Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04200
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 6/18/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04200

Full Text





lmt Magloire
pIRECTNE1t358
Lt AUEIAMrICAJNE 1358s


TEfLEPHONE No 2242

ES ANNIE *6721


J


(I


I --


MARDI 18 JUIN 1929


a


"Vatican et Mussolini

I. -L%" e 1.. vOI" ntm dimAmfi


VLagrandear


Sdus pr~s. er anlstr. La Grande Armie des DI
U ~Md6barquee A Port-ju-Prn
Sd- -.deoloyees. Celle tois ii y a d
VATICAN, Jn. pas faith attendre. .e a Duce uly a un grand nombre d
tore Romano pu- avail nettement laisse enten- reveuus les ancieus grands
Ilettre ouverte du dre que l'Italie fascist ne re- dont nous notons les suiva
cardinal Gasp7rri, noncera pas A son indepen. Chant de Mistinguelle : I
t ieaccords du La. dance morale A l'egard de On nsual, J'sus nature, Cha
Ilquelle le Souve-* 'Eglise.Le paper a maintenant sou,Jva de Doudonne, Julie
e d -plore ales ex- la Ihse qui veut que I'Eglise Dictions de Monleaurx: Le
Splus qu'hrtiques, eet seule capable d'6duquer La thasse, Chantecler, Lrec
aia train Ai I'iassnce lS indivldus et que l'Etat ne d'Auvers, i'Aiglon, Cyrano d
christianisme et du peut que completer cette edu- 'ate, tuy Bias.
el don't M. Mus- cation. Le paper s'en est pris Dictions de henry-harx: L
servi dans sea dis- franchement au tascisme en Chant de Goin: Elle ap
j la Chambre et an Se- condamnant l'esprit de con- anse le Charleston. L'Ame
quPte. A ce sujet le corres- Partout. partout, Aubade d',
| lettre, le pape ex- Londance du Temps) 'A Rose Marie Chant Indien, V
Detail sa position A Rome ecrit: aose Mae rhestre Iien V
des disconradu dtrce # Le discours du Duce "a i alse de fOrchestre ienn
lat I'adoption d e s cause dans les milieux eccl6- La Divorcee, Murmures de F
du Latran, pronon- siastiques remains et surto',t de I'Empereur, RBve de ValI
B Chambre, e6 13 mai, an Vatican une surprise dont Musiqne Le Moulin de sla F
Riaat le 25 mal. ils ne sont pas encore remis. Paloma Maria Mari, Wailana
W ne nous serious ja- Personne A Rome, il est vrai, Jazz et Tangos--Halleluia]
Uendu, dit le Sfint- n'attendait un pareil language. Navio del Maxims,No te qui
Sides expressions here- En eflet, malgr6 la vive pole- 'rompes de Chasse, Accord.
'piresqut'ir6tiques, A mique dont je vous ai parl6 violoncellos, ec, etc.
de ce qui touche 6 entire les journaux purement Demandez la Liste G6n6ral
m me du-.christia- catholiques et la grande press car nous ne terons plus de i
tIdu catholicisme. tasciste, on se bercait g6nera- disques an plus 16t car cltte
I efforts avaient e t 6 element de l'espoir que I'en- gloutie dans le pays comnie
Iry rem6dier, mais ii tenue entire le fascisme et la Que surtout in Provinc
a senble pas qn'ils papaute allait se poursuivre uale e.~ toujours prdte a enil
4i cooronnid de suc- d'une facon aussi idyllicue elle a tail pour les arcrivages
pendant de longues annues. Aussi nous n aurons pour
fdt discourse pro- Bref, on se croyait encore en portant, la production de la
-Sitat le 25 mai pleinelone de mide. ledis- 3 mois d'avance
e pape remarque: cours du "Duce" avec son
a" distinction entire ton plut6t agressif et teint 6
ions historiques et meme ici et IA d'un soupcon
nations doctrinales d'irrev6rence dissipa brus-
et la plus condam- quement ce reve en montrant Angle
f-. rRtiMsdu moder- que j.pO IA co.nilialio --
S~m1 ralgr les etNsiotns de ces
eandat divin A tous, dernieres semaines, les m. La c oontrebande
ies anticipe l'appel de thodes el les doctrines mo- de 1'Acoo
SAvaut lu, ii y a eu le rales respectives du fascisme
ade St.Pierre aux Gen- et du catholicismecontinuent 'Ue caipagne uigoulrnse ti lia
A s'afronter tout come au. Irontitre eanadicare.
itiutnt sa lettre, le trefois. En tous les cas l'6enc-
* inlontife rtfend l'u- tion parait avoir ete fo rt' WASHmNTON. 6 juin -D-
lit6~e I'Eglise ce r6- grandeau Vatican. Pie Xl,dit- terirutie a meltre tin a la
tlhel6implq utee dans on, serit rest entered une contrebaunde de I'alcoul A la
ur le M. Mussolini, journse enliere lisant, ie'i- frontiere cauadiennedo c616
l laitelle se seriai sant et annotant le discours de Detroit la Tresoreti a
.qu-.aurait sauv6 le du a Duce Sans doute y a- ordonne la conientratioi des
midtie et non le chris- t il relevd les passages ou le dounniers, des. agents de la
le q ul aurait sauve chef du gouvernemenrt ita- ohibi ion et des g;.dcei de
re remain. lien.imitant en cela un grad a c6-e afia d engager one
ppe laisse entendre nombre de grands ecixains, lutte intensive contre les con-
( duce a 6te mal ins- s'est montr6 A 1'egard de la trcbandieis de, spintueux.
a citant I'ouvrage de religion chretienne du der- M. Seymour Lownmi, se-
chesne, c Histoire de nier modernisme. En tous les crelaire adjoiat a dcl I e que
i Ancienne, qui est a cas, il n'a pu guore y Irouver tout agent disponible des au-
depuis 1912. de nombreux sujets de satis- Ires parties des Etats-Unis se-
faction particuliere, surtout rail envoy dans la zone de
int de l'origine du dans argumentation de M. Detroit sous le commande-
isme, M. Mussoinia Mussolini d6montrant entire ment de M. E. R. Norwood,
mi'sme, M. Mussini a autres d'une faon indirec e un agent des douanes.
14 region est n6e en que le Vatican a march dans C'est a la suite de nombreux
fe ugis est revenue ia solution de la question ro rapports distant qu'unt grande
ue A Rome. Si ele maine dc capitulation en cm qu tntite d'al -ools dt pi o'e
e. en Palestine, it et pitulation m dance canadienne ponetrail
eI sert e De son c61e, le *Temps" aux Etals Uris et air6s la
equ'elle serait de- ecrit dans son editorial: recente enqnetq de s la bii-
une des nombreuses II sera interessant de cons- gade douantere de la frontiere
Sph eurlisnt dans laterI'accueil que la press Detroit, A la s iie de. Ia-
tphre sutrchaunee, fasciste rEservera A ce dis- qielle 22 agents fu eat accu-
It(lets ua jour ours du souverain pontife. ses tt 11 condamnes.
Iit qera ces.t M.ct Mussolisi n'est pas homrme
nI qrti^uller, cqutc s'indiner devant une mani- --
rh aw .n du Va- festation ailant directement lsstatlom d'a
centre sea propres theses, ons otiq
surtout lorsqu'il s'agit d'une o
,*, question aussi important TOKio,4 jUlo- Les depE-
e on le~oit, Ia re- pour la consolidation du pou- ches de 1'Agence Rengo de
d pipe a5 rond dis- voir fascirte que celle de I'.6 Harbin, Mandchoune. annon-
etM ussoolini ne s'est education de la jeunesse ". cent que M N. K. Kuznetzoft


d6trti qu'un e mane de flames lorns
i*gu lts pompiers Orrveret
R- s u ieljx, etegeffortas de
Thalia Theatres, ceax ci darent so borMer
vieux souvenirs de prot g l immeubles adja-
A l'kpoque ou ce quar centw% t L
le centre de'la evie par ihs lbarri. .1poe-
* New.York. vitnt irs ir t lei lances en
S o m R1t e m n t atrItqies stur leq l do ehe-
si i coi cipfmrnsurloev: it ouorles
toits des maisons voisines.
| ai- ,,, ,t =h erI Mieir's Old Bowery
ag "Pa- Lsti e 6olement
e Ipi6que'e tesi Et em es o
IWtn di .cinq ,ta- dans ceqaartera i6t6,clue.i 3
sur Bowerypr6s de si, d6truit par un incendie, il
Street, n'6tait plus y a quelque mois.


COnsul g enral ue 3uvict u
Moukden, tA tt mis en etat
d'Arrestatioo. M. Kuznetzoff
qui nol pas te ramen6 A Har
in come onl'avait d'abord
dit,a protest par telephone
aupr6s des autorites chinoi-
ses de Harbin.
Une grande anxiety regne
dans Ia colonie sovietique de
Harbin, o l'on trra nt une
rupture complete entire la
Russie et la thine, come
suite A l'arrestation.
Le telegramme de I'Agence
.Reogo declare qu'oo attend
avoc angoisse dans toute la
Mandchourie la prochaine de-
marche de Moscou.


'm e de fOdeon
SQUtS ODEON est enflo arrive
Ice le 15 Mai avec toutes forces
de T1UT.
e Disques Nouveaux el aussi sont
cotaibattants et grands Ivroris
nts:
1 nma vue Nue, (.a c'est Paris,.
rlotte, Dorothee, l'arisctte, Mit-
S c'est Julie, etc,
s Boullons Leg nde de la Bris(
to d'Amour, Le l(ygue, Sonnet
e Bergerac, lerma'ui, (In Evan
La Brouelte, Lucie.
perdu son pantaloi, Ramona, Elle
des Roseq, Marie Rose, Pantins,'
Amour, Rien ne vaut les 16vres,
euve Joyeuse. etc.
nis: Ramona Princesse Dollars,
'lenrs. Beatn Danube Blen, Valse
Ce. Narcisse, Delta, Pomione.
'oret Noire. la Forge de la Fore!,
Waltx. Alchn Ohe.
h, Dew-Dew-Dewey Dayv,iccolo
iero mas, etc.
'ons,guitars lawaiennes, iolons,'

e Noavelle et prit(re de la garden'
.is'es 06nerales, et engager vo-
Grande Armte scra vile en-i
ceilede Napoleon el de eclere
e se rappellc que I avide Capi-
rver pro)mpltetnit tout coinle
pr ced nts.
long'emps d'autre envoi im-i
Slahrique t6ant cngagee pourI


BAZAR ODI'ON

Karayany
(trand'Rue & Rue Ferou.

i


La question dos films
anm6ricalns en France


WASHINGTON, 7 juin NMr
Will II. Ha ys. qui a la direct
tion g6nera e des intl'rljs des
comp- gnies de cinema, a in-
forme Ie dCpartement d'Ei:il
que les comlpiniics Iamtri-
caines ne ponrraient adnmet-
tre, du point de vue tinancie .
la proportion ('un tilm tran.
;aiis a hliet6 pr les Americain 1
pour quatre filims :nm6ricain
reprc cites enF France. Le dci
parteim nt (I'l'E al a,pi)ar suite,
inforne lego,,verinemen tl f'i
qais qne les films amiiricain.


lire 1 Ii


... () It reeonnaissait par-
lout oi il allait, que cc tut le
imatin, qne ce t't le soir que ce
I'tt en pleine nuit. On !e recon-
naissail non au numtro de son
nutto, mais iA sa couleur. Alors
",mur dchapper anll c:; omnies,
'II plultlt Ia leurs nim(dl Inces, it
Sfit chlanger la coulemr 0, la voi-
'llrr E t 1 iiii4i nivioi ,.l , t ..1. I


seraient coij p eItM'men t ret -. .'L JIIjI iripiij
;:i Iv dII repos iais n iappe-
S:1 di I s pourlant flux I-'(- lrdms de
con inge ntemetit ir'cfent O ilE GA (IILtC tie secSi P ites pr&-
etait 6tabli en France. cautions ne peuvent cii eien diC

LES aI Nu, (tinifili ra:ihin, A
I p() tiltj 1de I)am11ien. .-III i.
he I 1u 11 i InIs de Ii'i'it. -- man-
pelmage s OS j~lllliSSatS VOItIlCap
Iu ties (;Glollah-es, ;1n11tiits q'It'li.
scol a i l'es p t ilt. Iop l
Aviotird'hui. A 7 ho~urc s Oill, III. tl J
tlo~ O~l111:111 'r1l0l:1i tWi4 1t ''Il f S ('I X
malti. se sonf rendits c n pv h a( I
nage 6 St Iratik-ois, les (' edra h' !1 0 1t11 ,111 t it L i .
du IPensionnnt (tII Sairir't Co ur.
'"'t nprt~s mlidi, A A Iieures ci
demie, cc sont cmix du Coi''- .t'
L~ouverture. te I E We .1.Bt1- ) l l(s IIV' its ii I'atuji de
niier, de Hi'lstiltuil T'pen uiviet ,Iic i st Ict 1'. jlat(f.I it ll ( I alt .i
qni iront tire leitis &vtol)Iitns hm:titentck, lenant par h FitiOi.
Noire Dame du Iurp!t lutel So- i I I ile CII~t 1'l os
Coors.tI( atre (t- i tl -m1o til''' I W.-


SDemain, A 7 thenres, t d nit:ll,
ce Font les 1Ceves de 'l:xtern;:l
Ste Hose de Lima el ceux des,
6coles a MEre Louise ci Mlre
Eustochie qui iront A St Fran-
cais.


Manulfac(ture Hai'iel



de Cigarettes


GE BARA


&


c


Les Cigarettes


aDessalinienne

*Colon*

o Republican e)

a Porl-au-Princienne
GrAce A la fiesse de leur ar6me lont les delices des
vrais amateurs.


RHUM BARBANCOURT

Rod. Gardere, Proprielaire




lt Bhum Barbaneouri
S~ L



LE NOM SEUL SUFFIT

Le Rhum Barbancourt,


consacre


par plus de 50


annees de supremalie, n a

pas de rival.


_ Ii


Itics loutle's (iintrle I h l:1 tc el|t
taii iit. lan' lt' soir. nar pro.
nuewndt lnemnitwns<'. moninnt
ine csprre do voie 1:1, "('* qui
iniarci, r ilt. ,Mi s cole lie lle hIi-
monic s~t. rompilt ('in (imp. I'n
hlimce passa. Et chliisit. La
bande ne fau plus que tois qui
dte curs six It'vrcs se mirecnt i
!nm r ('gr .sc r su 1:1 I .raliisoi( di celle
pui avai t (I clioisie.
I
... vu S':llledi sti r Il ipll; dt -
liciecu t les imringis. I ni maria-
ge ol Ic IIlmari es' ciillontn6 &A
l'iminobililtQ el la fmr'inw anl si-
lence, double con<(liol requise
pour irn bonlicur )iurflit, Matis
voiliA,cs (Ieux (condlti.s qu(iine
sollt I)as lhumniines lie sont pas
remplies panr lcs hluii ilns. Les
detux 'poux sioni des 'iipo'pcs.
Les invil(s 'Saitnlus6irnl Ibeau-
cotp ct nie pe'rdirenl }Ia, leur
teIlin)s 'i I'aire :lX ilOu lVi ix mia-
rites des souhails qiu'ils ne pen-
snient inlle( pns, colni:c ii est
(le couliine lorsque Ic-, inarins
soll iil Iionuine vivant et une
Ieiiimi oel chair et en os.

... :lhapeu rose, I),s de la
iiiinc' nuanlce, sourirt un peu
nIcctus" par inil rouge savam-
ieint mis, elle est re.cnue la
petite femme qu(ii avait *t' pen-
danl quelque Ii nms I'airiier choi-
sin du patron. Elle 6'I:,; parlit
snr tin geste de I'hoi me qui
lui nvail indiqu6 la poi !,e parce
qu'il en avail nssez (, mialgrt
les suipplicationi el I.s, petis
bill(es tcrils in crayo i ur du
paper gris dl'emil)alh .,, n'iavait
pas vonlu entendre rai-on. Mais
enfin un de ces derniirs malins
de la semaine derniere, elle est
revenue, chapeau ros., bas de
la meme nuance, souri "e un peu
accuse par un rouge savamment
mis. Et come le pa ron ve-
nait de voir s'ouvrir ueic jour-
nee qui s'annoncait excellent.
il se aissa tlchir, la reut en
souriant
el lenrs deux main presses
Se sont dit, dans ce ese,
un monde ide pensfes,
de souvenirs et d'espoirs aussi...
*'S
... a vu, sur la route de Da-
mien, avant-hier ap-s-'i-di,
une excentricit6 du blauflfar
ue l'auto No. 7O. II 'A pawer
su volture, en toute vame,Ia-
Ire deux autos qut o,. upaWnt
toute tsu rue. Des femi-aes i4-
rent, des enfants failli -nt 61r
indisposes. Et tout le ionde so
dteunida, un accident Yan, eti
jvite habilemeni par es deux
autres chauffeurs, si .-! n'tsit
pas une preuve 6vid ate quil
n'tsl pas passe le temps de, mi.
racles.


-Queiqe dishiqs& qu*o i l q e af
me penl-Mi' Be jenil-il jamais 4ui
- ofIasqte4eait pkiis 4di4 eiL t -
me: 'i I'aime, eRon cer s'ei ns-
qui~te;'i Ine I'alue as, on amour- -
prepre 4'en offPeve.
sue *de srALL


I
I




i


Ii~
ml


I
ib








I


--~---------- ---L
-- *-


- C--


POKRr-,tu-t ku.NutillAITI)


A_


1


LI _ . . .. . .


I


A,




PAGI!."-2


CII -L --- I


position
oislionale avrieoie el industrielle
Pt Iasiiijiiration du Batimtca
Ile I'Ecole CI-RII-Scle A Daffilell


iD)puis rl(ilredli West s ouverte
A Damieii, I'Viposition naliona-
to agricole el udustrielle orgu.-
iiis~e par le Service Technique
tiA.\i ~tilnlire 'Oui le Iiul .R r -
vr e dutit,,l.sjednl tilela R;*pu-
Mlique eI Ii h vitidcnce dhioiu-
actir de M CNi ( r Is im ichu'e ii,
Secrtiholrt' a Itat d eie a'Agricullu
me.
ICs deIrux preani*r- riturM oit
d61 convict- 4~ AaI r exception (. .s
prI-4(fUits cVI ObjetN A e-eIMel)d.
Avant-ti ,r iuutinxc I lieu I'ou
verture toIt na eclle itt l''stiosi-
tion et hoil1 c-rat iOm Ii i icie'le
du BAltinientI d I Fc-le (.entrale
de Dnmiera. I.e Pa ksleiit de In
Rkpuhliq iii .i'Colp fln pag6des Se-
ori1aires dt&at el( ie plusieurs
auttres I'er'oatiuages oflie lels, ar-
riva A I)1''a co u 9 heures. Le
1t1111 1 e Act 1 it 1lm j, c rect-l -

ttt tl-1 \W I .'.owt.e II.ron, S.-
crtaii e lia'-w (le i' avviix Ixu-
bhie M.~ AI. iii lus lji)Uk I-igevu,

re, I lngIng'ii-i cii ChOI. It Do c-
teur tiiaurc ciiu Seti \l e Tc(hni-
qi.e da IXriculliirv.
PendituI t eli' le V4Pa4ideii' tcd
La R.-PuI)I1i tc. le-, Ie-ibre.'i to
Giuvcrniienit, le I'e rsorniali-
*es ollic -Oi' e t I e' ita e ) %
inv'ilt~s i'iie*ft ince t-,Ii 4
grlain soall- ti tiie iiake.I in d.- I F.,

nicur en tlid reail 1,s 1 1 (1id
L'VII I'ol S 'trwa'cire dI it des
'riiuvstj~ ~ (l~ilt'. epols Ii t.?le
lks renhit ati S crftnire d CEnft
de I lItsirmu lint% I'uihliejuu I i i Iiiii'
uonaCa un ti's beou dliscours Ari~es
applauthi. E I i Bucherena re-
mit, A son (our, les IJets du BA -
tirntnt deI 1:cole Centrale au
Direteur 6kine~ra1 du Service
Technique .
14'n Ae, rcccv-znt, M. [Freeman
p ronon%-n ine belle allocution.
osuate la aiisique so fit enten
dre. I i le "' &ident de oa He'pi-
blique prit Ia parole. II eat 10
heures-Avetc: toquence chaude
et prenantv (lout ii a le secret,le
Prehideuut I;urno retre~a vigou-
reuseme'l i'Jmuvre mecomplic
chez nous i I'aide des heureuses
meaures adopties lpour le d#-
veloppeineuit de 1 Agnculture et
do M'~nsei'ement protession-
eel. Le Clit' de I'Ltst so-lugna
aombien I'instilution de celte
Ecole Cr2rutiali de Damien Eltai
o~cesqaaire : 'rjiarer pour 'ave-
air des .dIa'ernts pouvant utile-
meot contribuer A la vie 6co-
nomique et A Ia, prospErit did
pays ci ii illcombien it tmait
benreut de prisider A I'.naugu-
ration du .;duanmeat qui aIlait
Loter IYE ,4n
~e d is, o I du Prisident Bor-
no0, main e' i)s icterrompu par
de chauda i a u.)imudiasowents, tiu
uvrttf. anu lernier mot,par des
,bzovopIoI' I 16S.
risulle, G I'Archev6que
de Port~air-I 'race donna L e Bb-
ndiction dIi reuse au ilhtmeni.
Uzae char' ia c receptiui sivit I99
mu course de laquelle des rainu!-


I


Les Accords

du Latran
-- ,,


I(O)E.; juin.- L'Uchange des
ratliications de I'accord du La-
tran cnire le Saint Siege et le
gouvernement italien a eu lieu
hier. M. Mussolini entrera pour
la premiere fois dans la Cit du
Vatican le mmrne jour oi, croit-
or,, le p:ape (Irr sa sortie.
Aussitot apres la caremonie
l.,s lameuses portes de hronz-
q(ai nont i rmais l# qu A mii-
116 ouverit s deous tla chn l dt
Iouvoir tempore en 1870, se
sontl uvertes tii te randes
come m3 mb,)!t d 1. li c a ion
du paper as res soi emprisonne-
miient volonwaire.


I'ropaiijainde commercial
Nouls nvoiis reC'u, hier martin,
en nos hireaux, !a visit,' de M.
.1. M. Arretlondo, expert en pro-
p. g uil, c'lllinerlll le, a;iteur
II lil \ivre o( I'on Itrouve tout
Scc iiii peiil iiinteresser ou sujet
ith Il:i I h iupo ique Dl)o iniicaine,
tait aiu I)pi t de vue industrielli
q(1u' Col) fime rciualc.
MN. .1. M.. rredonldo eit ici
pour 'criire in liv, e pareil suir
H-vii. N lurelleiii *nt un tel on-
\vrage ntictl;dit bieaucoiupl de ser-
vw\it-i t it noils demanderions A
tons I)I s co)llipat(riotles Ce faicili-
itr daiti l1i iiesur e ie leurs
movetns el (e l htr chamn) d'ac-
tioni M. Arrdcoiudlo. a qut nonus
so haiti1onls uii frtuctlueux et
lig 0.lble sJolt'r p|.trnIli n eous.


A vendre
I'ne it I k tSport li) ids'er,
\U)o ltle 19 ?. 7e'a p;rt;iit etlAt.
liletl s ict'il .
S'adresser a :
W. 1. E'TTINGELI
c/o All America Cables.


chissements turent servis ast
invites A qui le Prdsiden, de la
ReOublique resecvait le plus ai-
mable accueil.
Oette cr6lmonie prit fin par
la visite A I' position du Chef
de I'Etat et des Personnalitis
qui 1'accompagnaient.
Au depart du cortege ofticiel,
IExposition tut offerte au pu-
blic. Des canions du Service
Technique avaient tI6 mis la
disposition des visiteurs pour
se rendre A Daunieu et revenir
A Port-au-Prince. Coin ne on le
sait, dimarnhe et hier ttaient
les jours r6servos A la visite de
I'Exposition et durant ces deux
journues, de 10 heures idu mn -
tin a 5 beures 1/2 de I'aprt- int-
di, it y cut foule A Da nimn par.
colu at .v'c turino,)e ct inllt(lr
les ,liflreries Salles de 1'Expo-
sition, admirant sans reserve
les beaux products, lea objets
d'art dhlicats qut les emplis-
Isient.
Hier, a 5 heures 1/2 de I'apres
midi, l'Exposion se cl6turera
et la jol'rnte d'aujourd'hui sera
conacree A la remise des prix
merits par les Exposants.


Les Livres


lHistoire de Paola Ferrani, par Jac-
ques de Lacretelle. Librairie Flam-
marion, 12 francs. M. Jacques de
Lacretelle a comprise qu'il 6tait dim-
cile de nous intkresser avec de sim-
ples r6cits de voyage. Et surtout, de
voyage en Italie. Ihabile, ii a melan-
gb ai se u 'u'tieniirs quelqus nouvelles
et, pour ne pas perdre le b6n6licede
son tour au Pays de Dante, it leur a
donned pour cadre et pour decor,
Florence, Ponmpi, Naples, etc. Et
cela fait un volume varil qu'on lit
avec le plus grand des plaisirs, oil la
psychological la plus aviske s'allie a
des descriptions faites magistrale-
ment, en touches superposees, clai-
res, harnionieuses et precise.
Cela rappelle bien Stendhal tr6s
souvent. NM. de Lacretelle ne se de-
fend pas d'ailleurs de cette illustre
atscendancue. II aime A ce point I'au-
teur de Le louge et Ie Noer qu'il n'a
pas hesitli le posticher dans ce Cha-
pitre retrour, d'Armance que nous a-
vions dejA savoure, it y a de cela
Iluhil(iues jours, dans Les Nouvrlle
litteraires et oni il tudie pls fran-
cheinent la question de I'impuissance
de I'homme qui est a peine effleurbe
par Stendhal.
M. de Lacretelle pouvait se per-
mettre cette petite irreverence. Car
nombre de qualites I'apparentent A
I'auteur de La Chartreuse de Parme.
Suggestion de tout un paysage, en
pen de notes appareininent froids,
rapide et breve d'un personnage, et
une certain faqon de mnler intune-
ment les itres ux dkcors ou ils evo-
luent, oui, tout cela est bien du Sten-
dhal, mais rcndu personnel 't cause
d'une sensibility trWs mnoderne qui
tait de .M. de Lacretelle un hommne de
son temps. Hester soi tout i fait, a
l'ombre d'un aussi grand patron, le
rappeler de temps en temps sans
qu'on soit otibli soi-ineine, voilh ce
qute rbilise I'auiteur de P'aola Ferrani.
f.t c'et lc plus bel eloge que I'on
Ipuisse faire de son talent et de son
dernier livre.
1., G(uerre des deri.r Roses, Alfred
Colling. .ibrairie I'Emile Paul, 12 fr.
l.lle I':l tpoustI price qu'elle le crov-
Hit un 'crivain tie talent. Puis, elle
en douel. PIuis, arrive A la convic-
lion qn'il n'est lu'un rate. Alors, elle
divorce et en -pouse un autre au
faire facile. Un accident mortel du
second mari qui, la mort en vue, de-
mande A la feinue d'aller iniplorer
le pardon du sacriflt, un genie igno-
r6.
Sur ce theme menu, M. Alfred Col-
ling a #crit un joti roman et, sans
s'en apercevoir, le lecteur arrive a
la 256e page, tour de force r6alise,
c.Oinme sa;ns y pre idre garde, par let
t lent de 1'auteur.
Pour nous, Hlaitiens. le personnage
dle I'lhroine est til pen delroutant.
Nous son imes line ercejetine, rude,
et nos femniies sont tellaumcIt loin de
celle mnontrte par 'art de M. Calling!
Or, I'on a accouttum de rep6ter quce
ce que I'on aiim dans un livre c'est
soi-minine. Et les etres de civilisation
analva6s dans La Guerre des desix
Roses, ces individus supcrieurs pour
qui la literature a une tell impor-
t nce, nous sont si Mtrangers, nous
qui aitnons par-dessus tout la vie,
avec ses passions, ses luttes, ses de-
faites, ses victoires..,
1)ans l i nlsure' oil 'on pcut #tre
pris chr,'br.ileient par iune uvre,
celie del I. Alfred Colling noui a in-
liniuent intre'ss. On 6prouve ua
trsi curieux pliisir philo.-ophique
yoir ,evoluer. devant nos forts ins-
tincts de barbarres, legreinent teint6s
decivilisation gr6co-l:tine, des lines
si affraichies d: notre despotique
matrialitC qu'el les s'exaltent ou s'k-
craient devant un geste d'une intel-
lectualite pure.
Plaisir que ne gate point I'cifort de
disst&uer une prose savante. Celle
de L.a Guerre des dettx Roses est d'nne
simplicitLC voulue. Je crains le style,
dit I'auteur. Peut-Cire que la crainte
du style n'cst pas toujours Ie conm-
menctenuent de la perfection artisti-
que. I.'s grades tiuvres don't I'im-
mort.llil se sculpLt, pure, i travers
I's si jcles, cturent pour e tracteres
eisienti'ls d':upportur un nmrssage hiu-
ii tin dilns une fornei divine.
Re-ste (qe La Guerre des deu r RossM
ne dt)liyre en aucune facon aM
contraire -- I'excellente collection
varibee l.drn.)nd J.iloui.


Le Monde

Est d6c6de, samedi 15 juin,
A 6 heures du martin, A LeogAne,
Charles Bazile, A I'Age de 19ans.
Les funtrailles ont eu lieu le
lendemain A 8 heures du martin
A I'6glise paroissiale.
Au cirnmetire, un discourse a
et6 dit par M. Behuvais Michaud,
d6lkgue par le cercle (r Le Pro-
gres don't le d6funt kta it mem.
re.
Condoldances A M. Ismael Ba-
zile, pAre du defunt, A son epou-
se, A Mme Victorine Leriche et
aux autres parents.
i I
-- Une d peche des Cayes an
nonce la mort de Th6obert Li-
gonde, un des olliciers de I'Etat
civil de cette commune qui
comptait beaucoup d'amis A Port
au-Prince.
Nous presentons nos Aiuceres
condoleances aux fa mi i e s
eprouvees.


Hier est mort Mr Eugoene
Vieux. Les funorailles seront
c616rtes ce main, a 8 heureq
en I'Eglise Ste Anue.
|Nos condoleances aux fa-
ailles 6prouv6es par ce deuil.


Distributor
..J. D. MAXWELL CO.
--I,, n. u, an F m iC oI.ft


Gillette Blades
t _
C S ^B^^


_ i_ _


LE MATIN




LEIMA'TN- 18 Juin 1929


haie

tlre Correspondant
eceaMs commutales
yimufint fribles. La
en eat cause et la
d. plos de 60 uildi-
6b cetle dimino-
coltivateurs no ren-
qe pas en ville; le
io fin et lea livraisons
ttions de pois trs
-uat profit des dernie-
qui soot arrives A
prevenir des perles
s. La refolte promet
brillante si les pluies
prle est tombee sous
phenomene; les mor-
ont mesure pre, dun
disent les rapports.
lotions en out bouffert
section de Ford Bap
l'habilation Doco et ses
Sinsi que dans le voi-
dBois Britl6. Cela s'est
dans la semaine du 26
2 juln.
r les Ccoles la frequeu-
Stoi tres.bonne. Les eto-
ent toujours de man
bans.
directeur et instilutrices
invites A presenter des
sux examens de juillet
cerlifical d Etudes Pri-
. Celia avait eu lieu en
ipos I'adminisblation de
Preyrrhus Agnant,alois
irat Communal.
4 6cluses de l'habitation
perdues depuis plus de
te ans ont 6 6 refaites par
itants url'ordre du Pri-
dela Commission Com-
; une repartition plus
des eaux sera obser-
re les inttresses.
i est signaled au DIparte-
des Travaux Publics le
qui menace la vie des
ers au point de Torcelle
rrhus Agnant A Mane-
pont en boisjelt sur la
etelle, A Prince, m6-
re inspected miautieuse.
Sraison des crues r6pe-
route est menace A
, pr.s des rils, par la ri.
i Ila coupera en deux si
tions n'y'soit entrepri-
f d6eli.
t de Totalle, I'admi-
CQmhilmnale a fait
placards portant le mot:
pour alertiti les chauf.
p press Es.
dbit des eanu a par-
ht6.
habits des Vasesque
i canal Saintard, A la
oat 0t tres heureux des
obtenus pour eux par
dent de la Republique
is n consider raon leur
relative au manque
Ltont ils souffraient.

na ortrier cendaume
S40 as de Iravaur lres
a lcteurs so la rappelle-
Scertainement, la tragique
g. de ce Garde d'Halli,
l St Germain qui, on soir,
i de son mousqueton et de
It balles, tua so ex-amie,
lvillette et blessa son
to Charles qi s'en tli-
ts quelques jours d'h6pi-
oirde meurtrier comparut,
a qelaues jours, devant
PS ml~litaires. II pouvait
pseat se taire pardonner
a>e< ; aussi lut-il condam-
wans do travans lorces.


L'Eruption

du Vesuve
Sa violeee diallsh mais le dgals
soat d44 eassiderables
NAPLs, 8 juin.- Le .Vsuvre
a continue de lancer de gross
nuages de fumie et de cendres
plongeant dans la penombre la
ville geaeralement claire.
S es Napolitains ne pouvaient
pa distinguer leurs paysages
lamiliers qu'enveloppait la lu-
mee du cratere.
Le correspondent de 'Asso.
cited Press a visited Terzigno et
y a Irouve les conditions d6ses-
perees. Les families se retiraient
emmenant avec elles leurs biens
et leur betail. Elles s'arretaient
en passant dans les eglises pour
prier saint Gennaro de leur ac.
corder ses bonnes gices.
Le service des t hemins de fe,
a E t suspcndu. Les thnis \onw
seulement jusqu'A Boscotrecase.
Les Napolitains cioient que
i'eruplion a att-int l'imporlan e
de celle de 1906.
' TORRE ANNL'NZIATA, 8 juin.-
Le torrenl de lIve tondue que
vomit le V suve sur ure lar-
geur de 650 pif ds a envaln ce
malin le hamesu de Pageni, de
la commune de Terzigno, de-
truisant 40 fermes.
Le commandant Romano, di-
re, teurdes services volcaniques
speciaux du minisltre des Ira
vaux publics, a passn la inuil A
Teizigro. conlt fant longuement
avec les unlnieurs et les auto-
rites milhtanes.
Lcbservaloite du Vosuve a
constall que les vPgues de lave
qui ont erglouli des villages
au'our du Vi suve out commencE
A d'minuer.
On, t(nmepce A voir ks tra.
ces laisets per Iciuption de
ces d uz de nit Is jcuss. On dit
que le c6ne en action, dija par-
liallement reformE, hombardait
encore la a Vallie de I'Enler )
avec denoimes pierres bru
lantes et des jets euaflimm4s.
Cli abloqgre e du rei George.-
Le canal de Nicarange.-
Au Nexyique
WASHINGTON, 6 juin.- Le roi
Gtorge a envoy au president
Hoover un cablogramme pour
le remercier des souhaits qu'il
en avait reusA 4'o:casion de
son anniversaire de naissance.
On consider comme cer-
tain que le President Hoover
nommera un comite consullatil
d ingenieurs militaires et civils
pour etudier la possibilitE de
construire un canal traversant
le Nicaragua pour relier I'A-
tlantique au Pacifique.
Le department du travail
declare que le gouvernement
mezicain est parlaitement dans
son droit en prescrivant aux
strangers travaillart au Mexi-
que de resider en deca de la
trontiere de ce pays.
Le part national des tern-
mes a celibre le 10* anniver-.
saire du vote du suffrage des
lemmes par le S nat.
Use petite receplion A Damiem
Apres le match une petite re-
ception fut organisee A Damien
mEme, dans le local du Super-
intendant de 1 Ecole. Cela dura
bien une here qui fut des plus
agreables et au course de laquelle
on savoura des andwichs et
des gAteaux excellent et lts
boissons les meilleures.
Tout le monde, sn sortant, ne
tarissait pas d'eloges sur la gen-
tillesse et la generosit des am-
phytrions.


GULF PACIFIC LINE


SsteamersPablo 1 afant

6e Porlland E.U. A. le 7

Pi ecoule el devant fire

Sle a Seattle, Vancouver

fan Francisco,est atten-

id Fort-au-Prince le 19

in courant.

A. de MATTEIS & Co
S' Agents Generaux


Raspelon done que c'eat e"'
dimanche 7 juillet proChain uoe
sera donnte. A l'stitilutionSt
Louis de Gonzague, Ia grande
tWle recrEative.Elle ,e d#roolera
pendant presque eute Is jour-
o&e; le martin, auront lieu,dans
la grande cour de I'E8ablisr -
ment, tombola et kermase. L's-
pres-wnidi sera consacr#e 6 Ia
partie recreative gui sers asivie
d'une court sotree thbArale
avec u n e reprise des Deux
Aveugles et un vaudeville char
ma nt. Brouills depuis Wagram.
Lea cares d'entree seront bien-
16t mises en vente. A noter
qu'elles serviront pour la mati-
nee et la soiree.
- MI S M II I


IQUIRESTOMAC
vatesF Le nt Intestin
Oastrites EuFONCZ-OUS MEN CECI BAHS L ME
Ent6rite. I Pour digfrex facilemwnt nt a qnci
.a O.uOt, p hr p". ter Ii lotllnl, r. O Oo't
Algreuesnn)on .tpTe" i
arO lure as tfi w n na o;0 Ii iA v r -in e's
V om ssem on H JU P a mitt I vaisRS d l stloi i d sin .
t'tetoz an' itif- i. il ;fi (10 dA pip *.11,%
Indigostlons i POUORSS DC coca
Leboratolre dod POUDRE# OrCMCOC. 6 JEUMONrar.


frai, / Nalwi.


Boisson
rafratlhieasnto
Par ces temps de chaleur, on
recherche Ics boissons ratrat-
chissanles et r'conlortanles en
mime temps. I h bien, ii n'y en
a pas de meilleur que le Lait
Irappe debilt. cheque jour, par
les mar hand. ('esrt une inno-
valion des plus heurenses de la
Lailerie B ilt y et o*I a, A sa por-
t#e, une boisson ratr. li hisanle
et une nh,urriture substantielle
A bon marc ).
lvet z le Lail Ir ppE.

iatch de feit-ball Damien
Dimanche apres niidi, A qua
tre heures, il y a un sur le land
de Damien, un match de foot-
ball association dess )u iinle-
ressants entire le Iacing-Club
et I'*quipe de Damien.
Ce ut une parties des plus pas-
sionnrntes et que Ie public sui-
vil du commencement A la fin
avec une attention soutenue.
Bien que le jeu Ilt dbcousu de
part et d'autres I'ou a admire
neanmoins la performance de
'quelques joueurs tant de l'6qui-
pe de Damien que de celle du
acing que nous serious leu
reux de voir choisir pour faire
parlie de I'equiqe nalionale qui
devra matcher bienl6t centre
une 6quipe dominicaine.
SIa victoire est restee A I'equi-
pe de Damien laquelle a mar-
que deux buts,ctntre undu Ra-
Icing


Le's t dcei- s de ri-oil zsr r. I'e
hille, !cSI' 1(.)r\, I~S pocilll
noirs. 1.-s him Ikc( lcii toic, tt
tolitt vs 1",fl'urissu'u vs simllau.1
Ic's p ittcli pemciii Otre beau
hci s par Iut sa ge (' Icv

L'14.xlen lo

Ii a1 ~o s ?glel isc ii i IIII 'Ii -
%,6 et ess:yc II i us n on
goent mnic; icam e nict i Lx scienti-
li pie piartIit sans danger et
dl n ( t 1 k. gbcile.
E'ii-av, z-Ie voits screz sa
tislati dc S is rtsiull lfs.
Et vtilet ( h'z ftols les (ro-
gtiisl's. our0: ()1:0) cellimes
.eeulenlient. I1est ex ;b(l1i6 ldt~
rtevept iriiicliipri x.
ScriIvez 1poir avoirt m c6han-
tilloin grituill el Ic' iivre des
conseils pour la h -ajt6.
EXEI EN'i'()v MEl OICINE
COMPANYY
ATL NTA, GEOM1iA U.S.A.
Agents deiandbs pour tous
pays
Ecrivez potir renseignim (id.
((O~inlonas & rbp indro)
u t bt itnltre d uane brochure
quW viepi d' laiie par ,tVe nolre
Dut8 arm i fcolhlboraueur Jean
kjagtoiie.
L'ouvrage est en vente, mi
pril de 2 go-rdes, cht z lauleur,
421, rue Bonne Foi.


AI.i ~,t-ai-ji 'j~ I'nz 11 AC .l~bl r I .E

I3ISCUJ'Jr1 S 1)I~1O
B C"UT17S g1-t11




lii41 L soi~c Iic~ 1~I nAnts.

N,. AAI., 1: t'ilsjalo's Iiic at's lowc. n tI t,; BIi c lcs cits So I. "p-vl o
j :1m Ii' s. l Il jo tl)II(11. 1 m ls
7( O: iJ, IjL l u ne s s t i-,1 '16 d c I o itisciii: e j ic e (fl111Jise
[)(;Ic~ -- kill 90111t, :1C B.Sculls Sodaf~ s fins, Irjgers conv\.rnant
S, S,)Il ia forillle tl,.- S.11 kvicl iccz, ces 1):Sc tlils sol! Ipa-


Boi'coIi ii.~


holIP01, A .di)t0 )L
I Vdblv,;c s '] saw\()I cr.


6 6 6
9 m


I~' ; esru n ~)'ir, Crpe




AVIS
CoI1'itI klisez ellWiItilu
Bai lduv )).


co liii e ci
lPc ilcs


il.ssi is ;
IIilLiii- s


1 1 le


mi!I cr Or '1)u59
G ross(s lhiiqucs 2 1 2 be
mi-ullier 0-. 1150)
Ilan11U faclure d ei lriqii's -


U" in:- AVPZ

a % M rI*
f JAJr~


Costumes en casimir


en Palm-Beach, en


Gabardine, en Blue


Electrique, en


sole,


en crashdefil


en ALPAGA


en DRILL de toutes

nuances


en Noir pure line,

en SMOCKING


4~~
1,,*,I


CHAUSSURES

Marq ues

iMai shall

Richelieu

/ excedor

7 rianon

Douuille

Parisienne

Walkabout

Derbis

Hazard


etc.


etc, etc.


ASSORTMENT RENOUVELE

FRANCO & VICENTE, Propridlaires


. ,'. L -


... :- ( I


La Parisienie


Angle des Rues Republicaine et des Miracles

Port-au-Prince Telephone, 2006

Le plus fin Le plus eleaant- Le plus ia la mode.


Vous le trouverez en notre clablissement.


"m III


- ... --


Ir I Ie I r


m -mmrmmd


$


etcc)






*- bM ~bb~c Pi... '~31*~ia4t1 5~-"' -' IW ~"..Xk~"~` 4-.


It


LOT"I1RILE
Do I'AssociatiLo des Membres du Corps
Enziseignent et du ComnLtt6 Hatile, do
1'AIliance rranqalse.
Le ,or-shain iC Itulciv c est IfI n 1 )iIN113
-jiuillet 1 9I. hoA9h im tisl gt uiniiiu calt'e c l eri'iian
L pnit d'anImi ni ,rat ion est heurtimx (Faviser le pi
fill In ovivelli(' rep:11-i i ofl c Io j.)l.i III tin ll 1us gramlii
lux. (14, k h -ilaralai~ts LY i' la tiv iliC


I G~ro's
1.
2'


(50 our! *-i
25 1


111(1
104(1


, lots de 20 (;ourdles
i7. lo:s d Ie 10
2 Ap. du ler lot 25 .;'les
S lu 2e lot 20 9
. l dil :e lot li (,


Cliliqile el Lahoratoile


RaIyons


1


4143, Rue du Dr. Audain --- T616phone.314
Non-pai Labhorit'ire olfce ses service rrlingriphi
nits~ hi)Pitanx, r liniqiiec, I ii-6dechis. chimrgiien, et (lent
Direclt:I Ir r K MI. 1B. SI M1ON M. D. ( 'orentn


ALUMININUM LtNE1
1111 Whttney Central B i8idng,
New Orl~ans, La U 9 A .
P1it)104A INS (l1' P II I'S 1)1IHIrCI'S POlt1o ft 1. mi AJ-PI4IN F 11,

Ie' 12 jioin ctrom id sorj' i PI'wt :xi P, ii -c 'e t c.o ii i

1.711 %'ort Iimer it is-era le 2-) kJonis do d.
11ort-aii-h-inac e et Ites ports dt11 S-id.


I iii t-aii--I~i


ifi r. Ic I Iloin 1929.
A tie MATTrEIS S
A&INTi G*N1 oAwz


Ven te dunca

inmon Dodge.
En vertu d'un jugemnent con-
nch' tIradictoirement rendu par le
. Tribunal de 1 re instance de
public Port-au-Prince, en ses attri-
n,,u bltlions' commercials, A la
date da 3 Mai 1929, ii sera
procd6 la ave ente a nx ench-
80 res publiques d'un Camion
7.0 Dodge de second main, ino-
S50 teurNo304-924,de 1ton.1/2 le
40 mercredi 19juin courant,63 h.
:30 dte I'aprks midi, devant le ga-
rage Kneer, sis en ce'tO itte.
Srue Dante Destourhes.
A ehirge par I'adjudic.taire
lk e paver cornantntsons peine
de folle enchrec.
Aux requtlte,pnursuite et dlli
gence lu sieur Anton Kneer.
commerVant, prop ri6ta ire
42 du garage dbommn6"Kneer's
iques Garage"',d, meurant a Port-au-
tisles. Prince et domicili6 A New-
York (E. U. A. ), ayant pomr
avocaCl Me 1l'l o Mnlebranch
el po:Ir do~n cile li Ie cabi-1
net d di nvocnt. sis 2311 uic
i)a nti I)cs!ouch"s. .
Coontri' les sienirs Diperv;l
.Ien V )ox e t L.ecl.cre .lon-
Poix. fliietiraut sutir itH ihila.
l ion rDespiio-e. Commnune de
T i C. (tix d.-s Bou<||ls. J
Iin Port-i -a 11 ine. le 17 ijin 19 9
eral L.'lio MALE iL.I\NCHE.

pour
Assurez-vous contre nrcidcn
6 la General Accident Fire &
Liie Assurance Corporation Li-
miledi ,.- Vve F. Bermingham,
Agent G 6iral pour Halli.


&


Life


AssuIrance Corporlation Ltd.

de Perth (Scotland )

Cair la (;.NI : tI esIl Ine dtes plus puissanles et des plus vastes organization
d(' .g r'n. L. st.lfil ne se cotlche jamais sur son champ d'a.tion qui embralse
le nioude
Sts Polices (oliitr iiicrildic couvreC t iaussi les d6gats occasionu6s par la fouare.
Ses Polices pour Autolobilcs couvrent vols, inceudie, malveillance. dommages
causes A autrui duns ,sI personnel ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes emrises par ses branches d'Europe south payables en Haiti.
tcs Polices centre Accidents sent valables dans I'uuivers enter. Tous les voya.
geurs devralent done prendre la precaution de se munir d'une police coatre accidents
d'au uoins 4(H4( dollars, la prime annuelle u'Otant que de 1/2 o/o soit 20 dollars U. C.


Veuve F. BERMINGHAM, Aux


Cayes


Agent G6n0ral pour Haiti.


S('S-;' (1 NITS: | I ortau-Prince: G. GILG
TOVAR & Co MiragoAne. JEAN BLANCHET Jkr6mie.


/ II_.. ....____I.-____ ______


Panama Railroad Stemashit Line
Service, d1 frdt et de passagers entre
INEW-YORK CITY N. Y. C.tlS rOBA.L, AAM ZONE et les PORTS de la COTE a
O1EST lde I'AMilrJIUE du Sill).
plus rapid ct Ic ptlsdileect service de transportde passages et du tre. ctre Haiti
el les ports Europ~ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthrne de P.uamr.e
Voici la listed de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :


Angleterre E
Mrs. (. W. SIIIKLDOM & Co 17
EN FR UNC
Smi. SIt l0i0I- A C" l" rcprlmrnV-
Par le imaisoums n suki'aip
GFLATILEY HANMEY & CO
2 i:ibi e n I:i Ila p )ll liqjt'i
Marseille
I IlENi l'lItON & Ci III
153 Qniu Georges V
ilavre
IiI.nxr7 I,[ :loN& C(ic. Lid

.:I! P 17t I.. IC, 1

rllcw PFRON & Cie. Ltd
Rue de Ia TranqufllitI
Nioke U tP
Hrh~l~'nO Nd~Ci. Ltd.
Rue Roy
Bord~eaux


Ecouse Fsranoe
.ames Street, LIVERPOOL, ENGLAND
COPENHAGUE
I Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
I 21 Alleugade, Copeuhiague
I |IJENES
I talie
JI4rs HELNR COE & CLEARS'
Piazza S. Matteo, No. 15t
Genva. Italie
Os.o,fBNIwAY
International
Speditionsseiskad
S IAkMBOURo, GKERa~.NY
Mr H. Vogemann
Ha mbourg,Germany
GoTIotir d Sw)+tsim~sit
Nordisk Expreu
Gottemburge. ,Swefdea
'rraEaoDA&, HOLLAIDa
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande


Avis
Service Tecuijlue de L'Agricultre
et de L'ELmeijaemrat Prefeisioanel
II sera ad(mis A Damien au
o.al de l'E.ole Ceatrale d'A.
riculture durant les cour.
'6t* on nombre limit de pos-
tulants s'interessant 6 I'eosei.
goement ci ssique et profes
sioanel dins les nouvelles
Ecoles Industriellcs.
Les course d'enseignement
classique commenceront le 1"'
Juillet A 8 henres a. m.
Les course d'eoseignement
prolessionnel commenceront
le 8 aoQt i 8 hes. a.m.
L'inscription sera ouverte il
Damien du 21 au 29 juinl.
S'adresser *A
Mr. Louis DIIOlE
Bureau Central.
CBRE
Lucien Th.

Lafonta nt
1531, (Gira 'll te

A .cessoires. I,'6 e s e re-
change,, articles divers pI)'ir
ailo;iioh; les t't cnamn;os lde
tones In ir, p' s
GA\ZOLI iEE, iil'llFqi poWl
Mo'Cnr. )> oor rJnsmiisiionis,
et pour dillKrec tiil.
A la lis ,os'iit i (Ite ses ai-
in sbles %li'rs, \. I,\lON-
TANT vie!it egilem.nt d'ins-
taller une po:nie A air I ie-
letriLit, I'R1 EF Al ,d'un
usage ficlC et ra;i)i(*.
'1lli, )h fie: 333'
OFRE D'EMIPO.
Jelnne h3.nni .: .ieiil ,
comptable. sten la tylo 'a.
phe, Corres )mid nm ier, disp
saat d deux heure; l'apr's-
midi dem inJe eimnloi.
S'adresier au baie.l d(I
Journal.


RHUM CHAMPION


SLe ithim n(CHAMPION # de la Distilleriede deU.- L
conqueriren quelqtes annes, sans rchlain*m, 4
mirres places sur le march hattlen par Ia* D*ri
Sdistillatioo et la Bfiese de son ar6me qul t 4a"t tiI
mer par les vrais connaisseurs, sup6rlear a tloes
tres marques A prix Cgal.
Issu du sirop verge de la canne, rlet dA' rt1ct4
dans sa fabrication, et i ne dolt qu'au vieillhean~ I
su finesse incomparable. Faites en I'esa et ot i4t.i
vaincu.
Par Gallon : G. 8, 12, 18 et 30.
En Bouteille: G. 2 G.** 2.75 '" 4 G. *. *' ,
DePlt Angle des Rues da Magaslo de l'Ela at eDasti
tonche.
M. FONTAINE ;


Au Menage Moderns

IBENISTERIE SCULPTURE et TOURNAGE uir
JUSTIN JUSTE, Propridaire.
1318, Rue du Migasin de I'Etat, 1518- Phone3
on trouvera des curiosil6s haitiennes en galac eta
jou; il y a des lots de tous les types exposes.
Aneiub!ements pour salon, salle a manger et cla
a coacher, Louis XV el autres styles.
Vistcz I'LEtbl)lssement. Venez en loule et n'h6sitcg
conli.r vos utonmauodes au MENAGE MODERNE sfYto
sircz avuir des mieubles U6s jolis.
Vo ,b srez siltititde la fliesse et de la saprlorA
t-avail executt.
Sr *
\)~


oQ6~1s@ 3.41io~l9


" SE


Dr. BenguE, 16, u sel., Prts.w is


- -
I '"Now
..Nmmmmm-_ '^ -


-- PLACE DEESSALINtES
CatW chic Restaurant de ler choix ot I'on trouve sltoute here les consomm
les plus ,dIlicates. Saudwiches 53Ds pareils BUire As Prel n .

MOULINS HATTANOGA DE 6 T

Chevaux force et a traction aiital
i' .; n

SS les plus slides

4aa7i petits moulins


canne.


Prix tries raisonn


bles.


MOTEURS Me CORMICKDEEl
a I'hulle de 1/2- 3 -6 et 10 aeVsul


Construction robuste donpant;ser


de plus satisfaisant.

PRIX TItES RAIS-

SONNABLES.


Pieces de rechanqle

pour moulins et


bJ

;Li


moteurs.


S'Adressez a la mason :

EDOUARD MEVS'

No 1727, Rue du Quai: Port-au-Prin
Plus d'ne centaine dejA travaillant en Haiti et donnent entire 'satisaction.


lA,'-;. 4


- -- -4


V ,~
vU


A~SS RIIHZ-VOlUS
a la


Ge ileldti Accident I'iile


'4


*
rv


U


1 _ __ _ __ __ __ _ __ _ _~


--~-- -r


-


-


ih


lp


I, -


F


I


1A, -


1 ;- r

II


J V
I-j*




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs