Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04285
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 9/30/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04285

Full Text
Akv 1 30 E u7 *- -


L komme emlqi amdel tori, msoap
quAmd 1140 blosse el gr-lic -Il, Mais
lor.qu'iIreeire ia emIi-m~'iel u
son ae~lliIl cmi rcI~e.


LUNIl 30 SEPTEMBRE 1$29


I


- _


t* *-sacri le marriagee Pelleal.?
m Question du Ma I ae l..m .Mrel.
"" ^ voum vous1bw z
paRRt.Rl RPLIQUE que la loi civil ne peut sta-
R itpiecr en cette matibre et n'a
dapa. ft ab.-l Sur quoi baser-
lNs Magloire. dans sa Mai pulsl.je nitr l'viden'e; vous Topinion que Ie nou-
p dilense, estime one le retour offensit de I'autorit6 veau texte a modify la sec.n
00on est loin d' tre civil, I laicisation par le 'raliatipoh d ouitrqnc, puis.
li, et avecv ne charity Pouvoir temporel. depuls la 4qj'iAe comporte'ld ne peutP
utienne, semploie A R6volution frangaise,de I'6tat comporter aucune incursion
pe im peu de lumiere civil pour consotider I'instiu- dansun chamip.qui n'est pas
aints en contestation. tion du .nariage compromise le sien ? Ot' qex-vor que
ai nouns spare, c est par esprit sectaire de Louis les tuturs cbnjbnts sont Idis-
himnce de conception XIV ? Faut-il rappeler les six pens6s de se marier civil.
ulysr de la loi do 20 si6cles pendant lesquels P'Egli- meet quand Its s'atressent ar
meo plant A se, maltree absolne do ma- ministry du culte charge par
ii de ve juridique, ne rige. 16gifmra comme boa lui la loi d'un des services de 1''-
oj|sBoaveau texte, tel sembla,et sa lutte 6pique,pen -tat civil ? Oi lisez-vous la dis-
4ivot1, l assimilation dant trais nouveaux sikeles, pense pour i'agent reUigieux
4ud culte 6 'offi- avec le Pouvoir s6culier potr de celebrer l'union, nouveau
1ihl'6tatcivil, obli- conasever sea prerogatives ? style, :AU NOM DE LA Loi, et
to dernier 6 l'ac- Est-ce utile de taire revivre seulement l'obligation de
t de totes ics les exc6s des Parlements, aconstaters le marriage a 16-
scnrites par la lol apr6s la R6vocation de I'Edit gal a r6alis6 devant lui ? Oii
ration, partant, e Nantes, leur jurisprudence avez.vous d6couvert I'aboli-
a civil ant6- rgoureuse ui laissa uas tat tion de ,'anteriorit6 de la c6-
r6monuie A rol. tll n mhlfon Odei aMisl9f r6monle civil '", principe
&uon confrre y d6- lrotestants qui avaient c ru ditesvous illibdral, illogique,
P a0n manage pure- ouvoir se m a r i e r devant peu equitable, veritable ana-
ecx"I. 11 me re- leurs pasteurs, comme les chronisme dans les legisla-
I al men Ia Iq ue catholiques s'6taient unis de- tions avanc6es ?
dl 'Etat, ans s'aper- Vant leurs pretres, le refus ar- *
qil envisage tous les bitraire du curt de St-Sulpice I,* ,l a
M sous un le ex-. de marier le clbre lrag'lien II fut mainte nantd6tuofrer.
51t tanoaiqL q a. Talma. la champagne deiTur- . V ;"t m denre.
Iln du K Matino rai- got, des Voltaire et des Rous- Os p..stez A pr.tendre
nmentcomme si eau,tous les ails et circons- qu lalodu 20julletdnne
neillers'd'Etat 6taient tlances qui ont port I'Assenj- torce legale au a manage re.
a delay Sacrt.Congr6 b!ee conslituante de 1791 a i euxo. lit Me Bonamy,aver
hdComcikt,comn6i'ils formuler le principle moder- cienneit i de Psident
IdAlibe6r sur des cho- ne: ( La loi ne considdre le du Tribunal de Cassation
lituelles, corm ame si marriage que come CONTRAT u n le a Mat a rael6e,
a doctrine cultuelle CIVIL r. O, c't ce rincipe *. a a
lde A eitrstrvatx a civil d ria, velop- e, a pris falt et cause
ti0Etif etsa ttel.- p6 dansa tode poloon,e. e pour vous. Mals l'anciea Ma.
liqueo av nspi.- nousayonscopi etui a ait strat a oubli pour une fois
atli, l aWtif qui e p tour d mu onde civ is mo_ ,_ p ... ,
i. Lui suffit-il d'atfirmer le ca-
Dne Q Jearstes 11 et vrai quoe mn char- ,actre .religieux de union
e" o nwr,% 'mwt, .t organisee 'fbw tiouvelle loi,
.-.wn V "pen d'hamour A mes d pour que le debate soit 6 pui-
pqPrs nn-.qu'en c#s. II cite sep as qu oat s? Son opinion me fait 'et-
, tesz t 1Ustit.- 6culuaris 6tbt civil, avec une let d'un accuse de reception
IS y t t 'i T Ivague allusion A l'Am6rique, d'un ouvrage d6dicac6 On
culte, .s s et oyeux et ironique. l s'6- compliment l'auteur avant
h auralt pl en erie: a Voil le monde civili- de decouper les pages Me Bo-
t .i.on .'nlotr te s6 de Lger I* am ne raisonne pas. II a
lptais&*ertmed r. ,aur- Les thits, parfois, out plus 16gif6ry, car tout ce oil dit
.'sot cult I )tra- d' sprit ue les hommes. Si it
Sas. A'64 ihoralion sprit ** I6 We n'st pas dana la loi. II fait
s .nata Ioto te I 4mrm ue, saufle P6 tonction d'une guillotine qui
W ene.flieF on s t os a laicis6 1 marriage, voilA vous tranche la t6te sans vous
! Ibsals itlstln adA sur notre seul continent dire pourqnoi, II ne taut pai
MM I, ruitkrep as 2 payst Si vousajoutez la cohvaincre ex cithedra par
radie Ie qtt etts t nce. la Belgique, la Suisse, r'autorit6 d'un litre, mais par
Sde I Etat etes pre. i lkeuagne,, lea Pays.Bas. lIla dialect que.
Is rel g'on. entire Hngrie, I'ltalie, rAutriche, Me Magloire, pour re-
ment la lWation i' spgue, le Portugal, I'An- venir ;ui, affirme que les
Jurisprudeqpe ca- gl terre, les Royaumes Scan-. conjoints mari6s uniquement
dans le domaifnedu davesleDaminark. Si vous par in prdtre et eunissant
.at le Votif qile Vus rappelez qu'en Rossie ies conditions de capacild exi.
W lamer: quicontestent au 6- s n manwiagea.civil* pour tariage valuable, produisant
positif aucune on- Ie seates dissidentes et que des eflets civil, come si
r legif6rer dans un n mme en Ecosse est suffisante union avait 66 conclue de-
Idi n'est pas,le sien. |la, promesse de s'unir, suivie vant P'officier de I'Etat civil.
Vcoo.jamals souter d'1a. cohabitation effective, Si tel 6tait le parlerde la loi,
chose. Nous avons cqnstatie par 6erit devant des nous me discuterions pas.
dlit etl rpt que I la cs, come on moaistrat, Malheureusement. il n'est
Pu20jiillet n'avalt ds t6nmoins notables, etc. pa .Uation dans la loi du
WIle prioccdUtion VqilA pr6s *de quarante n-. 20 juillet de la simple obligi-
ille, qu'il n'avait tions,tpar i cells qui consti
stendre les a- tunt p pe 'ensemble dcq 1
'.a'diminuer concert iis6, qui out |A
social, ion d laage par leur"iiiI \ j c
2 no cement par les ( Ancie local de
,,, ** r6gle ieoenls. de I D 6trli


me recSmma -" r..i .- -~ i---% --- -
Prince. Chambres aer~es, cuisine excellent, Persion A prix
mod6r6.
Installation des plus copfortables.


AU BON MAR CHE

GRAND STOCK

de LAIT CONIDENSE a%

0,15 centimes

La Boitede 14 once

Des marques suiva nl S:

Sun-RiP Van-e1el's-

dDIMAM Melke I


- .OTI_________


.1
a

h


3 ONTRES SUISSES
1DE LA
Pabrique GERMINAL
Les plus renomn ces dans le monde et en Haiti,
de tous genres et toutes former.
En Or. Argent, Plaqu6 ct Nickel.
Vente en gros et en detail, AU PRIX fE LAO F.,AiQUv,.
BAZAR ODPON
J. KARAYANY
Angle Giandduue & Rue Ferou.


CITY of NEW-YORK

INSURANCE Co

Assurance centre incendiie'


T oules les Polkes d(Iivrees par noire Compagnie couvrent'
ies risques contre INCENDIE par la 1F oUDRE, suns aucuue
prime supplenenlaire.
Agents Generaux pour Haiti :
CUR4 AO TRADING COMPANY, S. A.


tion taite au ministredu culte
de verifier les conditions de
capacity des futurs poux La
loi tail plus. Elle subordonne
tormellement ia d6l6ga'ion
qu'elle donne aux minisatres
e culte d ia condition e.rpres-
sc que ceux-ci proc6dent au
marriage en contormitd ties
prescriptions de la loi ((Pour-
vu, s'exprime le 6gislateur,
que les futurs conjoints r6u-
nissent les conditions de ca-
pac'.6 requises par Ie code
civil et que le marriage soil
cdlebrd con formiment aux
prescriptions de la loi. etc ,)
La loi civil p ,se done deux
conditions, et non pas une
seule, pour la parfaite ex6cau
tion du mandate confor6 aux
re resentints des diftrentes
confessions et ces c)Uditions
indiquent avec clarte qu'elle
n entendait rieu sacrifier t la
d.)ctriue de i'Eglise. La loi
civil-- exige que ies condi-
tions de capacity soienot les
siennes et non pas celles de
I'Eglise qui sont, commenous
Il- ..._- .. .


commercial
BOND, VPrqpva4U**-t
l'IH61cl de l-Avehir).
'*fdetis de vasAuae A Port sa'


le verrons, difl6rentes Elle
exige encore que les condi-
tions de c6l6bration soient,
uon pas les rites ecclesiasti.
ques, mais les siennes. L'u-
nio i A laquelle proc6de le
ministi e de Dieu, en vertu de
la rdcenle legislation, est
essentiellement une union
* civil ), pace qu'elle est
b).Ise sur l'accomplissement
de toutes tormalit6s voulues
par la legislation positive.


ri ~


olire


... a vu ungpetilt gisse qui
mangeait deal veux, c'fst vrai-
ment le cas de le dire, |un por.
tefaix qui, lui, mangeaiu on beau
mango francis. Le petit enfant
regardait avec tant d'inpistance
et tant d'eau lui venait A la bou-
che que le porlefaix luidtV :
Veux-tu la graine?'l
Le petit enfant fit ou de la
tcte. Alors le portefaix avant
meme qu'il eut acheve son man-
go le tendit A l'enfant.
... a sour longuement A ce
geste paternel dans le people il y a quclque
fois plus de beau geste qu on ne
croit. Mais tout le mnonde ne se
donne pas, comme NOTRE CEIL,
la peine de regarder.


qui venaient d'acheter quelques
ouvrages d'auteurs hatliens. Its
voulaeint, pourcomplter la ca-
racltre exotlique de ces ouvrn-
ges, les fare relier en lHaili, par
un relicur haitien. lls s'adre.;-
s4rent A leur guide A qui ils ule&
inanderent deles conduire'&he/
le meilleur relieur hailien, celu
tjqui I ravaiille le plus vile et h-
mnitux. Naltirellement ils fur.'nt
conduits a la rue llonne. I'oi,
chez Etienne Camille. El lors-
(que 21 heures apr6s le travail
fut reminis A ces tourists, Noirnir
(EIL admira la joie avec Ia-
quelle, ces strangers regard:a ient
ce qui avait etW Bait la perfec-
lion, en si peu de temps.

... a regard la tele d'un de
nos amis revenue recemmeni de
France et racontant la savou.
reuse histoire suivante: I Dans
sa chambre, touteprochede celle
de sa m6re, il a I'habitude de
(d1clamer des vers classiques et
avant-hier il disait:
C'ktait pendant I'horreur
Junee profonsue init
Ma nnire J.Irabel....
I)e I'autre co6t de la cloison
une voix d6solee s'eleva :
- Paul, lu a dejA oublie le
n ma de ta mfret narbs utn conrt


Personnel ne contestera, je s o ur A l~tranger. Jem nap-
1iespere; que l'offlcier de I'E- pe e Lamercie, tu le sais bien,
tot civil,en ex6cutant les for- et non Isabelle.
malites du Code civil, celebre
un manage civil. Pour uoi qui re u
leMinistre du Cul. ,:s, ... a vu Aristh~ne, qm revenu
le Ministry doaColid, .ae s de son voyage de Santo-Domin-
sant par dlgation d 'unelo Igo, vantait intelligencee et a
de PEtat, exercant le nime civilisation do nos voisins de
poiwoir que sou collogue lai- lEst. 11 ilait tellemen bien as-
que, verifiant eomme lui les sis sur son dada qu'A un mo-
couditions de capacity des ment donned it s'exalta:
futurs 6poux, celebrant corn- Vous navez pas une idle
me lui Ie marriage aux coodi. de I'intelligence de ces gens.J'ai
tirns de torme et de fNnds vu des gosses de cinq ans qui
prescriles par le Code civil I parent espagnol, non pas A S.o-
donnerai-iles par le coleur e- l)omingo seulement, mais aussi
ldonnerait-il ua crmonue ur re- Las Maas, A Santiago de Los
liise inn pa crmonie rga- Caballeros... N'est-ce pas extra-
nise non par par lEghlse, ordmnaire? Parlor lespagnol A
matis pa les Pouvoirs publtics cetage..,
del'Etat? Manage mreligieuxa,
celui tait en vertu et en con-
tormit6 de la loi laIque ? II ... a vu, pendant la forteaver-
existe des limits A la com- se de vendredi soir, un gentil-
plaisanee. Le ligislateur du home v6tu de blanc qui s'tait
20 juillet done un mandate glips6 timidement au Bar Ter-
conditionnel aux ministres de mtombaits po s garer de eant
cute. Si ces derniers no peu- ciel. Mais vol, coatraire-
vent ex6cuter ce mandate, ils ment aux aatres gentilhommes
doivent le refuser. Mais iisOne qui s'6taient atlabh t, il n'ait
peuvent i'accepter pour Iac- pas de cash et n'avait pas droit
comoder A une forme a reli de signer. II nmavait jauais coo
gleusequi rendrait al6atoire somm6 A credit. 11 angit des
la mission A eux confi6e,ins- regards A la rowd, itmlrrogeait
table I'union A laquelle ils de ses youx anxi'lx totes lea
proc6deraient, douteuse la totes peaohesMsur les diff6rentoe
situaton juridique des con- tables, avec i'espoir d'yrencon-
joints. trerun "visage ami. ii pleuvait A
.Abel N ,, torrent. Le aron pass pr6s
Abel N. L.GER de lai A plusieurs reprises comr
(La fin main). me pour lai demander ce qu'il
desirait boire. 11 allait traver
I ser, en disespoir de can., chz
Gairaud, loraqu'arriva an ami
JA quil n avit pas vu dep i des
A CUSF, ou, jccus... mps et des temps. !1 l'aborda
l, lAIi. .lll I nat~ptavuwun soupir de
do sitre empard de la meil-0 .Sal agW s. Et loraqu'i eat
leaur clientele, r la bonat6, a repr- se m il appela le g-
modicited-pz- le a o,
statuo at In 0c3ur do t so


-4"", 1.


(OV Ill


*w 1 '"1


---------.


- --- ----- -


-- -- - -- --~_ --


_. _


__


;I N


-. I I; ,r


A 9


h1


.re





PAGET 2IN;-.30 SephabrO I M


~* --; _


L. p--- Y ---


N'OUBLIEZ PAQUE:




Balterie FORD


Se vend maintenant A Or 14.50 charge
A 18 Plaques
Va sur toutes les Voitares
Est la meilleure Batterie fabriquie


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


''a'
I,


Charge: Or 1,50




HAITIAN MOTORS


Charge avec acide: Or3,00


Port-au-Prince: Phone 2379


Cap-Haitien


379


'L'auto-heeb6t
I a. s ilf iu' l d'et(rl e fiormier poutr
Ia fabriraliin de la oiiltn'elle
NEW-YORK M. .lames V.
Martin, des ,tablissements Maro
tin Aeroplane Factory Gar-
den City, Long Island, vient de
conclure des accords financiers,
en vue de Ia mise sur le march
de la voiture de son invention
a I'automobile 13b6 )6).
Des accords ont tM signs. en
vertu desquels il va tire former'
un syndicate, au capital de 4S5
millionsTde'dollars, don't teront
partie M,'William B. Leels, les
etablissements Dupont de Ne-
mours, et Sears, Roebuck & Co.
a L'auto-Beb6 ),qui sera ven-
due moins de 200 dollars, sera
de dimensions si reduites,qu'elle
pourra tre exp'di'e 5 I'ache-
eur, emball6e dans une caisse
demontable, qui pourra servir
de garage.
Cette voiture n'est pas une
simple reduction d'un mobile
quelconque de voitures norma-
les actuellement sur le marched.
C'est une machine totalement
difftrente de ce qu'on a vu jus-
qu'ici, et possedant des caractl.
ristiques particulieres.
II n'y a pas de chAssis.La voi-
ture est, en ellet, une carrosserie
A laquelle ont t16 adapts un
moteur el quatre roues. hacune
de ces roues est montee et com-
mandee indkpendamment.ll n'y
a pas de resorts, chaque roue
etant suspendue au moyen de
bandes de caoutchouc, comme
les roues d'un train d'alltrris-
sage d'avions, ce qui pei met li
chaque roue de supporter i-td6-
pendamment les cahols de la
route.
L'empattement est de 60( pou
ces, tandis que dans la voitu-
rette anglaise Austin, il fst de
75 pouces, et de 103 pouces 1 2
dans la Ford modele A.
Le moteur est A 4 cylindi es, ;i
relroidissrment par air, avcc un,
auto-dmare cur Olectrique nor-
mal, et la voiture est munie de
tous leas inslrunmits habituels,
comme compteur de vitesse,etc.
Elle ne p6se que 600 lives, tl
son inventiur pretend qu'lle t!.1
en measure de laire 5t) miles ii
l'benre avec une dtpense d'ts-
sence d'un gulloii.ll y a ties pen
aorganes exigeai.t un graissage.
bL. Martin declare que la voitu-
re peut Oire gr:i.s6e une lois



Nouvellecs

de Jacmel
Tribuiial 'Correelionniel
Apr6s avoir lait des )bl surts
volontaires A la danut Maria
Thebaud, Me Aiguste l'"aichl,
avocat militant i Jacmel, avaj
pris la fuite, voulant se sous.-
traire A Faction de la J, slice.
Mais itl e rendit bient6t e, spres
quelque ours de prison prkven-
tive, il vient d'etre condainmn A6
Cinquante Gourdes d'ameind',
des circonstances attenuantes lui
ayant AtA reconnues. Le mon-
tact de la condemnation acquit-
tA, Me Fauchi a et6 mis en li-
berte.
laceadie
Le Mercredi 25 Septembre
courant. b huit heures et demie
du soir, I'lirme lut doinnee A
.( ,. ,, 11 i ,1, v '" d e-
.s ,, I 1< .1 l ,Iroib<- thfZ
la dame Aumdise Dumas. On eut
fort heureusement le plaisir de


pour toutes au moment de 1'ex-
p.dition, et que sevl Ie moteur
exige de I'hui e,bien qu'en quan-
tit heatncoup inoindre iue l's
inoteui s (des voitures courantes.

Les v6t6rans italiens A
Rome
ROME- Le roi Victor-Em-
m;anuel et M. Mussolini opt as-
sisi6 i dn defilO de 10.000 an-
ciens comballants italiens ras-
sembles AL Rome pour une con-
vention.
I e souverain, venu ce martin
de San Hossore, occupait une
tribune speciale devant le palais
du Quirinal.ll r#pondail par le
saint militaire aux cris de aVive
le roi).

Un appel en iaieur de la paix en
Palestine
GENEVE Lidj Andargue
Massai, d'Abyssinie. qui se pr6-
tend descendant du roi Salomon
et reprdsentant de la seule na-
tion chrktienne d'Atrique, a fait
appel devant la S. D. N. aux
peoples chr6tiens pour qu'ils
apportent la paix en Palestine.
S'exprimant en francais,Massai
a d(clar6 qu'il regreltait de dire
que les chretiens de Palestine
prenaient parti pour les Juits
ou les Ailabts at li u de plr'hei
la paix.ll a press les chrtliens
au noni de leur religion de faire
tout ce qui est en leur pouvoir
pour faire aboutir un accord
amiical.

L'6vacuation
do la Rh6nanie
JUELCH, Allemagn.- IhDux
bata illons d( in fanteri helge,sta-
tionn.s fi Juelic h, evaceront la
ville domain. Un bat; illon de
pontonniers, y compiis un d6-
tacht ment de police militaire,
restera sur place jusqu';'u 28 oc-
tobre.
.luelich, ville de 10000 lbhi-
tanls,hihbergeait 1 (1()0 ho0mnes
de lot doupes doccupttion.Compa
rativement A sa po ulltion, c'i-
tail, de toute la Rlth'nanie, la
ville qui en avait le plus. Pr&s
de 11 pour cent de ses locaux
disponibles avaicnt 106 rbqulsi
tionnes pour la trout. Lvua-
cualion de toute la region occu
pee par Its troupes bIl es dans
al deuxi6me zone, setra o'ficiel-
le'ment termine' le 3' noveiii.
bre prochain.


conslati qui'r l D 'v avail rien ,i
serieux. 'n rt h:iud renlir- duns
une maison de la court avec (du
chaibon mnal tint iavait y ltW
caIuse, de I act, nt.
L.a po|ull'la on a onfi.,e av\'.i'
Ir'eibl" & 11 I i I'i: : nt Iv tucsIn.
car notre' Coll,): g ie lit 1 i')1 ;-
P s V\'0u :01) t;l s tst en i)'i
nluh'it tJpouu: ue du nialikulit
Snci o i Ie c.
Arreadisseints de Jacmel
et de Saltro
Des arrths ont eO regu'itre-
ment pris par les ditflrentes
Communes de ces deux Arron-
dissenif, en vertu de I'art. 107
d I, toM~ ution et de la Loi
el61ector i. *. 4 Aobt 1919, pour
inviter les citoycu~ Iuissant de
la capacity electorale soe laire
inscrare sur les Registres ouverts
a cet efLt', A partar du ler Oc-
tobre ,., chainn .
Les CLonfmisions d'lnscrip-
tion soni i tlo.eeo t)llomme .s'':
J \ t: i-t. Louthon x.\is,
SMeinmre de la Commission Cor.-
a unate, .Presadent; Alphous


A

Washington
Suites d'une manifestation
anticoiiiiiUniste
GASTONIA, Nouvelle-Caroli-
ne.- L'enquete en course sur la
mort de Mme Villa Wiggins,
greviste, victim d'une mamtes-
tation anticommunisfe, a amen6
l'arrestation de 7 personnel, re-
lachees sous caution de 1.000
dollars.

Les commissions techniques
dn plan Yeoog
PARIS Les trois commis-
sions techniques pr6vues par la
conference de La Haye se sont
r6unies aujourd'lui pour discu-
ter les details de I'application
du plan Young.
Lorsque les technicians se se-
ront mis d'accord sur les livrai-
sons en nature et quelques au-
points, entire autres les repara.
tions dues par L'Uutriche, la
Hongrie et la Bulgarie, layconte-
rence de La Haye se r6unira de
nouveau pour terminer ses tra-
vaux.

Un 6v6que Belge
axasslsn6 en Chine
Deux Francisrains sent galement
vielimes des bandits
I'El ING- La legation de
France a adress6 une vigoureuse
note de protestation au gouver-
nement nationalist chinois au
sujet de l'assassinat de 1'6vque
catholique Trudo Jans et de
deux F ranciscains A Liaotang
province de Houpei. Tous trois
laient sujets Beige ; ils ont 6t6
victims de bandits.
Une canonnidre francaise a re-
q'u I'ordre de se rendre inm6m-
diatement A lichang pour prot.6-
gerles missions cat oliques. L'e-
v'que Jans 6tait en Chine de-
puis 22 ans.


FianQailles
Nous enregistroas avec ,plai-
sirlesfianai liesdeMelle Yvonne
I'rizeau avec Abr Andrd Liau-
tanil.
-- Nous enregistrons- aussi
avec plaisir les flancaille de
Met'le Alice Peters avec notre
june ami bidor Ltcon.
Sinceies compliments. '




Variates
JEUDI 3 Octobre, Mte de
Saintv-T'hergse: u La Roe
Elleuillc.e .

S ivaille et Rtmusat Lafonlant
II : 1 i)' s.
BAIM :T: Will Th6odat Sup-
plWant -n Conseil Comimunal,
Pr.Osidei, : L.oIisLeriche et Char-
les Fi'v.ere, miembres.
COTES-DE-FER: On6sy Bu-
teau, Conseiller Communal,Pr6.
sident; Morigbne Molse et Ja-
cobsen Jaboin, membres.
MARIGOT : Octave Claude,
President; Fran;ois Sanon et
Dtmoustier Beaug6, membres.
SALTROU : Octave Lafleur,
Conseiller Communal, PrAsi-
dent; Leclerc Charles et Marcel
Mil'ort, membres.
GRAND GOSIER : J6r6me
Milord, Pr6sident; Jean-Baptiate
Colon et Lu" B'-etoux, membres.
ANSE-A-PITRE : A b61a rd
Pierre, Magistrat Couianuasl,
President; Normd .Jendi et Nor
*^H Membree. ^^^^^ **


NOUVELLES DE L'ETRANGER


ENERGIE
Le adults absent sou
vent de leurs forces et no so
rendent pas compete qu'ils
percent de 1'6nergie.
L' mulsion Scott
donne de 1'6nergie et de la
vigueur au systame par so
puissance tonifiante. R, ,bite.
votre 6nergie, foLd'fIc" '
votre system avec
I'Mmulsion Scott.
cott & owue. Toronto, Ont. -

POUR AVOIR UNE PEAU
tVELOUTEE


Ecole

Speciale
DE STENO-DACTi LOGRAPHIE

Reconnue d'1.'tilite Publique par
Arrtd Presidentliel
( Nouvean Local : Angle des Rues
FHrou el dl' Cantre)
Tlphone, 2620.
Initialrice en Haiti de :l Dac
tylographie Methodique. de la
Stenographie AbrWviative Ca.
nadienne. de Ia M64hode Pkda-
gogique Esoup,elc.,l'Ecole Spe-
ciale deStno.Dactylographie se
recommande aux families par le
serieux de son organisation et
l'excellence de sa technique d'en
seignement, attributes que con-
firment les quality s g6n6rale-
meat reconnues aux 6tudiants
prepares par cet 4tablissement.
Stenographie Francaise, St6-
nographie 4nglaiseenseignee en
anglais, Dactylographie, Comp-
tabilite,Langues Vivantes.-De-
mander prospectus, 16 ann6es
de tonctionnement,16 ann6es de
succ6s.
DACTYLOGRAPRIEE
Programme riche, scientifi-
quement ,labork,pr6voyant lou
tes les difficult6s imaginables de
I'Art MWcanographique. Ensei-
gnement complete, agr6ment6 de
Petude de la Machine A calculer.
Dipl6me serieux apres examen
public sous le contr6le de 'Ins-
pection Scolaire: PRIX GILG :
Une merveilleuse machine por-
tative de la timeuse marque
REMINGTON coit actual 65
dollars- g6n6reusement oflerte
par I Agence de la Manufacture
Remington au laur6at des exa-
mens otficiels. Emploi procurd
par le Bureau de Placement an-
nexe A l'4tablissement.
Demander Prospectus 6
L'ECOLE SPECIAL DE STE-
NO-DACTYLOGRAPHIE
Angle de HRues F6 ou et du
Centre, Phone 2620,
Port-au-Prince.
LE(joNS DE COMPTABILiTi
Le Directeur de l'Ecole Spe-
ciale de Steno-Dactylographie
( Nouveau local: Angle des rues
F'~rou et du Centre ), a le plai-
sir de recommander anx intnres-
s6s son COUS DI)E COMP-
TABILITE,. DE DROIT COM-
MER IAL ET DE TENUE DES,
LIVRES qui sera confi A aun
professeur ayant acquis une pr6-
cieuse experience dans le Com-
merce et dins. dl'importantes
Administrations publiques, de
plus, Bi.chelier es sciences et Li-
cenci6 en Droie.
LECONS D'ANI ANlT 'T DESPA6WNOL
Cours thkoriq e et pratique
par des prolesseurs d' talent.
Cours sp6ciaux pour personines
tr6s avant6es d'apr s la Lioueuse
m6thode BERtITZ.
S'inscrire avant le premier
lundi d'octobre i IEcole Sp.
iale de Steno D .'tylographie.
Angle des Rues FtIrou el du
Centre. Phone 26-0, Port au-
Prince.


M.NAQGRE9I
Pour toindre tonus tissusa
LAINE, COTN,. S015, tc..
&acua produta a'galo
"Li MAIRESOE'
hi eCNI'l 't* P~fr., pi, , .'e.
ajIdu.. wiu '' ....... pwj
I V C. fl UcQs & As.,as 0e- ..


Faitesdu s3-in-One a loun
des familliers de votre foyer.
11 tiendra tout votre mobi-
Her consistent eu machinerie
toujours en bon 6tat, sans
grincement, sans dettriora
tion.
Usea le "3In One) tr6quem-
ment et ib6ralement pour lea
machines A coudre, poar net
toyer les vacuums, les venti-
lateurs, les serrures, lee char
Ditres,les verrousles chariots
les bicyclettes, les ,patinos et
les outils. Usez en pour pri
venir la poussiere et toutes
surface lacqu6e pour nettoyer


et polir les meubles, bol
parquets, tapis esn liu
toile cir6o.
En vente dans tons I
gasins, 6piceries, al
en flacons de trois
sions et en bidonu


chasnt
un inde
TH
ONE
PANY.1
U.

Reprksent6 WM
J.D. MAXWELL
Gran4'd'
Port an Prin,




Maux





1. sx.

S so-w


L'usage rigulier de la Va-
nishing Cream Exetento con-
servera votre teint aussi doux
et aussi satin que celui d'un
blb6. Nous le garantissons.

L'Exelento
Vanishing Cream
Est une crdme sans graisse
que la peau absorb. Elle
nourrit la peau et empdche
qu'elle se lane, se ride, se des-
siche,ou ne devienne rugueu-
se. Elle conserve la peau en
partaite sante.
Procurez-vous aujourd'hul
un pot d'Exelento Vanishing
Cream;en vente chez tons lei
droguistes, ou directement de
nous sons garantie, come
vous le pr6ftrez.
Ecrivez-nous pour avoir un
6chantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beauty.
conseils pour la beauty.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents lemanaes pour tous
crivezspour reaseignemeunts.
I _


7


_ __


. ..................


I




'Aq
PAGI'.r


LE MATIN-30 Sepleminb~ 1929


1. T 70V -iW=


L'ENDUR.INCE


I)E-S


w ~vt'~i~wm


"I


MAIN de MAITRE et 1iHABILETET
de GOODRICH dans la CONSTRUC-1
TION, qui s'EST DEVELOPPEE RJ-t
GULIIEREMENT depuis le PREMIER
CAOUTCHOUC GOODRICH CORD
FABRIQUE en AMERIQUE, il y a 35
ANS de CELA.
CE SONT les RAISONS POUR LESQUELLES LES

GOODRICH


ST


Silverlowns


)DURI~EN T ESONT
INSURPASSABLES


kL


Haitian Motors S.A.


Port-au-Prince


2379


Cap-Hailien


Phone


93


En venle chez:


Vvuve A IENt)RAL,
F. tHERB1-/,
G R()1 E., .1
F GAVEAUI


Aux i 'ayes
I lelit -i ():- v
-Sa.itii-Marc
Jerttnie -


Abel LAUIIIX, Giuuki~es
Be&. OBIOL, Jac.cu
ElJie TIPAifNE. Pot t de Pa It
F. MALEBRANCHE. Anse A Veau


4. AII l n 1 1 1 rIC


S


-- -


&AWL


noma.


__


i IMM&M.F. IM.W. 1 ._ *%Ilalm


'PI~$&~~O~g~lWB,&3~*ge;O;WIIPPI


JI A L &


-.. u


J*


1 (.1


r~.~4~.'~E~!~ ~F"~l~f~~






PAGE--
Y-. i .- .


LE MATIN 30 Septembre 1929


qlicw .i p i .., iL'r lIi r
th, c..1 ,:i iJ, -lk, .,Ilt on
a p.. P ii, .: I it a urc 1f
iii' h tit cpm ht r-dn aigllinpi
eile-ll,~llr' et ,*ci aver tI-
Ia$e., di iait-onf, muli.6. qu.1l
h selI. au moins dans les Cos
urgent Is, noil ne crayonsl pas
qus Is sro~hrapic puliss.
doaner, en tine foule de cas.
les #,w~hati s remarcqunbles
qilan peut obtenir d'.'ne cr2-
to pinl~ig ,ge de tslob&~oI. Fn
(nce dunt1"org..nji~m.*Ihre-
m 0nter.,hAfrev vI'f er. Aretal.
rec. c'eit Ioujuniirs Al ct der-
clier que nows dunneroull I&
prifireace.
11 F. (2 ASSE?,
I.*,rftr,,l Oxsci.n~ea,
Si.Isejtit, Je PLari.


el rer~d *, .
toute r
%Lipv- ci


* '* /"


.1 i I a It, .of
If* .u


7 ...
7


..uWbkwlbL-t.. A.YL


St- tiaivs


C ~ ~ ~ it Ii ti w. I Iilt P A toute hemr C IcosCoI)S allaiontS


S0
donne de la force


ASTHM~~o
SGlobules R6baudI
Noulhtaio ifrvellieux. Gur ornanft 4 ..
T- Ph- La FLAc. 4 2f. frano 1 2, 05.9ua.not


[cole Cetirale d'Agricallure
Des cartes d inscription se-
ront delivrees a Damiens le
vendredi 4 Octobre,de 8 hres
a,m. A 2 h.30 p.,met-4e samedi
5,de 8 h. a 12 h.aux 6tudiants
qui voudront taire parties de
l'Ecole Lentrale. Ils devront
presenter leur carnet scolaire
ou un cetificat attestant qu'ils
ont, au moins, achev6 leur
troisieme dans un 6tablisse-
ment d'enseignement secon-
daire classique on moderne.
Le certificatld'aptitude p6da-
gogiques est aussi valuable
pour i'inscription.
De nouvelles cares d'ins
cription, seront aussi deli-
vr6es, durant ces deux jours,
aux etudiants actuels de I'E-
cole Centrale,pour la pr6sente
ann6e scolaire.
Des camions du Service
Technique, qui stationneront
devant I Ecole de droit a par-
tir de 8 hs.|du main, seront.
pour la circonstance, mis A
I'aller et au retour A la dL-
position des tudiants.
I'ort-au-Prince, le ?() Sep-
tembre 1929.
La Direction,


LU COMMISSION COMLNIALE
Intorme les contribuables
assujettis A 1'impOt-Locatil
que, conform6ment 6 la loi,
elle a tait aflicher le R61e
d'imposition pour l'Exercice
1929-1930, aux portes des!
Tribunaux de Paix de cette
Ville,
Port-au-Prince, le 8 Septem-,
1929.

AVIS EATRIMONIAL
Le soussign6 declare n'6tre
plus res ons ble des actes et
actions de ,ori spouse n6e
Orfllie Lindor, pour cause
grave. en attendant qu'une
action en divorce lui soit it,.
tenthe.
Anqe-a-Macon (Cayemitles)
le 21 Septembre 1929.
St1f6ne CHI\RLATTE


BE VELAT 1


Colombian Steamshi"

Company Inc.
Le steamer ( Bridgetown venant directement de
York, est attend A Port-au-Prince le ler Octobre proem
II partira le meme jour pour les ports de la Colo5b
pregnant fret et passagers.
Port-au-Prince, le 27 Septembre 1929.
COLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & C0. AGENTS


000*


EI leti de la Fabricaltin des PNEIS &


La Science die Fabri)uter les PNEUS attein


TLJBE


n degr6 de perfection


kans le travail lourni par lFIRESTONE TlRE & RUBBER Ou
I .


Suivant constamment sa route


VCeI's


le


succeS


touLJOL Is


croissant dans la Fabrication dos


Pn.us, le Ballon


FIRl STO E.


Gum Dipped estuniversellement


IecoIIu come le plus beau et le

,1 ilikur product dans industriese


Nj9


des PNEUS.


lki's/.Z-1 hi (w h 6 )1)ippi r '0()ic NVl III'( c lN 1!s il H -
io lois Ecl mO! 011 1 l SV('13 l`.1,. \( I'S n()lII()1i-s Ifx
Tu.T Ii ctairn s (IAutoobiles( lC ~iis ((It ,!uji'rE (r
(11,1101S. ))' VeneZ Chv,. I OMIS Ct 1(.LI~S at ALs 'otiIs expli-
(juer co. n min it et pourtj u )i.


Preetzmann-


- do


Aqgqerholm & 0'
Iue (du Qnai -- Agents Ginerau


V ..-


.. ~ ~:d
.,. ~* *.'~* 1 ~


.1w .~


S*


IL SUFFITdeprend
A run doe vte s
(toM Ie dou.. Joew msIli..

PILULEJEM
147,.R du Fuiber St-Dumii
ltfiMutislprIsMi
quI sont tout & felt bl6ned
s ow dmsMeu dqumiIeno Ih
DEHAUTAPARI
.Ant tri. lis .I. m...io as


Convalescence
Neurasth6nie
Tuberculose
An6mie


1,.a? ~
~ :,~
K


IIl


f *
^B
' f
A*"""
*^

\


_ --- __ __


-- -


--


r. '- 17 . *- " In


I-


* ^


vi - ;


kL-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs