Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04282
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 9/26/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04282

Full Text
U j p s -_


piit Mlagqlore
011MkCTEUJR


w Lagreakeisa on* BeseW
-k"W! Pa ls 0116asmebie qseIs
rweJ r du koe Nisemess s"v
dulWdatel~lpmels. de verts.
Vielr HUGO


WT1)4 JEUDI 26 U"PEMDBPA1M


1 7


TUR


S ..' ..
l jit i de4 Vft,,i 'cn ne devait h6siter A a ler!
ir e des g6 ~tIa dire la v6ritt6 a qu teurr.|
A t -ier, et clI4de L'explicfinm et^ plau
Si app. Dartipue- sible: fq _p debatee
bonor6 de celle d une connaittaRa Mie
n~oaval o.pmmunique, que nous risdi
poo. a31 hl dmes sir- ihepre qt qui do-
tes pM *e utvAiN 6he rbibis 16jour iee 6-
i*tMelse Marao o.lto I press. C-la 6tait d'autant
quel fit, en plus a6cessaire qu% la dipo ,i
dK better pr se tion du Pr6sident' faite'dant
gpve et in t'Ito i ettc man ire sibylline et quel
ji|kfeHate ,ridilclon que ,*u normande qui Ilui tait
d et an "het d'Etat, habiuelle, ne pouvalt qu'ag.
tl llegr4e, qui fut graver le malaise de l'opinion.
et pai des rooin- a le CommunIquE ne part
Che d'Etat, ecrit pas dans les journaux du len-
gar cet important dem in. Comme j'en expri.
ponclure pr6els6- mai ma surprise au ministry
t 'en a rien so et de 1' nt6rieur, il me r6pondit
que les amis intimes avaient
Smllireste, son r6cit et sagenent couaeill6 au Pr6sl.
'& dent de ne pas apoeler lui-
S. mne Flattention sur un inci-
I Is premiere quin- dent que personnel ne pense
iembre arriva & rait A reliever. '
une nombeu- . . . . . . .
compos6 d' a D rapport de la grande
I gSda- d'Ot_ Cormission, panach6e'ami-
Vde la marine pauxee ne aux. nous ne
des Rtats-.tnis. conn4.,riis raen.... Mon-
Bt 1?avait vu en a ..... Mon
t.. aLCt u-oen sietr artiguenave availt te
tant ...toles. h6sita at et faible devant la
CSs netteaIpt de Conudission navale.. )
Ai m nt e Mhex .B*
I MA Bellegarde, ane sachant
In, on le volti rico de celte
AOIOU Fft)a I C inaissioni, cinon qu'ellei
,ik Can o n

MI~va qi

MWgon
Wmta rel




prieia




Iq

Ifid







S2,jeu
1l6ejo.


Les plus renomatoes danl
de tous genres
Eno ,Or Argent, PIl
Vente en groe et en d~ta


La DISTILLERIE de L'Ai
ce jour un BAY IRUM de quail
MOnOORAMMN, un prix dtflia
GH&
D6p6t de Ia sistillerie da tM
Destouches et Maepsin deo
e


s-


I


Ie monde et 'en Haiti,
toutes formes.
6 et Nickel.
AU pRIX nE LA FAnRIOUE.


BA,
J.
d R


touted
~DET


ZAR ODON
KARAYANY
ue & Rue Ferou.






At en vente A partir de
ra supkrieure, marque
i concurrence.
FAIL


(e, angle des-Rues

AINE, propri6taire


Dante


F _______ U


Imgap LMu2" ldectur Imunigenpo ne saurait
liter, ar D l onper qie Ia valeur de sim. Ire que.si j
s vendtques. as pfI ~ coectCues: Aoidela aO i
ejustita:.l ; i in r6vlation sensation- yo i, la principal cause de
6 devaient s'ou-. oei des abominables atroci- son 6chec eAt pa Wtre trouv6e
norables ae sises, s ommises ep Halti mettait dans I'attitude et les d6clara-
ItDiOs ui altsl en use I'h6o iebr de I'ai. lions memes de M, Dartigue-
bb*ire drdiire- mA4 et de la marine am6ri- nave.
d Consell de se- caides: l'opinion publique r6- Cette attitude, M. Beltegarde
tat. Nous flames slar ea une enqu6te. Et c'est la d6peint en dne phrase sobre
de ne pas tiou- por lui donner satisfaction eL lapidaire; la voici: u Mon-
eau le Pr6si4ent, quiWashington avail confl( A sieur Dartiguenave avait 0t6
act. lanairal Mayo, commandant hesitant et faible devant la
iuelques ipstants en Obft dpla flotte des Etats- Commission Navaie.. Ce qui.
is apprtes qu'll Un -en Oe6an Atlantique, la du mdme coup, comment
poser vant la mitOn riedontable de faire la M. Bellegarde ne s'en est-il
Naval d'Enque l un itre la phis complete sur pas aperqu ? enl6ve toute
nous sembla ex. lea fits courageunement d6- valeur a al'explication plausi
%grettable. no c6s par I'ancien chef de ble du Pr6sident, A savoir
r q i 1,, a I'infanterie de marine, le g6- a qu'il avail Voulu, en r6pon-
imerno J ',. n-, rb!Bal ett. dant A l'appe! de la Commis-
r. .,miitr' d e 1.CrIe CbnJectural de sion, indiquer A tous les Hat-
ul min" e dst e a i rde liret con- tiens leur evbilr en cette ex-
S, inve, r d'lliutirspar le paosag4 ceptionnelle occasion: aucun i
,h "O h, r uit a a' ShuA de pr6s. ine 4evait h6Mttr 4 siler. de
.n d.C,.CheJ ^ at ~ e d'lapliquer con- ta' Orite aux end4uteurs,.
uiM '. ?,eS tra i *: "Car, si telle' a t I'attitude
m.. a"iss onq l-a- sait ce qu'll advint de dd Chef lui-m6me, on quoi
*iant pour q laande enqulte. annonc6e cela pouvait 11 inciter les Hal
nt pouronde eder par lea trom- tiens caller dire carrtment la
Spe 1 otes retentissantes de ia v6rit sur ce qu'ils ponvaient
lent part orl prtse amriidie.ae A la v-ri- savoir?
iroche. 11exp- (, la i Commission a Mayo Mai, outre cette attitude, il
, voulu, en .n' ait d'autr 4dbjet que de y eut les declarations memes
ppel de la Co0t1, er le Ihoge-alei de I'in de M. Dartiguenave; se les
lter A t IQs l* a rie de marine des Eats- rappelle-t'on I e Chet de
devoir en cete Us. ',: -, I'Etat affirmait sous serment
e occasion 2 as- ~ uand tlgeca prli qe ce que toutes dies horreursi queno
i Mati- des Jun titewashino g vp at une nous venons de iule sos .a
lun?1," v-dv en eprise imo'osl 'devant plume de M. BelHerde n'6-.
di 26, mercreda, W4s Ul 1lu f1rent fd- talent pas A sa conna nsac
i 26, m ercredi ,d 4en tm qd'il nitait en nesure de or.
i '1, 22I m t4'ft 'eq SSmas.Ncre de mblet dans cet ordre i'id6es
udi 29,~, u- p- iis, nI sIp dechinos aucune accusation centre les
7, 4.i.ii, 4d6 orants, supplieass de t'e A6ricains. o.ai
di9 a U., teo, 4ortarsw reneve- 1 fant admeftre, contraire
'" "' '" / 1 r3 byai9Ay e meat a l'asertion de M. Belle
a en atenade dea. irde, que ee whitewashing*
L 1 ,9 le 16it 6 Ce entreprs si



I s o bls pac'isl dis, pouis

0oa disons quo cc pams den :onf op,_ I
,liq.ue ootW WDiquu pa r Iqu coiadvuso a Iox
2-Belegar-d, denf4^ 'evance





ia co.- pse otrbo L la con
Sinr l. .Anu surplus, it t aeco nna- larisa nt 1|


jib~fl


Rival qui sont comme on le suitI
les cigarettes les plus delicieu
sea qui soient, les bons que I o
y rencontrait autrefois contr
lesquels la Nationale vous ac
codait un* prime, Nous avon
public une petite information :
ce sujet dans notre 6ditioi
d'hier. On nous a tait savoir qu(
depuis plus de deux mois,aprs,
entente avrc la maison G6barna
Guilbaud & Co 11 a 6t6 d6,jid
de suspendre cette maniire d
reclame.
II esi certain que lea clients
de la Nationale 'en serout pas
moins nombreux, car les cip-a
rettes Sans Rival, une foisqu o,
les a adopt6es, il est impossib'c
de sen passer. ,


SAVON.-


ol'. -
ir '* ^-^-&^ ^


7,4


W.


I-


rFss ayeziu
avec Cef s

JcuisS!i
DE SA NictAissim


RAFRAICH ISSANI!
IL A!SLP4. LA PRIP I Ti PAaAII f
11IA ITA. ET LL ( 141( N;rI' 1.'N,,
0 L[S PAYS (:#IUt)5.
A PAC


bain






1 4


Hotel Commercial
J. GDORIJSOND, Propri6talre.
( Anct iptoal de I'H6tel de l'Avenir).
Se recomplande *ox rangers de passage A Port-aic
Prince. Chambres a6r6es, cuisine excellent. Pension A prix
lnstallatipn des plus confortables.

3M YMww


.AU BON MARCH

GRAND STOCK

de LAIT CONDENSE a

0,15 centimes

SBide 14 .onces

DeSMa vanr,i- to

Sun4RiiA-- Van-IIeel s-


r)It


AiEtte Melke.


hire III


A TUles esUsraetlsa

i Nes avtii agree use
Nnelle q iastre In-
g6nieur M. Charles Martin e.'
arrive dans notre DepartenenI
1 venant de Port-au-Prince. al n
de consiruire A Plaisance por"
le compile du Gouvernement i
Bureau de la Garde d'Hatli de
6.000 dollars et un Dortoir dI
.lEcole Secondaire d'Agricultiir
de Chatard de 15.0(AK dollars.
Ces travaux dureront 8 mois.
Ce dortoir sera unn des plus
Sbeaux de notre region. II con-
tiendra des pensionnaire, In
Slupart, fils de paysans qui leurs
tudes achevtes seront appeals .1
diriger routes les ecoles rural
de la RIpublique.
Tous nos compliments 6 Iln
g6nieur Martin, au Gouverne-
trwtt. pour ces deux beaux pro-
jets.

Les eigarettes SANS RIVAL
QuAlques personnel me son-
6tonntes de ne pas trouver dan,
les paquets des cigarettes Sans


... a vu, aux environs de I'L-
cole Colbert Lochard un enva-
hissement terrible det nr'si. (e
sont de vrais halliers et si Ic
Service d'Hygikne publique u'y
met pas la main d ici quclques
ours, il no strait pas tonmeant
('y voir organiser de sericeasc-
parties de classes. Car lts :mi-
maux marrons pourront hien-
tOt s'y rfuogitr.
... a vu snura route do uiz..tun
avant-hier, dans la soirte I auto
bloutr flier A one allure dei ci-
n6ma, important au fond une
idylle blotie voluptuauseineut.
Mais, brusquement, celui qui
6tait au volant fit un geste
d'hurreur. La voiture s'arrela.
Au milieu de ia route s&talait
le cadavre aflreux d'un pauvre
chien 6erasa6... Et I'homme mLur-
mura : aPourtant, vous serez
semblableA celle churogne.
6toile do mes nuits...o
Le rest se perdit danIs 1't ,it-
voctives de la jeune rnmim LJqI,
ell*, navait pas lu Baudetltire.

... a vu passer hier, d6'conle-
nanc, Ia lAte basisske, pameil
un renard quune pole a iait
pris, un de nos gentlemen qui,
pourtant d'ordinaire, porte beau
et Olonne par la con ance qu'il
a en lui-meme et dans ses char-
rnes irrestibles. Venait-il d(1 ,u-
bir quelque deception, lii qut
pretend nen jamais subir des
inmmes, ou bien, pris par une
nouvelle venture se tuait-
il A trouver les combiuaisons
qui pourraient porter I'aisme A
le recevoir entin A draps ou-
verts? Qui jamais le saura. No-
TRaC(E.en a t6 surprise et un
peu d6contenanc6, car son al-
lure martial* et conquurante
est Pune des choses sur les-
quelles ii laisse trainer avec
plus de joie son regard ironique
et railleur.

... a vu, bier. pendant la forte
chaleur do midi, la rue do
Magasia de i'Etatl, un cul-de-
Satte s arrtter deviant un group
bodMueW important at. graa-
q tasiuaimL. IfsoH.UMa delour
indaulgse one petite pi it
ainq centimmes. L'n dee a
bresdu giupe lui ripondit qa.
il n'en avail pas. Alors I'inflrne
so mlt a debtter au group one
litanic de chooses obsa.nes, ag.
gr6menties de gestea ordurierm
P, uiw orqu'i ut tlni il .e din.
*a paisiblement vrs d'autrw


wea v ow xns so &awmand"
WeA "W6 aIsruodasIdi rack&..
Ricn 46 tool: on s'ealaaipit sip-.
piemant devant I& rapitlId o", Is
COuVtoiai. avoc taw LU-
GuN LAFONAsor~6m


I

~KJ


.--*


.1 L r -


MONTRESS UISSES
DE 4A

Fabrique GERMINAL


r-


w


7 ------ ---- I ~- 7, TL


&I


.v


-r ------ II .L C


-- -TP ~L;---=-;_ --ILIIIP-~-- IC FC ~L~a~pl -1~1~


I


-__ *


j:


" *


,---


... a vii une scne asse. dr6le
0i (111 demontre clahirelient qu'Ui
'est pas toujours vrai que l'a-
mour donne du courage. C'tait
dimanche soir. 11 sIen allait, en
la compagnie parfut6e et froa.
troutante de sn lianc6e. Leurd
t.tes etaient proches l'une de
I'autre, leurs nez deja se ton.
,'haient, presag# de union trif
prochaine des l6vres dans r'ar-
deur dpuisante d'un kaiser. II
semblait que rien n'existUt A ce
moment-IA si ce n6tail eux ot
leur amour. Mais un matelot da
Anderson sortit pr6cipitamnment
et tout en titubant pourtant d'an
eatl. L'homme de la mer rialt
4 gorge d#ploy6e elcourut, taut
en riant, sur le couple. 11 so sal-
sit de la jeune ille qui deman-
fa vainement protection son
lance. Le man;n, dans un vie-
cnt elan de volupt6, serralt
ontre lui la pauvre fliue. Puis
I s'en alla, voyant que du mon.
le accouratt at sec'ours du cou.
)le. Mais, avant de s'en nller U
eeta un vaste cluat do aire nu
visage stupid de Iamoureux.
*







LEMAT114 -2 9 kpbre 192


PAGE- 2


NOUVELLES n: T'FTf A'w Rn


Lu R6publiquo
d'Andorre
Elle ta s'ousrir an tourisba et a
I'iudustrie
ANDOitHA.,1epublique d'An-
doi re- La pittoresque republii-
ue d'Andorre, blotlie dans les
yrklr.es orientales et indepen-
dante depuis le r6gne dt Char-
lemagne, est maintenant ouver-
te au tourism et A l'industrie.
lne compagnie franco espa-
gnole, don't le siege est A .erida,
province espagnole voisime a
t6t monte pour 1'exploialion
des import:ntes resources de
houille blanche de I'Andorre.
Elle va equiper les chutes de la
Bahira.
Les autoii('s d'Andorra s'e-
taient jusqu'ici energiquement
opposes A toute influence etran
g.re, Irancaise out spagnole.Ja-
fouseine'nt, elles veillaient sur
les dtroits,; dte Irs 452 kilomt-
tres carr's de territoire.La con-
cession aircordee par l'Nveque
d'Vigcl, E.spagne, co-suzerain
avec Ie gouvernenment rancais,
est Ie tksultitl de plusicurs an-
nie'e, (d'. Irnuctueuses in gociia-
lions.
O)n \a:i ,galement construire
i. i'i.iir l .t Is utlies travers le
le Icria ioire i e qe dies cheliins muletiers et
dles pisls rudiinetaires. I.es
ltoi'is',s pourront maintenant
traverse en automobile une des
plus pittiressues regions des 'Py
re.nees.
La RIpublique d'Andorre comp
Ie 5 2:31 habitants. EKlle esl pla-
cee sons Ia suz.rainete de la
France et de l'eveque d'Urgel,
en l.sdagne, payant une rede
vance annuelle de VOO 1' francs A
la l since et det 160 francs 6 I''-
voqu, 1l'1'rgel

IN AIO.N ti1ATl
II pourra'il Iram usporter
Irenie deu& paissaers
Huas)ruitck Heights, New-.ler-
sey.-- On a proctdt hier aux
essais olticiels du plus gros avion
construilt jusqu'A pr6sent.ll a thl
bati, en principle, pour le trans-
port de nuit des passagers. Sa
vitesse est de 150 miles A l'h.u-
re.
C'est Ie premier FokkereF-32a
iqupt>e pour le transport de 32
passagers durant les voyages de
oui et de 11M pour ceux de nuit.
I va bient6t dtre employee dans
le service ferro-aerien organism
par le New-York Central Rail-
road et l'l'niversal Airlines.Cinq
autres appareils de ce genre
sont en construction pour i Uni-
versal et des qu'ils seront ter-
mines, six de plus seront mis en
train pour la Western Air Ex-
press.
Le ; 1--32 a une envergure
lde prbs de 30 metres et une lon-
gueur de 21 imutres.Ayant 13 per
sonnes I bord, il a pris son vol
sur le champ d'aviation Fokker
en imoins de 20 seconds.


Nouvelles


du
Nous ei-Iraiyoiis
Capoises)):


Nord
des (A Annales


IWparl dui )r Uilliams
de I'llep0ilal Juslinien
Nous avons appris que le Dr
Williams, Directeur de Il'I6pital
Justmien nous laisse le 26 ou Ic
27 septenibre prochain rentrant
aux tlats-Unis pour fair pirtic
dn personnel d'un h6pital i
Boston.
Son remplacant sera M. le Di
Lan,. qui arrive en notre ville
le n Ome jour de son d6par'.
D'atLre part le Dr Straude qui
s'occ'ipait A lh6pilal Ju, .nien
du Service des Hayons X nous
q u i tte bient6t pour avoir
comme successeur M. Stafford
de I'hpitala de Hinche.
M. le Dr Williams laissera
parnii nous le souveuir d'un
midecin competent et devoue
Cest puurquo nious regrettods
son depart, et a i soahaitons du
success dans sa nouvelle car.
ritre.
fxplottn ilwa eaidlWrt
Sat Plale do Nord
Sv,'iedi soir, vers ies 9 heu-
res .' ,I Pla incs du Nord une
chat ic'e de gu live A tafia
iue iisait chatter M. Darms,
lex- poral de la Garde dHalti
At e:.,.tsionr. sous la puissance
de la pression. A la suite de ct


Communistes
am6ricains
MOSCOU, U. S. S. B.-- John
Pepper, I'un des chel du part
communist aux Elats-Unis, a
Mt6 exclu de la Troisieme Inter-
nationale, don't il availt t6 lu
membre en avail 1926.
La commission de control a
relev6 cinq changes centre le
communist am ricain :la prin-
cipale, c'est qu'il ne s'est pas
rendu A Moscou sur convoca-
tion de la Troisimrne Internatio-
nale, et est rest 6 New-York,
( mettant une parties de la ma-
jorite coiitiiiuniste americaine
centre la Troisime Internatso-
nale a..
On a dit aussi qu'il avait omis
de remplir les instructions du
commit% exdcutif au Mexique. 11
aurait organism un part dissi-
dent el n'aurait pas voulu en
conivenir. Enlin it auriit rendu
des competes financiers fraudu
leux sur son voyage en Cor~e
en 1928,voyage jamais entrepris
pa ;it-i.
.lay Lovestone, de Cleveland,
est cortsidr6. cominme son colla-
borateur.Celui-ci,que l'on noin-
nime qelquelois le.(Staline a:nm-
ricain ), se serall r6ceimment
'-vauld de Iussie apr(s y avoir
Mtt- convoque avec plusieurs au-
tr es tlie's comnmunistes amiri-
cains.

Les jeux olympiques
deo Balkans
AV I IFNES Les prem1iers
iJt'UX olytpiques des Balkans.
auront lieu A Athines du 27 au
29 Septembre sous le palronu-
ge du president C oundouariotis,
Les nation' participants soni
la Yougoslavie, la Houmanie, la
(troce, la Bulgarie et l'Albanie.
Des timbres sp6ciaux comm6-
moratils ont O(nt emis dans ces
pays ; ils portent l'inscription
Premiere Olympiade des Bal-
kans 1929 ).

1.1 PERTE DE t L'ITALIA
On abandoune local espoir de re-
Irouser Amuindse et inuilbaud,.
A board du ,brise-glace sovie-
tique o Sedov.,o (ans b'Arctique,
par sans-lil de Moscou-Oil con
serveralt encore 1'espoir que
IUoald Amnuldsen, ou le group
Allesanoki. entrain6 avec 'en-
veloppe du dirigeable italien
4 Italia ,,, en 1928, aurtient pu
se r0tugier sur l'ile russe de
I ant;ois-Josep,h. L'ezpedition
si.lentiitlue russe n'a retrouve
sur cette He glacte aucune tract
des naultages.
Roald Amundsen s'est perdu
avec Ic cominiaudant Guilbaud
du service de I'air de la marine
tiansaise. l'artis de Norvege, isb
ont cesst brusquement de don-
ner de leuis nouvelles et de-
puis, ln i jinmais connu leur
sol t.


accident, de fortes vapeurs brfi-
Ilreni le chauffeur, un travail-
leur, M. Darius lui-minme, ainAi
que sa fernmie t occasionnerent
an mort de sa pauvre mere.
Nous d6plorois infiniment cet
accident.
In nouleau Capilaine
ile la Garde d'llili
Nous avons appris ifvec plai-
sir que M. le lieutenant Jules
Andrb a le design6 par ses
chefs lhiirarchiques pour tOre
Ctapitaine tie Ia Garde d'Hlaii.
M. Ie lieutenant Aiidre qui A
la tele du sous district de Plai-
sance est digne tie cc choix,
rtant donn qu'il est fun des
plus inciens ofliciers de valeur
de Ji Garde d'Hallti et qu'en
cetle function) il a donned mraintes
loisiau Pays des preuvts &ela-
tantes de devouement et de pa-
triolisme. t
Nous lui pr6sentons ijunte
titre nos plus sinceres ftlicita-
tions.


lMonsitiur \ ictor Mangono's
rait suavir ;>N\ inti'iesses qui
out pris ies billets A la Rafle
des sebquante-neui Volumes
relies (Bibliotbique A.M.)que
leTirage aura lieu a i'[16tel
de Fran'ce le maidi ler Oc.
tobre proclhain a cii lheures
de I'.,pre,--indt. I'reia c de 'yv
pas im. ii ut.
kort ai-Prince, le 25 Sept in
1)u 1929.


I


lapear I Itl '.a, ilu. i's-. *(e.....
1-i.IL ', l jt'l, II ,l, .,. -- >.
hiruii (A>r qu 11 uI.q't,,sI .*
etl noy's iursqute ic vap-ur bet
ge *< Estella a est entire en colh-
sion atans le broui~lard avec le
vapeur allemand A Indra ) dans
I'Escaut pris de \Valsoorden,
H4olalnde.Le navire beige est en
perdition et dtux membres de
son equipage seulement ont 61t
sauves.

La Banque
international
Fixal eo prochaine de son soige el
de son allribution
PARIIS- M. Owen D. Young,
auteur du plan des reparations,
qui porte son nomet M. J.Pier-
pont Morgan, deleguO A la com-
mission des experts, qui a dres-
se ce plan,ont 1et pries de nom-
mer deux Americains pour sie-
ger A la sous commis-ion nonm-
nele par la conlerenze de la
Hlaye est charge de dresser les
status de la banque des pate-,
ments internationaux. I
Cette declaration a ete faila,
par M. Ch'ron, ninistre des
nances et dilegue A la Hiye
le mois dernier, A sescollegues
de cabinet au premier conseil
des ministres tenu 'a Rambouil-
let, depuis la conference.
La sous-commission delay Haye
se runira i Bruxelles vers lh
lin de septembre pour disculer
ce point important du plan
Young, le plus impoitatt qui
r, ste teiicore a resoudie depuis
qua les Allies et les Allemands
sont arrives a un accord.
Une Apre rivalite vase ma-
nitester parmi les nations direc.-
tement inpitressees au probl6me
des reparattons, quant au lieu
d etablissement et aux attribu-
tions de la banque projet6e.
Celle ci a el6 conue A l'oimigine
pour le maniement des fonds
allemands verses pour le paie-
mrnt des reparations.
La Grande Bretagne voudrait
l'avoir A Londres, mais la Fran-
ce el d'autres puissances conti
nentales pretereratent, croit-on,
qu'elle tIt t lblie en pays neu-
tre, smon dans une capital
d'Europe.
Les delegu6s trangais A cette
sous commission seront MM.
More, sous-gouverneur de la
Banque de France, Pieire Ques-
nay, expert francais A la com-
mission du plan Young et direc
teur du service economique de
la Banque de France.
Le journal L Information z
announce que les gouverneurs
des banques centrales de l'Eu-
rope ont propose que MM. Jack
son E. teynolds,president de la
First National Bank of New-
Yoi k, el Melvin A. Taypor, de la
ir st Natioual Bduk 0o Chicago.
solent leconimand6s par MM.
Owen D. Young et J. P.Morgan
come membres americainede
la commission qui r6digera les
status de la nouvelle Banque
international.


Parfiana
ICE SOIR
L'Aigloose
K Suite)
I.e Fls die la Nail
(Suite)
Entire: 0.50; Balcon : 1,00*
L i ._i


SCoimpagni 6learaleTrmalsnUtiqae
! Le sttamer t Carimare i
venant de Santiago de !Cuba
et des ports du Sud sera ici le
dimanche 29 courant.
11 repartira dans la soir6e
pour le HAvre via les ports
du Nord. Puerto-Plata, San
Juan P. IR.
Port-au-Prince, le 26 Sep-
tembre 1929-
E.ROBELIN & Co, Agents

S unraill- es
;Funerailles


i
c
t


Ic


I


Hier apr6e-midi out eu lieu.
en IEglise M6tropolitaitne le tu.
naraillee do
Joseph A Thkemas
dakced mardi soir A sit heures.
LE MATIN prksen'e a cette
occasion ses hien sinceres con
doleanres A Madame A. Tho
mas, A Mell- Vc'oire Thomas
et son ami Victor Thomas.


Si vous desirez acheter un

Lit en fer. Allez chez

H. BALLONI Fils

Ses modules sont les plus

beaux. Les prix sont excep-

tionnels.



LA BIERE ( Nationale

de I1 Brasserie Nationale


Sc


vend parlout Or 0,10


le verre malgre


sa


quality


supenieu re.

Prote.qez voire poche el

votre sante en ia buvani

toujours.
A emlePmar


Assemblee Primaire

Electorale
-0-


LI COMMISSION COMMUNALE
DE LASCAHOBAS.
ARRnTir:
Vu les articles 13, 14 et 18
de la Loi Electorale du 4
Ao0t 1919.
Lonsiderant qu'il y a lieu
d'6lire les membres du Con-
seil Communal de Lascaho-
bas aux elections du 10 Jan-
vier 1930.
Arrate ce qui suit:
Art. ler Tous les cito-
yens de la Circonscription de
Lascahobas jouissant de la
capacity 61lectorale sont invi-
tes h se fire inscrire sur les
Registres qui seront ouverts
A cet effet A la Maison Com-
nmunale Ie ler Octobre pro-
chain.
Art. 2 A cet efllet, uu re-
Sisire restera ouvert, A I'H6-
et Communal A la disposition
dt s electeurs, tous les jours;
Les matins, de 10 heures A 11
heures ; les apris-midi de 3
lires A 5 heures.
Art 3 Une commission
compose des citoyens Denim
zard jeune, President de !a
Con mission Comm unale,Pr#-
sident, DIlinois Sign6 et An-
tiochus Boisiau, membres,
est charge de former la listed
d'inscrip'ion et de signer les
carlesA d6livrer aux electeurs.
La liste d'inscription sera
close au 31 D6cembre pro-
chain, a 5 heures de l'apr6s-
midi.


Art 4-Par publications rMitW-
tees, ia Commission Commu-
nale rappellerala date,l'heure
de l'ouverture, le but de la
reunion de l'assemblke pri-
maire et ddsignera le local
aflect6 au Bureau de vote.
Art. 5 Le present Arr&t6,
apres approbation du Secr6-
taire d'Etal de Ilnt6rieur, se-
ra ex6cut1 a la diligence du
President de la Commission.
Fait A I'H6tel Communal de
Lascahobas, en seance de la
Commission le 21 Septembre
1929, en 1266me de I'Ind6-
pendance.
Le President de la Commis-
sion.
Denizard JEUNE
Les Membres,
J. L. VINCEYT,
An. VOLCY, arp'
*
LE CONSEIL COMMUNAL
DE PMTI VILLE
Arrot&
Vu les dispositions des arti-
cles 13 14 et 18 de la Loi Electo-
rale du 4 aot 1919;
Considdrant qu'en raison de
la prochaine tenue, an 10, jan-
vier 1930, de I'Assemblie Pri-
maire Electorale appeal 1 A li-
re les Membres Idu Consil Com-
munal de P6tion-Ville,il y a lieu
d'etablir la lists g6ndralef des
Electeurs qui doivent faire par-
tie de cette Assemblies.
A arretl el rrAte e quiit:
Art. 1er Tous le~ chityens
deo laCirconscription commanale


D6ces
Est mort hier apr~s-midi' |
heures, Mr St-Julien Dorismoqd.
Les funkrailles seront c
brakes A I lglise Ste-Anne, (
a prs-midi A 4 heures.
Nous pr6sentons lexpres"i,
de nos regrets aux pare&
eOrouv6s, particuliiremout h
notre conlrere et ami Mr Jean.
Baptiste Dorismond, don't le d
fint tut le Irdre.

Est dEc6d lhier A 3 hum L
p. m. Ernest Gaston, caporaldl1
la Garde d'Halti.
Sea taun6raills auront lieu
apras-midi 1 4heures ailaCi ,
th6drale.
Nos condolmances aux family
kprouvtes, particuliireafoui
M. Edouard Georges, frtre q
d6tunt.

Bulletin de la Commue
* Nous avons regu avec p
Ie fascicule Avril-Mai-J d a
Bulletin do Ia Commune da C
Haltien. On y trouve des mWI
tires tr6s int6ressantes et dot
nous recommandons vivemat'
la lecture A ceux qu'intrerst
lea questions communale.

de PMtion-Ville iouissant de
capacity lectorale sont inV
A se taire inscrire sur lea
tres qui seront ouvertsA cet
A la Maison Communale, le I
Octobre prochain.
Art:2-La Commission
gre deconlectionnerla listed
rale d'lnscription et de
lea cartes A d6livrer aux
tears est compose de :
MM. Luc Lacr6te, Magi
Communal, Pr6sident; '
Mr Gabriel Pierre, member
Mr Dumas Edm#, MembMf.
Art;3-Les inscriptions
reVues tons les jours ovr
de 9 heures du martin A 1 h
de l'apr6s midi, jusqu'A Is
ture des Histes Electorales, 1e
D6cembre A 5 heures dou Ss
Arl:4-Le present Arr6tO,
avoir 16t approuv par la
tairerie d'Etat de l'Inttriete
ra execut6 A la diligenO.
Conseil Communal de PIP
Ville.
Fait A r'H6tel Comm1aMt
Pdtionville, le 23 SOp
199). a
Le Magistrat Cominp sl,
LLuc L4CRTE ,
Les.Membres:
G. PIERRE, Dumas
et Ph. JEANTY.
Va et approve.
=Le Secrdtaire d'Etat ado,
eariur: LAonce w Q ..


IIJEC TIll P
lI e


't aik L tt~





isv~u~?i~xhi@*Uu~fm.DESOHIENS &hu M
dup I. i~p~.ird ~.0 TOUTES P148 lit~dP
9001 ago's 094*"iSUS.9, 61" p~i f*- ?&5MAN *APbWSm IW


__


1


I


1 *'


c A--I r a- a t


`Y







'134 &NkrflR N mi~
port, Pt~iie
TM6~mkse a *2


Le Matin


CEIL PASM


~-'-- ;--rt--------- --- -- _________ __


PAGL',3


Jeudi


26 September 1929


1 .
j
j


. IraTU TIE


unsuranee Go


IA laire em-
roman d'un
Uponse:
Vvreeat cher et
ea.
dC Smots qui ne
dire de precis ei
a0aa > plus charges

c'est d'acciplei
MLe se s present
m~diocrites dank
-o6 -o
es pas sur ter-
balader sur -les
amis pour gravir

A, :mots uasels...
dan la Botanique:
est caracteri-
oiare super, des
i I ,un truit cap-
taf.noth6que est un
cacdes gyroste-
ane plante suffru-
& ers" diolques, a'
surear renlermant
I Qel ralratchisse-
te anille I Cela vien.,
.t40 qua veut dui
$aNO de raisin.
comment se lfor
:aDans le voisinual
,mfrnchyme du fliv
e cupule... '
yme du lunicule..
o---
ro, je coupe It.
i tr. Je sums Cebou,
ygeatur asis. Lors-
use won optranuiot,
t sou lautre s'et
Ua su, de mlnuscu-
que mon camnil
tomme des puces
deb plis du livrt.
a mauvaas papeis
--o-
compositions de
lales de melodies
lyons de melo-a
a* des leur ais.
4a vie est-elle coamin
Os d d dramo ou
qui n'aboutivaeut
at Ia di4tterence ru-
tt la vie.
Saerse AtROU



I de vers de Mr
pnte Als.a, que
d~trtw MM. Jouve
efite a 4Phar,
WEO Petit Four,
e Leys, rue


Ift 0V i: de,


Autre Ouitare


Ah I qu'k jamais demeure en nous
Le souvenir d'une aube grise,
O bien-aim6c polje t'ai prise
Apresle bal sur mes genonx.
Jet l prlalm voix tres basse
Et te prsais centre mon ceur
Non sans une strange langueur,
Et comme moi tu semblafs lass..
Ah I qa'A jamais demeaore n nous
La flanumm enflnde es nuits blanches
Oh tu m'offris avec tes hanchee
Des pardis encor plus doux.
Philippe CHABAXEIX
( Le Divan, Juilket-Aodt 1929.)


Le oltoseul


Un livre recent rappelle un
mot b ie n connu d'Aurdlien
Scholl et qui vaut d'etre rap-
porte.
An sortir d'une representation
du Rol s'amuse,de Victor Hugo,
Scholl ase penche vers uno ami et
nui souffle A oreille:
Eh bien I qu'en penses-tu F
,- Eub... tait r'ami.
En some reprend Scholl,
ia-dedans, il n'y a que le roi
qui se soilt muse.


D6dicaoe


On pouvait lire chez un boa-
tuiniste des quais,- il y a quel
klues jours encore,- une d di-
ace peu banale sur la page de
t rde d'un livre bien connu.
,L'auteur, no bon ronianciej,
elt par surcrolt, candidate A I'A-
cadeWie, y avail ,erit:
a A ma chtre Jeanne, en sou-
venir d'une unitol nous ne
parlions pas latin *.
Un ami obligeant a retirele
livre de Ia circulation.

A Andr6 Th6rlve
Puisque nous en sommes an
cinema, relevons dan. une re-
vue corporative cette phrase im
pressionnanto extraite d'nn ar.
ticle sur le film parlant:
a Dans e film sono-visuael, Is
phonoginie intervient a u t a n t
que Ia photogenic. Aux wstoa-
riastes, cineastes, camaremen el
supervisaurs, viennent s'adjoin-
.;re d6sormau le sp6alistes
des talkies.Nout en avoas en Ia
preuve dans lea baodes que
nous avuas eu l occasion de vi-
sionner recemment et qui se-
ront programmers, Ia saison
procbhale. Le contingontement
nso mt Wicontre e novel
f do de cb ,, L. ete,etc.
A lire un article sensationnel
d'Andr6 Lviabon our Ile pot
ngre anm6ricainCiaude Mackay.


[Les Ntuudllks


Afiralfr"


*RayinsX
diD'Audala T"6Moh.Sst"
off re ses service radioW~Phlqu
SClifliquet, ark~lecius. ch'nagiD et drezattiS.
L VrKr MB 91 Mo*NllM.ID. Torut


rnaux et Revues
de la-bas
-"""" -""


commander de remerrier trEa
cordialemeat les peisonnes qui
vonas out rendu un petit service,
sartout i elles peuvent vous
en reodre an grand.
Lorque voans spercevez un
Ihomnm dan uone baignoire
grill-e avec one jolie tear me, si
vousa dit ;
Il -et mvc aU maltrese.Vou
vous trompes rarement; mais si
vous dites: II est avec son mt -
tre, vous ne vous trompez jR-
mai. Je voaus conseille cepen-
dant de e rien dire du lout.
CHARLES NARIREY.

N oUs livrons le lai
S'I bouilli dans les bo-
reaux en ville. Vous n'aves
qu'a nous dire volre heurc.
LAITERIEBAILFtY
T6l6phone, 2183,


s~uesmelw3 NMnnies
Lee flocw .1'syoiae 3 Via~-
U.s Cuisent parfaitemernt nur
'Mtrs fournes. eu, 3 minute, ex.
Ape~moaut-pareo qu 'ii On? 6t6
Cudts saw. fru-.n mproc's de
DhIaieusement difffrouts tde
tovs lee autree rimmus quo rvus
m's. jamais goates.
so v..I da too" tsub.he oom,,


Ce que Ti Poulem a ra col

a la R6daction du TIEMIPS


Nona extrayons do notre con-
Irre Lec Temps 3 Septembre,
l'entrefllet suivant:
Nous avons recu hier la vi.
site de notre conflrre cayen Mr
l)esaix liall, Directeur de L'Es-
tufelte qul nous a dit qu'il vient
de passer dix jours en prison
et que lui et son imprimeur ont
te condamnnes A payer vingt
dollars d'amende, soit quarante
dollars d'amende en tout. 11
nous a laiss6 le No. de L'Esta-
felle du 22 Juin ou se trouve
article qui a motiv sa con-
damnatiou. Apres son depart de
nos bureaux, nous avons vai *
nemoat cherche cet article, vai-
neuimen toualle lescolonnes pour
y trouver la phrase qui a pu
eire iuciaininee Ltoilne outra-
geante; nous avouons en toute
sinceirae ne pas 'avoir tiouvee.
Nous nus demandons de quelle
loupe se sont servi le Commis-
saire du Gouvernemnint aux
Cayes, et le Juge qui a condam-
n6 notre contrere et son impri-
meur.
a Ce que nous trouvons de
plus violent dans I'article est
cette phrase adress6e au Presi-
dent de la Republique : c Vos
servi-eurs vous deteitent ). Et
tout 'article a un petit air iro-
nique, inais encore une tois,
nous n'y trouvons pas 'rombre
d'un outrage m.
N. D. L. R.- Mr Desaix Hall,
alias Ti Poule a surprise de la
taqon la plus honteuse et la plus
mensongere, la bonne loi de


notre conlrre. II n'mt pas viIIi
que le Directeur de L'EstfI llc
ait pass6 dix jours en prisom.
puisqu'il u'a umme pas i.e .r-
1Mte. 11 no'est pas vrai qu'il ait t.
condamad A paver viogt doill,.i
d'amende, puisqu'il n'i mnne
pas 61t assigre : soul l'fn;i*i-
meur Mr Gentillon a Wt cmon-
damn in A I'amende. II n'.-s ;pas
vrai que c'est a caust d'une let-
tre aussi plate que ridicule adi es-
see A Son Excellence le l'Put-
dent de la ll6publique. quei Mr.
Gentillon et non Mr 1). 11all
- a etE assiguO; c'est pour a\ oir
violin les dispositions des atni-
cles I et 2 de la loi sur la it' e,
en n'etlectuant pas au )bureattile
la Prefecture le d6p6t dtits ,i
numauros exig6 par cetli Io li.
It c'est aiusi que le jou, ii.
lisle ri-Poule renseigne s ,s i) ,i-
tlroes 1
(Li' .ou ',l

L, C'aseiller Financier

Monsieur de La luc, t.
seller Financicr et l 'c e r
General des D)ouanes de In I -
puhlique deiuanda A Wust:
est parti par avion. M.' i
Rue est accoimpagni de .' I
me. On suppose que M. i l.a
Rue a et demand paic I 1l),
parltement d'Etat pour d ., 'it!
seignementsconcerfnais 'l l, ,C-
tions en Hithi.


_-a


L*.
L'education

d'Achille

Machiavel a ecrit le trait du
Prince. Barbey d'Aurevilly avait
promise d'6crire le Trait6 de la
Princesse. Moi, je veux ecrire
Ie Trait6 du Fils de tamille, pour
complete education de mon
cousin Achille, un june gom-
meux de premiAre classes qua s ait
tout ce que 'on enseigne da ns
les colleges at rien de ce que
I'on apprend dana Ie monde.
Mon ch6r Achille,
Comme vous n'avez pas de
principaut6 A gouverner, ce que
le regrette d'autant plus sinct-
rement que je suis votre heri-
tier, je vais vous aider A vous
gonverner vous-memie, ce qui
eat plus ditflcile, croyez-le bien.
D'abord mettez une livrde A
votre domestique pour qu'ou
ne vous confonde pas avec lui.
Ne parlexz amais de votre lor-
tune, on crotrait que vous n'a-
vez pas toujours Ote riche.
Si vous voulez que lea tem-
mes vous estiment, ne lea vo-
yes, neo les reconnaissez et ne
les saluez que loraqu'ellea veu-
lent etre vues, reconnues et sa-
lutes. Si vous 6tes intelligent,
leur demarche vous dictera vo.
tre conduite; si vous ne fetes
pas, ne lea saluez jamais.-Elles
se chargeront elles- meme de
tronver une excuse A votrp im-
politesse, mais votre maladresse
vous resterait pour com pte.
Dates du bien des bonnes
cAoses; on trouve toujours assez
de gens pour louer les mau-
vaises.
It y a deux homes avec les-
quels je vous conseille de n'a-
voir pas d'affaires a'argent : vo-
tre ami et votre ennemi.
Voulez-vousm qu les femmes
vous trouvent cbarmants ?
Exaltes lour beauty.
Vouiez-vous qu'elles vous
trouvent lair distingut ?
Vantez leur damUnction.
Voulez vous qu'elles vous
trouvent spiritouel? ?
-.Louez leur esprit.
Voules-vous qu'elles vous
aiment ?
Ne lea aimez pas.
Recherchez lea temmes qui
mettent tonjours leur vertu sur
Ie tapis. Soyez str que c'eat pour
donner aux messieurs i'idde de
la touler quelque pen aux pieds.
Si vous voulez etre bjen vu
dune temme ne lui parlez ja-
maim de vutre eslime.
Fut-elle e.timable. Parlez lui
de voile amour, tut elle hon.
n6te.
No dites jamais A une june
vmeve ou A une femrme don't le
marivoyap q'elle engraisse,
vS risquerie d'etre trea me-
caLt uns le vouloir.'n..
woule-vons que je vous in-
vyap ainlariher ? Quand
s usa eusaque une fernm-
y pol ee votre con-
e g l- est auta avec votre e.
pri Fr e; veos ,va.bmion du
prmaer eli aet osd a bWotin

61 voue payes deux mille
frinci un appartement qui vast
mille Ecus, soysi poll avec tel
le mode.
Son'alpea eanedouidwer


Toutes les Polices


II

i\

I


Agents Generaux


e'des plus fortes 'COMPAGNIES

SNADIENNES d'ASSURANCE


sur laiVIE


EUG. Le BOSSES & Co.

Agents Generaux


L4~I4


ASSUREZ-VOUS

a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland )

Car nla GENERAL est une des plus puissantes et des plus vastes organisattions
de ce genre. Le soleil ne se couche jamuis sur son champ d'action qui embrasse
le monde.
ZSes Polices centre incendie couvrent aussi les dtgAts occasions par la toudw, .
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommag(
causes A autrui dans sa personnel ou dans ses biens.
Sea Polices Maritimes dmises par ses branches d'Europe sont payables en li,1
Ses Polices countre Accidents sont valables dans 'uuivers entier. Tous les voya
geurs devraient donecprendre la precaution de se munir d'une police contre accidents
d 'au moins 4000 dollars, la prime annuelle u'etant que de 1/2 /. soil 20 dollars U. C.

Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
Agent G6neral pour Haiti.
SOUS-, GENTS: Port-au-Prinmce G. GILG
TOVAR & Co MiragoAne. JW'AN BLANCHET Jerimie.
_-- - -- -- -****** . .-. ,- _. = ? .


DE LA


oomprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



Eug.LeBoss Co
^y elu


II I L J1


Ld


" n n J -


___ __ ,,, UII


~7~F~ F


.~.. ..---


co


Cti,







(JF MA'IN IN !E Septemnbre 11129


--" _____ -J


Una suggestion
au Service Technique

,otie cord, crce (( Le Nouvel-
o, ilm% so num~ro du 20
ci'lmrant, Ia 4ressE ufle suggest.
timi all Service Technique qui
n ''s piridlt de nature A encou-
;i'*seoiiivisegnant 1Iciporta.
i ih ( i iI's deiir~es liali.

III)iril:i ~t I1)111Ia Fortunele es
palvs ivoi-inunts.
La] construction d'un. halle
IriLorili(ique pertuetlant Is con-
sri x'atuiotide's produits ptrisssa
W(t, feles (pie 1~gunies @I fruits
pit ,oundiint occasion des les
Vtpt ,die r.
I .ii edle, l .arnaaiquo, Cubit,
Polo oIlico Pt St. 1Domingo ont
1ft19 iion temrps reconnil Is
nf ', si dvsInstallations Iii-
iq ii(tes et1 en11ont d~jA bon
nI ii r'e Ln a .IA m ue. A.iele
Selfl ',,sit ivU it Its staltisti q es
o111 if-ells a export-16en 1927
w l II ro.:,dwo~o IIdollar's do II-
girIi, 01 it's Ct pour ties mil-
I I,) d(eC ol1ii's Wtittgrs fruits
et I 1, tos
s [I i1iosis flonl pasifl,6-
I i Li usq ni'I pi'seiit A culti vet-
III i queni 'eIxige la coimom*-
ill 'ill licilk.: linS la Cons-
(j ~' il'lttflu'iltlcsoilt ( pour
It I ii 1111)et tlil(% props-
I Ic iiteltgelilitiicjt cotitluilt'
f I.i m 35calipitaLgflcs, lie peui-
vc :I itt Ife1vis, (jue pi'oduire
(I rI 'sujtals heureux.
c-iljii(&inerveillieuse tde
WV i c ni. (fim lltit Ifldl~i'irtioil
itrani gil'.be pin-te a tiner1-
;'I ],Ia tflttitied&'c cb I(tel
[w f0!' dll1 Imo~s Iletol' 101.5L-
cail cl dua tailoui, tiect I exj)or
ahti m we sillfilpaus 11contiebia-
lVar ci',I-ls imiportationis multi-
ph,(tfi'ql l114.111vic lePaiys.
1. tAil aic'Lr'i' iditici ne se pro-.
1vI,' I ,It]\. cut rejli'i N sell I ic luU s,
11111 ilmiri all Or 'ieemzaugi de
himi he I 'AijlO ili\ t'portateurs,
vii o)sims"Th i tl. o le hlCfle frigo-
ti11pir. I auiall it pls ue les
tiel, itIis i It .islionns par cette
4. ii'ilI(ticofl -environ 7.W041
4 ipt-pcist"' pmi' le% driots d'ex-
Jim 171111ii et (Ii(-' Ies drbotzch~'
SM (Ide' jatri Uvt's parlJe 1)par-
lIilit kiit ervire echnciiquie

La Fete do C~arrefour:
1,IMI.i 1tail que ttte arin~e elle
I '\ 'il'ilIICachet special et
(ii ,Ie prc-stiit'ra ties attrac-
tii) agrilab)es et vala'ies. Les
In Ictiiieilis eu yours tde
h. '(1111 V.',( Iixt'C au 4 no-
'.iiiC[Itt'iiirep hi lseront MiIecL-
ki-he10vt' ileil Ide' 1*68iie.
lk\ItI~VilI Ksoult d(jkjAti's
Al \ ittS c Iit- 11eV. 16re151.0-
,-i i, ( SIi ypiiihl(ue Curl' de
ct1t)1II-,Ct71eiv(Iti aivehcit.prol.

Iii 1.1"i Idle .', Ichail c 11



i tIlicit ),p%,IIIIJla dNiOltVe '


AVIS
FI-cole Je Commerce dini-
gte jparIr Etuike Lacroix, rue
7011 Malrc(lin, en face de In
maison de Mine De Roux sa.
jge feimie.
Les 00-ve s snt pr~iveius
qih' le-, cclrsdocoinptabilitt
v~nn -Ale, tie droit comnet"-
C1a1 Wde wathirnistiques'com.,
vierciajleis eommeaiceroutrje7
Ocfbhre prochain do 14 heu.
res e ti apr~s-midi fches Is
Diuc ten r.
;Emile LACROIX


~vi~


Doublant to=s
los 4 amr
aitnramea m im I
I18 $17,398,195
1919 21,338,339
1920 25,745,826
1921 29,806,174
1922 34,460,044
1923 42,175,180
1924 50,611,214
1925 60,404,541
1926 72,442,853
1927- 87,877,013






ifq'


w Un -4 -7 .
rC kine Puissant
,g" ff do M %*g4.1 ~wom LNIfte"
amlsm" Mmut que vapd.. tC. m a'.t=u4* ties
MM.in hmr"I 0 mm.Mob m IU pubamif
do ehem 1moffset ENf~WW&6,du Pvwaide


sor


1937


$22,314,509 $26,780,177


$72,442,853


$8,697,234


$87,877,013

$10,383,194


L plum guSr "urpl jImal. .reglUtr.


1928s-Annue Jes Cent Millions

Copie du rapport annuel
envoyie sur demand
.-e a.. I


"'I TA COMPAGNIE D'ASSURANCE VIE



CROWN LIFE
r i'I IL Victor Caw Itlra, Prisident H. R. Stephenson, Ge.rant-Gin..
BURI AU PRINCIPAL: TORONTO, CAN.\I)A
owl''+l


Geo. de LESPINASSE

Agent
Port-atii-Pi iln


g Ekl iiiiiii
PLIACEi D)LSS A LIN ES
te chik- llcstaura'itt de 14 -r clioix oiu l'tn trouic e A lote heure les con-soflfations
p''csjluis dir'jates. -- Szilidwiches sons pareils IBi~ie la Pression...


del,

I elm a~vent
tro I D I o n- a I**fit V as,
saintf% ,etlcg~bwr lour coat $-a'me
Dopd '~efet, 00 44. M*- SD HutW
riag. civil 6tait considdr6 en Its- des diligm~s do
lie cou~me valuable devent lMist vernoemoub
dorpnast. '46 UP. i~ount


ce qui est nouveau, c'estque leb sivementde r
elqiXOj cta ujet sO tltMiya-IM,>* l t ml
direueet Stre l
purement civil, tel q.'il existani magi e approm
depuis 19 .qde le CpacordalI le proe.
n'a mod 0ae ieio e a d6gton
riage accoapli' pa les % on, I'intention do
sentants des cultes non catho- Is tapis la questions
liqp qnnus par I'Ekat; ia Jastruites. Elle nr
ai eiDts t Asn* ce decnir qu'un accord i1
cas sonu beaucoup plus comli seulement sar Ie
qa6ea e, Jorsque Ioiant e3a homes en servi e
catholiqd el I sur le nombre d'
Legouvernement italien,mal- lesquelles lea ho
gr S noistance da pepe, 'east portdmuLa r e
refuse A rendre obligatoire l ment ue les A
mnarige catho4q on oa raient la limitUatio
ceux qui 6taSe(ue s(rcom I (e ett j t;
me catholiques oftciellement. ENE lt
Havas, le obet de
ethinlase Al 46iment
intention de partir
R n Jajet de r6solution rfta
IR n 'es I pas mderin to N
1m [uS in6.(Hava.).

Irop tard Il
S + llmon! *i
Pour vons de vous'adremer tVlographoe
A~lMme P6tion Rov,ne Millet, -
1027 Lalue. ... Sessiol hItraF
Elle contectionne do. 00o- I e vendredi 271
tumes pour gargonnets, de. A 4heures p. m.ot
robes, des ebemises a hoea, 28(Septembre ti'2
me, des uxr-.cots, calecons des examens de StI
giets de ..anflU.. .'. ,, et de Dactylogro
Elle refaiitau g-64tdu client. lieu en session e
les parasols, parapluies.. re sous le contri<
Prix moder, travail sol- pection Scolnire S AI
go6* ,. ciqle de Steoo
Avec la rentr6e des 6coles, eagle des ruai
confiez vos travauxAi an ate- du Centre.
lier o4 le prix demand se Le public ne Ms
dipasse par vos moyens. qifaux pceuaes dus*


Cefte rectit Mnte' Gillette, rend la barbe
jouriialierepopukA
Avant la iLeli~lVejinetion cde la lame oiiiettc A as
ble1 tria-iti..I,.t on se raii't rarement on d~pit do Is
~~ cikkt etdu prestige*des affairs. 21SiU
tenant, Gillvt'ttOdonne factilit6 etP iit
'ibomme tit se raser tous lee jourI t
permet dev~aquorrA& s esffaires WoINl.,
L~es lames 4tillette sont i'enduea wi
i'liez k's distributeurs. Regardoi la a
snensenmarqute mondIale:k4q PIl
Anx VenCldeurs des st-rvices comiplets enae IC
I viiitt'~iore duistribateur au plus bas Pnx OM
tiwcil el 4dresse pour uit serifiCe ALISSi pAt'Lait.
pw1I ircOr publhis Pour la meilteure barbe cODI
st.Ir nos onnon('es servey-vous dlu rasoir,Gillette.

J.1.D-',IAXW.LLL6A C.





- .- tt S


,Si le "choix d'u ~ bo .one volto se1st Ircist
Corn~ge[ plTdibltt e dochol uo afe1g
;abktAq`nd la Inajorlt6 it-.. ittio s1
-lonu "e drece'4cl & .lie



iI


OrmnadRue 2534-T6*bqm. jj^


VAGE ;:i


- -- I- I


---I~CUD--~-UIL


-- Y ____~__


mul mt lit u mi vndredi. I'


L__ ~~ _~~


---


\
I




t

!


i". I


I-"-


.+


,,


I




----3 1111L3 if -1~ -T--*~


I- __________


p p p


LE:MATIN- M Sptlmbre 1929


PAGE- 5


=

0
i
f


5

^
Ifc
^
*%
^
^
i^
^
*^


L'ENIDURII NCE


DES


In1ch


-t -


^ FOIl IL, V.AbliYU Ll par drle
MAIN de MAITRE et I'HABILETE
de GOODRICH dans la CONSTRUC-
TION, qui s'EST DEVELOPPfE Rtl-
GULIEREMENT depuis le PREMIER
CAOUTCHOUC GOODRICH CORD
FABRIQUE en AMERIQUE, il y a 35
ANS de CELA.


CE SONT les RAISONS POUR LESQUELLES LES


GOODRICH


Silveritowns


DURENT ET SONT
INSURPASSABLES


Haitian Molors S.A.


Port-au-Prince


2379


Cap-Haitien


Phone


.)!3


En venle c


hez :
Itiez.


Veuve A sREND)IAr..
F. I HEBIEZ,
411. RODE.
F 6 % "AU


Aux i:ayes
eit-MaColv


AbW IfkOIMIGunsives
W~ie TIPHAUNEPort do pA i x
P. VALEBRANCHZ4u. cAns Veau


iS..'


I
I,

J





I


4
*1



~
.9,
*1


,I~.







4.
*
It


I


(
4
4


9
4


L- -_ I


"6~F~i~rl~ 'r I


~z~&1~~


- 4..


I -- 'd a~mLO -AL4ft - I A 1 0




PAGE-.'6


26 Septembre 1929


LE IMAI IN


: Pageol

Energique antisptique urinaire


AgN Ot e of ,dkwelonuI
Sawprie to 1*wEeuOrv
do An akwoom


LaS Pmdbeiowelem
of tijoanet ,No I I. o em
w Ssoclismstomao ksweI.
NOW40Ift fbailuL


VAMIANINdE

me. 404b,64146 0 1 4 "Sm.


- -.-----


mm"tro roomos
Useus. vice & a nus m
des cello =s. eaLiFsi
mountrtor nm
monestpour is to"o~
Pantoug 0 U
mals DOMo w N
O e utrom Iu~S
la base do.Wi
Sam"%t do Ieuminklis OU
doa ubumaUsm. pot-
" utqu.. parco quIZ em
colul do Is blaoaonfr
gig file-m&Ma.&
D BIRTFam.
as *IaLtvtuo.


PA(I:ft. ees t ss Jw11:4 pnt; I. I ,r!,m, Xt-


LE


PNEU


EST AI.PIIECIE PA H TOUS

LES Al'TOMOBil ISTES

7//'/A e 14'; A 7 IN


IDislrii\ ilc l I
. O.'.T .\ .'~ \;i: n \ i


l'lIAch; (E1' I'Al I


I lhone: No .21-9


~-js~.iV C

-I~
4
7
/ $
~ 4 4i. ~ .~ .4
C.'
r
*~/ A

.4
.4
4 At
~ 14. K
* N


~


Un nouveau pnou pour* Camion
do IL A 2 tonnes. 32 x 6 Sp6oial-
il4\I. *. e, 1,IJ( 11, )l W 10 21) EIHTin-cintl kubbor Comn-
',m. 1m I ot ciit A Cisi VI'ter Ihi Rpubi h r i i lu d iti il do
(Ill"1"17 1)8"" 9i c nv.1 .'Icui'etd it u11a k iStat de cortal-
11- ont miirtout prism en CfllhidLration le grand notubre
de%~ camions im q oN agenlt coII~taninI(ent sur ces routes.
A pr~is hien ties recherchas etNties travaux, Us ont flimi
'a Ir iqrhuer le notiveati pneu 32 \ 6 special.& toile..dit
pourt Cant111 (le tin;t ~ de ux tonnes.
Le iiouveAti 32 x 6 spkcial, nma1 t fbrqa6 quo par
Good Yeare, oM no roasottblo a rion utan: aum poem
de4 Wl~ICineslimenseions.
THElffWEST INDIES TRADING COMPANY
.4ger~t "I" 111y, 1))i VIla i b~i 102~ WSW.


?.- ~

:~h~~uw


Vente a

[lencan
led.Ji 26 Sepr mnbre 1929
En vert d'ordre de Mon-
sieur D. P. JonhsoaI Collecw
teur de la DouAne de Port-au-
Prince selon l'art. 101 de la
loi de Dousne, devant les
Sporttes du garage dela DonAne.
dI scra proc6'dejeudi 26 Sept
1129 a 10) henres du martin. A
L, tentc I' leencain des m ir
ch ii iises suivaules :
\rI. 11 -- ,illergeou. 1 91
1 colis enve!opp6 en paper
Sim'riine.
Blaillergean 2638. 1 c. Sa-l
chet et paper.
Sanm 17153 -- 1 c. conte.
nint 1 sceau galvaniz,.
E. B. C.B. j. & A:,Portau-
Prince 1 colis pate 'd ret:
glisse pour tabac, gIyE)o
glycerine pour tabac. Extrait,
v6g6taul pour tihac 1 bo-
quitte pulpe de fruit (prune)
Bo em E. L. 1-10 ande 11
10 colis tromage et 1 caie
c.ica.o en poudre. '
Colis postaux.
l.ouis Gissier 690685-Tissu
soie teint,
Vve J. Rosemond 36 1
colis cravate soie,l sac A main
en toile cir6e, 1 collier, 1 bra.
celet, en verre, I mouchoir
coton.
Article 3 SIM 2 cu-
lottes tricotine soie, 2 padres
has soie. 2 pains noirs alle
mand, 2 quarts graines pour
nourrir les oiseaux.
nMarch;andises abandonnees.
G. H. SIN 1 caisses savon
pour lessive. 3 bas coton, 4
cravats soie,2 tasse et 2 sonu-
cou pes.
Moutbrun ELIE
Encanteur public.


Inslilution

MaralChenel

M' MARAT CIIENET advise les
lainilles qu'id refoit des intuler-
nes et des externes jusqu'en
philosophic inclusivemnent.
11 promel de bien surveiller
dans leurs eludes les dilves
qui lai seront confids et de les
entourer de tous les soins pos-
sibles,
Les course du soir pour les
jeunes (lens en retard com-
nmenceront d partir du premier
lundi d Octobre.
i L'Ecole *s/ siluee au Che-
mrin des Dallies Pont Saint G(-
raud Ao 810 en face de la
pension Suisse.
T'leplione, 2923

ECOIE MIXTE D'ENSEIGNEMN'T
SE< O\DtlRE
Direlh'ur-fondaleur ALFRED AIU.J.
Turgeau No 1263
Peres et mdres de families,
confiez nols vOS entants. -
Profitez de notre experience
el de notre dcvouement pour
faire de vos Ills, de vos files
des energies capable d'etre
ueiles a la societ a leur Pa-
tre'
Course primaires complete,
de classes en!aintine au coura
superieur.
Cours secondaires de la sal-
xieme y la pliilosophie.
Prbporalion speciale pour
les jeune, gensqui travaillent.
S Telephone 3145


VOUS ponvczne pas croir.
en disint que je suis
interesse ; m.dis lorsque votre
bon ami v\ou dit que les
articles servis chez
PAUL E. AUXILA
sout les meilleurs, vpus devez
sans hasiter allez faire vos
emplettes dans ce magasin,
le mieux assorti.

Ocoaelen I.
I 6xn*^U fi Bir
I t^, &l iit-voir dana qpel-
ques mois u vaste o t u-
vel assortment do Vdtements
et chausaures, "noun some,
en measure de liquider notre:
Stock actuel au prix de re-
vient.
LA PARISIENNE


Pour' beautl6Royal
nIP fA


chevLure
chevelure


Knives les ,' -ces ie Glivaly
May actice n'eine ,'eatran,
(t0s, Shuff ia Sun de I'Ala
l4> q i- dit qu'el.e a trouv6
I'Ip )tn la plus d61icieuse
made pour lts cheveux
qfelle ait jamais employee

I'4kxelento
\ La Pommade de Quinine
kt Ila pommade authentique,
WIreatteit les racines des che.
v4 el dbtnedun brilliant na-
turer iil demenre.
'.-. Alle art6te fa dimangeaiso i
ditauiv ,chevela et rend les
chevetwx'doux et couples.
I Yve.te dans toutes le;
Uarmacies. Seulement pour
bu EXELENTO, MEDICINE
C COMPANYY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A
AApnts lemanaes pour tous
Eeivez pour reaseignements.


I


CITY of NEW-YORK

INSURANCE Co

Assurance centre incendk
Toutes les Polices ddlivr6es par notre Compagnie couvreg
les risques contre INCENDIE p;i la FOUDRE, saus aucam
prime supplimentaire.
Agents GenOraux pour Haiti :
CURA(kAO TRADING COMPANY, S. A,

DES FAITS

FAMILIES
.Ponrtune education raffia6e et une Instruction' parfaili
L'4NSTITUT TIPPFNHIAUER
Reconnu de 1 L'niversit6 Hhitienne
Vous oftre ses service. La vous trouverez: la plus s6rieuI
et la plus agreable pension scolaire, la plus sure et la pln
rapide m6mnode d enseignement classique moderne.
Le succ6s des classes de 7e, 4e, Rh6torique aux examea
ofliciels de 1928 le prouve.
e.'Eclhtant et cumplet succ6s des classes de Rhetoriqa
et de Philosophie aux deruiers exameusde 1929 le confirca
L'ecole elargit le cadre,de ses course primaires et bail
ces prix,
Sadresser 1537. Rue Lanmarre, ancient local de l'Ecole
Nationate de Droit ou t6l6phonez No 2891.
L'INSTITUT TIPPENHAUER
Enseignement classique gd6nral.
Langues, Steno Dactylo, Comptabilikl.
Port-au Prince (Haiti)
.Demandez Prospectus. Lei conditions sont avantageil

ALUMINUM LINE
D6parta ,r6gullers do New-Orl6ans,
ot doe obile pour Port-au-Prince.
Un steamer laissera New-Or 6ans le 24 Septembre
Port-au-Prince et les ports du Nord.
Ce 21 Septembre 1929.
A. de MATTEIS & Co
Agents G6n6raux. j

The Royal Mail Steamn

Packet Company
Le vapeur (Sea Glory venant de Kingston et des
du Sud est attend a la Capitale vers le 8 Octobre prochbl
preuant fret pour I'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 19 Septembre 1929.
1. J. BIGIO,
Agent Gdnarai de la Royal Steam Packet CompanV.Y
Teldphon, 2311.






Est prescrntl pou gripf4

1iAoidissements, denqeau

Bile, fiem e & paludisme.


,IAn.Gra,',Ru .. C'est le plus ralMde remedy~


LI~I~? C~~(-'V3 -~


_~~ ____ =_____ __~I ,- ~-~i~B~L ~fa "__ L I I ~ I LL I -- I


--


%, bb..


~Kll~m urrua~L~~lrur~~ur~~arcr~vu~ '--~~-- ~L


fteadez-VOus de ceux
veulen, Passer dus mo!
gra bles donts uug"Cl
v wdure, ,*tnface 1-o Is ,"
ftomtrice de rojupt6 0

Astinw
S01 Rea
p. s.-Ath&.lI Ph


A Iouer
Une ha lie sise A Inhe4
Qtial et one inaison f~
able 4 Lalue."
Sladressez &A
Dr Jules THE~
Chemin des D


Af~sxdo Jamn

Eau Prdouimu
BEKNSIER


ACN*. DEUAISCEMO. sceAa
C.RO3 BOhR, ouuu n Phowg
DI& ft?-eas amoo. m
D ATU3 Poauhuma. (Ait rmp







AL- MATIN 26 Septembre 1929


N'OUBLIEZ PA QUE -


Ballerie FORD


Se vend maintenant A Or 14.50 charge
A 13 Plaques
Va sur toutes les Voitures
Est la meilleure Batterie fabriqube


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


Charge : Or 1,50




HAITIA MOTORS


Charge avec acide: Or3,00


Port-au-Prince: Phone 2379


Cap-Haitien


379


NOITVELLES DE L'ETRANGER
I .. ..i


D6clarati


A

Washing ton

Les pIochains dlisurs din president
RIomer. La discunsien du laril
WASHING TON -Le president
Iloover proinoniceri au lmoins
('elix discours pendant sa visit
A Cincinnati, Louisville et De-
troit, i la lin du moi. prochain.
M. Hoover prendra la parole
W l) a botrii A occasion de l'i-
un1lugUilj'tion du nouveau labo-
ratmol e 'lison, c '-If brant le .lOe
anniversaite de I invention de l:i
lampe ileclrii(ue.
Le s-r':iteur Harrison, d6-
mocrate du Mississipi, a dhcla-
re au Stnat qu(le le project de loi
sur le taril tait un clhel-dT(eu-
vre d 'ypocrisie du conmmence
ment A\ lIa fin l .
)Dapres le s6nateur Broo-
khart, r'pilublicain de I'lowa, ce
proet (de loi n'elst pas un pro-
etl poir lIcs privileges speciaux.
.e st naleur a aioul6 que le re-
lus dela uirl dO conseil de I'-
griculure c s engager dans des
operations de stabilisation (Idu
b lei ia iqu la recolle du b)1i
sera t ntre Is mains des specu-
lateurs.
Nimc Me Nal Walker Wille-
brandl, ex assistant de I'attor-
neygi'ni ral el charge de lIa pro
lll)ioiion, a (couhtfi6 avc le pr'i'-
sidenl. L' siuccesseur de Mmec
WVlllelbrandl n'a pas encore M',I


Le conflict mnon6gasque
La princess ;Charlolle semble a0ilr
Irionaphede routes les difficultls
MONACO-- La princess h&-
reditaire Charlotte semble avoir
trouv la solution de la crise
politique mon6gasque en acc&-
dant aux demands addresses
par les ciloyens de Monaco aua
prince regnant Louis 11.
La prince.se a d6clare une
reunion des representants du
parti des citoyens qu'elle pre-
nait la responsabi it6 d'accep-
ter, au r.om du souverain, tou-
tes leurs demands. Elle partit
peu apres en important les de-
crets qu'elle compile faire signer
au prince a Marseille ou A Pa-
ris.
Parnni les demands du part
des citoyens on remarque la re-
orine de la constilution,un nou-
veau budget, le contrOle des d6-
penses du gouvernement et de
tous les contrats passes entire le
casino de Monte-Carlo, prinmi-
cipale source de revenue de 1'E-
tat et le gouverneinent.
Le prince Louis a jusqu'iai
refuse d'acceder aux demands
du part des citoyens sous pr-
texte que, s'il y taisait droit, il
donnerait a ses sulets la sur-
veillance d'une parties corsidd-
rable de ses revenues particu-
liers.

Le cabinet efascalte
i. mnse lii reserve sealeucutI
le porlefeuille de I'lattrieIr
ROME-Le* Duce. vient d'sp
porter A son ministare lea re-
manimants les pins important
qui aient eu lieu depnis iuillet
1928.
Mussolini s'est releve luii me-
me des hult postes qu'il occupait
jusqu'mci a lui tout scul, ne con-
servant ljue le trts important
porttleui a de l'lmntrieur et na-
turwellcmcat., Ja preaidence dui
Conseit.


I.e calmiel aetuel est dignede
remLarilue par le tait que 3 des
memd,'es du tameiux quadruin-
virat qui mena l'historiqie mar-
che sur Home le 1t octobre 1922
tigurent maintenant parmi les
ministres.Le general Italo ILibo
devient ministry de I'Aviation
Michele Pianchi, ministry des
Travanx Publics et le g6nral
Debono, ministre des Colonies
Ces trois portefeuilles t aient
parmi les sept que l)uce" a a-
bandonn6s.
Le remaniement, annonc6 par
decret royal, est bas6 sur le
principle de M.Mussolini qui
consist A laire passer a travers
les dill6rents posies minist6riels
les meilleurs hommnes du part
lasciste en vue d'obtenir un gou
vernement d'61ite.
Le d6cret royal modile la de-
nomination d deux posts : le
ministlre de l'Instruction Pu-
bliquo deviant le miniistre 4e
I':lucation Publique et celui de
IT'conomie Nationale devient le
ministlre de ['Agriculture et des
ForieIs.
oI l -t. .l; ; .:*.*."' an ro..
mis le sous-secretariat d'Elat de
,'luintreur,qu' il d( tenait, au d6-
putt Leandro Arvinati.


Poor a0oir de la ieioe
CANNES -- Les bars et mai.
sons de jeu de la Clte d'Azur
out dti laire mueltre partout des
nattes sur les planchers, car il
parait que les joueurs et con-
soinmateurs se presentent main
tenant d&s le matin dans ces
btuldisseneiits, en costume de
banm. Ceci a pour but de leur
apporter la veine au baccarat
on aux dis.Si la chance est con-
traiie, on va laire un plongeon
de quelques minutes, et l'on
revient prendre sa place,-ruis-
selant comiim un harbbe, el la
chance ( Ilourne n, assure-t on.
Celte coutume- exotique ),
pour le motis, a eti'e m nc
par un nouveau club, auquel
appartiennenit certaints des plus
gros joueurs de la Cote d'Azur,
et qui s'intitule Cllub des Gens
quia ouent avec leur sant.e .Les
ienebres du dit club ne portent,
du niatin au soir, qu'un costu-
me de bain. Tout vetemiiut qui
ne sauraitl tre nts l.cilement
dans une pochli, est caolsidere
pInr eux cIoninue un (( vetement
det' soiree ).
D)apris les directeurs d'ila-
blissements de jeu, on n'a j,-
.naisvu aulant d'argent sur le
tapis vert. Its attribuent ccci an
fail que les Iou.urs soni,graice A
cette iiiiio'at ion,teliiics (Ics~.vei
tie ralthapper le matin ce q ('ils
oit perdu la vcI'ec au sou'.


to lernrlile our 4i|an dans le Midi
NMARSEILLE Le terrible
ouragan qui s'est abaltu, cette
ouit, sur toute la region un Mi-
di, a bait des dfgAts qu'on esti-
me 6 plusieurs millions de dol-
lars. Dans la seule region de
Toulon, les dommages causes a
la vigne,aux oliviers et aux mai-
sons d6pptss, ont un million de
dollars.
Les bas-quarieris de Toulon
et de plusieurs localites des en-
virons ont 6tW completement
mrondcs. Les communications
terrov airs en're Marseille et
Nict out cti interrompues pen-
dant pousieurs heures, et de
asoi breuses routes sont impra-
tica.bl s.


Nouvelles


de France
M.MacDonald JOesre one collabora-
lion Oiroile avec la France
PARIS- Interview6 par ( Le
Petit Parisien )),M. Ramsay Mac
Donald a expos longuement
son programme de cooperation
6troite avec la France en em-
ployant des expressions corres-
pondant aux sentiments proton-
diment amicaux qu'il nourrit
pour la France. Le premier mi-
nistre est convaincd que cette
cooperation sera durable et sans
risque de rupture, car lea buts
politiques des deux gouverne-
ments et des deux peuples sont
identiques. II client A dire qu'il
ne pensera jamais I negocier
avec un Etat quelconque une
alliance don't la France serait
exLlue ou qui lui serait hostile.
Le g6n6ral Debeney, chel
d'etat-major general, a ollert un
grand banquet en l'honne ur du
general chilien Diaz.

Lee relations
Anglo-Sovi6tiques
Reprise des conversations pour
renouer les rapports diplomatiques
et eomuwerciaui
MOS(OU-Le gouveenement
russe announce olficillement
qu'il a accepted une invitation du
gouvernement travailliste d'en-
voyer a Londres un repr6sen-
tant pour discuter la procedure
des negociations en vu.e de re-
nouer les relations commercials
et diplomatiques.
('.omne ce fut su" de3 ques-
tions de procedure que les n6-
gociations anglo-russes 6chou6-
rentenaoit, les premiers pour-
parlers A Londres poiteront sur
des dilliculles de cet ordre.
La Russie enveira un d616gu6
a Londres le 24 septembre pour
reprendre les conversations qui
avaient 61 engages auparavant
par le secretaire des allaires 6-
trangeres Arthur Henderson et
I'ambassader r de Russie a Paris
Valerian Dovgalevsky.


Le problemie des Dookhohers
en Colombie Brilaneiine
VICTORI-, Colombie britan-
nique.- Les autorites de la Co-
lombie britannique ont suggere
au gouvernement du dominion
de releguer les tanatiques Dou-
khohors dans une lie qui lenr
servirait de prison.
Des troubles rsullent de la
pratique des Doukhobors de se
promener nus en procession et
de leur dtfl aux lois sur I'kcole.
Comme resultat 200 d entre eux
ont 61, emprisonns et un cer-
tain nombre de leurs entants
ont t conties A des institutions
publiques.
Un project de colonie qui ser
virait de prison, dans ilie Dar-
cy, bsie de Georgie, a 6tA prk-
sentO au Dr J. H. King,ministre
de la santt du Canada, par les
autorits provinciales qui ison.
tiennent que la question est de
la competence du dominion.
Les Doukhobors ont ,to amends
dans les provinces de la Co-
lombie britannique, de Saskat-
chewan et d'Albertapar le gou-
vernement d'Ottawa, A la suite
d'un contract. Aucune de ces pro
vinces ne peut faire face A i6tat
de choses actuel.
On a sugg6r fI'lle Darcy pour
une colonme de ce genre, car la
luite en eat preque impossi.
ble.


Ce stylo d'un poids aussi lIger 9u'une
plume ecrit immediatement et maintient
I'ecriture. Presque sans pression il ne re-
quiert aucun ettorl, et ne fatigue pas.
Doublement remarquable parce que le
nouveau PARKER DUOFSLD est 28./*
plus legerque les styles faith de cahout-
chouc, ceci grace au a Permanite uo
nouveau materiel 100 fois plus solide-en
ft it. Non incassable.
L'abscence de pression est plus remar-
quable,parce qu'ilt 1imine tout effort pour
6crire.
Cinq jolies coulurs Rouge laqu6-
Bleu Lapiz Lazuli Vert Jade Jaune
Mandarin et Noir et Or m6lange et tous
a extremit6 noir.

Trois dimensions de barillets, offrant
chaque six styles de plumes en Or irri-
irridi6 de 14 K.

Pxenez toutes ces beaut6s en 6tant stur
de lire chaque stylo ou crayon l'empreinte
( Geo S. PARKER DUOFOLD. ))


Duotold Senior Or 8.- Duotold Ju-
nior Or 6 Duofold pour dames Or 6.
II y a aussi des crayons Duotolds qui
vont avec chaque stylo en dimensions
et couleurs.
Distributeurs: MOHR & L .URIN.
Rue du Centre et Roux. Port-au-Prince.


Assemblee Primaire

Electoral


LU COMMISSION COMIJUNALE
DE IGRANDS-BOIS
Arr6t6
Vu les dispositions des arti-
cles 13 14 et 18 de la Loi Electo-
tale du4aout 1019;
Considtrant qu'en raison de
la prechaine tenue, au 10 an-
vier 1930, de I'Assemblde Pri-
maire Electorale a;,pelde A 61i-
re lea Membres du Conseil Comn
munal de Grands-Bois,il y a lieu
d'dtablir la lisle gentrale des
Electeurs qui:doivent laire par-
tie de cette Assemblee.
A arr~le el arrfle re qui suil:
Ait. ler Tous les citoyens
do la Circonscription communale
de Grands-Bois iouissant de la
capacitA 6lectorale* sat lnait6s
A se taire inscrire sur les r4gis-
tres quiseront onverts,A cot ellet
6 la Maison Communale, le. ler
Octobre prochain.
Art:-La Commission char-
gee deconhectionner a listed gOaA


rale d'Inscription et de signer
lea cartes A d61livrer aux Elec-
teurs est compost de :
MM. Sagesse Dorelien, Pr6si-
dent de la Commission Commu-
nale,President ; Dsvilus Alexan-
dre et Monlouis Medor, Mem-
bres.
Art;3-Les inscriptions serount
resuea tons les jours ouvribles
de 9 heures du matin A 1 here
de I'spr6s midi. jusqu' la l o-
tare de listes Electorales, le 31
[Dcembre A 5 heures du soir.
Art:4-Le present Arr6ti,apris
avoir 6t1 approuv6 par la Secr6-
tairerie d'Etat de lInterieur, se-
ra exIcut6 A la diligence du
Conseil Communal de Potion-
Ville.
Fait i rH6tel Commanal do
Grands-Beis, le 23 Septembre
1929.
Le President de la Commission
Communale :
Isage DOR&M


Lem Membref:


fLAour: u


.L-


~c- IIC


L --


- ---


__


PAGE-- 2


- I


ro


A propos de l'entrefll
Revue Franeaise, rep
,uelques journaux de
Princele Colonel NeM
lait savoir qu'il n's ia
(q'il nest pas candidatij
sidence. II no connait
tre que Ia discipline
National Progreskiste
Chef reconnu Monsi
sident Louis BORNO,
prove entierement la
et don't it s'honore d'
des plus d6vouds et fidil
laborateurs.
Port-au-Prince, Ie 25SA
bre 1929.
NEMOUN



Accident

d'as
Hier vers midi,le camiUl
tant le No 4034, charge 6
t6riaux, renversa, A la rIe e
ricaine, en face du jourUdl
TEMPS, le june Michel.W
10 ans et habitant l'int6rid
la cour ou se troupe
Tnaison de repr.a
commerce de notre uffap
quo ami F. Fatton.
Aux cris ddsespr ds dMu
vailleurs qui prenasit i
leur repas,le chaufleurdAtt
reter et retire brutalemat
mains des t6moins de r
1'entant inanim6.
Conduit A I'h6pital
Michel recut lea premi
et vu la gravity du cas a
tern A ila salle No 2.
Cest pour nous 'o
demander aux chauffear
minuer en ville, com!an
leurs Ie veulent les r
de police, l'allure de
tures etde surveiller A
se tiennent toujours A l
te. Car, aux dires des
de cet accident, I e
s'est trouvd sous Ia do
travention: Vitesse e l
sa gauche.

L'H61el Saint lichel ftI
as vinglitae a
L'H6tel Saint Michel
me on Ie sait, est Is
portable qu'il y ait aux
c6l6bre e 28 de c
vingtidme anniversaitl
occasion Sa Grandeur
gneur I Archevque di
ves, assste du Cure,
nouveaux bitliments d,
soir6e, il y aura unv
neur snivi d'une sa"tei
La soir6e se comn
des feux d'artifise et- d
nations.
T616gramam
Par ciaole re uhier,
Duadir et Fateck Bonus,
Fris la douloureuse 2n@
a mort de leur prFe
MM. Duadir et FPlsk
sont des commerOt5I
thiquement connus 8W
de Port-au-Prince A 0ib
tent do nombreao axsh
valent lear otoiukl
correction. a. .
La MATIN a;sasi* an
des fr&reso Boseetherl
ses sincere condolaeiaB


i








4,000-of W-


LA BIER
de la Bra4

Se vend c

le verre m

superieure.

Prot qez

votre sant
loujours.


hlisistration Communale
de Port au I
II amrt proctde le same
*iembre courant, A 10 hi
d martin, devant I'H6te
le, a la vente A la cribe
ique, des animaux pave


ANatiuliale


sserie Nationale

artout Or 0,10


alq i-


vo re


sa


q(ualite


poche el


fe en la buvant


Prince
di 28
eures
eI de
I pu-
s si-


2 jaments.
2 chevaux.
rt-an-Prince,
le 26 septembre 1929.
Convocation
La Commission Centrale de
.amdardisation invite les ex-
teurs de celte place a as-
er A une s6ance de d6mons-
'htion de classification de caf6,
aura lieu A I'6tage du Bu-
llu du Port Is lundi 30 sep-
re 1929 A 10 heures du ma-




CE SOIR
UNe fine com6die avec Andr6
Le Mariase de Resime
Entrde: 0.50 ; Balcon : 1,00.


MS RJI
< Siefs mr oum&6 1
%URm-N'lows *deovt I6 Lk
I23ss Ml v-t d'en appliqi
p* sWr Parnticlation on fe
**at, ua piAtr e de lit
I4w" o't soalage rapidem
S t eandlori. Vous veou
letit imm6diatement et
as vyet dann tooess me Pham


I I
Variates
CE SOIR
Reive Lumiere.
Le Tigre Saere
0.50.
La question de I'sMre
D'une letire d'une do nos cor-
respondan's nous extrayon-s 1I
passage suivant que- nous p1
hilion% a't-c piaii r ( 11 esI -
core uin aun p I "in sutr Iq
j veux altirei volie aittentboo,
car LE MATIN a eu, ces temps
dernieis, A consacrer A ce sujet
quelques articles. II s'agit de
I1usure qui est, comme it a ete
ecrit, la ruine de la tamille hat-
tienne. Lea usuriers ne sont pas
assujettis A la licence ni A la pa-
tente. Ils ne patient pas l'imp6t
sur le revenue, cependant tout
le monde travaille pour eux. En
ce moment il taut lea voir ici.
Ils profiltent de la situation ac-
toouelle qui est tres precaire pour
realiser leurs obligations hypo-
thecaires. II est grand temps
qu'une loi vienne metltre ces cri-
minels d'un autre genre A la
raison ,


acapi. votre mat d lperltaWh p~s lot
jainwoa No talus.ps too Rbi~matlmmvowu
lucr un torlwaM. Faltes oage do Liaknuat
muacaI Stem Isi is *4at dohor. AUVos'--*
imeine, ploiso dazis It6moeodff tas COr
,out las de Setttauok L~bmago 0,611,
sentires twlo, Entorses. C..tWOMs
bient6t teSin 46210M 0 ..uinh -
6-M&O"m Iris: VS &A 'ta"=ii O f


Au Radio
Void le programme du concert qu'
sera excEth ce seir, i la Statiou
i. H. IK.
8.00 p. m. Orchestre de la Mu-
sique du Palais. (Dirige par le
Lieut. Luc Jean-Baptiste).
1. Trombololgy,
Solo de trombone.
2. El Primer Beso, valse.
3. Danse 6 Mania.
4. El que mas me gusta,
Lanolho tango.
5. In old Tia Juana, '.Fox Trot.
6. Dada ou malhonete.
mIiringue.
8.30 p. m. Leclure par le Ser-
vice Technique d'Agriculture.
8.40 p. m. Recital tie piano
par M. Max Sam.
1. La Morena, de Chaminade.
2. L'Oiseau Moqueur,
d'Edouard Hoffinan.
8.50 p. m. S61ections de chant
par Mile Yolande Lavaud. Ac-
compagnement de piano et vio-
lon par Arthur et labre Duro-
seAu.
1. Elegie de Massenet.
2. Mignon.
SCemlg'eGneDralfTrii..' : *'
S staner ;
vc.. i ,le Sdltsi j ..
et ,e.a- ports du Sud s, iti c.t
dimauche 29 couraut.
11 repartira dans la soiree
pour le HAvre via les ports
du uNord, Puerto-Plata, San
Juan P, R.
Port-au-Prince, le 26 Sep-
tembre 1929-
E.ROBELIN & Co, Agents


'V r I


'.1 1) M4XWEI' .& (7
141 .I~ Vin '~lt 1,ji&.r I1;pt
(Graod'ine )


I


I


[


)1b 0
Ticket i6er












VOUS aurez la plus grande satisfaction en
possedant cc chronomhtre precis-c'est
une montre qui passe de bonnes preuves par-
tout.
La montre Pocket Ben est faite avec des
soins et une habilite minutieuse-et elle est
fabriquhe comme 11 faut. Ex&cutee pour pr6-
cisio.-pour un service long et fidble--elle a en
outre utine belle apparence.
Vous pouvez dependre d'une montre Pocket
Ben ou d'une autre horloge avec le nom
"Westclox" sur le cadran. *
S WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, L U. A.
IRS


IAn dACT KEESLIFE


Insurance Co

Une des'plus fortes COMPAGNIES


I CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.
A aents( G6ne"rauxs


A. de MATTERS & Co
Agents Gene6raux


LES atDITIONS QUIQNON IEAU MIN~tRA
4 6pRugAupbOnae.Dauiet. W1-)
We lrOIOR te m _I I

alu~p6'V elowfemm naxauieis. i IUs
woduooommer AA--A

*uuwress intiesn mm G




Toutes l








comprennent la Pt

Foudre sans au




Am


tALE NATUJRELLZ DE Exiger
cette
~ilI!~Marque

GRAVELLE DIABtTE ARTHRITISME
RHUMATISME GOUTTEUX
le Rdstime poir uIcS Arthrltlquee
I r impincpdarePh a ~m~rv, Drocuories. Mn, qon. d'Alimfintatiofl
ME-O


protection centre la


osset'Co


PAGE 3


Une poudre qui est aussi
douce qu'une plume I Lugere
comme l'air. Duveteuse com-
me un edredoul Voila ce que
diseut ceux qui se serveDl
de la poudre Exelento. Elle
s'6tend doucement sur la
peau, laissant une floe pelli-
cule de poudre qui rend la
peau aussi douce qu'une pein-.
ture d'artiste.
L'Exelento
Est un triomphe pour la
toilette. Elle ameliorera u im-
porte quelle complexion. Et
elle est d6licieusement part
mte. Elle est livrie en qiatre
teiutes,Brun lunc6,Rose,Claire
et Brunette.
En vente hez tous les dro-
guistes. Pour 0, 30 cis. seule-
ment. II est expbdie des r&-
ception du prix.
EXELENTO, MEDOICINIE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S. A.
Agents lemanaes pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignements.


-- I~ I LC~7 ~_C-~-__~ L~_l


__


~--~---II


Le visaae
COMME
Joe PlItire d'artlsts


-- __


-~L14


'I


LE MATIN 26 Septemhre 1929
I I I


I


I


I -


tE




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs