Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04168
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 5/07/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04168

Full Text







element Magloire
4 DIRECTFIP
1368 CRUE[ AMERICAINE 135
TBLEPfRONB N, 2242


meAE N' 6687


PORT.AU-PRINCrlT1)


MARDI 7 MAI 1929


.. . Il I _m__ i_ _ _ _ _ 1- _-


Le mercredi 24 Avril 6cou-
16, Monsieur le Docteur Dalen-
court ( Gaston) donnqit dans
les salons du oercle (Ecel-
sior une conference fort ap-
laqudle Le sujet qu'il a tait6l
t 4ftc bonheur est tir6 dd mi-
ieu haltien. C'est d6jA trkv
louable. Le Docteur a pr#ten-
duucd ala ftmille haftibnne
'&l j ais ete constitute pa-
triotiquement u. Ce qu'il dt6-
moutra ais6ment et longue-
ment. Les facteurs de 1 6uoca-
tion national demeurent 1'6-
cole et la famlle. II en eiste
dautres, accessoires.
,L coDfrencier a ete emu
daas-l'e6oge qu'il fit des g n6-
ratious haltienues qui ,6cu-
retkt sur le pied de gierre
'd6s l'attente d'un retour
i,' sif des anciens mattress.
,, Jic. qu'ils 6taient fils de h6-
S0Ie, ls se crurent des heros.
Isa avaleat 1Ame des haros qui
Irt 1804 t v6curent en en-
*-teleat, autour d'eux, une
"*tmosph6re d'6po e. En as-
Sat, I flt aussi rl'6oge de J. P.
Boyer, homee qui a 6t6si
diversement juge et qui r6ta-
lit les relations avec la m6-
tPrpole d'hier. Jusqu'en 1838,
otre pays demeura patriote.
"4esl. flidle aux institutions
4ationales. o
E, F fl60, le gouvernement
': o$sarste de Fabre Gffrard
.' ln.a- dans la vole du
'"' R g *t de la civilismtion. 11
:.f7i doatt-a religo d'Etat et


tendue.... II a parl, *i je ne
m'abuse, de noire amour pour
la France, amour que n s
auraient inculqu6 les reli-
gieux, no educateurs.
Une intelligence institutrice
qui a eu A relater tant A la Ca-
pitak quai Jlr6mie, le romanl
d'une princess haitienne, on
le devine! a souligne combien
nous ignorons I'histoire a'Hal-
ti. Cest vrai.
A cause de I'int6rkt passion-
n6 que je porte aux questions
historiques hattiennes et A
tous les probl6mes que sou-
ieve l'tude attentive et cons-
ciencieuse de notre Histoire,
jai eu, apr6s la conference a
fdliciter le Docteur et A lui
parler d'un point qu'il aurait
dQ, A mon avis, mettre en lu-
miere. 11 me semble qu'tne
suture manque i 1'endroit ou
il a rappel6 comme A regret, la
sympathie ardente des Hal-
tiens pour la France.
J'estime que Ie conf6rencier,
tout comme le savant Docteur
J. C. Dorsainvil, devrait re-
monter aux origins decette
filiale affection que nous
vouous A la second patrib de
toute me qui pense.
Sans avoirw intention d'op-
poser des confrres 1'un A
I'autre, ce qui serait putril, je
pretends que, vu notre indif-
ference pour tout ce qui re-
garde notre Histoire, le doc-
teurn'aurait pas dO ometire
'ce *re


VIENNENT

aH LA

SH. CHALOM

Ancien local
Bucoureale Angle Rues
SHANTUNG pur fl pm,'
TRICOLINE a rayures po
Vous Iroivecez aussi cOLm
DIiagonal noir sup., Alpaga no
Gouvernemen: anglais Drill I
Siuprimnee, Tricoline unie extr
a des pr x re!leiement r6duis


DISQ
Est arrive un
s'enl6ve avant de
Demandez la


UES
nouvel envo
faire la lisle
liste nouvelJ

Angle G


Slso- 11

ARRIVER

ISON

t ABOUDI

SILVER A
arbe& Fronttq-Portsa
rmps 'q homess
hemises ai hominmes.
d habitude: Bas de soie,
aiu Chine, K ki iaune du
C union, Criep die chine
t toules sores de liaesses
6fiant loute concurrence.


ODEON
e Disques ( Oddon

AZAR OD.on
. KARAYANY
rd'Rue et Rue Fron.


Ivarietes
CE SOIN

SLes Mystres

deNew-York


11


he, 9. Ifle 0oi ~icideq.
Entree -0.50.
JE.UM~), lele. c'itscension r
Uatin6e :
Terke 4c P1elonr
0.50.
A 8 IIlrJLU!S
Dolly Davis ct Ardrt lAoann(
dens une rkente crtit ion
Relle JOSATTE UA FEMME
7 parties
d'aprts ta piece de Paul Ga-
vault.
Lntrke : '2 et 3 gourdes.


I


vant 1789. I1 fut import iA St- louw dLmanid ns a tous nlos
Domingue par les bO0 afftian- onipaL oLs de s'imeresser
chis qui firent leurs etudes oIre oeuvre patriouiue. his-
en Frauce et don't quelqurs- iiez a Vus tuluits amour
uns, par esprit de reconuuais u sarcerdoce, moutrez-leur
sance, refus6rent de prendre Iu ce qu'l y a de noble dans
part a la guerre de Vludepen- te ichuix d uuecarri&res belle.
dance pour oe pas porter les Sils south rares Its telves
armes centre la France. Olez l L'ecule apostolique on ne
la politique imbecile de Napo- smur.uit en ,endre responsa-
ou a S-Domingue, les cuau- bles les petres Iranca s. Lest
esde Lee erc, Hatiu clQt ei parccque, coined la st bieu
par e faiL de cet an:our, in iit, te Or Dilencour,ta fanile
c LU iI Ml>N


t co tonis reWl vol 6Wre. L.Docteurl Da- de Ia classes as6o d envoyer
,, YI o sarblencour ignore-t-il le mZpris aes fils en France, meme pour "
So s a le e n dont nous couad. vrons tout ma battle les trottoirs
',tbomalestIa probi't6 in- nuel d'Histoire d'iaiti ? Ne Not.s sommes d'aulaut plus
WigS .elnade note oompa- nousa-t-il ps a tpris qu'apr6s a I'aise ponr examiner cett
( oth Iftiu esa i inement I'eu- avoir laiss le minale, ii a question que person ne peut I(11"
ihtrtintoir'edu clergy catho- 6tl pour ainsi dire oblige nous accuser de bigu'isme
"'U'ttr franeais et des congre- d'apprendre 1'Histoire de son notre esprit se mouvant, sans
"IUbs'lteigleuses.l nods ont pays avec son p6re? (Le R6- hostility centre an :un. fornne
idtri'timenses services en verend Ptre A. Cabon n'Wtait superieure de religion, irre-
AguIs aqlalisant et en ini- pas encore venu en Haiti, sans ductiblement duns le libre
.i autaou entas aux myst6res doute). Come ancien Secre- examen.
AeI'4alpo bet. Ce qui ma plu, tired Etatde l'lnstructiob Pu- Ce lemoignage d'un socio-
; d stquo Monsieur le Docteur blique,n a-'il done jamaisrecu logue qui a 6ke pendant uni
a apport6e 1 appui de sos as- des rapports d'inspecteur ton certain temps au &parlc-
tflem I'ez prience dd sou chant ce point: I'ignorance mentde I'l. IP.n'est nitlenm
maWge tri iparteme ides de l'Histoire d'Haiti? Dans A d6ddigner. Cest >ourqcli Les
titles,. Tttoignage o iciel. I'affirmative, a-t-il jamais pas- je le reproduis.
,'qUt e a incten Mi istre a de severes instructions A ce Quelquesannfesplus 1,, t ai,<
SUpalP6 l d series rep- sujet a ses anciens subordon- un pseudonyme .l.ildor ( (jo
S6t .l0I c dVois trau- n6s? En tout cas le Docteur a tout lair d'un frre siain ,s
. II a. t~ u't,' I d~t larer n ignore pas notre indiff6ren- du *Dr J. C. Dorsanvil ) da, s i
S ettement. cee ( soit dit sans malice) ponu une magistrate sete d'articl
-,'4 ,als, a-t-il constat6, il y a une t.elle etude... Ahl oui, mtnitul6e: Les P i)nimes HIa:i-
;,,.;dadnger a. confier i'educa- notre indiff&reuce ... Notre in- liens,a developp/ce thlme c'
S titou d nos Bis. A des ptran- diflerepce.. accumulant to.e exemlples
S ger. quelte q u e solt e u r Sur ce chapitre, le Docteur Voir I'Haitien d 12 -eptem-,
S'aCmnne vololte de noui ins- J. C. Dorsainvil, 'un de nos bre 1927.
"t'uire. Comment voutezivbus, pkdagogues les plus avertis et A part cett omissio,, la
ta.t- avec chaleur, que les plus qualiiUs, dans une conference a l6 bi( n ott c. GrAce 5 la
sdanls de franais, ils brochure intitul6e Le Probld- Iai ienu a a rer I'atlentio,
iwi Uentavoir desaccenti rel- me de 1'Enseignement Primaire du public suoe point dclic tl vrais am
uentpatriotiques pou exal- en Haiti, a passe en revue parceque, avy le vent d'anar- i...-.- -
ker-les- ro u e aes s de nos toutes les lacunes, les faibles- chic qui soup en temple -ui
:.?pepfe Seuls des haltieno pen- ses pedagogiques, routes les notre malh~reux pias, ,e,- A
'nt ,inculquer l'aimor du inco Ereuces de cet enseigne- ains espri nut pu lavcti a
pays a leurs freren. ment, n'a pasmanquE Ie ialp- penseed u r teir qii a v, U
Lid6e, it eat A peine besoin peler que a depuis 1875,-notrt in. nou. ,e 'oyons atr ji- rer6
.4e t e dire, nest pas neuve. enseignement poshede ueuel- enverslt Elie a 6te sassee, ressass6e au ques congregations religieu- Ce nepa- un corn it- Pour eca
int d'tre on lieu common. ses enseignantes. rendu deil6 de ce morcaour ca
mlintes et main cir- Quel service nous ont ren- I histolrfoniempo saie q>.e
cotstacesd, d es publiistes, du ces congregations? je fats i J e me me borne
dei f&re n cies.desh homes C'est la mode aujourd'huo q'a par des points qui in
e (ts, etc. 'ont mise. de critiquer avec une certain |tressernotre collectivist an
Pour ne p peklr qu'un xem- acrimonie cet enseignetnennt plis h degr6.Education na- A
S kl h6odoa Ho y, I'a congreganiste. Notre patrio- ionl Derge atioral. Ilci-
nt 4velopp6e uone lisme soudainement irascible demnrt, il en a etC question
l'Essor-Ievue. cherche partout les causes de C'est i deux mains que nous IBENISTE]
L ne Ufitpas de ter nos malheurs, sauf en nous .Von*Pplaudi sax parol s
,.l ltoidtur ts pas osii memes. L'un des reproches ducur quandla ditqu il 1511,
4ttqn. olus con rga- vient de ce.que, compt.sees rectit qu'tn clergy nali o- trou
alIM'onDs brk Wisr s aI majority de Fr.u.Euis les nalIs posiblequ'avccc die;jou; 1 y 'a
I atiL flB'ationale, i lS Tppgr6gations dv clop pent, idur fraaoais.Vcus ', I Ameubl
.asbit&-K x rti i voulu asaure-t'on, dans note ieu- qt uolteur a parl d'n ia couche,
a rlritigwQ imrpartit, obiqu-i nesse, un aniour trop marqu, e des questions qui .s isitz i
1.l4Mt preoccup d- fteadre 6 pour In Fiauer. Ce lepioth Itcuppeunnois.autres ar- coufiLr vos
Ste qui estiA Csaret aux est-il srieux, ou bien o'est-ce i|rement de 'A. C. J H re av
; ^ t lye i, en' toute qu'antfa6tiei plus? Cpt bien d'aider conjn I ,.
t it rqOfetiht: h6ltre or-. am lur sd rance, voulez ent avee (e clerge c ilh- VI ';t r
ei intellectuelle, it me vous en connaltre la source. e frncais- I la for n a
.ll ,. e qu'il I'aurait ,sous-et!; le point de d'pert? It date d'.ade ce cleag indigel.t ---
*4. i


GICBARA


& C


oire IB




... a vu que l'oi l)rtparait &
I'arisiana une splendide afniche
6I'I Von announce que pour l'as.
Iension on exibera Fl'eur d'A.
inour a un des plus beaux film
iec la saison. S'est rpjoui A la
ipetnse quit pourra promener
ses regards ce soir-la, sur an
public des plus choisis et de%
plus nombreux.


... voil, lout It long du jour,
des autos qui passenl,. charges
Il malettes et de gens. EIlles se
lirigent toutes vers la Coupe.
,.'<: s'annonce rigoureux. Et


ne nous a jatmais permits d( ljtL de nombreusestainilles g-
romprendrc la grIdeur, la gnent les hauteurs sereines oC
beautI morale du sacrifice ies nuits south trts traiches et
< ombien de mnresjlhiti nn es jours moins peasants.
sont capables d'offrir en hot. *
cause e le fruit de leurs en- a vu, la Croix-des-Bou.
Iraill s pour le bien de ious. tueis. que marchenl rapidement
Ont-elles jamaiseu une pense es travaux de la nouvelle cole
tle piti4 pour ies loules ? L' Iue I'on y coinsiuit. I.e Magis-
misereor super turbasLa-t'il j,.- trt Mirville se dm6~ue pour
inais ell'eure leurs 16vres? uic I'nuauguration ait lieu an
Sous le touet des cuisantes plus I6t. A applaud cet e-l
douleurs nous revenons ptu roIrt d'un buLtteent prolong
A peu a nous-mrmes. Nous de ses paupires
commencons A comprendre ,
que la discipline qui fail tik- ... a va devannt la glicire uoe
chir notre orgueil est une ctcned0gotnante entreunchauf-
.ondition sine qua non I : .eur de aI ligne el un pnsager.
notre resurrection .la.,uoa tlui-ci venail de se fair duo-
O c,, -t T Iner dix livres de glace ei allat
OcrB IET'1T \les deposer dans Iauto loraqgo
M .tsoct.i ion to chevalier du volant. M claki
-,3 mrAwmthlu&L wma =a J i


cnauednr re ponat.: fn vo
voudrez, mais pas dans month av
to A moins que vous ayez un sac.
La discussion avail lair e vow
loir continue lorsqu'une aotre
line s'arreta pr6s de la glaciere
et fit signe au passage' qu'elle
le prendrait lui et sa gluce poor
les 50 centines traditionnels.
Le passagr al)bndonna I'auto
du chauffeur intransigest et
s'en alla paisibleiinnt vers T'as.
Ire. I.e premier chauffeur a res
avoir cuippd lana dons aI'aiu
juron lornudable et don't 'ef-
trnyrcent quelqucs grise les
qui se Irouvaient sons la ie
chauffeur (qui eut la joi de
iprendre le passage, II se it A
sourire'apres ivoir, pqr rois
lois, tire une hingue hum isi-
(tie eti ronique vers son v isin
lont In colere nc buissait inU
*
... a vu iercrdcTl i a.jL idi.
vers les I hcurics, une elle
clhouer A I'une des Ilesp.'.. Te-
nue blanche, sans double; mas
une jupe en loge, en verile,
c'est dejic 4tuorme pour la cause
I rniiniste ici. Mlas, come pres-
que toujours. NOTRnEEIL Vit
qu'il y cut trouiilce-fl69. Un im-
portun survinl tl qui croyez-
vous ful le plus outrk? 'Tot
simpleinent celui qui avail or-
gunisk cette tenue it deux et qui
voyail un intrus I'interrompre.
I'estait, rageant, se distant les
plus Jolies invectives, les deux
litres gagnirent In tue et tan-
dis qju la belle filliita I'angluise,
conlinurenl I'esclandre tr(-s
longleinps.
*
... a vu iunle intrchaind qul,
sous iune galcie, dkcha gcalil,
en lcs omiptantdcs man(g s qui
dlcborduient des de-ux corpati-
mietsd'un norme sae de I ille,
A I'entour il y avait des I ui--
sements de touches et det ,
,rmure d'enfants' Tndis que
a un poteau 1'ne qui a\vA
I vny lei mongos *r p>gujet
chait philoophiquem ni.
*
.. vit que le vent- *1 ede-
p ulb dvux joursI cI ( ljk. s upi S
ti 'eii siit pas ni nsI tis ctUrtf
piiuriant. Se prniet tde jo:is 1-
gals don't les Iccl!urs de celtt
rubrique bLeifticctiont larl"
ment,




I -
a -- -g


i garettes

ssaliniennee

Solon 1

R publicaine)

, Porl-aui-Princienne
fitiesse de leur ar6me lont les delices des
ialeurs.


Lux Photographes
ienlant d'une gran Ie liaison Ie veiine de ulatl-
eaphique et d'eiicdrcmients dtes ltat,-Uuis sera
Juiu.
talogue et arrangement &crire a :
E. 11. HOBIEBT I'i(RTAIT COMi'ANY
Kansas City, Missouri, U. S A.



L Menage Moderne
RIE SCULPTURE et TOURNAGE surBOIS.
JUSTIN JUSTE, Propri6taire.
Rue du Maugisin de I'Etat, 1518- Phone 3213.
rea d4e cuiiosites haititnnts en galac tton aca
Sides lots d t ous le types expobes.*
emeots ;uur Silacn, sail, i mangcr et rhambre
Louis XV et aulres styleb.
i't.1 bl.-t nii t w.. Vent z tn tcule tt D'htsitc? pis a
touii,.aolL-. au iL'hAtL. MIOL)LI. s; '.uu de
des meubles tre> lulis.
tez satistail de la linesse et de la supbrioiit~ dui
ecut&.


I


J


Asfi a l t t religiuse...,


Autour d'une Conf6rence


%l~rl lot par \~
wlPUr N' en~'4lhi*r3, jlur i:Ir
IL, or,notre bhonteur Be m wUJ
~ ~.ppiere tde rtliu.
ttbt ki

'- ----c-- g


li.^ '-


de Cigarettes


-- -- -----r: _~S;--------c------- ----- --~-


__


i-


i


a I


O


tlff cture








PAGE-2


Les meilleurs P




I"GOODRI(




Hailian Motors S. A


'IN 7 Mai 1929





eus et Chambres & air


SAUX MEILLEUR


ij PRIX


ort-au-Prince


2379


Cap-Haitien


Phone


393


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER
6 Mai 1929
--soo--


Le probl6ne
des R6paratons
iARIS-Le project de M.Owen
Young, president du comit# des
experts, envisagerait 37 annui-
tes de 2 060 millions de marks,
le Reich pouvant affected aux
paiements sa part des benefices
de la banque internationale.Les
reserves de 1'Allemagne non pu.-
litiques la sauvegardereient des
pertes pour 'avenir. Dans les
milieu autorisis,on fail remar-
quer que 1'ecart separant 14 me-
mo-andum alliE des chiflres de
M. Yourg s'eelve A 150 on 200
millions de marks or r6duisant
inslli benssiblement le sold des
repurations. On doute quo les
crancisrs acceptent bne tell
reduction, les journaux se de-
ulandent surtout si les belges et
les Irancais accepteront cette
di oinution.
I'ARIS- Le memorandum de
M. Uwtn Young mis an point
rea pplis-imidj sera dastribuI
d6s demuin martin aux membres
du comitl des experts ea mme
temps chaque dAlegatio n en ce
qui la concerned examiners ce
document et la r6ponse lleman
de aflA d etr prta I ls discu-
ter 6 la sa6ee de o ar.dL
:..r .i "r^t^ ^trijr'T
-**~~~~~~: *'* i.^ ri^ ^ ^ i* 1


MEXICO cLa sat
'ortes a paeif s jliournee A Poe-
blo oA it a et6 acclamA par la
ioule. On sigrnle un combat des
18 hcures euttre tderaux et re-
belles A San Cistobal de Bar.
S Ianco ( Jalisco.
NOGALES(S( nora )- De
nomibreux drspanx blanca flot-
tent sur leas maIns de Sonora,
les habitants vopnt ainsi mon-
Irer aus troud. tederales qu'ils
n'ont a prs risprt a Is rtbel-
,ion. Quinze hdbitants de Her-
mosillo, capital de Sonora, ont
etA empnrsonnea sur ordre du
oministre dte la guerre Calles ac-
S uellemeit A Nogales ; parmi les
personnages arr tes pour avoir
particip6 I la r6vqlte setrouvent
des juges de la court supreme de
L'Etau, des auges tEderaux et des
memibres du Congi Is.
Les ptleriafl ariuaius
esm 1:0at du latest
HOME- D)eux gent cinquante
p lcrins de toston ont assist A
line messe celebr.e par le car-
dinal O'Connell A 1E'glise Sainte
Suzanne.


Les 6leotions munici-
pale. frangalsos
PARIS- Les elecalons muni-
cipales ont eu lieu aujourd'hui
dana touted la France au milieu
du plus grand came ; malgr6 la
violence de la champagne elec-
torle qu lea a prtcedies,on ne
signal aucun desordre.
Terrible s6enmes
on Perse
TEHERAN Des depeches
annoncent un desastre terrible
dana le Khorassan au nord-est
de la Perse oh lea tremblements
de terre repaudent la terreur
depuis troisjours; plusieurs vil-
lages sont completemeut de
truits et on estime que 2.000
personnel ont pdri.
Qei sora Ia eope Davis
pour 1929 ?
BRUXELLES-La Belgique a
gagne contre la Roumanie la
premiere partie des epreuves
pour participer A la coupe D)a-
via do tennis. E. W Bank et La-
croix onl batu dana lea dou-
bles lea roumains Luppu et Van
Dorner par 7/6, 6/2, 6/1.
e *I41de s aee & erlsina


thbetre des recentea eimutes
communicate bien quoe4a our-
nMe seaoit pastee saua nouvelles
violence.
BERLIN- L'atat de siege se-
ra proclamE aujourd'hui.
La oonqu6tse
do PAfrique
RABAT- Le resident general
est arrivE A Argou, premier con-
treloridu Moyen Atlas. II a MtA
ovatlonne par la population.
Au V6n6su6la
R16la par le Cnmgrts, Ie President
GotIsn delire cet honaeur
CARAt:AS I e general Go-
mez qui vient d'etre reelu par Ir
Congress a d cline la presidence
de la Rtpublique.


L'Allemagne
emprunte
BERLIN-La converture d'or
de la monnaie en circulation
Etant inltrieure au pourcentege,
le cabinet d''mpire a dicicdt
d'emettre un emprunt de :300
millions de marks.


I Tojsa I'rlpOssible chim e
le De rmem a .

GENEVE Une cont c
des experts navals des n-
des puisances maritime
nie probablement A Wa g-
ton sera vraiaemblablem la
consequence des negoci n
actuelles de Geneve.Un d a
de I une desgrandes pui es
marlnimes a exprimE a r-
d hui I'opinion qu'l serai n
praticable de danger de rs
changes de vues entire laI n.
ce, les Etats-Unis, la G de
Bretagne, I'Italie, le Jap ala
moyen de communication' ri
tle.On prevoit alors que to ue
les gouvernements auront r-
minE 1'Etude des sugge ns
americaines, les experts snt
obliges de se grouper pou is-
cuter. Cete mEthode sern vi-
demment la meilleure A en lo-
yer pour arniver A un a aorA
preliimnaire sur le probl nia
val. La Commission prepa toi-
re a il conference sur le ar-
mement sajournera pro ble-
ment demaiu apres avoir eci-
de de remettre A une date te-
rn tue Iexamen detaille la
question navale.
u.h EVE A la suite 4':.no
enterne survenue entire les $tats
U,Lss t la France, la Commai-
ioun pieparaloire du desarme-
ment a decide de IAcher d'a-
boutar A la limitation sans voct
de publicitE an depenses.


ge aux electeur, M. BaldWn a
retrace I auvre du gouvembe-
meat et demontre que lea pro
messes astes en 1924 ont WIA te-
nues, notalment en ce qui con
cerne le cL6mage e les imp6tb.
... et & Bombay
LONDRES--S lon le ((Sunoay
Express, Ia ville de Ilombay
serait en etat de siee A la site
de rca ents desordres qui se sont
produils dans certe vdle.
rIFot patriotque
*u Paragtxay
ASUNCION (Paraguay) Le
lOtme anniversaire de la siort
du grand patriote Stefinik a et#
commimore officiellement.


La f6te the6trale

a Saint-Louis de Gonzague
-- 0-


F


Exposilion d'art
franuaia en Pologne
VAIISOViE- Une exposition
de I'arlt rancais contemporain a
etA inauguree A la Societ6des
Be:aux-Arts en presence des ti.
nistres des Aflaires Etrangeres,
de instructionn Publique, du
directeur de 'Ecole Iranoise
des Beaux-Arts et de I'ambassa-
deur de France.


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES


cANADIENNES d'ASSURANCE
Is 7


sur Ia VIE


C'est, sans doute, pour lea
Frtres de Saint-Louis de Gonza-
gue, one r6compease bien m6-
rite et bien consolante que I'#-
clatant success qui marqua la
brillante soiree Ithetrale de sa-
medi.
II tait A peine 7 heores 1/2
du soir,que ie theatre etail comr-
ble et ceux qui arrivWrent ma
moment du lever du rideau ne
durent qu'A I'aimable empres-
sement des boas Fr~res de trou
ver encore une place. Le par-
terre, I orchestra, lea balcony.
partout, c'est une assistance.
nombreuse ot les toilettes cha-
toyantes des dames eg ient 'e
coup d'aed sombre des hab t
noirs. Du baut plalond ruisselle
abundamment sur cette afflu-
ence 6leganle une lumiere
6blouissante.
La Wtee debut par une deli
cleuse tantaisie, Perle de Rome,
exe. a e par I harmonie de 'Ins.
titutioa, el, les trois coups trap-
s, ce tut le lever de rideau,
e deux aueugles, charmantt
bouflonuerse muucale qui, d6e
la premiere minute, mit un gai
souiire dux lvres des plusgra
ves. Bti at6 ce lut Iatai6;iuit.
Uestouches dans Patachon, St-
L6t dans Giroffier, d(ridTrent
*aaarmiinn lh *.-r-mir'l


i i ir -ruou, sAoBA par le
plus bon rire, tandisque la mu-
sique d Oftenboch s envolant du
piano et du violon on trilles
perles bercait de sa symphonic
iant6t alerte, tant6t alunguie,
t'asUistance charmee des yeux,
ues oreiiles et de I'espril
La scene se d6roule sur un
point a Parts. Le ecoi eat a say
rneprendrt. Et beaucoup, son
genrs, s sont, sans doute, de-
aidinde si, apres la tte des Freo
res, le lon voyage vers Ia grade
Ville etast encore necessaire
pour vivre une bonne sceue pa-
riienne oh deux aveuglts rigo
lent partous, se chamaillent.
ausi sur un point de Paris.
Etpais, c'est le premier inter-
m6e~, la salle se vidaut pres-
que Opmpletement et la rue u uu
oatletoi ILon trouve biAre trial
cbe e\ mousseuse, appetissants
sand'hes on exquises pAtasse-
ries. Ln d6guute, 'on savoure
Iriandts et liqueurs tandis que,
lI-bas, A l'orchestre, monteut
dans IIlat des lumseres, let.
notes 4res d'une gracieuse
ldntaisiA Mignonnelte. Bieut6t
la ciochqrappela les gens de-
vant le dau qui so leva su,
Ile ler a du drame, Pour la
Couronn a grande piece de
Copp6e, oureuse et torte oi
vibre, eahaque vers, le fler
sang des ves, rudes patriots
des Balks altiers. Le cadre?
Quelqu uI donjon du XVe
siteli, auInurailles passes,
aux voiotesu ores, aux port'-
ques qui en de glorieuses
SIcutticts l s par les rudeas
assaults descs toujours vain-
cus par MtlcBrasconii. vail-
lant guerriettre tous. Et ce
cadre-li, on sous les yeux,
ulervelit UseO broise par les
Frdres de St is de tonas-'
gue ; et M.utlier Dejean in-
carne a dmira eoi le vieux
Sneros slave do plus grands
Sprils n'ont P-battu les stol-
quo courage m ont, un jour,
l a mour im a vaincu el
Sccur. It reve Is one pour
sa bele Bazilid .recque. Et
I a luttg oat teo ct bom-
Sme ntr so n li t Is pa-
| tried. Un intrigap Cits, q .0
I poCaOaile *tsaue d e
tonot ia Oago ambition
s vAI.ua& .Util Auu t(urc,

SLot, dun natural un, si
aie en sea moin'dr1tce, la
gulls en bandoulitl on-
nasssabloeos son t o


le croirFit vraiment vena des
rives lointaines du Bosphore,du
pay des D6senchantees.
t Ie vieux guerrer c6de A
toutes ces forces impies ligu6es
centre lui : l'evAque Michel ces-
gnant la couronne des Slaves,
eh bien, le Turc ne trouvera
plus dans les gorges des Bal-
kans comme jadis les Parses
anu Thernopytes, Ie LAonidas
slave. LInfidl6e passers et au
talte des (athedrales chr6tiqn-
nes de IEurope, brillera, com-
me A Ste Sophie, eI croissant
en lace de la Croix.
Mais lea pastries toujours A Ia
fit trouvent leur sauveur. telui
des Balkans, c'est I propre fils
de Brancomi, Constuntin, vail.
lana guerrier, heroes sans pour et
sans reproche doni Gu6ry mon.
tre impayabiement le courage
et les venus. 'eat la sceae tra-
gique, Ia unit, auhaut de la
montague, dans te vent qui mu-
git et lea etuiles qui scinlalleut
entire Ie pare et le tils.Les eptes
sautent hours du tourreau,les la-
m brl ent A la clartd de la
flam ue du signal... Un chqnetis
b et et le tratre role, Irappe
d on an coeur. Le fits a tue I
Vere, pour Sou pays. Qui a dit
que lea crimes pour la patrie
MiAistP. PnUnIPsaablAeR ?... ]
dramea, c'st a laongue peripe-
tie des malheurs et puts, a I fin
,a justice immanente eclatani
eu grand tracas dissipant la t6e-
uteres, eclairant ai vCnte.
L6veque-roi qui allait con-
4i muem, atbsout.Le peupie accla-
ms. Une Oeututa, un esclave,
Aidltza ( &iWoolley), a procsa-
,ue I'iuuoceuce du teros ..Uiloi-
re au vaillaut..
Et sur ceae scene poignaqte,
ueutement sle rideau gliase. La
fouled des speclateura,ravie d'uu
*peclacle st grandiose, gagne Is
Io l e du theatre au chaost de la
Guietd franCraise,auu march en-
tratuante.
teiaeltous donc chaudement
les Frarets pour leur belle late
de aiuaedi el coaplimentons
sans reserve tous les acteurs qui
out teiU les r6tes avec un talent
qua a,tgan des toi,soulev6 d'en-
Ihouiastes app.aadiasements.


Assemblee

National

Hier, le ( onseil d'Etat s'est
r6uni en Assemblee Nationale
pour recevoir communication
de documents international.
M. Camille J. Lon, Secr6-
taire d'Etat des Relations Ex-
l6rieures, a d6posd sur le bu-
reau du ,:orps, le texte do
Trait6de Paix. d'amitid per-
pg4uelle et d'arbittage entire
iHiti et la Repablique Domi-
nicaine et aussi le texte de la
Convention postal diti du
Mexique.
Ces documents diplomatic
ques ont ete remis, aux fins
d'exameo, une Commission
speciale compose des CotrA
seillers d'Etat Paret,Magoire,
Tribia, Robinsnn et Lkn.
Easuite le Conseil d'Etat,
reprenant la seance o _nlink

Generaux.

L- gne ooanarrr
a L ..... u s orM-1.-
a al A- 6r1oa--
PARIS-- La ligne aerieane
Bordeaux-Genve a 616 inaugu-
ree en presence de I'ambassa-
deur tranpla.


La vie

politique
-o-
Mn R6publique
Doamnltaoeln
-o-
La plus important actualit6
pendant le mois d'avril coul6
dans Ia Rdpublique Domini-
cain, a et I'arrive et les acti-
vitA de la Mission preside par
le general Dawes, ancien vice-
president des Etats-Unis.
Comma on le salt, q'est le
Gouvernement dominicain qui
a invite le general Dawes, au-
teur du fameux plan pour le
paiement des Reparations do la
Guerre, A former une Commis-
sion composee d'Eaperts am-
ricains des pobl6mes econo-
miques et financiers et A se ran-
dre avec elle, Santo-Domin-
go, afin d'6tudier et d'etablir le
budget de la Republique sur doe
bases scientiflques et d'y intro-
duare des economies ration.
nelleas.
La Commission arrival a San-
to-Domingo, le lr avril et elle
es mit sans retard an travail. Le
23 do mme amois, elle pr6enia
ses recommendations. Le plan
envisage des.r6tormes impor-
tantes daos le syst6me adminis-
tratif de la Rtpublique Domini-
caine. 11 pr6conise la nomina-
tion d'un Direceqr du Budget.
M. J. M. BaHtb proamineate
die 0-ltaa adt6 dAja nom-
nme cette function.
Quelques journaus domini-
cains ont pubie qae les g06nrl
Dawes et sas collaboratura ont
propose a suppresion.do S6-
nat et la reduction 14 dA nom-
bre des D6put6s actuellement ar
sombre de 33, La Commission
aurait aausi recommand6 que
i'effeCtit de I Poblice Nationale
soir reduit dOe ''10 A 610 hom-
mes et aa dinoiiintiod chan-
gee. Mais, d apreades inlormo
Sions plus -presisK a cuna de
cos meauram na 6tWe nir agoe
par les Eperts. .
Santo Domngo et quil at trop
Itt pour apprecier dqn ter en-
soemsble loe resullals. mmible
d as returmes prcohiiia par la
Mission. Co qui, doe't'aio gne-
ral, est certain, c'eat qoe'l Pri-
sident Valquez, termemint r.-
solu a raliaser, le plug dtcono-
mies posibles au ,budlpt dm
Pays et A laher a lirItpbliqne
du tardenu de la detUa eterisure
et du contr6se, qu e osireute
lettra en application states om
presque toutes des recomman-
dations du general Dawes. Le
budget de Ia R6puilique Do-
minmCaine so chiffre A14 mil-
lios de dollars et la deot exte-
rieure sat d'enviroat 20 Iillions.
LA general Dawes a 6t onom-
me par le President Uoover,
Ambassadeur dea Etate-Unis
Londres.
Le mandate pr6sideitiel da
Gnearal Vasquez prandra fin
I'an prochain; muis une grande
parties de I'opinio:phablitque r-
clame sa reelection et afn do
donner satisfaction an von do
la msaorie doe I nation, o me
Anamble Comstituaten s r6u-
airs bient6t pour Ia rdvtsion do
Ila Constitutioma

Reprise
NMLAg PT3 TALU 5
A aUIT-L0?lNJII UUIlCb
Aila dnundm a rui. d,,
amis de flMtutia le FrenI
! out dcidA d door m eo asa
.oonde rpresutitio (ds Daaeux
Aueglm et de Peirt C nmne.
Late aura lieu sajm l a 8 hbs.
du soar cl 'ouT.parlats a ions
d'y assister ie plri* de i carte
d'entrie a Ate rtduit a 3 gour-
des.
VoilIA encore rocusion de
passer une charmante soiree.


EUG. Le BOSSES & Co.
GIe Zl :f


Agents uenerau_


; ---- ,~---------- .-1-~..1--.1 ~nans -- I


--


H


I


-- -n-


-M M---w -M- a-m M-M


.


..---




FT


! \ V :.


iE: NIAT1N -,\ji 92j


RivedeValse
IT

Fleur

d'Amour
Ilarement on a enregistrL6 un
succs aussi franc que celni qa'a
obteen (limanchesoir, 6 Parisia-
na, Ia cdl6breoptrette a Rive de
Volse qui, ces temps derniers
encore taisait courir tout Paris.
Les acteurs ont 1t6 tout simple-
ment merveilleux et quad A la
trame tu film elle a 16t con*
duite de main de maitre. Nouu
avions raison de dire A nos lec-
teurs que tant par les paysaes
ui s'y trouvent qne par I e Ju
s acteurs et I'interet de l'his-
toire, ce film aurait, d6s la pre-
mitre representation, conquis
I'admiration des spectateurs.
Cest un de ces films que, com-
me Fleur d'Amour on rede-
mandera.
u Fleur d'Amour a 6et si
souvent redemand6 que Taldy
a d6cid6 de I'offrir une nouvelle
fois. ce sera certainement pour
jeudi soir, jour de IrAscension.
Et aReve de Valse quand
est-ce qu'on aura la joie de 'ap-
plaudit une autre fois?

Loterie

des (Euvre
Avant-hier, A 9heures du ma-
tin, eut lieu, devant Parisiana,
le premier tirage de la Loterie
des (Euvres organis6e au profit
du Comir6 Haltien de I'Alliance
Franchise et de I'Association des
MemDres du Corps Enseignant.
Le No.238 a gagn6 I grPo
lot de M P gourdes etle No.
760, le Meconu lot de g00 gour-
des. Le 3me lot de 100 gouroes
a 6t6 gagne par le No. 3584 et
les deux lots de 50 gourdes, par
les Nos. 2592 et 3155.
Les lots gagnants seront pays,
a Parisiana, aujourd'hui, de-
main et jeudi, de 10 heures A
midi et les mercredis 15, 22 et
S29,'adx m6mes heures.

666
Eat prescrit pour Grirpe,
,.. u idisaenweata,Deogue,Bile,
fivre et Paludlame.
C'tt le plus rapidercrm6de
coonu. ,
_I~t d oe Num6roe
etmalnts de la Lotorle
1 DU
gIad 1im do IAlliasee Fran-
taiM et de rAusieliate des Men-
brIs da CfErs.eigmalt.
mirage duDimanche5 ai1929
So 10, 101 10, 181 10'9
185 25, 199 10.
236 ipp p. 266 2000 Odes
289W y~, W 2p. 90 10, 344
10, 368 10, -87 10, 406 10,
431 20, 620 10, 729 10.' '
760 15 app., 760 600 Gdeg
761 15 pp. 788 10,93610,
20, 131- 25, 1650 25,
i 10. M19O 10, 1695 10,2064
,0tS7 10, 2218 20. 237810,
iv50,; 2333 10, 2652 10,
70 1.0,2907 10,.8108 10G.
16. 60Gdes 3227 10. 3232
10, :458 26,3636 10,3548 10,
3560 10, 3584 100. 3650 20,
S8766 10s; 3834 10,3875 20, 4080
10, 4098 10. 4123 10, 4152 10.
4156 10 Gourdes, 4215 10,
4345 10, 4273 10, 4336 10.
'4383 10, 4569 1t,, 4642 10,4725
20, 4746 10, 4825 10,4837 10,
4)8J .20, 486t 10, 4942 10.
Paisement des lots gagnants
:au TheAtre Parisiana; les mar-
di 7. Merc'redi 8. Jeudi 9, de
10 heures A midi et les Mer-
credr15,22 et 29 de 10i midi,


La Laiterie

" BAILEY
'Annoace sa nombreuse
et aimable clientele qu'elle a
inaugurt un service de livrai-
son de lait (crt on bouilli)
dans ses bureau et magasins
en vil'e. On peut le i rendre
chaud ou frappe, A son gr.
Les tratons et employ's de
,omiprce qui dlsirent pren-
dre une collation nourrissante
vers les 9 A 10 heures n'ont
qu' s'entendre avec la l)ire
tion pour 6tre servis A vo
lont6.
'LAITERIE BAILEY
1313, Grand'Rue.
'T"Alphone 2183


SI VOLUS VOU' EZ BOIRE UNE I I' ,ADP: VR\IlM'1I
DF.L( IE.'Sl; DEMANDF/ FOF) I

io l o La leine des

isliak t? Liimonades


INALCO
INALCO
INALCO
INALCO(
INALCO(


cst tiw boisson gazeutr. non aloolisic"I
cst emi 'i illeit rfrai iiss: v
a Ltin Igoil agir:ible
est hNv gienique
est 6ourrissante


M. SCHULTZ


&


Co.


" ii- JI I Ir i .


La Commission
dos Fronti6res
t:omme il est prevu au ''rait6
du 21 janvier entire la Rtpu-
blique d'Haiti et la Republi.
que Dominicaine au" sujet de
la delimitation des Iroutieres
de leurs lerritoires respectils,
une Commission.compos6ede
ciloyens desdeux R6pubiiques
sera chargeede fixer defini-
tivement le trace de la tron-
tUire etabli par le Traite.
Le Gouveruemneut domiii-
cain a nomme les .membres
de sa Comumisiuu qui est ainbi
couposte:
Mle M. A. Pena Battle, pie-
stdent, lngenieurs M. A.Cocco
et Salvador Guartier Gonza-
lez, commissaires Arpenteurs.
M. A. Roca, Luis A. Ortega
vt Jose Fernandez, delegues.


a 0


Parnsiana
CE SOIR
Le Grand SOrial FranCais :
L'Enfant-Roi
Entr6e: 0,50; Balcon : 1.00
REMAIN SOIR
Pdtemkine
avec Jean Angelo et Vilma
Banky.
Entree : 0,50; Balcon : 1,00.
JEUDI
Grande Matinee A 5 heures:
Comment alt ntu
morn anant
d- P. L'Hermite.
Le Film sera donned en enter.
Entree :1.00; Balcon : 1.50.
A 8 HEURES

Fleur
Le gr'nd uccs .de la saison.
Lntr6e :2, 3, et 4 gourdes.

Changemont d'adresa
IP J. DOMIMQLE
Consultations sur rendez-
vouI.
AveDoe Gregoire No 843.
Phole 2458.


Conference d'Hygibne
C'est cet apr6s-mlidi, de 5 A ,
lheures, que sera donnde Is pre
initre Coniirence d'Hygieu,
pour les Instituteurs et Institu
trices. Elle ura lieu A l'ns ec
tion Scolaire, rue Duntis Des-
touches et la conference sern
prononc6e par Ic lD Charman.
M. Charles Bouchereau, Secr-
taire d'Etat de I'Instruction Pu-
blique, pr6sidera la r union.
vendre
CUit Cadillat s dan sept
places t'n pilitai' tlat.
Faites voire ofl e avaiit s:
medi i Monsieur KENN',
en tace de la Station des 'uno.
piers.


""-" ,, "i ,


.-y *y *"**^--
an
PENOULE REVEIL I


4b s e.. %. ,.** .."'' .. .. I
AVIS
Nous, soussign6s, Vve Mrs-
min Lassegue et Mme Cle-
restal Fronce, proprietairts,
demeurant a Port-au-Prince,
mettons en garde le pub 'et
Ie commerce, et particle re-
ment lesuotaires et avocas de
la juriditcion de tort-au. r-
ce, contre toole tratsaidkn
ou ace juridique quelconlue,
mandat,autorisa iou.etc. q on
voudrait faire pouret au som
de Mme Veuve Ulysse Exand
Hirand, notre mere, vu 4on
Age avancC et ses distract ons
d'espril, sans notre partici a.
tion r6gulieie el it( due lori e.

LP P


ri, >
S14 7, i. ---- -
j ltt ,( :, .a ., ,- .- '. ... ..

tug as dliue :% s i
W le..ir pI dt n I.hi.
Ptlo actv q tor .*-ac ir-.;, &
dse ut, par coWsqIet, nt,ia: ct. I
I D ..... -~w L ,
:'E~f l~' ~7.


S~mriaL


AUX IMPDJINIEURS
Piile slip rieure 'i vcii v(Ir(
lliiimprime ic du Con me ccc.
----- --

Pourn avloii'
uce I'eau vfloutte.








L'usage r~gilier iIe la Va-
nisliiig Crcam Excienlo con-
servera volre teint atissi douix
ct mussi salini, que celui duLi
bWh6 Ncus le garantissons.
L'Lxe ten to


Vanishing Cream
Est ute ciCme suns graisse
que lk piau abso be. Elle
nourrit la peau t el enphe
qu'ellt se lAne, se ride, se des-
skche,ou ne devienue rugueu-
se. Elle conserve In peau en
partuite sant6.
Procurez-vous aujourd'hui
un pot d Exelento Vanishing
Crtam;en vtule chez tous les
droguiltes, ou directement de
nous sous garabtie, come
vous le prederez.
Eci ivez-onus pour avoir un
6chantillon gratuity et un livre
de couscils pour la beauty.
LXI L.N'l O, Mh iICINE
COMPANY
AIL. .NIA, EOhtilA U.S.A.
Agents enmandes pour tous
pays.
hcrivez'pour renseiguements.
-" .- -

Horn-Linie

Lem/s ( Consul Horn,, vc-
nant d' urope, est uttendu a
la capital vers le 12 courait
en pa tance pour Kingston
ete, I(reliant Ire6i t et asagrs.
h LINB0(ID & (,,, Agtuts.


ii'g~mmm~


Toutes les Polices


DELA


comprennent la Protection contre la

Foudre sans augmentation de taux


.LeBos


Agents Gener


I, II

aCo S


'aux
Is M-.


d MM


'he leading mineral water


L.4 BI~oSSOII


I.c


ldans le Imonde efier
EST UN

AFlIHA 'CHlSSANT'
E' UN

RtECONSTITUANT

FROID
I. AU ;rlN. :RALE WHITE ROCK
GL.aGERl. VVWHITE ROCk

Lii (ii (ital tail M


(I (MIu ivinlrale e


(I


Miohr & LIlaw'in
Dist: idoIc s I r i I ice ili k'



Les 1-,rfu ins deMonte-Carlo
I otus Bleu a *,Lotus Blauw
I'atI,,ii, Mi melI', delical cl persislamt ,-
Si vous vool/. elrcv tilicatlemliL'i1 parfurnX n'ul ilistz que
leb P1rittUMs de MONTrE CAiLO;VOLI I'ureZ la certitude LWavoir
Lin prodLiit de h.ui luxc cl suiperieur A- tuus ceux cootius
l ICq ui.
La Lorus BLUX e'Cst IC I'iUi i) Ala2mode ptirtont* o0i te
Irouvent des gens chics ci le Ato delicate.
'USSEZ U11 LULUS BLEU
En veute dxn&,%aults les bones malnons de PartumerleL,.


ALUMINUM LINE
1111 Whitney Ctntral Building,
Ntw-OrlaAx&, La U.S. A.
I'ROt HAJNS DNs i)F'AHa ULHt.S )'oU J I'OT-AU-PftJICt HAITI
Le Mtitiicn r ( atili )) ayiiau laisse New-Orleans Ie ,0 avril
sera aux (,lonavcsv Ic ( 6 MJI, l'orti-au-Prince le8, coilinuera
pour I'Ji --Goave, lMir.iaAnc, Jeremuie, Cayes et Jaciel pre-
naut du liLt.
Un steamer laissera New-Orleans le 14 Mai pour Port.
au-Priuce et lesu ortS du Nord.
Ce 2 Mai 1929. '"
A. de MATTERS & Co
AOsNTs GtaNi UXn .


7,* ,
.< .


I Y'"'*/
r~ aT.


via lrs Foe Inte"Stilm
Ca-ifritaq IQNUIEZ-VOUI 3 IEN CEdANS L U ItME
tn ~p 'iir .viter )A I ls rI'. II Oi-
A i ,o' ,(,r. ie: ralgro neurra,,ar 1.01-
Broaurns t )r torn.lO, mupprimer Los rralurse~
.4'' VlbamfI u vIuYaise digostiors, d6min-
or mr inta-tln, isuffit do prondre $e
lndlquqtl ons POUDRIS09 CDCK
E dui t' fr' dE P UURFS 6 000. JCUMONT (Framoe).
A l irtt4I 7 ,
~T~- *~ t.C- T.J~n~II I
a~r,*i', *.' *f.L~z-: r Q~


I


The Royal Mail Stc"m

Packet Company
Ie l,alcau Cu lcbhru veni;ntl de Kingston, eL dIs ports
du Sud. sera 6 la capilale vers le 12 Mai courant prenant
trdt pour I'Euiope via leis pirt du Nord.
Port-au-Prince, le I Mai 1929.-W ,
I. J. DIGIO '
Agent (;cniran tie l. n oyvil SIc:,Ill 'cket (Conilpii .
'l'0plphone, 2311.
U 41111--- D~IIIC- jaiii e fi


Ce fluli I's jawualm 4-10 fil
Ci ,11i so pent Ui dlmlep .
Kola (Jl impaane

F-. SE-4-'JOIIJNE
I P154, i t 0..1 Otl ( (It dilk I's I igourruses
s I I I I le
IJAIP APSIA I I F SJU I;J UHIN 1"
A4ngle de~z ReeL n, -I 4u entire.


mw MIu ------- --


-1


91


I:


cs Sources pu're

WHITE, ()CK


Ut


I _


III -


I- I+


. .................


I*Imlif Wo


CI )I 1110. L t C


I .


I


i


,d


\






L~~l- a ~i1. M i 1\iI ~ 7.Iih!


~. ~


)

e
s
i
I

1 j
i






i



I


'THEl WES!
Po rt-a u* Pri


,*^ I i


I W t


" I


Panama Railroad Steamshi Line
Semrvic. deir f et d,' pass iger8.* tre
iNEW-YORK CITY N. Y. BISTOBALu, N et Is a COTE
MTEST a. rE ,d
plus rapide et le plusdiet service de parager et durI tarn Haiti.
et les ports Europens via New-Yord et Cristo I, Cai qeh, Lstlme Ie aaVtLa*
Voici la lisle de nos agents poar les print p port da 1hEurope : E, 4


Anglote*rrm i
Mr., u. W. SHFLJDOM A Co- 17,

In. SKELDOI I C* met r"eprs1
Par les maiwss sivulva :
GRMATLEr HANMBT r Co
21;Ruede la Rapubliqae
Marseille
HERNU PERON & Cie Lt
53 Quai Georges V
Hlavre
HERNU PEnoN & Cie. Ltd
Rue du Moulin i vapeur
Boulogns/Mer
UERNIJ PEaoN Cie. Ltd
9) Rue de Marais
Paris
HERNU PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranqulllit6
Dunkegaeu
HERND Pnei6nA Cle Ltd.
iu e Roy
qor eanu


James Street, LIIUPit4 TiAXI%
CPWMAOU ii


N'rdiak Ezopih
Gotte iburge. Sweeden
Ril'f*anu. Hou..&,w,
Mr.1 H. V Vogemnn
ROM kp"


-l crr


,AAA,
C-46 chic B-- Rstaursnt de ler choix o6 l'on troove'A toule here *Ie q
les plus dMlicates. Saudwiches soers -7 Bitre A I* P
S- 40


I .,ji -h -') 1 ,, I ,


lne .seule Baison


La qualik qui n manifeste d., s tune
Oure gtsndemeot prolonged est !a sen-
1e RftMl N dUcf fait que

FIRESTONE
a veoddu en 1928 pour 1o5.,000,000 dol-
lrsde PNEUS et Chambnres a air pou-
46 Atse, autos de travail on Ca-


La confident :c publique dans I'habi-
kOt de

FIRESTONE
de fabriquer des poneun ct (lhamnbrs h
a tiroUrdonner le plus di kilomn)ires iarr
S 4ir, est la garantie pour chaque ache-
" r que les i'NEUS

FIRESTONE

GUIJMrDI!PPED)
onis garantissnt, le m niiinuin ie. ct 4 t0 i0lom tre's q(li' vbus pIouvez
esprer' i'n PNEI'.


I


rN UA)t
14 1t


-v


(.1


En VX Jjfrez:

MM" Luciani C
I ft 1., 90;'

M ~Fi. aurasse
Pott dd'iaiftf I
M' A*el LacToix

Clement Pinard
I ,' Sl"nMtMte IW
;aviniewn. Jin,

M T. Gousse
M MraioA gon



Mr Elias Salba


Mr' Edm--- '.ture
1 Ja.atJa ';lu
J. M. Kouri
t'o '-thui Pi ",'


SPresque chaque courier apporte le t6moignage volontairg e toutes les palr

ties du monJe comment FIIESTONE Pneus et Chatbres air doilmeAbni-
u ', '" ,' 'we' ee*
versellement Ie plusde kilometres.

". prochaine fois soyez sCi d'achetel uni NEU FIRISTONE ayec sa chambre a

Sarrou ge. RbSTONE

L. PBRETZMANN-AGGERHOLM & Co, Agen ts ~vx-Rue du u.ai
", .. "' - .. ...l? * ,*^ "._- .,3 ^ ... ..


tipk---; I


S ,


I ,. _ L


[-.414
I, l


P.


* /


- ------ ~ ~---F~--~". -------;-----r --r


I _r


IC*II~LIIIC ~


La~rrrrrr~r~rmrc -- r


-r ---y 1


:I: t 1 1 -- __I--


. c. di ,, II r, il= .... *,d -2,


1


NI


---


ow I-~ ____


1 '~ F~a--._~' '~IPIII17.I


T -1


L1


S
--~-
'~4iq
I~
a -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs