Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04279
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 9/23/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04279

Full Text











.teouteulcteeat des ladigknes
anli lies Wallis
',I VA, les Fidji- Le depart
di, ,ii1 itmnl de guerre Irancais
L is io ( ,, pour les lies Wal-
!,v s enil ad ani mecontentement
(' indiglnes sur des questions
c niuivrci miles A I'lle Futuna.
Ci x -cil iid anderaient le d6pla
ci tniel di uomminissaire-adjoilt.
Le consul tranVais de Suva a
(dllar" auiourd'hui qu'il ne sa-
vait iienl de.s troubles des ilts
Wallis. Futuna est une d6pen-
(lance de ia Nouvelle-Ualkdonie,
pose-<.iion trancaise.

tr-l.athilnmi de< Miekev Walker
LOS A N (i EL E 9S--Mickey
Walker, champion de boxe,
poids moyens a atW arr6t6 et
eimprisonnu Hollywood sous
accusationsn d ivresse et de
dtIleniIon (de liqueur. II a plaid
coupable .ur la premiere charge
devant le tribunal municipall et
et s'est vu inlliger une amende
de 20 IIt n ''t remis en liberty
aprs lue sun manager, .lack
Krai i1', a ;mi dpos6 2;0 de cau-
tion en attendant le proc6s sur
la deuxiime accusation.

La priise Cliarlette de Monaco
grasementl ulade
NI (E L' princess h6ridi-
tairv Charlotte de Monaco est
alleitle nii ce moment d'une
li*rvic ti s grave. Fille adoptive
i(jul )i'ce Louis de Monaco,elle
a sc vi' dc medialeur la semaine
dt(lfirnlt' tlle son p6re et Ilad-
minitliallion dIe ia Principaulc.
La priict'sse Charlottle est ve-
nue ji Marsville pour y rejoindre
le prince Louis. A son retour A
Monaco elle annona qu'elle ne
pouriait. avoir d'entratien avec
le Consecil .Naltinal jusqu'A cetle
..enailit'. Sin inaladie fait ajour-
llIr iinlt-iiiminnnt l'entrevue.

I 1 i meiniit illi a lobert de Flers
L.( c iitil qui a pris l'ini-
tialivi' I't' rigid r un monument A
Holii I (it' Hers vient de se r6u-
nir sos lha pr6sidence du come
d ,i tille.
II i i't' t1 tuld que l'inaugura-
lioni dii iiionlinent- une statue
en pid,. iieuvre de M. Philippe
fiesiinrd- aurail lieu A Pont-
1 lv(t'que, lundi prochain.
Ii lbanquelt et diverse c&re-
inohit's ,sViont organisms. Le Ca-
sino de( Deauville donnera une
repriscniiaiion de a L'Amour
veille .
On sait que Pont-l'Eveque est
la \il.- uilatle de RobertL de
Flers.
SlPiliehrs inetediaires
(lii (Cove, New -York- Huit
mlmbi ies volontaires des pom-
pi, it (ihlen Cove ont Wt6 accu-
SC's l' endit' volontaire au dnti
ximei i t t11,I sitme degr6 A I'oc-
cIsio, n il(h'.1 t s6rie d'incendies
myit'- inixx qui ont dclat( dans
les environs et qr i remonteat A
1921. Tons sont detenus sans
C.oilin ct comparaitront devant
le gr ali Itury du comt6 de Nas-
sau.


A

Washington
Le transfer ddes terrains publics.-
La ietiulatioe a rnese
WASHINGTON- Si le project
du president Hoover pour le
transiert des terrains publics
aux Etats est accept par le Con
gres 190.031.722 acres seront mis
a la disposition de ces Efats. La
plus grande parties tie ces ler-
rains se trouvent dans I'Ouest ;
dans le Nevada,53 410 938 acres
ou 71 pour cent de tout l'Etat
lont parties du domaine public.
La section a6ronautique du
dlpartement du commerce a ita
bli un reglement pour la circu-
lation adrienne qui sera appli-
cable sur tout le terrtloire ama-
ricain.
En raison de la s6cheresse
qui s'est lait sentir presque dans
tous les Etats Unis pendant le
nis d'aoui, le departement de
i'Agriculture estime que les re-
coltes seront dt 9 pour cent in-
Wtrieures A celles de l'ann6e der
niere, et de 6 pour cent au des-
sous de cells des dix ann6es
precedenles.


Le otiage de M. lacDonal
aux Elals Lais
LONDRES- On avail annon-
c6 A plusieurs reprises que NM
MacDonald avail 'intention de
se rendre en Am6rique pour
conterer avec le president Hoo
ver fin septembre Downing
Street fait savoir, par contre,
qu'on n'a pas pu encore fixer si
M. Mac Donald serait 6 m me
d'aller aux Etats Unis.
On lait remarquer que le chef'
iravailliste soultaite beaucoup
accomplir ce voyage, mais qu -
une decision definitive n'a pu
encore Ltre prise.

L'usage des baigneires est interdit
4 a Aix-la Chapelle
ii-la-Chapelle En raison
de la p6nurie extreme d'eau due
A la grande secheresse qui s6vit
depuis longlempt, la municipa-
lits a fait seller avec du plomb
lea baignoiies qui ne pourront
etre utilisees tant que durera la
situation actuelle.


La ricelle de biW au Canada
OTTAWA Le bureau de
statistique estime que la r6tolte
de bl6 au Canada sera de 293.
792.000 boisseaux conkre 566.
726.OO 1I ann6e derni6re, ce qui
etait un record.Les trois provin-
ces de la prairie doivent donner
269471.1100 boisseaux centre
,44.598.0110 l'an dernier.

Use idrloire dillicile de Tilden
Forest Hills Bill Tilden a
etC lorce d'employer toute sa
science et son energie centre
Frank Shields. 11 a neanmoins
poursuivi sa marche vers le
championnat simple en battant
Shields par 2-6, 6i-1, 14-12, 6-4i.


m *


La Politique
I>ANS

La Rlpubliqtu Domnicaine

COt RRTi.iON)DANT


I ca.nmpagne presidentielli
Cst ( oi ;'i ouverit danas a R pu-
S bli(i D)ominicame. D'un c6tl1,
S il i n (teux qui pr6conisent la
Sr. tl, lion du PrTsident Vasquez,
ce soat tls membres du Parti
National el ceux de la coalition
S Patriotique des ciloyens. I)e I'au-
tre, il y a deux groups don't
ch:tl iun pirsente un candidal.
L'uiu dI ccs candidates est M.
Velasquoz-Perez, I'ancien Vice-
President et i'autre, le Dr Aybar-
EsltrlJa Urena qui, paralt-l, est
decide a decline Ihonneur de
celtte candidature.
11 iicst pas possible que Its
deux groups de l'Oppositiou,
arrivent a s'entendre, ce qui
reDd presque nulles leurs chan-
ce-; de succ6s. Les partisans de
Vtl i.,quciz pr6tendent quil eat
a ncl ll enitnt le seul home po-
i tiiqe qui soit lhomme de Is
sit ition. Le Chancelier de Fer,
voici comment ils le surnom-
ment. Leur enthousiasme eat tel
qu'ils se croient dtjA an poo-
voir. C'est leur droit d'esp6rer


1ussi forlement qu'ils le Ionu.
\lais de IA A porter centre le
President Vasquez des accusa-
tions inexactes il y a place
pour la veritO, qui est tout autre
Jue ce qu' ils avancent.
Les cinq annees qu'll a laites
Sla prsidence de la Itpabli-
, ue, voilA la reponse que le
I'resident Vasquez pourrait faire
A ses d6tracteurs. D'abord son
suvre politique est remarqaa-
ble durant ce lustre. II comprit
aus senil do pouvoir la ucesuite
de laire table rae do passe,
d'oublier lea rancunes anciennes
qui ne pourraient que nuire A
ses aspirations idealea de pro-
gres civi(tie et d'amwlioration
de la conscience politique du
people dominieia. On availf
ait, avant lui, fausse r.ute. II
tallait done changer de direc-
tion. Et c'est ce qu'd fit. 11 ne pro-
clama pas seulement flunion et
la concorde. 11 la pratiqua.
Totis Ies dominicains ont obte-
nu justice et protection de lui.
Qnuinni la liberty polHtique, elle


LE MAIIN 2t S.LtembftW2VIV


AUKMft IGMt




pma. bsudaCad '.
umm Awrkmtur.tntonlque
ukb. manvitamin.. que
ran pout epq~


Nouvelles

de France

Uue declaration do rei de Vm.-
lavie.- La visite de gential Diaz.
IYapr6s une dep6che de Bel-
grade, le roi Alexandre de You-
goslaviea declare au represen-
tant du a Journal *, que son
people est tier des liens de sin-
c6re amili6 qui existent entire
lui et le people frannais.Le souo
verain a formula un ardent de-
sir de paix.
-- Le general Debeney, chet
d'etat-major general, a donun
un grand banquet en I'honneur
du g6enral Diaz. Accompagn6
d'olliciers superieurs chiliens, le
general Diaz a visil liter I'ecole
de cavalerie de Saumur.

La situation du cinema
P'Ajhi- Le Courrier C'nc-
inatographique declare, dans
un tie bse num ros que
depuis que les films americains
out dispdru du cinema Irancais,
les etlabissenieuts ciuematiques
out vu ce iuoi-ci iturs recedtes
diminuer de 50 pour cent, com-
parativement a la iiine perio-
tie ute I'ufnee deriutlre. Le jour-
alt ajoute que les proprietairtbs
de cunenia exerceit une forte
pre.ssiun en vue d ameher la de-
iisiOiin des hauls Iouctionnat-
ies du sy iuaicaI du him 1i-aniti,
auxqueis ils repiocheui de U a-
vuli pu s'entendre avec les piro-
ducteurs .imericains.
Uertains cinemas de la capi-
tae, incapables de se procurer
de. flims nouveaux saiistbisants,
itn uil se resouare a projelet
des tilms de p.ubiturs anuoes.


La princess Charlotte de Mosaoe
\a mieux
NICE-La princess Charlotte
de Monaco seruit A peu pres gue-
rie de la recent et serneuse ma-
ladie qui 'avait lorcee de gasder
la chambre pendant plusieurs
jours.
Elle sera sous pen, en inesure
de reprendre les nEgociations
avec les sujets de son pere en
vue de l'elaboration d une Cons-
titution pour la prmncipaut6 mo-
negasque.


LeS tribunaux
comiques
CHICAGO- Mike Skuye, qui
a et6 l'objet d'un non-lieu pour
avoir violI la prohibition, pense
que le tribunal doit lui rendre
la bouleille de whiskey qui lui
tat confisquee au moment de son
arrestation.
aDonnez-moi ma bouteille)
dit Skuye.- alci,reparltt le juge
c'est un tribunal et non un bar).
aMais je I ai payee etle laveux",
repoandn-il.
Un huissier lui ayant explique
que sa bouteille avail eltId trui-
te, Skuye sen alla en maugieant.


a etC sous le President Vasquez
la plus vivante des realites.
11 taut ensuite que I'on envi-
sage I'cuvre administrative du
President Vasquez. Elle s'im.
pose, belle, A ia conscience des
domiuicains. II a ameliore et
developpe les routes nationals,
ce qui, A n'en pas douter, esat le
premier chelwlon du progress
economique et social d'un pays.
11 a, en outre, realisC d'impor-
tants travauxd'irrigalloin Mon-
te Cristy, BIutII, Sanuigo el San
Juan de la Maguana, ce qui ta-
vorise d'une maniere mervell-
lease la culture des proprietes
voisines. 11 a tait venir en Re-
publique Dominicaine d'impor-
tantea colonies agricoles qui-ont
apporte avec elles des methodes


modernes de culture don't pro-
fltent chaque jour lea payaans
dominicains. LeU progris agri-
coles sont patents. 11 en est de
amme des progres indutriels.
Qu'il rest encore beaucoup
A laire, cela eat certain et per-
onne noe 'oserait contester.
Que tout ce qui a et6 tait or
fait pas 6t6 Ala perfectio, U n'est
pmowne encore q1i pratende
le contraire. Mais la crainte de
r'imperfection eat le fait des
reveurs. Les homes d'Etat, le
homes de realisations sont
heureas losqu'ils ont pu don-
nor la vie A une idee, A une
0vrer, et ils sont persuades
qms le temps so chargers d'amt-


A E 2 .


Sus clotir I'oiqao monme aux portes du nlAn I


1 _ _~ _


NOUVELLES DE L'ETRANGER


---~- ~C -I -- -'.~----- -


3EMES


Ad Fuella 9
D'autres temmes m'ont plu, qui n'italent p"s
J'ai scrat6 leur visage, et i'ai longemps chercht
Dans les vivants miroirs de leurs yeun d'amouM
Le grave et lumineux message de Psych.
. . . .. . '
Mais quand I'tpt r er polr que nourrit la triaut s
Traqa ses cerclcs d'ombre autour de mon destiny,
Toi seule. 6 june fille'ardente, 6 chasseresse.


--- -----r-


---


. -,-r-


pw





28. Sptewmbre l WA


- Y -


-. - li_ __ _


L. Th. LAFONTANT
MAoo .soire- pour automobiles
Gasoline,. Hluile, Accessoires et PiAces de Rechan4,e pour
Automobiles.
Lus meilleurs pneus el Chambrtsj air pour Itonte antu
<'u camious.
Halle Gardiner
No 1538,Grand' nie.-- Port-au-Prince, (1aitil
~ -


Si


VOulS


esirez c acheter t un


Lit en fer. Allez chez
H. BALLONI Fits
Les models sont Ses plus
beaux. Les prix sont excep-
lionnels.


cue oz r 6%,
ell# as diL.';c .I

d. est. par cr


A loiter

SYadresser -,Ia inm~ison
Chi. N. (\tK'I'Il.V\s
R6vevi et Chant.,;
Pros 1wr C r1,j) 1l1,t) i c 11, .i11(
vienet lcftI'tcoitit I NI \. Iomv~
& ", stvIc I \ t 111c I I IP h! r
ci:1 1: oii 11tv 11 c\o In 1)1:


r ..~ ..~
Q*.
1~~


" tv*(-


A. de MATTElS &(
Agents jenercaux


Toutes les Polices


DE LA


I
I


IOME I ISUiANlr

comprennent la Protection conli re la

Foudre sans augmentation de laux


SAqeents GCneraux


4-tu


~ii~
It~


- --F--- CII


- --"~


T--~q kjJ


PA- L '


IP


rwrarnr


I






LA M4TIN -1 23 Seltthbre 1929


B b 4 V b I~ j -_ -


reeduclue


Con stipat ion
E~nt4&rite
Vertiges
Dyc~tpepsde
N11grainea





babhssemraii CHATULMN
15 t.HhNDS PRIX
2 bii, v, ,Je Vaglenciefnnes,. NaIL


F~r rt5s er ',iti bonne
safiri'- prunaez chaque
,g(ir tin comprime de
JUBOL

VC~ A ar at'14 .-taq toe% titsJoe MO. cosmoo
I e AJ pi fil Isa constipatcion I to
%cootit.en.ineatioonnkwanique (pncNob-
me tot t I"wevits tit-e I'sagar agar) et eomtua
441w r r ;.l frlac fie Is .itt~,
Isvii,r .iime ,trtudeacit, rq~r.,eidoiron
$.mt im ille ci"*mtIosqe .osto irritant a
6 ~ .IS.e,,, 'enhnt eu-dme tie to C. SIP"
'miug, it qe iit failt its Jubso# I, iidatif
sic How% ~des tlmgmae.. des nfanti. dha
t iiliardt Ii dsd'~ .i.kbti.
1)It Plaa"ati*f
.4ai,* eAwf 4e, .uaqe. *dr -suJ..
In ?,VeIC10di WA4, ifdr de I-4I;if ",, I*


'/doit~ I'tI De~l lmozn.ur d. 1&ateatla


Panama Railroad Steamship) Line

Service...do, Ir~1 elde passager en Ire
'IRW-YORK :i'I' N. Y. icRISToll kL, tANAL ZONE et ies PORTS d.i1a SCT
O!JEST de 1A%1.o.R1QUE'du SUD.
pbt.C.'1,ie i v 1A itsI if eu I service de Ira nsport tde ptissagers et dii tril entire flaiti
tt le ~Eiits irop&mis vrit New-Yw'eI et Cristobal, Canral Zorte, Wshine de Kinams.
V' aiei ih list& e thu i-; :ig~ent';pmu i 'lc~prifleip-.-wx ~p wsde Ic 'Furope:


&ngletorre Ecomem
Gj (. W. SIHFAMO ~M & Co 17 Jamells

0 ~NFRAANCE41
Wri.SIIEIJIJU & Ce 4ont repr~eiiI-
Per Ies UNiSO~sow ivantea :I
GELA 'LEY IIANMEY & Cu


I i~ t, oI PERON & (it LA
5:1 Quai Georges V
Hiavre
11ilINI? lF.IKoN & (de.Ld
flue 41-1 Moulin I vapeur
B oulogns/Mber
11;ItNIJ l'ERON Cie. 1.1d
9.5 HW (e deMarai%
!Iaris
IKie do la Tranquillite'
Dun kerq ue
IIfF~iv4)I PuaIow&I(Cie Lt.M
Rlue Roy
I hordra~i'


a


France


Street, LIVERPOOL, ENGIAND

COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BXNDIX & Co.
21 Allengade, Copenhagiie
GENES
lhili.
Mrs lli.NRi COF. & CLePS'
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie
()sl.o, NORWAY
International
Speditionsselskad
HIAMBOUiR, GERMANY
Mr H. Vogemanu
Hambourg,0Germany
GOTTOURCE SWP )MPEDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. H. Vogemann "
thotteidam, Holanile


- an---f c- .r


Si


(I l


Thri
130( \\


ft chlic Restaurant de
les plus ddlicates. -- S


N(IMIS


employee de 1'huile


cesoit BONNE HUILE.

La manvaise tliile est come le mauvais ouvrier. iEle
d(,feriore et gAte au lieu d'ambliorer et de protdger. Evitez-
les huiles nuisib!es A bon march.
Employee. I'huile


3-inmne
Enmpi'che la rouille -
celte huile nettoie et poll.
SEmployez-lI. pour graisser la tondeuse,le s6cateur, les pi
tins 'A roulettes el tous m6canismes 16gers ayant des rone-;s,
dti, rockets ou des c)uissinets. En outre., 'huileja3-In-Ones,
lIrotte sur les pieces m6ttalliques, les empeche de se
roniller.
LI'hnile ((3-ln-One, est un lubriflaut de quality superli ie
nwant les propri.dis excitement necessaires pour le grais.
sage approprie de tous mecanisme.s lgers. Pour usagi,;
int~(rieurs on exterieurs. N
UNE IDE, NOUVELLE
F.mployez I'huile ( 3 In-One a pour nettoyer et polir v,
Sit ibles et vos boiseries. Demandez le prospectus descriplit
l..n vente dans les quincailleries.'es pharmacies. lea arnm u -
-- relies et les magasins, en flacon de trois grandeur et en
b rettes.


e-In-One Oil Company
SIl.IIAM STREET NE\V. 01K. E. U. A.








l'.,h DIKSiAUNES .--,
1, r ci .. ou I'on trouve A too t here lesconsommations
. : -s parelh B re i la Pression.


._ ol~- L--L~I~--~I ~II~CR~L--L.- -_-c~-s I __1 __ ~_ _ _1 r I I_ I


R


PAGEg- 4


m


n t eIi i lo It







pI


sn Magloire
,DJtwRCTU
I~*AKXICmNE)


"asi a ealos et elkathtims
mmom.
mral"Ammso so tkk'e.


A'


L OWANT


I l t 88 a


Mwb


. t
1 W ,


HE~Y"SARK'
hue dgl Outom e do la oars
Vora. V im pour viftiriudowst lablellax.


ni^bet ium rnil trulame st eassl sans pa- ViRW ML poUr autos
!p premierchef. radoxe la meilleure m6tho Par Btrise (Windshield ) po autos,
ut~emsire de r6- do pour ne pas etre tromp6 Mleirs .is4n mS4 pour armol set co'leuses style Louis
lepas se repiger. parnossemblables. Dopnous- et Louis XVI, ainsi de fe rectangulaire.
tlio nest pas ar beacoup et attendons iWreirs EVrdts poir sales.
44. th6rapeulique, eo pcu: oublifos nos blen- Giirad (hoil de Islarts pou padres.
.ie s'agit quae de talls, c'est Ia seule mani6re de E ea JesmHts pour portraits agrandissement de F hot
'de I'Ame. Lepes- ne pas souftrr de ingratitude Tableat potr ,iaon et sale manger.
li n metitler de humnine et de demreurr opti- Iarbres iOer to:nbes.
ia nme, an all6- hiistes. La puissance nerveuse La.p t NMil, etc.
df sense. Persua. appartient A ceux quo aiment I paratlM de Ileiri larhts.
dIdo une bonne et le bonhecurA ceux que con- ____
I b n'e.t Di un plai- sole le contact des moains beu -
d6 idler. Cest com. reuse. Le pessimisme est
j crols, Tocque- come la toxine de I'lgolsme: I Ga rd ,
afre,. don't .nous 11 r6cipite la dhautrition de RH UM HVl ENI 1 Ga d ere
W delridef nousiac- la cellule netVense. Vivro
Is t 1ieux. possible, pour les autres eat le plus. m n
om prdant nos illu- profitable moyen de vivre E En pC I U n e m ps ce prc
siolanesde l'Ame. 11 pour nomn. -L.homme, dit ,
ht. surplus. d' il- Aristote, e dt ,an tre si mi- dlit 6r nm aralehl a con ll
I rayon de olefl.Loin isoler ses jouissabces sans les d i on
,ecette 'I du Moyen-Age ce malheureux MOI *, disait le I I une.
lvoulit fair one ver- ygae de Cambrai, a quel crn- I ,
. m quo l'Humilite cillement! mailsaussi, ule m e c des plius enviables.
4 l'Ieure sauvegarde redemption! Un pen de bien- i
o et. qu lei v'eiHanpe altruiste suit pour ., ,, 1l
dioidea gloire m 6 .oigner de nous la nevrose et Uem ander 1oulours lU
I t.t A* #bArede d6 prolonger mime la vie: son- i o
Inte. Au- sept b6ati- venons-nous de la belle page ,HEN I GT dG ..
I|'l'EvailePope de uteland sur la faiblelon- t UHlllU [ lEpI Flard 6r ,
loU4s~ ma-s lice, celle C 6vil des s6diens. Notre
qul'espre rien sante, notre un, 6 morale, ne .
t qi as pent, ainsi, peuvent s'6tablir que par la
esaent tromp6 pr6pond~nrMte de la sympa- R wv A
nstueces.., /ie. et par lVMearit6de enn- ISATION
E thrope eat un War'ide. SoulS, now I oe som. OVOA Ni SANiDAR IA i) .
i mt'; fuiim r, qii moes riens r6onis et encadr6s, Commandes de Macines A Cafe.
Ail a ae p a se so- nous constituons une petite Moteur Ab6 ilelourde.
niodit de s on patrie, n minicrocosme hu-. Mote irsectriques.
misanthropie n est main. On ne nait gu6re neu- CoiSetj'expert
qu'adue -fbme ffoT- ralthinlque. Mais on pau t IDS.
uir lte exasp6tre nattre avec des cellules ner- Installati o ns completes.
Scest ,de l'6golstme euses insuffommment vectri- A
6eno graie. Peer Gynt ces d'6nergie, ou si vous le W A ANJ,,SE N
Sme .maion de fous ob pr6fdrez trop faiblement I
ibs'enfene E nsoI coin- armtaes pour la lutte social, "
i n toueniu c'est EN pour la defense vitale, por la ,
on a nduarcit le bois, resistance aux divers cho cs A ___ ___
fce le bochoi DESOI psychiques. Les pr6disposs IAvIS special
k feo ieet c'st LE so01 aux nevroses, sot surtout les .
13lt tenter ; lb descendatsa d'arthritiques et I
d IdealSo que la fo- les enfants de c6r6braux, c'est. Le^on d'Anglais par: Mr. Hotel 1]
Is neu taongeux, A-dire de parents ayant sur. E. S. Boyce par arrangement. *4 mv.'
dd 'ime exaspere. mee leur syst6me nerveux, Mr'Boyce est on Su jet Anglais
s moitre le n6vros6, cerveau ou mo6lle 6pini6re. et il 6tait professeur A la Co- Fond6 /
r doe as1d.mme, avec RIll faut cr6er, de bone heu. lone de la Bdrbade out il a Transl*rr a Port-ai
os s'a risnt en re., en taveur des entants pr6- enseigne pendant plusieurs (Proprl6te
no regA enne et disposs, uone atmosphere sp6. annoes. Veuve T. FEI
urlrire. ciale, qui les cove, en quel. 11 est diploma de I'Univer- Chambres a.res. Cuisine
a vfvre pour les au- que sorts, pour la vie nor- sit6 de Camllridge. Installation mo
truisme et la solidari- male. Que de fois une 6duca.- I donnera aussi des lemons On parle anglais,
nt'la n6vrose. Notre tion mal comprise, de In pre. de Lalifth (Grammaire,proses) O '
role nest vraiment midre enfance, nous fabrique Les int6remus s'adresseront a
aue pa* la pr6pond6- des etres gdolates, tyranni- la Rt de iEhterrement No --
es Jistincts de bien- ques, insupportable aux au. 1010 on tous les renseigne-
et de sympathie.L'al- tres et a eux-mlmes I ments le.rs se. nt donn6s, T I'
Here d- Visite: Tons les Lucien I A
S--- jours de I houre A 2 heurcs 153
S. Accessoires, pieces de
Sarrivee Automobiles et Camion
S- A -r GAZOLINE, IIUILES p
lth ,Colonel indbergh oIlaRuer pour difireotirl.
uu .A zAi u "ne lQu si A a -ue "
.. .. ...n&s.se l d. A lp disposition de seas
.-,< r i Qu SI et one mason confor- vient ,galement dlnstall,
e 'ea iml i :4uu ut a urd 'hi, tout le monde s'-! tabb A LAlue. usage facile et rapid.
plldteai .s r m S'adresser a; u
HY4I i tA 4*. Csest toL, Dr Jules THEBAUD
itf, d Etierft rM eset lu LL. mo- h Chemin des Dalles
tL6 1J Pa l aig W L nunyole a tE et _ra-


trs.-


ef t i -I- I Cabinet, accomopagn da Lieu-
a il tenant Rivitre, ret A Madame
p n I'nlroaeplsl "- LlndWbwh une corbeille sou nomr
qtnintd, .! d r4Wdeat deIa Ripublique,
ik On P 1ataSi des soohaits de bienve.
4. UL) L) _s a. n a Colonel. Et dans des
s bloaU a diconvertes le Colonel
Na de bd a ord. cop. Et rit a L e0 at Madama iAndbrer at quel.
ones sonet a m ses chevera ay l oat rIr quap .jie avion vont
Icr6pa.DsaaCo"=qiout as PaiMs o ils sno re;us par
Des psiI W povisylosI- s Moseu tdo Ia Ripublique
at rmeBoao.

a do dlowmc. Un Le -- i d e f rl l ar ..A. --do -
flatsalle perloat d Iportain lor d aon pns a tombeat sur Lind-
rti, Ba5 prseasea voyage en iiti e I t sa tem-


9. MIia m euers elat.,
--al USI? silence s'esf
ati,-,dans Ion boubaha de
ra., de main o vts, deo ri-
nlions inatladeas, ravion sa I
V40 "Apj.& is 4 ntfat r-*- I


XV


os.


"!i



-I

is,

i


now


itel


SNotre service dltnlomatlon
nous permet de sigaler la gran-
de tranarormatio'qni s'e l op#-
r6e A Fonds-Verrettes, one des
plus grades Sections de G(an-
Ihier depuis I'iustallation duCn-
ri do rendrraft, le Rv. Pnre
Qualo.- GrAce A son activity,
t_-_ AAA- a rf -._A _


irlt i


nne ecole de Hilles a ee cre,. ... 1 Itailnt cinq *nferm6s
accusant actuellement une fr- ,tansQ ga r'onniere.Isavaient
quentation scolaire de plus d'c i eomboch. ton e la journae.
centl lves etcs c st avec plalr n Totes les sorts de loissons
ue ton consit ea bonnie avaient franchi leur gosier.
nue el'esprit de discipline Ihum, punch au clairin, wisky,
C.s .coltres places sOus la |re. liqueurs aux noms et auo
direction de MNle .Iolimeau. Ions divs. si ien que vers
Les Iravaux du Preshytre soir, ils talent Ions presquavo-
entrepris aussi sous la direction iis ie., toutes les i outelle
deaance ds.ou Ptre sont asse Mlaient vides.Mais Iun descinq
avancs*. (Siii jonit d'une soil pas ordi.
mNus.pr-entons nos comply. naire Welara qu'il navait pas
mentsau Pre Qumlo pour son fini dc loire. It nterrogen suc-
esprit d'itiatve et pour l6ner. cessivement totes lesbouteilles.
gie don't i a toujours faith preu- elles itaient routes videos. II sa-
ve dans i exercise de son mis- dressa an buffet de la sidle a
tire. r, itine o *pondit. lui. sua-
.- Ipar r video efftnv4 t.
A'* 6tA. VUI. I11 pass au dressoir, au side-
pl vie board, toniours le vide le plus
Nous conslalons avec plaisn" effrayant. 11 ravit 'esccaher et
les ravauxde, rparationsqu'on montn A I'Mlage. II sadressa anx
ex& ute demns 6ghlise de St. Pierre armoires et tuknba sur une bou-
a PNtion-Ville.- la Iotlure qui tedilc .ee Ba.Rurn. 11 s'arreta.
1tdit assez usZ e a l't restaurte Est-ce la rbsonnance de la der-
et 'on repeint actuellement leI niere syllable? On ne sail. Mais
d6me. il comprit que c'Mtait del'alcool,
Nous ue pouvons no pas f- et buvable, par dessu title mar-
liciterle R6v. Pire Huck, cur[ ch6.ll prit un coup. Un autre:
de P6tion-Ville, qui oplre untf Un troisieme. Et lorsqu'il des-
vYritable transformation daun cendit, le parfum de ses Ivre'.
cette 6glise depuis son installa- riveilla ceiux qui s'assoupis-
tion. saint. El lorsqu ils furent tout
A faitht reveill#s, is se mirent,
Seux aussi, t boire du bay-rum
Oo lo~ [juasqt'u ce qu'ils turent touo en-
*zo@ptionn.lle doriiis...
Devant recevoir dndu qel-
ques mol'i tn vastly et nu- fe
vel a*sortiennt de VteWneats .... va passer una femnr v.
en$ auorwtt d ei iStmeasIi t e"e miecolar. t Coif-'
et clmestres, noquider notre (in linh0onvbqe quilbrtilait
en.C m ure de liquid notre sous le soleil come un caque
Stock actuel au prix de re- pointe dans on corps A corps
vient. i dsespert. A longaement souri
LA PARISIENNE I cetle exhibition d'un passes qui
Angle Grand'Rue et Miracles' n'tail pas tellelent lomntain.
Port-au-Prince. I"
... Le cigare au coin du hrc,
-I I t rouge, l a d'arche pesap-
lilte, iI passait, ahruli encore 4o
!| sa dernire cuite. Une auto kla-
S* l .xonna. I n'entendit pas Ellese


I I i.4L aI LI.4Ii


Aux Caves en 1896.
u-Pritick, au Champ de Mars.
lEmile Blanchard.
RRANDINI, Propri6taire.
francaise,- Pension A prix mod'r6
derne tris contortable.
transnis, espagnol, italieo.


rh. La
8, Grand'Rue


ifontant
nk


e rechange, articles divers pour
s de toutes Marques.
our Moteur, pour transmissions,t'

almables clients, Mr. LAVQNTAN.T
er une pomp e A air A l'dletricitt,
Ti61phone : 3883.


IH


iroia ne si press qu I enT eat une
espice de vertige et cormme A
en avait djAi son plein, il roula
par terre et ce ftil une fillet
qui I'aida 6 so reliever.

... a vu, dans une des jolies
autos qui encombraienit le
champ d'aviation, une grappe
de jolies personnel, vuitues Ala
toute dernimre mode, Elles s'en-
thousiasmaient toutes de rarri-
-vee de Lindbergh, si vrai qu'au
moindre bruit qui semblait
tomber du clel elles laissatent
In voiture at tournament vers le
ciel des yeou 6blouis et Imini-
neux. Mais NOTRE (Mi. s'attristu
car. 'une dentre elles, IaI plus
jolil, marmurra A 'unedes trois
autres:
Je sais vraiment di.sole.,
je laise Port-an-Prince domain
etj ne seas quand j'y revien-
drai.
NoTR (BL seo voila d'une tri,-
tesa sincere A la Ipensne quiil
ne verrait pas de longtemps la
jolie dame vtum do vert-pom-
aw et qui partait de Port.au-
Prince, sans savoir quand elle y
reviandrait.
*
.*
." vu. di mor, tpri la
Plait, Al a dte-Mars d4
hormun irga. tutbient
froyableamnt, das una des
allies d6sertes A cette heart.
Pas une automobile de la Ligme
ne passait. Tout A coup. ils virent
qul s'avanacient vers eux un
vieux beu traln6 par une
pauvre haidello, et conduit par
11 m~ a que le sonmeil som-
ilait avoir gagn# depuis d|dj
itris loseemj. Les deux ivwo-
ti ss -h a *t lOrs sur le
I L -#r*rob de ta voitur am-
[ diYaa,- tandh que ? co
I r .fooutlait avec plus d'Ier-
ti I che1tal maipr, s n3s sam
P 1 uTnyra Sarm.il Ta-
Sa vol d' coup le pol,
| in tratuait4 d6ji s pruibl)-
tss IU is plitaet da- lI


MiSANTHROPIE


AU BON MARCHE

GRAND STOCK

de LAIT CONDENSE a

0,15 centimes

..La Boite de 14- ounces

dts marq Iw es. :




,. afn t tV i 0 -i "-I.,


d"k I -.WIOL I - rMMMMNWAA. -.:-. .1


, 11_


- .6 1 - l 'i - -


_ _


,-- ~- --- ,. I


-P'i -L--- L --- ---~------ --- ---------- ---- I 1


il &A o


I i i I 11


. 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs