Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04242
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 8/08/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04242

Full Text





jmjent Ma
DUIECTEVR
15,RUE.-AMPft!CAl
TELETP$JQNI N


i~gloire


NXE 1:
P 2242


e765


FOBT.AU.PR bINCX TI )


Bmkua de, ti de *~ei~pw.cutm

Allbowa RAI)DET


..-" -'


JEUDI 8 ABOUT, 19"


LA Vi9 POLITIQU LeL A ntome ,t6 i


si tie m:rdi dernier que claire des v6ritables intts i
ent Horno re-onuu tnalioanux u Nlieu dea Qag.r, COl P A PARISIANA
ton0les memnbr.ddu part dansiftieat 4a( ode rierimni 4 khr Parisina done un
ional.-Progressisle come nations str lis et -hypocrftes, trs beau fim : Le Fant;me' de irtnh O CadiolsoRecm.ds
sent et unique chef West a entrepris de mettre A profit I Opdra. Et no Ie done qu'ue. ltUtU.lU --o rds,
ulemnient un professeur I'aide blen veliknto dei Etas uie fois,parce que le film pro- I
ie mais qu'il est aussi Unis d'Anetrique tel 6 qu'elle rns un autre Pays lais. le
iuocateir politique.- ((Le nousest assure par Ia Con- n6tre par prochmine occasion.
lliste ), continualit 6 veCUiioe dent la dqr6eevt 4-i I.* titre esi d&es plus sugge-ifi. '*i
r lec inqui6tu)des q i mit~e. Lei rl6g d coopbra-i. (i_ devine que ce film se p se
r en s (ians d mieux mystsireux (it. V k S Fox mlOTS
extent les groupe-nments tion etant passager, part s cs mpt eux myhtruleus cte = ,
(I. .! ... ] at...1 .0..e ... .. somptueux e( que les ecteurs.
noritaires 0d 0opposiiou. National 4rqzg.sesite profle qui le tournent doivent 6 rp. : TAv. OS
it de son-devoir de trouver des avantages qu'll oltre p ,r pour enter d(ans la peau re
se rkplique A,notre aflirma- raliser une oranisaltion da "i leur r6Ie. de ces artistes etr r O ('S
on, ce qui n'est pas tr.s ais. bton J ,s domianes de niotrv gesqui donaent nu eir4ma des J A
Sactivi; national de tlle sorte impressions douloureu : s el to- -
Qne pensc I il de In lisci- (qu, A I'expiration prochaine te.
ine du patio National-Pro- d( Traite, il ne subsiste plus It flut aller ,n tnule voir ie l
essiste? ta. v6rit.dit-il, les motits qui ont occasionn6 film, ce soir, ear on n'aura pas *
t qu'il .ie.sident Borno) ,intervention de Juillet 1915. 'occasion de le rvoir. vJ],.
Prguifiqdent, suivant sn
n ceplion coop6rationniste, G
St sse mbu de refficaet6 Un acoldent d auto DISQ LS ESPAGNOLS
onDn6 ses suibaternes,en les de cette politilue de parfaite ur l route do Meyer
umettant Ae ]a rigonreuse 101 is Le 2o e suiloe 50 A,,dee
uea int de ladeTsrun is loynnt6 envers les Elats.nis Le 25 juillel, re Nous avons reeen ajo'rhiiui Iet derniere edition sur lesi
i ications. d'Amrique extend rester Irsmd, sur a roue d isues l K les arises et orchestras
et des d de 6 ce qu le aNouvellistev ejer 6 Jacmel it yea eu un e ep rnimme1 m andiaiste rt si ('c
Pour qui est habitu a vo- appellea aconce ion coop- violent accident dautoi.obies. de renom e modia les (e:
bulairedsntsesertlapresse rationniste) du resident Lo our d eant ree Felipe Valdes, Palnakio & a.\l:inhi, Orchestre rubain det
dcesriitc d'nerieted t land n -o' e ati de yln, a sel0 e V.de",o I,,,ki- ()rchcdre Julieinn
opposonpourjugrso Borno. Le parti et d'a ours tamponr, nos e M. Julien B ins k, il a os Knuin Sisso, Los (astillians Mexi-
aches dp gousverlement, pleinement couvaincu que le Nicolas, Celle de Monsieur Fre- marimba Band, Trio I hmn. n, I lnn i, I ew White, Fred..
it le pares an ponsvor, la son Governement de Washing ddric Boucard e ui fut complete Frankin,Trikj PoncCno dec I'e a l-lti-o., uis Carlos Varona.etc.
e're des subialernes e ea ri i ton restera lui aussi fiddle aux meant ecrpbouil e. MM. And,6 La liste suivnl- e vous don ncii tine idee de la Musique que
reuse loi de la crdinte, e engagements contracts en Turnier, Iihier Pili6 et' Mare vuus entei dtez eu nous laisii.t lne visited.
souemission et des altica- vers la Hnpubliqe dlHalti Beaulien qui 6taient danis au.o l -..
,nse c'est taireadmeltreu *jisqu'A ce que soieut realiskes de M. .oucard furent grieve 40i09. Aguas Sonadoras \:ilse Trio flawainano Hanapi
ri National-Progressise la les provisions du Trait. A moment bless6s. Alegre rHawaiana Hula .
cessit6 d'nnc 'stricte disci- eel vard aucn doute n'est L'.faire est devani Ia justice 40619 El 'lisico 'I:nwo -- Orchestre Argentin.
ifle pour conserver lesavan- osible Si Ia minority aturh Nois espdrons que la lumitre Oiga... Olga Fo\x-htie, l.os Castillians.
ges inb rents A 'la position ente de l'opposition se plait l so tern sur elle, que les respon- 40132 Bebos y Ceresas loxI rot, Los Castillians.
u'il occape dins I'ordre po. nd po sabilitls seront fixes loyale- Mucosita Tant, .
liqne actnel. s ,rr au e d meant et e sera condsmnni6 A de 40257 Nunca Dazon. (Irchesta Cubano.
it voirsrkciproques des deux justes do n nges-i iltn!e c0lui Pecado de Am'r Fox, Troti de Brunswick
( Conception coop6mrnion. goutlernements on ne petit des deux qui aura 6tI reconnu a2IiIW ? Ir em me
iste), dites-vous. Depuis que que sla laisser A ses illusions. coupable. 140320 eiitisceu .ares ii awaiienes.
President bmrno occupe le II ne peut- venir A l'esprit M. Nicolas nous erit aussi :
oinvoir Iid&'d'unce coop6ra- d'aucun haltien sens qu'a MM. Boucard, I hier. Pid eli Que Suso Aquel TE lgo --.
On IoYale l itroit& avee le occasion des sections qi leaulii(, victims outflhant len-I 10328 Vete 'lango, (11clhstre Tipica
n o. W t h d Ic es de 1cti p"r' core de leus biseur(s (I pon- : La Vendedoras de Hvsu: Fox-Blues.
government Washing- dentielles de 1930, notre pays. vant a peine mardher awient 40344 Tus Ojos y tus Labios, I)anz;;S Los Castillians
.a .6l une ds r.gles in- sons Ie regime du Trat Inpuds- 616 trains an Tribunal tmndism Crepuscular "laiza
exibles de .an politique. A se 0tre victimne, aprbs 15 an- que le Dr Germany vaquait tran 40336 ooirnsas del Hawaii, Valse, Palakiko v Paaluhi.
Htte conception Ip.e part .Na- rnes de paix, de la convoitise quillement A ses aftaires )). El Pajaro Azul V .
snail-Progfesdfatea .onahs brutlale de simple int6r1ts Nous voulona croire que de- 10363 leine adhb6sion'et c'est ellc ersonnels, 'do d6sordre, de luis, raI'ame i pris unte aure 13 ,nn, .
'il entendteibItrs "tire ;anarchie. Telle est la tol du tournerc et que salatisfaction a .. Japonesita o -T -1 tnco's
rivaloir so le Agirme du part National Progressiste et 616 donnie A la population die 403i Anita Fox-n ot-l.'i. GtemnCol S
railt de 191g. Ce Tbilt1 cre voi A pourquoi ce part tient Jaemel julstement 6mue d'ao r -osita ago, M ,, ( .l .t I
Sles de partiesdes en- A ta conception cooration- vu condire trois jacmliens au 10374 Besame .,ox-h s too, .os ti s.
de ri d I. ccep Lp i tribunal, aprts un accident o6 .IlventEd que le va-i Ok fi -
ments proqt.es. Le niste do son minent et uni- ly avait un am6ricain qui 'au- '40404 Ojus Negros,Dnon, Orc 're Tipica de Felipevaides
ef di, part National.ro-. que chefs le Pr6sident Borno rait pas t appdel. t El Mal de Amor ,
__ i.___._ 4___ t0413 Entre las losas, Daizo,, 4 ,
Luna Pai k D)anzoi (Cib:lo ( a
Nouveaux Comptables 40443 Ali Cielo Azul Fox-Trol, Kenti Sisson y su orquesta
E 1 Pd.iAd- Pa suit. d.,, .... s. i Soy Virgencila, Cancion, V'ilar Argos y Los Castillians.
EIn LPro'l i;enade Par suite d'une omission 40473 Melenita ,ubia. Danzon,. Lios Cas illiuns.
_______ do nom dans Ia note paine en 1(
das noire edit Camen Fox-Trot a
I rNote* .,d s D o ...annos .jou i 40475 Como Sormos 3iues Los astillians.
mNote t-u* i~tt no4s redonnons aujourdu All Morir Besar Fox- rot
L l.hAne du bureau lermin6e. ituel recomme.ceo q1 ideOu .M< ordre de minrite et t'upr6s Ia 40484 Muncq.ita de T.ipo, iox-sro Los castil;Nons i
t"lebiie filait, important quatre Voic de tr4s poWe I I r"a- i l' Escutiaudo tu V o, Ilues
,Ies n ntgoant. ,so fnms sent lor a.vc. hItsirl cett; liste officielle af e a ns- 40497 La Bell ubaa, Violon con ia,.iu-Luis Carlos, Varoia
dex. de leurs amis. Devant eux, esp'ce de 'ebe, petr aillr du pectilO Scolaire. T1e ,dt ,, < Cl
I ,Ps.itl ail l'innW, avec 96 manvais t olt ,t ":11 0 ny v{. -Ce sont : Emnip Surpris ., u "" ,. ci .
I 'rc habitations rustques. Sr re dun pe dnuun, ot : Emma Mnn 0564 Ycatan Blues. I lu i s, LA s C.S"lin
'tgne de Il dame, la voiare stop- air et d'amonr, satlraits de I'heure, Alrcd Chemal y, aurice s lamiila, Fox-Ti ot ft
As bord de la route, stir le fod ct consentant A suivre quelques con- Moise,St-Lou' Jean y,Samuleil --^ l..rt.oi, Htl.o (;. ilan. Trio P.nceno m
it de ia montagpn, au towi vintlops, A l'usage d I'hiWpanniU D6vioux, Angelo Vi lo. 0- uei'o-Rtit, uBolco co ,O ui tri, Tio P onceno
O asis darbstes, ento S 4 qe nq gItent 1pie. Et e'AtW liart 4amonn 4 Lo Cteo luulll, cancion ) 0
rpardes banamers,ppaes B 51 eStuart Ca n 40573 Carmen blia, PasIlo, Los castillians.
ICrs. se trouvait une maison- ...................... DIants D6esir, Nisard Leroy. 405 3 Danzon a
"ens : ean le prbleb blanc" iecnex I e denonnma as 40593 Caite ic Amor, )an.on., Mxim arimba band con,
Iej fent deant e minusle It : le ^. e ., to I- b de Estrella d(e ia Tai. I, Fox TIrot, .u,.tarra i
li q,- a nte l i h magnia ,,ue loffe a 6 Cette femme 6prouve, prise a I'n 4060 No Lit ro, I ic Acu.rdu L.alogo-Ca.cion I

i; ,tool'e dherbes, s'pa- l pas3sait,d Iu 'e mnue a derTu pConlestaCollejira Ccncon
ah3 ( ie 8 ^ern T t en * ale iadepend et calie ant e sea affaires, elle ne Se prb 40616 Seiwoita, Con litribillu, Palir Arcos y cantilIaDs. i
tout or des ra on4u t cO Bif rae@. occupait en som que de ses v i. sabeles
deache e p dau lo ta srrsans avr toA qe- 4ti61 Danzade la Munwcu, Solo tc Organo law WhI.
Iasn n ec beaux d vl, ..iItt iSSa l-- a q |e chose A offrir. Alors comn6e iIc CirmaileOrgan Soio d Violn,.. White & F.FrIdkLnI
.e. u ISto .w s 1m- ,m se o soueics ott Il bt de 406 i Rubia Linda. .nran: ,nculcta, Orcheta de tub.ed
Jie Wdeais av@I tm I de p 1. t .A i ,Te la beula 8 san ,i Dr0 Herrera.

fltaflptagnarde nei ta n talea, l'autod6Ka- s.m S _roite Sm s : esvi.iteur n'curent pnas m I I
*t o-ue rie ,nad a desore aDtCeD a alrt l.ero lp: deire. ne grimace aimaI A u (a aI itole l
i h "r o- t b) le regard drolt, lUmfani- i -
|vous leda rp c aUo.- GlANbIlu
|...... I....... eUr reine t der^ ,mat iments .o lra. l efliment qui cta Succur l de dc(I t il ( *e
I| .t...... .... e. c vint rebwd son jest. et la preoccupation, fla- I n ,,.,,,. .. .. -.


t ur u em at0& 1 lego JAs'qneo. Dam. i aini nao-le m i i so ren vi M O H & LAU RIN '
Cit i nto form valava di 1HErtr
qi-11 pr~I u'canoc as o aa~Eiu M N jt
-- I o lek.. f 11010
quo a~~~ d 'mUto iop rica$Lsl ,&sc IAm iins se
( In l mtu t flalst docsi ao ye Dons&t
donoenernelatw-rchaneii a'? fodrW a sules 1iri.girl.64&1- BJE A L AU
"'is U, nisnrv'uhe l~urn'tlt'' ogu MIO-emt C'phifasd im'~ 1~ iiJ ~ ii cI9r6%c lei in;rWastmi9 ~
quo Is ummu s uihu tlsdatuslw d o.iq Mf*tules.'% tt'aCtItmtoo maa e o'lc sow c d lla-
M)I.f a'urs ~J6 .11tnet~votnrmncmuebx t1h' EMANI~', Z~mi~~J im AOE
uI~.:set1O~.iiIOS s ~ ixettt.gas rr etfildo. un docc r.., trc. ATT N,"'E4
t o a d o sd n e t p s s u s l p e I a l a e w e & a t o i tn p o l s p 1i 0 i I_ _.._ _I
cr nitdo trait l"i, d eqPais o per- Ici it' iCset bent Ole France.:Ij;. flO ;' c ENL.LL1


lol1 I tlil


... a vu une Ires joliek dame
qii habite la campagne. EIle a
des loisirs, et comme elic ne sail
comment ls emplo('er, elle
cherche dez lives iA savourer.
Des romans nalurellenment. llte
entra chez n n de nos maiiiis kt lui
inanifcsta Ic de sir (qiit'lle avail
lde se procurer quelques ouvra-
Ies A lire A la champagne. L'ami,
souriant elt pirituel lui tendit
deux beaux ouvra''es. IEl lele
oiuvrit l'uin alprs I'nultre el les
posa lout de suite sti Ivc tlt'lreau
upres avoir cuipp tlonguenment:
Les deux livres c'Mtait Le I)ic-
lionnaireAdministratil'de Pric'.,
et un exemplaire du Code rii
ra Il.

... n vu passer tin de nos ggent
le ntn quit depuis des (ernp, '
ties lemps ne porter plus tde vcs-
ton, ni de faux-col. Ct' oir -it
ourtant s'il n'av.itp pa,; 4t, ws
ton il portal un laux-col tir 0r
tiune cravate noire. Qu'est- ce (qu
lui Mtait arrive? NoTI, (Eli. von
lot se renseigner. II s miiil)iin i
quelque part o Ic l gentlltein
venait de slationner en compa
gnie de camarades (iui i I.la -
guaient de revcnir niI f:a;, o'
et A la cravate. I1 r',po ,il: :i
leurs lazzis:
Ce nest pas ine' ,htf t.io. .
non Messieurs. ivs ,' ut n
rnolles S'PIe vont et v I 1<, i|,U<.
j'ai demandeos A in ma coul iiiI ,re
ne mesont puis entorIe ri'(dusL
.Ie les aurai dans de(t\ (oni ,is 1 '
jours et je reprendrai linm ll ali
tement ma silhouette dt omni r
sins faux-col. Voili... 1:1 No in:
(EL s'autrista Ai hi pnisLe dci n,
plus revoir cet honiu.i quIri p ir
tait son faux col cmmme un v6-
ritable canren.
... a vu un pay.Sail, alu vismige
de bWte traquce. venir avec tune
naivelt d(sarmante suri a ga
lerie d'un bureau d joinuri. et
offrir aux rtdacleuim (qui \ ha
vardaient, son acle d' n:ws .'- -
ce en garantie d'un prtil dc hil
g,,urdes qu'il demai indail. I c*,
journalists, gens cru ls, 11 ii
rent pas cette lois Ic co' -i1,g
de sourire devant It drami oin
Jime qne criait la liVe dti | piy-
san... II y eut un silence... 'ins,
M... pour dissimuler son ('uno-
lion clata de rire...
Ah ce rire!!
*
... a vu, avant-lier', sonw" m
des sabliers du Chainmp de-.M s
oui avail A celt mIniliule Ititl
utility d'un paraplni pie qu'uvait chasse des g/tions
averse formidable. II .tail si.
lencieux et avail la tli' de c(ux i I
qui viennent de perdre une
bonne occasion.
... a vu an naznr MNota. CO mel
comment quelquelois les pay-
sans'valent inieux qe lie ,cilda-
dins. Trois felnuies, trois jioliks
ifmmes des hauls qua:iItiers d,
Port-au-Prince pcntri i ent dan,
Sle magasin de la rue It public -
caine et deniandrent des mar-i
chandises diverse. On les etalta
sutir le comploir. IE:llis chois'-
rent ce qu'eIles dt` itsi ient, v..
pus, elles chang'eit t ('id6es et
dirent qu'elles revictindraient le
lendemain. Le palron quii n'avait
depuis le mating rien vendu eut
un boupir qui disait son deses- ,
poir de passer peut etre une
jonrnee sans rien encaisser. 'est
alors que trois paysans pen6-
trbrent au magasin. Ti' charles
Ie commis, se mit patiemment A
leurs ordres. lien Fut rcompen- -
s 6. Car les paysans achetrent,
eux sans discuter, pour plus de
Itro- cenis gourdes. l e soupir ,
<1 t on ,. mitamorphoe "
alr., en ,n, 'ourire qui s'acheiva
dans us ri roreqolqu eiw isas.....w.
la val"ar. .
... a vu, merrrtdi mnal t s l s
faube, des groups de j no .
fslls et de dames qui sto : -'- .i-j
laient at St -Joseph. Qual',;i h- 1.


11- I ie-d d mainAer i gaaudno it" a dSL,-!jk t-,
perolesruae .fi lics. nud


_ ___ __ __ _T ~ __ ___ _1__


_ __ _______IICC___


..1 ~ ~ I ---


___ ___


-I I F511~P I I


I




LE MATIN 8


PAGE 2


:NOUVELLES E L'ETRANGER


- .-.. .- .---- ---


Nouvelles

de Fraince
L' t Jourial Olficil ws pmlie It
d;.'erelt ieltanl em vigmeer
le parle de Paris
PARIS Le pace Briand-
Kellogg eat entree en application.
Cela r ienlle de Ia publication
on a Journal Ofliciel d da dcet
qni le rend eflectif.

I.e Ittnel sons Ia Manake
M. .lavamy, directeur de la
,Compagnie flu Nord, et admi
*nislralteur dkitguA de la Sociel6
tdu tunnel sons-marin entire la
!France el I'Angleterre, qui esat
.concessionnaire de la moiti6
,francaise du tunnel, vient d'ex-
:poser devant le comild de re-
"cherches civiles institud par le
gouvernenient britannique, les
conditions dans lesque les se
presente acluellement la ques-
tion de I'tablissement du tun-
t 'nel sous-marin entire la France
et I'Angleierre.
11 r/*sulle des declarations de
fM. Javnr y qu toutes les 6tudes
q ni ont W cllectuies jusqu'ici,
qaielque encourageants qu'en
I ,soient les risullats, ne sont nas
,-encore sitlisrintes pour quon
["pulsse se prononcer, en toule
c -rlitude, sur le succs de l'op-
ration envisag&e, sur sa dure
e sur son pi i dte revient.
Pour obItfaiir v rel tgard les
iopiiserents d6sirables, des dd-
penses soul 6 engager, en pre-
Imier lieu pour compl6ter les
sondages eflecltus en 1875 et en
.1876, et pour crier et 6prouver
le materiel nccessaire pour le
creusement salon les m6thodes
nodernes ; en second lieu, et si
,:les r4sultats obtenus poor les
Ssndages sont lavorables, pour
ipercer une galerie pilot de bout
en hour. Le total de ces depen.
Sses repr6sentl une somine de
I'ordre de grandeur de 110li 160
millions (d' franv pour la moi-
t lid Iatin'aise tin tunnel.
SCest sealeniint nprAs que ces
travaux pirliminuires aurtgt #1t
menes A bien qu'on saura si,
*techniquement, le tunnel peut
A1lre construct, et dans I'affirma-
tlive, A qu!l prix et dans quel
Sdlai.
M. Javary a declare que l'on
est prMt cependant, en France, A
;consentir lea sacrifices qui s'im-
.posent, sons la seule reserve
ique le gouvernement britanni-
que tormule une declaration de
principe favorable, c'est-a-dire
ui'il au1nouce qu il ne pr6sente-
ria pas d'objections de principle
t tires il' consid rations militai-
ir s. 6co(ioiq tei on sentimen-
tales lorwqu'il .s'aira de passer
'au travail d li iAitil.
[ Y'ap'- i les d )nu6es don't nous
1.disposo IS, le pri, de construc-
tion do tunnel serait de l'ordre
de grawnleur de : ou 1 mil ijrds
!'de Irauis.



Au Radio
,.1d Il programme dl coere it i
era rixt*. demain seir. t la Sta-
thion i. H. K.
8.00 p. m. Orclt'stre du 2" r&.
iment L. S. Marine Corps. (1st
gt. Frank Waalcull l)irceteur).
1. Thai's Living.
2. Supposing.
3. A garden In The Rain.
4. I Get The Blues W\hen It
5. Pal of My Dreams.
heart is You.
7. Miss You.
8.30 p. m. Lecture par le Ser-
vice National d'Hygiene Publi-
Ique.
S8.40 p. m. Recital de piano
par M. Arthur Ralmnir.


I. Dialogue des Amoureux.
Caprice mazurk.
2. Ia Ct.poise, Dansa.
850 S p. m. Setection da_ vio
BIoy..t piano par Arthur et Fabre
Duroseau. .
1. Penfie Inlime,
nitb,1die de A LI Duroseau.
2. Ctplivante,
tango de E. L. Doroseau.


do T lImaoau au
Pour le moisde Juilletdecett
aandA les bureau do rEtat-ci-
vil do Thomanu .o a enregistr
Sacltes suivants :
Mai 1: Naissanc, 46;
icea, 13. J


Ratification

des accoids

sur les deties
Le Stal apprvre lesaerds
de luomdi-es etde Washiagsle
P MRIS Par 242 voui centre
30, It Senat a appiouv6 I'accord
de Washington. II a adopt a6
mains levies I'accord do Lon-
drea.
Le gouvernement a ir le d6.
c' et de cloture de la Chambre.
Plusleurs orateurs ont prolest6
vivement el la Chambre a re-
pouss6 d'Ihotd ('adoption du
procks verbal par 271 voix zon-
tre 212; le proc6s veil)ba nd-
anmoins Ate fnalement adopt
A mains levees.
PARIS Le Sennt en a ter-
minA avec les accords Mellon-
Birnger et Churchill Caillaux
en votant la loi de ratileiation A
212 voix de majoritA. l.a Chi m-
bre des d6put6s avai' deji rati.
liU A I'etropte majority tle 8 voix.
Les deux measures seront pro-
mulgaces sous torme de decret
par M. k)oumergue.
M. Poincaru a done pu enre-
gistrer I'issue victorieuse de sa
tongue lutte pour la ratification
sans reserves. mats il n'Atait pas
present au dl)at.;
Le vote du S&nat de 212 voix
contre 30 et 10 abstentions est
venu meltre fin A un debat de
trois ours moir.s solennel qu'A
la Chambre. La victoire dd gou-
vernetment navait jauais fdat de
doute ces jours ci.Oa s'attendait
aussi A ce que le Senat adopted
tue resolution s6parke pour le
pavement des dettes anglaise et
am6ricaine dans Ia measure des
versements'de I'Allemagne.Cet-
le resolution a Mlt Adoptee A
I'unanimiIt moins une voix
Le a Journal Olficiel a public
les lois approuvant les accords
de Londres et de Washington
sur les dettes.

Inae aote amrieaine sar le taril
Une nouvelle note de Wa-
shington au sujet de la contro-
verse douaniere eutre la France
et les Etats-Unis a Mle remise
au minisere des Affaires 6tran-
gbres.
On croit que la note a trait A
la question de I valuation des
importations lranVaiscE par lea
EItats-Unis.Les milieux oftlcieux
pensent que cette note indique
un moyen de resoudre le pro-
bleme a la satisfactuou des deux
pays.
pLi note ne sera proba')lement
pas publi6e a PaPrs.

N (OUS livrons le lait
bouilli (laos les bu-
reaux en ville. Vous n'avez
dit'a nous dire votre heure.
LAITERIE BAILEY
telephone 2183,


La StandardisaUtion
l.a Commission de Standardi-
sation qui Mtait parties do la Ca-
pitale le 31 juillet dernier pour
les Gonalves et Ic Cap-Haltien,
est revenue samedi dernierdans
I'apr6s'midi, apres avoir lenu
dans ces deux centres produc-
teurs et exportateurs d'inlres-
sants meetings str la question.
Elle est repartie hier soir pour
.facmel aux memes fins *t y s,-
journera deux jours. Devant
rentrer ici samedi A midi, la
Commission quiltera pour J.r6-
mie, A bord du Woodcoke.
Plus tard, nous meltrons le
public an courant des travaux
de la Commission quand elle
aura fini de visitor les autres lo-
calites, don't les Exportateurs et
les Spoculateurs de denrdes sont
pralableinent avisks.


Une piece

: rare
Cost le canon daune escopette
troav6 au Mole St Nicolas, dans
tne cour. M. Dupuy NouillM
qui a tail cetle jrouvail'e, c.oit
que Ia piece date du XIVo sie-
ce. Cette escopette servait, sans
doute, auux epagnola de Colomb
dans les luttes qu'ils livrdient
aux Indiens.
La pice ei rare et intoresse-
ra oertainement lea amaleara
d'antiqui et lea collectionoears
haitieoa. ,


Le retour


de Gerbault
Lre hardi aviialear arrive a HAsRw
apr8 av*r arempli Ie le r
4i Meade
LE IHAVRE Alain Gerhault
vient d'arriver au Havre.II I lait
son entree dans le port sur son
sloop, le a Firecrest long dr
25 pieds,sur lequel il viet d'ef-
fectuer, tout seal, le tour dn
monde.Parli de Cannes en 1923.
il a (done mis six ans pour ac-
complir so randonnte.
Lee a Firecrest o a 416 remor-
qu# dans le port par Ia vedette
a Ailelle w.
On avait annonc6 6 diflfren-
lea reprises que Gerbault avail
disparu ; mais cheque tois il 16-
apparaissait sain et saute sur son
petit bateau, dans an coin quel-
conque.
Pour sa premiere Atape, Ger-
bault accomplit, en 1923, la tra-
verske de I Atlantique, et vint
border A New-York dana un
tel Mtat de fatigue qu'il dormit
18 heures d'un seui trait ce
qui ne I'cmpecha pas, ensuite,
de jouer au tennis avec son brio
habituel.
Au lieu de poursuivre son vo-
yage imnmediatement, Gerbault
renira en France et tornba si
gravement malade qu'il taillil
en mourir.ll remporta plusieurs
victoires lennistiq es. puis re-
tourna ;'i New-Yori dl'oii, ler
novembre 1921, il mit la voile
pour les mers du Sud.
11 atteignit sans encombre lea
Berinudes, puis, avec quelque
retard, les lies de la Sicitl, Ta-
hiti, et enfin Sumatra, oti il jeta
I'ancre le 7 juillet 1926.
Au large des miles Samoa, uno
ouragan mit son petit bateau en
mauvais 6tal et Gerbault vit la
moral de pr6s.
En Oceanie, les naturels d'u-
ne certain ile polyn6sienne von
lurent le nommner roi; maisGer-
bault poursuivit sa route et,avec
un gros retard sur ses prdvi-
sions, arriva, en janvikr 1928,
A Durban, en Afrique duSud.
Longeant la c6te d'Afrique, il
atteigmit, au mois d'aott der-
uner,tes ties du Cap Vert.Le plus
dur moment de toute sa tra-
versde lut entire le Golfe de Gas-
cogne et la Manche. On crut A
un moment donn6 que le hardi
navigateur avail peri; mais mal-
gre des ava-ies sArieuses,il pour-
suivait sa route pour atteindre
finalement Le HAvre, but de sa
glorieuse randonnae.


LUgatisn dii Reieh Allemaid
A 'uctasion du 106me anni-
vermaire de la Constitution Alle-
mande, le Chargl d'Affaires a. i.
du Reich Allemand et Madame
Edmund Helmcke recevront en
leur residence le dimanche 11
Aoat courant de 11 h. a. m. 6
1. h. p. m.


CE SOIR
'n grand flm, tire du roman
de Gaston Leroux :
Le Fant6me de 1'Op6ra
Ce film ne sera donnA qu'une
seule fois, car il doit tre r*e
tourn6.
Entre : 2, 3, 1 Gdea.
DOMAIN SOIR
Nalias Sanderif
3e. 5e episodes
L' Naisn doa ~ytret
2e episode
Etlrke : 0.50; Balcon: 1.00.


Deces
De MiragoAne nous est par.
venue la nouvelle de la molt
de Mme Vve Dumornay Sydney,'
mere do Me D Herms ntin.-
Condolaun es aux families
fprouvees et parliculi remcnt A
M. et Mmne D. iHarmuaatin.





C SOIR
ba a- madie":


0 5


IMUT ATE) I


- __ ---


C~Bll(mO)llS


~PIT I


L~ -


, i I II Ill II




PA(.-L q


cI - -


4

~~!~9bIIhwW%.j


Sq,4*' ~ *~ 'I -
~


- .


DES


* 4v .1, ~..'*4i~


ST DUE


la CONSTRUCTI


ROBUSTE de la CARCA!

FORTE, FABRIQUEE par


L'ENDIRA NE


MAIN de MAITRE et 1'HABILETE

de GOODRICH dans la CONSTRU'-

TION, qui s'EST DEVELOPPEE RE-

GULII8REMENT depuis Ic PREMIERl

CAOUTCHOUC GOODRICH CORD),

FABRIQUE en AMfIRIQUE, il y a 35


ANS de CELA.


CE 'SONT les RAISONS POUR LESQUELLES LES
* C _


DURENT ET SONT

INSURPASSABLES


* 9 4
- 4
4' ~. .*'*
-. *..'. .4..
- S.


'4
4-
9. -4


4:..... .. y '~ - #:~ *
9,4.,~
~-Li~~ ~GdJ
-~ u. a


P~ t
ii" ~, s':.
'9
-J J 9) r.~Wd'~ ~


'a,"


-vetive A
F.. .4( ]I.Z


I o Port-au "iir(

S2379 PI
91 Lb S
4 8" .


~4*8

C


i1oiI


Abe
tug
F. IAAI


Cap-Hail ie"

.3 943


OOL, JPCMel-
*TWUAAINE Pout de Poi
UNSAWPrE. Amw I Vevuu


U


* 4


*1
4


9".


IL


4


Lk


4 I.'


&


mP;


m
I






'' ".


I
C -S


'A'


C ,~' I*~.
* .9 ~', .
.9 ,.


i-I *-


--


.6-aw"Emew *Ommmpmmlmwm-o
.Apmll 4.4m- Os*


- --- --- ---- --' -~----- --


t.E. ]b3ri~I~),~Tt~:~,:~piB~.~bl~PB


Ir p ..1 1 ,- ili m .,m I 1 1 = Ml


--


L


0



SSEV


unel-,


Y:


I


i;


k


" f


' -


I-


11 4* ,


Wil;


. el


<


. m-op ,-t --.- -- W


t IC,~




-:l5 q -f L ~_I~ l~i A _Ie .. ~ -lr i~- p4. "-,~ C. ~~3 ~i-,lf~ ..---...- F


S'.


E SIAT'l4 8 Aouft 1929


-CJ;: z3*~~ -~ e


Pour avoir -.

une peau ve- -

loutee.


p


C -


K


A


R


D


I .. .g" . I -- -I I I

AnIon KNEER
Disl I')utcur.
Ii, lI I'm t il m -Prifw ,e ( Ilai'i ).


011', 1311'4 ( I' 16 + CA '1- tki ~(' )It' C I("
VI-IIc/ aIIx III I u I's d I le. 1)I (1
1ASIT' 1h.' TIe sIT NUl A p i

;ti w I vlsfiiit s rc (I.1VL'S tici Ci c:4
rz tiei-i % (ItS Crial's: 8 .I'Ensrc-s : 11 lite .in.

portir (Ill I C *\441t procIhailI.

S'a ireassvLAIieLmic
L-INS'IIT!'I'AIPPi'NHAUi:ji



Internal /': .' i I itral.
Aufirnici .',c:ilIt'de N:,i I tll I' ti I it.
I .* woI eaLilI'"it, l-sos 'otirs I)irnaires
ell )0'It bvC I Iru s"O li% ISses pri x.


Vne hoissoi hii leniqu

lomque rndariichissanle


base de iusde r i,
milanae dec productss


4Amn
aci C


Marqiue d1'POse f!e 27 mux 1929.
0 ~peil (Cjral HOTEL \NSONIA Tt'-I. *-076.


C.


L'usage regulier de la Va.
fishing Cream Exelento cou
servers votre teint asoi doux
et aussi satin que celui d'un'
bbte. Ncus le garaultssons.

L'Exelento
Vanishing CIrenm
Est une creme sans rnaisse
que la pean 'ahbsorbe. Elle
nourrit la pean et emonche
qu'elle se lAne, se ridle. se de.-
scche,ou ne devienne mrnen-
se. FIle conserve la peau en
p.ai.aile sunl&.
Procurez-vous nuiourd'hni
nn pot d'Exelento Vnnishing
(C.ream;en venle chez tous les
droguistes, ou directemenet de
nous sons garantie, comme
vous Ie prbhrez.
Ecrivez-nous pour avoir tn
6cbantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beauty.
EXELENTO, MEMICINIE
COMPANY
ATL0NTA, GEORGIA U.S.A.
Agents ilemarnds pmur toe,%
crivet pour renseignements.
- I I iI i i t*


The Royal Mail Steain

Packet Company
I.e vapt-ur ( Sea Victorya venant de K;ngston et des ports
dn Sud est attendn6 I~ 1 Capitale vers le 31 Aoul*, prenanti
Irtis pour I'Europe via Ics ports du Nor-J.*
Pnrt-au-Priuce, le 8 A)OtM 1929.
1. J. BIGIO,
Agent G-neral de la Royal Steam Packet Company.
T6l6phone, 2311.


INJECTION !ILRAI
cvntre is 1111OANNAGIC
at tome 6oomfemnts mnlaws"

(Rappat do eM"ah d&Also)
ixe tra'itcrneat oe CoMPl
par la
8RS PETIARD W 1 @ KMW
qiii cairneni Ia douieur. claniient lea urine.
IpUrifient lcesang et quthiwent 6a cyiete,
a To di vIF tO~t RMACIES 0


Mr A visC1EEravs e
1jiiiilkcs qu'iI refoit des lnferv
nes et des externes jlIsqil'en
philosophic inclusi,.v'nenl.
11 promet (de bien s,,imeiller
dav It'nrs E'tuldt's h's i411
pui Iii seront confics Lel de k.s
enlo'urer de tbus I's .go ins pos
sibles.
linstdiuion donne en .m ire
de; course speciaur pendant
P's qrczn~les wiaCfneel, id p~trlir
dii icr (JUL1.
I.I~cole est sibui:e tu- It. i
Peu dek Cho.se. vix-is-tis idr' IE.-
tablisscmint des 1 illke.%4,-' 11




A i I mvposicil


11 fit jporti In cnA'
(1 sance fincdommer~ec eAtidupo.tj.
bhi. Lle I'exrb~ition du cr,.Qr.
is ier sur Is higue 1Miregoino,
Petit-Trou, J,6rkmk edtantii:1-I
1~ xi mercredi et samedi mai.
)' tia,, In t'ermneture ;de la cor-
respndance aura par coos&1
qpcnt imaeivoillp A 6 hres1
Port-auePrincele let toft't


A Vendre
Une b;cy. lle marque :
Krmer
en paifait .al.
S'adri sser au bureau du journal.


'~~ M~


Un. 004" dO fV&toh*?Ag'
go u=end* de commoldit,6. '
CIt slz Ic Mcmii st useer
CP qf'iI Y A 4e *iPu.9%
Poudrez %otre hWbS avec la poudrc Tale
quke MENNEN. Etendez*I1i soigneuse'-nent
les replis de s- tendre peau Eile ab~orberal
midit6, camera Pirtritation el fti!era Ics in
flons
Cocst une poudre pare Pt frin, scientilique n
b-)tiqut~e et que les m,%decins t6miiicats diainno
enter rccornrnendent do-puis tvin dml-sitcle.,

MliMMM


Hamburg Amerika Lin
I e steam-r -'Troja", venant d'Europv, ri ii'i le V!
route pour Santiago de Cuba, KingsonT, Sto Doming
prenant di trel et passagers.
REINBOLD & Co, Agents
J___ I i i I w -- ,m


666


Est presncril pour gri

relroidissements, denq

Bile, fie'i e & paludismin

C'est le plus rapide rem


ALUMINUM LINE
t1t1 WiStey Central BUilding,
New-Orleane La U. S. A.
oPROCBAINS DEPARTS DIRECTS POUfRPoFrT-A( O'a N.CE
SUJ steamer laissera New-Ori.ans le 6 Juillet poor,
au-Prince et les ports du Nord.
; Pot-au-Prirce, ,e 2 UIlet 1929.
A- =do


Panama Railroad Steanwhip Li
Service, d ft rt et de pasMgjers ena
NEW-YORK,CITY N. oV. CRISOBAL; C-XL ZONE etl es Pi'ars de.Ia ; CO0
OUEST de I'AMIsRIQUE' du SUD.
plus rapide et le plhsdirect service de transportde passagers et da trt. entrt f
etles ports Eiur p6ens via New-Yord et Cristobal, Canal 7)ne. Isthme de I mi,
Voici la lisle de nis agents p-ar les prtnci)t ux p )rt i le ', it.' ,) :
Angl*tOere oosMe Franoe '
Mrs, G. W. SHELDOM & Co. 17 James Street, LIVE.nPOOL, ENELAN


filN Fft4Nc
Irs. SIIEUM AC, opt reprw~sgolo
Par Its maisews suivaults :
Gaumur HANuEY & co
21 Ar~ded- Ia RUpubique


0.21Q'uaI (~rge
H~avre
IR'cy PR~ul-4 A Cie. Lt I
liid* daMoulin I vap~mir
Boo Ioga!i/q r

;2: R,*, Ltd

Aue de I* Trithquillit*h
`H IM'Okerm
"?m uPpom & Cie Luc.
AG


COPENHIAGUE
Daneinark
Mr's. E. A. uNDIx & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENESIS
Itatie
MrsII f .RI COE & CLERS'
Paga S. Matte, ),. t
Genva. Italie


OLo, Nut *v %
Internationalt
SI ditioussesika
ft ~DRO ~ X r

s ExpV
ua:!et


Ies plus dilkcates. Sandwiches sons perellis Dire A Is rc%-.'i iii.


,, -L-- %~--- -~- -- ~--*-~---X-- ___


moo-I


- --- --~c~r~L~ --


-- --------


I,~Ld


D I 111,11,1d / '10 :1 cI Itli Jill 1), -S' I- 1 1'. e


. ,iv-ew .4m4b lID




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs