Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04235
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/31/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04235

Full Text





w 3-,'*Mi)re.

TILEPNOW-N'2

mm. U~h311


MES tEI$


pRds at $iu do momp-


La .4ULsrs mvii,.not test
st Ire soImire NrA ba amr, oict

sm de. IIINTNON,


* 5ds "


..*.


-


TW~-


L NOMsEO SUFP FI

e Rhum Barbancourt,

consacre par Dlus de 50
4 1 It .


beom chesn aa r Mpa ur cbtin *a
ourn oerirul- v lirs ce livre aveci ..annees de supreme atie, n a
as les meanviK wp' as l' D 4
heureao mnent ri -in pas- _lOnW k Cr cell, 0 a/r Pc 1 1
ints at.ant dallleua que: pas de rival.
Sdt et M. t to detre qpe upo ren-" -0-
it install a ma lt l.tl .
corps dffendlnt aoft *slr Bdelpirdt
O s lecture pe d o 1 R0ldeir M.Bse l. U S danseurs
nt livre, b da 4'aml s aur r 8,k letter do ai Rns- R.
e;il a et,ene itit fcni rft nb om treedrei i! et sep._le, a e L r W!el* rll
l caluaire im 9s ta tmn e, e e* c Let. per M. atorde. A t LapcL
V. tre peut4tre i0 propre inten- Celul-ci la judge hypocrite et Wus rappetons a ncslecteurs
voir avec les m moes t in. brotale s et 4t que M. Borno, qes c'eat ce soir, A huit heures,
u-o M. Bel. ,M "u N y*1 ytv m t* in point Itai -la dmnseon de Negri et le
o che-minds Ia rol, iunse t au tg6nr dal neur Hahn donnent eur so-
Sd Vo s e seo dctve, ,- a. code representation.
), qu'ont dO subir cos, quoe M lrde jp ant d'appr6ciations laudatl- usa. I ceriu e
artgueSnaveson fr*ves qui mpliquent, ojo soit, que l'on ira en foul ap-,
gares misi trees "oin t 4, Banit accord complete estre Mon. plsadirAleursdansesclassiquea,
cabinet de jain 1918, eW i Ms lo t o lur Boran et Bliegarde. modernes et acrobatiques.
en qpe nous autres. lar eresdea ce etU (Paes 80 81). 4 ce soir done.
Mle, nous as noes 4 afmwe, Mw 'W Am pages 83 et 84, celni-ci
os pas en Is v oyindt e Setauia. -nmgi 'a edlie6pcdhedeM.Borno, -- -
rrdains Port-au-Prince tons avowirotnour 6 draccord sur la mrme question, au ml lTh1e Eilcte.-mm6tlue
poids des houneurs, (com.- 6 .. nistre d'Haiti A Washington, -d leps paie L. Tippuihaer.
a on se trompe I ) noun 1mSecr6- roavons ce titre d e hapitre Ia" t M 81 as ex ne peut (i) lire sans une pro- Nous avons reco la vingt-cin-
Nan symbolic i vissit*11 neMinistre fonde 6motioi; et iainuteo, qiImme l a...anjsu rmtive L a
bablement M Pr Apropos de tel pass ge d ps park M. L.-. Tippha.* .
-r le ton narrant i ie d etted6pche. qu'on sait ce m munication *t aiss inth-
slq uel, .-- a01 dn stAe. avant q u'une tell insminuotion. u I w aIs' Pouvoir Ia plume ordin irement p ; p e '. Voi' 'p
.m,-,, "frA Itorn Io pume-w" duremenp, d moisdf tt o4 it eat pro-
Resnt d'alors vouln t to ommuniqu6 dente de M. Borno, compor. ei qu'l pleuve A Port-au-Prince:
dEt0ats- ta arvit6 t15.18, 21.,22, 25etS2.


MERCREDI 31 JUILLET 1929


4


Encore r



detreve
I'.DAW n In m


51 ait raa I
R..... E NEIu OIS

DI.6rermenot Le Nouv,1-
liste w reproduisait un eutrefi-
let do Candide a ou un rddac-
teur des plus lantaisisles tentasit
de ridiculiser an noir qu'il avait
pris pour le Ministre d'HlaTl i
Pris, le'Colonel Nemours.
Notre conflrre. avant-hier
encQre, a fail une allusion A I en-
treflt de I'hebdomad.ire pjr:-
sien. Mais ce que K Le Nouvel-
liste ne sait pas c'est que cc
n',1tait pas do toot le Colonel
Nemours, le noir A qi Is mdsaa-
venture du meeting d'aviation
de Vincennes etait advenue.Oa
a'en rendra facilement couple
en lisant celle rectification des
plus bienveillantes pour note
amn et collaborateur Nemours
qua publici c Candide daus
son edilion du 11 juillet dernicr
A la suite d'une lettre que le di-
plomate haitien lui avait adres-
s6e,- lettre qu'on lira aussi dans
noire edition do jour :
Correspondance
Nous avions raconti, sur la Ilui
d'un de nos 6chotiera, que M. le Mi-
nistre de Haiti A Paris assistant au
meeting aviation de Vincennc-.
m6l ila foule et qu'il avait et pris
dans un incident.
M. le Ministre vent blen nous ecrife
qu'il y a confusion, qu'il n tait pas
A Vincennes et qu'fu rest s' y
avait 6t it aurait pris place dans I
tribune offcielle.
Nqus rectiflons notre erreur avec
d'aitant plus d'iemressemenet aqu
M. te Minfatre d&Hatlt est un ancie#
st fidelq ami doe a France, et qu'i
appartient A un pays qui rest attaf
ce6 au n6tre par tous lea lea lines da
la laua e. Au rest nous serions na-
vris d'avo'r disoblige en rien ce d -


Ice tq o4. 4 pOdvb m aches, ea g~nera ornate eminent quist 61 uIsi UU
hieIU F~O cooio I e 3 aI-23 uZau*'jNotia espirons qfW". um6
out en 19=2easlemr vum 6onp e ut' Iire ceci: Nons renercions M. Tippenbauer r2ctifleation aussi categoriquc,
9 ondo son gracieux envol et mn renou- cen sera fait d'unc I' gende qul
drainat'i quo d mmentcons d6!endtmes ,ellons l'sxpreaaion do nos f6licita- diininue moins un dous n~tres
ielaquelle M. il1 cqn rod p.bt"ornoapr6asa ssortif dr' tions lei'meilleures pour son im- I u or astu nir
t perar sod~cdor 'A J me*S _P~~m mistbre. on Usa, .our s'en potntval
rorndre copte. q r-
B-ornoet o tmnqUUaM e i l
i ie inta "U1. do m~moirie du 25 janvier 1919
tSA pSners P1.5W TwIfAC do Gouverneineft haltien, ... l
A" evant dofIgfir a'ar lode etc.
11 faut bi a 'gu -&titE, Enfin, &1I6,page 5cetA pro-
w SI, 4vec W. Borno Is'dirtction de
A son IDS d Etz ; as
Bornopliqo d' =Io lstii don- Se do la no Itibot deA
ttt t loyeLII~mr~pt.
croisade doqd smm
cuISr;.ws tnt& t: ition rcotee I1approbsin lrc aC r
an onair doifIwAI'bau9J SOt eto.l. ~watemis doGae lpornmauevu-
ch qati o,*.t M mototd
iut~. L6rsdes~ dm~-mail' etaudepuratifCurrnaI
fe qavsu1quo


V~.16 Nwu gnw I ucIctI' 01 o es gFronsFr e eitGq
meLe Lcs~niaiu;aoi

-I te oIncodlt o ft


Utd'onchnmtdm .C e .MR I


Sint rdsolu A 6csr. npri ettncm
as ltodot'-
Cog am "UV 204, "oeg des Fronts-Fortt et A Pcebi

!to Iss eC'.rot,, -IE
13" is


101 do ussnez S.. i"
swkust s m t Pt 6

A onAYeate awe onaaeAilr" *
bortbrs svms AL di. o, mrli- ~ bmr
to reudramomfWW 0 ,004m-crebu, 11.ao011 re ,1618. q'-
so Pont paint emts is ictiH. .sprnoirests a
lontSou: 1 a Is sbs mis,6crt-0
des hem~~~ ~ ..i.sdouvintI
rempchorsm" lo~omen adul doc@Wi Il


I Je sui pyjanmtrice.
NoTR (EiL sourit longuemeat
de ce petit barbarisme quw a
nm6rite do no pretor a .nageam
confusion.


1-11 -, .- -1- -, wtwl_ ,i. I I Irow I _ I I I I


-mo


-- "--'


1 ... a vu la semaine dernired,
un group. do musicians da Pa-
laii qua jouait A I Eldorado at
puois Termimnus. Is ljouaiet
avec enlhou iomm- la meringue
de Pantaleon Guilbaud, tandis
que celui-ci, souri;nt et atmi.
ble, come toujours, distri.
buait aux clients des deux
endroits des paqu ets do Bat 'al.
Les cigarettes tn soulnt excellena-
tes et si luxuousument prisen.
t6s que l'on se deciande conm-
ment Pantal peut les vendre A
un prix si bas Oa ne sail. Maia
ce que tout le monde constate t
que NOTRE (E.ILa not4 avec plai-
sir c'est que ca cigarettes ont
conquis Port-Prince et que lea
fumeur.4 les pins dtilicals en di.
sent le plus grand hien et ne
peuvent d6sormais plus s'en pas-
S'.
... a Vii deux amis 'tiin hornm
nei d'affaires qui se battaient
pour caller toucher line valour
a la Banque pour le patron. Ce.
lui-ci tris avis- cut recourse A
un troisitme, car, se dit-il. ce
zle inattendu rcsrvait des sur-
prises...

... a vu un petit mango, Ian-
di soir avant tn pluie et qui au.
rait pu s'intituler: la volcuse
volde. II s'agit de la lnanche qui
fait marcher les n#gres, pour
ne pas dire courir. Un de ceux
qu'elle a de6j e.train6 dans la
course vorttginease aprhe sa jo-
lie voiture, Ia rencontra vers
Il cr=puscule. Elle lui sourit
naturellement et se mit en tpos-
tare come les dux derniers
soirs do la suivre. Visage A la
portiere elle mit sis voiture en
imarche en se rendant compete
que I'hommne AInit 6 sa suite. Ce-
lui-ci prit I'atlil ide do I'homme
qui se laisse eimballer une non-
vell, fois, suivit pied A pied, si
on peut dire la belle auto. Main
brusquement au moment de
turner une des ru'lles qui int-
nent A Peu.de-(CI' )sw le gentle-
man accel6ra, pass devant la
voilure qui pri6c~& ill la sienne,
stoppa devant la bjric6re d(un
ami el.t, en 6cla ant de rire, re-
gardait passer la belle alliumeu-
se. Elle ne Ia prit par sur le ton
de hi plaisanterie. Elle s'en ta-
cha mmie et reg-,rda celui qui
lui avait jou6 ce t< tr qui n'tlait
qu'une revanche avec ties yeuz
sa furieux qu'il comprit qu il ne
lui serait jamais pardonn6 d'a-
voir mis I'allumenue (dans la
posture ridicule d' ai voleuse
qui vient de se laisser enroler,
A son tour.
*
**
... a surprise Ia tIle kberlu6e
d'un de nos grands pharma-
ciens. II venait de recevoir une
ordonnance qui availt ete crite
sur une carte A jouer, as de pi-
que .ou dame de rcaur. NOTrU
tELW n's pas pu voir quelle carte
e6ait-ce. De meme qu il n's pas
pu comprendre 1'embarras da
pharmacien. La chose ebt doe
plus simple, un joueur s6tant
IrouvA mal dans le quarlier pen-
dant une parlie, et ne trouvant
pas de paper dans la maison, le
midecinqui itait IA Ace moment
ecrivit son ordonnarce sur la
premiere chose qui a venasit
sons. la main. Citait pr4ecia6
pent celle carte, as de piqte
as dame de csar...
4.
S... a vu une petite ouvriere
Sfaire un n6ologisme des plus s-*
voureul. Elle cou'i, en payast,
Ss'test sp.cialisie surtout das
la confection des pyjamas. Coe-
mo plusieurs personnes dise-
talent a en savouw de qaellaema
appeler aa profession, coutueH
ree tant devenue trop banale, la
ptilo ouvriere, en tendant 1i
buste et en souriant, s'tcria :






PAGX--2


LE MATIt4 N 31 Jillet-l9I


U 9. -l---'_~ - -- ----


N'OUBLIEZ PAS QUE:



La Batterie iS



Nous vous accordons Or 0,50 p


Charge: Or 1,50 Charge



Haitian Motors SA. l


'No vend mafatenant A&(Or 14.50 charges
A 13 Plaque.
,va wsaftouta lIn Voitures
Lit la sUOIBo D te wis bumqei


ur votre vieille Batterie
U '*- *


avec acide: Or3,00


Port-au-Prince


2379


Cap-Haitien


'hone393


NOUVELLES DE L'ETRANGER
*V. Jl MI I I II.J II i llS '-S S


Un avion

geant
Ie lI)( a doute mnlears,
iroi ,de A i i di'esuai
ALTEURI1IIN, (Suisse).- Le
a D)o X I'avion giant A douze
mot epirsdes taib issements Dor-
nier, a proced6 b des vols des-
sai qui ont d6monltr de faVon
conchianle, qu'il lui tat possible
de maianauver (tans lea airs avec
huit moteurs sculemen'.
Avvc ces & huit moleurs, le
a D"o-X) a d6coll6 en 28 secon-
des, et s'est levi avec aisance A
plus tie 100 pieds de hauteur.
II 3 avail A bord 25 passagers
et pourtant, 1'appareil a pu di-
coller en 12 seconds de moins
que los ds precedents essais
avec les 12 motledrs en pleine
marchl.Lavion en ordre de vol
pesait pe6s de 37 tonnes.
Le ( Do-X ,, Abord duquel
M. Dornier lui-mime avail,pour
la premiere Ibis, pris place,exi-
cuta (jnatre vols d essai, sa'le-
vant c(haque fois A une plus gran
de hauteur.Au quatrieme vol, il
atteignit plus de 1.000 pieds. Au
premier vol, il demeura 3 mi-
nults dans les airs, 5 minutes
au course des deux suivants, et
10 minutes au course du dernier.
La sant6 du rol
On gardait beaucoup d'anxi-
t sur I'ttat du roi George apr s
les c)rn muniquts encourageants
cons&cutits l'op6ration.Un bul
letin supplimentaire des mide-
cins du roi est venu dissiper
cette inquietude.
Les quatre docteurs de Sa
Majet e sont venus le voir dans
In in;alinc el ont constant# quil
avait lpsse une bonne nui. Ils
se sont d6clarFs satislaits de i-
tat ge6nral de sante do souve-
rain el de fleat local poor le
traitement duquel I'op ration
avait 61e pratiquce.
Le prince de Galles a donta
des nouvelles assurantes do roi
dans un discours prononc I'e-
pris-inidi A inauguration de
I'Eiposiiion international d's-
viation:
( -sanis que 0ous appren-
drez avec pluisir que j'ai en avec
le roi one conversation particu-
liere ; il a support I'opiration
extromiement bicn et il a 616 en-
chanti que je vienne voir cetlte
exposilion.m
Perquisilion an siet s de a I'a @-
aniil t el des (CJenSes Cm.
Munisles.t
PARIS- Un r6d acteurde
a l'lumanil6 v a 416 trouvi por-
tour de documents militaires se-
crels.En raison de la gravity, de
cotte dicouverte, des peiquisi
tons out Et6 op6r6es an s
do a 'Hlumaniti au siage des
Jeuon sses Communistes et
chez divers membres de cottel
organiation.Le grant do de'Hu-
mnanile a el1 arrt6 ainai queo
deux strangers porteurs de
tracts.
\ i4loire dou rei Saead
Jerusalem. lbn Saoud, roi
du N ied et du Hedjaz a rein-
re t sone vicloire decisive cur
s sh iab tes rebelles. 300 de
ses ao rniers ont etl tuos. Lea
troui s du roi son dirifies par
rims de Hassa. Celltte victoie a
cauSe une proeonde impression
a Ridjdfah, capital du Nedjedk


L'emploi
do *oun-marlna
L'Anglelerre est tjoueers prtle
A y reseIcer
LONDRES- M. A. V. Alexan-
der, premier lord do I Amiraut,
a d6clard A Ia Chamlre des comr
munes que le gouvernement br i
lannique a maintes lois propose
de renoncer A 'ejiploi des sous-
marinus si les autres nations sonm
disposes A lfaire de mime.
M. Alexander ripondait a une
question d'un memb'e de las
Chcmbre des communes demand
dant si le gouverne:ment avail
renonct A construire des sous-
marins. II a ajout6 que la cons-
truction d'aucun sous marinn du
programme de 1929 n'dtait comn-
mencde.
La Chino et 1*o Soviets
Le geouerseleat nalioaliste re-
pead 6 M ses
NANKIN Le gouvernemeni
nationalist a rdpondu dans les
limits des jours fixes par le.
Soviets, aux demands du gou-
vernement russe au sujet d*
I aflaire du chemin de ier orien
tal chinois de Mandchourie.
Lea Chinois formulent deuxs
d.mandes : aI premiere que les
Soviets metlent en lib-rt tlous
les Chanois emprisoonds en Bus
sie,qui sont au nombre de 1000;
Ia deuxieme que le gouverne-
ment sovialique protege ellica-
cement lea nationaux chinons en
Russie centre toule tentative
d'agreasion ou de repression.
La note chinoise lait remar-
quer que le gouvernement nation
naliste tait dans son droit en
relevant de leurs fooctions les
fonctionnaires russesa du che-
min de fer. parce quils ne st
cuntormaient pas A I accord de
1924 sur I'exploitation en com-
mun de Ia line.
La note tei mine en disant que
le gouvernement chinois ac
cueillera toujours avec plaisir
lea ciloyens et marchands sove
tiques en Chine, maia que le
recentes arrestations de Russes
en Mandchourie eat justafee,car
elle etait necessaire pour sup-
primer Ia propaganda commu
anisle et maintenr ordre en
Mandchourie.
Un pl6nipotentiaire chinos
esat part pour Moscou pour dis-
cuter les questions concernant
lea deux gouvernementa. On a
annon:. qu'un fort d6tache-
ment de troupes mandchourien-
nes, 15.000 homes avait tt
envoy a la frontier. Le bruit a
couru quo des troupes soviti.-
ques avaient traverse la Iron-
nire.
Un nouveau
cabinet aBranad
Les deroinres d.pdches an*
noon, q.ue M ArisUde Briand
a eu one entrovWe ave le
President Doamergee A l*E
lyse ao course daquel il a d6-
clr qu'il va paraitre deviant
les Cbambres avec tole mme
abinet.
On s it que le resident
dn, ,im 'onn *ne, Mri Poincasre ,
6tait ministalre sanees porte-
feoille.
On peat dire on defnitive
qu'il n'y a pas eu de cris,
ministlrielle eon France et
que le miwistre Br" id con-
tnnuern lout simplomeot Ia
politique insauuu6e par Mr
Poincar6.


Le roi George
VA DBE IEUX E N IEUX
LONDRES- On confirm qua
palais do Buckingham I'anstlio
ration constat6e dana 1'tal duo
roi George. Depuis son opera-
lion, Is souveram va de nieuz
en mieux et ii n'y a pas na de
bulletin official.
La plaie cause par l'op6ra
lion est partaitement saine et il
n'a pas et6 n6cessaire de placer
un drain. Le prince de Galles
appelh au palais a'eat retire i
Arrive des docteurs venus t6t
pour lear consultation qui a dou-
re environ une heure. '
La pnechaime vihile
de husyN Mac Do sld axi IMawlIbu
LONk.ES- Mi. Ramhay Mac
Donald et lIambassadeur Dawes
out avancI leurs convernalious
sur Ia limitation des armements
navals, A un tel point que la vi-
site projel6e du premier minis-
tre de brands BretagaaiEtalos,
Unis eat maintenant I'objet de
n6gociations diplomatiques. 11
sagit detrouver one epoque Ia.
vorable pour le voyage de M.
Mac Donald.
Un raid des agents
do la prohibition
Six agents de l prohibition
out fait one rafle dans ce quAls
appelaient le plus grand bar de
la Cite. Ifs ont arr6td 6 gargons
qui servaient 150 clients el em-
porti dana des voitures de d-i
management le comptoir ainsi
qu'une demi-dousaine de barit.
L.e bar se trouvait dans la.
48d rue A Broadway et arrivait
presque jusqu'A la 47e rue.
Use gramne d4lealiem aatrrieasie
MOSCOU La plus randm
delegation amdricaine quoh a
encore vue on Russie aoviti
que, eat arrlvte A Moscop dandi
un train special, compose de 11
wagoas-lils et dens wagons*re.-
laurants.Elle comprend 76 horn:
men eo 24 lemmes, appartesant
au monde. des aflaires *t la i
press.
Les Amdricains out 6t6 rerus
avec emprarsement par des lonec
tionnairesa ovitiqoesa et d1riges
sur lea meilleurs h6iels de.Mos*
cou. Apris avoir visit Ia capi-
tala, Us parcourrot pendant an
mois eoviron lea divera&s re-
geons dd I'Union des r bli-
ques sovi6tiques s o

Uno plg Utt
On so sovient dla A"e 4,
Coseil d'Etat da 2 Jain de ette
anne, Monsieur Emmanuel Destin,
Consetlier d'Etat. pronona n iua *
portant diacers lio us 6 it re-
poussa ave de M ts I n lea
An 3 as Am.6
lKi..
qui - 'F W
at mr,0hh4I ctt


Insurance (o


Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


surlia VIE


EUG. Le BOSSfl & C(

Agents Generaum


En attendant Isa r6produc-
lion du (Moniteuri du project
de Loi sur la 1 bert6 du Com..
merce et des Industries dans
les campagnes, le D6parie-
ment des Finances nous com-
munique la rectification sul-
vante;


ERRATUM


A Particle ler de la Loi'
sur Ie Commerce et des In-
dustries plans leas taunpagaesa
modifiant P'Arlide 5 du Code
Rural, it faut lire;
a Toutes lea contributions.
droits ef taxes imposes aux
commercants&aux industries
except l'imp6t loeatit,--corn-
me il est rct dans le texto
vote par le Consell d'Etat,
p, S
Port-au-Prince, le 29 jUillet
1929.
Le Secritaire Gna6ral da
Gonseil d'Elat.
Signt m. LAMAT


Paflaiaa
ICE SOIR
LUS DAISKUIJS lAIN Sr 3351
Dans leurs danse Acrobatiqes
et Modernes
La plus beaux dmsears vow-
Mn Haiti.
Entroee ; 3,4 t 5 gourdes .
DEt4AIN SOIR
Lo ai- ie osa I*R
7e, Se, 98, d6plodes
Entr6e : 0.50 Balco :1.00.




PlUj. piLES 9RIKSMI
A^Lm dew? glib$*


ki~ jPtfm Wc i t.Sl


UoP atdntd't o
ViENNE- Un attend
le president M klas a
on a arrt6 ua individ
ie nommer Anton LeiO
wier tailleur.' 11 a av
cherchait A tuer le
press d e rontree du
des aflares Etrangeret
press de IA avec an
char dans la poche,1
attitude ayant attir I
de Is pollme, il fat array
On avait peas6 d a&
voalait amsnsiner le
S&reeruwits.
.Lsitaer consid"ran4
president 6tait respoe
chb6mag, ii availt Uj
devoir de le taer.


Leos pom AG5A I4
let oBh de
meOtIr leor famhlle,
S6b, lo dimanct1 6
2 hs. 1/2 p.ml, !.1,
La mAreoetreutaat
biMe.- Nos complial


Toutes lea Polees


I









Foudregis Hmo


-I


~ncafttx
I


1J


4,
I,



~ I.
9.,,.

I-

9'
'I
~t.1
K"




KVi
4
a,'
'4,
~1;' ~
b
C.




~


4
"U'
'.5 1
L
I,

a.
'S
4,


Agents G6n1raux


0. Ia


U_ ----, ~___ _~


.


_ ~ ---






- PCI 3,


L4M AATIW 3 1JUlet 19


Une rectificati

de


A la 8te 1 une fifamt

isaadreu d 4te oesr a i
7 Jotl Ift..
Monsie or I Direteor
do Cau-fk

Noosiear le DIrteO ,
SArrivt de Niceh bler .M O
at mom oO*in I, fat
IM dtonne doirUn. ds n
I de mo I~o aA'
gia od tfu enaC4= e
ant:...Et moam afrer
n jioute: An~s d ds l
-o Minisr dtrai, uti
superb* appaUl ps
0, Monte our de rcbalne
buelo. et rool Oar leW a0 0di6,
lauchant anu ji s Ur
dquilibristes. Pa.. lat. v-
lion de Ia police ai
le maladroit... Lat so-
rait pasese A la fin dt a uedo
Mai dernier, i a ne pande fite
sarienne do Vincaw a. a ItA
collaboraetoar de .,.,1 de
qui 8ri't Ce "he" *4wt-
ment fit arrow e b Oe a rt-
connaltre le Mints.re d'laUl
daws 'individu Ai A 1t arrivei
as fAcheux incidesL J. J16i w
potetataion tormell comomes
'fiSI a avance A mo ojet. Jsai
Irbonneur d'etre Is Reprissn-
tat d'Halti en France. Jo ne
iM sais pas rendu au meeting
aviation de Vineenos. S1 jo
m'y etais rendo, j'aurais assst
A la 16te dans la tribune ol-
cielle. L'emotion ausacitte per et
entrefilet so compared d'autant
luas que, depuia trots -a qMu
jai l honneur' de rprienter
mon Pays en France, I m'y
ais toujours coodait d'um fa

Apris avoir, darMut l ir
dans la Premo de moB a y,
mene en lavaur doe la 1aeW
uae ardent campagae Ms
Campagne Freanale lI m'


79 onVo a ~ A 11.1.. P. b Bomb MUNN&
L~~1A 2 ai..l zwt r60ol. do u61.
-him, b0P Tom,- Vow. Urnspef 16~1.dstslo. do.
Urs iQduo* plninsiat~miteoDuomo-
..r 411mBvPets
Promst #a b Miss tJrvata51
ora Oft p Am


~'uOn 0 OISte olCpee plafir .1
Pr. Was li4s tis"r cot 6haMwa

~Ommm IsmpA*- o aV90g-r~aog
Fwga.e Pourlabeaut~
w* a C~ai ftswi1ssDE LA
In StAp.0 ~ n
~ I chevelure

le wP s 1~Iw tIs
: 6 s I pa.. atdlhl
IU-A do Cyr- "onraloksost"i
M~ootWAG- V.ii. irsis appt v~e In-s6 uve e rce oGa
IroOMSr lo tcrllo Acd~(d* ~ eathiboaer yacrc pen dnr

~ 3%0Jfps" ia6t9416 Uo O. OlSbw aterm eq" ~ lsd6lf
mmdepor 'mhwe
$ eloCiU O Von. 6 ritplsbat.qor or a t cl .ori jmisepl
4 US poI do qu'iiwot ois airomotre&Hl
btr 'Oita"L", vu isore- vtefbraorav
iloash &d2 Use im1 o vincgilS 154Wm indo 0 rsio, aPmmd e unn
% *484
*s la. liafi.is Iss podo .&I 10'110 atteintles tracnesdeGay
dbusy 0 YtW bovealoccde70or. qua, citaido t lr o rf us iveux t donn anbilntdonAW
~ on UYO~as 551 sa Nos fos.1 asf. o fire .rnbo' haa i r qul domqueo lsre.v
deoAs, 29Na 97o t 10 Join NO2 d naroo apis o V Ii*ExeFlenarte toplusd6liongealo
a0 ri odo CMO ZI datenstoti. ouveatur W& 5~,duourch*l t ed
5 -ft P1344 Y Cik Uid 16A 411 bas Ion a V Wii4 on t iCiY Stoli mmadeveu poorx lti5OO elO5.
go a j~sYa 5 pr~oduit q Ofli. s, otudmep Ptapls nvnt estots
do Cp~hOW ~rae. Gad veilzow r~pow ansi Is t0 harmale si etonamisent loy
&I 1"k 9U alls ePo t2os Divrecteor, l aouesuras A do~ cntes pr ost i
int *A"pvb s Q. i tloii6lit- iondsatinuo one oitsrtlo"N46I
su:aL wivs 6. angind.P t mlit.omdeatenqe
onHl.aSi oecriapas -iied eleatitsti rELNTP inesdsclNI-
no 6tst 0=Odo14P-Wal
4!ab=im40 wNotre 4e pag euA et dnean GErGIl a-
de. 70 s 1, do pours:tof
is on o". i sostle ovEoSoT o a ws'URE u krelqi eezourreasinoot


31
u









A.

lie


'
Angle des Rues Republicaine et des Miracles


Telephone, 2006


Le plus fii--- L. plus 6oan-- Le plus la mode.


Vous le tro nz en otre:,ablissemenl.


Costumes en, asN CH AUSSURES

enPam n Le n.vMarques
en Palm-B en .,:


Gabardine, en B-.t,,


Eleclri e,,


soie,
?r' *


en crashdefil


3A.


etc, UIO


.. ivai snaiu


S*Richedieu

| Nexcedor

rianon
i~~~ ~~ .*.,* '
SiDouville
Auisienne'


-* WaIka u


&tMrciid

* saii Hell
tu 'A .


; ."


Proorideaires


1w leading mineral water

La Boisson connue

dans le monde enter
EST (UN
P AFRAICHISSANT
ET UN

RECONSTITUANT

FR OID


L .eul


EAU MINERALE WH' TE SOCK
GINGORIAL VVHITL ROCk
Ginqeral fait
0 i \sql.


d'eau mineral

des Sources our'

WHITE ROK
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEI S
CLUBS, CAFrS ET RESTAURANTS


Mohri


&


Laurin


Distribucurs or--Pricc ( Haiti ).
-- _


TKOLYN O protfte contre les maus
de delts, la carte et la gingivlte.
Un centihttre sur une brosse sdche
suffit A d6barrasser la bouche des
d6chets de nourriture en fermen-
tation, A dissoudre la pellicule et A
d6truire lea germes de care.
Essayet Kolynos aujourd'hul
mgme eti remarquez la delicieuse
sensation do propret6et de fratcheur
qui vous restera dans la bouche.

KOLYNOS
CRIME DENTIFRICE


C iOUR DUID9 FRANCIS
My avons le plaisir de revoir,
en Jours-ci, le Olr Francis, parti
comme bournier de la Fondation
Rockfeller,il y a dix mois, aux Etats-
Unis pour dtudier la Biologie.
LI Docteur Francis a rc u avvc
ites des notes et recommianda-
taons tres flatteuses aux divers exa-
mens. En Biologie Economique, au
moi de juin, il a pris la note Trns
bien avee des flicitations du lPro-
fessear Parker.
Mr Ie Dr Francis s'est 6galement
ap6eialias dana le traitement ration-
nel du dlabete.
Bient6t une chair special de Bio-
login avec tous les moyens i la por-
te de cette Science va Wtre mise &
Sa disposition pour apprendre aux
tudiahts en M6decine A vaincre co
mal tant redout6.
No mulhitons de la bonne et
utile besogse an Dr. Francis et beau-
com de osucc~ deas l'enseignoment
de h mati6re & I'Ecole Natlonale de
M6idecle de Pharmacie.
_ _


p


Panama Rtailrtsad
Ste amship


User


1. Les chargers sont
fpris denote que le ,teamer
Cristobal ) est attcndu A
.Port-au Prince, venant do
Cristobal,Ca. i1 Zone, le mer.
credit 7 aoitl 1929.
2.- Lespei mis d cm barque
ment seront lelivres pour lei
trel adestinat.on de New Yor
et des Ports Europ6ens sou
demand faitc i ce bureau.
3. Ce steamer partira le
m6mt jour direciemeutpor
New York, pregnant Iret
passagers.
JAS. H. C. VAN REED
Agent GeonraL





Le4 Coamtel d eaCriato
16re doque.
L'Hemme alx Treis "neel
ler episode
0.50.
DEMAIN SOIR
I eures m tUnde :

DANS QUELQUEd'UT I
Un grand 6v6aement dams
Box..
Eiseo Quintana, Ie ch=
doAntilles, professeur eo
mea Goerrier, contre and
i Ji.ez,dit Longlord,Gdja l
nu. ci, r6cmt vainqueur"
Charles UMhiu ent do-lpt
Si


Port-au-Prince


- I'F~3- I~iiBlilP~L~Yii~ ~eir si;3E;;;L a. I ~i~i


"awslsl -..I-_.._


EPRNRlNRlFWP-


L I


'"~ --


"1 ^


r9


I .


umqwm mm mmjm


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs