Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04284
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 9/28/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04284

Full Text
-- ly L


Inent Ma oTre
D9RECTEUR
u DRUE AMERICAINE 1358
TF EPHONE N* 2242

we ANNEE N 08 PO LU.


pROPOS du SAMEDI a"' 'n
uiMssent plus #tre suppt66 per
l-- -ae -- 'aL l'Nl0 in1l406 intia=e?
nos cha. fe. Notre excellent conirFre Le
DE LA RE. majority de nos chauffeurs ne Temps vient de tenter an petit
I. .te paratsseut gt6re connaltre IW movement d'assainissement
8 ~oelque temr.ns', iJ.o r6glementation telle qu'elle se dans ce seas en mellatt en gar-
St Maye6 d'interitre pratique ailleurs. de centre remploi routinier de
rlrchands de .surettes Ce t instrument. ptisqu'il certaines expressions et de cer-
de leer petite clochette faut le dire, eat destiny A pro. ain language. Le moment W'et
'onnelle, et presque t6ger le voisinage imm6diat peut.-tre pas loin od i' taudrait
o press, Je ne jure- contre tout accident, et par jouer A certain le tour de rele-
Sue le Matin fit ex- voisinage imm6diat il faut en- ver et de signaler aux lecteurs
leva protestation, tendre le pion non prevenu biedes aiblesses de langae
,lva Prote sttinl et de peas6e, bien des insulf-
des raisons sentimen- ou distrait ou tout autre v6 -sances notoires, trop longlemps
relatives aux intress6s. hicule. II eat ainsi particulie- tolir6es.
Sdaefgon pour ces pau- rement indiqu6 lorsqu'il taut *
pu is colporteurs de a.- traverser une rue, en mdme *
hontement leur exis- temps que la r6gle pour le DES ACTES DE CL1UMENCE
g; lear .barque o et leur chauffeur esat de ralentir,
larchent de pair, il Or, il est frequent et habi- Toute one aerie de measures
pmtpJesoss parer.Et puis. tuel d'entendre des chauffeurs de cldmence,--grAces et com-
ier des a scArettes faith kIexonner, pour ainsi dire, mutations de peines,- vient d'-
rs one cat6gorie de tue-tate depu le commence- re pris pa eur P ides con
S nts A. la qmuitude men un-d'ri Ittet jusqu' &sa fin, damnas. des pines diverse et
M e tallait pas tou- d'ab.rd pouj ae tout le les details peuvent en Atre trou-
M monue soitu une foi% v6s dans lea dernieres editions
laes tant et si bien pou touo 0tqu 'les dis4 du Moniteur.
b e k e que la police penIe d1,1' t e oaeaiU6a par- Honni soit qui mal y pense I
itwslirsur ia mesured'in- ticuliir --- eni i pour se s Pour notre part, nous applau-
idoln; non qu'elle ft in- disj n d raleatir ai coin dissons A ces measures et nous
aisparce Jue la police, de I r; enfin...poui r,*mu nous permettons den f~liciter
~it cru que nodts 6tions ser.j La oilure rouli ain-i vivement le ,Chef de 'Etat.
erprte de tout le monde ave un bru strident Aileurs, les recourse en grace
rtede tout le monde; oavetun 1rui strident nt presque habiluels et les
Iei dit qu'ellesne levnait cortinu. souver ins et ch! fs d'E'at ont

1 plus saal id ule tr ss obre n co.ds
|quda surer la tublil fabricants font la trompe Wau- q d.. suppliques qIe les
Srend gfi le publicte m u- tomobile si puissante, cest experts examinent pour discer-
epred gout cettei- prcis6noent parre q ue. en ner les c-s ot ii y a lieu dnll6-
des petites clochel tes. princip lle est destin n nue rigueurs de a justice
ril navait qu' ule laiisser iesin e tan ceux qu ii imported de se pas
aisir. usage tres sobre: tin coup sec ompironiettre ind6libkrmentIla
Meti imarchand de su- et rare; cae la seule raIson haute attention du Chet de la
p. depuis, exploit e son .e sa puissance. Lors done Nation.
qi plus 011'. p oeut: R o u, do xqn d'ude Quels quo soient lea cas in
S del it pagite agon conutiA paon fait mon- question, la climence du Pr6si-
le e avlre in a e re...d'iBCOWaqieflc, et Borno ne pet t ue faire du
'iette avec un rytt i e La circulation dans Port-au. bien A ceux qutelle atkresse on
it pousse jusqu ra a i o since s.'accoMt a-s-blement. leur appoitant un pen d'apaise-
Ssat respdrero epr i| &..W.D- h114" de cir- ment de rtconfort et qui sait,
iistmoblg de leysabira'I-.-^- t e- en provojuant ch z quelquea- I



nc vraiment que c'est q eu- Notre excellent ami Emile
uAr ro e pfi sn dane queques, dtatls d une beaucoup meux, grAce auxsoins
r t oup d ri e tell r6glea enltson mais la intelligent etd6vou6s don't il estL
S aprosucion aes 'Pesed place a us m"anque aour- I'obtet.
pmarres de la rue-Pensez d'hui; poi s y reviwendrns la Nous faisons des souhaits sin-
a, concert qm en re- semaine procbainc, an par- ceres pour son complete rata-
erait si, au lieu de se sololant p spcialement de blissement.
.tone et neurasthnisant, noire circulation publiiueI .. ----
marchand ou colpor- question atssi actuelle qu im-
devait y aller de sa parti- t Documeats Diplomatiques Frangais
havec autant de clochettes portan e. La Legai dFrance nous
h4i alternant avec d'autres j ca faith le pit it fhous offrir la
ruments. Avouez que ce c -- troisitme'eie Documents
BIa rendre fou. NOTRE PRESSE BT SA TENUE diplomals l F ai relatifs
l461evous done la voix, I sembl- -, e les id.es que A rorigine de la .err de 1911.
contre I'a us auquel no;se 'ars iem s dur la for- C'est un for tait e plus
Phettes donnent tacile- ,.o 'il im- orte f6- doe six cents pu es net od I s
lieu; ensuite, contre le me correct qu l i re troupe des maires trs mpor-
ge mme n ue centre sormais dintroduire d i tantes et qui intlresseront a un
age meme que ort tantere notre publicisme. font du che- plus hauL degr6 tous ceux qui
Smarchans p ussi po mia et commencent a t soccuppent des questions de
lnts qui se conttetent oute ide nruvelle iet boone Nous remercions Son Excel-
tOur orgine naturel pour A.e. jugem, cette fois. par le lence M. Ferdinand Wiet de son
r le ur marchundise de d rlant decontadiction. gracieux envoi.
e en port, saus pouvoir Sans prLtendre nous-mimef nu
tr en runmne temps tout aire de torme partaite, la d q I
l~ r ...i do perfection n'etant pas de ce II -.1 0 -
t. i potestation inspire monde-- nouts faisons tous O I0 1
l ncessit6 de r6glesme-s nos efforts pour etre, A ce J. C.DOPIBK
r quelque sorteles bruis pint de yue. le moins repro- ( Ancie local de
ru"e -ujou intns que la chables possible, et nous cr.>-* Se recommande aux (6tra
obilon intense des aut:e Ayons ainsi pr6cher dexemple. I Prince. Chambres aerces, cui
es expose nos orelles Aussi bieu. nous eutendon oder
acarme cacophotiqe restore fi6es A ceie idA e Vt o Installation des p


i.6;e.essat tout le jour nous sommes disposes A la i-----' "
ne' presque touted la suivre de tr6s pres. Pour I VBNt v E
et qui, au surplus, est. -, nour n n e I....
ifestemn! disproportion- mns e le cas 6ch6anl. AT J Uf
hecles condition de la d'enm 4lrh estion pr6- U B ON
cello desau-prmcenne Ca- judeiell en face do tout ad- ND r Sr
Scell s desueis ca-.u versaire qui voudrait traiter: GRAND ST
()a asdouteoonn comtreanous. une question qui d
qu.-, o, relatiimpliquea n certain degr 4e_. de LAIT C(
ttlodredir qu. relative-C fture n6rale et de r- [ LA. o.e
COt, cmme.isent les p ra pi 'rticulikre: nou cher-
.mle ie e ton pr chosts c~ga eronshavant tout, 61aire la 0,15 (
'C eto dconnais-ance personnelle de
.e, les k'n's. tonit L a -
O Priiice, avec p k 1! telni u- tieni li Ptzne fifT
';IuPuce, avec ceit fois ., li'oligr combattoe A VI Ul
AM cult centtois .re'leveetet pour lui demand
S 'it. qo t4'ar4 Au .,der., tiy a ie'u, des r6fereno t I -Desa qu
IO ce ql ie .rtiique Cs... intellectuelles.,.
. tofmfobiae~prt Dlam pCUpn | ln.l P----
US.,no uat dons la n't iioM m erI*chr- | ITi.o
1t^ la ps large opu- ism ;nrq onc n re ; 'Tti _L
+ ilion 4moio- publicisme terait-il icepocti YB i-se t

x^S^n^ doH^Sn; el


AC-


SMiONTRES SUISSES
DE LA

Pabrique GERMINAL
Les plus renomn.ces dans le monde et en Haiti,
de tous genres et toutes formes.
En Or, Argent, Pla1qu et Nickel.
Vente en gros et en detail, AU PRIX DE LA FARRIQUE.
gA7.A OD, ON
J. KARAYANY
Angle Giand'Rue & Rue Flrou.


LE DERNIER MOT

EN LIQUIDATION
Vous aviz enteudu dire.. Vous avez vu... Eh bien ce sera
a premiere tois que vous verrez tune liquidation chez
KAWAS Hermanos

Samedi 28 Septembre
Des chaussettes de soie qui se vendent A G, 500 A G.2,50
a t 4,00 2,50
C 4 x a 3,50 2.00
SLa maison a aussi un grand asiortiment de chaussettes de i
I touted nuance qu'elle mettra en vente ce jour IA A Gdes 80
Scotl& at 0.50 a pair.


Families
L'Enseignement donn6
L'INSTITUT TIPPENAilAER
est sans 6gal.
Pas de vains mots ni de
values processes, des r6sul-
tats shrs et controls chaque
annbe.
C'est IA la garantie.


On ensmande
A loner trie miison con-
fortahle d'environ quatre A
5 pieces.,itfie dans les quar-
tiers de Turgeau, Bois Verna,
ou reu de Chose.
Priere d'adresser les offres
aux bureaux du MATIN.
"E -

)mme cial
OND, Pro ,16talre.
PH6tel de l'venir).
ingeis de ssage A Port av
sine excell Ite, Pension A prix
plus confortables.


MA CHE

.OC .

OND NSE a

centi es

de 14 ounces

es suVianl4es:

Van Q-'

[e M


L'sol edhas Are el le cors oun
afire. Leeprit cs35fld ancorps
cU ea obiL AIsToTs


SAMIDI 28 SEPTEMBRE 19I


oire IIII


... a vn mercredi soir, verse les
11 heures, une automobile, der-
nier module, stopper aux envi-
rons de la statue de Dessalines,
du cote des Tribunes. 11 y avait
un home su volant et qui
etait v6tu de blanc. II attendit
trWs longtemps, puis A un beau
moment il fit mine de partir. II
mit son auto en march et s'en
alia. Mais il ne fit que le lour
du Champ-de-Mars et revint A
sa place. II reommien'a le rni-
me geste plus d tirois fois. Mi.
nuit sonnait qu'll faisait le me-
ire manIge. NOTRE (EiLqui avait
A ce moment-IA sommeil se fer-
ma fatigue de tout ce qu'il avalt
vu an course de la journee et ne
put pas savoir si oui ou non
elle 6tait venue, car, I'anxiWtt
(lu'exteriorisait chacun des ges-
tes de 'hommnie indiquait trts
clairement que c'tait un amou-
reux qui teprouvait les angoisses
d~chirantes de 'attenle.

a vu qu'a la rue Gelfrard
les automobiles et les camioni
n'ont vraiment pas de veinc.
C'est ainsi que mercredi martin
vers les dix heures ily cut dans
cette seule rue deux collisions
formidable. La premiere eut
lieu entire un camion 'portant le
numero 3292 et un camion des
Marines Corps, School Bus, la
i second survint entire une l)od-
ge de la Ligne. No.3720 et une
Chevrolet de la Ligne ausbi, No.
3156. Cette dernimre eut une
aile compl6tement 6crabouilhe.
... a v i le pasahts sattrou-
per en grand nombre autour de
ces deux accidents et mediter
longuement, et o.er aussi des
reflexions taut sur ia fragility
des vies humaines que sur la
r-ori.#A A* -- -*- rl-- i.-


is -.ffi .... l trapiiiie ues cMrosseries les plus
La Boar Btfeuill6e soh udes
& Vartt, solides.
A I'occasion do la fete de Ste. ... a Vu de quelle favon un de
Th6r6se de Lisieux qui, come nos arnis sest laiss6 prendre, a
on le sait, est le 3 octobre pro- Carrefour, A la farce dell un des
chain, las Direction des VariAtts n6tres. Celui-ci ft compreidre
a d6cide de redonner (( La Roe que son flash light etait un ap-
I Effeuillke ou les spectateurs pareil photographique pour la
!revivront des scenes convain- nuit,avec magnesium. EL autre,
cantes de la vie de la Sainle qui appelant sa femme, se mit prIs
est actuellement A I'honnetur te delle pour une pose av.ita-
par le monde tt a qui Madame geuse et se laissa... pliolo gr
Lucie Delarue Mardrus a con- phier, A la grande joie des ci-
sacri un si beau livre. rmarades contenant mal leurs
Nul ne ratera cette occasion ectats de rire.
unique de revoir le si beau fim
Soasion do 'anniversaireie ... a vu comment un voleur a
la petite Sainte-Th&r6se de Li- 6ch"apP avec dextrit A' lent-
sieux. prise de.deux agents de la lorce.
On I'avait apprehend6 A Lalue
S- et pour l'emmener A on ne sait
quel poste de police on longeatt
SUne arlisle Chilienne avec lui I'Avenue du Travail. 11
A t Port au Prince ntapit trs came, I'air de qIel-
SNous avons eu le plaisir de quunqui prepare un coup d(I-
recevoir en nos bureau l'aima- sesp;ri Arriv6 au bout de la
We visit de M. Caballero, un ruelle it se beissa come pourl
artiste chilien qui accompagne ramasser quelque chose quielui-
sa femme Madame Tina r ait A ses pieds. Les deux gen-
ballero, laquelle est en mission darmes ne se soucrent de son
artistique dans certaines villes geste que orsquis.tu lvirent
de ,Am6rique Latine. Madame I-prendre la fute, Naturelielnt
Caballero don't la mission est tls courure nt aprs rl. oii se
de faire connattre et appr6cier Tsstl daens ne cour voisbe.
l'art chilien, donnera tin con- (ou criant au voleur. Arrive aux
cert A Port-au-Prince, le 2 du (hi crialt WI uolcur. Arrive aux
mois prochain. L product de abords de la ravine, on ne vil
'ette f sera afoctia d envoi plus le voleur que I'on est, pa-
d.une quiqe de ir Ha tiennevoratt-il, en train de chercher en-
aux Jeux olympiques organizes core. S'est-il jet6 dans la ravine,
u a. ou a-t-il fondu coihme du beur-
,ous souhaitons beaucoup d e a so.e.. qoi q(E
succs A M..et Mme Caballero put savor et que lbst r .u
I dons Ia belle" mi'i" qui ler pe L atst qu e dis
A 616 confi6e ,, I tGouverne- .OItaep f end5res
ment Chilienet aomme8 assu- / R _, -enot. davoir
nC n ets o ea- as perd teour int essante capture.
res que le Concert de mercredi p ttresae capture.
qui se donnera A Pariiana au- a ta ta du.. .
ra .leus nos horn d lettres n joli
poublie dans nsoire a diton o
einea ramlp o re dio petit b 1.C C'e une esp~ce
quo I phoom ie ded tr6s do porce"laine mar-
ran .ii r entm un orang-
rtidshae quest \I Ca oureJ e qui tient,
r 'dana m iitdeux pieds.
S..... ..Quelq't l nt guard Ion.
IJACCUS oauL .j'ou... ge r 4 eur et
I; .-AMoLAIM 1 a t


I


d

.4
C


IU


I i` -~-~~------ -' --`


-I


- ~ ft


ona


- ---- ~-L _---- -.__~.-;II__


Lw.








PA(~2 LBMAT N 8 Sc~mbr IU


N'OUBLIEZ PA QUE


Ballerie FORD


Se vend maintenant & Or 14.50 charge
A 13 Plaques
Va sur toutes les Voitures
Eat la meilleure Batterie fabriqu6e


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


Charge : Or 1,50




IIANII A II,.OTORS


Charge avec acide: Or3,00


Port-au-Prince: Phone 2379


Cap-Haitien


379


No( t veles

dn Ft Frnce
MN ItV'tC,., ,I I lI.S
elI I.. !hui:1a | Intrnialit uali
'PA II I. .,L goiverneuts des
wintqui -s dI i: t t lli4' (iit invited
M.\I. lI-y(wis de la First Na-
I tonal B i k of N w York et
'Irnylol r dh 1.1i' irs, National Bank
ol Chlicqa'). a partiiciper anx tra-
vaiix di o'iilt i', organisation
de la ai[ito det's rteglelenls illn-
arnllionatiix. M l. Reynolds et
Trvylor otl atcreptl".
La pI ite .I irrctd 1 M. Mon-
moussea i. f ,ecrIa ire geni'rali d-
hI C. G. T U ,sous I inculpation
de complot centre la sirel de
rEtat. M. Monmousseau a W6
condminne pour provocation de
militaires it la d sob6issance.
A t;ihartres un avion mili-
taire qui s'elait enflanmiu6 est
tombI ; les quatre paasagers ont
Wt6 carbon iss.
lise en liberty de U. Klotz
PARIS M. Klotz, I'ancien
ministry ties finances. qui 6tait
no train de purger ses deux ans
de prison pour escroquerie, a
kt6 remis en liberty avec inter-
diction de sejour. Le dbcret a
iti public ailourd'hui.

Le tr 'or de In bauque liypolh'caire
russe
1BELGIAI)IE -- On vient de
s'apercevoir qu'un vieux tr6sor
russe d'unc valeur de plus de
9000.000 tlait ddpos6 dans les
coftres d'une banque de Belgra-
de. Le tai- a W6t r6vW16 par les
demarche" de deux groups d'&-
migres russes qui cherchent A
entrer en sa possession. Le tr6-
aor se compose de diamnants, bi-
joux et tires qui appirtenaient


i la la l.)1i Ce liypot-il e-aire det St-
Pte.rsbow' *,.i avaient fie trans lI
portes en i a e uui mo'ineiii dc
la rovoli ior.
Apre la I. route d l'I m I
lilda u, l hle t n f r -;l \\i: gli -
no "in1 n llti o0 unin slsiOli tlo'bl'-
gOf. de veillcr suir le l re o! jin
Iuit apJ1urt, eni cette ville el pfli-
c6 (nins iil coLll-re pris eC lotj-
tion.
li,,'cern enl tn groipe de r'-.
lugi6s russes cherIla il tiqu(jier
les retes lde I'actil de I'ancitnne
banquet pour en tablir enei nou-
velle a l'etrunger ; mni.s les inr n
l)rs survivants du coiuite out
rellius de livrer le trbsor sous
prt'- xte qii'ils n out janmais e1.
reconnus par le graud-duc Ni-
colas.
Le Confliti
russo chinois
II esl lonjours aussi aign
qu il y a deut mois
MOSCOU La Russie sovi6-
tique et la Chine nationalist
semblent toujours aussi Mloi-
gnkes d'un accord qu'elles l'6-
taient it y a deut mois lorsque
le conflict commenta en Mand-
chourie.
Loin d'avancer la solution du
problInie du contr6le du che-
min de ler de I'Est chinois, la
dernib e note de Nankin est con
siddr&e par le gouvernement so.
vietique et par la press de Mos-
cou coinme ayant 61oign6 toute
possibility itnmrdiaie de paix.
.La ( Pravda ), organe olliciel
communist, avertit les natio-
nalistes de Navkin que a mal-
gr6 I'attitude aggressive et pro-
vocatrice de la Chine,les masses
ouvrieres de l'union sovi6tique
sonli pIrtes A mobiliser toutes
leurs forces pour porter Uin coup
ttaal aun" ger 'aix chinois et
aux in pmrialistes qui sont der-
ri6re eux ,.


A WA-HING'(TON
.ia q( eslion de la Cour internDilio.
ial e del istlice driani le Santa
WASHIINGTON LUaSociWth
des nations ayani adopt le pro
torole relatit 6 I'::dhlsioun 'es
L:tias ('nis 6 la Cour internatin-
S tile ie justice, I; question va
irc (e sonise au Si"nat.Le presi
deint Hoover est partisan de son
Sad'ption mais il n'en est pas de
nicme de certain senateu"-,
dol Iet sle nteur Borah,qui sont
opposes A ia modification de la
reserve ambricaine. Dans ces
conditions, I'administration est
d(cidee A attendre que les au
tres nations ratifient la formule
Rool, avant de demander la ra-
tification du S6nat.
La commission d'enqu6te
sur les agissements des compa-
gnies de constructions navales
au moment de la cont rence de
Geneve en 1927, commencera
ses travaux vendredi' en inter-
rogeant des repr6sentants de
ces companies. M. Charles M.
Schwab, president de la Bethle-
hem Steel Corporation qui con-
tr6le la Bethlehem Shipbuilding
Corporation, sera tr6s pi obable-
ment entendu.
'#
Le patriarche et r6~eat de lloaaiek,
nalade
BUCAREST-Mgr Miron Cris-
tea, patriarche et regent de Rou
manie, a peu de chance de se
remettre de la grave maladie
qui I'flecte. D'apr6s ses m6de-
cins, il est atteint e'e leucocy-
themie ( maladie caract6riske
par 'augmentation des globules
blancs du sang ) et probable-
ment aussi de cancer.
On se demand qui le rem-
placera au conseil de r6gence.
i c'est un membre de la tamille
royale, ce serait peut-6tre le
rirce Carol, p&re dujeune roi
ichel.


- Iilllb-~-~ r


NOUVETLLES DE TI'ET ANGER


Voice i tivre pou.r avot'


u- . -


Sealement du savon et de
I'eau ) c'est le medlteur con
seil pour les Jemmes qui disi-
rent connaifre les rgtles mo-
dernes pour les soinsdu visage.
Mais ce n'est pas n'importe
quel savon. Car la beaurI est
troap precieuse pour la risquer.
Le savon dolt etre un savon
pour la peau- un sauon feit
uniquement pour cela, et rien
d'aulre. Les charmes naturelq
sont indispensables aujour-
d'hui. Et les charmes naiurek
viennent de mdthodes natu-
relies Les dilmewis de beauty
du savon Palmolive sont les
riches didments des olives et
de rhuile de palme, renommds
depuis des siecles.
ce que VORs devez fire
Le martin et le soir avant
de vous meltre au lit, lave:
vous la figure et la nuque avec
le Palmolive en faisant bien
penetrer sa monsse dans vos
pores par un massage de vos
deux mains. tRncez-vous en.
suite avec de leau froide. Se-
chez-vous ensuite,


Parigana
DEMAIN SOIR
A 5 heures matinee:
rI'e fennute en habit
Entre : 0.50 ; Bilcon : 1 00.
A 8 llI;URES
L.e Gr r t.'1 l)run *** V .
Sa Co


M is' eln f' jouf -r : (11a fide Trr
dienne .ldienne :
FRANCESCA IlEITI I.
Enfin voilli revenue api6s
quelques nn.es d absence, la
plus grande, la plus belle aitiste
Italienne de 1'fcran.
Tous ceux qui I'aiment, ver-
ront que son Art s'est encore
pr indit, et aucun ne pourra r6-
sister A I'6motion intense qui se
degage de la remarquable inler-
pretation qu'elle a donn6 A
Odette.
Le sujet, des plus ;mouvants,
reule sur I'amour maternel.
Francesca Bertini vit son r61e
avec une souplesse ardente et
prolonde, son art tr6s sur lui
permet de cr6er le maximum
d'effets sans luxe inutile de ges-
tes. La grande Artiste aura 16,
un des plus beaux r6le de sa
carriere, et l'un de ses plus
grands triomphe.
Elle est tr6s bien entour6e par
Simone Vaudry, Warwik Ward,
Fred Solm et Koertner.
Les photos sont de pures mer-
veilles.
Odette est une des plus belles
productions de la saison, et per-
sonne ne voudra manquer de
Smaller voir, demain, A PARI-
SIANA.
Entr6e: 2,3, 4 Gdes.




Van-etI
DEMAIN SOIR
A 5 heures matin6e :
Risquetout.
L'lomme aux Trois Masques
0.50.
A 8 HEURES

Patrie
d apres la piee de Victorien
Sardou. 0 (0.

I I'M malice Parisians
Ce sera celle de demain.
Elle sera des plus inl~ressantes.
Et nous sommes certain qu elle
tera courir baucoup de monde
surtoul lorsqn'on sauri que l'on
y done UNE FENIIE EN HABIT,
ce beau film qtii a tu tant de
'ucc6s lors de s:' premiere ex-
lhhition.
I.e prix pouriaiit i'a pas chan-
ge. Ce sera cinqui-nte cenlimps
I'entr6e g4ndrale et Une gourde
balcony.

Funerailles
Vendredi aprns-midi, A quatre
henres ont enu lieu Ies lunerailles
de la petite FEmmeline Sout-
Irant.
Nos sinrres condoleances A
toute s' tfamiille particuliire-
ment i ses pare et me.e.

El dJ ddJ bitr apres-midi A
4 heures
COURTILIEN FERNAND
Professeur au Lycke PNtion
Ses obaeque, auront lieu cet
apres midA, 4 h aI la Calhedrale
Codol6amcsa am families
eprouv6es.


EMPICHEZ QUE
votre teint so fl6trisse










Conserve: votre leint
frais et beau.
Les tAches de rousseur, le
hale, les boutons, les points
noirs, les tAches du foie, et
toutes les fl6trissures similai
res qui d6parent votre beau
teint nature peuvent etre en-
lev6es par l'usage de
L'EXELENTO
Pommade de la peau
II a 0t6 soigneusemeut 6prou-
v6 et -essay I II est an on ,
flent m6dicamenteux scienti-
nque parfait sans danger et'
d'un usage tacile.
Essayez-le vous serez sq
tistait de ses resultats.
En vente chez tous lesdro
guistes. Pour 0.30 centimes
seulemeut, il es. expedie d6s
reception du prix.
Ecrivez pour avoir un ochan-
tillon gratuity et le livre des
conseils pour la beauty.
EXEFrENTO, MEDICINEi
COMPANY Y
ATL NTA. GEORGIA U.S.A.)
Ecrivez pour renseignements. L


_1_ ~___ __ __ _~ __


-L ~ -- L-_ ~


------~ __ ___._ ---


M"


PAC;~--1!


J


LE JAMIN :'.282 Septsmbre 1d








23Ape ANNbIE N* 680 G
Port-au-Prince
T6l6phone : 2242


Le Main
sIxtAGuS


PAG E--3I


Samedi

28 Septembre 1929


_ __ _ _ L-- -- -


LA BIfRE Nationale 1
la Brasserie Nationale

e vend parlout Or 0,10


verre malgre


sa


quality


perieure.

roteqez voire poche el

tre sante en la buvant
ujours.


PETITE CHRONIQUE
L'OPTIMISME


)ptiMsme est la flour de soulage, dit-elle, c'est de m
am d caract6re. 11 con- plaindre et personnel de m'6cou
, jtre content do tout, A ter avec patience a. Elle ne s'in-
re prastique cette sage tdresse A rien : a Tout me tati-
iuM:9 fsut prendre les gue, tout me lasse a, dit-elle.
* couaeelles so presen- Mme des 6vinements dosamill*
i o lles sont rarement qui se prdparent dans la joie,
i homes gqu'on le d6sirait, pour une plus grande joie,elle se
am uvanes qu'on Ie crai- disint6resse: Comment voulez-
alst tooouors possible vous qu'A soixante ans passes, je
Is meilleur parti ou m'amuse encore A ces utilities.
ls pire. Cette adapta- Mieux vaut me preparer A la
(h vtloat6 est on ex- mort a.
aMnyo de se conserver
a eomme la paix est la Le pessimism qui ronge I'es-
dlrtA*,,qu'elle contribute prit de cette dame est vraiment
A soutenir cell duo une maladies tris grave qui peout
efeprit,a et 1'quilibre m6me devenir mortelle. La mi-
a pent dire, an vrai, santhropie poossee a ce degr6
e est la santA de excessifaboutit parlois A la tolie.
do tout notre atre spi- Plaignons ceux qui sont atteints
d de ce mal. Ils peuvent on gudrir
aNd nombre de per- par une confiance inddracina-
so plaisent A envisa- ble. L'optimisme est avant tout,
Spar leur c6lA le une afllaire de volontd. En tout
9piable, le moius pro- temps les difficulties surgissent
6'M1r des id6es roses, dans leI monde en nous meame
es, elles ne cher- et autour de nous, mais l'opti-
Slost que ce qui est grls misme nous apprend quo les
Ct.ette disposition tait difficult6s, les obstacles, fussent-
Sgrincheux, les carac- ils pires que mauvais soot tails
Ifritables, toujours A pour exalter at non pour d6cou-
utire entourage, con- rager. Lesprit human doit s'a-
centre I'humanitl. grandir et se tortifier dans lesa
avait dans le monde que uttes quotidiennes contre le
istes, la vie serait destin souvent contraire A nos
Wstte sort de per- d6sirs. Soyons Irds optimists,
Pjig avec la plus grande c'est-A-dire tr6s confiants pour
Is optimistes en qui surveiller nos energies: ce sera
hW apparalt blamAble. notre bonheur propre et celui
ti pa&se pour de I'm- des autres. Sachons dire le mot
leur gaiety pour de qui 6claire, dirige, forlifie, le
Quelqu'un me disait mot de la toi intr6pide dans la
at : a Je ne com- vie que nous devons mener jus-
Pr ceux qui cultivent qu'au an bout en la peuplant de
et ne s efiraient pas toutes les menus joies qu'il
S. II dgrdna une liste nous esat donnd de cueillir leI
Its arguments pour long do chemin pour en fleurir
cre du bien fond chacun des jours de ceux qui
risnthropie. Or, cette nous sont chers. Pensons quoe le
-A tout ce qu'il taut bonheur des autres nonus est
r1 a son profit, une confi6, que notre t&che fine, il
desstence : fiddles nous rest A taire de la paix, de
do famille, tat de la s6rmnit, de la confance pour
ipassant ses besomins, les rdpandre A pliines mains, A
sans d6laillance, pleinm cceur... Au fond, I'optimis-
doccuper ses loi- me c'est la bonti, c'est indul-
"s griment. Mais elle gence pour les iv6nements eties
voir tait an bail avec choses,c'est le credit fait A fave-
peurrait s'occuper nir, c'est, pour tons et fnvers
travailler pour eux, tous, la chart.
14 Smule chose qui me


Nouvelles

du Nord

Nous extrayons des a Annals
Capoises a:
Jae ruNi 11am Petit Cerole a pro8
do I stadardisalim i ca
Mardi verse lea 9 keures a eu
lieu au Petit-Cercle sur l'invita-
lion de M. L. Ddjoie so trouvant
dandy nos murr, une reunion des
exportateurs et bpdculateurs do
cafe do notre place pour enten-
dre des explications sur I'arret6
prksidentiel du 7 septembre 1929
fizant les conditions que nces-
site la standardisation do notre
principle denrde.
M. Louis Djoie en expert
competent parla au nom du Ser.
vice Technique de I'Agricullure,
des divers types standard no
pouvant contenir plus de d6-
fauts par 500 grammes d'6chan-
tillon que le nombre des diver-
ses cat gories de d6futs iandi-
qu6s:
Extra Prima : No. 1, pierres
0, f6ves noires 3 d6fauts 30.
Extra Prima : No. 2, pierres
4, flves noires 5 d6fauts 60.
Trid a la main : No. 3, pierres
6, fives noires 10 d6fauts 120.
Trid a la main : No. 4, pierres
6, t6ves noires 20 d6fauts 200.
Trii d Ia main No. 5, pierres
6, fives noires 40 defauts 400.
Nos. 6 et 7 au dessus du nomi-
bre de pierres et de feves noi-
res indiqu6 pour Ie No. 5 et anu
dessus de 700 dfants.
Puis, M. Louis Dejoie fit auo
invites d'autrescommuuications
auxquelles r6pondirent, la pin-
part par des objections et des
considerations d'ordre com-
mercial et philanthropique.
Et la seance fat lev6e.

Cepaglnie G6afrale Tranmusatliatique
Le stamer < Carimare a
venant de Santiago de Cuba
et des ports du Sud sera ici le
dimanche 29 courant.
11 repartira dans la soir6e
pour le HAvre via les ports
du Nord, Puerto-Plata, San
Joan P,R.
Port-au-Prince, le 26 Sep-
tembre 1929-
E.ROBELIN & Co, Agents


MANUFACTURERS LIFE


Insurance Co

Une des'plus fortes COMPAGNIES

SCANADIENNES d'ASSURANCE


I sur la VIE


EUG. Le BOSSE & Co.

Agents Generaux


- ~ -- -- -


Lucien Th. Lafontant
1538, Grand'Rue
Accessoires, pieces de rechange, articles divers
Automobiles et Camions de toutes Marques.


pour


GAZOLINE, HUILES pour Moteur, ppur transmissions,et
pour diftlrentiel.
A la disposition de ses aimables clients, Mr. LAFONTANT
vient egalement d'inslaller une pompe A air I ll61etricilt'
usage facile et rapide. T616phone : 383.
- -
a'~ ~


Si


vous


dcsiiz ~ich


PI


1111


Lit en fer. Allez chez

H. BALLONI Fils


Ses


models sont les plus


beaux. Les prix sont excep-

tionnels.
--- -- - --- --., .- -


Jt'rmic, le ler anot 1929.
Au Directeur du MATIN.
Port-au-Prince.
Mr le Directeur,
Veuitte: trouver sous cc pli un
appel au Gouvernement, que
nous vouis enoyons pour :tre
public on comment, cur nous
connaissons tous les principes
que votre journal preconise et
qui formnent la base du Goit'er-
nement de Son Excellence Mlon-
sieur Borno.
Voiis remerciant te Iobli.-
geunce de vos colonnes, veuille:
agreer. clher Monsieur., n1s m)i-
leures salutations.
S Un Groupe de Cominerintls.
I ( Jdrmie)

Question

a qui dedroit.

En ce moment oi le G ) uver
nement progressiste de Son Ex-
cellence Mr Borno prend des
miesures en vue de la prosp riti
Idu Pays. tant an sujet de notre
CGt4i dans I'inlitrt (Idu c'inp)a-
nirvrd. que du Cmonmnerci ll)' e
1in1s Its C:inp.iag'i's, i in 11111 e
aussi que ce inmine G(oive pel
inent prenne d(es d(is|i)si o(ns
le protection pour leConimerce
..*cn. I di- Cit.' i qn, t1 n P,-
)1 *. 1 i p6At .s < It rvT in; ;. .
1)epuis quelque temps, le
Commerce e Jeremie avec les
villes avoisinantes, est accapare
par les Maisons syriennes. On
ne voit plus ce temps on les
voiliers entraient A Jeremie cbar-
ges pour compile d'un client et
en sortaient bonds de marchan-
dises pour ce meme client que
le Commerqant d'autrelois re-
cevait chez lui avec toutes les
attirances protocolaiies.
Maintenant c'est le Syrien qui
va 6 sa rencontre depuis l'bu-
ronjusqu'A Pestel, at qui vend


Sealerkoata2 3agmte pour
oriow uA rF-- obandos I&
okftle I.s %dus wololenaquo
"gu ius j)&as 80000 -
MOMS aw ols a mlauts&

'am va" dw& I Ie b~i
#Simon


EAU DE COLOGNE REINITA


__~ _II


- JL, I C_-T- ----~--r_~, -_ ----a _JkL-J-L.


_---Lrii4_~_J~~


--


~k~eb--CI3 c -~LI -


r


L-Ihm.








PAGE 4


a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (Scotland )

Car la a GENERAL est une des plus puissantes et des plus vastes organizations
e ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
le monde.
*Ses Polices centre incendie couvrent aussi les d6gMs occasionn6s par la foudre.
Ses Polices pour Automobiles couvreut vols, inceudie, malveillance, dommages
causes A autrbi daus sa personnel ou dhns ses biens.
Ses Polices Maritimes emises par ses branches d'Europe sont payables en Haiti.
Ses Polices centre Accidents sont valables dimns luuivers entier. Tous les voya
aeurs devraient douc pr'eddre la precaution de se munir d'une police centre accidents
d(au moins 4000 dollars, la prime annuelle u'etant que de 1/2 0/% soil 20 dollars U. C.


Veuve F. BERMINGHAM, Aux


toutes especes de marchandises
depuis le hareng saur jusqu'au
diinant. 11 vend A cc client,
et utale son march ivec les
Canipaghkrdi, an detrineut mei-
me de ceclikit 'rechvrcbd, et A
des prix incomnpr'hensibles...
L'on se demand pourqjoi
le Commervwnt Hailien n'lnite
pas cet elemple, en ayant, com-
mne ces Syrtens, des canols-ino-
teurs, charges de marchandises,
et installer des marches amibu
lauts A quai dtans chaque port
avoisinant J.rmie. Le Gouver-
nement de Monsieur Borno est
sollicil. de laire un Contr61e sur
ce trbflc.- L'on suit qu'il y a a
Corail, une mason Syrienne,
dirigee par un syrien naturalisO,
qui va cheque semaine A Pestel
avec d'innombrables muarchan-
dises lirees de somu depot de Co-
rail.-- Cette Maisoni est licen-
cike tI patentee pour Corail. -
Est-elle pour Pestel.......... Ville.
que I'onmi est appel WA prodger
avec ses grands spkeulateurs, et
ses rdrihliandls.
Une autre Maison syrienne.
6tablie a .hrtinie, expedie des
ballots de tissus A Corail, cha-
que semaine, avec un syrien,
qui delaille A toutes lea portes...


Cayes


Agent G(;enr:,l pour laiti.


I'or)lt-iut -Pri lce:
TOVAR & Co MiragoAne. JEAN


Un autre va Dame-M irie. avec
des cargaisons danas l maime
but....
Qu'est-ce A dirt ?.... les lien-
ces sont-elles payees au Fisc,
amisi que les palentes A cheque
Commune, suivant le vceu de la
Loi pour chaque port '?...
L'on reclame du Gouverne-
ment un solution imni.mdiate
pour protger, les comminamrin:is
nationaux de Jtrtmie, de Corail,
de Plstel, de Dane MM it
1Groll1p der (Coninert'ailis.
Jrbrimie, le ler aot 192U.


AVIS
Ecole .ie Commerce di i-
g6e parMr Emiile Lacroix, rue
7 ou Marcelin', en face de la
maisou de Mine De Roux sa-
ge femrnme.
Les cloves sont p,6venus
(que les coursdecomptabilite
generalc, de droit commer-
cial etde math6matiqum'com-
merciales commenceront le 7
Octobre prochain die 14 heu-
res de I'aprbs-midi chez le
Directeur.
Eimile LAICROIX


(i. GILG
BLANCHET Jeremie.


Marcus Garvey
A la Jamalque
KINGSTON,Jamalque.- Une
motion a ,t6 presentee deman-
dant que Marcus Garvey, pr6si-
dent de la General and Universal
Negro Improvement Association
vienne se iustifier mercredi pro
chain outrage envers la justi-
ce en emettant et publiant des
atlirmations scandaleuses et ou-
trageantes sur les juges, d tri-
iunal de ( Sa Majestl6 en cette
ile.
Une decision de justice ren-
due rUcemment a confisqu6 les
biens de i'Association organisde
par Garvey pour soutenir le
movement de (( retour A 1'Alri-
que )).

Un minlstre qui
sO case le ne

HUBERTENDORF, Autriche
- M. Forian Foedermayer, mi-
nastre de l'agriculture, s'est cas-
sk le nez en descendant de la
tribune des orateurs A l'inaugu-
ration du novel Institut d'Edu-
cation. Le ministry etait sans
connaissance lorsqu'il tut trans-
port6 A un h6pital.


'a- U


CONSTR UC'IION CHRYSLER


T Uiss.nc%, EIIcI




PLYMIOL' !1 I, dat Ic clie hmp
des autos .i bas prix, dotnnec
au mode ton les'wvanltages
m6canique towstructives et
apparentes de Chrysler. Et
colle 4tht autre-produit de
la Chrysler Motors, c'est une
auto moderue en ce qui con-
cerne la aMlour et la qualitM


'~t I ~ (' (b


{1 bI'ocT(.


mU caniiP:e.C'est kn- eritable
six cvlinditts en carnosserie
et chiassis- 'urabondance en
puissance et vitesse et .s6-
curit6 parce qu'il a quatre
trelos hydraufiques.
En resume, il est tres bien
plac6 en quality mais A un
prix bas.


FRANCK J. MARTIN'

Distributeur.
PLACE G RD. rct Phone:
Salle d" itln i. An diR RoilU k


MuM esa er.dale
RIO 1BEJANEIW-La W*.A
sion commercial britannique
conduit par lord d'Abenon qui
a rdcemment conclu un impor-
lant accord e editaa
Argentine, eltailv e US Mdn-
ievidto, Urasu. La mission
passe a8s n sa Riopour se
docudEdnfe" Fdr ia situation cor
inerciale et, aprbs avoir visil6
Sao, Paolo, s'embarquera A San-
tos our Londres, dabord do va-
peOu a Asturias a.


Retour 4d'u pigemon
du .(Grafeppelin.i
LASSEL, PrMse LCutn des
pigeons voyageurs lIchts par Ie
ta Gral Zeppeflin au course de
eon recent voyage autour du
monde eat venu se poser au vil-
lage dEdaingen. Le pigeon eat
arrived exztnu el ett mort peu
apris.
L'apneu flxe a sa patte gau-
che pogtail 'inscription 4 Grat
Zeppelin etahlissant ainsi I'i-
dentilt du message ail6.


Un drame dans
u n cirque
LIEQE- Un incident pqu ba
nal s'est produit dans un grand
cirque forain, install dans la
ville.
La ut, on 'apercut qpe deux
anormes serpents avaient dispa-
ru.
L'un d'eux fut trouvA daus 1'6-
curie. II etait enroul6 autour
d'un cheval qu'il acheva d'itout-
fer. *
Le reptile a pu 6tre capture,
mais le cheval etait mort as-
phyxia. II avait ennoutre des os
brises.
L'autr reptile fu( rctrouv.
dans Ia tente des aninouX pht-
nomeneo. II ven kL Avaler un
mouton A six pattes qu'il digi-
rail paisiblement.,,,,
Ce serpent viesurq 15 metres
de longueur.Le cheval avait une
valeur de 25000 francs et le
mouton une valeur de 6.000
francs.
L'6vasion des serpents avail
6'1 cauisee per la negligence d'un
garden quI avail oubli d'Itejn-
dre lea chauflerettes 6lectriques
qui taienent les reptiles eveillks
pour le spectacle.
Incommodes par la chaleur,
ils avaient reussi a taire sauter
une vitre de leur cage.


la ferine
mnihlj6i


allmentalire Incompar Iebit A164


Is. sant.


Exiger la grand@ marque
PHOSPHATINK FALlIkRtSS
cit. r4pytation universellO at so mifleu dos cont0fls


pharmaCl Ot I


-i f. APM
464 \


SHELL

Si le choix d'une bnnAe voitlae Lt1 resa etihnt facil
combien est plus diflicile de -choistr une gasoline padbte
Mais quand la majority dei-automobilistes ayeat mu
longue exp6rience.de la route utilise-,a l.a

SHELL
1'h6si action West plus 'permise
Employez la SHELL quelle iue soit votre voiture:
Chaque
ooutte
Conmpto.
THE SHEU. CO.,aPANY.
Grand'Rue 1524 T4l6phone N2355.





4.


Est prescril pour gri

i elroidiss'ements, den

Bile, fievi e & paludisnM.

C'est le plus raoide rem
***i) ill


i SO S A(;


EN'ITS


L


---- I ~L~--C.. ---I~; -C- -.-- --.~----- -- - -- I- ---I~~


I





LE MATIN- 28 Septembre 1929


I


- - -


PAm G. -


ertooddus
..f w; rtu was


S Ip


' iI~
1 (.1


S


S1 Ult I L, r Lih) L L Li par utij.
MAIN de MAI fRE et [HABILETE:
de GOODRICH dans la CONSTRUC-
TION, qui s'EST DEVfLOPPEE RE-.
GULIEREMENT depuis le PREMIER
CAOUTCHOUC GOODRICH CORD
FABRIQUE en AMERIQUE, il y a 35
ANS de CELA.


CE SONT les RAISONS POUR LESQUELLES LES

GOODR)ICH
Iili T ii/n^ DURENT ET SONT
SiverowINSURPASSABLES













iian Moors S.A. 2379 Phone )93
NI
SVeuve A SENDRAI, Aux (Cayts Abel LACROIX.Gonaives
F. HERIE7, Petit-' ob e Bes. ORIOL, 'Jacmel
ve l ehe R BODE. Saint-Marc tIlie TIPHAINE. Port de Pa ix
" I F G.VEAU Jer6mie F. MALEBRANCHE. Anse A Veau
a -___ __ _ .__


L'EN DUR 1NCE'


I*4.


__


- -wwqm -dw- I






MPAGEl E;


LE L MATII 28 Septembre 1929


rU


SI *~
,r- ~
1"'*'~
4 4 4


14*
?1


.4.


4*1~


' '
(4,
4' ~-


.u 4


PRhurnatiarnes
N6vralgies
Gravelle
Art,6rio.Scl6rose
Ob6sit6


a. *
I. -.


Institution

,Maral Chenel


*4,


.'.4. .~.


I ~ \ \i
'1 ~'


I,


' .


* I..


Of 4


- f: t ..t -. I-.


16 hic *- .
le,; plos i atvs -c d, V s


? I ,*I *4 I., Isio
c is-v -te i--. . . . . ..mmuiom


PMAHAT (,I I IIN I, ravaso,
laumiIles qu'iI ,efoit des neJ
~nes el des eximcnS 'jug A en,
t4 plzilosojthieinchtie~L
11 promcl de 1*' jk~surve~Iler 1
(jails lIcrs edes k't-ls 104Ihs
q(i llaivi Sr' OI"iuua$ 8et le 14s
Vi: !orer de Iu.&, Ie~,-&So ils-pos
1,cs cosrs du soir pi~ur ues,
je~ios d tfi4t reward tcoin-
J.'1~tCPJ i ~l i: r dii p ernie
L1~1 Xs.. sLuie; au Clw-
'111 dsDleIwi ad c
1(11( A'o 811)i(.11 face de /a
Im.11s10fl Smisse.


f*R6ves et Chants
ILe volume (de ver% (le ya
rosper (Cris~oInnle Rigs. jat
viennent (I'6diter NIM. Jouve
&! 1:. est en vente A la Phar-
Imacie Cantave. I ctii Four,
ei t A19 ,horrnucie I eys, rue
(hIn entire .
On le trotivera -m prix de
4 Giotrd s, l'cxewploire.


I


Rayons X
43 Rue du Dr. Audain- T616phone.38t
Nouveau laboratoire ofire ses service radiograph
aux hopitaux. cliniques., ir6decins, chirurgiend, et dent
Directeur: Dr K. M. B. SI'1ON M. D. (Torento).
L. M. C. ( Canada) I). P. H. ( London).


Colonmbin Steamship


t lea ne 'r alBridlgetown ven.nt (Iit'eletu~o t de
es ittel2II i -.Port-autPrince l leir Octiobfe 1)i
V'-tuir'i a le iu~'iw jo(ar. pour Iks ports di I& Colo
l'ort-:iu-Pai Mee, Ie 27 Seplerbre 1929
(-LOLM.1A.N STEAMSHIP COxP&N INC.
GEBAR~A u C. AaENTs



HOMOl International'
Fonc!6 Aiix Cayes en 1996.
Tr'ai~sfO-6 Ai Port-a u.Pri nee, au Champ de MaMr,
Pro'prie'te Emile Blanchard.
Veuve T. FER RANDINI, Pt opridlaire.
Chamre nhrr'q i r~e nisine frnni iw, -Pension 4 prilrn'

Instoabltinn nioduriie I rs coutortable.
On parle anglais, trarmais, espaiguoI, italiem .....


-Xe


En ul e a Far calico des PEIJS &


Sciciicvtl~


les


PNEUSalteint son (legrC de I)erfection


cdans ic tl'avil loulni par FIIESTONE TIRE & RUBBER Ou

SuivanLt constamnment sa route vers le success touiours


1.'

'4

j2


c'{isa~~j(Ia ns LA Fabricahioi (to's

I' s,I U Ic'10ifllon FIRESTC)'\TE-4

^;, (11 ip c( st ui ver e 1 11ici

~.L~l UI)PCUCSL fliau e~flC'L I


mcIE .IkurI' produil (fanls IiIRIusII'

des PNEUJS.

",-S f fiose llip() r 'o're vog ttI''! 11* 0 '(4 .1()8

Hors 1) Ve'o.z ch /I ( ills et w1"ir s il ~ vou ) ,p~iS
(ItIt,1,' "CO 1:11-,1.eI I c 1(1,(

-L Preetz'1cIillir'k- A


A (1gIe(
4t4


:..~ ~N'
.9


V.
'4


-4 *%~


"I


IA


cl e t~l~c~ll




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs