Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04251
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 8/21/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04251

Full Text



INl>s sme's ine .iatIres telle-
i ,1nern i ,iSuiJi6 -eal tmblrs, ,a lc* seatiae-ts
|UieCTFUR que sn', k pi, l es i ,iss| |s
pat Lian e leP r.



lSSer dAN N 75 .ME.CREDI 21 AOUT 1929


L'Espot it de 'n. Ir d a,, .. Gardt re Usn incident lrst "m eji
Juillet sur le #i&1eg 92 "E rcemalheureux ,'l. li 1111
R EE IMPl a< n dePenmps es *teS de J*io
Bfrcis dsormaistesn- 192l con l. tome qufemand air L comment, lear deuxinterlocu- ,aa
*Frois Mathon t ,n plus vives battles dana dt re arqa e a conquis Juge Lo u Laent cars ut rendu nze mas amas cepedant on


l.td.nI r ain moirl Rhum. HENRI Gardere I ..oeo,,o ,,o er^Vo,,,o Icone ,,nIooo, +
blaojuEd 3242,u.a w +tfluy qires ms deu se. Cl om
dje innovation fort heureuse, fl urtmni? 'est ar'tr. 21 de la mee- I ds l-gabsa entre liii ci a-v :ln:d: e dte paro. 1 lma pla-
perMet au ministre du culte d D*ce 1922 sur n ment scan q ent faire des folies paour eie.
Smaria ge dmsormaisgrnera- 192:: d lJ,- .. Os PS. comment les deux 'j.oter.ocp pls par sa biu t huilent cot i-
elheum ie les snqt m .ana er .t.t c t s--- --. .. to ia s cepend ant on
iMais, os6m ri6 misc aa it r r ou a 8p, oeies re Rhu H G d rer a. .)OTlg, e vi As e seaer d-,+ .

d qu a e [O ,; l; t -- a ..r i 1 U -I A "" - .......... . de vani ce te photo. qu I' re pr-l
erjusqu'ici rit de iro covnt finr dtragiquement. et arrive en iti.Undenos
Sfaes. Tout ch pe fail, U p dei '6a lcv enmnnt r( rl t
I Mathou simblet fire do [ main se.ulement dan. e As cne on bureau. II ne se passe
marriage religieut et d ma-! y de mve, d e, e ce da' [, deu troump po. ` AE ANDE ZT lasne bueau i ee pate
Trial s n viites miinelonne's d.i l+S voin ezIts fqu esea wront, L an inoo- isur elle des raisers fens, oet cho
cprilant leo s M-n et.s t a o le s plu evi. bqute t s drol s abstraits,. -a 1 n i l[ se rave, it se fAche lorsque
1jii's.a:d ds (nLe PrO4U+""I'J tez lv' teue pnd t tn.rrup- Le BEU., E PA Iso AUD lt r m: d :nbnsd rcrdrtrap
opin'i'et edou s en m E Ri do Lafaeau i 0 eurade bnheurs it-i -ate A% U(i Lfl mIor.es, le -entlae freamr er t rn 1 r pd
I inoi dsleiit l d el hr aueu e l rmtieur de iiet. d|' p Idapier. IC a e st in gloire oua nui
mEt 0 ea ilr ..m oins, continuem- L'anest wisd.di i ,san eurre Jardin Fe rance extla fin consistent pas mie s'V connuail.
Qumeat enotre oat ue a sclde,le tuaringe religieux otntd prdcse.,-rauteU s. euris.. sptcialement rc commander pour lea estomacs dqlicatis voi. d .
Q vojent dLna,, .o_ ". u_. compomer auoorae des etptipn conapact, puiwant, s.ar En vented chez Bolte. Simon VIEUX. Em. LAJOIE, ... volt. de temps en tnps,
ils voe lenit sanso as dI n O DI "1' s Ua s h'i au leitC[ flhu
iSn d ae. u m ai .ure' diu' csite sioo e snt n es t- .m a e tpoi e l l in F d. 2 ATTONr, Agent. Iasnou car d .k e ,td.le nrheu
de marier civilement les fu t s +n.s i i exists eomrlnaImern. Lan jeudt .- -. ga ett qui luivent en groi Dpp.
furs conjoin eqiinv'i.enne ri k II^.. o, e ct _sse ; rent, c onuse, antent, ..fo
urelamer son moinistre d. leti IIs',a tdaue teiso t2rll fau 192 2d LA. l r /n AI S ON des pre ets, se racontenl le ude
uiameon inous ltrel U no ett4 ,sil lOn fl peu de lrjs tuice mIo n a ns "" petites ismoires at out f air dte
ser. Car, n'est6 mdt s ir 19 2 sel, en an. le., teemc d1 1ua re or. .u s'entendre comitie oarrons en
ueolier Ce ar, J t rI ao le magest kLepremiereut conqNne | AITA ANT & I o. t1e ceeo. 1 anvait hairnl
Mivsilement "dtle A'.. r i riliqei M poJ 8ir l ed eond; Ir t1 Url*. A-I.L Sl erevol our d d nprocuhaes v le ctions... i at -il n
-n'est p cas ap ~. 6.t ' otfci d thdui ,ijip o arhe u me me itdtson | inque., qu a uront lieu tans
leon es rpa l de w Eaea s.elrk ,es .....U mine nos l quaes l oges ao u course ai

dldM el~itittre I. ..i .-a NH lblt k-uitta sts t4 *S,;, u In 1. a o d I ]...a rencontr e dm ranch(, ti
i e '"n"-e d+ d a d ,, ere sa nornbreuse cliene lle tin uV jeune joiua couple, r
ea some,I citel a. it d .ra t la e, a N leue en prob r e s, chapeau de
,v j 0 ~1 es~ ~.4drlt ,dq u eile uienlade recevoir son r-"I* ros m c lu e Id
'eonrF 1i c clssofsch ma'|qune rose, rose ausel, et qu se
est de tamili avo rf qIc e commaTalesep tschimade a r e aine .mourait du voisinage enflamm#
*, t X de oTuerent ex-
err .d .. o Drill blc n t fil a nqlais adte- de o et avaio Hai.r
s tujours avoir en coura vant ofcier de' tat-civild parties aec une excitation d d cherhi quun eid our ue
le for itreur .q e domile Iue des de erbale intressde,- les au:tres ddiepef stongemps 0leon. a. le n

be o mple qdue sd ~ eedb a Ia en so lioueO tro vera en den te e d ci nt
s o pldeeat b l ire pro de Pitione. la n'en end- Str ne. ( Midit ).
'st tohe la cl h tre -c,._i teidant In ...Aa


lut d'une socidt en dress ur a tour wImanage unique pas laisser aefaire son part. 11
Sent par le ministry d'un cutl est came, 'olympien, avec, en
Selon nous, i esprit du 1#- to... Cela ne suffit-il.pas A laire plus, ce fin sourire du beau iou-.
gislateur ne saurait se tiouver sauter aux yeux tout le carac, eur, ui sait qu'ii domine le jeu,
ailleurs que dans la conces- tkre occasionnel du mariag Par la possession des mata-
sion laite au pretre de pod- civil consid6r6 par le 16gisla dorsal.
voir, d I'occasion d'tun karia- leur par rapport au marriage C est le meilleur qui trionm-
ge--necessaitwmeut religleta rehtiienx? En- iosrant dan, phera; donc les u
--d' attached tode id'etees la p rase I'adverbe ~ unique- Jeanes halting, es purs,
que fa loi recoonalt une of- ment I, le lugisateur ne pr;e 6e s cfair e t dane vos
ganisation rdepetu qse de sOs suppose--iipas ici un marage ce aUx? h ~oa (sIt : ecar-
dispositions. Si crtle Aaon de valide aux yeux du ministry te itas de 'be arti We l'ordre
voir nest pas sufisammel du cu(e, conform iaux pr6- qui consent des sacrifices pour
claire ou eloquent, ne coh- ceptes de sa foi et auquel, ed (a rd~urrection de la Patrie. Et
.viendrait.il pas de glanoi ce cas, il ne pept refuser son moi je rEponds : 'est ce part
dans le domaine des laits ct minister d'occasion ? qui mine leplus noble et le plus
aussi de recourir anx term & Parler sinsi, c'est reconnal- haut combat.- Venez d nous.
de la loi? tre loyalement que le marriage Vons accomplrez eon noire coa
Or, en r6alite, lepeuple e e viI derneure distinct du re- rilE, vers la justice, vers to
la campague est p I u s tente ligidUx et qu'uue loi qui est beauty impriale de union des
d'entendre le Veni Creator... venue abattre tant de dificul- volonlis libres,- le plus magni-
tque les isa.__e- do I'PrM-mpp flque des voyages de la pensde
cqles "19 "..; : niyetig JbM t de faction, celui qui, selon
civil, el que les paroles pro- suite,, de la societt, constitute laparole du poite antique, vous
noncees par l'oficier de 1l,6-t- I. t 1nsie champ poitera A I'extrlmit6 des vents
civil en vertu de I'art. 74d'r IA? dote la-d nilftetfon, t e So .
mdme cidc. Et comme le pre- J.s4 MWHU. -. A
S6mes la tont pr6voir.Et coa-.
....m -e ils sont beaucoup pfi
S -nombreux quo lea blancs, l
o r er e estfclle d aginer ce qu- en
..a, l Tlm sommes A la
Sleil uvelle 6poqae
Ma6,1 abol sasaWt
I convemu d'ap-
r,. + iw l<< "ri 00 "ise de -
Dans ue interview ibli6e belle civil.sation mole.qe ance : les tempsa moderne
lar le ((Mali 7tI '" ele
laais, Pr*co e m6tan- mp acement ?... Je vale vous A d*autre- avis, que le temal
Ie des races end' I dire: an b"heme couvt, des .a.s e e
ide niellre aux priaeblan narbi uithlt prochain n leas blancs d'Europe c ri
'n c6t. i ho.sra et Doirs de ., ur '*Uoa t' ui rs arrivcnt fiualkmert
a i ,ti dtvorr. ? lttendie. Mis nous n'au-
Lamret ich dra- r oh gtdA -'- s mit fl axs guersis na-
ger, sai e"' .a% _M Jse ~s i9e t!eo que pour bomber
rpidnemen de se prdju- les noirs noh civillits el le d'embl planss un dnsatre
A.s hi:rarchiqes. La UPtl a janoes, apres une loigue pe- autrement plos vaste, en, xr..
.atie des blrnc dae do tri!n i lLie -2 t loin sant posir loogtemps tout le
ie ans. Cev t t l UI oWic l' iui e me globeet qui aura pour nonn:
Mais i y a cin mille ans sur,. Meis l'h ore de ,ar re I:t grande gerre de races *
tad viug iswe'


aans ses IVIM AGAS NV a ia
Rue Courbe aux prix ex-,

ceptionnels de Or 22 e or20

la piece de 20 aunes.



Rayons X
148, Rue du Dr. Audain- T616phone.3142
Nouveau Laboratoire oflre ses service radiographiques
aux h6pitaux, cliniques, ,i6decius, chirurgiens et dentistes.
Directeur: Dr K. M. B. SIMON M. D. (Torento).
L. M. C. ( Canada) D. IP. H. ( London ).


Rum


La DISTILLERIE de L'AIGLE met en vente a partir de
e jour un BAY RU dec quality extra sup6rieure, marque
ioNoonaMME, A un prix defiant toute concurrence.
GROS & DETAIL
iMp6t de. .Distillerei de I'Aigle, angle des Rues Danths
)eAuche*k Mvgasin de lEtat.
M. FONTAINE, propri6taire
'- * _._ .


LuiOn Th. Lafontant
,1538, Grand'Rue


;i- oires, pi6ees de rechange, articles
uTomx biles et Camions de totes Marques.
CA\Ol.INE. nItI.ES pour Moteur. peer tra
,pero 'diretil. e_
A d"ispos:tion do ses aImables clientsMr.
vftI't' ~Iliamnt dllt(tlier one pompe A air
(I)geftev et rapide. T~ phone:


divers poor
inTmisions,etl
LAFONTAN
A leletricit,
9383.


... a vu mardi mutin, vcrs les
six iheures, un jeune camps-
gnard qui rentrait de ia plaiie,
tenant en laisse une v bourrique,'
chlrg6e de bananes. Tanudmi qu'-
il passait devaat le Posle (I P-
lice du Portail Saint-Joseph, I'
garde toujours en veil et qui a
un flair extraordinaire, le sus-
pectdant, lui cria, energiquement:
O allez-vous? A qui ap-
partiennent ces bananesn?
'NOTv (EIL salors a vu le petit
miserable trembler de tou:; sea
membres et marmolter de va-
gues mots incoherents qui affir-
menredr carr6ment sa culpabili-
tW. En effet, c'ktait un de nos
rats de champagne le plus re-
doutable que le gendarme ve-
nait de prendre en flagrant d6-
lit de vol...
... a vu, une de ces apres-mi.
di A La Coupe, une de nos gran-
des mondaines qui a lgere-
ment vieiili, mais qui garden en-
core les traces d'une beaut qui
fut vraiment Wblouissante. Elle
conserve de sa beauty passe et
des succis qui aur6oltrent sa
vie une tres douce indulgence,
et un pardon toujours pret poIr
les pdch6e commands par I'A-
mour. Cette aprs.mida-lA, 11el
regardsit passer des couples qui
portaientcomme des attribute
divine leurjeunesse at Jear bees.
tN. Elle souriait A leur jeunese
et A leur grace et son sournre
semblait leur dire : Continues,
mes enfants, amusez-vous, n'a-
yez pas souci de ce que I'on di-
ra de vous, la Jeunesse 'a qu'.
un temps, la beault eat pa
SIre, loreque vous aura vielil
comme moli, la visillesse vous
sera supportablesi vous pouva,
; dans votres cour, 6voquer des
Souvenirs qui vous prouveiJont
que votrejeunesseet votre haens.
16 n'auront pas lM vain-. et
quo les dieux ne vous suorti
pasinntilement fail present,
pour un temps h6las iropcourn,
de ces deux tre&ors que seat I
grAce et rAmour...


-. ~


JNI


.-IWmpam rz~m qwww ..~rrru





PAGE 2


N'OUBLIEZ PAS QUE

So vend maiatenant & Or 14.50 charge
AV ur toute.s1 Voiturqo
Est la meilleure Batterie fabriquie


Nots vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


Charge : Or 1,50



Haitian Motors S


Charge avec acide: Or3,00


Port-au-Prince


2379


Cap-Haitien


Phone


393


Le eiruild'Eunope. -ne escadrille
S'de 17 avioni
ORI.Y- En dulpit da mauvais
temps. 17 abroplanes ont pris
S leur vol pour le circuit d'Euro-
S pe. L',esc:tlrille entire s'est en-
volbe en dix minutes pour BMe,
premniire 1tape.
l.es avions, avant leur retour,
survok ront douze pays en 2.5
apes de 10(1 miles chacune,
en inoyenne. I)es pris en esp6-
ces serort oilers aux meilleurs
temrus. A I'origine, il v availt 8)
appareils dans I: coiJnptition.

11011 f I)E 1. L. I. ltEIIII
bL' eliei dui part socialisle s'Oleint
a I'lie de (I9 a6 s
Sa ma)rt est tide aux blessures
graves ca:tuses par un accident
surveaui lI 1I iillet. M. Herger
avail 6-1 IenversI par uu tram-
way an nioinent oni it sortait de
son bureau. Son htat d'abord
trbs critique s 'lait animlior I&-
gIreinent, muais hier soir il toin-
adans le coma et nie report pas
connaissance avant de rendre le
dernier soupir.
NA Berger ltait n0 6 Nieder.
Aulriche-flongrie, le 28 f6vrier
18I(0.11 suivil Ics course des Uni-
versiats de Hudapest et de V'ien-
ne et vint aun Etats-l'nis en
1878.
L mon(rl vienit de termniner la
carri're orageuse de I'ancien
Congressman et cdie polilique.
Son intlluence s',lablitd ahord
A Milwaukee grAce A la creation
d'un journal quiotidien en 1900.
En 1911 il tut ,lu au t;3e Con-
grbs et en INiN alin <)Is. A cause
de son opposition A I'entr6c des
Eltats- 'is danis la guerre inon-
diale, il lut accuse de manque
de loyalisme MouS cinq chefs.
L'Uncien jiuge Kenesaw AI.lan-
dis le condatiina A 20 ans de
prison, mais l:i our suprm'ine
casa le jugeuient 0e prononvan
un non lieu.
La Chlamhre des repr&sentints
essaya de I'exclure du (:ongrls,
mnais ij lf( rit.m'lu u 8(cs (.0oi-
gr6s malgrb cette opposition.M.
Berger put occuper son silge
apr6s que la Cour supreme eilt
cassW la condauination do juge
Landis.
Ii laisse une veuve et deux
lilies, Mines Doris Berger et ,lJa-
lie Edelina, de New-York.


A Saint-Louis
do Turgeau
1 ilincl'e |pochain le 25 se
cb 'erer: A l C:iapelle tie Saint
Louis de 'urgc.ie la fete patrol.
lA.a messe sera dtue A 8 h. par le
R6v. P'ere Suphrieur du Pelit S&-
minaire. Elle sera rchauss6e par
de beaux chants. Le Pkre Schi-
rer, du .Smiinaire, dira les ver-
tus du G(rand Saint.
l.es tidbhls s'enpresseroni
certainemenlt l'uller en grai-nd
unoubre implorer les bentdi,.-
tions du Saint-loi pour eux,
I.era families et le Pays d'Haiti.


Royal

L Cabaret
Ortpl4tiuic de ir Ordrc
Bar oa rien ue uigqie.
Hendez-vous de ceux qui
veulem passer des moments
ag.-eables dans un coin de
verdure, ci face de ia mer
evocatrice de volupt6 et de
S reves


LL VAtTICAN ET LITALIF
B1t'(alES', Houmanie- Un
grand nombre ( ut'importlants
6evnements ) dans 1 'histoire des
relations reprises entire le Saint-
Sidge el I'Etat italien sont pri-
vus pour eel putoimne dans line
longue note publi.e par ( Ca)r
rispotdenza ), une agency ovli-
cieuse gdtieralemeat bien infor-
mee des allaires papales.
Ce language voile est suppose
se rapporter A la visit olliclelle
des souverains italiens au pape.
Deux autres evenements sont
mentioned et le troisimine, d'a-
p r P s l'agence, reprLCsenterait
peut-Ohre un ( (venemnent entib-
rement nouveau d.ins i'hisloi-
re )).
Ces trois 6veneniinls seraient
la visit du roi, de la reine et
des princes du sang avec leu s
conjoints, la premiere sortie du
paper en territoire italien pro-
pre, et IV'ventuelle celebration
par le pape du marriage du prin
cc Humbert et d'une princess
catlholique que la ruineur indi
que conume 6tant la princess
Marie Jose de iBelgique.

Leo Boy-scouts
Les Americains iorlilnt um message
au roi d Anqlelerre
Arrow IPaikl-- )eux boy-scouts
amniricains ont quitt6 le camp
hliniide et boueux de la reunion
international des boy-scouts
pour Londres,po lteurs d'un iiies
sage de compliuenis et de re-
inercienments au rot George de
la part des scouts amnricains
du camp. Ce message, en leur
nom, tlait signed de M. i.Harrett
Rich, chiel du camp ambricain.
A la 56ne conference interna-
tionale ouverie ce inatin par sir
Robert laden-Powell, un mes-
sage du president iHoover a ate
lu i la reunion des cheers des
boy-scouts.


-* -


1.a France el I'Anillh' errec ri:ipreni
elii nliaitei d'4 ialion coiiuilurdiale
LON I)DES-Les rcpresentai)s
tie la France et de la Grande
Bretagne ont dcaide de coope-
rer au &dveloppement des trans
ports commerciaux a6riens pour
I',tminrique du Sad, I Extreme-
;)rient, I'Aftrque el I'lEurope
eunilrale.
Lord Tno:nsoi, miti.Ire de
Fair, repr6sentait la ranume 1re
lagne,et M. Laurent-Eyiiac,.ga-
Ilient ininistre de fair, la
FIrance.


A vendre
Materiel de photographic
d'amateur compreniant un lol-
dling de luxe pour plaques ont
lilm-packs 9x12, objectif syv
inm riqtue double, anastigitn I
lIlei'ranais 1 1". ti. 3, double
mirage, pied iltlClique.ti .6 chas-
sis adapteur pour iouize film-
packs, posometre, lanterne de
laboratoire,chassis-presse etc.
S'adresser au Bureau du
Journal.
Avis matrimonial
Le suussitgu6 lait ,avoir uu
public en general, D'. trplus
responsable d'aucane aci,..n- de
sonu pouse ne Philomenie Es-
tephania Placide, ci-devaiint Me I
R6mus Antoine, pour avoir
abaudoinn le toil marital de-
puis le 25*juin 192U, et qu'une
action en divorce lui est dejA
tente.
Hinche, le ler soot 1929.
Barnabas N. ANTOINE. I


Le Mauretlania s bal son propre
record
Le a Maurelania a, de la Cu-
nard Line, se dirige A touted va-
peur vers New-York,lutlant con
ire les vents detavorables, les
,ourants et la mer houleuse.
Quoique n'ayant pas russi a
battre le record du aBremen,,,il
pr6voit qu'il gagnera 4 heures
sur son precedent record.
Si le paquebot aiteunt la Qua-
rantaimie aujourd'hui, il aura fail
le voyage en 118 heures, reiran.
chant I heures de son record
pr6ecdent en septembre 1928,
quand il accomplit la traverse
en 5 jours, 2 heures, 34 minutes
ou 122 heures 34 minutes.
Le ( Bremen ), lors de son
premier voyage Cherbourg-New
lork, a accompli le trajet en
113 heures 42 minutes.

M. Ploincare a commerce a rreevir
des visiles
PAlIS-On apprend de sour-
ce stre que sit 'etal de M. Poin-
car6 continue s'ambliorer, il
quiltera la clitique A la tin de
la semaine.
La deuxieme operation serait
pr.atiquee vers le 10 selptembre
au lieu de la tin aooit come on
s'y atteL.daii.Ce delai r6pond au
desir des docteurs qui desirent
que le patient reprenne le plus
e lo Lancien president occuperit
soo oisivete lo cee en I Uiant de
nonibreux joLrnaux et livres.en
dcrivant ineine quelque peu. 11
n'avail pas de lievre ces jours
derniers et pouvait mangeri nor-
malenment.
M1. Andi- Tardieu,ministre dei
I'lInirieur, a rendu visit A Mk1
Poncare aulourd'hu'.ll a decla-
rP ensuite a t'envoy6 de l'Asso
ciwaed lress que l anicien presi-
dent allait tie uieux en unieux.
La deuxitune operation est tixee,
au 1) septembrle.
M. Pouncar6 a commence de
recevoir ses amus naitimes, )tir ai
lesquels pluseurs ministres, qui
ont collabore A sou cabinet.11 a
repris sa correspondence.


' ENVOYEZ -
5 FRANCS
en timbres colonlaux

.aI iL


Cu.has. BE ugs
so 41 @Zg-d' ap4em
---

tdiesartisatesCosomj
so Gaivegra 131iNSiNi
Nws. an pril ozeUounei j.6 g M
t~~r Umrss trg ON es.IGnrn
La~ ~ Cf daseIU ite,


I


comprei

Foud




u | q


Le President

Borno
Proclaam President d'Hommeur
du Congrqs Pan-Amuricain
des Routes
Le President de la Ripubli-
que a eu le plaisir de recevoir
de M. Palhano Jesus, Pr6sident
du Congrcs Pan-A.nericain des
iRoutes, portant A sa connais-
sance qu'll a t16 acclam6 Pr6si-
dent d honneur du Congr6s qui,
comme on le sail, a ouvert ses
travaux le 21 de ce mois.
Immidiatement le President
Blorno que nous fMticitons tr6s
sincerement de cell haute mar-
que de distinction don't il vient
d'etre I'objet, a r6pondu A M.
.J6sus pour luu manitester le plai-
sir quil a 6prouv6 A cette hou-
reuse nouvelle.
Voici d'ailleurs ces deux d6-
pkches:


PP de 1 Rio de Jaiciro
21 10 PM MM 18 th.
Monsieur le Pr6sident
de la R6publique,
Port au-Prince.
.iai I'honneur de communi-
quer A Votre Excellence qu'elle
a 6tA aujourd'hui acclam6e Pre-
sident d'honneur du Congres
Panamniricain des Routes. ._._
Cordiales salutations.
Palhano JESUS.
President.
*



Parisiana
CE SOl1


Comment j ai tua mona emait
Athi de permettre A tout le
nonde d'applaudir le grand
Hilm de Pierre Lhermite Pari-
siana le redonne A un prix po-
pulaire de
hntres : 0.50; Balcon : 1.00.


Rapport de 1

du B

BUDGET DE

SERVICE DU DOMAINE PRIV9.
Nous trouvons dans le pro-
jet de budget une augmentation
de G. 50 au traitement do se-
cr6taire-archiviste, soit G. 300
au lieu de G. 250, et une de
G. 25 6 celui de 1'employ6, soit
G. 150 au lieu de G. 125. La
Commission aq accept ces aug-
trentations contormes A la loi et
vous lea recoimmnande. Elle ne
peut m6me s'empicher de re-
raarquer que le chef de ce ser-
vice, qui prend en ce moment
une extension considerable, eat,
dans I organisation actuelle, des
services du Ministire des Fi-
nances, le seul chet de service
don't le traitement, qui est de
G. 450, soit au-dessous de G.
600.
Depuis sle vote de la loi crisant
l'Administralion Ginirale des
Contributions, le domaine priv6
de i'Etat, en tant que source de
revenue, est lobjet d'une organi-.
sation sp6ciale qui requicrt la
determination des biens do do.
maine. Les enqudtes et les me.
sures administrative ont pro.
duit et produisent encore des
eflets troublants dans notre ru-
ralit6. A delaut d'archives suulf-
sanies et completes, t'adminis-
tration procede ntcessairement
par tAtonnements et son pre-.
mier geste, dans presque tous
les cas, eat de revendication.
Dans le tohu bohu de notre exis-
teuce ant6rieure, les archives
privies, elles aussi, oat 6 i dis-.
perdes et les droits de propriit#
sont ainsi, de part et d'autre,
mal ktablis, de sore que la si-
tuation domaniale actuelle est
toute de conflits. C'est la ques-
tion agraire haltienue qui nait,
et pariour o& eile existed, c'est la
question btUlante par excel-
lence.
Notre droit civil m6me paralt
insulfisant pour permettre do
solutionner les. cas selot4 l s
principles g86nraux. En eflet,
c'eat I Admiuistration G(uirate
des Contributions elle-m6me qua
contests a prescription sa va-
leur commae mode a acquisition.
Sachaunt bien que la proprie


NOUVELLES DE L'ETRANGER
. .. .'; .,, . .. . .. . . . ... . . .: ; __ .


Toutes les 'Polices


DE LA


nnent la Protection centre la

Ire sans auqmentation de taux



.LeBosseeCo

Agents G nra '

____ Agents Generaux


-'


a Commission

budget

S F-NANOS

rurale a du participer de o
nstabilit gen6rale, notrej
vice des Domaines affirmj
droit th6orique sur les i
tiers de notre superlicie ro
t, en principle. non sans
quelque raison d'ailleurs,j
restrictions, sur I'ensembll
ropri6tis coloniales dev"
biens de M'Etat haltien par iW
de l'idemnisation des an/
olons.
Coux qui ont critique
element financier accept
president Boyer et avant
principe, par le president
Iont d6jA assez dit sous
sea lormes : les hommes de
dipendance avaient djA,
I'indemnisation, tout conq
I'ancien regime par leurs vi
leur sano. De els exemple
confiscations revolutionim
ne sont pas rares dans t'bih
qui les a toujours lIgitimis
ne taut, en rfalit6, consid
l'indemnitl que comme le
decent mis par rBtat fr
Ia reconnaissance du
Etat. Boyer lui-m6me enl
cette nette conception.
Le tait que, apr6s la fila
de l'indemnitt, et nonobstsid
iwmenses sacrifices de via4d
le people paya la propri6t6l
blique et priv6e des aal"
maitres, le Gouvernemenat
Hoyer r6pita sur le peaple,-
ce fui notre premier, et MO
etre uniqve imp6t de r6
tion, le mostaut de la
confirmerait, s'dl n tait bail
le droit collectit de pr'
de la masse. Que l'incideace
cet imp6t de r6partition n
pas ce qu'oa avail esp6rd
g6n6ration 6meme de 16p
ne d6place pas les ternes
question tels qrte nouslea
sons ici, puisque, en dfini
c'est bien, sous une tora
sous une autre, 1'imp6t
laire qua paya la dette Ira
On na pas assez remain
que c'est cce que nous diso
qui est a forgine de la
que agraire Petion qtu
compris que le sol devait
nir A sea conquirants pr


_ __


- -


k r i v 21 AAl 1929


------ ..


-- 1


--- --


I


I


Docteur Palhano Jesus
President du Congres
Panam6ricain.
Rio de Janeiro,
Br6sil.
18 Aott.
Tr1 s touch du haut honneur.
Hemerciements et fervents sou-
hailts pour complete success Con-
gres.
... BORNO,
... Resident d'Haiti.


lp --






LIMATtJ-41 Ao~t192 l~six= ~


II E -M


V. -


- -


EST APPRECIE PAR TOUS

LES AUTOMOBILISTES


Franck J. MAR7IN


PLACE GEFFRARD


it que la dette deindemnitd ,
potineure aux distributions
lerres taites par le fondatear
la RNpublique, tirait d'elles
on grande parties son principle.
April ce que nonu venous
d'emuyer de dire bridvemeat, il
n'est pas temeraire de peer,
en se plavant aux origins lea
pus proches de I'ind6pendance,
quo iademnisation des ancions
colons, an lieu d'avoir tait tom-
ber d'embl6e les anciennes pro-
priet~s coloniales dans le do-
maine abstrait de I'Etat, n'a tait,
an moins en grande parties, que
onsolider lea droits individuals
syota pris naissance soit dans
Les dons volOntaires do notre
premiere R6publique, soit dans
des possessions de fait. Ces dons
mux-m6mes, dans bien des cas,
n'ont fait que confirmer ces pos.
msions. Que de gens du people,
yiant aur8ce anux violence de
l guerre de l'Ind6pendance,
diarnt r6unir leurs families dis-
peNeI s et s'6tablir, taute de to-
yer, sur les ruined de 1 habita-
ion colonial ot its turent atta-
ch6s comme esclaves I
S'1 taut admettre, d'une part,
que ce droit collectil de pro
irie4ede.la masse s'est, an fur
it 6 measure, mais dana un ddlai
qVi n'exckde pas un quart de
sitleA partlr de l'Ind6pendance.
ndividualis6 grAce aux r&parli-
ons faites par I'Etat naissant;
1que, d'autre part, c'est bien
We masse, c'est-A.dire le peu-
tout enter qui s'est organism
t, on ne sera pas loin do
anir que opposition que
voudrait cr6er en priocipe
M Ihe droit de 'Elat et celut
Itl masse des occupants est
m grande parties artifcielle et
7e, en d6flnitive, 1e drit de
Etat ne peut reposer sans con-
fation que sur les terrains
Iwiement Ucants. Co soot
eo1s16, agmentda des bions
IN l'Etat aura pu acquerir de
"nentes latons, qis comasti-
at en prop mon Domatin
o,.la prd ,ac deaB.r t-e.
,i cuie L- fiaqM le ).
e a I'at fita prt que
g l t aw" 4"-t ip-
.rnWm notvit ,mar


CE-30IRj
a ok RgMMOCriabo
It "In Towis, Isq
OO.-f


Distributeur
PORT-AU-PRINCE, (HAITI)


Phone: No 2539.


Les vraies huiles de beauty


Usez-en c'est le maeyea do preter
ves shames slaureb.
L'Age est un ddfi la beauty.
Les femmes d'aujourd'hui, de
40 ou 50,ans retusent de laisse-
les ans conqu6rir leur beauty.
Elles prot6gent leur prkcieus-e
complexion, premier moyea
de conserver la beauty.

Ce qo vaas devez aire
Le matin, le midi et avan.
de vous mettre au lit, lavez
vous la figure et le cou ave,
le savon i aimolive en faisant
bien pen6trer sa mousse daus
vos pores par un massage d,
vos deux mains. Rincez-vou-
easuite avec de 1'eau troide.
Schea-vous coapletement.
Invites eUce erreer
* Ne vous serve jamais de
savon oidinaiie pour le trai
tement que nous venons de
vous indiquer. N'allez pas
croire que tout savou ve i ou
ceux vendus comme laits


d'olives et d'hulle de Palme
soot les memes que le Pal-
molive.
Pour votre gouverue, voyez
si le savon Palmolive que
vous achete a une bande noire
avec le nom Palmolive en
lettres dor6es, 1'empaquetage
vert et le cachet rouge au dos
avec le mot Palmolive des-
sus.
s saves tirt des plkte
Les seuTes huiles du Savon
Palmolive soont les builes de
beauty tirees de l'olivier, du
palmier africain et du cocotier
- et sans aucun autre in-
grdient. C'est pourquoi le
Savon Palmolive a la couleur
naturelle qu'il poss6de car
,es huiles de palme et d'olive,
et rien d'autre, donnent au
Palmolive sa couleur verte
uaturelle.
The Palmolive Peet Co
Chicago U. S. A.
Le savon Pailmolive n'est
jlmais vendu sans 6tre em-
paquete.


cepr6sentants pour HaIlt
J. D. MAXWELL et Co,
1619, Rue Rtpublicaine -
(Grand'Rue )


Ll PIEU


',Une poudre qui est aussi
douce qu'une plume I 1.g6re
'comm l'air. Duveteuse cm-
me un 6dredonl Voili cc que
diseut ceux qui se servent
de la poudre Exelento. Elle
s'ktend doucement sur la
peau, laissant uue fine pelli-
cule de poudre qui rend la
peau aussi douce qu'une pein-
ture d'artiste.

L'Exelento
Est un trionmphe pour la
toilette. Elle am6liorera n im-
porte quelle complexion. Et
elle est d6licieusement part.
m6e. Elle est livr6e en quatre
teintes,Brun tonc6,Rose,Clai're
at Brunette.
En vente chez tous I es dro-
guistes. Pour 0,30 centimes
seulement. II est exp6di des
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tons
Days.
-e.rivez pour renseignements.

NOUVEAAUI aLAMBICS
por DITUILLER a U
Les EAUX-D -VI9.



S'adese rat C itaiw
NRHUMS, Ar COOLS, oW.
IDEROY FILS AINI
GUIDE PRATIGUE da bleilatear WEAIX-bj.
V94 ZUMS ,OZS.etW.MANUFl, da Farltmr do
hUMS ea TARIF LLU.,TR14Cad s uac o


A vendre
Une automobile Hudson,
Moteur en partait 6tat. Droit
pay6,
S'a dresser au Capitaine
BHOWN
Navy Yard, Bizoton.
Phone 27(14.
m *m'_ _n, .2, l' ... u,



,"' c u ." ,'"A"".


I RkW ktkRK
1.\II 1) POCHE ET PILES
-dweti e .-ptlu* s ls on~tempfs
A \ I i YAN1\F U IYW WORKS
4 1.N A.Itas t.I~n Lo GU74


Au Menace Moderne
EBENISTERIE -- SCULPTITR"E et TOURNAGE surBOIS.
JUSTIN .JUSTE, Propri6taire.
1518,: Rue du Magasin de I'Etat, 1518-- Phone 3213.

On trouvera des curiositus haitiennes en galac et en aca-
jou; il y a des lots de tous les types exposes.
Ameublements pour salon, salle A manger et chambre
A coucher, Louis XV et autres styles.
Visitez l'Etablissement. Venez en toule et n'h6sitca pa A
confir vos commandes an MENAGE MODERNE si vous d4
direz avoir des meubles trWs jolls.


Vous serez satislait de la finesse et
travail ex&cutt.


- *o


de Is suprtocriti dn


LA BIERE 'Nationale,

de la Brasserie Nationale


Se


vend partolut Or 0,I0


le verre malgre

superieure.

Proteqez voire


a IqualitO



poche et


votre sante en ta buvani

toujours.


-t ~. .r~.1


* .- -~- -- --





MI FTUISLIFE



Assurance Co


Une des plus tortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'&ASSURANCE


sur4 VIE

EUG.Le BOSSE & Co.

Agents Generaux


__ I ~---"-


t~lllll T--, IC~Llclr~CI~~~C1


LI -. _


-- r


---- --


i


...


U'ro MATJIS --w 21 Ao~rt 1929~


(d-Suirr3


. I


.. LI


f *


pres I. bo lea .hr.je

COPA RMME
do, PEinTure dartaiste






VA G -.- 4


- l~r II-


LOTT{1U E1"
Do IAssociatlon do%. Mernbrem dua Cops
Euseignant at du GomiL6 1HcUlexiedo.
PA1111ance Franqaismi.
L~e prochai n Iirage d ctie hc Ili' 0Cic eY au iI )I manche
a Septenibre 1929,h t9 hres (i wIi n, iiii, i SiIi e risinina.
I r Cron' itic I(I miministrj tiof e~st Ihem ti en daviser 'le pI hi ic
quc Ian ii vCI Ic rcpirtitioii comll)orfantunIi?111 us !,ramlnoi 101-
brv ('iut, .i cii~ st la 1idic .-
1 (,oIo ( olid I PYs 2,0110 o4 lots de20 ( t~t i!c' 0)
f 10 1( "? AI)~A (In ler lot G2 f-s(- )1
tie ell .t Gd14re.q ~1001 2t ifi*'Pe i, ':'I) i l
.1 i~otq se Icrumiriuint :ir 1w 2. ir amr (.1,111 c .; I
ler lol Gouruc tfe 1 00
1-, lots se tei-inmril par. les 2 uIri nicr chilfflcS
(ill let lot ('otirdes 225,00



La Th. LALIINTTANT
Accesaitolr3 pour ,,utomoblles

rjasolinv. I1tjil', A(-ecssoi es cI tic dv ler1Iatr 1e )(m.r
AnItof1icibie-.
L es, mci lieu r' rmniset (;h1i)t's Iipll 0.:(,I te al I to
flu ranfhflow.
11,1114.('a~rd iiiif.l
No --mii'lkne. h i I IIri~ e, il t I


Avis


[eP- utivtillniteirs,fiabricantq dc taba,-
ruarcIhantI ('is Wa-nIctde thl"-, sont
"j q uc es licenc.es znios esenver!
It tie id positkons de l'artiede 14 de la
I.1i dil 14 aotit 1928. expirent Ic :30
Septe'ndire 1928.
%fin X'.viler Ices I)Lnalit~s prevue% :1
lariilicit' I-1t fie i oi 'en 'JuC.tiofl i I
riut Ir~a lti (31 Ier ( )eh uliire 19 (J 4)(11 c"
Ivs persomiies Ia riquaiut ou pendant
les prodtfits ta&Isef u vertu de la Joi
dti I I ioi~t1928, soierg Inuiie% fie
Iicenespoc'%ior l('eercice 192-30.
AItwunvltiacnee ne sera 6inise pouir
IMa distillate tur ui ikoiIIS qie son .' :i-
11011% drcdot ofl.',' tkni*-. en %ertua di".
lois de v r. Jui1921 et~l e 4II:iout I 192
A1ICt1Ineslivences nte serouit (ie'
pourtir e,; abricanhti e tabar ii mmois
qii~il spSielit tonveiiableuinert outiI~e
p')ur iaIbri(juer ieit inpatjtieter l':urtivie
qu'ils prod uisent. Les, distillateurs.
tabricants de tabac, miarchanil en
gros uI'ncooI on de tahac, natiront
e~irs licenced que %s lsont en mpsiir.
tie tenir Ics Ifires requis par 'c '.1t-
reau des Contributions confornit(-
inent aux disposition,.% de l'arlicle I-,
fie la ioi du 14sod1:1928.


Inslilu

Maral


rtion


CheneI


M' MARAT CIIENET avisc le-
lamilies qu'il recoit des inters
neset des externes jusqu'en
philosophic inclusiuenent.
l1 promet de bien surveiller
dans leurs itudes les ldeves
qui lui seront confines et de les
entourer de tous les soins pos-
sibles,
L'lnslitulil f'nni,' en oure
dies cours speci.tuax pendant
les grande aocancev, a partir
du ler an t.
L'Ecole est situie rue M. d
Pen de Chose, vis-d-vis de i'E-
tablissement des b illes 'de la
Sagesse.
T61Nphone, 2923


II ent demand aux distillateur -
tl fabricants de tabac tie fire inspec-
ler immndiatement leurs 6tablissoe-
rments par l'Adhninistration (;enralte N OUJS livrons le lait
des Contributions, afin qu'il n'v ait1 bouilli dans les 1u-
pas de retard dnns I'6mission de lcir, 'ireauxen vle. Vous n'ave
icences pour le prochain exeri en nave.
Port-au-Prince. le 9 ot 192'.. qu 'a lnous dire votre heirc.
t Administration (,',ntrale' LAITERIE BAIlWY
S tes Contributionws. 'rl6phone, 2183,


I


ALUMINUM LINE


Dj


I


I1


D6prt& rLt uliors do Now-Orl64%
oete io Molto pour Port-au-Prtag,
E NEW.O lE i A S M MOBILE ATTEMNDU p

e 17 Aoet Le 20AoAt Le2 26
e 31 AoCit le 3 Septembre le 9 Sept
e 14 Sep!c;nbre It 17 Septembre le 23 Seol
e 28 Septembre le ler Octobre le 7 0
D iparts inenstielt pour les C-ayes etJacrmil
Diparts directs ponr tou les autres Ports de la R1
Quand la Compagnie trouve du Ir6t.
Pour trmons autres renseignements s'adrei-er ih


Ej ele de la eFabrication es PNIS&


ScilceI


de Fabriquier les IPNEUS atteint son degree de perfection


le Iiravail loulrni part FIRESTONE TIRE & RUBBER CO


Sutivanlt conslanimlent sa route very's le


croissant dans la Fabric-dion des

P)neus, Ic Ballon FIRESTONE

(Gi ni Dipped est uLniversellement

rcconolu c'imme le plus beau et lc

mcillcuLr prodluil dans industriese

des I)NEUS.
S l.. i :st /-p 11s t'(uippi r vo're vEtilIre el voUs procurer r>
I, i)IS Eoonomi, ct S6curni,. Nous donnons anx '"
priot ;irvIrs d'Autovain.iheis ( Plus de Kilom tIre par"
(dlllars. )) Ventt chlz uoii- et nous allons vous expli-
q41er co- mennt et pourqu.oi.

L. Prcelzinanii-


Aggerholm & Co
RL Hue du Q .ai Agent Giidraus

AAA


/


,f A -


-~1**


4


(i ns


/ I,


pn T- - ---- -:----- ---- - - ---


=m--".


-~----, _--- --


-


I


Au Au\t 1929:


- ---T---


I


21


q




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs