Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04165
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 5/03/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04165

Full Text


da


Xlmeats Mlagorire

~~~Ai I ItFAJCAINE1 If

~ft1AJ NR~! Orf 2:24


MuiEMMANNIE 66A4


PoftT.AUvsji (,n MTI)


VENDREDI 3 MAI l19


i~"dea Wowus do



LeP!6sideO tWILSON


b len domain, das 1I
I* Monde, one bien
Figure A compren
^*l~le du Pr6sident W
SWitlson, ce chef, d
6a, de la plus pgisa
Docratie de I'Uni
'jtant, il ya douze
iles soldats et t6ute
ble puissance de
e dans la fournaise
r aux nations alli6e
vint lui-manme sur le
'te, apres les batailles, I
ltaprdre la paix.
Ottdv6rite, bien symbol
ftobette se prolikant su
*0r de I'listoire sera c
4* Pr6sident des Et
C0olbien ne croient .pas
its ont dit de lui: A
'on reveur, ce fut 'in id
A, 'Is out port# on sup
Jagement sur cet horn
Sen certaines hepres,
'graves, fut I'arbitre sc
do destiny du Vie
e du Nouveau-Mon
Iqui renferment leur a
lon dans cette laco
brmu'e sont en redoul
roeur; et c'est cette
p.ealttre, qui condnu
tomper les homes
les peuplest les g
is qui furent en
te President Wils:
des Etats-Unis t
cement qu'il diripln
hitte et reveur, cert
te fut. Et,p.eult-
Uencoup celA qui
,*son oeuvre par
ns et leur fit cror
It manqu6 le but
i politique de 191
pour sequel le peu
.tstaUnis lai avail acc
unanime conflance. 0
1 A la faveur du gnn
le qui bouleversait le
06 du Monde et de I]
RSlssement general e
I .es q u i en rdsulte i
e..rir aux Etats-Unis, I
tive supromatie. P u
Iesooncitoyens du Prsi
SWilson crnrent en In
t fli aveugle. Mais ils or
tes lorsqu'ils lui re rc
hi de ne pas .'avoir aittin
ut au moins de na oi
tKitomtfait pour I'atlein Ire
S* President Wilson en.
L-parfis, des reyes lim
e, il march versade
'ilrrdaliaables. Cepengan
kses actes, il n'en fu
'toajours ainsi et si par
1I fut id6aliste ou rvy ur
biaujours rest dans ses
II decisions politic ues
lout et partout s rail
ides 120 m.ilins
l umains qui.habitent
oide do la grande!R&
qn'jl a goqverpe
i n. .- ar A


1- nere et deR rm

auaitM v.ai our
b.b" as s. c s. ait

l a la des



EM're"kni des ns

e d essou
H 'lvenfi de. Ia'y
ii ur et de pl-
N de dNbtdfrl ssne
tre. 6e6ne-


mmini adviorent lee

F les O lea


'hi- rmises aux lourreaux, est-ci
c c- march triomphale que lei
and m6es victorieuses vout pai
Io4 le Rhin ? Est ce A Berlin
ietx la paix serait faite?... T
in e doux. N1 si t6t, ni si vii
es L'Allemagne vaincue comp
a tement, 6cras6e, c'est '6qu
ea bre imprudemment, dan
I'- reusement rompu ie Euro
, t et la puissance et la force
s It venant A des nations qui po
t -' raient bien, un jour, mal
ler t o u t, s'entendre comume
1 1914. Danger! Et ce ne sei
q e: pas conforme A la politic
r le mnternationale et A la secur
e le 'des Etats-Unis. M. Wilson s
a s- alla vers I'autre rive de l'i
mense itlantique. Et il d
q e ((Point de paix sans I'cqu
e bre politique et des forces.
a- se consentantde muttielles
6- parations, chacun pourra pa
e ser,ses blessures et les hair
es s'eflaceront.Vaiuqueurou va
cu,tous les sacrifioesconse
tx is, tous les sanglants h6ro
e. mes ne doivent point etre s
riles. Lorsque le vainquneur
i- sans piti6, la haine demeu
au cceur du vaincu et I'espr
de revanche subsiste et con
it sous les cendres chaudes do
o- la moindre 6tincelle ranime
u flamme et les luttes redcr
i- mencent. ) insi paris Moi
n. sieur Wilson a u x bommq
le politiques surp is, sous le
it.- arcs de triomphe o les dra
s. peaux d6chirks fr6missaied
e. au .souffle de Ja. vicloire.
fit Belles paroles et grandes vi
es rit6s.
re El Ie tout-puissant Prs64
d l dent, souvent avec d'incroyp
A bles difficul'es, obtint qU
chacun consentit A chacun d
bien dures concessions. ai
e point de vue europ6en. Ei
d celA il a fait beaucoup pour 1
es paixdel'Europe. ln'a rien fji
p' our la paix du Monde. Parm
s es nations morfondues et re
t, venues de leurs gra ds but,
13 de guerre, a surgi une nation
r puissante, aspirant A impr6
gner la carte de l'Univers de
ses conceptions. de ses id6es
it de ses mceurs, Jes Etats-Unis
Ce fut IA pourtant la grande
r faute. Dans son amdricanisme
11 n'a pas assez divis6 les Puis-
sances d'Europe pour les af-
taibHir ompltetnent. J ne les
Sa pas ashez rapproches, unis,
s pour leur faire oublier leurs
( rancceurs centre celui qui les
a. aempech6sdevaincrecomplt-
Stement Jes unes les autres et
Sde recueillir tout le prix du
s sang verse. Des conceptions
irrealisables so m6lant bien-
St6t a ctte politique impar-
faite, un grand malaise sur-
vint et ses coneitoyens ne cru-
re*t plus en lai, dou trent de
son cenivre aun point de vue
benefice a mricain.
S11 pent s'dtre lromp6, une
fois; mais soil qu'il entrepren-
ms Ia guerre, molt quit faase
la paix, le President fut, avant
tout ce qu'est chaque cloven
de I'Union dans les affaires
internationals, 11 fut amn6ri-
cain.
Le grand msTeir qni en
toure le cercue.l ou dort le
c6hlbre Pd i ,, dIat4 i
don't, en des heures traglques,
U1 6clsirs la vie des peoples,
dolvent etre poir eux an en-
seignemert pcis. Ce 4 quo,
nous assistandO > qijelquel
gwinze ana, est aun' nou
tion norntale des nations et


I olte amt~riceine, est celle que
devrmt sfaivfte. bodi eux-ld
qul, omn Wilongou-
ver~nztbs I HMW Md W Lnt Ia
puianowt'F~dratiou anldri-


ge e
sre





P16

iii)



Ele




Igr
e-


RHIJM C AMPION
Le Rthum t(.HAMPION i e la Distillrie de L'AIGLE a pu
conqurirron quelquesanne, sans rclarnme une des preo-
mitres 'aoes sur le march e alien par la perfection de r,
distUllatloi et la finesse de sh ar6mnie qui i'ont fait procla-
mer par les vrals coonaisseors, supiuieur A toutes Its a0
trees marques A p,'ix gal(
Iuo do sirop vierge de1.'tanne. rien d'artificiel n'en'r'
d as sa tfbrication et il ne d&it qu'au vieillissement nature,
s finesse incomparable. Fais en I essai et vous serez co '
vaiucu
Par Gallone : G 8. 2 -8 et 30. 6,5
Ea Bouteille: G. 2 G. *t2Sf -*4 G. 6,50*
SDn61 Angle des Rues dulMlgasin de l'Etat el Dantbs Des-
touche. FONT
I M. FONTAINE I


VIENNENf d'ARRIVER

[ 'a LA MAISON

H. CHALOM & ABOUDI I

Ancien local H. SILVERA I
( uccurHale Angle IRu- Courbo & IrontD-FortsI
SHANTUNG pur fil po ir cos%',imi' I'honnes
TRICOLINE rayures po.r ch iiic. a ii honis.
Vous trouverez ais'i coimme l wjntitdc: Bas de sule,'
Diagonal noir sup., Alpaga noir, Satu Chini. Kaki jaune du
Gouvernement anglais, Drill blanc lionn. C rpe de chiuu,
i1inprimee. Trictlinie unie extra, el t ltou sootes de fitessrs?
a des pr x r6elimenl rdduils ct delbiut oute concurrence.


DISQUES ODEON *
Est arrive un novel envoi de Disques r ,Od6o', i
s'enleve avant de fire la listed
S Dcmandez la late nouvelle.
J AZAR ODco
*P. ...AY.J.


n J. KARAYANY
Angle Graud'Itue et Rue Fron.
l ... ...- i-, - -_- : -_"-'-


qui


u La question

a des bilcs M uC
i II patait, qn'en otire Ju
!- point de vue comme cial qm,
s divise les vend urs de bib es *
n et la B,'assei ie NatI- .i e. ii y (de tC c
* a une q hstion Ic qialite (i d C
e la boiso d.nit, de paIt 1 I
, d'autre, .,n vii. 1',i e eta D A D
. pour la defense de scs inerc s G E I I
e Comme nous I avo. s di t,
nous n'apporterons une opi- LeO Cira retftes
. union definitive en celte ques- a A I J /
. tion que lorsque nous aurons ,
Srecueiili touts hIs intorma-;: ((Desv lhininn
tions nDcessl es s DOUS 1er- IDessa i enn
mettre de la blen apprec!er;
cependant vollA que s-ir une O(
afaire de conctirrtn e corn- 'Golon"
merciale s'est grefftee unf at "r) _i _
fire d'hygidne et de pi6s:r- | i e'publU ICa
ton de iasant pubique.C cs, 1
sans double, plus grave, Quele T I _
bidre.par lesingredients mel6s !a ( orl-au-J
6 sa fabrication est prejudi-
ciable A la san'6 du cdnsotn- GrAce ia fluiesse de leur ar6m
mateur?Nous ne tarderons pas
a legvoir;et celte consi e- raise amteuirs
ration sera wirise. par notis en
ligne de compete dans la ques-
tion des bires. I I



g.. Mernann Barota

Ath-s. S ,Augte. SOCIfETE AN(

Port-auePrince. A BI- 7R? -
T416phoneNo 3174. 'ue, D
Hygienique, I
edife: I'Amerique d'abord. cT c n
|Bl enUawugs qui n, com- IN e contenant
prennenr pas que lea Etts- I-
[U.ls veulent crer leur civili- du,1,i1 i /
station, qu'ils la Iroient saol- it 1 C ] e.
talem .bqa.lpeurqoaelle dure, I -,- .. ,.ITI r,.
ii faut qu'ils domiimutun Con i- FABRJQUE EN HAITI A VEC
tinent et marchent A la Mte GRAINS ET HOUBLONS.
4de 44*iqn&


CGo olr,Verdun, Visions
d'UbtoiroA & Varl6tei
I'omme nous I'avons dej;'
annoncO a nos lecteurs,. Va-
ri6t6s donne ce soir les 5 dur-
ni6res parties de V\erdun, I I
sons d'histoire.
Les 6 premieres parties ont
0t6 nmntr6es. avant,hier. Utic
assistance nombreuse emplis-


lolre tl


sait le Cinbma et applaudis- "w
sail chaydement les mrgnifi- ... a rencontr&, Indi soir, as
ques .pso des de ce film in- jeune homme !rWs prudent qui
comparable. prenait son fresco dana un d
Ce soir, d'apres nos rensei- nos caf.s A la mode. II s'etait
gnements, onfera encore co- mis* I'ecart et coutnit lortho-
hue A Varit6s pour voir, une phonic quichantail: 11 m'a vue
derniere fois, terdin, Visions I I i t. si. "I *s i nt .r-
dl" '~soire' rent en chantanlt el en riant ldai
le 'ft et se mireni :i hoire I.enr
AlaCrolx-does*Boquet.* gaietl *fnrliy le jet ne ijoinme
Dimanche A I heiires do I'n- timide qui aippelh le garvco.
"res-midi, aura lieu, A Ia Croix- pava le fresco quil ,':ivait pa,
des-Bouquets, une petite mati- acfievs de iuir e. s'en alla
nee sportive au course de la- s'nsseoirsu' ii l)h:in lu Champ-
quelle Guerrier se miontrera de-Mars oni il aI6tit asisure d'tre
(dans le ring en un inatch de seul...
boxe
Ce s'r ia lIa (iderniLX e ai)lari- ... voit ti le a I )i, 1 e l~ ..
tion diu ioxpur ici av\ant so>D ley's Iteach I)prenent
  • depart pour Trinidad. plus Ieur essor. Noil)reux sout
    S -iiw^- ~ ~~ceux (,i vet f1aii d'ts exerti-
    G ue. i. .rt .1- ,s ide natliion. A reinarqu6
    i.ue 'ri r I I'ul I r,,I |'un tI ti qua [iil deIs )longeoms
    M. Martin. Director de 1'A ladniirables 1t des s.iuls p6ril-
    gene- A\ Port-au-Prince de I leltx lde toutle beauiI f t el detour e
    ( All America Cables a revu I ".-.
    tel'gramme suivant (lu'il a .vi *a
    sit6l transmis A (Guerrier : .A vi ... a vu t.olte1 l i out qui sea
    sez Guerrier que les arrange, vat deux tfois par se nine asl
    ments on Wut fisxs avec I'Agen co('crt'rt *I Cha;ni.:-de-l ars. se
    du navire dii 8 mai. Diites si i ontitrer IhICIa r oli solr. lee
    vient.)) Mai, litoll'Ur di Kionsuiie. LA
    ( Signed ) LOVELL foule i- it hii con'iirue t ordinaJ-
    (iuerrier( que nous avons i. re, tr iia .i.t.l. a i' uielqu. s
    hier. nous a annonc6 qu'il tiavail i .r.tcurs avaient I" i our le
    accepted no engag'-ment pot, bity ( .uil n'y urait p.sdn con-
    trois matches de boxe A 50 1 cert. Aussi (tiuellcjoit se peigoit
    dollars chacun A Port of Spain sur les visages des anflms de
    (Trinidad). Le champion .. .i- inusiqle imlituire (qunnd on vit
    lendail que celte dp>chie pou venir des Casernes. a lu ile in-
    meftre ses gani en vais. dienne, (tuIe la nmusique dlA
    II part donic, jeudi prochain, als
    A 3 heures de Japrs-midi. par *
    le steamer Cotllica ) Avant de ... lts a vus, ons quaie daa
    parlir, il adressera une lettWr, u e. au.to i le qui d."
    5dadieu au public. geaient velI des endr' (Iar;
    r I^ th. 11 iail pas enc, solir ao
    ----- ---- ..-. l~s croyieunt,- les d hm-
    Iuas. qtfils pourrl; rt, aun
    i ref ou t)en6ficier <1 (I o abv
    p ltente lle ilquie e0stes
    Soss. Mtls volAi. T d s A
    lenldrfil qii'ils avat.i choLsi
    Ipour j)asser Itre'a s im ;i, les
    Sdeux em.mies rwncontri ',,nt un
    11 l a ciien n (m i i lui, In..i t use
    re t es d ces gr'utiies voilur.' diuas
    lesquelles uhaissent les vertius.
    Elleis bandonniarent I'uri ca-
    0A / Ovaliers et se jettrent (laini 'uu-
    A & C t lode I'ami ancien, Iaiidlisque
    les deux autres ui lWe prtpa-
    ruient A rentrer redomuille u-
    r'rent, mais un pen turd, qu oa
    ne les y repriendri;ienl plus.
    S. I ... saraitil-ce in canard ? NOTiMR
    e) aI(Eu. a jet6 lesa yeux sil u1n en.
    (refliet qui tournait, 111 i r6 t d(t
    I ve lnt, sur la tabl)le (1 I( iv.% il dj
    Directeur. (,)Quelq'un i,;iteri(l
    [nequ'il Iravaillait planss tin rnidroit
    ne, 6l i dfest de paludisine. II en ttt
    MItteint et lous les nmedicaiuenw,
    S, I n'aient pu rien (onlr' -le mrul.
    lfeinif/nn / s11 'Otaiv resigned ti ne pas;ivoiI
    S.Princienne de gutirison quand lide it Ivi
    vint,- il me pensait plus A\ son
    e font les delices des paludisme, d'flever d' s c..
    nards. Quelques jouis upfws it
    s'apercut qu'il avail un tri-,
    i-rand mieux. Petite enqute:
    Les canards d6truisent les Ir,
    Tt ves des moustiques. Proced, in
    Sgnieux pour combaltre le pa.
    I udisme et son extension., t.:
    I l a lll oInjI pas coilleux. Qu'en penterail
    S irvice d Ilygadne?
    alesenoe, ,narld.je,
    divoroes et d6oes
    I VNYM EI I DanI Ia Commune de I '"
    IL J J JI.ha ie, au cours du moi d ivt
    S _- qui vent de fnir, il naqut 12
    I' I l i..K i rsonnes, doent57 dusex, ma.,
    iJJ'RJ I uLAVIt Iculin et 64 du sexe rfunmi.i; -
    IId personnel se marigrent rl N
    Iftll/^l/f 11 OZ Illmoururent, 16 du sexe moscu'
    -,..--,IuUOC ,lh,,i el 17 da sexe rmintmt.

    aUCufn DFO- CII et ae.di 25 rua
    I i rant que le boy-scorun nat[ .-
    ia auxoirent a Vari6te, A.8b,.
    du soir, leer grade ltet lithr
    .M U II raire et thitrate.
    KES MElLEURS 11La Moirte qui promnet d'tre


    II Ibillante ak61or nis6e
    l'onneur des Mona bios honor.
    mmb-W - Iruares of protecleurs.I


    . -" ,


    *1011 S e piquer YeSimckrIt6,
    lot-n' areM a wble -was Oit
    abmwu? el teqm- a s 4wImap.'"
    me troupe jamals, iisoul-te poill
    Is~~~I .lci O larilt ?
    Viefr IJLIIZ


    men*== dbW-__ ~;_; ____~ _~~____111 c


    1_1_1__ __ _ __ _


    __ __


    I


    ....


    .1.








    I~AGL--2 LE MATIN ~ Mui 1929


    DERNIERES Nouvelles

    de LETRANGER


    ler MNti 1920J


    La journey du ter mal
    en Europe
    LONORI.S- Des measures de
    police extraordinaires out At0
    prises dans presquc toutes les
    capitules d'lurope en vue de la
    ourine du ler inai et des miani-
    testal ions comimunistes don't elle
    pourruit tire marquee.
    BIIILIN 15.000 agents tide
    police ount t mobilises en vue
    de lin ourn6e du ler mai et pour
    parer aux dUsordres possibles
    que pourraient provoquer les
    coimmuunistes.
    PA\RIS Paris semble con-
    vaincu que la journ6e du ler
    mai ne prcsentera aucun carac-
    t0re spAcial. MalgrO cela, le gou-
    verneioent et les autorit6s mu-
    nicipales ont pris toutes les pr6
    cautions pour parer aux mani-
    testations qui pourraient se pro
    duire ventuellement soilt dans
    la ville soit dans la banlieue.
    Georges V reprend
    son m6tier de rot
    LONDRES-Le roi Georges V
    q decide d'assister en personnel
    aux c6r6monies qui doivent en-
    tourer les elections g6nerales
    du 30 mat prochain.
    La fin d'une insurrec-
    tion
    NOGALEIS-Le gouvernement
    fidraIl a accept Ila reddition de
    la ville de Nogales Sonora qui
    Rtait aux mains des rebelles. 11
    a promts d'accorder aux insui-
    I s la vie sauve, des vivres et
    es vetements ; seul un group
    de quelque importance reste
    avec le general Escobar, com-
    mandant des revolutionnaires,
    qui se trouve actuellement i' Col
    ulpito.
    Le prestige de la Fran-
    o eon Amerique du Sud
    PARIS- Ie commandant Iran
    ais Lemaitre, chel de 'aviation
    olivienne, interviewC. a expli-
    qut% combien le prestige de la
    France a grand dans TAm(rn-
    que du Sud grace aux mnagnifl-
    ques r6sultats obtenus par le
    materiel trancais dans les ser-
    vices raguliers. 11 se reposera
    dans sn tamille et iepartira au
    mois de juin.
    La r6duotion
    des armmement
    GENEVE- On a l'impressior
    2ue c'est A Washington et not
    Gentve que sera d6cidt ei
    ipreuner lieu lo reduction det
    armements naval. Lord Cu
    ahundun announce I'adh6sion di
    gouvernement britannique at
    Srotocole de Gen6ve 192.) inter-
    isant flemploi de gaz toxique
    en tempo de guerre sous condi
    tion de r6ciprocit&.
    La Commission preparaloir
    da d6aarmement, malgrA l'op
    position des Allemean s el do
    Rusae2 a vote l'article lcr di
    projdt de convention sur l
    flectils dispossat que ceus,-4
    feraient limits conlormimea
    aux tableaux respectits de 1
    convention.
    La semaine
    da Cinema franqai
    PARIS-- M. Franotis Poncel
    sous-socrtlaire des Beaux-Arts
    a ittaugure la semamin du Cint
    wa tranvais.


    Znftn on a trouv6 des
    Ministren... A Vienne
    VIENNE- Le Dr Ernst Siee-
    ruwitz, industrial, membre du
    parti socialist elhrtien, a reus-
    si A former un cabinet pour
    remplacer celui de Mgr Seipel,
    3ui a d(missionnt il y a pros
    'un mois.
    Autour des prochaines
    61ections anglalses
    LONDRE,- Le par i du tra-
    vail a public son programme
    dans un manileste qui critique
    le ch6mage et la politique Otran
    gere du gouvernement et de-
    mande la rAduction des arme-
    ments et la reconnaissance dt-
    plomatique de la Russie. Les
    elections auront lieu le 30 mai.
    Dans leur programme, ies lib6-
    raux concentrent leurs efforts
    sur le probleme du chl6nage
    qutils promettent de resoudre.
    Les largesse
    amn6rlcalnes
    PWltIS -- M. Beckinan, doyen
    de la catheldrale ainmricaine A
    Paris, a recu une pream re con-
    tribution de 5 milli ons destines
    & amenager A Montpbrnasse le
    foyer universitaire.
    Au Comit6 des Experts
    IIBE'LLIN- Les ministres onw
    entendu le Dr Schacht au sujet,
    des negociations des experts.Les
    milieux informs estiment que
    les gouvernements pourraient
    poser la question non resolue
    par les experts en utilisant I'ac-
    cord parcel obtenu.
    NEW YORK- Le ComitA na-
    tional du commerce Atranger a
    public une declaration condaun
    nant la these du Dr Schacht.


    u





    LIS

    .I


    Le lO6me portefoeulle
    doe tussolini
    ROME- Par suite de la de-
    mission de MN. (Gurati, M. Mus-
    solini gorera le minister des
    Travaux Publics.
    Le t Paris esdt renflouo
    PARIS-On minande de Hotter-
    dam quo le paquebot a Paris )),
    tchou6 sur les rochers de El-
    dystone le 18 avril dernier, re-
    mis en teat, regagnera Le FHAvie
    remain ; sou prochain depart
    pour les Etats-Unis a &l# lixe
    au 8 mai.
    Lo probl6me
    des R6parations
    Limpuissamce des blperts


    a Ie rsudre
    PARIS Le pessimtsme r6-
    gue toulours parmi les experts
    et les dtlegues continent 6
    s'occuper ide la rdaction du rap
    port qui annoncera trts prob.-
    blement leur impuissance A re-
    soudre le probleine des rntphra.
    tions. Les membres de la dtW,-
    gatlon allemande travailletl de
    lear c6t6 A preparer le rapport
    de la minority qui se.-a preseutd
    'lly a lieu A la runtion plduit-
    re du com16.
    ... el elul de 4tarasement naval
    WASHINuituN Dtns les
    sphties offi, ieiles,on s uime qut:
    le pruchain g. stc poui cle dear-
    uat ltit naval dpentdia de 1a1
    Commission prepaatoie de la
    Sutiete des NUtLosu plut6t que
    de Washingiou, comune propu-
    aition d'une fornmule defilimsatit


    la puissance relative des navi-
    res exposee A GenAve par I'am.
    bassadeur Gibson, president de
    la Delegation amdricaine.Le gou
    vernernent anmricain n'a pas
    l'intention de provoquer la reu-
    nion d'une conference surle de-
    sarmement naval dans un ave-
    nir rapprochA.
    La fin d'une r6volte
    DOUGtAS ( Arizona )- A las
    suite d'un accord conclu A [a
    douane ambricaine entire les re-
    presentants des 1td6raux et les
    rebelles, la ville d'Agua Prieta
    Sonora a Wt6 occupte !par le gO-
    n6ral teddlral Flores; 1.500 re-
    belles se sont rendus.
    Los tommes belges
    voteront
    BRUXELLES- Le Senat bel
    ge a rejett par 59 voix centre
    31' le project de loi prtsent6 par
    le parti catholique accordant
    aux lemmes le droit de vote
    aux prochaines elections pro-
    vinciales.
    (Grand organ ea Colombie
    SANTA-MARIA (Columbiq)-
    Un ouragan a caust des degAls
    considerables dans la zone des
    bananes; on estime que deux
    millions d'arbres onat t6 d6ra-
    cin6s.
    Use communication de la Bolivie
    a Ia S. D. N.
    GENEVE- M. Costabella, de
    Bolivie, a communique A Ir S.
    D N. une note du ministry des
    Aflaires Etrangeres de Bolivi,',
    declarant que rien n'a tait chan
    ger sa decision deviant la Cour
    de La Haye,le le ond du litige
    du grand Chaco en fixant pr6a-
    lablement 1'etendue de la zone
    qui devra 6tre soumise A l'arbi-
    trage.


    i


    *


    A proposdu 3eme Congres

    National de M6decine


    Au manquot do albture


    Insurance Co


    Une des plus fortes COMPAGNIES


    CANADIENNES : d'ASSURANCE

    sur' a IE


    EUG. Le BOSSES& Co.

    Agents Generaux


    I


    Assurtz-vous conire accid
    A Ia a General Accident Fir
    Life Assurance Corporati6n
    tmiled ,.- Vve F. Berminghi
    Agent G neural pour HafTi.


    lent
    e &
    Li-
    am,


    C -S '- -. -- -


    Comme nous I* disions, Iet
    vendredi 26 avril 6coulA der-
    nitre journey du 3*me Congres
    National de Medecine, un grand
    banquet de 87 converts r6unis-
    sait, A Sea Side Inn, tous les m6-
    decins et chirurgians qui avaient
    pris part A ce Congris et un
    grand nombre de Personnalitis
    port-au princiennes.
    Menu delicat pour lequel le
    maitre queux de Sea Side Inn
    sttait mis en grands irais et qui
    flatta agrdablement le palais de
    tous les convives, gourmets ex-
    perts et bons juges culinaires.
    Vins capiteux et tins, plats choi-
    sis, exquis, liqueurs dhelicieuses
    firent de ce banquet non point
    Ia moins interessante reunion
    de ces trois jours de Congras.
    Lorsque dans les coupes mous-
    sa le champagne aux vifs re-
    flets, le Docteur Dominique,
    Di ecteur de l'Ecole Nationale
    de Medecine et de Pharmacie,
    se leva et, s'adressant A la hatite
    et distinguee assistance qui eni
    tourait la table toute fleurie el
    que pr6sidait le Secr6taire d'E-
    tat de I'lnttrieur, i dit:

    a Monsieur le Ministre;
    Mes chers Collegues,
    < Do nombreux faits attestent
    la vitality de I'oeuvre de la So-
    ci6tt de MWderine d'Hati, prou
    vent sa torce de resistance. Elle
    apparaltra dans l'avenir comnim
    une des plus f~condes parmi
    routes les autresuceuvres haltien
    nes.C est sous le vocable de cettu
    Societe que chaque annie nou.s
    nous r6unissons dans un Con
    gres pour exposer devant un pu-
    blic choisi et nombreux nos tra-
    vaux de reelle Importance scien
    tifique. Ces trois belles journeeb
    medicales que nous venons de
    vivre ensemble seront noublia-
    bles. Elles porteront d excellenls
    truits que savoitreront avec de-
    lices nos futures generations di:
    medecins, de pharmacies et de
    dentistes. Ainsi nous parvien-
    drone A donner A ce pays, une
    serieuse orientation base suria
    science. Nous contribuerons
    aussi A accomiplir la grande
    oeuvre d'6ducation at n6cessaire
    uais notre milieu social, tel qu'il
    est tait. Nous compleerons no-
    tre oeuvre par l'enseignement
    methodique, systematque de la
    science, uonne a notre Ecole de
    Medicine, de Pharmandie et de
    dentisterie, qui pousse visible-
    went de nouvelles e, sohdes
    ailes. Senreusement enseignee, la
    science incontestablemeat eat la
    grande educatrice par excel-
    ience. Elle transforme, purifie
    les idees de I humme, lui per-
    amet d avoir une nette compre-
    'henson des tails et des choses;
    elie lenuobht et le rend patti-


    Rappelez-vous, families
    Que la plus agr6able pension scolaire au triple point de vue
    Elude, Travail, Soin, c'est I INSTITUTE TIPPENHAUER
    Que la meilleure ci la plus rapide m6thode d'enseignemeo
    classique moderne s'emploie A

    L'INSTITUT TIPPFNHAUER
    Le succ&s, I'an dernier, de tous ses 61&ves de Premiere
    est uone preuve 6vidente et celui de ies 616ves de 46me et
    7cme en east uue autre. L'Institut oftre, aux retardataires lea
    services de sa classtde Philosophie.
    Heures des Cours: 6 A 8 heures p. in.
    Section pratique: St6no-dactylo, Comptabilitt, Lan-
    gues, de 7 A 8 b. p. m.
    N'h6sitez pas at vous desirez avoir entire satisfaction a
    confier vos eutant a
    L'INSTITUT TIPIENHAUER
    Reconnu d'Utilit6 Publique.
    Eqs*ignement classique &06ral.
    9 pratique aspciel.
    Pr6paratiou aux Uni t6d


    .LE LAIT
    OCest la premire Pourriture que I'aolal -absorbe ea
    naissant.
    Chest souvent la dernire que l'homme absorb avant de
    mourir.
    Done, suivez les indications de la nature et ne buvex que
    du lait.


    1313, Ora nd'Rae.


    LAITERIE BAILEY
    T6elphone 1283.


    I I


    culierement I'oblig6 de ses bien-
    taiteurs scientifiques. A quoi
    serviraient lea paroles, si entire
    ceux A qui elles sersient desti-
    tio6es, I union n'existerait qu'ap-
    paremment. Le bon example
    doit soriir parmi les gens qui
    travaillent sous Ia 6me ban-
    nitre, pour uua mne noble but.
    Leur solidarity Uoit s'alflr-
    mer sincerement, cranement;
    tout malendu entire eux et toute
    arr re pensoe qui pourrait exis.
    ter en eux doivent disparattre
    completement. Lid6al A attein-
    dre par des chercheurs do vT-
    rit6 scientifique, est trop noble
    pour qu'on ne severtue pas in-
    tensivement.A la d6tense de la
    bonne et saine cause. 11 taut
    aller de I'avant sans craindro lea
    mauvais coups, il faut travailler
    A visitre lev6e, sans s'effrayer
    des injustes propos d'o qu ils
    viennent. Du rest les bones
    comme les mauvaises critiques
    ount leur utility. Elles stimulent
    les energies, forlitient les cou-
    rages, tont mieux comprendre
    les devoirs et permettent partois
    de bien accomplir la tAche libre-
    ment accepted. Mais lea opi-
    nions sans les tails n'ont aucane
    valeur strieuse; nous, nous ap-
    porterons des fails.
    aMes chers amis, avant de nous
    envoler de ce lieu d6licieux od
    nous venons de godter A des
    mels excellent prepares par
    Mr et Mme Angibout A qui nos
    esiomacs reconnaissants adres-
    sent leur mealleure gratitude,
    prenons ensemble la resolution
    de nous serrer davantage leb
    coudes, de leoir fermement jus-
    qu'au bout, de nous d6vouer a
    ta belle oeuvre qu'accomplin
    notre Service National d'Hy-
    4iene, sous I'habile direction de
    i minent Docteur Melhern, dans
    ses nobles aspirations pour le
    bonheur d'Hafti. Persistons a
    travailler inlassablement A l'a-
    vancement de la Medecine hal.
    aenne elt A taciliter le develop-
    pement de education Natio
    nale par la science.
    Levons, Messieurs, nos ver-
    res pour boire A la Societt de
    .Videcine d'Halti et A son troi-
    steme Congres ".


    Ea5lr.UI


    La cg6iln

    e~ve de


    Hutrde: 2.3 A


    belles paroles
    de longs ap*.


    11 y a aussi la sc B6
    Gise et Jacques. EI)e, tZ
    amoureuseet prtde A
    mour. Liui, la pens.e
    vers d'autres souvenirs
    d'autres rves. tile 6tl
    sue, fievreume, et toutS
    de. Mais elle a sentia'b
    plus qu'enneni: erai
    cest la rupture,le ccte,
    avec la banulite mis4
    quelques mots quelcog
    11 ya la d6couverte,
    toine, desa papiersdu
    decouverte dti pre mo
    le fits. 11 inmaginait s
    de corps et d'a mne.Et l'
    dvait, pourtaut, toute. q
    secrete et sentimental,
    vie uinaine a tujou
    uiment plus d'amplej
    ue saitp. .Lereudenh
    existence, la portte
    reprises dun hi a
    valeur sent, plus q4
    pense, commnand6a pft
    du coeur. 11 en est a
    n'aura a manqu6 poor
    une ceuvrealeurtsilH
    chaieur d une prseacq,|
    11 y a entin la c
    d'Antoiae avec 'A
    probl6mes eteraels,A.
    ul6me du final, le


    ' ..


    -- J.


    ,__,,


    I~~ t


    --- ~P


    Les livres...

    Les Thiblult.- La out.
    Pire, par Roger Martin f
    Gard. Lib. N. .F.
    Apre le Cahier Gris, La
    Saison, La Cosuta
    Sorellina, M.Roger Mat
    Gard done avec I
    Pire, la suite des .2
    Une des grades oeaTiu
    ce temps, par la qti
    style autaint que par &l
    deur de la pense,-I fa
    attendre la fia,- poor
    un jitgement dense
    cette magnilique l
    On peut, en attendant,
    dans le dernier volume
    la vigueut des scen 04.
    et leur profunae h
    La mort du ptre T
    qui s'en va de l'u
    sourdreune angoil
    insupportable. Quand.
    Antoine Thibault decid
    son frre Jacques de
    le drame avec une p
    morphine, on proue.w
    sensation de detente
    devant le dejeuner qlfe
    its peuvent prendre msai
    te.


    I


    Ces chaudes et
    turent couvertes
    plaudissements.


    dun Dieu persaonaed,
    quels, apres des mau
    s'acharne, sans en t
    clet, 'inquietude hun
    goultre de Ind
    SLa peraste ne sufi&t
    attemdre la verit,, .r
    ce que vous appelez
    C'est un aveu,qa,et b
    dit Antoine au pri
    GrAce, peut tire,
    tainemeit confobri
    gnement des Ecritmurt
    donc parlafoi que
    lines heritiers, atm
    par grace, et ali q
    mess soit assume.
    Verset IC. (( Quo i.
    la grAce. ce nest
    euvres, autremeoj*
    ne serait plus use
    2. Verset 6. a Cart .
    sauvis pargrace,par'
    cela ne Vient 'l
    c'esti'ua don dei
    point par lea su -
    personre ne se gl
    sien,Ch. 2. V
    L'oeuvrede MIj
    du Gard depmsej
    la production
    qui oat leculte
    tion, .a volonte
    ter avec lesgr
    essentials de o
    avec adtant deo
    qu'ils en
    euseigamelaut.


    Do Tout

    et de Partout
    A Potion-Ville, on ripare
    le presbyl re et le Cure, le sym-
    pathique pire Huck est provi-
    soiremen\ log6 la mason Roy
    tout pros de l'Nglise.
    A Belladdre s'ouvre, same-
    di, I'Exposition agricole et in-
    dustriel'e organis6e par Ie Ser-
    vice Technique.Ellec durera deux
    jours.
    A Ltogane, samedi soir,les
    gens ont eu le beau spectacle
    d'un 6norme mntmore parmou-
    rant le ciel dans toute sa lar-
    oeur, y traVant une ongue raie
    urmineuse et explosant an loin
    avec un bruit formidable.
    Les Noalistes exposent sa-
    medi et dimanche A 1 Ecole Elie
    Dubois, rue du Centre.
    Dimanche prochain, Ver-
    dun, visions dllistoire, le grand
    film de Variktts, sera donut A
    Saint-Marc.
    -... et le dimanche, 12 mat,
    Gunaives verra Ie chet-d'oMuvre
    de Poirier.
    A la Croix-des-Bouquets,
    Guerrier boxes dimanche spres-
    midi.
    Du Cap, dea Cayes, do Jac-
    mel, de Saint. Marc, etc,de nom-
    breuses persoones ont rettnea
    ears cartes pour assisted A la
    Wtte de demrin Saint-Louis de
    SGouizague.


    r AC~


    LE~ MATrlN 3~ Mal 1929(


    Et lorsque s'acheverent les ci-
    gares et le cal6, lorsque l'on fit
    une court sieste en agrtables
    et cordiales conversations otm
    certainement la m6decine et la
    chirurgie n'eurent ri-n a voir,
    l'on se separa, heureux des agrt-
    ables heures qui venaient de
    cl6turer le 3Ame Congr6s Natio-
    nal de Medecine et qu'on avait
    passes ensemble, en charmante
    compagnie.




    LiiE MfAI %3 Mal.


    * .. ~-- ~-.---~*~
    - ***------- l'~\f I.


    - . M- .wIa


    4 FPete

    Snationriale
    ^ ~.1; 3'M- 1'


    d Travail
    * .
    Av;nt.;hiera 6t6 comm6mor6e
    '.tllt.au-Prince la f te du ler
    ,mA i eat une de nos deux
    um httionales, cell de rAgri:
    4itie et du Travail.
    eut, A 8heures du matin,
    ltathedrale dc Port-su-Prin-
    #k c6rdmonie relioieuse ha-
    llAll a liaquelle assistaient Ie
    Yddent de la Hlpublique, lea
    tires d'Etat, Ie President
    kls Nembres du Tribunal de
    *Ufaon, le Pr6sident et les
    ilbres du Couseil d'Etat, S.
    iMrI'Archevdque de Port-
    -ulance et son Coadjuteur,
    A Grouaze, Archev6que de
    le Prfet de Port-au-Prin-
    de nombreusel autres
    I nalits politiques, diplo-
    t siqet de la soci6t. port-
    I ncienne.
    I rmessefut c6l6brIe par le
    i Baltenwock, doe Ordre du
    iuLpriEt, Econome du Col-
    S. Martial et, c'est I& Ptre
    etrnr, du m6me Ordre, Pr6-
    =Mdn Petit Seminaire qu, en
    hirlen, prononva un vibrant
    LpIton, glorifiant le travail,
    ua ufnt I'effort snin, la noblesse
    Ila tiche de ceux qui se pen-
    dAnt vers la terre pour lui de-.
    I.ader les sources de vie.
    As Te Deuma une salve do
    1 coups de canon fut ex6cu-
    pTr les batteries du Fort Na-
    i, landis que lea Compa-
    de Garde d'Halti, rangees
    Iiux parvis de 'dglihe, pr6-
    lent les armes at que les
    des ofticiers s'mnclinaient,
    ides vers le sol.
    ATl'arriv6e du Prdsident de la
    ..blique A l' glise come A
    Sdepart, les Compagnies de
    das lui rendirent les hon-
    s militaires au chant de
    Dessaliniennes. Apr6s la
    ulremonie religieuse, le Prksi-.
    Borno fit une courts pro.
    de en ville et regagna 16
    National.
    A I'H6tel de Ville
    Ljandis que le cort6ge pr si-
    niUfiel rentrait A la Pr6sidence,
    manbres du Gouvernement,
    P rsonnages ofllciels et fou-
    de. Persounaliths se reunis-
    it A 1H6tei de Ville oi de-
    Itit avoir lieu une reception
    &drte par la Commission Corn-
    XUoae de Port-au-Prince.
    S Au Marchd Valti~re...
    S '4.,ketaient reunis le paysans
    d.JS agricultenri en grand
    A Tre. Eux aussi, festoytrent
    n coeur et-firent grand
    neuraux buvettes 6tablies A
    hur intention.
    Cindma. .,
    .Dens l'apr6s-midi il y eut ci-
    populaire ort. A Pan-
    Ipar 1'Administration Cornm
    |onsea et, a Variet6s, par le
    bcritaire d'Etat de 'interieur,
    Laence Borno.
    SEn sommine, la journ6e du ler
    ai fat, A Port-au-Prince, ani-
    ai et joyeuse, chacun tenaiAt A
    A c1T6brer cette Fete Na-
    lei, i


    Le Monde,
    AIAS1AGE\ :
    Lae meraedi 24 avril eoule
    t lieu au Bureau de I'offlcier
    l'itat-civil de la Section Nord
    i Capital, M. Fernand Leon,
    auiage de Melle Odette Co-
    avec M. F alix ValS.
    hLa farie avait pour temoins,
    I M. Mentor, Oscar Etienue
    Seon Bibas et la marine: MM.
    Aric Jean-Jacques, M. Mor-
    e t Victor Mathurin.
    IA BLnediction nuptial. a et1
    Saux Apoux, le lende.
    i p ledi, a 7 hears da ma-
    on la Cathbdrate de Port.
    IB lurent conduits a l'autel
    iM. P. J. Mexile et Mme Jus-
    v Naoioo.
    cos BBV X de bonheur


    u conjoinats.
    drnier. AS heres da
    est morte Marie-Anne
    ne Alfred. Les Iunerailles
    c6t6 br6e e le endemala,
    he A 8 heures du martin,
    t[Joseph.
    Po ardi apres-midi, ont Atl
    PIS, sa Ia M6tropolitaiu
    SPort m-Priuce, les land-
    ille do BorgelIa Gornail, de-
    Is vole dans l'apr&s-midi.
    t- tr est d6cede A 1 heure
    Fsepts-midi, munie des Sa


    Toutes les Polices


    DE LA


    I comprennent la Protection centre la

    Foudre sans augmentation de taux



    StAeBossGeB. oux


    | Agents Ge(neraux /

    i i i I I il aB i i a t.. .. -wXwI


    Le ler mai
    A PARIS
    Les conducteurs de taxis et
    les ouvrners du batiment ont
    ch6me avant-hier. La journke
    du ler mai s'est passe dans le
    plus grand came en France.
    Un grand nombre do travailleurs
    ont ch6m6; wais routes les me-
    sures de policeav ient et6 prises
    pour que tous les ouvriers d6si-
    reux de travailler puissent le
    taire sans courir le risque d Ctre
    malmens.
    En province, il y a eu un grand
    nomb e de dehil6s, meetings et
    discours tant du c6t6 des socia-
    listes que du c6t6 des cummu-
    nistes ; maison ne signal aucun
    acte de violence. A varis meme
    el dans la b.nlieue ou les defiles
    et les manmtesiatic ns avaient 616
    idterdites,la jourr te n'a etl mar
    quie par aucun incident. Mais
    plus de 3500 arrestations ont 6te
    operbes uonlps pour d6sordres.
    mais umquement come mesu-
    re pr6ventive.Parmi les person-
    nes qui ont pass la journee an
    post se trouvaient do nom-
    b, eux chefs et agitateurs conm-
    muniates.
    A LONDRES
    M.l.Chambeilain et Quinones
    de Leon se sout entretenus au
    sujet du droit des Mmnorit6s.
    A BhILIN
    M. Parkt r Gilber, l'Agent des
    Reparations,est arrive a Berlin
    Les mandlestations qui ont oeu
    lieu A Berlin at dans les envi-
    rons A occasion du ler mai ont
    eu des resultats graves. De vio-
    lentes bagarres se sont prudui-
    tes dans le qLartier ouvhier du
    Nord de la vile. Trois agents
    ont eta tues et une vingtaine
    bless. "
    A GENAVE
    * Le D6elgue itanuais a annoncA
    qu'i retirerait ses reserves au
    desarmemedt *naval s'dl est de-
    iontre que la rdgle commune
    avec les ,armements terrestres
    est impossible.
    A NEW-YORK
    M. L. Mamthw 1" ell, vice-prt-
    sident de la Federation Amen-
    caine du Travail, a entr au Se-
    Srt'aite d'Etat, btimnupaon, que la
    duration etuit mauminenant de-
    lnitivement oppose A la re-
    connaissance des Soviets.
    A PORT-AN-PRLNU
    Le ler mai qui est ia 1ete na-
    tionale de 'Agriculure et du
    Travail a Wte celebr6 avec les
    ceremonies traditionnelles.

    Le soussign6, Franck N.
    Gaeljeas,asuccesseur de la rai-
    son social Charles Nicolas
    Gaetjens, avise le commerce
    et le public eu gAnfral que M.
    aoniN. Gaetjens est charge~
    de sa procuration A partir de
    cotte date.
    FRANK N. GAETJENS

    crements de l'tglise, Madame
    C. MATHURIN.
    Les tunerailles auront lieu au-
    jomrd'hui b 4 beures de l'apr6e-
    midi A la Cath6drale.
    Aux 4amilles eprouv6es par
    ces deuils, nDOs envoyons nos
    aia6ree oBdomanc.a
    IAISSA.\CE:
    M. Joseph C. Vamih et Mme
    u6e HIracx. out le phaisir d'an-
    noncir leers mies la nais-
    sance de de leur fille prenom-
    me : JOSETTE.
    Meilleurs vaux de iaat6 an
    bdbA. -


    Revede Valse Pour" beauty


    a Parisiana
    Ainsi que nous I'annoncions
    c'est dimanche soir, A 8 heures
    que Parisiana passe le beau film
    qui a et tellement applaudi A
    Paris et qut y a tenu I'afliche
    pendant plusieurs saisons: Reve
    de Valse.
    Cela se passe A Vienne l'une
    des plus belles capitalesdel'Eu-
    rope. Inutile de dire que les d&-
    cors de ce film sont des plus
    somptueux el que ceux qui y
    jouent sont parmni les artistes
    les plus choyes du public uni-
    versel des cinemas. On verra
    passer sous nos yeux le Burg-
    theatre, le Rathaus, Grining.
    Schoenbrun...
    Une des minutes les plus ex-
    Iuises que l'on puisse passer...
    ussi, nous sommes surs que
    personnel ne rAtera cette belle
    manifestation artistique.



    C'est

    Demain...
    Sla grande soiree theA ral,.
    organisee par les aniaens el6vet
    et les el6ves de l'lnstitiumon St-
    Louis de Gonzague.
    Voici La programnie de cello
    brillante tWte qui, sans doute, vva
    avoir le succal he plus eclItan.la
    Lever du rideau: 8 hlieures pre
    cases. .
    lo.-Musique: a.Pgrle de Ro-
    ine a, lantaitsie, ( Sallis ).
    S2o,- Les Deux Avugles.
    Ictermnede 15 minutes
    3o.-Mubique :Mlig(ionnette)),
    lantaisie.
    4o-rour la Couronne 1"r acted
    Interniede 15 minutes
    5o-Musique :Sourmie d'avril,
    valse ( Depret)
    6o--Four la Louroane 2e acted
    7o-Mubnque : Concours d(
    suhi(Theme et Varialion.)
    par 1'. et M. Corvingtoii,
    A. Hodelin, A. UOg.
    80- Pour la touronne 3e acte
    Intermede 20 minutes
    9o-Musique : 'ensee d'Au-
    tonse, reve ie. Cousin-
    Cousine, scottish ( Bist ).
    10o-Pour la Couronne 4e ace
    lio.--Mabtque: Gaiete IranVai-
    at, murche de6fil6.
    DanD lea deux pieces, le lever
    du rideau, Les Deux Aveugles
    et le drame, Pour la Couronne.
    les iO es seruut tenus par les


    DE LA

    chevelure


    Suivez les traces de Gladys
    May,aclrice pleine d entrain
    daus Suillin Sa.i de l'Ala-
    bamam q'-i dit qu'ellea trouv6
    I'Exelenlo la plus delicieuse
    jpomnade pour les cheveux
    qu'elle ail jamais employee.

    L'Lxeiento
    La Poinnmad de Quinine
    est la ponm.ide authentique,
    elle atteint les racines des che
    veux et donne un brilliant na-
    turel qui demeure.
    Elle arrote la d6mangeaison
    du cuir chevelu et rend les
    cheveux doux et souplcs.
    En vote dans toutes les
    pharinacieb. Seulemeut pour
    0,30 Lentimes par post direc.
    tement.
    1EXELENTO, MEDICINE
    IOU,VlPAN Y
    FLANT'A, tiEOiRilA U.S.A.
    Agents demnandes pour tous
    pays.
    carivez pour renseigSemetls


    LES EDITIONS QUIGNON
    46, RueAlphonowDaudet, Paris(1)
    ***fromt jpea# m*&/l
    elle9 tleUeiet toujer9
    *a qu'llS promet m nt.
    Demanded aujourdhui memo leur Catalogue
    de LIvs @ curl*Ul,Int*rsnth. Co C at-
    isue.s4oserv6 sulmemntux adulies.
    qi oontient de nombrouzoztlits des euvmr-
    C annono6s, set envoy6 Sup demand*
    *ulo*mentiparrotourduoounrier.franooet


    meilleurs acteurs des Freres .
    Destouches.S Lot,Parisien,Dam'
    breville, D&jean, Guery. Chassa-
    gne, No-el, Th6ard, Woolley.
    iauiaud, Sterlin, Magloire,Man-
    gones et tant d'autres.
    Nous publierons domain un
    resume du drame qui donnera
    un avant-gout de ce que sera
    celte be le lte. A St-Louis de
    Gonsague.


    Clinique Leon Audain
    H 1161, Aveue Joha-Bmrow. Phose 2223
    Directear sciestifiqie, Dr B.& 8Ri
    Ceistatius, n6dlieale et Chirrlicales
    Traitement de Cabiuet
    Traitement nouveau par auto-vaccins
    Laboratoire M dical
    flecherches et d'Analywss cliniqurs
    Mdthode de Iravail du Labor iloire de la Facuite
    de Medecine de Paris.
    (. HlOplal aintLouis)
    Urine, Saug urachats. Reaction de Wasserman
    et Prise de siog et Prilv.fement divers,


    Le Elatim:do 6 hearto A 8 I'bea'e'..
    Le air de.3 hamr-A 5hSs sot r rMes-ieue.


    71 leading mineral watet


    Le


    Li Boisson conn.u

    dans le monde etier
    EST UN

    RAF RAICHISSANT
    El t N


    RECONSTITUANT

    FROID

    EATU MINERALE WHITE ROCK
    GINGER. VVHITE ROCI

    sCul Ginieial faith


    'I' eLi


    ; iiin rale


    (ICS SoUi'Cespiii'c



    uALL H\llAl uA SEl I LS'AUII.\Ns


    N 1ohir


    &


    La 0 1in


    1) 'rii muunrs. lPort noiLIrinUce, lalii


    Les P1 -Iufi ins (I Monte-C'A i-ilo
    aLotus Bleu. au(Lotus Skin,)
    Purium Suase, delical el rrsiklent.'
    Si N-oLis 'otlez Ie dC l~IcateilIelt pnl1ibmC Wu Lldi -i q'i(tlc
    Ies Ilarlums (de NON'rv. CAniuA;vouis aurez la cctltitcllL 'avoir
    un produit de haulhItixe et supericur A tous cetix (\ nnhls
    jusqu idi.
    Le LUTus BI3LIA'e'est le pa ritrn A lain ode parhtomi ti e
    trouvcnt des gCLm chics etlegout'itdelicat.
    usl~z twK ifl'L'S IBLEl'
    E n vente d~ans routes les botines i aisofls de Par.imnerie.


    I 1LXIBL-1;inin

    EinplovdrT IiA
    cort: e k3 j .
    pro duite9 p~j

    /'ESIOA:C, "OT ,
    TFSH1A R,(...- -,
    I UD1SMJE:Ff4;qfS %
    P'.'ul GAOL


    Lire notre :
    Ql'ATIliMi; PAGE.\(E


    Ill. r?- tit 3 ry&nusem 1. 11


    fI 'lrft MNo1.1 i ( 4 *fl r *
    anatl "I$fu"iIf rprftdr1
    En v.otr duos 101,1.6Ii t..,,ime.


    Jl


    -w.*r


    Un secret de beauty en vogue des il i
    y a soi3ante ans, entire les femmes
    leal ur j olic est le verre matutinal de

    ' ENO's FRUIT SALT:


    Ad No. I- -French


    * I


    - -4


    0- 1


    Au Menage Moderne
    iBENISTERIE SCULPTURE et TOURNAGE surHOI..
    JUSTIN JUSTE, Propri6taire.
    1518, Rue du Magabim e Liti, 1518- Phone 321::.
    On trouvera des cur"'i.t.e, i ae lilnlts n lalc ete oca
    jou; ily a des lod de tous I,,% iw expo s.
    Ameublements pour sa!on, alle L manager et chan hiu
    a coucher, Louis XV et autres styles.
    Visitcz I'ELablissement. Venez en fule et D'asitlcz pas i
    confitrvos commandes au MENAGE MOUDERNE si sots de-
    sirez avoir des meubles tr6s jolis.
    Vous serez satistait de la ficenee et de ia superiorit da
    travail ex6cut6.


    - ' t


    ~1

    'V

    ~1..4
    'A
    1
    I.
    ~
    .1
    I.,'.
    I.- *
    ~' :~
    V




    I
    ~1.
    *



    tf
    I.




    A


    -- I Y __ ___ __


    - -- --


    i I --~a.


    --


    '


    <... .- ,.









    LE M&IL\ Vai igoj


    4 1 -U -


    .' ,, I . .
    . 1 , , l,


    It NZ 1,4


    L. Th. LAFONTANTI
    Accessolres pour automobiles
    Gasoline, ifuile, Accessoires el Pi6ces de Rechange
    .A automobiles.
    Lea meilleurs poeus et Ch:mbresi a air pour tonite
    on camions.


    [ou
    aut


    lialle Gardiner
    No 1538 Grand'Rue. -.Port-au-Prince, Haiti.


    LOTERIE
    D)E
    LAssAociation des oembres du Corps eonseignant
    let do l'Allience Frangalse.
    Ces deux Socidtes donnent avis au public qu'elles orga-
    niwnt ineC loterie au profit de leurs oeuvres de bienlaisance
    et de la construction de leur local, contormbment a la loi du
    i juillet 1927 et a I'arre6 d'autorisatiou de ;i. le Pretet ide
    l'arroudissement de Port-au-Prince.
    Le ler tirage est fixe au Dimanche 5 Mai 1929, et aura
    lied 6 Parisians.
    La repartitiou des lots gagnant est la suivante:
    1 Cros lot Gourdes 2.000 ti lots de Gourdes 20
    1 A 4 .0) 501 ots de 0 10
    1 100 ) 2 Approximrat.du 1" lot 25
    2 4 (A de 50 2 du 2e gros lot 15
    4 de. 25
    Les deux Socit-tets di61guent deux de leurs membres qui
    assurent la sinctritO des operations sous le contr6le du pre6
    let de Port-an-Prince.
    Le tirage ae tera A jour 1ith et Its gagnants seront imm&-
    diatement desinteressks.
    Les billets au prix de Deux gourdes en deux coupons de
    one gourde chacun sont en vente chez:
    Simon Vieux, Altred Vieux, R. Montrozier, St Julien
    Sanon, Bolt6, Pablo, Melle A. Gabriel, Imp-imerie du C.m-
    nmerce, Imprnierie Ch6raquit, Pharmacie Camille, Pharma-
    rie Ste Anne, Aux Caves d'Haiti, Restaurant St Gkraud,
    A Is Garqonne.





    La utlle COnflre la vie chere
    Le Restaurant ENEW.WAY, a le plaisir d'annoncer A ses
    amis et clients qu'ilTadmet des abonnes a un prix tr s mo-
    der..
    Service irr4prochable.
    MENU
    Potage. -- Plat de chair.- Riz national. --Dessert.--CatW.
    Le tout pour 2 gourdes.
    No.",1534 Grand'Hue 'l 'lphone 3422.
    TL"ru VILMENAY, propri6taire.


    Grand HO61el deFrance


    NOUVEAU SERVICE

    de RESTAURANT


    Hors d'CEuvre


    vai'i~s


    ou


    Plals ,iu .Jou'


    Dessert

    Le tout Dour Gd 2.50
    SERVICE.TRSSOIG0t; METS CHOISIS
    P. P.! PATRIZJ


    <, , m'

    : ., I , I ". ,


    I i .. 1


    For sale

    Dresser with mirror, wal-
    out tour poster bed will
    springs, Simmons day beds
    r chiftrobe, floor lamps, china.
    ware glassware and cooking
    to utensils.
    l)ycxuran Rue 7 betw P and
    Q ( Babiole).


    * --.I -


    Vente

    immobillere

    En vertu d'un jugement
    rendu par le Tribunal de
    Premierc Instance de Port au-
    Prince, en date du dix-sept
    avril mil neult cent vingt neut,
    ordonnant le partage d'Un
    immeuble, sis en cette ville,
    indivis entire Mme Robert La-
    roche et Melle Martha Lard-
    che ;
    2o --d'un rapport d'expert
    cn date du 25 avril de la mf-
    me ann&e.
    II sera procd46 le samedi
    que l'on comptera QuatreMai
    mil neut cent vingt neut, A dix
    heures du martin, en I'6tude
    (de Me Hermann Pasquier,Nb-
    taire A Port-au-Prince Rtie
    Roux, commis A cel eflet, a la
    Svente au plus offrant et der-
    nier ench6risseur d'un ita-
    meuble sis en cette ville,Rue
    du Quat, occupy par le sieur
    Oreste Balloni. La halle batie
    sur le dit immeuble est cons-
    truite en magonnerne et est
    composee de deux apparte
    ments dout I un, au cote Nor 1,
    appartient au sieur Alix Roy,
    et 1'autre au cote Sud, aux
    consorts Laroche.
    L'appartement des consorts
    Laroche measure vingt pieds
    de tapade sur cinquante-deux
    'pieds Six pouces environ de
    protondeur, avec une cour.de
    sept pieds et six poaces en
    viron.
    Le dit appartement est bor-
    ne au Nord, par celui app r-
    tenant au sieur Alix Roy,&l'Est
    par Mme LangensWariz, aux
    droits de leu Fr6derac Mewsau
    Sud par Mme Marie Dejoie et
    A l'Ouest par la Rue du Quai.
    La vente aura lieu sur la
    mise A prix de Six milledol-
    lars fix6 par lea experts
    Cy Or 6000,00.
    outre les trais et charges de
    1'enchbre,
    Aux requdtes 1 0 de Melle
    Martha Laroche, proprittaire
    demeurant etdomicihee&a Pori
    au-Prince, ayant pour avocat
    Me Koger Anselme, avec elec,
    tion e domicile au Cabinet
    du dit Avocat.
    2 de MIme Robert Luroche,
    dilment autorisee et assisted
    de son epoux, propri6taire de.
    meurant et domicili6e A rort
    au-Prince, ayant pour avocat
    Me Francois MathoD, avec
    election de domicile en son
    Cabinet sis en cette ville 131
    Rue Hamerton Killick.
    Pour plus amples reuseig'i.,
    meats, sa'dresser aux Avoca!i
    soussign&s ou au Notarede-
    positairedu eahier des char-
    ges.
    Port-au-Prince, le 30 avril
    1929.
    (S.) Roger ANSE ME.
    (..-'ranuois MA IHON


    Panama railroad .Steap Li
    Service, de fIrt et de passage e0a4
    I iEW.YORK CIri N. Y.CRIS rOBAL, ANAL ZONE .P laT Ih kC~qlC
    OUEST de I'AMARIQUE dua Db ."


    pins rapide et le plusditsct service de transport de pager ietdd jrit &
    et les ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, lthbre dX
    Voici la listed de nos agents pour les principaux ports de l'Europe 4


    Angletorre
    Mrs. G. W. SHELDOM & Co-


    m F"RAEI
    Its. SILhUI Cic t reprse.Ats:
    Par le4 mainas slBViaies:
    GaLATLEY liUNar A Co
    21:Ruede la R6publiqde
    Marseille
    i~fF.NU PERON & Cie Lt
    53 Quai Georges V
    Havre
    HRNU PERON & Cie. Ltd
    Rue du Moulin A vapeur
    Boulogns/Mer
    HERNU PERON Cie. Ltd
    95 Rue de Marais
    Paris
    HERNU PERON & Cie. Ltd
    Rue de la Tranquillit6
    Dunker nue
    HERNU PERON & Cie Ltd.
    Rue Roy
    Bordeaux


    Remoreatement
    Mr et Mme DMnis Fenelon et
    (eur entant,Mr&Mme Edouard
    Barozy et leurs enfants, Mr et
    Mmine ionce Lefevre et leurs
    entants, Melle Lucie Calixte,
    et tous les aaitres parents et
    allies, remercient bien stoc&-
    rement: L q Pares du Petit
    Seminaire College St-Murtial.
    les Fre-esde institution Jean
    Marie Gaulloux, Les Soeuts de
    I'Extern-t Sainte Rose de Li-
    ma, Institution Sainte Phi-
    lomnoe,La commission Com-
    murele de Port-au Prince, les
    maisons de commerce, et tons
    ceux qui, A un titre quelcon-
    que, leur ont temoigun des
    sympathies A la maladie et a
    la mort de
    Ame I ve ilysse Calixte
    nie Alexandrine Pasquet
    leur regrett6e mere,,belle m6.
    re, grand'mbire, etc, survenue
    le 21 avrnl 1929. lts leur eu
    prderoni une protoude re
    counaissance.


    A vendre
    A vendre une belle collec-
    ion de livres broch6s,ceuvres
    de Bourget, Bordeaux, etc, et
    ces romans-cine.


    17 James Stredet, UVkit POO, Ek.tLa*


    COPENHAGUE
    Danemark ,,
    Mrs. E. A. Btxbitx A Co
    21 Allengade,Aopenhagpe
    GENES
    Italie
    Mrs HamNu m & CLItS'
    Piazza S. Matteo, No. 15
    Genva. Italle
    Internaon l
    Speditionuellad
    HAmoURO% GuiRmAuT
    MFH.lVoemaan.
    Hamboura.Germany
    GoTToukCa Sw',rvx
    Nordlsk Express
    Gottemburge, Sweeden
    ROTTERDAM, Hoi'xwph
    Mr. H. VoleZanti
    Rotteidam, Hollande


    '*1
    r~."j]
    I


    1.


    ALUMINUM LINE,
    11ti Whitney Ceantral 3luilf ,
    New-Orl6ans, La U. S.A i
    PROCHAINS DAIPARTS DIRECTS POUR PORT*AO*UPt3P1
    Le steamer ( Padilla ) ayant laiss6 NewOri6aa hlot
    sera aux Gonalves le 6 Mai, A Port-au-Prince le k oa.k
    pour Petit-GoAve, MiragoAne, Jr6lmie, Cayes et J
    nant dutrkt.
    Un steamer laissera New-Orleans le 14 Mai % pt
    au-Prince et les ports du Nord.
    Ce 2 Mai 1929.
    A. de MATTEkISkG & Go ..
    AssuTs (Mu 31


    Hamburg Amerika I


    Le navi-e a Kreta s, venant des ports du Su4d rm
    le 4 mai,:n route pour I'Europe via le Nord, piesit a
    passagers.
    Port-au-Prince, le 2 Mai 1929.
    REINBOLD & Co,
    - Owl"


    EAU MI"BALK NATURELJOILIC


    Ilq


    GOUTTE a GRAVELE400AI

    EnVet@dune too ptincpa fe h.s


    *h


    ASSUREZ-VOUS

    a la

    General Accident Fire & Litfe


    Assurance


    Corporation Ltd.


    de Perth (Scotland )


    Car la "General' est une des plus puissanteset des lu valste
    uisations d ce gd4nre. Le soleil ae se couche jamais sur 'soa I
    d'action qui embrasse le monde.


    eas Polices coanre incendie coevrent atusi leb digtsL,
    la foudre


    1:


    Ses 't.lices por Automobiles coutren voir iebaodle, maveilltu
    dommaq 's cau i autrui dians sa )er'sonoe ou dais 'k Mt "
    'es pliees MIritimies dmises par ses branches d' Europe s
    'YaBles en lail ,i.

    Sas Piliees s etrf Accidents sui t.valables dabs I'anmie
    1-s voyageurs devraient done prepared re ia pI catoB d t s~
    police oontre actidtfirt d'au moins 400 dollars, Is prime amn
    que de II2 Ig soit 310 dollars .


    Veuve F. BERMINGHAM, Aux C" |


    SOUS-AGENTS:


    . .- .. U to *1


    TOVAR & Co I


    Ageot G bna atWpour iaui
    kPort-BU-Pnncc G. G"A
    hliragoAne. JEAN iBLA~NCHET S


    -- .m .


    S A


    PA4rfi- 4


    i-


    _ __ ___ __ ___ _~_ ___ L __


    pow


    - ---- --


    gp ft awom


    AMMOMMEMIMWft A
    --Jmormmwr- ?


    -n -a~


    i~.i


    I


    1


    4


    ,. ,..


    ---.:=


    .4 -




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs