Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04172
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 5/13/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04172

Full Text




pent Maglokre
DIRECTEUR

. RUE AMERICAINE q9p
TBLEPRONE N* 2242


ANNEE N" iW691


kdgbb-mrs ptlu.


mes pol:tiqaes...


Pouvoir Legislatif


II(1)


tles Chemises Aoirfs
dans Rome, en 1922,
Ie roi Victor-Emma-
eat confi6 A leur chef,
lini, la charge de re-
I'Italie, celul-ci corn-
tvie que les grandes re-
nacessaires A infuser
gng nouveau dans les
lde la nation,jamais ne
lent s'accomplir sans
ification profonde du
U parlementaire, san s
diiffection dans I'exer-
du Pouvoir L gislatif.
Moini ne se trompait
tt, centre lui, centre
nfjires rigoureuses, ra-
Srvolutionnaires par-
=uais necessaires A arrdter
Ib pente fatal la patrie de
ret de Cavour, les Cham-
litaliennes fronderent.D'a-
sourdement, puis plus
Set ce fut hient6t i'oppo-
ategcriqque, violent, la
Sdu Parlement reten-
ade declamations fulmi-
de protestations indi-

it preoccupe des mesu-
otes A prendre pour la
Isation polliique, eco-
je et financi6re du
e, Mussolini, aux pre-
heures, fit la sourde
aux recriminations de
Opats qui boudaient son
ayant la naivet( de
qu' ils etaient encore les
lileants du people ita-
quilks avaieaL le.duvoir
Sdroit de parler en son
.Aveugles qui ne voyaient
que c'6taient les bras
mesde ce people qui,se
at des marches de la
rdie, de Ia Venetie, de
rie, de 1'Emilie, du
t,avait,en une march
ale sur Rome, conduit
jausqu'auprks du tr6ne
In et craquant, pour
rsnr le front du roi la
.me vacillante.
te, il les convia b col-
lovalcment, sincere-
il'oeuvre de la restan-
.tlationale. Mais ce qui
Ittou'ourq,en tous pacs,
es Assemblies lCgisla-
lqui ne sent au tend,
Sforme, celle constitu-
lshe,des oppositiounsles
ittaires italiens cru-
I'oflTre de collabo-a-
U chef fTsciste 6taii un
lef taiblesse ou de timi-
;. leur opposition re-
Ade violence. Uls all-
igrme plus loin, ils firent
en s'abstenant d'as-
-aux seances de la Chanm-
FMussolini rdsolut alors
passer d'eux; car. le sa-
:pays, par nimporte
ens, est la rkgle su-
S or cel, les nbeessi-
Smint de loi. Et au
liaUen que yous ren-
dernandez lui qui
lfon en ce conflict centre
tn~ent turbulent nanti
voir legislatif et l'hom-
id le people avait remis
loir ex6cutif.
H nte-deux ans, ce Par-
avait participe au gou-
larie, contrO-
r ,on. El son
some, ne tut
Ce suite de a ro-
Spolit qaes sl!
isde Iltlt prfo.
ft une sorte de flux et
x,rnmenant sans cesse,
t0olr. an ponvoir, les
homes L'Italie ne
Pen E. rope qe fi-
S p~a ngloriue r .
p.dsl que par so


L 9~Lt MAIThdit wer-


6clalant pns6. Si les nations
daignaitnt se retourner A son
passage, c'est qu'elle s'avan-
gait, malgr6 tout, rayonnante
de route la lultineuse aureole
de la Rome des c6sars. Si l'on
pretait un peu l'oreille A sa ti-
mide voix, c'est que, dans le
monde, vibre encore l'imnior-
tel echo du forum secou6 de
la voix de Ciceron. Mais le
prestige de I'ltalie, aux yeux
des nations, n'6tait plus qu'une
page lointaine de sa glorieuse
histoire.
Vint Mussolini. D'un coup
d'ceil, il measure I'etendue du
danger. Comme le torgeron
qui ne s'attarde pas, le matin,


S-*--.mEII III


ATOUSMLES CO

I'elr do dtorm dwthrlornt esa Imat6rlaux do
constructiOn ct renvnlt OS s@intutes.
Lu SSLEXORE,peintJb is tr~lent', trsatrt,
So ; tows tax irnts, A clutal Iti
actions utflo~,prkci ,
I Coated matO,* r-soiFr.s ,hatr qau
io n pio ce 0a I slue. t-1,'.ild eit
4 A v r ta i i .1 i ra I ;J zt 1.4 M d



-.L, .''ij
~~V4.


1,*
ETA L L.VV

8AUEF ~)HO`A
1 3,a' "RICE
Ropr "FNAINE.B.on't-I'? "C P WY C E


retrousse ses manches en si-
lence et reprend son lourd
narleau qui, bient6t, frappe .------ --
Ienclume t n cadenct, Mu.s,.-
lini se met I '(euvre. 11 forge T N
a 1'talie un ccur, uine iAme, 1 H
des forces, une virility une
vie nouvelle. ASS IA N(
Rajeunie, sentant couler en i
ses veines une seve niouvelle, I IT E
sentant son coeur battre, son 1 L
Ame frissonner A un souffle
plus pur, voyant miroiter en
sa main rafter-nie I'acier clair
d'une noble 6pee qui a rem- \ SSU 'a IC(' C
plac6 le troncon du glaive
qu'elle brandissait piloyable-
ment au temps ou le parle- I VCC D rotCC
mentarisme soutenait son -
bras dehile, I'Italie est rede- sa
venue une grande Nation. De T O ludr San
I'Adriatiqne au Piemont, de la
Lagurie la i salpine, c'est le d Pr
gi'ad bruit de l effort d'un r l .
people au travail. Les forums
sont silencieux, dCsertes par A i
le people, pour les champs onu enl e
l'atelier. Comme un cheval
qui c'6broue, toute la nation, O
du Nord an Sud, du LevantJOC
jau povant, est sccoiLec d'un
grand frisson de renaissance
Force est bien, aujourd'hui, de
l'&couter lorsqu'elle pale (dCns SOc0
I'assemblee des Nations. Sa si-
tuation 6~onomique devenant, LUCCL I \i l- Cap-ha lien
chaquejour, meilleure, sa i IJUV.AL liragodne
tuation financie're s'aitmlio- TIERNE BONNEFIL- Aux C
rant n apidetmcnt. tot s on i
people au labelr. sa prodlic-
lion s'augmentant Ai 'albri :.
lois et measures prolect;onnis Iu
tes justes. s-i monmnie s'est
vvite stabilis6e et son change e cripuscule d- se'- tieux 'n-
"raftermi, pour ainsi dire, de tiques fait remontcr tn so-
lui-meme. Elle a fit voir au il quilmboie t erit, pour
monde dles pr uves de son ef Home, ia suite de son inirnor
furl et de son success : un n i- ~ 1 c histoire.
virt-expositi ,n a p.ircoouru Ics
mers, sa sainte bare remplic Sept ans out suffi i uon hom-
des pr duits fib iques aiix me pour ce travail de geant.
usines don't Mussolini a rani- que la rovau t parleimentai'e
mne la flamme des h:uts four- i navait pas pu accomplir en
neaux ou aux ateliers ou il plus d'un demi sicle.
ramassa le burin tormb des
minins lasses des artistes et Maintenant u e l'ceuvre
qui se rouillait pour le letr s'est precise dans toute sa
rernettre centre les doigts rani- puissanct, qu'A la branch, le
mes. Ses aviateurs ont fait le fruit mtrit lentement et sore-
tour du monde, montrant cc ment aux iayons du soleil
,quepeut anssi, dans ce do- brilliant, radieux, dansun cit I
maine, le genie d& ce peIple debarra ,s des lourds nuages
heritier du plus somptueux passe Une i de nouvelle, un lini songe A tenter l'experien
principe nouveau naquirent ce parlementaire, n;ik avcc
avec Ie fascisme: 'Etalisme. Miles modifications el dans la
L'Etat seul est souverain Tout forne imposes par le nou-
pour et par I'Etat. Aux yeux velles conditions politiques de
de la France stupdfaite, desor- la vie national. Oui, II veut
ganisee, ruin6e par son sys- d'un Parlement. II en a mdme
t6me parlementaire,elle vient, besoin; mtais il ne le vcut que
enapportant unesolution 6qui compose de d6putes protes-
table A I un des plus grands sionnels, appartenant cnat un.
problimes politiques qui se lui-mdeme,au groupemoent qui
soe t i pmals p0 au juge- le charge de veiller sur ses in-
men duM Made, de conqu6rir trrats et, surtout, a on seal
le tjt~ deFille alne etProtec- p-trti. Bien fiis les s luttes
tri de l'Egide. Son people sterilts drs parties politiees i l
pui ant une vigueur touvell< Bien lnies I s turiu't~.i es,ls
dans une urgauisation m6tho agita ions p;r'emtien': iit' '* i,
lique, sa jeunese nepr. nant quelles on conviait ie people
orlscioPce de Son- pp sse qui les ecoutait a !a porte goe-
hblouissant, tous ses citoyens lottant de faim! F'ini Ie rgne
,e griiant, coordonnant de la demagogic parlemen-
reigis eftwrts dans une grande taire.
dee d'ilalianiti, l'Italie, dans (A suivre )


ORTHI IER

E COMP ,NY

LONDON.



ion!re inc)ndic
ion con tre la


augmlietatio


ier


vcd


o WOOLLEY

'ort-au-lPrince.
S- GEAT'S:.
F. CfTERIEZ Iclil-/;oce
J. ELIE L.ESTA.\GE- .,drenmi
(/yes. CARL BAU N'l'Y-./rcnei


;- -- I '----, -----;


Ine'endic

Sain-di. vet -, les 2 licurm" -'
du matit, n incendie (vhIh:
soudaPin l.ns tll"n C. C. ui'
dans Ia ccur de I'imnineuble No.
1075, att Poste.Marchmid.
Les gers du quarticr firent
en grnnd t inoi ; car, pi iv&i 1t2.1
(epuus I'lus ticjtie ql./ ours, ce
West point sans 9I)Jprhensh)II
qu, is vov' 1iient 1(XW. (C.fllai m-
her (Irns -Ia it. Ios I vmpivi s
alertt ia n'i vtrc nt vile *-I p, Ir it
toules Ic', riesttres ntcessanless
j:our t.-viter de phits grandsdo(1m
wages Ce scuIc le W. C. hrtlIa.
.
Asstirez-v'oiis confrv accidcni
SIla ((iGeneral Accidci, Fir e &
Life Assurance eorporinfion I
Iniled ).-- ve :F. Berritiughati.
Agent ( nWral pour IHaYti.


Une bouleille... traierse
l'Allantitj ii
On a d~'cou-vert,(derntii.rciie eit,.
Sul* II )1i g de 1.1IaCoit i'i, A lp
chrl~ft'i. title holivtilit. ca(lP ci.
contenint un dloc(ui1ietIt oflicit-I
des',M6 A TiE" (fnvfli' fA I on- f


LUNDI 13 MAI 1929


oilre Iil


dres ou -ureCati ifliA-tOioloii
que, pOur observations sui hsi lil es g es se livrent A do%
courants m, c'pi~'glrrit's tlU trove' Idtnt lu
courants lrirs. inquii des fmilles.
Une letlre cnfermE-ic i d:nil 511
)outeille iiforinait que cllei I \ ( x ion Vt'( I 5'I1i1ii.
-vail ktbjetCe ?i In cini- par le ca- N-(A que 41 Fort Iv ll n11n1
pilaine G. lBvrr', comnmandaiit S('U le sailledi etii le ( irnajbe
le vapeur anglnis"Celfh-. hlIi el40:3l 'oi i, Im) (toil se rentire A Roy.u.-
de !aiti de Noird et 17u12 (te A
longitudte onesi. test A- d it re en-
fre Neu ,York el les AS'orns. lt. ... a "ii aVcC peiie quc ver-
20 juillet 1927. 1-l.e a te dolIe
ptrtle, ell 20 mois, jusqufS till ceIte de transporter moitio
in c6te francaise par Ic Gull- pI-rx cells (jil SC se CIlt.. Aiu
Stream. l-L vous.
IVendredi %oir, elle~rgil prervcs
Le document recicoilli A 110- si'e et le ('linuileur. a u'fl-7, Ia
c6ieto, 6Wa m i transiniM 4 Lo.n1- 1 uVtidu .iiat A Iculp viltesse. EtM IA-
(Ites. uhas, on fut IA trois.

... iic cl nipiidm poitnq1uoi


Varietes
DEMAIN SOIR

Les Mystercs

de New-York
( Suite )
Entrt e : 0 .0.
... .. . - I-l


--- --- ---- --- - -

Les Pn:rfu nmsdMontc-Carlo1
T otus Bleu a (totUts Bleu>
Parf-mni Suave, delical el persislant
Si vous voolt z Ire dilicn nemnt pn ft'om1b, n'nllilisez qrle
lrt Pa);rirnh s ,I O monteNT E (.CARLO;:, U's :urez Ih e-tilude d'avoir
pr n prodnit doi hitt luxe et sRpirieur A tons ceux connus
jfsqi 'jci -
LA LOT'S BLEU e'est le parflm i la mode parlout oi se
troovent des gens chics et le gouft delical.
ISEZ rIl I O'rIJ BLEIU
En vente dais tou!es les bnnes maisons de Partumerie.



LE CAMION IDEAL
Le nouveai Camion Chsvrolet est tn digne succeseijir
tdes millions d-anires Camions die cette marque si populairel
actuellement en service 6 I'entiere satisfaction de leurs pro-
prittcircs dans tout les pays du monde.


7


Augmentation de vitesse de 20 o/o.
At ctl6ration plus rapide.
Augmenaiion de puissance de 32 o/o.
.ai rosserie be coup plus spacieuse.
DegOaement aui dessiis du sol suffisammeut 'grand
Sour en fire It Camion ideal pour Haiti.
Exploitati, iparticuli^rement econmique-
oUdi6C A6 i.nte epienve.
Piiees de recharge tioujt.rs disponibles.
Facilit6e ;, p en' t .
T ces acn, Ie,- i-jo tes an p, ix tres rdunit des Cnmion,
in vini toi. l e imryen de transport idM'al pour Haiti.

rhe Wcst Indies Trading C0
__ O 111C


- i --


les nriais s'Monfint de voir
l lls -ieitiities soitiI, hI nuit. De
i1(,-os 'tt)lpS, [out Sf? sel. Aiflsi,
iftlildi soir. ruie dutCentl~re, Mine
11V~it I :iltire alld(eilims. Mais
Nimisl' en il .'vtulal 1,ii i t dor-s
VVIlI. ~ il~ v I 511 'fit (III8 I~


11111' SCUI cl 11 111 UU CAIII(\IUIP;
" C (1111U I ri'v"eilla tous Ves geris d

V. oil que si vous \ mule de
tbalix c d~licats vii ad es, vou
ii al ez qu'A visiter A"n L Belle

Ni N't 11 Ics bilictls del2
lolcije des (J-uvres s'eidlovent
riapidetieenit. II nWel lreste plus
Tilc (Itietl(lS-uns. Le firage est
pou It, 1.1 i juill


Petit-Go. ~
,N41111 l, I 1 Jurlni ifi ll '1181N
Par ArrW l du lPr6sident de Ia
116pnhblique en (late tlu 6 mai
courantl,Ia Commission Coan.
munale dle I etit-GoAve it Me dis.
Soule.
I.ne nouIvelle Co1rn 11inifiou
corsIpos d (ie f MN. Nl\ 'il ri-
gnOl c, pr-sidel, WNi.cdin Lo-
civ:ir(I et (Gaston Placidr, mem-
bres, a tWt noinm~e pour grer
jusqu.ux prochaines elections
les int-rtts de la Commune.


Saint-Marc
Nolnealin Nmbre iie '; Commiioes
C:ommuua le
C'est M. S;aladin Ade fisn qui
a ,te itounne membre de la
Commission Communale de St.
Marc en replacement de IL
Andr6 Morisset.


En Loge
Au mois de septembre pp
ch:,in, auront lieu les lections
pour le vfneralat des .*(Cur'-
nis ..
C'est notre ami [yppolite
Stines qui reclamera tls suffra
ges de ses Freres pour etre eOu.
Nouslui souhaitons bonsauq
ces.


*) 1



I'


4

t,''


PORT-AU-PRINCE (HAITIr


11aut chereher soigneusemens 2
s'Instrolr t pone n' tre ii timi4e -ii
trop hard par isoraance.
Ll ROCgEFO1L2OULb


--~i---, __ __ __ I _. _.~;


IN~oft'


-~u I IIUYIPPY, IDLI


I --


1;.


I'


_j(


U!r!


... a vu un gentilhcmme qu$
surprise par la pluie du jeudi
soir courail a toute vilsse poou
('Ie ni liit pas 'Irros'"t son Cos*
tume blanc sorti du inatiun m
ine de chez Ic chinois. 11 passM
icvannt les trois cafls dlu Champ
de-Mars el ne pinttr:l daen aans
cuin. Est-il A ce point dhsargea
ft on tout simtplement ne prend.
il pas d'alcool .'
**
... a v'N ve pl aisr les grincis
iravaux qui s'cxecutlt n sur la
route de I~'lion- ille.
Ilient(t cette rmutce ern un
des plus agrhables lieux de pr.-
menade de Port-au-F rince.
... voit que Il'olice urait da
intervenir pour melti e fin a"u
g..minerie's des gavroches A la
i- tic lis (:i":11s I .en t;ins qui
hatbilent Ic 111:11tiel comprLs
enrle la rI'e (ilI Centre et la rae




-U,


LE MATIN 1:3 1 iMai 1929


1-


DERNIERES Nouvelles


de L'ETRANGER

VIA ALI. AMERICA CABLES INC.

11 Mai 1929


Nove(i I a Latebt a I Ia IrniCier
bolilo-pmraguayease
IPAHIS La Bolivie a intor-
n6 sir Fric Drummond, secr6-
taire-g~nerad de Is Sovi661 dea
Notion, yo'elle a dfnoncO A Ia
conirnsOti d'investigations I'n
c1)rsif` 41)leI mai d'uue patrouil-
le pHr:,gusiyeav dens Is FOgiou
du tort Vanguardia. Les Boli-
Viens onid triaintemu leur posi-
tion ct rt'pouask une nouvelle
incursion. Sir Eric Drummond
a Corniniuniqjuc ce tCiigramme
aui arag-tiiav.

de S hi ll
SEV'ILLE L'Eaposition in-
lernntionale de oSeville qui du-
rern jusqu'au mois de (Idcem-
bre a Wte otiverte aujourd'hui
par le ii .' Iphonse. c9Expodi
lion (0!); (ii end p'us de cent pa-
VIlon1% T~ ,w ieI pays de I'Arni-
rirlze :uhil sont brillarnment

l.ai E;rnad,' ):I .tiiqnlac teee(PtICI'n pF
r I;-~ I,.I'Hl nh'ciens.dcIn I'i'1
1.0 \ 1111 i' S - 1XI it slon Gil u r-
Ci'11. 'h-r'. "141 (to' I1ch~ijiier,
a Atcalri# CCe tprli nu-m idi A Ia
CIvibth u t' e CommunRes que
j,'.st p Iop e-I Ilit s relative's hill
rtpandiowl', al-iitinrides que tont
11'lic'n Ill, "A.lllent n( !r~e acer )
ti -ef'S I flrcS Job I 11Baldwi n (11)
( htirt 1i i I Ile teiviejit laisO ei.i~ l-
Icn1(1re yvIv egou verneniie.it tie
polir(rt. eln UUCu apCf, congi.
(t16 e'(' 11. pglopositioIIs dt cc
c. irno i' Pne reSS06. 0-t-Il
% If II'"I n.fu lis I (' ir.

,' in i ll(I [I11 iPut I e gouveCtir-
MoelIt OVe Sa IAIi:tst4 de Nse pro-
101101bJ1''V,11 1 liiilispect q'1uelcon -
que du pruhl'ine 1i iFmportant
qlp' l ii issOre, nhais alm d'&5-
vite' tout i malentendu A I'Mlran-
gwr'l et 14 iii trailwtes I lifi le
public alnglaUIN; 1l wrait pcut-
0trc uI..qlIa'ite t4U I'on apse sa-
%,u)it Ip' 4tdu; propositions dlu
gumel 4N. (( I ILS fleJUCIi's ouiluix
W1hiir.i1 111 c eitr'evoir se-
ruiefil, 11ll a His, totalement
itlitirt P Jii' t que le goLuver-
neinvi tit, Na MjePO e saurailit
en :tIi'oI& aS, le-4 AduIletre. CeN
declarations nt t-V salutes tie
vi I ls i~platui. Iis4einents.
PARIS La diclaratioa de
M. \iiisoiu Churchill n'nftectc-
:' r,v' Itcs trovat ti des experts.
M '. .oul,u 1 1 dej litllnonc que
si t'a.'Cf Irtie pouvoit se tlire
s -- Iic it)d g( ;ii0rAl dem rkpara-
114m r. 1,-., il?ers gouvernruients'II t
potii.ticnjt pIt.s lard reviser ai
c(' 411811 csire es 8pourcenta-









Est f rp crit pour Grio'e,
ret routisse: wuic et ts,1)eugue,lili,
flkvre et Paludisme.
Cnsai l&% du rapida e rcmdw e
COJ1UU.


Puar le dhveloppemetal de I'amiati *
de I'armne des Elats-Unis
WASIINGTON M. James,
aisantl tonctions de president
de la Commission des Aflaires
militaires de In ~.hambre, a de-
pose un project de loi autorisunt
une dpense de 4 529.354 dol-
lars pour a construction des
hitiments speciaux destines 6
I'aviation de I'armee.
Lancement
du a Lafayette )
PAlRIS-Le nouveau paquebot
de la Cie Transallantique le
* Lalayette a a 6tA lance avec
plein succ6s jeudi iux chantiers
maritimes de Penkoet A Saint-
Nazaire.
C(oelre It' Missions chrtiemnnes
en Turquie
ONSrAN'ITINOPI.I-, r
tlini jotur ni xl urncs olIt tond
ine associ ition contre lesh Mis
sionnaires lhertiPens dans le but
d'interdire les activists et lia i-
sidence des Missions en 'l'u e
(nlic.
.1 InI Psti(rrcne ltc l ile unisel.lhc
I.()NDI)l-IS --- I.e price d
Gi:0lles 'ltoulail I n' ltic avenue
6 20. d;hlu.s de 8i) nations ve
nis ii Lonlres pour assister a I
Con ftrence post:le universelle
qui dnrera plusicurs semaines.
Perlin et IovNwu e s'eCHDdi'nt pli's
HI'M;LIN Le gouv er'iemullItI
allend un ral)port diploin:tiqur
.sur la mianitestalion ni)i alle-
inmande de soldats et rinrins corn
uuiiisles devant le Consulat
d'Allerinagne le 8 in:i A Lenin-
grad. I ue protestationi sera pr&-
seniite an gouvernemenl de Mlos
cou s'il y a lieu, Ia manifesta-
lion aurnit .tI molivCe par le
conllit des communists el de
la police A Berlin.

All tolwitl did's Eiprtls
I':\iiS- M. Owen I). Young
et le l)r Sh:icht se lont mis
d'accord sur la procLcdure A enl
plover pour permnetke i toutes
le d/l'gatlions de c o n na it r e
minutiuusement et rapidement
les reserves sur len conditions
alleuiandes. En consequence. le
l)r Schacht indiquera A sir Jo-
siahl Stnmp ses reserves et 'lira
an conlith qui' est pre' A accep-
ter les chittres de M. Young sur
sa base du rapport general amen
de.

crS Icl regime sae en France
PARIS- Les partisans de Ia
lemupranice se livrent A une ac-
live champagne dans le but d'ob-
tenir l':api'obation dle la nation
euti6re au muoven d'un plhbis-
cite qui aurait lieu dinmanche
pirochuin 12 iiai.la miesure au
rait pour resullJa unj pltiiion
poltant plus de 21.000 signatu
rt's.
Toujours plus haut
\\ASIIlNUtION L'Associa-
linn national atronaulique an
iontce que le lieutenant Apollo,
Soucek. aviateur de la Maiiint,
vient dt+,ablir un nouveaIl re,
cordt du Imoine d(nalilude. 1. :
:,li,*int. It.4'mr i ,. lne h.iiiuir d(
3'.110 pieds, le pr.cAdent re-
cord marq i par le lieutenant
C. C. Champion etait de 38.113
Spieds.


L. Th. LIAFONTAN' 1
Accossoiree pour automobiles
Gasoline. |uile, Accessoires et Pices de Rechange poui
Antoinotlnics.
Les mnclleurs pneus et Chamnbres :l air pour toute auto
ou camions.
lalle Gardiner
No 1538 Granil'lue. l- ort-au-Prince, iHaiti.

i .-.I --. .. ... l i


La lhtte conlre la vie here

Le lhsauraut tNEW.\VAYn a le plaisir d'linoncer A ses
:rnm elt clients qu'il admct des ullonnes a un prix trbs mo-

Servite irrpprochablec

MENU

l'otr,.:. - Plat de chalr.-- fiz national.-Dessert. --1ate.
Le tout pour 2 gourdes.
1531 Grand'Rue T'61phone 3422.
TUTU VILMENAY, proprietaire.


Revues

et journaux


Lt.: Mifctc,ii; ,.E FHANCE.- du
1.- evril dermer public, avec un
potmne inidit de Guy Charles
Cros, Ie poete qui recut, le pre
inier, le prix Moreas, une chro-
nique important des noenms
par M. AndrO Fontainas, el quel-
ques extraits des cahiers secrets
e Hobert de Montesquiou... (Ces
notes sont nr6ecdbes ,I'une page
de Louis Thomas d'ohi nous ex-
trayons la phrase suivante qui
donne la plus jiuste idWe de ce ,ii
que Prouqt campa dans A la re
cherche dni temps perdu, sous le
nom de Baron de Charluis: Ro-
bert de Montesquiou avait avec
lout le monde son franc-parlr :
I jeltit la confusion et la ter-
eir daris I''n" des timides, il
,,vait I'art savant de se brouiller
ais6ment avec les Ames niolles
qui n, I.l comprenrient pis. Son
neuvre bcrite naisse voir des tra-
ces d'atecta'ion, mais son ca-
ra'< ;re &6ait sup6rl,-tr ) si vie .
Voici (uelques extraits de ses
Cahie'rs Secres :
RE:Ct.rs: I 'u o! d- la Caq-
tiglione : Itanc -lin se p1ligR'it
die .i sur(litS, la inie r.ponilit :
a El Ie vous plirmi 1 de c (olnimn-
eIr el vous dispense d'obhir n.
IoCONMon ON. rib'i t A
Metternich ce I,- t'litonsqiie dlt-
flinition de (ricv 1.' I ')olm ob le :
O ()n dirnit u1ie ch iise perc6e
qui a pris le mn; rs' auIx l+nts ,.
I)%\,' .\ ,i t i ":m: -- l)finition
du dentist', par 'ornin : t( Un
home qui in i mannis qult (c*,nx
doi'ts de propre. )
\T.IITU'.- lMalaie .1. n'a pas
eu d'amantk avant son marriage.
Depuis plus de vingt ans qu'elle
est marine, elle ne tail que s'en
dedommniger.
Avant son n)riagp, Madume
Ni. a eu cent amants. Elle ne tiit
que s'en repentir depuis plus de
vingt ans qu'elle est marine.
Laquelle des deux est I'hon
nite temme '/
Nt.Pos.- Mon neveu Gabriel
de La Io'heloucauld, jeune
mondain non sans pr~tenlions
au moralistc, ccrit d* pelites
choses lort an31odins.1 On I'a sur-
nomm6 : Le La Rochefoucauld
tie che: Mal.rinm.
D[)Ev AMIES.- Miss Marbury
est trWs torte et son amie intime,
Miss de Wolfe est tr6s mince.
On I e a surnonmml es: Tanagra
et 'lnneaul/lrus.
T'lnTrrt:s-- II y a des traitres
Tui ne preinent pas en traltres.
out de suite, et A preminire vue,
on leur donnerait Judas sans
confession.
CoNFIANcEi On pent quel-
ue lois, bien que rarernent, se
er A un ami. A un parent, ja
mais.
MP 'rtis: .--Come on deinmn-
dait A un tinancier de(snouvelles
de sa lfeine, il crut qu'il s'agis
sait de la rente, et repondit:
MIolle et (O/f'rte.
CoM ,aDirsNr'. Quand Melle
Mars joui pour la derni're lois
Valerie. on se disputa le supre
me bouquet de l'aveugle. en sou-
venir de cctte soiree d'adliux de
la carr i.re memorable. El com-
me Cha rules de Moriy s'61ai lais.
st ravir par un autre ces gra-
cieuses Iletreltes : ( I'nuvre
Charles, imirnitura I'rlrtisl(. il ii's
pas eu ln premire tl 1 r. il n'ha,
ra pas le supreme bouquet .
La BIrohan ( Augustine ) se
chaull' it un jour le dos, au Fo-
yer de la Comlidie: Vous sa- j
vez, lui crime un camarade, je
I'aime bien cult I Et la gait-
larde: .lustement, il est sai
gnant ,.
L'A"ru DES CuOSES.- Mot ad-
mirable de Barrns, plus qu'ui
mot un enseignement, celui ,l,
desagreger sou-meme scs colk.
tions, pour les soustraire a ce
triste verdict: Ces objets qui
viennent de perdre leur Anme, en
perdant leur propri6taire ,.
Lot.- Une chose dcmand~e
est rarement obtenue, une chose
ofertee amais agr6te, une chose
acquise encore moins appreciee:
le propre de 1'humanste taut


precis6ment de no d6sirer que
ce qu'clle croit intangible.
ROBERT DLE MO'NTESUI' U
GRINUOIHE du l Fevrier der-
nier, public, sous ltilre: Sipa
ralisms Podtique, un article od
Marcel Pr6voat tait son procis
A la poesie d'extreme actualitd.
M. Pr6vost ecrit, centre autres
choaes : a Dans toutes les litte-
ratures connues lea chets d'u
vre do la poesir, depuis des di
zaines de siecles, out A Ia fois
ravi les elites et enchanted les
foules. Cela prouve deux chrses:
prem'erement que les limile ont
g,)d et besoin de posie, secoL:


Agents G6n6r

Aj


(cm!I nli, loe la 1)fl(sie Is, pus
i; ul 'e,- llmrulle, Virgile. I)anIe,
II gk, ec, peuGi wl -, 11. ll)e.

El~1 api s a voir citl.' qpitque,;
('I:f:Vrn S fIs41 tto-ti i i eut U ies
I dIres die 1 /enins, conclut : ((Oi
mrie contriulerait. si l'oii ni.ic'ii.
%allr de citer ce- 4iivers .( poe-
[lies dns iin ri espri de n0ioq ne-
Fie ouddee 16igrenw ul Q ,.it' I le's
M11,Oil o(P11l' t, lp kl-S ;1leImeps,
qaiio W Iis co~nilvf'vile ou ne les
comprewni e pas, ( fe We'st pas IA
Iv prohlc'ii. (faujou nfi i i no10
v i'evie rid rdojs. Ct' quIIe
ends constntlr, c qucn Jy vou-
Iais protiver e( t qie fr ci t ( is ilre,
d&Sornlais, comll'iC Irotiii; pare
1',xvrnp~e c'cst qdtiift tielle poi-
sic se place volorntAremcei' 6
!'(car (de ce rju ufi t, bins lutes
Ivs lai.~ralur, s, la notirrlture
pol'lique des %liUI.iinis civiltsas.
Ne pas contonwire cette po
sip stlmratisfe avec I (uuvre dI u
Paul Valery. La lecture (le Va-
iiy, poeie, exige de l'aItention,
oinrce que la substance en est
forte et condens&e, parcel q e les
sujies mont de pure intellcctua-
lite, ele exigv une certuine con-
naisisanve du seris Mymologiqtie
( grec ef latin ) tics inots fran-
Vias. Elle exige des souvenirs
precis de pli lo.,ophl d'hisfoire
philosophiqioe, et par lois de ma-
th('rnatlque, elle exige eluflo la
flimiliari avtlce- I.s rorllmes sit-
Cess. Vt'es de I a phrist'r e lnaise
aux dive'rses eloqiics. Maiis u i
pomnie de Vnklry n'est jamnis
d~cousu, disloqu6 exprls, lni
ch:irgA d'uue gigeure d'obscu-
ritO.
((II sera in'ressant. Un lour
prolumii, d'itudier les cono~-
quences du si~paralbisme po~Ii
que actuel. Et aussi d'en cher-
CICI' it's CaU.t-S .
Nl.\ nCu. PIitvo~s'r.


NOUVEAU AlAMBICS




M I Iuo s'tTRIUFita l dI
DERO6 FILS AMu .

GUIK FRATIQUE is stsuimisor 411172bea
VK 11111111CI, oo& MANUM do fabrivot do
ONS ot TA tRIF ILLU;ITRL mrromme kuss.


It'anioii dio 12 FIirier -1929 i hiCoosoil dImimistraU.
Extratts du proobu-vorbal


La stance est oivert' sous la
pr6sidence de M. .. 1. 'lris-
son.
M :n !. L',relbj, rs,,n :a h :thle
s'ex ,use par lettre IElle ratifle
p' ;avitice toute, Is Its mesures
que Ie i:onseil aura A prendre
pour le bien de la So:-iet.
Ensuite, 4.. le Pr6sident tait
I'expos; du but de la convoca-
tion. lo Confornimrment au vote
du 3 novembre dernier,lI' llian-
ce franV ise dolt consl uire son
t161el pour ses reunions sa bi-
bliothcque, ses course, ses cont&-
rences, e'c 11 faut done des
londs.
M. Lhrrisson explique le ms-
canisme dune loterie a organi-
ser. contormenment d la loi de
1927. et de concert avec l'asso-
clation des membres du 'orps
eseignant qui poursuil,d'apr6s
ses status, le meme but quef
nous.
4. ,.herisson a eu A ce sujet
une entrevue avec M. le Presi-
dent de la Republiqu qui a falt
un tr6s bun accueil au project.
Le necessaire a 6td fait pour
avoir I'autorisation n6cessaire
pr6vue par la loi...
La loterie aura un adminis-
trateur et deux cont;oleurs qui
seront rtnribucs. Ces derniers
seront choisis I'nn par I'Allian
ce, I'autre par l'Associaeion des
membres du Corps Enseignunt
de Port-au-Prince.L'administra-
tair sera choisi par les Pr6si-
dents des deux Soci6th.
Le product de la loterie sera
aflectd aux oeuvres de bienfai-
sance, de civilisat on et surtout
A la reconstruction de I'Ho el
di s deux Socitl's.
Le 'ronsell, apr6s6 changes de
Sues, sanctionne le project.
2o. M.Ih hrisson dit que
I'Alliance s'est entendue avec
I'Association des mimbres du
Corps En'igant n ro'ur batir


I'Hiilel A I'cis commumis
cet -6tel, les deux a
auront chacuie,un apprt
distinct...L'Association doe
bres du Corps Eruseignu
pas de tonds. E'll n's q
proprieie'Rue D. I)estouchd
quise en 1896.
L'Alliance franchise md
lerm6 del'Elat, vers 1
propriett, c6t6 N.O. du
de Mars pour I'dificatioan
salle. Elle a 1et reprim
prolonger la rue jusqu'i
ce Louverture. PromMel
taite de nous en donner al
tre.Des d6marches vooat 4t
treprises dans ce sens.
D'autre part, le terrain
tenant A l'Auociation dm
bres Corps Enseignant,im
lts Destouches,ne convil
A sa destination. La rueet
venue, par suite d'un
tion intense de voituMs.t
mouvementee pour uned
lecture, de cont6rencesii
celle propriMtt,d'apre
jet concu par lea diri
I'A. M. C. E. sera vnead
tonds seront aflects I
dune autre propritt,
necessaire,ou aux con
de I'H6tel qui sera
les deux societes. La ca
constructions doit etre
A I'une de nos banquet.
Le Conseil, apris ec
vues et les nouvelleas
tions de M. Lh6risson dJ
de M. MassanlEratifle
dernieres propositions
dent. Plein pouvoir lot
n# pour coniracter q
I'Alliance, ou A son
vice-pr6sidente.
M.Lh6risson comm
suite les lettres recues.
lariat de I'Alliance Frs
P> ris.
Le bureau, dit Ml
donnera avis au comilt


ISFNTUCOS0L




insurancee Co


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES, 'd'ASSURANC


sur la VIE i


EUG. Le BOSS & Co.

Agents G6neraux


- .1'


__





LE. \MAIN-- 13 Mai 1929 V


- --' I-I -


S MOLLES
Ias dents monll ou l
b des o indiquent
Sjlnquh u de au drao
ea c I'huile de foie de
mm.r et tout inA-u6.

L infmls Sott
*lbmiked .fot d omorue
lfournit Ia grand*
do vitamin e don't
Wriant a besoin pour
desos forts std
saines.ElJ-.m...tI
OWiaba. praend- r
S blefl*aits sont
"I* ]WQ 4* i 4r to. Out. "5 )


lpli reprise de notre project
wostruclion. Son aide nous
aoessaire. Du reste, il y a
A des promesses qui se-
ealisAes.
L C. Lhdrisson a parl6 de
e plaisir du bureau en
t part aux belles fetes du
sacerdotal du magoanime
vtque de Port-au-Prince
compete 48 ans parmi nous
su c6r6monies du sacre des
premiers et distingu6s Ev6
dePort-de-Paix et des Go
uear d6vouement inlassa-
t lear collaboration aussi
e qu'intelligente aux cou-
Sdvang6lisation et d'educa
Nos Seigneurs Le Bihain
Jaliot repondront A I'attente
pys et de lEglise.
U sujet du concours de com-
ftion tranqaise de I'annee
w et celui-ci : I ne Nouvelle
Sune1 gende tie caractlre lo-
(prose ou vers). Le concours
diction trainqise aura lieu le
tjiillet, dit M. le P'rsident.
SL'ordre du jour 6tant ppuist,
raonion a pris fin.


A louer
lnoude nmaison en maron-
esituee ABolosse, superbe
Sonfort moderne A l'tage.
dresser an No 317 Rue


Revue
SDeuxt Montr
Wite de I'Univcrsile, Paris
RIMAIRE DE LA LIVtAISloN
DI t5 A\lHIL 1929.
Las biboux. Premiere par-
Charles G(niux.
'tlapolion inedit. Le recueil
Kornik.- Un ((Petit Ro-
a d'amour: Clisson et Eu-
..Simon Askenazy.
drame Moujik... Serge de
a*.
StiXIV et ses ambassadeurs
res... J. J. Jusserand, de
Il commandement unique.-
dun temoin... General


Louis Bertrand, de 1'Aca-
iranCuise.
Ule comedienne dans lee pri-
med la tcrreur... Dussane.
ta d6tense anti-aerienne. -
risation de la defense... Ge-
Niessel.
mes d'aujourdhui. Les
s de commerce... Co-
B e.


'Exposition Canadienne et
ce-Amerique du Nord......
klql Hanotaux, de 1'Acade-
Jhenaise.
roae musical. Kitege. -
laume et le pantin. Le
I. Camille Hellaigue.
ironoique de la qui zaine.-
t politique... ent Pinon.
L, E L 4 0' O' L,4 EN T
Un sn Siix rois rrois noi
Oihs lots lrs r 6.(o'is


E~uI5 n
Ilumplts 91,fr ;


I


I- 1


It o30 r 66rIn s 34t: 'o
i .s r Sifrs 41 6s1o
l-munasi ts Mieii du ior ci du i;
de qu nmcis.
rWX DU NUMERO: 6 'rs


hMi ebaede eretinsie de
Net6 de <16 elle cm rsde
do Cap-BHaniea
Y laltien. 25 avril.- Un
Id employee au d6barque-
Ide la cargaison 4u stea-
sBridgetownn, en se ren-
uoord'hui, du navira au
de la Douane coula A
metres du rivage. Une
de son chargement put
stso" par d,-s Iarins hai-
1mnoins de I'accident et le
lui-meme put tLie re-
asqu'au rivage.
( accident de personnel
rn"mWent.


Emplo3ez le traileom ot *Ie etle
huile dr beaiite p ir omuibaitre la
paleur, t viez la" b t1iie na.lu;e le
de 41or ecompl\tion.
nChaque soi- passez cinq
minutes avec volre cuvelte.
c'est le moyen de retenir les
charges d'une b)eate natin
refleet de voir la ditllrence
d*une beauty airificielle qui
ne peut tromper personnel.
Deux importantes huiles de
beauty soot essentielies pour
le veritable ncltoyage de la
peau. Elles out 6e trouvees
scientifiquement t melangees
dans uo tameux savon de
beautl,- Palmolive. C'est un
savon tait pour le teint seu-
lenient et rien d'aulre. Les
specialisles recom mandent
.on usage regulier.
Ce que vous devez laire
Le martin, A midi et le soir
avant de vous meltre au lit,
lavez vous la figure et le cou
avec le savon PALMOLIVE et
de sa mousse c~imeuse mas-
sez-vous la figure avec I uide
de vos deux mains. Hincez-


vous avec de I'eau froide et
sechez-vous completement.
Lsez du rouge et de la po i
dre si vous le voulez, mais
les laisser jamais durant
nuit, ous devez les enle,
purce que, its obstruent I
io)res,et les points n ,i s et
bautons s'ensuivent souve i
Ebilez cette erreur
N'usez pas du savon or 1i
naire pour le traitement inl
qu6 ci-dessus. Ne croyez p
que tout savon vert, s, i t.
avecdes huiles, come le s
von Palmolive.
Pour votre p opre gouvern
voyez si le sivon Palm,)i
que vous achetez a la bande
Snoire avec le mot Palmtolive
en lettres dories, I'enveloppe
verte et le sceau rouge au doi
avec le mot Palmolive dessusi
Le savon Palmolive n'cs
jalnama vendu non envelope ,
I e seul ci srit- dit savon Pal
molivt e I s.n nme ange exclu-
sifI, I s tll s e1it de beauty
nIoudiale at on manr he.


'olgate Palmolive
Chicago I. S.A.


Pee'


Reprcsentants pour IHall.
J. D. MAXWELL et .
1619, Rie R6publicuine
(Grand'Rue )


-- --


GULF PACIFIC LINE


Le sleamer Pablo aijant

laisseI Porlland E. U. A. le 7

Maicourant el devant fire

scale a Seattle, Vaneouver

el San Francisco,est alien-

du a Fort-au-Prince le 19


juin prochamn.

A. de MATTEIS
Agents Generanra


-- . ..



BISCUITS PERNOT

Chez LAJOIE
ET

Au BON MARCH
Nos aimable clients tronveront les Biscuits a Revei;loni
r* kerks si impatiemment nttenduc.
C'est une spcialitl de In (;rande Biscui''ric' traoCaise
Pernot un genre de Bcuits Soda, fin,. lkeg'rs convenant
aux estom -s delceats et aux entants.
Servis sous la Iorme de sandlwiche, ces biscits sont epa-
tants.
N'onbliez pas les sp#cialites Sable, Petit Reurre G'minn
Pioup ou, Marie. Albert, Petit Pain dor6, Boudoir,etc. si
agreables a savourer,


ii


Statistiques '
lalssances. marlages,
divorces et d6o6b
Pour le mois davril 4coulc,
a M6t enregisr ANONYM
5 naissra 2 miaies et I A
15 naissances. 2 manriaes et C IJTRIAN )N IV


13 deds.
149 naissalccs, X i Siarn:mges c
5 d&&cc.
86 n aissonies, II llnnna gos et
9 d~cics.
-~-.--c


--.^ .


ADOPTED

# 3 n-One "
Hulle de'Bonne quality
Pour ais'isc'r I('s aippl uirils
de mnlu&ge, ltIs que les mni-
chiues a cotdle, les phono-
graphes, les aspiiateurs, les
ventilateurrs elcctrilucs, les
machncs:i laver, les serrurcs,
les charniires, les verrous,etc,
il lut avoirsoin diempiloyer
de 1'huile de bonne quality et
toujouins Pconomniqlie.
L'hunile 1 ; 1,1' > mar'Ahf, chst
touijoiurs ch' re.
L'huilc <, :-i]n-One N cst de
bonne quality.



Evite la roulII -
lubrfile, nettole et poUt
Evite I usuir de la Ihouille
tres supe'rieure aux huiles.
Sfluides ordiniiires. A i emloyer
abondamrumiient et i guliere
mrnt.
Frottue stir.nlle sutrlrace mn"
tallique 1'huilce :3- n-One )
pe~6tre vei itableineut tiiis les
pores du metal, le rend im-
permeable el evite la houiile.
UNE ID1.E NOlUVELLE
Employer 'hulile s3-in-one))
pour netloyer et polir les
rueubles, cs boiserics et tou-
tes sui faces vernies ou pein-
tes.
En vente dans les quincail
leries,les pharmacies, les ar-
mureriess l les magasins, en
flacons de trois grandeur et en
burettes
GRATIS
l)emandez I'e-
chantillon, un
S gros, t la lisle
de applications
ONE OIL COM-
i, ANY, 100 Wil.
.W,.,V= Sircet, N.-York
U S.A.
Represented par :
J. D. MAXWELL
1619, Rue Republicane,
Port-au-Prince (Haiti).
~-.- I


A vendre
Une Cadillac Sedan sept
places en parfait etat.
Faites votre ofre avant sa-
medi 6 Monsieur KENNY,
en lace do la Station des Pom-
piers.

A louor
'ne Gi(;nde Halle
Attenante an Notaire asquier
S'adresser :
SAUIX ARMES DE PARIS S


"LA BIEIHR SUIPREI1E n

HBygin ique, DUlicieuse

Ne contenant aaucun pro-

duit chimiqcue.
FABRiQU'. FI: EN IAITI AVI:(C LS MiEILI.EURS
(auAINS ET lll>I'H.Nll S.


XICll\cr~ uc'~ciet~
Nibrdi I I Mai 192,1

tenv v L-i io o ri ,ii c d 'Mol-
:,ll ro lice, lon;vcs orlicdes
10 1 591, 3 de hIloi de Dloiiane,
(IC a ii Ics portes (higiroge
de L1 1)611A ii c, IisC Ir j)Iocedt &
mardi 1-1 Ma~i 19~29 :.41) Iwo-
res du matlii, A Lh vet, 'e l Icn
Icands. mthnic uv


Art. 101 ---C Ii 2: 1 colis
12/2boulcillIs viii de Bourr-
go4ule cI Ie Bordcilax.
C B. 2 CarIoIols b~sciils.
F. A.1 2: 2 colis verres 'i
loire unis, 419 dot, . t'rav:IaCs.
2 c. verres h btuir) ITl 11 i Sgrais,
49 (1uz. cravates.
NI. N. SN'F.: Ic lBabeurre
concentr6
A0.59 I'n lheckometer.
(;otis Postaux
rD S 85.1 5- 2 (-,1is 1, 11s s v,
1)ojOuiL'r (ts.
ED). S 278:'7- 2 ('hlv W
* pcile Sol(.
I I.&C() G c1 (Is l'umi IuI





11.S 11. 213 1 p iwj p st(*
Lu 1lte Ic- Scdohr-o I1t,-lihe.

Echiai tilc Iis dcsilulc( taut.
J S. 19 1, i ts tI I Iml-io

A;i1.3 29 kilo:; Ha pAdoux.
30 Klos T [.),c 240 kilos
I TMa h. ( BI Iadcre )
Le roeic trus suu.-ants se-
Bin aod (t'stlhil itut Ii11, 5005U
I c c;, Ill) (I c hitoIt' II(Ic 10,LoI (I cif
11vr St-pte obi-c )928
.1 %m ts (dt.'hl)It c d -If 1 ( e ll
S11 lit-is, 50 1m-I i V i'Ivs d a ha e
(Ali ouil us) Ulic pu;!itit"'- d


I~ 1) isCF. $ Iqi( ll's (d
1) re(1). 1) 1 ar t -hc tin o I
p(Its dc tltha So~lis (ill
t* I'llics Li'o ptlcit d
pcItt'\tiilI~lc~c c~. c

Luicalik'urtI'l
P.1.

Changement d'ac
I)r J. I)OIINSQY
Cousultltious stir
VO Us.
Avenue ( rrgoire
Phone 2-158.


0)11141 1 oi 6 hic e lir vllk

l).'iii i'iiii ce~ u ta, C t
V1100, tilh, Op1.( r alm)1 luc11 -ve1 ;( CI
S C Fvhsc ( ( It-N I o llDiae de



[ ude s f Ici. I(II !c,v tout\~itr
(I iliv I mI tlv (F ull c t(k. edioarue
h I .ia tJCr tLv iii(Ililil(.lt .a M
traIIsp-It'. (II ~ti4-1111r, ctIntact
pori I tint LcurS IIwt" iils put-

et ou t liicvci ( u,11(ut stiC de
potl C l Hid 0 i-ollrlU\ (Il-
ml(Iti' cm11 ;, I ImfS ce tll Ii))) l l-d



M~Anna Duchatelier
l)IrCj).IlItI0Ili S ilS ',ACV.
Itm (ucIII C(- l"Ir V,16F,



Poulr bcal~ut6
DFIIII

c b v r u I


stmlcz It-% tunlces tic Gladys1
\layact rIce pli 112 (e detrain
Iains ( S1111,1111 hinal de 1'Ala-
I)mImI) (i i (lit cl(pi d a trouv6
IT'ilent() Li plus (lMicicu-se
1) pur I- chve't~~\cl

La I't"llmiu l tdehQinine



St Ii pol.ui"'aIoIC ,ialt licentzque.
(lit itttiiile Is.tlc-iatn des che-


le f aI m --
eve x c0t doinlli e oi Irt1lla llt la-
S kilo, Itel t l t1 tli d e nll i l e.
kilo, |: le'nle arri'te la dtn:in g .aison
lerenles ,Il coir chevelu et i ndtil les
le abaic (heveux doux et soilples.
I'E vente dans It,, tes les
E pha;inacies. SeCleiucnen pour
Ibjlic 0(),3 cen iimes I,;r I|.ste direct
telileent.
EXELENTIr), MlI ll)CINE
dreose (COM1PANY
E ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
lendt
Agents demandMs pour tous
No 84.. pays.
Sherivp nour renscigi/nement


Rappelez-vous, families
Que a plus agr&nble pension scolaire an triple point de vae
Etude, rravail, Soin, c'est I INST'ITL'T TIPI'ILNHAUER
Que la meilleure ci la iplus r. ipie m'thliode (denseigne lcn
classique moderne s'emploie A
L'INSI'ITUT TIPPENHAUER


Le saccs. I'an dernier, de tous ses elves de Pi'in'ikre
est une preuve vidente et celui de ses 6l1ves de 4cme ct
76me en est une autre. L'lnstitut onfre, anx retardataires lea
setrice-d de so classes de Philosophie.
Henres des Cours : 6 A 8 heures p. m.
Section praiique: Mtvno-duct)lo, Coumpalhiilt, Ls~
gues, de 7 A 8 h. p. m.
N'ihsitez pas si vous desiraz avoir euti6re satisfaction it
cmn0er vos enCSDt a
L'INSTIIUT TI ENHAUER
Reconnu d Utilite Publique.
Fnseignement classique general.
4 pratiqne speciel.
Preparatiou aux Universites;


4'

U'

t.
I.


PHOSPHATINE FALIERES
la farine allmentaire incomparable A laquelle des
millions d'enfants doivent la force et la sant6,


Exiga!r a grande masque
PHOSPHATINE FALIBtRES
C, r nation univorselIe et so m6fler des contrefajon


F,tmaci4? a t'u '.wir d'Alimentation PARIS.


_ __ 1 __T___ __ __


r ~- s r


- ' 7-


" I I l


---j


F


A' \b}


- ~ZL, ,_r I


c ~


uul' i


r --- --A.. ..3% t&I ..1. %...


&CC


I. -i


..~.


"-- lip






N. Li-


Esa -.


v "VAN LNI: 1 \v p I
P"Odudi *.ti'fQr
ItUCOe..A1tP PAGrfi. tit ,tit. p ow ,ei vric-
. 0, 66 &SA.. ea I. a re I:'44.'dCsIr aI. des vrflo% Ii:"
*. or -lolI -s --c ll -ol ..- --....... .-~

ALUMINUM LINE
4lit t'j hitnoy Central Building,
Wew-OrIAsne, La U. X. A.
PROCHAIN8s DtPARTS DIRECTS POUR POHT-AU-PRINCE HAiTI
Un steamer laissern New-Orlcans Ie4 ai pout Port-
au-Prince et lee ports diN Nord.
(:e 2 Mai 1929.
A. de MA'rTEIS & C)
IAeaNiTs GWntRAUX

C#e qui H'a jamwais W fail
Ce qui me peml Otre dpass.

K~ola hanpaanc

F. SEJOURNE
1'1pari& dansl'des coniditionslrigoureuses
IWASEPSIE
Pipnaration et Venter
PHIVACI Fl.M SEJOURNE
Anyk de's Rues Roux. et du Centre.


Une


1 ... .. ......

inairo

S . e Pradol. qcul de-
CUo tfel'..bt f It Ic mu-
Iuises s n rs TokU l ort-
trlaiis. renouvella le
tissiu. grSt e & un ra.
(lj" Ceil :es L P oL
n.eurtrier m n acurl-
a i ent iCre l iontocoqse
partout o:t II oiU*.
M matl encbr pour tIou
Slc autres microbes.
auxquels ce deraler
1 ut 'asocier. suffit
[ tout. 11 e e fonde.
mant. Is ba do tmru-
dmnent de I'brthUie rti
du rhmti m"NI> ll rinuut-
r filcII.ie ISont co qu'Ll cat
(flul deI l Dileno rrA
It a ile, a e n '.
rr d, Jloutrv.

rd ( in in i '..i i p r.I' ,.(u
.. *




Avis
lMessieurs les ActionnMiires
de 1'Usine a Glace de Port a u-
Prince sont convoques en
Assemnblee G6nernile le sinme-
di ler juin 1929.A i 9 heures
du mating, au siege social de
!a Cie, sike Rue Dantes Des-
touches:
Ordre du jour:
I -o R-apport (ic, Consell
'Ad9Mn9. istration pour I'E\pr-
icc e x|iir i .
2- Elections des Membhres
dM nouvcan Conseil d'Adnii-
nistratioln.
3.- urives.
1lort-au-Prince, le 10 mai
19909.


Le Vice.Prtsident,
Hoy S. F'ARR


General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (Scotland)
Car I. (it GE(NEt:IL ) est une des plus pnissantes et del plus vastes org*ai=
de ce ge c., Le sAietli e se coajchc jiunts sur son chimp d'action quia
le mou1de.
Sps Polices contre incendie couvreut aussi lea degAts occasionn6s par I aN
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malvellanoce do'Mj
ct :nius A autrui dans sa personnel ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en
Ses Polices contre Accidents soot valables dans i'uuIvers entier. Tous lei'
geurs devraieut done preadre la precaution de se munir d'une police contre il
d'au moins .t0) dollars, I:j prime annuelle u'etant que de 1/2 */, soit 320 dotla

Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cay
Agent General pour Haiti.
SOUS-.'.GENTS: Port-au-Prince: G. GILG
fOVAR & Co MiragoAne. JEAN BLANCHET JkrtIole?
4'


M NAGE RE S
Po r t,';,. -'o tous tissue :
SLAINF, COl'ON, SOLE, etc...
|auun pruullt n'n6a(le
S"La MAURESOUE"
Fn [vnlrtAb 'or< Iau-Prlncc: P uharncieW. ( 'IA 1
1111al2: ]ae f 1 ., ii(e ) H ),IT, 4 1. Pla, e \'oi.v -r.
It loutt. bounea trvni S!s ile bliti
cAinrW..nl; arf t..r ci Jra,,lo sur .iernudnh 4Iralr'
t V C. FF.RCOQ. C ASNiURES (Sah) Fr.eam



Horn-Linie
I.e mis rTh6erse Hlorno,ve-
narnt de Kingston et des ports
dti Sud, sera ici vers le 15 crt.
en route pour I'Europe via le
SNord, pregnant fruit et pass
gers.
HEINBOLD & Co, Agents.


Packet Company
Le bateau a Culebra ) venant de Kingston, et d
du Sud, sera 6 la capital ers le 22 &Jai courant,
tret pour 1'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 6.Mai 1929.
1. J. BIGI10,
Agent General'de Ia R)yal Steam Packet Comn
Telephone, 2311.


seule Raison


La quali,4.) (I111i w title
1 Iand' m n (-%1~t jl 1T 1' 1 S4,11ir~
RISO rL di()Nlofiit jltic

1 411-1E ST()" 0NE
:I %'1, d enili m 1928 j)ottirI .-,O1i0I.0' o( ( l-
lars~ de 1I N EU S ct C hi-lbin i r-pour
actost) de iixe, klitos d(k trav~ :iil 00 (a1


I.ac mi ijIcti eptj;Yiijncdatis rjimb>*
Itt k( el

F 111 ".A "I N
de~ Libriqua 'd -s poetv; vt (i m( h %at b
air oirdo-itier Ic pIt I I vt` rc% jii r
dollar, est Li g ira'i fti 1) ), It-11. 1



F~iR Vi'( P' K~


GUIII


fcsl Ci (IC kli's'I '
c~siprt~r dWim PNLU..


(PlC ~ ~ ~ ; WI' 0ItL/


Prcsqlue chaquc courier apporte le temoipnage volontaire de toutes les

lies du monde comment FIRESTONI- Pneus et Chambres a air donnent

versellement Il plus de kilonmeres


La procaine Ibis soye sur d'acheter un PNEU FIRESTONE avec sa chalm

air rouge FIRESTONE


L. PREETZMANN- \GGIEIHOLM3 & Co, Agents Ge6nraux -Rue du Qua


Ir -


- -~ I - -- I- -- I


mommommom


---------- -------- ---


TE- RHM AT IM F-S




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs