Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04162
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/29/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04162

Full Text




gpent Magloire


la REAMERICAINE 1358
TPMHONE No 2242
-s i `.*s ^--- S


I..r .W;intIn m aru,e do
I phE I Bei mest ppr~el#s
51G ar Cs Owbis eints qul Its
babile lotevIte ebs, anosas
Poe~ ms jt lofs pe par me "irn.
afteert do L&LAC


PORT-AU-PRI .N


LUNDI 29 AVRIL 1929


Con1sei d Etat

Ce qu'il nest pas,

Ce qu'il est.

ri SurrE et FI '(1)


JmUs avonk fa it allusion
aotre article de samedi,
i Ia champagne prsi,-
6 de 1926 et ha ky-
de randidats qui firent
S i la porte du palais 1*-
f pour solliciter des suf-
consideres alors hono-:
Eaibut pas oublier que ces
lttion.s talent d'ailleurs
d'etre platoniques: le&
esde la press adverse
Intent la menace A
d6guis.e, et un de nos
qui en sait long IA-
rappelait I'autre jour,
sion du 12 avril, com-
Is ban et I'arriere- ban
tmabifestants profession-
lesplus r6put6s, avaient
convoqu6s pour rendre
immanquable I'echec de
I*,onaseil d'Elat, ne se lais-
tl intimider, ni influen-
,le fit triompher dans
done faVon eclatante.
adversaires, pour mass-
leur d6confiture, critrent
corruption, feignant d'ou-
rue, ors de la cam pagne
entielle prec6dente de
leI onseil d'Etat, ne ce-
tojttours qu'A ses sympa-
et a u x n6cessitks de
sot chercher au de-
re dpit des intrigues et
[olicitatioos du Pouvoir
1'homme qui lui .arut'
al ux convenir A la sitnia-
do pays.
Ki. pDreoccu paions relati-
I a procbaine election]
entiele rev4tent come
u mirage la question des
16gislatives et tralis-
tpeu A pen en pana-
as l'imagination de plu-
Il reconstitution de la
o.ntation Datlonale,
s, pendant que nous y
et I'histoire en mains,
faire le compete des
hins prosidentielles qui
t vWritablemenl d6llbe6-
et libres, sur ensemble
vingt-sept Chefs d'Etat que
enmes jusqu' Dartigue-
inclusiveme;t?
de 1806 qui nous don-
Pition; celle de 1818 qui
Donna Boyer; cello de.
oM f le Senat pirffra Sou-
l aux gdneraux Pa$1 et
rant; celle de 1876; oA6
wemblee Nationale prQra
od Canal A Boyer Baze-
et enfin celle de 1915 qui
na Dartiguenave.
Routes les autres elections
dentielles eurent Ii e u
Smililari et sans que It
ple proprement dit y 1l0
r rien, except quand ar.-
Ile Soment des acclama-
Nous ne ,isons pas ex-
pour I6lection de Ti-
moa Sam qui poput
u q parce qoe, sous
deThncrkdo fulsate,
irti de' TAsem-

'donner le temp anu
dla Gerre, alors a

I tiUon qm tut d


6 doneqioid prime


migmuore 6 deu~nemu i's-


~LE MATM du smae-


des v6rit6s qu'il feut parfois
faite entrer dans I e s tWtes,
emei6 a coup de marteau.
Celles que nous proclamons
aujourd hui sont de ce genre.
A r6s tous ces examples, il
a a talu, apres touts les trans-
formatidon q4e lon saut, urri-
ver A I' section prisidentielle
de 1922, nous le r6p6tons,
pour avoir, dans le Conseil
d'Etat, le spectacle assez rare
d'une election pr6sidentielle
qui ne t1t pas impose.
Nous venons de le rappeler,
le Conseil d'Etat de 1926 tint
aussi bien tte al orage et c'est
preciskment de cela qu on lui
lait grief, au lieu de len feli-
citer.
On lIui reproche, au sur-
plus, son origin que,- aux
yeux des adversaires, ne ra-
ch6tent ni les 6tats de service,
ni les comp6tences eprouvees,
ni la culture de quelques-uns
pouss6e jusqu'a la profondeur.
En fait, on est fatigue de
discipline, de paix et d'or-
dre et on se laisse regagner
par 1'esprit d'aventures.
Sans doute, tout n'est pas
Four le mieux dans le meil-
leur des mondes; mals ceux
qui veulent pr6cipiter les cho-
ses prennent-ils ainsi le che-
min du mieux possible ? L'a-
venir peut- tre le dira.


*- *4


Mais on parle sans cesse de
representation national et du
people, sansexaminer de prs
ce que valet ces vocables en
face de la realitU.
Par example dans l'6ventua-
lit6 d'une election r6siden-
tiell, on rUtlane tes e6c-
lions ligislatives. Au demeu-
rant quia a voir celle-l'avec
celles-ci puisquco, aussi bien,
n us n'avous pas le syst6me
di mandate imporatif ni celui
du suffrage direct pour le
choix du President de la K-
publique?
Aucun s6nateur ni aucun
deput6 ne saurait se sentir li
enters le people sur la d6si-
gnation du future president: il
auura plein pouvoir pour agir
elt, quel que soit le mensoinge
des mots, il ne relAvera que
de qa conscience personnelle.
Bien mieux: dans les pays
organists ainsi en systime re-
pr9sentatif, le sybtime, pour
bienjouer dansa les cas delicats,
fouctionne en vase close et d
rabri des manifestations popu-
laires; c'est pourquoi, en
Frqnce, par exermple, le Con-
g'ets pour .l'lection presiden-
fielle se tent jusqu'A Ver-
sailles, et c'est apres qu'il a
d~eid6 ue Iee tple sail.
Solt donttt on passant,or-
ganiser des manifestations po-
pnlair en vue d'influencert
tes I tlats d'uae election
Waoele ea w lument
Sdi rebooi d y cr pr

.4
Par une force intelligence
de r laet del adOtert i
faits vecu r 1W pays: cest le
|Iational Proruaie. Que le
/co&pos, I e avec uniumver
small de a du Pouvoir
actuel ta tes a ulevards du
pti, o, 44, t e l Pmpr,-
L.ensib. et 49 us iWturet?
On fit ce uant de cert
circonstance un nouveau chef
d'acuation q'on lui lance a
l sef4WMll airs qui vou-
draisen tfittrtange que le
par an part, qui sen vante


'es faits accomplis. les expt-
riences failed, la fidelity oh-
servee, la parole tcnue, un
syst~me parlementaire non
corrompu. la science et l'in-
telligence mises an service dou
bien public, Fagitation sterile
abolie, un regime de conflance
et de discipline ptouvecs.
Un confrbre a bien voulu
dire tout dernieremcnt quie,en
cs de lutte, le parti national
progressiste ne sera pas exclui
et qu'on lui fera une petite
place dans l'orkne.
Nous le remercions de re
bon movementt, mais qu'il
quitte ce souci. Le parti ne
sera pas pris en (6tau'.
En definitive, qu est cc qu'on
r6clame ? des hommes nou-
veaux ou un n uvel ordre de
choses?fI
Le parti est assez riche d'd-
16ments pour aflrontcr routes
les situations, et quant aux
developpements mehodiques
que ndcessite I'avenir d une
oeuvre aussi grande que celle ,
qu'il a entreprise et inaugu-
r.e, il a peut etre, daus la po-
litique de M. Borpo et dans
1'organisme prcieux- qu'aua
constitu" le Co seil d'Etat avec
-a n-ntbode de travail, trouve
Ia fonrmle des ordres.de cho-
s!s A ventret'partant, du sa-
lut national.
Lul non plus, et ,malgr,
totit, n'st dexclusif; il con-
vie an ralliemeqt sur son
wpPre terrain, et la plus re-
Ie i lanstation .de ctte
pens pour se trouver ans
le ;lieraner prIsid64.
9tj fItat.,
SToi e


des morts
*** V4-Ieae Dol
iiinw '"
fel~e^T~de. .


I


par-deasts le march.
Mais,voyons,nous voudrioms
voir d6couvrirA I'heure actue'-
Ic un seul pays civilise don't le
gouvernement ne soit pasaux
mains d'un perti. Nous fai-
sions jusqu'ici exception a
cette regle de civilisation et il
y a mdrite indkniable de la
part de M. Borno et de ses
amis de nous y faire entrer.
Le programme du parti est
cpnnu dons ses grades lines
pour avoir. dtexpos6 djA& --
avec clart6 et competence et le
pays sait ainsal o.t et comment
6n le conduit. ce qui ne lui
6tait pas arrive souvent daps
It s temps ant&rieurs.
Que d'autres parties se cons-
tituent A c6t6 du National Pro-
gressiste, ce ne serait que tant
mieux, pourvu que leur pro-
gramme pOt' tre assez consis-
tant pour supporter I examenn
et aflronter la Iutte.
Car, en some, parti signi-
fie discipline; etre un parTi,
c'est tablir dans quel esprit.
avec quelles idWes et selon
quelle mtlhode on entend ser-
vir son Pays. Quand, pour les
besoins d'une dialectique, on
oppose I'nteret nation l
I'intlr6t d un parti. o; s'ex-
pose A etre accuse de non-
sens: car, en principle, cest eii
vue de l'intlret du pays qup
les partis se constituent, pour-
vu. rep6tons-nous, que i'on
dispose de tous les telments
d'une action d' ensemble.
A ce point de vue, I'ceuvnr
de M. Borno est done essen-
tiellement, sceentiflque et le
Conseil d'Etat devient dans
cette (euvre an facteur rtgl-
her, normal, en un mot, pro-
gressiste.

Maintcnant, q ue l'heure
sonne demain d'une consulta-
tion popultire inevitable, le
Parti National progressiste re-
16vera tous les df is.
Anx mensonges des pIro-
messes el an vague des pro-
ariiamas. i Dourra OpDoser


Le soussigne, FRANCK N.'

GAETJENS, successeur de;

,la raison social CHARLES

NICOLAS GAETJENS,avi-

se le commerce et le public

ien general que M. RAOUL

N. GAETJENS est charge

de sa procuration a partiri

de cetle date.
1" Port au-Prince, le 26 Avril 1929.

I Franck N. GAETJENS


ILa luitre conftre la vie here
Lr 1t arrant tNLW.WAYn a le pluisn'r d'aoroar'er a se
nam eI er tl qu ii ad itt d., aboi.ntns o un pri\ tj 1a1 -
Sexvice irrl r(chble.


Potage
'I


MENU
S- Plat de chair.- Riz national.-Dessert.-Cate.
Le tout pour 2 gourdes.
No 1534 Grand'Rue Telephone 3422.
TuTrTE VILMENAY, propridtaire.


A Ala o Ville dle Milan.

loimsieur Genafdo Di Maio. propri6taire de 'INgant Eta-I
LmteuA LaicltS tauti dc Am Lapitale que de IMkPrUVILuct, 4.jIi,
st: tixtu a Jeur CAibptJ)iwu lpw'itdc, co~j..upusaudhabcb, mae.'
ricaine et miran ouaut la ui~r. lert c.eswiu uc it Aecuic, c
cuu-ebUr-JIAj o(u ~t& w LauIt t sou adiplotnt 10 yOU-I

AVA!A TtA Dr, MIAN %# eon tectionne tonfcs sozies de
coIvp-;i i desprIx modirks et on yV trouvera u son


---~~--r---


RappIolos qua coest dimprjob
Inchaiu 6 Mai. a 9 ieg44
matin, qiaurann 110% d vsnw. I
risians, I$tlrage f.te tot)Oi i
orpniaes6dit pivolt dysComiti


Comme on le salt, e Is-O mlot
Ide cetto loterie cat de'2.000 gdcq
a t lea biWets an sombre de .4
Icoateat 2 gourdes cbacu-,,


768


--- .


--- ---;- ----~-- -.--~ir--~---- _=_ __ -- =----- ---I_


loire ~iI




... a vu, dans I'une des der-
nieres seances, du grand Poste
de la Magie, A Parisiana. une
jolie dame qiui a failli perdre
connaissance pendant Ila dnne
dem squleettes. I.lle poussait de
petits cris aigns et si jiisIe A ce
moment. In danse m(ncbre n'r-
viit pas pris lin, elle etilrepren-
dirait. elle, une veritable dance
de St. Guv.
*
... Cest d4u:1 iln l'1 public.
l'n commis voyvag.eur t;il la
cour i une fille et a a f I'air de
marelier. Sous lorme tie plai-
sinterie tel come pourdonner
hrutnleniment son conscntenient,
elle lui donna une p|clite tape
amin ictIe 'nr la boichlie. (Comme
il souriniti 'i ce mowl' t I:'. Il
petite 1 )in P sf Ivf-It( 'I ( in raa.
f 'lief (ili iilh roider -m- It Fir.
quet. II se tAicha rouge 0t os.
lut s'en prndre A ;i pin ten:.irV.
IHeireismement il v ;vuil tin.n
les environis un gentilliom i-E dr
hon ton qui lui it c(mimnrenA're
qte le meillcur moven i'en sor.
tir Mtait de sourire de celle re-
tite histoire etl de n'en goirder
de dents, -cest le cas de le
dire.- A personnel. Noir (Em.
Iv vit se cnlmer di coup C (ini1
tint 'nut numien\:
.*
... les a vus, ven Iredi siiir.
Its 6tnieilt (juatre. Le NMatinri
eta.it A qiuai. Deuix blqcs qui
accompagonient une blancite.
Et, en dernier lieu, un mnulAre.
bean, 616ginl, fort bien mis. et
le geste g6nereux tout prts de
In mwin. Its enter rent dans .in
grand caftt et se mirent l hoire.
A un moment donn le mn6tis et
Ia blanche disparurent sans (ne.
es deux autres aient fien troai-
V% qui ne soitl pas ita tu ure.
Lorsqu'ils revinrent opres ute
dtcii lieure d'absence. la con-
versation reprit comic Idc pls
helle, ('omm' si lle n'vavit iti-
me pas ftt interrompue.
L'honine dA qui cetle ;ivcnlre
advint, murinura 6 I'un de( ses
amis. 6 'instant oni il vent tie
prendre cong6 de ses htes :
Je crois que je tinira par Wtre
un henu voyou...

... a admire' le pinisi r avec le-
quel un de nos nieilliurs con-
naisseurs d&gus(:iit une boisson
abricot dans un Irs grand ver-
re. NOTRE MIL4 se pencha pour
ire I'tiquette de In bouteille
que lhomme avait verse dans
son verre ave tin tres Ia8c%
snurire. C'tait du Sin(le la
boisson nodvelle que vient tde
lancer apres son dilicieux Ko-
la, la Maison M. Schultz.
*
a.
...Quelqu'un qui se d(lit tln
voyageur rapportait lanrIP le ca-
mion vcnnnt de Pt(it-GoAv
qu'un l)arman (d efl'cni oit avail
bu plus quc di raison cc soir-
1A e'. quilI avait mis en Amo~i
tout le qunrtier du bord de mer,
car, la carbine no pomg il *
livrait toute la soiree a une
chasse en regle descoqs de nuit.
Nomas (ElL qui 4tait just A ce
moment-lA A Petit-GoAve et
dans les environs du bord de
mer n'a rien vn de tel. L'hommne
quip6roraitdans le camiop 'a#l-
il victime d'une erreur d p>ti-
quo.



Loterie


I .. . . .


4MWI


--


i


- -- -----


I &


f -** -


Les P') rifuIIIS '~ \ot~a~
-Lotus Bleu ((uLotus BDien
I'rlumfu Suair, deliral el persislaut.
Si votis vonlez 61re d'Iicn-ement pari'tm5', niitilisez (file
N6~ Iartunis de MONTEi CARuO;VOUS aiurcz la ce tfi~lI(e (Paloir
,in~ produit de hint luxe et supdrieur ii tous ceux connus
x4 Loi'is Briux rest Ie 1jarlturn 4 Inmode pat tout oii sc
rou'eiit des genls diics et Ie goeut delicate.

Lii ven I (fans bteu~s les hcannes maisons de pirtuincrie


I


^a 'T- ,




It ~3


Les meillers Pneus et Chambres a I




"tOOI)RICH" AUX MEILLEUR


aitian Moos S.A.Port-Prince
Ilalla' O O7s 0!


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


CLJPAGNIE FRAN(AISE DErS CABLES TiLEGRAPHIQUES
26 Avil 1929
--00--


Pour le d6saremment
naval
LONDRES- Au course d'une
reunion des conservateurs, M.
Baldwin a declarW que la pro-
portion amiricaine au sujet du
disarmement naval correspond
an dlsir du gouvernement an-
glais qui serait dispose a coop6-
rer cordialement avec les Etals-
Unik.
GENEVE- Des communica-
lions importantes ont 0t1 taites
A la seance de la commission
preparatoire du desarmement.
La premiere est que les Etats-
I'nis sont prits A revenir sur
leur objection de ce que les re-
serves instruites soient exclues
des efleclils qui pourront tire
linii -s. La deuxieme est la pro-
position prtseinte par I Espague
(de crt-er tn corps international
d'oviatiiin de paix..lusqu'i main.
tenant les Etats-l'nis prten-
diaienil qu(c les reserves instrui-
les (Idevuenit tre 'obl)et (e r(duc
lions au moine tiire que les ar-
inwis active. M Hugh S. Gib-
s'un. dlt lgut aniOricain.a decla-
r4 nettemenut (itle les Etats. Inis
sent lt(on jours dt' cel a.'is, nais
soot disposes A retirer leurs r0-
t-erves A ce sujel A litre de con-
riliation La lrance et le J.apon
que cette question interesse d'u-
tie faVon toute particulitre out
salub avec enthousiasme la d6-
claration dc M. Gibson et se
sont d(clars convaincus qu'elle
ourait pourll diet de h.iter la con
clusion de i'jccord stir la rduc
lion des arinenents.

Les grands raids
a6riens


PARIIS Le monoplan mili-
faire a Endurance )), parli hier
pour ellectuer un raid de distant
cc et de duree, Mtait signal au-
dessus de Bagdad volant vers
les [iodes.
IONDRES- Le ler raid ak-
rien sans escale entire I'Angle-
terre et 1 Inde a Nt accompli
par les aviateurs de 'arinme bri-
tannique .Jones Williams et Jen-
kins pilotant un monoplan.
D6mission du Cabinet
danois
(CO'ENIIAGUE-- En raison
du rpsultat des Mlections, le tCa-
binet a dkmissionne.
Plus vite I...
LE CAP--Le major Campbell
a battu le record de vilesse en
automobile.
Litmeaeot di urn oueanu croiseur
de giierre a'rikain
BROCKLYN-- Le croiseur Pen.
cola a 6t6 lance aujourd'hui.
I'e Ifle aerienae fraesaise
to I heoaeur des ReprFseatals do
I'Amtrique do Sod A Paris
PARIS-Les journaux constais-
tent que les demonstrations a -
rienaes bier A Villacoublay out
enthousiasnm litt6ralement les
assistants par la perfection, la
maniabilit6, la asretl et la rapi-
dit6 des appareils.Tout le corps
diplomatique de I'Amtrique do
Sud y assislait, I'ambassadeur
da Brdsil tut I 'loquent inter-
o ,. .I,-e ',livira.tlion g neraele.
LE tOl'RIt.T 1.a tMe dn
hilt.; hebn-etnerti ne a obleau
a graona Kilt ,t M. LaurMitt
ynac. wmnistre de I'AMronauti-
qe et les diplomats de i'AWm-
Lsqu, do Sitd on* visil6 les pro-
totypes militaires et commer-
ciaux el ont assist a une v6ri.
table fantasia aOrienne executee
'ar lea as civil et militaires.

#AWi


In pr0oDiinciamieole
dIe g'nrraux roumaiDs
BUC REsT- Le journal .Ad-
verub) public un article qui a
soulevw une vive emotion el
dans lequel il est dit que les gd
neraux de I'armes roumaine se
pr6pareraient i 4tablir une dic-
tature militaire sur le module
de cell qui existed actue lenient
en Yougoslavie.
Los derniers des
Romanoff so mourent
LONDIES Le grand due
Michel de Russie, cousin de teu
le tsar Nicolas, est mort ce ma-
tin.
Le probl6me
des R6parations
PAHIS--- Apris onoze semaines
d'ellorts incessant, le comitl
des experts semble anssi loignO
d'un accord que le premier
jour.
La production rouge
MOSCOU- M. lykov,.,piesi-
dent du conseil des commissai-
res du people. a d6clard A la
conlerence communist pan-
russe qu'l allait etablir un plan
d'industrialisation de cinq ans
qui placerail la lussie sovi6ti-
que parmi les grands produc-
teurs mondia.ux dans certaines
branchesde l'industrie. D'apres
Hykov, 20 millions de paysans
seront organisms en unites agri-
coles collectives et un million
d'ouvriers agricoles seront em-
ploy6s dans de vastes lermes
soviktiques.
La crise politique
autrichienne
VIENNE- Les leaders polt-
tiques autrichiens ont demand
au Dr Ernst Streeruwitz, depu-
t1 socialist chrktien represent.
tant l'industrie de former un ca-
binet.
Ehlidiants juils el hrliens


anu prises
VIENNE- On mande de Lem
berg A Ia s Nueue Frie Presse ,
de Vienne qull y a eu lieu bier
soir de violentes bagarres entire
6tudiants chr6tiens et juifs au
course desquelles36 manitestants
out dtt Irappes de coups de cou
teaux ; 17 d'entre eux grieve-
ment blessts.
Vole do project de loi de course
aun agrieulleurs des Elals-Usis
WVSHINGTON-IPar 367 voix
centre 31, la Chambre a votE
aujourd hui le project de loi sur
les sec ours Lagricoles qui a I'ap-
proba lion du prisidunt Hoover.
oirl d'un alhajiralh hindon
MARSEILLE- Le Mahara Ce
Thalawar, malade depuis plu-
sieurs mois, est mort au course
de Ia traverse de l'Inde A Mar-
seille oft le paquebot Ram.
pourra a sur lequel il avait pris
passage est arrive aujourd'hui.
La guerre civil
au Kexique
MEXI, 0- L'espoir du gou-
vernement federal de voir une
rencontre decisive entire ses irou
pes et les rebelles dans le sud
de Sonora s'eat evanoui que les
insurges avaient vacu6 A Ia hA-
te la ville Masiaca sans tirer un
coup de uimil. Lis rebelled oc-
capaient sur Sun i la~ n s'avan
naot lentement au tuo *t A m a.i
roda reparations desrheminsde
teret des points Lesaviateurs t,*6
raux avaient signaled que Pes re-
belles avaitnt elabbi tes travatux
de defense strieuse ; iais 'es
lignes ont tt% ul)ainduiwi6es des
que les aviateurs tf#draux in-
lent u..t, ntres a Don.


Cinema


populaire


Mercredi, A 6 heures du soir,
aura lieu devant Varikt6s une
grande representation cin6ma-
tographique publique.
Elle est offerte A la popula-
tion de Port-au-Prince A r'oc-
casion de la Fete de 1'Agricul-
lure et du Travail par M. Leon-
ce Borno, Secretaire d'Etat de
I'nt'ricur.
Vari t 6 s donnera de trks
beaux films qui procureront au
public i'ocasion de passer de
honnes et agrhables heures de-
vant I'6cran.



Chest samedi..
... qu'elle aura licu la grande
soiree thArale A l'Institution St.
Louis de Gonzague. On salt de-
jA quelle belle et grande piece
sera represented. Interprktt par
les meilleurs acteurs de St. Louis
de Gonzague, le drame de Cop-
pt-e, Pour la Coui-ronne, offrira
au public port-au-princien une
occasion rare de vivre une belle
et charmante soiree.
Mais qu'on s'empresse d'avoir
sa carte. 11 ne reste plus qu'un
petit lot.
On en Irouvera A la Pharma
cie Leys, rue du Centre. chez
Mile Muce Laforest, Grand'Rue
et A l'Institution Saint Louis de
Gonzague.


Visiteurs


distingu6s

Nous avons regu, avant-hier,
avec piaisir au MATIN, I'aimable
visit du docteur W. Telson,
retour de France oi il vient de
passer trois ans pendant lesquels
il suivit les Cours de la Facult6
de Medecine de Paris.
M. Trison qui est originaire
du Gros-Mornecompte sc tablir
A Port-au-Prince ou, bient6t, il
ouvrira sa Clinique pour des
traitemints A l'aide d'un nouvel
appareil d'dlectricitk mndicale A
haute fr6quence.
Nous renouvelons ici au doc-
teur Telson nos meilleurs vceux
de bons succ4s.

UN

distillateur

assigned lIEtat.
Notre confrere, (Hatti Com-
merciale, Industrielle et Agri-
cole n, announce que M. Edg.
Numa, avocat, distillateur, a as-
sign6 I'Etat haTtien en main le-
vee de scell6s sur sa distillerie
et en dommages-intdr6ts.
Ce sera donc un intdressant
proc6s qui seplaidera bient6t
par devant Ie Tribunal de Pre-
miere Instance des Cayes.


Les drames

de lajalousie
II a'est deroul.,vendredi aolr.
duns le quarter de La SalM,
un drame qui, jusque bier, bat
en grand frais les commares du
quarter. Le garde d'Halii, Sain-
tit S-Gdrmain, jalous, syant
surprise sa cohabtante, C161 I
Lavillette, chez son ament Cher-
les Alberto, la tua et blessa I'a-,
muant.
Domain. lire an MATIN, les
dd *ilsh tmple.s du drame.


nE ma:-


~ ____ _~ _~_ __~ __ _


__ ..-e ---- ---- -ndY


Mlr


--- -- -- -- -- -- ------ -- --- ---- -- --- -- -- ---


----- --;- ~a~e-----~r= j ---~ ----


PhGB
























































Le pls -Le plus fin- eieleant- Le plus a la mode.


Vous le Irouverez en notre elablissenmeni.


costumess en casimir

en Palm-Beach, en

,Gabardine, en Blue


'Electrique,


en soic,


en crashdefil


en. ALPAGA

DRILL de toutes
A, nuances

n Noir pure laine,

^en SMOCKING


etc, etc.


bh


CHAUSSURES


Marques

Mat shall

Richelieu

Vexcedor

7rianon

Douville


Parisienne

Walkabout


Derbis

Hazard


etc,


etc.


tbE MAriN 29 Avril 1929


wmU IE


Insurance CG

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

surila VIE


EUG. Le BOSS & Co.
Agents Generaux


iltaIi ui greplacera Fochk
SI'Aceadbie .
WIWS 11 est probable que
P er6chal Ptain sersit 6lu
Obre de I'Acad6mie tranoai-
-a replacement do mart-
Foch.
l est precaire
IRUN La Reichabank a
do 6 1/2a 7 1/2 le taux de
complete sfin d'arr6ter la
1th des capitaux. Le ministry
iluances, M. Silgerding, a
bler au Reichstag que la si-
ilen actuelle esat precaire. '
lnf lZeppelin regagee sa base
ELIN- Le a Grat Zeppe-
Iest rentr6 A Fried rischsaten
6 un nouveau voyage de57
Men Mlditerran6e occiden
-dessus de la France, lEsa
p et Tanger.
(Wrds omaerciaua
Iranco.-alkleads
PARIS M Briand et von
iMch ont sign un accord r#-
SI.le traffic A la frontiere fran-


La crises minisltrielle en Autriche
VIENNE- Le professeur Jo-
hann Mitileberger, expert finan-
cier, n'a pas r6ussi A former le
cabinet. Le part socialist chr&-
tien auquel il apparent et qui
a taible majority au Parlement
1'avait invit6 A constituer le mi-
nistere.
L'n Office national fracais
pour laradioeffsion
PARIS Le t.onseil des mi-
nistres a approuv6 les status de
la radioflusion provoyant la cons
titution d'un office national don't
le budget sera aliment6 par une
taxe de 20 francs sur les appa-
reils A galfue et sur les postes A
lampes.

Par Ordonnance du Doyen
du Tribunal de 16re Instance
des Cayes, louverture des As-
sises a 616 flxee au lundi 13 mai
prochain.
Le rOle de celle Session cri-
minelle comporte de nom-
breuses causes.


Avis


II est porter 6 la connais-
sauce du public qu'I partirdu
lundi 29 avril 1929 le depot
de RHUM BARBANCOURT
sis au chemin des Dalles
est transt&r6 au caf6 du Petit
Four, Mr. Albert Noisette,
propri6taire.
Les clients y irouveront du
rhum au mdme prix qu'en
ville.
Port-au-Prince, le 26 avril
1929.

MaNAOFIRESI
Pour teindre tous tissue :
LINE, COTON, SOIE, etc...
auoun product n'fgale
"La MAURESQUJE'
En venteAPort au.Prince: Pharmacl Pharmacie gugnt PE OUI, 41, 'lace Voulliire.
et ou.l bonn' ainis n, r aii .
Eacr aIllln irilugs Mt tfranco eur demnde daJdreele
& V" C FRCOQ. &k ASNIRES (Shimo) Frm..
I I II


Nwn." Imm -IPUstreOI


Les chimnistes de 'Exelento,
dejA renommes pour leurb.
remarquables contributions
apportles a la toilette, vien-
nent de couronnerleurceuvre
dans

L'xetento
GLOSSINE
dUne petite quantity de cette
q6licieuse preparation appli-.
quie sur les cbeveux tait res-
sortir leur brilliant uaturel et
leur vigueu-r, en leur commu-
niquant un nouveau lustrequi
vous vaudra d'etre admire
par les messieurs et envi6 des
femmes.
En vente chez tons les dro-
guistes. P'our 0,30 ceutimeb
seulement. II est exp6did d6s
reception du prix,
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATL kNTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tons
pays.
Ecrivez pour renseignements.


Horn-Linie
Le uavire a Kreta )), venant
des ports du Sudsera ici vers
le4 mai,en route pour I'Europe
via le \ord, pienant trdt et
passagers.
REINBOLD & Co, Agents.


PAGE 8
I: ^'''l'> ^ ^ ^ <" 'g ^'*


Sladinm mmer!at!e$

Li Boisson conn ui
dans le monde ctier
EST UN
TAFIBA CHISSANT
E. UN

I ECONSTITUANT
FROID
EAU MINERAL WHITE SOCK
GINGERAL WHITE ROCk


I.e su! (Gin ,eral faith


unini 'a I


(cs Sources Du re

WHITEE BO(CK
DANN I'OU LS L 'S EILIIl. 'HS IH'IOT' S.
CL:BS, \:AFr'S ET RESTAURANTS


Mohr & Lti'in
I)istributeurs Port an Prince. Haiti,


LOTERIE

L'Assooiation des Membres du Corps onselgnant
Cet de I'Alliance Franqalse.
Ces deux Socitcs donnent avis au public qu'elles orga-
nibent une loterie au profit de leurs (euvres (Io )icnlaisance
et de la construction de leur local, contormdment i la loi du
6 juillet 1927 et ai I'arrale d'autorisation de M. le Pretet de
1'arrondissement de Port-au-Prince.
Le ler tirage est fix6 au Dimauche 5 Mai 1929, et aura
lieua Parisiana.
La r6partition dos lots gagnant est la suivante:
I Cros lot Gourds 2.000 6 lots de Gourdes 20
1 ( 500 501lots (le a 10
1 a 100 2 Approximat.du 1"' lot 25
2 ( de 50 2 du2e groslot 13
4 a de 25
Les deux Soci6tet6s d6lkguent deux de leurs incmbres qui
assurent la sincerity des operations sous le con tr le du Pre-
let dc t'ort-an-tmrnce.
." Le tirage be lera a jour fixe et les gagnants seront ..imm-
diatement desiunteresbs.
Les billets au prax de Deux gourdes en deux coupons de
une gourde chacun sont en vente chez:
Simon Vieux, Alfred Vieux, R. Montrozier, St Jiblien
Sanon, Bolt6, Pablo, Melle A. Gabriel, Imprimerie du Com-
merce, Imprimerie Cheraquit, Pharmacie Camille. Pharma-
cie Ste Anne, Aux Caves d'llaiti, Restaurant St .traud,
A la Garconne.


Dr. BoupdguEa. bem. un,.-Paris.


LE LAIT


C'east la premiere nourriture que l'animal absorbe en
naissant.
Cest souvent Ia dernitre que I'homme absorbe avant de
mourir.
Donc, suivez les indications de la nature et nc 1) uvez q, e
du lait.
LAITERIE BAILEY
1313, Grand*Rue. Tl16phone 1283.


Pan AmericanrrAirways inc
La Pan American Airways, Inc., n le paoisir do portqr Ia8
connaissance des voyagers, que son service de p a*sor
qui availt 64 momentan6memft supeduo.commencers A fonoc
tionner 6 nouveau, A partir de cejour,depplieMiami, Flo-
rida jusqu'a San Juan de P. Rne psanUt par Havane, Ca-
magucy, Santiago, Port-au Prince, Santo-Domingo.
1 ROBERT STARK, Trafic Manager.
Port-au-Prince, le24 Avril 1929.


a'


S -


La Parisienie


Angle des Rues Republicaine et des Miracles


Port-au-Prince


T6elphone, 2006


ASSORTMENT RENOUVELft
FBANCO & VIMENTE:ProprieIa;reS


_ -- -.1


- -


-- -


I I


I .* . .-






RAGE..-4 i MAr~ 2.9 Avj,,i. 1929


Raison
S


La quality* qui se manifesto dans une
4Itre grandement prolong6e est la seu-
le IRAISON du fait que

FIRESTONE
A vendu en 1928 pour 150,000,000 dol.
tars de PNEUS et Cbambres a air pour
Mltol de luxe, autos de travail ou Ca-

,'ta confidence publique dans 1'habi-
W6 de

FIRESTONfE
Sfrbriquer des pneus et Chambres A
pouror donner le plus de kilometres par
ollar, est la garantie pour chaque ache-
tour que les PNEUS I

FIRESTONE

.GUM-DIPPED
ous garantissent le maximum du du-
re et de kilometres que vous pouvez
osp6rer d'un PNEU.


Presque chaque courier apporte le temoignage volontaire de toutes les pa
ties du monde comment FIRESTONE Pneus et Chambres a air donnent i

versellenient le plus de kilometres.

La prochaine fois soyez sur d'acheter un PNEU FIRESTONE avec sa chambree

air rouge FIRESTONE


L. PREETZMANN-AGGERHOLM


&


Co, Agents Generaux-Rue du Quai


Rappelez-vous, families
Qie la plus agr6able pension scolaire an triple point de vue
tude, I ravail, Soin, c'est I'INSTITUT TIPPENHAUER
' ue la'meilleure et la plus rapide m6thode d'enseignemen
c, sique moderne s'emploie A
L'INSTITUT TIPPFNHAUER
Le succds, I'an dernier, de tous ses 616ves de Premi6re
nl one preuve Mvidente et colui de ses 616ves de 4.me et
e en est une autre. L'lostitut oifre, aux retardataires les
avierti de sa classes de Philosophie.
Heures des ours : 6 A 8 heures p. m.
Section pratique: St6no-dactylo, Comptabilit, Lan-
Ae gA s8 h. p.rm.
SN sltez pas si vous desire avoir entire satisfaction A
uofier vos cntant a
SLINSTITUT TIPPENHAUER
Reconui d'Utilite Publique.
Enseignement classique g6oural.
9 pratique %peciel.
Prrparantiiu aux Unive&Rsile?

ELDORADO
Gran I championnatfde Billard
Iscr.iption 1,00.
Nombreux Prix
Pour gagner la coupe de i'Eklorado
ne Buvez quo du H. Gardtre
et savourez ce jouant un plat a'lluitres
Mar;n .Yes a la qeSauce Fredy
Marque Deposde
*- I I I I [ I -


Ce qvi Iwa *Is#* fail
CA 191 at peuvt #tm odpsts*



I sI JU.RNEl
lpriear6 dinsrIdeli coudI'tk*,r.s~rI~ourpuL~e.
D A-S EPSIE
fvwtprai-ion etvehte
PHURM ACIS F. SEJOI TRNE
Angle des Rues Roux et dir Gen're.


The Royal Mail Steam
Packet Company
Le bateau e Sea Glory ) venant de Kingston,et des ports
du Sud, sera la capital vers le 30 avril courant, pregnant
trt pour I'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 11 avril 1929.
1. J. BIGIO,
Agent Gen6ral de la Royal Steam Packet Company.
T616phone, 2311.


ALUMINUM LINE
1111 Whitney Central Building,
New-Orl6ana, La U. 8. A.
-'ROCRAI.8 I PARTS DIRECTS POUR PORT-A'-PR!hCB IHAITI
Un steamer laissera New-Orleans le 30 Avril courant
pour Port-au-Prince et les ports du Sud.
Ce 24 Avril 1929. \1'
A. de MATTEIS &dCo
ArZNTS GtBtAuX




la Brssriria i e

SOICIOTE ANONYME

*LA BIERE SUPRfEI

Hygienique, Delicieuse

Ne contenant aucun pro-
duit chimique. ..
FABRIQUIE EN HAI.TI AVEC LES MEtLLEURS
GRAINS ET HOUBLONS.


i
4


I
* .
4


- -~-`-- ---- -- --I- ~ 1* --1 ----~--


_ -- _. __


$


PAGE-l 4


i, E NITr I


~1~45




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs