'il iokpilace plus tIc 20.u (10 p:-
et I~lp -IVS2115t~ de IIcs s- lcicsmi.6..-0) J par Hill, 212
iflcts bmil~dit's Ie ti c iili Ci- 0 li'. I oI(m pl t iji iiutc. lx
lanifes allhel(ie t.deIvs (l()l011- It0 st. II ); (-, t; iI 01i~i ll
ger Li coiwaieLIV ic dv\'cnldles opit' I dtCl. 1 lu c, I.%, Sul"ol uii iti
criiues sons' pi >texte (le t'1plC lI I elie. Lae ( rtIK iCIIc l jO0
sion et q ( o n clvalit Iclu ci- tl"'gri ci St vile ie sabi IL utpa
5 f~i n ot- q1 1' lii p )i- on nfie r c,, i t CI L ISit ci u1e !i t U i l 10tu u-e
e gueiull dc,, iJ;s I"1 0 11551 ii ict I i(IJI kiLl i I ll lt at ii aliS
inhumaii ioi` lle I. 13 NUI" "bi" C l l i IbI C.
I'he illct i esti ltioll iittc sl,,s trl, Ux tie l-eSILIiatioll
rkcit seisat-O ilt l le i--I I ls i "Icti l liiiUp: I, i d
fits suIvxlIts .\pl--vs I ;ctio il Lc, II till iti slcOc. It !::.Li erl\ tl
t'uflicl tIll~~~ p11: tu i ioiii OVIC X'i n o is.
1 (1111 M kiolil, '")rellk'' It)"
deiliCll T k luu ti l'- i PIc ( I C lilttL IOV :'IEV I.itl 1 .0 qw;,! -e tic
'hl'crmit as .\IClI ~I tIIISj "I 1pthiili)i. SOLI-i Cu~ild~i.A (V I S kil-
lendeijiatil l It. I ull m tIS .\I'- 1 II Luu IpUl -, 111ei tsei k l lti~ai.'
Checlus ,,'I;II it SIpa 1 It' tolt dItt ( I. Vle nu Cd t IIiI, )il- elCi-
deuxi-n u cal", 'I it'Is: t &P-11 J tliiis, LueiiaS'.uilit Jalul I (IuiIH-
de itie ilcteilt s e deL iei ciix.
it ~ ~ ~ kl htt '.Qii Iiitol 1)11 Ili iIIVCII Lt2S Il J16I L uc IC lii vai! de
d'un ov~ tiLei lu liell ttss ver tie ielllr l eill. tLe Ie a cCiOIX si
le toi icc. L e s uC eii(ICc par. Line deveiiu ii, Liii'ssae cl qii4h i1 lit-
clCie 1.. et (I OL'C~iSohIIIj(i -lle U COIIN lUlIC u!i t&'alaudoge a
chute ti itgvi euse. (XCv Ii uii1ii"I C ) I 11os SUIJelPost's LUhl i'Wiil-

de dCIl\ uti0 -CS, i I.:ii IP I 1r 212) I 'e. L,. iI I I II, I i-
reel lieiiu Xi1l2MSi'tu li ItlS(U II I I li 1 ii'12
jugrus smalliall ('111011 %11 Ml~n
et seule enut aiw paint sec. utolliI- .t Ia %(enort- Accidient Filc &
ciel u.m Iccinii1 0t6 immiiie loae Aile A urance (,ou'portion Li-
nient :t n elC ct. aLiiintri ties zniktd ).- Vie F. liemninglian.
soins. rour tIormnir un inaiela t a \Agent (itmnral pour thoiti.


R I
'7'ut


uncjIfuit df

It 1U, I -~


-~~. )c.~ C


La banque
international
l.a lItelique csl incroulenle du
rthoi de IHale
IBlLXELLES Les miheux
:.tlicicls helges ne cachent pas
Se u r in" contleinct:nlent su ur le
ch )ix de l'.1e coumie siege de la
IDo)velie Lbaiique des palements
Interua:lionaux au lieu de Bru-
Xt :ls.
Les deivgues helges, MM. Louis
Flr:nck et PI' il V\'a Zeel ind, qui
so .t retllres en halt, outi eu ce
intlini une longue eti'r'vnle avec
le premier iniistre et Ie niuis-
tres des allaires etrangeres, am-
~I qu'avec .. Euile Francque,
liiiancier c 'onnu.
!e vote de Baile n'est pascon-
stitimre comiie liant deinitive-
ii-int les gouvernements inte-
'esses qui uievront etudier les
r,,ports de leurs experts res-
[pcCLIuf et donner ensuite des ins-
tructions delinitives leur. d6le-
g;uics. Ieux-ci se reuniruont a une
lduxtiene conference a la aye.
ia press beige consider la
decision de Bale conmme u.e
nouvelle concession Il'Allema-
gtile.

l' dile r ( humide dInaealt Ic
grianil jilr
\ASHINGT'ON L,' grand
liuty du district de continuera 'i eitendre des te-
itmoms diis I'aflaire du ( diiCer)
,tonie it y a 3 aus a un gioupe
It seinateurs rppubllca ns.
M. Eldouard E. oaois, pi'-
,iiletli d t i clic ii lln de ter dec Le.
high Valley, cite par le s~in:earr
IBrHokharL come ayaiit bu du
whi vkey, viendra tenmogter,
saiis avoir etl du rest cite a
comp)araitre.
La cour enlendra egalementl
\1. Frank S. flight dittcleur de
1'li(tel \'illar d onl a eu lieu le
ii icr.


PIhilips Radio
I'ort-aiu-'rince. le 20 No-
\c mlbre 1929.
AVIS
I. Philips Iadio desireuse
cointi toujours tie donner
salislactioni a sou aimable
clielle et a tous les ama-
teur., dcbonue imusique;preud
plaisir a les informer qu'a
parltii de cette date. vu la
grande extension apportee a
ses atelicrs, elle est a mneme
de. reparer routes especes
d'appareils recepteurs pour
Radio connus en Haiti, et de
tourniraussi toutes pieces de
rechange Ipom hs imalques
americaines.
PHILIPS RADIO)

Administration 4(i arale des Postes
Avis de depart
Les depiches pou r (onaives,
Cap-Haitien, New-York et
1-Eucope par le steamieraAma-
zonf,' ) seront termees samedli
23d du courant.
Port-au Prince, le 20 N,\ rr
bre 1929.


Spectacles


Au Radio
Voici le programme du convert qni
stra p-elklhee n soit la Station
II. II. K.
8.00 p. m. Orchestra de la Mu
sique lu Palais. (Dirig6 par le
Lieut. Luc Jean-Baptiste ).
1. Anchor's Away, Marche.
2. Faust, Valse
3. Nesting Time, Fox Trot.
I. 0 Belle Nuit, Barcarole.
5. Good News, Fox Trot.
6. Serrons nos rangs,
Meringue
'"1.30 p. m. Lecture par I'Office
du Conseiller Financier.
8.40 p. m. 1Rcital de piano
par Fabre.Douroseau.
1. Menuet, I..I. Padeweski.
2J. 1ilado et Charleston,
Fox Trot
X.5j1 p. m. Sleclions de chant
par Mile Yvonne I.avaud. Ae-
compagnementi deViolon et pia-
no, par Arthur et Fabre Duro-
seau.
1. La Tosca, jG. Puccini.
'2. Medias de seda, Tango.
*




Parisiana
CE SOIR
I'n granlv tilmi nidil
La; Slilan e le I'Amour
ave" lFrance Dhelia et Marcel
Levesque.
E:itre : 1 G. Balcon: 2 G.
:1)IMANCIHE
La cflebre piece de Pierre
Fron blaie :

La Menace
loue par Jacqueline Forzanc et
C("ak itouny.
lEntre : 2, 3, 4 gourdes.





Varietiu
CE SOIR
Le Grlan il Secrel.
Par Amour

1)1 MANCIlEI
EIn matinee :
A 5 heures matinee :
I,'lulernal .sliier
L'llomme aux trois mamqnes
0.50.
A 8 HEURES
Sur demand :

La Rose

Efleuillee
Entree : 1.00


LA

Codification

,du Droit

des Gens.

Sous ce titre Monsieur Abel
N. L'ger le brilliant auteur de
Lt Doctrine de Draflo, vient de
taire paraitre aux imprirneries
Aug. Albert HWraux, un travail
de haute port6e juridique de
droit international. On peut
suivre dans ce nouvel ouvrage
de Me Leger les travaux imn-
portants de la conltrence des
jurist s tenue i Rio de Janeiro,
en 1927 et au course de laquelle
I'auleur eut d'eureuses et sen-
sationnelles interventions, qui
fireait grand bruit dans le mon-
de des juristes des deux AmA-
riques.
Ecrite dans une forme des
plus attrayantes, ce livre qui
traite des plus hautes questions
de droit international est d'une
lecture tacile et met & la portke
de tous des questions qui sem
blaient n'6tre riservees qu'aux
seuls initi6s. Ce n'est pas d'ail-
Leurs le plus grand ,merite de
,c' ouvrage',ou se mandlestent
,e It on decisive les qualitks in-
Liombrables et varies qui tont
de Me Abel Leger un de 'nos
meilleurs diplomats, un de nos
juristes les plus mcoutis et les
plus savants.
Nous presentons nos sinceres
f,!cifatious A Me Abel LUger et
le ie nercions du gracieux en-
voi qlil nous a tan de son li-
vrte.


Considerant qu'il y a lieu de
convoquer a l'extraordinaire
le Conseil d'Etat;
Vu I'article 51 de la Cons-
titution, ler alin6a ;
Sur le rapport du Secre-
taire d'Etat de l'Intbrieur;
Et de I'avis du conseil des
Seci etaires d'Etat.
ARRETE
Art. ler Le Conseil d'E-
lal exercant ses attributions
legislative est convoque A
I'extraordinaire le lundi 25
Novembre courant.
Ar,. 2 Le present Arrete
sera public et ex6cut i la di
ligeuce du Secretaire d'Etatde
l'lnterieur.
Donn6 au Palais National i'
Port-au-Prince, le 20 Novem-
bre 1929, an 1266me de lIn-
d6pendance.
BORNO
Par lc President:
Le Secretaire d'Etat de l'n-
teineur et des Travaux Pu-
blics,
Leonce BORNO
Le Secr6taire d'Etat des Fi-
nances et du Commerce,
A. C. SANSARIICQ
Le Secretaired'Etat de la
Justice,
Arthur RAMEAU
Le Secr6taire d'Etat des Re-
lations Ext6rieures et des
Cultes.
Camille J. LEON
Le Secr6taire d'Etat de l'Ius
Iruction Publique, de I'Agri-
culture et du Travail,
Ch. BOUCHEREAU


Sue ouveille beissoe de Ila aises
D. Asceici0
M. Damocles Ascencio, don't
tout IL monde 'pprcie le Kola
qui est aussi agreable an godt
que pour la sante, vient de an-
cer sur notre place une non-
velle boisson des plus ddlicieu-
ses.C'est le Punch Delaware.Tr6a
convenablement presentte,cette
boisson qui eat excellent est
assure d'avoir le meilleur ac-
creiI parmi les gens de goat.
Lesproduits de M. ALsencio
sont deti tris connus sur Ia
place de Port-au. Prince et cells
tes autres plants de la Republi-
que.Nous avons la certitude que
le Punch Delaware qui vient
'i'tre tis dans le commerce se-
ra d'ici quelques jours auasi e-
Abre que le Kola Ascencio.


Le ns eatm Coasal 1a Hirs
regagne Ma pir.
Hier apr6s-midi par le stel
mer allemand A Marie Horn '
est part pour le HAvre oAil
vient d'Otre nomm6 Consul G6*
reral notre ami Emmanuel De-
tin, ancien Conseiller d'Etat.
11 replace A ces hautes loop-
tions M. Paul Cerest.
Au nouveau poste oh dient d
l'appeler la confance de Son
Excellence M. le Pr6sident de
la Republique nous sommol
certain qu'il saara fire valoir
les importantes quality qui lo
distinguent.
Nous presentons a M. Bow
manuel Destin nos meillra
souhaits de bon voyage.

LA MENACE APariialu
C'est avec plaisir que nem
apprenons A no lecteurs quote
soiree de idimanche sera, com-
me celle de dimanche denMir,
ui vrai r6gal. Enf eft, on a tl
be A 4 Parasiana a un train bk
film LA MEIACE, tir6 du dra
me sensationnel de Piwerre
Frondaie.. ,
Nul ne todira rater celbeai
spectacle surtout lorsqu'on suan
ra que les personnages princi
paux sont tenus par les del;
inegalables acteurs: Forzane oti
Chakatouny.
A dimanche done, A Parisianu&


Une reoUfloatUo-
Port-au-Prince, ce 21 Novw'i
bre 1929.
Mr 1e Directeur, ~
"Dans un entrefilet intituld: :4f
gr~oe des itudiants et les Iou~i
naux americains paru dan s ,,
tre interessant quotidien en
de .e jour, it eat dit, entire mnuW
inexactitudespubli6es pari. s i
vice de la Presse AasocidA g1
que je me propose de relevWr
temps opportun : Lea gsr,
sont menes par M.Jutina
files du Pr6sident Sam, ta6
une imeute en 1915 qu4
eut ordonn le massacre
prisonniera politiqoesa et
vtrit6 eat que jo sauis tol
M. Ddmosthene Sam qui to
core et qui n'a jamasi
le massacre d'ancun
Je suis aassi le petit do *
President Tir6sias Simon a
qui n'a pas et ta di. sas
emeute en 1915, mais
mort dans son litet t
Paix du Seigneur.
'En vous print, Mr. u i b
teur,de donner pabli"6 A
note rectifcatiw, ,"O W
cepter mea es la"lO dO ,
gues I
JustinSAM



NTOUS livrons l0 I
bouilli daeb nos
reaux en ville. VoaS a'a
qu'a nous dire vote boI
ATERIEBALy
WT6piu a 1; 51


. I -


S4.A..


KRAFT FOODSt
.. -


I


PI


4
i F


- t - ~LL~CI.. L IY


- ---- '"~


O


-'------ ~h







LE ___Le 1AIt4i 2 N ovemutre 1929
-~~~~- .------ -


/G LOBEOL-
, done de la force


Convalesc ,nce
Neurasthenie
Tuberculose
An6mie


La Cure ie CLORSOL
aaagsreafrr la Ia lore *ie.vuse
et .enj i r1
l ov

I Ip
A.*l~.
C1 . . 'I
1*


a 1~ (rAII
IA)',) I~ rl ii I nil, I
In~'illll r we nI e rlc eicpn.
SrC aI translausron iangtaIm
ice-mgme at ceei adee even-
hg". d imit-on. rnalgri quill
(milie toujours avalr reerkud
eIv, au moins dani lea ca
urgents, voios ne crovofit pas
( CI s~ratiheralkie puivie
runner, en une f'uI-c Cali.
les remultnts rCeariquables
qu n Ciut obtellir du'lne ea-
-- t c prI 'ol-ugAe de CInobol. En
1,1rr1 l11l oruanikme A re-
taunfer, A ievikfler. & retal-
l -,C.it toujours & cc der-
uver qua nous donoerna la
DI H. Gtizzri,
I.icIArio' p 0 rl.4u( p .
Loaurbit t .ie Iii 'valtf'do
MIdeene de Paiga.


4. j i i, il
~0
o A! 1 '". 13 kl o


Avis
Li Commission Communale
L*ogane donne avis A tous
1 qu'il appartiendra, qu'il
t'0oert un concours pour.
Iacstruction d'un abattoir
Scette ville et invite cetx
Svealeut prendre part A ce
ours lui taire parvenir
project au plus tard le 20
esmbre de cette ann6e,sons
mlchet6. La pr6efrence se-
tccordde au soumission-
Squi aura prdsentd le
oulor project.
Our tous autres renseigne-
ats on pourra s'adresser a
LMCmission.
tel Communalle 19 No-
mabn 1929.
Ls Memabres,
VOL A & C. DIMANCHE
SLe Pr6sident,
J. AZARD


Vente a Fenoan
Vendredi 22 Novembre 1929
II sera proced6 Vendredi
22 Novembre 1929, A 10 heu-
res du main, Rue Bonne foi,
vis a vis de la halle Bigio, A
la vente a l'encan-de 15 sacs
de Stearine, 1 caisse conte-
nant des chapeaux pour da-
mes.
Montbrun ELIE
Encanteur public


Avis
La Direction de I'Ecole Na-
tionale de Mddecine, de Phar-
macie et d'Art Dentaire avise les
int6resses que I'Ecole sera ou-
verte les 21, 22, 23 et 25 Novem
bre courant et que les Eludiants
pourront s'y taire inscrire. Les
course reprendront le lundi 25
Novembre A 8 heures a. m.
Port an Prince, le 21 Novem-
bre 1929.


'OUS


I4I


WASHINGTON- La d6 lga-
tion des Etats-Unis A la Conte-
rence de d6sarmement qui se
tiendra A Londres en janvier
prochain est compose du secr6
taire d'Etat Stimson,du s6natear
Joseph Robinson, du secr6taire
de la Marine Adams, de I'ambas-
sadeur Dwight Morrow, ambas-
sadeur Hugh Gibson, I'ambassa-
deur Charles Dawes et des ex-
perts naval.
MOSCOU- Le part comma-
nists a adopt ane rd olution
pour unifier agriculture sons
le titre deaUnion des Fermiers.
BERLIN Les negociations
entire I'Allemagne et la France
au sujet des dispositions du bas-
sin de la Sarre commenceront
jeudi.
WASHINGTON La revue
des chiflres montre une augmen
station de 90 000 sur les taxes
pour la m6me periode de I'ann6e
derni6re. Les chiftres montrent
6galement une augmentation de
11 billions sur la production des
cigarettes.
WASHINGTON,- Suivant le
programme de la Maison Blan-
che, le corps du secr6taire d'E
tat de la Guerre, James Good.
sera exp6di6 par un train .pd
cial pour Cedar Rapids pour les
fundrailles.
PARIS-Le minister d'Andr6
Tardieu a recu de la Chambre
au sujet de la note du gouver-
nement pour la protection du
bl6 un vote de conflance par
181 voix centre 3.
-" .". !2 ..-L-

AP ER(U de quelques bonds
Parfums, en stock,chez
Paul E. AUXILA
Toujours moi a La Jac6e a
a Narcisse Noir a # Tanagra )
*Quelques Fleurs& .Cher Sou-
venir a Un air embaum6 a
a Cuir de Russies e Pas plus
chici aPour rever "Mon bou-
doir* "L*aimant" "Jasmin de
Corse".

que SEULS
DSULESES
DISQUES


114 II Ne gratent pas, ne s'usent
Ul 0I pas et ne s'abiment pas.


Donc, achetcr des Disques inferieurs pour

Une difference de 25 centimes sur le prix

I'est perdre le fer-a-cheval pour le clou, et

ee nest pas sans raison que I'ODEON a

Obtenu et garden pendant trente ans la

.UPREMATIE MONDIALE.


L


Poorn lo h aomms 1s33ss1


. IDe plus en plus les horn-
mes comprennent que leur
personnalit6 depend de leur
attrait personnel-el que cette
attraction personnelle est be-
see ou contrariee par la che-
velure. Uls trouvent dans
L',lxelento
Quinine Pommade
La combinaison ideale pour
l'attrait et la sante de la che-
velure.
Une chevelure qui n'est pas
en sant6 ne peut tdre attra-
yante I La Pommade de Qui
nine Exelento est une pr6pa-
tion m6dicale.Elle embellit la
chevelure et la rend souple et
soyeuse, de telle sorte qu'elle
nourrit aussi la chevelure et
lui donne la beauty et la sante.
Ea veole chez tons les dro-
guistes. Pour 0,30 centimes
seulement, il est exp6di6 des
reception du prix.
EXELENTOT MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents eemanaes pour tous
Ecrivez pour renseignements.
k. -" _..
ON TROUVERA
Morale et Instruction Civique
A I'usage des 6coles primaires
par Felix MAGLOIRE
a la petite Maison, rue du
Centre et chez I'auteur Ruelle
St Cyr.


Joe Woolley, represenitnt
En vente chez lBoll, Simon Vi ux. l)ert ix, I. & N. SaIld
et dans les autres pliceries dte In place.



RHUM HENRI Gardere


En peu de temps


ce


pro'O-


duit remarquable a conlquis

de haute lutte une renom-

mec des plus enviables.

Demandez toujours le

Rhum HENRI Gardere.

I .- "


I~kT g'
GRAN E S, -


VOSOES
(France)


I
WMRIM .


f.'* ,


ACTION ELECTIVE SUM LE REIN
Cure compI8te de I'ARTHRITISME
Saison du 20 Mal au 25 Septembro
OOURSEe T rENNIS a GOLF a POLO aTHtATRER a OASINO
PARO SPtOIAL PoUn LES ENFARTS
Trains directs I P.,Rls (4ure Ce IO'Eg) A VlITTIrLT
En vents dans ]ea principles P)isrmc'A-iF, Drowupri-r i et Mnikonm ui'Allhentat'on.


FCNTUIRS LFE


Insurance Co

Une des plus fortes COMPAGNIES I


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.

Agents Generaux'


- I - I -- ---L .-L ---l-C


- -- -~ -- I


------ -1 I


I I--- ---- IB-


I -- -


--- -- nC


m







PAGE I 4


Vendredi


22 Novcmbre 1929


Le Matin
4 PAGES


23eme ANN" No 688
Port-an-Prince
Telephone : 2242


*~_ --- __ *-


Ie (nouveau Stvlo
Goo. S. PAREKR
ItI OFOLD de LI IE
I' I lts II' I il'rlii: iu i d''rilurclail en perle et noire
lncassable cf ecrit sans pression.
Voiei u!1rnouv'iu stylo Duotold de Luxe *
en noire et nacre le plus
beau et le plusellicace stylo
(J li convient.
Des perles tie cristal comin
Shini(s avec la-Permanile)I)'ar-
ker noir. Chaque stylo est
par6nen t deit utlement
arrange come un beau joyau
p belle irridescence et l'efle
R d'h,'ne.
Ixe stylo moderneDI)uotold,)
R J de luixe designed est inimita-
ble. l)e production cotiieuse
et i s lascinateur mais ii
est trWs bon march pour
Vt)US.
La plus luxurieuse plume,
tIrs large en or de 11 K ell
Sirridium.'e stylo Pat ke" ecrit
sans prussion tt est absolu-
Smenit incassalle.
Ce sont les reasons pour
lesquelles vous devez insis-,
tel -po01' I'autlhenticile a Ge i'
S. PA.\KEKi d de Luxe si on-
vous olire one substitution."
SI1 'lix des modules ; Senior
Or( 10,o)0 juniorr or 9. --
):imnes or 8,00.
I I I)istributeurs ;
SIM111 H & LIR1NI
Ilueiis lioux et du Centre
I o I'rt-au Prince.


V !rkero

9 Lu.old 'Det, w


L. Th. LAFONTANT
Accessoires pour automobiles
liasoline, Iluile, Accessoires el Pieces de Rlcchange p,
Automol)il s.
Les ineillir iurs pneuset Chambres, air pour touted a
lu ca onliOll.'.
Ilalie G(i tliiner
N,, i;),3 an.lliuk. -- l'ort-au-Prince, (Ilalti)


our
iuto


SO~)U~iELECTIIIQU
SOlliA U1 "
La rotiv'('t sollilreI (.'IVcL! icjI d'~orh I a nioul~ Ia
vieillit I11'Ih() Ic dic h-o~v.I aucc \'i~lIC
1.111 teic p! icc Ici vie I Ics i.vet 1c 4. L!'S &c ro's lie S'u sent
STRAVAUX I W.' l RATION.
11 n'v : i p: de dtiirs travaux a'~ec Ia souidure 6lectriquc
k cause tie ou lintit :.i'- de cholcu'. (.'est la plus chaude
flumme '0ini C et ld S I., sciences (D)ix. Mille D)egr).
I'onic ('dsS C, [ci' Inmg.:cier, .\cier tu11a g& leteIslloilles
m~tallit ilcs ;.Cilvent Ori e tidc-it clt IntiLs coinme tdes pieb-
ces neIIves I1* ,1 souit.lcre n I'a 1crc eectriqLuc.
Ressucit ( u c:u1u:ai es. r'ow' axe, IXCS lteau de cvii IiS
et!nd'iniehr'Ic 1iu'c I'e irC tI':11cnnc1101HC C Ille
Nlacliiries :i ( W111!, I l')i4Iaphc, Lifs ,-i 1',r. torti ieali,
Ponipes *I car cI vi toi it ce '1L11 es ltail d~e uu16tu.d
k1)po' Iz \ (,i I'( p l r I !s I rr I\ NN E'Y.
Eu lCe oc la st ~illo uiIcs PoniIipirs Lt 11 sei'a con tent de
vous donner til trav~ifil lEx pert.


Le President

BORN
ET LE

18 novembre


La Citadelle Lateraiire, au-
jourd'hui Citadelle Christophe,
tout en demeurant ure attesta-
tioni de la vengeance divine,
symbolisera, longtemps A Ira-
vers les ages,le genie d'un hom-
me qui surgit d'une Race avilie.
Chacune de ses pierrts incarne
1'mnie des va-nu-pieds qui, i la
Htavine-a-Couleuvres,4 la Crete-
a-Pierrot et A Vertieres, firent
pAlir 1'e~endard des armeesrepu-
blicaines,, victorieuses des sou-
verains d'Europe, sot.s la con-
duile Ju plus cel6bre capitaine
des temps modernes.Cette cons-
truction gigantesque, concue et
execute a la taveur de I apprA-
he;sion d une nouvelle oflensi-
ve des colons, revet par ainsi
un etat d'immortalitl: de mgme
que les catacombes de Home
etaient le deluge des chr6tiens
pers&cutes A cause de leur foi
dans la doctrine ou Christ, elle
devait tIre le boulevard des
vainqueurs de Leclerc et de Ro-
chambeau,- hordes d'esclaves
donlt le siul crime tait d'avoir
vu le jour sous le (iel brfilant
de l'Alrique, et, transports en
tlhiti, nouiri, sous leurs poitri-
ties de bronze, le leu sacred de
la Irberlt.
Ce fut avec un profound me-
-pris les dilticultes et des obs-
(tcles de toutes sortes, on reel
dedain de la mort que, s'lain-
Vant A la conquete de ce Bien,
its dompl6rent le colosse colo-
nial. Ces luttcs piques, don't le
recil aurail tout le caractere
d'une legende, si 1'6poque de
leur acccmplissement n'etdit pas
si pres de nous, sonnerent le
glas d'une doctrine absurde,tant
dansleur course sesontproduites,
du c6te des opprimes, touted les
manitestations d es sentiments
humans, et tant leur couronne-
ment lut suivi d'un lait qui do-
mine : la creation d'une Patrie.
Ctette Patrie, le Monarque du
Nord I'a voulue grande et pros-
p&e par l'ordre et le Travail,
respectee par le prestige.On peut
s'en rendre compete, en consul-
tant les actes de fadministra-
tion royale, monuments imp6-
rissables sur lesquels I'irnpar-
tiale histoire ne tardera pas i
projeter sa lumi.re.
Pardon, Illustre Aicul Si,
pendani 101. auns, la dtiscontinua-
tion de ton oeuvre troubiait A
just raison ton sommeil, tu as
di te reposer plus tranquille,de-
puts le lour ou prit le Pouvoir
un citoyen rernarquable, des-
cendant de cette lignee de bra-
ves qui avaient sciemnment verse
leur sang pour le trioniple d'u-
ne cause jus'.e. Conne toi, le
President Borno iCve une laiti
heureuse, heureuse par le Tra-
vail et 1 Oldre d'on decoule la
Paix. 11 reve une laiti forte par
l'union des coeurs et patr 'appli-
cation de cette maxime : % Ai-
mez-vous les uns les autres o
fortnuiLe par notre Createur
dans un moment de sublime ex-
tase.Conviens-ein,llustre Aieul I
To grande onibre, belle et geone-
reuse, a du, dants ses courses A
travers Its splendeurs de I au-
deld, s'abattre, dans un soubre-
saut,sur le Mausolke de la Place


I


DOULEURSH U L
Void commit C 40
Quand os articulations sont raidies et do i dlparl a I b4t4tk
que vos muscles vous font souffrir La rapi4it aC aquellI se
vous pouvez obtenir p( soulagement LiSfitn|' to I* .mal
rapide et bienfaisant avec du Limi- st i mrvUI-ebun
ment Sloan. II suffit de. 1'appliquer Bacon A pere, 4 la.l
MIgerement sur la paqte rsoofipqn EqplI I.ty on 4 q M
Le liniment p6nAtre de luimme., timW, Slat quo, LnUi
decongestionoe et soulage les tisus, Intotres CMOBt MgI O COI
et toute trPe r. de u t sr


Distributeurs :
J. D. MAXWELL & Co
Reprsentants pour Hait
1619 Rne R 6nblicaine,
(Grand'Hue).


de l'Independance, garden des "-
d&pouilles conlondues dee- A s-V I
salines et de Petion. Et si, sur A LU IvA U L
le sommet du Bonnet-A-I'Ev-
que, tu fis construire cette for- Le Commerce est avis6 qu'un steamer laissera New .
teresse grante, le Pr6sident Bor- 16ans le 7 Dcembre prochain. et Mobile le 10 pour lt.
no, lui, a edifie dans le coeur de .
cheque haitien la Ciladelle de Goave et les autres ports du Sud.
la reconnaissance nat o nale, Ce 14 Novembre 1929.
come en t .moigne la comm6- A. de MATTEIS & Co, Agents g6aeranx.
moration de cette date tulgu-
rante et binie que nous avons .... ____. --.
salute a genoux.


L'AK100
Le Guinaudeen nous prie
d'annoncer A ses aimables
clients que la Resurrection de
L'AK100 de la Guinaudke au-
ra lieu plulOt le samedi 23
Novembre courant i 6 heures
du soir,A la rue (Bonne tci),
en face de l'ancien march de
la Cathedrale.
Les noctambules y trouve
ront 6galement sur le tard
leur bouillon ct leur soupe.
Prix defiant toute concu-
rence.


Mais


Ce qui U'a jaiais OW fail
Ce qui se peat etre'dipassO.


Kola Champagne

F. S1JOURNE

Prepar6 dans des conditions rigourenses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PFlAMACIc F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux at du Centre.


205, Rue F6rou
ad.,elesMl de lIIIlel VA VENRb
Ttldphone : 2(W..


ilais


Nous sommes acheteursjisqu'a nouv

ordre de mais eqraine sec devant notN

Magasin.


L. Precczmann-AGGERHOLM &

Rue du Quai


Simple

Conseil

Si vous voulez m6lez l'utile
a I'agr6able.donnezde bones
lecous de piano A vos entrants
en les confiant A Mademoi-
selle CARMEN BRROUARD.
A partir de 3 heures p. m.
leons de piano aver so)ICge
ob igAtoire : prix 7 dollars
par mois. Lty)ons de sollege
seul : prix 3 dollars.
Pour plus amples rensei-
gutetnents, s'adresser a I'arris.
tc. a sa villa ( Bois-Veina )
l'elephone No 3242.
IParents,ue manquez pas de
profiter de ces conditions r6.
ellemeut avantageuses.
eci est un simple el bon
cU nsf il.
_n"" _- --
QUEIWU kJeses Filk slat
Beasm p de kMse, mais,
Toutes devaient savoir que
les meilleurs Bas de oie ou
de fil, lea plus jolies Tissus
de soie, de fil on de cotton,
I rouve chez
Paul LAu dls ;
et ILs prix sont modiques.


IrC ~i~5


..-- I
I'?


Si


vous desiez acheter,


Lit cn fer. Allez chez

H. BALLONI Fils

Ses modcles sont les pf

bea x. Les prix srn. exel

tiom nels.


.& A


uS is di- tribute ulls :

FI ,AElNIIEd & C

iiOl&Ic lOLI(,. loile Rouqe

Jacinel Tradina Co


M16 -- -7- -- I- -. m -- I .


'--"--


~-~-~~---~
~---'-----


-----


S .s


-.


---------- ~f'-' ~~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs