Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04191
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 6/06/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04191

Full Text



MI151NG


SEDITION


155U E


MANQUANTE








Cfa-i N fflalow F
SDIRECT'rEU
SRUE AMERICAINE 1368

SBLEPRONri IF 242


ANNEE NI' 711


JEUDI 6 JUIN 1929


'President de.la REubli-

ue, les Elections legisla-

ives et la Constitution

'ya pas, comme on :dit, de leur reunion, le 1b janvier.
sourds que ceux qui Mais pour prevenir toute tur
at pas entendre et de bulence, eviter toutl commi,-
aveugles que ceux qui tion violent, tout trouble ad-
oet pas voir. Et, en 'tniistratif, toute crise politi-
des multiples pro- que, qui resulteraient de FIIn-
poutitque et eono- Iroductiou premature dans
ite liois plis imaor- la vie national d'un leme t
la question des l6gislatif issue d'uoe consulta-
girsladves at don't tion populairelutempestive el
he d'aue solution bAtarde, la Constitution, dan,
a et just, doit preoc- sa sagesse, prescrit au 26~me
ie0w4. qui oat carge alinea de larticle que auan-
et de dirigr t'oi- nee sera ,flc par le Presi.
ique, it devieat as- dent de Is R6publtque .. la.
e r e ire( chaque c'est prcis, net, formel. C'est
'ame geste d'oavrr le Chef du Poevoir Ex6cutif,
.ryeux de cex qul se lui seal et pas un autre, qui
encore,pmart toutes determinera, qui fixera 'an-
ites d' re ds pbliti- nee A laquelle il y aura lieu A
les, le livre de la elections 1gislatives. Ce texte
on qui df&aiat A cha- est si clair, si fort, si peremp-
Chef de r tat tout le toire qu'il nerepresente pas
ses droits et sea pou- seulement pour le Presideni
une prerogative platonique,
puisqu'il faut partoib mais il le fait juge supreme
certaines gens par la de decider dana tel ou tel
,et leur faire toucher de sens, il le rend presque res-
ce qui est ecrit et ponsable des ev6nements po-
nt etre eftace au gre iitiqies malheureux qui r6-
Sdeir, nous faillirion, sulteraient de sa decision. A
che si noos ne nous lui soul de discerner et, pour
de bonne grAce a es- que nul n'influence son luge-
de d iller les yeux a meant, il I'arme d'un droit de
ugles et A ouvrir les veto prfiiimaire araMi puis
sA cessourds. sa de wcehui d6temn per le
lonte de decider, A 'ri t des Elats-Unis pour
*he d'une anae paire, l'e cution des lois votes par
eu ou non A4 elections le Congres centre l'opinion du
es at inperative- Gouvernement. Et tous les
la Co B textes qui decoulent de celui
lt de la R6publique s'ily a lie qui est la concor-
us I'avons deja dit; dance logique entire eux et
rep6tons encore au- lui.
.i, lni seul est juge et Et tout cela est fort sage.
as appel de 1'opportu- G'est le Chef de l'Etat qui a,
de l'inopportunite de pour ainsi dire, entire ses
Wtion d es AssemblaeI mains le poule de la nation.
res aux fins d'tlections Oirecteur de la politique ex-
ives. terieure du Pays, contr6leur
Idant puisque certain constitutionnel de sa politi-
Ont encore sabuser sur que interieure, de son edmi-
ble sens des prescrip- nistration general, du degree
constitutlonnelles, met- d'emancipation social, d'6vo-
les leur in extenso sous lution morale et politique de
x. Peut etre se resi- ia nation, penetre de ses v6ri-
t-ils enfin A l'evidence tables besouns du ptuple, d
ouMoncer aux arguties et son degree d'education so iale
etorique sophistique de et d'instruction, de sss ap:i-
|commentateurs de ce tex- tudes A l'exercice de ses de-
4e la Loi fondamen'tale voirspolitiques, il est just et
S olitiques passionnes sage que ce fut le President
istes impartiaux. de la R6publique qui ftt an
articlee a de son Titre pel A juger de la n6cessite de
Constitution formule: confer aux masses populaires
premires elections des i'exercice du suffrage univer-
dres d Corps Legislatif sel ((aussi dangereux au pou-
ladoptionde la pr6sen- voir d'un ignorant que le feu
stitution, auront lieu le aux mains d'un enfan,. J
avier d'une annee paire. Quelle faute serait-ce pour
e sera fixee par de- l'avenir du Pays nue d'enle-
President de la Re- ver ta Chef de I'Etat toute
public au moins prerogative dans'tla question
is avant la reunion des elections populaires etde
sembes primaires.. le contraindre ainsi A assister,
t bien naicrelu qui, les mains lites par la Loi
tui-rtme, vot~rait coastitutionnelle, A la spolia.
le sens pourtaribien tiot, A I'asservissement. de
Ia volonte da C~nsti- aog masses ignorautes et cre-
est d'abord la .ttre dues, a l'usurpati~pnde leurs
tionaelle qu'il r a nt dr40ts et de leur volonte par
dre; car, si pour la une minority assoiffee de pou
prit l'emporte parfois voir
Stexte, pgur lS Constik,- D'aucuns ont vonulu trouver
'est la ettre gui, tot.u daus ,o ,autre texte de la
pr vaiit. Dansrlicas qui ConQtitation att arguarne
occupe, saisaises bien centre cEdui dont'cissvenonao
constiiutionnelle: de parr. C'est I'article 107
Siupitre V concenant let
a texteri. n pd recis.. Les Assemblies primaires


lmn& er4 4 g-aseaiblent L -d efij
bque ak
avoir le es cieC- dnie ide cbiqde n d p
ltives. Rien dim- selon qu'il a lieu et suivant
V e de pirempi: pjaQi.D Us
vier d'uA aonne i- paMentaceuee les
st tout. Les Sues is- mots de plein droil lempor-
e t'ond t sur eselomqu'4 p Ieu.
d iepeW daurerei enmrittpeusale -
i A laquegle se rE ni- gens clairvoyants et qui ju-
Jl fpues pi res gj f q os arriere-pense po-
i. ade pare e Iat A el comprennent, c est


IA un artifce de discussion et
une erreur voloutair, de po
Hticiens haitels jepgler avec
les mots. Ce fexte d&lIa Cons-
titution ne comporte nulle
equivopga; iln'y a centre lui
et I'article C aucune contra
diction. Pour constater cette,
verite, ii n'y a 9u'A regarder
de plus pres; et I on verra que
tous les textes constitution-
uels qui s'expriment au sujet
des elections legislatives con-
cordent parfaitement. U n v
annee paire(ler alinda art.C),
lorsque le President de la tR
p dlllque aura decide qu'il ya
lieu a elections legislative, s
(2e alinea Ar. C) les Assemn-
olees primaires se reuniro i
de plein droit le 10 janvier.
De plein droit? C'est-A-dire :
lorsque le Decret du ,.hef d,
I Etat fixant 1'annee electoral
aura ete publiC, sans aucune
jutre formalit6,sans nulle au-
te obligation ou restriction,
les Assemblees primaires s'as-
sembleront de plein droit.
Voila I'exacte signification de
ces deux mots.
Partout done, dans la Cons-
titition come dans la loi
electoral la Cunstitution y
sutfirait seule d'ailleurs les
:extes soot formels et prec's,
tous, par les s'ii y a lieu, ils
garden scrupuleusement la
correlation indispensable
avec le 2eme alinea de I'arti-
cle C qui fait du President de
la Republique juge supreme
pour fixer I'annee A laquelle
l y a lieu A elections legisla-
'ives.Vouloir donner un autre
sens aux textes de la ConstU-
tution et de la t6i electorate,
c'est career n e regrettable
confusion dans l'esprit public
et abuser de la credulite et de
la navete populaire pour por-
ter' I& AuomyI moyew A .as
meprendte sur lea veritables
prerogatives constitutionnel-
les da Chef de I'Etal centre
lesquelles pourtant rieu ne
peut prevaloir. Intrigues poli-
tiques, ambition du Pouvoir,
traditions surannees,desirab-
surde d'une representation
national incompatible avec
le statat politique et adminis-
tratif resultant du trait de
1915, rumeurs, oui, mais la
Constitution et la loi d'abord.
Et c'est au President de la H6-
publique que Constitution et
ioi confident sagement la libre
volont6 de l'initiative d'61ec-
tions legislatives. Tenter d'en-
iraver dans un sens ou dans
un autre cette liberty d'ini-
tiative serait porter une grave
atteinte au statute 16gal du
.P-ys et ouvrir desormais la
porteA tous les manquements
A la loi constitutionnelle.
Done, comme nous I'avons d
ja conaeille, la sagesse el le bon
sens commandant A tons d'atten-
dre avec came la decision qre
preudra le President de la Ht-
paJlique an suiet des elections
legislatives...
Et ceite decision qu'il est seul
appel6 a prendre sera base
aoa paint sur des conasidrat ions
etrangeres aux veritables inte-
rets des catoyens, mats sur sa
agacit polihaque, ua votonte
,' ecabltr detlantvement la paix
soci.le dauns le Pays, son desar
de garanuw I vie aetiouate con
Ire lea turtnlences et les crisea
provoqu6es par les Assemblees
eneubrdntei,aun souci de par-
suii'e sour vnre administrative
a Rom poav i d'aasurer la p6-
reaniti a *ettin0euvre en confqr-
mite do nouveau texte conrti-
tuttonne fiiant la 4uFe do man
doi u 4'ide "ic pohltiqu~
de heree prdeeate. Rien ne art


e e d tlcamouflr;
mrt, Imr rim e s
presp6n do motie Consila-
tion.

Aooldent do pressed
La Direchon du NouvellisNe
nous prie d'annoncer A ses
abonnes et lecteora qu'un acci-
dent de press a empechi ie
ti age de son numbro d hier.


reclamen une applica-


lion r aiiliire i

Le Cirage qui donne non seuleeneut on rapid
brilliant inais, tout et; lr, 'servant la peau, main-
tient les chaussures en hon tatl

CIRAGE

CHERRY BLOSSOM


LUSTRE


PREISERVATI F


IMPERMW1ABLE


EN VENTE CHEZ


Alponse HAYNES


115, Rue Bonne-Foi
': .....~ ~ ~ U ... O -" .... ..- 0...


AUTOUlI DE LA PICE" LE FOR ll'
Pour des raisons que nous
voulons ignore, Mme Mc ln.
losh n'a pas donnw la salle de
Cine-Varieu6s pour Il deuxtiee
ieprbsenlation du Fon;ATT, de
Mr Dominique Hyppuiine. El
tout de suite les adversaires du
Gouvernement out tait r6epa-
dre le bruit que celte dicAsion
avail 6t6 inspire par le Gouver-
nement lui-mme. Rien nest
plus faux.
Nous avons vu A ce sujet le
Prsaedent de la 1epubique qui
uous a autorise A declarer qu'it
n'est absolument pour ren dans
la dcaision prise par la direc-
tion de Cian-Variets. Le Chef
de I'Elat n'a deoiande A qui que
c. soit d'enlreprendre quo que
ce soit pour que des obstacles
soient apportis A ls libre repre-
sentation'de la piece LE FORnAT
ou de n'importe quelle piece de
theAtre, I'autorit6 du Gouverne-
meat don't il a pleire conscience
n,. pouvant en rien tre atteinle
par des manifestations de ce
genre.

DEprt do Ptre Calbs
Hier soir, par le steamer a T6Ia-
men de la Cie Royale N6er-
laudamo, eat part pour 'Europe,
M. le Chanomne CGbon, Conseil-
ler enradl de Ia Congr6gation
u Saiat-Esprit, qui etait A Port-


au-Princedepuis plusieurs mois.
Nons souhailons un heureux
vcy:jge au PNre Cabon qui est
un sincere ami d noire Pays et
qui. pendant le longuei annees
s'est consacr avec un d6voue-
ment incomparable it I'duca-
lion de notre jpunesse.

Garde d'llHnenr dn Sacr#-Ceur
Ce malin, A i heures 1/2 a
a 616 c616br6e A la Cath6drale
de Port-au-Prince, la messe de
reparation de I'Archiconlr6rie de
la Girde d Honneur d Sacri-
Cueur.
Tous les membres de 1'Asso
cialioa avec leurs insignes et de
nombreux fiddles aqsistaient A
la crkmonie.

L'Octave de

la Fete-Dieu
Auiourd'hui, I'Oct.ve de la
FRte-Dieu, communement appe-
!e a petite F6ta-Dieu a, sera c6-
lebre dans la paroisse m6tropi-
litaine et cellos de St Joseph et
de Ste Anne. Au Sacr6-Ceur,
c'est dimanche que cette solen-
nit6 sera commemorte.
Dans les trois paroisses, ily
aura, cet apr6s-mdi, rc:zessioa
et Bta6diction du Tres Saint
Sacrament Plasieurs reposoirs
seront dreesa our Ie parcours
de la procession.


La Fabrique Haitienne

de Mosaiaues
CHARLIER, ItAIABRANCI1E & (o. Chemin des Dalles I
Est henrtene d'a ononcer au publicquelle peut leurtournii
tousles ckssiusde mosarques qui se veodent sur place, ou
qu'il voubrait avoir, et cela, 6 irix tri- bas.
Passed simplemeut a 'Ia FABIIIQUE NATIONAL
u. telbphoez : 2680
-- .t -. -'J.. ._ . ^ -.,, ,- ~ ^ -L,,.. .,,


Iil


... a rencontre, lundi martin, n
la Grand'Rue, une jeunh. pay-
sanne pleurant A chaudes lar-
mes. Elle venait d'etre victim
d'un audacieux coquin. C(lui-ci
la rencontrant et devinant A son
air ingenu qu'elle pouv: it etre
facilement leurre. s'approcha
d'elle et lui confis que \a bout
de resources, et avant trobB
une paire de fers a repa: erqui
dailleurs, I'emharrassaintl fort
pour l'instant, i' s'6tait d&-cid& A
s'en defaire el It luioffr :,il con-
tre 1 gourde Iseulement. Le fl-
lou eut encore l'habi'et6 de re-
commander la p, avre !ille de
n'ouvrir le paquet que chcl ei':;
car, il contenait des obje!s chi-
pbs. March conclu, prix pavy,
lc coquin s'empressa de dispa-
rnitre. loissant la petite piysau-
ne fort perplexe. Les lillesdela
cainpagin sont curieuses de na-
ture et elle 'enmpressa l(ouvrir
le paquet (ui contenait ri'telle-
incit de,\ lfers' repatsser; mais
uss. r," o u i I s, complItement
inutilisables.
... voit lque la pdtite avail
paye'- foit cher i'oubli de cette
recommendation deses f vieuxn
pas jain archet chatl nan ma-
c(',te...
*


... a vu, mardi soir; avec
quelled e egai et quclle am.lilit
exquiscs. e doyen et ... la ilden-
ne (A toute seigneuresse tout
honneur) recevaient des amis
qui par la pluie battante et le
petit froid de cette soir6e hu-
mide avaient bien besoiti de se
rechauffel.e
On riait, on fredonnait de*pe-
tits :nis qui, en toute justice,
Etaient innocents et charmnntas.
Elegant et joveux pretoire ou la
societE etnit represent Ipar...
qui de droil et que dominant de
sa sonriante autorite Ic ... do-
yen. l ne manquait quc des
robes... d'avocat.

... a vu, avant-hier aprs mi-
dli, (Ile I'heur te de la fenineture
tdei ateliers de la Manufacture
HaYtiennde Tabacs ariva uu
moment tie I'averse. (iranl em-
barras de la gent ouvric,,'.Mais
heureusement le patron est
liomme charmant et, ai:n able-
ment, il mit un auto car A la
disposition des ouvrieies tt
celles-ci heureuses d'etre :' I'a-
bri de In pluie et de la hone.
pendant tout le parcours fai-
saient entendre e leui plus
belle voix d'enthousiastes hour-
rahs.
,*,
... voit que ces jours-ci osnt
les plus propices A e ablir les
jardins publics. Avec la pluie.
les pelouses serout toujours
vertes etles arbres plvntls
pousseront d'etx-memes. Mais
NTRE CEIL voil aussi que c'est
le temps ou il. taut bEcher et
sarcler dur en certain endroits
de la ville ou les herbes folles
et les plants sauvwges crcis-
sent aussi d'elles-memes.
*
... voit que la chose la plus
diffcile A savoir A Port-au-Prin-
ce est cell qui paralt la plus
simple: l'heure. 1 y a environ
7 ou 8 horloges publiques et
pourtant point deux ne soht
d*accord des que marchent leurs
aiguilles.
... ne vot pas pourtant qu'il
soit impossi ble d metfre ces
horloges d'accord pourvu qlu'il
y ait an horloger aflecte ce
service.
... constate oe la Mai4oa
Jean Baboun, 1808.u Me-
.gamin de ElbMt, s'orc tOe
jouirs de dna ouspe pp satiIae.
tion A ses clients. Vle so4d
bi3at0t un grand s o4k darti-
cle delicate pti- hoinmeqset
feumes. El Norms (', voit qo
tout acheteur qui sort de chae
Baboun a le sourire qux I vres,
heureux d'avoli ..bi4a i4peSe
son argent.


1!6"~ftda Mon.glu*uWpm
lei qusi mile persoenr, n*2%r c?-
lIi queo ermsese ert 1et 31ctr.
*----- I STU& IAIID


& -.


4I


4'.
a1.,
fr


I -~ r -r-- ---- -- -- - -- ----- -- --------- -- ---- _


- i-*~ =~- Y~- -- = ;---- ;--- -- -C --


~--- - Z i;= -~ PC -- it _i~Ti------ll- -I~--~Ci~-l


L


:P~bl~blr-~t~P131 C;hr~A17jljlij





LE MA'TN 6 Join 1929
,l^ ^ g g ....I--- III l "IiB-


N'OUBLIEZ PAS QUE:




La l Iatlerie


Se vend maintenant A Or 14.50 charge
A 13 Plaques
Va'sur toutes les Voitures
Est la meilleure Batterie fabriqub6


Nous vous accordons Or 0,50 pour votre vieille Batterie


Charge : Or 1,50




Hailiall o010rs


Charge:


S.A.


avec


Port-aauPrince


2379 Phone


Cap-Haliien


393


-biBiB


Toutes les Polices


DE LA


comprennent la Protection contre la I
l
Foudre sans augmentation de taux



Eug.LeBosseCo IC
L F 'U


Agents Generaux


Ui


A PIalrsiaflQ
Wril~e de projeeliou,4 riurmmloq -a
pbiqved srtkliJu4m ol hiateri.auue'i
Samedi proclrin. 8 juin. so.-a
ionflhiC, A lFarisiteri&, ut.e grande
soirte de projections ci60malt o-
jraphi tiPs. Cc son)1 de% viuvs
eI I'Al rnaane urliisique, hi-s-
borique et pittorexqluet' ui seront
proletcs. (he's v'uCs sont uu
nombre de 1N0 et meront expli-
4u0es par M. Emil Ziimmermain.
L'on se rappellera, iaus dwii
le, que M. ziilrnei'iilatln fit holn -
n1e dernitre A Pocrrt-au-Pfrincl(e
der trtLs intt'resmintes caiwuwries I
Stir I'Afrique a Iec projectio1.4
cinbmatographique .
LI soinirt comrlucnur A 8
houres prt9'(ises; vu le noiiibre
d'!s vues, on est priE' (l4Mr0 p0.
ent A i here Wec. Le pri, d'en
tree gRntrele est tei 2 gourtdes
et celui des balcons .1 goua'dcs.
p -


La fete
DO

Sacr-Caceur
l)emain, 7 juid, eat lan l'te du
!:rcr6-Cciur de. .lsusn. C'st, A
I'orl-au-Princ, une grande et
I,4le fete de dckvotion. II y auro,
l1 'fr mnme, en l'eglise du Sa-
cr.-Coeur de Turgeau, messes
de Communion a 4 hcured el a
(i heures du mitin et le Saint.
Sacretent sera expos pendant
toute ta journe.
4Mais la fe ne sera vtrita-
hleaent solennisee au Sacre-
Cawur que dimanche prochain,
) juin, il y aura a 8 heures
grand'messe solennelle et a 4
hearem 1/2 de I'apr6s-midideu-
xitme procession : de la Fete-
I)ieu. Trois reposoirs seront
*Iressts sur le parcours de Ia
procession : le Ler A la (CrIecli
e 24me cthe Mme Vve Ouil-
,neud lt le lue chez Mme A.
jardire.
L pdrois.- do Sucr'-CEiar
londt on I.)ue unaoimement le
ele et l e dWt upnatat du Cur,
M. le Chenoine Otillas sera
adone, domain et dimaneb, en
beUe et pieuse f6te.

Lire notre SIXIEME Page


IAlJ i -(~I At


JA HIT DEI~f NOTHIE DAVIIs;
IRI: PF.PETUEI i-SE61HS




SecoW ri. ( onriitiat ch)r4aedliiltev iliedS
e. des tciui se r(II(Ie-II t it v nii te-
rillagi A I.1 13il (111 ick i'i r.
\'oivi Ivis jours~ et Ivto1rv% (ir'fPln
m1('ige \t~s pourc('ih~tivu' t hiiscm-nnt
eol~aire ;
LuII(i, 17 juiti, A 7 Ittes. IEvolte
Ca~ro l ine C(' lulu~auit~u, 'Ehephi le %hr
tlli saint- Anioiik..
Anirdi, 13 un' A, I I tu i. Iheffe
I'elionnat u .acze -utuur.
A .11 1. Wp.mi. (CIikge Lonvertire,
.I.-it. Dainier, Institut Tilple.aihtuaer.
Met credit, 19 juin, 6 A hres.
hxternal Saint-folte de Lima 6coies
1%ieze Loiiise oft Mlire Eustochju.
itudi, 20 juin, A 7 hre4. uItitution
Saint-Louis tie lonzague.
Vendredi, 21 jUin. A 7 hrei. Ecole
Monseignieur A. Gi.illoux.
Sainedi, 22juin, A 7 hres. Petit S&-
iuinaire CoiIge Saint-Martial.
I)Dmamntch, 2 Jjuin. Fte de NtIre-
Duttie du Perpkitcl-Secours ; Messrs
basses & 5 h. et A 6. h.; Grand'Mesw ti
7 h. 30; Vipres et procession A 4 h. 30.
Lundi, 24 juin 7 hres. Ecoles:
Aline P'aret. Miles C. Lilavois, Dup#.
Gardetre; &.1 b. 30 p.m. Lyde Natio-
nal.
Mardi, 25 juin, 5 Ii. 30; Associa-
tion doe In Persusvkratce.
Alercredi, .26 juin A 5h. 30; Asso-
ciation tdes Daines, Enfants de Marie,
Garde d'lloiueur. A 7 h. Ecoles .
Miles Rout, tie Borde%. Scott, P'ar-
tueu~tier. P'orwima.n
Jeudl. 27 juin, A 5 11. 3:4).Associa-
tion d'hommincs ct association de In
Jeunuesse Cathofique. A I h. 30 p.mI.:
Ecoles nationals de qie 6rons.
\'eudredi,28 juina7hres. Ecoles
J.-B. Dehoux, Bourjoll%. Inginac.
lutnulitE do Bel-Air.
Saiedi, 29 join A 7 hi. Pensionnat
Ste-Rose ,ie Lima, Orphelinat de Ia
Madeleine.
Lundi. ler juillet, A 7 lires. Ecoles
P. F'aubcrt, 1. Iloisrond. C. Lochard,
I. Vieux.
Mardi, 2 juillet, A i11. ComitiC dcs
Noeclistes.
Nieteredli 3IjuillII, Gi h Ero' iv
la Central.
.1viu ti.i oiljO'!.A I. 111s ~j~
Di)uk wt \A .he-Wl Ulute(I LI ltrpeluet
Lesi Cl.rlts i~k ,!rrrt vxtcutki
Ix I it j Uu I xo'I cgC. Ckauve.au.
24 tde MX11"Dup6
%U
let juti i r. roLj.
Lelt garantl pur
LIe ourrissenr bien connu,
!Mr Lusiacourt L6'ean, :our-
nit dn Laiit grontti ptir.
Ru1t. 'tchiw, N'U II2s,


Ine personnalile amoricaiM e
Ieicudiquie pour lesi Elat -l ts
le ,Iroil A In premiere (lolte du mluode
M. Britten, president de la
commission navale de la Chanm-
bre des representants, a declare
que les propositions lailes a Ge-
r6ve parM.Gibson consmituaient
un abandon complete des princi-
pes poses comml e hbse dacco;d
pur les dtelgues amnaiicaiss I la
dernere coulerenice dc Geneve
et, conime telles, rep e6enlunitt
une nouvelle victoire pour la
dip'omatie brtiannique.
t Toute proposition, a di' M.
Written, qui ie tient pas comp-
te de Ia sericuse valeur mili'ai-
re que repr6sentent les nom-
breuses bases navales britanni-
ques roparties de par le monde,
constitute une injustice pour les
nations qui ne jouissent pas des
mnemes avantages.
Le Cougres a indiquy clai-
rement son desir de voir les
Etats-Uius dotes d'une flotte qui
ne cede A aucune autre dans le
monde.Si notre marine ne peut
pas etre an moins I'dgale de n'im
porter quelled autre en vertu d'un
accord crit,nous devonsdevenir
en vertu du droit que nous con-
tere notre position dans le mon-
de au point de vue de 'indus-
trie, du commerce,de la riches-
se et de la population, la pre-
miAre paissance navale du glo-
be.
Dans les milieu gouverne-
mentaux, on ne consider pas
que les propositions de M. Gib-
son constituent un abandon du
principe de la paritl naval
avec 1 Angleterre. Ces proposi-
tions n'auraient pas non plus eti
laites dans l'intention de prepa-
rer une nouvelle conference na-
vale.
La proposition americaine a
4t retdigee A Washington dans
une serte de conlrences tenues
entire MM.Iloover,Kellogg, Slim-
son ct Gibson. Le principal tac-
teur pris en consideration tlt le
hit que le tounvge ue constitute
pas une nmAthode equitable pour
juger do la puissance d'une tlot-
te militaire et qu'il y a d'autri
elements A prendie en conside-
ration.

Assurez-vous conlhe accidewil
Sla a General Accident Fire &
Life Assurance Corporation Li.
niled a.- Vve F. Berr ninghasn,
Agent G(i'rtral pu haii.


Un crime dt
& la supertition
On made de Varsovie a la
press que. pis de Lid:,, en Po-
Iogne. un lermier avait insalle
chez lui un recepleur de T.S.F
et un haut-parleur. Des piysans
blancs-russiens, appartenant A
une secle religieuse, mirent A
mort le fermier et d6truisirent
I'appareil de T. S. F., anquel ils
attribuaient un certain nombre
d'accidents surviius au village,
a qne son Irop. i'aire avait re-
tuas de supprimer.
Une statue colossal
du Christ au Br6ell
On precede actual, ment A
I'L cction, sur une colline domi-
nant la ville et le port de Rio de
Janeiro,d'une colossal statue du
Christ atteignant une hauteur de
37 mntres et don't Is construction
coittera pros de dix huit mil-
lions de francs. Le socle de la
statue, d'une haviteur de 7 me-
tres, porter une inscription le-
tiue, dom le texte en tranVais
est A peu pr6s : a Le Christ a
conquis, il r6gne et gouverne a.
Cette statue sera parmi lea plus
imposantes du mo ide enter, ri-
valisant avec la fameuse statue
de la Libertd qui se trouve A
I'entr6e du port de New-York,et
sera beaucoup plus grande que
le Ohrist des Andes ", erig6 A
Ia frontiere du Chili et de la
I1 publique argentine.

Le camion courrier du Sod m'est pas
arrive a Port-au Prince.
Jusque hier, le camion cour-
rier du Sud n'btait pas arrive a
Port-au-Prince. On infere que
le retard du coarrier est ds aux
crues des cours d'eau occasion-
noes par les pluies.
Nevaieiae pour la Ite
de St-Aotoiue
La fe'e de St-Anto ,Ie tomb.-
ra jeudi prochain 13 juin. Elle
sera cilCbr,'e. ce jour-la, en la
chapelle du Bois-Biddre avec la
pompe accoutumee. La neuvai-
ne prkparatoire a commence de'-
puis mardi.

ExpisiliBe de peiature a I'ear
11 y aura, samedi prochain, 8
juin, de 2 heures 1/2 A 5 heures
de l'aprts-midi une exposition
de peinture A l'eau, A l'H6tel
Montagne. Les membres de la
Colone am&ricaine sont invites
A la visitor.


ANSSS


Dimache, mirage de la
eLa Loterie des (Euvre,
Qu'on n'oublie point que c'e,
dimanche, a 9 heures du martin.
devant Parisiansa, qu'anra lieli,
le tirage de la a Loterie de.
(Euvres a. Les vendeurs sont a
leurs derniers billets. Que cha-
cun done s'empresse de se pro
curer le sien, s'il veut avoir I
chance de gagner un des lots de
la lotrie.

Les pluses
Depuis trois jours, les averses
sont trpquentesdans les d'ver es
r4g;ons d'Halti. On signal d6jA
des crues de course d'eau qui in-
qriFtent les habtfants des rd-
gions qu'ils traversent, notam-
ment les Communes du Nord,
du Nord'()uest. Souhaitons qu'il
n'y sit aucune sui'e lAcheuse et
que rivieres et course d'eau res-
tent paisiblement dans leurs lits.
. II --


Parisiana
CE SOIR

La Nuit
DE LA'

Revanche
avec Leon Mathot
Entree: 0.50 : Balcon : 1.00.
DEMAIN SOIR I
Charlie Chaplin dans:


La rue

Users
Eu r.,e : 0,5,; IBalcu)


LESFOR5
Depuisde nosnrel
lea hard
* tat que huil de b
S more tait mdamlNl-
leur donner urmn esi
endurance mrve Mre
* L'lmulsdonrl
estdel'huile deoiete
S telle que ces p
employment, pr6pMi
S forme d'une cr4mes
riche et savourew,"l
Elle refait les forces
l'endurance.
e scott a+gm. P-t. .i


- 0.-n v


NOTRE STOCK aet m
velle,aussi noted
Il6e, pour les I tes pd
nes pourra continue
la nique aux autres, aer
ant nos Bas no, Sat
nos Lrdpes lavables a
Voiles de soie etcA pirr
d6rks chez
PAUL E. AUIXIL:A


U fnausvx a I
IUJECTISIP
0*

meai
l Itu
Cl in


*RMU. rruu
qui cshmrA I& &&W..4~
*TOU EswvN~o
190r 0.kl kfiew
S1.00.


Colobia S.am i

Colombian Steamship
y .


Company Inc.


I


Le steamer a Bolivar, ven tnt de de New-Yoik
ports du Nord est attend A Port-au-Prince le
rant. II partira le meme jour directement pour
route pour les ports de )a Colombie pregnant
gers.


rort-au-rrnnce, le join
COLOMBIAN STEAMSHIP
GEBARA &


1929.
COMPANY INC.
C. AoENTS


Insurance Co2

Une des plus fortes COMPAQ

CANADIENNES d'ASSU


sur Ia VIE .


A'
'*" 't


EUG. ii BOSSe &e

Acrents Generau r


-- I


'U_


h if


acide Or 3,00


[


1..ib~


Itk

M:


_1_ __ ___ ___ __


I -- I-~n~m~-~~


---


----................


**


Imsmamsmd


BS









SPort-au-Prince
TAlepbone : 2242
I llt i 1i


L Martin
-U


GIK


-P5a


PAO.E- 3-


Jeudi


......... 6-Juin-.1929 -


- -- -.. . .


a iii gi UT] ii 11


* f *


-I


ST VOUS VOULEZ BOIRE UNE UMONADE VRAIMENT
DELICIEUSE DEMANDED POUR


a l La Reine des

lU I Limonades


8 INALCO
INALCO
INALCO
INALCO
INALCO


rrivee
a*
Touristes
do trois cents tourists
t landi prochain par le
paquebot a Schawnee de
e Mallory Ils appartien-
tn parlie, aux Chambres
maerce de Kansas City et
mont, Texas.
S ces dislinguts visiteurs,
trouve quelques personna-
ciels don't I'ancien Attor-
General de Porto-Rico et
ie, et le Gouverneur Dan
et Madame Moody.
atit certain prkparalils
taciliter autant que possi-
tea voyageurs dans leurs
ons en ville,dans les ban-
et les environs.
Is journte de lundi sera,
mouvementee plus que
lade avec ces tourists, et
|asPins et h6tels seront
ibes de taire quelques
i'est pas de doute que si
[aristes pouvaient trouver
Ipi des commodities, ils y
ent plus souvent, non
t pbur y passer one
mais bien plusde temps,
terait un tries grand bien
dlbires en general.
es pays cherchent A at.
i zo eux le plus que possi.
clientele qui contribae
ter les resources eco-
es de ces pays.

llNFOUOUNS ;0
-iDaimanche prochin, a i.a-
pile p as iArcatinat, M i
il ze, Goadjuteur de Pui a
II c, beumra uu th,.
ihnu*Iomniie.
--e 21jal, 16te de St i.ouis
49WioA4b, 11 y i aua ctilmo-
I de t'remuire Commuuio u
AiMUtuuon de la rue du Geunre.
- A tbressier, on commemuo-
i andiosement, l llundi 24
W ted de St Jean Bapuste.
Petit Seminaire, belle
ute, le 30 )uin, tte de St
1, patron du college.
MUon-Ville, A r ca h a i e,
Bois,Ganthier, seront en
le 20 juin, pour la lAte
V] M5, Iur patron. A Pe-
le.,a Is te sera c61ebr6e
he 30 juin.
,^au concert du Radio, de-
soir, on redonnera a Carte
S la d6lacieuse merin-
u au rhaqi enrisGar-
rtcontortant et si appre-
Pablic.
nombreux oavriers sont
peor la construction de
moire industrielle,fla-
PAtau Ville, la
r''a com e ibmem



le $er


9 duiin I repr3sentation
b A I& w~rme oure, Ple-

Abter soir, a
ItPuseucrum1, .1. Dri hlialob
&".6 imliacain, rD.
~'W eiitrCenc e mur an
iCSuau trailenment do ]a her-


est une boisson gazeuse non alcoolise
est iminemment rafratchissante
a un golt agreable
est hygtenique
est nourrissante



M. SCHULTZ & Co


Le TigreP

va parler
.- 40--.- -
Ua livre de 2. Cltaeucesa sr les
nagoeiataeasdes a paix eN 1918
M. Clemenceau vient d'annon-
cer qu'll repondra aux diverse
versions attributes au marechal
Foch, des circonstances dans
lesquelles a et n6gocie le Traitd
de Versailles.
M. Clemenceau a declare aux
journalists : a Ma r6ponse tera
'objet d'un livre auquel je tra-
vaille dejA et qui paraitra en
octobre prochain. D'ici I, je ne
dirai rien. Etj'aurais, du rest,
prefer6 ne rien dire. On est ve-
nu m'annoncer la publication
des recits en question et fon
m's demanded mon opinion. J'ai
repondu que je n'y voyais nul
inconvenient. On m'a invite A
rnposter tout de suite. J'ai enco-
re r6pondu qu'il ne me plaisait
pas de polemiquer autour d'un
cercueil. Mais quand j'ai vu de
quoi il s'ag'ssait, je me suis de-
cide A taire connattre la verite.
Je consacrerai done la belle sai-
son A ce travail ,.
Le T Tigre a va done parler et
nous saurons enfin la verite sur
les negociations qui mirent fin
a la guerre en 1918.
- - - -- -
L'Enasolgnement
reaujaeux on Xtalle
..e miutlOs de inta,.u4oIUU
pubiiqUl,.vl. beituZZ, Viet a eun-
voy r aul& pJi'USIbLI ia.' Sbie
6. !.. .. ( A > ., e % .>< il. 0 l
AUc ) il.. L.t& rit1a t iCtiClei
i d iu I 1 C'L e ie iLIueLlt t.AAtiLUA
Adall Ikb CtL~u.b. L tLdit AILtUUUUO l
Ia u.iluc; cu.i c. biuiiquc. A italttue
iUdiei b ObIigaUiO#a uAc i dtua o
luuLte tea t;lc.ausa ielemltaitb,
I usuLuiotI du tt~vres spIectIux
de texte, la reliatoun de priere
et I execuUou coiltecuve de unanti
ietigieux, la prepasatiou d nsti-
tuteurs daus les ecoles normales
ou insttuts a magislraul 0 ou
par des course spectaux e.L auto-
rite ecclebiaslque exercera un
contr6le sur is toncuonncment
de cte enseigueuteut et partici
pera au chum deo uaiitl a*pi*t&
a cet enSbganeineui... Sll H
done necewbaire, diI la ciruulat-
re, que les maitres qua eaten-
dent accepted la charge specia-
14 que leur oafre la lot adapteut
oeur propre culture au gaand
movement de renassnee spi-
rituetle que le pays saubi, pout
que cet enlase igtnetua a ui
prAucipe tlectuuo de lt ai.
L.a circuiuie tuavsge le ca .
oua t'autorue ecclesituiuque de-
acltut quo CO&a IU ali, .n.
u43dfl A.j cia* ut w.ae W.Ai cu
[ t : cela no coantuuiu a
p a I n riter pout coux-ca,
i os i plus un. a incon-
Au n b ahM a ii hA .&t
dMcore Iartisiaisr, 1-s 64qmus
proposeront an proviqlr ojl
ldwps t enupo0 r asot ar
veita~cei do I'instruction rli ,
Iguse. Un tpi~r 'accord 6.*tat,
*s sirte soumettra A 'inspec-
ic tIdt udiistigqa Ua project
d' aspections e qui VomI
v.spooar o
r i

m- Asna Duomtatelle
Toilette de4 potts
Preparation sans glace.
Roe du Centre No 1615.


UN.

Pyramide
A LU CIVILISATION IODIRLE

Un riche am6ricain de fEtat
de l'Arkansas vient d'avoir une
id6e tout americamne: il se pro-
pose de faire construire une py-
ramide g6ante qui sera connue
dous le nom de ( Pyramide de
la Civilisitionr et ot seront soi-
gneusement conserves tous les
objets marquant Ia civilisation
moderne, A partir d'une epingle
A cheveux jusqu'aux plus per
fectionn6s appareils de T. S. F.
et de t6elvision.
Au fond d'une crypte creusee
I la base du monument, seront
enferm6es dans des caisses, des
vitrines scellees contenant un
exemplaire de la Bible, des vo-
lumes d'histoire, des livrcs, per-
imettant la reconstitution pho-
netique de toutes les langues,
etc. Le tout, recouvert d'une
epaisse couche de ciment ar-
me, sera alnsi l1gue A la post6-
rite.


Le Congr6s annual
de 1'((Asoclated Press
Dernierement s'est tenue, A
New-York, I'assembl6e annuelle
de I'. Associated Press ) qui
group plus de 1.250 proprie-
taires de grands qzotiens.'Ce
fut la grande semaine du jour-
nalisme. C'est M. Hoover qui
presida a preuitre stance, as-
aiste de MM. Noyes, president,
et Kent Looper, directeur de
'Associated Press.
Ce Coairea a eL suivi du
cougres dt la pubiicit auquel
preaiiienl pd. L 3.t00 directeurs
de jouraaux, presidents d'a-
gencea de puoliclte et chefs d'in-
tuUtries aydit rapport avec le
journaliame.
M. Newbold, president du
Washington Star. a pr6 sid le
banquet de cl6ture. A l'issue de
ce banquet, un autre jourdalis-
te, M. Knecht, a rappele la part
prise par la press tranCaise au
redressement fluancier et 6co-
nomique de la France. 11 a par-
1e euiusae de la carridre jour-
nalstiqut de MM. Poincale,
1tartlou, rardieu, Paiuleve, Sar-
rant, Siteeg qui so.jt tous deve-
ano des' mefft eminents du gou-
veraement francals.
II a entin declare ce qui
est A retsnir qua, dans les v6-
Siitables dtmocraties come les
Etats-Unis, le Canada, la Fran-
,ce, la pieess, e. t iqdispeasable
pourl coujopertiou lhurinoUieu-
st du gouvtaueinuet et de ta
,ratitn.




Lucien Th.

Lafontant
1538, Gand'Rue 1,
A sirs pic 4e re-
cha nU articles divers poor
S.Atbir M et camions de
routes marques.
/ AZOUNE HUILES pou
/Motesr, o.r ~tlnismissiorn ,
['Js qi tiel.
A fn de ses ai-
mables clien s, Mr. LAFON-
TANT vieui egaiteineni d *
taller uue puu pe a a a 1 c-
letriqjlt, R 1 E d'Ou
ufge nhcie et rapifle.
T61phone : 3383.


__I


La peatl r'u

gueuseneces-

site ce savon










II agit doueement sur les
pores de telle tacon qu'il fait
mieux que nettoyer. C'est une
combinaison de savon pour
la peau. II dissout toute trace
de salete et aide la peau A
Aere tendre et douce,

L'Exelento
Savon de la peau
Produit une mousse 6paisse,
excelleute
II adoucit et enlive les rn-
gosites et tonifie le cuir che-
velu. II aide done A maintenir
I'etat de la sante.
En vente chez tons les dro-
guistes. Pour 0, 30 cts. seile
ment. II est exp6di6 dts re-
ception du prix.
EXELENTO. MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignement.
666 .... '





Est prescrit pour (,ri pe
r, troidissements,Dengue,Bile,
Ifivre et Paludisme.
C'est le plus rapide re mlie.


Vote par vole parAe
En vet tu d'une obligation
hypothdcaire en date du sept
jitet mil neufcent vingt bait
pa s8e au rapport de Me Dieu-
d inn harle", Notaire A la
residence de Port-au Prince;
2 d'un jugement contradic-
toire rendu par le Tribunal de
premiere Instance de Port-au-
Prince en (late du premier
avril mil neuf cent vingt neuf;
30 d'un commandement en
date du trois juin courant,
demeur6 infructueux, ii sera
procMd6 le samedi huit juin
mil neuf cent vingl neut' A 9
lieures du mating en I'Etude
et par le minister du Notaire
Dieudonnu6 ,harles, Rue F6-
rou, la vente au plus offrant
et dernier encherisseur, d'uve
propri66t lands et bAtisses
sise en cette ville, A Peu de
Ch ,se, Avenue Magloire Am-
broise prolong6e, la dite pro- I
priet6 de la contenance det'
cinquante sept pieds ou dix
huit mbires quaiante septde
facade sur 'avenue Magloire
Amtbroise, cin quante huit
pieds uu d x huit ittres qua-
tie vingt inq au c6te oppo-
se a liouest surl nue proiou-
deur de cent cinquante pieds
on quarante hhit metres soi-
xante quiuze a chacun des
cot6s Nord et Sud boru6e,
savoir :au nord par Madame
Saint Martin M ellus,au sud
par Jeain iboul et le reste de
la pro rite de Mme Paul Vol-
cy, 6 'Est par 1'venue Ma-
gloire Ambroise et a I'Ouest
par Louis Alerte et IVeuve Ca-
mille lurand suivant plan et
procks-verbal d'arpentage de
,%ugusle D. Archer en date
du quatre juillet mil nenl cent
vingt huit, enregistr6. Telle
d'ailleurs que cette propriele


- -- -~ ----*-- ---~--- -- --Y----C- I -- -- -~-- --~T --~-- -n ----- ---- .r- ---*-- i- --~-I-__


e pursuit, comporte et s'.
tend, sans except, n oi 16-
serve.
La dite venle ec leru sur la
mise prix de mile deuz cent
treute cinq dollars vingl et
un centimes, or americala,y
compris les honorai, es usuels
des avocats poursuivanfs et
outre les charges de l'enchbre
Or 1,235,21.
A la requdte de Mine Veuve
Fernaud Camiche, nee Maria
Siint Macary, proprietaire,de-
meurant et domiciliee A Port-
au-Prince ayant pour avocats
Mes Hermann Baron et Atha-
nase M. Auguste, avec lec-
tion de domicile en leur Ca-
binet sis A Port-au-Prince,
rue Roux No 537.
Contre Madame \ve Guer-
mond Duplessis, nee Vertulie
Domingue, lproprietaire, de-
meurant et domicilice A Port.
au Prince.
Pour plus amples rensei.
gnements, s'adresser aux Avo-
cats soussign6s on an Notaire
Dieudonn6 Charles, d6posi-
taire du cahier des charges.
lort au Prince, .ji ,in 1929.
(Signb) Hermann HAR )N,avi
Athanase M. AL'G ,rTE, av.

AEche do No6
en maroho
I'n paquebot amiricuaint a qultti
ces jours-ci un port dIes l'avs-Ba. s
destination de New-York, 'ayant A
bhrd des aninaux provenant de la
zoue tropical. Ces bltes scront daan
quel(ques heures les pensionnairt.s
des jardins d'acclimatation de Ne -
York, de Chicago, de Washington et
d'autres villes americaines.
L'iuventaire ? Le voici : qu.tre ti-
gres, cinq eokphants, di, ours. dcux
orangs-outans, cent singes d'eptcies
difflrentes, one panthi-re, huit cents
sortes d'oiseaux, plus un chargement
d'animaux pour nourrir les autres
animauux.
Un personnel special est a bord,
tant pour soigner ces betcs que our
les maitriser ua cas o c sera nt-
cessaire. De plus, on note la presence
de trois veterinaires et de plusleurs
explorateurs qui resteront avec leurs
pensionnaires jusqu'A ce qu'ils soient
apprivoisos dans leurs cages.
C'est pour plusieurs millions que
ce chargement original a te aTsuri
au depart de Belawan (Sumatra).


__ ___


lm-- 'ANOWNW-f


------- *


.~~ `'


..








PA~(I~ 4 LE~!MA'1j1% 6 Juiu 15~Ai
- a ~ - -~ -. -a- -~-- -a-


Vonte timmobitreo
On faith savoir A tous mcix
qu'l appaitiendra Ise Isundi
qle rolr comters l0 juin 1gm.
cxain, A 9) heures du matin, ii
serBj proc6d1 en lEtude de Me
Edouard 1(tnol, notaire A Ja it~-
siltence de Poet-su-Prince, a Is
vente au plus ofirant el di rnier
eucberisseur de ritfmeui)Ie ci.
aprCs design:
Uibe pi olrm,46, fouds eI bu lis-
sea, sise en celte ville, au iBois
de htne. connue w4)us le nom
lte pr%-p: uti 6.Leis PouuIlb.- -Cet-
Ic propi Lt.'* consiste en une inai
son en b ili ut un terrain de Ia
contenance approximative (e
160 pieds d. Farlde sur 188
pieds de i.rolondeur.- Le ter-
rain est Lui!n6: an nord, par Is
ravine du beis de Clu~ne, an
Sud, pair la Bue du SacrO-Cmur,
it N's, pai, Ewald et l'Ouest,
FTarune ttii'cu Iue jn 0ti C6 dt
1tPoulh, a partenanl ac.
tNvellemenl aux hcriit rs I aoi-
dou.
I u n:iison, L~tire tutife t our
el j'rd v,, sc comlpow. duit ruz
Ife-( Iuaitt ritd tilln otige.- Le
rc/ci-cr~~l(.~r est rnlnturO Wlii -
li ".llcrt-, ut I'Magie a decs bal-
u:. a~s vu riord et alu %lid.
I& rny-rIt -colsi-AC a sept ou-
I41 uics rt II i tNcl 2'1
h lllurcc I f) 41,1111 I'll:r vilikill
I(lutliaiel !utiliLii al li du %llUs-
kiinowtaibu rt-IIe zendu a Ipa



(~rpo(ed, ci-dtvaklfrl- L et)llie A
P oI--au-I*'rjvlcedo ulie 'elhl'\ la N
\Yo k, ctussioulivoii c i~t' droi.ils cs
wt Lions ieu heri IM eIos ;
2o d'un pi ccdezd jugemneni
dcu mftie tribun-A eii date doi
Xjamvier 192h pssfi cn loace de
chose jugIe et em'portwit Suiblt O
gatlon aux dm- its d(I dit.. lhu-


i Pana ma

Services
INEW-YORK CITY
1111i'l 1,16.1c~c cl Ic III
et IV. P4)rts I'AIFrol)jwe
v'oii Ia listed
Angleter
Nirs, Gi. W. SI

har leswsa


GRLA1
21"Ru


berts Dutton & Co., Inc., an pro
fit des sieurs Em. Morel, Fran-
qois Mathon, l.c Th'ard et
Etienne Mathon, represent, par
sa veuve, commnne en biens,]
agissant en vertu de 'art. 950
code civil, lesquel s percent les
droils de leurs debiteurs Ro-
berta, Dutton & Co, Inc.
3o dun rapport d'experts et
d'un jugement du mmrn e Tribu-
bunal Lntl6rinant le rapport des.
dits experle en date du...
to d'un lugement du Tribunal
de I'reminre Instance de Port.
au-Prnce annulant une opposi-
tion qui avail et laite A cette li-
citation en date du 7 mai cou-
runt el ordonnant d'y passer on-
tre.
Aux requ6tes, poursuite et di-
ligence de Mes Francois Ma-
thon, Morel, LucTheard, Mme
Vve Etienne Mathon, l1gataire
universelle et en bien avec leu
son maria, propriblaires, demeu-
rant et domriclies A Port-:au-
Prince, ayant pour uvocat Me
Sraon',is Nalthon, avec election
de domicile en ton cabinet.
Port-au.Prince, 1831, Rue liam-
merlon K Ilick.
(ontre le steur Georges Ljus-
s:naii,rtcIitecle,demeurant A Port-
a,'-Plinre.
La dile vente nuru liu sur la
n"ise iA I !. de (Qualtre mnille dol-
latIs lixe p)ur I-s tXI)ell I
Cy Or 1t'9 O
PlOir plus :Imples Ienseigne-
i-enls. s'udiJ r au notane KI'-
IIol.
:1 Maui 192W9.
Ii ort-ois MATOI)N, av

Leqono d'anglals
S'adresscr A M ei (:. Audnin
.IAI)1NI. --- No K111, Rue
lanlnarre -- Bagatlle Vil!;a.
EN(,ISII LESS NS
,\d ress to Mine C.Audain JAl *
l)1NIl. No 1511, Rue l.amarre
Binga tell Villa.


BISCUITS PERNOT

Chez LAJOIE
ET

Au BON MARCH

Nos aimables Clients trouveront lea Biscuits a Reveillon
CrJckers) si impatiemment attendus.
C'est ee specialist de la Grande Biscuileric Iranqaise
Pernot un genre de Biscatts Sodas fins, Ipgers covenant
anx estomacs delicats et aux enfants.
Servis sous la torme de sandwiches, ces biscuits soot C pa-
tants.
N'oubliez pas les spcialites Sable, Petit Reurre Gamin.
Pioupiou, Marie. Albert, Petit Pain dore, Boudoir,etc. si
gr6ables A savourer.
u I t L .. __ -


Bonne occasion


I a Maison JEAN BABOUN (,, 1808. Rue da Mg:is;n de
l'Elat. ioldIeria du Itindi 14 anitamedi 2.9 jtiiiuain grand stock
lie belles Mtiffes et d'articles du gland t hfix pour homes
et femmes. Ixe tout A un privy. exceptiounel.
Visited la Maison et pofitez de cette honne oclv:.sioai.


ALUMINUM LINE
11t11 Whituey Central Building,
New-Orl6ans, La U. S. A.
PRO(:AINS D IPARMS DIREC-'I POUB POHT-AU-PPiNCE IIAHTI
I.e steamer ullannacords-. ,vant Ilisst Nrw-(O leans 'e lcr
jinin sra :- Port-au-Prince Ie 7, et continucra pour Petit-
(;cvve, J.6remie, Cayes et .Jcmel, iprenant dIu ift.
Un steamer laissera New-Orleans ie 11 Juin courant pour
I'ort-au-Prince et lea ports dii Nord.
Ce 5 Juin 1929.
A. de MATTEIS & Co
AOLNTS GINIIRAUX


-- -__-----NW

i Railroad Stemaship Line

de IrLt et de passagers entire
N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTSl.de la COTE
OUEST de I'AMBRIlQUE du SUID.
ihanstdiiect service de transport de passages et du tre. entire Haiti
uu via New Yord et Cristobal, Canal Zone, IIsthme de funama.
de nos agents pour les principaux ports de l'Earope :
re Ecosse Franeo
IILDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND
LN FR.UCE] COPENilAGUE
O & C Mout rcpiweeSli: Danemark
o6ats suivakts: Mrs. E. A. BENDIX & Co.
rLEY HANMEY & Co 21 Allengade, Copenhugue
etede la Kpubliqae GENI
: lli;


Marseille
IFRNU iPRRON & Cie Lt

HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin a vapeur
Boulogns/Mer
HEIRN PERON Cie. Ltd
95 Rue de Marais
Paris
HII~NU PEHRnON & Cie. Ltd
ltie dje la Tranquillite
Dunkerque
ltaiRN PIERON & Cle Ltd.
Hue Roy
Bordeaux


I


JSO.US-G. T &'N'T: P o
TOV.-Wi ~ CO Mil-u@


*" rs MENRI COE P, A 'LERS'
Piazza S. Matter. No. I1
Genva. Italic
OSLO, NORWAT
International
Speditionsselskad
HAMBOURO, GERMANY
Mr H. Vogemann
HambourgAGermany
GOTTOURCE SW. M'FDEN
Nordisk Express
Gettemburge. Sweedeu
ROTTERDAM. IOLLANDh
Mr. H. Vogemann
Rotteadam, Hollande


uti-an-Prince: G. GILO
go~ne. JIAN BLANCHET Jkrtmie.


AVIS


La sonssignoe, Mme Anne
Paul,dememrant et domicilite
A Port-au-Prince, declare an
public en g6nmral qu'elle n'est
nullement responsible des
actes gennralement qnelcon
que de son mari le aieur Van.
nier Fr dBrique, et ce pour
des motifs graves qui seront
dcduits A la justice oi une
instance en divorce sera in-
troduiteblentolt centre lui.
Port-an-Prince,le 16 mai 17291


Mme ANNE PAUL
+7 +.


Piano & vendre
Excellent piano de luxe
prcsque neuf de premiere
marque am6ricaine S'rony &
CI.ARK,Chicag, A vendre pou'-
cause de depnrt.- Errivez A
M. Jos. Ed. REINBOLD, Go-
naivcs.


Agent Ghndral de la


PourlePh

de Coloa
Cost A Madrid qua
le concurs pour la
tion d'un Phare a tant
la.m6moire de CFristop
lomb. Ce phare on leai
trig6 dans la bale de
Domingo.
Derni recent le Ienrl
mo de Rivera, -. Mlia t
Instruction PubUldt, 1
sident de rAsseblSamti
le Secritaire gnara'l dea
tions Ext6rieures, le duc d
le due de Veragsa doee
direct de Colomb, les ma
da Corps diplomatique
inangurd 'exposition de
avant projects soumis des
tectes de tous les pays.


1. J. BIGIO.
Royal Steam Packet Company


T66lphone, 2311.


PLACE DESSALINES


Cat6 chic Restaurant de ler choix oi l'on trouve Ahtoule here les consommatlos
les p!us delicates. baudwiches sans pareils -3 Bire A la Pression. .


- - -a - - -


MOULINS CHATTANOGA DE 6 ET 1(


Chevaux forceaetla traction animal
-

les1 pIlusIsolides dl

petits moU lines

Na canne.


Prix tries raisonnti

bles.

MOTEURS Mc CORMICK DE
l'huile de 1/2- 3 -6 et 10 chevasu


, Construction robust -
de plus satisfaisant.

PRIX TRES RAIS-

SONNABLES.


Pieces de rechanqe

pour moulins et

moteurs.


donnant servI
*t if


SAdressez a la mason

EDOUARD MEVS


No 1727, Rue du Quai: Port-auPrir


'i'l d'une cent -ine dejA travaillant en Haiti et doonent entl re satisfaction.


I


Parmi les dix mnuvre pri
figurant deux projects ra
don't l'un est sign An(
Defontaine, Gaut ier et
cher, I'au're Berthin, Doy
Neteroff. Un deuxi6me
courses entire les dix laar6at
signera le constructeur.


The Royal Mail Steam

Packet Company
Lc steamer ,Sea Victoryv vcenant de Kingston et des p
(In Sud, sera i la Capitale v rs le 7 Jnin prochaie, pret
trgt pour 'Europe via les ports du Nord.


Port-au-Prince, le 25 Mai 1920.


ASSUREZ-VOUS

la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (Scotland )
Caur lna (GENr.Rxt. a est nue des plus puissantes et des plus vastes:organisations
de ce genre. Lt soleil ne se couch jamais sur son champ d'action qui embrasse
le rwodrle.
Ses Polices centre incendie covrent aussi les deghts occasionn6s par la foudre.
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causes Ai autrui dans sa personnel ou dans ses hiens.
Ses Polices %M:aritimes eimises tpar ses branches d'Europe soul payables en Haiti.
Srs Polices coml leAccidents south valnlels dans I'uuivers enter. Tous les voya.
geurs ldevraient done 1preadre la precaution le se munir d'une police centre accidents
d'au iluois 4000 dollars, la prime annuelle u 'tant quede 1/2 / solt 20 dollars U. C.

Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
Agent GfTMal pour Haiti.


__ _1__ __ 1 __


___ __


- --


00-~~rmrrr~~rsr~rrrr


I.F."IMAIIIS 6 Juiu I~


PAGE -




LE IMATIN- 6 3urn1929


I*tt-


g "
m"-..
*-'. l . ^


F-?
r/ .,
r" i


-I


28x5.25
29x4.40
30x4,50
30x5.00
30x5.25
30x5.50
30x5.77
30x6,00
31x4,40
31x5,00
31x5,25
32x6,20
34x6,00


I -- --- ~- -- ----------I -- ~- ----- -~- ----~----- --


61 Ply


CHAMPiON


du


MONDE


EN VENTE:


A. LACROIX
.E :TIPHAINE
V"A. SENDRAL


Gonaives
Port-de-Paix
Aux Cayes F.
M. BES. ORIOL


F. CHERIEZ
F. GAVEAU


Petit-Goave
J6r6mie


MALEBRANCHE Anse-a-Veau
Jacmel


HAITIAN MOTORS S. A.


PORT-AU -PRINCE,
2379


)ISTRIBUTEURS

PHONE


AP-HAITIEN
393


Llnique

Le meilleur

Le plus soo]
* -


Ie ,'lIs "esislant

EN STOCK:
EN S',; OCK:


( xK 1/2 HD
Jk)x5
31x4
32x41/2
32x6-10 Ply
33x4
33x41/2
35x5
36x6
36x8
32x6,50 6 Ply
33x6,00
32x5,77


I


_ __ -m m me1as- -am m-


99


- ;i- ... ___ ___


FAWV -L


_ __


-


-7- 1_______ _____ ;____~ ___~ ;
-


_


m m m II


PA~t3
A.nr
rAUII~c~t

*1
I3
4
I

ii


-r


4t
u

*ir





PAGE-- 6


m m _____________


H7


1


PANATROPES


RADIOLAS RECORD!


V\ALSES


F,)X


TROTS


1).4ZON1 OPIAS




: eilleuire mus'iq iC (III f1 l ( I(l1e Nis st cSl It ri
SuVr les I)isquies

3H1UNS\V7\/ICIK
N( nv vous inv'ilwis itir Cn ii ire vo'; inl)l'catiX
lf' oris (enl F'at '~ikst, cw~gmI1) ('1 .-n;-ji~s.

Au (apitollc

Succursa'e de (dail (it
~IlI &LAVAN.





DESCHIENS
I1 L E bmo glob al se
wirdew 4 10 .5 A.r deuG a. &%w~rit e 1, dci. Idpa.6
I* vian o o matr orrupineux. AM.,or.Ir~ 104 .36ptioux do ~'j&
DWI OlurDMOCIHINNS. 0. Rom fleal srutv. ]PAPS II 1-h, -'h,4Mrp:a


Le Pape ira a

,Jerusalem.
Le premier voyage du Pape
hois die I vtt pontifical el des
i onti res:d'itnlie aura pour but
.ILrurlkcm et les lieux saints,
unnonceut les inurnaux remains.
Le Chef de 1'Eglise veut ainsi
i.diquer A la chretient i'inte-
rti quce I'on doit iiarquer pour
ces lieux oil aucun Pontile ro-
main ne s'est jamais rendu.
D'apr's les journaux, les pre-
paratils pour ce premier voyage
de Pie X1 ont dtjA commence et
pendant son sejour en Terre-
Sainte, le Pape sera l'h6te des
Iranciscains.


Avis
Le Dpartement de l'Instruc-
tion Publique informe les in-
tIresss que les exainens ponr
l'oltention de difitercnts litres
universitaires pour la session
ordiiaiie sont fix6s aux dales
suivanlss :
Certificate (d'tliles primai-
res 24 juin 1929.
Irevet Simple tie caipscit
lcr Juillet 1929.
Brevcl Sulp6ricur er jluillct
1729.
Cel ;liicat (l'tLudes secon-
d aires le ct 2e parties 15 juil-
let 1929.
Elxamniis de fin d'etudes
Norli!,ies 22 inillet 1929.
Examen de Comptabili!e
29 juillet 1929.
(Cerilicat Id'Aptitude pcda-
gogiqle 29 juillet 91939.
I'ait a Port-au-Prince, a la
Sccrtaircrie d'Etat de 'Ins-
truc;ion Publique le 5 juin
1929.


Les PEElS FlIIESTi


Sel tde Blos reins


VOUSPROTEiGENT


LIES PNI4iS FIRESTONE QUI SONT GUM-DIPPED



L. PIREETZMANN-AGGERHOIAM & Co
Agents G'nTrautx fne du Quni


I,_ -


_ __ __1_ __ )I________ __ _I_ __ ___ _


- ---L .rBU---- --~-i .i.


RD Me 4isJZ I~~'34t~ air


_


t,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs