Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04160
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/25/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04160

Full Text




Went Magloire
DIRECTEUR -
UIW fUE AMERICAINE 1358
WtLPHONI *2142 "


Ii^^


'ni ANNE N* 8677


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


JEUDI 25 AVRIL 1929


pubio...


utir developpement du

tburisme en Haiti


I .ois de d6cembre 1928
is d'avril 1929' plus de
vires tourists transpor-
Sehacun environ 250 ri-
Ia voyageurs abord6rent
rives. Par un calcul fort
e, on peut se rendre
e du b6nefice que notre
e, avec une certain
I ion, pourrait tirer de
Vtes de tourists an-
devoir du pays, de se
compete de l'6tat social
thaque people, de s es
rs, de ses productions et,
Wj u'importe quel prix.
cun (des 25 navires,nous
ss de le dire, avait A son
au moins 250 de des
urs. Done de ddcem-
I'an dernier A avril de
ann6e, il a passe6en
mrde environ 6.250 dec
a visiteurs. En admet.ant
si chacun d'eux avait, ptI
ver ici l'occasion de 4de-
r une somme de 50 fol-
IIce qui, remarquez-le, est
e approximation .encore
restreinte pour ces Otran-
toujours tr6s riches et
i ne demandent sonvent
'i voir et payer, c'est une
Ime de 312.500 dollars qui
it dans le Pays.
is la foule des tourists
tenue, ils n'ont rien vu et,
'lattardant point chez nous,
se sout dirig6s vers des ri-
plus interessantes. Avec
insouciance coutumjire
treprincipe de nous en
ettre pour tout A l'Etat,
4Iouavons vu passer ces ri-
toI voyageurs sans rien faire
r les retenir, pour satis-
re leurs fantaisies ou leurs
it6s, toutes choses qu'ils
ient, comme partout ail-
royalement pay.
-~ ous pays, le tourism
I consider& comme as n e
arce appreciable de reve-
as. Et tous gouvernements,
1porations, Societes indi-
*kis s'eflorcent de la deve-
b~per le plus possible, par la
j us intense propaganda elet
'tireret de retenir dans les
iesle plus grand nombre de
.tanstes.
'Tut d'abord 1'. llemagne
!efforc6e d'intensifier bhez
Ile movement touristi-I
comprenant fort PienI
prfit elle en pourrait ti-
u lendemain de la guer-
l tourists d6sertipent ce
En 1922, ilsya ftlrent
et, en 1928, ce nohbre
cement d6pass6 le mil-4
vast organisation de
g nde, la (Cent rale
le Tourism o, a et6 ins-1
et fonctionne oficielle-I
A Berlin. Elle a de vas-
ureaux A New-York, 6ta-
d'apr6s le module du I
avec ses quatre sec-
I; begins df er,.tations I


sites de I'Allemagne aux cine-
mas des bourgades les plus
reculdes; elle approvisionne
en brochures, guides, affiches,
les gares,les bibliolhquies, les
tramways, les grands h6tels,
organise des conferences,
amliore et d6veloppe samn
cesse son action qui consist
a intensifier le plus possible
le flux des voyageurs vers
I'Allemagne. Aussi les riches
tourists d Amrique parent,
chaquejour, plus nombreux
pour I'Allemagne el, grAce A
i'organisation mbthodique de
la entrale, voient tout, voya.
gent avec le plus grand con-
tortable, le moins d'ennuis el
de risques possible et rceoi-
vent un tel accueil que tous?
emportent de leur sbjour au
pays de Goethe le plus agr6a-
ble souvenir.
L'Italie, elle aussi, n'a point
manqu6 de prendre toutes ses
dispositions pour atlirer chez
elle la foule de ces riches vo-
yageurs.
Son budget du tourism at-
teint 25 millions de lires; et
I'Etat ital en fait les plus
grands efforts pur que s es
villes d'eaux aient la plus
nombreuse clientele Otrang&-
re. II a rachet6 toutes les ins-
tallations touristiques exis-
tantes et y a proc6 6, 4a ses
frais, a de grands travaux d'a-
grandissement et d'adaptation
moderne. Et pour toutes les
stations touaristiques italien-
nes, I'Etat tait des raise enor-
mes de publicity Ces temps
derniers, Mussolini a fait plus
encore. 1 a ordonn6 de rdta-
blir les jeux dans certaines
villes ou cela lui a paru nd-
cessaire A procurer de I'agre-
ment aux tourists, A Sai le-
mo, par example.
En G'ande-Bretagne, 1'effort
pour le dveloppement du
tourism n'a pas ,t4 moindre.
Une grande Association futl
fondue et, pour sa premiere
annie, se censtitua un budget
de 250 000 lives sterling.
Dans tous les pays enfin un
effort considerable est fait. En
Espagne, en Suisse, dans les
Pays de lEurope Centrale,
partout, l'on se group, 'on
fonde des Associations et les
Gouvernements present leur
plus large concours pour le
d6veloppement du tourism.
Y a-t-il de la nalvet6 a pen-
ser qu'un movement en ce
sens pourrait bien dtre aussi
organism en Haiti ? Est-il pu6-
ril de croire que chez nous
aussi les tourists ont quelque
chose a voir et peuvent trou-
ver occasion de vider leus
bourses gonfl6es d'or? 11 y a
a peine q u 1 q u e s jours,
Monsieur Abel N. L6ger ne
vintaif-il pSi, apr6s toutes les
belles choses qu'il contempla
villeursle.smeul6s des sites
4i Uai t IbIg-Aliaque 4pien-
A f" ima


VIENNENT d'ARRIVER

a LA MASON

I H. CHALOM & ABOUDI

Ancien local H. SILVERA
(Buoourseal Angle Rues Courbq& Froot.Frorts
SI'A\TUN'. pur fi, pt, cos', nus I'hI mm s
TRICOLINE a .ayures pour chemi.,se a himnimcs.
Vous troueve'< ausi commit d habitnde: Bas de ?o:c
bliagotal noir sup., Alptg., noir. Satin Chine. Kaki jaune di
Gonvernement anglais Drill tlanc union, Crepe de chiut
inprinmee, Tricoline unie extra, el t.utejs soitrs de linesse,
A des prix reellement r6duits ct defiant toute concurrence.


Au Consell d'Etat


t ier, I Cibi et a, complex'
s'est present ian (Coneil d'E-
tat et M. Once 10or i,. Se-
cretaire d'Etat de lInt'riear d,,nn6 lecture a -ssemb!e&
du Message d(j Prisident de
la Repnblique ac' om,,wrnant
I'Expose Cenaral de Ia Situa
lion.
Le Pr'idid(nt de I'Assemble
ayan donn6 acte de ces do-
ci'ments diposes sur le bu-
reaux du Corps, une Cnm mis-
sion special fut lormwc pour
redig r le tex*e du M: ssagcl
pr6sid ntiel. Cetlc Cmmmis-
sion est compose des Con-
seill-irs James Thomas, Lt,r-
tue, Th. Paret, Ronsseau et'
Manigat
Ensuite, le onsciller James
Thomas, membre de la d616-&
gation charge de transme'tre
les condoieinces d(u orps a
Mr Charles Rouzier si dolou-
reusement 6,rouv6 par la
mort de son fils, a an nonc, a
I'Asse'ifblee qne la ddlhgatiion
avait acquitt, S nimissi) i. En
dernie lieu, its Cons, illes
d'Etat proceld6rent A la trmnia-
tion de diverIes s.ctiois
ependant dans notre nolte
d'hier annonant I'otivertir
de la session du Conscil d'i'-
tat, deox petites em reirs se
sont glisses Nous nous em
pressons de les reliever. Now
visions qu'une Comnissioi
avait 6t6 foime pour do ner
connaissance au PIr sident de
Ia Republique de i ovet lure
de lia session l6gislative. C' stI
plti)6t la deligalion cha'g '
de presenter les condolcaii
ci s du Coips au C,.s'ilie ;
Charles Rouzier qui avai. form6e. Ensuite,M. Delens Ro-
binson est Prefet du Nordi;
c'est M.Friedric!Robinson qui
est re nouveau ier secreiaiit
du Conseil dEtat.


L Amcat des lisiltlleunrs
(el ,Instiutrirh s.
Avant-hier i 7 heures du
soir, ai I'ancien local de 1'E-
cole de Mddecine mis A la dis-
ition de I'Amicale des
imaituteurs et Institnatrices w,
*ut lieu, ea presence de Mr ,
"eoit Canqs, IChe'f de Di.
looD, repretaut le Ser-
hire (Etat de 1nlastruction
uablique, rlsuauuration des
tours do soir de a Socieet.
Mr Felix Magloire, Inspec


ces et des tripotages politiques I A.o.e. eCrO au t ots-
st6riles,ou en des transactions peceurs Viu t Potel,
I eo a 4 nb".. l e "
cendie la n,,at. Iooor tous es mmJites t Ott -I
Sbre desquelf so trquvaient
T -r abtuco d'instituteuts. ne
agdeabi pti4e6o euf ensuite
land en parlait'itat et avec 5 '
I neus nets. Les course do soir de I'A'm'
S'qdresserau *Bazar O,6on u calecommenceronta partird
S ')J..-RAYANY lundi 29 Avril courant, de
AAiie3rasl e etjRue 'eNrou. 7 A 8 1/2 du moir.
:..- r "' .- ', ., ,


Li-Hn-Chnng

SPirisiana
C'est ce soir que le grand il-
Insionnistechinois Li Ho Chang
offre. A Parisiana, sa premiere
soiree.
L'artiste promet des mer-
veilles au public.
A I'occasion de celle soir6e,
Mme Taldy. direclrice de Part
siana avise ses imnahbles clients
tu'avant lou6 sa --alle A M. Li
Ifo (Chang. tonles les cares de
1 velir soul suspenduLes.


Un enfknt co-fisqu6
pour deux gourdes
Notre confirre, Les Anniales
Ca poises)), relate un fait curieux.
ULne dame du Cap-HaTtien dn-
posa, il y a quelques jours tine
plainte au Bureau de la Police
et au Tribunal de paix, confre
une autre personnel du m~me
sexe qui avait confisqu6 son en-
fant ag6t de six mois parce qu'-
elle lui devait la modique som-
me de deux gourdes.
Le juge de pmix. M. Ricourt,
lanca an mandala damenercon-
tre celle qui avail conflsqu6 I'tn-
faint; mais celle ci prudemment
avail eu le temps de rendre
I'enfant A sa mere et de se met-
tre A covert, come on dit.


Une nouvelle Carte
dEIalti ,
M. Luc Dorsinville s'ocmll
actuellement, de laire editerI
Ia Cie Lithographique d'Hnili
line Carte g6ographique de la
I 6publique d'-aTti. Ce',te curte
qui sera IrWs complete, pr6sen
tera, pour la dilimtation des
fronti6res entire la Rcpubliqui
d'Halli et la R6publIque Domi
caine, le trac6 lel qu'il est indi-
que au TraitA du 21 janvier en
) r I leasdeux R'publiques.
Au mois de mat prach in,l
nouvelle carte pair I ra en li-
brairie, nous a dit M. Dorsin
ville; et, -#Ie sera miqe en venit
U avant octobre. L'auteur compi
Vi lui donner I'agrandisscment n&-
t.I cessaire nfln qu'elle puisse ser-
' i vir de Carle murale conjoinle-
ment avec cellle de la R publi-
Sqae Dominicaine que M. Dor-
sinville fera aussi 6diterbient6t.
I Nous croyons que cette Carte
sera admise dans nos 6coles oin
elle rendra les plus utiles ser-
vices aux 6coliers pour I'tud,
de la G ographieic.
Nous prestvntons aussi no';
compliments A l'auteur.

Ce qu'on peut gagner
avec ses plods
Cc ne sont plus seulement
intelligence et les mains qu(i
menent a la fortune; les pieds y
condu-seat aussi aujourd'hui.
Receminent. en tffet, esl t or-
le, A Cannes une ambricaine q(It
lai se ,ine fortune de 4 millions;
de dollars qui, d'apres sa der-
nicre volonir, doivent tre re-
partis entire diverseM ceuvres de
(harite d6sigunes par elle paroni
cells do New-York.
El e ~lait veuve depuis 1918.
Son mar i ltat un as de toot-
ball ambricain et c'est en s'n-
donnant a ce sport et par les
bUnkfices des paris engages sur
lui quil a pu amasser cette for-
tune considerable.


CABINET


W*e Hermann Baron
ET
Athanase M. Auguste
AvOCATS
537, hue iHoux 537,
Port- u-Prince.
Telephone No 3174.


THE NORTHERN

ASSURACNE COMPANY:

LIMITED LONDON.


Assurance conlre inccndi.


avec


Foudrie sans augmentlation

Ic, Prime.

Agent General :

Joe WOOLLEY

Port-au-Prince.
SOUS-AGENS:
LUCCIANI- Cap-haldien F. CIIERIEZ- Pelit-Gode
S. DUVAL hiragodne J. ELIE. LESTAGE -w- .drdmie-
ERINmE BONN'EFIL- Aatx Cayes.. raL BAUILUY-Jacmel'
--- -- .. -:- .- -: : i - :- "" '' l


DISQUES 4ODEON*
Est arri -a niu"valen've de Disqn'e a Od'on a
senolive avant de fire la liste


Iv
qul


Di mandez Ip listed nouvelle.
I^AABn OD-oN
J. KARAYANY
Angle Grand'Rue et Rue Fkron.
an- -- O-- --


1loire tl
, I


s

... Avez-vous W dejA A New-
Way Bar chez Tutu? Et qu'at-
tendez-vous? NOTRE (EIL y
Svoit defiler chaque jour ce que
nous avons de mineux comme
Shomnimes 6l1gants, gentlemen ac-
complis. Si vrai que d'ici peu
lorsqu'on voudra trouver Uo
homme chic, it faudra pour y
arriver passer A New-Way Bar.
Et une bfois que vous y serex,
vous apprt'caiere/ les bomnne
choses qui vous seront oftertes,
*
*
... les a vus canusant te A tele
sous le trolltoir du Petit-Four,
sans se douter qu'ils g&naient
tun pen l'volution des pistons.
I eur conversation talit telle-
mient inlmressmanle, ils s'vy do-
nAient avec tant d'minie que lors-
(Ju' un june liomnme tris gros-
sier il se recmonnitra'!i passa
lprLs d'eux t livurtn li tenimme.
'.as s excuselr ils ne voiti'nrent
miume pas Iv voir.
Que se aisc nt- ils ninsi lde si
entrainaiiiiit qi'in coup de code
dians Ic dos ne la lit pus crier
et lie It lit pas se preci-ipite'r sur
le petilt inalfiaiteur?
.*
*
... a vu pendant ct apcr Li
forte averse (I'uvint-lhier soir,
inoml)bre' d .utos en punne. IBau-
coup furent abandonmi'cs sur la
voie publique, aprns avoir 0t6
inutilement pouiss&es par des
populos lieuireux de cc ( djob >
inattendu.
I.e inalheur des tins ;IAit Is
bonheur des nutrev.
*
... voit foule de joycux co.n-
pagnons et aussi des homines
graves prendre Ie chemin de
Martissant. Nornu: (Eu., voulant
se rendre compniple de ce q(I'ils
faisuient, constat qu ils s'arre-
aInient Ai un endtoit clairn A
giorno qui otiraitl une animatioa
de bon gotit. C'Matnit A Royal
C(2naret,propriatt Brise Marine.
II parait qu'on y passe d'agrta-
bles moments, en Liace de la
grandee llctie 6vocatrice de
longs voyages cl dc evt'es hcu-
roux.


Un regal

artisiqiie
C'est un vWritable regal ar-
tistique que les acteurs de Saint
Louis de Gonzague nous don-
uneront le sanmedi, 4i mat pro-
chain.
Dans de beaux d&cors bros-
ses pour Ia circonstance, nous
verrons s'affronter les protago-
nistes du drame de Coppee:
I Pour la Couronne : I'vevque-
Etitnne,. Michel Brancomir, le
prince traitre, son Ills Constan-
tin, le Grec effrmin6 Nicitas, et
Benko, le message Turc.
La note de. tendresse sera
done par le jeune esclave Mi-
litza, ddvoud juauu'A ia mort A
Constantin,. le hros qu'il ad*
mire, et, A travers des cups de
th Atre imppressionnants, le
dime' marchers vers sa fin, la
glorification du sauvcur de la
Patre.
Les caries s'enlevent. Qu'on
n'attende pas audernier moment
pour s'en procurer. On en trou-
vera A la pharmacies Lcys, chess
Mile Luce Laforest et i 'Econo-
mat de I'Institution.

Curiosity
U a Midt&it Ine ariue 9d
taiation din Iead l1te M no
.. la Belgique. C'oqu.dep,'s
un. an, tons Ies enfants q nis-
aent dans ce JapuaUleb ont du
sex" Umiaia.
L fasit n'est poial sans oule-
ver quelqua apprhension dans
les families be-*& pour l'aveni
de ia noblesse,


6 -


pas a6i drem.jaas en
pIO~ S~4I. -A. DUMIAS fils.


protection contre la


;;-;;~---J-- ----- ICI~ --~-^.-J-- --__, --


--- -- --r- -- ----~- --


i


~r w-I


II








1I-


LE MATl IN 25


Avril 1929


Les meilleurs Pueus el Chambres A


"GOODRICH"


AUX MEILLEUR PRIX


Hailian Molors


S


Port-au-Prince


2379


Cap-Hait


Phone


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


(:OPAGNIE FRAN(AISE DES CABLES TELEGRAPHIQUES
23 Avril 1929


LAu Comit6 des Experts
PARIS- Les experts ont nom-
aie un sous-comit6 de redaction
qui 6tablira un rapport.Pendant
lea travaux de ce sous-comi'.e,
les negociations se poursuivront
entire les groups pour tenter
d'aplanir le ;diflerend. La com-
mission des reparations a nom-
m6 sir Charles Addis en rempla
cement de lord Revelstoke, r6-
cemment dec6d6.
A sla Commission
du d6sarmement
L'e\posO du Hbeeuet des Elats I is
PARIS- Les journaux quali-
flenl de coups de theatre 1'ex-
pos6 de M. Gibson A la commis
sion de dEsarmement de Gene-
ve. Its sont unanimes A consta-
ter avec plaisir que lea Etats-
U'nis reprennent la proposition
de M. Paul Boncour en 1927 et
y voient un presage de bon au-
gore pour les suites pratiques
de la question.
Le gouvernement espere que
la conference preparatoire du
desarmemnent A GenEve reussira
avant tout I etablir une nouvelle
base d'Evaluation de la puissan
ce relative de diflrents navires
de guerre et A indiquer la vote
d'une reduction des bAtiments
existant actuellement et autori-
ses. Commne i'etablissement d'u-
ae nouvelle base d'&valuation
implique une commnunaute de
vues str certaines questions na
v a I e s essentiellement techni-
ques, Washington est d'avis que
les negociations A ce sujet ne
peuvent progresser qu'avec len-
teur. C'est pourquom les Etats-
Unis n'ont pas I intentio' de
prendre une nouvelle initiative
d'une nouvelle conference des
puissances.Ce que les Etais-Unis
proposent actuellement,c'est I'6-
valuation de la puissance de
combat de diflerentes unites d'a -
prEs le calibre des canons, I'6-
paisseur du bliadage et I'Age
ainsi que le ionnage effectif, chu-
can de ses facteurs devant comp
ter pour uu bien grand nombre
de points donned dans uue
kche le qui serait etablie d'un
commun accord.Les experts na
vals americains pr6tendent que
ces quatre elements plut6t que



La f te

du le mai
A 1'6glie Wosloyenne

Le ler mai, fete de I'Ag, icul-
tare et du Travail, sera cklebr6
comme les annees pr6cedentes
A l'eglise Wesleyenne. II y aura
un service d'Aetion de GrAces A
8 hcures precises do martin et A
5 heures de'l'apres-midi,il y au-
ra tombola,et recreation de fous
genres ; une saynete sera repre-
sevte, des monologues et des
po6sies seront rEcites II y aura
de ,emux, hants.
lionre musique, tafalc'blue.-
ments varids, buffet, rien ne
manquera pour qu: les amni *te
Ieuvre passe un agieable mo-
tmanl conmm cheque annie.
Le public est cordialement in-
vit6E. grands et petils.
L'entre est gratuite.


*e tonnage pur et simple cons-
titjent la puissance ef ective (1
ces navires et que cetie puissan
ce elective est la pierre de lou-
che de la puissance naval rela
tive d'une station.
Une des questions du proble-
me dans son enseignement est
ce le qui consiste a di.terminer
la valour en temps de guerre
des navires marchands rapides
susceptibles d'etre arms de pie
ces de 6 pouces et qui pour-
raient etre utilises comnme uni-
tes de chasse centre les navires
de commerce ainsi que l'ont et6
au debut de la guerre ceriamsn
bateaux allemandsdont le.Prinz
Wilhelm, et leo Prinz Eitel Frie
drich)).
PARIS- La press trancaise
comment en terms elogieux
les propositions ainricaines de
reduction des armaments navals
presentees hier A Geneve par M.
ugh S Gibson, ambassadeur
des Etats-Unas A Bruxelles.
L'emploi des gaz loexiques
en temps de guerre
(iENEVE La Loiaiiuassion
preparatoire de la Societe des
Nations, siegeant en seance se-
crete, a adopt les propositions
de la Belgique mterdisant i'em-
ploi des gaz toxiques en temps
de guerre dans des conditions
de reciprocate el prouhibnion ab-
solument bacteriologique. La
Commission a adupte une reso
tution de la delegation sovieti-
que demandant aux gouverne-
meats de radtier aust116i qua
possible.Le protocole de ieneve
de 1925 iuterdisaunt 'emnpoi des
gaz toxiques et des bacte les en
leIups die guerre.
es radicatit-socialiles dedladent ia
these allemande des reparaslous
PAtUI- buavadlt L- chuo de
Paris x, le Dr Schacht, au couais
de deleuners et diners A Parts
chez des paruiculiers et a I'Ain-
basbade, a cherche et a reussi a
rencontrer des homines polit-
ques Iratnais noiamment des
rddicaux-socialistes pour delen-
dre la these altemande. 11 a est
entretenu noiammeut avec Mt u.
Daladier, Malvy at Pagauon. DUe
noiubreusos persoitiwiwteil out
decline ses invitations.



Verdun,

Visions

d'Histoire
sera redonn6
Le capilaise Victor Coaeaus on-
tasse kril a props de e film :
Chere Madame,
Votre film Verdun est une
merveille. L'est la bataille tell
que j, I'ai vecue du 21 t6vrier
au 6 avral 1916.J'etais alors lieu-
tenant A la 1536me division d'in
tanterie qui arreta les Allemands
deviant Douaumont.
aom a .1 et boo succ6s.
D'auir part, la Direction de
VarietMs, pour donner sa'tfuc-
i, a ce ux qui rdeli attiden* le
film aux coaithri n, quL. uiou,
enoncions, hier, oflira, tiow .,-
che, les prenmeres parties el.
lundi, les dernires.
Au prix de 2 gourdes i'entrA
Logt 3


De l'Hyiene

publique

Les habitants de I'avenue Nord
Alexis, quarlier de l'dglise St-
Antoine, nous signalent lea manu
raises conditions hygi6niques
existant dans ce quarter.
Tous les terrains non cl6turbs
et i s sont nombreux- situ6s
planss le voisinage, sont transtor
ms en veritables d6potoirs el
11. C. publics. A certaines heu-
res du jour et de la nuit, on a
vraiment peine 6 respirer dans
ce quarter tant s'exhalent de
'*et aras d'immondices de malo-
dorantes senteurs. On rkclame
daas cette region de la ville un
pen plus d'hygiene publique.


Lu amniversaire de la Matualilt
seolaire da Bel-Air

11 y eut,lundi dernier,22 avril,
juste 9 ans, qu'a l'initiative de
M. Lklio Louiasant, actuellement
luge de paix de la section Est de
Id Capitale, aid6 de quelques
jimis, tut loudee, au Btet- rune
,ssocianon,jid Mutuulite scolaire,
du Bel-4ir,qua dea tea premiersb
jouri de sa creation rendi lea
services ies plus utlles aux fi-
wnillea de cei interessant quar-
tier.
thent6t, A I'aide de loads re-
cueillis par cotisation des mem-
ures de la .vatutluaie dunt M.
uiouiasiat est, depuis, Ie presi-
dent,une ecote tut ilntadlie ddun
le quaruier. ilus de 150 elevea
Ia Itequentent aulourd'nui et y
resoivent lea tieteuets d'uue ex-
ceileute inftrucioiu priuaire.
Pour comimemorer cet anni
Vef'adile qll, Sdti doiJI, AUdl
que une teale etape de ad vie de
i .btucitiuiun, uine grande nltti-
nt.e lieer aire et thea irale eri
ot. it, cdiudnche proiidiiu.
L eat 1 occausito pour anus d ex
piJumer Lous noS voeux de succ6A
et de probpernte couuuue a la
Alutualate et de lelicter vive-
inent son tondateur, M. Louis-
saint.

L'Attach6 commnorlal
fran9alu au M ATIN

Depuis quelques jours dejA
sont arrives, A Port-au-Prince,
M. Paul Walle et M.Andr6 Blanc.
M. Walle eat A Port-au-Prince
en quality d'Attache Commer-
cial raneais. 11 avait dejA visited
noire Capitale I'anuee dernire ;
11 y revient pour iistituer, A la
Legation de France, an Bureau
de teuseiguemeat comane-
ciaux dont M. Andre Bianc ,e,.-
te dtrecteur et odu 'on trouvera
uu* leW reuseigueneents sur le
commerce, I'mndustrie, les gran-
des Manufactures de la France.
MM. Walle et Blanc,qu'accom
pagnait M. Cambonie, to sympa
thique Chancelier de la LAga-
tion de France, nous oat tait,
lundi dernier, une aimable vi-
site au MATIN. Its nous oat dit
tout linterAt quds avauent de
voir s d velopper de plus en
plus les relations coma rciales
entea notre Pays et le leur.
Cette Kt y d mci llation a Ia
; e"..'lon l' Fr~ f' 1 Ills Bu3i eC
oUlimivt.i l perman nt oi I on
pourra d,,e t ttilelntl ren esi-
gie esat excellente et nous re.
ponvpIllon i'Ci tous nos VoCUX de
sauCe, aux u.ga sateurs.


Le cinema

a 1'qglise
Le reverend Thomas Tiplady,
pasteur anglican de la Lambeth
Chapel qui est une des plus
vieilles 6glises d'Angleterre, a
annonce, dernierement, A ses
ouaillesqu il va consacrer 1'6-
glise A des project ions de cine-
ma pendant six soirees chaque
semaname.Le pasteur choisira lui-
mmeo les films. 11 les veut edu-
cateurs, moralisateurs et amu-
sants. It espere de cette facon
emp6cher les leuues gens d'aller
chercher des plaisirs qui pour.
raient etre malsains. 11 espere
aussi realiser quelques benefices
qui lui permettront de restaurer
sa vieille chapelle touted bran-
laute.
...et en Turquie
Le gouveruement d'Angora
compete beaucoup sur le cinema
pour europeaniser la Turquie.
C'est sous son impulsion que les
films americains sont donnas en
grand nombre en Turquie. Mais
les choses ne vont pas sans en-
nuis. Si, a Constantinople, on
accepted ces films modernes, ii
nest pas de meme en d'autres
contr~es, en Anatolie surtout
out on crie au scandal.
II y a quelque temps, daus
une ville de cette province, Uaa-
tamoni, il tallut appeler la trou-
pe pour retablir i ordre tant les
speclateurs etaient outres. 11 n'y
avaat dans le public que des
lemanes voilees et on leur mon-
trait des Americains outrageu-
sement decolletees.Vous jugez...
Des vieux Turcs songereut meu-
me A incendier le theatre.


Le Cours eltmenalaire de Gieoraphic
do A. Dorsin ide dans es emese
L~a ((IAyaie NNetherlands
SttauA51Iijib,,iu. )), greaude tCuiu-
pgia dc uLiaui rI!eaisit de lnavjd
.Au Couis El6mentaire de (ieo *
drap1ie e tAA L~uL. Vurasavuil
fra en a itdi rnou a tdes ouea ati
Encore un beau gesie qu'il
haul soutiguer et pour tequei ii
lauLl etaCILer la grande Luuili-


Un homme
DANS

une grotte


La semaine derni6re, rappor-
tent ( Les Annales Capoises v,
des baigueurs d6couvrirent dans
ane grotte a Bailly, tout pr6 du
Fort Magny, un home qui y
vivait tort a I'fase au milieu Ce
tous ses meubles et eflets eva-
lues A 200 dollars environ.
Ideutitie, on sui qu'll s'appe-
lait Edner Guerrier, ancien ot.i-
cier du Corps Medical de la
Garde d'tialt. Interrog6 par le
juge de paix mand6 en touted
SAte, le solitaire, qui dejA res-
semblait de tort prds tA home
des cavernes des premiers Ages
declara que so trouvaut dans
I'impossibiht6 d'acquitter le
montant des 3 mois de loyers
qu'lt devail a son proprietaire,
il dut vider lea lieux et se reti-
rer dans cette igrotte ou il vi
vait tranqualle au moins et sans
.e soucier des ler ou 15 de cha-
que mois. Le Magistral nsistia
pour que le solitaire regagnAt la
ville; celui-ci, tort contrarie, dat
qu il pretferait alors slier pren-
die Site A f'une des vieilles tor-
teresses de I'Etat, au Picolet,
bous la protection des vieux ca-
luus, judis redoutables.
En tin de coulpte, hommee
tlii am ne au Cap-t-altlen, in-
terne a 1 l6pital Justiien et sea
meuOles et eftets mis on lieu
adr.



L'Exposition

des Noelistes
C'est le samedi 4 mai pro-
chain, d a n s 1'apres-midi, que
s ouvriaa, a fEcole Elie Dubois,
lI belle Exposition organs e
par lea Noelis.es. Elle restera
ouve, to le dimanche, 5 mal,
toute la journme.
Tous ceux qui la visiteront
pourront avoir un objet deli-
cat qui leur donnera l'impres-
sion d'un jon cadeau tellement
il iour coutcra bon march.


i Toutes










comprennent la

Foudre sans



fug.Le4


a _i. '.
-i


Fratric
II y a quelques-
commia, dans la s
Cap-Haitioen au M
Noire m situe sar
Novion P, de Isa
a Bas-Quartier *,AutI
rible : un home,
ma, a tue son trdr,
seize coups de mael
Celui-ci, avant d'M
pa dire aux gens da.
et A son pere aocoe
cris, qua c etait soB 11
Cois qui lavait assa
que la Police et lea In
diciaires arn ivrentam
la victim etait mort(
vre portait seize bll
tete, au cou et atS
Arrete,lecriminas
complete. 11 ne s'esa
avec son trere ans
portion de terry
a moitie P, se quu
et le tua. L,'auMassia
on prison A la dispo
jug-.
...et Infaut
Ines Normande,
ans, an Cap-HaitI
ce de sa mere et
avec qui elle cohn
uebe a n monde,te J
a 11 heures du maemt-
pres do neut mois;
unent, on remarqu
ue portait plus ?'nil
senm. Comme on ato
aucune trace d'acsu
ldes tul question,
avoua bemtalt s'etred
de son enfant en le l
Ravine Belle-H6ielI
4dun point site A prC
id loge Jerusalem.LhL
ie pere est le nomatm
,heielus, n'a pea etl
Est-al mort ? Vit-dil
mere dat-elle vrai ? 0
ti expertise a reveti l
aueut. La mere %o:n
ri eiee et uue euq*
verte.
aLa famlle d 4
CaullOe par
Lh*rl
Ou trouvera leto
Librairie de Mai
Viard jibrairie
Rosier, Imprimerie |
alerce et aux Artlux
'Prx 2 Guoa


3931


les Polices


DE LA


Protection conti

augmentation de


agents G neraux


Til


- -- ---r -- --*3


C. IL I d ur~"~U~D~


-- ---


1 -----)-~-. ,,,.


- --. --- -- - :`fl





- -ATIN: 25 Avril 1929


DENTS MOLLES
I L .damoa oNb I
faibless a des Hn -
le' anqu de chauzxdam
ci. cas I'hude de foie do
i mriL~ eat touted indiqu&,.
l i ulsion Sctt
i6 hubl de foie do mome
pure fournit la grande
quantity de vtamine dmot
un dnfant a beWoin pour
S*au dues aforts aet des
dontssainme. Eleat &
agriable A prendre- |
S se bienfaits sent II
durables.
S 't A 4oW" T ri fo. Ont. -f-3i



Le visage
COMME
use Pelotue E d',rtt








Une poudre qui est aussi
doucequ'une plume I e gre
come I'air Duveteusc cornm-
me un edredon I Voila ce que
disent ceux qui se servent
de la poudre Exelento. Elre
s'Ltend doucement sur la
peau. laissant une fine pelli-
cule de poudre qui icnd la
peau aussi douce qu'une pein-
ture d'artiste.

L'Exeiento
Est un triomphe pour ta
toilette. Elle ameliorera n im-
porte quelle complexion. Et
elle est delicieusement parlu-
m6e. Elle est livrde en quatre
teintes,Brun tonc6,Rose,Claire
et Brunette.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
paez pour reseignys
Ecrivez pour reuseignemeols


I-~-


Seulemneni 3 Minutes
Los floccrns d'avoine, 3 Minu-
tes cutment parfalterncvt our
votre, fourneau ou 3 minutes ex-
actement-parce, qu Ii. ont Mt
Cuits *4ta fou--eit pioo~eido
mnonifact ure-Tmkenk UIlk ezrra%
D61iclousement diffireats do
toils lea autres gi9ifux quo YOus
aves jamsis gICo.~
En vats dens toutom Iss busse
I-op


Old Fashion

Dry Gin
Produit de quality supd-.
rieure et parfaitemeDt aborda.
-ble,
Euaayez le cockIail el vous
I y teviendre:.

-Principux depositaires
lfred Cooke, Staop Vieux,
Emmanuel Lajole et les autres
6piceries.


7he leading mineralwatet

La Boisson connue

dans le monde entier
EST UN

RAFRAICHISSANT
ETI Du

RECONSTITUANT

FROID
EAt MINERALE WHITE ROCK
GINGERAL VVRITE ROCk


Le seul Ginqeral fait

d'ea u mineral

des Sources oure

WHITE ROCK
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEI S,
CLUBS,CAFrlS ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distributeurs Port-au-Prince, Haiti,


I


.,.n nsw a -.



,, /





.4/' 'Ii
~A. ~
--
I. -~ cr~
~ -~--


7'GLV.'OS, employee, sur une
L.-,ose s6che, debarrasse les
d:.nrs dcs ( .chcts d'aliments, dis-
sout la pcllicule, detruit les germes
dant.eruir;, proIcj(- contre les maux
de 1:'t:, E, cnri;c t la ingivite. La
hbmucheI restc fraiche, assainie, pen-
dant des heutes.
Essayez Kolynos et vous direz:
"Comme je me sens la bouche
prmpre!"

KOLYNOS
* CREME DENTIFRICE
U


LA


Nous constatons tous deux
L'exp6rience de ces ueux derniers mois a pleinement jus-
tfiie la tuuifidu ce et lnthousiasmn e manifestes par lea cou-
uuitseus a Cauanunce qd'une Chevrolet six cyliudres, au
prix ie la voiluie a quatre, allait dtre lance.
Par leur boitiie, souplesse, elegance acceleration rapid
et uoibre d'autreb perfectionuements, les ulHEVRoLET Sbl
soot arrivees a un degree de popularity jusqu'A present in-
conou d'aucune autre marque.
Partout o6 lea regards se portent, une Chevrolet Six est
toujouts ea vue, preuve de popularity incontestable.
De plus, le public apprendra avec plaisir qde routes les cou
leurs desires pourront dire oblenues.

WEST INDIES TRADING C'

Branches: Cap-Haitien, Gonaives, Jacmel.


Agents: Mairoo
bece Petit-GoAve).
SSt-Marc ).


D'ALOEN.
080Is inuuuumi
a W" ~ubmakinm
so w60O.
231ir~j




W v 1'rIt cilf t-UJW t 6 q


Vve F. BIRMINGHAM (Cayes),
A. Lavaud (J6;Emie), Marc


Chare


Finmop do
10 A I, 2"L.log~bw
u-bdeGri.xi atfrr ,-'.*..r. -A-4 dam"Ods A#& do
On*:'! h. 32 'EMS. 0, M 7, P;1VS t = I


__ 7 __


~ir~paeEspaaq


-- s ----


-------


r


A.(>



r -,


PAGE- 4


ALUMINITM LINE
1 ti t11 Whitnery Central Bu4ng,
.. w-Orfans, La U. lS.A.
PROCAINS DsPARTS DIRECTSPOUR Poar- P -PRIaCE HAiTI
Le steamer Siriasbell ) ayant laiss6 NewOrl6ans le 23
Avril courant sera a Port au-Prince le 29 Avril.
Uo steamer laissera New-Orleans le 30 Avril courant
p ir Port-an-Prince et les ports du Sud.
"_____ Cc 24 Avril 1929.
IA. de MATTERS & Co
AeinTS GntNiAux

Colombian Steamship

Company Inc.
Le steaper a Bridgetown ) venant de New-York via h s
ports du tNod est attend i Port-au-Prince le 27 d co,-
rnt. II repartira le mime jour directemeut pour Jeibmir,
en route pour les ports de la Colombie pregnant fret et pa!.
Port-au-Prince. le 24 Aviil 1929.
COLOMBIAN STEAMSiHIP COMPANY INC.
GEBARA & C". AGENTS
7--mi


0*-TT


Dr. Beagu 16, Rat.. nlu


Paris.


Clinique Leon Audain
1161, Aeniiine Joholl-roqn. -- Phone 2223
Direcheur seleadiique, fr, II. Itirol
COw itantlio.s, klicales rl ,Chirurgicales:
Traitement de Cabinet
ITraitement nouveau par auto-vaccins
Laboratoire Medical
r1echerches et d'Analyses cliniques
hlfthode de fravail du Laboratoire de la Faculte
de Mtdecine de Paris.
( flopital Saint-Louis )
Urine, Song Crachats. R6action de Wasserman
et Prise de sang et Pr616vement divers,
Le latin e ( ,hrures A 8 e.huiNts.
I seir de 3 hberes 6 a3 hres sur readez-vou.




la lraselie Nltonale

SOICETIE ANONYME

'LA BIERE SUPREME,

HRygiienique, Delicieuse

Nc contenant aucun pro-

duIit clhinique.
FABRIQUlI- EN HIAITI AVEC LES MEILLEURS
GAINS ET HOLOURLONS.

The Royal Mail Steam
Packet ,Company
L.e bateau a Sea (Glory venant de Kingston,et des ports
du Sud, sera A la capital vers le 30 avril courant, pregnant
trkt pour I'Europe via les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 11 avril 1929.
I. J. BIGIO,
Agent Gt'ncral de In Royal Steam Packet Company.
T616phone, 2311.


Co qui I's jamals W h6it
Ce qui me penu ire dilpass.
Kola Champaane

F. SEJOURNE
gPrprard dansrdcs ronditions'rigoureuses
D'ASEPSIIE
Pr Piau:mir -. SEJOIRNE
Angle des -. .j et di Cfntrer.


t144nburg Amieiika-'Linie
le bateou t 'Iroja f. cnat d'Etrope rst aftendu b
capitale vers Ie 24 coIvraI1. pairtant potir KinastoP, Bto D,)..
-almoo, Santeego de Cubha cec, iivnant~ 1rot et pass!'-gprs.
RE*b 1Jj '%,,;s


Los r~els perlectionnem hts" sowL" toejours' sfirs. diOre reconauub.
ne paris plus Eloquemmeut2- 'a e~be C 4-1A PCtIUm ,de la perfect
que Iadcclaration universeIIOet~'(4 41 se bbl ~Vrtivvdtinguas patnrw&
11 est natorel qu'une tellk direction liii attire les p~nalites de Pemul..4
tkon I nt.IjRLU~an si dispr ~rIOnpe -doit-Ore dearMt,!
Chan It et choi x est via m~en* ud icieu,!'' rnxet -OL~i.


hqi n .,--n < a ns cornpnsation, ,is ch'qnue
devrait avoi uine Police posu iOampenser les accidents
ou de lou.
Les police de ia
General Accident Fire & L


de Perth I& Londres
garanti -ont voire persoinp centre lea accidents qu i vus 'gato
rhaquP pas, votre automobile' cobire collision, vol. eu. foudre,
veillance dominages causes i autrui dans sa personnel ou daso
bins, votre maison centre l'incendie ,t lea dAgats causes pWh
foudre.


i-.. _-


-- r


- ____




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs