Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04274
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 9/17/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04274

Full Text




an.t Maglou'e
.wEitLCTELL


yavalls"1m.:er lS
'mu 1.40 IceeA it
I= VOUTIM


Mgn 224


MP r~ieootur->

e Secrtaire d'E-
or to Com-
eat fa '4dques
voes concerast
0Ma. Los Pratets
Esprit de leur
Se s afonctionnaires
ment et,"comme
peunve.t .Etre, 'u
ft nombre actnal,
nts pour 1Faccour
de a lache conm-
ia loi leur attribue.
so)t-ils oblilgs
r dans des condi-
ne sont pas prFcia6-
bacillter ceto tAche.
dePort-auPriuce ad-
Ion meme temps les
ements de Mireba-
Lascahobas, et le
I Cap-Haltien admit.
Sos les Arrondisse-
i do D6partement do
LAh que rattachs aso
tement de l'Interieur en
| bleur caract6re poli-.
|Ie s Pr6tets assument
iquee tous lesacas la
imtation du Gouyerone
teuvet fai trer
dans prese toau.
i c e es.% publi dd
biemeat. On 4ila*
i fscilement une sorte
per.intendance ul,
eMtlon de presence, ob'
it contr6le le fonctiono
t,dans totrte sa juridlc'
l I'administratlon uro
Wjudiciaire, scolaire, fi&
c, ommunale, toter-*
saupr6s de chacuhe es
min; servant auss
nt, d'agent te liaU
svat, 1Ui, ea to
9ftact aveole Vouvoir
u'il renseigne et do
instructions. ,
lus, les Prefets son
leurs directs et Ina,
communes, nonba
assujettir, i'Mals
N pierce qu'elles sont
peuvent m6suser de
te; cc spent eqx q4
.aupr6s d'elles, pal'
on, le control qui ald-
an D6partnemat d
a )I
r6 ainsi an point db
a g6n6ralit6 de ses at.
s, il apparatt quoe te
u a Arruondisaemelat
oe son bureau de O-
*on inspection ad


test d


saut; Is prefecture d'artondis-
lmfnt le peut pia qgap tout
autre dans sa positidf admi-
nistrative central entire I'Etat
et lnCommune,
Ea Equl tondcrne celled,.
le,r4ledu PrAfet est tout d'as.
distance, nous allions dire vu
noire. tat social tout d'6-
ducation, et cette consid6ra-
tion felait attacker grande im-
portance au choix du tonc-
thlinaire.
I a Commune, on aI' dit, est
la cellule de'EEtat; c'est un pe-
tit Etat qul a so vie propre,
vnmeo resome6ues et come
besoins. Quand elle est pros-
pire, elle allege d'autant les
preoccupations du Pouvoir
central et lui vient m6me en
side..M1me, Is premiere con-
dition de I'Etat prospere, c'est
la Commune prosprre. C'est
la principle virit6 du cathb-
chisme du Pretet.
Or, il taut beaucoup de con
editions, Messieurs, pour assu-
rer une bonne expdditiou des
aflaires de la Commune. Le
type du bon magistrat com-
.tlunal, du-bou juge de pain,
du bo dizreewAe d'Acole, du
ben eowmissaire de police,
at A recoastiter pour le plus
grand bile de Vo'tdre commu-
gal. .
Ou a beeacoup pearl ces
temps aders, idaSec is
g4sves pourlais"r croire
quelles soot indispensables
au bon.o erdre ,dans Etat;
mais on parole beaucoup moins
d'electionewmnasunale corn.
me si i'a1tVe de di6duation
de l'6lecteur ne commencait
pr6cis6ment pas par Ia forma-
lion de l6lecteur municipal:
il taut commander per savdir
administer la Cit6 pour pou-
voir pr6tebdre A administrer
rEtat. 11 y a ainsi un certhiti
seas social local A career ou A
r6veiller dam I'6ite et la po-
pulation descommunes, et ce
travail ,d'iaihaiom revient A
itie collaboration intelligeute
du Prefet et des notabilitis lo-
cales.
La paiz, Isteurti6 du tra-
vail, i'ordre administratit im-
plant6s dans le pays dep.is
quelques temps et consolides
e facon remarquable dans
le course de l admib station
truotueuse do president Bor-
6d) 'sont d, ebrAtIlmoakires
preeauLt atunares du rel*-
venft dle I'* -tih come-
munale; car, d6sorma a, rien
d'exterieur A la Commune ne
tient detotaner teo citoyeUs
d. laurs occupations $ocalm.
II' a mleux:. I'action du
Po)vor entrl, sons touts
mesferor deprotetioetde
ciliisatio6, p "ir. amjour-
de p is pha id chd .
*e oemato poe.rydistrit.
ter bleWAfAufset 'imm-

....... J"o S


L '


~~~,I -t~opro-
~rMde fouct imonpus


*. I.


'u


Dort de la Commiiteon'1


MARDI 17 SEPT3MIRE 1I=


INSURANCE Co


Assuranee. cn re incendie*
Tontes les Polices dhlivr6es par notre Compagnie couvrent,
les risques centre INCENDIE par la FOUDRE. saus aucu ne'
Vfbine sippldmentaire.
Agents Gendraux pour Haiti :
CURACAO TRADING COMPANY, S. A.


V. Comeau-Montasse


&


C


I AGENTS
-Se vend chez:
Simon VIEUX, A. BOLTP., Emmanuel L.AJOIB


tion.Il est evident qu'une tell .
action pour supplier celle des
Pr6lets torque celle-ci est
absente ou insutfian e: dans i
le cas cmntraire, il y a Ia une
cause de confit d'attributions
quo terail pr6cis ment dipa- .
raltre une bonne organisation
des services pritectoraux. N&-
anmoins, i1 -reste toulours
evident que, sans impliquer
hi agw i dap ilesaairsoo ob
P'ordre materiel n'est pas in-
teressA, une assistance de
1'Otficier-consell pr6s de Iad.
ministration communale ne
pent etre qu'utile A celle-ci
pour tout ce quiconcerne l'ac-
complissement des functions
communales : il ne taut pas
oublier que ces tonctions
sont tells qu'une legislation,
devenue sans doute inade-
quate, mais non encore abro
gee, cointre & t'administra
tion communale des atterbu-
tions de police.
Eile lU, confrere aussi des
onionss d'hygi6ne, certaines
attributions de grande voie- a
rte, etplusieurs autres qui
confident A des services qui
out ajoerd'hui uour 1'Etat
un caractere International et
don't if est obligS d'assumer
la responsabilite. 11 y a que-
que temps depais qu'il est de-
venu n6sessaire de reformer
la l6gJslatonu des aflairescom* n
aniDleas dans le seas affaires
g&6qralesde Ia Rs publique En c
st e.dvat qu'Intervieone celts
legislation. il taut uu MODUS S
VIVINDI entire la Commune et
ItsServiefs publics suscep-
tibles d*tro en conflit avec
elie.
Beaucoup de fins commit .
sales peuvent #tre rdalis6es
par une tells entente et cetto
ciroonstance no peut etre o#
favorable a la modernisaUtoa
des serviees communaux Pt 6
toovre deo transforpa4ion
don't n; w N1 appEdos de" I(it
0Rx Ia ieautsation.
-I cadre do Service des
osi Ches de ar-


p lyalt- ite
egu hot ae m Oent,
Scouplet


Pege t etehraf
af...-,---


S capote litra. Ote .oofr m re
Icapoa *Li Gazatea denn des
dta ils assez dr61es sur lea pontk
et les riv'erts du Nprd qui, pa-
ratt-il, n'arrivent pss A laire boi
menage. Apr6s avoir annonc'
qu'un credit a t6 volt6 pour
constrsire un point prov.i3o'
an Borgne, Pont du Bac, il an
nonce que la Rivilre Rom6o 1
qui could entire Terrier RougeL
ct Fort-Libertd continue, A d:h
suite des averse continues d,
Ia semsine derni re, a tre ei
core, cc qua interrompt les
communications entire le Cap.
Fort-Libert,Ouanaminthe et ei
Republique Dominicaine.
La RiviAre du Camp-de-Coq,
elle aussi fail des siennes et der-
ni6rement, dit le meme journal.
M. Eugene Le BoWs el le Mi-
nistre des Travaux Publics s'
regardaient des deux rives op)
i poses, et sans pouvoir ni lu'
ni l'autre rebrouswr cheinio
car lea routes avaint s16 forte-
men' atteintes par les pluies (d1
Septembre.

Nomination
Mr RenA Laturtue, ancie'
ronseiller d'Etat. vient d'etre
nomm6 parson Excellence I,
President Borno,Consul d'Ha,
ti 6 Antilla-Cuba.
Nos compliments.


-. -


Manufacture


Jk'iilen


de Cigarettes

GEBARA -&CV


'a


Les Cigarettes

"(Dessalinienne'


,Colons
IRepublicaines


( Porl-a u-Prin cienn e
GrAce A la finesse de leur ar6me fout les d lices des
vrais amateurs.


Les Parfums1 d Monte-Carlo


a LOTUS) 3tZLU


ALOTUS BLBUmI


Parfum Suave, d6lioat-et persistant


Si vons voulez etre ddlicatement parfum6, n'uitHsez queo
ea Parfums de MONTE-CARLO; vous aurez la certitude
d'avoir on product de haut luxe et superieur A tons coux
connu jusqu'ici.
Le LOTUS BLEU'c'est le Parfum A la mode partout no
se trouvent des gens chics et le gout ddlicat.
USEZ DU LOTUS, BLEU
En vente danas toles les bones masons de parfumerie
V. COMEAU-MONTASSE & C*,
Agents-Exclusifs.
Ii --


ir3 Vrim


AU BON MARCH



LAIT CONDENSE a

0,15 centimes

,La 1etde 14 onces
Des masques suivuanles.


Suntis e-k Van-Heel's

de Beste Melke.


. I- f., ..


I a


oi re


... Ayant trompe la vigilance
de leurs parents, ils hIisserent
le concern et se jctuint dans
une vieille Ford .braniante. Et
NoT'(CRL qui tal aux aguets
dans les environs es suivit. lis
gagnerent la Place Alciandre
P6tion, pemsarent devanl Ie bu-
reau de la Police, descetiItrent
Io rue Dantes-Destouclhes. ion-
gdrent la Grand'lRue et ipissant
par la rue des C.sa:rs A touted
boullne, ils se'dirigerent sur lea
quais. A cello here ils talentt
Ie seul couple en face de la maer
d'ou come on le sail naquit
Varus-latrtt que Mussel c&e
16bre omme sla fille de I'ods
amere.
Ils ttaient en p)lein lni ieur
lorsque In pluietoma av,. ane
lourde our de plomb, une de ces
)luies hailiennes aussi violentes
(qu'inattendues, aggrav'(e de vent
itflant en tous sens et tie gron.
deinent de tonnerre. II n'y availt
pas de tente et la c:ipote l*tail
troupe comme une v'cnimoire ou
comm e un ciel crevt'.c dttoiles.
Ul so blottirent i'un entiree I'au
tre ce qui ne les einshipc pas
d'etre mouills jusqu'au\ os,
tous leadeux. Et la phc i essa.
come elle t'A:li4 VeituC', Ibrus-
quement. l le uil lessiv' de
tous sea nuages so fit plus clair,
et exidba routes ses constella-
tions, come un nouveau riche
des bijoux de haul prix. IlIs d.
ciddrent de regagner le cliam
de-Mars. Mais n v ;avaiit Ias de
self-start. Allons la manivelle.
L'auto, malgrO des touis et
des tours de manivelle ni put
etre mise eq march. II snaiil,de
cette sueur collante et froide
qul suit la pluie et qui se ine-
lant Ai eau don't d6gouttuit ses
vitements donnail au pauvre
galant on ne sait quel aspect de
canard batltupar Iorage. LEili i, -
tout arrive.-, aprts qu'elle eut
accept de descendre (de son
sijge humide, et de pu.ih la
voitnre elle se mit en inwiih1.
Its gagntrent la Place. Prs;an,
no sy trouvait.Le Kios(qui. :.uis-
selant de lumidres, allteidait
vainement la venue des musi.
ciens. Ils rest rent une sCconde
so demandant. elle, comeuatnt
rentrerchez elle, e lui, queilie
tte il faisail dans cel ,ccoiitr,-
inent, en face de I'amic. Ft dans
ses yezx, NOTRE CEIL tul un
mauvait presage, comme n eel
incident allait metire un point
final et ridicule :A celti uylle
qui dure depuis d6ja des traps
el des temps...

... volt, A Carrefour, et parfois
aussi A la Riviirer Froide un
group de jeunes gens en vill-
giature que I'on a surnonimds
lea Mangeurs de chats lis me
nmangent le dimanche que des
lassos de chats marrons. Natu-
rellement quand its ne rencon-
trent pas dans les bois d'alen-
tour des chats marrons les chats
domestiques courent un danger
don't le moins qu'on puisse dire
c'eat qu'il et mortal. NOTRE G(CL
conseItlera aux vill6giaturistes
*t aux habitants de Carrefour et
da la Rivitre Froide de teir
chez *ox lours chats, avec leo
p- atios quo Ion prend pour
*inpehr an. jeuuc fille qua a
to grad amour de la rue de
wvidse&ar ese bhata une fole
qiils abndoonn-t le seuil de
leer maison n'y iWournent plus.


",. a rencontr an pere de fa-
.ui, dimanche soir, dans le
oevirons de Martisant. II so
prodtnit A pied, *vec A son
bra uns truejolie femme. No-
mut |I. so rendit tout de soaM
coaiRte S e n'ltait pas am
II approcha v er s I
c=a sa regard furetecr et
qui *)wfoe rosmbre avec IA vi
m .r dran spot eight. (:tait
tout implement unt belle do.
mlate qi prparmit poa'
lepaqe vielliard une houra
d' Que"tioan des A ,t4 e,
It vi iard vat-


Sf .4* *


C


du-IBAdgetr


---~-~-; -~- --; ~. ------~----------~r,


r ---~- --- -------


__ _~ CI~-"..-z----- -_, (


__


__ ---1~- L4B.rr~ I '-R ---


p!


f {


I


~


QL


1(4Anu


I








PAIEE- 2


-U,

Fl

'I


IdEk MAW~- 17 .ptombre 19W


I
a


N'OUBLIEZ PAS QUE




Baltlerie


Oe vend maintenant i Or 14.50 charge
A 13 Plaques
Va sur totes les Voitures
Fat la meillture Batterie fabriquee


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


Chare : Or 1,50




Haiiain Motors S.!


Charge avec acide: Or3,00


Port-au-Prince


2379


Phone


Cap-Haitien


393


En quete en

Palestine
Le gouveroemenl britauniqae neo-
me line commission parlementaire
LONI)RES Le gouverne-
ment britanniqu6 announce ,la
constitution d'une commission
d'enquete parlementaire qui por
tera ses investigations sur les
troubles de Palestine.
Celle commission s'efforcera
de d6terminer si ce mouvemeat
qui a caue6 204) morts environ
a 6ti spontan6 ou organism.
Le president de'cette commis-
sion est sir Walter Shaw,ancien
Chief justice des etablissements
des D6troits.
JEIISALEM La Palestine
est generalement tranquille, les
autoritks continent activement
leurs enquiles pour determiner
les causes des derniers ddsor-
dres.
On est cependant inquiet du
sort de Tibdriade, car les com-
munications 1t6lphoniques sont
interrompues avec cette dernie-
re localite depuis qu'on a appris
qu'une attaque de musulmans
avait caus6 quelques pertes.
A Lifta, 200 Arabes ont 616
arrides el 120 A Hebron ; ils sont
souipVonn6s d'avoir particip6 aux
troubles. #
Le bruit a couru que le ta ;
met Lawrence,aLawrence d'A-*
rab.e, )tait eu Palestine. 11 a 616
dementi, mais on persiste A le.


Autour de la

Sta


-o-


Liin Tr: EoA&LITt FRATKRNITt
RIlPUBLIQUE D'HAITI

President de la fRpublique
AlRETI'T
Vu l'article 75 de la Constitu-


di
tr
le
d
m


tion, |
Vu PIarticle 2 de la loi du 12
Juin 1921 sur la standardisation O
des products d'exportation, d
Vi I article 21 de la loi du 14 d
Aout 1928 autorisant la suspen- p
siou de la perception en tout ou p
en I artie des droits A 1'exporta- s
tion, d
Vu le rapport de la Commis- A
sion Centrale de Standardisa- r
tion, contenant sea recomman- p
nations relativement aux types
standards A etablir et A dflinir Is
en v ue de exportation do cafe,
Considerant quo la standar- I
disation duo a6, tout en don- b
nant une base plus sure et plusJ6
rationnelleau commerce de tte* v


DESIGNATION
Ext ra Prima


Ti i A la main


Tia'sPIwR~l
BTANDADS
1 0
2 4


3 6
4 6
5 u 6
6 -
7 sadessas d


Article 3. Si le nombre ma-
xi um I)e de auls de pierres on
(le i've-s unores est exc4dit dans
un type standard d6clart, le ca-
6e, s A clab.' ,ous un des types
sta, d ir,s i. 16rieurs mAme sa le
total des dMauts peaur le type


croire,car I'arriv6ee de Lawrence
en Egypte a t616 signalA il y a
quelquelques semaines.
Lawrence e s t actuellement
dans l'aviation militaire britan-
nicie sous le oom de a Shaw ,.
M. Mossolisi pere poor Ia Sme fois
FORTI, Italie- M. Mussolini
vient d'6tre pere pour la 56Une
lois.
Mme Mussolini a donn6le jour
A une fille qui recevra les noms
d'Anna Maria. La m6re et I'en-
tant se portent bien.
Anna Mar a est la second
flle du a Duce )).Son autre fille.
Edda, est I'atn~e de seas entants
Sui se nomment respectivement
runo, Vittorio et Romano. Ce
dernier est Ag6 de 2 aus envi-
ron.


Washington
La eeuslruclie des 15 eroise rs
semble assure
WASHI,'NGTON.- Le presi-
dent Hoover ne s'est pasentrete
nu atjourd hui avec les corr s
pendants de journaux A Wa-
shington comme il a I habitude
de le fire tons les mardis. ll a
charge son secretaire George
Akerson de voir ces messieurs.
Repondant 6 plusieurs ques-
lions M. Akerson a declare qu'il
n' avail aucune observation A
laiie au suiet des nigcciations
sur le d6sarmement avec la
Grande Bietagne el qu I p p6-


sident Hoover n'avait pas en-
tendu dire que M. Taltl, ChetJus-
tVce, d6sirait r6signer seslonc-
lions le ler janvier prochain.
-Le s6nateur Hale, president
de la commission senatoriale de
la marire, a d6clar#, apr6s avoir
conath6 avec le president, qu'il
pentait que les 15 croiseurs au-
turises par le C'angr6s sernienl
con iruits quel que soit 'accord
qui .era conclu avec la Grande
Brelagne.
Le conseil du bien public
a mis fin A un service special
de M. Harry F. Sinclair, acinel
element d6tenu a la prison du
district.En qu.ait6 ''assistant du
Dr Hyman, M. Sinclair 6tait au-
toriv6 A accompagner en auto-
mobile plusi'-rs lois par semai
ne le docieur A nne clinique si-
tlue A quelques blocks de la
prison.
On declare A la Maison
Blanche que le president Hoo-
ver n'a jamais envisag le cas
de nommer le gouverneur Fred
W. Green, du Mich-ge-, stcre-
taire du travail en r-mplact-
ment de M. James J. Davis qui
quittera ce secretariat le 4 mars
p, ochain.


N OUS livrons le lait
bouilli dans les bu-
reaux en ville. Vous n'avez
qu'a nous dire votre heurc.
LAITERIE BAILEY
T616phone, 2183,


comme suit:
A.- Defaut de matieres e tran- a
gires.
1 1.- Les PIERRES et autres ma-
ndardIsation tires 6trang6res don't la texture
est plus dure que cell de la
f-ve de cale, seront divisees en
trois classes selon leurs dimen-
enr.e, contribuera dans une stons, savor :
As large measure A en favoriser la) Perres ne dApassanl pas
d 'velopp"'ment; .s la moli de ia grosseur de la
SSur ltrapport des Secr6taires vemoyeune decal de Ichan-
'Etat des Fnances et du Com- o, cod e.... 1.00
erce et de 1Agriculture, b) Pierres dApasant a moiti6
de las grosseur de la tsve de ca-
ARRETE. 16, nais ne depassant pas la
... I A i grosser d'une leve moyenne de
Art. 1.- A partir du premier calk de 'echantallon,
)ctobre 1929, tout cate mis en coefficient.... 2,00
louane pour tre export sara c)Pierres pnlu grande qu'uue
6Aclare par i exportateur d a- Ave moyenne de ,,chantillon,
)rAs les types-standards ci-a- coef..cient... 300
)res indiques, lesquels son ba- 2.- GRAINES DE PALMIER.
A6 uniquement sur le nombre comprenant les grainesI d
le deantls contends dans un pamier royal et d'autres pal-
dchantillon de 500 grammes ti- miers,- grains et semences de
e du lot de cat6 d6clare a iex- n'importe quelled store origin.
oration. coefficient..,. 1.00
Art. 2. Les divers types 3.-MORCEAUX DE IRA.
standards ne pourront conemuir I ... Comprnat brin.
plus de dtauta par 5e0 ip'aw- t MAL Comprona t brin-
plus de d4lauts par 500 gram- dilles, morceaux do bais et au-
mes d'chantillon que les. nom ,tres mreares 6tran d'or.
.res des di verses cata ori de liess at tr *tr reS do
a8tla 4idiAaes sa tabe s B..Wants de coata-rs.
Snt: 1. FEVE NOIRBS, co-
ES FevES NOma TOT ^ S^ mtves noires at deoi-
3 30 norea,tlefves veartes et d l-
S60 vertes, les 16vee verdatres et de.
S0mi-verdAtres, icoefficient... 1.00
S"120t b) Les loves moins que deai-
S120 nonres,.dema-vertes et demow-vr-
2D 400 datres, coeficient .. 0.5,
407 2.- FEVES BLANCHES ET
xBLANMH ATitts..
le 700 dfauts. a), Comprenant les tAves pr4-
standard declare n'est pa. f' sentant uue coloration nette-
tandard ar n pas ment plus claire que Ia cotora-
Art. 4.i lt diverse catiao- (ion moyene des Stves de I'f
ries de d auts, avec leursn crf- chantullor, ainsi qu celse
ilc.ints rrpectits exprim.s en sentat uon aspect cray*eu
mul ij ts ou en Iracimons d. tex ure cassante on one re~ i
ftu. onlt ablies ci defines anormale. ( Les teves flotlatees


blanches seront 6galement clas- coefficient pour a, b, c, d... 0.20
s6es dans colette catkgorie ) 2.- NETrOYAOE DEFEC-
coefficient... 0,20 TUEUX:
b) Dans le cas d'ezportation a) Coque entire, eat d6efl
d'un lot de caf6 compo com- me comme dtant le produit r6-
pletement soilt de te\16es blan- sultant du s4chage complete de
cb" et blanchbtres, soit de f(- la cerise de cate sans que celle-
ves ja 'ies et jaunAnres, seront ci ait 6t6 depulp6e,
consider. ~ comme detauts, non coefficient.... 1.00
seul uaent ceux d6termin6sdans b) Morcean de coque,- com-
le pr6.ent article 4, mais encore pregnant lea morceaux prove.
les f6ves de codleur normal et nant du d6corticage quand its
saines, ces detai6res au sont detach6a de Ia f6ve,
coefficient.... 0,20 coefticient... 0.20
3.-FEVES BRUNES.- Comn- Quand ln coque ou une parties
pregnant totes les 16ves de con- de la coque eqt encore adh6-
leur anormale auires que cells rente A la 16ve elle doit 6tre
prdvues ci-dessus. Parmi les classes comme coqcue entire
teves tombant dans cette cate- sous le TITRE C-2 paragra-
gorie sont comprises cells va- phe a.
r ant on couleur du jaune c) Parche entiAre on morceau
once au brun fonce ; les de parche.- S ,nt, ndde la pel
6tves brunAtres pr6sentant licule corn6e, launitre qui re-
un aspect huileux; les pe'ites couvre Ia beve de cate
6tves d'apparence argent6e, de co6tficient.... 0 20.
formes anormales ou de teintes D.,- Difauts de quality.
legerement verdAtre, jaunatre 1.- ,Les delau-s d quality
ou verdAtre, coefficient.... 0,25 pour tvdes puantes et pour ca-
C.-Difaut de preparation, le humide teront classer le caft
1.- FEVES IMPARFAITES. sous le standard No 7.
Sous ce litre seront class6eesa: Art. 5.-. Lea types standards
a) Les lives cassies saines, Nos 1 et 12 bunAficieront d'une
b) Les brisures saints., detaxe en verta de la loi du 14
c) Les t6ves ecorchees saines, Aodt 1928. Les droits A 1'expor-
d) Les f6ves plates ou ecrasees station pour les cafes de ces ty
saines. pes sont stablis comme suit:
Cat6 du type s andard N* 1.... par Kilo, Gdes 0 20
Cate du type standard N* 2... par Kilo, Gdes 0.25


Art. 6.- Les commissions lo-
cales et centrales de standardi-
sation ci6ees par Ia loi du 12
Juin 1920, pourront, sur la de-
mn.hde des parties intiressbes,
* prononcer suo les contesta-
tions relativement aux types
standards taiant I'obiet desi


diligence des Secretaires d'Etat
des Finances at du Commerce,
t t de I'Agriculture.
Donne an Palais Nat onal, A
Port-an-Prince, le 7 Septembre
1929, an 1266me de llnd6pen-
danoe.
BORNO


contracts intervenus entire les Parlk President:
commeriants, exportateurs, ou Le Secretaire dEtat des Finan-
spdculateurs en cale. ces et d Commerce.
A. C. SANSARICQ.
Art. 7.- Le present arr6te Le Secretaire d Etat
ibroge I'arr 6 du 26 Juain 1929, d i'Agricullure,
et sera public et execulte A la CH. BOCCHEKEAU.


Un hommage

a Leio Louissaint
A propoS de sa Petit. 06eographio d'Uattl

Gonalves le 6 Septembre 1929. Je me suis donn6 la pine do
M. Lelio Louissaint, parcoarir, d'a. bout a rautre,
Mon cher Louissaint, e livre. Je n'y ai troun6 rien de
J'ai eu le plaisir de recevoir terc6, rien d'abitrait, rien qu'an
la petite geographie A usage esprit exempt de parti-pris, ne
des Ecoles primaires, adoptee puisse comprendre. Ce que jIa
par le D6partemeat de Ilistrac- te plus admire en vous,dans vo-
ioa p'qbique, quoe vous m'avex re beantravail, 'est vote atti-
tait I'bonneur de m'adresaer.Dt tude continue, du commence-
jA on a tait A votre outrage I'ac- ment a la fin, de relier les unes
seail aaquel i a droii.Vous doe- au treat les dInereates parties
ves doe 6tre fer B oas tos les de votre ouvrage a point d'eo
moiagep v e n us d opinion fire un tout object saisissat
d'noaunes a6mients. Le style ean pr le tableau quil p6seate.
eet clair.Vous avez trouvA le so- Vous vou etaes, par ainsi,tr6v6.
cret d'en rendre la lecture sat- I pedagogue.Et si bies d'a tres
traysute a Isprit de nos jeunOe no vous one pas conas e
4aoliers. L'enseignement de la dise m-i ,oe 4'eet1 parce
phlM st emBse ptom i si m sos voe aesdM eamumie.a
L'euafakt, aet.t, n'aata VoM cass s cesaUmesti
pan beacoup d'elorts A tair d ond dbeiait& : co'ee
oar saisir et comprendre la ru A votre atsnre. Voas 'otes pes
deas d'ane dAenition A laquete commea duilres,.tapage.r Vow
7t raltachent, bien souvnt, das c'aiue zpassla gros saise.Vo
details abstrilts. VtAre ouvrage travails pour le Oan vOs
a obvi4 A tous ee inconvA-. trouve tonlours fle. a d'actlvit
aleats. NMe ualt'O- que per ee et d'eaeregae 16 o 11 y a g edO
wmel Ow eat di s e rappro. vre a accomplir, uar mise*m mm
batads se iqual sent appr ciale I soulager. J'-timeo
cier.C'eo qub vous ~ave te pro- vouns e vous a lnles pasDM
i tsear.Vous ioe va en ptasd otbemin; que m te qulo sa*W e.
ne ftos penchs e s r to I r dese me, les dconveaes de toatee
Sele6vescoes A vo soas. Voas soIes sour cemte tre o ltout
vous 6tes fault n ea cerdoce on n'est que grnmace, par parer
p lt6 vowIs vous. tes impose Ia comme ten Thvmoratique For-
disciptime, tr.aver la m6etho- nand Hibbert, vous compro-.
de A appropAer aleur mentali- drez que vo6fr malssion feitdj.
w6, gasave lAseih. I ler juaquau boat.


Sans vous complair.e
Nsrvations ardues qui,
soavent, comptiquent 7
go r'eseignement d'nu
re, vous avez voulao i
fant, sans rand effort,
naissance o son p
travail est le trait d as
selection. Sans doate.
loin davoir touch Ai
tion.Un autre ra dit at
N'ost pa g6ographe
La g6ographis n'oest
sultante d'ne scnie
mais bien rexpressioa 4
rie de connissances
phiques et locales d'
Lorsque done von~ d
example, quo Is chata
sane A mille m6tres d'
qu'elle couvre une pie
parltment du Nord e
de iArnibonite,vous tat
ve, ji.squ'A ce que o' o
damoatrer le contraiO
arfaite connaissance
Lreque, enco.e, voe V
le terrain de la Coll
Terrier-Rouge a uWM
d'ocre- le term sat il.
que son climate It.
saisit bion ce quo vo0
dire; tout commeplar4
padrant de Termye R
quelques pas du menot
i eat aisa de compr
cette d6noaminastio 0
de caracteriser la aI
do terrain qui doaMi
rouge.
En analyant tee
parties d ieu,celet
parti-pris, no .pet
un soupir de etlis
un ovrwage A .caa-
vous avez tai pt
naisance parfiteoi
que vous traits. 04
sion qu vous av
tout an temps,crayo0
a noter les moind
de la terredesand
dres tait saillants
trA tel lieu, en vo J
renseignements p3
source. Vons n I
Tout votre livre
coat encore I ann
Pour nous r6p6ter,
d'ouvres parfaites.
sont ceus qui, avYIt
glan6 dans ce c
a tUre voire petite
on sent none impre
bion laire. (etteo
complete p a r aIs
m6me de o'oa I
rest dams le
fait atir da sol
Haiti tout oe quiu
taut do savor.
nous agvoas bo..
la plus co.deo
c'st celle des
tdaretai toot6
r#&io a am-i^


L~et






Iris tWt
to, Comm
vowus oves I
,dmhs
LmAduS*


NOUVELLES DE LETRANGER


r --------


J~, _____ ___


i71'


- -


---


-0 Im-


~ ~


'<


a


*-


----~






LE ATIN- 17 Septembn 1921


.-I .-Ilbll r _


insurance 0

Une des.plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES- d'ASSURANCE


sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.

Agents Generaux


2


I


I


m1WUTERHMTISE-
iGNtwPLGo adoIES~


Admilistralion Gile ds rPoses
AvIS DE DEPART
I es dqpeches pour New-
York et I1Europe (via N.-York
direct ) par le steamer a An.-
con- seront fermnees jeudi 19
du courant.
Port-au Prince, le 16 Septem-
bre 1929. 1

Avis
L'Administration Gen6rale
des Postes porte A la con
naissance du public que les
contracts pour ie monopole du
transport de la correspondan-
ce sur les lignes ci-dessous
devant prendre fin le 30 du
courant, ces entreprises sonot
miss en adjudication pour
la nouvelle annie fiscal.
I Un d6lai de dix jours est
accord aux soumissionnai-
res pour faire parvenir leurs
propositions par lettre a P'Ad-
ministrateur G6neral des Pos
tes.
' Port-au-Prince Cap-Hai-
tien Port-de-Paix.
Port-au-Prince Jacmel.
t'ort-au-Priuce -- Aquin --
Cayes.
Pwot aB-Prince. Petit-Goave
(Quotidien/.
Port-au-Prince.- Miragoane
Petit Trou de Nippes.
Port ou Prince, le 16 Sep-
tembre 1929.

A louer
BOis-VEINA ( IMPASSE LAVAUD)
Maison conforlable
S'adresser A la mason
Ch. N. GAETJI NS.


Par!!an
CE SOIR
L'Aiglasme
(Suite)
Ro'r6e : 0.50; Balcon :1.00.
DEMAIN SOIR
Ker0crk
(PN)0
Entree: :5 ;Brelon : 1,00


.Accourez vite Accourez

vite- Accourez vite.

o. SEULEMENT
Quatre jours qui restent, de Lundi 16 au Vend-edi 20 crt.
De a Grande liquidation chez

VINCENT CREIDY
La Maison CREIDY qul se trouve actuellemeent la RIue
Courbe en tare du Marchk en has, aser tranDlirte an coin
de Is Rue di s Fronts- orls el duMagasin ielEtat A partir du
20 du courant 1I'arcien local de Ed. Gabriel.
Mr CREDY decide de liquider son ancien stock afin de
rentrer dans SOD rouveau local avec le nouveau stock.
Voici la lisleIde ces prix


Scierie couleur 5,(0)
. coul.nonveaut (6,00
Voile cevlanaise
4 fleurs 10,00
Voile ceylan. uni 8,00
Batine l6lanc 2.00
Ratine blanc 2,50
Foulars cl.pr robes 3.00
Gabardine croiske
blanc 2 50
Tiicolie cl. ileur 3,00
o coul. 6 fleur 250
Tussor uni coul. 4,00
Voi:e bla c biod&
,ie s,,ie 2,50
a ray6 de soie could 2,50
a It ( 2.00
raym satin blanc 2,00
couleur 2,00
Zephir ray6
soie pr chem. 2,00x
ZUphir raye coul. :1 00
Piqu6e blanc pr ch. 3,00
Tricoline blanc
avec dessin 3.00
Simili blanc extra
fin ( ling. ) 2,50
Calicot mou sup. 1,25
Calicot super. 1.50
Percal extra fin (ling3.00
Calicot special ling. 2,00
Serv.toilette coul 20,00
Serviette de bain 10,00
Grande couverture ,
de lit blanc 25.00
Couv. laine coul. 10,00
a could assort. 7,50
Damass6 pour


3,00



1,50
1,75
1.75
1.75
1,50
2,50
1,75
1,75
1.50
1,50


matelas sup,
Toile iu matelas
Damassc pcur
i yle assort.
C:nsimir tropical
sup.
Drill Flanelle
( could. nni sup.
Orill cl pr hom.
a coul.pr enlant
Drill blanc sup.
Khaki jaune sup*
)) blanc sup.
Bas de sole
Grorgelte
Has de suie sup.
Has de soie asst.


(( ((


3.00
2.50


2.50
2.C0O


5.00o 3.50


10.00
2,00
2,00
2.00
1 75
4,00
3,00
3,00
15.00
15,00
7.50
6.25


1.50
I ,oo

1.50
1,25
2,50
2,00
2,4)0

10.00
10.00
5,00
.,00


1.50 Chaussettes de
sole assort, 7,50 ,5,00
1 50 Cha us. mere ass. 2,)00 1.25
2,00 H;as pour entants 2,.)(0 1 .0
1,75 N ;is ti! l)r damesa 2,011 1 :)
li as merc:asst. 1,50 1,14)
1,73 Cravate could.
( \ta i quality( 7,30 ,l.((0
1,75 lHas de soi-t a jour 10,0)() .(>O)
1.00 Tricoline noiir deuil .1,(0 2,50
1.25 D)emi-deuil cx sup. 1 >0 1 00
2.00 Sa:ion Iladio de
1,50 Toilette pr velouter
16,0(, Ia p ,ca Dou1 12.00 S.(Il)
8,0) Toilea i D)rap .1,9.0 3 0()
Ti pisdessous delits
15.00 15,00 10.O )
7.50 the:nisebl. sport 7,.0) .-,(0
5,00 1 lot de toileries 1.75 1.00)


Port-au-Prince, 14 Sept. 1929


-d
4- -'
.. ,1
1 .e ~
J.
I
i:~ ~., ,~
2'
~,
-


7-,


Jot.prendrel


oupe de


hAT~LSFALIERES
Iale rine alimenta'bre incanparable 6 liquelle det
Millions d'enfants dolvent lu force tl, latsunti%
Exlg.r la grand. marvqt'
PHOSPHATINE FAL1tItRES %

ph~rmatii ez oMa~sons d'Ana"ntotOr,- PARIS.


SHELL


Si le choix d'une bonne voiturc est relativement facile,
combien est pins diflicile de choisir une gazoline parlaite.
Mais quand la majority des'automobilistes ayant une
tongue experience de la route utilise la


SHELL
l'h6sitation n'est plus' 'permise.
Employez la SHELL quelle quc soitivotre voiture :
haq outt
Compte.
THE SHELL COMPANY,
Grand'Rue 1524 T616phone N2355.


I


UNE CQURMTORE?t
No emaifm ph* --,~Iag ONw do Subs
Le Liniment do Sloan a de Rh -uuaatm s "
ddlivrd 4c leur mal des 01 abalg.,Madssb
Milliers de personses qui so tam4 esCtudmmm, cisup"
smot renducs compete avec ln w but pas frictiowr jsasm
que~ Prmptitude iR came la pdakre rapidemest jw~l suqu'&
doulur. lks eardent i ciao dui ad at wwi.bamin
portda do is umaish prftua IMm. 4.do wstaw ris a dldss ushvim
W)W. aom d" aiPoudes cims a"qu'il -pp Nk terdw.
DM~k&IPA


J


Istributeurs-:
J. D. MAXWELL & Co
fteprbseetants pour Hi
16519 Res R~publicaine


- -- -- -- --- -- 0 iiiiffib


L


'' "' '"


I I l l I II


-- --


1


PAGR- 3


1^,




VA&E-4
,.~ -~.- ________________________


*17 Jeptembre 1929


- -e


- a --o
Pa--[ Rgo1


Enerigque antlseptlque urinaire


~, .p.r~p.I;!,i* lvrom. pow Iits onoc V.48.
.*~~~iv, *-**s' **V- il trio-itsE des w"el ofi dneS1Ss


ALUMINUM LINE
D6parts r6guliers do New-Orl6ans,
et de Mobile pour Port-au-Prince.
\AOKIEI\U S iMOBE IIlE AflmI A PORT-AL PRINCE


Septembre
Octobre
Octobre
Noveml)re
Novembre


17 Septembre
lcr Octobre
1, ()ctohre
29 Octobre
12 November
2f6 Novembre


le 2:3 Septembre
le 7 Octobre.
21 Octobre
4 Novembre
18 Novembre
2 D6cembre


Departs mensucls pour les Cayes et Jacmel.
D6parlts directs pour tons lIs autres Ports de la R6publiquc
Quand la Compagnie trouve du Irt.
Pour lous autres renseignements s'adresser A
A. de MATTEIS & Co
Agents G'ndraux.


Cayes,
W7 *


allez


L'HOTEL IMPERIAL
(hi votus trouverez I'accieil le plus aimable, tout le con-
forl desirable, un service des plus corrects, le tout a votre
, cm'iplhte satisfaction.
liar, salle dte ain, Pianola, etc.

DES FAITS
FAMILIES


I 'fnr Iit, c4ftication rallnce et tine Instruction
UINSTITIU'i'TIPPFNIIAUER
1-econun de i'UnsiversitW I Iit jenne


parfuite.


V\'s (oire ses service. 1.5 vous trouverez: la plus serieuse
,t la plus agreable pension scolaire, la plus sore et la plus
ipilde mfthode d'enseignciment classique moderne.
I -i succes des classes de 7e. 4e, Rl 6torique aux examens
( lliciels de' 1928 leprouve.
1.'l'kailant et compact succbs (des classes de Ithhlorique
die lPhilosophie atix dcrniers examens de 1929 Ileconfirme.
.i J/,colc Margit le cadre ltd ses ours primaires et baisse
iadresser 1537. Hue Limarre, aicien local de l'Ecole
Nationate de Droit on t6l6phonez No 2891.
L'INSTITI T TIPPENHAUER
Euseignement cltassique general.
Langues, SItno I)actillo, Conpla bilild.
Port-au Prince (flaiji)
D)emandez Prospectus. .ces .conditions sont avantageuses.


q'uoting .1.
Lissus. grAce& n s
jesdo$ ougnI #1A
des coliuio. Io
b U4o a@ u s d"WbO
suq own 1. !f g
dam ieS
dof-igit.o ow
iiibwumafsmo blmuaor
vsaQue. arce qu' 0"t
ceful do I* btnlounrfra
cis *Ue~mimt
SY BranumL
de Aaku.L.diUs.

Pt*II~~2 00 ~ii~.V i* Vita.
(.C~Ie. 4 *1 0" & t .9C#6


Cr qul ma jamais ~ fail


71


,e qui A' jannis l1W fil
Ce lei me pel Olre d .paqs,.

Kola Champagne

F. SEJOURNE
'Pr ifar6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEP SI E
Priparation et Vente
FHARMACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et d4 Centre.
245, Rue F6rou
Aucies local de I'llAlei 0 L'AVENItl
T616phone: 2097.



ilranid)ll telT dell u iie1
NOUVEAU SERVICE
de RESTAURANT

Hors d'(Euvre varies ou
Plats du'Jouri


Le i


ALLEZ CHIEZ
PAUL E. AUXILA


Ou


VOUS


frouverez les ar-


tiles les lus varies, les plus

chics confectionnes atu Oou


du jour.
iTelephone:


I


ASSUREZ-VOUS
a la
General Accident Fire & Life


Assurance


de Perth (Scotland)
Car la a GENERAL ) est une des plus puissanles et des plus vastes organizations
Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
le ionde.
:eSs Polices eontre incendie couuvret6aesI les d6g&ts occeasonnos per la ioudre.f
Ses Polices poor Automobiles couvrent vols, inceadle, umlveillance, dommages
causes a autrui dans sa personae ou dans ses blens.
Ses Polices Maritimes 4mises par ses branches d'Earope sont payables en Haiti.,
Ses Polices contre Accidents sont valables dans l'uulvers etler. Tons les voya
geurs devraient done prensIre Is precaution de se munir d'une police conutre accidents
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle u'etant que d. 1/2 */. oit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
Agent G6n6rul pour Haiti.
SOUS- GENTS: Port-au-Prince: G. GILG
TOVAH & Co MiragoAne. JEAN BLANCHET JUr6mie.


2735.


Royal
Cabaretl
!'"Orloepsidoe 4r dt
B" *i, ri mme maque.
i Rendez-vous de ceux qu
veulew passer des, moments
Sagriables daon ui coin de
verdure, eni ee de Ia mer
Ovoeatrice de vblopt6 et de
* reves.


ur A


l Institution
MaralChen4a

M' MARAT CHENET avise le
families qu'it recoit des iWters
nes et des externes jusqu'en
philosophic inclusivement.
II promenl de bien surti'iller
flans leurs etudes les eoletcs
qui lui scront conflis et de les
enlourer de tous les soins pos
sibles.
L'Institution donne en outre
des course spdciaux pendant
les grandes uoaances, d partir
du ler aoit. .
L'Ecole est siliue rue M. d
Peu de Chose, vis-d-vis de CE-
tablissemenI des killes de la
Sagesse.
T616phone, 2923


lie Rhuwmfarbaneol

LE NOM SEUL SUaFa
Le Rhum Parbancourt


consacre


par olus de


annees de supremqtie, n
oas de rival.

VfSITEZ DONC

AUX CAVES D'HAUI

Emm. FLORVILLE
Proprietaire
Installation moderne.
Bar Restaurant.
.Telhphone: 2089.


Colombian Steami"

,te tamrer a oa vate diret

Port-sa-Piince, le 13 Septembye 1929 .
COLomaIAr anateu mm 0*W W. gul
GEBARA C'. AQAm


1L~1~=ESSA-UNES ier
Cabchk;eqtprst d lir'-l06I'm"V A oo hereI. nsomm
- i p wd~katgs pd lh s angep P* PF& B-


IlU


12
26
23


Aux


DESSERT
tout pour Gourdes 2,50
vINS TR1S SOIGNE METS CHOISI--P. P. PATHIZI


Corporation Ltd.


4.
It
t
I.







4 4.
4d



L.
S. a


I 1 1~_~1~~,__1. -c-.~ a rr~ -.-- -- --


- MING&A


PRO - I
WEM-&


4


Est prescril pour g

reiroidissements, denc^
Bile, fi'vi e & paludisn

C'esa.le,lphs rande rern


'Bay Ie. ;m
La DISTILLERIE de L'AMGLE met en ventie'AM
ce jour n BAY RUM de quklit6 extra spprieure, uni
MONOGRAMME, a un prix d6fiant toute concufrepc..
GRO$ & DETAIL .
D6p6t de: la Distillerie de 1Aigle, angle des Rues
Destouches et Magasin de ItEtat.
M. FONTAINE, proprittaire


RayonsX
t43, Rue du Dr. Audatn-. T616phone.W
Nouveau Laboratoire oflte ses service tadiogra
aux h6pitaux. cliniques., ndecins. chirurgienet d
Directeur: l r K. M. B. SI VtON M. 0. (Torento).
L. M. C. ( Canada) D. P. Ff. ( London).

Cordonnerie Mont- Carn
Hyppolite R. JEUDY
FabrIlant de Chauseures
t722, Grand'Rue, 1722 a o6t6 de la Po2
A I'honneur d'annoncer A ses fld6les Clients tanti
Capitale que desautres villes.qu'A I'occasion de la rm
des classes,eo Octobre prochain,ils trouveront descham
de toute fraicheur et de toutebeaut6, pour hommnes,
et entants,de jolis petits souliets cdecouverts vernis pour|
les marchands pourront troUver de grands 'assortim
chaussures qui peuvent dtre'livrdes A mailfeur mar
partout ailleurs. Les commaades sont ex6cut6es avec
me soin et la mneme promptitude.
Sjuliers de Tenois, quality& sup6rieure pourjhomia
femmes.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs