Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04231
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/26/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04231

Full Text





6mnent Magtoire
DIRECTEUR
136, RUE AMERICAWIN .'886
TELEPHONE WIM2.
let!CB fM 1^ 1" l"1 1JI "


W V j LiiTest ooyaad t Imi. it crels an
bil.': le gal desist- ams dogle';
VrIAtfile damss a .
Wit; ai$ilast 01,ejusl*e, os:le
efforts peer etci~r It bitm, B rest
probable j'a s bficdrait it's at-
ma 5perle tiemnt'ucO.
la ime dtIRhAliDIN


VI il)RliI)I 26 .it-I.I.ET 190


MES LEITUtS


Le distingut ,sosr4o"A
s'.In ao [in- JI Alin ppur ie.I Ime


SR


roru ,1 11u f...... ... ..w "--,----- -,. r -* - W- 5-, i u ..
iques le premier apt race noe... Cheque Hltin. Are trols smai toer&W
Iolume que j'a. l sos p i, pica o* i Wort a iI a. F Inflactolaz. et I
C, comment it dent ml. dolt do0ser a 1-- itmaifhmef M. Bormo dt To li
t. dUert utile pour la coaser. terveDir M. Scarps, Italen at
a semble quo, une foil en- vatleO et Ie d4 o entt directeur de Is Banque, e
dens la carriere publi-. de rlritalgeb aatwol. vail c'est erei-ci. et 6traapr e u
e est expos A routes lea dire mme efforts coma ml- eat raiso de la rI6sitaOee d.,
ises chances cootinge ] ty. r M. Bellgarde.
t eels, parfo.is m We, e **
lion directed des qualitisqne Volli qul et parlor: s des *
nn possde. Ce sout certai- IWee. dea diboir.1 il 111 least vows vo, u dmande -las'
cement l le al.i eei.i pl r, liecompeir; *ol e"ca m ien t.a -,
tuelles de M. BelepIrde qual a le droit de sy W estrare. esmentalemsm?
le firent nommr praser La myiq., te Lta. -llie-S
au lyc6e de PortwMPrrins, u. -Si -INlp u.
puis chet de diviSOau i. Ot1ceI ~ qM ,L qf R na,.
nistre de I'nlr=ction p- '
que, ensuite proleeur ,acn1'-
cole Nationtle de Dilk, ls "t *er
tlion publique. ,
Pour ce dernier podte, il o 'en doint
pat y avoir derreur; s s.0v at
ains le t6moigmage de Men- .T I on't
ileuir Borno, selon M. Belle-
larde lui-mime: 4ll faut, _, '
ivait (lit le premier amu s'- 7l ile AmiA a
cond, des homme. oeufai- a I,. MEW t- aU
tifs, entreprenants, d riftali-
sateurs courageux. J~tim, e
qie vous etes run de des do
hommes-i-. M. D art fige aie, t t- i 5I3SAi n
S quj j'ai parl de Voua",sereit i, i a a.11 4iuaem1r 6a,
enchnnte de vous vormta de l I l
i con inc rnin isl-htf1 dal @, me r '. fil lA t
tiu 'lion publique. 1fla m | Hsci- do Hlietrnctloaua-
eire carri.re unie,4 .- l Cole on d ofeIir AI ,fa-

quales bou'd ar n d* of lq'e. I~ .etc, -et ha ,i t M
lard d'aie asomn reverse; rgen r afur el St as ta -
plenipotentiahe A Paris.C -"k ^VP'6 S
entendu A l I3S
inJuste de lentendre auei.a lp ikeD Mailoilon5ia
"ment.I politic. wwclle qui il parlait avec loa m6me perfec-
ii| tat Ie retire, tout s iat iudaluce pays...Je 6ion quo as langue mater-
Ma.i.eason reverse; riena nlaaucun dsir de menroeee, le franfais, langlaisI
nest tout rose dana aucune comrme rameurdans a 4re l*espagnol; il a exprimait avec
carricre; les chances mauvai- ouvernementale. Je sou fort distance en allmande, en grec
ses mai chent de pair avec lea ien ici: j'y reste.. El ce jour. moderne et ean torc; it avail
bonnes, t c'est bneuieur pro- i. M. Borno 'aIa pas plus habit6 Rome, Paris, Londres,
portion, essentiellement ins- vant New-York. I'Egypte, la Tar-
tableu, u termine ou ha ~Ceuxquionnaissent Mof. quiela Gr6ce ii va pratiu
cun le d(., 6 aiquel on eion sieur Louis W)rno, son obsti-. le commerce du coton A e-
se cri. ui oreux ou imalhiu- nation, sa t#u cit6, son achar. zandre etetud6 Ie art grec
reox. L venture de la tqita- nement i poursuivre la r6ali- dans les villes hell6niques,et,
i dvel cere d'6tdes so" station de ses desseins, imagi- violoniste remarquable, il dis.
lcs. qui fit risquer? Ia neront sons pine les pdripe- sertait mieux que quiconque
prison a notre eminent coc ties de a latte impitoable de musiue anciene et mo-
noyen, es', pour r pter' .e qu'ime livra. It ne me don- derne.a Pour tout cela, noius
A,, sposiinel du dabonoire, n Int uartier. Chaque lois croyons M. Bellegarde ,ur
Alpontse( X I miracle ost q.ui1 ventllat a Banque, il me parole et nous nous en re-
nit -t cl iI Ipp(hsune bombe pouat, dans un coin et a'ef. mettons A son jugenent aver-
narchiqie, un casual e06. foalt do me prendre osi tI. VoAlla mmoosean facteur
ierca ,uel.dans le spce.as- M prges e son argumen'ation dlterminant qal tIi tait
sez minusctile dsiu lroo eo pre samte.. vc un doux en. -moinq suspect quoe M. Borno.
u conp dautresre ttement, je reponmis s s mAme iur le terrain des cho-
Pill, qlc ri~qu( r la prison, offres. Depuis plusieurs jours. lea nstiouales.
.u'ils .utirnent oue alite ,en descarmouches see Deuxt6mement: il ne tallait
tais ilstification appprente, poursuivait al si entire nous, pa moins auun tel Pic de la
sot s le gouvernement mmer et le tem apssait sans a Mirandole Ipour comprendrs
dont fil parties M. Belliegrde. porter er o I stion.i notre minent compatriote
11 semuble donc que colui-pi I n's s fall moins de doutlesaavantsdeasous#chap.
nWvait pas trop b deso se cinq pe fr6misa nte do pent A Is clairvoyane doa
metre en mal d'expliqipr par l (2,130) pour l'expose vu"gU1gum 'p;; il ledit ena n
suite de quelles circonptances. do cette lutte tani ne don't terms:
un minist6re lul 6chut 5sons 'enje ta t. pour A oroo, a Ce contact -vec des racesI
accigut nave; le tait-qu'.d conqute du plus haut t des peoples si divers, a.ec
e't d sense '1rate 4prix et un ato-it considErable des marchands. des artista
ment explications qu'on rdei pour le salt de In RApubli- et des poetes. avec toutI la'
serve pour lea cpa, plus rare, e et pour M. Behlgarde. rsalit, lu avaut compose aIe.
oil Von a refuse. a. change duane position asre persoonaliltextrmemeont hri
D'ailleurs, quol do sls Is is, en-ree-- ,ost. .olepaifois chuquante4B
lutrel .ue B ui.et d-, r-- -.-.- d'ane Etonnante cilir-
\t solhitE d'ta. i t St -i pychologique..M J
qu'iI eet accept, iws beas V i-en -g avsli coslpri.s, elans
ps es q u..7 q te ( lvait tOe.St e ir ori rd
ni asa psurse qt a et f aon; t #pistf car il mecan-
pitre en question: ; a w r elevaiur ltellectuelle et qae la ga e majorited
*Tout Somae, poer a4ir.$ aAi s h appeatio .. .
a besoin d'unem i t toattna, ctistteu. lmte patll.. e
mystique, c'est ma- toop per centre. oa dea hs d'u ri

titude au prosueg o g, m. *si t N. bM.sm 01 Lsleamer Carimnre ade
cret de son acttvik. ElA vi n'avait parl41, air l retlour de S.amtis de C.b. tl
I ourquoi, an uleu des a8 e dese W ne ites. d Bis P du Seod ar ici sa-
wificulttes do oWvoiur, em,-- V o e jt_ :.-- ,.. i i 17 rt.
iai li pts Apre dei t a dt-I,.'en',da fm r e msme jour
83ant touiours devo .ant les cneadaut ec v ... LooUi poos rl via lea Ports du
-uo "--BcdrBor de relaUons politiques. Nord Puerto-Plata et San


I Port-*Orom-PrIsc 122 Juil~l
8. /ieidi 11, 'undi1,5 d e~tl~aadLA tooredmo Dr ps
di 190,iilet. ms:3 h' aPI 6iLpIgAej


,. i 'T -1 .


| de Cigarettes

GEBARAA&C"


iLes Cigarettes

i" Dessalinienne


OColon*

,Republicaine*

f.Porl-au-Princienne


G(;rA' A la fi'u(sse (It
vrais amateurs.


Itur a-twie tool Ics dc s ice


Ies


I


I


I


Le Rhum Barbancourt,

consacre Dar olus de 5(


A4tes


de suipremalie,


n


9


(


\pasce rival
W o


ARRETfl
BORNO
President de la Republique
Vu l'article 75 66me alinea de
la Constitution,
Vu la loi du 21 septembre
1860 sur le droit de grAce et de
commutation de peine,
Consid6rant clue le sieur J. M.
Arredondo condamrn par jilge-
meaint do Tribunal de Pix StSec-
ftin Est d Is Capitaile, en date
du 15 Juillet 192.i) a airess6 an
President de Ia R6oub'iqae un
recours en grAce,
DAtertlt A i r-q tWe ptr 14-
quelle Saii'd cellemae le D Ri
cirdo Parqz Iltoaos~c, iE voy'S
Eztraorlti4i s t ianitre Ple-
nipotentisire de Isa Rfpublique
Dominicaile, tail appel Ala
bienve lance da Prbident de la
Rpubliqae;
Sr le rapport da Secr6taire
dEtat do la Islice,
IARRETE
Art.ler.- Gi ice pleine et en-
tire eat saccordee au sieur J. M.
Arredeado condamne a 25jours
de prison par jugement en dat
do 15 jeilet 1929 du Tribunal
de Pais delas apitale ( Section,
Est )'en ses attributions de sim.4
pie police, soos la reserve ea-
r des interets civil des
O.2.- La present Arr6e6 se-
ra pabli6 et ezcuted la dili-
rSec raleralw dtfSat 4de 1
Jusice..
t)oUa6 so Palais National, l
Port-an-Prince,le 22 juillet 1929W
aM 2l6me do Frlnt6pendancei
BORNO
Patrle Prsident :
4 Ssr6etaire d'Etat
de Il Justiceo
Arthur RAM4r .

Or =o091 At mbroift
St tiest 6 to dhiposJtloa da
public pour toetes sorkrs de
lifav" dirtlias.
Ghir rit'*- Proth**e.
ite ( Miracles: 723.
Tv bMie ;34


M. Poincar6

va miCux
LU* jurimar qv tit'! it it i ) 1
d.arrii0reenhnt q ip le Preen er
Minrlistre Fraqtiq i w t l61. S4 A-
rielisenunt mil li,. [D i MrA.,
pr#tel lait-oq.i'laie sOrie'nt in-
totictiei on irtelmea. vi is le%
dernibres noovell s re i<' soat
r c,-io or'a ltes. ElIls an fe'e !
qie M. Poiqcsirv vi n'ii et
'it'6 poirr., dtii *ni' it
d'iuttre, reoren le la I i-'-. ion
de son c bi iet. II a d'ailleur4
ena nenc6 A recevoir beauooap
d'armij.
Usl ivrage dn Dr Mircel 11 rard
Nous avons requ arec plaisir
un otivrage du Dr Marrel HA-
rard. de Isa Facult de \1'd~cine
de Paris, intituls : Consid.ra-
tinns sutir le trnailement par la
chirurgie des edpithliomasruta-
nls du nez anltrieurement irra
diis.Nous reproduikons I'Intro-
duction de I'ouvrage :
a Le traiternent des epithblio-
mnu de la pein a occupO en
1927 et en.1928 une place im-
portpnte dans pnusieunra sances
d6 I'Asiociation Frangaise pour
rEtude du Cancer. Ilusieurs
points lurent tres discutis et
s'ils ne furent I'objet d'aucune
solution definitive, il nWest pia
moins vrai quoe certain taits
reetent, qase 'avenir lemble de-
voir ratiler : par example, la
mptrlule M de sualea sar Il
*ayon. I poor ee qu'il s'ngit des
*pithbliomas cutanks, Is radio-
r6sistance des apilheliomas an-
Sterieurement irradis, las part
respeclive de l'infection et de Ia
modlticalion de Isa rEistance
des t6guments dana cette r *dio-
immusniation des cellule 'pi-
thetorn,'eenw.
Ton* choes' qn' nouq rf-
preniron'm 4ui tare do ce *',
vati qui aars en vue suoiiino Ito
tritemwnt chirusecml des #pi.
1tAliom a eutan d ha pai lie
Suprkmiee doa Itace. el pl-
sp6cialemeno da nes. qui oat t61
atnermsrement irredits v.
Remerciementsa an Dr iHrard
por segra cieus envoi.


tire


Sque soir, avant de reotrer ch J
Compliments ^ "idmaler.


rl)


A'._ I


I


Rlilm ilarb'i l ou

NOM SE[.UL SUP FlI7


yuj _L~ii~L~y_


_ __ __ __ I


7.


m


1


a reflconti-6 un couple, Ina.-
di soir, qui passait, bras desaus
bras (lessous devant une mal-
Ron dans un quarter ret6rEdo
la vi lo. Co-mie ) ce moment-I&
uV aVaII(il nt'IkIM"; rares pro-
m'lenetirs (bins hIme rule couple
iv-. fra nchit pviS Ie seuji de IA
\Mini'oll du Boeur oeut'd(u (iP6-
00i. N1:uils lors tue h nuitlltt
votiiplMe el qitw Ins oromeneurs
SC lif-en Id 111 1-1'vui. NONilE (FILTHi
le vi plecntlrtt on 'i nbIIraissant
Idiev; '!il1:11i'n idont le.) ports.
joinent iumflht(ii t cnienreferan~es
suii Ielet' honheul' (11.i Mail plus
"I.111md d'avoir 06ln pr&66 du dne
attente 6tnervanle.
..voit Ivisser clisque iastin
uni gentlemnan qeui avec dciii
co'jtuunn's(loin, l'impression
d'ii avwt iv'ongrmid ombre. IH
jseLinI lohur evi Iiblac, un act-
ret Iotir n el :ii )(1 'jrine.Le troi.
sin~rne d01'u en panlalon
1) la nc el veste blette ei le qua-
Irlinven nvesit blant: et pants-
Ion blieu. I' : LesI-ntids se laisient
prenel ie A ye' 11:1n'gvet s'exla-
%sen I perpeuMt iiieliui t (evant le
Chc-A e u(Ix coti l ll'ip d'e el horn.
tilt intelligent.
a V11, (qui seitrait atti16
phone. im at nitil hornme.1 qui
Ulie de no-, pLu'S dI'iieUSC ju'.se-
ne's fil Ic et dtes plus cultit'~es
Soliha itit I8 hniliie Wee. Cf'tail
en efTet I'innivi saire Ju char-
deC joie, ne savuvnt iqueoi el tiur
(Itel ton rt'povi'l'e A Is voix &
J 1 neeuse (juilu1 i oIsail deswetmi
si aim blt's. PK'. tie luti, nou-
venu Cyra no. quelqii.un ItAi iouf.
ft ii Ileg mots aimables qui no
I ii vetiaient pa'-. N\isuis prenait
t-nt dc Itt.'mps notir Ics atti'aper,
Ivs n'oinpwnrei'r. el Ie'e trans-
mneltre :'i el Iv tii parna it A l'au-
Ill)e hout(IIfil, (Itie Cli uque UoS
(ItOl ses le0I ii ,.% Ivrt'ii di
c ornute nett iit c (Jtlui u
av:1 "al sootjVfl. vc' i'nvt it, plus
quuc ndt refroildi .\us'si, Ia con.
v'eTsa 11011 ne di ia-I-el I pas
Iowinteci ps ( i ieva it, imipali eti-
tt~,&- teri'ni de I'. titre cn~6.
C uCee(jt! ('(t (iv motion..
I :ir'lt I renotW aii (1in in p-ne-
Mar ine title lointohiI&' 'InslaLi-
lors(lti(!If- soil vimit et(Jue ia
tun s~ncro'lt ll ubed IEm-
perco r I'aulo 'a vail p~5is icl@vA
son rave. Douveiir prolong6e
( uric panne de caoutchouc.

:I renconuIr' i tIuei* .1rmidi,
smvlS a gnulerie de' Fun de nos
gr i e'ittireit, UCe iz
i)Uis(itfil 1101 t! it e igner,--.trois
gentleine C qnii s'i-1vaatientaienl.
[is '1voie"I 616 ~ inivt~s perr un
T viri~ne ciirh -ait A venir.
ti m(bti dnn",- ii Eat~j
d~j5 deiix heures,-- s flreat
mine tic s'en aller. En lournant,
daient prennit naisiblement Ut,
dernier cocktail cliez Florville,
a ppuvL* commodctnentsaucompw
101', tout pr~s du patron qut [UtJ~
pairlait aimablemr'nt. Natur u*p~
ment ls I'apiwit~rent IIi 'a'5l"S
1%.tion quilftlsf AMsuet





Lit L AT4 '


NOUVELLES DE UETRANGER
i I I I . .H . . I II I I U ..


L'mbascadeor de Pape read sel
leltr es do cr asceamrsl d'lale


I- Les rapports renouma entire le
S Ouirinal et le Vatican le aont
S maintenant tout Atai et offl-
cellement. On se rappelle qua
dernuierement I'Ambassadeur du
Roi, De Vecchi,remettait sea let-
tres & Sa Saintete Pie XI. Ces
jours-ci le Nonce a remis offi-
ciellement ses lettres de crian.
ce A Sa Majesi6 Victor Emma-
nuel Ill.
Suivant le protocole etabli en
la matuire Monseigneur Borgon-
gini Duca, premier Nonce ac-
cr6dit6 pres du Hoi fut conduit
au Palais Royal dans une voi-
ture de gala de la cour.
11 fut salu6 par un regiment
royal. II rendit son salt au r6-
gimnent avec beaucoup de solen-
nit. Apres la remise de sea let-
tres de criance qui sont 6crites
en latin, sur parchemin et sont
signees du Pape, le nonce reLta
seul avec le roi. Lear conversa-
tion Jut des plus cordiales et
dura dix minutes environ.
Ensuite dans la matinee le
Nonce se rendit chez le Duce,


kb


FAIBLtSC,;E
OtBILITt
IweP


b i-


Is DESOHIENS
A I'HMmoglobino
?..I) Or"O.4 .si fauzrraguasu. dm1. dais* *# Hdpitaux do rati
I- a.j. DUSOHlENS.9. IAGO Paul 3Sudri. PARLS as PL.mea~i.


v~s o at W 6immddlalem
schoulnds A 110014tL Loe
pin. quo lipid~mne no s6efto
pas davantago dams I& vilh


Cos Irois (ldernires ann6es la
Slation lxpdrimenitale du Ser-
vce Technimque : cntamt6 A Da-
mien des travaiix de selection
* du colmi jndigne. Le but de ces
trava:iix est de crrer un type de
cotlon i ssu des I'aces indigenes )
(qi (fi lnierail e.n plus grande
qu(alLii( t111n' (ibire (e meilleure
qun I 1,.
I i uanmen stuperticiel des
Chaml(s (le colon de n'imporle
quu parties e du pays nous rk-
wlh I iulon (cultive concurrem
ment t indif'.reinmient plu-
sniii \aridcs de. colon, les
utis nlst's, Ie,, autres miau
Yaisc-.. l'ii coni' (uence, le co-
ton lhaiiten n'1 a iiiais oib Co6(t
bien lii t l et in p|)eut pas 1'elre
.lu i',lui e qu'oi produise une
fil)ic unil'ormnI'inet belle danse
toulc., es parltes d( pays.
I)r 1 II. Forbeis, un sp6cia-
lisle rc ;'oilnu pour la culture dui
Soon. idriggeail lui-nl0ine 1I-
travit,\\ de Dam ini en. Le docleu
Forbes a acquis sa grande ex-
; rience dans les Etats Unis du
t aSud ot ii s'est occupy durant
plusieurs annies de la culture
du colon et en Afrique ou il a
pass, six ans s'adonnant au m6-
me genre d'expiriences. Le Ser.
vice techniquee a eu la chance
de le rc ncontrer pour effectuer
Cet important travail exp ri-
mental destinO A Mtre dune im-
mense valeur 6conomique pour
HaTti. D)epuis le d&parl du doc-
teur Forbes en avril derrier, les
experiences ont 16 continues
pair le D)r H. 1). Barker, bota-
niste ct phytopathologiste do
Service, son collaborateur des
le debut.
Dr Forbes et Dr Barker ont
S soigneusement silectionn leco.
ton indigene de plusieurs plan.
stations dans diverse partiesdu
pays. LUne second selection leur
a permus d'isoler et de fixer les
qualhtls desirables des plusieurs
', centre ecs cotons. Lebut vera le-
quel tendaient leurs efforts6tait


(Lit l~tr (IAiTURIELLIE Di


d'oblenir une longue fibre, so*
yeuse et forte, ressemb'ant A
celle du fjmeux coton Sea Is-
land. classE parmi les meilleurs
du monde. Enfin une autre se-
lection leur permettait de cre6
er un colon de ce type, tres re-
sislant A la chenille rose qui
cause de grands dcbglts A plu-
sieurs vritrds indige&ns dde co-
ton. Dr Barker continue ses ex.
p6riences sur le nouveau colon
obtenu.
On a envoy p >ur 6are jugs,
classes et c65ls. des echantil-
Ions de ce lyp de colon au Sa-
vannah Cotton Exchange (Elals-
Unis) el au Liverpool Exchange
(Angleterre) Les rappnrts des
deux Bourses out ele tr6s f vo-
rables A ce colon : le Liverpool
Exchange declarani qu'dl serail
c6t6 A 48 c.-nituei or p ir lvre
environ. tandisque e Sivanim.h
Exchange lui concelail une pri-
ne probable de 12 centuines or
par liva e s.r le p, ix courant du
march.
Quand on considere le prix
obtenu pour le colon ordmaire
export d'Halli, on comprend
aistment la valeur virtuelle de
ce coton supErieur. II est hors
de doute que la production sur
une grande 6chefle de celte va-
ri6tE sdlectionne augmentera
non seulement la richesse des
planteurs mais aussi celle du
pays tout enter.
Le Service Technique a plan.
t6 ce coton sur A penu pr6s dix
carreaux A Hatte-Lathan et vingt
carreaux A Hinche. De plus. tl
en a encore plant A Damien
pour la continuation des exp .
riences.
On a distribu6 de grande
quantil6s de semences stlection-
nees aux agents agricoles, aux
fermes de dEmonstration du
Service Technique t a plunieurs
planteurs desireux d'augmenter
la valour de lear recolt6 de co
ton.


Kj~ cotte


GOUTTEa GRAVELLE OlAiflE a ARThEITSME
RHUMATISME COUTTEUX
rau de kldgirn. pour fee Arthuitlqmos
L. F0 ~r." 4r'ae Dqewe.Mi. ~


ire


d


En Ti ibunal

correctionnel
Hiler martin, A 10 heures, a eu lieu
au Tribunal correctionnel de Port-
au-Prince le jugeinent de MM. Jac-
ques Roumain, Georges Petit, Simeon
et Vincent. L'audience etait presi-
die par le Juge Titus. Au Parquet
sitgeaient le oinnisaire Etienne
Bourand, et le Substitut Dalencourt,
La defeuse etait reprnsentce par
Mes.Yrech Chatelain, Antonio Vieux,
et Jeannot.
L'accusation a etl soutenue par le
Coinmissaire Bourand.Apris le plai-
doyer de Me Yrech ChAtelain le Ju-
ge Titus reuvoya A une proeaWie
audience le prononc6 du Jagement.
ERRIATU M.- Lire dans le compte-
rendu de I'audience du Tribunal cor-
rectionnel paru dans note idition
d'hier: Ma dume Gtilais, Vu Joseph
Saieh, au lieu de Madame :Micel
Saeih.


MARTHA de NEGRI el JOBSPilH 1 \W
dtbeleut A Parisiasa ssaedi seir
Dans notre edition d'hier nous an-
noncions I'arrivke parmi nous de
trois artistes don't deux danseurs et
un pianist : Meile Martha de Negnri
et MM. Joseph Hlahn et Manuel A.
Bari a.
Ces trois artistes dibuteront A Pa-
risiana, samedi 27 dece mois, A huit
heures.
Lorsqu'on voit la lisle des etablis.
emUents ou ces danseurs ont donat
des. exhibitions de leurs danses cias-
siques, modernes et aco.jatiques
on a tout de suite une idee de lear
talent et de leur vogue. D'adleurs,
apres leur tourn6e rapide dans I'A-
inerique Latine ils retournent en
Fiance out is ont un engagement de
trois mnois au a Perruquet o une des
boites les plus chics de Montmartre
et qu ont visit ceux d'entre nous qui
out etc en Europe.
Les Haitiens ne laisseront pas pas-
ser, certaineanent, cette occasion
d alter applaudir, samedi soir A Pa-
ritviaia 0 ces trois artistes de grand
valeur.


Le conflict


russo-chinois
Le couaflt rusio-chinois sem-
ble entrer dans une phase hen-
reuse de conciliation. D'apr6s
les dernieres nouvelles tout est
calme sur les tronti6res et if
semblerait mime que les Chi-
nois out accept, de choisir le
Japon come mid ateur. Les
Etats-Uns et I'Angleterre sw dt-
m6nentd'ailleurs besucoup pour
metire fin A ce conflict et dans
lea milieux diplomatiquep
pdeas on envisage leurs a orts
avec confiante.


Us formidable ajbdbce obse
es perspective
Le famous boxer EUSac
Qulatana.promlese do notre
champio n adonal Thomas
iueerrier,act al-meut en Do*
minicaulne 6 11 a betta tons
les Chtampions des Antilles
rencontrera sur le ring de Va-
rietcs,
Manuel JIMENEZ
dit Longford
recent vainqueur de Charles
Mathieu et de Papacino.
Que les amateurs se prepa-
rent A assister A cette reDcon-.
tre unique dans la Boxe qui
aura lieu dans les premaias
fours d'Aoot.


I


celtte ois dans aa propre auto-
mobile. Mussolini ul rendit sa
visite quelques minutes apras.
Les ltaliens voient d'un trds
bon coil cetie prise de contact
officel qui sa falit d'aiilears
avec beucoup de cordialita et
de sinc=rita de part et d'autres.
Le Oral Zeppelia tera le Mer
da made
On annoace que bieol6t I*
Great Zeppelin partira pour une
important croisiere. On parole
do tour do monde. Le depart
de I avion g6ant so terait vers la
mi-aodt, pace qu A celte epo-
que, pretend le commandant,
les conditions atmosph6riques
seront tavorablesA Ia traverse
du Pacifique Oriental.
La flivre typhelde i Cba
On made de Cardenas que
de nombreux cas de flvre ty-
phoide out Mt6 d6couverts par
ee Service d'Ilygikne. Des mesa-
res ont et6 immndiatement pri
ses pour que le mal soil cir.
conscrit A Cadenas.Les cas trou-


LU radisallia d Pukle
Elle vient d'etre faite per lea
Etats-Unis d'Amtrique. Lo Pr6-
sident Coolidge s'etait rendu A
Washington A celtte occasion.
L'Amrique ratife le Ipacteaprts
Haiti, le Chill Costa-Rica, le V6-
otzuala, la Saisae, etc. etc.
Le Prisidetl NIIoer
el les depeases militairns
Le President Hoover, d apras
les derniers journaux am6ri-
cains que nous avons recue,
pense sErieusement A one im-
portante reduction du Budget
de I'armee et de Ia marine deo
Etats-Unis d'Am6rique.Cette rd
duction annuelle serait de cent
mille'dollars.Le Pr6sident Hoo-
ver a affirm6 que les depenses
annuelles militaires des Etats-
Unis soont les plus tortes dp
monde et qu'elles atteindraient
bieni6t la valeur incroyable de
Hait cent t ois millions*


I


Distribution

de Prix
AU LYCE ALfXANDRE POTION

Une fte intime cut lieu, hier ma-
tin, au Lyc6e Petion, sous la presi-
dence du Chef de i'Uiuversite, Mr
Charles Buuchereau et devant une
sails archi-comble ou se distinguait
le Personnel au complete. En cette
Delle occurrence, les nombreux e16-
ves de 1'Etablissement out entendu,
(lani un religieux silence la lecture
du Palmares, par le professeur Fr6-
deric Jean-Jaeques, et ont requ, avec
enthousissme, Les prix divers qu'ils
"tt mirith, entr'autres: ceux qui leur
turent oUterh par Mr le President
irno, le MWuanstre de l' Instruction
1'ublique, le Directeur Damoclas
\ ieux, tea R. Pmes Varron et Le
Guen.
Au cours fde cette intiressante
inaifestation,.pn eut le plaisir d'en-
tendre la mutlque enfratnante de
I Lcole, don't le progr.s s'accentue,
de plus en plus, sous I'habile direc-
uou du maestro Ancion,.et lesajeunes
gens qui eurent A dire, avec art, des
nuorceaux choisis en prose et en vers
qu un auditoire select a bien fait
Sapplaudir avec claleur.
A l'issue de la matinee, il y eut
une cordiale reception A la Direc-
tlon ou, a l'occasion d'un toast, le
Ministre Bouciereau filicita since-
ment le LDrecteur D. Vieux pour les,
arxilants success reimportes, cette an-


n6e, par le Lyc6e National: ce qui
est manifestement attest par les ri-
sultats remarquables rea is6s dans
les classes superieures ( Rhitorique
et Philosophie ) oft le niveau des
Etudes est maintenu grAce au z6le et
A la compItence de Mr Vieux qui est
admirablement second par fes do-
vou6s professeurs de toutes les clas-
ses de 1'Etablissement.
Le sympathique Directeur du Ly-
cee Potion, visiblement satisfait, rep
mercie, avec le talent oratoire qu'on
lui connalt, le Secr6taire dEtat
Charles Bouchereau qui ne mauquera
pas, certes, d'encourager ces maitres
vraiment patriots qui, dans leur
sphere d'action, aident, merveilleu-
sement, le Gouvernement de Mon-
sieur Louis Borno dans son cuvre
de formation de lajeunesse intel-
lectuelle d'Haiti. Et 'on s'est sdpard,
vers midi, avec la meilleure des im-
pressiofis.
ASSISTANT.

Dlstributlon do prix
Au course d'une petite fetesco-
laire inbme oil furent dites de
jolies poesies, I Ecole Nle. Da-
rius Denis a fdit, lundi dernitr,
A ses l66ves la distribution des
prix qut leur a graceusemenat
offers le Departement de I'lns-
struction Publique. Cette petite
t'te s'est cl6turbe par un entre-
Hen du Directeur sur la bonne
conduit.
Tous nos compliments.


LES D'rs LESCOUFLAIR ET
appliqlest avec sAetis Ila l
d'ASUERO.
Cette nouvelle mithode de ti
ment par cautlrisation du neo
jumeau, tr6s connu des espa
a requ sa premiere applicaq
Port-au-Prince, hier martin,
intervention des Drs. Lescou
Baron, qui a parfaitement r6u
malade a 6t6 guerie en une s
d'un rhumatisme aigu qui &
depuis des mois, sans lui lais(
instant de r6pit.
Voici les autres maladies qul
vent etre guiries par ce traites
migraine, sciatique, a phone, as
surdit certain troubles de Ia
la paralysie d'origine nerve
beaucoup d'autres affections di
tbme nerveux.
Les Drs Lescouflair et iBaronQ
nouns envoyons nos fi'licila1ior.
se nouveau success, garantissent
hocuit6 de intervention qul
d'une simplicity non-pareilI.


Parhfan

CE SOIU
Raquel Meller dans:

La Ronde

deN;a
Entree : 0,50; BJcoii :


SFNR? CONTUSnIL '(
-'me-- I& douleur Diminueiz renflure.


I






I

U










1


- ~ .~ -


EUG. Le BOSS


(Clture experimental du

cotton indigene a Damien


I -


- II I i i I I III II I I


11111111111 ____ __ __


-- _- - -.-.- .-- .-- I-- ------ ---------,


.. ... I I i


-I -- -


I


-- --


--


--- -


0


I


Insuraiitce o


Une:des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE[


sur la VIE


I


PACIE-2 c


26' i Juwet 1929~


&'Co.


Aacnts Ge neranx


,Irro





LA bi4Allog i Jusliet 19m9


J.L- ~ tTT]-~1


W- m~~_Y._e -. -


Gi


F7)lL


t


h~.
C,


US ouveSu IPaeu our OCamis.
eee OODYRiTre and Rubr Com-
psy. quiont eu a visitor la R6pablique d'Haiti 1 y do
pia pu de temps, ont s6riousemnt 6ludi le 1 roblnme
do pe n o ce pays, I cause du mauvals eat de cortai-
11 out sartout pris *n consideration les grand nombre
des camions qti voyagent eoastamment sur ees routes.
Aprs bie des recherches et des travaux. its ont flii
par Unlquer Ieavmsapoea 3s6 special,i toeIs.di&
pour camion doe n & doae tonnes.
Le nouveau 86 sp6clat, a'est fabriqu6 quo par
SGood Years, et ore resemble on rioe anu autras pnoes
de sftes dimensions.
THE WEST INDIES TRADING COMPANY
Agents gntraux pour la RUpublique d' atti,



^ j/


I
p
t
I
f

I'
'4-


r


*
I
A.


,----


La Meilleure de toutes les Ciga-

rettes deja hfnortees.

elle qui faith fureur Etats'Unis


YORKTOWN


N doilt SOD arome quA l'exteptiobnelle
qmlh. d" os aace Tom et Viirqnk
QW06 00OntieODnt r a~m~u
tel -qu'ancun des deux
n perde leut qu#Wlt
pf opi S.


*'TGE 2_:

VOTRE GORGE .

FUMEZLES f/)f

orkiow



ELIE A; HAkIME


*j


A vendre
Un Studebaker Special Six;
en bon tat Battery et deux
Caoutchonc toutes neuves
priz Qr 225.00. Cash. Droit de
.bo.ue pay..
Adramsez au Lieutenant
JOHNSON
Tfthone. No 2221.

Avis
C1 mi Naomuale de3 Chkelis
de Fer d'Haiti.
A I'occasion de la fete de Ste-
AnnDe SAINTARD, un train
special laissera la Gare de
Port-au Prince le dimanche
28 du courant A t5 heures du
metn et y retournera le soir1
da m6me jour.
Port4-u-Prince, le 24 juillet
I19M .I I
La Direction

Avis
i AA ilAt NET avise les
J, ailles qu'il refoit des inter-
j. eti des externes jusqu'en
_6h* ifobhie inclusivement.
If promet de bien surveiller
densi lears dtudes les dilues
IW *fa a..ont codlfs et de les
toirerde ious e soins pos
S le - : i
SJ stiutituion donne en outre
o~ o spdciaux pendant
I WftfW4e. oacance, A part
L'Ecoe t, sit ude rut M. d
Peu de & 4 vi4-vi de r.-
lablie~~t des iilles de la
I. m313


11


DIMANCHE e'maine :
Le Ialaileur do Tress
ler Episode.
Les my6thres de !I -YLork.
(Suile ). 0.50.
A 8 HEURES
En GOlO:
1GHANTAGE
lt6rpr6t1 pnr Huguette Duflos
tet Jefn Angelo.
Entree : des: 2.00 et 3.00.

SFUNRAILLES
Ce matin A 8 heures ont eu lieu i
la Cath6drale les fundrailles de Marie
Lucile Lonie Arteaud, Venue Mostowa.
Nos condolEances aux families
iprouvtes.

Empechcz
votre telnt we fl6trlsse







Conserve: toti e leint
frais el beatu.
Les tAches de rousseur, le
hale, les boutons, les points
noirs, les tAches du loie, et
toutes les fletrissures similai-
res qui d6parent votre beau
teint natural peuven eitre en-
levees par I'usage de
L'Exclcnto
Pominade de la peau
II u ete soigneieiienirut eprou-
v6 et essaye 1 11 est iii on
guent medit imenteux scit nli-
lque parfait sanus .danger et
d'un usage facile.
Essayez-le vous serez sa-
U tistait de ses rksultats. .,
En vtnle 4hez tous I es dro-
guibtes. VLour 0,30 ceutimes
seulement. II est exp6di6 dUs
reception du pfix.
kcrivez pour avoir un 6chan-
tillon giatuit et le livre des
conseils .pocr la beauty.
EXELEM'IO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA. GE C .'hIA I' S.A.
Ag, D ,lenmandes pout 'onu
:.icrtivez pour rensei4nemeuts


F
liAe


V
L (NILE


(ICS SourYCeS p
\Vj In'l110144
DANN l( ( Iii IJ A N


N'lohIIr&l.ii l


Oll ti-OLIvera


Mirs
*Ihez Nicola., Cor-Eis(Co
Chipz A. P. Harlh~iciy
A I h+61el (( 1 9 Gaiethn'
Au prix de. 6 gourd(es le Vo~lu-
me illustrO.


LA. L i S i


a> L -,i r uz r i tC o C e atv


Braluite~1eld SOU3 enva.nt i~ufsm


F~VL A


4 Vt -~
5~4


(Ids BOLSS()O


c4JF


A. de MATT EI & Co

Agents Generauz


b9 *..Y'~'


.1 *~. i.,.
* ~


/!~~~L A C\Jri~~~NT



s~Ell une'fILU


a -2s-


LA


- ---- --~s-


I I I


__


; - *. Z-9


- ~L`IL~I~ -IP~P~iL LEiPl;i~Z~ C


, *


dmd


'Ihe leading minerralwlati


I Le Boisson connule
dans le mon(ie enter


EST UN
Ai:i


Dist I I Im Po


LL


.. -0 *


f.


"AT'1




_.., _~~~ I


Lnwgque nd~sptqiie winalre


PUICO0V ALI
I-fto 'qE ..w.,e"#o mwl* AGEOL est airi pltia pow Is& gonocqIft flti
..MOPIf&"" at re wftt.6top n4talrablIa des volo At sd~flai6


Avis mastrnim onial
i

Madame Solon Michel, n6e
Prudence Leconte, announce
an public et au Commerce,
qu'elle nest plus responsible
ties actes de son maria pour
cause d'incompatibilit6 de ca-
ract6re et de sivices graves,
en attendant qu'une action en
divorce lui soit intent6e. \
Port-au-Prince, le 24 juillet
1929.
Mme Solon MICHEL
lne Prudence Leconte


Maladies &si. Peau
Maux de Jam bes
Souladgment i mmddat .
C gU66840 rapids pa'rrf
Eau Pa~cieuse
DEPENSIER
RADICAL POUR TOWS
ULCLtLES
FLAINS DUi JAMES.
PSOIUSISIDAMIUSe
ACiff. DtMAN'CEAIONS, CZLMAS.
C- ROUX, Docf maron Pharmede.
72. vowa de Chatmo~m. I Me!"off(Smae)
so #me* di.. #out". Ue Pharfamuis.
DIPSi A Port-au-Prince. e
D&1MATHURMj, Pbarmaoe Saiarn Ftacc(is


Monsieur Fleury F6quibre,
Mime Vve Sfntque Monplai-
sir Pierre et toute la famille
ofirent leurs meilleurs remer
ciements et I'expression de
leur reconnaissance 6mue aut
amis et A toutes les person,-
n| es de Port-au-Prince et d s
SDpartements qui leur o4t
donn6 des t6moignages de
sympathie A I'occasion du de-
ces et des tuonrailles de ledr
tres regrett6e,
haarie, Marthe Mailah Lindor
ipouse I leury I'quiire. ,


ASSUREZ-VOUS
a la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland)
Gar la a GNAL a et tne des plus puisantes et d-e plu, val st orgauisatl
d4 ce genre. Le solely g coaches jamais s*ur son chip 4(tqna qui embr
1 moude.
Sea Polices contre Incendie couvrent sussi le degts occasionne6s par la foaoa
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, inceadle, malveillance, domma
causes A autrui daus a personae on dans sea bions. |
Sea Polices Maritimes 6mises par sei branches d'Europe slot payable en H,
Ses Polices coutre Accidents sont valuables dana I'uuivers enler. To'i les vo
geurs devraient done prendre la precaution de se munir d'une police contre accidc
d'au moles 400, dollrsjl prime apanuelle u'Wtant qae de 1/2 */o soil 20 dollars LU.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cay
Agent G6n6ral pour Halti.


I SOUS-' GENTS: Port-au-Prince:
STOVAR A Co MiragoAne. JEAN
-- -----


Horn-Linie
Le steamer .Henry ylorn *
tenant d'Europe, est attendu
attend A la capital vers le
31 courant, en parlance poor
Kingston. etc, pregnant lie1 et
passagers.
REINBOLD & Co, Agents


du
via


G. GILG
BLANCHET Jer6mie.
ii:- - T


The Royal Mail Steaq

Packet Company
e vapen Culebra v venant des ports da Sud estl
A Is Capitale vers le 6 Aout pregnant trd.s pour I' *
1, s po du Nord.
Port-au-Prince, le 25 iuillet 1929.
1. J. BIGIO,
Agent GnMral de la R'oyal Steam Packet Compsi
T616phone, 2311.


COL U B A Phonographe a Disques


Viva Tonal


Derniere


Perfection


PHONOGRAPHE ELECTRIQUE VIVA-TONAL, PHONOGRAPHE ,

PORTABLE ET EN COULEURS

Splendide Assortiment de Disques, Orchestre, Chkant, Danse, Musique
pagnole, etc. Notez les Disqueseh vog Mane o, Bleunighl, Consta,
tinople, Dan Oetr

Un Bon Assortiment de Disques de Paul WHITMAN & SON Orchestrei
MUSIQUE DANSANTE.

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C( Atussi chez i


DITRIBUTEURS
Rue du Ouai.,


J.D. MAXWELL
Grahd'Rue


I,


V


PA 411
______ _______ Lk. 2-6 Juiifrt 1990


_ r_~ la~


qlmwm


- .. .. .


r cl P - '19 IBL


WON


IL I _I -I II I r C I


'A


-:, -- .;t-jbm- 0momomom,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs