Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04324
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11/16/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04324

Full Text
-~~ ~~~~ ~ ~ NA "_.- -- i_--


ovent.p9 re
INS ftC~-ru, ~ ;


4


joki ,ORT*



o p acti vit6 ie 'rAnmldement de

rIfrt '72 dd la Cons'itution


N. A. C., en tatons q p e lno6gibilit6 ne rer l'tnterdiction I'une r66lec-
ipe de sx$ reve ilca- pout provenir qu e Je e- tion immediate admise par
I sdt- m tiViMbiti, lce. d'un premi madat I'ancien texte pour carter le
jea(ent etr l ancient Toute th cootlte bburte G6enral Salomon, alors Pr6si-
*Wr.sak IdPol~ e:2sde I bon se etfo foe la ral- dent de la RApubiique? Ce
gt:iM' son*. s er~it tair r6trongir lamen-
Iyva viement de En efle lea prii don- demat car d6s que le dit
t rltqede66ip Ie a6es du robI6 p'Omier aionedenant avait 6M adoptWe
e.. mandatet sont t~ i notr ie le Pr6l al e e exercise awlt,
[Ia prdujq 3* all- cause. m Ls treess oe lomme tout citoyea, 'aptitude
d i 'atic.e 72 eat souflrant Ip a s e le Igale A se presenter aus Elec-
or nrm ttre bs- droit et qui~ i lees t ias: Persaone, croyons-
Menits '4a4 ia sufirages| Consl d'Eit. nous, n'avait pensi A dire q
A celleq 4es Jristes Assure ent quelques Ju- le Pr6sident en exercise est
St, si'er ,, ristes et ent que la revision cens n'avoir jamais 6t Chef
Le ai ot, t(mi qe de la CAititi n'e pa d'Eat.,Et it eut 8t irrationnel
de precision, 14 for, r6guliure our .vor p t d qGitester, un dr6i qui ne
,l'atkl AIrtptlut6t fate par ~anbre e e S6- p q 'en vertu d 'a-
nsiveEheembrasse nat (a oouve6lle 22, No- puti m u En cons4te ce
dt qUitauint dalUs vembre 29 a r 'ors i mee que la Constitu-
1~AgleetquPitont I es cotradicteurs soul. liou de 17$ ai t, te,amend6e
ardiAt~MPnian- vent un question de proc6- une nouvel fpiis et qu'll ent
pais I'ampendement. dare dji juge par le people., fall considrrer I'exerdice de
Ssi elle n'iodique point question qu. n a, rien voir i toaction 4 partir d'uii prc-
icelui qui a t6 deux pis avec le roit.r6claim,. car i, inier Siandat stipuld par la
det -'ji dle s'agit bi plupdt de sayoir si nouvelle Ioi, celte considera-
i le le droit I'electiop trouve uo (toun u'ealeverait pas au g6nO-
ei hejkivetle Ifoodem t 1e6ga. Or,tant par ral Salomon le drpit de se
Sci, etle les argu enis products cetle presenter pour bineficier de
Ipendl1it4 #MittL ention- place a pppi de notre opi I'avautage 16gal.
na premier niandat qui union, q par ceux ci-dessus c q, .,. arelat
peut partir que'de I'po- umer it resort que la ,E 'otitulti de 918,on ou-
i de I al~thiient consa- th6se d 'inligibiile est in- ,enutqueo lePrsident rti-
W"eP ,. soutena e et anti-juridij e. uue le a sint D rti-
done par une dis- Dan s sconditicus. ii ?u- uaempve ayta Cntiu sonde
o .'f eFe Consti- drait darer que le triomphe I'emplr .i lai Cna in de
i4vr1889' o-nltOai pal ; ~iiate.
P' o i iti C tend r toute la line. ment r6iigible en .est
e le,a l fTl i n- Mais est n6cessaire, crors- une .rrear d6auii r, la
It fai on MA |e yons-n d de produire de Constitution de' I elli,
B tdd E 1t i a0 nouvell considerations pm'< ..
emet ptiit fle ltout s6es au Constitutions ant6- -
ft&wiciter unpremier rieures tamment A cells de Et en vertu de la Constitu-
7. 1879 St *tglg. < eaetneto, t de la Ii6do-
/ l tion claire du 3e allnea, I'an-
a *,re4fe t tfvitt, Ab AtlDat ktmnen- cien Pr6side4p, s'il avait 6te
Ia f oriti It T luIle d6 edr I'el Miqi lle 6tait r66lu airait 6t apple A sollici-
Omrient de s'ritt pst at Wneur de l'ancien art. 101 ter le prerpieq mapdat rescrit
bci: ia loi est retroactive d la Couastution de 1879: par le nouvel article 72 de la
Delle revient sur le pas- ailPr6sident dela Rpubli- Constitution.
Jit pour appr6cier les a que eat Clu pour 7 ans, II
as de legaJlt d'un k enwte en fiction le 15 Mai. Pourqui done ~luser au
soit pour modifier ou nue penttre r661u qu'a-. President, actual 1,, b6nCflce
r I les effects dOn a pres n Intervaltl de 7 ans*. 4' drolit r d~puis I'a-
jA r6aliss. anendemtent porte qull mIw eoant;, leb qtce d'un
las nods arrctons A la eat z06igble lmmddiatement. advantage reconn par la Loi
de condition, uous cons- Etait-i possible de consid6- Constitutionnelle.
_ I I III


onn

i Hnsultation


Souuelliste 13 Nov. 1929)
Vtcilkire. agrs avoir d#-
lq 'ra"n'6'.HQstitrltion est
|Hnltte relstircment a Is
S iuitaetMed lMpn-
~lo, aae cepetadlant
mtrert'iconsitufio.ta-
miome Mcandidature
Int sedlemntbA 'iin-
P- ei6s du Souversin
reason dear tesxes
it de cex qui ont t1


4So;inhatioe stait claire,
%G mVu'aurit- -Ps: an*-,
,Imotonwit A line iutoriW-
W oas a' interprw6ti Vasc



e~~~Id'Meeiowet aopdo
~aaror mandal pievu
1viM~octroy6 en 'verfu
rc_ i~tha muode*,seors
,e la Jo )i conitfi~ion-
~'4I0% distisgu* entree
'1a cAtgoena WtrI6B A 50
M bIbira.i~icib qu leg sat-

16dftoll w1"witqq~fn 00-


volouli d Soo -. e
~ cclt~rcuuisiom ul'oucc


r rdllledu So(,.e


de la CgpyQr"'uii6n .
ale ir.,jk n i e-
1 'tr014" dana


le Wil.t a'anrmi lkut sct1:
)me usiai Lai cot"itultoouta
,eval rj ir drn d iets antirieurs
i meea;uamence.
Aett cmomatatiou n's rien
6. Ie I. ,Icomma. S
4 cJ


Itenmscamelie s c lMea cbles
1muii4 8 lvembre
O sait' que d'apr6son arrd
1t du Gouvernement la Cia-
j 'alela~Irrjire porter d6-
sormals le nom de la Citadelle
CB5ollidb e. <' A
i 'Iftta "rig stre uue pattie
6Ievf&6 iWChCtttlell un mat
o flottpra chaque jour le
K ta A on I partir de
: Por qa le i.,euple baltien
toot ertir u .ase' A gtlte
Ateo dana t sa amesa sove-
oirs. bhisriqResla 6t4dci-
I6 quedadr itatele Rpubli-
t Ies Servlces public et les
esch6bnmront lundi pro
!1-1 ti


-I---.~


Avec ce wouv
sl qtvll Tf*
IitSi'- t~ie '

ChdusYiYte* Oi
jiui UUL~IhtU S 0
L. IP'A I'S,
tifbiod jus


L'incident de

iIamien

Nous avions raiseade dire
que I'iocident de Danren me-
nacait de prendoe de propor-
tions inatteedues. Mais, qui
pouvait pr vo1r I'itm Nance
que oette affaire, en apparent.
ae ~a simple,a praise aujour-
d'hui.
Les 6tudes dans routes les
ecoles sont paralyaCesdepuis
dCjA quinae jours 61 dlau ls
ecoles primairedt S t j M
res, le travail des I
r6duit au miuimn a iv
grand le trouble a
les esprits par ce q a14 ame
au dehors.
II est temps que les choses
redeviennent normales. J
Pour cela, il taut que Ion


puisse fire entenire des pia-
ioles de sagesse qui doive c
oeP rnmeer la paix daus les es
Sits surexcits, il taut que
et~ure phe dau bo sense de larai
s. son sur toutes les torces de
fiMuOW exces- dmag nimain ui se sont
lIS lIjWE i ax-ileF .iteunions.
liesjours de lam~tcoiMMnu ass. rgubWtes
t .l-igeroos doivent avoir les satisfactions
o4cbatsde proprbe i hilsi .spaltre le
ICwvms Calm.e es to eis6aruftie.
~ckt que cetle ^i -i. :,
., e-ir. Souhuiiecr qi'#. an ,soit
ainsi, et le pint ite possible .


uc~ I


LA PIE


I es 16ri16h Ir' P18146ideaffs I4ol I
measuiea is tIdr dcs millfilalid
quamd C les mauqusent d pArt pon r
Irs p'opste. *,IlhoureImrm lI, re
ant isor tImiB..4I'tf'p'du'i r u-

Ift


SAMEDI 16 NOVEMBB.E 1929I
I 1 -..I


Monsieur le Dr Freeman

et la Commission nommee

par le Gouvernement


Depuis deus on trois ours les -
divers journaux de Port-au-
Ptice annonoent que le DrGeo.
F.o am. DireeLtur Gen6ral du
Service Technique.,aurait retus6
ds pr6aleter devant la Com-
ion inatitude pas le Gou-
virnement de la Republique,
e* vue d'e:qeter sur les cau-
96 de rla jreT s. etudiants de
iiAmiea. Ceife ntoormation nous
a paru tellement 6norme que
oses ne nous en sommes pas
talt I'6cio et que uous avons
pt~ rteri are une petite enqu6te
atast d'avoir A en parter.
11 resort des renseigase-ents
qo. aous avons pu recueillir
auele Dl r Feeunanu a ecril an
tIpartelent de 'Agriculture
pOur dire qu'il tail (I sposu a
qarnPir A Ja Cointnisbion lous
Ids renasignements ,u'elle d e-
sire, mnais que, ne s xprimant
pos bien en Iranijai, II aurait
prdtlrA repondre par kcrit aux
questions que la Commission
vbudrait bien lui poser.
Le Docteur Freemjan dit qu'il
ne s'arnte A cetle decision que
pour qu'il n'y ait aepute.qi-
voque dans 4ues declarations
qu'il aurait A fire. II ne vou-
drait pas que sa pensee ilt tra-
vestUe.cpwmmeelle l'a et&, atfir-
me-t-il, at mwqaent ou la g!eve
1 0 .


a 4clale, car le Dr Freeman nie
avoir dit aux 6tudiants que s'ils
ne se presentaient pas le lundi
qui suivait leur reclamation, ce
serait tant mieux.
Le Dr Freeman pretend aussi
n'avoir pas declar6 qu'il 61ait
libre de disposer. come il I'en-
tenda'it, des 50,000 gourdes al-
louees au Service Technique
pour etre reparties en bourses
aux etudiants de I'Ecole Cen-
trale.
D autre part, 1i nie laudrait pas
que 1'on e oa t sur les buts
dla, Cortl ssioi nomm6e par
le Gonverneen. Ce n'est pas
come on le croit, une com-
nission investigationi, mais
lut simplernent une commis-
sion qui a poor -mission de re-
cueillir les taits iinpartialement
et d'arriver ainsi Atablir le
plus exactemept possible, les
vraies causes dih regrettable in-
cident de Damien.
Et d'ailleurs les travaux de la
Commission marchent rapide
ment et ses membres garden
I'espoir de remetire bient6t au
Gouvernement de la Rspubli.
que un- rapport don't les con
clusions donneront satisfaction
aux deux parties principles en
cause.


CUMO ATE
i. CRUME



Qidburys
CHR LATE SANDWICHES

Joe Woolley, representant
EIn venie chez Bolt6, Simon Vieux. Dereix, B. & N. Sada
et dans les autres epiceries de la place.
-* -


Irand dloell e Franeo

NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT


SfoiiiiN


...a rencontre un rAdacteur
d'un de nos grands journaux
dans une ruelle excentrique. II
sortalt d'un corridor exigu, lui
qui pr6lendait n'avoir Jamais
courtis6 une femme qui ne fut
pas du Monde. Comme NOTR.
(EIL le regardait en souriant,-
il Ntait essoutl.-il s'6cria, corn-
me ii s*adressait Au n camarade:
Figurez-vous, dans celte
ruelle-1l, an tonl du corridor.
on m'avait dit qu'il y avail un
fait intlressant capable de plai.
re A nos lecteurs. .le suis rentri
et e n'ai rien Irouv6. Ali ce
m6tier de journalist. NOTR:L
C(Er continue A sourire, se di-
sant que comrinm les nmdecin;.
les journal isls, Ipet vet-nt )l'n(-
trer imilti I q il s o t ,pour cei: Ile prl'texl(
de leur profession.
*


... a assisted, dans unl des inui
sons ou I'on s'ainsIt., It .siA i-I
buvant de la bonne hizir., 0tl 11
son dun orthoplionic (dc prx.
une scene ddlicieuse. Cvctai! ei-
Ire deux temmes, deux domin!-
caines. Elles ktaient A la mrine
table elt uvaiient des liqiucuis
assezfortes. A un ainontiit l(di
ns sans quoe 'on slt pourquoi, -
saoadotea'agissait-il d'un homn-
me,- 'une d'elles lan ua IA late
de 'auttreo un bouteille, I'autre
riposte, comnme c'Atait un verre
qualle ,avait sous la main elle
s'eservit. Le Patron toujours
en 6veil mit le holA. Aussi No -
TR 9iu. no t-il nullemient
ttonnt de revoir, Ile eademain
main, 9n viJe, et dans le mniee
bus#et lesJ6vres 6clairbes du
mAusmeaorire les deux petites
femmes qui avaient failli se
preedre au collet et aux che-
VOUX.

... a vu, hier soir, au cr6pus-
cule, un hommne pieds nus, va-
reuse au vent qui de ss dleux
mains 6vantail les et que de
temps ,n temps il faisait cla-
quer I'une contre I'autre, ccra-
sait des maringouins. Un lous-
tic qui passait, murniura, apris
I'avoir longuement et mMnutieu-
sement regardE:
Cest un expert en motns-
tiques.

... a vu, jeudi martin, troisgen-
tilshommes qui, dans une pe-
tite automobile de deux places,
se sont diriges, en passant par
1'Avenue des Palmiers, A Mar-
tissant. Arrives dans cet endroit
ils sont entrcs dans une vaste
propnt~e, le local de ((Royal
Cabaret ,, pour ne pa< le nom-
mer. Le patron du bar se repo-
sait. Les trois messieurs aprds
avoir bu quelque chose se sotu
jets dans la grande piscine, et
apres une heure de bain, ils ont
regagn6 Port-au-Prince, en pas-
sant cette fois par la grand'route.
Ce qui rend la chose int6res-
sante c'est que ces trois mes-
sieurs avaient laisst leur bu-
reau pour aller se ratratchir
jusqu'A Martissant.Leur patron,
eureusement, n'en a rien su,
comme dans le sonnet c6elbre.
*
... a vu jendi soir, au Parc
Leconte, la foule applaudir 1'e-
legane Normatienue qui a ou-
velt le match de loot-ball des
deux 6quipes de Damien. Ce
geste a plu a la foule qui s'etait
massee autour de la tribune ain-
bi que la crAnerie avec laquelle Is
june fille a tape dans le ballon.


I i.
... a v, aux environs des
9 Tribunes, un ho use mar, cest-
Hors d' L uvre varies ou A-dire uia pass6la qouran-
taine etqui v6-a de blame seam
Platsd i tJ ur I heur qui lie venait pas. iour
T O rTt luer le temilw It luadr in ir
i "[ r -- I "',auppeai te.,loutespelt-b letumes
: J. .S .JL. I P. tqi passaaentet la Cuonrs-
]r I I I" j ~ Um,, ons avec elles tait comus tn
Savat polur Gourdes 250 n le diner ea
V| MVIS otl NEMB S ICHOISI-P. P. PATRIZI qu'il Msprait fars, "


EAU MINELRALE NATURELLE FRANCHISE

VICHY CILESTINS
n boutellle.s, demise et quarts
Goutte, Diabete, Rhumatisme, Gravlle, Arthritisme
PRODUCTS VIOHY-STAT
a I AUr Uf Sel natural extrait do ean.ii.
SEL VflRITAE I Eu bottom aet flacons.
STUE l T o- 3 C prA lea rep',
MMVMIY- TAT "li.nt I'"' dtio.,
ilU Iir* i pour f: ir ri-mIme
VIO TeIA ana digestive gazusf.
/ 0 wb eesufm~lHWn rif


wlmbimimm


I


b%


Rwf




- -- -. w T


LE MAlIN ; 16 Nrafubm 1929


lI I: IIII .----rirhnw lii -


Loe studLanta d* Da-
mntlen, le Dr Freeman
et la Commisslon
d'Enqu&to

Quand. inalgrb les vicissitu-
des de toutes sortes, le senti-
ment national n'est pas eteint
dans le creur d'un people, au-
cuaee apprtehiisiou se rappor-
taUt A ses destinies ne se jusli-
tie; et le gouvernement qut.loin
de redouter les etfets d'ane ma-
nifetation Cclatante do ce senti-
ment lea agrie, devrait 6tre le
gouvernement de ce people.
Malheureusement les souverains
les meilleurs ont le sort de cer-
tains bons peres de famille:
ceux-ci ne sont compris, aims,
adults qu'A la faveur d'un sou-
venir d'outre-tombe, ceux-lA de
la lumi6re de I'histoire.
Les 6tudiants de Damiens, ia-
digne6 de ce qu'ils croient etre
one injustice, emus d6 ce qu ils
croient Mtre un outrage tait a leur
personnel au course de circons-
tances qu'il est superflu de rap.
peler ici, ont former cette pha-
lange, qu'on a vue, dimanche
dernier, d6filer si martialement
par les rues de la Capitale. Elle
dit, eette phalange, que les des-
cendants de ceux qui ont arros6
de leur sang le sol d'llati, tout
en acceptant d'ttre les victims
resigntes d'une situation de fail,
ne sont pas encore prstspouria
servitude.
Si l'on devait s'arr6ter A la 16-
gitimite de leurs protestations,
on se surprendrait A jeter un
regard depiti6 sur le Dr Free-
man. En effect. quelles que soient
ses fautes, il a droit A notre gra-
titude pour avoir, grace aux
initiatives progressistes de Son
Excellence le President Louis
Borno, doty notre Pays dune
Institution qui, sans aucun dou-
te, produira des r6sullats ap-
prrciables.
La Commission d'Enquete, is-
sue de la sagesse du Gouverne.
ment, et conposi e de trois ho-
oralhles citoyens daoubs d'une
belle culture e't d 'une grnde p-
n6tration de vue jointes a un es-
prit d'impartialite incontestable,
soulvera, A mon sens, tous les
replis de I'Adiinistrdtion du
Service 'Technique,
Cette Commission ne manque-
ra pas de comprendre qu'elle
est le trait d'union entreles dtu-
diants et leur i)irecteur et que
Son Excellence le President
Louis Borno s'inspirera do son
rapport pour tr rancher, avec no-
blesse et measure. cette impor-
tante question.
Les intlressis, les opposants.
la Nation entire leraient bien
d'en attendre ia solution dans
Ie calne; toute agitation, routes
immixtions injustifiCes, ne pou-
vant que donier ua aulri (a-
ractkre d cet -.v-iiement scolaire
et enlrainer )paIr consequent,
l'interventon de In taison dl'-
tat.
Paul THE()I)OlR E.


Non inatlion
C'est nre rjeeune ami (Gontrai
Rouzierqui, tout dernicrement,
pretait serment come avocal
u Barrenu de Port-au-Prince,
que Son Excellence M. le Presi-
ent de la Itpublique a choisi
pour C(tre Chef du Service des
Affaires Conmuinnales au DI)par-
lement de I'lIn'ricur. (;ontran
Rouzier succede t cces oncltions
a M. Ernst Leon.
C'est un choix des plus heu-
reux. Nous sommes assures que
Ie jeune avocat justifiera entie-
rement la confiance place enlui,
grace A s:a competence et a son
assiduith au travail.
Nous lui presentons nos com-
plimenls.
I mi I I -


666 &

ael presci-it pow-g yipp, re-
froidisseineiabit, dengeii, Bile, ti&
Lre cl paludisme.
r'r'q h' eplirs iopir Mremed


p~dIi e,I' Hief ? 1 ),' eln
j~pilletilY lci te son mwirrlolon e
fulo ci(,olaitei -ta ubit
Of .9fIC1re.iI qw ich qioie, M
P ~rwnrd &y. L sa procure
evrfl t.S e.o ab 1 )Pi rqe~rer toutos
It's aIflir, cv Is de l na iaisi A/
U el el rcevo r lo s re enus.
Port-au-Prin ce, ie29 oetobre
1 Mme Vve Alix ROY


LA


SENSATIONNELLE


C


NOUVXELLE




RYSLE


Sb.r
C ( ;-';;


Quelque chose d'etonnant
aussi qu'hasardeuse. Les nou-
velles CHRYSLER sont en de-
hors de toutes autos.
Dans le foit du traffic de la
ville dans les rues, sur
les boulevards- sur la grande
route et sur le c-emin-- sur
la irontagne, leur performan-
ce sans pr6ckdent, change cha-
que notion de ce qu'une auto
pent donner suivant les con-
ditions de la route.
Ils introduisent plusieurs
nouveaux d6veloppements, ce


R


qui les 'mette loin en advance
sur toutes les autres autos;
tout come les premieres
CHRYSLER 6taient en advance
de cinq ans sur les contem-
porains.
Venez a la salle d'exposi-
tion. Examinez ces nouvelles
Chrysler A votre aise. Prenez
en une, conduisez la et vous
ferez l'expdrience de la su-
prdme sensation d'une auto
hors classes, dans n'import6
quelle kpreuve et sur n'im-
porte quelle route.


FRANCK J. MARTIN

Distributeur.
PLACE GEFFRARD. PoRT-AU-PaIcs ( Haiti). Phone: 2539.
siled'exposition, Angle des Rues Pav6e et R6publicaine.


Le lieutenant domini- 1 LA Mlesiesr GFROMI DUI
cain Gustavo Gumman La PubllCte phie b,,".t" aRi
Stue e P hi bit ion Nous annoncions dernire-
Le lieutenant Gustavo Guzman ment que M. Georges Dumas. le
qui accompagnait Ie President ayu _CA n a da savant tranais qui est acluelle-
oracio Vasquez A Baltimore Bryson declare que les jouraus au Canada vt a rn ne t a ie-
s'est tut A bort du bateau a(San passest avast la T.S.F. r Ietrin'a V rait entreprendre un voyage
Lorenzo ), au moment ou ile na- vail etreprendre on voys~e
Lore arrivait m Porto-Rico On ATLANTA.- M. 4. G. Bry- La ouvelle-Ecespes declaretIfa- dans lea Antilles et en Amer-
ore les motifs de cette fatle son, de Chicago, vice president yecr de Ia veste des spirilueu que. se rendrait en Haiti vers la
, n in sous le e.trile do jnree t fi de r isletder-
s on, de mme qu'on ne sait et future president da ola everemetl fitn e Dar I der-
pis pe0111i on i nem a pas conti- cia Advertisers Associationnd- niers renseignements qu e nous
nu son voyage avec Ie Prsi- clate que la T. S. F., le cinema HALIFAX-A la suite du pld- avons requs Gedrges Doams
ent e et les ( Talkies ,. ainsi que les biscite qui a Idmontr6 que la qui avaitdoletardepsonvoyageo
dent Vasquez. autres moyens de publicity du population de la Nouvelle Ecos- our raison de sant6, n'arriver
----- -- -. meme ordre sont et demeure- se 6tait, A une forte majority, en a Havane qunu -courant--de
EMPIESA \ 1i IllA DE CUBA, S. A- ront probablement loujours des faveur dela vente des spiritueux ce mois. De 1 il a mission do
moyens secondaires, et que la par le gonvernement, les lea- Gonvernement tranqais doe
Nous avons recu aujourd'hui press conservera toujours la ders des difi8rents groups i- rendre A a Nouvelle Orle6ns. II
la visible de Mr tsatael Cervino premiere place. vouent d'ores et d jA que ce r. 6t presque certain quavec ce
Vazquez, un des tnspecteurs de Dans un discours qu'il a pro- sultat mlrque, pour la province, novel itineraire M. Georges
la grande ,(Empresa Naviera de nonc6 hier soir A la i14tme con la fin de la loi de prohibition. Dumas ne pourra plus nous
Cuba, S. A. ) Compagnie de Na- vention annuelle de I'associa- qui y vtait en vigueur depuis aire I'honeur de nous visited
vigation, la plus puissante des lion, M. Bryson a d6cltrr que la : 9 ans. ..Ce es parties remise.
Antilles, tres intelligemment di- T.S.F. et autres moyens de pu- )eux questions avaient t66 po M rgs uma devant
rigte par Don Julian Alonso, un blicit. du meme genre, presen- sees aun votants: treprendre I'ann6e prochaine
bon ami d'HaTli, qui, touted sa tent des avantages, mais que les Etes vous en faveur do antre voyage. ieeat certain qu
vie, s'est occupy de la Naviga- ournaux et magazines viennent maintien de la lot de temperan- cc moment s-'At .rendraoen
tion et des changes entire es en tete. ce en Nouvelle-Ecosse ? Hat Pp
Grandes Antilles, et qui a une (< Les journaux, dit-il, attei- Etes-vous en taveur de la pour le recevoir.
place distinguee entire les bien- gnent quotidiennemeut des mas- vente de I'ale et des spiritueux -
laiteurs de Cuba. i ses de personnel qu'inteiessent sous le confrble du gouverne- --
Monsieur Cervino va ouvrir les annonces.De cela nous som- ment ? ATRCH DU BOEX
une succursale de sa Compagnie mes certain ;,mais, par centre, La majoritY des votes a 6t6 en Bertloo oerrura contre
a Port-au-Prince, oi il n'est pas nous ne savons pas combien de faveur de Ia second question. Andr6 Roger
un inconnu, puisqu'll a dejA vi- personnes nous atteignons par M. E. N. Rhodes, premier mi-
site plusieurs lois notre Capi- T. S. F.; IA, nous travaillons nistre, a declare qu'il attendrait Devant un roupe d'amateurs,
tale. II est parent du Ministre de enti6rement dana le noir ). que des intormatiois plus com- jeudi soir, Andre Roger, hal-
Cuba en cette ville, noire ex-- Le discours de M. Bryson a plates lci soient pa, venues avant tien, et Bertico Herrera a sont
cellent ami Don Ralael Cervino et6 suivi d'une parties du con- de donner l'interprdtation olfi reneontr&s une deuxifme lois.
Retor, et nous ne doutons pas cert radibphonique que donne cielle de ce Dclbiscita. Aux trois premiers rounds le
que bientOt, la taveur de notre regulierement, le jeudi soir, la Les voix sont d6partagees match 6tait des plusint6ressants
commerce decidera la Compa- compagnie llalsey, Stuart & Co. comme sjit : et Andre Roger avait I'avantage.
gaie A nous envoyer reguliere- de Chi-ago, don't M. Bryson est En faveur du temperance A ce moment-lA, s'il avail at *
ment son beeu et luxueux pa- vice-presiden,. ,act *: 61,202 ; centre 56,361. qua avec plus de conviction, ii
qaebot t Presidente Machadon, L'orateur a declare que sa En laveur de la vente sons le aurait des chances de mettre
le prelere de Don Julian Alonso, compagnie se servait de la T. S. contr6le do gouvernement: 86, son adversaire knock out. Mais
et le moderne steamer 4 Guan- F. come moyen de publicity, 078; centre: 41,189. Bertico Herrera, plus endurant,
tanamo o. depuis plusieurs annees, et qu'il D e e ail, la petite province fit durer le plaisir, se promena
Nous soususque les Gouver- s'etait rendu compile que cela de Ille du Prince Edouard eat tout le long do match aux qua-
nemeuts d'Halti et de Cuba sont donnait a quelques resultats a. lI seale, actuellement, parmi tre coins du ring jsqu'A ceqe
tres interesses a Ia prosperity Toute publicity, dit il, paye toltes lea provinces du Canada, Andre Roger tn completement
de celte nouvelle voie de com- son annonceur et le public en qui demeure sche. ahane. Alors. avec des coupe de
munication entire les dens peu- meme temps. Nous sommes to- Le temperance act*, en ver- pdngs. re6p6ts et asstens freo-
ples frerss qui donnera tant de nas de nous servir de tons les tu duquel lea spiritueux ne pou- que tons an meme endroit il le
facilitsa et ouvrira un nouveau moyens, ans certitudede rtsul vaient etre vendos que par des rendit tout A fait incapable d'at
mar.chtt aIux products lialtieis. tats: mais dnns un se is gAneral, d6bitanmla ayant.oe licence, et taquer. Cela lui etait d'autant
i uest exact Ide dire que cela paie or ordonnance de medecin, plus facile qu'Andr6 Rogeravait
-de laire de la publicity 'vait t16 adopt oen 1990, Anne e poing droit complhtement d-
Q II UMIES Jewles Filltk Svest I.es dl66g&sa Ia la convention majority de 50,000 voi. mis. An dernier moment itne
aeBeo de Cheltsmais se sent mootres, pour cotte pro- se bettait quavec le poing p.
DToues deva en sa r i, mire smesion, deq plus optl-ia. rte Eraest ,IS che, Les l1 rounds rent cs
ToIute deva"ien savoir qqe tes, et oat exp iiE leur entire Jeudi apri-midi per le Cot cuts devant un public tr6pi.
les meilleurs Ras de soie ou conflance en la stability finan tica eat rti pour New York dant, enthousiaste.Larbitre ro
ie til, les pis jolies fTi,-us ciere des Elals-Uais Leprogram od il est DonsulG.enral d'HaIti, nongn la victoire au pr d de
de snoi. tde it ou de coton, me d aujourd'huia potl6 snr.!n M. Ernest Leys regagne son Bertico Herrera qui avait gagn
se trouve chez discussion des loIs ton' - ; ,te apres deux mois environ an poing.
Paul .I Auxala; les de lai p icit6 et du i ,lop, d- -ong6 passs APort-au-Prin- Les deoo pr# :*minairl frtl
te les prix sont modiques. pement dos asaires. ce tres applaudis.


Paor na
REMAIN SQIR
A 4 he 1/2: MAie :'I

*TITI Iet

Films modrne aus
woaptaueun.
Cost une arenture
touchante, partois violet
jour attachante at qui
nera petits et rands.
athias ku. t l
(Suite)
Entr6 : 0.6i0; abs:e
A 8 HEUMRMi

La Gran

Parade '

de la FI
La reconstitution,
no intrigue roman
plus formidable des
navales :
La Gretde Batilk dI
avec e concours
ANGLAISE A ALLE
Titres on francais
Eatr6e:2, 3, 4go





REMAIN SOIR. i.
IH matinee:
a 5 heures matinee:
RisquetHLo
L'HsIe a a tnui
A 8 HEURES.
Venez voir :K Le Caramne
Nice et la F6te des flearn

Rose de Nif
Et Phlips dans ow.4
et chansons; jazz entr ,
EnotrMe&
a La &nrnde Parade de laI1
diManche Paririt :
Tel eat le titre du grail
que Parisiana oftre. dl
soir A ses clients, Cedr
constitution de Ia gra
taille do Jutland an C
quell trent aux prius,
allemande et laflotte
Cette vocation est deq
goisantes. Elle a eu lin r
rs collaboration des d
rautds. Les navires on
les navires saentands
sur 1'ecran avant la bat
un s4riidWdIt maOt
de. Et c'estce qpi donoa
tre an filht don't les ti
en anglis, et enp ranCai
Tons caus qui sAifnt i
A la grande guerre ne
pas cette occasion de
de see episodes lea pla S
vanti. et les ;plus I
AAui sommes-roas arq
qu'd jyurI encore fa"IH
che isor- Par/slana. .

Maniledle rtive de
Ily a eu une rande
jeadi aprs.midi, *ou _I
conte,- pros de dea
sonnes, A.a lmanit
tivre organisme par lee'I
de Damien. Les sporl tI~
athllets ont rivahi 43.
de souplesse et d'end
dant les trois heunreos
fait des exhibitions. La
liennes 6taient toatea M
tribanes.
-Voici is r6saltatdi.
concoura de I'epr s
Course do 100
tard. 11 secondes5.20


13 secndoer .s
Course de 00 m
tard, 56 seconders. 2
Saot en -hauteur
mm50.2e Leroy,16 Id
Saut A la perch'e
sier, 2ml5,
ancement de dli
Rosier, 20a20.
Apres la instis
Y amt use pe Wdo
Section pan keb
sitaoce trIpi
ame. L'ulpe de
tit Mquipe BA. Vse
tre 0.
La grvist*l*
suite s6r les trib*0P"
avoir chant6 en cl
Freeman, ils se
ordre t en silence.
-d l Police
rse-.miadi spbortv


PAGE--2


U',
~ 4


;1


= = = -


--


~;ec~"~.-~*.


C I _
_ _


*" tVwl'


so jr o


~ ~C/ ~--3*Y/






r 9'% 1&A- I . AD. I fla


LE MATIN 16 LNoYCbiD
~-- r-~ -- c ~ Illlu onocr


re 192-


I-l -- --- om wb m


Toutes les Polices


DE LA


~I.

F


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Euq.LeBos seco|


Agents Generaux


la )
Sur beautye LA MIEUX ASSORTIE..

chevelure Celle vendant le meilleur

march.

O0 Ion est servi avec le

Plus d'empressemenI...


SSuivez les traces de Glady%
isy.actrice pleine d entrain
nDas Shuflin Sam de I'Ala
toma qi dit qu'ellea trouvi
tlelento la plus delicieuse
pmmade pour les cheveux
o'elle sit jamais employee.

.L'xelento
SLa Pommade de Quinine
est la pommade authentique,
lleatteint les racines des che
Veux et donneuun brilliant na-
turel qui demeure.
SElle arrAte la ddmaogeaison
d cuir chevelu et rend les
theveux doux etsouples.
SEn vente dans toutes les
.*trmacies. Seulement poor
Scentimes parposte direct
t.
WXM LENTO, MEDICINE
S COMPANY
II'LANTA, GEORGIA U.S.A
putls lemanaea pour ton-
Spour rensei lements.

SMe Vve Maxime Martin, Mr
M e Rend Martin et leurs
M.Savinien Martin,Mane
iA. Kolbjornsen, M.Gustave
bjornsen, M. et Me Fr6de-
SKolbjornsen, M. Olof Koib-
,Melle Alida Kolbiorn-
tA rercient bien sinc6re-
les amis ta 4t de
ale, que de la Pr*vince,
f nt de Petit Golve, le
tM de la Suar. le cercle
tional a Athletic Club
dral totes les person.
les ont assists dans la
h 'ils viennent d'epro uer
S ursonne de leur regret
MAXIME MARTIN
A lear aflection le 11 No-
ounrant.
1k print de Itcevoir ici
ion de leors seatments
do.
gnie 9qeWnrile
ransatlantaque
le steamer 4 Carmare a
OC? Bordeaux le 8 cou-
t at attend a Port-eu.
1e vIrs le, 35 courslt
l. ptair le mtot jeor pour
i de Couba lea srlrts
I"fit de fijtlPz';mBw'
'rivde d paquebot.
n t aer Antilles at-
AI t Jcmel e 2 ob-
I 11prlra le m6me t"r
Grwdeloupe et 4La L -i'
t Sa toDomingo et
I P. R.
Ie a4ire pendra des pas
SmS" l d o trt pour l'Euro-
S bordement A Fort-
'g 15 Novembre 1929.
C& Co. Agets


Chest


chez


KAWAS Hermanos

Colombian Steamship

Company Inc
Le steamer a Bogota- venait directemeut de New-York,
est attend A Port-d -Priuce le 19 du courant. 11 pa't;r le
mum e jour pour es ports de la Colombie pregnant fret et
pasaager?7'
Port-au-Prince, le 15 Novembre 1929.
COLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA f C". AGENTs.


F LVYTOX

TUo WOUCMES GARDON8
MOUoTIQUai PUQSC FOUROtm
Scientifiquement d6velopp6 par la
Rea Research Fellowship, Fly Tox est
te plus eflectif insecticide connu dans
le monde
". FLY-TOX Facile A employer--
apporte la joie A vos sores, des nuits
de bon sommeil, des jours de paex et
I'hyg6ne A vos aliments-un royaume
contre le dangers des insects un
rfel comfort et une bonne sant6.
1 n'y a qu'On seal FLY-
TOX- demandez le par son
nom en ferblanc evec
lNtiquette bleue.
En vente partout.
A KILLS


(ordonnerie Mon- Carmel

Hyppolite R. JEUDY
Fhbsrfosat da (Chduos.uru
7mP rstad'3twu, 17*t A o6 t do la Porte.
A I'ho oar d'annoncer a ses fidles Clients tant de ,
Capital que des autres villes, qu'APoccasion dcs Fdtes 'I*
in d'ante, U1s trouveront des chassurem de touted tratcheur
et de touted bsute, poor homes, femmns et entrants, de
petits soullers decouverts vernis poor b6bs, les marchands
post ront trouver de grand apsortiumps do e bssures qoi
pcu tnt It:e livrics i rrcil'cur msrue quoe partout aillears
Les cor mr.ndcs sorI exeitu tieta~rccr e a n tIa scr. (t Ia rn
me prowmptitde.
Souliers de Tennis, quality supdrieure power hoam at
htmee.


N6crologie
Les Frires de I'lnstruction
Chretienne on! eu la douleur
de perdre le Frere
HERACUYDE.
dc6dcd avant-hier soir a Iins-
titution St-Louis de Gonza-
gue.
Le tsndrailies out eu lieu
hier apr6s-midi.
Nos sioc6res condol6ances
aux T C. Freres qui depuFs
quelque temps, sonlt bien
cruellement 6prouves.

Une d6couverte
enrationnelle
(; ehimisle soisse fabriquerail du
easelehesu systhliqnu
Les journanx de Lugano don-
nent des details interessants sur
la d couverte spnsationnelle tai-
te par M.E Kleiber. chimiste ba-
lois, etabli A Lugano, qui vient
.de erminer victorieusement ses
recherches pour labriquer leca-
outchouc synth~lique.
Tenant (ompte des exzprien-
ces faites par le savant allemand
Hofmann, le chimiste bAlois a
obtenu des resultats qui laissent
loin derriere eux tout ce qui
avait 1et fait jusqu'ici. Le pro-
duit invent par Holmann reve-
nait A 30 marks le kilo, c'est-a-
dire dix lois plus que le prix du
caou chouc nature. Or, le ca-
outchouc pr6pare par Kleiber
non seulement ne reviendrait
qu'A 50 centimes le kilo, mais
encore aurait toules les qualit0s
du caoutchouc natural ; mieux
il le d6passerait en 6lasticite.
Les recherches de Kleiber se
se sont bases sur I'utilisation
des huiles mindrales et de leurs
r6sidus, routes mati6res que I'on
trouve A des prix minimes sur
le march. Le caoutchouc syn-
Ihb6ique est vulcanisable. Lin-
vention vient d'6tre brevet6e
dans tous les pays d'Europe,
puis au Japon, aux Eats Unis
et an 4 anada. Un consortium
allemand est en train de se cons-
tituer pour exploiter sur une grn
de echelle la d6couverte du chi
miste suisse, d6couverle qui est
d'une importance capital dans
le domaine scientifique et kco-
nomiqe.Ponrs'enrendre comp
te, il outfit de singer entire au-
tres automobilisme et
au revetement des routes en
caoutchouc, rev6lement qui a
616 reconnu le meilleur de tous
Enfin le chimiste Kleiber 6tudie
actuellement- et il se pourraIt
que le succ6s ne soit pas 6loi-
gn6,- la fabrication du p6trole
et de la benzine scientifiques.

Avis
FAILLITE SALOMON FRERFS
Les Cr6anciers de Ia Fai lilt
Salomon Frkres sont invites
A se nr'senter dans le delai
de 40 jours par eux ou par
leurstondcs de pouvoir an
Syndic de la Faillite, de lui
declarer a quel litre et pour
quelle omine ils sout'crgan
clerset de deposer leurs litres
de cr ances Greffe do Tri-
bunal de lere Instance dc
Port-au Prince.
Port-au Prince, le 14 Novcm-
bre 1929.
Le Greflier.


IL.


LABISSIIf RE


I


The leading mineralwate,


d


La Boisson connue

dans le monde enter
EST UN
HA FI IA CHISS ANT
ET UN

SREC(ONSTI'IT PLANT

SFROID
EAU MINERALE WHITE ROK
GCINGERAL VVHITE ROCk

,eul Ginaeral failt


(dcau mineral I)ure

des Sour'ces

WHITE ROCK
DANS FO'US LIS MEILLEI lS HOTEI S
CLUBS, tCAFr ET 'HESTAI'HANI'S


Mohr


&


Emplosr le IrailemenI de cedle
huile de beauty pour comballre In
palenr el oyez la beauty nalurelle
de votre complexioD.
Chaquz soir passcz cinq
minutes avec votrc cuvette,
c'est le move de retenir les
charmes d'une heault natu-
relle ct de voir la (illrence
d u e bhaut6 artifiei'tlle (I i
ne pent tromper persoune.
Deux imiportantes huiles de
c:uate so(,, essenticlles ponr
le v6ritablh nettoyage de la
pean. Elles ont ntI trouvees
scientifiquement et m6laug6es
dans on tainmeu savon de
beaute. I'almolive. C: est
un savon tail poiur-!e leint
seulement et rien d'(autre.Les
specialists recommandent
son usage r6gulier.
Ce que Ions dr Le matii,) midi et I soir
avant de voius metllre ani Ill,
lavrz-vous i iignre et Ie Ion
ave le savon l'aliolive vt


I lIJ1"'i "


ect Is a mo& til c til1osnl
Usez('uu r #ite et de ta poil-
(ire si votis Ivj l oeldt /.nsi rs
Ics laisscr j-1nI:'i,; 'In ant Ia
nmut, v oils (IC' C s viflever
parcel qule, Il os Ol)ti r le t t
Jvores.e'l les points llr vlt Nes
houlonis s'ensuivent st)LuCfllt.
11"Ailtz relte f-rieil
N'nsez jpas du savoti or.li-
naire pourie traitemicntt di-
quI ci-dcssis. Ne croy'ez pas
que lout savori verl, soit tait
avec des himiles. onhmne le
savon Palmolive.
Pour ti'C' volr propego vc.rme,
voCez si Ic savon I'alm .11olive
que vous acheiz a blande
noire avec le mot Palmolive
en lettresdorees, I cii coppe
verte el Ic sceau rJouc an doS
avcc lei mot 1PalmoliN e dussus.
L4e savon IP'alnolivc W'est
jaiiaiis vCIndu111n cnivuli *ppt.
Le seul secret dtLI sai ivo t'a I-
molive est son ilmiilcai'ge c clI,-
sit, le seul secret de Ihauttl
mondiale i Abon uI ar3ch.
Colgate PAIMOLIVI' I)Yct Co-
C:hicago U.S.A.


J. D. MAXWELL et (:o,
1619, (Grand'Rie ), Port-au-Prince.
Seuls distributeurs pour Haiti.


EUG. Le BOSSE


&


Co.


Agents G6neraux


- --- -------








Insurance Co

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


Ssur la VIE


- .. ~ ~hpll


_
I -


lCll I ,_ -- __ ___, __ h I~)III~C~~


I


- -- --- --


---- --


Distributeurs P'ort-au-Princeuc, ( th~itl ).


"--




.; FICP Ci-. AI~C~


PAGE--


Samedi


16 Novembre 1929


Le Main


4 Ph.D.


Panama Railroad Steamshio Line
Service de Ifrt et de passagers entree
I OWTORK CITY N.'Y. CRISTOBItANAL ZONE et les PORTS de la COTE .
OUEST de l'AMr.RIQUE du SUD.
pins rapid et le plusditect service de transportde passages et du tr&. centre Haiti
et ie ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panam a.
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterse oo se Fiance
Mrs, G. W. SELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


L~ FRANCE
Is. SHIELDOM C* soat reprteeNlt:
Par leas aisois suivantes:
GF.LATLEY HANMEY & Co
,21 Rue de la Republiqde
Marseille
HiRNU I'ERON & Cie Lt
153 Quai Georges V
Havre
HERNU-PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
Boulogns/Mer
rQeNUU PERON Cie. Ltd
95Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillite
Dunkerque
HIawU PERON & Cie lAd.
Rue Roy
Bordeaux


COPENHAGUE
Danemark'
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhgue
GENESISI
Italie
Mrs HENRI COE & CLraS
Piazza S. Matteo, No. 1i
(;erva. Italie
Osi o, NORWAY
International'
Speditionsselskad
HAMBOUnO, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg,Germany
GOTTOURCE SWI MrEDi
Nordisk Express
Gottemburge. Sweedeu
ROTTERDAM, HOLLANDb
Mr. H. Vogemaun
liotteidam. Hollande


ALUMINUM LINE

Le Commerce est avis6 qu'un steamer laissera New Or-
Mians le 7 D6cembre prochan. et Mobile le 10 pour Petit-
Goave et les autres ports du Sud,
Ce 14 Novembre 1929.
A. de MATTEIS & Co, Agents g6ndraux.

S-C'-----.'-.C -- -~-`---- ------- ----

Hotel International
Fonde Aux Ciayes en 1896.
Transl~re a Port-au-Pi since, au Champ de'Mars,
Proprietn Emile Blanchard.
Veuve T. FERRANDINI, Piopri6taire.
(hambre- agrees. Cuisine track ,iise, Pension: prix modern
Installation moderne tres contortable.
On parole anglais, Iranqais, espagnol, italien.


N OUS livronsles b lai
bouilli dans nos bu-
reaux en ville. Vous n'avez
qu'a nous dire votre heurc.
LAITERIEBAILEY
T616phone, 2183,

Panama Railroad
Stfamahip line
Le steamer ( Cristobal est
attend a 'ort-au-Prince,ve-
nant ne New-York le diman-
che 17 Novembre 1929, avec
13 passagers.109 sacs de cor
respond ance et partira dans
I'apres-midi du meme jour
directement pour Christobal,
Canal Zone,prenant trot et pas-
sagers.
Jas. H. C. V VN REi )
Age t Gne6ral


I


Plils de

Pannes..0
LeoDouble Eagle- eat
le pneu des privil6
gi69.
II cocle %011'tbs c Iibe t pit hi cher
filti' tout autLr.e, i i LIII preieI1nt.
par cotilre, untr Iioomnetrage et
une garanttit' de sti-uritc plus
61CV61i (JUC VINII j it,,t necessa~i-
res par a iAijoritte ILi attomio-
bittistes.
Le DOUBLE EACL(;E[ eest un
pIneu sair aucuui equivalent, Ie
super-pneu dans toute la otrce
du ternie. II st. destine 6 ceux
qui voulent ignore L6.lt ennui de
rneutmatiques et (jui pensent que
e rix d'un ptir s 'estinle par le
cout final un kilomnltre.
Rien ie peut se comparer au
nouveau I'N l (E() GOlYEAR
Dovmx Ewm-\(I.E C'est quelquen
cho'c de tieslcia 1, de suporieur a
tout cc lu'on poumait prevoir
comnmiw hon pneu.
TIHE WEST INDIES
TRADING COMPANY
Distributeurs pour
la IApublique d'Halti.


0I



Deo -
OE *A B- ^^i ^B ^ ^ ^y ^ *^fl^f .- *


Al


Devant le

Grand Jury

Le staaleur Bnokbart prope de
eavoquer tIos lea euvive es
"rties" de Wall Street
ASHINGTON- Le s~nateur
Brookhart, de I'lowa, a conpa-
ru aujourd'hui deviant un grand
jury du district de Columbia,
pour 4s'epliqcer sur es a buen
veries de Wall Street., aanxq9l-
lea a n ent p rtikip6 des memn.
bres oltCongres.Il avait lait der
nitre*pebt une declaration A ce
sujet devant le Snat,en deman-
dant que I'appllcation de la loi
sur Is prohibition soit renlor-
c6e.
Le snateur n'a rien declari
de nouveau aux journalists sur
sa comparution devant la court;
il avait dtclar6 au S6nat qu'il
la prvoyeit.
M. Brookhart est rest deviant
le grand jury environ quinze
minutes. A as sortie, ii n a pas
!ait de declaration.
Le senalear aurait coni6r6,
avant la seance, avee I'attoiney
du district Rov .ll avail siag6d-
r6 que le j'a convoquMt up
certain nombre db fanciers, y
compris M. W. W. Atterbury,
president de la Peaoakslvania
Railroad, et M. Otto Kaht, ban-
quier A New-York, poaurotmoi-
guer sur les beuveriet- aux-
fluelles furent convi6e des s6na-
teurs amTricains ii y'a trii ans.
Outre MM. Atterbury et Kahn,
le s6nateur de I'lowa a indiqua
que deux autres personnel, M.
E. E. Loomis, loactionnaire des
chemins de ter, et M. Waltar
Fahy, broker de New-York, de-
vaient tre convoqus.
Le sanateur s'est dclart d'a-
vis de convoquer Ious les per-
sonnagea de Wall Street syant
assiat6 A la parties qui cut lieu &
I'hOtel Wil Hd.
Un tutret Unatear de IOaest
Moyea 'et pr6par6 aujourdahni
i taire : t de radminiasf
tion des & atch, .M.Rebel t .
Howell, r6pablicain de Nebras-
ka, va prooncer prochaine-
meat un d4apour a Sn at4com..
me suite i cld dans lIOl il
p potesitit centre la non 'aPica
tion de la prohibition et n ren-
dait resposaable le president
Hoover.
ON TROUVERA
Morate et Irtruction Civique
4 i'uage des doao*- primaires
per FlIix MAJLOIRE
-& o(intlii M Asa r'i du
c:. -tre e. .hr R au.wAi, Rutll
I t Cyr.


Ponr une education raffine et une Instruction parl~$4

L'INSTITUT TIPPFNHAUER
Reconnu de l'Inivcrsit6 Hbiienne .'
Vous ofire ses service. Li vous trouverez: la plus s
et la plus agr6able pension scolaire, la plus sere e la
rapkle mathode deneignement classique moderne. .
Le sqcces des classes de 7e. 4e, Rhdtorique aux exa
oftici" de 1928 le prove.
L'EcTatant et coimplet succBs des classes de Rh6to
et de Philosophie aux deruiers exameasde 1929 le co
L'oole 6largit le cadre de ses.cours primaires et
res' *px,
S'adreser, 4537. e Lamarre, ancient local de I'co
Nationate de Droit ou t6l6phonez No 2891. -
,LNSTITUTT h.W J *M .V
tEsiigumeent classiquc general.
Lanues, Sleno.Dactylo, Comptabiilild.
Port-au Prince (Hai'i)
Demandez Prospectus. Les conditions s)ot avahti


C'ZST LZU MILLEU
DES PURGATIFS Ir
P1 0 fsl P SKOza Vou


Simple Ajj ,

Conseil a
Si "ougs YC)vouICzre I u Ie.
Ark 1' greable,donpnede bonsn.; MdOsfruWin,
IeV4 .del' D osentants a
en 6ct ademoi- -bli)uo"Anii *qt
aele CARMEN BROVARD. U .Dcow% jpjjbkj iat
A latIr de 3 heares p. m. &Mra lieu tpp, lox
*Mt piiaq-r-0 ol#" m..
obliptoire-,1,rijtx 7 dol
par niois., Le~ons de sot
Soul: prix 3 dollars.
!pour plus imples rej*i,
pements, s'adresser h artist e
h.Aa villa ( Bois Vc:na) Jlte moit
T64sphone No 3242. R&b le rt hde NrlbhY
e manquez Fas de lvl, s It4n oJ.fji
1 1i f t v I d c 8 e s ditio rt Iis 16 it., m S *or i
( i Lb: ,iLu "IL~AJ #1 boa
colsedi. M-


: ~Z-r ~- T--- -- ~~___ _ ___


* -


1 _1~_ -._-^-~irp--u-


,______~.__ -- -- -BLi*a
- '------------------ ~---


.. -.~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs