Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04229
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/24/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04229

Full Text




~ient M9tglowe
oia.CTEUR
~sRUEI AMB$130Z iN
TELEPHONKMM'214



L da

W.i~t.SaermwUwI. Itno
'' i not ked uvs cg
Imonhve qw a i~*h(f, t
~ede PkIeX onIm w b.,11
'ent rellgkax-

tla derniere ,-,.-.-

dePieIXA la

sortie de Pie XI


S1-


LaVe~ qag iit- uek POhiOir dfi
ch s~ qui s eld 4etie 411asen r '


UERCiuI)I 24 JLJILLET 19N


heiln e





iretles

A & C"


XI a adopt, po a porr bI dmlr folaeda VatU- Cinaretes .
dans les Jardis d cans, tramw toue las ille e DUW D essalininne '
n et y fa esaproi*m= voiite eg rgEit a uLatran.
quotidienue, un novel Apr6s ai ift as visit au 1 A A
raire. Au lieu de sas'a r Sioint-Sacrmnemt, doas basi- JLB 0 1 A lR r CO n/n
a le passage qui, dqu lptIs lIB i aftM 1 _mU U M.WIioT r.vO,11
X, conduit de la cour do rendit as nsaetuuait de la
Ivdd6re a u x Jardits, en la Sats. *
ssant sous la via delle FBn Totit derni6rement A Da- R ub l inei
mentasa voiture est sortie, mien I e.so tint une t;rande
mme tontes les autres. do L'aug te viefllard voulut Exposition Nationale. Par"i
ortile delForno .,a atouwna grsavrAg ox I esatler mon, les produit's expo soe rou- UPorl-au-Princienne
a et a suivijusqu'Ala I14 jadi par I.e Saouveur lui- vait one grande quaenilt[6 de l 1
des Jardins, la rue qauimame, dana Ie Palais do Pi- marqaesde Cigarettes.
t aux muses. late,a course de sa Passion. A la suite desddliihrations -GrAce A la finesse de lear ar6me font les dcliccs les
Sv~nement rendn pos. Arrive an sm.met, Pie IX douJury, le DIpartement de .vrais amateurs.
par I'evacuation de1 a se prosterna au seuildu iSane- I Agripulture vient de recon-
vo'sine devenuae i vI~ ta Sanctqr.m la chapelle ve- naltre Ia sip6rio. ite des pro- ______
oire Dontifcal. Ce o'est ntralNe o s4ot conserv6fe duits tabriquds par GEBARA
daot p a la pre mre tant do relfqt s d tr sor do & Co. En effect, II leur a tait
ae le Iape passe s 16de- PIe pAIBs Ppe.. .srveuir Ie dipl6me assant ,1
870. Le 15 juln 1890, D bWe, r s rsCaett or Co
XIII, quidevat traver- n ot s, t ontie cou. 11111111111
lesmusdes pour so rendre Vmvc Wer @ cete Nopas adressoa* no psiu
Slesjardios, avai. per ex prite m vivsflciatios a nosa ilt ll I ii i
n, fait prendre Am sov.ol les Il sts Gebara ppu-. certe- 1
le clienitinque sutwrol tkCw'b %(B. k &* irf i e us de TTTr W K K 7N
rmais cell de Pe XI et r.n/ ..te .nio qoPi eo.X .,t Ia ,tu .W 2V'a, tn Oijt hi 1u 0 U11
quelq Ies tours de mrone l e.. tnw I bL .i dg!* per. *s, es encot a er .'
lentc~use fgrand6moL L 1iaie. je ten A iple par is corainai. d.nnhr ,toit'si... 4 Ic. Tiu .K'i1'bancoul
avivait ilited tfe-sana i p tismc m*Ieur iat tr4, 'hum Bac,
ifi cal eIslvaitt Am I St je s en .io. .... s y a ..
mhritoire itallenDi ?o a je t'e cre patr olus de 50
eroftueut mtain
oiu I'y avaitlpas tero i ter re
llnifical ct quleeop# am M.ot taikM ce Un Sludebaker Special Six; ann es de supreme alle, na (1
tican u'ta'itqu'un spl n aeati, c op e pour en bon tal Battery t deu d .
fruitier ouissant d'ue "ex- s'offrir en holocaust diveuant Caoutchonc toutes neuves
rritorialit6 analogue"& celle .ppkLequilinsultaiet pour rix Or 225.00.Cash. Droit de p Dle fI a I
fi est reconnue aux mis.- q lallit qmounr mw une ouAue pay".
lons .dipl -mtque. croix d'inamie. Oh! je t'en Adressez au I lieutenant ----
os iomaiques.rie, ae pii de ton people, .JOHNSON
do ton Egliat, ton spouse tris T6lphone, No 2221. ,
S* chaI.mu peta.kton corroax VIV
La sortie que Pie XI s'op -WtaJO '- Ne permits ,..,,_. ,,. ,V
le A tire en pr6sidant laI s fde i mains sowilldes dee o hrist-Hoi
recession du Tres Saint St-. ver wsalir to mason. Pardon- I IIN ... ,1
ment sous la coloniadedo se d men people q est letien h l Nous davons res e I, p. mi, t
erDin est, au contraire, ma et.aslfeawae ietlme mon fascicule de la re ise .. t
ricddent depuis 1870. 11Iet Dieau, er voi moi, 'on ndi. pubcaion tqu-, comi s',,i
ntress.nt de rappeler A ce gne serit.ur, ton indigW u- i r md'ati an e liqu. ,n
ropos que la derniere aortae aimet A'o.e pas d.d vdcu ^ Lecatholiqu .. s hi n nl
e Pie IX eut, elle aussi, un aMsez?... Pt, hmonDieu, pitii Gra m Ia n0uu L un trIs grand it6iAIit litrt"
utreigieux. je Ten pr'et,oquaoi "quilarwive, G .'d vai)l iHAUi. A publication et A coniitibuer
Ct'tait le 19 septembre.C'est q|uetaainlte .olontisoitii. soIn d6veloppement.
jour-tlfque Pie. IX crivit m als et a uLd ll epn ra tiLf Curm al Elle paralt sous la direction
au g6nral Kanzler. commaii- rIndicible, dit Carlo Teal de noire collaborateur Fctix
dant des troupes pontificales, Passeritl, tot I'motion des t Magloire.
la lettre OnouvanutoA Illu 6l0s1tat q ai. verasnt des ucces garant1. I-r- -
donne I'ordre de border is dE. ltatres-d compassion et de "
lense de Rome A Iw rsistance doele0r :t pleasant eux oausi To n
strictement n6cessaire ponr toute leor emrance a Dieu, LDepotau Iiit JU P Bazar V l
protester centre la violence vret Pe itdesmenare de la 204, Rue des Fronts-Fort et A Petit GoAve, l i U
tl rendre celle-ci maaifetl lobwp eetrot Mwau Val-- ,I. CE SOIR
aux yeux de tons snsef ion can. It comp tCqu'il allait ,A 8 HEU OI.S
de sang. 'o ,.ferstnet cit.Jo. CI SVL"aARl IN Irrvocablement la dernitre de
S t uit. plus j iamm i e W ----I Ver dun
Dans 'apris-midi du19 s bonrat 1 i 6 waUntireit too* It I eidun
__ i n m-- & Aiii- kin do.


iwre4, ecru un conmttpuram
dans tout Rome, oa rdgnaai
avec un ordre admnirble l
came le plus profond, on sa-
voit et ron disaft q'd d rauf
du lendemain, Cadwirn den-
rait raneat. Et 40fe.a -
troupes s'ilaieat d|
e ees des mards enm P -
lSaariam e ?t la p 5 _
Pnni, tanda
uec les t imn.a,
re la Porte S m E
Ia Porta San Se&bastieao. La
poeti fcwqux, 'u, y
vaoent etre environ h nomiv
mes, se tenalent au.X muf et
les volonaires des lu
qui oftakent une if te W-
clot et de lea ourgeoisie ro
mnaine veillaient ta maiatken
de rordre sur leks pldes d
les rues de Rome..Aa Viete.
rhonneur de la defense lalo
ldissW aux diverse Gardes da
kalais et d un petit nombre
d'artilleurs.


Visions

d'Histoi ye
SSUITE & PI EItr 1 -I : 1.00
A quil le chapelet?
Monsieur Jean Dorestant nous
a renis un chapelet trouv6 en-
Ire lea rues R6publicaine el
C44rb&
Ce chapelet rest A la dispo-
si'ion de son proprietaire ui
nos bureau, le martin, de 9 hs.
Apnidi|
_ -- li----i


rPansiana
CE SOIR
A la demanded, le grand h.,4mv
FEUI
Avec Dolly DavIs et Chaile.
Vanci.
Entr6e : 1 ,50; Balcon : 1.00.


IIIv i, vendrelclisoir, en face
k i'rrct~~ dc Frmic ue tie auto-
(fli~lIs hqu&ec it-ilmanquait
incroic.Fie Ii pesque comn-
ioL'Ii1(iItt i :vS:L' stir les trois
1-0t I I, 1!1 : ,IicI I I eit A 14
dr ;u tI 1:t cuon aper-
*'v'iil I iini \ Iiin do ses
.,(If.i i ("1, S.I CL ~iI Ilcu Isa n s es-
ir '-iin); ri i, i ( ii vm. etI louse
s'il. indaiendense
1 ~~ ~It itcomj-

d. bl1e11W sur les1

~ k L 1)55 de la
:klapr'iden-
iov di (izalne Ode
t' Ipas-




no ii::I :ri'imphe.
I!:I vii loire.
I !I se iiurne
till, vit A
it i~reI11e.1e


tinsiquaa'-
I~>p~s. atis.devant
I lii Iiow~
11L ')I; t ii Ii S Xi~.ormoss

0.1~1ti.kv) ilent Ic Pa-
1ri~)*:Il im'Isqle passe
II&jc 1Iii (1 in uS I SIC le ili tie
)III i !( S umJIIS ( 'd e o iu-
Milo 1~iI.IClout' :wpa'~sto so-
I -ite i o'Fa Ia ico que
pms' s I I'vriI a beautA
dc LI


siitt
4
ii I I
ii 0', 'iii ii
(I ~ii
I It i .
v-i I- li--v
I is:' 51 !~
lii I ''ii
'A 5' ii


li idnhe in&-
!I (rtmient
An. une.

0 i~i i(10.4

Tiqui rent'


mniiii de ( iv (ovii il lu art, Le-


conte Ce fut Ic < in tii'rv qui
', ll rent
ip'li, Us ists vwnt-

,I 'i' Is i i nl t su r de
rfnot t! \v',, ni', i ll prendre la
flil'. ,\ i ,!t iii'' l l i l leur
h'j(',, l',,- ,s'en all6rent
les jCuues fills (.ii. lieureuse-
ment. ne resltreni pas IrWs long-
temps en coipi gnie c de leurs
onfirls. Lorsqu'tils tiurentl flnide
inn;ger porini le silence des
inorts et sonIs i sol eil tiide de
cc ni litn de .lnlltl, ils allArent
sV desalli.rtr'i lie source voisi.
ne et regignAcit iileur domicile.
... a vw avc uelle autoritA il
se rengorgeait tpi;rce qu'une page
Ile lui avail piar dans under nos
(uol idiens. 11 s'c,'crin it, 6 tout ve-
naot: .I'ai donn lia measure do
mon talent, moi 1
Une aesure pour nrit
grommela un confrere, tn eam
vicux, cii lain'icint.
4s*... voit, avec quelle satisfao-
tion de nombreux clintils sor-
I. ni 1u',.'/ ', i /mtanIAggpr-
i.,vent (des mar-
A.;,.s d(ive: es, o hopho-
nics, laitl ondi nse, c< tiserves,
boissons tout c' Is au prix Ie
plus doux qui sotl sur la place,
iorsqu on sa't que toates ow
inarchliaidises vous sent VTo
dues pr des employes deo Is
plus paifaie corrrection,et qu'-
clls s)ilt de la meillet'e quoal
wt qlui sit, 1on co0npreud la Isa
tistaction des c'ients.


I


__ q___


I


I


f





LE MATIN !M Jutiot 192B


NOUVELLES DE L'ETRANGER
ma in I il n


Les CeUOirsaties .a4r ie d6sar
mea I't I a ldres
"LONDRES Les convert
fi o is concernant Is d6sarn
itu'it commences entire lesEtj
Uali et la Grande Bretagne as
T sitol que M. Charles G. Dae
avail atteint les c6tes auglai*s
out Mt#' reprises quand I'ambs
sa'teur a passe plusieurs hemo
avec le premier ministry Rat
say Mac Donald danas Ie cabin
de ce dernier A la Chambre d
Communes.
L'uijlelerre reneacerall
A eoasarmire Si seas-marl
LON DRES-L'Amirault a d
cid6 d'abandonner toute tent
live de sauvetage du sons-mar
II 17 ) coul6.Cette d6claratt(
S*t, compldtke par l'in orm
lion que cette decision avait 6
p'-ie apres 6tude de I'endrc
oit le sous-marin se trouvait
des dillicult6s d une pareille t<
tative.
l. bruit ici persist aujoul
d'liui dans les couloirs de
Ch ,nbre des Communes que
)no.Xvenu gouvernement travai
liist" t" Icid4 d'(liminer du pl
gr;.nime de construction nava
six sins-marins et leur bAtimel
:iiuxi'i.ire.
Un accident
do cheomnn do ft
:(OiNING, New-Yoa k.-Cirn
I 'wnis ont t1 carbonis6s dar
d s ,t'-bris 1l 'mbants lorsque
r pi VI No f' de I Erie, eiprem
(it de C.leveland ti New Yor]
ti'ltsopa un train de marcher
l, (i'e 5)0 wagons deraill6
d..ux 1illes A I'est de Cornini
L. I r a i n de merchandise
compirenait tn certain nombi
de w.'gons reservoirs et cinq d
reux-ci qui contenaient de 'e!
senve ont flit explosion.

Pour la s~curit6
publique
la (flomiissioD Co', atiule


\u les articles 50, 22em,
aoli -1, .)6, 1 ralin6a de la lo
do I () ctobre 1881 sur Ies
co( 'ils i ()llIIinmal et I'ar-
tic', 3:0 (Id code 'enail ;
si fd 'r:nit ( le Ic bon tal
de, lil, de ii caniilsaliun elec
triit i iimo lote aI la sdcuri !i
(It ; ville :
(. ,.idledra n t (pie ponri'laci-
litti cl rendrc s':Ins d(lnger lI
cii'; ali(on dtes vAldiciil%4, il
comie.nt d'1 nti'a, river les
1) Nl;, gcx ct sports qtie dans
les pirlies des places pu-
bil, ics (i1i all'roni (Oc desi-
signcie p:r I'ltori c com-
1iii1n1ile;
.\ clc .Ii I1 cst to inel.
lein I in! r ii' i lt joint r ;aux
('t Ls 1.)ill's d in is It'% (iijr-
tier.- c I Mtai v la ca > 1 iatI'on c!ectri-
Sqe.
S At 2 L- es personnel
Soc'~)p:i til les maisons dont lea
]):i'c>),s ,on ienc tres avoisi-
Sneit la dite canalisation veil-
b lro'i' Ce (iue dans la toi.
1, ti c ,c le ao s It ,liitnliors il
tne b.,! I' r'j'te ;iutun objet
sus *i'itil)le d'tre relenu par
It's li1 I.c l litre de mason
i'))l 'a.i perIsoi n Ilemen'de
totQIt ontriventi)n a laI pro-
sen:c |,iescrit)tion .
.\'. li -- F.,cepit dans les
endirils qui anront 6th assi-
gnas par I'Administratioo
comin nunnale, il est lormelle-
msent inlerdit de se livrer A
, des bats jeux et sports dans
les rues.
Art. 4- Les contrevenants
Saux presen'es dispositions se.
Sront deferes au Juge de Paix


*pour 6're punis conformi-.
* went a ixItspositions dt co-
r de Nnial.
1) mnn6 ~A I'H-6tel de Vhie do
Pori au Prince, le 4 juillet
*1921).
*Le P; .-ilent:Chs. de DELVA
,es Mewbres;
D~a- 31 I~oRGes. ET B.&uss'x
,' ,, ot approav.d
I.c stcrHtiire d'Etat de 1111-
i #'onme IOR*JO
P(; ir copie certiride con-
tormti:
L,,', vcr( ire dui Cons~eil
F. CFVTLLT.


Le complot

de Roumanie
BUCAREST- Lee documents
* cofisqu6s par le onuvernement
lors de l'arrestations des cons.
, pirateurs militaires ont d6finiti-
vement compromise le prince
Carol dans le project de coup
Sd'tatL
Parmi ces documents so trou.
vaient des proclamations au pen
pie et i 'arm6e portent toutes
ia signatu-e eAu nom de Sa Ma-
jesti le roi Carol *, ce qui faith
apparallre que le prince con-
naissait parlaitement le complot
et y avait donnu son adhesion.
Le prince regent Nicholas a
insist sur le tast qu'ii ne savait
rien.
Plusieurs autres arrestations
ont eu lieu et I'on dit que 1'en-
quete se trouve engages dans
une direction qui compromet-
tra plusieurs personnages poli-
tiques important.
Le president Juliu Maniu a
envoys un message A la reine
Marie lui demandant d'abrlger
son s~jour A Bled ou elle assistant
sa fille, la reine de Yougoslavie,
lors de son recent accouche-
ment.
Le came complete rlgne ici.
I. Hoover partisan d'ua farif
dr a proteclioes suffissule i j
WASHINGTON- 4prls avoir
conltri avec M. Hoover. Is sA-
nateurs r6publicains Watson de
I Indiana et Reed de Pennsyl-
vanie, ont declare que le presi-
dent 6tait partisan d introduire
dans la loi sur le tarit des droils
d'entree assurant une a protec-
lion sufflsante m.
Le ser6ltaire Good d6sap-
prouve une proposition de loi
qui prolongerait la period pen-
dant laquelle des decorations
pour la grande guerre pour-
raient Aire conflrees. II estime
j en eflet qu' est dans la nature
humaine d'exalfer les services
rendus spies un certain n'mu-
bre d annees.


LE

Piquc-Nique

du Bois- Gore"

I Ce tut, comme nous I'avions
d'ailleurs iisse prevo., uun ut-
c6s qui es i d'un tr6- bon ugu-
re pour la Comnp g,,e d. F-
gues-Bananes. Plus d'un miller
de persoines de I'lite Vdil t re-
ponduaux invitationsquiavaient
6tt lancees. Q inat aux paysans
ils etaient en nombre A pen pies
gg'l e se b iinrenit du aili t ,ut
fete aux hor4s' de' I in".
Cest sa Grandeur Monsei-
gneur Conan. Ar, hedque d,
Port-au-Prin'e qui lit le bap-
t16mE. Monseigneur Conan itail
asaislt de quatre curls.
Au son ue ia Musique du Ser-
vice Technique d'Agriculture,
Monseigneur be'nt tes chdmp%.
de ilgue-banane, iandis qu'A sa
suite dt'fliIien l le, parram s e,
marraines.
Vu le retard du Mmnistr. Bou
chereau qui dvait proce 'er A
I ouverture olficielle de la cere.
monie, Me Emminuel Morel,
iur la demand du Conseil d'Ad-
minis ration prit la parole et fit
I'ouverture officielle dans le
language elegant et choisi qu'on
lui connalt.
Monsieur Louis Dejoie, Del6-
gu6 du Service Technique de I'A-
griculture d6veloppe ensuite le
theme de la nlcessitd pour les
haltiens de s'adonner a une cul-
ture aussi lucrative que la Fi-
g gue-Banane ce qui. dil-il, no
j peut que contribuer a idameiio.
I ration de la situalton economi-
que du Pays.
Puis. Monsieur Aucion, de
SI., non, prit Ia parole t eat
ia tA I'srcourmemeant Iw
planteurs de Leogane qui s'a-s
doonent A la culture de Ja F.i
gue-Banane, car, afnrme-t.il,
LogAoe sera le principal d6.
bouche pour ce produit. Void,
d'ailleurs, le discourse d Mon-
sleur Ancion :
Monseigneur. Modame, Messieurs,
Apres les paroles debordantes
de verite et de logique que viennent
de prononcer les ditffrents orateurs
qui m'ont p-ceedE. il ne me resterait
plus qu'A me taire, car en reality its
oat dit tout cc qu'il y avail A dire
sur cc qui fait lIobjet de notre prd-


BDrisad PIsruiet bI uida 4
1t.Javb dlurope
P4RIS--aLes Etats-Unis d'Eaur
pesune conlid6ration 6 laquel
4. Aristide Briand, ministry
ieas Affaires dtrang6res de Fran
ce. a longtemps travalil6 et sOa
46, commence a attirer I'attes.
tion d'uoe fagon de plus en pil
s6rieuse.
a L'(E-ivre a, journal radical,
socialist, dit aujourd'bal qum
M. Briand a requ taut d'opiniow
tavorables des paissaces reprd
sentles a lI Socit des Nationi
qu'il esp6rait pouvoir donner
les grande lignes de son pro-
jet pour une cont6d6rat'on en-
ropeonne A one assemble de la
Societ6 en septembre.
II esp6re m6me convoquer
one conl6rence a la fin de ran-
nee pour poser les fondations
d'une organisation.
L idWe du ministry des Afai-
res 61rang6res est de former
une confedtration europ6enne.
peut-dtre Iconomique au debut
mais politique plus tard, et ren-
dre les peoples conscients d'eu
mames dans leur propre intdrlt
el non contre celui des autres.
L idWe a Wt ch sudement atc.
cueallie dans de nombreux mi
lieux, mais a kveilil aussi beau-
coup de scepticisme.
Pertinax dans L'Echo d,
Paris ", demand aujourd hi,
avec une pointe d'irorvie com-
mpnt si la Sociidl des Nations
a v a i t constamment manqu6
d'executer un paredl project, one
conterence special convoquae
p a r le inmnistre des Aftlares
6trang6r'e pourrait avoir meil*
leure chance.


Lfon Trotiki exclu
do la Graude


r-tlagme


LONDRES Le o Daily Ex-
press ,* dtt que le cabinet an-
glais a definitivement decide d'in
terdire I'entree de LUol T-ofzky
en Grande Bretagne. Le leader
sovietique exile avait demand
un visa de passport peu de
temps apr&e la proclamation de
la victoire travailliste aux lec-.
tions.


sence id ce matin. Cependant je
croirais manquer A un devoir bien
imperieux si je n'ouvrais la bouche
seulnement pour faire quelques re-
marques et adresser surtout des coin-
plhinents publics A cette vaillante
population de la plaine de Logaine
pour le concours presque gracieux
qu'elle mia done dans 'acquisition
pour comnpte de la Banana Cie. de
ces plants qui se dressent devant
nous ce main dans toute leur ma-
jestW, contribuant au succes de cette
iournee A jamais memorable dana
i'histoire conomique de notre pays.
Mes chiers amis,. depuais des inuis
enters, je n'ai cesst de vous parler
de I'6re nouvelle, ere de prosplrit6 et
de joie que le succes de la Banana Cie
est appel6 A vous ouvrir dans notre
Pays; et cette ere, nous soanmes A
son aurora ce martin, en assistant A
la benediction de cette plantation
du Bois-Gort par S. G. Monseigneur
I'Archevfque de Port-au-Prtnce, so-
lennit- sans pr6c6dent dans la com-
mune de LeogAne.
Mais ici, Messieurs, nous avons
une parenthbse que la reconnais-
sance, ce premier devoir de I'homme,
1'esprit de justice mime nous com-
mande d'ouvrir, c'est en vous invi-
tant, people, A lever les bras vers Is
ciel et psalnodier A I'Eternel en ac-
tions de grAce pour Lui demander de
prot6ger, de b6nir le Chef du R6gime
Gouvernemenual actuel S.E.Monsieur
Louis Borno, malheureusemenut ab-
sent ici ce martin, car, ainsi que nous
I'avons maintes fois vu dana Ie passe,
ce project de figures, tout interessant
qu'il est, pourrait aller pourrirdans
les paniers du Gouvernemnent sans e
vif interdt que lui a port Mr Louis
Borno.
En effet, I'honorable Mr Quintin
William. promoter et Pr6sident do
la Banana Cie avait A pelne prisent6
son project an Gouvernment qu eIs
President Borno, considirant tout is
bien u pourrait on resalter pour
o rembrassaltcomme une plan.
she de Saint. et sans h6siter, fait
n chappe A personse, o derltait
dautlit6publquo. Pua, le s.couvrant
de son Pouvoir Protoctoer. IIappla.
nissait touns les obstacle quis
dressaient sur sa route Jusqu'A riau-
guration officiele de cette plantation
du Bois-Gore qu nous touchons du
doigt anurd'bui ot don't plus rienon
disormass n'aurrtera te divlop .

Saves-vous ee qa'o dit. eette
planted? Elm dit qu daonm-ais
a acommune do LUo#Ane o saauve.
-Elit dit que ddsrmoa plus de
bras iaetifs dams stt commune
plus Is 4I naais dispose & 6mA irer
vos Cubs on ailliers la reher-
che du pain quotidip. EllI dit.,
cett plantation, u'avantlongtompe
le Port de LMotgm soam ouvert au
commerce 6tranger, oar vous n'aves
qu'A vouloir, messieurs lee habitants
de cette plane, s6jonr bioenim6 des
G6deon, des Marc Borno et autres.
A vouloir seulement, et le Gouver-
nement, soucieux comme il 's mon.
tre, de vous ill6gei, ser obli.6 4d
permettre au navires etraungs do
mouiller au Fort ga-Ira pour charger


Ji


- I I~-~-----,


- -.-\ --_= -I- III


I _


I


les 10A 15 mille regimes de Algues
qu'il faudra tous lea qainze Jours
pour satisfaire A chaque expedition,
oar Ia Banana Cie ne compto pas
seulement sur ses propres planta-
tions, mais aussi bien sur le beau
regime de Afgues que chaque habi-
tannt voudra lui vendre chaque se-
maine.- Mais encore, ceo navires
rangers arriveront-ils i vide ? Ja-
mais IIs seront toujours porteurs
de marchandises do toutes sorts A
l'adresse des commervants de oLeo-
gAne et vous voyez d ici le double
profit que vousa en tirerez; 30 A 40
mille gourdes jet6es (dans la circu-
lation chaque semaine, c'est-A-dire
de l'argent dans toutes lea poches et
les marchandises Itranglres au me-
me prix qu'A Port-au-Prince sans
frais de cdplacement.- Cette cul-
ture facile est A la port6e de tous;
elle est d'autant plus tacile qua nous
avons ici A LUogAne le terror qui
lui convient.
A l'oeuvre done, Messieurs, et vous
aurez accompli le prodige d'avoircon-
tribu6A rellguer le cafe, notre princi-
pale denrse d'exportation au second
plan dana nos moyens d'existence
car tandis que la recolte du cafe so
faith une fois par an, colle de la figure
banane est A jet continue et irapporte
dix fois davantage. Vous n avez
qu'a vouloir et en vous promettant
dans la plantation ce martin jeterun
coup d eil sur la disposition des
plants, la distance qui les spare.
le pu de bananiers qua renftrme
chaique troupe et le rested viondra
tout seal, donnant come rlsultat
des regimes au moins pareils A
ceux que vous avez vus exposes ici
ce maun.
A I'uvre done, Messieurs, et lea
70.000 habitants qui torment Ia po-
pulation de cetlloe commune auront
i'honneur d'avoir ouvert Ia porte de
l'aisance aux populations voisines
qui. certainement, ne resteront pas
indifferentes A ce movement pro-
gressaiste qui se dessine dejA dans
plusieurs autres points du nord at
du nord-ouest de la Republique.
A ce moment-la, arrive le Mi.
nistre Bouche eau, qai, apr6s
s etro excuse de son retard, rap-
pelle dans son speech le con-
cours quo sera pou. le cafe et
le cotton, la culture de la figue-
batane, et convie. sau nom du
Gunvtrnement tous les baltiens
A pr6ter leur coocsurs an deve-
loppement parmi nous de celte
nouvelle culture.
Et puis, ce fat la promenade
agreable A travers lea champs,
au course doelaquelle leas itelres-
ses apprirent que lea premiEres
expeditions A I'Etranger de o-
gues bananas se teront certaine-
ment en dicembre 19
Ikiii -



I To










comprenne

Foudre s


I
il


11 y auiit quelques buveltes,
celles de M. Steel, du Caft Anso.
na, oti chacun put se ralralchir
Ssan bousculade car le service
avait 6t6 tr6s intelligemment
Sorganise.
Nous aisons nos compliments
A cotte Compfgnie et souhai-
tons que le succ6s de dimanche
ne soit que l'inauguration d'une
asrie dWau'res succ6s, important
et lucratits.


NOUVEAUXb LAMBICS
LE F sa11,-A, 1


GUilDE PRATIOUE &sMammarweu4zm.
v, raeseaO t. M.tU ,maNUaL ftsr s.is
IeUM e TARIF ILLUmT tdaiM1 u -we .


Avis


N' MXRT EIENET auise l
families qu'il refoit des inte
nes et des exte nes jusqta<
philosophic inclusivement.
11 promet de bien surveilg
dans leurs etudes les NlO
qui lui seront confis et dei
entourer de tous les soins p(
Sibles.
L'Institution donne en oul
des course spdciaux pend4
les grandes vacancies, a pail
du ler aout.
L'Ecole est situde rue Mi
Peu de Chose, vis-a-ois de 11
tablissement des Pilles de(
Sagesse.
1 6 phone, 2923,


r.- r
OLYN69 protege centre lee maui
M de dents, la carte et la gingivite.
Un centim6tre sur une brosse sache
suffit A d6barrassaer la bouche des
d6chets do nourriture on fermen-
tation, A dissoudre la pelllcule et A
d6trulre les germea de care.
Essayez Kolynos aujourd'hut
m*me et remarques la d6lideuse
sensationdepropret6etdefrakcheur
qui vous rstersa dans la bouche.


KOLYNOS
S CR M.E DENTIFRICE '




)utes les Polices


OE LA


Im


nt la Protection centre la

ans autnmentation de tau'
, p ~ : i^^x;


Agents Generaux

IM W+----d ' ..'M ii|g 11


L..BIIGIB


-E -:"- --I


- _~LILT


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSS8I & Co.

Agents Generaiix
'I' i ,, ) 0 -a + .,
1,U II....IC


1 I 1 I I I II II I i ,


1 I I


--


I II ...- I___I III I I I ll II__ __111_- --


a


PAGE-2






* MIUq 24 ~Jul


tIW 1920


PAuL I


ARRETE
jltest Ie Comue e suM
1r ItOWI o

President de la A ItW e
V. rfwarle 7a de o i b ot.
Vales articlesMt d sde
tra et la lot motdiutie do
*Jlist 1929;
s OM idrant quoepour. BrI
proepritM conomiqae do
6_H, il imported de pourvoir A
t ugmentation do notre produe-
u siui bien quA radlor,
ioiW de l quality de nos da m
f4s; que le cafole tant la pkle
mlportante de ces denriea, a|s
Jitention specials dolt l i 6ir

Sutsid6rant que la cueilette
S des cerises de cald vertes
4, lIlfflsamment mtres coa.
i one mauvaise pr6pars*
doila de nre, et que Ia pr4-
sspce dans lea caf6s de pierrle
4t de corps strangers nuit A la
bonine presentation decette den.
tre et en diminue Is valour;
Sur le rapport des Secietaires
d'Etat de r'Agriculture, du Corn-
merce, de l'[nt6rieur et de la
Justice.
ARRITE
Art. ler Sonus reserves de
sioures speciales on ce qi est
duaSt6 A exporter, il eat deten-
,&de mettre en vente ou d'a-
r pour revendre;
T) du cale en cerises conte-
aunt plus de cinq poor cent do
cerises vertes ou inasufisam-
ment mures;
2) di cat1 contenant plus de
trois et demi pour cent de bri-
sores, saul exception pr6vue A
i'article 2;
3 ) du cat6 contenant plus
de douze et demi pour cent do
tives avarides et d6tectueuams
Naut 'exception prevue A l'arti-
cle 2;
4 ) du calt contenant plus
dt deux kilos Je pierres, do ter'.
re ou autres corps strangers
pour cent kilos de cafl;
Art. 2 -- La vents on l'acbat
de fves de catl6 bris6ea,. 9 do
16ves det6riorees ouwditslosn
msa ut permits, pourvu q e uo
cate soit identifi6 et offer coanm
me brisures, comme triage on
come melanges des deux.
Art. 3 Lea inspecteours t an-
tres agents du Service Techni-
que de l'Agriculture sinsi quo
les officers et agents de la Gar-
de d'Haiti et doIsa police rural,
$out charges specialement de
veiller A l execution des disposi-
tions du present Arr6t6. ils ssi-
*ront tout caft mis on vente,
ovedu ou achet6 en violation
des prksentes dispositions par
tout cullivateur,speculateur,usi-
aiter ou commerant.
Sur le rapport de agents sus-
disignis, le Ministere Public
pros le Tribunal de Paiz com-
patent poursuivra contre I con
itevensat l'apphcation do la
paine prtvue par la loi do 5juil-
let 1 modfint l'artaio 96
di Code Rural.
Art.4.-. La portion de dearess
confisque revenant 6 last on
veru t la lo sus-indquet er,
aprds que la cod. c am
*B de.raiz eU pose Is pl, vo-i
due la Garde, o( aer --,h.I
par les sotas d e pe e a
roatier Genral don't l rolve.
[Le Quartier Gendrat s1asftei
[S rection Gneseais da S8in
Technique do l'Agnc'ttlU d1
roote accumulation de eanf con-
|aquE exc6dent 76 klogrDaBmk
r li en lera la delvra.m. avee
a rapport d6tauil6 t copt des
tous dea .- rou.
sur lea mtectiosa yu Is.
..tbnaux do tux. La MD I


ltulon l0 tIL
ot M
Zie -ctignar.4
*6whlmCbosSpI' imsso do 4

ar Trow Prksiden:
ArO.-A -i Ar1s
Pahl* St.. 0960A" a k~ 40.


Suient le21igntWedo -


mtaireg dtat


gURBBZ7==
9 LA 'EKILLEURE a

POUR LIS COLONIES


BULBDR QUM=UI PM3.
buprowpdnit en#auouAs.
.sspouln. comprmi. asdelts.

DANAGS.CENTUBIS
AB" A VARIES

APPAMELS ORFMOPADIQUUM
8.anguu 1rpodermivwe
PUAACEIU 11 POE, D OfYAN
COMFES PHARMACEUTIQUEB
pow Usna., Com~muneu, aw.
Prj# o/. eFadtww
ot tone renseignementa
or d~wnan& .diudeA
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE RtAUUUR
'PISLIARD 19 .WU






LIA peau ru-

-gueuseneces-

site tocc savo'n


11 agit doacernent sur lea
p( res de telle Von q'll. fait.
wihox que netoyi, C~est vne
coiiibIea1ion de 0s.v" ow o
19 peon. ID disout touteta
de auo~6 et aide la pean l&
fitr teijide ot donco%


$avou do la pean
Prodolt one mousse 6pelue
Ra doocit et enldvo ea Its -
goplt~s et tonifie le cair cewe
vela. 11 aide donc A maintenfr.
06tat dela unit6.#
-g o i icchg Ioas lea dro-
phta.Pont, ON' centime
usulrnet4 Lmi op&.Ad16Adie
fzcoptio da pgI.

U.#.A.


I i


'he leading mn ewd waler


EVERADY,
ThADIMARK
UILMPES DE POCHE Er PILES
dulcmt le plus IuSouin


AMERICAN BVEREADY WORKS
30 B 42.od S.. Ww York, N. Y, EaMUn.Us
B i ll I I i I


r
L.Je


-IL OAIINW-

PAWI


deaus inSoui l

des Sou ices


IpUreC


WHITE I~iOK


YN [ S LE'S MFIII\l I V TAIS
CLUBRS, CAI1 Lc i LiSAI IAf


Mioh l


Colombian Steamship

Company Inc.
Te steamer Boegota, venant directement de New-York t
atlendu A Port-an. rince le 25 juillet courant. II rupari' a
le mdme jour pour Petit-GoAve, Caves. et Jarm el. en ro' 1
poor les ports de la Colombie pregnant fret et rassagers.
Port-au-Prince, Ie 23 juillet 1929.
LOLOMBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & Co. AGENTS


Aux


&


amis


,,LaII'i~n


Ide 1(1


1 ~I "o1) il ce


Cetix decs nhis d e In rvII i IitV (I II 'xic I) IC n1 1t : IoL[-.I
rince youlr liii ?~6( II(fWilli oe (t d I I sit ill ol fs TI Su III asu
6s de troiivcr ..A hl CfI(omiri:rcild ( *\ncien 10161d d
F*A,.en ir ) le ni cii eur (des cC) 0101s. C(Im iie Ic oq iw es et
vi ~r~es, fmenlus eXCCellenS,S TCILTices ( ph ji s rai'~ des,1 deS
mineux faits el cela A run prix (fil (Itic tonic concurir etO4


La Par'isieinie


Angle des Rues Republicainc ct ids M


Port-au-Prince


Telel)plone,


r11ciclcs

2w( ) ()61


Le plus fin Le plus eleaant-- Le plus a la mode.
-lari t Le IIL


Vous


le Irouverez en


Costumes. en casimir

en Palm-Beach, en

Gabardine, en Blue


Electrique, en


soie,


en crashdefil'

en ALPAGA

en DRILL de toutes
'nuances

en Noir pureflaine,

en SMOCKING


etc, etc.


note


el ablissel enIl.


. CH AiSSURIES

AIdarques


Mai shall

Richelieu

V excedor



Douville

Parisienne

Walkabout

Derbis

Hazard


etc.


ASSORTMENT RENOUVELE


FRANCO & VICENTE,


Proprielaires


pi


Le Boisson continue
dans le monde enter
EST UN
PAF A(4-I HISSANT
EA UN

lRECONSTITUJANT


EAU Ill CRAZlE WHITC ROGCK
GING4-RAL VVHITn ROGk

scul (Ginlqjeal lait a


*


mm


9Z0t


-4 -4em-rrmr~. ~1~1


a~rrmea __ __~ ~~; I


,,, -T YZIIIN-:~ P~-P~-P~-P~-P~.P~~-~CET~:-~ -:i' I


I


--M


------------


- ..,.


C-r


r.


k


Distr~ibuleuts Pori-an-1I'Iri (c', rmit ).


100


e1c,


. ,. - *Wr-






PAGE-


* E MAIIN; W;IS t 1929


rJ U


BO


U n7


r 6duque 1'Intestin


Constipation
Ent6rite
Vertiges
Dyspepsle
Migraines




' V" 2, .1, *e:,, -, l. p,
.. I


Four rester en boanne
santO prenez claaque
s~oir Awn cornprimi de
JL'SOL

Ialkai~f. '-- id hdo)'i(Cir CIto ljilti.
Le Jos" ik~r 14con.lipallo~n j is faj.
liwlut .1wlagwll, sc414- t ga I.I i.
" W'skI-Is o i4vjtsqupfecttraits Itit*
14114 #1*1- *.ial di Sh-pr i'f. ola.l~~ ~
0%61 juut,. ,j* chialsque (isou iel.anso
4* i.-sr lii. uiem',i *d vu i.s &soC. .11;::.
44'.11 cc R A 64du Jibw s:14,611
-Wc chat sdtv fwuos.. dn entants.dits
Aue&,a tMuf ddem9... uesoimarvl
fit Faoe.1 f 11D4V0,gev ei Iak I evI.P


'l .,l petll Raioru o eur de I'lntefttI



ASSUREZ-VOUS

a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

(Id Perth (Scotland )
C(:.r lia G((vEnAL. ) est une des plus puissantes et des plus vastes organizations
c'< ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
Ses P',lices (oitre incendie couvrent aussi les d'6gits occasionn6s par la foudre.
Ses Poliies pour Auttomobiles couvrent vols, incealie, malveillance, dommages
cat.iss i6 auilrui dans s persoinne on dans ses biens.
Scs Polices Maritimecs 6mrises par ses branches d'Europe soot payables en Hmtfi.
"S fliess 'ontrep Acci'dents sont valables dins Fuunivers entier. Touis les voya.
g 1.1.1 m,(s 1(0)(~() dollars. In prime annuelle n'tiant que de 1/2 0/. soit 20 dollars U. C.


Vc ve


F. BERMINGHAM,


Aux Cayes


Agent G6neral pour Haiti.
NOt'S- GENTS: tPort-au-Prince: G. GILG
TOVAH & Co MiragoAne. JEAN BLANCHET. J r6mie.


I(4IV nISerIIIcz


S --


voire


I)alti


uradtieisement fraiche
----- -


Faic la cour A
Cela tie fait pas
bcautl


Ia beatEl,
nattre Is


centre les points noirs et les
afflictions de la peau.
, EIilez ilte errear
N'usez pas du traitemeut ci-
dessus avec les savons ordi-
naires.Ne croyez pas que tons
les savons verts soot fails
d(huilede palme et d'oliaes.
Pour votre gouverne, voyez
si le savon Palmolive que vous
achetez porte sur la bande
*noire le mot Palmolive en
* leltre dorees.l'enveloppe verte
I et le cachet rouge, au dos du
parquet avec le mot Palmo-


Sous le toucher du rouse live dessus. Le savon Palmo-
lai avec art, Ia douceur de live n'est jainais vendu non
li poudre vous donnera I'ap- envelope.
parence d'une belle peau. Pour Le seul secret du savon Pal-
ronserver celtte peau belle, molive est dans so qualitM
Bites tonjours selon les r6- exclusive: et i est le seul se-
glks universellement recom- cret de beauty moodiale a bon
mandces. march#.
Chaque soir avant de vous Colgate PALMOLIVE Peet
mettre au lit, massez.vous la Co Chicago U. S. A.
figure et le cou avecla mousse Le savon Palmolive o'es.
du savon Palmolive. Serve jamais vendu non enveloppe
vous de vos deux mains, leas
huiles de palmeet d'olives de-
licatement melangies, d'une
mousse rictic,agissent comme
un lubrifiant sur la line tex-
tore de la peau. Elle parvieto-
nent a ln vraie peas, et re-
nouvellent I'asuise secondaire. M
Elles p~titrent danas le pores Repreaentants pour Haltl
qui auparavant talentt aptes a J. D. MAXWE. et Co,
s'encombrer de pouswi&re par 1619, Rue Rlublicaine -
Ia s6cretiou. Elles priviennent (Grand'Rue)


ALUMINUM LINE
St-st -A hiit oCentral utfldilg,e
INew-Oran41, LaV U.I. A.;
PROCEAINS DsPARTS DIRECTS POUR PorT-AUPr-P CBE HArri
Un bteamer laissera New-Orlaos le23Juillet courant pour
Port-au.Prince et les ports du Sud.
Port-au-Prince, le 12 Juillet 1929.
A. de MATTEIS & Co
Aemns GintRAuo


Panama Railroad Steamship Lne
Serve de grl e( de pasmagers eutre
lEW.YORK"VTT N. Y. CMSTOBAL, &NAL ZOSi et tes PORTS deja COTHE
S. 0 UO d.e "rAPlul plus ramdlIS t plusdlaocturYla detranportd LpPI eat tit curta Haiti
t -- po uio s via New-Yord St. Cili, Cna & hme d F.IttInl
e- ~oiiahliste de nos agents poar Is principal p rts .,e I 'rope :

Mrs. G. W. SHELDOM A Co- 17 James Street, Iavuapoot, EONLAxD


F a, las alsa lvnSls:
Gmi LATLY H&wnM A Co
21 Ruede la R6publlqae
Marseille
Hnxu PuoN & Cie Lt
53 Quai Georges V
Havre
Hanmu Pano. & Cle. Ltd
Rue du Moulin a vapour
Boulogns/Mer
HhnNu Pasao Cie. Ltd
95Rue de Marals
Paris
HanU PanoN & Cl. Ltd
Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
Hmnxu PnoW A Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Lucien Th.

Lafontant
1538, Grand'Rue
Accessoires, pieces de re-
change, articles divers poor
automobiles et camions de
toutes marques
GASOLINE, HUILES pour
Moteur, pour transmissions,
et pour difltrentiel.
A la disposition de ses al-
mables clients, Mr. LAFON.
TANT vient pgalement dlins-
taller une pompe air A I -
letricit6 FREE AIR. d'un
usage facile et rapid.
Telephone: 3383.


%;QpENHAGU'E
Mms.E. A. BtKDIW&CO.
21 Aliuren 0PhAguG
SItalia,
Mrs Hwmi 61Mbe CUSS
Piazza& Matteo."N6. Is
(;env*. It~id.
OSLO, NoiWfti
Internd~atou*
Speditionameskad
HsUMOUaeG. UANTw
UILVoreman a

Oonmroucl SV4wu.awuI
Nordlik Express
Gottemburge. $weed.en
Ro'rMuDAX, IIOLLA*D11
Mr. H. Vogemann


'NOUVEAUX PNEUS

I DUNLOP' ANGLAI

Dunlop Fort 1929.


FABRICATION NOUVWLLE Propri6t6 des bandadg
cialement pour fes pays (hauds.
Sa structure estpolide,sa souplesse en defle les plus 1
v1s3ms routes.
RESISTANCE DURABLE ". U0NOMIQt
S SANS RIVAL.
Le DUNLOP ANGLAIS a lalt sea preuvis dans le Im
enter.
Tout le monde sait quo le meilleur Poeu est le Do
Tons les'automobiles se r#jnmssent et le rclament co
le Patron et le Irotecteur contre le danger.
Ibs .rvagent tous de tout kepos, et sahs aucun eni
Is vleinent d'arriver tout frais.
En sblce
AUTO EQUIPMENT COMPANY
JOHN M. WqOlJEEY, Manager.
Grand'Roe.


II eat intremuat de' noter
rservie a tout acheteur.


qu'une ag able sur


COURSE D'fITE


Vop&ica-iusga$ erdoueip?
Nosires-VMeS, foired cr:1e08set =piesprogrWs,
VePe'z aux Coors d0Et6) de.
L'INST TUT .TIFPFN II UEEB
Mit hod. stWr et rnpidi.
rofmmq sprl piaH6! pur I'Euiseignstoeot
de chaquie maii~re. '
Coodi tons exeeptionncelcs
11Am.e A Poilosocpbie ioclusivelivent
rLfgflW pevticu IW es aux 616vTIM 6 en retp
Rikru. dtu. Cours: 8 beures 4 11 tbree a. W.
portir do ler Aflat prochaim.
Puur l)105 amptes fiT'i~eigflne3eolts, ti16phofoa N
oil p'lfpCZ IJ7lc $..anl Fe.
L'INSTITUT TJPOEs7NFIAUER
Rpowsmad-U11lite ubliquS.
k~useignmeiintcsaqeirl
.4ngialt Steno, Dac tyo. Comnptabilil
WintiQ I k in i ajneiraat 4xtar"a
AXfg'a Lclde l'EctoleNational elde
IN'tC be Akir~it Ic cad c (to s-samCOri P; I
to Octobre et_ ba isme, in.'awee t


L. Th. LAFONTAM
A-o--re- pou- ate...ttb
Gasoline. Huile, Accessoires et Pices de
atomobile.
L a meleurs pneus et Chambrec air poor r
on cRmioDs.
Halle Gardiner
No 1538, GrandRue Port-a -"'nce,"'


I


Pre- (atUan
k la demand de sa nombreuse et sympiathique Clien"
tWle vient d'iaugarer un bulet up I'on tpouvera A touts
he- re du jour et de l. nuit. Aea. plats lolIs et chauds
assortis, pipaes de main de Maitre.
Un orchestra u l a-moderne clharmera vos so'ires.

LOTERIE E
De PIAsoclaUoa des *i 01.du GeOp o
Enselgnant et dou a.it4 I attla de
) 'AIlianca i9wo
.e prochain 'irage de ce M&II et 1z6 BI Dllanche
4 Anitt 1929. 9 heores do mana au ThAtre Parisiana.
Le, omit d'adminis nation t~ d'ai.r le publke
que hI nonvelle rtparmmit, ,.poAt i pplieamd no.
bre de lots gagnant as' I. sivan.te: 4
I Gros lot Courdes 2ou0 lts de 20 Gourdes
1 a a a 500W 5l de 10 7
I a 10 I 2 Ap. do ler lot 25 Gdes 50
2 de 50 Gourdes 100 2t dou2e lot 20 c 40
2 25 50' 2 dou3e lot 15 a 30
4 Lots se terminant par les 3 derliers chiffres de
ler lot Gourdes 10 40,00
45 lots se terminant per les 2 dernier chiffre
du 1. !o! Gv-r- 5.00 G. 225,00


I


I


LOTERIE
Organis6.e u proatt de Ia wutualt6
Soolaitreo du Beol-Air.
S.iea Iecoma.t d'ltilit hbliqve.
En verlu de I'Arrtli dfu Prifel des Arrondissements de
Port-au-Prince, de ,hirebalais et de Lascaobas
en date dui 15 juillet 1929.
S. ieMA o ho0O
11000 billets d G. 200 Ie billet. 200 lots gagnants
el approximatijs.
Le tirage d la machine aura lieu uu Cind I aridlds ir. edoca-
blement le Dimanche 11 Aout 1929 d 8 hes precises du martin.
Pour la Mlutul i6 Si.oliret du Bel-A r.
L. OUISSAINT. President
Rdpar ition des 200 lots gagnants et approximalifs :
I Gros lot -Gdes 4.000 10 lots de G 50 5001)
1 2e lot 2,000 10 lots de G. 25 250W
1 3e lot 1000 166 !ots de G. 10 1,660
5 lot, de G 100 500
2 Approximatlifs du ler lot d G. 250 G 500
2 approximatifs du 2e lot &a r. 200 G. 400
2 approx. du 3e lot A G. 100 G 200
Les billets sont nuls, six mois npr9 le tirage erlts lots
gagnants sont payables imin.ndatement aniburtbu de
la Loter.e. ous tes jours ouvra kIts.


- -- ~ --i -- -- __


m


L III ; __~__Y_ .-


-omm-


I -- -~~ llllrrrr




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs