Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04325
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11/19/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04325

Full Text





Mg loire


JNE ;35s


2242


T ORT-.AL.Pmtcl (gwAJ


LUNDI 18 &,MARDI 19 NOVEMBRE 1929


nemerit du Roi Christ6phe,

tule, I'Agriculture et

ristriefion Publique


LUP


artB a d 6 fts ri- : neur.. du Rol d'Augleterreet1 n'y ait daos la physionomie
td'dl d s d.Md'da-' du Pr6sdit des Etats.-Unis de ce people un caract6re d'"-
:ai tle'ii'- d'Ambrliue; et cbautie ftois, ovation ... on trouve d ans
et d hce. apt s le tripJ hurrah qui sq.- toutes las classes politesse et
JMiJt, litaue llp lual leu's noms, la musiquee d6cence... Leur vie a pour
S Pemhe tout rcyale iopait le a God Save, cause unique cette 61lvation
ers et'Pats- the 1pgn onU le a Washing- morale que la liberty imprime
S fTu d4 aop Maschs. au caract6re de l'hommev. Mr
mit h' r f6virt'a 3 Auxaie sou snx citoyeas Robert Owen, lorsqu'il d6bar-
B 1i1,~! 4'iS d ces deux rmndoss puissan- qua a Jacmel, tat rapp6 par
(p ig' s'est ces qu i,. soibiltaient ai Si cette d6cence de mani6res.et
*'iiot~Ml D'In' selfl Majest<6 n r6gne aussi long de cooduite,ce sentiment
lbis !' so otyift.fes re. et aussi heureux que celui do des convenances qu'il trouva
s: de-notre Patie, de Roi Georgesi, le Roi d'Hatti partout, dans le people et
Sloi,. ne nou&.mmes, taisait r6pondre aA son cher dans la soci6t6. II 6crit: t C'6-
nien nota nous sommesi frre, le Roi Georges III, que tail la premiere population de
is plus fers I Admirable que le digne arbitre de I'Uni- couleur que j'eusse jamais vu
des piemres qui r6veil- vers qpnserve ses ours et dans l6tat de libei t. Eh bien!
le sentiment natioql (t qu'il dbmeure le constant ami Elle 6tait mieux h ,bill6e, plus
tendre A une Nation d'Halti); au Pr6sident de la propre. qlus d6cente; el le
mAles qualitds. s ,; Grande R6publique Etoilke miontrait des manieres plus
at cesMonu ,qi i que lesAmricains, devenu, douces et plus polies qu'au-
on de mour jes- libres et independants p a r cane classes d'oiivriers que j'a-
At noina d'un inl- leur courage et les secours de vais pu observer dans aucun
que,aul pour leurs Allies, soienf justes a pays civilis6. 11 y avail plus
Sos.e s g a eil, notre 6gard et que prosp6re d'urbanite dans expression
iAsp dpidri Il1~so- le Comnierce entire les deux 'de leur physionomie que je
g.,4,,py'q .qt.u ons Pays). Et les hurrahs et la n'en avais remarque en Eu-
pUqi. dans leurpt u- tiusique louant I'air de la ,rope et en Amerique ). Mais
e rdie Ics ont concus, Chanson dq Roi: a Vive Hen- nous poss6dons un t6moigl'a-
p u .41u~dans leur t6naciti ryv, A leur tour salusient les ge bien plus precieux: celui
0 t realises. paroles royailes. d'un home qi'i a vecu en
l del l.rqidver, cs Notre curiosity s'accroit. IHiti sous le rigne du Roi
ri S' 1r di Prfijr Quel est ce people qui, tout Chrislophe. M. White, officier
M& ue conronn6 dulNou-' sul, au milieu de toules ces anglais, d6clarail: ( Je suis
ond. afin doser les lies encore esclaves. avait pua nglais et habiue rA exprimer
t, Dobs qoi sommes erigf dit Royaume ind6pen- libretnint ies seinlimints.....
ide leurtpusas re, il nous dant que bien 4es Etats d'Eu- J'ai vu Id Roi d'tayti A la tele
t les conna fre. A' leur rope n'4i alieat ni ep res- de ses troupes, jai examine
aemplejusqp'pti ne nous 66- sources na en richesses? Ila tenue et la discipline de
"e S Des Anglais qui ont visit I'a'rm6e haytienne; j'ai obser-
SQualI au.itls ces hom- Iaits, aux alentours de 1830, veles moeurs et 6tudi6 les lois
a, quel 6tiTLl leur Roi, qui nous out laiss6 de notre Pays le e pays; je n'ai point vu
P cacIufconstitmer uo gou- et de ses habitan s d'int6res- en Europe de souverain qui
WM sfiDnsifortit si respec- sanies relations.-II nest pas iepr6sente mieux, de troupes
.,ueles de e juis- presumable que les Haltiens iieux tenues ni mieux disci-
a- -en dix ans aient pu beaucoup plin6es, ni plus d'ordre, de te-
S ec changer. Les portraits q ue gularilt et de justice que dans
de ces voyageurs en out trac6 ont ce Royaume .
Do i;. '. da demeurer assez ressem- Mais ce people qui poss6de
a plants. ls peuvent etre tenus de si tortes qualii6s, et don't
a pour exacts. ,Les Haltiens, lesvisiteurs admiraient d6ji
e 6crits, vt. Richard Hill qui les It haul degree de civilisation,
i- a vus et Ir6quent6s, soot bien navait pu y parvenir que grfi-
Sbanquets de 6 A 800 fails.... Ils sont en g6n6ral ce aux lois fermes et sages (de
et au-dela, avaieut forts,muscl6s et agiles... Leurs spn chef 6etair6.
is- traitssontceuxdesAfricains.... Les r6sultats don't ces me.
admirait antant I'habile mais n'ont rien de trop mar- sures oat fault bnOsfieler no-
oance de ces festins que que ou dc trop exag&r6. ls tre jeune Nation nous prou-
Sd6licats et les vans ont les yeux tr6s beaux, I'air veot combien elles lui ont 6t6
I qni y etaient servis. vif et intelligent, .. la stature avantageuses.
mbreux toasts, comme droite,' les lormes athl6tiques. Une et Indivisible,, forte'
r'imragine, avaient 616'et cette physiomomie que don- e. respected, notre Nation ne
SChaque fois, les cou- e le sentiment habituel de la I' jamais t16 que sous un
nt lev6es eu I'hon- libert6.... On ne peut uierqu'il chet 6nergique et stable.
MM M M llM MM 1 I ~ll II I I HI I~ m i llm m H I


L'Chat deuut
do PRESIDENT VASQUIiZ hUmesdB~bis
D'aprCs des nouvelles refues ArrtCs
pqrnotre conlrdre dominicain ArIN.i
tin' Dlario, noave rleremetlVck
a 'dfl* Jhn 'Mrtplins, I : Appliqu6 exit-
N Bi~m 1, atii. P6- eumntVik
"Pin as ilzia'Amnliore imbs' sola e ss di-
q e jour 1s 'si rAp'idWeni fld ic.t
qfe e optvtlbton bfvffiegh de- K I'l5'
OwT11.1t hlftUe ,jf6l Momns possi-J
a iiVWfrOWt Ac A Balti- Pour Tout RFIefrdmoment

pr p rfe at ,son temnpsau
e9Ut~dw'Prd~dde4
C ntid i fe e n iere
itDe il a t ifsuiHit h ettre


c1t. ccc movement exces
Mi 1. qafl y a
46 -4LA PA RW SIE 41Fj
er pendant lee derniera jours de
TIre A*niageounvous suog)wo5
i ladle e taire voa achuts de
.mtonpr Chaw ati t mumdff
voir an tmpe Q MlPajslG J
Fi peuplo o waiificainqi aIjs~t~
ticzr Vf"tplqe~ ,1gsmg) Ua dM!n
lioni, q f [la g ~ison vient de"'oe -
ti ri :' doccll eut LA -PAA r
vr q. p iftle ur andl~apLe JeL hamells
o;iitsi aiient an ponvo r. Im


S 1f Len fnt doit prendre

'4- " soupe de

PHOSPHATINE FALIERE
la farine alimentaire incomparable a laquelle des
minions d'en~acr ts dolvent la force et la sante.


EAig.r a grand* marque
PHO.1;PHATINE FALItRES
c!. i., at-on universe!la ct we m6fier des contrefaogns


Joe Woolley, representant
En vente chez Boite, Sion Vi iux. Dereix. B. & N. Sada
et daot les antres 'price'ies de tI place.


Hlailie
)CV r4 1?11


de Cigarietles


GEBARA


&


CO


Les Cigarettes

(
,Colon

SRe'publicaine,

S(Porl-au-Princienne
Grace A la finesse de leur ar6me font les aeiices des
vrais amateurs


L. Th. LAFONTANT
Accessolres pour automobiles
Gasoline, Hluile, Accessoires et Pieces dc Rcchange 1pom
automobiles .
Les meil!eurs pneus et Chambres A air pour toute autr
,u camions.


No 1538.


H C lIe Gitdiner
GiantRue. l'ort-au-I rince. (Haiti)


NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT

Hors d'CEuvre varies ou


Plats du. Jour

I DESSERT

Le tout Dour Gourd


!es 2.501


*INS TRtS SOIGNE METS CHOISI-P. P. PATRIZI


lo reiil


...'a vu. jeudi soir, au clair de
la lune, une grappe de jeunes
filles,- elles etaient au moins
douze,- dans une petite auto-
mobile A deux places. C'6tait
dans le soir come une gerbe
defleurs partumres... Aussi, sur
leur passage, Mtailtce lout le
temps des acclamations d'en-
thousiasme et d'admiration don't
elles avaient I'airde s'en f ,car-
r6ment, chaque fois qu'elles Its
entendaient ellesse retournaient
et leuis rires moqueurs nmou-
talent dens le soir, vers la lune,
comme des jets d'eau d'argent
flexible...


S ...a vu, vendredi matin, vers
les neuf lhures,aulour du kios-
que, trois jeunes hommes velus
de costumes un pen fans qui
regardalent passer les jeunes
dactylos se rendant 1 leur tra-
vail. A fait cette reflexion que
si les jeunes homes oette
I eure au lieu d'aller travailler.
ou etudier,se meltent au Champ-
de-Mars pour voir passer les
Stemnmes qui vont travailler il ne
I sera pas 6tonnant de voir bien-
,tot une transformation nmpor-
lante dans iou mueurs: Lts tem
mes iront travailler el les hoii
mies garderont le over.

S... vu, vendredi main, un
june home ligamment ve-
in, penelrer dans uiie Librairie.
II denmnda anu librhlire Irnis, ,i.-
Sviages a hlIult voix, el les Icu\
Smains dans les poches. Ces II ,oi
, ouvrages etaient : tMadamel lo-
vary ), ( Les Fleurs du Mul ., el
(( .a Chanson des (ueux II
fenilleta, avec emipressementii, et
presqu'en miiie teinps, les It ois
pr'cieux bouquins d tioup;ant
nerveusenient, et inal,les plages.
Puis il ferna avec un sourlire
tde satislaclion tris grande I'tei-
vre de Baudelaire el celle de
Flauberl, mais remil n lilbr-i-
, re, avec depit, celle de Riche-
pin.
NOTRE ( CL qui (levine le sens
ides moindres gestes, ne tarda
pas a se renldre coimpl de la cau-
se du min6onlenteninnl du jteune
homme. II avail d silir Ilc le-z
ceuvres de ces trois aulcuis ct-
1lbres A qui on avail iinlienl des
proces pour leurs livres. Mais
comnie Iltihepin anon;ll:iil dans
sa prt!face (lqu'll avail SUi|)i ilunie
dans son livre tles passages con-
damnin (s .i Chanson desG(ueux)
perdit pour Ie jeune hoiinie la
moili tile .on iiinrit. II se con-
lenta alois de Flaubert et de
Baudelaire ct s'en alla. Le librai-
re, inmconteni, murmura, sur les
taloi)s du jeune honiine qui ve-
neit de quitter la Iil)b irie:
C est suilenment un eludiant
griviste qui veut luer e temps
en compagnied'auleur A 1'index.
q
,.. a renconlhi, sui la route de
Mariani, lilant a loute vitesse
dans une Buick dernier mo-
dele, un nouveau couple qui
avail I'air de chercher avenlure.
Mais A quoi bon s'eii aller si
loin? L'aventure n'est-elle pas
d6jA chez eux.

... a rencontr6, vendredi soir,
sous les averses laiteuses du
clair de lune, quetqu'un qui a i
penfait loutelh ville.A la Grand'-
Rue il cogna A une porte qui ne
s'ouvrit pas. II se diigea au bes
de la rue Payee. I Itrouva amsi
un visage de bois. 11 se rendit
du c6te de St. Joseph. Encore
des portes closes. Ii rentra che;
lui, mine d6eorage. Im cih .
Elles soul toltes dehors aves i
clair de luon, t,.en auto, on
sur le quai, *I non pas enfer -
mines dans leurs maisons incon -
modes.
-- e- f
Assureg-vous contre accident
ils General Accident Fire &
Lile Assurance Corpoemtioa.1
mixed .- Vve a,
Agent Generul pou


-- P*
A. -


Ne dites jamais:" I,'1' i ritu
* flaw ". Cela, c'est Ic tangage de.
#getdes *u, tutl a amiRS, des tai-
bles.C'cst le Isagage. de eeu% cqui a
1Iouwut jsmsis, 11ware propice, (I
qvl, Alers Waffquc I tfrit tomR-
berelt d I'slbri, momverait l cere
lull 'em pas wit.,
Pierre D9 LA 66mC


I


Im cilitif(ACI


--_ - _


U


. -& i .


I


I


i


I I









_1L _A.. . . ..- I | I l I ..bre 19. .


Sa


Majeste


1'Arrcint.


11 est iinol'i de niepl 'i.s( r
I: riirl.fss' i'lis it v :1 de 13i
tiniditc; et &* L prindfrie g:
lt ii .,i ll tol 111111V l I 'll (A ;11il
Talul s im i re ilc t n il | t. 1)(
sa der de ,i.iids itilt'is, s1i1'
Un dluirauaiic, dIe 'imile.
Cette peuse dl'u granld lil-
terateur frau,;ais mie hiaile
l'esprit depuis plusieiirs jours.
Beaucoup de gens ne sont
pas dignes d'Mtre riches.Chez
eux,1'argent retr6cit les facul-
tes de I'Ame.lls restent enler-
nms dans un cadre dotr, en
perpetuelle adoraliot d(evant
leur richesse,
Pourtant I'argent aurait dul
provoquier un ,panouisse-
ment de la pcrsonnalite, line
vie active, utile a soi, A sa ta-
mille et :' sa patrie. Le pre-
mier devoir d'un homune ri-
che est de vivre princi&e-
ment, atin dei rpandre le bon-
heiur .:ino11 ir dle lii. 11 dloil,
pat ses dpc'nses. ('tre Ciausc
d'unil activity qui lasse boulr-
donner les imeticrs, travailler
les artistes el les artis;nis.
II v :i (quelqtiics iliaetic s ri-
clies, l:a plipl ri d'elnre cux
cacheilt leur a:rgent j)our nie
as" :dlrir de vil)le ii I'envie et
trainent un' \'vi decolorc(c,
sans ijie, i'l liiisant pi)irlois
quel( ic (ll il;un e :i 'l'glisc,
coimnie pouir ldmcanider par-
don A Dien de leur a\voir hdon-
Ue un ienll cd ;irgent
LA Pi E

IA DI LL SOI BI.I\MIAELAAtDL
Q)ue les amateurs de chose
artist| lues qui d&sirent passer
une excellente 'iri'6e, en coni-
pagnie d'acteurs du tuiules va-
lelir ne rIalent pas l'occasion qui
leur esl otfer'lu d'aller voir, ce
soir, A Cimiu-Varietlwi. In Duel
sous Blancihelande ), cetle belle
coindie de I iautaud htheard.
Its passeront quelques heures
agreables. LA coinedie est spiri-
tuelle et claiuicelite et elle est
muagistralemeint ilntrprIt6e.
I.e piix d'enlr6e est A la poi-
ett dte toulcs les bourse ; ) Deux
gourdes.


STUDEBAKER


OFFREM AINTENANTuneNOUVE LLE




DIRECTOR SIX


a BAS PRIX.


SlildebakiT 'Tourer Direclor Si\ -- 11ii pouces d'em
patllcinen. Protege ichocs hydranliques. Ridaux pouvait
serNir de pare brise quand lt eapote est baissec.

Uu digue successeuir de la brillante directorr Le si6ge avant el e volant sont ajustables,
Six qui a covert 5,000 miles en 4751 mina- un centre de gravity plut6t bas,t iA un dou-
Ies. La nouvelle IIRECTORI SIX est grande... ble chassis done une plus grande assurance
belle.. rapide... ct cocte bon march#. sur la route. L'acc6l6ration amplifi6e.4 freins
hydrauliques, permettent d arreter tacilemeni
i'arl avec lequel out ce mInoulees ses jcourbes la voilture A n'importe quelle vitesse.
Iracieuse meten reliet hIliarmonie dun hon gofit
de ses couleurs. Une nouvelle facility de con- Cette nouvelle Studebaker Six a un has prix
duite due i son empatlement de 115 pouces, est une bonne louvelle pour les motorists,
ses proteges cliocs lydrauliques et ses cousins Prouvez-le A vous mome en conduisant la
qui reposent. nouvelle Director Six aujourd'hui.


Anion KNEER

Distributeur
lillE I'AV\'E. Port-au-Prince, Haiti).-- PHONE, 2318.


I


SLa V6rit6
sur le Vaudoux a
Tel est le titre d 'ue ibochure
que vient de l:iire diter le (l i.
central Ltgilin e, ancitiin 'itsi-
dent de la Ilt, puilique.
C'est uiin onvl age de pri's tIe
100) pages on Ion trouve des no-
liaions suggc'li\ves sur le cult
vandonesqlUt et les inscriptions
dces plus ilth'-ressanles. Les gens
(Itc c lli, (lie.i isi i llpassionn
liI i ItL de ici rcuvuige du LP'lt
sid ti L i litn r e iv >c [roli l. i
c. .igr' ible .I
Nonis ir oiic tinrol Ic I'c tsitil
de son gil r i'cux envli.

lulletlin de I Inuioun 'anameriait,
Nouls a;ivo i' reI'cu le nume'ro
de Novenlllde du Blullitin d I
t'Tnioii mlii nniricaiille. 0 i 1
l ouvi' des pi'-ces tlies ilipo
lanlch concerlinii ln le ditl'f renl
(ui surlgit i y a quellues jours
antre la Ilolivic et Ie Paraguay
Ceux qui s'occupent de ques-
tions de droit International au-
ront quelque.s tintrets A avoir
ce niumro don't nous reconi-
mnandons vivement la lecture.



Avis
Mudame Marie Edouaid an-
nonce au public el au toinine'-
cequ'elle est srpair'e depuissix
mois de son maria le sieiir Scr
noise Jean et qu'une a lion en1
divoire va lui eitre ine nteie ien-
t61.
? tPort-au-Prince, ce 13 Novein-
bre 1929.

.ladat.licli ur Al,4I rll, usa
frudtiric dJe. Bins ileill''es t,
illniiiut, it'sdt st; i inhll-in.loni t
auiS lliucoiinmei elt uu a )lbh(
en gew af que on Ai
Fernand Roy,. sa procumr
ngoti rale pourr e'rar toutt
s aflfaires de la mainion Ali.
Roy, el pecevuor Iwo rtevetw
Port-uu-lPrince, le2Y octobi c
1929.
Mme Vve Alix ROY


A propose du livre
du Pr6sldent L6gitime
Le livre du President Legiti-
iue intitul : La 'Vrit .sur le
Vaudouli n'est pas en vente. A
la page de garden l'auteur que
Ion ne peut manquer de telici-
tei de la verdeur que garden son
esprit malgr6 son grand Age,
on peut lire cet avis important :
(Ce Iascicule imprim6 A 1(01
exemiplaires est destine unque-
inentl ;iux anus qui sont pries de
le relnitirner A I'auteur alprs I'a-
voir tl ci vi' Vouloir. cliccuin,
iii coiii iiiluni(ULr ses' iinlir'es
Sons *,
-- __
Poursuites contre
M. Waldemaraa
III.RLIN tine tlept(clle de
lJovino, Lihluriminiie, ;i ua Neue
Ihrlin el Zeilung ) annolciie' qu l a
mr iiilai d'ariet a Lt lnicc: coln-
lre M. A. \\aldematis, ancieii
p resident du conseil tie ce pays.
M. Waldemalas est .cc'Lus6 o a
voir tenti de reaversrr le gou
vernement et d'avoirI 'raid..
On aurait dlcouvc ti uii dt li
.it tie 2,1t. l'.1, ti de hI is (. e vi-
roln 2(),iO t dollars ) :ipalis la
chute (ie I ancit i pll silleilt :
celte soinme auruit I ( depose
dans une banque Mtrangre,pro-
ablement a Londres.

Le conflict politique
Sen Pologne
VARSOVIE Une trive d
trois ours dans le conflict ex-s
tant entire le marchal Pilsudski
ministry de la guerre, et M. Dis
zinski, president de la Di6te, es
probable car le president Mos
cicki, qui cherche A arrange
'aflaire, va passer un ou deu'
jours dans sa maison de cam
pagne.
M. Daszinski a retuse hie
d'ouvrir la session d'automne d
la Diete parce qu'une contain
d'officiers a arms a etaient ve
nus au Parlement pour saluer
leur chel le Inarechal.


Le marriage du princ
u umbert
SII a n prebableeat lies i Turi
ROME-Le- corresnondant d
s Popolo di Rorian o la Cit d
r Vatican announce ]que le maris
ge du prince Humbert et de I
priunesse Marie-Jost de Bielg
que aura probablement lieu
Turin et ron a Rome.


Un journalists
devient moine
ROME- Ces jours derniers A
eu lieu Iordination du pore bW-
Sn6ictin don Giovanni Libri
Apres avoir termine son droit
le nouveau pretre a e1L journa-
liste A Rome. Un jour, il se pre-
senta dans le chelbre cloitre des
B1nedictinsde Monte-Cassino et
demand A parler au supjrieur.
Celui-ci ne lut pas ptu itoniin
lorsque le jeune holumn lui lit
part de la decision qu il avait
Sprise d'tntrer duns les ordres.
Le venerable phre lit tout po ir
I'en dissuader, mais ses elloits
restlrent vains. Lbri lui decla-
ra qu'il avail longueinent rl-
chiqu'il ne voulait plus suppor-
ter la vie et le bruit de la grande
ville, n'iyant qu un lsiir celui
de trouver la paix au moniastlre
au seen des li res beni dictins.


Une bombe & Bruxelles
I'o atteetal contre Ia Chaibre de
cog uIree tlalinuue de l1rouelles
B1LUXELLEIS- Un agent de
police a hail cer t ainement
el:houer lii.'r soir un attentat
centre la Chambre de commer-
ce ilalienne de Bruxelles. Trou-
'v it une lom be allumne pres de
I'entr e du btime.'t, il coup
n iinnit liiteinient le (orreau et
porta I'engiin au bureau de po-
lice. I'ne ciqulte se poursutl.


SLe divorce do
Zoubkoff
EUSKIRCHEN, Prusse La
t princess Victoria, de Prusse
intent une action en divorce
Scontre Alexandre Zoubkotf, oui
x est, parattil, rentr6 ill6gale.
Sent en Allemagoe.
La sour de tex-kaiser oftre
S10.000 marks pour entrer en
e posseuion des lettres qu'elle a
e ecrites A son june maria, qui
sont dans un coRre-tort A Luxeni
bourg.


J ., A C---. -, -


U )'. t .
Sfln r 3t, u'* eg ,

t- f n i

V. k V r R &oo. ASNr I
.L .'1 WMWr\ k- ,Au


Deut bandits teeit am cailieret
relet 565 dllan
NEW-YORK- Avant-hier
vers 7 heures du soit, deux ban-
dits ont tait irruption dans lea
bureaux de la Maison B. S
Stamping, 250 M o r i s Street,
Brookyu. IUs ont tu6 le caissier
A coups de revolver et e sonst
empares du montant de la oaye
s'6levant A 565 dollars.
Quaaud les deux homes en-
frerent revolver au poing Sa-
muel Levinson, le caissier, dil
aux jeune lilies occupies A comp
trr I'argent : O Donntz le leur .
Les assassins comprirent mal
et crurent que le caissier or-
donnait la resistance. C'est alors
qu'ils tirerent sur lui.


REMRCIUBIMINT
SMme Vve Maxime Martin, Me
et Mme Ren6 Martin et leurt
entants,M. Savinien Martin,Mme
Vve A. Kolbjornsen, .Gualave
Kolbjornsen, M. et Mme Frede
ric Kolbjornsen, M. Olof Kolb-
jortsen, Melle Alida Kolbjorn-
sen, remercient hien sincere-
ment les amis tant de
la Capital que de la Province,
notamment de Petit GoAve, le
personnel de la Sugar, le oercle
international & Athletic Club *
et en general toutes les person-
nes qui lea ont assists dans la
perte qu'ils viennent d'eprouver
en la personnel de leur regretted
MAXIME MARTIN
enlev6 A leur affection le 11 No-
veinbre courant.
lls les prient de recevoir ici
expression de leurs sentiments
de gratitude.


ANWIMitS IMPUISSANTS
t~puists
MALADES do #NERFS
ms a""Pas 4suamme linS


LELWR ZIDAL
I:& -9M AN 7W AR -ACM

1 k rr V&MII bAST U R~


L'EFFORT


i


seancetenante. Si vous lees A la
hauteur de votre mandate, vous
n'irez pas, pour si pen, an res-
taurant vous saures preparer
de subslantiels potages, cuire
des mBs, un r6ti, des Igmes,
assaionner une salade, servir
Pne olature. Eplucher les 16-
gums, abime-les que non ; por-
tez do laras vieux gnts. Vous
memres votre naison avec Is
ploas gaciiese 61dgace vous
ISorm I'art de ia cuisine; ap-
S sbl. Mala.les visited daais
ea magasins i explorer, les oc.
casiona A aair..,. Toot eela
accorde mal avec les occupa-
tions de 1interleur. Ecoutex
Bossuet: Vous verrte lea chores
e taciliter et le chemin s'apla-
nir manift-temeat devant ouseo
.out ttlo I trouvt sa recompeu m


II.i


Une des qualits lea plus de
sirables de o'intelligen'e humai
ne,c'est r'esprit d'ineiistiw.On esl
trop port A l'initiation plitl6
qu'6 lacrnationdugeste sauveur.
C'est A qui se plalndra le plus
baut, donnera le plus tort con-
tre I'nertie de I'cction publiqu'.
a 11 taudrait laire ceci. crier ce-
In, essayer quelque chose... Si
'on cherchait bien, on finiraii
par trouver sioon an reme~le,
au moins on adoncisseinent au
mal social qui pousse sur une
p n te gihmante irresistible
O'est just: chercher eat bien,
tlouver et mieux; essayer esl
excellent et aboutit parlois as
succ6.L'esaentiel eat de suppri-
mer le conditionnel et de le rem
placer par le positif, de rempla.
cer lei velleit6s de coorage,pa
la volont6 ind6tectible de ret
tort reconnu ncessaire, par Is
volont6 de lutter.Car la vie d'ua
bout 6 r'atre, eat une ltte:
lutte pour la vie. pour le pain
et pour Ie travail, poor Ia pail
et pour le bonheur la vie, Is
paix et le bonheur,trois tacteur
qui conditionnent le r6oultat do
totes les operations de I'esprll
human quand i a'agit de con-
querir une place an soleil et do
prendre pour soi et leas trees
chers dnon on a la charge touted
les responsabilites tiles.
D'abord vivre, ensnuite vivre
en paix pour etre heureux.Com
meant atteindre ces buts dans or
temps ou tous les 6tres qui pen
t sent semblent trapp6s d inpauis
since ?
Mettons-nous d'accord. Con-
sentez-vous, A 6couter ma pro
po.stion, a suivre la formula
signee par un aigle qui v6cul
sur les crimes de lumi6re par
Rossuet qui a 6tudie tant de si6-
cles d histoire et a cried A sea
contemporains contaminas eux
aussi par le d6couragement:
Avant de vous plaindre de vo-
Ire impuissance, que ne com-
mencez vous quelque chose ?
Commencez done A marcher et
avancez par degree .. Ce premier
conseil convent, s'ajuste au
mieux A I'esprit d'initiative,dont
les members inertes de nos so.
ci6t6s meconnaissent la poly-
valeur.Remarquer quele monde
est en cruise et alouter ; r Nous
n'y pouvons rien changer; la
politque du moment, pour les
gens tranquilles est celle de bras
croises. 'out passe ; laissons
passer le moment veno; nous
essaierons de tirer notre #pin-
gle lu jeu Ceux qji out vecu
au temps des a bills a qui pas-
sionnaient les ecoliers, se sou-
viennent sans doute du jeu des
epingles et I'appareillent A la
politique des gages et des paie-
ments dan le s 'onseils des
hommes d'E at.
L'Aigle de Meaux termina par
une promessesavoureuse:aVous
verrtz les choses se laciliter et
saplanir mantestement devant
vous ).
Ob6issons done A ce judicieux
conseil, nous obtiendrons un
resultal idenlique. Ceux q u i
sent entreprendre 1'effort utile
savent prevoir, vouloit et orga-
niser. Que chacun commence
e son particulier en attendant
que sorganise Ief8ort general.
Commencons par q u e I q u e
chose chez nous autour de nous
en attendant d elajgir reflort.
Si vous dites : a Je voudrais
avoir une bonne domestiqut.
soyez vous mime, pour vous
meme,dans la measure de vos for
ces cette aide pal faite introuva-
ble. Voyagez autour de votre
salon de votre chambre: ouvrex
le placard des provisions de r6.
serve; surveille la cave. Ayez
dans roflice on dans la cuisine
une bonne balance et apprenex i
vous en servir. Vooa daucovri.
rex nombre de chose recovers
ds poids truqus, des cashiers
alleges. Votre cordon blea vous
rendra son tablier ? Acceptez


Une poudre qui est
douce qu'une plume! LI
comme 'air. Duveteuse s
me un dredoul Voila ce
disent ceux qui se ser
de la poudre Exelento.
s'tend doucement s J
peau, laissant une line
cule de poudre qui re
peau aussidoucequ'une
ture d'artiste.

L'ExelenL
Est un triomphe poIV
toilette. Elle ameliorers
porte quelle complexio
elle eat d6licieusement
m6e. Elle est livr6e en
teintes,Brun tonc6,R
et Brunette.
En vente chez tou
guistes. Pour 0, 30 cte.
meant. II est expsdi6 d
ception du pris.
EXELENTO, MI-DIC0
COMPANY
ArLANTrA, GEORGIA
Agents lemanae poer









quo -ir Antoine
paguie b Gonalves "
C..A. GAY
Repres enpr nt e a



RAVIS
La Royal Mall St1.
ay a le plasth

quoe r Antoine Ge
maintenant Agent de i1
paguie A Gonalves. ,
C.A. GAY
Re prsentaDt
Port-au-Prince, le 15
bm1. m--.


,___ --


"" ~ -e .. ---- -- e~e


LE MATINU 18&~ 19 Novembre 1929


PAGIE-2~


:t *


U.S. L
Bepr6sentt en Haiti WpM
J. D. MAXWELL. .
1619, Rue RUpublicabl*
Grand'Rue
Port auPrince, Haiti.



Le visaae:
COME :

IDe peinture d'alCrti%:


- -


APSO ft C"SUALIII


.


1


I








l---k, -Ir


LAIMATIN S 18 & 19 Novembre 1929

DIU M rVente p
D'1INEUBLE par LICITA11I'S0


plus d'empressemenl...
S* *


bglrNm-ATIAES-
pIr LUC m00SNVILLE
Les trois course:
1.- Classe Eufantine
2. Coors Elementaire.
a --Cours moyen.
Se vendent A Port-au-Prinee
dez Velten, a la Librairie
Wd et aux Armes de Paris.
Ei Province, on s'adresse
x lnspecteurs des coles qui
ibrigoeront.

,BRANDE exposition de
J Meubles et Articles,
Ameublement, au D6pot dt
I Maison PAUL E. AUILA, (au
nement halle Chapoteau)
at toutecette quinzaint,
admirer la beauty des
esI origioalite des tapis,
rs, Tablea ux, etc.

Horn-Linie
tjU bateau Marie Horn.,,a
lt de Kingston, eat at-
Y e 20 courant, en route
tl'Europe via lea ports
r, pregnant fret et pas-
.Mavire (Henry Horn,,
d'Europe, sera ici vers
courant partant pour
Sto Domingo, etc,
Snet frt et passagers.
IRNBOLD &Co, Agots


Colombian Steamship

Company Inc.
Le steamer a Bogota, venant directement de New-York
est attend A Port-au&Priuce le 19 du courant. 11 partira It
meme jour pour! es ports de la Colombie pregnant fret et
passagers.
Port.-u-Prince, le 15 Novembie 1929.
COLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & Co. AGENTS.


Chez Rene Lafonltant & Co
17t Rueo du Iagasin doM I'tat.

On trouvera les articles suivanis nouvellement Jefus :


ouliers Lamds
Soulierr en salin noir avec et
sans asurls.
Soullers en cuir,nuance varies.
Souliers en daims blanc pour fl1-
lettfs et enfuols.
Bouliers eo cuir toutes nuances
pour l!lettes et enfant.s.
ouliers en daim blanc pour b6bds
Chapeaux feutre pour dames.
Chepeaux ea crin pour dames.
Chapeaux prais pour fillette
Chapeaux pour preonnets
Cbaussette pur II pour care. et
fllettes.
Chaussettes pour b6b4s.
Bu de sole sup,
Coupone de soaeries
Robe. perl e
Linon de fl sap.
Toile I draps sup,
Nansouk sup. pour lingerie.
Crepe Georgette sup.
Crepe satn sup.


lappelez-vous


ON


Ceintures en daim et en cuir.
SCrpe Four deuil
Tussor de soie double larger pr.
costumes Tussor ae colon
SPorte-cartes en Marocain
Sacs de domes en cuir
Grand assortment do dentelles
Chemises sup. pour homes
Faux-cols
Articles pour.eadeauz
Parfumerie Bibelots
Deecentsa de lits
Ombrelles pour eelants
Costumes pour garqonuets
Voiles at couronnet poui'marlder.
Voile uisse brod6
Organdie brod4
Flours Art oou ppe.
SCrpe de Chine b up.:uni et im-
oled -
Toilode Ilpour robes qualitdsup.
Cretonne sup.
Voile et Foulardine colon
Cravates do soie sup. etc, etc.


queSE S
DISUES

DISQ UES


Ne gratent pas, ne s'usent

pas et ne sabiment pas.


Snc, acheter des Disques inf6rieurs pour

e difference de 25 centimes sur le prix

t perdre le fer-a-cheval pour le clou, ct

rest pas sans raison que I'ODI8ON a
A *3


.tenu et garde pendant trente ans la

PPREMATIE MONDIALE.


En vertu de la grosse en
forme extcutoire d'un juge-
menl du tribunal de Premidre
Instance de Port-au Prince,
dament sign, scelld. collalion-
nd, enregistrd e ordonnant le
partage de la succession de leu
Jutien Chauel.il sera procdde
le &hercredi qu, I'on ,'omplera
uingt sppt hoveinbre 199,a 10
heures du matin, eI l'trude el
pa le minisli:ree de M' Lmis
i'tn, nay notaire ii /la resident
'e de Port au-Prince, Rue da
Centre, commis pour po ."edder
aux operations de liquidation
et partage de la dite success I
siond la venle au p us offran
et dernier encherisseur d*'u,'
propridel sise en cetle ville,,Rue
Rdpublicaine ou Grand'Rue,
ensemble les construction qui
a.y trouveni, consistent en 9
chambres, couvertes en tales, el
mesuranl trente el un pieds an
c6te oppi au Pord, stir une
profondeur en line brisee de
9oixantee.e-onze pieds au c6le
Est, eisoi.rante quatorze pieds
au c6d Slud: de renle pieds
au c61e hord, puis vingt neufl
pieds et denzi au co6 Ouesl; et
'ornde, salvoir : Au hora par
Alme Gabriel,au Sud par :Pros-
oer Chrisplon e, Oscar Pascal
Dejean et Pivie're Etheart;i(
l'Est par Mie Guerrerr Desaj
bles et c~ l'uest par hAme I euve
Petit el la dite Rie Republi-
caine ou Grand'Rue,-la dite
propridte donnant accis d la
rue par un couloir de qualre
pieds de facade sur quatre-
vingt deux pieds de profondeur
avant de prendre I'em, lace
meant.
Sell, d'ailleurs, que la dite
propriidt se pursuit, compo, te
et s Itend, sans aucune excep
lion ni reserve, sur la mise a
prix de Six cents Dollars fxe
par le Tribunal 60000,
outre les charges de I'enchtre
Aux requdtes, poursuites el
diligence lo: de Mme. Vve Ju-
Ilen Chauvel, nde Regina Louis
2o ;du sieur Joseph RMneli-
que, demeurant et domicilids f
Port-au-Prince, agissant la pre-
mire, en quality de tutrice Ie-
gale de ses enfants mineurs:
Pierre Chauvel el Agathe Chau-
vet; le second, de tuteur datif
des mineurs Demaque Chauvel
Louis Chauvelet Gabriel Chau-
vcl, tous ces derniers heritiers
d tltre de fils et fille hegiimes de
feu Julien Chauvel: 3o;de Melle
Aaria ChauVel.celle.ci h'ritie.
re d titre de fille naturelle I;-
galement reconnue de ce dernier
demeurant et domicilice egale-
ment a Port-au-Prince, et ayant
tous pour avocat Me' Fernand
Leroy, avec election de domici
It en son cabinet sis en cette
ville,No 1362, Rue du centre.
Pour plus ainples rensei-
gnements,s'adresser aul otaire
Louis Vilmenay, depositaire du
Cahier des Charges,ou i l'avocat
poursulvant.
Port-au-Prince, 18 Aovembre
1929
Fernand LEROY
Avocal
A I1 Petite ialson
1087, Rue du Centre
Viennent d'arriver :
Jouets pour I.oteries, Arti-
cles pour creche : Jesus en
paille,personnages etanimaux
de toutes dimensions.


La Boisson cOiInuc

dans le monde entier


I-AFIA (J:1 IISSANT


RECONST1IT ANT

FROID
EAU MINERALE WHITE ROK
GINGERAL VVHITE ROCk
Le .0eul Ginaeral faith

d'eau mineral oure

des SourIces


DANS


WHITE ROCK
TOUS LES MEILLEURS HO(EI S
CLUBS, CAFES ET RESTAUIRAN~S


Mohr


&


La L Ili 1n


Distribuleurs Port-au-Prince, ( Hlaiti ).


CONSEIL de BEAUTEI


Enlevez Ia peudreel Ic rouqe ;ier
des htiffiIs de beaint.
Pouw oir A queI point iotreleint
pent Otre nalurellement bran.
Appliqut z des o !nidliques seu-
lement sar une peau proprt: G'et
M& l'avis des dermatologist, s les
plus renommAq diu molde.
y Tout le long du jou-, se deposent
sur votre visag- des poussibrts el
doi impuretds ; vos pores son[
b uw h6s par des sgcrdtions d'hui~e:
et p ur rendro a, chose pire, vous
me ttz do rouge,de la poudresans
enlevtz les couches prtctdentes
Q aoi d~lonnant qu'ii y nit hnt de
bauto,,:, 4l'wind elt de tlachpa de
Noll, dovi I% f(11,;Vt toutle (1-:11c
& Ctrd f~l .v;tn! (14, methsA vulit, [(', e
Su., Oylpi:iir F,.twq-kl;, soloo io
COS 41 &s a i$ uvc Vi
m P d1u -, VOI fa bt iqliA av. ,. 'ei
blitles adouciis -ntt ,.t ei! baurc

Ce (Il'eoi ioadevez faire
Le matin, m ii et ivant d'aller
au Ot lavet/ vutre oisAge. et votie
tou doticemeat vec le a molive
ralrdwlehi anl, [iaisant entrer (anl,
lea pores par le mass-ge Ia cn evm-
m wusseue ju savou. Rine-z liWel
sv,c de Ieaii froiie Sethz ccm-
plotetent .
Emp,. /. de oa poullre ot ii
rouge si vous voul.z: mai- et -
levez-1-- aviint de doirnr ; ir;
doivat gtrteIvs paree quTi b tj -
cheot Iey pores, etlil s ensuit ies
b jutons et des nce Us.


rll:R~aYe, I'~ eruI
N-employfi pa- de iavon ordi.
naire dans le 1r:iilempnt i:dqipA
et-desi~sus. Ne P sz pis qae
n impcrle quel -RvoOi yer., ou un
sivon represent( emme Ataut fit
d huiIes d'olive et de palmer. snit
[a milme ehose que le Palmolive.
Dans votre propre WWI.yg't 74
rez-vous quo le savon Palmoyliv
v 'e v.u! uchetez a Iat ban le noire
e tle mot Palmolive'en lelfre d'or,
1'enve'oppp verte. et le SCceu raol.
re derri!re le svoin portnt le mnot
flmolive
Le savon Pal nolive n'(st jima);
vendu ostn cii i q prp


Le ;cul se -ret de Ptamolive rst
son mO!Rirgo ei Cliil-r. C'c;? t.,)
des s c(rets de bmrita, sans prix
The oIX P Imol ye 1'rct i'
C. icrago I S A
Le savon
IPAL L VII
iI est jaumais
vc11(Ii sans
(ire ('riVc-
roppe de pa-
pier.


J. D. MAXWELL et Co,
1619, (Grand'RBe ), Por t-:u-Prince.
Seuls distribuiteurs pourr I laiti.


284


Insurance Co

Une des plus forte<'COMPAGNIES


CANADIENNES


d'ASSURANCE


sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.

Aaents Generaux


I _ _, ----ar_ -


- --


I




-. --SEW -


P 4.4GE-4


Lundi & Mardi


18 & 19 Novembre 1929


Panama Railroad Steamship Linel
Service de Irdt et de passages eatgr-
IlEW-YORK CITY w. I.CRISTOBAL, ANAL ZONE et les PORTS deolaCOTE "
OUEST de l'A.lARILQUE du SUD.
plus ripile et le pl Jilotet service de .tcrta.d.t pau ersiet ,d d er ctr Hata'iti
.Le ji' .Jl t' a ) a a .' v-'jrd etl crUtalJ Caiid LZJ4, Lsttine de Pan
voici la liste de aos agents pjar les ptgriti. ti ports de 1'Europe:
Angleto'.s 1O raoe
Mr, u. W. aIt.LLDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


ti FIRACE
Ars. IELDOOM & C sont represealk: I
Par leb maisous sui'anles: k.
GELATLEY HANMEY & Co
,21 Rue de la Republique
Marseille
HERNU I'EON & Cie Lt
53 Qual Georges V
Haavre
HERNU PERON & Cie. Ltd
line (du Moulin A vapeur
lioulogus/Mer
Hi1NU IEHRN Cie. Ltil
951tie tie Marais
Paris
IIERNU I'ERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillite
Dunkerque
IERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Jioideanx


SCOIENIIAGUE
Danemark '
Mrs A. A. ENDIX & Co.
21 Allengade, Copeuhague
,.ENES
Italic
Mrs HENRI COE & CLERS',
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie,
OSLO, NORWAYr '
internationali
,Spedi tiousselskad
tAM1IOUR GERMANY
Mr l. Vogemanu
Hainbourg, ermany
GOTTOUR(:E Sw. P MEDnEN
Nordisk Express
Gotteinburge, Sweedeu
ROTTERDAM, HOLLANDI
Mr. H. Vogeiyann
Bottel dam. tlolladle


ALUMINUM LINE

Le Commerce cst avise qu'un steamer laissera New Or-
1ans le 7 Decembre prochla n. ct Mobile le 10 pour Petit-
GoAve ct les autres ports du Snd,
(Ce 14 Novemlbre 1929.
A. de MA'TTEI'S & Co, Agents generanx.


H6tel International
Fonde Aux Cayes en 1896.
L Translre a Port-au-Prince, au Champ de'Mars,
Propriet6 Emile Blanchard.
Veuve T. FERRANDINI, Piopri6taire.
Chambres agrees. Cuisine tra lntise, Pension a prix modern
Installation moderne Itrs conlortable.
On parie anglais, Iranqais, espagool, italien.


Side Step Inn
I'coprietaire: Vve M. dER$t ET
Cet tablissement de la Plac.
Gettrard siatu en plein.centre
d'allaires, en tace de lMatteis se
rezommande par sonj;service
rreprochable et ses prix mo
6res.
^rcs --

Royal

Cabaret
Ortophes ic.de,ler Ordrt g
Bar bodies pemasqie.,
Rendez-vuot de cea. qu4,
veulenw passer des moment
agr6ables dans un comi de
verdure, en face de la mner
evocatrice de voluple et de
r6ves.


. . .., . .-.-.- .,


Velitz v oil. nos 'Magaaiins dei
Iadtjopaar ouullt, couriccs etL Jou-


P'lus decs ill! I.1l/t.'renc-cs ci1ii1los-

Wlest Indieu WPadinC) Co'
Distrirbuituurt,


01


Cj


r 7-!7n


--


KRAFT F)I


tjt!:l I
i:: I
~fj~l:
(-
r
~I I


--- -^-


a IC a IGU"


mdb


- --,-


rr=e


-------- - -- --1.


Le Purgafif ideal
C'491 In

PIRa~dY t DEIINTI
147, Rue du faah. St-Den;s, Peris
F&C1141 a pivildre,
No nikeuitct aueun priparatif,
elk ne provoqve mama k de Up&
Supprimnant t^ diit4 -
skUO~iblht g "S k swab.t
Nexigeant pas J repoo A la chaaakm,
elk lie cam "can Pede & tCPPQ&
Plus active quo low W 51=11obve
cog at1, Pa aOGS*U1c, min gdwiherr




N OUS livronsles 6 sla'
~~bouilli dans nos bu-
reaux en ville. Vous n'avez
qu'a'1 nous dire votra herurc.
I.AITERIEBAIL EY
T616phone, 21 83,

Avis
FAILLITZ SALOMON FRERIIS
Les Crt~anciers de In Faillife
S.d~omon Fr~res soot invilks
a se tur~senter dans le Mai~
de 40 jours par eux on par
'eurs tond~s de pouvoir an
Svndic de la, Faillite, de lui
de~clarer A quel tilre et pour
Cjuelle sornme ils sout er~an
t iers et de U~poser Jewrs thtres
O'e crbancesalu Grreffe du Tri-
litioal de ti~re Instance dc
i'ort-au VJ'rince.t
c'urt -au I rince, le 14I Novern-




M horale et Indebtrlion Civique ,
it loomse decls 6coles primaires
par Mix MAGSL)tOB
i' la petite Malisoo, rue du
e ntre et chez I'auteur. Huelle
St Cyr.


DES FAITS!

FAN ZILLES
Pon r une dd cation raffin&e et une Instruction lasg.

L'INSrmh= TIPPFNHALUER q
Recoundlre Mdurive~ditd Hittienne
Vous oftre seqsevice.' LA *ou9 ,trdvem:a 9p~eL~~'
et la plusIrdabe a 'on Bolaire; l&!pltW96fe 0
Lp u~~' idd wd 4' 0' eb r~irt~h C~~rrr
-tuc,6i re~lisuss Ve, 4e,, Rhiterique atix e"l
ofniciels c"2&j eeprVrqW M
L:Eclatant eteovopM sdc66s des clawse de R~~
et de Philosophie ear'Ptlemniers examens de,1929 le
L'6cole 61argit le cadre dh _sesfcours primai-AVIVAWr
ces_ prixi~ ~r
S'adresser 1637. Rue) Lamarre, "cien 'lddhalfe;
Nationate de Droit ou tdl~hrPphqpnXo7/iiS~
LOINSTITIUT 'It ;I ti rl lEI! I)
Enseignernent classique g~nndral.
Langues, Steno-Dactylo. Comptabilifl.
Port-au-Prince (Ifaif i)
Ues conditibail' ont avat



SimpleIUI

C:on~seill.ux* 4
Si vows vnulez rodlO Isutile Iia: rlP%
A ('agrea ble,doannm de bt~nnnei Monsieur *Robert
lemons de p ano A vos enlants rofesseu 2 MO
en les ~coo~aut I I M de _-blaqrn)c
Sselle CAR" 13"%L)- u n co o rs si
A parlif-de 4 heures lu. aura, lieu o
If904 skpiau e A~ec Zp .111166686t IPC ,~i
obigft *'prix 7 dollars 'e' Pogn4" Umus
par mois L os'de solf~ge enfidiewe lbAMA
$evil,; Prii 3 1alp
hur, 'plot 's 'P~ rentel U, MI~fllf;~;1
Suemeats, 5'adresser i Partic. mmandema;mi&
%0 1 sw illa ( Bois.Vern )cotep w
relepdans fe A24de
T116honeNo 34Z obert, do Paris amr
Parenisme manquez pas de willes deIaire ft!
profiter de ces conditions 14- des phones loftr
ellement avantageuses. les, ado Id
conseil. W Vismichps i sor


E II


--m~rcr


Port-au-Princee


,.. ~.e
1


i
~i9
h~Z
'.$ rIr

..f 1

;



g

j


tvoue Waves lamain sow
Celle nouvelle et d~licieuse
fabrication de Kralt arpporte un
nouveau Voilttdc sandwiches.
Quoiqure vous ne pourriez jarmais
le deviner:Alay est en grande
parties r~iche de fromage blanc,
crenzeux -et duveleuxt, aUquol a
di a jltoute dans la just mesure
des condiments (pas de viande
ni d'huile ) pour en faire an,
produ it entirement nouv eau
avee une siduisantesavearr nduu;
Velle.
Goininrre Imis les fminages el P
ulinienlts de K~raft. Kayll est Aden.n
lifiquement pur et pasteurisi et
biecn pr~servO. 11I vous arrive en


jarre de verre herm~tiquement
lermi ce qui pr~sekve son exq u I
se saveur.
Vote premi~re botichie de
K'ay sera un vrai festin. Essa-
-yo~-le aujourtfhui votre opi-
cier en a. Seutement s o y e z
sgr de regraAdllr la marque de
fabriqque- ef & :provenance
4 KRA P FOODS ))
i Distributeurs
IJA ULF.Y SA LE
CORPOPAT'ION
Port-aru-Prince


__ -----~-c;-;--~~---~ ~1


-


f;j .
;ci
1:i'-*?

















~
i


a?


.


Tot


La
I ^-^


~"-- n
rp~l
r
I-

Li~


-1

r
..


I
1.ic`


Telph~e 2242
L tP kJ


i FiQEII


%ais


Yais,


Nous sommes acheteursj~usqualeu

ordre de ma'is eqraine sec d'evana 't'n

IhMagasin.


L. Preetzmann-AGGER HOLM &-

Rue d-o' Qiigl-


PHILIPS




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs