Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04161
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/26/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04161

Full Text
- -r


iZ6ment dagloi're


]RUE. ENCAINE 1386


IEENo OF79 .PORT-AM1PRMC (AII)VENDREDI 26 AVEIL 1ION


1.w.. nouveaux.


S Hiver Carai(be1)
PAR PAL MORAND

,-Paul Morand est A la mode, ces neiges qui poignardent le
at que le sent aujourd'hui ciel..
.Pmplet charleston et ila Mais ce que l'on passe moinm
qtie n6gre et comme,le ais6ment 6 Morand ce sont les
jadis la cravate Lavl- inexactitudes volontaires don,
e t les couplets de B6rqn- il 6maille son r6cit d'ailleurs
C'est dire que la vogue tres allant, la creance qu'il ac-
t b6n6ficient ses prodqc- corde, on dirait nalvement, a
ens successives s'6puisqra routes les petites histoires qui
coup,- affaire de saison, lui ont et6 confides, cornme
plemnent, et que ses clu- sous le sceau du secret, par
daterout du jour au lep- quelques ironistes don't le des-
in. Mais, intelligent ,et sein 6tait de simplement se
tique, Paul Morand y a payer sa tdte. Et puis, ce sacri-
garde. Ses oeuvres vo- rice perp6tuel de la v6rit6 au
nt des dates difftrentes, trait, de la sincerity au sou-
wnatradictoires, car sa ma- rire. Et ce contentement de
to change d'un livre A onI soi dans lequel, pas une mi-.
p, liie ainsi au godt on- nute, il ne cesse de se raidiret
nt et divers de sa clien- qui atteint le comble dan, ce.
Innoimbrable et cosmopo- quelques lignes: a J'aurai joui
lite. en pleine conscience du mon
: Paul Morand ne s'est pas de qui finit; j'aurali vu les der-
ecore fix6. Cela lui permit niers beaux pays, requ les der-
.*6 fire des Premiers Paris niers saluts de races encore
Aon une Revue Dadaiste et respectueuses. Blanc (en est
flgurer le mdme jour au on jamais trds sutr?) je me
lmmaire de la Revue de Pa promrne d ans les mondes
ffi, d'aller de / ia ouvelle !fe. jaune et noir common un sei
kranfaise a La Revue de gneur qui recoit les homma-
e, autrement dil, de ba- ges des paysans la fin du
er entire Gide et Pr6vost. XVIII ssic le; tout en sachant
travaille selon les caprices que cela ne durera pas, il
son public. Elt sa measure. trouve qu'en ce d6but de Juil-
ssi rien ne ressemble-t- let 1789, il fait bon vivre... v
rains A un livre de Morand) Tout cela,sans doute, amorce
in autre livre de Morand. le lecteur. Mais que fait-op,
udha virant semble avoir dans cette affaire,de la probity
4"crit par queIqu'un qui u'a de l'6criVain ?
is uI Outwerl t Aul, tout Paul Morand ecrit vite, I1
i~ume qu'il u'y a auchn n'a gukre le loisir de revoir
lrt.m6me lointain, entire ses notes de les confronterk
qla terre, celte e, re avec ses sotuYvirs. 14-aem'obt
ut premier ordre et li-. line A voir que le tail, fu I I
air Garaibe qu'il nous offre banal et ridicule, et ne se sou
Ioourld'hui et qui n'est qu'un cie pas de savoir ce qui sc
,'1Wekerattrayant, d' n tor- passe derriere on A I entour,
e a I'usage de ces vaga- ni ce qu'il repr6sente. 11 ins-
assis en qu&te de petites crit, cela se fait rapidement,
oirescexotiques et dr6les A mais n'interpr6te pas, cela
^Iolner aprbs le diner, entire demand trop de tension d'es
;qj:le et le cigare. i pt. 't le public qui attend I11!
,'Ce livre .'est qu'ube sirie I1 importe peun A l'auteur d hi
,41e tableautins agrdablement oe argibe de donner dui
'itross6s; il est vrai, sans con- Pays quii'll a visit,. le-n6tr N
'utiance; de portraits qui se- par exemple,- une image qui
'Islent 16gers si certain de- est une vruic trahisoi de lai
IA'ils, parfois les plus impor- v6ritd et de r6aliserlagaveurt ,
sls, n'y etaient pas trop (I'dire le seul crivain stranger
sirement outres. Et 'as qui, aya.t en I'honneur dap -
fois on n'y rencontre cette procher S. Ex. le Preside I
twosit6 du coeur human qui Louis Borno, n'ait pas redu i
11t Ja quality dominant des homage A 1'urbanit6 de ses I
plWres importantes. pas plis manidres, A sa haute culture r
t'il ne s'y manifesto le d6~ir vari6e, A ses conceptions ap
en .visager sarieusemeht, puydes A la volont6 flexible t
S htifiquement, a la ma- des vrais chefs, tou es qualitds q
d'"n Gobii.au que Mo- devant lesqurl es se (lcou
q Ia pourtant mis souvent A rent, pourtant, ses ennemis t
Itribution, la question politiques les pfus butes. d
re et celle du m6tipsage L'essentiel A ses yeux est de r
.0 pourant sont tr6s up to moutrer incessamment quI'l c
Set posetir deux 6normes vii aux temps des films docu- z
m as d'intkrrogation devant mentaires qui,eu mogins d'une i
selenc2 untverselle. seconrde, vous promtntent par r
i-serait ridicule de ne pas i.oute la terre; qu'il est de i
fuconnaltre le talent don't fait i 'l'poque des avions a rand t
Iuve Morand. L'auleur de raid, du tour du monud e
'oirea le trait net, une quelques semaines et qu il et .
iire directed de dire les le pr ecprseur de i'inslant o i a
le mbpris moderne de un tivre de plus de cent pages i
-phrase baveuse, gluante, comme il I'lcrivait il ya quel- s
SIontours vprevw dis les qupjou arn ~p lir pa. Na- a
l miwot Si e rythme turnlueot( a.Vc an l dIal Ip
I oobre dla ~pmnde pi d'epr f lt ,' i ia pas q
c qsique ale4 esllent ti f 'ell l lfilD^ Ui. et i
i 4,ar crtuB( et 1 cpl. laips graad#s Autities,s'il m
bI l ligeIam^ I. le don vous p tLrB is n'vnce-t' r
I leux die images inat il pas tue ron Ignore ic Clan-
ohm-'et saisi-santes et 11 del et allarm? a bone c
LS ht A .#9ac. no I" Y dnlltiai dL.'

Sde crayon. Peut- tre quand nous connalssons Mo- c
llill ln ard Mlr.di Pladgui y.r.l.y, JplAq i

qui soot comlme Ce ValIry, endos era, apr6s quel-
rfaiits du qubjonctif doat quest mois d'~,ilnambre a b& d


tte~ljae disflnt qu hcv iiuee OC&IUink, "- a nct
F~lhI48 fai4*pout-on sjoute. f~iucele et r. .de1fip 5#ueIui- ii
en Ire mille: cot orage cwesel-a a cc moment.-IA P'ACO- ii
osI ouoe coliquc du ciel, etlj ohue qui, comhme on le tait. es
in shagie rm
't, Li. hI wniii~gui, 12jrs. Awre (cetteo etreur d an den- m


S








0


On obt;ent b' ao&up de hIstre el qrw'ande a;lll. ,ilion
avee "''e pliilPe boile de

CII1AGE

(CHER BY BLOSSOM


Ci rale (Chcrry Blossom


1 USTRE


PIRESERVATIF


IMPEIU NMmABLLE


EN VENTE CFIEZ

Aiphoi ;e HAYNES

115, Ri'ic Bonne Foi.



PHUM ((CdHAMJPION))
Le IBh~im 4 HAMPION dio1,i D.%tii lei- itfe L' -[GLE a pu
coriqu&-ir en quvlqiic' .n'*lme -, auiI t'e~ciame title(lei pre-
mi~us p ares sm. le nvirch# hlviien par Ipcuiefcl ion de 'in
dj~it101.inou el In fjne-''r de 5rr, *1i,)tne 'ii l'einthit procla-
,;f ~ s %*r,,0s, o~~i s 11. 111* Lin c les '111

I~si (10 sirop vieuge de In c;flIW, HlieUd'arlificiel necntre
daus sa labric~atioa eti i ne d'.).I tijai ait VciIissemeiit natarel
j. finv4seir otfipar-!Ulwt F7Xceni l'es A ivl'IlZ 'Lrez Con-
vaincu
Par Gallon : G 8. 12, 18 rt Ai.
E~i B~uueilie -G. ** 2.75 -- `4 (i%6,5
D61)0'Angie cdcs Raps (1-XMap :L) I d~:)z~sDN
AI. FONTAINE
II9M4WWV-


vain de talent original) (pie ce
si)it dans hiver-Caraibe, Pal
Mo'and a affirm uni" igno-
rance protonde et i ion hallienne et d'HIa i. i' ni
Sl'aiue Ju 1 ii i,, il st ". i 6
'esoldinei A t ie. 'out f.i iti
o616. 11 n'6prouve d'aiile 'rs, il
'a dcrit, que de l;a re' ulsiont
pour ce produit du noir et de
a blanche A qui pouriant. esl
r'serv6 I'empire du monde.
Mais I'ennuyeux c'est quie
out ce qu il dit dv no' s At
jui nest pas toujours vrai.
,rend toujours visag'- I', ve.ri
6, iintresse, conquicr s,-,lIi!.
le tell so te qu'aux ycux .L1t
monde, des pays aussi .l'a
'hds A la France que le V< in-
,uela et Haiti ne seront d6sor-
nais vus gu'A travers les lu-
iettes d ormantes c u'il a
jortles pour les visitor. En
ravaillant A sa fortune per-
onnelle et A sa gloir,. Paul
Morand ne contribue-t-il pas
l oigner de son Pays, au
>rfit d'auties peuples. des
ympathies q'i, a des heures
anglantes et pdrilleuses, ont
rouvi qu'elles o'6taient pas
ue btooique. Dans un ort
atellgebt article, Pierre Do-
niique le lui a dernierement
appelt;
Un Saint-Simonde sleeping-
ar, ecrit de Morand I'auteuri
le L Proiedf $ inus, dans la
es forte' tude qu'il lui a
ontecr6e dans Quatre hom-
t'en(re qf gqt, qui est on
Saint-Simon, *u conWlre
e Morand, chanrfltl irt
t sa bile. i1 otblia ler.
LiinSd.tu t'altbrait t 11-
tnat pma& 'Oseumbie. Non, pas
in salat-Simon de Ilping-
ar. Peut-dtre un Baedeker ir-
ustre par Carlo Rim. Ou
Mieux, le Seabrock des tran-
atlantinqes.
::a++k- ,.


Nous disions, hier, que c'tlaii
dimanche et lundi que Varietjs
redonnait Verdun, visions d'llis
toire; le film sera redbnn6 plu-
tot le ler mai, F6te national
de I'Agriculture et du Travail
et le vendredi suivant, A deux
gourdes I'entree.
Le dirmnche 5 mi., le film
sera monli& aux Gonaives:puis
dans quelques utres ville-. car
il ne doil tester que Itrs jpe
ue temps en possession dte i:
Direction de Varintls.

Le 3"' Congros national de ildecine
Deptis avant-hier, s'est ou-
vert A I'Ecole Nationale de M(-
decine. le 36me Congrbs an-
nuel des mnderins.
La reunion inaugural dim
Congres cut lien en presented
I i'1e'id, ei (d" la .l )pul i(iue
q,"i pronouD(a tine allocation)
en r6ponse i.1t discoirs d'ou-
vertu.e du Pr6sident tie la
So, i(6l de M Iccine d'llaili.
4 omme on l'a vu par lc
prormme du Co"g,' e' (i
no11s aIV(is pObi6.il y a qm !.
cues jo irs, la p emiire jour-
n<'e a 6co acree anx con-
f r( ncs de mnidecnt A la vi-
site i0's tr iau s 'i'ni'rs.n i I:A
r'-c( pti 'n des congressistus
par Mr et Mine Mvlhorn.
flier, enu lieu les conf1ren
ces de chirurgie, les visit's
des travaux pratiqtnt a I'Ecole
dle Mcdecine et tne rcprc--
s,-nlation I)ubl que de cii6;n;a i
A vr aits
Aujourd'hui est l;i dernie r
jotu n."e du Cong, s. Ele seri
affecteanuxco'.f&rences d'l, -
giene et Sue lec sp6ci.alist's,
A une Clinique m dicailect mine
Clinique chirurgic;ilec A 1i'6-
pital Gndril, A des travanx
d labo. aoire a.r le D' hois-
ser de I'Institut d'anatm.e i I
I'Ecole d(I Mdc ine.
A8 heumes.legrand banquet
h; abitnel 6'urera l, Congres.


-1m - im m 1


Pan American Airways Inc

l., a. A : erit on Ai' ways, Inc., a le plaisir ti eporler i I
0Ionn issan e !es vovigeitrs, quie son service de passagcrs
qui a;i ii c- '* omnentanernt --usp)' rid,,commenceAm A fo,1ne
o0 n r .. ou jJu, .1 pairtlir i'' cc jour.dep is Mi:nui. Flo-
rid. j -qtli, Sn mIJuan de 1. II. e, pjssant p:,r Havaine, C, -
maggu y, Santi .go, I'ort-aui Pm ince, San o-Domi:go..
ROBERT T \RK, Trfi," Manager.
'or -a Ll ri' ,e, le 24 Avril 19-9.
p~ I


Nou~s constatons tous que...'
L'expj~rivnce de ces deux (lerniers niois a pleinerncnt jus
thfi- la confi~ince et l'eahousiasme mariifeslts par les coil-
*.taissenr~s a 1*"iinonce qoune Chevrolet 4t six cylindres. aw
ari x de la voiZ uire A q al re, zdllil dire Iwit e
Par len,' ul-Plit~,6s(8Li1plesse, 0,1egance accdelralion rapid,
4 itonbre (I aoLtres pei fzctipianiwment ,, i Ics A R( LET AX
-cnt jrriv~ws a un dg6de r IC )opuaitIirO( jusqdkAp dscut ii,
uwinu d'aucitne antire marque.
1Varl~iut nO FIs r(gtr ds set rl~rert. tine Chevrolet Six t-
10t1jours clii vap. pruuve de pif-pularitt-incontCeflae.
De plue, Is ptiblic apprendra avec plaieir qfle e"fetsl lea ceu.
lours dt~airie poui'ront 0tre oblenues.'
WEPT IN DIES TRADING Ce

Branches: Cap-Haitien, Gonalves, Jacmel.
Agents : Meipon, Vve F. BIRM INGHAM ( Ci yes), F. Born-
bace (Petit-GoAve). A. Lavaud (Jdr6mie),M~arc Charles
~St-Marc)




Attention a voire sanhi!...
1 ii'.nitIls;ez vorore gantitep ed anier en bi~vnnt des boise-
1I1' is COI-'e aiit d&S MW tres .. imui q 'w-li tufII
V~e'14 C-SI tac-il 'le bo)Ir". it: ',fi t jur1' ii o 1a*l'lpf
('~. '!, re~tra'ritchibjsiit (F-1 5UI'I i'l c'C4t flout ribs.haII
iLAITIRIE BAILEY
1313, Gtand'Rue. T616pbwae 2183. I


n ur 1 il




S ... a vu, depuis quelques jour.,
une magniflque voiture auto*
mobile dernier module sur Ia-
quelle d'ailleurs codrenf tons
les regard conquis des passants.
A Wt ,tonn6 d'v voir une pla-
Ique publique. Cette voiture est
celle que le charmant et actif
propritaire des Caves d'Halti
loue pour les marriages, les bap-
tomes et les promenades en
ville. Et quelqu'un qui a de 1'es-
prit, disait en voyant passer la
magnitique automobile : (Ce
West que IA qu'on doit so sentir
inieux qu'aux Caves d'Hailti).

... Coimmne cha(fe grog qu'-
on lui servuit le I anrcon aplpr-
tait une fiche qu'il dcposait sur
is table, il arrival un moment
oil iI v en ent trois. II 11tit sent
) sa tiible. Un arni qui rentrait,
jisle A ette minute, lui inur-
mura, en inaniire de plague :
ni sont los deux nutres amnis
q.ui Mtaient avec loi? 11 ne per-
,lii pus In carte. et 6-pondit,
wins sourciller: (Ills sont parties
t1<'), mais itsvont rcvenir hien-

a... viu. un vicillard qui Sa
proneonnit avec tin cig.are qui
in'tait pas allum6. 11 cherchait
dii feu. Des jeunes gens firent,
en le vovant, des plaisanteries
qui ne sont ni nouvelleq, ni de
bon goat et NOTRE (EiL. se fer.
ima pour ne pas voir la satis-
ifaction qu'ils tprouvaieut A dire
toune.s ces pauvrets q(ui, comn-
me le vieillard, ont maintenant
ties cheveux blancs, et pas de
flamme.
... a assist 6 une scetnedeso-
pilante. Un monsieur qui avail
besoin d'un service d'un emr
ploy* s'nvanva vers lui et lui
dit: Ecoute, Ernest, rend-nioi
le service de...
Mais Ernest se levant. irtpon-
dclit cavrliemenl :
Je ne i'appellac ,pas Er-
nest, Monsieur,. iis l)i(n Paul...
Tote de I'honmme qui wvait ou-
bli6 le prenom de celui de qui
il reclarnait le service.. qui na-
turellement, ne Ini fut pas; ren-
du. NOTRE (EIL lh vit s'en aller,
et II avail le visage de quel-
qu'un qui semblait avoir pris
I engagement de ne plus appe-
ler les gens par leur petit noim.
V
... a rcmarqu6. le soil e la
farmeuse pluie torrenlielle, que
tresque tous les (cafes taient
vides. Un Mtranger s'en ton-
nit, distant que cest surtout an
moment o, il pleut que les ca-
f.s debordent de monde. lci ce
n'est pas pareil. Ce sont dWutres
maisons qui, res moments-l,
sont occupies, et ferin's.


... Encore une histoire de
luie surprise par NOTRE (.E..
IIf tait en panne el pour es-
saver de mneltre en movement
sa vtiture il la fnisait pousser
pnr-trois ou quotre types. Mais
cela ne marchait pas, c'est Ie
cas de le dire. A la fin knerv#.
il paya les pousseurs, royale-
ment, et prit, A pied, le chemin
de son foyer. La voiture jus-
qu'A hier matin tait encore Ala
mmem place et NoTRm (EI la
revit, tandis que dtvant ses re-
gards se deroulait la sceue oft
elle fut plaque comme une mnt-
tresse qui, trop vieille, devient
encombrante au moment oA
elle serait le plus necessaire.

u s inreedle latlnMd de b t6
dn Servile OMIf lI llaike -
II v a quelquel jousr un in.
cendie dIala soutiein:i la Sla
Slion de betail do Service Tech-
nique de I'Agricalfure iA Hinche.
Le feu ditruisit plus de 350
acres de paturage.
On croil que cet incendie et
d a aun accident.


IPour exEtester de ogrvA dekwl%,
ii fall tivTe comme sut,03Iselde-.

Jamme do CION TAL.


~- ~"-" ~111411111


- -r---~_- ---


- -I--~- -~


I:


Cestlel ~ ma'iilt.-: ir





PAGEk-2



L'incident de lundi

au Tribunal Corre
S--o )00---
Lundi dernoer, A la fin de l'ra- toule de tzsi
dience correctionoelle od vena!t aux tmesures
d'etre enteadue fl'aaire de MM. par les agen
Jacques Roumain et Georges dre public?
Petit, inculp6s d'outrage envers s'exclafa A
le President de la RWpub'ique, nalvement I'
a'est derouaf, au sein meme du gnifique. Poi
Tribunal, un incident dont LE nor que cert
MATIN. en son edition dp len. dre aient WtE
domain, mit ses lecteurs au cou- empecher qi
rant, en so gardant bien d'exa- de pareilles
g6rer les proportions de cette Si I'incidei
affaire de fin audience. s'est produit
Naturellement, come d'ail- res avaient
leurs il tallait s'y attendre, elle initial en re
fut d6mesurement grossie dans culp6s eux-r
le public toujours frondeur et A attitude pro'
l'imagination toujours extrava. procur le
gate en pareil cas. Les jour- protectrice d
naux de Jopposition 'ampliflt oblique.
rent encore. lisi en rent une Point n'est
grosse aflaire d'Etat et s'eflor- relater une ti
cerent d'y trouver un suet deci
S critique de la poitique du Gou- deijA intormi
vernement, de I'euvre adminis- lait A consider
tralive du President de la 116- fcier de Pc
ublique, et tout I'eternel et v6- garde et de
usle tutti quauni. LE NOL'VEL- Roumain tai
LIST y puisa abondamment la son devoir d
matidre unique, de toute son encore incul
edition de mardi dernier et L- box pour um
Tr:MIs ouvrit ses colunnes A des une autre. II
collaborateurs 66n6voles qui, Roumain av
voyant rouge, se battirent men- me et de sa
talement la charge et crurent ourdequi se
voir partout la lrnflante lAche ure qui slieu.
de sung de lady Macbeth. pas eu lieu.
Cependant, incident pour fai, malgr
regrettable qu'il soit -e e m6 criminal, pol
rite guere quon lui atllribue crin ol
(es extravagantes proportions et buyer, i rest
inous ne croyons point que, sous est imposstbl
pr6tc xte de rechercher et de fixer nettement i 'a
des responsabilitts, au lond, ne lui-meme a d
deviant servir que des opinions ,uil noe pa
politiq ues personnel es, ion iavailt rapp
doive, en depit de obligation plainte coati
faite A tout jourualiste de ren- ine lo lui
seigner le public sans parti-pris meant
e.t sans partiality, delormer les Ii y eut cour
viritables causes de incident, bousculade, h
deplacer les responsibilities pre- M. oumain,
mircs et lui attribuer un ca- a malheureus
ractie qn il na pas. qui ra bless
L'on a tout dabord critique pour notre pa
les measures d'ordre prises aux plication la p
abords et A rintdrieur du Palais ner A l aflaire.
de Justice,.le Ijour de audience, est A souligne
inlerant quelles tureut les cau- -intervention
tes initiates de incident. sonnes, malgr
II serait bon cep'ndant de se et les cris d'u
rappelerqueces mesuresd'ordre personnel ne t
avaient et61 rehdues necessaires arrestation ne
par l'attit'ide des incilpea au
course de f audience precedente et L'incident d
le trouble et letumulte que pro- sid-re dans se
voqua assistance au seiu nime portions et I'ai
du Tribunal. En*cette audience main et Petit
do 8 avril, au moment ohi pour lines s0ir, auraI
retablir lordre et le calme, on moins bruyan
voulut faire ,vacuer la salle par tude des incul
le public tumultueux, I'un des siderke sous sa
Inculpes ne cria-t-il pas A la et ne point etl


LE MATIN -.. 2; Avril 1929


ctionnel
ster par la violence
Sde discipline prises
ts, gardens de I'or-
Le lendemain, I'on
ce mot inuti'e que.
on conside-ait ma-
urquoi actors s'eton-
aines measures d'or-
prises, lundi, pour
le se reproduisiren
extravagances ?
nt que Ion connalt,
parce que ces me-
lt6 prises, la late
evient done aux in-
memes qui par levr
vocante en avaient
motif A l'Aulorit6
le Ia tranquility pu-

besein, certes, de
)is encore comment
dent. Nous en avons
& nos lecteurs. Le
6rer, c'est que l'of-
Dlice, charge de la
la protection de M.
I parlaitement dans
'empecher celui ci,
p6, de quitter le
"e raison uu pour
est clair que si M.
ait eu plus de cal-
ng-troid, lechaul.
produisit n'aurait
blessure qui lui lut
lout le caract6rt
itique, volontaire,
florc6 de lui attri-
indiscutable qu'il
e d'ea deteiminer
uteur. M. Rouwain
it au NOUYELLISTE
vail deig ner qui
et n'a deposit d,
re personnel, drodt
reconnalt pleine
ps A corps, tumulte,
quite degeus aflolas,
, dans la baganre,
ement reVcu recoup
le. Nous croyons,
rt, que c'est la I'ex
hus logique A don-
. Une chose encore
r,c'est que inaigre
de plusieurs per
r6 la surexcitation
ne certain toule,
ut moleste,aucuue
fut operee...
loit done etre con-
as veritables pro-
flaire de MM. Hou
qui, nous en somn-
it eu une tournurt
te n'etalt-ce 'atil-
pes, dolt ire cou
on angle veritable
re debusee.


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


(uSI1saNI FHARASLA ISM CABLES TELEGHAPHIQI ES
21 Aviml 1929


Le sA Graf Zeppelin n
reprend Pair
BORDEAUX Le dirigeable
ai Grafl Zeppelin ), qui a quilt
Friedrichsalen A 1 heure 35 de
'apros-midi pour laire uno se-
conde croisi re mediterraneen-
ne, a survol6 Bordeaux ce soir
A 8 heures 55. Le grand aeronef
argeute avec toutes lumieres al-
lumWes, se trouvait A environ
54K) metres d'allitude et se diri-
ge vers le sud-ouest c'est-a-dire
vers I'Espagne.
On no trouve pas
do nainistres A Vienne
VIENNE- Le'Dr Otto Euder
a refuse d'accepter lea tonctions
de chancelier en raison de la
4 maladie de sa femme atteinte
de pneumonic et de l'incertilu-
de de de situation politique. Le
part socialist chr liea, qui a
une petite minority, a invite
alore le professor Johann Mi.
tielberger, expert financier, A
essayer de former le cabinet. La
rise ministdrielle dure depuis
trois Femaines quand Mgr Seipel
donna sa demission de chance.
her.


Les troubles
au Mexlque
MEXICO- Une bataille deci
sive eutre 10.000 federaux et 6
A 7.000 insurges va se livrer aux
environs de Masiaca ( Etat de
Sonora ). D'apres les nouvelles
adressees A la presidence par le
general Calles, la cavalerie lede-
rule se trouverait d j A aux
abords de la ville insurgde et le
gros de I'arm6e le6drale,artille-
rie et infantenre, continuerait a
s'avancer vers le nord. Le gene-
ral Calles aflirme qu'il a pleine
conflance dans la victoire des
fEd6raux et il exprime meme
1'espoir que cette bataille mar-
qucra une defaite sanglante pour
I'ennemi comme cela sest pro-
duit dans le sad.
CHIHUAHUA- Au debut du
mois, si les insurges ne peuvent
pas conserver leurs positions
actuelles, il leur rasters A choi-
sir entire se rendre ou fuir vers
lea Elats-Unis pour echapper A
leurs adversaires.
Le Fee sir I'ean
BREST- Le croiseur Foch,
a ete lance aujourd'hui.
Le nouveau croiseur cuirassO'


SMarchal Foch qui a etW lan
IL Kellogg a Loadre. e aujutrd'hui uin deplace-
LONDRI ES-M.et Mme Frank ment de 10.000 tonnes et une
B. Kellcgg ont 4e4 invites ce soir longueur de 15 pied, sa vites-
A diner avec !e h6tes du prince so d6passe 33 ncuds. II porter
do Gilles. Parmi les invits so dens ydravions avec des dis.
trom-jient egalement Iambeasi posilits pour le lancemen'.
deum d'Allemnagne et s femme, ~.* varlole
ord et lady Byng de Vimy. en Angleterre
SlLONDRES--A la suile de 'e-
Aslte dl Budget do Reich Allemand pidmiie de variole, un inspec-
BERLIN Le budget a 61,' teur sanitaire voyagers sur le
p*l malgr6 i'oppoaitjon de M. navivr ta'is't Ie service en'r,
W etrp. Ang;' :iv' t( la F.a.'I t.


L'Ouverture de la


Session


du Conseil d'Etat
--oo00---


Le Message du Pr6sident de la R6publique


Voici le texte du Message du
President de la Republique ac.
compagant I Erposd General de
la situation et don't le Secrdtaire
dElat de I Inte ieur donna lec-
lure o I'assemblee mercredi der.
nier d i'occusion de l'euverture
de la session ordinaire du Con.
seil dEtat.
Port-au-Prince,le 23 avril 1929.
MESSAGE Al CONSEIL D'ETAT
lessieurs les Couseillers d'Etat,
i'ai l'iionneur de remettre en
vo.s mains 1 Expose de la situa-
tiun pour 1'exercice 1927 1928.
Au moment od le m acquitte
de ce devoir constitutionnel, je
suis heureux de consaater que
nos relations avec les Puissan-


ces ftrangeres sont des plus cor.
diales.
I:execution reguliere du Trai-
te de 1915, passe avec lea Elats-
Unis, a continue A produire ses
consequences d'ordre et de pro.
rr6s.
En ce qui concern la Repu
blique Duominicaine, c'est avec
la plus prolonde satisfaction qut
je considEre le splendid avemr
d'union lraternelle et de coope-
ration amicable que represemte,
pour elle et pour notre pays, It
fraiie du 21 janvier 1929.Noit
vieille querefle des Froutieres,
presque seculaire, est onfin re
glee. Lou avail, jusqu'ici, tadl
appel au seul Droit, A la Jastiit
acule. La solution n'eta4i p, possible, car Ia jusLice Ihuiait.ct
est trop incertatie. En tout cas,
ddus ce lihuge international, ia
justice risquait trop d'etre ri-
goureuse et penable pour I un
et I autre des parties.
'ebt alors que leb benltiuein-
eleves du coeur dominmcamin e
du coeur haimen ititervanrent
dans le debate pour elargir et en-
noblir les vues de l'esprit ; la
strict justice fut Eclairee par
lidtaul second de la fratermite
chretienne.De ce jour naissait la
veritable paix entire les deux
peuples, l enntute etan tuae. Et
ia question, as longtemps a ri-
-t..m, lui reglee ul bi, d.au I ai-
>ckiesbe,par w. justice el 'atuouir,
par la seule meaiioud qu puisse
etre ellicace, quand il a'auit suu-
tout de ces giandes questions
qui tienneni, pour aimsi dire,
aux entrailles memes d'un peu-
pie.


g.
C'est d'ailleurs, dans la polite.
que intdrieure, A cette m6me
methode que, dos le premier
lour de mon mandate, le me suis
attach. Au 15 mal 1922, le re-
clamais a Iuuion dos cerveaux
el I'union des ccaurs m.
EL jusqu'A hier encore, au ler
Janvier do celte ance, ne tai-
sali-je pas an appel A tons pour
sauver le Patrimoine Commuu,
en nous levant au-dessus do
nos confhts personnel, au-des-
sus de nos divergences de pran-
cipes et d'intr6ts ?
Ma voix no lut pas toujour,
< ntendue. Uue opposition s ',
IreLa moral repoudit par I'mju-
re, la calommnie, la dtlamnatLiou.
Ut quand, pour essayer u arrt-

Le premier voyage di Pape
ROME A son pi emit r vo-
yage, le Pape irait A Jerusale.L
laceadir d'me precieuse
Bibliethlqe
PARIS- Ou man:e de Dun-
k ',que qu'un iucendie a d&truit
tn# 1remfnit I Bibiolh6que mu
nicipale. 90.000 pieces certaines
d tine valeur inestimable out 6t(
dftruites. C'est on veritable df-
sire r, nonur la bibliophilie his
.'; IIn .


ter le debordement d'inlamies,
une loi s'interposa, l'opposition
cria A l'attentat. Pour elle, la I.
bert6 de la press, c'est, par es-
te"-ce, le droit d'outrager impu-
neitent les representaits de I au
iorAte publiq e.Une tell libert.l
i'existe dani aucun pays. l'est
une conception anarchique que
re peut accepter aucun gouver-
nerment digne Ge ce DnoI, aucun
gouvernement soucieux de sea
responsabilites.
En depat des resistances, j'ai
poursuivi ma route.Et,au course
du temps, bien des prevention
sount ombees,bien des rancceurb
se sonu apaisees, bien des yeux
se south ouverts.
J'ose esperer que 'oeuvre de
pacification se realisera.


Votre session ordinaire, Mes-
,meurs, est appelee A rEsoudre
eiilin,entre autres questions im-
portantes, le problem pose de-
1juis longtemps devant ie pays
d'une organisation solid de la
iopriete imnjbhliere. Je u'ai
pasA dire quell* est la haute
importance economtque,sociale
et politique d'une tell organisa-
imuo. Nul tie ['ignore. Jusqu aUx
,elops actuels,la plupart de ceux
qui oat un tire, nmem authentic
que, de propriety, n'ont pas la
certitude absolue qu'u.. proc6s
ae surgiua pds d'uu momeonet A
I autre, qui mnette ei peril leuri
drous regulinremenu coustates.
L est suit lout dalls ld pi opI 1e-
eueiuri que celte sniuanuoni Lt
,A plus gave el le plus coupih-
quee. Que de proprietaires ru-
Saux qui, n'aydiut pas de tutres,
Ai uydiil des titca uipayarlu.,
i. inuiciii de voi Db.uuquem U
St dl'ber.e devdil eu Ui.tll t,-
.lice d'evictiou 1 I l dut quia.
saint munia desoliudis de Lures
de plemn repos. Ainust e .-redtu
Poncier trouvera une base soli-
de ; et le credit agracole, soute-
au en meme Lumps par une
mnelleure legislation sur le gage,
pourra louiuir a lagiicuituit.
.*tide depuis si longlemups re-
mine..
Uonliadtl ddus vuire coincouui
.ciarc tL dauis votre cOnstidat
termete, je vous prie d'agreet,
.Aessieurs les ouseillers ii tiat,
l'expression de ina haute consi
aeration.
BORN.


mmrn v


Lesa Cors de typegraphie
A 1'Eole J. B. Damier
Les eleves qui suivent le
Course de typogeaphie A 'Ecole
J. B. Damier ont 61 admis A des
cou;:s pratiques A l'Imprimerie
du Service Technique installee A
la rue du Centre. D6s qu'lls se-
ront assez avances dans cette
parties de la profession, ils se-
ront employes aux ti-avauxjoui'-
naliers de cette Inpr:merie,afln
de leur permettre de se rendre
compete de la fron pratique de
r6soudre les problems relatifs
A latelier,
La Ft.e doe 'Agrloultu-
re et du Travail
Les Departements de l'Agri-
culture et du Travail invitent
cordialement les agriculleurs.
1I s industries, les commergants
et le public en general A la c6-
r6monie religieuse qui aura lieu
A la Cathedrale de cette ville,
le mercredi ler Mai A 8 heures
et demie du martin, A l'occasion
de la Fete Nationale de l'Agri-
culture et du Travail.
Port-au-Prince, le 25 avril 1929.

On r6olamo le t6l6pho-
no pour le bureau do
i'Enroglstrenment du
Cap-Haltion
Au nom de ceux qui sont en
rapport constants avec le bu-
reau de 'Enregistrement, c'est-
A-dire, les avocats, les notaires
et les hommes d'affaires, a Les
Annales Capoissau reclament
le telephone pour le Bureau de
l'Enregistrement du Cap-Hai-
tien.
Certainement, satisfaction sa-
ra donnee aux avocats, notaires
et homes d affaires du Cap.


Extension

du eseau

telephonique
Les receits travaux d'exten-
sion du reseau t6lephonique A
Port-au-Prince ont compris la
construction, A la rue de la Reu-
nion et A la rue du Champ-de-
Mars, de 900 pieds de conduit
telephonique a 3 voies et 2 trous
avec cremafillre. Et de nou-
veaux cables tElephoniques de
paus grade dimension ont ELe
luntalles pour les besoins des
abonnes de la rue Amiricaine
au Nord de la rue Ferou et ceux
de la zone comprise entire la.
rue RApublicaine, la rue Dan-
tes-Deftouches et le rivage.


P


* 0 Jt


SI VOUS VOULEZ BOIRE UNE LEMONADE VRAIMENT
DI)ELICIEUSE DEMANDEZ POUR

m 'I La Reine des

Sillallt Limonades

S IMALCO est une boisson gazeuse non alcoolisbe
1 lIMALCO est 6minemment rafralchissante
IM LCO a un go6a agrbable
IMALCO est hygieniEve
IMALCO est nourrissante


M. SCHULTZ & Co.
- l l I I II I I ' "


On nous signal que4
nes desoeuvres ont ralk
activity dans les mar"!
blics surtout au March
re oeu, chaque jour, ils'Q
tent maints larcins aut
ce des cuisinieres qui
dent pour les empletti
Cela ne durera cer l
pas; car la vigilance deo
lice y mettra bientt t
Phllipp's Ra
Tous les proprik
radio sont pri6s de n
la Station P. C J. J "
lipps Radio, Endh
lande ) transmettra
soir a 9 heures et d
audition spcciale
au course de laqu
Daalder parlera au s
ti. .


I _--''mIm-," !' _


*A















a
dl


Toutes les Polices


DE LA


. U


IA 5 bures:
La Nvltlo
AEntrE.: 0,60;
A 8 -U
LES TRANSATIA
d'apres la pikce d'AI
joude par Aim6 Simt
Entree: 2, 3 et 4

Un* simple qoM
do JusiUeo
Sous forme huua
nous annoncions
ment qu'une auto teon
Petit-GoAve avait t,
ment dimantibulgeIt
cier cbh- 6 du cb
voitures. La conclusi
qdde cette lt.stpirl
le dommage ayantk
par un agent e I
d'Halti, les r6parati@R
saires auraient dIt etrel
la voiture mise ainsi
tat.Il parait qu'il n'en
carjusqu'aujotrd'hai 1
sui'e n'a 6tR donned *
regrettable affaire.
iLa question intdres
les pioprietaires de
nous ious proposons
air l(s renseigneae(
esp6ront-le, calmeront
justes alarms.




VariitE:
CE SOIR
Sur demaude:

Les Myste

deNew-Yi
ler, 2e, 3e 6piisodeol
0.50.


Horn-Li'j
Le navire u Kreta ,,
des ports du Sud,sert
le4 mai,eu route pourtlU
via le Nord, prenactf
passagers. | i
REINBOLD & j
Dana les maroh4n


comprennent la Protection contre

Foudre sans augmentation de t


Eug .LeBosse4Co


Agents Generaux
MEN-&-


- __ -_1-~- I 1 0 --- -- ow-


B I I~I-


atrsl


i ,


I


lNSUR






23imneNNzE N NO7$.


Le Malin
- ".." ..'- 7- P A GUE Sl


Vendredi


26 Avril 1929


%IoIRS MUSCuLetia.
Void comment -seoulager. A


gsiad vos articulations sont raidies et
qu vos muscles vous tont souffrir
tos pouveo obtenir un soulagement
tapide ct bienfaisant avec du Linti
eat' SBloan. II suffit de. i'appliquer
l &n*Pat sur la partie souftrante.
e liniment p6natre de lui-m6me,
congestionne et oulae et sge les tiss,
et toute t;ace do r.:ictieur et (le


Idoultur dispainitm biest6t.
LA rapidit6 avec laquell. e I ,* J
Liniment Sloan a&r~t@ Is ma
est mervcillsuge Gardoz-e urn
flacon. A port6e do I& main.
Employez-lc en can do Win-ma
tismw, Sciatiquet LamibaMo
Itatouo, a, otuaoma O btU
et touttl doultu.unaoUNbAlaa


S.tm s*.Pi.'-;: Fm aO Is raoa (eI h bl


V


LA
112LEL' r,,


Distributeurs :


J. D. MAXWELL & Co
lepr6sentants pour Haiti
1619 Rue Rkpublicaine
(Grand'Rue).


a chapelle

a hotel

as les grandes Capitales, les
Mssatendent de plus en plus
de tout un monde. Leurs di-
veulent que les clients
lit m6me plus A sortir de
Wt- pour trouver tout ce
9b disireut. C'est pour cette
que, de nos jours, la plu-
de eurs balls sont trans-
en grands magasins.
muen, un grand h6tel
lmw-York vient de pousser,
point de vue, le conforta-
ni doin que possible. It a
Sson 3eme- tage une
o6 les voyageurs peu-
retirer pour prier et aussi
r aux oflces d du diman-
i y sont cdl6bres.
tl en question appar-
Sune Soci6t6 qui a de
ux tablissements du
genre aux Etats-Unis.
an delai tres court, cbacun
aura sa chapelle; car les
ont beaucoup apprdci,
-York, cette innovation.

Al japei cortes el le froid
6Bs n'y trouvezcertainement
if rapprochement n'est-ce
T Vous vous trompez. Nos
tres d'outre-mer nous ont
Mi p curieux 6cho de Hon-
Soa paysan appartenant A
le spirit, ayant declar
SBoheme, il n'avait fait si
que parce que les jeunes
E portaient desjupes trop
quelques-unes de celles-
mt prise I parties an sortir
ile de Budapest par les
et les temmes plus
it routes de coups.
voyez qu'il y a dange-
rapprochement entire le
t4 les japes courts.
. '
ftlne p uar'160 pages
quelques jours, lef Mor-
APst, le grand journal an-
rapporta qu A New-York,
pages d'un manuscrit do
Hard intitual : Une
tyveux bZus a out 6t6 von-
000 dollars.
s Hardy est un roman-
pDo6te anglais qui est n6 a
oer e IS40.

LO potds do
itU du W@*
eosnait,'*es dotd4tee
affaire frpuds qui
M g grand* c roni' pa "i-
tle krach de *a Gazette
l A. Le dossiers remti
jour *Morsiour Ga,
itruction charge de rn-
ur sette affaire, Ao-
don dan e cabiati dMs-'
Sfaon inqqi6tante
SAit presque plus A le
Assai, a-t-on d4cidh
"r pr6s du cabinet du
jnieurs locaux supplt'-
es destines A recevoir
imiers des inculpis.
.emtime que les dossiers
cGmpulses pisent pres
hilogs.


Les crimes
AUX

Etats-Unis

Un terrible record vientd'etre
6tabli par le docteur Hoffmann
qui public une statistique des
crimes commis, chaque annte,
aux Etats-Unis.
On y compete, affirme le statis-
ticien, plus de 10 meurtres par
10.000 habitants. La population
des Etats-Unis ,tant d'environ
120 millions, il n'y a done pas
moins de 120.000 assassinats et
autres crimes centre le ler jan-
vier et la St. Sylvestre, chaque
ann6e.


Ce qui

se publhe:
Ia Direction des ANNALES
DE MtDECINE HAITIENNE Vient de
fare paFaitre le numero de jan-
vier-16yvrer de cette Revue me-
dicale ou l'on trouvera d'abon.
dantes matitres tort intdressan.
tea.


A parn aussi le numdro de
mars du BULLETIN MENSUEL pu-
bli6 par le Bureau du Conseiller
Financier Receveur-G6n ial qui
fournit d'amples intormations
sur la maiche des Services pu-
bhcs ddns le uiftlerentes villes
o'Halti.
Nous avons recu le No du
18 avril de LA GAZETTE, journal
iebdomaddire diu Lp-tiUaiitnl.
qui lulorme qu II y cul, it y a
queiques jours, pendant quat e
fbioi,ponut deiectruiie au CUp
Ce qat rdweena sur la viite les
tenebres d'antau.
It nous ebt parvenu l'di-
tion auglaise du Bulentiu, doe U-
mon Pauamericane.Comme on
le suit, par manque d'abonnet,
l'edtion tranpaise du Bulletin a
et6 depuis longtemps suppri.
II nous a 6t6 gracieuasement
remis le BULLrTIN OFFICIAL DU
DEPARTMENT DES H6TIONS X-
TERIEURns pour InS ila de jan-
vier et t6vrer. Le Bulletin pu-
blie le texte du Traitt du 21 Iau
vier, le proc6s-verbal de la si-
gnature, les telegrammes otfi-
ciels de lelicitations, Ie D6~ret
do sanction et d'autres prices.
oncielles concernant I'Accord.


Le manage


de Lindbergh
Commae on le sait djA, .le co-
lonel Lindbergh eat fanc de.
puis d6*jA quoefques mois A Mile
Anne Morrow, fille d.e rmbas-
sadeur des Etats-.Unis a MnUi-
Ce.
C'est lors de son premier vo-
yage A Mexico a.pris sa. fa meu-
nw trvci.e de .\ At!antique, que
"aviateur coLiut la jeunc fille
et Mi'Uai. L.sb. cUo.seront au
uiois de juin prochtia.
SIf 's point encore t16 decid6
si le manage se c4l6brera a
'*exico on aux Etats-Unis


Trop

de routes!
Nais e'est... e ,Auglelerre

La question d'un trop grand
nombre de routes se pose en
An gleterre o Ile d6veloppement
dela circulation automobile a
entrain 1I'6tablissement de rou
tes nouvelles d'une larger in-
connue jusqu'ici et I'Mlargisse-
ment de nombreux chemins. II
a 616 constant que toute nou-
velle route large de 10 metres
on 6largie d'autant en'6ve un
hectare A I'agriculture ou au sol
naturel et A la vWg6tation bien-
faisante qui le re6ouvre. La sur-
tace improductive du pays, du
seul lait de la surface occup6e
par lea habitations et les voices
de circulation- routes et voices
ferrees devient exag6rkment
disproportionn6e A I'Atendue dis
ponible : ce ph6nomene tend Ai
rendre IAngleterre trop exigae
et, ce qui est plus grive, 6 dimi-
nuer sa production agricole, par
consequent, sa puissance 6cono-
mique.
Faudra-t-il, pour en arreter le
d6veloppemenl,laire passer lou-
tes les routes et tous les cheminm
de fer en tunnels bu gdndraliser
complltement le gralte-ciel A
logement bourgeois ? Ce sont ces
deux problcmes que les inigt-
nieurs anglais 6tudient actuelle-
mont.
Du train don't vont les choses,
il semble bien que l'une ou l'au-
tre de res solutions, sinon l'une
et I'autre risquent de s'imposer.


Poincar elt la lille de Tolseoi
La fille de T'olssi, qttu vit dai.
la banheue de 'aris, nil tin,
detinrement, aux dillicullts
qu'elle a depuis longlenips avec
le lisc, en renvoyant sa feu lie
dinup6t A M. Poincar6, en y
ajoutant cette mention; ( Lais
sercz-vous vendre la fille de
Tolstol? a
La r6ponse du Pr6sident du
Conseil trangais ne s'eit pas fait
attendre. Mile To ls to I recut,
joint A la carte de M. Poincar6,
une feuille acquitted du percep
teur..

Vert la rbarie par le chemim
de la etiuistliel
Nous rapportions, hier, qu an
Cap-Hatietn, un home avait
6t1 decouvert vivant oeul dans
une grotte.
Le m6me faith vient d'avoir
lieu en Roumanie. Tout r6cem-
ment, les autont6s de Varko-
vesi, en Bessarabie ont d6cou-
vert plusieurs centaines d'hom-
mes et de lemmes vivant isoles
dana des cavernes situtes kIn.
de Ia ville. lies taieut tous en-
iarement nus ei sappoaientmnu
tueiaement innocents.
La police rounmaie piteniAJ
qu'is so livraient A des pretpea e

Lo point du Linb
De nouvelvs pricautiors vont
W er? prises au l)on'! du Liinb
pour remplcher d'ttie isoli pur
a rivire aux moments U- ( : u<.
Deux nouvelles travA.es von'
etre ajouties au pont qui me-
surera done, le trdvail achev6.


*Empechez
(JUE
wvxtre teiat ro fl~triag.


Conserve: voltre Id l
frais el beau.
Les t Aches de rousseur, le
hAle, les boutons, les points
noirs, les tAches du loie, et
toutes les fleirissures similai
res qui deparent voire beau
teint nature peuvenl dire en-
levees par l'usage de
L'Exeiento
Pommade de la peau
II a etd soigneusemeut eprou-
ve et essays II est un on
g uenit m nedijcaminenteux scieuti-
ique parlait sans danger et
d'ua usage facile.
Essayez-le: vous serez sa
tistait de ses resultats.
En vente chez tou, lis dro-
guistes PouI 0,30 centimes
seulement, il est expedi6 d&s
reptionu du prix.
Ecrivez pour avoir un echan-
tillon giatuit et le livre des
consrils 1,our la beauty.
tXELLAivo. Al VLICINF ..
GOMIPANY
ATLA.NTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
crivez pour renseigvements.


Old Fashion.

Dry Gin
Produit de quality supd-
rieure et parlaiteinent aborda-
ble,
Essayez Is cocklail t vous
y Y eviendrez.
--- Principaux dlpositaires
Alfred' Cooke, Simon Vieux,
Emwlianuel L.ajo iet les autres
6piceries.


'e leading mineral


La Boisson connue

dans le monde enter
EST UN
IA FRIAICHISSANT
ET UlN

RECONSTITUANT

FROID
EAU MINERAL WHITE ROCK
GINGERAL VVHITE ROCk

Le seul Ginqeral lail

d'eau minerale

des Sources tu re

WHITE ROCK
DANS TOUS LiES MEI.:lIFILUIS llOT'I S,
CLUBS,C'AFEiS ET I'ESTAURANTS pR,'S

Mohr & laurin
Distiributelcurs Port au-Prince, .Hiiti, I



.rand 16o .tie FIrance

NOUVEAU SERVICE.

de RESTAURANT

Hors d'CEuvre varies ou


Plats du JouI

Dessert


Le tout uour G" e 2.
SERVICE Tll SUA(GL- MIETS (IIOI.SIS
P. P.'rPATIlUZI


EA=xU rA.N~utALI F NTURELLIE DC6 r r.,.. 1


ITJhI L
GRAND SOURC


Marque


LGOUTTE a GRAVELLE DIABhITE ARTHR!TISME
0 RHUATdoEGOUTTEUK
M. ,audoR6gt1me Pour lown Arthriticuuices
Few Vente den.les principals PhmLweim .Dee, reaur*s. Mr~i.-nr. 1'. 0 n--.tai;oii


00o


LES EDITIONS QUIGNOMt
4 6, Rue Alphonoo.SuadetlPa"I4I'
neeErenpent jawalas
oil*& tleffnext tauJonwr
as qnwelles prawifot~fes
DemandsatiJouzd'hui baInizcurCataiOg
de Livres @upleux,lntpressents. Ce COW
10 ue .Pd~erv6 sueuemonfhpuxodufts@
qufooationtde narbro~ai9Z~isdes ouW
wes annono6m, est aneyC*our domeNO
*lwuI om ont. p a r rtown? Iu colurtloy,fraum*3


Nwa CEE
INUilAilJL S


JK~


* a
a


r -


rAGE. 3


Insurance Co

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

surla VIE

EUG. Le BOSS8I & Co.

Agents Generaux


r- T-rT


--?


L ~Y


-- --


mmw


---~


- "~ ------- z ,,_, ~


1


I






PAGE- 4


ML. ATI4X


ALUMINUM LINE
1tit Whtn ax trW a, n alt -tnow
N, wV TMinis, I1a 'U. S. A.
P #BltBsafts AiCTS POV o'PORTo PUiW 9ATTI
Le teaittr eIwtellialyatt ta NewOttisans le 2V
Avril cowatit era' Port.aw-Prinae' I Atril. -.
Un Ieaeb -laisseh s N-.NOr e.n 3 e 30 Avril couran
poor Po&tWni-Prince et let ptts' f tt.
Ce 24 Avril 1929.
A. de MATTERS & Co


Colombian Steamship
Company Inc.
L4 dAeamer a Bridgetown ) venant de New-York via Ice
pot1s d&Ua rd eat attend A Port-au-Prince le 27 du con-
rant. 1I epatilra le methe lour directement pour Jerrnire,
en route pour les ports de la Colombie pregnant tret et pas.
sagers :
Port-au-Prince, le 24 Avril 1929.
COLtOMIUAN STrAMUHIP COMPANY INC.
GEBARA & Co. Ao sTa


Clinique Leon Audain
1161, Aeatse John.-Brows. --- Phone 2223
.iree ,r nedatillque, U' B.Iicot,
atUitous, adicales et Chirurgicales.
Traitetnent de C.binet
Traitement nouveau par auto-vaccios
Laboratoire Medical
Recherches et d'Analyses cliniques
Metbode de travail du Laboraloire de la Faculle
de Medecine de Paris.
( H6pital Saint-Louis )
Urine, Sang Crachats. Reaction tie Wasserman
et Prise de sang et Picl,'vement divers,
le Ibtide e Sheuri i, 8, heirei.
It air de 3 bears hres sur readez-veou.







SOICfITE ANONYME

LA BIERE SUPREMEI)


Hygienique, Delicieuse

Ne contenant aucun pro-

duit chimique.
FABRtIUIiE EN HAITI AVE.C LES MEILL URS
GRAINS ET l' l('I.NS.
-~-Mw

The Royal Mail Steam
Paket Company
Le bateu -eaGlory a venant de Kingstou,et des port
du Sud, se a 6 scapitale vers le 30 avril courant, prenant
rt poor Fu,r e via les ports dq Nord.
Port-au-PrIice, le 11 avril 1929.
I "I1. J. BIGIO.'
Agent Geueral de la Royal Steam Packet Company.
T616phone, 2311.

Ce 4 6uli'ima faith
Ce qal e i^at d1r < Of an.
Kola Ghcimpane

F. SEIJOURNE
I lP tpar6 dauni'es t cnditiobs'rigoureuses
D'ASErSIE:
Pieparaino et Vente
PtF,4Mr. iF SEJOITRNE
Anqg ies uk ft ,'.,, '" ,.


HUitWibbg Aihika Linie
I.e bateau Tl'mij .. venatt d'Europe est atteo'u & In
di ie.fte 24 courant, partint ppur Kingl9oj, Sto Dfo-
aMgo, Santiagode Cuba etc, tre-nirit Irt -el piassage-s.
IREJNBQ)LL ^' p-s


A vendre
Un jeu demeubles compTet
garnissant une- grande mai-
son,A. tsjsidaot en salon, sile
A manger,chambresa coucher
office etc.I
Unm de vaiaelle, verre-
rie, cristaux. Deux petits lits
Sd'entant, un Victrola
S'adresser :
BELLEVIIE Rue P&4.
ou T616phone '492.

A vendre
Une salle A manger en aca-
jou de 10 pieces.
Une table A manger ronde
de 10 couverts avec dessus en
cajou.
Lampes avec abet-jonr.
SUne voiturette d'eotant et
Suon apparel pour apprendre
A marcher aux enfants. Prix
raisonnable.
S'ad-eser : Capt. GORDON
Tldphone: 142 2.
PAM*X 4 4d L ?AS sowme4i
AILttlA gKTI ::e
I NO wW ISEA ris Nt6d oe
.^ i,- .'A ififu, 1113
UZlUI. PFRACAISE
tft irue ..t-ris Pvtas. I t swo,1
I "FOU I1"PN r &%. Iatr.MOUSEiAIS U



SMr Jusrtin Juste, Eboniste
doUne avis au public en g6-
nrtal eI au Commerce an par-
ticulier, ainsi qu'- sa bienvell-
lante clientiAe, hant de Ita Ca-
pitale qlue de Ia Provinee qu'il
a transfer usont Atelier d'e-
[bn'isterie et de tournar' flan
Rue du Magasin de IEtat No
1518. facade ounest, tout pros
done la Banque Naticna led
ticpublique d'Haiti, msa binvell
anciennement occupde par Mr
Staude.
Qn y fropvera toujours les
memes sois.
Justin JUST





Angle '

Port


at. ., be..%.. .. a...aq .a


La ParIsi-hrme

des Rues Republicaine et des Miracles

-au-Prince T6l1nhannP 9.9f6


Le plus fin Le plus 616aant- Le plus a la mod

Vous le Irouverez en notre elablissemenl.

Costumes en Gasimir H CHAUSSUR'-

en Palm-Beach, en Marques

Gabardine, en Blue Moushall

Electrique, en soie, IRichdie
en cra hdefil Vexcedor
A !ti rianon i
en ALIAGA eli rnon

en DRILL de
nuances 'bli

'n Noir re lamne, I e bris A

en SMOCKING -' I

etc, etc. ek. :

ASSORTMENT RENU~EII
FRANCO & VICENTE, 'Proprielaires


.-7mtih 1


S** ... -


--- ------~. --- -- --~ -r


___ ~ ~ P ~11~ As a 49 " M ow


c-


-- --




LE MATIN- 26 Avhil 1929 PAR.- 5



DE PLUS EN PLUS
LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS
FABRICANTS SONT EQUIPIES AVEC
Les PAE'S et les (M MIBRES

iGo6odrich

Sans discernermeiit toutes les Marques de Caoutchouc subissent
Sdes cepeuNvcs :veres; el le choix de GOODRICH
a une signification double
j) La Qualit6 et la Valeur de la Voiture sont encore augmentees
par l'Equipern-ent des P'IEUS et des CHAMBRES
2) Le Prix d'achat de la Voiture aussi bien que le colut d'Entrctien
7 sont 'e duitS au minimum.
EXAMINE VOS PNEUS el CH AMBRES MAINTENANT

Toutes les Dimensions Toutes les Chambres
Pour CAMIONS GOODRICH
et VOITURES sont
en Stock. 'HEAVY DUTY I
*oo oodridi o
V EOPNON .SU EM MAISW P
I' VOTRE OPINION EST SUPREME, MAIS POUR APPREICIER UN BON


PATE, IL FAUT LE GOUTER.

SAcbelez "Goodrich"

iAITIA MOTORS S. A.
IDISTRI BU RS POUR HAITI.
D ST-UPIC"4 CAP-HAITIEN
PORT-AUPRINGE, M
- -----
*# *


____ _ ~_ _~~ __1_ __ __




T.


I AGE ( LE MATING -


... Ce iqi uiVlftt
Lew records de sa ut en .s Cris actu.. .ers
abuses, h remade y aftrent.Cest
uu uuViagr qui vniet de pari-
3ig uo 3: t rireAI'linprinerie Auuste A.
*7 llraux et o l'auteur, M. ClI-
meant Mathelier Otudie, sous les
Vo\k, pour le sant cn longueur, les ditlrenls records rapports de 'Econorie politi-
dtab i' depuis Iinauguration des Jeux Olympiques internal que. la situation actuelle du
tionaux, A Athtnes,cn 1896. Pays.
Nous par.'ourro~a s'ouvrage
En 1890, Athrnes, E. H. Clark, ombricain, 6 m. 35 avec plaisir.
190P. Paris, A. C. Kraenzlein 7 ,18
190., St Louil, M. Prinstein, 7 34
1908, Londres. F. C. Irons. 4 7 ,48 La Revne de l'Eeole de
1912. Stocklhoni. A. 1. (Gutterson, 7 6w SI s0 Dactylegtaphle
1910. Anvers. W. Petterson. Sundois. 7, 15 1 nous a 1 gracieuueent
1924, Par s, D)t., Hublard. ambricain, 7, 44 I nous a de. grcieasment
A 1 remis le num6io de. juii d'kdx-
1928, Amsierdam, E. Hmn, ambricain. 71 celsior, I excellent Revue sti-
CAlon, apr6s les Jeux Olympiques d'Anmsterdaro battit "ogrphtiquepublheoparM.Mai-
tous ces records avec 7 in. 93. cel Robin.
1II eat annonc6 dans ce -No de
---- Revue, don't la page de garde
set orn/e de la photographic de
TO riTT r 1 I t',le.ve lauenat des Examens offl-
menLilavois, gagnante du Prix
1)!'; (Giig, qu'A partir d'octobre pro-
L'AsstciaUon des. *embres du Corps enselgnant chain, cette publication de l'E1
,I...o ddnco!e st6no dactylographique pa-
" [et de Alliance 'lrangalso* raitra mensuellement avec une
Ces deux Socit6,s donnent avis au public qu'elles orga- parties en sitnographie abr6via
n ot une loterie au profit de leurs a(uvres de bientaisauce en criture ordinaire.
t.n1eenoteritire ordui aire.
;et de la construction de leur local, contorm6ment a la loi d Nous reinercions pour le gra-
4 il.let 1927 et A I'arrW61 d'autorisation de M. le Pretet de cieux envoi:de I'exempaire qu'it
STI'arodissement de Port au-Prince. nous a Wt fail.
Le ler tirage est fix6 ,u Dimanche 5WlMai 1929, et aura
lieo Parisiana.
La repartition des lots gagnant est la suivante: L pe olr u di
1CzaosIlot Gourdes 2.000 I; lots de (;ourdes 20 an Corps diplomatique
1 *- 50) 50 lots de 10 1 c dimanche de la Passion, le
1 a 1(0 2 Approximat.du 1' lot 25 Pae a offers, 1 here del'a-
2 a 1 de 50 2 1 du 2e gros lot 15 prbs-midi, an Vatican, un dk-
4 a a de 25 jeuner ou Corps diplomatique
accridit6 pros le Salnt-Sifge, 6
Lea deux Socitetks d61egu'nt deux de leurs membres qu i 'occasion de la conclusion du
a s rent li sincerit6 des operations sons le contr6le du P'r- 'Trii6 du Lqtran.
lel de Port-an-Prince. Le d6jeitner papal eaut lieu
,; 1.e mirage se fera 6 jourglixe et les gagnants seront imm6- dans Ia Salle des Parements. Le
di(temenl desiultressts. Saint tPre y fut reprdsentd par
Les Lillets au prix de Deux gourdes en deux coupons de leCardinal-Secr6taired'ElatGas-
oae gouide cbhcun sont rn veute chez: parri.
Simon Vieux, Altred Vieux, R. Montrozier, St Julien La HWi ane, port aernaulique
Sanon. BolIe, Pablo, Melle A. (iabriel, Imprimerie du Corn- de reliche
Emerre, Imprimerie Ch6raquit, Pharmacie Camille. Pharma- Le colonel Em ilioHerrera,qui
cli Ste Anne, Aux Caves d Haiti, Restaurant St Geraud, a NtO 1'un des passagers do Graf
A Ia Garqonne. Zeppelin dans son voyage au-
dessus de i'Atlantique, vient de
laire un voyage A La Havane.
11 a Otudie les possibility d'y
LTOP1 AD O ,tablir un grand port abronau-
ELD O 1 ft A D tique de relAche pour lea Zep-
i pelins traversant I Atlantique. 1
Randd championnat3de Billard n'y a aucun inltr6t, pensent les
Inscription 1,00. autoriles a6ronautiques, A ce
Nombreux Prix qu'on fasse lairs aux dirigeables,
Irur gagner la coupe de l'Eldorado un voyage de 5.100 kilometres
dau-dessus des flois, lorsqu'on
ne Buvez que du H. Gardrepet ablir n center de relA
ut savourez en jouant un plat a'Huitres che Cuba.
Marinieres la Sauce Fredy I La Havane est done en passe
Marque Deposee de devenir on des plus grands
ports ariens do monde.







PLACE DESSALINES
Caw chic Restaurant de ler choix ont l'on trouve A toute here les consommations
les plus delicates. audwiches sans pareils Biere a la Pression.



Panama Railroad Steamshio Line

Services de frdt ;et de passagers entre
(NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, tANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de I'AMu.RTO)fE du SUD.
plus rapide et le plusdisect service de transportdepassagc set du tret entire Hai.
etles ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal 7 one. Isthme de Panama.


Voiid la liste de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :,
Angletoere 3oo8e France
Mrs, G. W. SHELDOM & Co-. 17 James Street, Livr:iI'OOL, ENGLAND
E FRANCEI COPENHAGUE
arm. SHiLDO C* sl reNFrM#a : Danemark
Par le maises saivatae: Mrs. E. A. BENDIX & Co.
Ga.uTLE HANMBY & Co 21 Allengade, Copeuhague
21Rue de la Republiquei Ilslie
Marseille
'IERNU PElRON & Cic Lt Mrs HENRI COE & CLERS'
53 Quai Georges V Piazza S. Matteo, No. 1
Have Genva. Italie
HERNu PERON & Cie. Ltd OSLO, NORWAY
Rue du Moulin vapeur Interpational
Boul ognus/Me Speditf6usslakad
lHIn\u PEr.nN Cie. l.p HIAMBoUO, GERMANY
5:Hutie de Marais MrH.Vogemann
Paris flaibourta,erma ny
HfIENU PERON & Cie. Ltd GOTTOURCS SWN-I- I DEN
Rpe de lainurauquillit, Nordisk Express
Dunkerque Gottemburge. Sweede,
HoRxo PERON & Cie Ltd ROTTPRDAM, HOT I ANDh
Rue Boy 1 r. H "' gemann
Bordcaul, Rotte Jaw, Hollande

,,


I


- ___1~ 11-- ---- ~ -- 7


26 Aviji 19i29




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs