Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04208
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 6/28/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04208

Full Text






1388. RtME AMMEfICA01ii r I
TELEPHONE N 2242


Al -.
tee

ia4m AINIM4 N*,Wn

It rses ben
~ ~'.et ses b L ot


p... ') I .p I -r ~
I T 7
is lbons da.s le Pro. i isramnde s chereuse en nous
ne E41torisi do, HI$ T N I Ectiw
r~as 4 aak IA L Olotyma No ums


r


I


W m m -- --FII-~LI'


V EN........ ..........
VENDIREDI.ijf JUIN:sg- c


ua1~Lr-r I..4~,LjI~. ~5:1,1 &r a


__~- 1_ I


A .nned.ei fesLa es d
s" 0~L-


Haiti
I..I.a.:ijJ
H(,,-II


de C~fkkr *i f, $LORV L quidirir' ace tat
ceet d'emp sdmocz-' les Caves d' aili a crtk
une $uccursaleIle4 son dtaiisstemept A l6tion-V*le. e 'nouve
bOftf qfivrtafnement, at besoin 6noire l6gsote vilId-;
Rinibre, at Iogoe dons de. maison Chaboult, pr'cd
demment oecu !; F We luje Gabriel. La maison a te
tmnitiorte vt ,a16 tisse 4 cst quvtert -d6s maintenani.,
$.C'lalU4At cd Womftt, lt"fie do Sint-Pie re so cC1Cbrant

On -trouivera Ic nwille~uam-A)nforl dane cpt I 16l1 .Tnut Ic


I


Ile. Fu a tort. oIs ecr- taudit e -ons avons pour ,ha ..... % E ... ...
Ieseles.. esd a il. Les per- taudila que nutSo avons pour niont connail l.g :ft et Iactivit!de Monsieur Emmanuel
io t les.V fchmoesdel Pro deltice. 0 ironiedes Fet la trs grande conaisance qu'il a des ques-
, nce nte so e cme re l de Pre- i ions, h6ttli es, c'est dire que tus ceux, taut de Portlau-
aes rd'eint edaVntatdl pa de vestiairedn ps de jwate rine u.ne de la Province n ui iroai villegiature rA a Coupe


Fe'eB Ite le'aKiBS, elhcloet.. Par ctse canicule, lea Prince pour uI sejonr d'un on de plnsieurs jonr. sont assu-
Sd'aider. Ot e hasteon dee sea malhepreux juges qui sac- res de trouver At l' chez uim Ce era comAnc e aux Covesl
'tale. On doit'i e*6 Judie m Ce Pala Wait
semed fleuri. eat tours avec imagine ous n, ont obvreun px e concur
Ie culte du trv&l les tradi- queouilatre us toit bas, cou-
tlqns bt lesv tus q iplAdes vert en t6le, aux mars n is
,qui fonr t I'hotner et fore ve q'le fenetre lau noras a de Province
des nations, on lui doit de de chambre de deliberation,
soencuperd'elte de foisdesi, pas de vestie, pas de water Ceu s as de a Prvine vennent Port-au-
s trangers veus pout aflr, et closet. Par cette canicule. les Prince pour un s6jour d'un on de pluseurs ionr nt assu-
d'aideri re i i fon de se malhereu ues qui s'ac- rs d trouper Ae I'H6tel Comterclal ( Ancien H~te de Ia
aspiration.Wl times. quittentcepeodant conscien- Galeta) le melleur desconfprts. Chambre coquettes'et
VoilA qul eat fortjudiciep- cieosement des devoirs ce are, menus excellerts, services des plus rapids et des
semeit dt. Sil eat exact que leurs charges, sont obliges mieux tails el cel A un prix qui defle toule concurrence.
Ia province o n tgnoral est nd- d'Etrt e I, sur lears sieges, its
I.Iige, quee le plus que 6toutent sous la toge tandis

un isolemeltqui n's de splen Q .ue voulez-vous Dura lex, sed M
dide que le be u ofe et les lex !.. Is sont ten us de donner Il
nontagnes verdoyantes qui au moins -deux heures d'au-
I'encadrent. Oue de fois.des dience uchaquei ur... ils.les
6trangler venus i tr atiresi; donneront. de igaretes
des commib-vo psep4des ,t *ptrqii (qitst 1une
aiersn q url i ttte ervCvea Ie d&nt les n
it De infr jurs ee : plafond prAt do. s'crouler est Gi A
ou trolo j qt no a voient m onse ine comodestinule pour
ntdague Ipa r a difficult& is vie do Mgistat qul timnt
d t't c romucajtio &pa i so blt n :C~ rul S'i slramates ct
r:te Inujr 6jHoltm d et litoral de l asse e as-
i.et n aultre at da. om .ln -ng e pour des vdhe IF,...... 1- --- ,,,..
Lie. Le plM onintces a- cules ilsroul en D essaslinienna I
Se hien It reco an al lea de de a minCe par la mer. maine... Q e e d n
Vl' a De sert r- d l Colones~
i" n'ait pas d amprimn car l'casse po L H
les ne .l0 rur Wpr daMGrefte st pauvre, et an ca. I alo n
e s p;a04*ii vsoptage.* bWiet d'Instiuction. on n'a bli e
t s _avions aUtre- mrwe pas un. machine t
plusietirs lias de m avi- 6crire. A k 6
i q i se~rtaent l Et apr6s. Nos 6eoles nation. ((Por au-Princienne
prt Deui asjuezrs, c'est deux ales soot log s d e l f
jis le fo que, s vien liaisons incomm es dues, d n s GrAce a ln finesse de leor afime font les dvliccs des
intrV6U Fcortc tiPfince un ba des immeubles en raine. vrais amateurs
irteau de la I ge I4ollanduise -Le littoral de Ia Basse-ville
.et un auire. de .U Colonibian est on danger poor les vdhi-
ULe. Le plus so ient ces ba- cules. Is-roolent sr one ban main ... Q e I e dr
teau arrivent sans Ia malle, de de terre mine par la mer maine.. Qae e drs,
I'AdministraticibPoutale trou- . La Prfecture, le Parquet,la Quelle rgression L...
vant pavs coamode de I'exp- Poste, le T614graphe, soot lo. Comment I Alors que de. H
derpar rier l rretre... gs A Ia m e paoust des sommes 6normes iI U;
n'Etait pas assez, car I'Agent sont ddpensdes pour amdIio- Le Hhum CHAMPION n de la
SAgricole Sa po trouder le rer ds volibs de communica- pcooque rir on quelquesan es, s
Smioyen dqe verAdmlselr sy ins. tion; que ran utilise I'avion; mires places sur le march halt
lDepuis asses s dc- taller. Cte qui bit dire auver dle roreprises trroviale distillation et la finesse de son a
l et qu Nuig na o -e ianser a dm Cpar cour-. res argissent de toules parts mer par les vrais connaisseurs
trnvaux A ent P et iels P, r arduire et le trees marques i prix 6gal.
r .ie !cturet em psI e s ce-sfinquel'ou Issu du sirop verge de la car




oil rlfdrr se re etAson si : --
jur aut. rir se rean A son usine, dans sa labricatiun. et ii ne doit
Jiume a v *, y arrive A 1' re exacle, a afn finesse inco:nparable. Faite,
Nous avons queshacon, qu'il soit indus- vaincu.
Journal Off118 f ii1W l rk Nous ne saurions terminer triel, Lonctionoaire, homme
i mta *aCtmetLaM dA eanadiren petitmot dootre d'atasire1 Onemploy puisse en Par Gallon : G.8. 12, 18
construction do la.route- Jr- service posal.'N t qu venoas n mot. avec le minimum de En Bouteille: G. 2 G. 2,75 -
ralourntrat ettditC 8 q poisdmlhistrathio tuispV8ponibl., marcdfu
*1lit6 publique. C'est tout ce Postale trouve plus commode ver le progrEs, est-il possible Dtoucp6t Angle des Roes du Maga
Snous savons. Nous igno- d'exp6dier Ia malle per cour- qu parce qu'Al y aurait e touche.
si D. Ar tsre s aire de 120 Dollars M.
Mt? Pe awml a sot *a lK on I ooWsWS A
rhAble, d di aous s 1M s 8
v Fisr1er r St b ite oel ilti Ot.
crto or *n LA RII.FR


in3rcus pmmnaor
it ittendi*
pas aVant
6 D"iQ rtn."
c d6tre
nreanIer


nos I nant A am6liorer ce
lon- decide dutiliaer lea


La fe~te.

SdeSt-Pierre)
(Cest saweri qu'est I Fa1e do
S.-Pierre, patron de naiombre (Id
no% communes, prticuIIlrr- i
ment de P3tion-Ville. Comm,-
d'ahblurle In r ae serAi eh4brti I
A PNtion-Ville Ie dirninchlae sa-
Van#, c'tst-A-dire 'O rfi ieurant.
Coinme cetle e o 1('1%
lvec le miir des NMPreq ii Rm i n
certninonmnt un &'hht de plu .
LeC IWi~Lrlend l'jrir Ww r.
notivenu Coris do Pt'llovih-Vil-c is
lout mis ei cipnvr pour qe 1 I t
iourpd e 30 3() jlnii so'il un tri-
omphe pour Ies pqlinovillniq. I
y aura, comme cheqni' ann.4,
graial'inCs-cw, kermessseq, c"'tv-
cert (Ions. l'apr&s-mida stw I-
Ilnce p!r' I:v Musique du PRI'1' d
Nous ep eron-w quo ICs no,'b
au-princiens ironi en grar
nomhre A In stkte palro~nale ( 1
La CGupe.


Bulletin de Is Commune
de Port-a-uPriuc
Nous avons rscu le derni
rfscicule,( lerjunvierel 31 ma s
1929) du Bulletin de la Com-
mune de Port au-Prince. II co
tient des matiires des plus ini-
leressantes, en'r'autres a siluia-
tion de l caisse du ler Janviei
lp 31 Mars de celle aniiic l.
correspondence de 'Adminiis-
tration communal l u sujet dt
diverse questions d'ordre ad
ministratif, la stalistique con-
munale et wn coinpte-rendi,
agr6ablemeat 6crit dui Carna-
val de 1929.
Nous remercions I'Admini,-
tration Conmmunale e Peort-au-
Prince, de son gracieux envoi (l
Ie fllicitons de la bonne tenuc
de son Bulletin.
,i ~ .. ... .
Le Bullelin de Ia Quinmine
Nous avorns requ le dernier
numdro (16juin) du (Bullel u
de la Quinzaine)J. Parini des
informations des plus intcres-
santes relatives A nos diocsvc
et au mouvenient catholique cn
Ilalti, nous avol nolt uic sl)i-
rituelle Salade des Moustiqucs
doit nous recoinmmianiilons vi-
vement la lecture nos abonne(,s
Nous rmlnercions dn gracietnx
envoi.


\MPION
Distiileriede L' \IGLE a pu
ans reclame, une des pre-
tien par la perfection de sa
ar6mc qui I'ont lait procla-
, supe6ieur a toutes les au.

lie, rie'i d'artilicicl in'ntre
(lu'au vieillissement nature
eal'esai elvous serez con-

et 30.
- *f' 4 G. ***6,5()0
stn de I'EtaT et Dantes Des-

FONTAINE




SNatinnl.le,


*

de la Brasserie Nationale

S4end partout Or 0 '10
Send partout Or 0,10


'le ver malgre sa




Pro gez; oolire p(
S , .; ., ., I 9 L : I


vIlre san e, en

toujours.


ta


quality'




ocheet

buvant.


1 ~i -"


... a rencoritre un (t, noa.u
lies ~crT'iTins avant-iter soir.
qui se promenait au Chahip-de-
Mars uh litr- en rniain:un livre
sur lequel dl'hvait dEploy6 dne
grande leuille de papitr., l)cD
temps en temps il y inscrivaoit
un veis q(i' se reptait A voix
laisse en regardan't I soleil tei
cfomlme'un fnorme boulet rou-,
ge crepitait IA-hbs au couchant,
sur la mer. Si les pontes 6cri-
vent nu Champ-de Mars auss;,
la menagerie sera 'complete ct .
il taudra attendre le jour od ils
daront de leurs oeuvres roman-
Iiquement'iccoud s A la balus-
Irade du Kiosque'Occidc Jean-
ty.


de Eaile arcldia
t.
Un Roman ijslornl fe
D puis deau on trois jours
HAITI COMMERCIALEai 'et e
agrandi et eat'devenu qlotidien
a entreprias publicatio'n eh
leuilleton d'an roiani hist6ri-
qa de not:'eami Emile Marte-
Im. L'ouvier#.s'intftlle Ir einc -
.Inacaown td i rfaits uuepssiit it:
* con: n.e. son 4ire ridiquge I -
SMr mUe Mt6 -'rea"o'es) 'W
un.hricuni * coupecolrbof i fRlTI I -w
HAima1R& T POUTIQUEqr.V 4i
rigeait alor PWan r ic MN: C: I
el avait pbh HE un recu'l I e
'Figurines des pras int6re-ats,
i sous ie i.tre kdirbfnsu ift'J-
roires. T


I


autant de totes lea au-
t arti-
Elsem nart toptea l6giti-


i~otb dd pigeons pas la fro-
lcatioanmensue le Mi*, i.fIigeons pas Is
lloc.o M n willa de .Jiimite, pour parler
e it come Mr orin, les person-
Be n Ipendait on nes et lschocs-de la ro.
px services de la vince Sont asaui dignes d'nmtl
tLATvenir au s- rEt que les personnel et les
courier terrestre chose de la Capitale.
on __rAIAIle 1I e..


T


?I








_ L _~_______ii_~_


97


Emmomodummom-W.


I


:1


I


1


i


II) ;i lFj~~~eel3 *I~ orrIC
Me rhor savar, ~ar~iruld *pe
rou sailtet o!noit l' eh~-. e c
cc p r,'es dt say*. DWL4l


~* E~~r_


1~
, ~.


* .-


__
j, __----


ae a vu une 6 eite marcfande
de tabletteq ralec son' bar"'en
6quilibre sun %( tro'uette. U i
nuke de -mlnehes it ponsuRiftrl
IWnn board nne~nt* opinittr6.
At les gent .f. p ssaient aetn-
bdaient se demandedr 'qui,*des
ublescs ow-d'ille, ntcasion-
I it In sp6ueruolte obilini-e dc
nouches T.
... volt depuis quclques jouris
les camions remptis jusquau
bol-1t: qofi gravivissezt le*(Gros--
lftIrc s'cn allant vers Pa1ioti-
Ville. Les fiilards coanonert'ent
160AA s"' rendre en v(le de Ia-
I'te de rhirnnfche...
a ,ia favec quelle rrapitditI
I \nnexe des Caves dlafiti, nou-
el. Etablissemeni que notreami
anmaneul Florvi vient d'ins-
taller A P tion-\'ille, s'installe
luas I'aucicn I litel que div i-
ceoit Mile Ninie Gatnri l. On
1c ii ,' v rii tire rdis ;ii tint cait t
Linsli SI 4)uverorhit i 1Pm hiyu-nu s-
Itr:igoeltafil que cctiK (1111 ** oli
It tis lafrtune ties Cavv% F I'nnti.
a reaIcijntro iil, A b ?i iaidi, flu
.t- du PorzUA.,1 St..Joseph t int
c nos bells rnonduames -wi(cou-
1e rPveusme'nent ata' Votant'de
tn automobile, ine Buick (let-
her modci~e. Elle Mail trt's loin-
aine et les bruins d'aienionir ne'
)arveunient pas iA rider 'Nem si-
ence ni troubler Ia Ihn~jiidit6-
'Ool-nde de! ses gI'aihtl)\ No'
Jue Ih'isait-clle sous 0. :i 'lei.-
cette ieure. eat tn til liei.
kitendait-elle qtiv~qu'ijn po i
nelylle depart venithty .9r
i) nmen toott simplerift sv e-
4Aaiit-elle ae qucelie tloingue
indoanne t'liaMlc *aliie t de
egagncr son hionie ti Qumyatirnais
e dimr' QI Ou jantais le si urn '.
i fn1 hU r in t
Z. I rrl'ehicnlitt. Iiic~r hlrttii:~i- cr-
'e neutf I dix lacun-;. parnil'.
ne foule Ir 'i-ida tile el ci rnante
'aulos de m4outes rlnarqluis? qui
mrntaient et 1d6cqcndtaient la
ite Daualts I DeMtOlches, in tr~s
ietix buggy qui allf1it "clolpin-
Ilopant, avec des Ht~sitafiors de
melon friversatit l'fl svh1'para'I--.
Ole aux voiturcs tine rI-n de%
las passintes. lI C'fi it. tia
iA6\, (omwne'si-uia viijille aicedli
les lehaips jadis avai t riyja sw
rihiolieet c ses mitainbs'Ac sote
armi les jupes c cohlrtes~ vt tts'
'ains ssfls'g san s *9 it h1)s )Inbim -
lies ruud'ienep s.




LE MATIN -: ;5 J2In 192M


PAOtX.-2


__ **L- - ----; ~ -~-I


a5 r, 1i.ee 14 'V &
Dteders .e Drei civil
L'Universit6 d'Ox ord a con-
frA Le grade di 'Docteurs en
droit civil A MM. Odwes at Mer-
ry del Val, Ambassedeor le ler
es Etata-Unis et Is second de'
J'Espagne, A Londres.
Tueary pale Or 35.000 pot sea
aailles mele

ftaii rre ve ell Madame
Le sans-ill angonce que I'ex-
champloun Tnney a accept do
verser & Mele For rty 35.000
dollars coamme didommage-
inents pour sea fiancailles qu'il
0 rompues avec elle. Madame
Forprty a accept poor cette
vuleur de se ddister des pour-
suiteS qu'elle avait ontreprises
montre le boxer amiricain qui
a affirm n'6tre arrive& A cot ac-
cord que pour no pas compro-
mnetre lee nombreas contract
qo'il a signs en vue de ses ren-
contre prochaine aur le ring.

Trave~te New-York-Lina
Les deux aviatears pdruviens
sui avaieot tent la traverse
ew-York-Lima, Plnillos et Ze-
garra ont alterri le 24 juin cou-
rant apr6s 18 heares 35 de vol.


L Unio Club

I
Cap-J.tie en

Ceux qui ont eu. le booheur
d'etre recus A ce circle en em-
portent de bien agr6ables sou-
venirs. D'abord il est le piu. an-
cien de nor clubs, datant de
1825, et il en est assi le plus
coquet. Les ambliorations sac*
cessives qui s'y tont n augmen-
tent perpltuellement le contort
et c'e-t le soul cercle ot il existe
des amenagements'.appropri6s.
Le salon de lecture est une
merveil e et la.biblioth6que des
plus soign'es et des plus va-
i ices. Les laute'lls qui eaton-
rent la table de travail sono si
confortables qu'ils 'invitent me-
me lea plus retract~kres A une
de ces lctured pr'squ'etendues
oil le reve paresqux se mele
aux histoires que 'on savoure
d6liciousement. ',
La sallede balvaste, artee,
an parquet d6licatement tra-
vaillk, on parquet'que I'on am6-
liore actuellemede encore Invite
de lui-mme A la danse.
LUrsque I'on ajoute A cela que
le CG, tnit, si 61 comment et si
deli(atement presid par Ray-
monJ Laroche, le Comit6 et les
uieubres en ge6nral, r6servept
raccueil le plus cordial et le
plus empress edi amis de pas.
bOge, on so rendra compete de
'atmosphere d'amabilit6 et de
camaraderie qui r6gne A I'Union
Club ou se reocontrent, sans
qu'il y mit jamaip de hearts, lea
hommesde toutes lea couleurs
politiquee at oit nul ne s'etoune
de vor A la mere table de po-
ker ceux qui ne 4pnt pas d'ac-
cord en poilique. .
En v6ritA c'est 'l vrai cercle,
I'endroit ou I'on so, sent chez soi
et en confiance et o, I'on peut
snas arriire-pens6e ae reposer
pendant quelques heures de tou
t une journey de slabeur.
Aussi ne poouvQn-nous em-
pcher nous qui avons eu le ra-
re bonhcur d etre reCu A ce Cer-
cle pendant un tr op ourt s6.I
our au Cap-Hlsitea dea teliciter
Aft Raymond Laroche, les mem-
bras de son comit, et ceux du
Oercle, de ce ton de liaute civi-
lisation qua regne parmi aux.
dans an decor qua ne le cede en
rien aux plua hbaux decors hai.
tiens, toutes chose. qui tout de
'L'nion Club. le plus beau des
cercis halieons,


ma ijterios 4d i Sille I4'Ei.,i tie
Chrysler e Sot.
M. Franck J. Martin avis le
public que I'mnaugaration de Ia
Salle d Eposition Chryler-De
Soto, sse a I n ag dee Res R6-
puhlicaale et Dank. Destou-
ches, aora lieu saeedi prochain
2 crt, A 7 heures do soar.
Dansm impossibitlt d'inviter
individuJllement la aombreax
'cit ats ist as deIo Chrysler,
tauit do Ia Capitale que de fa
Provlnce,. Frank J. Martin lea
prI# de vouloir biea conmd6rer
la present comma aoe invita-
tion persoannlle A venir voir
Iks nouveaux mod6les de volta-
res qqi serout expoe d


Leo Aviateurs
mspaguolt
On a signal avoir trouv6 lea
debris de apparell iont6 par
les aviatenrs espagnols pour Is
traverse de I'Atlantique A quel-
ques miles des AVores. Maia
t'intormatio nest pss precie.
Ell a cependant lete la plus
grande anzxit6 en Espagne. Le
Zatra, bAteau do guerre portu-
gaa pursuit ses recherches et
'on mande de Londres qu e l
Gouvernement Anglais mettra a
la disposition du Gouvernement
Espagnol pour des recherch6s
plus mithodiques la division de
secours des navtres anglais ac-
tuellement A Gibraltar.
La question de Ia rtdeliom ruale
La question de Ia reduction
naval pour lea Etats-Unis et
I'Angleterre n'est pas encore
dansa a phase d6flnitive. Une
nouvelle conference vient enco-
re d'avoir lieu, A ce sujet, entire
I'ambaaaadeur et M. Gibson, re-
pr6sentant lea Etats-Unis d'A-
mtrique et M. Mac Donald. On
Sespre de part et d'autre qu'll
sera public bient0t un commua
niqu, otficiel qui mettra uno
fin heureise aux negociationa.
On eat tres sceptique pourtant
en Europe.


Cae 1 raJl 9l4odliti, lleantode
de f. S. S.
Du .10 Auot jusqu'au 8 sep-
tembre de cette annee, I'Unio
de I'lndustrie de Radiotecbnh
que, I Otiice des Expobitions,de
F'oires et de fouri.,ne de Ber-
tin, organisent une giande expo
sition allemande de '.S.F. 'esi
une tris belle et tries intelligence
reclame que les madustriels alle
mands organsent pour le mir
che alleiaudo de T'. S. F.
Les autortes allemnades au.
ront leur stand, ce qui perinet-
tra uue elude plus complete du
sujet. Ce sera un congress inter.
national, car les spectalstes de
T. S. F, des autres pays auront
le desar de laire eux aussa des
exposilions daus uu Vaalas qji
leur sera consacre specialetmen .
'ous les Cousulats du teict~
Allemosd et tous led bureau
de vopje soot autorises,a don-
ner tous lea reaseignements qui
concernent ce congress et a s'oc-
cuper du visa des pAsseports.
Pour toutes intormaionls spe-
ciales, on est prne de s'sares, r
au Ausstellungs-.esseund Frem
denverkehrs-Amiu der Stadt Ber-
ran. Berlin-Chdrlottenbarg, Ko-
ningia-Elisabethrdbz 22.


Le Jour

des Meres
Comme nous I'avons annon-
ce 6 plusieurs reprises, la jour-
tne du dimanche 30 Juin sera
consacr6e au culte des Mre,
Nous avons 6te heureux de voir
le DApartement de I'lnstruction
Publique, par I'inlermediaire ,'\
la Direction G6n6rale lte l'Er-
seignement, paricaper A cstt-
manifestation don't tous les horn
mes de ccEur comprendront le
vrai sens.
Comme le dit, si bien an efiet,
le communique de la Direction
*lenerale dc I itn ruction 'ublh-
,iue :L'Anour filial n'esit n sum
me qu'un ho1umage natural de
I'entant A sa mere, u ho nma-
ge de vive teadresse,de respect
et de gratitude, un homage
qui, cependant, restera toujours
au dessous de ce tresor de deA
vouement ct d'amour quest le
ceur des meres.
11 etat just que cet honmni-
ge eat chaque annie un jour de
consecration publique, corner
cela se fait dins certain centres,
aux Etats.-Unis, ean FrAnce, etc.


Iettie annic nous avons choisi
le 30 Juin, mais I'anna pro-
cha'ne, nous choisirons le der-
nier dimanche de Mai, comme
les Dominicains, et ce sera une
nouvelle tacon de communier
avec nos amis et voisina dans
un de ces hauts sentiments qui
nous rapprochent plus intime-
nmet les uns des autres.
Diree ies Gerale


de I'lseilaemaest
Lo Jour doe l Zb
L'Amour materiel est le plus
par. le plus paianut et ie plus
protoa dde a sentiments h-
main$.
L'amour fItAl n'est en somme
qu'ou hommage natural de I'en-
fant A sa mere, nn hommage de
live tendresse, de respect et de
gratatude, an homage qui, ce-


L'ibaksadeur Atriaoil A ROIW
*rimimuie
M. Henry P. Fletcher, ambes-
sadeur des Etats-Unis d'Am6ri-
qua i Rome, qui 25 amn dans
la carriire, a donnu sa d6mis-
sion au Presideut Hoover qui
I'a accepted. Sa pension va etre
liquidae.
La questiea reilieir e sa lexique
La solution de la question re
4igieus eat une flaire eaten-
due. Le retour ddes wrtreMs
leurs glises respectivesa se tera
an tur et a measure. Un comma-
niqu6 olficiel a annonce quo 15
dglises seront ouvertes auz ser-
vices religieuz dans Ia derniere
semaine du mois de jin. Une
mese, laipremire, sera proba-
blement cel6br6d le dimanche
30 de ce mois.
Des nouvolle
do Sandino
Le D6partement de I'lntfrieur
A Mexico a public un commu-
nique informant que Sandino
fixers definitivement sa r6siden-
ce dans la province de M&rids.
Des instructions ont m6me tc
passes aux agents diplomati-
ques mexicains d'svor A facili-
er l'en;ree A Mexico du rebelled
nicaraguayen.


pendant, restera toujours au-
i4eqsous de ce IrAsor de devoup-
Tient ct d'amour quest le crIse
It Il mere.
ContormBrmein aux inqtrn.-
,ions de kionsieur le Secretaire,
li'REtt de I'nitructio i Publiq te,
Il Direction Gne rale .1a I' -
.eignement oarticipe, et 'le ni-.
1. 4 tou lee membrw s .1 I'Un
versit4 de parlic p-r a I in:a
f,.qtation du 31 Jnin qji a pA ),
it dnhonorer les mires.
A cette occasion,elle croit nA-
cessire de reco naander c q-'.
suit :
Io) )ti< '1 'tiii* (11 pr#-
cale le tlinarch 3,1 juin, le<
m1attre el mallresses ecole-t oarleront letiire 4u ves
des l voirs dle lenatr river%
sa mnre.
2,o) Le Dinunchbe mtin, 30
juinach,,q'l e en'ant ira erbhrq-.
ner a m6re, ou si ltte est ah-
sente, Ini tera pirvenir un mo,
aftectueux.
3)) Prier, in-tnte i tx noq-
teurs 'les Anes i- qe joinirae
aux voesu des enfants et de lear
adresster des exhortatio ns.
4o) Otre ce teonre et noble
geste, chactu norter tnoute la
journ6e du lIimnqchoe 30 iuin
une fleur rouge on roqs, "* I,
mere est vivante at ,,nn fleur
blanche si ellt eat morto. *
5o) Le Disnanch qronr'c- ii ;.
30 juin. de 5 h /2 A 6 h. 1/2
concert au Kiisqn'" -- St* Qnn
par la tantare In l.vc'- P6tini.
A Ia m6me heu-', e'nnceri '1
Kios~qle du lie, Air ,-r h l-.
tare de I'Fcole -I- r' :' .-
tiers.
6o) Pour cl6turer cettl jiniou
.aee de la Rt.coa1misaiiac= cmi
qacrd e A la *"br.i 1s c.
culte filial, I VlMus'que \t Pllis
de la Prusi lencr. donrls oi ]
concert A 7 h. 1/2 au KIqiue
O,,id tI Jeanty ( Place Dessali.
nes ). *
Port-au-Prince, le 21 J iin l929. "
. '. LHERISSON. L. LALS \U
D. VAV VL.


Heonri GardAro
Notre ami Henri Gardore qui,
come on le sait, avait ,tA il y
a de cela quelques jours, victl-
me d'un accident d'auto don't
on avait exagere les consequen-
ceo, a reprisaIs direction de son
important d6p6t.
Ses nombreux amis ont ttW
heureux de le voir ritabli si
vile ne gardant de cette chute
qui aurait pu avoir do ptom gra-
ves consequences qu'un mau-
vats souvenir,


Petit mianaalr
Cou"O at Unrmttal
Dimanche 30 nlo c'st Ia
1tte patronnale de i6tlbine.
ment.
A e tte occasion une meae
solltbabe sera casote ai
heures du matia 4OIa Il cla-
pelle du 'ollege.
Les membres de 'Amicalp
et leurs families soot cordia-
lement invites A cette c6r6mo-
nie.
Le Comite


t ,


Toutes les Polices


DE LA


comprennent la Protection centre .l


Foudre sans aucsmentation de tau




gifgq.Le~osse4Co.


Agents G6neraux

- Ui r- ---81


Un Arrete
SUR L%
S r.1V3 AROISATION

hous publions ci-apris un
Arrete prisidentielqui fixe iun
droit de DEUX DOLLARS ET DE-
MI par cinquante kilos sur les
cafis don't les types Standard
scront determinds conforme-
ment d I'article 2 de la Loi du
12 Juin 1929.
Vu I'article 35 de la 'oos-
litalton,
Vu i article 21 le la'loi du
14 aodt 1928 autorisant la
suseasioon de la perception
en lout ou en parties des droits
sur l'Exportation.
Consideraut qu'une meil-
leure preparation du cater des-
tine a I exportation ne pent
qu 'ccrottre la prosperity pu-
blique. tortifier le crdiLtpro-
mouvoir la production; qu'il
imoorte done de l'eacou-
rager par une diminution
du tarit douanier, justified
6galemeot par les r6siultats de
la loi du 14 aodt 1928,
Sur le rapport des Secre-
taires d'Etat de,- Finances, du
Cominerce et de 1' ,grnculture.
ARRETE
Art. 1 A part du ler
Otobre 1929, les cafes de
quality excepuionnelle( cafes
dits cate lave", ainsi lue les
caf6s du cultivateur qui. par
leur quality exceptiannelle,
repondent au type camf6 lava.
don't les types Standard se-
root dAterminas en \ertu des
dispositions de I'article 2 de
la loi du 12jjiu 19.9,acquit.
teront un droit de dt ux dol-
lars et demi (douze gourdes
et demie) par cinquante kilos,
tous droits comprise, saut le
droit de warfare A Port-au-
Prince. A
A;L. 2- Le rent Arrdtl
%era publiA et execute A la di
uge. e de- s, ecretaires dE'Ea.
des Finances et du Commer-


ce, et de I'Agriculture.
S Donne au Palais National,
A Port-au-Prince, le 36 juin
1929, an 1266me de 1'Ind6
pendance.
BORNO
Par le PrCsident:
Le Secr6taire d'Etat des Fi
nuances et du Commerce,
Joseph LANOUE
Le Secr6taire d'Etat de l'A-
griculture,
Charoas BOUCHERE U


Haiti-

Catholique
Nous avons recu svec plaisir
le 3* fascicule de Halti-Catho.
lique qui, comme on le sait, eat
lorgane de 1 r Association Ca-
Stholaque de la Jeuaesse Hal-
tlenne C'est une petite revue
au mimographe tr6s bien tenure
et les matieres de ce num6ro
sont particuli6remont intares-
santes.
Nous en extrayona la page
sue sous le titre de UN'E FIGURE
IAITIENNE, M. Ludwick y a con-
sacre A notre contrere et ami
trop t6t disparu. Henec Dorain
ville qui, sous les pseudonymes
de Hedor et de Jacko s'etait" faith
Ia reputation d'un chroniqueur
des plus spirituals:
S-- .
Assurez-vous centre accident
a la a General Accident Fire &
Lile Assurance Corporation Li-
mited a.- Vve F. Bermingham,
Agent Ginaral pour Haiti.


Par les airs..]

Vote loIprogrameulm
*eOra a 4 oo m4|
au mkad i '
8.00 p.m. Orcbestre du2r.
giment U. S. Marine Coa..
(Franck Walteut, 1st Sgt. U,.
M.C. directear).
1. Building a nest for Mary.
2. Loves Paradise.
3. Deep Niht.. *
4. Happy Hidmming. Hir.l.
5. Louise.
6. Down aiony the Sugar .
ne.
i. Sunrise to Sunset.
8.30 p. m. Lecture par l'O.Blce
du Conseiller Financier.
8.40 p. m. Recital de piano et
vio!on par MM. Arthur et Fabre
Duroseau. ...
1. Str6nade d'aetrefois
de Joseph Silvesrn,
2. A Elle, Melodk
3. Conqutte, MAringue.
8.50 p. mn.Orchestre PaLtal
Jazz a, (dirig6 par Felix D. Clar
month)
1. FSt6 blues de o Hubert
2. Sweet melody bloe.
3. Wellcome a
4. Toma ni boco Bolero.
5. Cuando las muyeres qa
ren, S
6. Temporal Roanib..


A vendre
Une. Buick cSport Roadsterf
Aiod6le 1927, en partait 6tat.
Pneus neufs.
8'adresser A:
W. R. ETTINGER
c/o All America tables


Insurance Co.


'1
Sj


NOUVELLES DE LETRANGER


- -----


RAU MINiRALE ATIIRELLI DOKExigez

Cdtte.
~Mavque

COUTh*aGRAVELLE.- =RIASE TurITISE
RHUMATISME SOUTTI:I
Bau do R~glnmo pout tes Airts qrOoous
E En Vent* &no It. opruWip lA. asNok -, wdvs.k M i&da 0 dM.


Une des plus fortes COPA ES


CANADIENNES d'ASSURANC


sur la[VIE


EUG. Le iOSi &Co.


Il


Aaents G nerautx .


--*I--


-- ~--


I I I


- I-1 WTI


maa


~fnl


. I


-----


I







-. ..-.r .p .. ..d pb *


* LE .'MiTilk. 2 8


Jain 192$


~1 --


, I


l,.


.4
.1J


p
a: '"


'a


L A plus belle auto qui n'ajamais 4t6 failt. Come une revea-
,1' deIConO cn t u" e toqDte nAtumlIe.-Dl'astrm al ot-efen
Da ins la nouvelle Packord nous croons avoir produit la
plus belle Auto qui aitjamais6t faite ct nou vousdemandous
t'en juger. Examined la Compagnie et sa renommee pasaak.
Juges- la dahsloutes ses aspects de la superiority du moteur, beaqut et
deslignes, la richesse de son equipment et son arrangement. Alors
avabt tout, promenezvous dans la nouvelle PACLARD, conduisex-la
jouissez de ses remarquables facilities du maniement et de son con-
fort qui ne peut dtre gale. Toute question concernapt cette belle
auto sera rpondue,sinetrement.


Demandcz-le A celui pui possede une


A


C


A


R


D


Anton KNEER
.. ,. DISTRIBUTIUR
SRU'ESPAVI: E PORT-AU-PRINCE, (HAITI)
S 11. .


. sm voma obt i


ospl et b et
*tuOuse twoI
0 AN966Udo"I


fURS MUSCULAIRES i
iit so m n ae lou vr,
gs. seaotmridies et doldeur disparaitra bhmtbi.
yvous (out souffrir La iapidite avec Jaquolle le
Pnir un soulagenent Liniment Sloan arrvkt le mat
stat avec dV Lini- est merveilleuse. Gardewaan
muffit do I'appliquer flacon A porthe do Ik ma.
la pearie souflfante. Employez-le en cas do Ihima-
tr dote ui-mame, thuAs, Solatique, LambaM
t soutage lea tissus, ntorm, Coantuslo, Coa uutuss
do radeur et do St estes drnulem m m hmd In
It w I N Pftmdm s hts h. Is L ais A (taop "*we" -


I A


J. ). MAXWAELL & Fo
flevr~sentats pour Hait
l.419 nue Republicaiue
(Grand'Rue ).


....i.A.


-- s. iL;iY -JI _s~__


Caopagie Gne'rale Transallautique
Le steamer ( Carbel tde
retour de Santiago de Cuba et
des ports du Sud scia ici di-
manche 30 cou rant.
11 repartira lundi ler juillet
pour le Hlavre via les pots
du Nord, Puerto-Plata et San
Juan P. R,
Po t au.-Prince,le 26juin 1929
E. ROBELIN & Co, Agents.
.... II I II


A vendre


Une propri6td, fonds et ba-
tisses mesurant 22 pieds de
laqade sur 150 de profondeur
siluee a Bizoton sut le brand
chemin Port-au-Prince-Leo-
gAue.
b'adressser a
Me Athabast MN. AUGUSTE
537 Rue ,ioux.


Pour u nouveau lustre
de la cebvelure


Les chimisles de l'Exelenli'
dejA renommds pour leurs,
iemarquables contributions
apportees a la toilette, vies-


ne
da


Sr ljaiivitre de Rinquitle
La rivibre de Rinquitte que
I'on passe A gu les ours o& il
n'y a pas crue du Guayamouc
est une veritable trauchee aux
6pwqaes de pluie. Des vova-
geurs quelquetois, ont des re-
tards de plus de cinq jours, obli-
L6A quils sont d'attendre que
ua baisse jusqu'i son nivean
des jours calmes pour In tra-
verser soil en autoomlbile, soil
A d do'nianm.\, ;.t ui piel. i
C6s retards, naturellemen, cuau-
sent des prejudices iimorlta'ts
aux commerCan s et aux pAy-
sans,. Daurs l.tterit mnlie de la
prou(itton et du comnilerce du
Plateau Central it laudiail son-
ger a laire couulruare uu point
sur la Htviere de Rinquitte alin
que..desormais la pluie la plus
bauale n'eutrave le passage des
habitants de I'endroit.
Nous oommes assures que le
Department des Travaux Pu-
blics prendra en serieuse con-
sideration les dol ances des
nombreux citoyens don't nous
nous faisons ici I interprte. -
ile nouielle lorne d'0pposition
Elle tend a faite comprtLdre
aux paysans et aux habitants
des contr'es loign6es des mar-
ch6s publics qu'il est olliciclle-
ment interdit d y debiter de 1:i
inantdgue el du millet. C'est une
maneuvre tendancieuse qui, si
elle n'btait paralysee inunmdia-
tement, contribuerait A impo-
pulariser le Pouvoir parmi la
masse Paysanne, (lont elle 0l-
flnd pourtant si tnergiquement
lea i6ertes.
Aussi le Gouverneiment a-t-il"
passe des instructions formelles
A bes Agents en vue d employer
coutre les propagateurs d'une
parellle nouvelle tausse, toutes
es rigueur de la loi,


4 '
'; .


VA .i:
B3L'ES
P'NZON


F(A [hOTS
TMN(FIS
OI'kRAS


Li jlueffleulre muasique dwlu monaie %;()us esi oflerle
sill. es l)isquts, ... I
Nun H 1311 NS\VICK K
Nows vous inv'itUos a vIinir ent-eInlre'voS Inorceallx
favoris cii tran&iis, espagool et atglais.
Pe nouveaHUX liNques sint'requgs tons les dix lourIs.

,Ali (,apitole m

SuccursHIc (le d te dil de (
MI01111 LAURIN.



NOUVEAIIX PNIWS


,DUNIOPI), ANGLAIS i

Dunlopl IlforI 1929.


I "


SFABRICATION NOUV EL.,1'. I'rouri6tc. des bandages sp&-
cialement pour les pays ch: iuds.
Sa structure esl solide,so.,sMplesse en d6tie les plus iuau-
vaises routes.
,RESISTANCE 1)I'IAI1.i i .LONOMIQUE

'SAN.S RIVAL.
Le DUNLOP AN(LAIS a I:iit s s preuves dans Ie mioode
entier..
Tout le monde sait lque le meilleur P'leu est le Dunlop-
Tous les automobiles .sc cjouisscut et le r6clamenl come
le Patron et le hPotcrteur centre le danger.
Ils voyagent tous dv tout repvos;et saus aucun ennui.
lls vienueut d'arrivcr toll lfrai. .
En stock


AUTO EQUIPMENT COMPANY
JOHN M. WOOLEEY, Manager.
Gno nd'Rue.
II est int6reisant dc. notcr qu luune agrCable
r6serv6e A tout acheteur.


surprise est


Lu ihu l I arblauI 1

LE NOM SEUL SUFFI7

Le Rhum Barbancourt,


at de couroonnerleurceuvre A
fi consacre pa
L'Exelento annS
GLOSSINE annees de su


Une petite quantitI de cette
ddticleuse prp ration appli.
qu6.e sur- lei beveuxtait rea-
sortir leur brifaunt Daturel et
lear vlgueur, en leur commu-
niquant u s- vOO inUstre 4ui
vous vaudra d'Etre dmird
mr lea mesicturs et euvie de
l n s at m i c c b e t t w a t le a d uo
gUm%~LsS PCetr..OJ; cutimaw
rkceptlon da prix.

COMlPANU~ ~~
ATLANTA, GEORGIA -
Agenuts demands po'urtons
pays.
zxama, pour r~ueips@


ir plus de 501

porematie, na


I pas de rival.
i~I ----


~rr ~~l~rC~lllrL41
- -4


I.~


Ad4 N~. I- Frenh
2.- is


Panatropes -Radiolas-


.


------' f am'- i


-C


'


r
n




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs