Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04176
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 5/17/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04176

Full Text




Ifanent Maglowe
DIRECTEUR

16S8 RUE AMERICAINE 1358


TBLPEUNB No 224U


32%m ANNINM rG-


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


VENDREDI 17 MAI


X ijnnmmes. s'c plaignent
i pis est, c'est dans la
amire qu'elles trouvent
on de se fAcher. Et,
laur Ame de femmie,
i dissent ce qu'elles
lent ia f6odalit6 mas-

L'ane d'elles, une r6volt6e,
doutes'icrie : /Victord
ab'ectifs et des participes
ae pour nous, pauvres
une humiliation sans
nouvel6e. Vraiment, la
ait des mots obdit A
curs datant deo lge des
esIl Javoue queje suis
ier agace lorsque la
cd'un seul petit mot
lin au milieu de toute
amtration d' vocables
na beawro'ip plus im-
is m 'oblige a rendre,
lequalificatiqui les suit,
mage public et dr6m6-
Sl In dictature du sexe
I Si, par example, vous
passer une femmedigne
out votre respect accom-
du plus n6gligeable
a. v o us tles oblige,
vzaticalemenit, ee dire:
vont-ils ? ) Mettez deux
05es, cin q femmes, d i x
t, routes plus 6minen-
unes que les autres,
-y un bambin sans im-
ce, et vous voilA oblige$
specter la mgme rtgle.
Il accord du participe ou
djectif, seul ce petit mor-
n pose sa loi. Voyons,
nrs, en toute et bone
f ace, ne trouvez-vous
t:.el absurde? >
*,ttlct, si nous voyons
t ne femme accompa-
cd'un n6gligeable q u i-
nous devrions dire,
aticalement, ou vont-
f mais pratiqoement nous
: Ou va-t-elle? A plus
.tison, le quidam sans
d1rtice n'en a vraiment,
i lorsqu'il est joint A'
,cinq, di femmes. Nous (
,erifiobs en dpit de la


mall. i6a'ionne fit
penftabI. pour' lea
"oentw onIt926

~~1iei'O3C2 a payer Or 7.433.
---- a A- AAD AGA


$wTihr le Iransporte 4.051481
yMIlMg drMMI eene aamec
r'Ajwrignements apcidux dug
ea ew-York Times
I.NSTON, 20 avril.- Le
d'aviation postale aux
Units semble avoir Mt1 un
Slvcsatif pendant 'annte
S or les agents, solon les
ques des revenues et des
ur le transport a-
iespar section A6-
ed D4art inent du
rendues publiques
ui. Pendant cette an-
uvernement a pay
a9 vingtet an agents
malle a6rienne priv6e.
t, La tahleaux-statistiques de-
RM t lt quo le prix moyen
I- le transport a6rie ,tait
So ita. Is mille landis
5 ase it 602.5 cents. le
es 1927 et A 39 cents. leI
en 1926: ie sourcentaue de


ua binafice, rapportlrent
O Ie mille lear revenaitA 54.5
a. et sept de ceux-lA eurent
.mqoyeane de 49.1 ce-ts.
;PM.,qVe trois avions d'opera-


I


sigle: le genre feminin 1em-
porte, en d6plt de Lhomond,
de Noel et Chapsal et meme
d'Abel liermant. Nous disons
et dirons toujours: Od vont-
elles?
Mais nous 6crirons: Ou vont-
its? parce que nous n'avons
plus Iavision physique de ce
groopeldi re inutile ou I'en-
iant tient si peu de place, ou
le sexe f6minin s'impose irr&-
sistiblement, et faith la loi..A lors
la grammaire reprend tous ses
djoits qui ne sont pas tou-
jours daccord avec le bon
sens.
Mais comment faire? II tau-
drait pour donner satisfaction
aux femmes, rechercher, dans
chaque 6numeratioa, out est
la majority de l'un ou l'autre
sexe... Et, dans bien des cas.
cetle majority serait douteuse.
II1 est d'ailleurs peu proba-
ble que l'Acad6mie, ou, entire
parentheses, le sexe d'en face
nest point admis,abolisse une
r6gle grammaticale plus vieille
q ue la plus vieille des lois.
Observons, au surplus, que
jamais, malgr6 tout ie grand
effort du f6minisme, il n'a M6
r6clam la fdminisation offi-
cielle de certain mots appli-
ques indiff6remment 1 I'un ou
l autre sexe. Ainsi, elles veu-
lent Atre avocals et non point:
advocates.
Enfin, consolez-vous, bon-
nes dames, qui reprochez 6 la
Grammaire d'etre un monu-
ment de la lyranoi i mascu-
line, puisque vous ponvez lui
rappeler que la plupart des
mots nobles, exprimant des
idles, des sentiments ileves,
sont feminins : Justice, Ierild,
Bond. Libertd, EgalitL, Ira
ternild, kemmes, Mres, Epou.
ses, et tant d'autres.
C'est mdme vrai pour virili- t
t0, et amour est ma sc uli n, i
nous nous hAtons de lechan- t
ger de sexe des qu'il cesse- a
d'etre unique. Mesdames, en-D
fin, que voulez-vous de plus ? I


La moyenne des transport's
eflectues par avions en 1928 fut
de 973 livres, court re 545 livres
en 1927 et 182 en 1926 tandis
que I'allocation moyenne pour
chaque malle etait de Or 1.979
Scntre 1.307 pour I'ann6e 1927
et Or 590 pour 1926.
La moyenne par livre trans-
'portle plant de Or 1.83 en 1928
centre Or 2.08 en 1927 et Or
2.03 en 1926.



La Fete
DB

1 rUPiversite
--O0-
LE MONITEUR a public le pro-
gramme official de la Fate de
Universit qui asera cdlbr6e,
dimanche prochain, 19 mai.
II y aura, le martin, & la I&a-
th6drale, cEr6monie religieuse i
laquelle assisteront lea 616ves
des ecoles, le Secretaire d'Etat
de Construction Publique, et, en
gAradre.toujs eI. Membres du
Corps Enseignant.
SApr6s li s rmonie rcligiease,
leas ooles, Sc are d'Elat,
16 Corps iindrh, les Corps
cotisituds, etc, so readront 6i
Itwuq de lines, oft des
eours serpo de Ae
Dans fapa ks-midi, ane gran-
ie Mte ;poruve 0t pquille pren-
drogt irt leel6#ies de toutes
les Aeoles, aura lieu devant les
Tr; tknee, Place Dessalines.Nous
obAueri n d'ailleurs samedi, le
programme complete de la f6te.


p
v




di


bi

et

A
pi
di
el
ni


SrmI ranunlr* a tort et alson...


ILS OU ELLE?...


Cotiscils

a la Police


Se}ez boas pour les Apaebes
II vient d'6tre oubti6 A onL
dres un rapport sur les agisse-
ments et lesa mthodes de la
police qui a provoqu6 les plus
vives critiques de la part des
agents et Inspecteurs de police.
Daons Iter zlMe a proteger la
liberty du eitoyen, lea signatai-
res du rapport toot un ce t;ain
nombre derpcommand:.io.ns(tde
nature A compliquer consi.dr;i-
blement la lAche de la police.
Ainsi les inspecleurs de poli-
ce ont pour instructions die ne
jamais laire pression sur un ic-
cus6 pour ob enir an aveu Dans
un cas recent, on a reprocht &
des d6teclives d'avoir interrog#
un assassin avant de lui avo r
servi le... the, abusant ainsi de
son 6tat de fatigue pour lui lai-
re avouer son crime.
Les auteurs du rapport vont
plus loin. lis voudraient qu'a-
vant d'inlerroger un inculpo,un
suspect ou meme un Imoin,les
nspecteurs lu donnent cet ever
issement solennel :;rFaites bien
intention A ce que vous allez di-
,e,cela pourrait vous nuire.Par-
ez, si vous le voulez,mais n'ou-
tliez pas que c'est votre droil
le ne rien dire s.
Si apr6s cela up criminel s'em
barrasse dans un interrogatoire,
:'est qu'il y met de la mauvaise
'olontt.
L'Angletfrre est parlcuc! re-
nent tendre poar ses assassins
Bt ses apaches. Alors que des
:entaines, d'honn6tes families
nanquent de tout et se logent'i
5 ou 6 personnel dans une
iece,tes condamnts ben6flcient
aus lea prisons de tout le con-
ort moderne. Ils ont le cinema
I la T. S.F. et on leur offie
ndme maintenant des vacances


Los Etata-Unts no s-*
rent pa repr6sent6s
pr6 de o'tat du
Vatioan
Depuis plusieurs semanmes,
des lettres de protestation con
tre I'tablissement de relations
diplomatiques entire les Etats-
Unis eti le Vatican ont afflu6 AI
la Maison Blanche et au Ddpar-
tement d'Etat. A toutes ces let-
tres, il a 6 6 r6pondu succinte-
ment que le cas laisant I'objLt
de ces protestations ne se p: c-
sentait pas.
Les membres du Gouverne-
ment officiemlement int6resses
considerent que la nomination
d'un Ministre an Vatican ne se-
rait pas suffisammeni jushifibe
et on e.,p+re que le Vatican ver-
ra la question sous un meme
jour.


I

1


La premiere

du *Forcat*


-0-


RHUM CHAMPION ))

1, Le Rhum (CHAMPION o de la Distillerie de L'AIGLE a pu
conqubrir en quelques annees, sans r6clame. une des pre-
mieres places sur le march haltien par la perfection de sa
distillation et la finesse de son ar6me qui Pont fait procla-
mer par les vrais connoisseurs, snphiieur A toutes les au-
tres marques a pix 6gal
Issu du sirop vierge de la canne, rien d'artificiel u'entre,
dans sa fabrication. et il ne doit qu'au vieillissenient uature-
sa finesse incomparable. Faite en I'essai et vous serez con-
vaincu.
Par Gallon : G.8, 12, 18 et 30.
En Boueille : G. 2 G. ** 2,75 '* 4 G. ***6,50.

D6p61 Angle des Rues du Magasin de I'Etal et Danlts Des-
touche.
M. FONTAINE


Chez: Rene Lafontant& Co

713.-ulue da Eagasin de l'ETal andceane Iaiion Mine lien Laloulaui.
Bas et Chaussetths de soic I o'eprio ltoutes nuia ices.
Articles de tote beaue pour cnlciux..
Sacs A main en cuir pour danes.
Chapeaux de paille, pour fillettes et g ir,'onncts.
Cravates de soie, dernier cri etc., etc., etc.


--I


Mons;cir G lrafdo Di Maio, ictuellement A l 'Hlgant Eba-
blissenimet sis Ilue des Fronts-Forts, No 335, aise ses nom-
breux Clients tant de la Capille que de la Province, qu'il
se tict a leur d spositioin poir des 'o :ips aingliises, ame
ricaine et I auiiise de la ider it:'e ci action de I &cole des
>oupes de Milan (Italie) oit il obti t son dipl6me de cou-
peur.
A TA VILLE DE MILAN se contec ionne toutes sortes de
costnes ;A des prix moderes et on y trouvera in stock
Icomp I lt de casimirs anglais.


AuLI MWngi Modcrne
fiBFNISTERIE SCUI.PTURE ,t TOURNAGE surBOIS
JUSTIN .IJUSTE. roprintaire.
1518, Rue dii Magasin de I'Etat, 1518- P'hone 3213.
On trouvera des cniiosiles ha.itiennes en galac et en aca-
jou ; il y a des lots de tous les types exposes.
Ameublements pour salon. salle A manger et' chambre
a coucher, Louis XV et autres styles.
Visitez l'Etablissement. Venez en Iul eti n'h6sitcz pas a
confiLr vos commander an MENAGE MODEIANE si vous d-.
sirez avoir' de:s meubles tr6s jolis.
Vous s, rez satislait de la finesse et de lan sup&riorite duI
r a v a il e x 6 c u t o


Les P rfui s "Monte-Coarl
Lotus Blou (Lotus Bleu i
Pardl m Suave, deliral el persislant.
Si vous vonlez dire d/licatement parfum6, n'utilisez qne.
les Partums (de MONTE C.IILO;vous aurez la ce'litude d'avoir
uu produit de haut luxe et sup6rieur a tous ceux connus
jusqu ici.
J Le Lo'rs HL.EU e'est le parfum Ila mode partout o6f se
trouvent des gens chics et le gouft delicate.
USEZ DU LOTUS BLEU
En vente dans toutes les bones maisons de Partumerie.l



LE CAMION IDEfAL
Le nouveau Camion Chevrolet est un digne successeur
des millions d'autres Camions de cette marque si populaire
'actuellement ea service A I'eniere satistacllou de leurs pro-
ipri6thires (clas lout les pays du monde.
Augmentation de vitesse de 20 o/o.
Acceleration plus rapide.
Augmentation de puissance de 32 o/o.
t;arrosserie beaucoup plus spacieuse.
Degagement au dessus du sol suffisamment grand
pour cn fdare le ICmion idWal pour Hlalti.
Exploitatiou particulihrement economique-
ilindit A toute epieuve.
Pieces do rocnauge toujours disponibles.
Facility do paiement.
Tous ce advantages ajoutls au prix tres r6duit des Cainions
te .vuiti cu luui te muyeu de ltrusport idWal pour Haiti.'


The WVest Indies Trading Co


16-



T.,



It
si


lolre Ilii


... a constat6 qu'il y cut. avant.
hier, violent baguare a la rue
til Chamlp-de-M.irs. C'st que
In brave Anita. pom Liv\er son
hien. se trouivaitI'ace 'i a f .i'e vc
-i belle Ht6gina. 1lionmine. na-
turellement. s'ttait pro) ;:n iea t
es(fuivw et les deux n tilI ev,
e(nervtyes com( me des piers, ue-
uirent dans hI quarlitr Ie plus
beau tapatge. jusqu'A e (ju.c ad-
vint In police qili letr ttIl pela
que le silence est tie rigeur,
lorsqu'on est belle-de-nuit.
.9


C'est, come nons l'avons di
ij annonc6 A nos lecteurs, I
samedi ler juin prochain qu
sera donn6, A Varnetks, Ia pri
mitre ) du For'at, la grande c<
mtdie dramatique de Domini
que Hyppolite.
Nous avons rencontre, hiti
un des acleurs charge de lu'
des principaux r6les de Ia pita
ce, M. Andre Gerdes. II nous
dit ; (C'est la premiere fois qu
j'ni appris un r61le imiportan
avec tant de facilit-, il est s
vrai,si human. Nous,touslesac
teurs nous rkpoadons du sue
ces de la piece et les observe
lions de I'auleur seront, certain
nement, du gout du public.o

Les caries d'entrie au pri:
de 3 gourdes sont en vente o Au'
Cent Mille Arlicl s au Saloi
de coiffure ( La Garconnen et
la Pharmacie du Globe et che.
M. Gerdes. No. 518. rue Dantis
Destouches.
~~ ~~ ~ ~i T ~ ~ ~


0
.. se prepare *i voir avec
grande joie la f6te qui so a oh-
lerle, samedi, pai, r ies boy-
scouts nationaux .grunde et
belle ecr~monie uprLs laquelle
dles drapeaux seroi.t !,tnis par
le Cu1r de la M6(ropolitaine et
dies fleurs d.poses. sin le tom-
beau des Illustres Fondatents
de l'Indkpendance Natioluhe.
... se rince, joyeux, nii geant au beau spectkce iu'il
contemplera bient6t a \'.i t .
en voyant les Freres Gil1,ore,
illusionnistes, hnies, c pkre.
des merveilles auxyeux de l'as-
sistance eblouie.

lI. Pree men
dane eo Xorni
Lu ionimaine derniere. M. Pret
man, Directeur du Servoe Tecb-
nique de fAgricullure e del'Ec-
seignement professin:iel s'est
renda dens le DIpartt'oent du
Nord,od il a visit& les fermes-
|coles tablies dans ih. rgion.
M. Freeman a aussi aspect
' l'ecole industrielle du Cap,

b


S... a vu que le Comnimeant
x '((i iti liomp6 (tepore. l .a belle
x mn Ira dns I'entreb: illkment
la I'rimousse mral veit ie. Iais.
Sivec de ii'rgenl, il v ; tc.Ujours
z les Suisses et le gro.s hoine,
pa1r la porte enti'e.vcrte, se
glissa dans nla piece oni r&unalt
Ia lumiere d'unelampc no erre
proprement astique.
A
... a vu qte manl dvint 1 ri n-
# gnieur qui, las de tr:iv:nx di'art.
iouloit un pen se (Ihln.sc.r wang
arrheqs l.a elllie ne se lai.;, JiPa
"Hirt e t le beau garsoi tout
rnarri dut regagner son lisii o
latlendait I'ancienne, pr.lr. A
Ions les sacrifices.
*
...voit que les herbs tolles,
halliers et plants snu vI Oges
croissent A profusion sur 1, tcr-
rai, vide situ6 press d. I'litel
de Ville. Le soir, la place se
prt e inerveilleusement :aux
riencontrts sentimentales ,t le
terrain et les herbes se preheat
A toutes les besognes.
Pour meltre fin A tout .-cln,
il n'y a qu'A curer le terrf i.
.a vu que le peininr )I-
inence A fixer sur la tore. i, hi-
nette d'un b'avw honi,- ad-
Sventiste par dessus tl ni:..ho.
lais 'artiste. A conls :,ut
At ayant soil. se prhese; ,h
un brocanteur, la (rji:.i. lue,
tI pour avoir les 10 c uolirnes
tiu grog, remit ltout simple-
inent en garantie In fice Ina-
chevee (le I'adventiste. Point
mial trouvW pour valunr et
I'ceuvre et le sujet.
... ne ('coprend i)inil pour-
*iuoi les gens ne veuletul pa-s
I)erdre I'habitude de se mnontrer
S.n pleine rue en pyjainas.
A.vant. hier, c'Mtait :* L, rue
iamarre, tout pres d (i coa du
Poste-Marclhand, deux aentle-
ne'i, sans se solicier .c,' pas-
-,ants et des voisins st It n ment
.ous la gtalerie t'hne ii ii:son en
simplee pyjamnas. I.e pl:s sirn-
plement du mmonde, ils para.
ilaient en ce (lshaiitl. sans
singer qu'ils 6taient cl.ez de
jeunes marics coulant une lune
(ie miel sans nuage.


Mlon seet el men EaclaI'l


1929


r


A la ( Ville de Milan v


I


- ------ -----~ -- -- ----- -- ------1_


-- -- -., ---,:----- -~, - ------- --I-


~LiL ;- .~. ~---`---~--- -~'~- .~. -^ -------~


cn ~


__


--


-- -- _,__


1:


A


I





.gA(,lY ..


1JR ktA'T iN 1 ka i I I W-


Autour de l'incident

d'audience correctionnelle


du


22


:a11 suirt de la correypondancre
rch(lng I'tordre deqs A t,"(t/, et le D!iycn
dI Tribunal de I'remiiire Ins-
lunce de Porf au-Prince relative
u /'incident d'audicnce correct
liomncile du :'!2 Ou(il 'ouIe, .h.
le Iatonmnwr lUon Nau nous u
/aitlJ iuu.fir lest lersi suiivan-
.s.
Vt rlt-i-Prin e-, le 1i, mni 1929
Monsieur Cl6ment Magloire
Directeur dio (Malin).
Monsieur le Directenr,
Vous avye public! dans votre
nunmtro du 15 mai nne parlie
de la correspondauce &chang e
entre le Conseil de IOrdre des
Avocals et le Doyen du Tribu
noal de Premiere Instance de
Port-nu-PrinceJe ne veux point
rechercher comment cette cor-
,eISJIndanee a pu vous 6tre re-
inisv. mais il me taut souligner
qu'elwc se complete par la r6pli-
que que vous trouverez sous ce
couve;i. Je vous demand de
Iein vouloir l'inpsrer dias votre
journal, A la place,ou se lit dans
le numtro sus-indiquO, ma let-
tre iA Monsieur le Doyen Mitton.
Dans I'iupression de cette der
ni're,quelques coquilles se sont
gliesses.Ains: ma premiere phra-
se qui prend fin apres le miot
( justice n'a pas t616 suivie d( u-
ne majuscule. Au second ali-
n'a, deuxi6me phrase, on a fail
suivro f'adjeclit toutes a de la
proposition a A qui le devait
preceder. Au troisieme alinea,
douxieme phrase, au mot soitl
a 6. substitute evoit, qui ny est
pas interchangeable.
.ie vous serai reeonnaissant.
Monsieur le Directeur, do don-
ner aussi publicity# a la presence,
eu tale do ma rOplique A Mon-
sieur le Doyen. Je crois cela
r cessaire aulant pour montrer
que le Conseil de Discipline n'a
pas la responsabilitk d une pu-
blicitc qu'il u'a pas voulue que
pour rparer les petites erreurs
que I'ai signalbes.
Veuillez agrcer, Monsieur le
Directeur, expression de mes
sentiments distinguts.
L.on NAtU.


Poit-au-Prin'e. le 11 mal 1929
Au DIoveu du Tribunal de Pre-
inir.re instance de ce resort.
Monsieur le Doy en,
.'ai requ votre lettre du .30
avril dernier, responsive A lI
mienne du 2tJ du mine moSs.
Suivant certain passages de
vote repouse, il paraltratt quo
le voIus ai entretenu de fits
contestoale.s, sinon inexislants
dani la lettre que je VOUs adres-
sai 1nu nom du Conseil de Dis-.
ciplihe, qui s'est plaint d'agisae-
nmen's contraires a la libre ad-
mnission des avoeats an gretle et
A I'audience du Tribunal correc-
tionnel, le 2Z' du mois ecoul.
La question se poserait par
qui n'aurait pas lu toute votre
letire. Le Conseil de D)stipline
qui vous a prltt son attention
ent (rc a uotl n6anmoins que
vous avez -eco.ihu que roen
dans la protestatiqn n'a Ate anon
cc ai-delA de lia vrite, puisque
vous ecrivez : ,Lorsque le mot
de I in, on de I'ahtre n'etait pas
pris n, consid'jration, ne ma-
-on |ais vu in)lervenir directe-
mint e' bon ia9bre de tois
pour oli4er le garde de service
a Iasr' passer CgeUX A qui fen-
Irh, de I'audienti allalt tire in-
lerdiite : mtesure'qe je prenaids
satns ii'trrtcir anux opinions pro-
bables tes uns el des autres ,.
Ii .si done av qu'A votre
sens, 'It's dilicnites ont *te op-
)os'' s A I'enlre des avocats,
soit au gretle, boilt i I'audience
corrcctionnell', et que malgrin
les greiliers et huitbiers places
pour la lear donner, il a fallun
souvent vote intrvention uer-
:onnellh a cet ctrt.ll r'ste done


#IUCL L(5O p portunkinent (IniC Ie
a stiiiidsapp rouvk des r*
-vre:' dordre, dont i'exteinsioi.
ain,6cwnoaimsit lea droits casen
inels:nttachds A l'escrrice deI:
probe. '-sion d'ovocat.
(2e-penJarit, au ton de v-Aie
rOpeaw. d .c ptrl~oit quo Ia prc.
#0talliai .uLonu.muet Qxprim~v
#"Lis- .-" loie, lierupreinte do
4Ctorenrwe en vr6 Is justice'de )a
pr-64icupation do ne v~im ti'ui'--
bei Ii at pt lflon d'auti ,,vous a
dE'plu for:. 11 en squid comme
lun r (prot he quo le. Cofleil n,.
FeSolt M 11 U OUla-t p)as INJit


avril


i'attribution de In Iaute, en n
in.diquant l'auteur. 'ette pens,.e
i impose, d'abord du rappro-
chement qun se prksente A 'os.-
prit de votre lecleur, mrrne bO-
n6v-,le, comme ceux du Conseil.
auqual il convient do se livrer
certainement, aprds vous, entire
lacte ou La suite d'actes qui a
moti.> la protestation et I'arres-
l' atiui du Juge Bourjolly,l'irrup-
tVon an Palais de Justice de mi-
li':Wres qui auraient batlu lea
andiloi s dans I'aflare Pascal
que vous 6voquez, permettez
qu'on %ous le dise, ima,1 I'esprit
ile rendre la pierre i des per.
sonnes qui,mortes dppuis long-
temps, no yvous ont pasjetle,et
n aurait pu, en lout cas, nous
lIguer l'oblig-ition d'agir pour
elles.
)ans la letire du ronseil. le
Ihnme de la protestation tix6
sur le pro, ed6 qui tendait A dis-
puter aix avocals no a gH ner
lenr Itheb 6 de s, v'p i'an.li,,,c
correctionnelle du 22 avril, r,'a
pas d6vi6 sur des consid'ae-
lions q(ui justihent f'evocation dai
pass, relevO dans votre repon
se i titre de comparison, et
peui-eire hien de compensation.
A cet lgard, le Corseil liet
pour vcridique le- temoignale dt.
quelques uns de ses meinit)es
ui alte.tent que I l'riitin:,l
Civil de I'oit-au- 'rince protesia
centre I arreslation illegal et
scandaleuse du Juge Bourjolty,
en It-vait le siege en signed .de
deu-i. El il pense que you avez
0t1 mal r-nsegn6 en ce qui coni
cerne f'afaire Pascal. M. Dvy
qui avait I ho ineur de pr.si,. ',
SI'6poque votre tribunal, por
tait trbs haul le resperl de la
Justice, et respect de I'aulori.',
en raison de sa compliencm e
de la digmit6 de s;a vie, il pie
munissail par IA minme, Ph.-
lais de Jislice, de loute sten
pareille A cellt- que vou.., av, z
dicrite.On sail qu'il interim aux
portes du Tribunal les p~Ig..,,
tendus p o u r I'arrestatio i <
quelqu'un que la Police recher-
chai.L'operation.monlte par un
commandant malitaire de
haul grade, qui agissail en per.
sonne, avorta et tut suivie d'ex-
cases. Elle se recommandait,
pourtant, du Gouvernemenl.
MWcontent sans raison, vous
avez oubli6 que Me Victor' au-
vin. membre du '.ons il de Dis
cipline, avait, A I'audience et
publiqaement avis6 que le tri-
bunal tait interdit aux avocats,
et que nombre d'eux ctaient res-
tts suns y avoir pu entrer, puis-
que votre intervention inter-
inittente torcment, 6tait impos-
sible A toutes lea porles 6 la
fois.
Le Conseil de I'Ordre vous a
adress6 sa pro'estation plut6t
qu'A un autre, parce que IAd.
ininistration,la police inicrieure
du Tribunal de lore Instance de
Port-au-Prince relieve de vous
exclusivement. N'6lant pas qua-
Ifii, pour introduire. aux noms
de membres de l'Ordr,. boiis
cul6s et trappes, une plai-fte
sanction p6n.ile, il e s'est pas
cru l'oblig-.tion de ,'c alin de vous les designer, Ics
agentsresponsablesde taitslont
il a parl ineidemment, pour
4tablir que la cruinle du dsor-
dre n'6tail pas ai prcvoir duc6te
de lordre.
Veuillez agreer, Monsieur le
Doyen, I'expression de mes sen-
tinments distinguas.
Leon NAU,
lAitonnier de I'Ordre
des Avocals.



Le Monde
.Ii. RIAGE:
Mardi, dans les salons de
.M. le I)r Charles Mathon et 1a-


dame tut ce16brb le maringe tie
Mel!e Simnone .Afathon avec M.
Fernand lioy.
En raison d'un deuil recent
la c'remonie ent lieu en stricte
intimitt.
DULIL:
AVant-hier, eat more MAme
I'De Erhmanuel Phelps. Les 1u-
neraliles out WOa clobr es, hier,
en 14glise ,ia Scr.i-C..ur tie
Turgeai.
Aux tanil'es pronvk-;s ,',r
ce deuil, nous ervoyons ros
bLen sint eres coUandliance .


entire San Juan de Porto-Rico
ct New-York, cc qui supprime-
ra le pose du Cap; mIais vu la
distance entire Porto-lico et
New-York, le poste aura
pour action de remorcer les
courants blectriques. Un ing,-
nieur amiricain, M. Crosseman,
qui est arrive au Cap en mtme
temps que M. Roosevelt, pro-
ce'de a I installation des appa-
reils nicessaires au nouveau r6-
le dcvolu au post t(61graphi-
(que du (Cap It.itten.
La. All America Ca(ebeso a at-
fermju pour une pariode de 10
ans, lee Services de la Compa-
guie Francaise dee Cables.
fabriact de piauo
Se rtc iimawli pour tout.
reparation de piano, pianola.
harmonimu.
Travail soigne et gt'anti.
Prix moderos.
Ad ressez-votis
1IA0, THlI 4 !A'US


Une date:
15 mai 1926-15 mai 1929
-0-
Monsieur le Directcur
du MATIN
En Ville.
Mnn cher Directeur,
11 y a just trois ans, apres
le vote unamnime du Conseil d'E-
tat, rcuni en Assembl&e Natio-
nale, que le President Louis
Borno pr#'ait serinent a nou-
veau, pour un second mandate,
comme Chef de la Nation.- A
celte kpoque les esprits encore
non apaises de leurs illusions
dechues, poussor nt de grands
cris de pro estalion et de haine
injustilkis.- Mais les citoyen,s
vraiment imbus des idWes de
progrbs inaugurbes depuis I'a -
n6e 1922 ne purent s'emp~chei
de s'en r6jouir en poussant des
cris d'all.greisse.- Trois ans se
sont *couls At duins le calime
d'un labeur constant, Monsieut
Borno n a cesse de travaller a
la r6alisation de son fructueux
programin de Gouvernement.
Les esp its d&poiurvus de toute
antipathie out suivi les efforts
accomplish et les heureux resul-
tats obtenus.- Mais, malgr6
tout, il rcste ti.-,u oiup A fare
pour que I'OveL.V s.oil par.acnet-
vte et il imnporte i- Monsieur ISr-
no et il en incomib" aussi la res-
ponsubilitl dc nous remeltre
line Haiti complete uent rege
nerce.Pour cela, I'avenir vien-
dra prouver que I Elu de 1926,
est llomine Prklestine pour
I'accomp issement d ( ftn tf de
cette $rainde truvre national. -
Le 1. iima 1 92, est unie idae
historique (dans nos ainales po-
liiqlues : elle marque une eta
pe de progress, et ii ttjil neces-
suite de la niarqoer d'une facon
I spjciale, en reii.l.it un iio.n-
Smage public a Mon.sieur LOL'is
Borno, le Pr, ,ligneux Chef de
la Nation.
MNccne Diog6ie NAlRCISSE,
Avocat.

MOIIT DI)E

H.Dorsinville

liter soir, A 8 heue., 7, nous
avons appris le d Wces de notre
con fre re
HENEC DORSINVILLE
Directeur de L'ESSOR.
Le MATIN Dr6sente ses sin-
ceres condolkances a sa Veuve,
ses enl'anis, sa m6re et A ses
freres 6prouv6s par ce deuil.

Le nouveau Gouver.
neur des Philliplne.
C'est A M. Davis, ancien Se-
cr6taire de la Guerre, que M.
Hoover a ofTert la charge de
Gouverneur des Phillipines en
remplacement de M. Stimpsin,
qui, come on le s,&it, dirige le
Ddpartement d'Etat.
M. Davis qui est, actuelle-
ment A St. Ioouis, a accepted fof.
fre du President Hoover.


Le vlce-pr6sildent de la
( All America Cables ,
au Cap.HaltXen
II v a quielques jours se trou-
vail, au Cap.-Haitien, ". Iloose-
vit, vice-president de la All
America Cab:ess. . lIoosevellt
qui est le neveu de ancientn PrI-
sident des Etats-Unis. Theodo-
re Roosevelt, est un multiunil-
lionnaire. possedant 2. millions
dc dollars. II s'est rendu au
C(;ilap-Haition a occasion du
transfer des Services de la Cie. I
Ides Cables Ifrancnis A la a All
America Cables .
M. Roosevelt compile 6tablir
des communications directed


Parisiania
0. SOII

La Dame

Masquee
avec Koltme Ri'uky el Kovanks.
Entice : 0,50 ; aicon : 1.00.


Avis
l - -


Me Christian Fournier, no-
taire, announce A ses clients
q(ie durant son sbjourAl'Btran
ge Me ix:c 0 lot a iai re -
I on de son cabinet.
Plort-au-t rince.le 14 Mai 1929






VarictOs
DIMANCHE 19 MAI
A 8 IIEURES
Grande representation acroba-
tique pa.- les FrAres

Gilmore
famneiix acrobates recenmment
arriv6s d'Europe el d'Am6rique.
Sid Gilmore : champion du
Trapeze est un artiste connu
come le roi do I'vcrobalie au
traptze. Le stIul qui jusqu'ici
n'a jPm is ton h, its cordes
ppwindana 'il i availl,'.
ificEuHe more : urnomme It
r p :,- h imanii execito les tLOW-
torsions les plus extrao;dindires.
'.es denx Irdres exkcuteront
comme clou de la representa-
lion les derniers pas la mode
du Charleston el du iflack bot-
toni.
La scir't romimencera par
les qu.iAtr i miertes firties di
film : (Melle Joselef' ma femiTmei.
EI'tree g6neidle : 2 gourit's.
Lea premieres places: 3 gourdes.


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNN


CANADIENNES d'ASSURAN(


__ __~__ ____L~_ ___ __ __ ___ __~ __ ~_ __


I % "A --


comprennent la -Protection contre h


Foudre sans augmentation de tam


-I-


-- r


& IURANCC




j1 ~i I M~ 12!


- -1 &


KNEER'S GARAGE
DISTRIBUTEUR pour HAITI. Tl61. No 2554.
.flue Dant6s Destouches Port-au-Princ e


SL. Ltultaaint, avocatf, F. Soray,
Ka oavtl"V)AX%1)iawbols, avocat,
b Ilar aymonld, avocat, LIE.
kautwohel, 1D. mahsauke, favo-
-uhel, ze IA. Lerebours, vice-
prasidwite, L. C. Lbiri,,un, prv-
anmt.
Poor copie conforme:
F. SORA Y, av.
Secrktaire-Gdndral.

'AstIbme
I Ore git; L) at ftdatusAki Jw, i JI AIa 8R utIU



fr'o"s Ic voile
P'Ic sfeamer MamrisD (de
(le. Tri~isatlantiq ue est
*, temment pour France.
mared ou coawent de St. Laurent
0 S*es, e Vendi'e, ofi elle
6tvttadre. le voile dEMO n CIL-
.'P~ption des Filles 'do )a Sn
.Dons deux ins; la SrPLO
~anOreviendra rn*pir -
E4.


at!/re

a. 45 ans
beroiirement, r e a t-e notre
re, ((Les Annales Capoi-
, Ie juge de paix de Ran-
ilanda devant lui le nom-
inor Fils-Aim6, cultiva-
wur, Agi de 45 ans, inculpE de
%io sur la personnel d'une en-
Sint de 10 ans, nominee Nerida
hterroge, Ie satyre a ddclarE
it a commit lacte punishable
! Vuon moment de surexcit..
Jia dtnt lui ,-m m e ne s'ex iU-
es cause. II sera dEifr
ie ul est rpel pr eon'att
ilbute quitlu est reprochee;


--' _.-l


imobau'JfItokwP; m
MIanlmsYurW
sarIWM Sdo


LOTERIE
De l'Association des Kembres du Corps
Enseignant et du Comlt6 Haltlen de
l'Allianco Frangalse.

Le prochain tirage de cette lotezie est fix6 au Dimanche
juin 1929, a 9 heures du nation, au ThAtlre Parisiana -
Le Comite d'Administration est heureux d'aviser le pu-
blic que la nouvelte repartition comporlant an rand io).n-
re de lots gagnants est la suivante:


Gros

<
U


lot GourJes



i de



50 Gdes
25


2,000
500
100
100
50


4 lots de 20 Gourdes 0O
75 lots de 10 4 750
2 Ap. du ler lot 25 G. 51)
2 ( du 2e lot 20 40
2 ( du3e lot 15 30


mmk1-- tw
Pour noe OvOvealustre
Ide. Is obeveture I ~L %~I.1


Les chimistes de I'Exelento,
dejA renommes pour Icurs,
remarquables contributions
appurtles a IIn toilette, vien-
nent de (ouronnerieurceuvre
dans

L'Lxetento
GLOSSINE
Une petite quaotaid de cette
delicieuse preparation appli-
tuee sur lesclieveux tait res-
sortir leui ibrillant natural et
leur vigueur, crui kurcommu-
ni(ouant inl nouveau lustrequi
\ous vaudra d'ltre admire
Sari les messieurs et envit des
en mes.
En venle chez Ious les dro-
guistes Peur 0,30 cn o imf s
.sculemnenl, t. st exp)edle ids
iecc'clion du iprix.
V \t L.(N'I, MY II INE
COMPANY
All .NTA, GEORGIA U.S A.


Agents
Pays.
Ecrivez


demands pour tous
pour renseignement.


A vendre
A Martissont, une proprit6
de la contenanced un carreau
de terre eniron, aiyaiit I fe
gran(Ie mlfaisot l;i,asc de
p)ie mes el ultI ilaiSoiilttef .,
2 pice.., avcc lardin plaitIe
d' ll' el t, Ii u ii |tl',..I ()|pI1 iei
est conltigue a c( lie de Mr.
Edmund Watt.
Pour les conditions. s'adres.
ser 6 Mne Vve TAI OR.
M. Otto WIDMAIER

CABINET
DE
M- Hermann Baron


ET
Athaname I. Auguste
AvocArs
537, Rue luiux f)31,
Port-au-Pi since.
Telephone No 3174.


Ir f.A


MS RH-UMATISMIS
'So* 1e mal vous torture, employez done ced.
LA douletirs rhumnatismalci capi- votre inal disparaiitra carnpliteniecat.
talent toujours dcv'ant le Liniment Ne laisse2 pa3 lee Rbumatiawin Yous
SMonn.' 11 sufit cl'en appliquer un toRhirer. Fattes usage dui Liniment'
peu sur Particulation ou le muscle Sloan &ila premni~r doultlur. 11 .'em.
souffrant, il pin~tre de lui-m~me, ploic dans le monde entier e an (
richauffe et soulage rnpidement Its de SliattlquGN Lumbago, Cini'bs
tissus eadoloris. Vous vous sentirez tut, IS n t o nse s, Contuiloflat
mielfi imm6diatrnient et bient~~t touted doileats MUNGSUII
En vente dino touts hPe Fuaelm a Pts: Mm 8. 9L5 1. 4tUwn Cuss omsupl*


Distributeurs :


j. D. MAXWELL & Co
Representants pour Haiti
1619 Rue RWpublicaine
(Grand'Rue).


Sl VOUS VOUI EZ BOIRE UNE LIMONADE VRBIIMENT
DELICIEUSE DEMANDEZ POUR.


nA La Reine des
llalUU Limonades


INALCO
INALCO
INALCO
INALCO
INALCO


est une boisson gazeuse non alcoolis6e
est eminemment r frui i-an e
a un gott agreable
esi hygienique
est dourricsante;


M. SCHULTZ & Co


La Boisson connuic

dans le nonde cetier
EST UN
RAFRA'CHISSANT
EF:UN

RECONSTITUANT

FROID
EAU MINERALE WHITE ROCK
GINGERAL VVHITE ROCk

Le seul Gincic al lait l

(1'eaul mineral

(des Sources pure

\VHITE HO)CK
~*\NS T(). L-S NM I'III.-:' S 11(Y' 1 S.
Cil 'IlS,CAIFES 'T IHSTAUi~ANTS I

Mohr & Larin
Distributeurs, Port-au-Prince. iHaili


EAU WINtRALE NATURELLE VE

A 0 1i1


GOUTTE GRAVELLE DIABETE ARTHRITISME
RHUMATISME GOUTTEUX
EMnu doe Rg1lmO pour lea Arthlriutiasi.
En V. nte dana.. I pinrcipale. Pharmygr.., Droeri e .. Miann, 'Al.,rnt, ..i


GULF PACIFIC LINE

Le sleainer l Pablo ailant

laisse Porllan(d LU A. Ic 7

Mai coluran1 el devanIfI /it

escaleC ( Seallie, Vanw'cou er

el San 1-ranicisco,esl allen-

du a I ort-au-Prince Ie 19

JuilI prlochain.


A. de MATTEIS
Agents Generaux


Evitez le- mauvaioes odeurs.


Use.x le
MENNE14
s'@st. UseN
so qu'iNy a
mioux.



Poudre do
Talc
BOrA AU60


r


I Plonr r Is sports et (juaild
vous ,Iliez ani bal... clmiqtr lois
(jue 'Noti lSfites exercices. i'hu-
micit( I. ducr~rps m iii dcsagr(-
abies. \uvis poti\ce 6viter cela
N eli en ployant icguliervmcnl Ini
poudie de Talc Uozat& NIEN-
r NEN. Elle est Itorement anti-
sept ifue, absolbe rhbutidit et
do U'.uak. iii siesOdeur~.%
1, 1 Dt et sprts
I( e pris le bain et
ins 'aus zfeztoujioirs rFopl
*t fidiis.



MENNEN-"I


'p
V


Niarq ze


---- -- -- - ---- U


--- =


L -_-- .. .- 7 -:


.. ----:i~ -_-T-- ~-~1-


_ ---II.-~. ~~L


17 Afai 1929


, .' ,I


1)


-- j





P~AC 4L.LEi~ N -F1 Mai1~





rididiuque Un t e, A


Constipation w.1* rcre.c..chtmue
Vertiges UO
iDy 3epsie
Migraines11B

ta&i~hba~at qIA EL .'.' E'tt... di ~~.I

quiontrcnu cIAhe.pp'i., alln
%',ji~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~l I. tiettimieu *intsl ya.IdsmlielePe.nesqis
t prit du nouveau pneivbIliap Qpid year,
Ilissent et appvnesemt us waleev-aeur. C
StiastuC AILI ieam si p I14.d. ilil.lines alo nii Goodyer. bet uia git
P.IM9fllwt 01 49 PAis lit. illnatar'oso(4 ra i- soned trede Iplugr s P, eCQ ~ JR

2 twvers, 77l sacs dingo o;4o yr
0 qui ontIrcnd( cdlcbe('t pqrtilraelann
rp1a. I rl') I s otf amn1Lt eIcb 1 pin yer.iLs lltlo meme jour.quise
jzj~~~~vn du,~i izo ii a11) dirch'inemi pour CiatnbaI
naissintIetoaeW- wrennvtlerrt et
Pakea()mafmp ~gRais.t u npoetdiAI0,1 l OVUp
Hambuiliq Amerika Linie Ste hi C. amshiplieI)lo od.ya.etqiqA9ku e~
I~~~~~~~~~~e deen inle dembr Wp01owvn us'nu leligln td' prsAetGm
()-hi Sn, 18r o ura ntn c pilorisirq le pMiour St reantig deC
pqt o r l nroeva je4d o I~ lqe igrs. Le Nord K' ne (kkna uchalier s q o erdne s u ,~
aPtrdiiii ori a ice,` ic, 6- TE WET N9a U".
RTS11on, 2:-1 l.- ohgnk nntdu e n rew- Nork V 1615.1-Jc

ict sue lia 9Mison9 ve


r 4o ai 1)' l aseu

a~rs de PNdEi4bnmvininu pour priestCbaln

iet~ana Zoe ponfiden Wt Saeit
1plicketeC'0t11 pAv fl

L 'e, btenocrique r a v s no do i~tv td' ot 1etG irf
doSd siaAI n )OLLtwdonn er ,; Ir p2i%(.9iLcouranttpr r I
ird l p tar II,noest via a rantiepourCiIqII(hiNord .Jim
Poteau-riqueles 6Ma 12PN-EAnaDuhaeS


FIRESTONE I ay
U A M, Edm. La
GUM-DIPPED Jac.ue
Wu' earautiss ~t le maximum dtu d n- J* M Ko
rte et de kilometres que %ous pouvez ort -au-Pri
esprer d'uin PNEU. .l u-Pri

Presque chaque co rrier appori'te le t6Imoignage volontaire detoutes I

ties du monde comment FIRESTONE Pneus et Chambres a airdone,,
,.veirsellemen l plls tdeic kilomnetres '

La prochaine lfois soyez s" d'achetwr un PNEU FIRESTON

air rouge FIRESTONE

L. PREETZMANN-A\G(GERHOLM & Co, Agents G6n6raux -Ryuedui




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs