Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04224
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/18/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04224

Full Text


. ) Lu


xnP~t t*agtmre
ogMECThtJR


IA 101dmi 51*em d a IS L91M1
als1 l VpNt. lt f ww -
1w ktew! dq


4Pari dNhi W Rmu-ft

a"ste n et indivisible au-

Attr de Oi' "fte Prt6

siden t BORNO


sMt rPheure o ile
Of tional Progressiste
lmfendre plus effective-
pfs activemeot encore
Pe l'a tait jusqu' pre-
Im part de la vie politi-
astionale.'
lest proche le temps o0 ce
upemeut, pivot de notre
politique et social, tond6
le President Borno qui en
le Chefet le Directeur, de-
i a"#' a 1 0"gtei Xw
on, affirmer son acto d
t le pays tout entier et
Inttresa volont6 que ce soit
oltique de son Chefqui,
r 4 d6finitif salut, doit
ditfonner I'avenir Natlo-
our cela, ildevra, le grou-
at national progressiste,
r aux forces' d1ar6-
tes d(es Adversaires, for-
de trouble et d'anarchies,
cohb6ion de ses forces A lui,
rces de paix, de discipline,
morale social, de morale
1itique, fofc W r*n6ratr
)de tiavai, d..ordre, tooues
alqu.es, claque jour, par
Prtident d .la iRpublique,
,bord A ceuxz qui composed
groupmcnt, e6tn teWA ette
I TipDair6., *
6 enfin de doinati
0i t i qn -druse mino rl=
inle, 1 p u, par P
Ices.
Progressistes, nous devonu
Ire pbur.lic'ays.
Ht, en nousgroupant autouir
un chef 6eagique et r6solu,
)us devonfs coita li,'i.)'b-
rder les whioses.astour de
)us 6 Iravet ete'prtiae de i,
4tli. No& tevotis rffuse-
lire de ccs, hlltHciw6 'qui
olent qua d ~ ,tw e 'I-
ur aux mithotdee pr ti
ranntes de jais4m-ti4aqw,
reils au BloddheI ab"lae
ntemplasatperdment sonI
mbril, s'txt;s,,ient devant, le
auvais souvenir de temps
kpo:Asibles a ftaie evivre,
ndis 'tue la civilisation nou-
Ole, I inelucItbte marche en
'ant de t,,ute hbumanit6, de-
rient vers eux, en vagues
lpitueuses' pi tes A les sub-
erger.
Dans peu de Iemps, disons-
ma, va;s'ouvrir une p6riode
Oortante et grave de la vie
inale I )6j ie r.ditib-
dte (P) qul prdeptlenrs
a peowme dp preeu-


owusMINWMup is aS I
uge uPitme, j~p asun
Poor divider et Buxr,

~ia~ijhr it,


Sur ce point,la decision pr' -
sidentielle, base sur la pres-
cription peremptoire de I.
Constitution, neut intervenir
en deux sens. Le Chet de la
Nation, s'll vent juger jusqu'
quel point, apres plusieurs
annbes d'application d'une pw -
litique de paix, d'ordre. de Ira-
vall, et de m6thodes admini s-
ttatives efficaces, s'est tra'n-
tormu6 'esprit da people h .
tui. peat U rstprieu
;pas ntairts. t ,.drq t
soevemh qn P s isens I
texte constitutionnel Ma i ,
aussi, si. par sa sagacity. sa
sagesse, sa profonde et sOre
experience politique. il jt'ge
lui qui connalt bien les aspi
rations nationals et les v6r..
tables besoins des citoye.is,
qu'il nest point encore temps
de confer au people le da.
geftbx exercise du suftrage
universal, il peut dire qu'il n y
aura pas lieu, en Janvier pro-
chain, 6 elections l gislatives.
C'est encore nq, drmat souve-
rain. u n e prerogative sa'ns
contr61e que lui accord pl# i-
nement notre Constitu ion.
Personnel, ne pourra modiflir
I'une ou l'astre decision san,
ovwrir d6sormais Ia porte A
tlWles violations de la Loi
oddImbwae1e l Nation.
I -l Xie We meamuar de
Sminpqe'eiaveur des 6lec-
tions lgislatives, un bon con-
sell de sagesse et qui leur
epargne I bien des d'sillu-
sIt c. cst d'attendre dans le
cal.e eV la moieratiou la ds
vision sans appel du juge
constitutionnel
De mnimee,en I'occurrence.il
n'y a pas deux alternatives
poor le Parti National Pro-
gressiste. I dolt comprendre
qo'une ouvre politique, touted
cestv'e soclale it administra-
tive i acquibrent aI p6uenunit6,
ne peuvent tre durables et
rcsister au tempadestructeur,
que foraqefe c'st lear auteur,
celti qui eh a iu la courageu-
to thitiative, quBen a jet# Its
premiers fo*Ilett0ets, qui les
a c h6e cov ifil6ement; on
slors, c'est a Jui, A confer
cette tiheh depaneehivement
A qnelqu'uo en quitit4ra sen-
tile cour d'an chef et devin6
IAme d'un r6alisateur et qui
il aura I6gui sa tot et son
ardent courage pour la r6ali-
sation de ce 1ui a 6di com-
imenc. Cdst I euvre surtout
qui dolt survive.
Et. alors. quelle quoe soi la


ioul dItal q u ra toejours
V c'Ovet IM soqcl per4-.*
doo -m VO iWMdI~m1 us


tAche de coinolider, d'au..
mentor titq op"WOn tIm et;
m-n]ofie populaire.
n le voit, de toute iaVon,
de grands devoirs vont hbien-
t6t revenir au Parti National
Progressisle. Son Chef a fait
son devoir envers lui, a lut A
faire, dem'in, tout son devoir
envers on lChet.
Dne. l oute d,-fai la-ie dloit
etre severeim nlt condauinn I
oniomme disait Joffre at n mtmin
(le la Marne. a Lhenre 'West
plus de regarder en arriere .
Que leasccurs Aibles et qui
doutent, que les besitants tt
lea volont6s uses s'6loignent.
On ne le leur imputera psi A
crime. On en aura element
p1ti6. Mais, au mniols, ceux
cul auront 6t1 assiz cour -
geux, asses convaincus Ioxwr
rester.pol'rront mesurcrext.' -
tement lea conditions de la
lutte et les 616ments de la vic.
tore.
&.* ClalrAs Vierge
do L. Alfred Vieuz
eat -nse bor oo scours
A la suite de I Exposition
Agricole et Induslrielle organi-
see a Damien; des prix ont 616
offerts sx agcalteours et aux
industrials don't les pro4uits
Sapru un examen miutiex,a at
rr I'el'tention d'6n Jury co-
posa uniqueent de sph.ciaistle.
Lp clar.in Viag pnrte* t 4
cotte BpQ'itiq'i pIr iqtre .iql
ilfred Vieu* a 616 umis hrsa
--eo aoc6s dant il taut le
feliciter 4e twt coqr 't aui
tretr ave qu I
irt*t I^ acionose snt
i<^& lif t-hax de 'llibihta-


do
est 10.atsttion iiTfrfImp
e m~~elop vee psisb
% 7s pluens I"e fwlicA
stoean sywupatbqoe propri&
laire do Prnce.1someam..pot'
mandimquo Islaids qu'll AprouveI
do asssm s des pdus 01= i"Ma


I. Lboi'atoire


Vee foLsis I.vein,- a &ju dvi crnr.
Vfht q wind elle a po~ti6 Madatne VV'
Siiut L'lsa eltM. Pierre NMworin ii
prontv ideux le nuinkro 425~6 de la
Lutere doI'Alliance Fr- 'a ie et de
l'Assoclation des niembres du Corps
Eas. iguant.
C'est. comme on l*&i appris d6ji, le
num6ro qul a gagni! les ijuatre cents
dollars qtui constiti~ent let ro.s lot
de la loterie de l'Alliance. Aadmine
Vv'e Saint-Ulyasso est une bhanchi's-
so!use Malheureuse et 'rem cciubic, e'
M. N46morin un jeune hlioinne de~
vingt an% (fil a pas (de itmation.
La vein., cehte lois, n'a 1ipWawuti
gle.
Ce gros lot tomb# an Cap-Hlaitieni
v a rendu plus syrnpathiquc Ia Lo-
I isrie. Chest maunii quc 140IC billets out
Wt vendus dfj& pour le tirage du
male d'Aoilt et daprIF, leia pro-
nuslics de PAgent. d ici la tini du
mois de noumhreux billet'.% erwimt en-
core places.
Ce sera 4it ima njettx. Cair lmargeimt
r~colt* va A. deux cruvro.-ade,, plims
iflt~resan~ftes,:- L'Association des
'lembres dut Corps Enseigant ", et
11rAlliance FranqAise' e Port-au'
PI ine..


nl = AU s lAFuIctd
IIJECTiON EYAD
DIALOER.*
mW ts a ULIWOMHAGIE
o1t low doulmIs "Gl aoss
ON iesicets.
2a01 Arbes Well
59" 3231
(Rapuotdo MMw~wdmumAig.)
ap~h 1L traitement cat compl~ti
Par 68
OR 8 ERUU sID*wt KMNE
qwi caiment 6n douleur, clarienzt lea utioma
ipuitifcnt le sang et duouiwuant U cystite.
TOUTS DONNE PH4ARMACIES *
1,tALr~i5 FIRAUD.A o4 6 ms IbuD. F8


S- -- I- --i .~ ~e


LA BIERE Nationale


de la Brasserie Nationale


Se


le verre malgsi6

superieu1t'0


Proteqez


voore


san e"


volre


0,10

alit,


sa


qu


poche el


en la buvan i


touiours.


Plus d'Lzmwas


Grace a la pomnmade vCur-

m il* elau depuratifCurmal

'Succes gara t i.

Depot au P. iil Bazar
2f04. Rue 4i Fcoats-Fort c t A Petit GoAve,


Chez


S.


MARTIN


nlrl~~r- --- -- I


Le-Th. L AFONTANT
enamel' ntor bf.
I;usoliriv. Huile. Acempgores of P16co a do Retbsngr 'iwur
I-' ,Vclsers pnens oetCbanibrp A oAir ponr fbatpe' mui
Halle Elardiner
_______-ad~u - Pcrt-au-Pirince, Hait.


Ctinique et i


....a v dens n camion q.i
s'en allait vers Ville-Boml'har
cinq jeunes files et cinq jeu
hommes qui voyageanent
Ia direction assagie de deo
remmes trks Agees. Le cami
stoppa, mais n'teigfit peas e
moteur, Les jeunes gons pro p
tWrent de I'occasion pour so -
re un las de choses agr4ables
luef les vieilles n'entcndirein
pas. Mais je ne sais qui. en paA.
sant, souffle nux ore iles du
chaufleur qu'il briluil inutUr,
ment et pour deux beaux yeul
sn gasoline. I1 6teignit etl 4o
(ElLvit en m6me tempp s'6teia-
P dre In conversation telemem.
enflanimf e pourtant quei qte
minutes avant de ces movples
qui voyageient so.s Its y.en
stevres de deux granditw'
res.


**


... Lauto filait a toute vitesaam
une belle Buick, dernier mod6-
le. Des voix de femmes effrteyes,
montaient des roussins, do.
flottements d'6charp agrpae
talent leas portitres combe si
l'auto 6tait pavoisee d. soei
multicolore at parfaume, L' 4*
to entrait dans u% ,alle 6ttM-
te. Les voix s'effray6reot davas-
tag. a N'entrez pas, je ous em
prie, n'entrez pas.t une vls
d'honme ripondit alors :t
pourquoi? Cost si pittoMn
cette fete qu'il serait idiot w
rater. Allons-y. Chauftaur., '
pen plus vitle. Lea chbarpes *
velopprent lea lttes, le sea-
rires diaparurent derrite, -I
Jsoie parl~ode et ule
ei des visps se cacatSO I
des codes gaind de
lime,
Le gentilhomme 6laputt el
rituel qui accompagspit Wem
wmes me demands alors pqn
quoi toutesces 'preaioai.lm
voei de fonurie, du fodlde d
to, ase voii, fllre par l
vAL'ebrpe, repondhit
q u sttes q o do ,
XMoCM some volts., U i(
hot e w u tit 5 ft
bio fe mern poor DOI 6
voir,.lowsquil verra Ia
nation quiienterade
sire et de mase. ye.
seans crainte., omras .
nono versa pes. El 1. S


... a vu passer, avec Uelle:
grAce dodelinante et sournhte,
a jolie jeune fille qui Pgag
on bureau. Mais elle n'6talt
mis seule comme at ordinaire.
011 jeune home, ce jour-la.
Saccompagnail et lui teniait da
Iropos tries tendres qui faisaient
vaciller sa dbmarcbe et M 'W
carter. dons tn sourire, sur des
gencives de velours. see lvr6a
ardentes, molles et changes. Par
moment elle avait l'airde treat.
bler, son chapeau semblait vos-
loir bomber do as tite. Utoo
savait of mqttre ea msain n
allaient de son sac A w ma esoit
de sa ceinture A ses chevetux d,
ses cheveux A ses levre, etc..
etc. Enfln ils arriverent A tk
porte de In Maison ou la petoe
june fille brune travaille. L*a-
dieu fat long, une deam-haout
diraient les gens qui exagarent
et 20 minutes ceux qui n'exs-
g6rent pas. Leaur poigne de
main fut longue come upnai-
ser at le jeune home s'etwalla
entin. La poletite jeune Rile en-
core #mue, h6sita A pein6trr
dans son bureau. Elle scaeao-
da lauguissamment A Iune des
portes et rest longtemps A re-
parder sen sller colui qui ve-
nait de la laisser et qui t#ait a
heureux que I'on croyait qu.'
iui avait pris, en s'en allant,
toute son Ame, dans cette sim-
ple poignae de mains...


SRayons X
US, Sue- du a Aud4ld- T616phom*.St42
Nonveau Laborstoire offre set service radiographiquec
aux bhpitnux, cliniques, m6decius, chirurgienu et dentistes.
lirecltenr: fr K. M. B. S1ION M. D. (Torento;).
L. M. C. ( Canada) D. P. I. ( fnndrm ).


Mantlufljcture


de Cigarettes


(; 1BAARA&


Ies Cigarettes

,, Dessalinienneo


*Colons


Re publicaine*

aPorl-au-Princienne
rfie ~ la flOnese de leer artme fout les dblices des
vrais amateurs
*i r i


vend parlout Or


- I I


quip" eaa! ------ ---


r~ __ -- rre


I fm ii - -


-


&


I






LE MATIN- 14 Juilet 1929
. .. ... -- B, ,g,, ....


ItAGIu-2


aM ueeILdevi*kI0
L4PARIS __ M. Louis. Bleriot CA -
Tie au colofael charles A. j~nd -
iltrgh lrio' 'unt ofliciel em~utA
t0frO son h6te personnel tors de
Ia c.ommrnroration do 2Ome an-
itvraiVrSe~i de in traverise de la
M. BI46riA avail. envoy une
ifiyitation par lefire. iI y a cinq
Semainesamals it u's peasenco-
re requ de r~ponse. 11 pense que
so lettre 11'.'A jamais atisint le c)-3
lonel, ators en voyage de noces.
La pi-emlibI6 sortie
du pap*
C16(I ii Va&tican.- Le S-jint
0 %O,. wrwjtIIai Vittican pour la
iu.af),It. g it* ~rr-I cu~aiauandwiil
It. uw 'q' P. i nme c C)imf~rera&
zavvIe(' Imm tldaiiitll 'tf lli potf-


piic I',ule.ill-111
Lesc ccdciri.&'Ps HrIn~i '.li~ e,
cleux euci'i tsde la i'atht'dale St-
Pi1erre sernuit tetm~es. mais le
public aura libre Pcc~i sur la
Place St-Pierre.
Le Corp.% diplowkique verra
Lat procession Tdune loge au-des-
!4us lie la 1)orte de bronze.
Le pape a dtA- ob'ig6 d'aban-
donner liiue~ d'avoir un champ
d't~errissage pour avions dans
I i jardiii' dui Vtican.

Li'I A

DU

Mont (CAarrnel
A S&U? D'EAU


lint tiu' i S t 41 L.111Ie la It'-e,
die la Verg4' du tont-CurieI, 1;4
p~Ietill et ie curieux.L~es autos
Pac'Wda.ll~ ew es cmmors, en une
flie IT' a -twn able et de jour eat
de nul It-, cavalieris el Ics pi&_
tons54 4 IA ti ohrileilvel-s Ville 11911-
Ix ijrm.arvi 1;, lour de IR ilte;
I1"g9ise I. p1:c. sous le patrona-
Se' de Motre- Dame do Mont-
irinmudfi Oi I iomble.i neniesse
solenrii"lit, 3Y tait di~e tAsept
I e u1 8.t demie. 1) a n s le
chilt~lr. 11 y uvait. des places r6-
scarv~es (illua tment occupies par
MI. Cli-menl M ~agloire, Prdlet des
Arroudrasscuents de P o r I-au -
P"IficL' tie u scalobas et de Mi
rebahilea, Capilaine Lafontaut,
chei du district tie Lnsa~ase ,)bj%
M.IVillars If.annot, Juge tie Paix,,
i'merr-c.11(1 -it, Pi-.sidermilde lit
Couafrssio Commrunale de 'At-
Catixal. Lt's fflciants taient les
I'c'res Coqaiientin, 'urA de'rTho-
mnuvidt'. e( L1 e'biptau 1.11,11 111(-
nium eMatilIc~uu fur NM. Bernard
D"IS1*11V ,I le violon)pir td.
Luc .L'un-itiptiste. Pendant le
Sait( l.Iic,. titeii uejttif tile it la
yOuX (.Ae'ieI Pure se lit tOwfen-
dre, pour I a joie p~ieuse i le I Ili-
Sitat tie, & d. u ,qttelqmt'v hdn ils


IoJ ed.ini qait beaucoup de
psfo nH6t& : N.M. Hermanp

Pi,'axT4I'EIuiwr%' OejoleID. Simon
gs'Mitdguard tiyppotite,St-Julien
Satinotaid. Peters, Justinien Hi-
eof,' Luc Menos, HenMann Dii
r~n, Dr Moran. Ic Jug. De~er
son, Louis Callard, Etn.Thhaud,
Dai rd Tarn ar, Antozue SoiY,.
It 6a I G e 'ergMJAE aFrnu-
*,.e r, L 1.J1cls, Atut.'retr-aa,
HeariTcldL xnn.Edoaard Blan-
Wt~ard,Latca .Th''. Latootant~etc,
etc. et p es& .A t oultERlea nota-
bNJ 6a 9"..-' L cahobas, de vire-
balais el let, tures contrdes avoi
of --antes.
La qu~te a 0t6 trks fractueuas.


Le bilam fueabre do 4 joillel
ass Etal-Unlis
Le d6nombrement tait par
I'Asso:iated Press montre que la
celebration du 153e anniversai-
re de la rtpublique a caus6 153
morts dans le pays. Ce chifire
cependant est interieur de 46 A
celui des victims de 1928. Sept
seuaement sont morts A la suite
d'accidents de teux d'artifice,
alors qu'il y en avait 11 I'an der
nier. 71 homes, femmes et en-
Iants ont etWinnyas soixante-dix
ont Wt6 tus dlans des acci-
dents d'autos et 11 sont morts
d'atlres causes, )p rm lesqit.t,
u'; de la rh:iletir,2 dans d",s :tc-
cid -nis dI' ti':; )atins et tiaI dan:s.
u110' t'olt i 1 1l,. |lt0 4'r l ,. t > li .


i t' ,'it| ,- ( ) ,i ; *tns a" 11'
*o l;F i |i ( all l' 1 1, i .l ::1jx Its*
i i i '.ill, "

DWput6 it.allen
suspend
H ()\1 .- Le d.'(pu I' liaarlti)
Bresci', d'Avellino, 1 e(t sus-
peududetses lotion s no; i ques
pour une periode indfilnie.
C'est le trositme nmembre de
la Chanmbre relev6 de sos tone.
lions depuis quelques mois, de
sorte qu'il ny en a plus que 307
pour prendre part n:ux dlibh(-ra.
tions.Ldes (h6)utts ayant w 61us
au nomlret de 11Y siur une lisle
national en mars dernier, un
Ine peill les remI)lae''r ,ar des
tle )lion'; irtiv lle.s pi isqi 'ils Ine
reprfsenlt'nt pas des circonscrip
lions particulieres. ie conseil
des minisilres disc.itera ce'tel
(quetslio le 18 jjtulllIt etl la
prochaline i' unton du Grand
Conseil fasciste.


L.e Monde


FI1.\''A :ILLES
Nou', app)renonst a C\c plaii sir I';
llanti';illts de .Melle .Ali cef : inin ld
ivcc Monsieur Uhbert '"'hoira,..
Nolus i oI 'O v lIitlwitnl reciti Ili
carte de liani.ailles de IMul Lucicnnei
Archer avec Mr Rloger I. Smith.
Nons faisons noi miillhurs corn-
pliiments et nos vaI\ i' do honlheur
au\ futurs couples.
Commemoration en Haiti
dr la ratification
des rails du Lairan
S:i (ir:inldeur Monscigineur IP. Co-
gliolott M. .%Il'riIlo d \fM:it ci. (lh:tr-
g2. l'.\llaires, I'uni d(I SL iii -Si(',ge, t
I'.uitre d(I S M.1 hsti'* hI ih i d'llalit.
ollffiit l 21 juillet couran t. de 5 ;1 7
p. in. un'w recCption i I'Aeiitiec dde
I'llottl Ilxcelsior |-po r cf. olm e-
miorer la ratificat ion de(t. Inr" iis lu
I. ntlra.i.
fe Irail', t oninlle oil I ; ,lil. tite
lfi an i l it '.r l (it i d i\\is iit It'
V':ilic:n d t'ave le Quirin;al. C"est
tllie dlate dts plus iltp(llrlltfti '4s (d:ins
la \it Italiinni cit (I 'oi sortirotit
pom' : l 'claire It;alic coniie I'ap-
pellt, lefnri liordlaux l I's effects hIs
plus heurent.



Mm

Parfsiana
CE SOIR
Buffallo-Bill
( St',at )
Eltr e (0 .-)U; Inl o : 1 M)
DEMAIN SOIR
LeV iolir's |iii |paseal
Avec le grand auceur Musjou-
kine.
Entre 0,50 ; ilcon : 1 00.

I.e curt compete nictre la main
bienl6t At la construction de
l'Eglise.Cette nouvelle tera d'au-
tant plus de plaisir qu il est ac-
luellement question de taire de
Saul d'Eau une commune. Une
pttihon signee de toute In po-
pulation et expdJi'e 6 Son Ex-
cellence Monsieur le 1'rsident
de la Republique a recu I meil
leur accueil. Celle petition est
corroborke par un rapport cir-
constancie que le Prkfet a pr6-
sent, sur sa demand, mu Gou-
vernement4
Nous versions avec joie, puis-
que Saut d'Eau prend visible-
meniI 'extension qui lui done
droit de prAer.dre A tSre inscrit
n.' l-ri n oN c' inlines, y instal-
ler, au pin t6'1. an post t 16-
pilotiqui. a route, en oulre,
lorsqn I pli uiest presqa mprs-
ticeble L< DLpai it uien des Tra
vaux Publics pourrait songer A
la rtparer, de telle faVoh qu'elle
puisse, sons grand da-nmage
pour les voypg.uirs.et pour elle,
subir nos 6poqi es de pljie qai,
d'ailleurs, ne sont jamais de
longue dur6e.


I PIIop0s le I I'I OFi AlIO'
11i:; s1. 1 i'R LDm E I.', l. itI

Nous avons r'-i,' de .Itcrmnie.,
une beile letire on M Fran.;ois
I D. ouis traite coinume il con -
Sv'Vnt ceux qui on os6 prot'aner
i la Slatue de Dessalines, et cdlh-
bre avec ;,utant de ,,inc*i ite que
de j.st sse, le geste de r6para-
tion, .o jo ,pl i lllt m l lnlain in -
I' ;.W I' c',t'rsdeoit de la liej).-
blique.
.\utls pibibi i .; avec laisir la
leltre d.-t M. Fran< its D. Louis:
Jarumic le. 15 .iaillet 1929.
Mr Clemente tngloire,
Directeur MATIN
P'ort-au-Prince, ( 1alli ).
IMonsietur le Direcleur,
C'est avec une Klgitime indi-
gnation que dans lc MATIN da
ler 'coute j at In, que li Statue
de lI'llustre Dessalines, a e~6
l'objet d'un crime (16se palrie,
cominis part lile main sacrtilge
et inl;t i,'.
Cet acte (oudainn6 par ious
les li iens, qui s'llonot e'tt d
Ire de la ,ail tit d' ce g rand li-
suile, a levoi-. Ilous ceU\ ( ul
lui doivenlt tajit dl- reLolliualS
so nee.
1),iptrs vo'ie journal, vous
peniez que vette inlAmie est
l'twuvre des enueminis du gouver
it-,'tiue de note honoral)le Clet
d Etat Monsieur Loui,' Borno,
permet z-i.toi, Mon eur le UDi
IrtI leu de vt us dire, que sur ce
point je ne pcns, pas come
VOUS, paIt'C (te 11 si taaquant
la statue di u:mieuleiir de 1801.
en la isali.isaul, ces it.f i'li Cni re,
qul est attaqube el tsali, ct non
la personnel ou le Gouverne-
inent de Monsieur Blorno, qui
plane par laI grandeur de ses
actes sur cc giroape, combien
petit de .es erat'iiefi s.
Le coupable, auteur de ce
crime allreux, ue peut tire au-
tre, (q un stranger en itat d'e-
brietv, place pout insuiller notre
pays et qui, pourtant professe le
plus grand respect pour le slea,
cette conviction, je la garderai
jusqu'au jour que la police aura
trouv6 la preuve du coatraire.
En terminant,laissez.moi vousma
dire combien j'ai admire et ap-
plaudi le geste patriotique de
Monsieur liorno qui entourt
des membres de son cabinet, a
relev P injure laite A la nation,
en deposant une gerbe de fleurs,
aux pieds d Heros de noire in
dependance, ce geate est noble,
ii ne peut etre mnspire que par
une grade Ame comme celle du
Chlmt de l'Tat, qui, une fois de
plus, a lait honneur A son pays.
Donnez a ma lettre la public.
cilA qu il vous plaira, et rece-
vez, Monsieur le Directeur, les
considerations distingu6wes de
vote divou6 abonma.
FRANwmos D. LOUIS.


For sale
(Gardermanger, table, mir-
rors, chairs, etc Also one
Doige touring car cheap.
Lieutenqnt Jordan 4 th.
Street near L.


NOUVELLES DE L'ETRANGER
. .. . .. . ..' 1 '. . .. .! --... ....... ...- -* *


L9 grave 4des I~afway
A la Naielic-4*WMa
La Nouvelle-Orlans.-La rue
hislorique du canal deviant un
champ de hataille quand des
conducleurs de tramways en
grAve et leurs amis en viorent
aux mains avec des ouvriers
non-unionistes et la police.
Les pertes de ce jour se chif-
treat par .deux unionistes tuds,
un autre bleWs. par une balle qui
lui traverse l'paule,et des cen-
taines d'homres dans les deux
camps ecorches, blesses et mal-.
mends 4 coups de briques, bAt-
tons et revolves. LA bagdrre a
,6i provoqu6e par tinetfenati-
ve du New Oreimni "'ub'ic Sr-
vice Inc.. d. r'in. tir', les train



ANSONIA

IB)OIS (iGO[T
'i '. i, di "lti' 1,1 I it orga-
nise par a ':Iivti i ',n ina 'o.
Ltd A Iotis iGor le dimanctie
21 jilltrl COura.it, lecaie AN-
SJNIA labllia un atinexe o6
les visiteurs trouverout des con-
sauinnations de choix et des d6-
jeuaeis complete.
En route tous pour le Bois
Goi6 dimanche prochiain.


LES FORCES
Depuisde nombreux sides
lea hardis picheurs ont cons-
tat6 que 'huile de foie de
mnorume tait suffisante pour
leur donner une force et une
endurance merveilleuse.
L'Emulsion Scott
estdel'huile defoie de moru,
telle quo ces pecheurs
employaient, prepare sou.;
ormine d'une creme
riche et savoureuse.
Elle refait les forces et
l'endurance.


N OTIIE STOCK est renou-
velle, aussi notre clien-
tele, pour les iltes prochai-
nes pourra continue a fire
la unique auxautres, en ache-
taut nos Bas nos Satins -
nos Lrdpes lavables nos
Voiles de soie etc,A prix mo-
der6s chez
PAUL E. AUXILA.


EUG Le BOSSES & Co

Agents (ionrniui .


LOTERIE
Do I'Association des Sembre. du
Enselgnant et du Comtut6 SalUten
'PAItanoe sFranase. .
Le prochain tirage de cette loterie est 6fx6 an )ni
4 Aott 1929, A 9 heures du matio, au Theatre Pai isis
Le'omiti6 administration est heureux d'aviser le
que h nonvelle repartition comportant un plus grand
bre dc lots ag-nants est la suivante :
1 Gos lot ourdes 2(01 4 lots d1, 90 (Gui rdeas
1 T 500 75 los de 10 a 1
1 100 2 kp. dt 1er lot 25 (;e
2 d, 50 Gourdes 100 2( du2elot 20 <
2 25 50' 2a du 3e lot 15 (];


trepeau est di
... t pour "B Is le jours ave
LETTE. Ave
on hit do '64
PHOSPHATINE Pour bien a
lames rasoir
FAIEux VAAn VIDIUvas rasoir GILL T
FAiIE b5Envoyez votre nom-
st adresse qui se-
Le meilleur aliment des Enfants rot publiramtis
depu.a I'Age de 7 A R mols OILLETTE SATY
et pendant la orolesanoe RAZOR Co.
FACIUTI LA UTITIlN FORTIFIE L US 08 B iton, Mas
Recommand aux Mbr e
qui nourrient G illet I

SE TROUVE PARTOUT
6. Rue de os*acherie .r. aiMenvme e..,.s..-

tmoii n iism


I Toutes les Polices


DE LA

1103iD lIEOIDUlll


fUkED II IURA Iii

corn prennent la Protection cor


Foudre sans auaqental on de



gEug.LeBoss frCo


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIE


CANADIENNES d'ASSURANCEI


'V
It




'it
'I

~ 4
I,
r '





I!


*1

'I


rr~wl~l~l I


L~PrrI


--


--


S' \IfL'f








Jeudi


18 Juillet 1929


7 7:j

ikto"*a*k


a O t s" reltemat dams
ran m aqu ais
rlN ?eepr i m -roe X id
ui te motre awotidb so-dale.
S1a Neellisbat vieot e on
deaao lakf" 1w* 111 ea -
li n1 lse is a ddeaision
md M pr l Doyo do Trib-
tigea latsit iatre rEtalt Hadion
o la P. C.S.
IU r6eo Important et dlicat
dvtoln as Corps Judiciaire lui
Vat tlo respect do tons doas les
soeida o hm organiaoes. LU Juge
etant flaterprte doe Ia loi, s de
ekIion einpose A tous. LorIque
cette dAs siom prouient d'une
jridietioh don't l verdict est
uaot A rivirion,la lo sons laisse
Ies 11plt d'taer d droit di re-
*Buns, a posead tiemoos que la
seateace est coutraire A I'eapri
de la loi et nos intr4ts.
Con'est pasi aIni que lea Nou-
Wellisate a sem ble consider le
e6 e do Is Justice. Crst pour
on i l 'sr pas b site ouvrar
as oa pr. see on debate qui de-
Vait tre circonscrit dan lea tri-
boanau. Ce procd6 regrettable
eat contraire a toute idee dor-
dre social Crilquer sinsi aan
measure one decision judiciaire.
c'est diminoer I'autorit6 indis-
pensable A la Magistrature, e'est
tenter d'etercer une veritable
Violence sur la conscience des
S pr6c6dent no merite pas
d'itre soivi parce qaui tend ma-
fltestement A ebranler I'une des
bases essentielles do notre or-
taisntion social. Que devien-
&rsit, on eaet, une socifti ot i
chacon so croirait oblige de soe
ires jtice foute de conflance
dans 'eusprt dldEpendancl el
d'impartaalitN des Tribunanx ?
Comame 's bien itabli notre


- appl *A I justice smple-
mst pour coastater e16tat d4
iatrmux s Itaillite do la P. C. S.
et pour fairs ceaer regdullire-
umet Ie scandals qui consistait
A v er annoelltement A colte
Como ie aun eadeas do
G. 0 .400 .
Pour Ia plane edification do
nee lecfears, nous reprodatouns
utre part lea explications claires
pablies par a LEssor sa s sujet
da dif8tend existent entire l'Etat
Haltion et la P. C. S.
On ne pent done quo donner
acted anu Nouve'liste do I'atti-
tade qu'dl pr6te s agreope de la
Hasco a r'6gard de Ia coop6ra-
tion americano hattienne et do
Gouvernement. Ce qui eat cer-
tain, c'est quo *e Gouvernement
as pense nullement A he soucier
do attitude d'aucun group.
Cela le laisse absoloment indil-
f6reat. Dans I'accomplissement
de sa lourde tA he, t o sera '
toujours domice que par une
seule preoccupation : d*tendre
lea int4reis de Ia Nation envers
et centre tons.

UN ARTICLE DU ( NOUVELLISTE
SUR LA P. C. S.
Tout le monde reconnalt que rien
nest plus justify que le refuse par
i'Etat de continue a verser annuel-
lement A la P. C. S. un cadeau de
G. 206,400 1
L'Etat a dit A la Compagnie I avous
etes en pleine faillite; vous Otes dans
i'incapacit6 radical de jamais me
rembourser lea sommes e6normnnes qu
je vous verse depuis des ann6es.
Vous ne repr6seutez plus rien com-
me intkrdt public ; vous n'etes plus
qu'une branch de la Hasco. Eh
bien I renoncez aux G. 206.400 par
an; et nous vous laisserons votre
exploitation de chemin de for sons
certaines conditions de garantie pour
le public; et nous renoncerons A
vous demander le remboursement
de avances quo vous nous devez. a
ouot deplus gn6reuxl
Mais la P. C. S. refuse at n'entend
renoncer A sa rente annuelle de G.


LE NOM SEUL SUFfI


Le Rhum Barbancourt,

consacre pariolus de 50

annees de.suprematie, p'a

pas de rival
I I **I*********l


30.400 que lai 'Ett Mlui verse des
maintenant un million et demi A
deux millions de gourdes 1
Devant cette attitude r6voltante le
Gouvernement ea a appel6 la jus-
tice, qui a constat6e 16,at d6sastreux
de Ia Compagnie son impossibility
absolue de pouvoir amais rembour-
ser un centime 1I'Etat et a aunul
la concession inex6cutable.
Et le a Nouvelaste ., twarnant le
dos aux int6rets 6vidents du Pays,
ose 6crtr ceel : a Le group Haseo a
voulu s'6loigner de 1w politique in-
terieure du Pays, en ne s'occupant
que de ses affaires industrielles ou
commnrciales. II na pas voulu chan-
ter les louanges de la cooperation,
ni se fair aux Etats-Unis le port
parole de la propaganda pour en-
censer le Haut-Commissariat et le
prdtendu Parti National Progressiste,
c'est pourquoi on lui fait la guerre.
SVoilk toute I'affaire I *
11 suMt de publier cet extraitpour
nous dispenser de tout commentaire
sur I'attitude du Nouvelliste I


mesd EnfOntes
SSent MieuxTrait"
) -,Exterieurement
Arretez-les en une
fnuit.Ne"droguez"
L. pas; frictionnez At
S here du coucher


PourTout Refrodissemmnt


La Meilleure de toutes les Ciga-

rettes dela importees.


elle qui faith fureur


Etats-Unis


YORKTOWN


N# doltlson arotasqu'A 1Piceptionnelle
*t* des Tabecs Tomcet Virglmis
aw shecoutlest onno Ur m6ami$
UI qa'sucun des denz
aas POWowd hs'quel
I (OPM.


PROT

QTB oiRGE


FUME LS



-^14towm


-N.


* ,--4 -
'I
'p
p
.1~
4 '* ** *.E
pA ~
..r *.
-I,- .5
Nb;.
~


A HMME


Le Jour

des Meres
Une chose qui parattra cer-
tainement 6tonnante c'est q.e
le jour des Mires sit des ad-
versaires. Et cepeudant cette
chose existed. comme pour prou-
ver, une fois de plus. qu'on ne
peut conlenter tout le monde
et..... sa mere. D'une revue Bel-
ge, Pourquoi pas? nous extra*
yons cet articulet o. I'on bat en
briche cell idWe mtres import6e des Etals-Unis
d'Am&rique:
Dimanche prochain (second
dimanche de Mai) tous les en.
fants de Belgique sonl jnvit:s :
f6ter leur mere. Il. vy sont invi
tWs par un Comite de belles da-
mes place sous le patronnage
de la comtesse Kint dr Itoden-
beeke.
11 parait oe c'est une mode
lance aux tats-Unis et imitie
dans les pays anglu-saxons. Et
sla Belgique suit.
Evidemment lidce est jolhe.
Mais... ii y a un mais. Elle ''est
pas que jolie, l'id6e. Elle est g6-
niale,- du moins en cc qui con-
cerne fleurtstes et patissiers.
N'est-ce pes une fleuriste qui se
trove Ala tete du comity ex6-
cutif? Son activity se borne :'
offrir de petits gateaux, de fa-
con pdriodique aux belles da-
mes do t nous prrlions plus
haut, A garnir sa vitrine le se -
cond dimanche de cr mois et A
hausser ses prix. Et les palis-
siers,- remarqual.tement re-
pr6senles dans Ic comitY, eux
aussi,- lui enmboit.Mt le pas...
S'est, nous semble I it. m6ju-
ger de la piWte filial< de nos pe-
tits quit de leur enj, utldre de f6-
ier leur mami n, t iie date ar.
bitrairement arrctet par unco-
milt de personues *|iu, pour la
plupart, ignorant les joies de la
matermt6. Avant cc jour d ,-
mires, il ne se passait pas de
jour ou plusieurs d'entre elles
otaient ftdes au con'rs de c6t,-
moniescbarma notes par leur in-
timit6. Pourquoi, da utre part.
Ssacharner A d6truire iusqu'A Ia
moindre tantaisie ulors quelo
vie en dispense si pen?...
Nous avions trois cent soixan-
te cinq jo irb des ,'nres (sans
fire valoir les annesa b iseti-
les)avant 'inmiiati'e des leou
rises et consorts... Si noup lea
coUtions, il ne nous en renters
qu'un...



Un livre
N 1L .IumA M IVANS


ii

t I


Pa


PAGIZ-3-


LA


. ~rr~m~ r r I- C-


- - -----


-. B;L


1II ~klCI pr~41~~:''hl ~c39


* '.^ 1.







PAGE- 4


LA O 'f*f trM
Lr. Oo demand on feune hom-
T'k( mrft, IP me, st6 odactylo yaut quel-
(.OIl t i 1 [ que connaissance en compta
bllit6, une bonne 6criture.
dAssurance Pratique et competence
i commerciales abwlument.
NMa LtLe of Csmad Adreises votre lettre h em-
ploi, botte postal 147. Port-
Avise le pablw e g1n0ral au-Prince.
et seq assures en particalier
ue leur Directeur Mr Leilie .
. Brandtey Ia la. 2 cog- h.
taut acmpqa pr lerLucien Th.
Agent Mr Joeph Nadal pour T t
assisted ClOFs des Agents Laf1onitant1
n'Si6ge Social de la Compa-
gilie 6 Montr6al et que du- 1538, Grand'Rue
rant son- absence Mr. Rony, Accessoires, pieces de re-
Chenet sera charg6du bureau. change, articles divers pour
SPorl-au-Prlncele 17 juillet automobiles et camions de
1929. toutes marques
L, A. BRANDT I GASOLINE, HUILES pour
Moieur, pour transmissions,
-- -- i et pour diflerentiel.
Avis Commercial I A la disposition de ses ai-
mhbles clients, Mr. ILAFON-
Mes'ieurs Joseph Nadal & TANT vient egalement d&ins-
Cie owt le plaisir' W'aunoncer taller uue pompe a air a 1 6-
ou public en g#ntral et an letricit, F1R LE A IR, d'un
commerce que pendant I'ab- usage facile et rapide.
sence de leu sietit chet Mr. Telphone: 3383.
t- I ~I- ipne 33


Joseph Nadel, 0Ai]aprocu-
ration gy~n~rsfc de Icur mai-


son d(Ieommtrcet'tablie sur ts 1
celle l)!ace est confine con- I O1 Sale
jointeinent A Messieurs Ro-
qett Nadalet Victor Mango Gardermanger, table, mi
,iws. rors, chairs, etc Also on
Port-ma-Prince,le 16juillet Dodge touring car cheap.
1929. Lieutenant Jordan 4 th.
JOSFPH NADAL & C Street near L.


Le steamer wBaraeosev.eant de New-York via les ports do
Nord est attend a Port-e.. rince le 20 juillet coarant; II
reparira le mdme jonr directement pour Jidrmie,en rote
pour les ports de la Colomle premant fret et passagers.
Port-au-Prince, le it jaillet 1929. '
COLOMBIAN STEAf dPANY lNC.
I GEBARf &. AAoars


En vertu de I'ArrOtd du Prdfet des Arrondissemei s :e
Port-au-Prince, de ,irebalais et de Lascaoba's.
en (ate du 15 juillet 1929.
Se"ie A ol 'o0 .
11000 billets d G. 2.00 lc billet. 200 lots gagnants
et approximnlifs. ,
Le mirage a la machine aura lieu au Cine I aridis irrhowca-
blement le Dimanche 4 AoiI 1929 d 8 hes precises da matin.
Pour la Mutualdil ScoUlire dil Bet-Air,
LovISS.ANT. President
Wdpar ition des 200 lois gagnants et approximztifs :


NOUVEAUXPNEUS

*DUNLOP' ANGLAIS


Dunlop Fort 1929.


I'AHRICATIoN NOUV'ELLE Pl opriete des
ci.lement pour les pays chauds.
Sa structure est solide,so souplesse en defic
v:Aises routes.


DESOHIENS
jtjgn6rstmur dt 8sang proorit per I EUts madtoalte
*ud I&M vland.o ruo eei aniforugnos-upDLXAdwI' es f lea 108dPhtAUZdo Pw9*1
bm6tu~'~txtI.s.L): EcdtINS. .0,o ol Oevui Tedry, PAM'S ot


bundages sp)-
les plus mau-


RESISTANCE 1)1 llABLE .-..ONOM.IQUE
s'ANS RIVAL.
Le DUNLOP AN(LAIS a tait ses preuves ieans Ie monde
To.u lei monde sait que le meileur Pnewu est le Dunih-p.
Tons les automobiles so rjouissent et le rtclament comirt-
I P: roon et le Protect(uir contre le danger.
1,s voyagenl tous de lout wp)os, ct sains aucun ennui.
'Is .'iennent d'arriver lout frais.
En sHlk'
AUTO EQUIPMENT COMPANY
JOIN' M. WOO.EEY. Manager.
Grand'Rue.
[I est intireisdnt de noter (u'une ag eabie surprise es
eiservee & tout acheteur.







NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT

Hors d'iEuvre varies ou


Plats du Jour


DESSERT


L


e tout pour Gourdes 2,50
: t :: TA4i SOIGNE METS CHOISIS-P. P.PATRIZI
i


SAux Flanleurs de Tabac
Sou s trouverez en gros et en detail de l'Acetate de
pl H-l) Jpoul detrue ib ,hhe.i les du labac et d.s emiuan-
ces riches du Tadbc de Kcniuky, chez:
SALOMON TALAMAS
18, Angle des Bues Traversibre et Courbe.


b


~. I
I




~ -1
I.

9


-- - -


r-
ie


.. -


I











J


I ..-


- .--~-~ -


TB OWUSVERSAL CAR

Caracterisliques de la Nouvelle


FORD


TORPEDOI6 PLACES
Or 8,Loo


Conduite int6rieum
UPiaecesOr LOt 5.00


Pare-Brise.- 105 Kilom~tres a i iiir
Acciliration remaiquable
. reins apyclaux sur quatre roues.
Lignes, a conlears nouvelles
Suppression der; vibratlonb
Iut '%oiture silenciense
I ri~sam~t Spocial
h~t jluidibben ent par poirpe centrifuge
A Iunlage u~lIque ciumine concepnonu
uitamem ICeatikremneIt en ac er
tslb ~tranri'ersauZt
OVitchj ttwirreversib.,
miuue5Ford A aayous mealliques
Amaortisseut s hyd rauliq uescaHoudailles
(.ajuwatCur a Zh'\ 1A x.,


F'1QUIPEMENrrh




L' ..1)?cari. ere i, a t darck~
Jau zie d&uuae
Coutaact d'aII a nige avec ver-
ronillage dei sirWt
Trousse d'Outils


TORPED 2 PLACES
Or 860.oo


Conduite intCrieurt'
4Fortes Or II t 0 00


Garantie de 3 Mois centre toutes'Pices d6fectueusesdu
MOTEUR et du CHASSIS
PRIX DE VENTE LIVRAISON-PORT-AU-PRINC:


TOURING 5 Places
Roadster 2 Places (s oOr)
Roadster Regulier
Coupe Standard
Coupe Sport


Or


Coupe Business

TRUCK CHASSIS 1 1/2 tonne


835.00
860.00oo
820.oo
1015.oo
1015.oo
985.00


Tudor Sedan Or0
Fordor Sedan
Town Sedan
Cabriolet
Pick-up, Open Cab
Taxicab


850, oo--TRUCK CHASSIS 2 1


Truck 2 1/2 tonnes with Open Cab & Stake Body


Truck 21/2 tonnes


/ tonnes


Or


* closed Cab & Stake Body


990.00
1110:oo
1245,oo
1150,oo
775,oo
1325.oo
910.oo
1160.oo
1205.oo


Les PRIX donnes pour les Deux derniers camions comprennent
1 Pneu 32x6 10 Ply, 1 chambre 32x6 de rechange.


Les CAMIONS FORD sonti quips
30x5 l' avait


avec


des PNEUS HEAVY DUTY
32x6 a l'arriere


-rOMANDEZ-NOUS UNE DEMONSTRATION AUJOURD'HUI M ME
ET,,VOUS SEREZ CONVAINCU de la SUPERIORITY de la


NOUVELLE


Haitanl Motors A


Port--auPrince


2379


Phone 393


VENDEURS AUTORISES


I'


LK MATIN- I 19 Jw" i=


d


4.


t mjj" '-


_____


- _~-------I- env.


--


b


--- ---;Yru~e 1---- ---'


~L I---~-- ---


WLc~- ---- --- -


-- -- __


- I~h.. ...... blD


I I-


<*


I


Cap.-tha-lien




I 1`~~'~---~--~ --~


It

's* ; B (
J4I
4


E1 M&ITIN 18 Juillet 1929


,PURATI]
I


ICJ S


*~ ~~( jw'r i ou r et k tie oit (it s
* ~ %SO t ~ pri-lo1)-t-S~ tieIi f in ilc 1 d e
ti01,10 'hest Ic UilWra-mil)'trn-' ti.i initi


- mrar' rlrll~~Cmry;?akip!


'3I,


__ _


IUP LUL II E '1


lViva Tonali1


I)erniere



s1 ,.- .i&$




'/IL


yif//
4. /


Per section


PHONOG( APHE IrLECTHIQUi' VIV, -TONAL, PHONOGRAPH

PORTABLE' ET EN O ITLEURS


Splendid Assortiment de Disques, OrcIhcslre,'Chant, D)anse,1Muttii 1


paqnole, (ec.


Notez


les DIisquesen vonluc Menealo, Bleu night, Consk


tinople, Danzon, etc.

ln PHon Assortiment de Disqu(es -c. Pail \VHITMAN'& SON
MUSIQITE DANSANT1.


L PIFFETZMANN-AGGERHOLM &
DITRIBUTEURS
Rue du Quai.
S:X- "..21'z sa ,'r^.'i--''--.. ... ...... .


Saussi chez
'J D. MAXWEIJ
Grand'Rtie.


-if


'p.'


* II
4,

54
~' :~
I
21
*.9~
* 'Ii
*.1




I.";
', t
.9


.9r


IAAGE-,. li


llw


F du D' MANGET firsP t
I milks Ytj'il rec~oit dles inter-
coiv4,es c et4s f"x' ,*nes I usaen
cot.-tbf~i t philo.ophie incluxivemen.n
r i~iL I A e. d c a -mwe 1promel de' blen suri'eiller
pi ,liii s&rnnt confh's efd lex
epLourer tic fus les soin pos TMLUu

ye ,i~c ~ 4 e'l ,tt ).instilutiott donti ne 'f(utre'
ul.. ,j415 L..' ii~.4I *is UM.,m to des ('()IIs 8peChilux pendlant]Le trio do Is oommodtdI ~da #i b*
fl, U4I'..' A f ft(-.-wqj@r *e'. ~~,t it lr aicr(It.
i# U$, Ur~ ~ j I IEcole' esi siliue rue A"it.
C *~: ,,:' ~Peaide (;htsc, vis-a- is de 1'E- PO1rm6vin tfutibaigiiez-1s ICc I
., 4,. ~rn.i~. tabliss-ement dex PI.ltes de la 'netieur savon fboriqd#6 Meam uiqw je rloi*
-, ,. ~*,,. *Sagcssc.' pefit corps san'S lui laissersa graisse nsaurelie.
.. .i.* .'f~i~phoe, 'q9'jEnsujie un penu .de poudre tie TvIc floriqpie
:r y*ra quoia peaut e $'itI ite El bi,
:~. ~ IDr Hector AM"WbOise' cf II hi3ij'tind dl, le.aKn I
Se Iieid h 1:1 disposition dit
''S *h L'. I'4iI ublic pour toiites sortes de
Itravniix denlaires.
-- ~~~~~ GChiriirgie Protb~ae. Jq a~ l' 1 IIL~
T`61dplobhc; 3494 1 Lpix~tre eft,.f 2i~i g retotir de Svi-iag de (:a
-....-- e4ltle,,dijici 'ers le 26rI parlant' pour Ilthir~slic Iren
I iIENBOIJ) & Ci A(wn.
Er'ole deCom e~rceIr i, 1 .
fleeonriue arPs'IEOat et eiz'ig6o par Monsieur AI4A\IN N .4I~~K~
S\~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~; ,1 p4h 'I(Ili moLiri',vxrtoptbe" A Whitney Central Butldinti,
diploni6dedoPari. q.O'1am a .A

~'~a~osSithu.ru 'i r'IOT~rcelfinv/1*4,, vi les1. otirs deromdeitim e 1'Rt-b-PzI R le12 VTS (I 12
de walli,'!twiAiude cMATTLI7f I
Vol .1 b on,& I i *v


1


-. ? -


ylsuarcf~rla~llcr ilU$~ybnrrPs




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs