Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04307
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10/25/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04307

Full Text
w *t ; w .- __________________________


lenient Magloire
DIRECTEUR
1S, .iLE AMERICAINE 135
TELEPHONE M 2242
.. .. . . ---. -
Ame ANNF.F N' 6831


MARGE

de la POLITIQUE


n11 penlI s'emp)cher de
h bommage au people
jI don't le robuste bon
7eSt refuse croire en la
i6te des groups oppo-
k-Nationalism'e, patrio-.
d. rI'opposition, press
ante, vaines tormnu

I fois qu'arrive I'6-
des elections pr6siden-
les doctrines et les
don't so rdclament
tons de I'opposition
assent sous la pous-
altueuse de leurs am
Leur patriotism:
lie consiste pas seule-
(faire le process du 16-
cooperation imimpos6
*Traite (de 1915 mais a
r du p- uvoir par
uvres les plus in-

it trouver aujotr-
Smotil de reproche
t par le Presilent
alter le sentiment
et d'encourager le
ltien A persv6rere
calle des HIros de
dance national.
Inav~oement a lare-
a4gistrature de I'Etat,
itt Borno n a jamais
imanilester sa ferveur
e et d'exprimer la
'knce due par tons
s aux Heros qui
nt recuV (levant la
pr nous laisser une
e et indepcndante.
poar s'en convaincre,
ir simplement les

encore,notre charmant
Occide Jeanty, dans
reau MATIN, rappelail
'Prisident Borno, apr6s
replace la a tte de la
duPalais, d&s 1922.
nit de reproduire au
rela marchegucrrimre
et d'en reprendre
d'une annee apr6s
neta l'occasion de
re de notre Ind6-
,le Pr6sident actuel
oblique disait dans
nation de Janvier
iUnissons done nos
fel auniversaire de
idaice Nationale,
lea dans la religion
s. Gardons avec
cuvenir du glorieux
forg6rent les Aieux.
dans le succes de


leur effort comumun le recou-
fort et la toi n6cessaires pour
travailler ai hter, par I'ordre
et le travail, la cnqu~le de I'a-
veiir, de cel atenir qui.appor
tera les rdparalions el cons,-i
hlra des blessures.j
A cette haute conception
patriotique le Chef de la Na-
tion est toujours demeur6 li-
ddle. 11 a meme express6meni
d6clare dans des actes officials
et publics que le programme
(de son Gouvernement est tout
entier en function d'un avenir
de souverain e 6 integrale
compromise p; r les lourdes
erreurs du passe. C'est ce qui
I 'esso clliirementiei (Ie sa se-
Oindde Il,() !aniatit( dt0 ie an-
\ ier 1921: (( I e p. [itiili :e
T'un people, y es' il dit s
inesure a sit ten;rltin pi r
s'es A itei.r ; Ie t c de ses ori-
,tines estl iin des f' o ,ies les
P)>Hs v'p.et'ssiI's de sc' vloso/
ile vi 're...
( Aujo rt(l'hui plus qipe ja
mais, nous devons fi.er sn ,S
nos regairds la griti It'(,loo
(|u'ils ollrent a ii tre miedita-
'ion. ar une Imission nous
kchei, lourde el deli late, celle
,le reparer les l'1les accumu-
!6es dans le pase, de conso-
i ler et de minieux assurer
.ilans I'avcnir notre intdqrale
:;ouer iince'h, c;in proin ise par
les orgies pl)liticienLtes. I.'
programme que (Ids Ie pre-
:nier moment, le Gouvernc-
ment a pris A lache d'exeeuter
est tout eutier en Ionclion de
ceLte oeuvre fondamnentile )).
En lin meme annke. 1924,
I'un des n6tres ecrivi(l ine
brochure A laquelle fhit
allusion d'a i 1 le u rs L..
NOVL'VL.ISTE afin de d(e-
monm!r-r que la politique du
President Borno tend de fa-
con manifesto A la liberation
lu territoire. Les idees qui y
sont exprimees ont requ 1'en
tire approbation (In u Chel de
la Nation. ( Ce serait alle
con're le dessein de a Celui de
qlui rclkvent tons Its empi-
r,\- disail tl'uteur, que de
prelen Ire ravir la I.ib)-r0c et
I'lnd16jtnidaiicc la Patrie don t
les Ion latcurs outpour romus
Dessaliucs, P1ction, Christo-
phe... )Tonuts cci deciarations
taites au coils du premier
mandate du P'resident Borno
constituent le plus eclatant
de'nenti qui puisse etre oppo-
se aux insinuations pen scru-
puleuses du NouvELIISTI:.


drpit d'association dans

'lat actuel de note I-

!sation

t de la logique, en Cete these constitue tine
Plus elmentairesgrave erreur qu'il nest pas
lmridiques, les grou- bon de laisser s'accrediler.
Otsprdtendentfaire Une interpretation uridi-
luedaus !6tat actuel que, pour etre same, doit etre
1Egislation, le droit exempte de toute pa ssion
1o1 n'e.st soumis a comme de ,out parti-pris.
~riptio 16gale. II a 6t6 soutenu que les arti
[it que les arti- cles 236 et 237 du code p6nal
*237 dk code penal n'ont jamais e6t abrog6s et
StOgs par lIart. 27 que, mfme sous 1'empire de
t'liutlion de 1889 la Constitution de 1889. l'au-
u Less lailiens torisation pr6alable 6tait n6-
1 t deassocier; oe cessaire: cette theorie n'est
ut dire soumis pas aussi strange que le croit
Wure pleveative .' LE NOUVELLTSTE, car bien qutw
lt que I'art. 21 de ia Constitut .,u do 1889 dis-
ndel1918 ayant pensAt de toe mnesure pre-
l .'aHaitiens ant ventive exercisee du droit
tiassocier confor- d'association, nul n'a jamais
1 Li el ctdte loi ,se pretendre ni iie pr6!endra
I "1 ve, il mainteaant que les assoc-a-
l ..uq .iite tiois anonymes porivaient c
die t'lnt6rieuir penlv:t cnrofre ctr rormI-s
I[ t lelositiouis di a l'e,'cotiii At .i o i de conm-
I tla-uridiquement merce cesti-a-dire sans un er-
| 0 jetl). rt6 tormel dIu P'resident de


11 iIlL


I


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


SOUDURE ELECTRIQUE
La nouvelle soiture electrique d'aujourd'hui a annuldla
vieille metlhode ide I'oxvde acetylene
Elle rem|)lacc les viejlles rivettes. Les 6crous ne s'useat
pas l a s',,Jdtre electrique.

THAVAUX D[)E 1IPAIIATION.
1 n'y 1 pds de ( irs lravau avoc la soudure 6lectriqu e
a cause de son hatl Jegrd dj, chaleur. C'est la plus chau le
flamn, comunvedan l,, sciences (Dix Mille Degr).
Fonle cass6e, Fer iorg acier, Acier melang --et lesfeuilles
n talliiies peuvtct tOre soudes tet readus come des pi6-
'es neuves par la soiidure a I'arc Olectrique.
Resorts d'auio-obiles, roues, xes, Plateau de cylindres
vt n'inporte (q ,'cle Cirlie d'automobiles en meta:.
Machines coidre, Phonographe, Lits en fer,fourneau,
Poompes i cau, et (c tait tout ce qui est tail de metal.
Apportez vos reparations AiMr KINNEY,
n fI Ce ,e la :S-ti o des Pompiers et il seat content de
Sonis longerr un tir Eail Expert.


Ncani flout , ifi uv a pailieu
[;OdS11[1S oils r1t Wmon" (t-fli U-
inr ( ~dp i(I. :IrG)IS? lii-
et 237 ; 111C' d I)'"IaI S 0 1It Ve1
A f-i ne igoci r 0i, po u rIc
pI (Jtveri, 1) 0Oi) S Ile' 'otil' 'S
I '.itc colrer damus totre (16
Iii 111trat jolt a ILiCII 1 to iisi (I'
rationd'oiut dvepolii(jtic.
Admetlons (pie, soius 1cm-
flire de' I irt. 27 deleit Coiisli-l
tiitioii de 1889, les (12" posi-
Wii(:s .(i i k-k's 236; 0 '237
(III code pjK`. at tie port'.aie'Il
(I~ ~~~) l\hi'siEumdI I
(IV droitl t' se Irotivail alots
sount aiS ati cine IlIeis tre
pr~vc :i ve o. -- Ma is Ie tel xc
de I'arlic-le 27 Ic ha (CouIstito-
I 1;oll deI1,81) a 06v arogc% a
Isoni tour-, 1n11iai 1. 21 (Ic Ia
onstint iio:i ac'ttcilemententC
SVIgiti'iir, (11i,, lout ell Conisa-
crnkIc11 dmil a s'ociatioI tI leIv
SWiM1 l (11.1iprsciip/ilo)'s vie)Ila
lot,


I a vrit table q lestion qui
se p sc < sl don)t (e savoir si
l'ib i, iI a) i l)ppj)rice ar la
Consittitio! de 1918 it celle
Sde 8') Jpetl hire on noti Ie-
i vre les ait. 2:1( et 23 (7 ,1 i
co le itenl.--Nons r6p)ondo.is
p) ir I'.'fir'iiative la plus cjai&
.r Klel. C'est ici i que no'l s
:lttendonl'is llne (o itrad i' iol
ic itols ct dc pih asei ma.is
tite contradiction bafe sur
des principts juridiques
La vraie legle de droit est
(qtie al'abry/a ion d'une loi fail/
r, i ve it's lois anterie v es que
relle loi avait elle-nu nme alro-
yv's (Voy. tour de Cassation
de France, 8 Fevrier 1850. )
Voila qui est clair et precis. I
L'art.21 de la Constitution I
de 1918 se ref6re ui la loi : it
nc peut s'agir d'une loi autre
que le code penal d(It les I
art.l 2:36 el 237 (( t cvi el )i
en vertu de I'abrog:iion de
l'irt. 27 de la Coustitut on
de 1889.
N'en d6plaise aux junrs'es
opposdntb, le cole est tine
loi et pis jautre chose. Les
mots ( ctonforminfenlt (i la /oi)
de I. Constitution signifient
clairement: ,.onfiIrmIeilneI (in.'
articles 231l ,l 277 du ,'ode
pin di et ( lit, 's auitres dispo-
sitions idgale se rt/p,,t rl il til
lirovit d'associa tin
11 n'est pas sans interd s tde
faire remarquer que V inter
pr6talion du ( Nouvelliste
n'a pas l'approbation d(I pre-
sident provisoire de la pre-
tendue ligne ;car, In, Pradcl
sait tres bien que les articles
236 et 237 du code penal tont
actuellemient en vigetr, C'est
c' q i explique que, dais .,J
declaration,loin denier I'exi -
tence de ces textes.jil scco]-
ten'e simplement d'atlirmer
que I'asso nation don't il a la
presidency -.provisoire ne
tombe pis sous l'applization
de l'aii. 236 du code piow4
puisqu'elie' ne compete que
14 membres. On aurait mau-
. vaise grAce A ne as Ini en
e donner act'


A vandro
Un boa piano.
$'adrcsser Grand'Ruc
l'ar ,ien garage ( Can
(en face du No 844

Avis Commerc
Monsieur Fleury IF'
RE sous ilgjo 6 s'emr
d'annoncer a sa noma
dlicutele que par ar
Tribunal de Cassalion
de ce jour. il a 6t1 r
rement remis A la di
de ses aflaires.
I1 rappelle i ses.fiddles
u'il se tient toujours
disposition. ,et qu'il l
vira toujours avec le
empressement et la
r6gularit6 que par le
Fleury FEQUI1:
Port.an-Princele 24 (t)
1929.


Ion ioit le pass' meilleur quit ma'
00, oil trouie ~Ir present pile qia'iI
o'MI, tin espere I asenir plus hen-

Mmeb'EPINAY


VENDREDI 25 OCTOBRE 19S


IM AU -I


Spros (Ie
eau eln
I tI
--- |
mial
:QUil-
I press
ibreuse .. a vu'la joie d'une jeune fltle
Mrdt d qui s'extasiait devant r'empres-
en date segment et I'amabilit6 des em-
6gulie- ployes assurant le service dega.
reaction zoline chez ICt'CIEN Tn. LAFON-
TANT. Assise a son volant, elle
Clients rayonnait de satisfaction,se pro-
mettant de recommander par-
:A eurf oul celle excellent mason.
es ser- k
mIme ... a vui un ho'nlie se met-
nid:li Ire en cohlre conitre on ne savail
pa ss. en vMrtih qui. Croyant sortir un
At'. l)llet ('ne goi-d"e de sa p)oche
cltobre i tlt ndil un greeil) ick dte deux
dollars au mendiant (ui,cr oyant
A de la gn'in'rosil., cnVcassa pai.
S siblement. I'A parlit. Lorsque le
gnereux m:ilgri6 lui se rendit
compete (I' son Ierl'ur, il se mit
6 injuries l'abl)ent, le Irailant de
voleur. de imenlia nit, d'escroc,
I el lulli quanti, el tout cela par-
te qu'il s'dlait tout implement
n_ tromp6.
It.


UiS!


m6ec des plus enviables.

Demandez toujours le

Rhum HENRI Gardere.


CITY of NEW-YORK

INSURANCE Co

Assurance contre incendie
Toutes Ces Polices dlivr6es par noire Compagnie couvrent
les risqtues contre INCENDIE par la F()UDRE, smns aucunel
pi llme st pplbmenlaiie.


S.


A.i


ii


*Colon*

SRe'publicaine,


(( Porl-au -Princienne
Gijce a la finesse de leur ar6me lout les aences des
vrais amateurs




Lucien Th. Lafontant
1538, Grand'Rue
Accessoires, pieces de recharge, articles divers pour
Automobiles ct Camions de toutes Marques
GAZOLINE, HUILES pour Moteur, pour transmissions,et
pour dliflrenticl.
hA la disposition de ses aimables clients, Mr. LAFONTANT
vient 6galement d'installer une pompe A air 6 1 letricit6,
usage facile et rapid. Te 6p hone : 3383.

.-.- - -


HHUM HENRI Gardere


En peu de temps ce pr

duit remarquable a conqu

de hauie lutte une renor


... a vu. mardi soir. vers les
huil iheures. aix environs tit,
I'glise d(i Sacr Cour quelque
chose quli it se ordre les pas-
sants et nire mnmre les gendar-
mes du poste voisin, eux qui.
d'ordinaire ne nrientl pas. Au de-
vant d'une belle auto, just au-
dessus du capot, un knorme
fauleuii avaitl td anifrr- et I'au-
to allait A foute vitesse. .,'Mtait il
faiut bien 'avouer, une fa-on des
plus &oonomiques de transpor-
let" un fauteuil de poids. Ce qui
nie veut pau dire qu'une auto
d(oive tre aclietee a cette fin.
Quelqu'un qui passait et qui s'6-
tail arre(6 pour pouvoir mieux
jouirdu spectacle, allirme:
Le spectacle serait encore
plus oli dans ce clair de lune si
une tentme elail assise dans le
fiuteuil. Qu'en pense I)propri.-
laire de la voilure qui avait de-
core son capot de cet en urne
fauteuil qui tendail les bras a
lous les passants.
*
., a Vu nit sc(liee cocaIsse (1
nui ie l p):erci'ail I)pas t1n livre
e .lJuslin Lhlrisson. Louis Lt-
lio I.aville, faclif cl iinergi(qit
)photograplie iamiil)[iaint, vvnait
de de-poser son apparel en plei-
ne rue quand toute une Irainc.^
de femmnie du voisinage s jel6-
rent sur lui, r6clamrantl (I'tre
phlotographiees. 11 accept. L'u-
ne d'elles couruil d. us sa cham-
bre et en sorlil avec sa robe
verle et un madras du plus
beau rococo. [he autre se pass
un chaile ct revint avec un ki-
log de poudre sur le visag,.. La
dernirre qui ftail vetue de rou-
ge, rajusta ses l)anlounls, se sai-
sit d'une chaise de paille, tira
ses has et s'dtant assise bruyain-
ment,-ce qui fit i r6mirla chai-
se,- mil un doigt contre la
tempe, et attendit. La photo ful
prise. Et toutes elles entourt'-
rent le pholographe, attendant
le moment ou sortirait du bain
le petit morceau de ferblanc oin
souriraient leurs visages dlife-
rentset 6galement rieurs.
... [s Mtaient dj;'i tr6s fard et
les chaises dtjA coiffaient les ta-
bles. Les garcons avaient d6po-
s6 leur sermicle 0. les portes
commern-aient i ctte tires. Mais
quelques visiteurs dis'ingu6s
arriv6renl. Le patron, tresaima-
ble, oidonna de s'arreter. Les
ironss '-e tiiirent aux ordres
es visitenrs. Les portes furent
rouverles, les chaises reprirent
leur p'ace. Et les rctardataires
purent manger et boire AI l'aise,
come s'ils navaient pas 6ti en
retard. Et ceci se passait,- il
fiaut hien qii'on le sache,- au
Cal' ANSONIA. dor.t Steele est
le charmant propri6taire.


Halle a louer
A partir dut 27 Octol're rou.
rant mollie dre la grande halle,
sise Rue du 1igasin / I Eatl,
i ctie die la liaison ilfri recemment occupt'e par hi (ien-
darmerie d Haiti.
S'adresser
Mr Henry SAIARK


Agents Generaux pour Haiti :

Cuia0ao Trading Co


Maritt csure ffailien



de Cigarettes


GEBARA & Co

Les Ciqarettes

<< Dessalinienne *


mmim


- -


~ _-.. .- ~ ~--~------ __


JI -- I ,_I


ii


-- --


- --- ~-


li


I




- I __________________________


LE MATIN 25 Octobre 1929


Le reqnic

de la Ve6'itL


11 est av6r6 que Son Excel-
lence le President de la 16pu-
blique a eu A coeur de soulager
less mi ux de ses co icitoyens, de
contri'uer dans lI plus large
mest 'e A la gu6rison des places
qui '.s tongent. S'dant particu
hli: *eit int6ress6 A F'll6pital
Gene al, el, p r cons6que it, A
I Ly j, ne p ibl qje, il a fait de
cet et-blisse.nen. le premier
dan s A itilles. C'est grAce A lui
que, chaque ann6e, on voit s'en
slier A IInstitut Rockefeller, un
cet ain rombre de jeunes m6de-
cinp, nos gloires m6dicales tu-
tures.
II a accord toute sa sollicitude
aux entants du people en leur
distribuant le pain de I'instruc-
tion, grace auquel ils seront im-
bus des sentiments de l'honneur
et du devoir, tout en ayant le
respect des lois, grace auquel
ili prendront graduellement
conscience de leur tre et ver-
ront naitre et se d6velopper en
eux ( le gout du contort, des
choses de Iart et de la b 'aut 6 ).
Les noinb)reux )h'imenets du
Service Techniqtue en attestcn'.
I., l d'veloppement de I'Agri-
rulture ne lui a pas 6chappe.
S;u-s la p)Iss6e de s louab)le
initiative, le Dr Freem inl so char-
ge de tamiliariser noi enlanis
des campagnes avec les m6th:).
des rationnelles, relatives aux
cultures tropicales. Nest-ce pas
les convier de partager la muni-
ficence publique, contrairement
au plan auqu'l on sv'tait arr;t6 de
les laisser croupir dans ligno -
rance?L'hailien,parm n heur, et,
impatient. (qua l il n'est ),is d .
mauvaise lCo- itl ait on ne s'1l
devil IlUowl'ir deilm in. l.' lln, rl-
cain, ai tle lu ; gil cminI .,' s'll n'
devait ja:mais mourir.
La loi, que le Conseil d'E'at(
a vote, permettant le Commerce
dans les cainpagnes, constilne
une preuve mninileste de I'inte-
ret que Son EKcellence le PI.-'-
sident de la lWpublique porte A
la masse paysanne. i) sorimais,
elle peut tout vendre, tout achw-
ter sur place; ses peines sont.
att6nuies; elle aura plus de loti-
sirs.
Pour les besoins de cette inis.
se, il entretient les grandes vo"les
de communication, jette des
points, tavorisant, par ainsi, le
transport rapid d'uIn bout ;
I'autre du Payi. O0 s plliin:
pour'tant des grands cro lits ac-
corti.'s, A cette tin, au I)Wparte-
met' des Travaux Publics, oi'
trou e, en out-'e, q*e ces routes
ne re :istent p is aux intemp6ries
des saisons, s ins co u ;r'nidre
que, sois I s tropiques, il n'enu
saurait ltre autremenit. -La I',R-
tublique doiiiiiiicaine avait de
bones routes dont le conti kilo
mntriqie s't'lvail jasqu'A dix-
hiunt mill., dollars, elle avalt
beaucoupd (I pouts. Aujourd'hui.i
ces routes smt en p.artie d lon
c6es, les po its abi.iiLs, Ilien q(n".
de 'opinuo i Ie plus il 1, i -,
lussent mieitt tails qu eIts ni'.
Fires. Le cotn k Iomieltriine i,',
nos routes d'-p sse pi, tiois
mille dollar:.
La RIAvisia 1 du tarit do ianier
s'iinposait. I,' Go iverneinme:,
d'accord av.'c I'ollicedu Conseil
ler Financietr, Ila rai:liste, ap,'s
avoir en v tii sollicilt~ le co,'i-
cours de la Cliambre de Corn
pierce Hlaiienrue. Si, de son ap-
plication, iI r-stillt.'i un le at de
chose dont i\ *I t'vcillerail. i't
juste rai iso peint Itrei, les ap
pi 'lhnsion's ,iu Conlnerte en
genu ial, 3 j ii 1.i Iitle u ? Mails on
peut revenli .sur e lqui a 61t ac-
compli. Qui s-'it si, au moment
oi i'ecris t; s lignes, il n'en est pus
question. E lout cas, les gens
sense's noli oidl que les ail el's
de IrliimIni nt c'ssihe, et (jiU
toniiut n I soin iiumrnalier ;in


lus grui,! i ombri'. o, t ltM '-01o
ages des wi des tLxt's l'1I pt-
saitnt stii tx.


Ie PtH Maise pro ra ,
a I I tln 'rh,
A FI'ccasion, du jubiltdu Pipe
le P6re M.nis.e prechera a la Ca-
thkdrale, njourd hui, deillin
et apr6s-dt jin, A six licut s
du soir.
On sail d*jA la haute valeur dt
cet orateur catholique a j i(
sous devons tant de conver-
sions. Nous sommes assures que
les fiddles se rendront en foule
a cos trois sermons qui, nous
n'eii doutons, nauront rien A
envier a ceux que le PreManise
a eu A fair d' A ici et quilui ont
valu I'admiration meme de ceux
qui croient qu'ils ont cessh de
croire.


Une vache on 6tat d'i-I
vresse fait d6couvrlr
A la police une distil-
leris clandestine
Nlis on me dil pai, si les aimnts de
In prohibition dlress'rent none ia-
Iravenlion Ila larhe alroolique
CLEVELANI.- Iue patrouille
qu comprenait les inspecteurs
e police sp6ciale pour la lutte
centre I'olcoolisne ct la contre-
bande de boissons prohibes,
reinarquait au:. abords de la
ville une vache qui s'avaneait
en titubant, en effect elle 6tait
ivre.
'ZVivement intrigues par ce ph6-
nomnne strange, les policies se
Iivrrent A une enqu6te et furent
amen6s A coaistater que la va-
che venait s'abreuver dans un
petit lac du voisinage.
Ayant rempli un seau, les
((Sherlock Holines) am6ricains
consta;erent que celle-ci d6ga-
geait une assez forte odeur d'al-
cool.
Sent un bAtiment se trouvait
pres du lac, un vieux moulin
abandonn6.
L.es policies ne tard6reit pas
A avoir la clel de 1 6nigme. Une
rninutieuse perquisition op6r6e
sur le champ leur permit de d6-
couvrir une installation com-
I)' e et des plus modernes de
(istillerie, d6 mniime que plus-
sieiurs cntaines de d )ouIeilles
remplies (I alcohol. Cest grAceA A
une Iillt qui s'esl declaree dans
uine granile cuve que le pri6
teu x iquide' don't elle devalit
etre reiplieI a pu s'egoutter
dans les eaux du lac.


La pierre philosophale
I i plmiinblt.r d. Mu1icli prelte i
poti oir fire de I or
MUNIClH Ua noiiun Franz
T;a:i.st'id, plonil)ier det ;son 'i :!
tI ailrliu li,;te dlnis s'is mion len's
d', loiitr, pri6tend avoili reussi i
produire un d,:igninune d o,-
eni i ailant du phlOi t. II opl'rt',
S(Jus la surveillance dl'inigaitii urs
&I la moniaie, in is :eux ci d,'-
ineurent scepliqueIs.
Lte bruit courrait mitne aujour-
(Id'hu, que I'alchimisle s'6 a i t
joui desdits ing~nieurs, et ceinx
ci ont lait a ce sujet une decla-
ration, qui dit en substance :
.-Xpr6s une experience qui a
dur deux heures, Tausend a
produit un grain d'or pur pesant
un d6cigranime, en traitant I
gramine tat extraordinaire est en contra-
diction avec toutes les donn6es
de la science. Le directeur de la
Monnaie demeure sceptique et
soupconneTausendd avoir reus-
si A meltre For dans le creuset
inalgre toutes les precautions
prises pour 6viter la trade. )
L'alchimiste a, du reste, d(j i
abust de la conliance de cer-
taines peisonnes,dont le gAnrcal'
Ludendo tl, et a litl de la pri-
so n.
I1 pretend ivoir deux methodes
pour trans'ormter I plomb en or
our la pretnire, il einploie une
( leinturL d tieinturiss, comnpo-
see de chl'orure de plomb et
d'hydroxy Ic (I chi uK, qua'il lti
lo'iire avrec dC, la pt 'se et d I
la soudtI, e i y ,i jUltaJt du itn r
cure.
Le prolessL'ar 0) ,o ilr ligich
mid, de potissiuin, d.- silice et
d'oxyde de l.r.
II auratt rtussi A oblenir ,5
plusieurs ren)ises, d ls qiatitis
relativemni lt Iin portlitl' s d(o,),
a un prix de rev:ent de 5 lolla.rs


a
I


1





A'
















II


le kilo, tandis que 'or des mines
revient A 700 dollars le kilo.
Le protesseur Otto Kws.aigsch-
mid, de l'aniversit6 de Munich,
une au'ori'4 en questions de chi
mie, pretend qu'on se trouve en
presence d'un habile charlatan.


A

Washington

Le process Fall continue.- Len-
quole sur le I "lobbyisme"
WASHINGTON-Le president
Hoover esp6re que les relations
at '6tiques eitre i'Ecole mli-
taire de West Point et I'Ecole
n..v e d'Annapolis sero nt re-
pr'.,es prochainemneit. 11 pense
qu. i arbitrage interviendra.
-I-. Albert B. Fall est d6ter-
min6 A ooliger le gouvernement
A le juger pour corruption ou A
cesser les poursuites. Les qua-
tre m6decins qui ont examine
M. Fall ont d6clarA que 'ex-se-
cr6taire de l'Int6rieur 6tait at-
teint de paeumouie et que sa
vie serait en danger s'il compa-
raissait devant la Cour. Malgr6
cela, M. Fall s'est lait amener
au tribunal "Jans une chaise
roulante et le pi o es a continue ;
deax I6nmoins oat 6it entendus.
M Hlogrn, conseil general de la
d6tense, x d6clar6 que M. rall
irait jusqu'au bout de son pro-
c'i ont q('il mourrait en cour.
-Dauns la region de Detroit,
48,26. caisse de spiritueux ont
quiil6 les ports canadiens le
mois dernier contre 151,439 le
mois correspondent de I'ann6e
derniere.
Le sOnateur Caraw,y a an-
none, q je M. Fred.-rick L.Ko h,I
expert de la commission do ta-
rn, et M Willum Bulrgess, men-
b e agincole de la commission
du tlaii, st raient les premiers
t0minois a dhtposer in'mrdi devant
1: coinmissioa soriatoriale d'en-
lJ.ltte sur I t' oIolbbyis.ne ,.


Les Ari'bes en gr6ve
en Palestine
Les chefs Arabes ont d6cretk
une gr6ve g6n6rate de lears cor-
r6ligionnaires en Palestine mr-
credi. Un appel A la greve avait
d j 6'6 fai't le 2 octobre, mais
suspend sur I'intervention de
sir .lohu chancellor haut-com-
missaire en Palestine.
On pense que les Arabes es-
saieront d'6tendre la greve en
Transiordanie. Comme le mou-
vement comprendra sans doute
les magistrats arabes, les pro.
ces criminels qui devaient 6tre
jug6s mercredi devront 6tre re-
tard6s.

La teiirne der M. Padier,,wski
esl retardhe
G!NE;VE- La lou'-ne.e de M.
Paderewski en Aen6riiq-ie a 6t6
ajotb-nee indiflniment. Les deux
m&cdcins qui soigneiit Iillustre
pianist dep uis quil a subi 1 o.
p6ralio de I'appenlicite A Liu-
sanne, ont 6mis le co:iun iniq,60
suivant :
Svil. Padercwaki n1 southre
pas de conplicat on s omnaca
les, m us d une h1gere attaque de
phtibtle A la j unbe g itclhe. Cet-
te crise est survienue Ic dixined
jour apr6s Iop ration.
U 0 1 espdrt que M. Pa lerew.-
ski pourra reprendre so'i aclivi
te dans deu\ mois ,.


OWMAW.,


Nos Industriels

HENRI G


A peine conclue-t-il lidee que
de suite it la r6atisait.
C'est, ce me semble, du success
la meilleure part,- te rest
n'exigeant qu'une certain som-
me de connaissances.
Ne fallut-i pas, en effet, pour
ce.l, taire, et crAnement, tab!e
rase des propos des uns et des
tapolages des auti es? Et surtout,
ne pis sapercevoir de la con-
volitise des envienux et des phi-
listins A laquelle, cliez no -
heurtera, pendant longtemnps en
core, la simple disposition au
bien.
Cela ne sullit pas naturellemetit
A la realisation d*une entrepri-
seaussi hardie que celled'llen-
ri Gardere. Mais en avoir eu,
tel que lui, le courage est une
hardiesse admirable qui eCit dut
retenir l'attention des ieunes aux
esperances trop t6t dues. Har-
diesse magnifie depuis par la
constance au travail et l'opiniA.
tret6 A continuellement plaire A
une clientele. Clientele n6e,elle-
m6me, de la confiance et de la
sympathie don't toujours a joui
le jeune industrial A l'air cor-
dial et spiritual.
II ne saurait d'ailleurs en tre
autrement. Ne poss6de.t-il pas
un esprit d initiative A nul autre
pareil et une activity digne d'un
! mquier de Wall Street?
El puis, k's depenses, A ses
yeux, ne sont januais trop 6le-
vees pour le but a atteindre. t
C'est donc cash et sans r6crimi-
nation aucune qu'il pnie.
Et quand it desire que son
produit le meilleur qui a nom
Carte Blanche devienne le meil-
leur de la place, il s'y met de I
tout lui. Dlsir qui le hanta quel-
ques jours et don't. maintenant,
la r6alisation s'offre, dans tout
le grotesque de sa materialite,
A la joie des siens et A la pature
des caletiers et des traiteurs. La
facility avec laquelle I'on rocla-
mait du garion du bar un bock
r.'a, actuellement, d'egal que le
natural avec lequel on lui de-
mande: un Gardere.


Toutes les Polices

DELA








comprennent la Protection centre la


Foudre sans augmentation de taux



Eii LeBosse g Co


Agents Generaux


A I'lnupeotioa


A Les examens en
ARDI RE mention du Brevet si
[ pacit6, session eWl
d'Octobre ont pris s
Nous ne savons si. come tin au siege de 'I'
nous, il ignore pas que ss d6li- laire s o u s la
cieume Carte Blanche aux reflels sous-lnspecteur ,
de Topaze faith, et assez souvent, sist1 des memb
les d6lices de la fine fleur de ce Mme Hermann Be
sexe qui, pour mieux vaincre, Mariette Lapierre,
se fail appeler faiblesse.It n'im- nier, D, Victor M
porte. Car avec son bel esprit mosth6nes Missant a
II ne peut trouver cela ridicule. Niot et une Seaur
Ne siit-il pas, lui plus qu'un au pour la parties prasi
tre, que son product, plutl6t ex Les trois series d'
quis, nest nullement in6briatit en lieu dans lordre
Et qi'il etl, certes, tait la joie |ait et hier main
de ultopalre. El que Messaline. clams et affich6l
avant ses luperc.les, s'en fft dt Oat droit A lear
lecte ... pie de capacit6et pc r
Avoir fail tout cela en, A pei- m'rite, les 16vesd
ne une couple de trois mois. suivent :
c'est considerable. L'homme en Melles Gis6le Har
lui tient torc6ment du prodige. de Mort6s, Beraadet:
A ce compete, il est digne de l'ad- et Clara La'ontant.
miration ae tous. Qui n'a I'avan- L e s postulantes
tage d'6tre son ami peut le nombre de dix.
croire distant. C'est aucontraiae Compliments anz
un excellent copain. Toonours
prMt A s'offrir pour la dIfense,
qui d'une opinion, qui d'une 'Les nouveau '
amiti6, est dune urbanity ex- pro-i
quise. Beau causeur. Salonnier L'anane scolaire
par excellence, est le parangon bien. Nous avons see
vrai des gentlemen de la Soci6 les nouveaux program
t6 de Port-au-Prince. Le plus pour I enseignement
souvent, c'est un costume de que pour I'enseigaem
drill blanc, d'une blancheur de daire. Nous laissoal s
craie qui spouse 616gamment pdagogues de les an
ses contours. Des chaussures de les commenter. Noai
la meme nuance. Une chemise sentons pas assez
6galement blanche,mais de soie. pour le taire.
Comme couvre chef, un feutre Nous prouvons sl
noir. Un feutre qui aurait corn besoin de soulignar
me la vell6it6 d'ombrer une fri- seul m6rite,A nosye
mousse d'un bel ovale. Et dans oat 6t6 all6ges: Iar
lequl I'ou d6couvre un front naissances piant u
quelconque, des 16vres, A leurs gnement secondair
coins. El6gamment arqu6s que branchesde plus en
surmonte un nez petit et appa- menacaient strien
remment insolent. Et puis, des Ntudes, a Wl6 rn
prunelles d oit parent des re- chance I
gards profonds. Et que, vaine- On arrive A co.,
ment, voudraient dissimuler des le but de I'enseigni
paupi6res qui, constamment,s'a-' maire est de donaer
gitent. des notions claires
Amant paussionn6 des sports, et celui de l'ensei
il les pratiqua, presque lous, et condaire de mettrtB
rudement, en Allemagne, Et, j homnie oula jeune
contrast bizarre, cet home sure de s'instruire Al
est faith de plus d'Ame que de lyc6e ou du college.
corps... Que de fois, entire deux Et, c'est tant unie ul
Manhattan, au course d'une con- IA
veasation int6ressante, ne i'a.-
vons-nous pas vu co upatir aux SPECTACLES
peines d'autrui? P arf f
Henri Gardire n'a pas que des,
qualit6s. Mais, par centre, elles
sont grandes et belles. Et c'est
sans doute, A cause de cela qu'- P
on est plut6lt heureux de se r6- CE SOIR
clamer de sa Maison et que la RU i
Carte Blanche, le meilleur de LA Carlie
son produit, est, sans conleste, Entrc: 0.50l
le Rnum par excellence. MEntr
C est encore A cause de cela A, e'jN "I
quA peine la concut il qu'il la A5 heures
ralisait: I'ide d'une entreprie film dan re
Macoris* : .d0i
.___,._._Entree: 1,00 ;
BapUtme & la bibre In Gand F M
ui atpae hbelge es" alasi baptio .ilE
RUXELITES- Les Bruxellois Tourbill
pensent videmment que IIe
meilleur moyen de fair- ,.- de
nattre lear biere est de I'eni
ployer A tous les usages possi- ----
bles, meme au bapteme des *
avioRs. M. Heyman, miniatre de Yal I
l'Industrie et du Travail et M. Icn
Henry Baels, ministry des Tra- CHR E
vaux Publicstant parrains,%mel, CREI
V an Ackers 6tant marraine,
on a baptism on avion en brisant "L o I
sur son avant une bouteill. d VOIR LES Pdi
g"ae laMnbic3. PAGE


t


UBE*SL






Insurance Go


U ne des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSE & CA

Aaents Generaul,


_ ___~ __


__I~C_





~w .& .~ :w'T~. s.-'


LE:MATIN-26 Octobre 1929


WI -P


IMP"


It t Regardez
I ^/ au-del&
de l'dtiquette de prix
T ECONOMICE vkrita-
ble d'un rbveille-ma-
tin ou d'une montre ne
peut pas etre d6termin&e
dkfinitivement par el prix
1 quality. La supkriorite
S\ aussi bien que le prix
cof tant doivent ttre con-
sid'r&s.
Une depense raisonable
combine avec une qual-
it6 digne de confiance qui
assure une duration lon-
Sgu de leur service pr6cis
de arquer herer, tout
cela fait que les Westclox
sont fort conomiques.
IIb k 11 y a une grande va-
i,: riete de Westc ox a votre
choix. Us repr6sentent
les derni~res creations en
reveille-mratins. Nos mon-
tres et nos horloges pour
automobiles se distin-
Sguent par leur surete et
leur belie apparence.
WESTERN CLOCK COMPANY
La Salle, Illinois, E. U. A.


WestcloC


MOHR & LAURIN,


I KDJTONUUW YINON


.... ...a$ ndo m d
*~~"mb nihume f~mam


4ompagnie gene-rale
Transatlantique
Le steamer <(Macoris )) sera
Am Cap-Haltien le samedi 26
tourant et A Port au Prince le
dlnanche 27 dans le courant
de I'apres midi.,
Port-au-Prince, le 24 Oclo-
br 1929.
E. ROBELIN& Co. Agents


Alouer
Mason comfortable avec court
1 dpendances. Prix modere.
S..4 venue MagloireAmbroise,
rnere l'Exposition.
Sadresser au Docteur Eugene
*udain.


Agents Rue du Centre


Service National
d'Rygl6ne Publique
-0-
uIspeelije MIdicale des Eceles
PORT-AU-PRINCE, HATTI.
Samedi 19 octobre 1929.


Peu de gens savent se nourrir
convenablement.l On ne s'iutlresse
pas assez de connaitre la valeur des
aliments, ni le r6le particulier de
chacun d'eux dans la nutrition gk-
n6rale. Tels s'alimentent de farineux,
de sucre et de graisse A qui convien-
drait un peu de viande. Tels autres
mangent de la charcuterie, des con-
serves et du gibier qui ont plutot be-
soin de lait et des Ilgumes verts.
Que d'enfants atteints de diarrhbe,
de rachitisme, ou d'autres troubles
plus ou moins graves; que degens
trop gras ou trop maigres, souffrent
de rhumatisme, d'ecz6ma, des migrai-
nes, des colliques, de toutes sortes de
maladies de la ptau, du foie, des
reins, des veines et des arteres, etc,
parce que soumis trop longtemps A
un regime alimentaire mauvais pour
eux. Une alimentation defectueuse
par sa quality ou sa quantity, ou
parce qu elle ne repond pas aux vrais
besnins du corps, conduit infaillible-
ment A des desordres organiques, A
I'usure prkcoce, a la deterioration de
h machine hunaine.
L'alimentation des Haitiens est en
ge6nral d6fectueuse, surtout celle
es nourrissons et des 6coliers, parce
que souvent insuffisante, irr6gulibre
ou irrationnelle, parce qu'on y trouve
trop de sucre, de graisse, de cafe et
d'*ices, an detriment du lait, des
fruits, et des 1guines, parce qu'elle
est trop nerg6tique ou stimulate et
p Massez plastique ou reconstituante.


Les Disques Sensationnels


d'ODEON

Pans la liste, nourelle (TOclbre il y a 450 J,Ime'ros Nou-
.(a.tx el Sri :ationnels. In resume mame coviri est impossible
Ie nous ,atlons ci-opres seulement quelques uns ds Phu-
Aros priced( mment evuisis et qui sont re, ernts
'Tres: fut Rire, The Blacksmith Rag, HilaritIs, Jokes.
Chart Religienix-hoel inuits chrdliens, Ave Maria (Gou-
nod)., Agnus Dei.
lniaux laes Bouffons, Credo d'amour,La mqrt du Loup,
ti Etangile, I'A iglon, La chaise, Chantecler, Chatnce, Prin-
Ps A ouvt'au.
Misltrgnlie 1 m'o vue nue, 'a c'est Paris, On m'suit.
1 fa c'crl DuI I oilS, Parisetle, Mlitsou, C hdri je 'aime.Qui?
loui Ell,, o perdu son pantalon, Ioi.La Veuve Joyeuse,
e de Valse, Aleluha Bonsoir h dame la Lune, Ramona,
iraldo J( r'ai p 'vs ide maman, Les millions d'Arlequin, So-
Ade 7,1ss,/li, iqi ilta, Ecoule la chanson du soir, Ah Ite-
"h.ea 1. Je suis tun lendre, Ah l dia-le, dis.
c Vllin Duo des hirondelles (de tignon), rI'Heure
quise. Bercetse de Jocal ne (chantie).
Orchestre Vied rois Marche des Iorgerons, Le Moulit
ra Foiel Aoire. La orge de la boret ( imitations de la ne-
Le Patin (blues), A apolitana ( valse ).
'Z Ramnona / alse). halleluah ( charleston ), Original
S0 Lee blues, Down hearte blues, I' m leaving for
ly/ (blues), Lonesome love sick blues, My Blue heaven,
a, BIoa k Botom. Lucky Day
1, r : j'Lt, s -I' ,(Jo Aavio del arims, La
ttTI'r (,,f l, gari'h. A ncdia I uz, I ederacion, G'oria.
L : 'u, .w I (sai'rP/ slrn1Pma. Maria Awri. 7 ut u-e,
0' h11 ho ,h n1atao hcalohn.
n de: ,'o lise C(c'irah" d'Oclobre
!,AZAN ODr.ON
,. KARAYANY


Sprvcnir la constipation chez les
,;1 's, d('autant plus, que rarement ils
'\k S piaigncnt. Cultive: la bonne habitude
ude -ur donner de temps en temps un peu .
6c ce laxatif doux et rafraichissant.

SENO'S-FRUIT SALT


Dernieere

Heure

Par sans.fil
24 Octcbre.
BRUXELLES- Le prince hd-
ritier d'ltalie Humbert est arrive
A Bruxelles. 11 a et0 reVu par le
Roi Albert.
SEVILLE Le ioi Alphonse
est malade au palais ioyal at-
teint d'un re Iroidissemuent.Il Alait
i Seville pour visiter I'(xposi-
tion.
ROME -- Le roi Victor Em-
manuel et la reine et d'autres
membres de la lamille royale
visiteront le pape Pie XI au Va-
tican le 15. Novemnbre prochain
suivant le protocole ollficiel.
CHICA GO- line tem Nle qui
a balaye (ieal Lakes a lail des
millions de dollars de dgAtls et
plusieurs morls.
FREDRICHSHAFEN Le
GrAt Zeppelin laissera mer-
credi prochain pour un voyage
de38 hevresen Espagne.Ilt-ans-
portera 18 passages parmi les-
uels u e trouvera I'ambassadeur
'Espagne A Berlin.
PARIS- Poincar6 et Clemen-
ceau se remettent bien vite de
leur r6cenle maladie et ils esp6-
rent reprr ndreleursoccup aticns
habiluelles bient6t.
NEW-YORK- Aaron Applo-
baum, avocat patented, a Wte tu,
par Pierre et Leonard Danna,
deux de ses clients, apres des
argumentations sur le d6saveu
de s patente.
SANTIAGO DE CHILI Le
ieune Louis Ramirez a tir6 trois
balles de revolver sur le Presi-
dent Linex qui ne l'ont pas at-
teint. L'agresseur a elt arretA.


Poor on n OUN$IV Iuatro
h Is cbevdu re


Les chimistes de I'Exelento
d6jA renomm6s pour leurs
remarquables contributions
apportes A la toilette, vien,
nent de couronner leurceuvre
dans

L'Lxelento
GLOSSINE

Une petite quanti td de cette
d6licieuse preparation appli-
que. sur les cheveux tail res-
.ortir leur brilliant natural et
leur vigueur, en leur commu-
niquant un nouveau lustre qui
vous vaudra cd'etre admire
par lea messieu rs'et envi6 des
femmes.
Envente chez tous les dro
guiste. Pour 0,30 centimes
seulement, il est exp6die d6s
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
A LANTA, GEOBGIA U.S.A.

Ecrivespour renuaiqemeents i


Les tamilles Mercier.Bour.
jolly,Gcorges Trabaud, Irenhe
Aunoual et Henry Lebourg
feront chanter A la Basilique
| Notre-Dame une Messe de
REQUiEM,de bout de I'an pour
le repos des Ames de leur tris
regretted pere et grand-pfre
Henry hercier et de leur chore
disparue Madame Henry Le-
bourg, n6e Carmen An.
noual, leur niece, soeur et
'pouse;-le mardi 5 Novem.
bre piochain A 6 heuies du
martin.
En assistant h cette pieuse
c6rimonie, les parents et
amis donneront aux families
6prouvles une nouvelle preu-
ve de leur sympathie.
Le present avis tOenl lieu
d'invitation.


Vente A& len can
Samedi 26 Octcbre 1929
11 sera procedd samedi 26 Oc.
lobre 1929 ) 10 heures du ma
tin, devant les portes de la
Pharmacie Ripublicaine, rue
Rdpublicaine et rue Traversikre.
a la vente i lIencan de re qui
suit :
1 lot de colon hydrophile
1 lot de Coudron de Aorviye
1 d'huile de Ricin
I Capsules huile de ricin.
1 Capsules de copahu.
Montbrun r-LIE,
Encanteur public


(France)

ACTION iLECTIVu sunRLe REIN
Cure complbto do 1'ARTHRITUSNME
Saison du 20 Mal an 210 Septembr.
*OUa&ra rivtNIs *oiF P-P@LO TUIA TRW @ASINO


Mohr


&


Laurin


Distributeurs Port-an-Prince, ( Haiti ).




The Royal Mail Steam

Packet Company


Le vapeur ((culebra ) venant de Kingston et des porls
du Sud est attend a la Capitale vers le 3 Novembre procbain
pren n t fret pour I'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 16 Octobre 1929.
1. J. BIGIO,
Agent Gen6ral de la Royal Steam Packet Company.
TdI6phone, 2311.


.4
- -


he leading mineralwate


La Boisson connue

dans le monde enter
"! R r TUN

RAFRAICHISSANT
ET UN

RECONSTITUANT

FROID
EAU MINERALE WRITB A*O
GINGERAL WVVIT3 ROCk

Le seul Ginaeral fait

d'eau mineral

des Sources pure

WHITE ROCK
DANS TOUS LES MEILLEURS O10TEI S
CLUBS, CAFES ET RESTAURANTS


PARO etelAL POUR LES 9tIFA NTS


T ins. diretls IPAIRIS (OWsa 00a's rO A Vuvru
U-avnycts das I** mpriscipaolegPbwmaaleq. Dmg,.s tt g cI ~qong d'Al',uoutsk16U.-


- ')


Wotcloi
on couleura


SPlus de

Pannes...
LetDouble Eagles eat
le pneu des privil 6-
gi6s.
11 coCte sensiblement plus clier
quie tout autre, mais il prtsente.
par centre, un kilomntrage et
ine garantie de security plus
6lev6sque ceux jug6s n6eessai-
res par la umjorite des automo-
bilistes.
Le DOUBLE EAGLE eat un
pneu sans aucun equivalent le
super-pneu dans toutIe la force
duterme. 11 east destiny Ai ceux
qui veiulent ignore tout ennui de
pneumatiques et qui pensent que
etotrix d'un pneu sestie parlevoir
comt final on kilomptre.
Rien ne peut se compare a u
nouveau PNEU GOODYEAR
DOUBLE EAGLE. C'est quelque
chose de special, de suptrieur a
tout ce qu on pouvait pr~voir
comme 1on pneu.
THE WEST INDIES
TRADING COMPANY
Distributeurs pour
la hkpublique a'Halti.


Ya_-~_ -- ;---- ~-


11-911,IL q"O A


Iwmm


--


-- --- --


I


- "


- ----- ..I-_. 4 -N


L'Alimealation btlismselle






IX MTIV -= 2- Octobre 192)i


-- -- -------- - -- -I


I)ES KU'%

FAM ILLES
Ponrurnie & tIcaliot ra ftia&~ et uric Instructioni par.-i ite.
I.'I.NST1 LI'(T TI PPFNHAUEII
Reconnu Lie il~niversit6 Ihiticone
Vous oflre ses service. Ui votis trouverez: la pluSs scrielise
et k: plus jIgr(-ablc Ieupnsioti scolaire, la phis sfire et la p~ll
l'i pideIC In I ode (ICliCi giimen I classiqute inoderne.
Lesiicic (It's classes (de 'c, 4c, Rhe~oriqume aux examens
officicis do '19.28 le Iprouve.
etci C pifplt stucces eie classes de Rlh~orique
et die P1 iIk. 'ophie aux d(lrnfiers cxamcis de 1921.)Ilecoulirme.
L~cuel c 2 Irg'i lecadre.I,-c 'st sv'urs primaires et buisse
ces prtix,
S'adresser 1537. huoe. 1,mniarre, aticien local deI I'Ecole
NalI onate ticlDr it o ti l&phiotiez No 2891.
LlNS'lITUl'TIPPENI IAIJER
iiseigiteiieit (iassiqutICgeneral.
fI !J(!s, .Stlclo IDucltjlo. (o'loaitp ifbi;i.
Ih'Iwn i1,-z iPiospvct us. Lei cou ditiouis s ni avan tageuse.


De 1'A%..'iocia~ion des Memh 'as dii Cops
Esiuisegiat et du Cornit6 Hafliozi do,
1'Alliance Fratiqatmte.
ILt* proclimij irigtvuL, (Ic. utc.14 loftsIv it' St tixt ant N1iii:ui i e
I 1eo i (lamltnhtistratioII L'it 11('Il'c.ix Wavijstr I,- liu~lul
(I tic la iion veIIi U ~ija ritiiion un plpiit t ut ) Us grail n l i -
bire (IC lots ZuIglaflts est 1.1 SuivanlC:
1 (71o lob I Iu rds 2 ~) 1 ts die 20 6 undes 80
11)(HS~) J75 l os (I v 10 a 5
( 10i0 2 Al). (Iii 1Crlot 25)(jCs 50
2 te5(it is 100 2 ( dii 2c lot 20 4 40
S2-7 1 50) 2 1 (ILI :10 lot 15 30
I Loks se i'riuinant par his :3 (leriliers chilf e's (le
]vr lot (vouir~es 10 40,0)
.15 lokse tcrtininiiinti prv ls 2 Jetrnlier chilires
(10I [(A Got ('unit 5I. 00 1;'(. 22.-),)()


Si


vousl


1' *


Pre-Cat-Lan


Si vous avez quelques heures de loisir, le
vous d6sirez les passer agrablemnentkallez au

Pre-Cat-Tlan


soir, et que


ou vous ti ouverez, ia plus belle salle de bal, la musique la
meilleure execute par un orthophonic dernier cri et aussi
les boissons les plus fraich6s et les plus pures.
Champagne, bi:;e allemande ou nationale,liqueurs de toutes
sores.

Ce qui a'a jamnais 1 fail
Ce qui se peut etre drpass#.

Kola Chaimpagne

F. SEJOURNE
Pr6par6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSI E
Preparation et Vente
PIIARMACIE F. SEJOURNE
A nile des Rues Hoar etl du Centre.
225, Rue F6rou
A:iein lical de1 I'llleI L'AAVEIllR
le61phone: 2097.


E0:ill; :ilIE ID'ENSEIr.\EME\fT
SlI,:
DiirerhIr -hf. Iti:l: r iIA, IV Ilil
T'urgeau No 1262
Peres et m&res 'de families,
confics nous vos entants. -
Prolilze de noire experience
et de notre devouement pour
faire de vos ills, de vos filles
des energies capable d'&tre
utiles a lasociet,,a leur Patrie'.
Cours primaires complete,
de classes enfantine au course
supericur.
Cours secondaires de la si-
xiemle 6 la philosophy.
,Preparation special pour
les jeuncs gensqui travaillent.
TCqlihone 3145.

COUl S ELEMENTAIRFS
Faisant droit a la demand
des families, I'lnslitut TIPPEN-
IIAIER accepted de recevuir des
entants pour les course t6e-
nitwlaires de la 12e i la 9e.
Dcs mnaitres de cl)(ix leur se-
ront sp6cial(nitm atta( hf.
IIs atironil tons Its Oins et
line surveillance de tous les
instants.
L'ccolage esi de 7 gonrdts
seulement par inois. Pouur
Ious autrrs renstignncieils
s'.dressera ILi Direction, Rte
L..arre No 1037.


c btcIcrIl un


Lil (c'i lei'. All,, cbilez

HI. I ALLO NI Fil 1


Ses IYIo(ctlcs soil[


l)ca1IX. LuRs Ipriix

tiolnuels.


sOcl


Ro .,I


I 4t~tjIuuiep ia i'Ic de 4)unr O dr
IO P)ar Ilir octii~i ri~ enitnqrt'.
L S~ I'%L'Ide/-%'0qS (IC CVUX(IX(II
Ve) j) SNiSS nI-(ILtS II ')fiCIlIIS
ebxcel) vragnbi )es tis un on I. n e
vTer41Ire) vii Iface e lamer
&(w~a rice (de' %.olupic'&ct (to,
roves.I


,Panama fllajirofad Steamship Line
Service do 'rdt et de passugers entree
Ni.'W-YoitK ci r1Ji i1'03Al XUL, 'tANAL.ZONIE et les PORTS de la COTE
I k I %I II) I TE 1_
MIETT de -Ic ~cI itSUI).
n .I aj~(IL o I' I I:' I vtsi '(' Cvim de ti ra nspoi-L dc Ipissagers 'cetdu trH' -ertrz fHaiti
1111 ti-s Li np~cen iva \(-W-Yord (let Cristobal, (Ca~ll lZonie, Isthme (deX m a
\ oici In listv (1, mS is ngws poor les primI I'alix T,)rts dC e urope
~ng~teI~.'Ecosse France
~ -~' 0j~j~ & -1 7 Ju m s St reet I AF [APOOL, ENGLANt'


Par Ii. .. 1'' 'u -01ki.1tit1's
Fi.: i- % IlI ANM I.Y-&C
21 Fi:Ic LuIh)iilju'

H-EiE N L I 'iL'ON & (.ie I.?
5:', Q"i George-, V
1.1 v'iI e
HI R:HN PERON & Cie. [Ad
Rlue (du MouinitiAiapelir




HERNU I'rnox & Ce.Ltd
Rue de Ia *Iuaiiqmnillit
Dunkerqule
HERNU PERON & It' ILtdi.
Rue Roy
Bc -ct-


tCOl LNIIAGI'E
SDI)anenlark'
1Mrs. E A. Hi.NDIlx & Co.
S1 Alltn de, Copcnlhague
GENES,
Italic
Mrs HtNRI COE & CLERS'
Piazza S. Matteo, No. 1.1
Genva. Italie
S OSLO. NORWAY
S international
Speditionsselskad
HAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg,Germany
GOTTOURCE SWI, lMPEDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, 4HOILANs
Mr. H. Vogemann
Rottei dam, Hollande


-0- Edmond Craig
Sage-.enunedes 1, acultes (de
la 'havane el du Aiexique
specialisle en acconchelments
pathologiques.
Emploie un proc6d6 etficace
dans toutes les maladies de
la temme. Hemorragie Fie-
ueurs blanches. Deviation
de la matrice ; de passage
en cette ville oilre ses services
au public.-Visite 6 domicile
on a la Grand'Rue, ancienne
maisonjCameau en face du
No 842.
T616phone : 3356.
Directeur.

NOUS livronsles le lait
honilli dans nos bu-
reaux en ville. Vous n'avez
qu'a nous dire votre heurc.
LAITERIEBAILEY
T616phone, 2183.


Horn-Linie
Le mjs ( Marie Horn I, ve-
nant d lE'ro>pe. est attend
veis le 25 courant, de passage
pour Kingston etc, pregnant
fikt et pas-agers.
REINBOLD & Co, Agents


Dr W. Lemke
De retour de son voyage se
tient a la disposition de si
c ientele i son nouveau domi-
cile, Rue Dr Audain ( ou 8 i
pres de a Ravine du Pont
St G6raud, Bais de Chenes,
tous les jours de 8 A 10 hs et
2 1/2 A 31/2 hs.les ditnanbhe.
el jours tries exceots..

A venidre
fUL'e 'Packaid .Sdifbh i six
cylindres 7 pass '~s.
Exccellente co I 'dw.
s'adresser G AG KNEER
Rue Pf"e.
Port-au-Priuce.


bDE
26
9
23
721
21


i '"" 4 -:, ,*__ 4
- - I _


jIam prsil 1


iuj -


La lIgcreCti (lc ce stylo est ,ne goateletie d'encre
sutiante pour qu'il n>('i- prite pour commencer ,
nmen e A e rire iinmdiate- ,cnal capillatre de I enc
nmeIet e n ain enir i'Gctiire, bint just entire les pi
sans pression des dowg plume
PERFECTIONNEMENT No 47 de
Geo S. PARKER
Sans pression. Ecrit instantanement
Lc stylo Parke' Duofold au s' le er qu'une plumt
d'oise u a't qu'il comment ce A cr;.re imn6diatement,
ct maiotien l'-critu e anS pension des doigiq. Pas
d'ctforts, pas de latigut, ili -rit avec ftrmet staussi
v,e quwi vot e main vous le penmette.
jnmais avant, Ile sy e modern et l' l iica:iti 't1
tei si Lieun co,nbins" dibs un stylogiaphe. 36 an1
Jdexperietr: 17 perfectonnemncat, sictyc paiem s"
t c q coul.ua~ vo'antts sont cimb, i et reprd entts
d ins c s vilo. \trt jace, Lique rouge, Blue lapiz,
i n mia-darir, et Noir et 0,
Le baiillet et la couverlure sont en
"Permanite" I arker 28 ovo plus 1lger
que le caoutchouc et incassable.
Trois dimensions die plurnes en or de
14 carals a pointe irridice offerles en
trois dimensions de stiylo selon la qgrao
seur de vo*re main, inaltaquable par
n'importe quel climate avec la cover
ture absolument garantie.
Sur chaque barillet de Stylo ou de ..
crayon trouvez et lisez celte empreinte
Geo S. PARKERt- Duofold c'cst I'
marque authentique de sa provenance.


re e I ujours
A crite. Le
loiontesde la


Duofold Senior Or 8. Ouotold pour
dames Or 6 Duolol I Junior Or 6 -
II y a aussi des craig ons Duotold as-
sortis en couleurs et dimensions avec
les styles
Distriblteurs: MOHR & L URIN.
\ Rues du Centre et Roux.Port-au Prince.


e-


ALUMINUM LINE
D6partU r6guliers de New-Orl6ans,
ot do Mobile pour Por-t-au Prince.
NFl-ORFI FANS DE MOBILE ATTEND A PORT .I
Octobre 29 () tobre 4 Nov
November 12 Novembre 18 Nov
Novembre 26 Novembre 2 1)6c
Dectmbre 10 Dkcembre 16 D c
Decembre 24 Decembre 30 Dkce


I)parts mensuels pour :es Cayes et Jacmel.
Depazts directs pour tous les autres ports de la Republi
Qtand la Compagnie trouve du trdt.
Pour tous autres renseignemnents s'adresser A
A. de MATTEIS & Co
Agents Gen6raux.
Ce 16 Octobre 1929.


T--- - -- - -- --


ASSUREZ-VOUS

a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (Scotland)


Car la 9 GRNERAL )) est une des plus puissanles et des plus vastes organisation
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais'sur son champ d'action qui embrasg
le molide.
:Ses Polices centre incendie couvrent aussi les degats occasionn6s par la foudre.
Ses Polties pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommage
causes 6 wtrui dans sa personnel ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes 6mises par ses branches d'Earope' soot payables en Haiti.
Ses Polices coutreAccidents sout valables dins I'uuiveis enter. Tous les voyS
urs devrIe t donc prendre4a precaution de se munir d'une police contre accidea"t
au m 400 dollars, la prime auuuelle n'etaut qe de/2 0/,soit 20 dollars *. C'

Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes1
Agent Gdn6ral pour Haiti.
OUS A- E


S..,, Ga. 'Port-an-Prince: G. GILG
TOVAR &t Co MiragoAne. JEAN BLANCHET Jr6emie.


~,r


PA,! ~ i


ali

C( abareC


III I I Its I re -


---


111


-----II-~~ `---


z


q


"Ir~


Lamm


=0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs