Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04243
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 8/09/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04243

Full Text
b* *


E- 0- --


C -
a-.


)'. ,?


'I


IS-


,pCs


- -


I. bmul~w ubevi B-
Uhlatt"hmM.f


- -~..


.--I I~eI


*


-..ZW: A 991 L-- 9- r U
4 X'EN~VVDRKDI A u ~


)a nous avoes oonvalentsm. t. a ithit
nontrer Is o t- pM on en gea-
Hen de l div Eet O Of-
du parti Na- lorto. proee ltt plus
ste noi o'sa- Imm6dia, ell* met eoa lumitre
te qu 'ne d6- Ia coautxite des lotr as etl
e de plusieurs permit I action director Elle
hands tonction. canalise lei activity soan uune
ii viendralt de direction unique et vers nuo
otre point de but cosmun; elle retegoe 6
l'arritre.plan lea petites quo-
ion est un acte relies persoonelles pour ne
Mic de disci- laisser consider que 1'nla-
I les signatal- ret primordial du part.


it ni nettement leur
de pas laisser edis.
ftaisceau quo lea
du part torment
o Haute Personna.
ismCbet de qui vien-
ikt d'crdre qui ral-
les energies en
iim commuune.j
*plWl su pouvoir c6ns-
am et, un falsceam for-
rdu Prsident Borno
lr ia simple satisfac-
dipt6rtis personnel
pour la realisation dt
id6es clairement de-.
somission des me-
do part A l'esprit de dis-
eat volontaire et refid.
gibes-nous dit.
.rti politique est une
composee d'bdw-,
de toute craiate,
contrainte. Chacinv
botiimes a sa concep-
.on intelligence, so,,
ses relMtions. so
nDe "persotBeMe, etc.t
i s natural que dot
c sde ve eat de "la
on des gofts per-.
z~eme'~As interest
Bien souvent'It
u qti. ne ierde pas
kt etr initMM6 tient
Ios rapport alec
l0r" d'une supposition
ent.
Ien r6sulte un certain mea
Siti ble A touted action
t'bte cotlaboratloti f
Discipline a' la rare tr-
,M1ceir A Cesgrav.s int


iomol, ver
quatre aos
se atades
sublim et
I5r Co


Si 'observauce de la disci-
pline neutralize lea fAcheux
eflels des inimitits de per-
sonne, elle prantit par contre
lea inter4ts de chacun par le
triomphe des iuees du part.
SOa-roit done que.la mume,
aon 6 la discipline du part
et A I'autorit6 du chet qui le
dirig doit etre encore sincere.
II ne suffit pas-d'avoir le mot
de discipline au bout des lI-
vres. La discipline ne souffre
aucune reCsrve, aucun calcul,
aucune restriction: elle doll
etre loyal et absolute, Lors-
u'elle rtunit toutes ces con-
i tios, elle constitue une ve-
ritable force. C'est 6dem-
ment ainsi que I ont comprise
Is sigataires de la declara-
tion dnt nous parlons lors-
qu'ils proclaent q u e ale
part est tro solidement or.
ganisd pour quests membres
renoncent A cOtte discipline
qui ait sa force et qut dolt
ia dans l'avenir, le
Iriomphe deflnitif de sea

NoPs voulons rDpteie1i ci
I par. i Ip.l-Progres-'
t, on taat q acteur de
continuit*, d 4tMr rdsolu A
ne pas se laisei doiner par
leaIs e nemnis, mais plut6t
Sla dominior t A les faire sui-
vre la courbe .de son action,
peace ques mismioi, consist
Ai asurer la predominance de
l'ordre sur lanarchs et A ga-
rantir rl'ndpendance Natio-
nale centre la coalition des
interets personnel camoufls
,,palriotmu e


as 'vibrfent pour lei le cour
kro,do~spl us siuatres ii d&-
K" iM R_ OW-4, --ri.'ilk soI


ploi a pus mkin.-
Mon berOccade. vona avez
IsUPetrie vow 0n at rvVCoD-



vasns, mosreveokz aun homme
-Ah~a-m O l C A v ltre.' 1.O

I N~DWUI


he~ I


Srr


VA


%Sk is6psodm


llwrlMot-oa Ahitlio',D..y a & C.) e tail an ~ais~r d'annon-
is on Bobleuse clieleole q Vll~e vien I recevoir sonl
Ifrlblanc III anslais altendu de~oua si longlemps. On le
uvrig en centione da dos sm inaga is Alare Cdre 20'tie
Prix expin ent.e 822'lan20..toa '.a.i re de20ourbe a




Pre at(-Lant


Si voas evez quelques leures de loisir, le
vous desire les passer agriablement allez an


Soir, et que


Pr6-Ca-Tlan
,16 vous trouverez, Ia plus belle salle de bal, la wusique la
meilleure ves'utte par un orthophonic dernier cri et aus i
leg loissons lea plus fratches eit I" plus purest.
I'bampagne,biere allemande ou nationale,liqueurs de touted ,
sortes.


Lucien Th. Lafontant
1538, Grand'llte
Accessoires, pieces de rechange, articles divers p,,,
automobiles et Camions de toonfs Marques.
GAZOLINE, HUILES pour Motiur. pour transmissions,et
pour diftlrentiel.
A In disposition de scs aimables clients, Mr LAFONTANT
vient _galement d'installer une pimpe ? air A *ieletricite,
usage facile et rapide. T'616phone : 3383.


dsirent acheter cet ustensile de
petit paq*e4u 'i gpau et de-
Cmie. Los ysans n'h6sitent pas,
l'objet coutaint Mi,; deo foil plus
chers. Mais leur merchandise pla-
e6q, co vaoars L... Immediatement
I le cam. Cris des paysans, larnes
et natgots... Cela se passe angle des
rues Rlpublicaines eMacajoux. La
PoUea ferait bien do fair un tour
par A, do temp oan temps aftn que
sotent punis confornhment A la loi
ces exploiteurs de la.cridulit6 pay-



Petite

requete

A Fesaard, section rurale de.
PA&*WaYines U 4 cons. I
trate, il y a de eela quelque.
(entM, muna chbl( I plae seana,
is Vocable d St. Benoit. Msf
d iwr d&JA lowltemps, cotta
c e eat compeletnent des-
ew. 'Ps U. a. roix de prtret
aet'y 61e.. Et toa leehabi-
tants de cette region soot de
fkrvents eatholiquea Auumi se.
raient-ils beureux, si le chef de
I'Epha d Haitie oulait ltrgra-
tialrla visit dun' pasaWo, sen
moins une foi le moIs j
4ub tranbamettlons celle dc
.asdce A Mgr Conan qui, certeL *
ne manquera de Fapprcier A a
juate va*ler.


I'JLon Nau


r0c !e


m l'


lo 'J= 7 4r If-0
Le dlmanshe ii ao1, & 19 hev i-%
'du ititn* aaum lieu su local de It'-
Woe Mec. Guillaume Manigat tine ,
ance r ratlve *atitiu'e et l~it-
ruire. (tcSt Arine, oIOt).l
distribuin solennelie des pirix IN
cet Rtablimwiemnt se fera nut'fu kvu
de Is ffte.
C'*st un rVal en pems -ctive. Now;s
esp~rons (fu' I y auran t. til el
matln6e.


I


SRepubli aine*

j A P tP-au-Princienne
S a la finase de leur ir6me lont les d(licts des
I s amaters.


DND

UHFiJ PAILLAUD
!t- rre docia~dlip t'e Fm~ue rstim AM; n,z ; n'v
r t rim k X.E L E

awlut


lie derann des daonsprs


Le 'navire qui doit reporter v'ers
d'autres rives la danseuse Paula di
Negri et'le danseur Hahn n'arrivanii
A Port-au-Prince que lundi dans lah
journey, ces artistes out acceptS,, str
I'aimabledemandedenotreamie T'al-
dy de se priseuter une dernicre ftis
suirla score de 4 Parisiana P. I s exe
cuteront, cettelois, plut6t.des danws.s
extrit-modernes et excenlriques,Char
lesson, Lindbergh, lIlues. Fox-trutt.
etc. etc. Nous summes certain qu il
y aura foul a cette soir6e et que
ceux-It seront consoles qui se de-
sesperaleut du depart pr6matur ces artist.
* A dfmanche soir done, Ak Pari
siana s.


Collision d'autls
Elle a eu lieu. jeudi matin, verI,
8 heures, A I'angle du Bois-Verna at
de I'Impasse Vilmenav. Une auto
faisant un back vertigineux, rile
portait le No 3120, heuFta ure
autre qui descendalt assez rppid&-
ment le Bois-Yerna. Pas d'accideni
de personnel. Les aut&s taint en
core colles I'une 6" 'autre, par leun
defense de derriere. Les chaulfeutr
debout. dans la rre, parmi la fouhv
assemble, semblaient attendre I'ol-
ficier de Police ou de justice, qui
alliint d6cider de la situation.


a pomn made *Cur-


S'u depuit'rnift urmali
& '


SSuc c, )gara ,t i.


SDepot au Pelil Bazar
04. Rue dfes Front,-F'ort ct 6i 1tAit-Goave,


Chez


S.


MARTIN


&


Co


Les Cigarettes

"Dessa.hinienne


*Colon,


gntc

Swns

petgrm
Is c par,
Notra DI


j ... a vu deux jeunse gees qa.
passaient en chantant. Bras*
cement 'nn :d'eux s'arreta et
"qNe passons ps par ici, jat
quelqu'un A qui jo dois qas.l-
ques gourdes.
Et ils passerent par un autre
quarter. Mais plus loin Ie sa-
cond s'6cria:
Non, evitons cette rue j'y
dois aussi... plus que quelques
Sous.
I s passerent par un autsre
. quartier... NOTrE (EIL les slivJi
esperant qu'ils finirnient pep
trouver un quarritr o lea dux
ne pourraient pas passer, pour
la memo cause.

... I's vue, deliciease et soa.
riante, robe rose, chapean an
paille des Tropiques, 16vrei
noircies d'un soupcon domoos-
Slache, les mollets rebondissanti
emprisonn6s dans de jolis baa
de sole couleur de chair. EUl
st venue aux bureau du MUt
se plaindre de ce que 'OTM,
(En. l'avait vue, ces jours der-
niers et a note ses faits et pesto
dans sa chronique... Elle etait
I tellement heureuse, sous ses airs
Sde sc plaindre, que NoTRE CEIL
pour fui fair plaisir parole e-
core d'elle. Mais aura-t-elle.
celte fois encore, le courage 4d
venir so plaindre, m61angeaut
sea larmes A ses sourir~s
.

... a vu comment on so dbaue
rasse do partenaires gnaats, Il
I ta.nt trois a boFr oat b
avaemat. so ff. buI oa
ment, M |ral "a 1a 8
donna eIs plus f"gll dl'l
ll clipsa nm a Maft
ment et partit o0 ne sail poor
ok. On s'en etonnait encore
quand le second, lui sussi, dia-
parut, on ne sut commentat
s'en alla vers on nas sait qa
vomitorim. Le trois"m o
n'avsit pas encore fini do boig
a seta ett tr slappriehau
da as pasag demu sautres
marade qui posieosl t et*I l
as la fte vec auxs.NonsE,
imsu a"e tommont Sit It
match, mais come, I" das
derionrs arrives 6telent (tr
fris at n'avaient encore iit
Ib iU sappose quita poite ut
Ie drnier coup 6 celai tQ e
Minute avamt eur rriva ve
Su t so md x pur, W-T


4 *


1T7',


... a vu un de nos viveursaqui
pour as refaire d'une cuite pro.
long e ingurgila une bonns p'n
cde de bicarbonate. Ses yeuise
termerent, sest Ivres se tordi-
rent, sa face se contracla. Etait.
ce souvenir de I'alcool ou avait
Irempe un ingredients ou bies
stait-ce le goat 16gerement sal6
du bicarbonate.

... el crci se passait en temps
tres nouveaux, ces jours-ca, au.
trement dit. Le perruquier Olait
accompagn6 dtie sa mattress et
16us les deux a'enallaient par les
ries, I'airhenreux. le coeur con-
teill. Mais n h beau mileu die ls
rule. eihonime s'arrsla, out lair
(ke rtfltechir t t relourna sur sea
l)1as. Mais ia femnme, intelligent
el ruste le suivit : l uine distance
:issoz respectable. II1 entra dans
sa mason de coiffure, lira la
porte principle. II y avait une
autre femme qui I'attendait on
dedans. 11 avail A peine com-
mrenc6 A lui parler que Ia mal-
tresse tit irruption dans le sa-
lon et tomba A coup de souliers
sur le couple qui se d6noua avec
difficult. Et lI matlresse crait
Cela cest le commence.
qment. La fin, vous i'aurei la
mason.
Et digne, lle s'en alla, taudis
ue I'homme, tWte baisste rA.
&lchissait A ce qui I'attendait A
la rmaison et ne s'occuo1it pas
4e la complice qui dasillears
avait fil6...


4iL rati
I ropn el


MftI Jkel ?,'I e


de Cigarelles


GE BARA


-f


I


f


Sam__


------ i~Y i_:t


t TIT IF -=-- z T L I - w7T -


I


--


--


I


___


.: ^ r +s


, I


r~~ ~.f~lC"( Ib~b;~~


I


q
I


I




__ --S- --- --- t-- N- p- ~a


LE MATIN


PAGE-2


NOUVELLES DE L'ETRANGER --
-.1


S a' aooldeolt adtabus

.nspepronnes out 6t0 bis-I
.fees don't deux gravemni, dans
ue collision entire un camion
do Recontr de In police et un
autobus rempli de voypagers t
14' Cintquitme avenue non loin
d0 la cathidrale St Patrick.
:Le crimion de la poll m hA-
IMM vers un incendle I omg do
Avenue replie de fdAltes
rendait 6 I'l ise ou attendant
A Isa cath6drae I'arrivte des a-
viateurs Williams et Yancey,prit
r'autobus en 6charpe au coin de
la 46e rue. La collision jets lea
occupants de leurs si6ges, et ar-
racba les banquettes du c6tl
droit de I'anutobus.
Un policeman transportA A
I'h6pitrl Policlynic est mort dans
la soir6e.
La Coupe Sehneidler pour hydravine
R- atification ties tra ils
d'arbtilrage
WASHINGTON- L'espoir de
ravir aux Anglais a c o u p e
Schneider pour hydravions re-
pose sur le petil monoplan au-
quel la tabrique d'hydravions
navels de Philadelphie met la
derniere main. Cet apparel se-
ra essay par le lieutenant Wil-
liams de la marine rm6ricaine.
Si les essais sont satislaisants,
le lieutenant s'embarquera avec
I hydravion pour 1 Angleterce out
i' prendra pa t ax 6 preuves de
ia Coupe Sehneidler A Cowes le
G1 septembre.La coupe a M6t ga-
gn6e en 1927 par les Anglais.
Les Amtnricains n'avaient pas
i d'entree.
Le D)partemient d'Etat an-
nonce que lei ra'ilifations des
trait's d arbitrag" et de concilia
tion entire les l,'tats.lnis et la
Bulgarie, Ia Ilongrie et ia Rou-
imanic, ont 616 6cliangbs. (Ces
traits entrent eni vigueur im-
mdiatemient.
-- i.e gouvernri-m'nt dIn Para-
guay d(ment que des soldats
colombienq I a it s prisonniers
nient 'tM tu6s en d(Icembre der-
nier dans le conllil du lChnac..
Lee crolseursa
arn6ricains
WASHING'1ON Hien que
M. Hoover ait annonct le report
a une dale u 'erieure de la mi.
Se en chantier (ics trois crom-
sepurs i construire dans les chau
tiers de la marina, aucun ordre
n'a 06 done. our arreter le
travail aux canonsw et cuirasses
pour ces vaisseaux.;
Dans l'opinion deicertains ex-
perts navals, it n'y a pasde dou-
te que les croiseurs seront cons
trails en fin de compte.)e plus,
ils opinent que les dix premiers
des 15 croiseurs autoris6s par
le Congr&s river dernier seront
e4alen ent construits.
Ces experts bstiilt leur opi-
nion sur la croyance que loute
limtation navale qui pourrait
i.ttervcair, accuord'ra aux Etats-
Unia ce nombre de navires. St
lea cinq autres croiseurs flotte-
root jnmais sur !'enu, c'est, dit-
on, problematique.
Le rol d'Angleterreo
va sileux
LONDRES L'6tat de santK
jdu roi George s'ambliore A tel
point qn'il a pu marcher per-
S dent quelques minutes au ptalis
S de Buckinghtim.
lort de Raoul Pictote
13ENEVE Le professeur
q Raoul Pictet viept de mourir a
S'age de 84 arns..II jouissait d'u-
. ne reputation mondiale comme
physician. On Ini doit la liqu6-
f action de I'air, de I'azote, de
l 'hydrogcne. [1 ctait venu Ir6-
quemment aux EtIus-L'nis ou il
tait bien connu dans les mi-
lieux m6dicaux.t
Le Dr Pictet avail At, consul-


arrivait Ir6quemment de retuaer
tes honoraires de ses riches pa-.
tients. II a ecrit plusieurs ouvra-
ge de valeur.
L. e Dr Piclet, on A Gen6ve, ato
Aurant de nombrouses ann6es
prOtesseu r 6 I' l:!iversat6 decet-
to ville. See eluklts et esperien-
ces earent trait burtout aux pto
blimes de Ia production des
esa.e tem pratures, A la liqu6-
lion etl la solidification des

So dcouverte de I'air liquid
S en 1887 a eun lieu presque en
meme temps que cell de Caille-
let, "* Paris, qui employa'ane
m6th&de tout A lait difftrente.


SL'iuraope unle oontre
la supraemai e
*smlirioalne@
JONZAC,Churente Intirieure.
- M. Edouard Ierriot, pregnant
la parole a un banquet des group
pes de gauche, a recommand6
une union des Etats europtens
avec iid6e de combattre la un-
prma.ie amAricaine.
a Seu!e,dt-il, use union sem-
blable pourra contrebalancer
I'hegemonie qu'un autre conti-
nent, jewie et riche, gorg6 d'or,
exerce pour le danger de l'Ea-
rope 0.
il taut remarquer que M.
Briand, dans sa proposition d'E-
tats-Unis 'Europe, dAclarait
qu'lle n'6tait nullement dirig6e
centre l'Ambrique du Nord.

Le vol de dur6o
ST-LOUIS Les aviateurs
Jackson et O'Brine ont pass
leur troisime dimanche A board
du ( St-Louis Robin P. A 1 h.17
de I'apres-midt ils tenaient I'air
depuis 3163 heures, c'est-A-dire
11 heures de plus que le pre-
cedent record.Tout allait bien a
bord. Une foule de 10.00) per-
sonnes assistant au ravitaille-
ment en essence A 7 h. du ma-
un.

Avion d6truit
TACOMA, Washington.- Le
movoplan ( C-ity ol T coma )),
tournant sur son atle droite au
d6par', a W6 d6truit. Le lieute-
nant Bromley, son pilole, est
itdemne : l avail l'inention de
se rendre a Tokio sans escale.
Un vol du
(( Graf Zeppelin .
Friedrichsh ifen. Le dirigea-
ble ( Gral Zeppelin )) a alterri
vers sept heures du soir apr6s
un vol de onze hleures et demie
au-dessus de I'Alleimagne du sud
et de la Rh6nanie.Tous ses nou-
veaux moteurs unt ti soumis A
un essni complete et fonction-
nent d'une ifaon satisfaisante.
le raid aux Etats-Unis est
maintenant dkcid6.


PouP los bommes au sI


De plus en plus les hom-
mes comprennent que leur
personnallit depend de leur
attrailt personnel-etl quecette
attraction personnelle est ha-
ste ou conlrarite par la che
veltire. Its trouvent daans

L'Lxelento
Quinine Pommade
La combinaison iddale pour
I'altrait et la sante de la che-
velure.
Une chevelure qui n'est pas
en sant6 ne pett dtre attra-
yante I La Po danade de Qui.
nine Exelento est une pr6pa-
tion medicale.Elle embellitla
chevelure et la rend souple et
soveuse, de telle sorte qu'elle
nourrit,aussi Ja chevelure et
lui donne la beaut6et la saunt.
En vente chez tous les dro-
guistes. Pour 0, 30 cts. setle
went. II est exp6di6 d6s re-
ception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demaud6s pour tous
pays.
Kcrives pour reassigements*.



A vendre
Materiel de photographie
1 <'1 I,ekt i iIuprenant an tol.
dinag lc I..xc pour plaques ou
film-packs 9x12, objectif sy.
Smctrfque double, anastigmat
( Hermagis F. 6. 3, double
tirage, pied m6tallique,6 chas-
sis alapteur pour douze film-
packs, posomitre, lanterne de
laboratoi re,chassis-pt-esse etc.
S'adresser au Bureau du
Journal.I


Prisonniers

r6volte s

AUBURN.- Le directeur de
Ia prison, M. Edgar S. Jenninu,
a informrA le D6pprtement d'Eat
do la correction A Albany, qa'a-
pr6s cinq heures de rebeollio
des pris0oniers,la situation 6talt
sous contr61le et quoe la plupert
des privonniers avaient 6t6 re.
mis en cellule.
AUBURN.- Quatre gardens
de la prison d'Auburn ont t16
blesses de coups de leu, l'uu
d'eux gravement, deux prison-
niers ont 6t6 tues et plusieurs
autres blessAs au course d'une r
hellion. Tout I'arsenal de la pri- .
son Mtait, dissit-on, entire leI
mains des prisoners qui, pour
se cacher, avaient mis le teu aux
bAtiments industries A I'intl-
rieurs de 1enceinte.
Pendant la fusillade 8 prison-
niers ont escalad6 les murailles
et se soot Achappds.
Les troupes de I'Etat avaient
61t6 envoyees d'Oneida pour com
battre la rebellion qui ne tut r6-
duite que vers quatre heures de
I apr6s-m di dans la cour de la
prison ou gisait un des meneurs
tuos et 11 prisonniers bless6s ou
mourants.
Deux des Avodds tirArent des
coups de feu sur un habitant de
Syracuse et s'dchapperent dans
son auto.
Les prisonniers accules -a.it,
deux bAliments en flainmt-
controllies pat le as gad:As a)
mes turent sommes de so ren-
dre. Quelques-uns d'entre etx
s'avancerent sans lever les maips
par-dessus la t6te et furent abat
tus A coups de lusil.
Les incendes ount detrmit jtu-
qu'aux londations un dortoir,
ainsi que Irois ateliers. A six
heures du soir, sept companies
d'incendie b'eflorcaient encore A
prot6ger les bAauments neufs qui
ont coftiA pr6s de 4 millions*
A ce momentles prisonniers
6taient tenus en respect danq la
cour de la prison en tirant cdn-
tre les gardens, mais aucun ne
rdussit A s'6chal)per, les gar-
diens les abattant A coups de lu-
sils avant qu'ils n'arrivassent aq
mur.
La rebellion aurni ete lacile-
ment reduite si les gdrdiens ai
valent 6te pourvus de miati-i -
cmubes, mais cells -ci n-ce trou-
vent pas A Auburn.
La tentative d'dvasion, qui,
t roit-on, avait 6 6 soigueuse.
ment pr6par6e, plusieurs senmai-
nes A lavance, commeaia peu
it temps apr6s l'heure du diner
ursqu'un trustee abattit d'an
coup de teu Merle 0 ,bo ae, q.i
avail charge des clels d &Id p,t-
son, et prit les clets de la cham.
bre dans laquelle se trouvent
les fusils de '6tdblisseament.
E iaoure d! piulieurs .xu tam
riii perpetut, Ie ti'di e cog-
daisil sa petite artnaz vers a
porte de sortie.Quatre homines
parent sortir, voldrent deuxs a-
tos et s'6chapp6reat. Le sures
rentrAreut dans I enceia,: pour
danger lea 1772 autres coudui-
nas dans une bataille pour arra-
cher le control de la prison do
directeur Edgar S. Jennings I
ses gardens.
Denx suicides dams 11 tate *6(el
a New Yerk
Les corps de deuxn suicides
out 6t6 d6couvert, A quelques
minutes d'intervalle dana deauz
chamnbres difltrenles de l'h6'el
Hermitcge. II ne semble ps y
avoir de rapport entire lea dean
suicides et ila police n'y volt qu'.
une coincidence tra ique.
Une temme de chamber en
laisant sa tourn6e des chRambres
au sepliemu tage Irouva le corps
d un june home sor une chai


so avec un lusil appuy6 contr
sa poitrineet une iA a trash.
vers lsccar. L poL e dit qu'il
avai tie la ahtts avec us-
Une note mentionnail le nom
da suicide: Archibald Ogilo
24 ans, el oflrtat son corps L
science mAdicale. II Atait ar
A 1 h6tel la veille venant
Montreal. ,
Peu -apres one autre blif
trouva au 12. Aage une temui
more tout habilla la &tte coI@ '
verte d'une taie d'oreiller, dam.
Ia baigaoire aux trois qarts
remplie d'eau. Une note iisIN
qu'aynt ni target, n amt
n'avait aucun rase n
vre. Elle veamit de Stro
s'appetait B. Cohen.


-----------~





S131


P -


-.,


t


- a


* 4


Inss ti ue


Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES Jd'ASSU RANCE

surla VIE I


EUG. Le' BOSSES & Co.
Aaents Gen6raux


~ dE LIPT~ C,


Avis
Qu~eiqu'uD, dwyly ograpr
COODSWOVIL tr" Ile" Fe Iran-
Tais et I'angiais pour'aut fare
Is correspondance ainsi que
In compfabijiit. Iravaillerteit
les apr~s nmidi i partir de 5
I-eures et tes q9medis Ai purl ir
de 2 heures.
~'-adresscr: Au bureau du
jou rn~al.


LS DITIOjUIGNON

qwele re1iw&*eurCtealo.
~ umademaul onihul m c cuCatalou
r.Ju*.0V5 SSIORSat SUX ault*$ -
tovienutiSedNObl.Smewthtdes envy,-
110006n9,oseat ev* aoy urderanen
Fonmint-parretourdueommier,franeor


Cne* ecras~unife gnjoriei prtifrre la
GILLETTE-1) Pt ut. plu% de 28
ans h Fab Vahitjv (1t),Ibinsoirs de s~ire'tt'Gillette a i"AWI
dIes revtori evrastintq te supr~niatit'. .ifnlle par aflflI#
Ii (iiii .'cite :1 Inajttuj to,,tes lea autrcs imtentiofll A
Vel'ti)U ure.Ioirjumi ct' sccd3 remtflarw41(iI?(Les 5
hi p~irfet'ion de fabtrication de te '(sillL'il' yous 24111e
"'ic dtlieiise railst ninble. Cest pourquiInI demandS
Ii))Uh INt' ht : .I Fbiql'Comtme clellopouvailI rout-
It's_________________________Rallie:-vuuu ndII' manguriOt.-v'
"'' i viuticaars.- Priseeatez-vous chez 10Pff*
yez N ci.'are ~tt~st'mier enarchand de GilIIW
ii votis i'ders dans yotvv
________________ I.D. MAXY3LL&aCo.
GENUINI1E VOST.AIJ.PC
SAFETY
(jileftRAZOR.-1
L .rsrtk4WMen. Sn rTham ,wthe- iMVTIwimi


- I * I I I-


e^


In edeIa Fabricaliot des PiEUS &
A


TUBES


La Science de Fabriquer les PNEUS atteint son degree de perfection


dans le travail fourni par FIRESTONE TIRE


t;:- Suivant constamment sa route vers le


&


succes


RUBBER CO

toujours


croissant dans la Fabrication des

Pneus, le Ballon FIRESTONE

. Gum Dipped est universellement

reconnu comme le plus beau et le

meilleur.produit dans lindustrie

des PNEUS.
'Lai-s 2-iroua Equippct votre voilure et vous procurer
,' la lois oomie et S curidunt6. Nous donnous aux
proprietaires d'Autoaobiles a Plus de Kilomtlre par
dollars. a Ventc ches-nous et nous atlols vous expli-
quer comment el pourquoat.


- I


,q.
~ ~Lt ~ 4
-t

I-Wi- 2


L Preetzgoian n~w
~LAggerholm &'Co,
Rue du QIAS'I at& Gonxrauz
(~ C


N
*6..
*.. 'p j -


*-~ ** *- !
A


*4, I


p'p


*


II


4
&


1~ __ I _


__ ~iJ --;--, --.---;17- ~-=-~_ ~-- ~*


- -


- -PAGE*- 3

r~I TME WOUL" S RAOIR


L


omill!


&I A


'Irr




'C
I,
.4


[I ~
Ill .'~
'4,


PAGEi- 4


-m --- M hv


CORNSTARCHH)
ou lhi CREME de MAIS
AI.4/ZEAA es t aliment par excellence.
1(lmi:zena esl, en efJet, plus digestible que n'imwrte quel
autre produit similuite, el la Mlaizena est la nowu.
rilure ideale pour l,alimentation des
bhbes. convawescents at des person":
nes d estomac dllicat,
'ouile:.ious de bonnes recelles culinaires, demandez-nous, tor
nons sommes en possession d'un livret de surprise g
S I IDemander-nois et m us 'u s rendrons compete des multiples ems-
nlois auxquels on peat affecter

MAIZEN A


MAIZENA se vend dans routes les bon-
nes epiceries dans toute la R6publique.

L. PBEETZMANN-A(GERHOLM & Co
Rue du Quai.


- l


ALUMINUM LINE
it 11 Whitney Central Building,
New-Orl6ans, La U. S. A.
PROCHAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAiTI
Un steamer laissera New-Orlbans le (i Juillet pour Port-
.au-Prince et les ports du Nord.
Port-au-Prince, le27 Juillet 1929.
A. de MATTEIS & (o
AermTS GiNtRAUX


The Royal Mail Steam

Packet Company
I.e vapeur ,( Sea Victory) venant de Kingston et des ports
,du Sud est atend(u 'i h1 Capitale vers le 31 Aoi', pregnant
tlIts pour I'h'rope via Ics ports (li Noril.
Portlau-Prince, le 8 Aoti t 192.
1. .1. 1lilG10,
Agent Gvi; ril ( laIn Royal Steam IP;cket Compinv.
T6l1phone, 2311.


I ~ .-.- --, .


' bmandez-le A


AVIS
Ite Camion a Santa M. ria,
laissera pour Santo-Domingo,
Ie 22 du courant.
Les passagers peuvent s'ins-
crire i I'H6tel de France.
Cotlort -Scu it6.


ISAU Mo o RAE tNATUR I- amgc
cette


COUTTE a BRA LLE =DIMUTE*ARTURITISE
RIIUMATISME SOUTTEUX
muniamdo 1R69ime pour too Arthrltlqiues
Fn Vent.a dons eg ie* ncirpqs Pham r~*Droguerwis. Maisafts d'Alimentetcam

N OUTS ivrns Ic lait1
reaix en yulle. Votis n'Svez
qfl'a noii-. (lre volre ijeure. 'M OUL~T11INS F
LAITERIE BAILEY
'1~Tdphon e, 2183, 'i


celut qui pass~de une


A


C


K


A


D-


!**i

Anton KNEER
Distributeur.
Rue Pavn e Port-au-Prince,f( Haiti).


S'Adresseza la maison
EDOUAMt MEVS
No 1727, Rue du Quai: Port-au-Pri
4.+ d, hm tnta{Mdjl 4 u* Iat e afl d -onemt esuke gqtifacli


S- -ar-- -- - rsr r


mom.


' A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs