Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04214
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/06/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04214

Full Text

LE AA FIN


PLUS Q3NWNUYTBUX. *AIIS IOTEL
La orsure de insects est pleine de denger. Malaria, dengue, flvre jau-
ne. filariose t .autres'maladies d ,sagriables en d~coulent. Ne tolrez pas *
cotte menace, Tuez eIt Moustiques facilement et rapidement. Employee
Ie FLIT d'barrass- une maison en queq!ue' minutes des genrme de
puce. II pnintre dans le% interstices oia us se cachmnt et d*truit ieus
ufr- Meurtrier pour les iniectes, inoffensif pour vous.
Ulse tAche pa.
Ne confondez pas le FLIT avec les insecticides ordinaires.
Son pouvoir destructeur assure toute satisfaction. 11 eat t.t-
briqui par les plus grande Manufactures d Insecticides du
rmonde. Achetez aujourd'hui m me du FLIT et un vapori-
sa teur FLIT.





IOl 0. **


r ho vv pit It -^t O'l. eq nt ^-*r *


La St-Pierre

a I'Arcahaie


1k" notre correspondent
La t16e a eu cette ann ae In
* riot inaccoutam qmi met e
* vtlence la grande Aevonton ae
Selni qul, de simple p6cheur de
poisons, du pauVre matelot, de-
vint d'hommer. p6cheurs.
La veille, at soir, la Musique
municipal, au concert, est
surpass&e dans see meilleurs
morceaux o 'onu compete Ste
Cecile de notre artiste Occide
Jeaurty. lalgrt' une plaie fine, le
put.lie, A La fin, 'est rhuni an
Square et sur Ia Place d'Armes
saodt 1ielat des lamps a gazo-
lide, on applaudit vivement lee
parties do programme et an pen
plus loin ae detachait un bril-
nlt tableau qpe lormait fabon-
dante lamiore de. centaises de
bougies poibes sat le perron de
l'Eglse come mutant d'6toiles
dans ao coin de Paradis, aatant
de veuxs prrsente A Celni qui
en garde lea jets*
Vera 0 heieres, c'eat le gros
public qui a'ailuse dans 3 dan-
claog asiu aletOrm de la Cit6
jusqn'A minui.'
A Ia mesaad rgtla est comn-
ble, elle eat dev#*ue trop peoli-
te, elle suffit 6 apeie la popa-
lation, ce jour IA lea pelerins
venun d'ailleo rs torment one too
kI ils sont 'veoas de partout,
nombreus, LjyeI.L Au chceur
prennent place tle autoritts et
~tiwnotabilit6s os remarque 4
Magistrate, de St-Morc,dela Pe-
ite rtavi.re, Jdela Gonave, qui
occupent les siges A eux r6ser-
N s spcialemeai, avec eux tont
4 ortege le Lit utesont de la Gar-
de, leas meitlre doe la Commis-
sion, des notabilltts de la Petite
RiviEre de rArtlibonite. comme
estimable Hrard Julien, lea ju-
ua de Paix de Is Commune et
bien d'untre.. la seat 6 pr6tres.
La c6r6emie avey toot I'appa-
rat do laaeonlte quo rehausse
la beaot6 de 'oroementation. Le
Curt de la Goove, uso language
ebati. rappelle to o6e di r-
-6tre. set ecout avec attend
tlon. Eulia 6 lOawtoire, la Mu.
sique eusille eneomr da success
aves rLe Ponle asu (Euls d'orn.
A isae do la mess, on eat in-
vite A una cordial reception
hsea le Preside ade la Commis-
slon Communate 0e [1at trioqu-
a la gloire de SfPirre et A la
Wlire dui Gouvernmeat Borno.
Parout dans Ia Ct, d'eea une
Wnite de visitee, At, dai cheque
maisona nom dn rand Saidat,
on recoot cordialekoaest deo v.si-
tears.
Lentraln e4t gieeraL La Cite
eat eo hosse, at on extend Ia
Muique qui, chez Is President,
chnte I. gapiet do jour.


A 3 heures, on se retrouve en
loule encore A Ifglise, lea \ V6
press termin6es, une longue pro-
ceassion pr6cde Isa grande sta
tue de I'homme qui a remplaco
le Christ A Home, elle va lente-
meat, cette procession, aux sons
de la Saintc Ceidle dOccide
que lea musicians ont enlevO
avec succ6s. et Sgint-Piero sec
balance. majestuenu, dominant
Ia toule comme jidis, A Rome,
II antratnail Ios chr.tiens. le I
cantique traditionnel eat chants
de tons avec lorce et jusqu'aux
cleux monte ce reIrain:
4 Pierre en suivant lei pas
Du souverain monarque
D'un pecheur de poissIns.
Devint d'hommes p6ceurs
Le Pilote et le Chefdu aisseau
Du Seigneur t
Aux cris r6petes de : Vive St.
Pierre, la statue est retourn6e A
as place, le service rzligieux a
pris fla. Les plaisirs recommen-
cent.
La Renaissance fire une soil
rde o0 I'on entend PomAro dans
a M'fait Conseiller a et Olivier
sdansa Toussaiut Louverture* el
Coic3u et autres dans la comidie
a Me Titi .. Ils soot applaudis.
D6a 9 heures du soir on se don-
ne readez-vous chez Mme Vve
Pyrrhus Agoant et D. Aguant od
ton danse jusqu'A dimanche A
3 tieures du martin ; on a eu de
la bonne musique et la recep.
tion a Mt& tr6e cordial.
-, o -
Pauvrue
focicUonnxuM real
Sil faut ern croire le journal
anglais du soir ( Auckland Star,
I'Amicale des Fouctionnaires de
la Noavelle Zilande nest pas
content et il y a vrainent de
quoi. Jugez-en plut6t:
Voici un extrdit du question-
naire que administration bri.
tannique vient d'adresser aux
clefs de service de la Nouvelle
ZMlande avant de constituer ses
dossiers individuals;
Quel eat I'apptrtitf de pr6di-
lection du fonctionnaire?
aVa-t-il souvent au cinema ?
sAt-1il des d6boires conju.
gaus?
Tourne t-il autour des dac-
tylos?
aDlgage t-il de asauvaises
odeurs?
uOf e-t-il des bonbons sau
petites filles?*
On concoit que les fouction.
asires de Ia Nouvelle Zsande
crient A l'inquisition.


A louer

Maison A 6tep, sise au
Champ de Mars A c6te de Cat6
Hards. ancienne meison
S dresser A
Mr Salomon TALAMAS
218 angle rue Tmrversnire
et Courbe.


RaICPTION
DIPLOWATIWB

Le 5 juillet courant, i onae
heures a. m. Monsieur Camille
J. Lion, Sacretaire d'Etat dee
Relations Ext6rieures a recu an
D6partement des Relations Ex.
tArieures In visited de Sob Ex-
cellence Monsieur le Docteur
Treio Lerdo de Tejada, Ambas-
sadeur des Etats. Unis do MIn"
que a Cnuo lequel etalt accm
p egno de Monsieur Franciseo
Navarro, Secr6taire d'Ambassa- |
de et Raoul Rouzier, Consul
du Mexique A Port au-Prince.
M. AiAmbassadeur est charge
par le Gouvernemeni Mexicaln
d'une mission d'Amiti6 auprks
des Gouvernements Dominicain
et HaTtien.
M. le Docteur Lerdo de Teja-
da fut fobjet de I'accueil le pus
chaleureux de la part de M. le
Ministre des Relations E%'6-
rieures. An course de I entrevue
qui fut marquee de la plus fran.
che cordialit6, d'inltressants
changes de vues eurent lieu,
au sujet des measures A prendre
concernant I'tablissement des
rappoirts permanent entire H lti
et le Mextque.
M. Camille J. Leon avait in-
vita A prendre part A cette en-
trevue M. Arthur Rameau, Se-
cr6taire d'Etat de la Justice, qi
kft collgue du Dr Lerdo de Te.
jada A la Conference panamA-
ricaine de Santiago de Chill, oa
lea deux delgu6s entretbrent
d'excellentes relations.
Un instant apr6s, M. I'Ambras
sadeur du Mexique a 6t6 re.u
au Palais National par Son Ex-
cellence le Pr6sident de la R6-
publique.


F


Avis
II est port A la conami -
sance du public et asrtout
des inl6ressA qu'A partir do
8 Juillet courant la Station
.1HK radiolusera tons les
jours, excepl6 les dinmnches
et jours Irids, de 12 h. 15 A
12 h. 45 m,
W. M. RADCLIFFE
Cap. G. d'H.
Directeur du Radio


-bq


Deces

Est dec6de, jeadi A 9 tres.
Mr Louis Joseph TUlus Juafe,
Sfuaraillfes out eu lieu
hier,A 4 hearb de o I'apri .
SA la Cath6drm la SailUt
Nos condoldences ax prets
6pronva I rticuel6rement A
notre ami J= n Jate.


comprennent la rotectioi ntre la


Eug.LeBosse


m m- __ '


I rB LI IIL ~-e -


r -I~ - -------i . : --


I I


I -


D,


iel
U'
rt
dii
III
d
d~i


d
6!
q
u
6
p
d
a
c

ci
d

L

I

c
t
j


4


I


.','y


i





PAGk's-3


NO
o69


lied at


I a4 AstU Ink


Samedi

6 Juillet 1929


Atoromobte


AVEC UN IONDE DE DIFFERENCE
5'


Use petite experience en
conduisant usne CHRYSLER
<6 ou a 75 vous donnera
use nouvelle et palpitante
conception de la puissance
que peat avoir uve auto et
combieu agrbable la vitesse
a laquelle vous pouvez voya-
ger sans effort apparent sa


puissance d'accedlration sans
entendre aucin bruit d6sa-
gr6able.
CHRYSLER est ne voilture
avec an monde de difference,
tnue difterenee si large et si
decisive qu'une petite tourn6e
vous emportera loin de tout
autre automobile.


HRYSLER


FraRek J. MARTIN

Distributeur
PORT-AU.PRIN(;E, (HAITI)
Salle d'Esposition (Angle des Raes Pav6e et Dantts Destouchics.


"'w- I' " ., . .


rlellleure de totes les Ci

rettes dejla imprte

Gelle qu i fait fureur tats-Unis


+ "<, *'
* "


* U


.t -' -*' *


VOTRE 6ORGE

P'MEZLES
.( BT .A C


* .4


S. 3*. Le group C oii lea entants
Sindigents sdht conflds A des Ins-
i tutions de Charit6, come
SrOrphelinat de Ia Madeleine, la
Creche et I'Ecole Centrale de
forIafme.
Cent vingt ( 120 ) 616ves ont
2 6l/ examines dansa haque grou-
pe e le lInstitutions visities au
Sliard, sans choix pr6emdite.
Par rapport A I'Age des 616-
e haque group a 6tW sub-
diviav en trois classes:
'Preti!rement la classes a
S', Sprea4t lea etlants en bas
ge ayanut moins de 6 ans on 6
sas acco plis. Lea enfants de
*4t Age p qetent une denti.
4 j ~,ltotaleinment temporaire,
q .l ue -uns laissent dEji
IoQr lOmiares molaires per-
Mmeai6. thement apparues.
Deao ment, la classes a bj
compittl le infants d'ago
scolaire proprement dit, de 6 &
12 ans. Aceltes 6poque d trn-
sitition dentaire, sle dents ten-
roraires sont remplac6es par
S permanentes.
Troisa6mement, Ia classes a c *
+r[lr twtit leas coliers au-
4 Af12 pa. ( d 4i 16).
Ap !a '6rIptipn. de routes les
| q rt s aplaMites dtles tle-
xsmosa dtnts de.s*
gems, cbaque denture a diil
son crct4re ropre et sa mer.
pol Con d c0lu8tio
A Conchtioft


*mwatee Uire quo lwsmo
* i~'t t pa~uno et quo
min s ootn measure d'absor-
her AdscullenetKan sewurs fa.
,rphy l~e bMc-%

cob aAcies
lez l y~


y 4


taire Scolaire suWgeant au I)d-
partement de Chirurgie Den-
taire de I'Ecole Nationale de
Medecine, institution national
et universilaire.
Son programme de travail
peut 6tre en r6sume le suivant :
1*.- Employer un dentile
inspecteur et une infirmiere qui
so chargeraient du contr6le den-
taire scolaire, des causeries ( x-
plicatives, des conterences p6-
riodiques et des rapports men-
sals.;
2*.- Traiter aux heures con-
convenues tous les 6coliers d&-
signs par I inspecteur.
3.- nitier lea 6tudiants aux
mithodes prophyloctiqbes nonu-
velles.
4.- Entretenir une collabo-
ration etfleace avec le corps t n-
seignant et r6pandre de par les
journal les principles d'Hy.
gifne dentaire.
J. THEBAUD.
Port-aun-Prince, Halti.


* i,


I~


hIraid H ll deFraui

NO11VEAU SERVICE

de RESTAURANT

Hors d'CEuvre-varies (.

Plats du Jour

totpSERT

he tout pour Gourdes d5(
fvICBKTRts SOIGNM METS CuOtSI-P. P.PAIMEl


I- 1~- ..-~a~_,- -u --.-1--,-Ip- - --I---_-I --- ------_ --- ~1 -1 -- ---- I c


_CL_ _CIB~~~DIIIICI-*C---I-


.1_, Yr~~~:i~:`... ..~ .. -- - ---- -I~-


---- -- - ---- I- --- - -------- -L ..


1

9 o



-i


... a vu. dans une d6 nos r6.-
qui est A pic sur les Tormes ,
faire en moins dun minute-'
plus de trois observations Ades
clients. Le ler se grattail sans
souci de cenx qui ,e trouvaient
dans son voisinage. Le second,
entrait dlans la redaction lecha-
peau sur ta tote'et faisaii mine
de le gardr petidant tout I'en..
tretien. L* dernier wy:ynt sur* ,
la table d'A c6tN un verre d eatt
glacde tomba dessus sans cri*er
gare et Ie porta A ses lhvres. Etl
lout celai pitssait en moins
('Itl ruminute.
NOTRE (Eu. n'a pits voulu ne
pas noter ces trois )peCits fails
qui sent assez carackristiques'
du temperament haftien.
**
... a rencontr', avant hter
aprs-midi, an guichet de la
Banquei n panvre home tout
d6contenance. 11 tauit porter
d'in rchtque sur I ':Ett. Ce clt-.
qu date de plus de deux ans.
Ignorant la Loi budgaIlaire le.
pauvre homniw avait criu lfairs
des economies e m e touchant.
pas son chque lors tde son emis-
sion. Quel ful son dsappointe-
ment de se voir refiiuer le paie-
went de ses vingt-cini gourdes.
II court eihez le Cotneiller Fi.
nancler. Lat Lqi lui ftI oppose;
11 court ctiez le Rt,'eveur des
Douanns. II se hiurta encore
la LoL En dernier lit i, il confl
sults un voca cou:.i'ciencieu
qui ne voulant ipa, miller tairot
inutilement du scan dalut- na Tri-
bunal lui prouva p.ir ai plus
qu'il 6tait forclos et que le cht
uenasvait plusaunc'e valeu
tole du malheureuxui crovau
airs des economies pour lutI
mmem, ne les avail taites qu'ar
profit de I'Etat qui, come on
le sait, ne refuse jantais rien.
... a vu passer une petite mar-
chande qui vendai. en men'a
temps des avocats, du pain, dc
poissons frits, des mangos et d
kola. C'tsit presqu un restant
rant ambulant et un home s'(
rendit. compete qui fit asseoir I
tite -marchande el mangea v
t et come des se choi
un joli mango fil.

Loterie
de I'Alliancet
A 9 heaes tIre pr~cies da mali
Dimanche 7 Juiillet
Aura lieu devant le rh6abt
Parisiana le tira e de la L.oteri
des (Euvre du C. 11 A. I'. et d
I'A. M. C. E.
Retardataires prenez vile vo
billets car il n'en rest que tre

S A louer '.
Un cottage A Boardon rout
de Petionville pour cond
tons s'adresser T
Uaston REVEST


~'





PAGJE- 4


L.E MATIN 6 Juillet 1929


Curios ides

Un be nqler celibataire ha-
bihuat le Teis, M. W. Mac Do-
Wld. occupit am laoirs 6Are
S pakr dans la lunette 4run Con-
mtoire de r'Universit6 du
Dermidre.cunt, il moirnt en
Sd muat un testament qui em-
Measse beaneop us hIritiers.
)I precise--i pas, ea offet, qu'-
u, legs de 25 millions est desli-
a A& I'Universit6 du Texas afin
,4e lui permoettre de construire
am telescope eamz fort pour re-
garder A travers loe Cieux.
Los savants heritiers, snrpris
ai demindient si la dernirce
ponaee du banquier, n'avait pas
Cps une rorme m6taphorique qu'
l l'agissait de traduire en clair,
lorsqu'un barber nigre qui, au
litre de sa profession, est habi-
tu& 6 recevoir les confidences,
vint rapporter que M. Mac Do-
nald considerait comme cer-
taloe la possibility de voir Dien
le P&re sur son tr6ne, A condi-
Stion de bAtir un telescope sufB-
,samment puissant.
L'Universit6 du Texas cher-
ehe un site convenable pour
commiencer ses travaux.
Miss Catherine Hacourt, 15
ans, de Birmingham, a 1m67,
,mais il lui suffit de s'accrocher
LA quelqiie chose et de laisser
apedre son corps, pour s'allon-
ger de 7 ccntimntres et demi, ce
.quiJui a vainu le sobriquet de
Miss India Ruber. Cependant
qlie a refuse routes les proposi-
tions des impressarios.
ill i
Un professeur de la Facult6
'de M6decine de l'Universit6 de
Minsk a prieentdaucours d'une
'conturence, le cas d'une jeune


b- mm m - _.


fllle de la ville, (Iqi. Iorsrqn'elle
prend ses repas. pleure comme
un crocodile. Elle a la moiti,
du visage paralys6, la moiti,
droite : quand elle mange, des
larmes tombent de son aiil
droit;par contre,si elle est rniue,
'est de so-a ceil gauche qu'clle
pleure, sans que s'en soucie son
ceil drcil.
IV
Thka-Alba, fille de boh6me,


arrive d'Amriquc : ell e peut
6crire simultan6ment cinq phra-
ses diffirenfeq en cinq langues
diffdrentes. Ell I e prend, cinq
crayons dans ses deux mainas et
enrit sur une teuille de paper
Ies rinq phrases qu'on lui a de-
mandk d'#crire, dans cinq des
vingt langages qu'elle connait.
Bien entendu, elle les ecsit si-
multannment. C'est comme si
j'avais vraiment cinq volont6s P
explique-t-elle. I


Ltagoe ettTr.P. F ntIs-
sear, est mie eno vente pr la.
Direction 6rlaalW.i. Tra-
vaux Publics. LAs lntf6eeua
ieuvent la voir so D6pot do
Service des Rootes, rue A A
et peuvent inspecer ason 6qui- a
; meat an Garage de la D-G.
T.P Le bleso en ce moment-
a besoi nde qelque rpersa
jioens mais ser. vuads tel quel
I'eo ruperatiour pemat dome A
la charge de aeKquo.rer
Toutea les ohreo devrgut
/tre atte. par wt et xpe-
di6es sous pi ,scahee. i as
seroat reuf jusq'ao u8 ljull-
let 1929 a 4.00 p. m. au a.!d
sin de I'Etat, pr6s do Qut d.
Le bateau sera venducontre fr
cash seulement, an. plus ,
offrant.
Port-au-Prince, le 3 joillet
1929.


Boole des olnoeas
Appliqu6oe.
CONCOURS D'ADMISSION
La sessiun ordinaire des
examens pour I'admission A
I'Ecole des Sciences Ap.li)-
quees est fix6e an mercredi 24
juillet prochain.
Le registre d'incription des
candidates resters ouvert, au
sikge de I'Ecole, tous lesjours
de 8 hs A 11 heures du malins'
jusqu'au 20 juillet .
Fort au Princlje 25juin 192t.
Le Directtur,
llermman HIiRAUX


Clinique et ixaboratoire
Hayc'ns*.*** ,*X


Nouveau Laboratoire offre ses service radiopqag L Ie
"I ..tau~~z.. yi2.UB.B. SIVON Uv. tt &.
L. Mb ( Canada) D. P. H. (London).


The Royal Mail Steam

Packet Company
Lei teamer a Sea Glory vednt dle ipto aet des orts
n sad. stra A is Capitale ver 'le 17 ufittet prochaio, proenst
ft pour I'Eorop'c va lea ports do Nord.
Port.au-Prino, el 21billet 1929.
.1. J. BIGIO,
Aglet G6n6ral de la Royal Steam Pcket Co(:panyv.
T616phone, 28311


ALUMINUM LINE

New-Ol6ians, La U. S. A.
PROCKAINS DiPARTS DIRTCTS POUR PORT-AU*PRhCE HiTI
Le sieamrer ) .Mai ayat laias6 New-Orl6ans le 30 juin
*dernier sera aux Gonalves le. 5 juillet courant, A P*,aob
Prince le 6 et continuera pour les Cayes prenant du t't.
JUn steamer laissera New-Orldns le 9 JuHilet court poor
Port-au-Prince et lea ports d0 Nord. -
Port-au-Prince, le2 Jullot 1929.
A.de MATTEIS&Co
I.AamT GNtat


COLUMBIA Phonographe Disques


Viva Tonal


Derniere


Perfection


PHONOGRAPHE ITLECTRIQUE VIVA-TONAL,. PHONOGRAPHE

PORTABLES ET EN COULEURS..

Splendidep Assor timent de Disques, Orchestre, Chant, Danse, Musiqe Es-
X P'


kagnofro


-', ,


etc. Notez les Disques en vogue Menealo, Bleu night, Constan-


tinople, Danzon, etc.

3n Bon Assortiment de Disques de Paul WHITMAN & SON Orchestra.
MUSIQUE D ,NSANTE

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C" wot aussi chiz


DISTRIBUTEURS
Rue 'du Ouai.


t


J.D. MAXWEL-

Grand'Rue,


~~4
S


p










Id


II


-'


- ..---c~J ---- ~ ?:PL ~ __~ k


--- ---- -,-,-----~--


mi Lmn is'All, A&Alk
4pqqw M ww


- --- I-` '-x --


c. I I ~e~iaEa~ II~L r L1 I~IL


Mao~m


-cang As





~.M 4~I JlotlSB9~


-AW9'. 9.*..


-'~~~ ..~.'-- .... ~*.:-*L*'*il r_ -


* -;--... -.---v--- v~* - ~
I


S(ORNiSTARCH).



(ORNSTARCH)


si o
la
fee' I ADMn vous a
....JTJ j P !I L MN4
P! Xf dA- w-


'a


Le P SoiQti
LeSeai**eCl
I.rULaid, JOSH


UcAr


Ve l des sam


& pwog "P~
RlIVre4, l'rUboalie


,t oosno somm~es p. s, rca-

mmA. o Is* -itestl A Ikoi*-
muzw do IW Pelwe B.&,a6t
do l'Arbonite.
A la saiia le oa mote parW
dana note n*Waro de bamodi
4ernior, non alk-a wns Mnt ww
Ptiloonqul. an&usiumotocqis-
Saitro I* vcrat6,' I roid~le de
SfV or equ~lequc eaics ISIs0o
psochis ir qufplqvws,ndlvi-.
duego giaw -tLomumusal
St sou CUU4aez& AL ji oint
hVsilctwgMal da#s tout ce
quil'a Ce tttaor* 11 y avalt
UMn part de Ver~iesity a lout
toim-s quo Is GomverwwmOnt
au -&it pris upe decision dana
bo begs de's 1146ftos00 1.4Vp1
none de li 'ethe i ivi6 41w
NOtis i. o) U 0 lpss
Sion'ella j010"..iootg6
los -adversAm do mLoniewil
Communal.
en beaucoup d m11AuU
dana In pe d~in- yvyg
nus, de Iags p
CortaisSmZdaq!
retusaint el4* vmw ss re
VMasuoe 406 I Ca iut
furent conatrns 40 I.lair.-.
En'revanche il se ota
pea et liva Ii
saute contet igird
t"Edl~ii,
Pour cc ai ml oM
L. iacien apat gcolatrith.
lions. mona aoupaoasqnIl oat
puisiblomental*~ibi' &s



A veudie
URen don dc ne4wdcoalet
el do "aissll..Up. victroa.


FOR S"W
Furnture sod AA-"'q. Y
trojis.


1- 1 rst foudta Pare46rioce ne oan*o
sous le Domr de t Preivdvnuc Medicale
2 La Societ6 e4 dirie per us codI de1 el.
radmlnistratiov. Un amnistrat 5 g, nral est charlg'de
--- S SE pout 'irodigoer des solos mdl-
e-Knprix melquie a ses aboonus.
S -- Pour *'abLoamer &la Socil( il Haut : a) vermer 6 Iadol-
Sli gratou tealn deltue use cotisation menasoole
SDbMai Dola b) (nutiffert qite souI even no d6passe pas
80 Dolhmenasuelment.
6-- Une carte estdilivr6e centre celltte valeur.Cette carte
r est valale qute pour eJo- ols en course. Ell eat renos-
vWle A ha qti versement mensuel.
S- La, cotisation dot atre verse du ler an 5 de cheque
mots-.
7- Le porter dela carte a droit A des soips m6dicaux
peedlt tout le mois en coras .our lui ct les membres de
a li60#tehabitasnt t"s e m6o toil et retirement A sa'
chare_. 11 Wa qu'A resitter cette carte A l'un des mede-
44, dA service peodant le mois.
Toute reclamation dot tre adressce a l'administra-
tear erOeml de la Socidt6.
9'-" L'abonne qui au 5 du mois n'a pas pris sa capte na
aucoadritLaux Wins m6dicarx pendant le mois qu'il sara
fgigede payer.
10-- Aucuue carte ne sera d6livrke apr6s le 5 do mois
S course .
11 Lea abon'Os n'oot droil qu'aux soins mMcdicux
dexcluaivrment; lestraisde pharmacie ct autres soot A leur
*barge, de meme que les trais de voiture si le malade habite
h bumaicue.
12.- Deux ou troig m6deci sa assurent le service chaque
1 poW. L/ ,abooo6s ae peoveut a'adresser en cas de' masdle
'a co mk6tits don't lesg oms, :diesses et Nos de 1616-
ptooe taot uacrias saur sa curie.
,Lea membres du Comit6 du Direction: .
rs- D iHl. A&,O, l1R, IARON, ROY,COlOU. MATI^K
On pI lancrire iparlir de cette date soit A la l hara4-
cie teuae ( angle des rues Centre et Pavye ).soit A 1 A-
ibeo Dou"oWee i'Halti. Rue du Fort Per.


Port-au-Prince. le 4 uillet 1929.
L'Administfateur Inml : Docteur MATHON
Rue P. 1011 :Bols Vern T616phone 246S.

Con&ervez voire peau


radi sement fraiche IEst une


Paire l -tour a la b I.a
Cela pe (ait pa naltre lia
Sal te 'oicher du rouse
tailt avec art, la douceur de
. eI m r-voow donnera ap-


contre lea points noirs et lea
afflictionsa delay peau.
Eviletseite et eur
N'usez pas du traitemeut 4.
dessus avec les savous orfi-
naires.Ne croyez pas que to#s
les savons verts sont fats
d buile de palme et. d'olsi,.
Pour votre gouverne, voyps
si le savon Palmolive que voIs
acketez porte sur la baene
noire le mot Palmolive tn
l6ttre dorfetl'enveloppt veo
et le cachet rouge, as duo ad
parquet avec le Meot
Uit dessus. Le .avon Patmo-
live neat Jamaisa ends noa


pareoe dune belle peaB. Pour envelope..
coamerver cette peao belle, Le soul secret do savon Pal.
foits tOeejo a mselon lea r )nole etst dens sa qustM6
le uniaversellement recom- exclusive: et il est le aei
ndeas. cret de beaute moodialo A bo
Cheque soir avant W.e 4 PALMOLIVE Peet
mettre as lit, masse.voua la Co Lica U. S. A.'
.t ler oi W.. o e Le savon Palmolive a'est
rm1 vendm no, oenvelp.


Uz suerd d.Iust on vogue ds
y 6L ane ass, .tr* lee funnis
1"11ftok~W-IV4"atuinade
N0*sTRUIT SL


~V.at,*


.oulaCRE3ME deMAIS
MAIIZEIA ecit aliment par eceItclinec'
W Ii Afimena est. en el~, plin, di!Je-s tile qau irn~orle que
autre pi-oduillmiiilcaie, el /a A, ci:ara est la rour-
1(3) rifure ideale pour I~alimceihiftiov dei
Wees. con vulesceIfs et dts 1person..
nes d estomae delicat,
I 1oulez.,'ous de bonnes reclc cts cizliitires, demard.':-noits, car
nossme mossinIfn1pe h uIrs
floUR .qomrnes en pr~~.scsa~ou rmtidd's~,r~
Demander-nous el nous vous re ndrons conipie des multiples em.
plois auxquels on peul a/freter


MA 'IZE A


MAIZENA se vend dans toutes les bon-

nes epiceries dans toute la HeRpublique.

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C>

Rue du Quai.
mD *


EAU MINHERALE NATURELLE FRANCHISE

VICHY COLESTINS
on boutitcltve, demlos at quarts
Goatte, Diabte, Rhumatisme, Gravelie, Arthritisme
PRODUCTS VIO HY-TAT
SSEL UICIV 4TAT 1el natural extralt doesu ix.
SEL VliCHY46TAT En boAtes et fiscons.
2sOUa Its o repas
PASTILLES VICHYl-TAT '~ l.utent.die...
COMPRIMES VICHY-tTAT rINu digest.ver....
S o medlwu. do *substituions.


VIRGINIA F UNCH


boisson


delicieuse


boulic

.1


.1 Propff.; lu vionve.rli 414ji-mdi ir
VWi(Iedti m~ium nowI suvons
r qu un coup ( ( 1' t phonne, -
(IRlIC joilk: IUIAli. 11:', "11 fwt
t'n cioirrVla Ikt u(Jul a IOU.
C116 1108 01 eilks..-i.ae.
soflflcse jplal gfill'it dvc Cq J1,
jeudi soir, la %milm. ue (InPa-
lais a tlat A petine qucqtj~ ucs Lii
tiutes au Kiosqur,Oc,. Id( j.'.jcnY.
11 paraft iqu'dle Ba j'JU.que
iiks peu de morccau), D u ce
qu Ion & enplaint protivc iu quel
pointonflt01ent au Cuti. .ri q(jic ic
donne deux fois pi Jt t imiife 'et
LCes pourquoi Ilotts j'iilwons
veite petite note, Petk~siado*(JUc
LU NIusique du P:a;vpour
donner satistaclion 6A 4-sadmi-
ittirices, snariungera Ait, ~que
stscoucerts tiuri-nt phis long9-
tellps qu'un beau reve.
Avis Ma11iin10ninl
.Je, sotssigll& [Dam:,iiS no
alilouceLau jpublC ic Vg-nora
ii'Ore plus respons~ihle desj
actes de Madame. Ariria Vozu
vii son 6poL1sC. pmUIabandon
dul toit, marital. Uni' action
eu divorce elevaiit 101 Ore in..
Saute d'E~all tSe~twi ki 'W
Canola) le 26 Juj1 Yn i
Daniel SANON.



CONb~rIPATION
Prielem 1es

SUISSES
do DELORT, Pbarmaelm.
M9, Ilue Basin-Autio.
WEST LE MUILLKIIP
DES PURGATIFS *
Alex.PITRUS; Pbswuaate ALMMTUI
Pbawmiaol. duDW Juutin WARD
oft rtoumt I"eebound* F)." maci".e.


Elle co6teut partout Or 0,05 le verre malgrn sa
quality aup6rieure.
Proteg:z uotre sank' en la buvant loujours.
Elle ne content aucun produit chimique.
Dep6t Lentral: HOTEL ANSONIA. -Tel.. '076.


S O OG-seem
EAUDE-COLOGNE RINITA I


et nourrissante.


"IN


i


~s~tl




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs