Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04174
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 5/15/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04174

Full Text
AtW



ent Magloire
DIRECTEUR

IS8, RUE AMIRICAINE 1368
TELEPHONE N* 2242


- w.


PORT-AU-PRINC E (HAITI)


ANNIE N*GU


MERCREDI 16MAI 1929


sujet d


InoUS emprmis
lrela disposition
ontenue dans le
x et d'amitie
Sui vient d'tnr
i o- omingo entree
| pubique Domin
S e qu'elle confirm
parties ce que
dit du caraetre.
al des rivir-es-lim
convenance sous-
S jwitr par des a
9lweux lea diftrents |
Sm6eritent de I'etre, d
du 21 janvier 1929:
sEo raison, dit cette
ilqo, de ce que des ri
tjhtres course d'eau na
trie territoire d'un des
-Ml traversent sur le
toire de iautre on leu
v at de limits, les deux
t' Parties Contractante.
Spent A ne faire ni con
iet-an ouvrage susce
lit de changer le course
,Nidde ces eaux, soit d'a
IJ4bit de leur source d
tMlet6 river I'un on 1
*lKdeux Etats du droit d
fab e maniere just et
tlbe dans les limits de
territoires respectifs, des
rivires et autres course
potr I'arrosage des terry
: astfins agricoles et i
kitles.
* *
a Qtel est, se demand
Ager, le sort des
i0ominent on pourror
lescours d'eau-limi
il y a une r~lon
oire: i1 n'existl a
sur les rivieres-lii
odes par le trait;
noc aucune n6cess
cuper dans le I
lorsqu'il sera que
Htrun pont, les deue
JS'devront alors s'entel
prialable, non-seule
I bAtir ce pont mail
iour fixer tous ls d&
a la propri6t6 c
ux conditions du
lR du traffic, etc.


u Traite

des Frontieres

II (1)
ons de pa r consequent nullement
in sui- conditionnelle.
, traits
perp6- En d'autres terms, la ga-
SsignI rontie donn6e par le gouver-
SHaiti netnent dominicain a pour
icaine, contre-partle nocessaire celle
.me e, laquelle le gouvernement
nous haitien s'oblige de son c6tl.
Sinter. Le Trait cr6e en meme temps
tites et deux oblige iOds de garantie,
ent-en chacune d'elles .tant absolue
enten- .
accords dans son principle. Evidem-
-oints ment, si '1un des deux Etats
u trai- manquait A son obligation de
garantie, I'autre Etat pourrait
dispo- o le contraindre A s'excuiter,
ivires on refuse A son tour de tenir
issent sa propre obligation de gi-
s deux rantie.
terri-
r ser- Ce sont IA, au rest, des
Slaiu principles consacrbs par le
s s'en- drolt civil lorsqn'il s'agit d'en.
sentir gagements svnnllagmatiqnes
ptible iis sont fondds su;r 1'6quite et
natu- il n' a aucute ramion de ne
iterer pastes appliquer dans notre
le ma- Inati6re.
'autre Nous ne voulons pas crni
' user re, ce que nous venons de
1qu1i dire 6tant d'une nettet6 6vi-
:Iers dpnte. que. dans la pensbe
d'ean de M. Tger, le caraclre con-
de ea ditionnel de l'obligation resi-
ndus- derait pr6cis6ment dans le fait
us- e I'inex6cution par Iun des
tats de son obligation de ga-
S rantie pourrait entratner la
e en. disparition de I'autre obliga-
t- lion. II y aurait I alors une
it do- veritable impropriAte de ter-
ses'? mes, cette expression avant
SP- tiune signification technique
uCU, bien dbtermin6e. I


mites
it n'y
sit6 a
trait
stion
x par-
ndre,
ment
s en- a
tails
de ce
pas, I
I


Pour nous rypeter. le Traite
a cr66, et "'est 16 la vertui
du mot riciprocit. detux
obligations simultandes. Ntes
simultandment, elles devront
6tre exicut6es similtan6ment.
l.'exti"ction de l'une pnurra
amener la disparition de I'an-
tre, sans qu'on puisse vrai-
ment dire que cette coexis-
tence ncessaire, impose par
la volonth des parties. aftert
'existence de ces obligations
I'un caractere conditionnel
rntre nue celui tui est tou-


RHUM CHAMPION)

SLe Rhumn CHAMPION de la Distillerie de L' IGI.E a pu
'conqubrir en quelques annies, sans r6clame. one des pre-i
mi fes places sur le march h(iltien par la perfection de sa
'distillation et la finesse de son ar6me qui I'ont fait proclia-
'mer par les vrais connoisseurs, sup61ieur A toutes les au.
tres marques A prix 6gal
SIssu du sirop vierge de la canne, rien d'artificiel n'entre
dans sa fabrication, et il ne doit qu'an vieillissenient natural
sa finesse incomparable. Failes en I'essai et vous serez con-
vaincu.
Par Gallon : G. 8, 12, 18 et 30.
En Bouteille : G. 2 G. ** 275 4 G. '** 6,50


DNpot Angle des Rues du Magasin de I'Etal et Dant's Des-
touche.
M. FONTAINE



VIENNENT dAARR IVER

Ia LA MASON

H. CHAIOM & ABOUDI

Ancien local H. SILVERA
Succursale Angle Rues aourbe& rronts-Forts ,
SHANTUNG pur fil pnnr renm'nmes .-hommes
TRICOLINE A rayures pour chemises i, homes.
Vous Irouverez Iassi come (I'hlabitlmle: IHs de soie.
Diagonal noir sup., Alpuga ntir. Satii Chine K'ki ji:une du
IGouvernement anglais Drill I lanc union. CriOie de chin,
rpri mee Tricoline unie exira. el t'lutes so' tls de fi1tessr~
A des pr x rbellemrnt r6duits et defiant toute coucurreuce.



Chez: Rene Lafontant& C

j713 ---Ie du lagasio de rElal ancienroe mO.lioon IIme Hcn1 laionianit
Bas et Chauosettes de soic I lolelprof- tout- s nua .ces.
Articles de toute beau'e pour cade e x.
S A s a inaii eni ( r po r )()d 'es.
Chapeaux de paille, pour fillettcs et g re ,ni.l t,.
Cravates de sole, dernier cri etc.. el<., tlc.
1 -


Cinen 1(1

50i' Pirisi:Il)i au:*"!: I 101-'
ce gwanld ri'm ikl iq ,( IMui e-
I fp im At.-i tiIlnq nnigi;nisk; oni-


minant le statute d es jours sons-entendu dans toute sodes de la RIvo'ution.
Simmobiliers dans les obligation synallagmati- Vendredi aun.si, P..r ,i ni
itoires c C d t s, M. Lger que, pourvu que 1'o ne drl- montre un tries bheu lii m, a a
hIe A Ia clause du trial toiirne point le terme ((coili Dame Masqune n, grand.l supe'r-
)0portant garanticedesdroits tion ) de son acception tech. pr.hlucion qne lonis Its aIes --
propritde es habitants des nique. trurs de betux spectl:.,ls de-
Serritoires, tline interprce- 'ivrIiCIn Vwir.
Bo qua nous regrettons de Si on admet avec nons cette Voila d ux belles sor'is ii
por uvoir p irtagerparce interpretation de ce point du Parisiana.
'ele ne nous parait pas Trait. toutes les questions -n _
mCte etqu'ellc nous parait pl'tl6t inqui6tantes qine se RBhesA r prer
10lblelappliquer. mdme pose M. L6ger s'vanouissent. On nous signale le muv.is
O.qpposan axarlies in- L'obligation de ga ran t i e Marchand, surtout A am:loe de
0 ai dc ciicane.M desrue ut,0tes:pode
it u dans I: corres. cre 6 la charge de chacun la die rue et du Monltahis. a
'ctIange ea.re es.- des gouvernements est ferme, 2e avenue de Bolos~; la '2 ave
.cin de~ iherz es c'est-dbdirenoo conditionnelle. nue de St-Anloine. La der-
.au e ver- Ellhe est, en outre, ahsolue.Elle niere averse les ont eon, p')te
S ,iitrait. legov er- est absolue pulsqu'elle peut ment endomm'ge ..- 0C son
doinicain gae ni es ore invoquae n faveur de, e d'srpr!inoN u r, ls
inividullela dd prdtrie- lous les droits propri.t:' Is R'"' t-rr it ,,,,l
luil 6 la date au triilw. .OMM M d .... I
...ive l .. artic le1,gdalment existants d cl'poque -
dYlvement A son article 1, du' ~t . iA 1 Cal;br.lf
IrAibase de la rdciprocite de Demain. onnu. me oiu' l' ons
Prt du gouvernement hal- Evidemment. dans I'appli. dlji I annonc, plus de 300 en.


.pr i. ger en .. cation, les questions sonlevees
pr en stipu- seront examines A la lumiere
insist la rdciprocitl de des principles g6nraux. Ainsi.
leeoevernement rnpes g raux. ins,
fe government l loi ,0 i servira 6 determiner
c le, iuel doils i tale trlitement
Sexitants A Cette eoane, etra
torte facultative et I'ancienne loi national du
lrrit6 re c6dt. J"-'exemple,
A 4-1 e le drou conditiQnatl drprp
t I'ltendre ou la res-i pri~'6 reconnn A strangerr
11 eSt plut6t permits l li tienne sera ga-
Atre, en s'attachant au g et reqqtn, par le gou-
l plus natural de la cla.- vernemr.t omintcri u ans
ce que le trait6 a eu- tois les cas oi un ctran gr se-
er e3 a c iE t praig prpi etarT de bk"as im-m
g '_Bie, on synallagmatique, territnire baltten c6d6e au
t-' ..l. gottvt ent dominicain par
i.OlirW LE MATIN du same- le Tralt.
3- (A .swxre)


Fants, nilles et garcon., eoives
des scoles de la paroinse de la
Cathedrale recevront le Copus
Christi el le Sacrement de Con-
firinmtion d s mains de I'Arche- I
veque de Port-pq-Prince.
... et A Sailue Amoe
A Saint -Anne, come nous
*, vqnsdit aussi, c s' le jiudi
Sadu qnlura lieu clrtmo
nie de Premiere Communion
Eile sera anssi pr nide ,,
I ArchervOctide'Port-rf,' Prin
Le Trailed Lallinoedoieir;.i
d'aj i.i, ir panl perlurlle
rt drbiltrge
Demain, roeos ubliteonsa It
leTex-e du Troite d'imili. dc
paix perpituelle et d'arbilrage
Scouclu entire Hatti et ls R6pu
blique Domicaine.


Pilules toni- JlTlna fll;


febrifuges
Les Pilules toni- febrifuges
constitutes srlon la tormuie
du Dr 'lT6maque protlgent
le paludeen et I'an6miquecon-
tre la menace de la crise te-
brile. Elle taritient I'organis-
me.
A la medication niu sultale
dt quinine I:ujours insulli-
sante et irrgulibre et incoim-
plete suibsti' er les Pililjes
Ion i- fbrfi/uyes souverainin
contre le ipalu (isnle,l'annmic,
la ca hexic pill)stre.


a a


Parisiana
DE)MA1 SOI\
Grnnd S arial Fioia-:uis

L'' n fa int- Roi
(S iit. )
En f t 0.5 '; B 414 ) 1.00

La Dame

I MasqueOe
avec Kolin plliinky c t Kovanks
Enblie : 0,50 ; lalcon : 1.00.



La Fete

du Drapeau
Le Comit6 du Dra ene, en ue
de I'organisation de la re du
18 mai, price les Iistituteur ce
Institutrices dot Ics tahl liss'-
metils prennent part 4 Ia m;nm
station de dimanchte prochair
drl bien .voiilfir expj> iir (.0-
mils. i I'Arci.thde, les noms ds
deux copies de la cIomnip tt i ip
et ce, avant jeuli 16 dnI courant.
Le Cotiit6 desire avoir les
copies et les nioiiis Its d s laIn. .s
quelques jouravant lat lt le:in
d'etablir, I'avanc, le pro
gramme.


Naoi *5 n


Manu"1ct 're


de Cigarellttes


& C"


Les Ci arettes

"Dessalin ienne,,


SColon

R epublicaine,

S(Porl-au-Princienne
G;rAce la finesse de leur ar6me font les dlices des
vrais amalcurs.



Les P arfu ins dMonte-Carlo


Si vous Youles 6tre d6licatement perfume, n'utilisez que
Ia.s Partumsde MOTE CARI.o:vons aurez la ce,'itude d'avoir
'un product de hant luxe et superieur A tous ceux connus
lu '(l i'i i. ,i
Le LOTUS BLEU e'est Il partfim I la mode partool oil so
trouvent dcs ,e l c: tt ie goat delica.
ICUSEZ IU LOTUS BLEU
Eu vc: te disq toutes les bnnes maisons de Partumerie.
a,-_ ....-l ... .. -, . l 1


I


IIU1i1 IIII


... a vu ii lIa rue'Uloux uu per,
qonlnalfl qui a paru, en p1em
jour Ientr aillement tine
I es v' pltoN de a mit on, tine


IlIn icgardl ilstislef it t itpvr'-
tiiitit h i l't'i''O'S
jpcrsoii tige sonll i)!it' n tiun
geste ,I p iiiiiitit'.


..1'11 V 11 III~ ile r\M~l fe fille
.Itvillit'el, 1t1i 111:111,14 fil, S'es-
qili t'Ias eit lus I dr

1 IIQi~I it' sit tcrttai 1 nil
:Itr dv, fi-tits viri ploille i reQ

110sc .1lajlli toutl~ Iv 1, rig III, L
UV, (10()11(`l S'd tund"11 111 till Pli.-
rv, Ies pelur'ts de son rwut. On
,;III (JVIIt cS iults SoiW 'ALh.CV
!Jbit- ti'trc occansr olllrev- lxulf'
IIt' Ic~lec maulicc,.
vend iit a''ccphla i~r I %V cnII
le temps ot' Wiimuportv qui av:i;t
Ie drioit Watdiiiisiitre I wlwc ur)V-
ri'c io t Iion aX e\nhi~nts q 'ii Com-i
Inettmenic t de tcls aetv, var pic~i-
lit File'.
Ce~t Age est Will', plli fit Lt.
Ia bliistv. ve i'cest pa"1 Iit' ra)J
,,oni de Ic leI",s(1 sn nI i atiL, .
'9
U assistW, swinedi rw1it h. d4
In (irand'tue, A une pt-ite wfc*
nie des plus intoressantei. C'(aiAt
non loin de Ia Gf.re dlu Nord.
tout pr't~s de in Mlitivifacture
hantienne ide Cignrette'. Uu ncL-
mnior dii Serv'ice Sunut il Pill
barq~citit It-' c)ntt'lti 'itrilOAo-
.alit (I'V, poul belles :4 brtil
ves ruinIizisseli s de d1tr2Ius rt'i-
SonlitI'il paI I'r has rd U fl n k4
tc' stvicts de eaniuiqsIi ,s por-
16- jpar les cmnpagwinrd' et
vnIllgaI Ireiiicil a"TI )Ql~es futol'CI-
ILe ) t. tkth' ctiIntenal IN I tharbon
4-1 de I'l Im:ille. 11w. Ir ovill-ir
s.elilblJabl(',I Cc toiit I' Chat-
geaient It., ca ilOln (t4'd l e m. I r;cn-
1i11 ; iu sli vo\f'r.'4'lt (104' do IC0),t
rejoindrI IC it, tas p)ianit 1.) h ar.
\Ilas bientI'l, NO'rlnit (FI \ .it title
Fe iii rue mm reli cI PId'cl(I I 1 : I sIof
(,o)I sets igoli9l0isee s hs SI(\ II

,, iacoult( ),IIJIt' conltv1 titxj4
wt'1I('dnllitt III c 'harm :ii (M tie I

timi cei. 4.lle chl Ili ;k. 11111'Pot~i~

p'asser Ie iiagot SOUs leu rnez.
sails Ic vouz*.


... a vu tles person ':ige.s ti< *
toultes iinioinalit6s (1 dinner
r1nMdiz-vou i A la Pl.iar' esia-
lines. l'uii d'eux (lit :;ii',;ttre :
^ : '
N Nous nous reCinconi- ini A
l'etal li',s nient ei plu cluic de
la lace, oi I'on rie n:l .tn atc-
ceCil si chairman ,t hii i ,ut e'.
de premier onilr el tI ('hoix *
NoTR: (EIL suivit cs p 'rso,
nages et vit qu'ils entrtrent
TERSMII'S.
S*
... se dermnndac cc quc Iu.iuient
routes ces autos i la (iialud'R"e.
tout pit sde chez Tultu. Curiteux
indiscret. It. sap;)Ocha 0 vit
un desjoyenx compagnoci lt.-
re:- C'est ',platantl oi), cnad
de la g'zoline et I'lhtil ch.-: Lu-
cien Lafontant. puis I'on t: ivel-
se chez Tutu nd I'on trouvc, loot
A bon comptel Et NOTRE CEL
,'onstata que c'6tait ,raimeat
6patant.
9
... a vn deux cbarimmn fla,-
ces 6eaborer lours projl:. sd'ave-
nir. IIs parlaient de her olon,
de Icur solle Amanger 'Ie Icuyo
projects de mobilier el autrel
Comme an lit motiv, on
tendait do temps evi temp.:
x Chez Paul Auxila... Auxis..
Paul Auxila... Paul Auxila,.
Auxila ... Paul.....


Use Ame noble read jistict mV
e h ceni qua I& IIi reheltl
COM(MORCLT
*


(;EBAtRA


-- -- _I


F - I


L-- -- ------ 7-


-- --- --


r


I - --


I


I


c


I
r; I







1tAGh- 2LE. MATIN Z 1. N:i K) )29


d-wooorn- -r


DLLNIERES Nouvellcs


de L'ETRANGER

VIA ALL AMERICA CABLES INC.

13 Mai 1929


Loe 6lections municipal
pale.% frangaiess
PAHIS- [, scruirn de ballo-
tagoe dcs 4e'ctions municipals
mt Wvt -LParis une maiori-6
a ITI iion n1itionale qui 6agne
Sitge SN. Vo, province, I'wnon
welhctri;~le 'est coniolidie Son6-
ratleinieniiu d~triment des no-
AI ; V-,F'ILLE- La liste lde M.
Fliaissit rs est pass6e centre la
lisle liS soci;AlistC.S
H. Ilce~il"t :iiWIndOnmeriI( Is *pniflc
de Lyon
IAN On declare que M.
11 .-r i 4 0 aibdonnerait Is mairie
wit, %1itv dIU ,uccts ddes socimliq-
tes.
La camp agne leoto-
rale an Angleterre
S(1 IMil.s -- Au course do la
caniupogn i electoral qu'iI a en-
trcprisM. Macdonoald ansiste sur
lu natiotrialiation des mines.
Un. d6faite
dui Labour Party
MI!lOII)MIANE -Le (abonr
W iriy :16,` hbiltu aux elections
gl~nh-.cs ifu Giroetland.
Un roforendum
populairs on Suisse
(dNI'.EVI I'I retejelunduni
(lil I' 1 rcpoussA l'initiative
s',civ Ii Y c o atave A alalectation
dt's lo k~gemonts el 6 I fixation
ou prix des lovers.










1Ius rolhidt r nit r


Elections pr6siden-
tielles en Or6ce
ATHENES--L'ection du pr6
sident de la H~publique est 11-
exe au 23 mai.
Conference
de la Petite Entente
BELGIADE- La Conference
de la Petite Entente s'ouvrira
le 20 mai.
Le millenalre
d'un tear
SOFIA- Les fftes du mnill-
naire du Izar Simeon ont 0le c6-
e1brkes solennellement.
Lorganisation des clhemins-de-fer
enl.ouwuauie
BUCAREST- Le Ministre du
Commerce, Magdearu, a expose
a la press les grandes lignes
d'un project *le loi sur 'organisa-
lion des lit iins-de-ler.
L'imbrogllo ohinois
HlON(iONG Les nationa-
lisles. r,'f :a.nt la retrain'.' de I'ar-
int c de Kli;atgst nm, out dtfgag
Canton,.
Il ou tlaqe ig e d (,limaence l
sur la gIuerre
I3RiXkt.LLIS -- 1L' Nalion
eilge public une interview de
M\. Ulnmenceau relntivc 6 son
prochain livre sur li guerre.Cet
onvr;'ge rendrait hlominage A
I'hlironsme du mnarvtch.l F"och



Horn-Linie

1.0, in ". Tht'r-ce ori,.v, -
n:1"it le iKingston e' dle ports
l uI Suld.sera ici vers le .1 crt.
nii route poor I'EKropc vial Ic
Norld, prenaiit fret t pass
Rers.
Ri:INI()II) & Co, Agents.


AuItour de l'incident

l'audience correctionnelle


dul


22


avril


Une lettre du BAtonnier de l'Ordre des Avocate
au Doyen du Tribunal


JPort-au-P iie,'i. L'-h1 vril 1929.
OUrdludles w :h iH de la Juridiclion
1< i '(ouit-;.ii l'inci
i -a1N- iare
I iH.\ T()\MNll
Aull ov n iI I'iiiunl h de Pe-.
iiri(' I:''.'~in 'e de ce itessort
AMos? tlr Dovell,
l.e ItI u I ."'2 avril courata.lOr.-
Ilte d s \\. c-ats a 't~ graluite-
III t n i m ul r <',', iu I'al ins de .lus-
ti,. lors li cs Avocatsaux(quels
sun, '. 1i.o l'aiussislance aux
*:u leinc', t'.S rt't)unaux eat ta-
c,, :l ivre ,i' ,bligaloire,. llemne
.i olles (ot lieu A huis clos,
unt voulu y p6n6trer, ils so south
vus reluse' soit I'accts de Ia
salle on sc plaident les aflaires
correctioannles, soit celui du
pretli' eo il ust permits de se ren
die,pendant huit heures.chaque
lour. Ce r,,ime lendu A lIus,
a it at( uim ., I'A'gard de quel-
ques-uns, a hasurd de rencon-
tres avec vuis. A I'une ou 'autre
des portes tree. Et sinai, A
ce qui est ie droit, le privilege
essential de I'exercice de la pro-
lession, s'Ct.ut substitute come
un jeu de la aveilr.Rion ne jus-
titiait ce tr temeut, puisquo A
notre Mton. went, A no iproteb-
tations, on croyait tout el'li-
quer en aili guant lcs neccsitcsi
d'un service d'ordre special. ti-
non, l'ii:sl:illation a nos places
de gens (ui nous avaieut p-ect.
d6e au Padli i de Justice.
L'OiJ: .:Ies Avocats ne se
,1 ssiniule p int que celtte facon
d'expliquer, plutOt que de ji,,li-
tier le p''Oc- J don't il se pluini
en est ur:-e 1 gravation.ll D a pas
i pr6tc de vous apprer-
dre, MoNisi. .r le Doyen, qu'en
touit lei, ps ion respect doe l
Justice ;u '.ys a contribute A
en i fmicl uvo'r le plus c.ou-
sidrc,. q.lt' il n'a pas toujours
donnve uli ".quiescemenl em
press& toite' a ses decisions, i!
Ln'en a lrinais pris prEtexte d'au-


cun pour essa\ r (It clain
son discredit.
Cc respect de I lastitulioun,
bien plus ( ue cl. c:oiint- d'une
coercition a toujours lai'4, au
JugeleI drlier moua t ani Pilais de
Justice. 11 n'y a pas d'exetuple
d'u n avoca si )passionln, si
cchaufle pur la discussion qu'on
se le represenie, qui ne se voit
volontairemenl sotuins A Ia dis-
cldne de vos audiences. Et, il
ny a jainais eu d'avocit pour
'indui'ce a pencser que Ie ';al is
tie Justice elt pu dtvenrl uui
rendez vous com nod Ad (s In.
uitestations po.atiq.ues ou d'un
autre ordre. \ussa biec, s'il y en
a que la pass'ou nationalist in-
cline A ladiniration des pr6ve-
nus du 22 avri,. la. plus minu-
tieuse enqutle. si elle rest im-
paitiale, nindiquera ni un pio.
poe, ni un geste de leur part qui
bOlt a I oitigne ou dans le dve-
loppement de la scere regretta-
ble, luouie cousecultve a i'an-
dience de celte date et au course
de laqt'-.ll-,Mes Jeauinoi t tei.-
riquez ont ete, run bouscul eat
I'autre frappe. 11 est donc iuste
et opportun de souligner que Ic
truittenent lait A i'Onrre Otait
aussi mnatendu qu'immerit. II
rvele d'atiillurs tue le t ouct de
itiditleir l cauiou. La tlche que I'Avocat
accoiiiplit n'intrebse peas sele-
inent sa pcirsoiiie.Eile ripond A
un tLu.uim aociaf, et implique
tle I8 division noce1saire de
tonction,dces professions.La iui
qui 'orgdulse en rtgle 1'eterci
ceC .a...k . .I\UL i it i'ei)I 6t
des Fr ,, vs retrtLtion.
Les terms de 'article t96 de oa
lot organique no peroitltnt apus
d;. uoute sur Ce point, en dispo.
sant que leh AVUCtlb u1111 itent ide.
vaU luus iS i It',s unuux, e 1I'ar-
ticie 8 *le ,a lot de 1881 ufle a
opinion de I'OrJie le plus po-
suit et precieux lui demie i ,s ac
cordaut enierreiitnnl au texie


sns vise; L'Ordr eu dit autant
de la prescription de celteloi
qui formula obligation du sta-
ge aux jeunes avocats.
Ainsi, quand d'un c6t, oucun
precedent n'a existed qui cut pu
ldgitimer non pas la measure,
mais le soupcon que quelques-
uns d'entre nous pourraient fai-
re naitre le desordre ou y ajou-
ter, il se remarque de l'autre
quo le piocede se heurtait A ce
qu'impose la legislation en ter-
mes foriTels et precis.
II se compiend que le onseil
de 'OrJre ne puisse vou lais-
ser le sentiment qu'il a souscrit
A ce qui mettait en cause sa di-
gnilt.Naturtlhment son silence
dictleiait un tel sentiment.l'Or
dre dEsapprouve que le 22 avril
se soit elendue A ses membres
une measure destine, a-t-on dil,
A ernpfcher d'insolites manites-
tations. II protest, en re6peant
que la Legislation sauf on ce qua
concern i'lustruc'ion crniinel-
le, les assemblkees genrales des
Juges, les formaltes pr6liminai-
res de la procEdure du divorce,
n'autorise aucun amenagement
de service qui exclut les Avo-
cats des audiences, ou seule-
ment y gene leur presence.
Veuillez agrter. Monsieur le
Doyen, 1'expression de nies sen-
timents tris distinguts.
(Sign*) LAon NA.i'.
-00-
-oo -
Lt r'rponse de Dojemi
Port au 'rince, le 30 avril lt9 !
A, i\ il o i z r -le I() Ire de(,,
Avok.t1>; dt 'ort-au-i'rin e
: onWs.cXr ie tBatonnier,
J'.ui advantagee de vous accu-
se'r itcption ide volit Iketir eln
date du t 26 i rilt couraul, reltia-
ve a des measures de police quI
o1t te pirr.es a fCision et aUI
CtOuis di 1 audiet'ie correction-
nelle du luiadi 22 de ce mois et
ia i'acilent qui 1's suivi ct don't
a 0111 oit vic ilnes cerltains avo
catl partim lesquels vuus avez
c.it: \ s ,'eanno)t t Ht ienciquez.
.i .suis al)bolument i I'aise
pour tuie reialdrquer, Monsieur
ie I iitioniei, qcue cjinime tous
les I)DouVci du 1i ib'tlbil ivl ou
du Tri'buual de leie Instance
de Port-au- rince, et, dans lea
limites de mes pouvoirs et at li
butions,lenn ai lain isrieii neglag6
pour assurer aux Avocats le er
crie du druit qu'ils ont d'assis-
ter Al toutes les audiences du Tiri
buiul que j'ati houneur de di-
riger et partncuhlreimcnt A celie
du 22 aViti.
N'est-ce pas pour qu'aucun
dtUA n'iie tla exclU qu'a c(ie
d&s gdrdt., I'avals pLace a la
porte principale deutree, L6tOe
Nord, I tiussaier Steraphtin Volcy
et a celie qui conduct directe-
neilt au grltte, c6bt studl co.n-
llina g lt lh.. E iil.lllnul De):,.m l,
dctul hloiiualtes q(Ai. les cutnntl.s
sai l)iitei, ,pouvt uniit et d valt iii
Ldcaii r tiul Ad Inos:un a i au-
dience ?
Lul que ic mIult de 'ai ou dr"
I'attre ni'e'rai .tJ pa is vti Coasi
d'iution nle e l l--iol pa. viu Ir.Y
tea Venn i'.cieiCtencliv.a bot nouti
bre lie lui puur obl.,cr Ie ga' -
de de s etvice a ais er p1air
ccux a qui rntlree de P'audien--
ce atlauti acire interdite ; Iesure
que Ic prenlais sauis iut'uric'ter
aju uopiuisos prouablcs dIes uns
ie ,es. .aures ?
N est-ce l,-s nio, qui sans
cherclh.er a a-.> o 'i ehil "'
tous atvec I .i r,,be, ai lins a
leur disposition le bniic sur Le-
quel d'ordinaire tls ne sont pas
adnmis a s'usseotr sans toge ?
Monsieur le BAionnier, si je ne
me trompe, n'etaii-il pas de
ceux-iA ?
Sans votre lettre, Monsieur le
3Baoniuer, i'auraus inerne garden
la convictiil que tous tea Avo-
cats qui le voutaieuitL etaictl a
cette audience.


Putsque vous m'affirmez ce-
pendant qu'tl n'en a pas EtM ab-
,oiumnent ainsi, il me sera au
moiws permits de regritter que
cont airement aux vietiles pra-
tique du barreau, le Btlonnier
ou uii de sea represeatants au-
tunists n'ait pas, au course de
I'audiencc et au noru du Conseti
del'Ordre, d6eign IPun apres
I'autre les avocats exclus d Ila
salle d'audience .e eclame leur
admission du luge en siege qui
en avait egalement la police.
Sans Ie iaoiadr retard il lIur
auratl certes donn6 satistfation.
D'une autre part, vous m'a-
veT encore appris que des per-
sonnes que vous ne m avez pas
d~signkes et ccati e lesquelles
la nature de ruie functions ne
me permettrait de prendre au-
cuone sanction, mime si vous
me les aviez fait connattre in-
dtividuellement et qu'iJ s'agis-
slit de les poursuivre, on?, t


iUm5pl &aMdiiniMMMI

Toutes les Polices


DE LA









comprennent la Protection centre la


Foudre sans augmentation de taux



I Euq.LeBosseCto


Agents Ge6nraux

,t AauumuuuuuniiiE


I'issu'e di o'au lience et nii conrs
d'un incident I'rapp M* Hlenri -
q(|Uez ct Jeannot... Comment
p:ireille aven'ure a-'-elle pu
lear ar'iv(r?
(:e, fits ne sont pns p lns in -
puilables an it jugc Lahens qu'A
nis subordo'wnis irelcs et aix.
avo alts (jui im llrn diatlien teilt
a;p Ms t:-ientl allCs I'hrement.
adre(sser des conpliinntis a MN1
(Chatelait, I avocat des preve
nils.
Q)1iatil a mIn,; j avais pris A ce
molinet le chli inin de la porte.
Si les personnel qui fuvaient
et p)iarmi les(iue;lesse trouvaient
(iquellLes un .s d cells qui ve-
iaienirt d'enlouirer \1' Clhatelain
(out t-, cause clu e jene me suis
pas trouve ;to on moment sur
I'estrade du jugee oif sc d6roulait
incident que je ne deplore pas
ioins que vous el dans lequel
les miens et rnoi nous i'avos
absolument atrl-unc responsabi-
lilt, mC.ne .loign6e,je me con-
sole d'y tre arriv ass.z a temips
pour aider M- Jeanno, A se re-
ever de la chute qu'il venait tde
fa re.
Le sait-il au mloins ?
En tous cas, loin d'avoir rien
ent epris pour restreindre les
privileges don't ont toujo'rs
jowtt Melsiicurs les Avocats, I'ii
conscience d'avoir contribu6 di-
guiemnent A leuren assurer 1'exer-
cice.
iMonsieur l-echaud, rien que
purce qu'i en etail Prsident,
a-1t I etC tenu pour responsible
-(-uelque p['en- tde I'arresta
lion du Miagistrat Bourjolly el-
fectuee au local ineme du Tribu-
nal de Cassation et si je ne nme
trompe un peu A I'issue d'une
uhl:nt'e ?
En a-n il ec d' (,in ine du
D )vei, d i',|)i je lorsque, f'hi-
sanit subitemnent irruption au
local du Tr ilunal Civil de Port-
au Prince, tdes military s infli-
g&rent une copieuse t):stonnade
a ceux qui assistaient au juge-
nmet de l accuse PIscal?
'eulllez agreicr, Monsieur le
Batonni -r, I'expression de mes
seniliiients trWs dislinguLJ.
(Signi) Ch. MITTON.


Visitnrnis ,iliiques
C'es aver plaisir que nous
,vons rcni, hi-r, au MATIN I'ai-
mn:,hle visible d' M IMvrtil Bri-
gnoll,. le nouveau president de
I. cmmisiion Comm:inale de
P'if Goave.
%1. Brignollo qui est une des
nohiihilitf les plus ma~quIanles
de sq ville. nous a britvement
i xioqns tout ce lq'il conmpt( rea
I'ser ponr In Commune don't ii
a charge di I'ndiininiqration. Le
nrbsident de la Commission
C.-mrnmunale est rentr6 a Petit-
Go5ve, hier soir.
Noni lini renouvelons Iounes
noq fPliritations et nos meil
leurs vce-ix de tructueuse ad-
ministration.

I~ -
Le TraitO halliano-doianieain de
Paix perp'tuelle el d'rbitrage.
Avant-hier, la Commission
speciale du Conseil d'Elat, char-
56e d'Mludier le TraitM d'amitib,
de pix perp6tuelle et d'arbi-
trage centre la R6publique Do-
minicaine et la R6publique
d'Hani, a annonc6 h l'Assembl6e
la comnosilion do son bureau
don M. Auguste M Igloire es' le
p-,sidi. t et M. Tri. .aret, rap-
portear.
i.a C(%omnis'on presentera
bieui6t son rapport a la sanction
du Corps.


I,'lislilut d, Droil laleroalional

Une Commission in',-rnatio-
nale de juris'c.- I.rmni lesquels
se trouvent 1I. 13towvi Scotl,des
E ats Unis Maurtua, du P6rou
et Sa 0chez BLI3taiante, de Cu-
ba, vient d6tablir le program-
me des Contfrences de institutet
de Droit international qui au-
ront lieu en octobre prochain 6
La Havane.
La Cipitale cubaine a Wt6
c'ioisie comme siege dCfinitif
de I'Inslitut et le Gouvernement
cubain va faire construire un
palai, dans la plu, belle parties
de la ville pour loger ses ser-
vices.


Important .

deficit;



Ilier minin. le. por'ears d'&...
lets de la Banque Royale d
Canada a Port-au Prince ctel. a
gqAnral, tons ceux qi.i ont coa
fe leurs epargnes A c-tte luot
tuition turent d6sagr6,ablemit
surprise d'aporendre qu'un grIW;
d(ihit de 17.(011 dollars el pit '
avait 606 relev6 dens la coinp.
tabilite de la Binque. '
Arssi 6t. nous avous cherehI
A recueillir les renseignem.f-
n6cessaires A meltre nos lui
teurs au courant de celle affilqr
Par les premieres inforWl-
tions que nous avons pa atvoli
nous sommes en measure de di
que reellement un d6l:it dl
pr6s de 50.000 dollars a 6t6 re
lev6 dans lescomptes de Is Bau'
que. ,es causes du deficit Fl
ne pouvons encore les prdeik\
Mais, d64demain, nous MereI,
en measure T< clatrer com;ibllt
ment le public sur cetle aVWl
aflaire.
A IA fin de l'apres-midi, aeos
apprenons que M4. Vita
D'Ennery Deijoe et Milt
Hendrik. caissers de la Ba
ont 6et arret6s.
---. =..|

A qni appartieut leI P l.
11 paralt que mEme les
glacees du P61e sont i'ob
contestlaions territoriales
Prensa et La Nacion, deux
naux de la iepublique
tine, reconnaisseni que Ia
de-Bretagne semble avoir
que droi sur sur les lies
lorines o, ties situ6es au Set
I'Ama6rque; mais qu'il n'el
pas de inme pour le P61e
sur lequel les Etats Uais
tent egalement das pr
Les deux journaux
invitent le Gouveroemeat
valoiraussi sea revendi
sur une parties des rugt
tarctiques.


IANFLTOIES




Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE ,


sur la VIE


EUG. Le BOSSf & Co.

Agents Generaux


_~__ 1_C__~ __ _____ __ ___ _1_ __ __ ~_I
I __~_ -n ...


-


---- --


I- a I - -






L.E MATIN- 15 Mai 1929


________U. .-. CLr


-i '0'7Y L EC



5PPh~T1N Hlt ~ a6
A' docnc -10 xenr,S c. I Age cue 7 18 mc neI&
'cj'@e lt S anif:, ei ,ir; I'..Iimcnt arLsdit des
i:6,n56sC, vrcir.8r.ss, 'ra.scl'n,-tM I:.-r,lM dl L1
t.~flj do erp i.:r~tio vc sv W 3C1US f x.
*Litii,.la w(ictt r(ci iposuie

de r.. t1&' i *'*r *, .C
Pba, rmamci~ a (L Maioni A: ctr't; *.'. -



rhThLAFONTANT
Kb' Aooesuoireu pur auaLomabiles
ne, Iluile, Accessoires et Pii'iccss (c ( Hienge poill
lies.
wcilleurs poeus et Chambres a air pour loute autoi
Halle Gardiner
No 1538 Grand'Rue. --- Porl-au-Priuce, Ilaill.


West lo


Des horloges de-qualitW

.I vous achetez un Westclox, vous recevez une hor-
Uloge don't on peut dependre tout a fait, parce que
slement la quality la plus fine de materiel et la main-
4oeuvre la plus parfaite forment chaque reveil et
Wique montre portent ce nom.
Choisisse n'importe quel Westclox et soyez sur
d'cu service qui vous donne I'heure precise pendant
*ipn temps.

WESTERN CLOCK COMPANY, I.A SALLE, ILLINOIS. E. I. A.


MOUHR & .ALin\, Agtnts


S Attrape-nigaud...
,Comme on le sait, il s'execitte
sur la route de Pition Ville, de
brands travaux de refection
Lorsqu'ils seront compl6tenenl
achev6s, ce sera, sans contest,
une des meilleures routes de la
Rep' blique. On rtduit le plus
possible In d6clivitl des pentes.
on supprime les courbes et hi.
furcations inutiles, la chaussO1
elle m6me est d'abord pourvue
d'une couche de pierres con-
cassees qu'on recouvre de tufel
est ensuite asphaltde et sable.
Enfin, le travail est excellent.
Mais, dimanche, ceux qui se
-rendaient A P lion-Ville eurent
en haut de l'Avenne.lohn Browni
une d6sagreable surprise : nl
route Mtait barree l'aide d''-
normes tuynux en ciment a:.-
m6; et pas une pancarie indica-
trice pour prtvenir les conduc-
teurs de voilures qu'ils devaient,
s'ils voulaient arriver A Petion-
Ville, tourner A droile et, par
un chemin delournC, franchir
Ic passage interdit. ( e Inlt Iun v(-
ri-iable attrape-niganul uui oc
casionna iu gros cntilIIbarrs Ilt
vo lures. Enlin, arriv: on ai.th
conduite par le clhautllur NIMa
rice Scott qui drvinii qu'il lfIl-
Iliil pai sser Ai ('c i1t, ct' qu'il lit atu
grand honlieur de :ous les au-
tres chautfreurs.
Iine simple Ilaqiue indiic:i-
Irice aurail Cvii' ce Inlment de
sur prise dei agroable.

firanwle sOil'de IhlicAlr;l
Les boy-scouls ilonita;iil (re
la Senlinelle Club ollriiont le
sa medi 2.) mai coul anut. A (Cin,-
Vari'e-i s, iune gi'gr:ile s,)iri'e
Ihi ltrale.
Programme riclie ct vari,
conm)orlant une piece local,
Amour Passionnn, d,.s mionolo-
gues et des piktces Ide vrs. l.a
Ilte conmnen erai i holuri's du
soir et la carte d'enilr~C ne cofile
qu'une gourde.
-o-
La Fete de I'1niersilI
et dii Drapeau
Coinme on le suit, sainedi
proch in, 18 mai, est la f le de
I Univer.-itl et du I)ripeau. Mais,
en vertu o'nn Ar.t'\ du Pr(l si-
dent de la R publique qui lixe
que lorsque cette flee tombe
un jour de la semaine, elle sera
celebre le Idiniainchie suivant,
Ia commeioralioi aura lieu,
dinimanche, 19 maii.
Nous avo. s indiqcii il v a
quelques jours, les gr;,nt1es li-
g ies du programme olliciel de
l, Iete. A nottr que It1 jour mi-
11-. Ic saimetli, une grt.,de soi-
i e nialislique A IaqucIle les 6lI-
ves de plusieurs coolcs de I'ort-
au-Prince preteiont leur con-
cours, sera oflerte a larisi.na
par ie DCpartement de I lnst, uc-
tion Publique A l'.Arcahiae,
lout est mis en oeuvr' pour que
la fIle du Drapeau aitl soni c!at
accoutum6.


PICARPMACIE
PRIJNCIPALE
H. CANONNE
49, RUE REAUMUR
G BOULEVARD St BATOrOL
PARIS
veudant
1 KUsILLr.an n rcna Do MUODE
hlodWUl dee Premtibs Marques
toujours de premire traIlthur
UNE SEULE QUALITY :
LA MEILLEURE

RAY'ON S PICIAL
POUR LES COLONIES
DROOUBRIlE, HERRORITEIUE
BPtCIALItSI
framasses et 'trangeres
SELS DE QUININE PUlRS
2bun produils en flacons,
ampoules, conmprinms, cachets.
SOLUTIONS UIPODERMIQUES
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAIRILS HIYGINIQOES
pour tons usages
APPAREILS ORTHOPDOIQUES
Seringues iypodermijueSi
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Uslnes, Communes, etc.

Projects de Factures
et tous renscignem#nts
ru demrande adresude
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE REAUMUR
N-H BOULEVARD SBASTOPI.
PARIS
MASON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
Di en Franue ni i I'Etrangoe.




Second

Hand Parts
GARAGE
MILLIlN, treres
Oflre leur service aux
proprietaires et conducteurs
d'automobiles pour toutes
sui tes de reparations A dlomi-
cile 0t sir place en cas de
pan ue. N'oubliez pas q(ue cette
Station esl bien pourvue de
toutes sortesd'accessoires tels
uic: tires, tubes, etc, A bon
narcle.
Ouverl toute la nuit.
Telephone, 3356.


La Loter:e o e (auvres
Comine nous I ;a\'vws tldj an
noncedepui, plusieursjours les
b 11 Is pomi le s. c. nd tirage de la
Lottrie des (Euvres sont en
venle. Le tirage pura lieu 'e (-
manche 9 juin prochain tou-
jouts devant Parisiena.
Les billets, Ir, demands
surlout en Province, s'enlevent
rapidenment. Nous cons, illon:
A ceux qiui desiren tenter la
chance tie gagner le gros lot de
200(0 gou'rdes de s'einptresser
l'achetler leursbillets.


Les reli:inqe- commerci3ou enlre
les cEals-Unis el Ciih;u
Les (cdIia lges co niuelciT I Ix cl -
tre Icvlta Is-U('nis et Cuba st
isont Ovvc's i des ctiiffivs re-
mar rtju a des. IA' cl ifli l des ex-
P otr-tlioils (It.." I.lpIs Umris 11 Cu1-
),Iest tie 2012-1000 000)de (dollars
et elni des c\iw ntat:*oS ide Cu-
b a aux Lfat, I ns if,, 128.000O.
000ll I(1011:11". (641 [:1ilance ell
t&i'tvlI de CuXbai de 71.000.000
i(e dollars.
A nIoler tue la pres tic ota Ii -
Itt tieCS (vxl)(iakitiOnls de(iL Ii-[a nu x
Etats Urns co n sist te en sucre
talbacs, ii uits et I6gLuieS.


Les C (OnIp.lIqliiI'% ,INWs lIili fuha i
I i-II a, a 1 1; ..", *I I 11 (14
S111, .! T It' ml t lch -1 I ft

duike Icfilmi m. des tI
C, 1: C'1 SI1:1 I& 1:1 111m



C ii tcit I11 : iit4 l ic 1 4b i t. I



IINlgit"11 l(I [t S v itI cet, 1:1 V vs Sor
9 1: S lilt I I ti Ilm s 1111- Ic
Pies"'dt II otI N.1 ido.


Le \oI-(I




M i~ R /. i G E ,rlll lur :c
dmis ll 1 oraoi, (it. a J \1idlt
olli 1i1- it I[Ear c( vi I t-r la 5 c-
ti,1 'n Sit hm111:111ge (Idech
Ii ene Lt~v'e'qut, & v'c MN. Emile'
Al aignot u
'xs (-iioi u tv a wti : Ma urice
arot lie, \1Ni tylcnti, de lPra-
dines, Lui Victor pourli tIma
rice ; niomie laiotl olhe, Edmnond
Stui ret ClInenIt i)upr pour le
le jeudi 2:1 3 mai courant
st-lU bui, i it : Cl-gise pall oissitil
d I l ti X-Icl' --Ih)I' (ICI', I. flu -
I lo~ge dt- Ni It acwriileIl-
4iiilavui. c: I avvc NI. Commuii rnal.
bUs aiIes tswbilt cniiduits ii
hI aot I par MIuink Al hric tier -
thc tu mciiuxI. et wnatiuel \III--
C' I CIX Cit1 SL 11i21l5al de [a
Nous eiivons tobus no *rux
de bolieuir aux lutuis conjoints.


Uleanisalioin des PNEUS & TUBES.



l estactuellement sur place che/ M' Harry KINNEY Grand'Rue,


e MEYERS,cxpert en vulcanisation envoy specialcment par la


rique de PNEUS .& TUBES Firestone lire & RnbberCo.Akron


S11 veut demontrer comment les Pneus peuvent etre vulcanises


solidityte et avec p( u de frais. Un Pneu ainsi -vulcanise peut rou

ussi loingtemps que s'il n'avaitjamais subi aucun dommage.



SDurant le sejour de M Lee MEYERS, touls Pncus de n'imporle


lle Fabrication pr6sentes chez M' KINNEY seront repares et Iin-


esse ne payera que le cout du Materiel emplov6

PROFITEZ DE CETTE O(FrASION


L. PREETZMANN AGGHEIHOLM &Co

Agents Generaux de FITRESTONE TIRE

& RUBBER & Co. AKRON


'" ..l*


EmijiicI icz

votz'e teint ie fit trtam


(.c,1svrv c! i'olre eintf
/'rai.,sc/ beau.
h t.% ichcs de rousieur, le
I i.ic, h's 1)outonf, Ic-, points
niolrs, lets tilhes (Ili Ioie, et
Uimtes ics Il i'.trslII'' w iimilni-
ics quii tft'pareiit votre beau
Ici lt IIloIItI I e! ve I VC D Ire en-
leveces piar lus1age de

L'Lc'eicn lo
S'iIllimpie' t, /a I till
II a t[ Sol~giltLIseCilcillt ~prVou*
vt, ct ('ss:aiVe! II est ti on.
gLen w 1eldicallicnlcii scienti-
ipiJc par-fait sazis daniger ct






t'Iqtll i~~i' Iit (I. i tn
Fv.Vi Z \t lI' '- 41 I Sc
'?ii iH-lic, vsldIs h's ro










"riil ivt' ilat.u\ Il t t oi'cle (h'
N I Ct S.i )lII! e 30 nI im\i es


(-T,, i6 (INE t

hi', (;111' IA 1I. A.
S JI\I Pflf, l~lCSvir tOLLS




0R11 "C I pIs our1' .ive:1'1 1 r1:ill".





F X I I AssV I (i)tNll.Jxk:AE
't~-ll It' ON xli i ki,\iii u lYa

I ikg vs emandstour' Iir tlouser




linePC Ca IiS Ii.I(dn leo o


CABINET
I I
Mo Hermann E. iron
ii
Athanauie IM AiUmstie





Avi*1S


I .a 1)1trc(otiti dit Sti ic I y -
lmxiuliqtic st'ei- issc AC I Lc. )
pt-ler :1 St's ahoonen& (' i1'iri
cleriiii'ter (Mi jp cr Ile pit'Iimnt
dle la t:ixe' (Irs Illois lAvril-
M~ai 1929 d(lit Cxpir IleU I' .
dv~ c~e mojs.7
Passe; ccte (lifC, tllS les
rneuardataires doii i Ic', prises
'cra'ni( (t cot(ptu purs ,j~ol detti'
dcevro iit jpaye r IP'a littcde
ol/ ( ;ulirtlt's pir6,uivi parles
rcgklien Is ii SvCi-i viu1 1oruir Iv
i-6ablis, cmenii dotia Ipise.
Vort ani-I'ii('mc,lt' 8 l.,\iai1929
La IDircchacli



HVIS
L4e soussign&,C. Mlu: clt- suc-
cesseur de M. 1. B isron'.
vise Ic public et le co iunierce
(ine Air. Prd~ric Cli.,%urnoes
est chlmrl;t de sau i t1-o, atio n
spkciale a I te'et (IC .,Crc,, i
la Petite Hikiire tic *i 11b
nite,sa liaison dce spe& I Ia timio,t
en (teurees et ti en l. I -ol o )I
tiort-aii Prince, 8 mar o 1
C M I'Li".





CO NBTIP ATIONY
COMPIRhIW~t

ji DELOr i', Phazaactoo
Sig, I~ue Saft.-Aa1vzse
1~, 5Wns&M~raim
CIRST LZ MCILI TLUP
DES PUROATV3:1
ASU.MThUUV; Pbewmaoo A i II
Pbu&"MSO d6 r' JUStaD V'-AR
44 1" :te leebonme. PbarmadiE.


0
I-





54

0
k
o.

fi


__


- -


- -- ---- - ---- ------ "


PAG


a






PAmi-E.4,


LL 11ATIN


... I" ,"---'4


m ______


PURATIF du D' MANGETi


combat
les Maladies de la


Femme


co i'1 Y% bss -." ..g ji'.P66.1 .a.'etutoI diirlt'. o-l
1u.,j&--. IF wo uio jo,,w. lioetur 4.4m1tite I orfitc 1:,oit e -o-C!PCurcuse%
r. a p.mwf. a 4i" pt i a '11-I ~. s ,,I Iv., i.i% -g 9(%g% eo g.aej p rot oug.*
4 .jor I.% a ,t- ILII (,I.a-- I -at- .AwIllI Il .t tL9,4 'tlt ('ufoor 4UV. gou
dn"11,1411"Ir olu U.~ l ~ le rr'.-lr fl irlaul, u Vt. ilan%, 1A d~l
ar 14.5 ve t r .a If i q j Ic!4ju IGe ,ui 'trv..I. I p, i ll &I mfl.le
fill t 1. .10 laW, 1 1 Auv-cl. Wi ll, 'ti9.- dCdI ., I-I, A- I q le $80%
fit,, t~R I& i i fi .1 I I .. It. L* (1, : d ,lo It 191: 1 .4F .pal #
II 'I b f JI-IvIok t' A I- (A.c O *.Il t 15s f,~iIID 1ar p.. 10 ulif ;
trovivitt t I-, a -o a :. is e tn u e .O rF( .ps- cJul wumbraut a,

c'.''4-p (3.'V II I) U* s a Si. I Uoal I t Mi I
jtI -uvc. .1-, de de ST ......' I (t 1-. i uaiity lp t..
ast c ..- I j t uiu tre
U(of. ... fii..4 .%I t n ju' j r.
isin. i,,I ,Iug- I.;.:? .. t5 ur .~5 *bw F..
..... t 1S. I *It r -T JA 'IN~r *n. gr,- 5,-
Pt" *. a '~. alU S IPr tlolt,'
o,: 2:r. l ,1 *a11..n
1rr A p. p P'IX t Jl
or Pa.-$ IP. .'.


Steamship


Company Inc.
Le steamer a Bogota i venant de New-York directement
est atltindu Port-au-Prince le 16 Mai courant. II r-
partirn le mnime jour pour Petit Go:Ave, Miragoine, Cayes et
.lacmet ce route pour les ports de la Colombie p'enant
li't et pusagers.
Port-au-Prince,. le 1l1 Mai 1929.
COLOMBI)AN STEAM.SJII' COMPANY INC.
GEBARA & Co. AGErNT

ALUMINUM LINE
tllitW1hltney Central Building,'
New-OrIlans, La U. S. A.
PHOCItUNS D9P&ARTS DIRE TS POUR PORT-AU-PRIiCE lAITI


L'u steamer laissera New-Orleans le 14 Mai
at lri't'ie et les ports id Nord.
('e 2 Mai 192).
A. de MATTEl S & f'o
AOtNTR GaNt1RAUX



Ulne seull




T.I (a lht. S (iii S, n: ifestis dus uueC
,li I. gridfuement prolo ng& c1st In scu-
I. IIAISON du f:itlqlte

FIRESTONE
a v\etdu cn 1928 pour 1 50,0tK0,000 dol-
Li: de PNEUS el Chambres it air pour
autlls de lute, autos dL travail ou Ca-
Ill I ,.

,ai contiden:e |ipubliq'ie dans 'hah,-
F,-I R de

SIRE'l STONEI


pour Port-


Remer clement
Mr et Mme Alcius Alfred,
Melle Lucia Alfred, Mret Mme
Florian Allred et leurs enfants
Mr t Mine C. Dessable, Mine
Vcuve F. Porsenna, Mme J.
Laurent, Mme M. Desrouleaux
et leurs entants trcs scnsibles
au t6moignage de sympathie
qui Icur a tC donn0 6 I'oc-
< usion de Ia mort de leur re-
grettce lille et nice
.\rric Jernne Germaine Alfred
remercient bien vivement les
lilies de la Sages9e, tous les
amis de la capitaleetde nl pro-
vince; ils les prient de trouver
ici expression sincere de leur
profonde gratitude.

Mm" Anna Duohateller
Toilette des morts
Preparation sans glace.
Rue du Centre No 161.'.


I --


I


Steam


Packet Company
L.e bateaun Culebra \vennt dle Kingston, et des ports
du Sud, sera 'i 1na ciapitale ver's le 22 \l:ii courant, pregnant
trit pour I El'rope via les ,I k ;, rli Nord.
Port-ain-Prince, Ic 6 M i 1929.
I. J. BIGIO.'
Age'nl G '-ini r.al de la R )yi Steil Pakket C )-npJ inv.
TfC6phone, 2311.
-- --- -= - a -
Ce qui n'a j1 ol0ii.0i fail
Ce qui ne peult ,lre 'lipa.ss.

IKola Champlaane


F. SEJOURNE
Pi part dans'des corditiuns higoureuses
D'A SE ISIE
Pr6paration et Vente'
PHIARMACIW: F. SE.!)UIJNE
Angle des Rues Rou.r el du Centre.


-..-- 7


Les vraies huiles de b


I -


"-v-u


Ceuzy~fdu, cotw
lives et d'halle di
6s mtua quo to
Pour votre goo*bi
Aj le sayon Ps.qo
V60S aChtoz a
noire avec le no
t1n leltres dor6m, Noi
9age yert et I co
.An An& Avow. 0%


U'se-ea e'el le aoyev de Iret ger deals.
voe charmes salureh. ua r a id
L'Ige est un de6l A la beauty.
La femme d'aujourd'hul de Les seul hsija
40 on 50 ans refuse de I iisser PAL.OLIVO B foI t
les ans conqu6rir leurbe ut. beautO tirIs de
lies prot6gent leur pr6cieuse palmier atricaion:
complexion, premier moyen et sans aud at i
'e conserver la beaut. client, C'el poaup
PdMtialiM v al co1l0 e
Ce que vous deve faire relle qu'il possade
hulles de pale et
Le matin, A midi et avant et rien d'autre, d'
de vous mettre au lit, lavez. Palmolive sa couler
vous la figure et le cou avec naturelle.
le savon PALMOLIVE en tai
sant bien pen6trer la mousse The Palmolive
dans vos pores par un mas- Cbicago U. S A.
sage de vos deux mains.Rin-
cez-vous ensuite avec de I'eau
troide. Sechez vous compl6-
tement.


Ei iler cette erter


Ne vous serve jamais de 1 epr6sentants p"ur
savon ( rdinaire pour le trai
tement que nous venous de J. D. MAXWELL 4
vous indiquer. N'alez pas, 1619, Rue R6pubic
croire que tout savon vert o4, (Grand'Rue)


Hamburg Amerika Lil
Le bateau ( Amnssiam, venant d'Eu' o ,
prochain, le 18 courant en partauce pour d
Kingston etc. pienant d Itrot et quel qies pal .
Port-au-Prince, le 14 Mai 19.
REINBOLD & Co, A;: "


SRalison


dI'. ..hbriqrier des pnrieui et Chtinibres .1
AIIl )(ircl()'lner le I~lu-%(I kiloiii~tre ini ,r
(11)1 ijr, est la g raitiele )()ir ci iiltc ache.
xctii que les PNELS

1I4IRESTONE

G;IlM-DrP'PED
aI 'i garantissent le tuaxiinurn dii du-
rec e t le kiilotnctres cte vous pouvez
esp, rtr' dun l'NE1U.


r


En VENT.N

M" Lucoiti
Ca-,,.frtfei'v
M' F. Maui
Port d Pai'x ;
M Abel

Clement ~'
SaintMarc'
Savinien Maz
Pei, GIAve
MrT. Gou'
MiragoAne .
Mr M. Desqu
Rrimie
Mr Elia S.
Aux Cays :
M' Edm. [4
Jacme ,
J. M.
Port-a-Prio o,


c~ 0


J I


Prcsquc(e chaque courier apporte le temoignage volontaire de touted 14

ties du monde comment FIRESTONE Pneus et Chambres a air donned

versellement le'plus de kilomintres

La prochaine fois soyez stir d'acheter i n PNEU FIRESTONE avec sacham


air rouge FIRESTONE


L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co,


Agents Generaux -Rue du Qu


_ __ __ ___ _ ~C__1____ __ __ __ __


Colombian


The Royal Mail


,'7 1


-- I.-) Ala, 1929


. 40


rrpp~L~'


4r




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs