Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04159
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/24/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04159

Full Text




aknent Maqloire

~~qFC1 ALEA P.ANE1
2,3PJIUFS A EICA2E I
I u-kif.


I*


IV


MW ~ s -


Iae ANNgE N 6676


PORT-AU.PRINk (HAITI)


MERCREDI, 24 AVRIL 1929


fasno m -JIM-


Jfqoue toujou
S sit.j ai b
f Henrik Ib
tonte la s
t ne. se
caprices des
'WMBl de nos h1
alderables
u'a pile ou
[ides gens qu
unent en cet
e aveugle
n tes ses acted
sublimaire cc
i noe peut riel
'arrive-t-il ou
u? Vous les
bt les bras a
rier lament
'api pas eu de
pr rvient-il na
its n'esperaie
iljouis, souria
allegrement
Sfune contre I
ikront: a J'ai
Ii.. Quelle ch


JI usement, tou
one A pile c
l pgr ou po e
l ee ou malecha
aui rient ou
!. .kAI


El


r cud


S.. le hasard,, meifre~Pr senate sous des apparences
imnet le asard, mette ontraires. Vousous v6us d6ses
uenque temps, E Btien- rez de n'efre pas'aim6 de
b un inter.s ent :ette femme. Six mois plus
pubia un intress ard, vous vou, apercevez que
listructif ouvrage qui .est un Lonh ur.
,en wsomme, qu u'n re- "est un onh, ar. ince.1'in-
Pfr _'eux de d~finifioais '% c6t6 de In chance, l'i,,-
eux force ipondraloe, elligence faith figure de parent
l rc q 'ond ale, oauvre, distinguee, mais sans
le qu'on appelle IaIcIat
II y a des femmes don't
Idisait: Que la vie est la chance dans la vi, ei 4.ite
r, rayonnantp aux mo- les ruines qu'elles accumu-
Ifs 6it ron se sent port lent autour d elles. existencee
**chance. Nn 1u amour, 'e cleur sourit qu'A trave, s les
iapense, ne peuvent don- larmes des' autres. Elles ont
0tc sensation aeriqnne I air d avoir fait un pacte a v c
Fh0eiir, d'orgueid. On est la vcint: elles patient ses fa-
lcoaime par des ales reurs avec le malhcur de ceux
Wes. On est le favori ui les entourent, leur fortu, e
,-dieua, d'un dieu qui ne semble liee A leur pouvoir 6
agdenmande rien en echan- destruction. El elles traver-
pddetsrbienfaits. sent toutes les catastrophes,
IWMaitencore:'- Dans I'en- comme la salamandre, le feu.
wiwe,'ic monde moderne, 1 a des succ6s sansI
*nai police, et of il ya merite. I y a aussi des m-in
'as, a rvu se restrein- riCes sans succes. Mais on ne
dmaine de la chance. trouve pas de succes, si meri-
Jacin'esLt lus exact de- i6 soil-il, oit il n'entre une
m"wuerre.,Nous vivons un )art de chance.
Svie est rdvnue -On s'attache A la chance
ta chae de omme A une Iemme autant
s, court les rues. lien ar ce qu'elle vous refuse que
Umi de routes les p$riodes ar ce qu'elle vous donne.
AlNrdre et de remanie- El enfin celle-ci, terrible,
i lendemains encdre irdlante come une piqurv
A chaque effort de e dard: Un coquiu favori-
mtin pour soppriiei.r e par la chance n'est plus un
vie risque, le ha- toquin. C'est un banquier, un
Apccde une catastro- home politique, un adtmi-
nerreou revolution, qui nistrateur, un commerVjit,
tont en question et re- enfin un hqmnme qui a rtussi.
'e isfence un combat i Et eatre les cent 4 item r-
nn, fhe aventure qui ques sur la Chan e d'Etienne
Cest alors quie ha- hey, nous publions ces quel-
re attend que la chance ques-unes et sans commen-
ao-dessus de sa tele, taire, Que chacun sur 1 'crih
e'arc-enciel apr6s l'o- ofu brillent tant de pierres
choisissy ce eq4 q 'ornera It
,Idnsle livre, d'aulres mieux (e 'nd' sa cravat..


a.


7i-f


tsa compile

mmde M-roaaumd
qui le 1.we ualat

~~ A. Sionp
caielf. leJo loe
Squv, sans Wte. au
MAG.


Lis, e w vit ac-
wk'. littlit ches elke
S'!. ri'ti ^ tftfer a
que temps, le bonomme dis
r.u do a ,Ioil Ma
devre .1
Scatalogpe qn'ona fretrouve.

doute nublie par le I une filou
lo-ru'il revfnt boBnment
4duiert% S i dytt
Pho apsi ltr. ** r
;Nous ,ouhaitons qu# la Jos-
se rende compete de la vera-
cit6 de ces renseiguements et
6 ie rs'Q ,aae Mnme


k CHANCE

rs dans la remarques sur la chance plus
onne me- siggestives encore. II y a
)sen, tout apjourd'hui, autour de ch icun
science de de nous, plus d'inconnu, plus
resolvent c imprvisible qu'il y a vingt
hasards. a s. L'epoque est devenue plus
ieures ess ropice aux caprices de la for-
ne se de- ne.
face.* Etienne Rey dit encore; -
ui croient I'espoir nest qu'une candida-
te theorie tpre A la chance.
meant gui- Et: Les femmes vont A
Is par use I chance comme I'eau A la ri-
ontre aIs- iere.
n. La chance fait le succ6s
i malheur t le succs,. le m rite.
voyez le. La chance est souvent le
au ciel et 4om qu'on donne au merite
iblement: d'autrui.
chance., I 1 y a des Otres qui flai-
bunheur tent la chance commc les
nt guere? 4hiens, le gibier. Et il en est
nts et se d'autres ui sont si enrhum6 ,
t les deux on I la leur met trait sous e
'nutre, ils iez i-s ne ia sentiraient pas.
en de la I -Vous vo,.s imaginqz pent-
ancel... tre que vous n'avez pas eu de
t chance dans la vie? Quelue
s oft cru erreur I vous n'etiez pas prkt
nu face et uand Ia fortune est venue
rd i p~ar ra upper a votre porte, voila
ne. Et itout.
gens qui t La Chance, parlois, se


DISQUES 4 ODI
Est arrive un novel l Disqug
Isenlevavaladec fair 'i t -
J kl>and* Li liste nouw lle.

J. KARA
Angle Grpand'que et
Illlll u 1


se g O&D oa



YANY
,t Rue I'ron.


qui


Ito pabtloatiou du V -
4PetUt Impartial)
au pondue. 'I

ii y a quelques jours, r Ctt
Commissaire du Gouverne-' | n f
meant a fall notifier per acte L
dl'huissier au grant du Petit
Impartial q'ie la pcbli'ation ]
u'ai novel ordre; et ce, d'a- deC
prss des instructions rev es
te la Serrtairerie d'Etat de l .
ustice motives par l'article G B
8 de la loi sur la Presse du G
19 ianvier 1929 modificative
,de celle do 18 d6cembre 1922
En consequence le journal a t
suspend ne pent etre ni
imprimn ni distribute jusqu'A
ldcsion du tribunal comp6- "Dessalini
tent. "De ii


La premtire 'ler par la Siciat6 0 Co Ollons
d'Epnarg el dAssuranee *svioircs
Av%,nt-hier, 'a ( So. i& d' F-
p.,rgne et (I'A,.si.' c o -
v' ''re contre les mallisK 'c '(IC
ci(deltsetdeccs,,a p)y'' sa tI.'-
ink, e police d'asiiiurn e.
En, effet, in fa ille de Mr. 017'l-1
Titus Joes,.Ir: ','inl id "e
lumdi. requt 30()go ire; wmon- (Ae A In finesse de le
taut de li police sons itRe par
le d(htuiit, vrais amateurs.
(C'(st M.W. tie 'Ven(lt (ii
q i dirige cct'e so i(1._6 d'E- . .._____,_
pargnc oiivriire.


OY1EZ '



Un nouveau moyen de fire

des economies !

Nous avoos le plaisir d'cnnoncer au public que nous ve
nons de monter une grande Itbrique absolument modernel
de mosalques en ciment avec n materiel absolument neutf.
Nos products soul d'une grande solidity, et nos dessius.i
dernier cri, de lines palaitement pures, sont d'une beaut&e
incomparable et das le godt de notre population.
Une visit BWimpose A notre Fabrique. Le client en sortirae
enchatile taut par I'accueil qu'll recevra que par la beauty'
Jes tableaux de mosaiques qui se deroulerint sous ses yeux:
VERITABLE R9GAL I
SNs prix absolument Bas d fient toute concarrence!
La Fabrique s'occupe aussi de Ia pose des carreaux, et de
!lout travail, en tout genre, en ciment et en imitation de
granitet pour la decoration. Elle execute des monuments tu
udrairesde toute beauty.
Elle vend des blocs en ciment et des balustres
de toute perfection.
Accourez I Venez voir I Poux commencer ? Nous avons
decide de vendre franchenpent i perte afin de taire
connaitre la haute qualilk de nos products.
Fabrique Haltien e de Mosalques,
CHARLIER MALEB ANCHE & Co.
Chemin des Dalles. N 1421. T61ephone: 2680.



RHUM CHAMPION ))
Le Rhem iCHAMPION s de la Distillerie de L'AIGLE a pu
conquerir en quelques aunets, sasa rclame, une des pre-
,neres paces sur te march hitien par la perfection de sa
distillation et la finesse deson ai 6me qui l'oot fait procla-
mer par les vrais connailscu superieur a toutes les au-.
tres marques a prix 6gal.
Issue du sirop verge de li canne, rien dartificiel n'entre
danq taabrication. et il ne (oi qu'au vieillisscment nature
Sfihee ioconmparable. FPite on I' stai et vous serez con-
veainet 2
SPar Gallon : G.8, 12, 1 et 30.
Ioi B~oaesill?. G. 2.75 4 G. **** 6,50.
)66t Aigtedes Rues du IMaasin de 'Etal et Dantes Des-
touche* l
hM. FONTAINE
a .....-........ ... ,. ...- n. = _- n _


101re I


... a vu, avant-hier apr6s-mi,
di, vers les quatre heures, au
Chemin des Dalles. just en face
de la ruelle qui conduit par des
detours pierreux et accidental
nu Champ de-Mars, un petit
energumene qui s'adonnait A n
jeu aussi bete que dangereua.
II deposait par terre deux billets
de deux gourdes cIhaciao et
rmid d'unc canne il faisait des
moulinets anii-dess de la va-
leur. Et d'une hv'vre goutiilleuse
il invitait les enfanits qui pa&*
saient A se saisir de la valeur.
Nalurellement il y cut attrou-
pement autour de ce f'ameux
personnage qui dblaissant La
commission de la nialtresse de
maison o il travaille s'ainuuait
A ce jeu stupid. I)eui si):lers
in'il portait chtz 1, cn 'liin, ier
avlitlAnt ,'-(l dw',% ,,, s frw (*; el
plus d'une for; des auntw. ilti-
rent passer df'is. i.i op:licf
des rues Idev'r it vt-lli-i ce
fue ces petite v s; lm dl i e dJ.-
totrneiift pus (it IIt route qui
mTnec check tux le,;s pti.s ent'a.As
qui sortenst de I'ecole.

... : rentonli- hier m ttli,. at-
tanhee : I'anie 'avaunit dl'jn' an-
tomobile Dodge utlne biv,.lette
lont la premiere rou e Mt:aii tor-
iue come utine aaiinthe. )uel-
,re'accidentrertainement.NoTF.
(Eu. a regrelti' Mnorm mein t de
nl Das voir ell quel e':nt Ie hi-
cvcliste est sorti d(le cclte ull*
sio0.
.

... a noW :'ivec I grel. I'ahb-
encec de Ina elle euseigne lu.
mineuse du CathI Ansonin. Pour-
qlni s'esf elle ~teinli? )Dns le
noir clair de lune on sentait
qu'il mnanquaitl :i i::i's-agt' ,uel-
qtle chose. ro-m:itt' Iine i constel-
nltion anu iel ... lies gens p.''-
,anietnt tout h1 iemp'v levantt la
norte du cnt'ft. nii iux. e de..
nmandant si <'taiit il1 er' dent
et quniid il v c srairit rendM .
.

... a vi. lantis une d("; iIims)nq
de Pen-de-Chose, :vaiint hier
qprts midi, vers les Irois heu-
res et dermie. un. jolie ilan-
che.- de quelle ntionaulitt' ?-
qui ecrivait zA In ina~hine, la
Mte baissqe striensiement sur
son petit Remington el In jupe
rbnAreusement soilev6e sur ses
iambes. Le spectaice tail des
pins agreahleq car les mcllets
sont dodus et In robe .tait
montee un peu plus haut que
les genoux. Speteele "i ag,'i -
ble que NOTRn CElL (iqui Ov, it.
purtant, attire 'lhiose A v.ir
s'alarda A y laisser glisser !-
regards commine n rayon de o-
leil sur on part re

a... vu, un de c',; derni h-s
ours, un homme qui. au teli-
phone souriait avec delice. IL
n'avait pea commenc6 A part r.
On n'avait pas encore comme n-
r6 A lui parlor. Meis it souti.it.
C'est que le nialicienx s'amusait
A entendre tine conversatltor
des plus croustitlnutts a la 1f.
vear d'un crnisment de lines.
Elle disait,- cell quii east an
houtdu fil,.- la joie .le i~~er.
nicre cntrevue. le souentir
u'elle en avait gai'1,-, elt it
imait lui.,- le don .luan poun
qui elle avait oublit is de-.
voirs,- qu'il attendait ansnau
cement le moment o0 la fAte ic-
commencerait.

... les regardait. It discnt..t u
de differ' nis rhu,,a httf'Tew
L'un d'nx finit an- masrher -
prefreance pour i- hum Heaft
GasidAa en. ,rfArment das ,
relice formule eomme dens i U
peit verre : 11 grise agr4.biqi
ent, maim ne saoule pea.
dontc feIt pour lesM


I cA,


SL'b~aie 'ed PeASfail poorftre
btaresi, sais poor ftre homme &


- -~~~~~~~~~- -- -- -T--- ---T--7r T-~- qC- -- r- -VI^*-- -~s-~


_ _____ ~IIIC--


1


~ji~i-,~------- --- -- -- -- .I


- --- -rr~-----~-r~----


ww


, I


SOAD"T rll I


)AA


I


-. hi


" I- .


* ~-. -- t


LE CONSEIL D'ETAT
IN SESSION ORDIHIURE
Avant-hier matin, le Conseil
d Etat r'est r6uni et a prockd AA
I'ouverture de la Sessi >n ordi-
naire. r
L'Assemblie 6lit son bureau
compose de MM. A. Sansaricq,
president, D616us lRobinson, hr.
secr6taire et Dr Gesner Beau-
voir, 26me secrkta1-e. Una Com-'
mission Special. tal tormee pour
donner connaissance de i'ou-
verture de la Session au Pr6si.
de la RIpultlique.

LE 30me CONORES NATIONAL
DIl MiDECINF.:
C'est, aujourd'hui, A 8 heuresi
1/2 que s'ouvre, A I'Ecole de M6-1
decide, le 36me Congres Natio-,
nal de Md6ecine.
La seance inaugural sera prb.
side par le President de la Rd-.
publique et cette premiEre jour-,
nee sera consacrEe aux cpusc-,
ries de Medecine, a la visit d4 ss
travaux sanitaires qui aura lieu
de 2 heures b 4 heures de l'a-
Frrs-midi et, de 6 A 7 heures, a6
a receptionn des Congressites et
de leurs families par le Dr etl
Mme Melhorn.
Le programme de domain,)
deuxi6me journee, comprend, lei
matin, lea conlErences de chi)
rurgie et l'apres-midi, de 2 A 4I
heures 30, la visible des travaux
prati ques A 1'.cole de M6decine.
Le solr, A 8 heures, il y aura ci-
nema A VariAtes. I
La representation cin6mato-!
graphique est ofterte au publiet
par la Societe de Mdecine d'Ha -
ti. fous done peuvent librel-
ment y assister. II sera monti c
des films instructifs at scienli-
flques au point de vne sanitaire.
hygieni jue, etc.
LEa troisime journde do Con-
gris comporlera les con6roence
d'Hygiene et des sptcialitfs, un(
Clinique m, dicale et one C'ii
nique chirurgicale A rH6pi;
tal GenEral et des travaux d*
Laboratory par le Dr Choisser 4
'lastitut d'Anatonie de l'Eco11
de M6decine. I
A 8 beures un banquet reu-
nira lea Congressistes poor id
cl6ture do Congrs.


pas mort. I
Hier apres-midti,vors 1 hru.
le bruit sae pandit on vilip
que M. Elie Gtr n veniai dr
mourit I'H6pital Gien6it..l
Immnd a ement nousavt. r
6te aat re'eignen, nts et, I
I'H6pital,il nous a ti report
du qu'au contraire la san'f
de Mr Gu6rin 'etait sensible-
ment amblior6e,


AN ME -












DEl






e1ev4

W4NI
Sis per.c

avec mn
volait, p
appareal
bitlemeft
no n's 6I
$taire ho.
gant, le-
detruits.
Par su
riole stv
passages:
vrotit 61
cat sulitl


PARIS
tioni pr

lin A 15
aujourdI
dui Iteict
cabinet.
hir ce soi
A PAWSI.
gler. de
v'eroat a

mIinistre!
nement
libeti6d,
se note
sitiouis4
concerns
LOND
hlie la ft
ne partit
Wr Scha
indkiu ia
tions p4
flies.
Lc4

Iloilly, H
nant, de
mil dc
etleci uo

1*1 d a
B1ERLI
de Pross
Imt dkid
clp SV US
lonion.



1118nuel,
rgsala iire
I~a .bt.


RN1FDRES

delI


LETRANGER


( oPA ilI fBIN(Als B ES CABLES TELEGnAPHIQUES
22 Avril 1929

D collision Au Moxique
d'evions R0veletioe el Prohibilies
rease a'em 6tappe MEXICO-Les contingents 16-
DIEGO ( California ) deraux,comprenant 2110.000 horm
oones out et6 tuWes lors- mes aguerris par deux mois de
rion de la ligoe aerienne champagne, sont masses A Casas
ux eat entr6 en collision Grandes ( Chihuahua ) et A San
i avion de l'irmie qui Bias ( Sonora ) pr6ts A chasser
lus haut quc le premier lea rebelled de leur dernier re-
I mats qu a perdu su* paire, I'Etat de Sonora.Le Gou-
it son altitude ; person- vernemeut asptre qu'avant la
16 sauv6. L'avion mill- fin de I semaine, la revolution
sit pilot par le lieute- aera une chose du passe.
s deux appareils ent et6 Le Ministre des Finances a
1 d6cid6 d'augmenter la taxe sur
tite de I'#pid6mie de va- lea boissons alcooliques, A di-
rissant en Angleterre, lea minuer la teneur eu alcohol de la
rs venant de ce pays de-. bitre afln de letter centre I'al-
re pourvus d'un certifi- coolisme dans le pays. Le mi-
taire. nistre n'a indiqu6 nile montant
mit6 dos Experts des taxes de I l1iite d'alcool
V0agesr de N. Schacht applicable A la 'biere. Actuelle-
S- Aprs des conversa- ment la bi6re labriqude au Me-
rolong6es avoc lesj dt- sique ne doit pas contenir plus
am6ricains, le docteur de 8 pour cent dalcool.
est part h er pour Ber- Le Paris ) est grave-
heures. 11 s'entretiendra mont ondomPag6
'hui avec les minmstres Lt. HAVIE- Le paquebot
h r6unis en conseil de t Paris de Ia Compagnie G-
M. Schacht doit repar- rs de la Compagme G-
. Shour Pariht dot rpr- nrale Transatlantique qui a su-
i-PMM. Schacht eVe- b des avaries plus graves qu'on
retour de Berlin, arri- ne 'avait suppose tout d'abord
retour dehi A Paris. lorsqu'l sest echou6 il y a quel-
N -our A a suite des en ques ours devant Plymouth,
rSchach avec ls est part ce soir pour Hotter-
du Dr chchht avec les dam o le reparations neces-
os du iceach. le'gence saires vont tre eflectu6es par
nuonce que le gouver e mason hollandaise specia-
laissera aux Experls las lise dans la reparation des
les nEgociations.Lapres- qui!les et membrures des navi-
g&n6ralement des dispo. res. On esp re que leo Paris a
conciliantes en ce qui reprendra son service d ici dou-
e des n6gociations. ze jours
)lRES- Le < reduction textuelle d'u- La variole
e du memorandum du on Angleterre
acht relative aux r6cla
politiques et contenant Une c,,lrenec sanilaire
element des revendica- fraBnc-anglaise
our l)antzig et lescolo. PARIS Le gouvernement
tranquis vient de decr6ter A nou
9i-adS coups d'ailes veau et de mettre immediate-
)lGET'i--Lesaviateurs snent en vigueur des measures
egensi et Marsot rve- s6vres centre ious les voya-
Saigon en e8 ours eot de- geurs venant d'Angleterre oui r6
Sol et aprehs uu voyage gne actuellement la variole. Ces
en dix lours sountarri- maesures pr6sentent u ne tries
urd hui, grosse importance pour les quel
ques 10-000 tourists amrincains
i Prince Heari de Prisse qui se trouvent en ce moment
IN Le prince Henry en Angleterre et qui out 1'inten-
se, lrmre de I'ex-kaisei, tion de visiter la France.
M. CALAIS- Une conference sa-
Ince visit Port ,u Prin- nitaire tranco-anglaise s'est r6u-
h.* ;intivernement de Sa. nie ici, hner. Les delegu6s Iran-
Vais ont propose que les auto-
rites anglaises tasseut subir aux
idltalie lohe le bielails voyageurs une visit sanitaire A
du Faseisme leur embarquement e. Angle-
. Le roi Victor Em- terre.Le gouvernement brntanii
inaugurant la 28kme 14 que lera connaltre sa reponse
e. s'est t6licilt dn resul rnmardi. DWs aujourd'hui, les pas-
nu par le regime fasciste sagdrs veajnt de circouscrip-
6 par I'lection du 21 lions otl s6vit la vai iole et non
inier et par Is rdconci- proteges par une vaccination an
ivec le St Sitge. tlrieure et par un passport sa-
nitaire seroot sounds A une
h4al Fetb par q IUe alitu surveillance pendant 14 jours.
9 o Le Matin par
nmarchal Foch, abor"'e L'amilie Iraneo-japonaise
e du commandement in- TOKIO Une manifestation
pendant la guerre. amicale franco-japonaise a sou-
d dikeours de W. Poiaarl Itgn6 l'mnstallation de la Maisou
LE-DUC A I'occasion de France au Japon dans le nou
erture du Conseil gdnf. vel immeuble Nugadai.


ral. M. Pminear# prononeern un
r lieours politique.
':ea(freCre hydrdraphiquie
MONACO -La conference by
drographique a termin6 sen Ira-
vaux.La premise pierre dii bu-
reau hydiogrophique na P po-

INs^ltisn de Paremeitlillandais
HELSTINFORs-- Le Presi.
dent de in RHpublique a dis-
sos le Parlement : Iresleclious
auront lieu le ler juillet.
la rier miialnrielle en Auiriche
VIENNE M. Ender Chre-
tien, socialist. a accept de for-
mer Is Cabinet.
lmat.re de I A4cord freoc-lfre
CONSTANTINOPLE L'Ac-
cord franco-ture sur la trontitre
syrienne a til signed A Angora.
Grmndes f6tWs
rationales on Italle
HOME- L'lalie a cl61brt au-
jourd'hui en grande pompe phin
siedr' f(6lIs inaportantes : Ia Le
V% apacste.l'anni*ersire de Ro-
me eo la fite du travail.
Sao wlnt a pour le yeux
?PARIS-De dep6chea de Lon
Mdisent quo Is asat de M.
i'iglin. miat reo des Alai-
". d'Alemagne, in-
T t; Oa crat qu'il


A la Commisplon
du d4&armement
GiENEVE- Dans le discouis
qu'il a prononn a|lourd'hui de-
vant la Conimhmion preparal.oi-
re du d6sarmement, M. Hugh S.
Gibson a dhclark quo lea Etats-
Unis 6taient disposes A accepter
comme base de discussion le
-point de vue trancais sur Ia r6-
duction des armements navals.
Au course de la troisnime session
de la commission, lea deligu6 s
traunais avaient sugge6rt uue me
thode de reduction ou de limits
lion des armements qui visit A
combiner la proposition origin.
nale de Ia France base sur le
tonnage total avec une nouvelle
methode bus6e sur le tonnage
par categories. D'apr6s celle m46
thode combivAe,un tonnage to-
tal serait alloue A chaque nation
et re tonnage total serait re-
parti entire les croiseurs de ba-
taille, lIe croisenrs, les centre.
forpilleurs, les sons-marias, ens
attribuant A chacune de ces ca.
t6gories un tonnage d6 ermine.
Lord Cushendun, ch I de la
ddl6gation anglaise e les repr4
amatasts de trois 9utrW puoisan-
oi naval: Isa ranoc& ltalie
et le Jpon out matu3 avec en-
thousiasme Ia dAclaration de
M. Gibson et oat exprinm la cer
tatude qu'elle autoriesit lea plus
grands espoirs de riglement du
probline naval.


1929, 20 AVaIL. Rien. Vie
monotone el lragique. Des meurt-
de-faim, estroptrds aux places hi-
deuses patcourant les rues, ten.
dant leurs mains aux doigts
rongds de lepre, des misereux
hagards disabuses, presque de-
faillants,cherchant d s'assurer le
prix du pain dominical, avant
le coucher du soleil du samedi.
21 AVRIL. Le dimanche
stupid de Port-au-Prince.
22 AVRIL.- Enfin du nou-
veau. Bagarre au Tribunal Cor.
rectionnel. Coups et blessures, le
sang couple. Les avocals a[folds
se precipitent vers les issues
sous le canon des revolvers me-
nuaants. a lBien d etonani que
ces messieurs aient pris Ia fuite,
dit quelqu un qui ne s imeut de
rien. ils Otaient en robe #. La
belle giffle pour les deux, hornm-
mes et femmes,
23 AVRML.- Le came revient
en ville. Tout sommeille aba-
sourdi d ennuis et de miseres.


La terre tremble
BOLOGNE- La vule de Bo-
logne a enregistr6 sa second
secousse sismique de la journde
A 3 heures 20 de I'apr6s-midi
soit la neuvi6me secousse de-
puts huit jours. Les maisons ont
etW secouees aujourd'hui, mats
les dommages et degats sont
tables et personnel n'a t6 bles-
s6e. Depuis une semaine, on si-
giale des dommages skrieux
duns la region, beaucoup d'e-
glises out t6 e prouv~es et a
Ponte Rouya toutes les maisons
sont plus ou momns inhabita-
bles.

Mort de Severine
'AKI-S-Mme Severne, 6cri
vain journalisle bien connu, est
niorte aujourd'hui.



Funerailles

Est dkc6d6, hier A 5 heures p.m.
Louis MORTfS
Les funerailles auront lieu cel
apr6s-midi h 4 heures en I'E-
glise Cathedrale.
Nos condolences aux famil-
lpq Morl6s, Bouchereau, Benolt,
Paradis.


LA FtTE TEIITATRALE
A SAINT-LOUIS DE GONZAGUE
Elle promet d'etre des plus
brillantes, la grande soiree th6A-
trale qu'offre, le samedi 4 mai,
A I'lnstitution St. Louis de Gon-
zague, un group d acteurs, l16-
ves et anciens khlves de I'Iusti-
tution.
Coinmme on le sailt, la grande
piece du programme eat le beau
drame de Coppde, Pour la Cou.
ronne, que pr6cedera un lever
de rideau, Les Deux Aveugles,
d Oflenbach. Dans les deux pi6
ces, les r6les seront tenus par
les meilleurs acteurs de Sainmt
Louis de Gonzague.
I1appelons quil ne sera point
vendu de cares A l'entr6 et qu'on
trouvera au prix de 1 dollar a
l iniittulioAi st. Louis de Gon-
/., uc e cie/. .Mie -.uce Lal.
rest, Grand'Hue.


On rodemanct

Verdun,

Visions

d'Histoire
Plusieurs do nos abonn&s et
lecteurs, qui n'ont pao pa aisas-
ter, dimanche, A la I premiere n
de Verdun, visions fllistoire,
nous ont demand d'obtenir
que VariMts redonne ce grand
film. Cependant, tous ceux qui
redemandent le film, nous ont
faith une remarque : c'est qu'il
est trop long (11 parties) poor
Wtre donned en une seule soirc
et le prix d'entree (1 .,flIar)
trop elevd. Le mieux, penas-t*
on, serait de donner en duax
soirees et 2 gourdes i'entrie. Ce-
la permettra A chacun de voir
tout le film pour 4 gourde.
Cest, croyons-nous, uone ex-
collente suggestion que la Di-
rection de Va-rit6s toujourssou
ciense de satisfaire sa Clientele,
prendra en bonne consideration.


4 ,


Nouvelles I N


Toutes,




LtE MATIN 24 Avril1929:,


PIA C E :1


I'R I

IHJ


Insurance o

Une des'plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES, d'ASSURANCE

sur laVIE


EUG. LZ'BOSSf & Co.

Agents Generaux
I. - -I II


'~ b


, ftj


"1K


"-Comme un rocher gigantesque qui s'61eve
dans le desert, d6flant son alentour .de son
in6hranlable solidity. ainsi sont les qualit6s
qui ont rendu c616bre le pneunballon Good-
year. Les millers de personnel qui se ser-
vent du nouvea pneu ballon Goodyear, con-
naissentet app',cient sa vraie valeur. Ceux
quiemploientconstamment le nouveau pneu
gallon Goodyear, et qui ont obtenus des mil-
lier de miles de satisfaction, savent qne le ti
tre de le plus grand PE EL GOOD i EAR
qu'on leur donne est plus que m6rit6...
THE WEST INDIES TRADING CO.
Port-aP, Prince, Gouaives, Cap-Hai'.ien'
Jacmel.


h i .'


I1


0.


S > 1> *U '.' .


SCATOASSTO
I IVSCAT P- /UI


lhA BOISSO( LA PLUS'1
ESQUISI:"


A.


A m


& C


dr' Mnt~t6is
A FLIA66il.


V


:,;


SA vendre
Un jeu de meuliles complex
garnissant une grande, mai-
on, consistent en salbn, salle
A manger,chambres A coucher
office etc.
,.Un jeu d,- vaissq.llt, verre-
re, cristaux. Deux petits lits
Sd'entat, un Viclrula
S'adresser :
I diELLEVITE Rie P&4
I ou T61ephone :'492.
in- ---
Pour a-beaule
DE LA
chevelure


Siivez les traces de Gladys
May,actrice oleine d'entrain
Sdons Shuftlin Siun de l'Ala-
bamai q-i dit qu'ellea trouv6
l'Exelento la plus delicieuse
pommade pour les cheveux
qu'elle ait jamais employee


L'Exeiento


La Pommade de Quinine
est la !o i a ant icntitloe,
elleatt int k .. i, i .:s des cie
veux et done un brilliant na-
turel qui demeure.
Elle arrote la d6mangeaison
du cuir chevelu et rend les
cheveux doux et souples.
En vente dans toutes les
pharmacies. Seulemeut pour
,30 centimes par post direc-
tement.
EXELEN FO, MEDICINE
,0 .iPANY
ATL ,N'I ,v, t, ,1iRGIA U.S.A.
AS, a.. bemLandas pour tout,
pays.
Ecrivez pour renseignements.


Mr Justin luster Ebeuiste
done avis :u public en ge-
neral et au (C ,:umerce en par-
iculicr, wnis :tu'a sa ,ienveil-
laiLe ,'w:,e,:c, taiix de ia e ta-
pitale qe ,de la Provinee qu'il
a transfer& soit atelier d'6-
b6aistfrip et de touruage a la
Rue du Mavgasiu de I'Etat No
1518, facade ouest, tout pres
de laBApque Nuiiunale de la
)pOuAliqP a pentieme c t. .pe ar Mr
Slaude.
})lk y Kgr ra toujoursJcs
memes sons.
Justin JUST


-LC I -r-T,. -


lit", Ru.. &At*#-AfUjAs
*1ST LS MUILLZUR
DKS PURGATIFS
Ahmpe us; ~eAL1MI
pubMioD"v Jeus vI~ia"
of"-oolwP-Rij" pho)air.4


< 9


u Y ,, ( .(

Atlanasoe 3 Aug ste
AVOCATS '
537. Rie Roux 53.
Port-au-Prince.
T61iphone No 3174.


SA vendre
Une salle A manger eu aca-
jou de 10 pieces.
Une table A marnger ronde
de 10 converts avec "essus eu
acajou.
Lampes avec ab.t-jonr.
IU'ne voiturette d'en!aut et
un apparel pour' appreuire
A marcher aux entauts. Prix
,'aisonnable.
S'adreser : Capt. GORDON
T616phoue: 112 2.


La Boisson connue
dans le monde enter
EST UN
BAFBA'R CHISSANT
ET' UN

s RECONSTITUANT
FROID
S EAU MKINERALE WHITE SOCK
GINGERAL VVHITE RO(k
Le seul Ginqeral fait

d'eau mineral a


des Sources Dure

WHITE ROCK
DANS I'OUS LES MEILLEURS 11HOTEIS,
CLUBS,CAFES ET RESTAURANTS


Mohr & Laurin
Distributeurs Port au- Prince, llaiti,


lame bien aiguisee
Le raz,oir VALET AutoStrop et le seul qui
permette facilemen t, instantanement le
repassage des lames o ns demontage. La lame
est toujours bien afft tee et repaswee. Se raser
n'est plus un ennui. Les lames VALET font
plus long usage que toutes autres lames.


Rep i .e anet,
PAWLEY SALES CO.
Port-a u-Prince


Les usagers da rasoir de strete
VALETAutoStrop
se competent par millions.



051
Attention ( voire sanlel...
Ne mettez opas votr e e. digeri ei b.iv'it it,. boi *
sot coneiuanl des mat.r /,ti miques d.uteusci ,':jid .,
VIns est tacile do boire le Lit pur biea trapp6.
C'cst sain, c'est rafralchi sint et surtout c'est nunirisseal.


LAITERIE BAll EY
T'M(phon 1:1 m.


1313, Grand'Rue.


S* .


I. .


4!


4

I


-A.


- -- - -*- ---- ____ __ _


--I --c-- -1 --e


leading minerad


II


S


, *


i


A


-1




I A''- 1


t.j


Clinique Lion Audain
1161, Aveat Johi.Jrown. -- PIhome 2~22
lkireceamiseiculitique, be 8.. Iical
Cuwhaimsilion dik"Wes el Chinirgkicles.
Traifement de Cibinet
Trailernent nouveau par auto-vacci ns
Laboratoire MWdical
Fledierclws et d'Analyses clioiqries
MWtkode tie Iravailidal Laboraloire de In F~aciilte
de MWdecine tie I'aris.
( Hpilat Saint-Louis )
Urine, Sang Cracfrits. 1t&cictn de Wassermann
e tPrise de girig et PrAvcnieuitldivers.


te U9a440 ...ben r h 1 ftliurei.
lie sair k 3 beares a .3hrei sur readea-ieim.'


La aSiSr1e liiona1l

SOIlCETl ANONYMEi

,LA BIERE SUPREME

ygienique, I)Delicieise

Ne conteinant aucun pro--
duit chiniique. *
FABRIQUL'E EN HAITi A\v'E: I ES MmE.! EURS
U.ILLNS ET o110'111 ..


ti-The.-.Roral-. Mail Steam
Packet.. Company
L4e buteati # Sea (alorv )) ven:nt ude J~irgslou~et des por
do, Sod, wre i Ia er-pitali veis le 30) april courant, premva
110t pou r l'Europe via Irs parts di, Nord.
1orl-aii-Prince, le I I avril 1921)
Agent ('Vim deri (In Rooyal Sleaim Pa~cl el (.jnpauny.
TIkWphone, 2311~.

ALUIMINLYM LtNE
1111 Whitnoy Central Duildkit;,i
Now-OaI~anso Le X7.B. A. "
PSOCU4JNS DOPA~tl DIRIX-TS POI~h I'(YR~t-AL'-PFtl'NCE tA-rTI
Un steamer biisseral New-orYlp;s lei 11it; Avril courav
mior Port-sa*I'riiof e et les -w I% dii Nordi.
A. de MATTERS & (.o
Asmur Gimtawnx
I~~ 's is aio WI L' i
$r 4wl 1w pest #4- 4w#.
K ola Chamnpuane
r-4 S1.,JOURNE,

Habu i:sii

HarntwgArerika Linie
L~aorv~vx ,,venant -V~ atteindu A It
,cen~it, arlvtwrt1~gston, StW D,).
as ojeCuba ate, .preusaal trAsti passagers
if .REINB4IL,, A,C9p,Ments.


IRappelez-vous, families
Lue la plos agr6~ble pesionn scolaireanIiU*riio i i~i'tftPde %
Etude, 72raim il, S'idn, cest IINSTITrur rI' FANIIAl'E[
Que Is meilleure el lo plus rapide mn, `:io.Ic e tic'igie-nesi
rdassique moderne s'emploie &A
LINSTITI'r TIPPFN I IXUER
L~e socci-s. I'an (Ieroier, det tous sci Mkf-i 9de Premh,-ei
est tine preuv'e 6vidente et celtil de %#,s I OSvcs de 4Aiec et
70me en em.tiine autare. Altislitut ofIre, i-Wx relardutjibes Ics
iervic'. s dp s* cdasse'de Ibiltosophie.
Steli''o jiroliolIti: s~eio-dficiN lo. ComptabiitilCLan-
gvefs. I7 4 8H11. p. n.
N'bpqilez Pm-, 'z' vous desirez .avoir cr~idire satislacti: n
01 fw e 'oentant 6


La" Pariseaw e
S' .
Angle des Rues Republicaine et des Miracles
Port-au-Prince Telephone," 2006
S-e

Le plus fin Lq plus 6leaant- Le plus ai la mode.

Vous le trouverez en notre elablissemenit.


Costumes en Casimir,

en Palm-Beach, en

Gabardine, enJ..Blue

Electrique, e soje,

en crash enL

en ALPA A

en DRILL de" toL
I nuance

en Noir pui'e lainm,
en SMOCK'NG

etc, et .

ASS RTIMEN
S.RANCO
i . .


im I n


-- -- --


'r"




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs