Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04211
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 7/03/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04211

Full Text







W9 P.RUF4 AMERICAIhJE 13M5
TELEPHONES N* 2242


~---- -~-~---- -a


23ftO ANNEE No6734


PORT


miile bea~Earps atm Irespd&an
elks de. la vie.
LAVARTINE



~IiAJI)~': tr'4,LET 192!)


N(Me~oitique-du tCMfi


Noe Ta...sM-tetwie 401 110faII'Ahradrne do4hPoverseural P~ragt-'
ATue& I. IWNOW:`saw bust s. Ietraiaal.u, mal e dsilatem mcii-
lee*Iie*hA,1104" kd~'r#%enrol PeqieWit


Non. avons eafin une poli- 6tion, bS! ces ma'-ch,, des
tiqu* du cat#, et CienWest nt stocks haitlens sensiblemeni
,ep eii d mgeaufi6Bords. Cc 'Rinimum d ef-
Ctepolitique. ledle qn'eI f ortis et d'actlon. ii Otait vral.
est d6lermWin par Its drrni6- uit ft temps qu~i! ft ddcian.
rea mesures gouvernementa- hd ei, source pett, ii aemble
tes et i6gisiatives, vise. c~onime ustQW 10 monde devrall etre
de jute, z6une bonne jprdpo- Vaccor4 avec It ov5oerve-
ratiounsde IS denrke ;au cisae- ment.
ment de asexd~iffrnten sortes C.euz qui font le commerce
scion leur qualit6; a irdo cuIk cet o-parfentler ties
leur bonne r6putation sur lea exporttleurs, oat fula par It
marches cxt~ujeura; A un (d o- V dV.flso ralllmnt Sol
gr~vement patiel de droits dess qu vhsaeut d'dtre
4 OlluimSI~~tM daMie h 440 nesuree 4CAP%44*.
jinel n icafae r dieMWnwisi'6A a
r If, j 4"0stande
E& pr-inc ,itr etle politique 4eeo,0lgth.La rt~isk-
doIt atre aPplI M, e'A ion006no08 lu. dta in
p~roduits e*ijtfilabei; en fail.M, prI'sitlitude doIs 10Chusm.
ie 16inauauft son-application br. 4& Comamerece de
per le cafk'1i premier en Nim puI'o pian ti'ja, 1Is (feca.
portance dd ses produ its. lentc de Is qustedi, svaient,
Coutre de. idles pe'maweop 'i.aIMdels 0001wo. & 5Celle,-
flodns, dcs-'aprltsiu ~icunietsl ol, soulevEtq eq~uw asupaIe
involquentia Ilibertc' (Ii n cm- chez lea Pauvoits pubtgs -et
merce et P~intlr0t doir a pro. !e LquieII d'Elft crut bomo de
duction, corumeucw e ~ ( Iux 6Mdraefte msura -!Ao
chosts.nvafent rieto A perdre mmvnlfacultative. dausn Vol.&'
(falls frsmespres qui Vitnent af l otsq111 p~
d'Atre pt ises Pt n'svaient sa" v ntes doutmerwcIts ni-
an conntaire, totu&Ayhaysferi4err 4commesrcen-1
11 y a dons tout CM e oe Era~~cq~~cm
prdaomptlon tr~s budie on casie1c'tt
fqveur des fiqqons do voir do.
I'Etat: cees s 'Idofceue4


gramo* mnesure does P!vef4.
ie commerced'expoitation du nment infuence pat "c c.e
cafe fournit A 'son revenue et mieux, dit-on, est parfoislen-
aert de tcleIArinotre balance nemi du bien. On craignait
economirtie. d'-tre derange dans les habi.
as tons. pays o i ya tudes existantes qui, tout con -
une prod1i)aA dominante. damnables qu'elles flassent,
ie llnae fit. une politi- permettaient A tous de vivre
quead6quai ; ya une poli- iranquillement du commerce
tiqi" duii l ,dains les pays ca .
pr uctctirs' de -cette denr6e A la rt1lexion, oni s'esl heu-
et tnie pofitiqtue du Sucre reusement rendu compete que
danii ls pay'qui lournissent ce scrupule et ces craintes ne
les itrirclies e'ce produit. Po- pouvaient dtre londes que la
litiqu qoi tehdotit'A organi- production et le commerce du
ser production du produit cafe ne pouvaient que se res-
indig64e. soitl A lui trouver sentir tavorablement des
des d*juch.s. iouvelles conditions qui, en
A ceilouble' point de vue,c ( nos pr6occupations se trou- de la denr6e sur les marchls
vent memel. par faveur spt- exterieurs. sontl bien files.
ciale des circostlinces, r&- pour dissiper enfin la craine
duites i lkur miiminim : les el le danger de nous voir un
dbhouch s de notre Caf6 exis. jour classer bon s derniers
tent deputis lonutemps et la dans tes mercuriales.
occurrence qu il rencontre En resume,nous avons done
nle va jal.ais jusquA' la m#- raison de pr6tendre que nous.
vente; qui a jamais pr6)endu avons enfi notre politique
h I'existence de stocks inven- du cafi et qu'elle est ce qu'il
dus du cafe hallien ? fallaitattendre dn gouverne-
Notre objectir so borne A ment progressiste de Mon-
conmuerir one meilleure si- sieur Borno: une industriali-
tuation.desaprix meilleurasur station convenable do caf6, sa
les marches et, par rkpercus- protection sur les marchUs ex-
sion, A angmenter notre pro- t6rieurs, son d6gr6vement ai
duction, c est-A.dire la propor- I'exportation.

_ _ _ _ _i4


LA BIE kNationale I


de la Brasserie Nationale


Sc vend pal tout Or 0,160

Ie verre malgre sa quality

superieure


Protigez voire poche el

votre sante en ta bu1vant

Ltouiours.


ai'lienne


de Cigarettes


GfIBARA

Les Ciga ett(es

LDessl'uinienne

*ColoAI*


I'


&


C(


*Repudbtcaine

a Porl-au-Princienne


G~rA~ A IA la iesse de leur
vr'iSalsaiiiittUs


Lucien Th.

Lafontant
1 38. Grand'llue
Accessoires. p'e'es de re-
change, articles divers pour
automobiles et caniuins de
toults mI'arquCs
GASOLINE. IHUILES pour
Mocleur, pour Iran smis tis,
et pour difetkeulit 1.
A la disposition de scs ui-
inables clients, Mr. LAFON-
TANT vieut egalenimit d-inis-
taller une pompe A air a I c1
leiricitl, FREE AIR. d'un
usage facile et rapid.
FT!&phorie: 1383.


'h
D
bli
de


ta UL Cvre ars Pief d'Or tistique. Les principaux r6les de
Tel est le titre d. trtk bean | soDt teius par Lil Costan. En
ilm, thrt du roman deQarles tini (la damnsese) Jib6, Brd- lec
IHnry Hirch, que Parisiana gyJ. pr
ACrira bient6t A sea nombreux Ia
clients. ---- -- Li Ci
None avons encore toun A L Fir t. d-e W *i" N T
'I mv6moie l isaIe .affairs I oole Dames. 3e .
spitonnage qul ett lieu en
SFance pendant la guerre, et
dontd qil ta tampuwe dan Se conformant au d6sir ex- .
SWI Bl-mli owA 6teom- prim6 dias te xmnuauiqu4 tai
prfalse. Julnge, condamone, de la Direction G6unrale de Ai
Osp MpPelle qu'ellefut fu- l'EnsigneementJ'Esole parns c
C'es' liLtoiretrip t iista inmgurr ate lie-
l eqe et q ne date i* e Q ient le Dimanche 30 if la i a
'ier qui eat retrace dan M Fte des Meres. Tous eis en- 11:4
e Aim. Un tet souci de veriti IAt rtalI at. quif s rose
anime ceux qui oat recoau. W taie,tgu a te. cbe.qui I
tod le drame que ce sera cer- m rose rose. Apr6sla nease ii Eta
ifttit eale rt'vi d ~et a ue puIe i union A vra
ker .ir t Ecat&oi deg peP*a nfarent A Ii
ore aux Pieds dOr. D Iaieurs ts jA' 'v5v es I. D. S. 11
*11 n'e 1Jl te ir es r i kaa n ax fit inge des m.

le Paris en oat suffi- Nos comp iments les meil- des
ImUment Vant, la wititnar 'tears mu diretttde I'Ecole..4'


Avis
IM. E. ROBELIN & Co ont
onneur d'inlormer Ie pu-
ic que, pendant l'absence
Mr F. PLUNKETT, its out
sign6 MM. Roger Denis &
mile Viard pour exercer cot-
ctivement les tonctions de
ocurateurs des affaires de
maison et de celles de la
Gle Transatlantique.
Port-au-Prince,le ler juilk t


rhe American Charge d'A\f.
res, a. a. will receive at the
eirican Le tion on the oc-
ion of the 153rd. Aniversa-
or the! Independence of the
listed SUntes July 4th., from
00 a. m. until 1:00 p. m.

Le Charge d'Aflaires des
ts-Unis d'Amerique rece-
Slejeudi 4 Juillet prochain
a Lgation Americaine de
heures a. m. a 1 here p.
i I'occeaion du 163e anni
saire de i>dlpendauce
SEtataUnlS.
4^* !uaIlWia


ardme tout les d'lies des


b
4.


It (1 i t Mathado (irind Crois
de la I gion d'lHiunieur
-- ------.~a W---
Le mois dernier I'Ambassa-
deur de France A La Havane, a
remis A Monsieur le G#neral G.
Marhado le cordon de Grand
Croix de la Legion d hon-
ntur. Dans la photographic
que I'llustralion donne on voilt
le diplomat francais qui passe
le cordon au cou du Prd-
iident qui a A sa droile le Mi-
nistre dties Relalions Exitlieurts
eta sa gauche le Scus-Secretaire
d'E at mu m6me De-paroement
qui esi u&ssi son Chtl de Pio.
tocole.
Cette haule distinction a 16d
oflerle au G(ivral Mi thiclo qui
Ist un grad i mi de la F I Lnce,
lA 'ocbsion dts Feote. rliorlI s
de Lr.dtp( ndeiie Cubaine.


Ce seir i f' .

CHANTAGE(

I a Varietes i loIre I


Le film autour duquel tourne
routes les conver,.tions se don-
nera - soir A Vari',4. No-is
avons pu en avoir le sujet qu(
est des plus palpitants. Le voici:
LUne teinie marine est aiinne
de delu honimes. E'le 6crit ual
premier un t6moignage de son
amour qui Iombe aux mains di)
second. Et celui. ci menace de
sen server et c'est le t Lhantagen
autour duquel r volue les pri,,-
cipaux pursonnages (]ui .soni
comme nons I'avons d6jA d I,
intrprete par Madame IIluguette


e x- Duf11om".ie-a n---An-tg-Io,- eIte'--.
u Vuiri~I~s prnltie deb I ocen
Sian (de cette premni~rc p)ou
iiiaugurer un tnouvel cran. I
Si lun m&sit ie gr~'ce 6 de r6
cenles am~lorations;' awa
rdIi lumiere csl paie aite, h),
ira en tovi e '-o soxr p)Ijqfudi
Huguelte 1Dull )s d;tui tifiln
qui iest un jp;tr~i (IatchI' d (~ v r~l





J actesde repa-

'ation.

Ifier niatin, irrittaiii It, e'1)4.
geste (Ie Son Liceht Iice M. le
Pre64id Di IBoiiio. wit- (I1t~ga-
I tio lf du (2oiiiit Ha~i Wi t (i.'A I
Iiani rnie e nwai
de t'Assochitkin dt it-m~bres
du Corps Ens i gn-ani. toas Irt
Idetix sous la Ptrhsid&-cc de M.
L. C. Lh~risson, I) reeteur (i-
ne~imlI deCI'E'nse~igneme'nt, souul
lallees d~po'ser time gerlw am
p~ie ii du tlltt i ,ni (If t igiii ruu
L11 6rateur.
La gel be idu ComintHall Iit'l
de I'Afijluice Irant,-aisvporie .11
iu ibt qu I fit]oue ces muots.
ff01114 II'U 1011/)I0111S r vint 111111
e.i Ii crdiimire :(6ene,,l in,'ui,,
Cii1, hen~Imi~liciI'Iec/ J'rrj
de 1(a Pt iI i b.
Nous h Iacilons etciI'Alliance
Frann-aise et IAssociluiion deis
Meinbresedu ICorps Iiiseignant
dle leur geste (Ji u st uflC protes.
atalon sinct~e cmetonre f outrage
ind)h-ciIe d(10a116 ~victint' In
hilul e du IFolldatetir de noti e
I r dp itudace.

,4 VOIX DU PEOPLE,
No-us avotis i'ee~u le deu-
xille be tim 11.0 (tie I (ix duil
PeuplfICjw)imal 1),pilitiqe(jU III(
(lirigelitt N0. IE'rardI I.cger et
Thoijv Vieux.
Ce flumelo N(It ds iiln
Wr~s ititressanjtcs el nous en
iC COllmall(ons viv( mcw tIn
l etu i .
NO-s souh~jtons une fruc-
tueuse besogne at long iv % ie,
i uotre confrhre.


SAWCN-



4 .


r~I
G& Ol,


Essayer un bain
avec ce savon


JO)lISSFl
12E SA WCUSSE
RAFIZAIOISSANTE
ItASURF L.A PFPRETUAFAT
AOf LA PEWIT LEr CONFMRJ ANS
*" tMSC AD


HAZIEHURST
E'CNS IllIV
Liverpocl
Ang W-effr


ni
e -
F]


l...ia reinarque la joie qui il-
I umnailt bus Ics visages de ceux
qut avaient eti, pour la Saint-
I ir;. a vci te oni bonnu.
ied e et. I C ivittre diet 'Emma-
utuel liorvil. A I'Auurew e%(f'sCA-
ves dMalti. Ceux-ha outil pu t mu-
verl' ine~ bonnie clijbre, ifsont
1wntOficiu. ciin service atissi rn-
tclt'It-iiertitaji ls pl us excel-
Ientsoil peut :01muiiier ItLic rien
lit Icu aI'* naniqut'. \imsNi sont-
its pal~lis a vvc regret etluioui I-i Is
pa~s mia nqnO, tout It, low'. det1.1
u'oute, de clihmiter hecs baa uges
du patromi..
a\Il uu 11u io autio 361; i ll
('tut1 1 )11m. Idep V s it's IV (sojisld
tIii' rut b'(h.2,c'uu', auiPlersa(111pasr
etulvil clu -I un'. %,Liituu, c ailst:i)

1,11fu11 Icstciu.s t .11 )Iiuiilia'iiPour e

11I':tli(Im.l1,w)i"t s's II iiglIti'


... v uinC viillh ninit qiit
plo )!i;l m us ot ; t1 iltd rifialigos
e i lliltl i ( C ilnll t, all

;llcit llti t'riu it tilcl ast llf' I ii' a
4 i ,' .1 11 oluue Iie lltogi I( sitoled
u'l. .'it lt:r 'l it'l14 'ali l'*.' p ti io t i
vh'.gt'Rl
*I ( 1... % :i vu I ilnol 11114ti (I la i at-
I sail t titU e litt Ioiigiic (. istalce
I nil dlise nllls 'i 'l .: s iilue tl i'l in-
i'p tcur. t ,ul eI di1a t itI lI nt I el:a
i 'gr i Wi'iilnt ie bat'ti g-*sti er
i it' lnt rt s Cli rlti t4io ls ihi vi-
.lagl S:mI ,, i(itiute se Icthuiat-ii
ouj.C Un t : l. )Iol.i tioli don't u
I h vI litI' l I 11 p iVi ?p I .' .alS
S lout r l. i sl tA i ,pa ir pm- Ie ,rs-h.
lu P1 'r-sitelil l lrill I M :iiniten:llint
Ie Iravaiiil i ( d'tiider la Policei
Lluant.
... i t Vi lal t 0ll l )i .l |lll Al lali-
ge'r un tlIiil--divrs assez/ tlraor-
(illiuiire. (.t'st I'lnstollire ( ii con-
dl"ainli a niort chliin is lont l'e-
Xt'Lt i nill I! C'Ih It'llri iyt'" :ie Ilen-
it'1n1uHi tie II nui t dt N'cI piar-
e (lilt I, ipativre hoiniiue a tine
belle voix e( qu'il tdil hai ntuler
;Iux et'rt ino li t'.s di' la lll d(
N\')l. II est peri listh' se (lenii-
il e bill'.liua pas. 11 est vrai qlue
1'it'i I.i on pt ill Ilii e iua nclier
les pistons el iobtel ir la gIlice
du chlnois In belle et si pure
voix.
... i rencontr' un de nos gentl-
lemen qui parlail hier main A
toule blouline dans sa Buick.
ies gens qui le voynient travel.
ser la ville uA tine si vertigineuse.
allure pensaient qu'il etait ap-
peli par des alTaires urgentes.
successions ou autre. L'homme
allait lout simplement dans une
ville voisine assister A un ina-
riage.
... a vu deux petites dames qui
causaient. 'routes deux talent
au volant de leur voilnre. La
conversation avait fair telle-
ment excilante que ceux qui
passaient croyaient a un echan-
ge de secrets. NOTRE (EIL vit
alors des jeuaes gens raleutir
leur demarche pour essayer de
surprendre one phrase, as mot
qui leur livrerait I'entrde de I'an
de ces deux cOurs. Hilas, il
Ilc i fbi question que d'une lta-i
tion de gasoline, a la Grand-
tue, ct lle de LL c, N LAFONTANw
on 'on ne vous fait jamais at-
tendre.et o4 le service est des a
Plus aimables.
Les jeunes gens qui, eux nus-
si, ont lour auto dciderent d'al -
ler taire leur plein de gzoline
chez M. Lafontant et tous deux
en sen allant ue pturenat sem-
p6chor de dire que bien des oia
les femmes ont raisoan


'


- 1--- -- -----rr__C----~-i-il ___~ __~_ _


r


il I__ I _J_ L


~---~LI---- ---.


---- -------- .------.--.-~~-- -Y~' ~~-I --


-.^.-


I I


r




"rn ____ -- -L__ ~ L


LE MATIN :3 uillet 1929


PAGE-2


N'OUBLIEZ PAS QUE :




La Baerie FORD
af ler


Se vend maintenant A Or 14.50 chnrg6e
A 13 Plaques
Va "sur toutes les Voitures
&.st la meilleure Batterie fabriquie


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


(Charge: Or 1,50




Haitian Motors SA.


Charge avec acide: Or 3,00


Port--auPrince Cap-Haliien


2379 Phone393


Uno escroquoeri
ftnanci6re
PARIS-- On enqudte sur une
nouvelle ntlaire descroquerie :
environ 1t0 millions de francs
ont Mt& soutirNs A de petits #par-
pnants pour 2 millions d'actions
largepent surestimis dune corn
page de Los Angeles, qui ex-
plite die mineq de cuivre en
Arizona. II a 016 #tabli que ripa
n'indique qnela Compagnie eJle-
m me soil (omprom.nuse dans
I'aflaire.
M. Audibert, juge d'instruc-
tion, sur in rnpport du service
de nla street. a mande l.ouis
Bonhomme, que l'on affirme 6tre
rorganisateur de la propaghnde
iatense. outeur de ees litres.
pour s'eipliquer ld-dessusainsi
tue 9 petits bauquiers et cour-
tiers qui seraient compromise.
Les actions 6mises par Ia Corn
ogunie reorganisee en 192ti ont
.MA veindt.es 6 10 et 20 tois lear
valour reelle an move de quo-
Ititons I'antai.istes stir le mniar-
ch6 des valeirs non colWes.
Les alialteuls espaleolIs ieldtu1s
Airuf. anglaise a annon-
c. I|u'I(le a rr't une depeche du
co tinmindant'de o, L'Akigle ) di-
%an q.Le I'e1iiit du comman-
dant Franco a'd,1 trouve. II a
616 hiss6 A hord et n'a que de
lgur.s varies. ( L'Agle D se
dirige vers Gibraltar.
I) autre part. le Gouvernement
Esitagnol aunonce que les avia-
teurs Franco, (GalLarza et Ruiz
de Alda e Madariaga sont sains
et ;s'uk Atbhord du transport an-
gluis.
Fulhou4. s me .plaiire
Quand la nouveLle du Nanve-
toge des aviateurq espagnols a
MtA announce A Madrid et qu'tile
a et6 contirinme par le Ministore
de la Marone, toutes les rues tu-
rent envahies par une foule en-
thousiaKte qii mnnileta bru-
yamment sa joly. Franco a 1416.
graphi# A MNIltd : Nouws om-
mes bien. lin p souvenirs.'

Graves accusations
('erlaisL Iooetdiomires haul plareo
s. litreratie4t au i bllegqinq )
International Falls,Vinnesola.
M. David Huriburt, attorney
do comit Koochintmg, pretend
que c e r t a i a s ronclionnaires
4 haul places se livrent A In
contrebande des spiritueux et
tont p6ntlrer do whi-key cana-
dien en lerritoire amnricain.
dana la rOgion d'inlernational
Falls.
C'est A la suite de I'appel lan.
ct par M. iHoover aux hab ants
d'lnternational Falls, les invi-
sqnt A.collaborerde toute leurs
forces aux efforts du gouver-
nement, que M. Huriburt a pro.
nonce ses graves accusations.
a Les hlabltants de notre comr-
mqnaut. dJit-il.ont 'impression
quoe le president Hoover ne con.
nailt pis exarrement lous les faits
stilf le proe's entry I'E',t du
Minnesota el Emmett White.
Nous somimes peq,~~1nsts q:e
f'acte d'Eminet Wh te nest pas
vancltonnb iar lei rNgleuents
que les agents de F prohibit on
sot supposes observer, et si le
d4partepneat avait esaclemeat
A quol sen tesirilseraittdu me.
me avis.
Hous avonsIla conviction que
reisemble du whiskey cana-
din p~6n6trant aux Etata-Unis,
y entire par lots importants et
que cette contrebade est pra.m
tiquee |,r des fonctionnaires .


IA mwibode Assu~ro pour la guh'i-
sea de la iaralysie est applique
A I'llOpital .Ntional de Ssnlo-
Ilominuiqo.
On sait qu'un msdeciu espa-
gnol vient de decouvrir une me
thode qui permit de gu~rir ins-
tantandment la paralysie g#n0-
rale on partielle.Cette m6thode
vient d'etre experimentee A San-
to-Domingo A l'H6pital National
par le Dr Prado, de Ia Facult i
de M6decine de Santo-Domin-
go.Le Dr Prado a gueri avec la
m6thode Assukro quatre para-
lytiques.
Le prolesseur Dr Elmudesi a
tail la m6me experience sur sa
sour. Mme Zagloul. qui Fa t61
aussi guerie iminmdtatement.
Sundinuo A era Crui
Le 29 du mois dernier,le r vo
lutionnaire nicaraguayen. Sin-
dino, est arriveA t Vera-C.ruz. II
Stait accompagn0 des membres
de son Atat-major. Le public qui
I'attendait A la g wre I'a recu avec
des ovations delirantes. La tou-
le I'a accompagn6 jusqu'A I'H6-
tele et Sandino prit la parole
pour dire que la trive Mtait mo-
mentande et que la lutte repren
dra prochainement, et que,pour
le moment, il a I iisst a la h9te
de son armne le General Fran-
cis Strada.
Regrettable incident
In diplotuile hailien mtis ll In porle
d'un danriDq
i'PARIS M. Stephen Alexis,
Ilaitien, ('.harg, d allaires A Arn-
vers,quii a et6 expuls (d'ina dan-
cing de Montmnartre. jeudi soir,
A cause de st couleur sous pr6-
texte que la presence des noirs
etait odieuse at x clients ambrs-
rains. vent d'ecrire une lettre
de protestation nu president
Poincar6 et A M. Briand, minis.
Ire de< Aflaires Etrangeres.
Dans celte lettre, il demand
s'il est permis qu'un ci'oyen du
stul pays de I hemisphere occi-
dentale ot) Is langue offlcielle
est le fra'Irn is oit traits de pa-
reille faVon en Fr nee.
Dans les milieux olliciels, on
tient pour illegal exclusion
d'Alexis A cause de sa couleur
et I'on considere qu'elle lui don-
ne quality a une action person.
nelle devant les tribunaux puts-
qu'il n'existe pas en France de
regime special pour les noirs.
Mtmne si la IIgalion haitienne
prenait I'aflaire en mains, lout
ce que le gouvernement pour-
rail hire* serait d'exprimer ses
regrets et d'aviser '6tablisse-
ment qu'il serail responsahble ci-
vilement s'il conlinuat A trai-
ler les noirs de la sorte.
I)ans sa lelre. Alexis s'est
plaint que, s'atant rendu dans
un etablissement de Monlpar.
nasse pour y diner avec une
princeuse de Ina mason royale
d'Egypte, it s'Mtait vu reluser
I'enlree du dancing parce que,
avail dii le porter. la presence
des noirs etait detest e des
clients am ricains.
tIn pareil incident tail arri.
vt, il yv a un environ, dans
le meme 4tablisem nt, mais
sans consequences.
N. D. L. R.- Nous avons re-
produit cette information in ex.-
tenso, mais il est necessaire de
faire savoir qu'au moment otz
avait lieu cet incident regretta-
ble, M. Stephen Alexis n'6tait
plus charge d'Affaires d'Haiti,.


Grave Incendlie
A Boston
n realrepAt et deux chanliers
detruits par le leI
BOSTON Des centaines de
tonnei de carbon en train de
se consumer ont mis le teu A un
entrepOt et A deux chantiers de
carbon situ6s dans la parties
sud-est de Boston.
Les chantiers de Ia u City Fuel
C.umpany C et de Ia Warren
and Bradiord Co ) ont 61 6t bru-
les jusqu'au ras du sol ai isi que
des bAisments et des transpor-
teurs de carbon tL'entrep6t et
le garage de W hipple and
Company o, expediteurs, conti-
gus a la City Fuel Co ), ont
At1 egalement d6lruits.
On po'ivait apercevoir les flame
mes A des kilometres de distan-
ce et la fumee dense se r6pan-
dant dans les rues avoisinankts.
e-usa de I'inqui6tude au City
Hospital A proximity de l'ancen-
die.
On ignore les causes du sinis-
tre. Les ddgAts se monteraient
a envi on 7.5.000 dollars.
Le Mexique et la ques-
tion religleuas
MEXICO.- Le reglement de
la controversy entire i'Eglise ca-
thohque romaine et le gouver-
nement de Mexico vient d tre
annonc6 par le president Por-
tes Gil au palais presidential.
Les bases de l'accord reli-
gieux seount les suivantes :
Le gouvernement mnexicain
laissera les auturites eccle~daisu-
(iqes designer les pretres qui
udvront se laire in.crire counur
minment aux lois mexicaines.
L instruction religieuse, .iner-
dite dans les coles, come le
scitie la Constitution, sera aun
turiseo dans les 6glises.
L.es prelats catholiques mexi-
cams auruit le droit de deman-
der en tout temps A venir, les
ioddica'ions A apporter Ila
Coaslttution,de m6me que n'im-
porte quel autre ciloyea mexi-



I'ne imporlaole r Mnion de I'Asse.
riation des Membres du Corps
Euseiguanl.

Samedi apr6s-midi, sous la
pr6sidence de M. L C. Lh6ris
son a eu lieu une important
a0ance de I'Association des
Membres du Corps Enseignant.
L- (oa etl a entenda no rap.
r ort sur le fonctionnement de
I Loterie de I'Alliance et de
I'Association des membres do
Corps Enseignant don't le Dro-
duit est atlect6 la construction
de I'H6tel qui doit abriter les
deux socielas.
Let operations de la Lot-rie
seront contr616es sutccessive-
ment par lea membres de la so
ciat6 qui seront d6sigo6s par le
President.
Le plan et le devils de la eon -
truction ont t#6 communiquis.
Elle cotlera 18,000 dollars. P.1s1
le Conseil s'est occupe des in
terets des Membres du Corps
Enseignant A propo. des avis
do Service Technique parlant
des Instituteurs qui d6sireat
completer lear instruction p6-
dagogique... Une lettre a Ate
envoyee A ce saujet au Minitre
de l' nstruction Pablique pour
avoir des renseigements. 0n
attend sa reponse.


IUNS


Toutes les Polices


DE LA


Scomprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



Euq.LeBosse6Co


SAgents Generaux

**uuuauU-uuu -ffir


Attention!!!
AU SI'VI1NAIRE
Samedi soir A 8 heures.


COMPTE-RENDU

de la Session Criminelle


-1


NOUVELLES DE L'ETRANGER


_ _


~-- --


--


-- --


a


g %SOBalCe CO






LE MlATIN- 3 Jxillet 1929


$es. compIices ont 6t6 acquit-
e &,Y. q 'i.-a pris arrpgamment
ar.ep,usabuit6 de son crime.
,o n-Hajtiste Valcin etAn6-
las Mazier, assassinate suivi de
pendaison, c6ndamn6 chacun
d'etix a trois ans de riclusion.
JUpAs sans assistance du Jury
jo Ferns nd Belluche, viol sur
une enfant de 12 ans, condam-
n6 A trois ans 4e r6clusion.
to D6ciui L6on, viol sur une
enfant de 17 ans. cnndnmn6 A
trais ans de rtelosion.
To Sai.ntLoais Alexis, volavee
ef'raction, ia null, dans une
maison habitec, condamnn^ A
cinq ans do thavauT forces.
So Diog6ne Jean, vol avec ef-
fraction, condamn6 A trois ans
de travaux forces,
Lea quatre autres accusts ont
6t6 acquilt6s.;
Comme on Ie voil le Jury a
6ta trEs just et le Tribunal a fit
son devoir.
Unt mention particuliere A
l'adresse du Juge d'Instruction
Roger Hilaire qui cousacra ton-
te son activity A la preparation
des affaires qui ont 66 ju6 es
aun course de cette session. Bien
que second par les Membres
du Parquet, recueillir toutes lea
charges nceaesaites pour arri-
ver A la d6couv rtt des crimi-
nels ne Ini a ipas t6 une tAche
Iscile avec les.moyens don't il
dispose.
Un bon nnatbir depr6venus
qui devaientt fatbliWt compa-
rattre au courrsde cette session
ont Mt6 release an :i otrant des
mois de Mars ei Avril, sdus le
u6ndfice de 1'Annistie de Son
Excellence le Pir4ident delay R-
publique en date du ler. mars
de cette anne. .
Enfin le Capitaine Whitney,
Chef de la Ga deH ititi r-Jdr6-
mie a particullftement second
I'actibn de 14 Jqstice. On ne peut
que rendreTiiin fiage A son es-
prit de collaboration avec les
fonctior ,aies du Go verne-
ment que sea imani6res affables
rendent encor'plus facdle.
I'N Co ORnistNDAkT.
X. Leam aiolns
On nous inftome quo M.Uan
dro Moralns, ie sympathiquer
Consul G6anral de la R6pu M-
que Dominicaine A Pot t-au-Prin
- a*, vimnt d'ttre rappe!6. M. Mo-
ralds eat patti dimanche ap t-
midi pour la Rpubtlique Domi-
nicaine.
L,6 risqus du m6Uter
Vyepdrf drnier, le paquebot
a 6,engaria arrivait A New-
York iayant "A bord M. Henry
FoId. En vbnlant prendre uone
photo a c6fbre roi de I'auto-
mobile et dee.personnes venues
A sa ~hcontt an debarcadere,
an phdtographe,a 616 bral6 et
plusleurs paspgeors qui debar-
q aient ont dt6 coupe par ae
tcats do vetre par su.te de I ex
plosion d'un flacon de magni-
sium, sur le quai ot s'emprenb-
sait une toule dense. Person e
de ia lamille Ford n'a 6t6 ble-
a'.
M. John SchuItz, propritlaire
du flacon do magnesium, a 6t1
brhl6 et coup par les debris de
Verre. Ur group de photogra-
phes venait justemnent de pren-
dre uno clich6 de M. Ford el de
son entourage et cpmmencait 6A
s disperser. .'explosion s esl
produite an moment ou M.J hn
Schultz se preparait A temettir
ses accessoires dans sa valhe.
Un autre photogaphe, M. Jo-
seph Kepmr, a ie.u des coupo-
res suar Ie vissge)nq paasg, r
ont 6galement eu des e gratguu-
res asx ambes. Lea photogra.-
phea oat 616 soignes a bord du
udedn petUisenlants de MO
Henry Ford larepi pris de Itra*
year, oais lear grand'p6re es
sieura en apptelnt un de pho-
t-phes q. I 'eafouraient' A
9 I taat meme oo l'on tranipor-


hit Fan d4 leurs colltgues Sim-e
s aupres du docteur du navi-
. .- Comment s'appelle-t-il et
d Ford.-
Jo ue vens le dirsi certal-
-o Po41qi p.
-P qe vous pourriez Ie
poursivit, Oen justice.
Oh d'e a ucane crailte
A ce suj(, p.iqu e t Mliu -
daire de troit. Je tieas Muale -
mest A $svoir son noma, 8an d,-
poUaoir fairs quelque chose
pour lu.

A vendre
I Uns Buick iSport Roadster,
Module 1927. en parfait 6tatL
]Pncns neufs.
W. R. ETTINGER
c/o Aa AuaericI iobss.


Conseild'Itat

Nous publions cl-dessous le
discourse pronon lundi, au
Conseil d Eat par Me TimotAde
Paret, a I occasion de outrage
fault a ta statue de l'Empereir
Dessalnes:
Messieurs lea Conseillers d'Etal,
Un sacrilege a Mt1 commit
Dams Ia muit do 28 an 29 Join.
la statd" do Pbndateur do rUn.
dependance Haltionne a 616 pro
tank. L'acte commis a soulev.
I'indignation do tons les ceurs
bonn6tes, de tons cou en qui.
domine I'id6e de Patrie.
L'image du Lib6rateur d'une
nation eat aussi sacrde quo son
drapesa. L'outrage faith A la sta-
tue de DESSALINES, noire im-.
mortel Ancetre, est rail au Peu-
ple Hattion tout eontier.
Nous nous honorons d'6tre1
les fis d'une Patrie petite par
le* territoire, mais gri de par
son histoire, son ideal et seas
espirances qui eut limmar-
cescible gloire de conquerir son
independence sans aide d'au-
cune nation, apres avoir brise
la chalne de fesclavage.
Jo formule le vceu q e le n-
qu6te ouverte par I autorit6
;ompptente aboutisse, et qu.ue
just sanction repare. Iacte
odieux.
Membre du Pouvoir Legisla-
lit Hallien, je me considerais
indigne a mes propres yeux.si
one consideration quelcoique
pouvait avoir sur mon Aine le
riste eflet de m'emp6cher de
taire entendre ici, en la Maison
Nalionale, ces paroles de legi-
time protestation.
On a voulu insulter A Celui
qui conduit nos Peres A la
Victoire en tiisant avec eux
1804 Qu'll soil v6nfre davanta.
ge, s'd se peut; et que d6sor-
wnais chaque hfltien se decou-
vre devant la statue du Hleros
noir, comme devant le Drapeau
National I


L'appliaella d plea Dawes
es R6pabliqar Dealmicalae
On so rappelle qu'il y a de ce-
In quelq.,es mois le Pr6sident
asques avait invil6- M. Dawes-
A venir 6tudier la situation fi
nanci6re de la Republique Do-
minicaine et A lut signaler les
moyens A employer pour am-.
liorer la march des affaires.
Suivant plan qui availt 61
remis par ia Commission Dawes
le Gouvernement du Pr6sident
Vasquez a entrepris mithodi-
quement la suppression de nom-
bre de fonctlons, et diminu6 le
personnel de beaucoup d'admi
nistrations publiques. Le pei
sonnel diplomatique a 6t1 re
dilt. On s'attend A de nouvelles
suppressions et A la diminution
du nombre des memb.es du
Corps Legislatlt.


Pour avoir


une peau

loutee.


v6 -


L'usage r6gulier de la Va-
nishing Cream Exelento con-
servern votre teint aussi doux
t auusi satliu6 que celuoid'uu
bebt. Ncus le garaatissons.

L'Lxelenlto
Vanishing Cream
Est une ciOme sans graisse
q'e Iti peau absorbe. Elle
nourrit In peau et erup6che
qu'elle se aiune, se ride, se des-
s6ch-~ u ne devienne ruguen-
be. Elle conserve la peau eu
partaite salnte.
Procurez-vous aujourd'hui
un pot d Exelento Vanishing
Cream;en vente chez tous lea
droguistes, ou directement de,
noub sous garantie, conime
vous le prftr ez.
Ecrivez-nous pour avoir no
6chantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beaut&.
EXELENTO. MEDICINE
COMPANY
ATL NTA, GEORGIA U S.A.
Agents diemandas pour tons
Ecrivez pour reoseignernen'.

Un vol postal
ANSONIA (Conn )-Les ins-
I perfeuim des poses ont essay
de relrouver deux sacs de le -
fres qui ont disparu rendant
leur transport. I:un d'eux con-
tient. dit-on, or 50 000 de billetq
de banque envoy, pnr la PFe-
urral H~.,wive4k-de Bostou A
I'Ansonia National Bank etI l'an-
tre des ch6ques de I'Ansonia
Electric Company destines A la
Merchant National Bank de New
Haven.
- _. - ... .. -
Changement d'adresse
Pour cause d'agreadissement
La maison Felix LT.velanet
est transf6rde A I'acie, local
aLe (ranid Magisini l)acc-aret
A c6t6 de Paul Auxila et ce
pour cause d'agrandissement.
Port-an-Princee 24 juin 1926


lame bien iguisde
no* vMMrAiaoofropcaIes nWqu
topueip ds Iames-sns 6nimntag Llem
@a ow.Wjurs bMwnafuoet re i reaa &.Sormr
a~wpAnus n emnu I" Wm .VALET bus
$lAs lowg USageqm wts aums M"Imee

PAW.tY AMMS CO.



'VAL,ETAutoq&rop
se comment p" au llOiw


-.W oo%


ALUMINUM LINE
tilt Whitnay Central tiulding,
New-Orleanm, La U. S. A.
PROCSAINS DEPARTS DIRECTs POUtR PORT-AU-PRINCf. ililAl
Le steamer a Mai ny)apt laisse New-Orltans le 30 juil,
fernier sera aux (Goimivves le 5 juillct couran', :'i P'or,'t au-
r rince le 6 et continue :i poaur les 'ayes pregnant (lii tr-tt.
U steamer laisser. New-t tleans Ie 9 Juillet courant pour
Port-au-Prince et lea torts iii Nord.
Port-tn-Pritce. le2 Juillet 1929.
A. de MATTEIS & u
AOkNTS GRNFRAUX


-- NI- -


The Royal Mail Steam

Packet Company
I.esteamer a Sea Glory v venant de Kingston et des porls
dn sud, sera A la Capitule vers le 17 jillct prochain, pregnant
fret pour I'Europe via kes ports du Nord.
Port-au-Prince, le 2juillel 1929
1. J. hlIl10I .
Agent General de la Royal Steam Packet Companv.
Telephone. 2311.

Blanchisseric Chinoise
Excellent endroit.,A 'ouer pour cc but :mn centerr de
la ville, avec ure ginidle cour entitreinceit ferinmee.
S'adresser :i la Li-ne Hlollaudaisc.


I i bi stil tItr jlupi ce. 01informC
IV onvmercvel 1vPubic j iiItit
durant son sepitii' a I Etra'.
eii rgtI lde sdjprocuirationu.
I *,it-u u-I 'ri iwe'e!,.) pJii''' I929
R. (C(,NS*'1'AN [IN


r OUSSugla porl':1i: 'O
soriwais ii ne sig.'lcphis lio-
,b1mr, Thomias, iwii iiiii A-
ber. ThLuimis, av'c c l iiit'we
Ipara phe.
'I'llf M i Q4~


[4leieu. ti. 1)11.


NWOUBLIONG PA bit
qiie same(1t soir 6 Wit itireq,
nous soinmnes uitendto. : auk
minaire. Ne tardonns ;i a5 A
prendre (ten eprics d\hlarke,
(trois gotlrdes ).

I'mjl~) 4 ~vt Ic fNNs f7.1 v"ide

'wie 1n)S Ol esceiit a 1.U e tnf
lou d i'imipi p1rs ! 1 .1 ('4oDV
scra pas Ivk inijdre pla kir de


.N ir uIimoniad
Ic soussigne. lhumi( ~I Sa non.
:lfllii!c am Ipiubilc un g~vit~nral
n'tlre phis resjpotisaItled~es
vii Son clImuIe. jour abihadozi
ell civoice (!\ lt %110 Clu Oleiln-


11 nI~c.
Slut
C.h 'lmt


(Y'tIC (S ctu iotu 1'2. re


-4 -L


cCOM. A-tPATlON
SUIOSES3
dt, DELOI(2' Pharn ic ie2,
C'E",T I. R MEILI2IL1
DV.S PUROATIr
Al.:. PETXjS' I hormacla Al A H TINE
PormoeiM d~a t"Justin'VlIAIKI)
e*tt*,,ifms Joe hontiolt Plift- r.Et100.


a la


General Accident Fi re


& Life


Assurance Corporation Ltd. .

de Perth ( Scotland )
Car la R GENERAL ) est une des plus puissanles et 'les plus vastes organis liouns
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais stir soncl hin (d'actioun quii em r;.,ie
le monde.
Ses Polices centre incendie couvrent iussi les d(gi's occasionn6s par la I suie.
Ses Polices pour Automobiles couvremnt vols. incct lie, nialveillance, do 11 r ies
causes A autrui dans sa personae ou dans ses bUens..
Ses Polices Maritimes emises par ses branches d'Eirope sont payables en ll i.
Se Polices centre Accidents sent valables dati I uivers enter. T .tus Ics vova-
geurs devraient done prehdre la pre-caution de se mun r d'nme police cmn re accutdtlts
d'au moins 4000 dollars, la prime anauelle u'btant que die 1/2 o/, soil 20 lollars I. C.


Veuve F. BERMINGHAM, Aux


Cayes


Agent General polr lHaiti.
SOUS- GENTS: LPort-au-Prince: G. GIL'.
TOVAR & Co MiragoAae. JEAN BLANCHE'T Jt ',,it .


SI VOl'S VOULEZ BOIRE UNE LNIONADE
DELIGIEUSE DEMANDEZ POUI

La Reine des

I1SialUCO Limonades


R


.1'


INALCO eat une boisson gve' n a' . 'e
INAI4CO est eminemmrient rafil.dchissonte
INALCO a un gofit agriable
INALCO est hygieniqi i
INALCO est nourrissante, *


M. SCHULTZ & :Co


I'


- mmii mue-3------ ---;


w


IGL -L I~CI-___L1 1


m


Il


OL 11 UK
1L tg


l."ruis 1812


- -


- -- -------- -- -- --------


,~-----c ~~--------.~ -~.-..- ~--`-- -~ -


c---- --


,, 3 r


PAGlE 3


soon=




* .0 -.
4w..


v
tA't- -4I t 'A~l IN


- ---- Y _Li ,~- ,_ _ __ _- i _- ----.i- "i- 5 .. -... I I I I -


- -- r -i lJIM


JI u O
., _


I


r66duque 1'Intestin


Constipation
Ent6rite
Vertigo&
IDyspepsie
Migraines




(I-Aw e9us d.TL4f
1 .... ... J4
4


Pcour rester on bonn.
santo' prencz chaqiue
soit un cornprimO de,
JUBOL

U1 ctartIl. -ii IOIt t dlbuli -wre
J140l.&1 1.*i&.rit Is en'mp~asion fis&brs.
%..fir W*lipitte i amin Uhe'anique (gooeape.
om 6.416 1 h -1tiiiiC dp fitaginr hijalrreff
cl af.laa~lhiri. -.iIe-lik-le.ii ,k1k.,ten
,-ft- -ria~bh rwpri-c deto I.fo-uiclgius.
SI, r 4 'tim, cite do ai as- Iyciritii, ion.@
11-144 urciecinqi ou irtneta, a
*1 ab Iiit-11,.emenl *Wdaetci do'44c".11po
tiivi: cqaii Sail dii Jubot I.- mIai.f
-lc a ~hju s.'lcmrm--, deo entanti. tie,
4it-11lafrde t cldeci~i hu-iitti.
I) P cwftie otiosa.lief
I nan Forl.4 di eli. ieet 4rnli~b


t o Pelal a. A.lm ur asr s tao.fifa


Les Vi' iesS


1w1 8 (e-m 'e4 4. t Oye fite


huiles de beauty
a, lit es et ,U while de Pa me
sonl les m.inues lue le al-
inolive
Pou votre gouverne, voyez
si le sa oi Palmolive que
voul at hetez a une bande noire
avec le noir Palmolive en
lettres dories, I'empaquetage
vert et Ie cachet rouge au dos
avec le mot Palmolive des-

0..
pr#tegler In s von Ivio', de- plane,
ki I .. .I


VO cummes SN JfNrel' j I es scules huiles dui Savon
U~ge est uci d~ft A lo beoutO. fPalawdive soot les iuijies de
I~~~~e.~~ fmnd'uorhi'ebeauti' tires de I'olivler, dui
Les orumiOdtns rc ure'ht dela'e. paimit r niricain et (do1cocotier
le.v's alasconqu~rir lecir beaotil.j el%. sn ICI1ni n
I:Le~ rft~gnL eu preies'grt'dent. C'est jp'urquni le
Blespro~gon ler priru- Svoii Palmolive a la couleur
f f/fole.)Ciol, jpremnier mVen nttirel e qu'il po~s4se cat
Oe' I a(flust'I1 r Is beaul6. les builes de palmeec t djive.
'r .quo- ioo. grtoz aire m ieu d'autrti, (onfleft aul
Palmoloive sa cottleur verte
Lo. matiti, lemridi et avonit natturelle.
de v~otis mettre 2u lit, lavez- The Pug MOltv'I lteet Co
vous la tigure el Ie coo avec Chicago.
le savon Pltmolwive en taisua t iLe Savoli Pailiio~ive uclj~
itieu pot~Irersa m~ousse dons. jainais venalo sanis rc em-
vos poxres par ott massage tie paqiieis
vos de itx izul RisRUCezvous'
ems~t~e uveO Se lea ii Iroide.


N' ~",t ,rvez jrnlais d
q.3v~loii odinalte apotir le trai
inofl qut e nous11 15vennus de,
A-ro'rc(le qutlout savou Yert ou


tRepr~sentants p-tir 113111
J. 1). MAX WIEI4J iet4
1614.. Rue 1~16pih lira~ilie -
(Grand'lite )


.1 li.LAFONTANT
Acgossolron pour automobiles
.sitc.alr ,Ifeoik, Acces-uti-es et PikeC-) tic Hecharige ou


IA44 galeiU~lP;.poess l ~a'ttChiumbres aair pour lottie
Ih aI IIIIe
I L-Ile (sardinier
No i141iX, I Gn ind1itie .-.- l'orl-au-I'ii imce I lail i.


alto


Au Man~age Modei'ne

I SMNSTE-RlE -- SCU'LPTU'RE, et TOURINA(W, surBOIS
j t.ST1N JU1'STE. Proprit'iai re.
FOiS. Iue diMapsio de l'Ltat, 15i8 -- Phine 321:;.
~ ruverfA des euriosit~ haiti nues en gahac et en aca-
~iya des lots de totis les types Cepowts.
Afueliblements po.ur saQoo, SM lie ~A manger et chambre
,Ioucllel*, Louis XV et autres btylea.
viaile/ ftEabli~ssaeaf~lt. 'W'ez en toule t t cq~il~icA pas 6~
,c jr~ltilr vocommaudes auU M1AGE MODEtiN E si VOUS,(it
t; sw U dts icUbues It"isolisl.
V~ ,4,% ec .1isfalt de Is finesse et de la snpdrioritd do


H6-tel Commercial


TEi~pboac; 2W7
-Sitqi,'u WOWt*6 tfl *jIIISe f lteoorttde psiru'tn w.
Ticm We d"ebbe e& ibbiiei confir,4*bles et, bien aoatre,
one c~ujis 4:de premier ordreet des Consom motions de chnix.
- L m.~jj a ot euzcelJ.ts et les clients trouvent touted
J. C. DORISMONDI, prnpri~tairi.


Panama Rallread
Utoamehlp line
-- Leschargeurs.ont prifs
de noter que le steamer -Cris
tobala est attend 6 Porl-an-
Prince, venant de Cristohal,
Canal Zone, le mercredi 11
juillet 1929.
2 Les permis d'embar-
quement seront dlIivr noir
le trilt A destination de New-
York et des Ports Europeen
sur demaude failed ce bn-
reau.
3- Ce steamer partiri le
m'me jour directement pour
New-York pregnant fret et pas-
saaers
Port-au-Prince, le 2 juillet
1929.
JA.s. H. C. VAN REED
Agent GDveral.

Le DWpartement de la Justice porte
6 la cnnnaissace des intbressts qui
la session ordinaire d'exametn IET-
cole Natlonale de Droit s'ouvrir i le
jeudi IN juillet prochain, A 9 hours
du main.
Port-au-Prince. le'2Aijuin T~9.


Panama Railroad Steamship Linel
fi'vice de frEdt e de paders ento
4EW-YOtIECITY N. Y. CRUSTOBAL, tNAL Z Bet is PRTS dI la COt
OUEST de rAMRQUB 'du SDD. .
plus rapid et le plusdiiect service do transported dpasgers et du tr entree H
et les pr.s Europena via New-Yord et CrjCtoba. Canal ZDo. .Ithmtb de Futwau
Void la iste de nos agents po- les princupax p'rts de lEurope s
on V -it* de 1


Gr0. W. SHELDOM Ca- 17 Jnmies tree, LiUmdo


ImmuIDON LA& sell reprimatW4
far lesmia 315l1nivastet&:
GFLATLEY HANNEY & CO
21 Rue de la R~publiqtle
Marseille
1IFRNU PERON & Cie Lt
53 Quni (:GeorgesriV
Ha vre
HERNUWU Pm-4 & Cie. Ltd
Rue du Moulin i vk pour
Bonlognsf'Mer

91 Rne de M irqik
P'aris


RO~UN


COPEN-HAGUE

mms E. -A.' Btwnlx 'A cb
21 Aliengdad. Conhagli5

Mrs flEukiJCur & CL3mg'
Pliozia SMat ten. No. 1

OStLO, Non WAY

HA~aov o, GERAwNY
Mr Ha*Vogemann
'HambourgfIermany.


OCCAMON I1 ifeTIONNUIE
Aho gaphdrane o~

4 SIlqrr ta
150 isa li-S doajt CO grovds
'Iisqwis etat90 pd-iIfls olrtcau
P'rix 75 dollars
'.desser atu urnail.


PLACE DEis'ALNE-w I .''
Ca r ~ c --ie .MAltaurarnt de' If r chioil out on trouve IA touts jicure le"M' x i'ousmennflt
Iv%. PIUS i*liCates. Saudwicies sausspufds ..-!BUMr. & 1* Prelasion


La PaIris iml e


Anqle des Rues Republicaine et des Mirales

Port-au-Prince Telephone, 200w

Le plus fin Le plus dldaant- Le plus a la modc


Vous le Irouvere: en notre elablissemen!.

Costumes ci ltasimir n CHAUSSURES

('n Palmn-Beach, en Marques

Gabar(line, en Blue iMaishaH
-IRichelieu
Electrique, en Rsoiceu
E cn ,. JVexcedor
en crashdefil 7rianon


en ALPAGA Douville.

en DRILL de toules arisienne

nuances WI lnlk nhn I,


en Noir pure laine,

en SMOCKING


etc, etc.


-ASstTIMENfTN RENOUVrELf

FR ANCO & VICENTE, Proprie^dr


___. _ILI _J ILZ1. 1 01 LII~L LJ- ------ ---- I YLI~ I r~ELL~ r r-. --- --- ~I


I I II I -r


-L


= = I --


- -- I It I


~


L1li'~


......-. ., .-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs