Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04227
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/22/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04227

Full Text






*n ent -Mag' oIr
DIIIECTEU~

R EEUN us2

Tr U W


, aL fl UCIsfilsraetfa U at ql
d'fVellIrr I& C116SWeSilt dM 33
Amcs peor Is satislaire en'u le, et
la carloshiet sia ki 'd e aicqie
dams les esprits heureox.
Anatole FRANCE


LUNDL 22 JUILLET 1929


p14 JUIMJ W

A PETIT-GOAVE


imple rmals belle c&e t Justice, n donnant ainsi
s5est d~rl6e les 00 r e mr s er41ede0 al yrle
Cousulat de Franc.MSl* rkaternt, car ies la s et Ile
ment, Monsieur rMau- sang sont de la mme cou-
Agent Consolaire leur.
onnS, appeal stL t L commissaire do g9uver.
u.Prnce., dam-s sa nement, Mr Thderd, donna
or ti c tis ~~~n use belle r6plque,. doene
die. C'est M Bon belle oretationplein de
as.mB le devoir t lItE nesse et de distinction, Invo-
lr de recevoir. Ise mvitsI untlepa o, indepen
Is, haltions et 6trangers, Iat to pass, o- IVid6pen
r is halir, en cs jouras t3, acquise, le peuplehal.-
rappeler, en cejour. utien r6 solut de garner quand
res homes, comme m me Is contact moral avec
bnt parlout les reprdsentants lIn Frnce,, c'st-A-dire la comn-
I la France, ce qu'elle a fait munanti do ia la tue, do
our Phumanit6. code, de I rell n et do
Son discourse rendit on bril- I .asra isuto a cl-
it he oe as uSislk 8 tore doel elts Lettie, d'o
a doe Ia rance, A aon e- vi nt Ia comprehension du
pelr requ e ee r6ge sw Droit et la Justfce, des devoirs
e, et A son Iliit. i abo liret
dapr6s-rcrre.Q a ul "Ia ."c"t."" a
les nations so d6-aetm ens-adus.
dn le df.icult.. d ', Iijle dana Ia 8uerre.
ans les dsifqcul"ts Qu3and on parle doe 'im-
res et le d6s quii I mense epop6e, les taits ame-
1, oe cherchant qe la nent par eux-mem,.s irresis-
de routes les joU s- tiblement A *i vision de la
o6 tout 6tait que d puissnce am.ricaine qui a
uett rancune, t a rance a joue un r6le i considerab e
an retour A vie nor- n la vie de tous les peoples
Ildiscret et tenace, s'uni- europiens Par on trds gra.
bt_ i ssante at.r dou du cieux tour de la pensee, le
r Poluca valeur Ese i M commilsaire do gouverne.
Poare vo-met,on face deis r e en-
It le nomr immortel et id sn*mains, offls ersdno
ivant d f o Marhal district relcdit homage A Ia
tls, eant alid 's grande nat6n. en on eloquent
flon de. l smys eres sou venir de laide aux mo-
ltmion dests chqi o et- .l sLtoots pibles appqrten A-
ea,,tq.s ,a- oi iIfaisll 6)rouvc" eu-
= ,Ur et dri -r 6 'aveeir. iroman, Cu.-
Won sent id U riel pour rtebtir Ibre
st0eonnaissance, if rappela d lear v;, .tiofe,,-
ib n g6i6renx des granidesm our .,r -l .,,l,
Ijons et des petits peio I Le champage ofert termi-
.ocies, et des Haltiens fmis, na telte petite fe. scellant
eI tx, u'ayant aucun inote- troitement la- manifestation
oi obligation, se jeterent traternelle du group d'amis
I la melee pour difendre, internationaux de la France A
t41 de la France, le Droit! PeUtt-GoAve.
I ...**....w .... .... -


A .

l'Orphelinal
DE LA

Madeleine L

Co malin It quarter de
Orpheluiat est tout a la joie.
. on y lIte Ste-Marie Made-
Ime palronne de la chapele
e la Rue r.ug6e Bourjo lly.
On connalt assez I'histoire I
t !a vie mouvemente de la
lie Onlilienne.
Un jour, le Christ ayant jete
a regard sur Madeleine al-
[ma en elle le feu de I'amour
ivin et la conquit A la reli-
on de son phre;
Touchbe par I'amour divin,
Ie court le jour o le Dieu
t cruci U6 parfumer se pieds
p+rts. les arrousa de se lar-
te, lea essuya de ses che-
atx et les couvrit de bafitrs.
Elle ne redoeta point de
,re, a, pied de la Croix,
inquielude I'avalt atlk-
au 6pulcre vma Ire 1,
he des solda.isl iltqq
*ur chta caite i eb "
eresse avet bai toule
tote.* t aintI q reple
L e's devint pour los
es de son poquMe on
IdoP e de bonte t e" verta.
?luius-t-elle en e atri
Memple A cells qui *oof-
t et qui nour t ea
m s Wpoir d'nue uemy al|
prochanue. I



f Oll WTImrCTI I
Woblez pas'qu vous troo-
re PI'excellent RuiMx Ba-
I~AcoURT ches -MRtmt De -
KRtQua A Pition-ville,


R H Joseph Noble
Nous avons recu Ila viite
de M. Joseph Noble, le distin-
gut reprfsentant ae la Nor.
which Union Fire Insurance.
Monsieur Noble qui ttait
accompagne de son i gent cn
Haiti, M. Joseph Nadal. est A
Port au Prince en voyage
d'insplctiom. ,
Nous souhaitons la hienve.
nue A cet h6We des plus diw
tingudet tiue fructoeuse be.
wogae.

h0.emp s ....
sopl. w o
Nos Ocole prhnl* on, quol-
ques ones du moins. .ail. cefte
ann6e, uoe dthOlhfioWnde r Y.
rompene smit ves qui.pen.
dant le coors de l'ntnde tpotai-
re. so snm t.it Iemarquer. tant
paT lear ssideit6 quoe 'pr lear
trsvail.
Deux disalibutlens ot t sur-
tout attire Aoyre os1Ikti,
tont cellem de 1'EIWe ArKntinme
Bll1earde, dirglee. pr Madanme i


Visions

d'Histoire
Devaet Irrevocablement laisse
Haiti fiedi sur le Francais
sere dn'n6 A un prix redult
mardi et mercredi que les r *
tardatuires protesseurs et t -
diants quoe etie merveifleuse
page d Hitoire interesse d'une
tagon particuliere ne man-
quent pas cette occasion.
Mar 'i A 8 heures les 6 pre.
mitres parties.
1 Gourde
Mercreli suite et gio,
1 Gourde.


*Avis
Nousavons legret d'avi-
ser le Commerce et le Public
qu'A prtirdu ler juillet. Mr
11. W. HIPWELLC cesse de
nous peter sa csll;al oration
pour les Aflaires d4. THE MO-
TOR UNION INSURANCE
ltOMPANY, LIMl I El) el ri-
ons ootte bienveiltante Clien-
tele de bien vouloir s'adres-
ser' pour tout ce qui concern
Iv dite (Compagnie d'Assuran.
ce en nos bureau, sis Rue
Houx, No 218,6 Port-au-Prin.
ce.
'The hotor Onion insurance
Company, Limited.
1. J. BIJIO
Agent
Nous avons I'ovantage d'a-.
viser le Commerce et le Pu-
blic qd'A parlir de cette date
la Maion. F. Calisti & Fils
est chuigte de I'Agence de
The Royal Mail Steam
Parket Comnany anx Caves.
Pnrt-au-Prince, le 16 juillet
1929
7 he Royal Mail Steamshio
Packet CompanyI
gI.J. GnrGIO
Agent Gtp6ral


R~e :FONTAINE.-B Post. N 58, PORT AU PRINCE


tell

LE N(

[ Le R

consnh

annees

-pas de


11111 .II l bIlll 0111

OM SEUL SUI- I I7

hum Barbalncourt,


par vols de 50
par olus de 50


de suprematie,

rival...


ME'NAGaFIESI
r,,-t:;r-!- toms tissus :
L'%LA;N c(IV NSOlE, etc..
a WOi"t ri6galo

IN
"'j s'fe dress*W
V" C-Mk k N; F.R c-S(.Se.;,..) Pro


LA NORWICH UNION I

FIRE INSURANCE
SOCIETY LTD NORWICH ENGLAND
lufurme ses client et le public, en geueral que deputies
Ie 1t Judlet
Mr Daalder J'
a cesb6 d'etre son Agent general pour Haiti.
Port-au-Prince, le 15 juillet 1929.
H. JOSEPHl NOBLE
Aguet Special


LA NORWICH UNION

FIRE INSURANCE
SOCIETT LTD. N=WkWIi 3G. AND
A le plaisird'aviser ses clientset le public en general
que depuis Ie 11 Juil!et

MMM. Joseph NADAL & Co
on rt, appoinils A3nts 460 ,iat pour la R publiique
S, i-au-Prince, le 15 iNOi et 1..
+ H. J9EPH NOBLE
Agent Special


SM H. W. W ipwell

Aeplsir 'laysaiAtle pubhi 4t dclie ts o pwt i"er
0tM&tmAl Aeaenten I14 do THE ISUM.OYERHS
LIABILITY SS(TRA CE CO 3IlATION, LTD. OPF ON
D(II, sOD association ave j


I pris Afn coame direct-ler de l'ag&te de la Motir Union
Insurasice Co. 01 [
Le bum.a de Mr HIPWELL et l rant4r6 la ,.4tmvelli
ats action doe M Georges idgerar Plaer Geffard. .
~ - -


n1 a


Mon Paris

Parke stcaniur(:ariinar~c qpi e st ar
riv6t. tPort-at-Princv samedi 20 a, (al
"a #~-Sinfidi, (k V~ari~t, .1 reTl U II
siefl ns 1onParis.
On poiurra Nadmirer, ds iis un d
cor,(Ies plus 0Itgarit,, lt-s dawose, mi'
dcrihes cx&ute~es par des .artkii-1'.dc
tout Iprenficrordre. Le flitnut .t taili-
leurs tir6 (de In joliv rom-nuce -.1I
mode: Ah I qniI'ti tm twon,. flflflvil-
lage, mon Pari~s
If seraexhibe ,'.Inpillosht. i C)l
initmxe de In senwim'c prohmvwIiu.

Ont redemando
CHANTAGE.

Noubre dc clivnt-k de ,\uui~'m
qui ti iv ie t ms 1v1ii la \N ifiv c \( m II
ce 11mle nIcredeunandent ,'Ictw,, ii .1
cril Makis i est actuelI(' .unt '21 P1.0
*varfee. DWs q uji sera ?A ["I-tau
Pri~ ce, I'aima ble directrice def( Va-
rils o Y oflrira title dern i~re lois.
Ail.si pourront le voir ceux qui Iv
d11*rent si ardernrncnt, de mllmvi
qulIront be revoir noinhre de (ccu\
qui i avaient dej~i u vetiapplaudi.


Funerai1Ies
Les lunkrailles. de M.Sepymour
Oajlont ont eu lieu samtdi apr~s
mi~diA~ Is Cath~drale;
Couqd@bances nux parents A-
prouvM'patr icul i~remieflt A M.
-et A Mine. Georges CUlestin, M.
@4Mie Low'. Canal et Melle
1 mma Depont.





IL SUFFJT 00 .ioien



47Us:,.MN St bodo?ARI

quo Sent tut&fet" 6 Web"
DEH"AUTAPARIS
so,* tile &E&.iwmeid IipMds anask


SIore


.. a rencontr- A Ville-Bon-
heur un jazz organism par quel-
ques jeuines gens de rIlile, et
qui joulait des imuisiques moder-
nes. 0, jioi l celebre chan-
son P til /o (lui tut uL) succes
fou, P tit Zn ut n: aturellement
3pplaindiv. Ces jtuines gens se
sont si bien conduits pendant
toute In ette it Icur Jazz fault tel-
lenient apprci, (iqui Nonu: (Ein.
les verrait remonter A Saut-
d "l' li !'mitinno nw iainc, si, n n-
turellcimnnt, 11 Vierge le per-
met.

...lls so rencontr rent, lous
deux fumeurs. Intin lira sa 1niDe
pour la hotirrer d'un lab.c I'rais
e'p:irft'ini'. ';[Im l rt ira alln In me
momeni ri,' ;;is;, grosse pipe
qui petit ;:v;lcr Is trois (uarts
tilun m I):lliit <( i lal)ac. I. pre-
mier s sellil nlilmeldiilatement
nIlir :\ 1 t vi tltd ('e cr pipe.
Mais it se r'esi i n I()r S(|I 'lI vit
I'autre, comme 'si (ld rien IIntai.,
tenure v'rs lii si main ct suns
mot, i-'lln (l| 'vcr ti ll l tit si-
gne li1 I0t te, rcla-mtr s.;a piiart de
taha' It se li: ss i I' aired I (Ijura,
mais uiI pon ;i'iid (I( lin'I e Se
laisserait plus U as'r A 6t!)ti' en
de si piteuses vondlitions.
*
'hoiiune travaillait pun ble-
ment A la redaction de uiit que
contract lorsque deu\x visilurs
pbnutrkrent dans son bure.:m. II
leva la tMte de dessus ses ,ipe-
resses, sourit aux deux visil,'urs
et la blague cqnimenVn. L'hom-
me se mait A sourre dilltiille-
ment pour mar(lqu'r son vinui
d'etre d~rang de son trv' 'anl.
Les messieurs n eurent pas I'air
de comprendr, e.l conimm de-
vant,. a plague pl)lillait. allgre,
spiriluelle. A tin moment ,cxas-
pre. i homme se tournint vers
ses i n t c er toc u teu r's leur dit:
On voitbien que vous n i'tes pas
|mb6decins. Les (dcux visilours r6-
)on(lirent : A (I ti Ic voye/-
VoI n ? Sotrinal. I'hom 'e leur
rpndit : \ l jsite' ...
I ...:u mIellt'Ollll m .ilVmlll lair soir,
I deux jeunes genis Ui l\ ', .lit'nt
dIc P'tion-Ville. Ils j a,'tient
I'Anrnexe esCaves d'llanli ,,,i 'on
veqait d'inslaller I'eL: icWit.
et.ait, disaient-ils. dans I v coin
d'ordinaire si somnibre, l soir,
une profusion bl)ouiiss:'t ide
clartls, dans lesquelles I'vo-
lualent des dames et l,-s hiom-
mel quia tai, it v 'Ut i or idre
le fais en 1) ivai' 's bi s, ns
exctllentes.
.., a v'I passer, sou ,s IC solei
dt plomb, qui conmmine n far-
deitI peLn 1aux t iules i decer-
diimws heures, ule de i is 616.
gantcs demni-niondaines, robe
courle el blanche lhaenti rou-
g.. souliers jaunes c b;,is de
Mudi couleur e(C chair. Elle allait
cn se dandinanI, in stock tde
sourires preis dvrrit'e es Ie-
vres. Mais nul des homes qui
passaient ne seimblaient la voir.
C( tlitl snmedi, pense7 done, il
raisait chaud et les aitaires ne
voeln pas. Belles de nuil natten-
dez;done la complicity du cr6-
puscule, pour parlir en chasse..

... a vu, jeiudi 'i Saul d'Eau,
une scene assez cocasse. Un
liomme qui s'uppille I... voulut
beneticier d'un camion qua en-
trait A Port-au Prince. sans
pavyr nalurellement. II grimI,
s la I capole *t s'v blotti pal.
siblemeni et le (mmiion partit.
\liis le malheoureux co,+, j
ans le soutreSauts de Ir r t
o la pluie ces joursprecdeunt
avait creusE desfland 'sh. A
premier saoubresaut dnc it
]aillit de la capote dui oCalOiO
et tomb. mar la route." H Ipg.
du presque touted ses inciaeWl
Ne valait-il pas mmeux pyer le
camion que d'avoir A se payer, -
ce aoi codte bien plus cber,-


-- .. _ rr~li*l~r99sll I --r~- I~b b~r


nrrr~i~lkr~ -;~ '" --


486 ---~-


_ ---


- --


,+ ... _.-..!I I


* ,f.


toU un ratelic::


wre


-
>


T" I "--i- U


ffllak PAM















Le prince

Carol
II smail absolumetl Htranjer so
r 'unt romplot en meumanie
I'AHIS. -- Lea milieux rou-
n,1.131s de Paris et la police Iran-
,' aiso a qui a Rt6 conftl le soin
de (uprotcger les princes et lea
digintaires strangers jouiasant
de 'hos'pitahtU d Ila France.ei-
priuiia 1 opinion quo 'ex-prince
h alier (=arol neat pas comnpro-
iis dans le complot ourdi a Bu
cfar st et oi sont impliques 3
olf ciers et quelques ouvriers ar-
r'tv. pour attentat A la sdretl
de 1 Etat.
Lai police trancaise a meme
protest de l'ignorance o6 elle
se trouvait des allkee et venues
du prince Carol alors quelle eat
responsible de l'inlormation
don nae it y a quelques Iours, di-
sant que le prince 6tait sur ls
point de se rendre en Yougos-
lavic pour y rencontrer son ex-
i6ponse la princess Hlene et
son Ills, le roi Michel.
lc prince Carol ne se trouve
pas au Palace H6teldesChamps
Elysces o0l il reside quand il eat
a i'i is. La police ne peut dire
s'il est dans sa villa de Norman-*
die ou djns son chAteau des Ar-
dennes Belges oi~ it pass 1 616
idermiier.
Li lgation yougoslave affirme
qu'ucun visa pour un voyage
ea \ ougoslavie n'a tt6 demand
!our un passport au nom soil
de I tx-prince h6rntier Carol Ho-
lhcin.oller ou de M. Carol Carai-
mnan.pseudonyme adoptA par le
prince quand il fixa sa r6siden-
cc e.i lF'iance apres qu'il e0t re-
nonce A ses droits sur la cou-
ronie de Roumanie en 1927.

Quwnd yous faltesusaue
d'huIe, employes de Is
boon kbull.*


IL'luiile h bon
111 i(hli est just
coiinme aIn main
(d u v r e bon
marcli'. Ell e Ate
et (let(rioeaulieu
d'aitler et de preserver.
I..' hidon commode de 3-
I n- O)ne rend le travail plus
fac ile I'intirieur aussi bien
(I ui 1'exterieur de la maison.


EJmpechez la rouille -
ccitl huile nettoie et polit.
4' m Employez -a done
pour huller la ton-
d (euse de votre pe-
louse, vos ciseau)
(Ide hales, vos s6ca-
,' t.i,-, VOS ciseaux A Omonder,
* vos palis A roulettes et toub
1 les putits micanismes. Frott6e
sur ies surfaces m6talliqucs,
elle i)reserve de la rouille.
T lree-In-One est un com-
pose d'huile de hautequalitet,
just ce qu'il taut pour lubri-
fier correctement les mica-
nisme lgers. Elle enl6ve la
vieille poussi6re et la graisse
adhere et met les coussinets
en Oat de Iravailler aiskment
Employez 3-in-One* pour
nettoyer et polir vos mcubles
et vos travaux sur bois.
Vendue dans toutes les quin-
cailleries. les drogueries, les
arm ureries et les grands ma-
gisins, en bouteilles de trois
dimensionset bidons portatlts
de )ne et trois ounces.
GRATIS:
Demandez
1'6chantilloq et
le mode d'em-
plo, les deux
gratis.
T REE- IN-
ONE OILCOM
PANY, Londres
',ew-Yom k
Repreenti en Haiti par
J. D MAX WELL & Co.
N 1619. (Grand'Rue.)
Port au Prince ( Haiti),


L* Conqgr6 don Cham -
broad Commoroo
AMSTERDAM.- 1.800 mem-
bres des Chambres de commer-
ce, accompagn6 do leur tern-
mea, reprasentant tomues les na-
tions civilisas du globe, ont pris
part au plus grand banquet ja-
mais tenu en Hollande. Cttait
association des Chambres, do
commerce de Hollande quai en
6tait I'hOte.
Ce diner a ea lieu A 'isa oe
d'une journee durant laquelle
a vaient 616 atudiaes lea perspec-
tives economtques ouvertes par
Iaugmentalion 'des tarila chi-
nois et amdrecains.
M. Thomas W. Lamont, chef
de la delegation amuricaine, a
averti lea del6gues chinuis quo
le credit de leur pays etait tort
bas et qu'il ne pouvait utre ques-
tion d'autres prets tant que lea
emprunts actuels a l ranger
n'auraient pas recu routes lea
garanties dlnirables.
Li majoration du tarie amri-
caiu a el6 examdnee au course
d'une discussion sur le prolec-
tionnismne. Les del guts tran-
cais, a.1glais et allemands out
d6clar6 qu'elle conslituait on
obstacle pour les pays obliges
de payer les reparations.
Leas iamaillens da primc
Louis de Bourbon
Les flancailles de Mme Mu-
belle Gilman Corey el du prin-
ce Louis de Bourbun semblent
avoir 6tl (repar6es ou aeraient
sur le point de l'etie.
La sceur de Nnai n Corey, Mme
Thomas est alWie A S a diteui
pour en parler avec le prince.
es Parisiens qua sont des fa-
miliers du descendant des Bour
bons disent qclue cetle nouvelle
conversat on donne raisonna-
blement l'espoar que le manage
pourrait avoir lieu en octobre.
li ne s est passe que quatre
semaines depuis que le prince
regimba contre la somime de
mile dollars par anois qu i lui
etait alluuee come argent de
poche par Mme Corry. 11 avait
manoncA alors qu'il avait deci-
de de ne pas 6pouser Mme Co-
rey, mats c elle-ci avail d6clark
que les fiancai les n'avaient r6-
ellement pas tW rompues et
Mme Thomas le coilihma en
ajoulant que l'on ne pouvait jp-
mais predire ce qui pourrait ai-
river.
Pendant que Mme Thomas nt
gocie avec le prince A San R* -
uo. Mme torrey re dans son
chA'eau A Terrire.s-le Buis.Uo,,
pf 6 de Paris. Le prince ne peut
lui laire visite par sui e d'une
decision de la police firancaise
ui lui interdit de sejourneren
France, tout come son royal
cousin, le roi Alphonse, lui a
interdit de sojourner en Espa-
gne.


LI MATIN !, &22 in"At 1


La raUftoaUon
avo r4ves s
Irose A Is otee a82ll8w
PAkIS.- Le rapporteur do la
Commission des fldances a d4.
poea6 sur 16 bureau de la Chain.
are son rapport concluant t a
ratification avec reserves inuclu
dana un article unique.
La Commission a adopt une
motion socialisate mandantant le
rapporteurdo demander au guo
vernement do definir sa tuture
politique eztirieure au aujet de
la roessation doe occupation mi
litaire de la RBhnanie, de la ra-
tification du plan Young.du trai-
te darbitrage, de Ia reduction
des d6penses et Je I'organisa-
tion economique de l'Europe.
Le conseil des mlnistres a
approuv6-1a riponse francaise A
la note de la Grande Bretagne
aur le lieu de la conference des
reparations.
La note trangaise sp6cifierait
que la conttrence doit tre te-
nue dans un grand pays neutre
et, qu'en tout cas, si ell devait
avoir lieu dans une grande ca-
pitale, Paris est tout indique car
eas int Alts de la France dans
es reparations sont plus impor
giants que ceux de toute autre
nation.
Le pont sur IRHudson
Des ceremonies impression-
nantes sur le vapeure. enter Stay.
vesanta, A I'ancre A mi-chemin
entire les piliers a to 178 a iue et
Fort Lee,ont marqu6 la pose dou
premier cAble du nouveau pont
sur IHudson hier aprts mid.
Un group de hau-s fonction-
naires de New York et de New
Jersey, ainsi que des reprdsen-
tants des communes qui seront
relies par le nouveau pont, out
pris part dans la cAremonie.
Parmi eux se trouvaient !e gonu-
verneur Larson du New Jersey,
le lieutenant Lehman de New
York, M. John Knight le leader
de la majority dans le Sonat de
'Eaut de New-Yo, k, M Guy G.
Gabrielson,prksident de I'assem,
blee da New Jersey, M. Walker
maiie de New Yuok etM White,
maire de Foit Lee,Nt-W Jersey.
Ce pont sur 1'Hudson sera .le
plus grand du monde *.Des sta-
listiques le p-ouvent :4.
Son Prix : 60 000 000 dollars.
CapacitA : 30.000.000 de v6-
hicules par an.
Longueur ( y compris les ac-
e6s ) 9 000 pieds.
Hauteur de l'arche pour le
passage des bAteaux, 206 pieds.
Dr Hector Ambrole
DENTIST
Se tient a ia disposition du
public pour toules sortes de
travaux denlaires.
Ghtrurgie Protheie.
Rue des Miracles. 723.
T616phone; 3494


Apropos de la roule


Aous aaons demand d un
homme de i art quelques notes'
sur le systdme employee pour la
rejection de to route Port au
Prince-Pet ion Ville. Voicid ct
qu it a bien voulu nous cornm
muniquer:
Je me dispenserais volontiers
de vous parler de I'emploi de
I asphalt si je n'avais A voua
entretenir des excellent tra.
vaux d'aaphaltage qui s'ex6co-
tent actuellement sur la route
de Port-au-Prince-Pelionville,
tout particulierement do non.
vean procede d asphallage qui
dift6re totalement de colui gne.
ralement adopted pour lea ruts
de Port-au-Prince. Le procedt
employee pour lea rues consist
seulement en un traitement so.
perficiel du revtemtnt, tandis
quo pour la route de Ption.
Ville, I'aphaltage so alt per in.
filtration total dans la aasse.
Lea nouveaux travaux ont 69*
commandos par Ia forle densil6
de la circulation sur ctte route
a sai par la position de PA- i
tUo-Vhlie qui t la st tion d'6t6
de Port-au Prince. Ce n'6tait
gire uon plaisair de parcourir
o.te route durant leas mois do
vllegiature, c'6tait m6me nout.
sible A la sante A cause do i4
grande quantity de poissiere
qu'on y absorbait. Raisons de
s6curite, de sante, de protection
de la chausa6e centre une usure
trop rapids, out determine les
Grands Pouvoirs Publics A ac-


le Petion- Ville

corder le credit necessaire A ces
ravaux. En Mlet, le 18 juillet
1928, un credit extraordainare
Gdes. 275.000.oo fut mis A la
disposition du Service des Rou-
tes. Bien Avant I'ouvertnre du
credit, il fut necessaire, en vue
de donner plus de garantie A la
circulation tr6s intense des v6-
hicules sur cotte route, d'Elimi-
nor certaines courbes dange-
reuses, et d'en 61argir d'autres.
Ces travaux prelinmnaires furent
ezxeuts au moyen de I alloca-
tion regulitre accord6e pour
I'entretien et I'am6lioration des
routes. Les travaux prelimi-
naires realises bien avant I on.
overture do nouveau credit ont
beaucoup contribu6 A active
lea travaux actuels qui aeraient
consid6rablemneat retards 'il
fallait les es6cuter on meme
tempm quo les premiers. Cpen
det it reMtit meoore qiqu-o
modfleationa A app.rter rem.
pnri actuelle de agon A 6 vter
tout changement das l'avenir.
Ita lureat exdcauts on attendan
larriv6e du materiel qui avait
*46 commander aux Etats-UniL
tela que le rouleau compres-
seur, distributeur d'asphalt etc.
acesmaire A an tel travail. Le
proUg prevu pour Is routt comw
p'oed Une t hiussae de 7 metre,
8V 5 m6tres de partie asphal
tee. Ds deux c6tis de la parties
asphaltee, lui servant d'paule..
ment, eNt eabli une bordure do
ro< hes de 20 cm. de larger. La
chausee sera constroite en ro,


- I--


ches concassees et en poussitre
de roche. Le drainage des eaux
un des poin's les plus iripor-
tants de la construction de la
route devra etre a sur. par une
sArie de drains de 24' et de 30"
en ,uyaux de bWton ou de t6tes
galvanisaes pos0e a intervalles
n excedant pas TZ m6tres envi-
ron. L'erosion des tosses de 6
one grande vilocit6 des eaux
sera evitte par Ia construction,
transversalemen, aux tosses, d,
petits barrages de reltenue, ,o t
en bois, en maVonnerie ou en
bWton. Les mat6riaux n6cessaires
A sl construction de la cbsuss6e
( roches concassees et poussiere
de roche) seront tir6s de notre
concasseuse tlab'ie A Port au-
Prince prds do cimetiere. Les
prelmiers lots en eftet. son- tir6s
d'elle et deposes entire ia rue
aW\V, et le R1servoir de Bour-
don. Les dilficultes de trans-
po t dues A la forte rampe de la
route font penser qu'ii serait
plus 6conomique de deplacer la
concasseuse et de la situer en
un point qui nous permettrait
de realiser des transports ra-
pides et aists. *
Le pont choisi est la Ravine
Millet situde A peu de distance
idu bourg de P6tion Ville. Le
chois de cette position est jus-
titfi par la grande quantity et
Ia bonne quality de ma'lriaux
que la ravine charrie. Ce nest
!pas sans dificulls que le, dpla
cement et I'installalion s'elfec-
tueut. Tous lea prliminaires
montage du materiel, installa-
tion de Ia concasseu'e, mise A
pied d'euvre des drums d'as
phalte- tous les travaux de de-
but, rectification et agrandisse-
ment de courbes installation
des drains, ont Olf tails dans la
periode d'Octobre 1928 A Jan-
vier 1929. La construction de ia
chausAe asphaltee na comment
c6 que dans le course du mois
de Janvier et il ne sera pas sans
interAt pour nous que je vous
asset une relation elation do Ia mtho-
de de construction de ceite
echaosske. Le profile iansversual
une lois regle, on charge Ia de-
mi chausser., lautre etant eser-
vfe au trbfit..On comprime en-
suite A I'aide d'un rouleau corn-


presseur de 10 tonnes. 4pres ce
c Iyndrage la chaussae present
es videos qui seront remplis
d'asphalte do n t I'epandage A
chuudse taI A aide d'un put-
verisateur actionne par une porm
pe. La chaudiere qul alimente
i pulvdrisateur eSt d'un type
Lemueford A chaufl4ge au cha
lumneau d',ne capacity de 165
gallons. Uie equipe de terras-
siers, suivant irnm dia emeut
I equipe d'asphalldge, repand la
poussiere de roche sur touted la
surface. L'adherence est favori-
see par la hau e temp rature
de I'asphalte. Oa procede alors
A un cylindrage qui fait pn6-E
trer les criblures dans les vides.
On ne doit operer que sur
une chaussee absolumet seche
car la moibdre trace d'humidi-.
te s'oppose a I'adherence de ien.-
duit avec d6gagement de vapeur
d'eau; la poassitre est aussa un
obstacle A cette* adherence, et
ce pourquoi, on a di utiliser,
un compresseur d'air pour ex-
pulser la poussi6re pendant la
saison sec e.
La chaissae est apr6s quel-
ques jours soumise A un balaya -
ge qui retire les criblures qui
n'ont pas adhere, ainsi que la
poussiere provoqude parole


broyage de ces derniers per Is
rouleau compresseur. On pro-
c6de alors A 16pandage de li
deuxieme couched asphialte que
l'on recouvre entiereinent
criblures etl on cylindre un
derniAre fois. l
On obtient aussi, imne chaus.
see que la presence des cribl
blures empeche d'etre glissiant
et qui prsente beaUcoup de re6
distance dans le cas de freinag1
des automobiles. l.a premise
coach d'asphalte doit bien p'
n6trer la masse afin d'obt en
une chausske r6sistante et
deuxieme doit tre abso',umen
6tanche, c. A. d. sans. namanqut
de touche, afin d'6vt ter l iii
traction des eaux de pluie daa
la chaussee. La lo'.igueur de :
route A asphalter, qui part del
Rue "W" haul de Laluce,
aboutit A l'glise St. Pierre
P6Eion Ville Vaesure 5675
tres. lile demandera pour
achev4e coraue mat6rian a
5700m3 de roches conca
35000 gallons d'asphalte,..
metres dei roches gallets
la bordure. Le rendement d
concassmnse est de 75 m3
jour. Le nombre de voyages
roches concassdes r6alise p
jour varie entire 60 et 05.


LA BIERE Nationale

de la Brasserie Nationale


Se


**llwML--i LI


vend partout Or 0,1


le verre malgre sa clalit

superieure


Prot qez vol're poche e

votre santl en ta buuva

tou ou'S.


3


PAGOE-2


NOUVELLES DE L'ETRANGER


Insurance Go


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSS & Co.

Agents Generaux


Tow.es les Polices


DE LA


Comprennent la Protection conhre it

Foudre sans augmentation de tau



.gq. LeBos se


Agents Generaux

&* -ta ~ s:


Ire. -II ~Qk II _ I I __ _ I _ I -J -


---- II


---. ---------


- -- -I


'Y.


-- _


BO


Ii






I" i- 3


KiMATIS .2%2J Jufiat 1929


....


a . -- I


VIRGIMAFUNGH i
Est une boisibn ddlicieuse
et nourrissante. -











Elie colteut partout Or 0,05 le verre walgr6 m bonne
qoalit6 supkrieure.
Protegez votre santd en la buwant toiiours,.
Elle ne content aucun pioduit chimique.
DIp6l Central: HOTEL ANSONIA. -Tel. 2076.


NOUVEAUX PNEUS

'DUNLOP* ANGLAIS
Dunlop Fort 1929.







FABRICATION NOUVELLE. Proprijtd d bmandiges s$p
.ilonment pour -le payschand.
Sa structure eat solide,s.souplesae en d6fle le plus man.
ale$s routes.
RESISTANCE DURABLE aUNOMIQUE
SANS RIVAL
DUNLOP ANGLAIS a t es reuve das le monde
Tout le monde sait que le meilleur Rneu est le Dunlop.
Tous leseadtomoblles se r*jouissent et le ruekmeut come
Patron et le Protecteur centre le danger.
8vs agent tous de tout sepos, et sans aucun ennui.
I1s vienanent d'arriver tout frais.
En sock"
AUTO EQUIPMENT COMPANY
JomrM. WOOLEEY, Mang ,r.
Grand'Rne.


I est inotreent de noter qu'une pabte
Irtrvt A tout acheteur.


aurpriaso


rn H hotel def

NOaVEAU'SEf!I C
de RESTAURANT

Rors d'LEuvre varies ou

Platiddns dir
EM.
fESSERTW
x lout pour Gourdes 2,50
vINS TRS SOIGNE METS CHOW..P.PA


.Th. LAFONTANT.
m****m< peas*
%Sol 18 A* p 9. iuIim Iet P e Ie4-SP
utomobllet.
Lea weiliWrs pneus et Chambra A sk Pour OWUI 1to
a camiona.
Hale Gardle
No 1538, Grand'lie Port-s j

Est prescrln pour grippe
refroidissements, denqu e,

Bile, fievi e & paludismne.

C'est le plus rapid remede-


-L---- --


Avis
M' MARAT CHENET advise les
femilles qu'il re oit des inler-
es cet des externes jusqu'en
philosophic inclusivement.
&JI promet de bien surueiller
dans leurs itudes les eleues
qui lui seront confles et de les
entourer de tou les soins pos
Sables.
L'Institution donne en outre
des course spdciaux pendant
les grande vacances, d partir
du ler aoat.
L'Ecole est situee rue M. d
Peu de Chose, vis-d-vis de dE-
tabliasement des k illes de la
Sageem.
T66phone, 2923


Record d'altltude
par hydravion
PARIS La FPdration at-
ronautique international a re-
connu anjourd'hui come nou-
veau record d'altitude pour bv-
dravion la hauteur de 11.753
m6tres al'tinte par le lieutenant
Apollo Saneek. de la marine des
Elate Unis, Ie 4 juin.


Craum em on Sasbwfe
paw vdi a"e semaui. gkit*
vn soeuanient 3 minute.. Low
flocons 4*voino 3 mnalutas a04-
sent pedaltaennt .our iotr*
fourneau en I minutes exact*-
inent pare* qufi. ont #t# c~sirs
a4saneIemst&-MprooC de. inci-
facture-posdant 1n houro..
IZe voof dame toutoo e hbee...
ROSS


Le 13(issofl con nu c
daws 1 lc onde(' (ierj(b
EST TIN

-.1( CH( )S41'IS,.ANT



EAU XY l WL~vHITE ROCK~
GIN ,)-iA.i. VVHITE 4A)Cic


Lescul Guin cmall ai
d'citu initiv, r;t
des Sources 1) t I

DANSTOUSf( sLIE S \llWi

M~vohr LR[~II'iri
Diiticb itcarir 1ort-A -I-IR- ': I Hif J11 ).


Aux


anus


9ll ~


(Zerixdes aniis de(IC ,1 IYmvhIXC (III i'llG,1 oI -.t
Vriiice. pour titl) st~jmw I' (l ll 1del i1mni(rs jWill-, ol j'
- 6s de trotiver ', I hl ',I (J 4 n nui V (I A wi c \ i( l ot 1 tl e
a~re9, menus cxoelenk, -wit', ti. dc-, plusb j}I i dS cs)Il 'L deS
mijeux tails et cela .1 uli prix tjii dicfie btc I lc C U rre ii e.


An Lae des Rues Rpubicaine e i l

Angle des Rues Republicaiim cl dc; Miracles


Port-au-Prince

Le plus fin Le plus 6l aar

Vous le trouverez en

Costumes" en casimir

enftPalm-Beach, en

Gabardine, en Blue


Electrique,


Tel ep io ie, 2()()(


it-


Le 1)1lS It'I


notire


en soie,


en crashdefil
ALPAG4,

4 6RILL de toute .
nuance


en Noir pure

en SMOCKII

etc, etc.


I-I ol(ch.


elabu lissemen I.

CHAUSSURES
Malr lques

MA Richelieut
'xcCAdor
7 rianon

Doluville
Parisienne

\\dlkaboil
Derbis
Hazard,


clcl,


etc.


ASSORTMENT. RENOUVELE


FRANCO & VICENTE,


Proprieiaires


ARIA


- -~- -- --------- -


~UI


I


~






PAGE 4 a 1 'r 22 Jyi4iet 1929


ie belle Pour avoir {
peau naturelle une peau ve-.
,


Skcbez-vous compl6tement.
uBnite ecle erreer
Ne vous servtz jamais de
savon ordinaire pour le trai-
tement que nous venons de
vous inciquer. N'allez pas
] croire que tout savon vert ou
^ceux vendus come faits d'o-
lives et huile de Palme sont
les memes que le Palmolive,
s i Pour votre gouvernevoyez
-si le savon Palmolive que
Rien n'gale ia beauty na- vous achete a une bade
Beurlle d'une 8elase ou la noire avec le noin Palmolive
splendeur de ses jours de jeu. e lettres dorres, lempaque-
ne flile, radieuseet traiche. tage vert et le cachet rouge
au dos avec le mot Palmolive
Aujourd'hui, A quarante ans dessus..
la temme ne parait pas auss I Lpe savon Palmolive n'est
vieille, quell le paraissait jamais vendu sans empaque-
il v a quelques annes. Et stage.
I'aspecl, une fois disparu, elle Le seul secret du Palmo-
regagne sa Ijeauts premiere. live est sa composition exclu-
Le secret emt un simple traite- sive et c'est un des plus pre-
ment de beauty chez sol. cieux secre s de beauty du
Suivez-le, la nuit et le Jouret monde.
votre peau gardern sa beauty I he Palmolive Peet CoChi.
naturelle. Suivez ces instrus-I cago I'. S. A.
tions.


te que ovas deIez fire j
Le matiu. le midi et avant
de vous mettre au lit. lavez-
vous la figure et le cou avec
le savon Palmolive en faisant
bien pin trer sa mousse dans
vos pores par uun massage de
vos deux mains. llincez vous
ensuite avec de i'eau troide,


Repr6sentants pour Halli
J. D. MAXWELL et Co,
1619, Rue RWpublicaine -
(Grand'Rue)


ALUMINUM LINE
AII 111 Whitney Central Building,
New-Orl6ans, La U. S. .:
PROCRAINS ON*DPARTS DIRECTs POUR POT-*AU-PRIKCE HAITI
Un steamer laissera New-Orlkans le2l Juillet courant pour
P'ort-au-Prince et les ports du Sud.
Port-au-Prince, le 12 Juillet 1929.
A. de MATTERS & i.o
AexmTS GiNtRAIX


outee.


L'usage r6gulier de la Va*
nisbing Cream Exelento con-
servera votre teint aussi doux
et aussi satino que celul d'un
b&b6. Nous le garantissons.
L'Exelento
Vanishing Cream
Est une crkme sans graisse
que Ia peau absorbe.. Elle
nourrit la peau et empeche
qu'elle se lAne, se ride, se des-
skche,ou ne devienne rugueu-
se. Elle conserve la peanut en
partaite saDit.
Procurez-vous aujourd'bui
ino pot d'Exelento Vanishing
Cream;en vente cheap tous lea
droguistes, ou directement de
noub sous garantie, comme
vous le preterez.
Ecrivez-nous pour avoir un
6chantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beauty.
EXELENTO, MEDICIN19
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tons
cr.vez pour renseignemeu's.
- ~
'Maladies, h Peau
Maux de Jambes
seula .mat la..at ** U
i gsee**m rapid. p,m r !
au Pr.cieuse
DAPENSIER
RADICAL POUR TO"
ULCtRKP5
fPulIS D JAMII,
soMASIS, DATU.
ACIt. DotWMAUOnI, CZtMAS.
C. moUx, M .ko el Ph..sdc
72, sete de Chslahs. & Mala (e (Setm)
So owmes. d #..*a ma s m l..
Diif A Port-aMu.rtmlo.
W MATBUUS. P armacie Suit-B fran olpr


Panama Railroad Steamshi Line
Service, de frt ei de doagers entre
NEW.YORKICITY N. Y. CRISTOBAL, 4 NAL ZOM S es.taPORTS d la COTE'"
OUEST do IA-w S .
snu rapid et le pluaditect service do trasportde pas~e et do tr. Dentre lHaiit
et e ports Europ ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zon., Isthme de Frtam.rn
Voicilla liste de nos agents poor les priatipaUZ portWde Europe :
Anglet*Mlrrt -eons ranos
Mrs G. W. SELDOM & Co- 17 Jame St' ENGLAND


MI n.IIFI AO N at re ftpret:
Par eIm mais mivmates:
GRLATLEY HANULY & Co
21 Rueede la R6publiqde
Marseille
HnIhNU PERON & Cie Lt
S3Quai Georges V
Havre
HmwuN PuEON & Cie. Ltd
Rue du Moulin i vapear
Boulogns/Mer
Hnmu PERON Cie. Ltd
96Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillitt
Dunkerque
HmnO PEosN a Cie Ltd.,
Rue Roy
Bordeaux


OSC, Noisw~y
Spodiio~usalskad
HAuwDuvROGnm ~i
Hambour~itermany
Gorrouacs SWP-'-Rmna
Nordisk Exposs
..Gotternburge -Sweede.i
ROITrrxDm. HOLLANDII
Mr. H. Vogernano
Rattaidam. iHollan'Ie


* I


f l~ ~ ~ ~ ,.-, -. 1 tb, --- -r-. -


SI VOUS VOUM EZ BOIRE lNE LIMONADE
S DELICIEUSE DEMANDED POUI

ninal0n La Reine des
)INUItCU O Limonades]


MOULINS HATTANOGA DE 6 ET 10
Chevaux force et a traction animal


les plus solides des

petits moulins

c ,",nnPo.


Prix


tr,'s Iraisonnaw


bie s.
SIOTEU'BS Me (OMI( IK DEEBRING
Fhuile (de 1/2-- 3 ----6 et 10 ) ehvauix force.


Construction robust -

de plus satisfaisant.


dormant


PRIX TRES RAIS-

SONNABLES.


Pieces de rechanqe

pour moulins et

moteurs.


S'Adressez a la mason


727,


IEDOUARD MEVS
Rue du Quai: Port-au-Prince


Plus d'une centaine dejA travaillant en Haiti et donnent entire satisf..tion."


SLa voie d'un


service


No 1


II-~ I - I


p c~e~ I I


i'A~iE~l




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs