Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04201
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 6/19/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04201

Full Text










I .-.... -. - -


|' srimpqrtapItiis
oloned merdre-
-a Conseil d'Etat
aHuancnelfDetinq.
a cause de se.
t6 et de sa hauteur
4portluit: il r6pond
W qu't convient et
tonvient au long r6-
dress6 par Ie s6na-
I centre reaction
Wat lea Etari)e1ais o
Wis quelqees anEles.
ur de vues: il do-
ieffet, les pr6jug6s
des et, be conside-
leles fins 6conomiques
r isation qui sont et
la raison d'etre du
S1915, montre le pro-
roublant, pour les
rrties, qui naltrait de
on King. si elle avail
ie par le S6nat amniri.
rise inalgurke dans
m en 1915 represent
W, ensemble une ceu-
pbdique don't la cour-
inaire constitute un
W ne saurait 6tre in.


adversaires eat la m6connais.
sance, quand ce 'est pas l'i-
pnorance, de ce point de vue
important.
Par 'adoption du trail(, le
S 6 n at am6ricain a faith la
question sienne et a donn6
mandate au Gouvernement f6-
d6ral de poursuivre I'execu-
lion des fins du trait, et c'est
ce qui se faith. Le vote de la
motion King eat Wt6 pour le
Snat so d6juger et le seateur
Knglui-meme, qui est en
possession de toutes ses fa-
cultts, ne le voudrait cerlai-
nement pas!
Tout ce que peut, dans
I'esp6ce, ie Senat des Etats-
Unis, c'est, s'il n'etait pas suf-
fisuanment renseigie. de dele-
guer fin d'enquite quelques
uns de ses membres, come
en 1920. Par son vote de fe
vrier dernier, il montre, au
surplus, qu'il est suflisanm-
ment renseigne. Le tumulte,
ici come IA bas, ne peut rien
contre. Quon se le dise.
*


sans que ne fut en La second raison qui faith
ps compromise le perdre son interest a touted
nice escompt6. champagne de i rehabilitation
rs de M. Destin d'Haiti don't son ind6pendan-
grande significa- ce *, est que pr6ciskment.....
ie du SUnat des c'est ce qui se faith.
rejetant, avec an- Avec une logique que les
que de sagese, la dogmes, les theories et les
.)ng. declamations n'arrivent pas A
lens, toute campa- trouble, les fails, par leur
patriotique, on de d6roulement m 6 me nous
'iHlaiti, perd de amenent pea i pea A la fin de
inti LiantidJa Iarjctoirapssente
TUnis, pour les I'ceuvre du trait6.
asqui suivent. Et come, chaque annie
S rapproche de nous cette fin,
I; on comprend le redouble-
ment periodique de la crise
ea trait i la rati- putriotarde ut philanlhropi-
hne du traits par que qui secoue pIusieurs, tant
im6ricain en 1916. ici que de 'autre c6tl de
ification fut, en effect, I'au.
nement: lelraite,-- Lorsque, d'ici q u e I q u e
I de I'intervention de temps, I'atte age ser; arrive a
5, devait Atre ou destination, les chevaux ruis-
.t e'6tait la condam- selants de sueur et tout extC-
I'intervention et du nuds des asp6rit6s de la route,
m'ime de collabora- le corps cingl6 de coups le
pr ratified, come tel fouet des injures et de la ca-
et il en est sorti, lomnie n'est pas toujours pa-
tdejaste, une vaste et radoxal, les mouches du
' nisation cooptra- coche viendront claironner
i es moyens, ses leur triomphe, et prets A gar-
es fins. der toutes les issues, d6sor-
lid m6rite de Mdn- mais nettoy6es, de I'difice
Sest dans la clair- r6ehabilitD, voudraient nous
cette sitOation, et icrier en narguant: Sic vos
de la plupart des non vobis.


B_ ...-.-.- ... --.---'- -.
r de la jaquette qu'il portait
Iraies lors de la signature du trai6
lue 11 vrier.
u Latran Apr6s que le cardinal Gas-
Sparri, sec6taire d'E tat du
r a pape eut appos6 sa signature
ulhfat ne lettre d pape dans
i0 aCl *rF laq ielle Ic Sait- P dit que
botif i un premier pas s~irat I'envoi
d un telgramme de.bWnedic-
V Tut. T eoute lion au rui actor Ep manuel
Sde Roaeeontsalu pour le b6lir ainsi que la
n I rechange des ra- ieine el tous les membres de
de l'historque trai- la tamille royale et accorder
rn etre M.h M S. ue IbnWdiction sp6ciale au
Scadi b ; las ri. Jhevl ier us.opi s-_
termineritd liej un Quoique I'enthoiaie po-7
Oft etro I'Eglie et pulaire ne fut pas aussi urand
^ "que lorque lea trait furent

smtplcit. La ule mass6e deva t-

a e eq tistre ds otra.inle
de brooze qui Vatican et jalewcnt lorsqu'il
Otr hle colonnade en sor" e at' i
Saliut-Pierreetqui Ensviik;.AL Mk^oO1 1.m1i-
closes pendat nistre des Finances remit au

e st entree au a- onsde "sres Pr,,Ww n

6t doe Iac-
heuloft Ie traite 1 60 raigt..


S(HAITI N


I _____________________________________________________________________________


SEILLER D'ETAT

ONTRE SINATEUR


A


Les dents

des morts


Qiie devienneint les ftinees
del ts el les rtel ier' des morlq.
d's cad:>vres des h6pitnux ?
II s'en von#t Rrnir la honihe
des vivnts On les vend e! on
les t licte.
Cette chose macabre a i l
rv61e,. af la 13e chambre
correclionnelle dte la Sei e.
Un brocanteor nonmmA S-hoec
inann avail dpnds6 une plainte
contre sa femme,qui disait-il,
avait voulu I'empoisonner.
Celle-ci, poi r se \enger le
denonCa comme i ctleur. 11
achelait des bijoux de prove-
nance suspected et des deniers
que lai vendaient deux inflr-
miers, agniard et ('uPrin,
employs de la Ville de Paris
au magasin central de r1's
distance pnbliqie, oi ils d6
robaient les rAteliers que I'As-
sistance iublique enl6ve de
la bouche eq cedavres eten-
dns sur la dalle tun6rede la
salle des rorts dans les h6pi-
taux, et revend. Car tout peut
servir.
Cest ligal mais c'est atroce.
La dftroque des morts non
r6clptis par lea families vt-
tementsi el fuss dents, ap-
partient A la Ville et le pu-
blic en profit. Profit sinist e
Hamlet s'attiste i l'idLe que
le corps de C6sar tomb# en
poussi6re peut. melang6 A
I'argile. aller bouch r le trout
d'oo vieux mor.Les dentsdes
morts peuvent anssi un jour
seryir regarnir la bouche
d'uif aaciee rixd de Nbeaut.
Lea pr6vonws, quo defendi
Me Andrt Berthou, oat ete
_awmob do
PrS


A vendre
Une Buick iSport Roadster,
Modele 1927, en partait Otat.
Pneus neufs.
S'adresser a:
W. .ETTINGER
c/o All Aerica.Cab s.,


SII Man'-ncture


MERCREDI 19 JUIN 1929


ai'inne,
epp


de Cigarettes
p*


GEBARA


&


(-


Les Cigarettes


I D







Grace a
i


ssalinienne v


Colon*


* Republicaine*

a Porl-au-Princienne e
la finesse de leur ar6me font les delices des
a tac.


RHUM BARBANCOURT

.)- __- -


-IoU*


uarraere, rovprietairel


SI Rhum


NOM SEUL SUFFI T


Le Rhum Barbancourt,


consacre par plus ae U

annees de supremalie, na


pas de rival.


loire U1iI


--

La grande aree de Odeon
La Grade Arw6e do* DISQ ES ODEON est enfin arrive
e d6barquee i Porteau-Prince e 15 Mai avec toutes forces
d6aelyees. Cette tois il y a de TOUT.
I y a un grand nombre de Disques houveaux et aussi sont
revenues les auciels grauds couibattunts et grands bavoris
don't nous notons les suivants:
Chant de Mtstinguettle II q'a vue Nue, (a c'est Paris,
On m suit, J'suis patuie, Charlotte, Dorother, I'risette, Mit-
sou,Juva de Doudoune, Jiilic cst Julie. etc,
Dictions de Monteaux: 1 es I noulons Legende de la Brise
La Chasse, Chantecler, Credo j'Amour, Le (ygne, Sonnet
d'Aovers, I'Aiglon, Cyrano de Bergerac, Hermaui, Un Evau-i
uile, Ruy Blas.
Dictions de henry-harx: La Brouette, Lucie.
Chant de Gouin: Elle a perdu son pantalon. ramona, Elle
danse le Charleston. L'Ame des Roses, Marie Roqe, Pantins,
Parlout parlout, Aubade d'Amour, Rien ne vaut tes I6vres,
.Rose Marie Chant Indien, Veuve Joyeuse. etc.
I alse de 'Orchestre I iennois : Iamona Princesse Dollars,
La Divorcee, Murmures de Fleirs, Beau Danube Blen, Valse
de I'Empeteur, Rdve de Valse, Narcisse, Delta, Pomone.
Musinlt Le Mictlin de la Fortdt Noie. la Forge de la ForEi,r
,Paloma Maria Mari. Wailan, Wa'tx. Alcha Ohe.
SJa:: et Tangos'- lallelvijh,. I)tw-I)ew-Dewcv Dav.Piccolo
Navro del MaximsNo t, qe;,ronms, etc.
'Irompes de Chasse. Accordeonsguitars liawaivennes, violons,
violoncelles, etc, etc.
Demandez la Lisle Gd6C ral' Neuvelle et priere de la g.arde'
car nous ne tcrons plus de : isles Gentral.s, et egt-iger vo
disquesau plus l6t car c-tle Grande Armre seta vite en-
gloulie dans le pays come cell de Napoleon et de iLeclere
Que surtout la Province se rappelle que lavide Capi-
late est toujours piAte A enlever promptement tout come
elle a tail pour les arrivages priced nts.
Aussi nous n'aurons pour longlemps d'autre envoi im-"
portant, la production de la tahrique llant cngagte I:our
3 mois d'avance
BAZAR OD1-ON

J. Karayany
S __Angle Grand'Rue & Rue Ferou.


... a Inote, avant-hiie'r apr.ts-
nidi, In profonde curiositL aivec
laquelle des groups 'hommes
et de fenimes, regi daient I'hy-
dravion qui avail dans la jour
ni' amerri dnis lu rndc dee ort-
au-Prince, le plus pr s possible
dlu quai, come pour se inettre,
a\vec plus de grace A la port6c
des yeux curieux. L'appareil
dansait Iggereivnt, balancO par
les caprices ondoyants de Ieau,
et par moments, Ic soleil q(ui se
couchait A celte minute laisail
briller, conmme autatnt d'iautres
petits soleils, I'aluminium ties
iiles et I'acier des moteurs et
des hClices...
4
...a surprise un l plraincien
lune des petiles communes
:ivoisinuntes tie I'ort-auul'rince
uii se plaignail, avec des crissi
sinceres et des gestes tellement
desesperes que NOTRE (EIL qui
est dejA rompu aux spectacles
des pires misses en a etW trou-
bli. Le pauvre pharmacien de-
mandait son concocrs A un haut
person*auge pour avoir uae pen.
sion dans la petite commune
mume parce qu'avec la multiphi-
cite, disait-il, .des dispensaires
les apothicaires des villages ne
font meme plus leurs trais et
c'est A peine s'ils ne meurent
pas de faim.
Le pharmacien se plaignait
amerement, mats s'il y a quel-
qu'un qui ne se plaint pas de
celte situation c est le paysan -
iii eat so:gne gratis et reVoit
es m6licaments que, dans sa
situation, il naurait jarais pu
se payer... On ,Ie pet pas con-




a uile des voltures devant
;: magasin de John Woolle.
ienseignements pris, c'stieiit
seduitsipar 'amabilitd,el r'ei.
pressement du patro.,de, chasf,
aun volant qui sappr ovision-
naient de gasoline; d huile, etc.
Et tout le monde s'en allait
satisfait.
Bravo, Johbal


lent Magloire


| R# AMERICAINE 1358
StLEPHONE N* 2242
f. *.


AUNB No672O


1


SLa fete
DE N.D. DU PEIPEL'EL SECOII1

Dimanche prochain, come
on le sail, est la fete de Notre
Dame du Perpbiuel Secours.
Tous les quarters du Bel-Air
seront en grande et belle liess,
A cette occasion. II y aura, cc
jour, en la chapelle de Saint
Francois, messes basses A 5 et (;
heures du martin. La grand'-
messe sera clekbrde A 7 h. 1 2.
Dans I'apre.s-imidi.A 4 heures I 2,
il y aura v#pres suivies de pro-
cession.
Nous avions dit, il v a quel-
ques ours, que c'etait le chierur
des lves de 1'Exlernat Sainte
Rose de Lima qui executerlit
les chants au course tie la grand'
messe; c'est plut6t le chleur tde
I'Ncole de la-n utualitc scolaire
qui se fera entendre.
n ,

Beau Ieste
-- - -
Sainidi dernier, Place Desna-
lines, de jeunes sfportnmen jou-
aient au foot-ball. I,'pres-iii-
di s'achevait, soudairn uile son-
nerie tde cl:.iron retentit du I'a-
lais Nationall: c'ltait I'heure a
laquelle I'on ramnenait le dria-
peau. Un coup de sitflet strident
du capitaine interrompit ('lii
coup la parties et tous les JoueuI'
se figerent en une attitude mair-
tiale, respectueuse. Les deux
couleurs descendue, du g'randi
mAt, in parties reprit avec I'elaIn
et I'enthous asme du d(but.
Cest un beau g sle et un h I
example de vsen iaion aux con
leurs nationals que tous dce-
vraient suivre.

II


PORT.AU-PRINOC


Ia plus tori e'eft j aMaais r z
fort pour tlre, toojeurs I maitre
ell na t vnsformt as hrce en diolt
et I'b1sauve en sdioir.
Jeau-Joequce ROI1SSEEAl


iT


--- -- -- ------ ----=-1-~c-


. . ......... OWN


S... a vu, avant-hier, un spec-
tacle A Damien don't it s'est r6-
joui infiniment come il le fait
ctaque lois qu'un beau geste at-
tire son attention. Inu effel, le
lPrsident Borno, implement v6-
tu de blanc, perdu dans la foule,
comme un particulier parcou-
rait les sales de F1exposition,
s'intressant A tout cc qu'il V
avail original et de nouveau,
el notant minutieusement lea
progres r&a'ises tant dans fin-
dustrie que dans agriculturer.
rTandis que les proft'ssionnels
de la polilique injurient, dIprd-
cicnt, le President Borno lui,
note, voit de ses veux, pour
pouvoir fai'rei ( cicainnaiiiur:ce
de ct.use les stiggstious tqu'l
juge nijccssaires, ct travaille
ainsi, mbmine lorsq i'il a l'air de
se r dcrter, au (~vcl()loppe) ent
des aclivilds qui suinl, (ns ilnotre
l\ivs. I i soulre li llee () la Pa-
trie puise s rs vaies lore's.

'.voit ave' le clair de lune
s'augientell r le non bre fh s Iu
tos qui stationinent nI BAllt Ter-
minus. Des couples ct tdes grou,-
Des rieurs et gesliculniint en
descendent, et vont s'tlablcr
3:u grand Catf du (Chni p-de-
Mars on ils siiotent Ioissons
excellentes on salvourent tdes
plats prepares par' un cuisinier
ui est vrai artiste de nl chall
diere.
... i vu, un petit enfnti, qlui
de tous les cris don't itl tait
capable, reclamait un tour dan;
I'hydravion que couronniit jus-
te i ce moment-l le passage
de deux ou trois canols...


I ms


-.


.1


f


F --6 -- I


II


I I P- Y


.d%






LE MATIN


_______ -. .nrL~


NOUVEAUX PNEUS

SDUNLOP* ANGLAIS


Dunlop Fort 1929.


FABRICATIO0N NOUVELLE PropriWt des
cialemcit poui les pays hauds.
Sa slI-LiCttLitC est soIide,sassuuplesse en dCfe
vaises routes.
lIfISlS'j'A"CN DURABLE
SANS RIVAL


bandages spW

les plus mau-

JNOMIQUE


I .e DUN.()P ANGLAIS a lait ses preuves :dans le monde
Sc tier.
Tout le monde sait que Ic meilleur Pneu est le Dunlop.
Tous les automobiles se rejouissent ct le reclament come
le Patron et le Protecleur centre le danger.
Ifs voyagent tons de tout repos, et sans aiiuin ennui.
Ils viennent d'arriver tout frais.
En stock
Al'TO EQUIPMENT COMPANY
.OIN 'N. WOOLEE', Manager.
Grand'Riue.
II esI inh'- c.int d(e noter iu'une ag able surprise? est
tcrrv(C" : i tout acheteur.
-- --- -_~. -~-


I e (Cabinet



So or(poHiljon. HI leIumme reud
Ic porelentille di Traiilt

LONI)DES.10 juin.-- L.e nou-
vetl min s','re quIi, sonts 1 di-
re'clmi de M. Ramsyv Mac D)o-
nIld. va 1i erclde en I-iuin les rcl-
nle du goulvt rnemenl., est ccNkls-
tiltiK, tri ce qui concern les
principnlux ministres. La list
sera soumise remain au roi
George V.
C(ete Isle .portera un nom de(
tennme : Melle Margaret Post
S.ndtlfield. (qui prendra le por-
tlh-uille it Irnavail C'est la pre-
init're lois. tins I'histoire de la
grandee l iclugne qu'une telle
Shoe se plo Ioiil.
Vo'ci ia Isle des membres du
Ca' ill t
Ch'umcclter de I E hiquier: M.
Phillip Snow\\'en.
'.:h icelicr des Aflaires Etran-
,ores : MN. Arlhur lHenderson.
viniitre deis )oniinious : NM.
Silacy WVel,b.
Secrttaire pour lindo : M.
Vedgwood lIltn.
Lord du Petit Sceoii M..I. II.
'homtis.
Lord I'rsitlent dul (onseil :
Lord 'at moor.
S'ci nil e pour I'Ecosse : M.

IntVi liur : M. .loiiin t. Clvnes;
Air : lord Thomson : Gu.rte :
M 'ionm Sh w ; Travaux Pu-
hlics: M. George Lanshury ; fly
gene : M. A. Greenwood ; Tra-
vail : Melle Margaret BondHeld ;
gClct.lhtire : No.Il Iito'nn ;
President du Conseil de I'lns-
truction Publique : Sir C. Tre-
velyan ; President du Board ot
Trade : M. William Graham.
II lie semble pas que M. Mac
Donald prenne un autre porte-
leuille.
WINDSOR. 10 juio. Les mem
bres du minister d&missionnai
re unt remis aujourd'hui, en
grande c6r6monie, leurs sceaux
su rot George V.
Cette ceremonie, des plus im-
pressionnantes, dans lea cir-
constances normales, a presented
an int6ret tout particulier du
fait que, par suite de la mala-
die du souverain, elle a eu lieu
an chateau de Windsor.

Record d'alitude
en avion
PARIS- La Fbd6ration inter-
nationale de I'Aeronautique a
homologuA le record mondial
d'altitude e'abli le 26 mai p:ar
I'avialeur allemand Wily Neuii-
holer, qui s'est Cleve a 12.739
nutres.
La I'Odrralion a egalement
bomologue le record precedent
do lieutenant A. Soucek. de la
marine americaine,qui, le 8 mai,
A Washington, atteignit 11.930
metres.
Pour battre le record de Neun-
holet', il laudra une dflerence
de 100 m6tres.


Le ch6omaqc
EN

Angleterre


Il HamIay at' Donald s'o-'npe de
In solution de ce problme
LONDRES 10 Juin.- M. Ranm-
say Mac Donald, le nouveau
Premier ministry travailliste de
la Grande Bretagne, a annonc6
que I'on a dija commence a
h'occuper de la question du ch6
m ge.
I.e leader anglais seat rendu
A Downing Street ety a en un
entretien avec .1 H. Thomas el
Phillip Snowden, deux die ses
colleges du part Irsvaillise
lui obtiendrjnt prob.iblement
es porteuleues dans le nou-
veau cabinet. De retour a sa re-
sidence de Hampstead. M. Mac
Donald a tail la declaration sui-
vante
Je suis all &I Downing S reet
pour mettre en train I'organisa-
lion du travail au sujet de la
question du ch6inage. On s'cst
dcjA mis A l'ouvrage ..
(n annonceque M.J.H.Tho-
mas sera ministry de I'emploie-
ment avec le titre nominal de
lord du Sceau prive. Au 28 dk-
cembre dernier, il y avail en
Grande Bretagne 1.5.20.700 per-
sonnea sans travail.

Hydravions itallens
A Constantinople
Constantinople, 10 j uin-'Treii
le-cinq hydravions italiens de
hombardementscommandes par
le colonel Pellegrini et venant
d'Athenes ont amerri sur le Boo
phore apres avoir survol t.ons
tantinople.
La toule turque a manifest#
brnyamment son approbation
de 'amitit italo-turque et les
notes de la march tasciste re-
tentirent sur le Bosphore. 11 y a
seulement deuz ans on croyait
en Turquie que Mussolini avait
'mntenuton d'envahir IAnatolie.
Mustapha Kemal fit remarquer
* u'lls pouvaient venir mais
quils auraieut beaucoup d'en-
nui A trouver assez de place
pour des tombes a.
Les aviateura staliens qui en-
treprennent un vol a I est de la
Mediterrante seront les invi-
tes d hooneur de Ia Turquie jus
qu'A leur depart pour la Russie
c'est-a-dire demain. Its seront
chaleureusement 1itea de an i-
veau a leur retour pour I'lialie
qu'ils out quittee de bonne heu-
re hier martin.


BELLE PO1TRITNE
SPILULES ORatITALM
lam' "oh quA Mvti.prl, "
i X rz $ t> le ^*** ili ^ Mo** d
6paluri .t domn.Mt MI t&
d'e, aUlU wbopC0 iwt
NNE, R cti'a gMJ'ub
\"j" r i'r-mML
^WS ^ ^ * t t-t~ial


Le


V6suve


se came


Les babilanti rentret i Terzigne

NAPLES, It) juin.-- )e nom-
hlenses lamilles ont lent] de re
turner leurs maisons aban.
donn6es duns le village de Ter-
zigno et les environs. Les nou-
velles de I'ohservatoire du Ve-
suve sont en eflet plus rassu-
rantes; elles annoncent que le
courant de lave s'kcoulaot do
volcan a tortement diminu6.
L'enorme mur de lave s'est
arrete just au seuil de Terzigno
et Ics habitants croient A une in-
tervention de Saint Gennaro,
patron de Naples.
L'eruption a endommag6 50
maio.is contenant 147 domici-
les occupies par 78 lamiller. La
lave a erseveli 125 acres de ter-
re don't 90 consistent en champs
et vignobles et le reste en torets.

Officer tch6que
inculp6 d'espionnage
PRAGUE--Une serviette lais-
see par m.i.gii.le a luaor1frome
de Prague a ianeii la dkcou-
verte d'un espion, un oflicier
t-hecoslovdique don't le nom n'a
pas 61i rfvele par le minisl6re
de la guerre. L'homme a Wt6 seu
leinent appeal le Capitaine T..
Aussil6t upras le depart de
I'avion pour Dresde, la serviette
abandonn6e fat trouvie sur lI
sol. (oinme on ouvrit pour en
conniitre le propri6laire, on y
trouva des documents confiden-
tiels provenaut du ministbre de
la guerre. (.e ( (.ipiaine T a le-
lephona de 0 esde pout deman
der que la serviette lit remise
au portier des Usines Skoda.
Lorsqu'il retourna en auto pour
reclamer I'objet perdu il fut ar-
re!&e.
D' pr6e ''enqoe,l'o'fkcier fai-
sait de Irtquents voyages en
Allemagne durant ces dernierev
ann6es. On croit qu'A chacun
d'eux il prit des documents se-
crets qui furent photographic
en Allm mgnie et renis ensuile
dans le coflre-tort du minislere
de la guerre. M. U~ z I a de-
mand6 immfdiatement an tap-
port detaill de I affaire.
I- I I I
R ,LIQUEIU DIPLOMI TIQLE
Le eas de I'amb. ssadleir
de Gronde Br1.tagne i W shinglea
WVASItINUTION.9 IjuII.-- O
s'intertss vivetient d(ns its mi
lieux niondaiis de Wahliinglon
A la dernire question sur les
liqueurs dilonima:ques : ainm-
bJssade de Grande Bretagne se-
ra t-elle s6clhe on non ?
La situation a pris une certai-
ne tournure mysterieuse. ,Ls a,-
tachis de I'ambassade estiment
que la decision de sir Esme
Howird de ne plos importer de
boissons alcoolisdes a n'est pas
tout a lait correcie ; ils se sont
refuses a outcommentairequant
A cette ftlaire.
On sait, pourtPn', que des spi
ritueux out t6 servis a I'am-
bassade depuis que sir Esme
Howard a ainonc6 puh:ique-
ment qu'il a secherait a bien vo-
loutiers I ambassade si til ltait
le desir du gouvernemeut am6-
ricain.
I a situation crPbe par In r6-
cente declaration de I'dnbassa-
deur sur la question des a li-
queurs di|)lomatlques a et6
coinwuenltee au Departement d'E-
tat.
Le secretaire Stimson a decla-
re que sir Esme Howard l'avait
avise de son idee de renoncer
au privilege diplomatlque d'im-
porier des spiruueux. Cette in-
formation eat parvenue apres
que l'ambassadeur lui eit der-
I nierement declare qu'il suppri-
merait volontiers les importa-
tions de boissons alcoolis6es A


l'ambassade si le gouvernement
amercain en exprimait le desir.
'resque tous lea membrea du
corps diplomatique opposes A
la renonclaion de 1 Importation
des spiriueux estiment quecette
attaire ne doit pas etre prise au
setreux lusqu'a ce que le gou-
v rnement amCricain la prenne
i eu maiu.
j L gouvernementde Washing
ton na nutlement intention de
demander aus diplouwatet lu-
bandon de lour privilege de
|e"m"ander a .dtplomtSVB ia-
splritucuz.



PENOULES REVEILI


IWI mcmjB myw~,U, r
**** I


_ __ __ __ __ ___ ___ __ __


___ _____ __


A& I~'~-


PAGE--2





19 Juin 1929


bhio 1 Pour avoir
inUibition A A
U is .:
Pats-Unis *
I __ _ _ _ _ _ U: ___


z s persomnedont le
ce de Po'g Iac, oat
A Nuw York, soos
d'apparteair A une
de boo'legging qui
de loioair des li-
resier ehoix A I
Snew yorkaise.
de la prohibition
-on mume temps, deun
do cnqtonues charge
alcoolque~s, deux
Sde moindre impor-
liqueurs fines, sinai
s laisles de clients,
ionnent surtout des
Smillionnaires connus.
IM. Seymour Lowman,
adjoint du Trdsor,
do Ilapplication de la loi
ibition, lea autoriles
'depuis des ananes su# la
comteide Polignac qui,
thfess appartient A
plus vieilles families de
se franchise. Les soup-
aien depuis longlemps
rlu, et les. auorites
livrees A une enqurte
vait convaincoes que
poursuivait des opera-
d bootlegging sur une
Ageholle.
.1eomte de Polignac a 61e
ldanp sqn appartement
Saloy-Plaza, o6r Ion a
Sdes boissons spiri-
cinqu:,me avenue, les
oat arr6t, MM. William
Philip D Gowen, George
et William B. Flynn chefs
nisation A New Yoik,
iosi tout un stock de ih-
Iomm6 Jack Hawley, qui
it des livraisons, et sea
aibordonnts. ont kti ap-
as dgalement.
de Polina c eai, paralt-il,
Ide forganislion pour
e M. Roert McCormack
iretI en m6me que lui, et
trouv6 porter d'un re-
Ir don't il n'a pu expliquer
Venance.
Sleinculp6s seront pour-
conformement A la loi
i pr6voit de fortes p-
pour des infractions de
nre.
William J. Caihoum, dip
de la prohibition, laisse
Squ'une aflaire de con-
l d'opium c greflerait
organisation de boo-
et q'il faut s'attendre
ielles etsensationnelits
us. II a longuement
Ie come de Polignac,
fse_ rve le mutisme sur ce
t dit au course de 1'enlre-
Le come devait s'embar-
Itlendemain sur le (Paris.
LIs France, et lea autorites
I oparer rapidement pour
roir I'appr6hender. Les
P out saisi deux liuzeuses
i remplies de liqueurs fines
b comt se proposait, dit-il,
glster au course de la tra-
do Polignac, qui est Ag6
ss, et Iton Id ont, a pria
tnture ave lsourire .
'on vint I'arrAler, il as-
lparatt.il, d'aVertir ses as-
i. mais ii $tait trop tard,
iu avalent dejA t66 apprA-
h6tel, ot le come occupait
I plus somptueus appear.
t, on se montre exrtlme.
surprise de cette afltaire.


L'u.age r6gulier de la Va-
nishing Cream Exelento con-
servera votre teint aussi doux
et auasi satin que celui d'un
bIbe. Nous le garantisso ns.

L'Exelento
Vanishirg Cream
Est une cr6me sans graisse
que la peau absoibe. Elle
nourrit la peau et emp6che
qu'elle se lAne, se ride, se des-
s6che,ou ne devienne rugueu-
se. Elle conserve la peau en
partaite sant6.
Procurez-vous aujourd'hui
un pot d'Exelento Vanishing
Cream;en vente chez tous les
droguistes, ou ditectement de
nous sous garantie, come
vous le pr6ferez.
Ecrivez-nous pour avoir un
dchantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beauty.
EXELEN'M MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
crivez pour reuseignemeat.

Assurez-vous centre arciden
A la a General A ciden Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited v.- Vve F. Bermingham,
Agent G neral pour Haiti.

Leas 6ol.s primaires i'l'Hslrielles
da Serice Technbique
Les traveux de construction
des 6coles primaircs industriel-
les se poursuivent activeme t.
A la Place S e. Anne, le bati
ment qui doit longer une de ces
icoles occupe un grand iom-
bre d'ouvriers, Place de la Ca-
th6drale, les travaux de cons-
trudtioh de TI'coe *tqui dolt y
etre 6rigte avancent rapide-
ment. Plus de cent journaliers
y sont employs et les mat6-
riaux, chaux. pierres, sable, etc.,
sont achetes de fournisseurs
halliens. On compete qu'aumois
d'octobre prochain, le local de
li6cole sera entierement achev6.
Soulignons qu'il y aura, a
Port-au-Prince, 12 6coles pri-
maires mndu'trielles, 8 pour lea
petits garcons et 4 pour les p.-
tites filles. Chacune de ces 6co-
les pourra recevoir 600 l66ves;
ce qui rtpresente pour les 12
6tablissements un eftectif de
7200enfants. Les course pour la
preparation des professeurs a
ces coles s'ouvriront le ler
juillet A Damien.
II I
Parmi lesinculps, MM Gantz,
IHorn, Inteman et Holby out
compare lea premiers devant 1e
commissaire Cotter. Etant don-
n l'importance de I'affaire, lee
cautions pour leur mise sn li-
bertC provisoire out t1 fies A
10.000 or poor Gants, 7.500 or
pour Horn, 50(0 or pour lato-
man et 2.000 or pour Holby.
S Quant au come de Polignac,
it a dr verser une caution de
I 25.000 or.


GULF PACIFIC LINE


esleamer Pablo. ayant

isse Porlland U. A. le 7

hi ecoule el devant faire

ale a Seattle, Vancouver

San Francisco,est atten-

d Fort-au-Prihbe lei 19

iin courant.

A. de MATTEIS & CO


oAgenis Ginnraux


-- i J- --
T NEmB.PosettN s58 PORT AU PRINCE




BISCUITS PERNOT

Chez LAJOIE
ET
Au BON MAR CHE1
Nos aimables clients trouveront Its Biscuits a levciilon
Crackers) si impatiemmept att ndus.
C'est une spciv;liil de la Grande Biscuiierie Iran3;:isee
Pernot un genre de Bscuits Sodas fins, 16gers convenaint
aux estomacs delicats et aux enfants.
Servis sous la tornie de sandwiches, ces biscuits sent lpa-
tants.
N'oubliez pas les specialites Sahld, Petit Peurre Gamin.
Pioupiou, Marie. Albert, Petit Pain doiC, Boudoir,ctc. si
gr6ables a savourer.



hamburg Amerika Linie


I e bateau ,Amissia) vetiant des ports du
A la ca :tale vers le 23 ourant, cn paIrtance
via Ic Nord, pregnant lit et passages.


Sud,est attend
p< m 1-Europe


REINBOLD & Co, Agents.


Port-au-Prince


Le plus fin Leplus cleiaant- Le plus la mode.

Vous le trouverez en notre clabilissemenl.


Costumes en casimir

en Palm-Beach, en

Gabardine, en Blue


Electrique, en


sole,


en crashdefil

en ALPAGA


en DRILL de toutes

nuances

en Noir pure line,

en SMOCKING

etc, etc.


CH A SSU RIS

Marques

Mai~ shall

Bichelieui

1 e.rcedtor

7 rianon

Douville

Parisienne

Walkabout

Derbis

Hazard


etc,


etc.


ASSORTMENT RENOUVELI

FRANCO & VICENTE, Propritlaires


#-


Avis
C pan;rip;i Natioule de tlhf'mi,
de Fer d laiti.
National h.m,,road Compan of Hail
A I'occasion de Ili fte ie(
MOm)'ROIS, un traiai s p6cial
laisecra la Gare (In de Port
au-l'rince, le dimanche 22 du
cour:int, a 5 hcures du malin
et y retournera le soir.
Port-a:iu-rince,le 18 juin 1929!


Cerele Sportif de lariani
Le Comit6 a le plaisir de por-
ter A la connaissance des Meim-
bres du Cercle qu'un pique-
nique aura lieu A Mariani di-
ma .che 23 juin courant A 9 heu-
res du matin et pendant toute
la journey.
Les Membrcs du (Cercle el
leur famille sont invites A pir-
ticiper a cette reunion intime.
II .seri address quelques car-
tes speciales d'invitalion.
On dansera.
Port-au-lrince, le 17 iuin 1929.
LE COMITlt.




-


Est prescrit pourj Grippe
retroidissements,Dengue, i le,
fiUvre et Paludisme.
C'est le plus rapid rcmin Il


AVIS
4 o u struisezcii ln Briqu e(( I La
Nous av'ons 1mk i'.'. inos prix
co(lin e ci dcssous ,
PetiIcs rilIm s 1 1.,8 le
1)i ivr O()r 91. ) !
G I ossus Briq I(s 2 1 2 It
mtll ie Or. 150
Manu feature (itlriqi's S
A.1 LaI BIaudripu


Panama Railrtcad
StSeanship line
Les clhry ni; so I prii sde
Iln't (fi ce steamer a t ailli,du i Port-aiu-P11,incc.
venant e ( ris'q'hl Caii, Zo-
ne, le mcrcrcdi 2i JoiUn 1929.
2 Les peri is 'embar-
que:nm it s ront deli res pour
c r:t't a dc tinatio~ Yo k et drs ports Eiuropetns
sur demaude faite A ce bu-
reca i.
3. Ce steamer partirn le
ninmec jour, directed, nt pour
Ncw-Yol k,prtnant 'frd e pas-
sagersl. t
I ort au-Frjnce,l 18 juin 1929
JAS. 1. C. VAN REED
Agent General.


Lucien Th.

Lafontant
1538, Grand'Rue
Accessoires, pieces de re-
change, articles divers pour
automobiles et camions de
toutes marques.
(AZOLINE, II'lILES pour
Motcur, pour transmissions,
et pour diflhrentiel.
A l;i disposition de ses ai-
iables clients, Mr. LAFON-
TANT vieiit gilcment d'ins-
taller une pompe A air A I -
lctricit6, F REE AIR1. d'un
usage acile et rapide.
'Tblephone: 3383.


t-jire
CON 4rIP ATION
...prone leIs
COMPRIM*S
SSU188SE8
ea DELORT, PharmacstAi
Il t1 te ll. alnl-Atlrln#W
C'ERT LE MKfILLEUP
S DES PUROATIFS
SAlpT.PlcTH.S; PharmBoi AL89MTIN
phergcl du D' Justlu VARD
g toilt<@ Is# bonnom Pbarmn ui".


*"1




*1


e d-es -u -epb --e M



La Parisieiiie


Anqle des Rues Republicaine ct d1(s Mi'racles


Telephone, 2006


PAGE "i


yr;ln:E~9;.lrrrrr~ ---


~L-T~
~rc


LEJUATIN--





LE MAI IN --- 11)Juin IMJ'


-~- --'-- _


LOT ERIE
Do I'Ag@isaowoiu deo 34mbreo du Corps
3ufa.tguaut 06 du Cdk1t Ua tt 9a da
VA1ianoo ePr mfneqtsoe.
Le prochainr tirag. de -eete l'tiit est fiXt aW ll )intan II
7juillet 1929, A B here( dlit ti tti!i, i 'I'Wl T e Prisiana.
Le Coruith d'administration eit Inreiuxx avispr te pahlw
que, Ia rnvielle r~pwftiinn comiojidmrtthit n plu-i gran I win-
bre de lots gaiantv e-v Is tsi-iAviit:


lot Gourdes
de rd
de 50 Gourdes
25. i


.1 4 .1 lots de 20 Gour les
50I 75.lots de 10
100 2 Ap. du ler lot 25 ,les
100 2 t du 2e lot 20
50 2 du 3e lot 15


411


Clinique el Laboi'aloitsc

Rayons X
t4XgWa*d4aDr.Audain T616phone.3l42
Nouifeeu f11otnt')Ire offre ses service rali io'!rq 1 hiq tic
aux h6pi'tko. cliniqueR. wirelecins. chirurizien e0dentillsles.
Directeur: Iir K M. B. SIMON M. 0). ( lr'-ento ).
L VM. C. Caividn) b. 1). Ff. ( Lon~loii.


ALUMINUM LNE14"
itit Whitney Central Butilding,
Nowo-rfi6a., La U S6,A
PSOCAAIUS DAITS DIRECTS POU.4 PO RT-AUTIHINCE 11 trin
Io steefor (a- Cbrislian Kro'ig q-) 9vant \.-\t' N I It Vins
le 12 jruitv ollrBr t sera n6Port :Irqji'i jI -ei 1 M coitlijiiwer.t
pour P'ort-dePaix prezant du trr'.
Ila steamer laissera New firk-lAn '?- .1hi'ti ii* rt it pour
Port-au-Prince et les ports diu Sid.


RHUM CHAMPION
L.e vhim tl\AMPION de la Distillericde L' LUGLE a pu
conqcurir en iquelqties annes,'sans rtclame, une des pre
mires p'aces sir le march haltien par la perfection de a
dislillatioi, t In la fiese dle soni a mne qui I'ont tait pr ecl 4
mer pir les vr.is cvnnaisseiri,, supit er a touties les ati
trees marques it prix galI
Iss'i t(l sirop v prge 'e la canue, rien d'artiiciel n'entre
dan sia labric iiim. ce il me doit qu'au vieiltissnimeut nature
sa finesse inco.np.irable. Faites en l'esiai et vo'ui serez con-
vaincin.
Par Gallon :G 8, 12. 11 et 30.
En Bonieille : -; 2 G. 7. "' I G **"' 650.
D6pot Angle des Rues du Magisin de l'Etat et Daatus Des-
touche.
M. FONTAINE



IA BIERE aNationaleI

de la Brasscric Nationale


I


Port-au-Prince, Il. 1 I .1in 1929.
A. de MATTERS & o
.GoNTrs GiNRtnUX


Se


Ic


vend par'lout Or 0,10


vec1'I'c


11) i I (J r


suLpecriCule

Protegez

,o ire sanile


voire


sa


quality


poche et


en Ia Ihuvant


l()1jfl ills.


i .


L-


A' .* 1


Voyet q m .l
eot fire
Onard la poudr et e
soot appliqub str u S.1r
'propre toutes lel pa tes
tent sur la sortace L
'rentre dans les pore de.M a
tace. Et I avec la cr60o
de la peau. "iacb 1ti et a-
db6re avec la pousun re et Te
saletis.
Vous devez enlever cette
masse chaque jour pour em-
pOcher que les pores ne s*6-
largissent. La salet' c na enle
v6e infecte !es pores et detruit
le resultato
Nettoyez votre peu c'est le
moyen de conservmra texture
belle, et sa couleur radieu.-
sement fratche. Pour cedi use
le almolive on savon tqbri-
qu6 avec les huiles de beauty
de palme et :d'olive.
Ce que veu devez tire


t 7


scraisi WOc*tp :~ t
avc le ,bt~bt~


i.i


1,


Le matin, le midi et avant
de vous mettre au lit, lavez .- !
vous la figure et le cou soi. sel s ret d
gueusement avec le savon PJ- L scr
molive etavec la mousse et A LIV, CS dans as
I'aide de vos deux maips mas- cltie et t: erit ?!
sez-vous la figure pour quoe bmu moodil I Mi
cette mousse vous rentre dans OIc L
les pores, Rincez avec de I'eu
froide. S6chez-vous complete- Chi* o Ua, &
ment. Chicago U. S A.


- -mmsm


Les P EIIS FIRESTONE el de Bons freins


'r ',tMS
.1NC,.


.4ii


VOUS PROTEGENT


(I

SIl3[IS-Z d'a4ol ,"Mk A
Stlg~tIjOe quand
peg votroe au$oCo


*1 _


FIRES"
les PNlEUS qal ibwto4'W
routes.

Sp6cialemont rec bs


FlREST,,NM4L


pour tea chaflhtrC
res, I'eus qUto,
.Stre6 et couftic.


Ven. cbez sous ',AS
Jtis~ du~
quo nsos vous 01rn.wg

FIREON
Mous &toil saw
bien raimouumblb.


3


C.'.


, -I


:It.


!;NEUS FIRESTONE QUI SONT GUM-DIELR


U4'.


e ,*


L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co

Agents Generaux Rue du Quai


1 Gros
I r
1
2
2


JIASI


_ __ __ ___ __ __ _T__ ______ __ __


-- -- -- -- --


4 .


Ir
:
:iIJ5
,


~llll~-~~~1ZIj




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs