Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04157
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/22/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04157

Full Text




Diment Maqloire
tlIB CTEL P.

116, RUE AMERICAINE 1358
TLE8PRON8 No 22


.ANNE NO 6674


jo Japon et les Etats-Unis

en Chine


AJidacleur en chef de la
DIPLOMATIQUE de 'I okio,
TSarea, a public, rdcenm-
,aun article de grdthde ac-
sur le probldme du Pa-
et I e s relations des
nis el dut Japon en
L'article expose nette-
Satlitude de i Empire du
Levant d I'dgard de son
l rival, en ce moment
uliirement delicate oa la
wcherche une voie d'iman-
fon. Aous reptoduisons
lWce en soulignant que c'est
S mikre fois qu'un dcrit
,journaliste japonais est
en haiti.
,iSurles instances du pr6-
t du conseil, notre nou-
ambassadeur A Washin-
M. Debuchi, s'est em-
de rejoindre son poste,
t6t apres le retour de M.
daira, nomme6 Londres.
r IA, le baron Tanaka. a
qu'il tenait essentielle-
de trouver un terrain
ote avec les Etats-Unis
jet des buts reels de la
Ie japonaise en hine.
l Japon a dejA dit et fait
ce quil devait A ce sujet.
ne voyons aucune ndces-
Achercher A ceairer et A
concilier les Etats-Unis
ce point. Supposer que ce
r pays pourrait cher-
A profiler de l'absence
_Mntanee du reprvsentant
oastique japonais pour
ter A son profit et a
.d6savantage la situation
toise, est une manibre 4e


cst absolument ridicule et stu-
pide de croire que les deux
pays soulnt totuours disposes a
rivaliser dans expansion de
I'armement naval et qu'll y a
dans leurs relations actuelles
quelques sujets de conflit.
Leurs relations commercials
et 6conomiques se resserrent
de jour en jour, ainsi que
leurs relations monktaires.
S(Aux yeux du Japon, I'A-
m6rique faith figure du vieux
millionaire digne, affable et
respectable, auquel income
la responsabilite de la paix.
L'Am rique et les Ambricains
sont de grands entants gates
par la fortune, mais g6nereux
et charm nts.
Nous souhaitons vivement
que notre nuuvel ambassa-
deur convainque les Ameri-
cains de notre amour de la
paix... II doit egalement leur
apprendre la v6rit6 sur la
Chine, que leur situation his-
torique et g ographiqiie em-
pdche de conn'-itre comme il
convient; car trop souvent ils
se laissent tromper par une
clique de politicians chinois
peu scrupuleux. Pourvu que
Ie Japon n'ait oas d'ambitions
territoriales en Chine et qu'il
respect le principle de la
((porte ouverte lAmerique
n a aucune raison et n'a au-
cune intention de s'opposer a
la politique japonaise. P a r
Ceo q t tout notre eflort
diplomatique doit tendre A lui
d&montrer que rdellement le
Japon, soil en ia iine, soil en
Mandchouiie, sen tient ioya-t


r par trop insulaire... Puis- lenent et strictement A ces
la politique du Japon vis- deux principestondamenlaux;
dela Chine est nette et d'eux-mdmes les Ambricains
hi Le, quel besoin avons- admettront alors cLue nos in
Bs de rechercher I'appro- terats vitaux juslifient notre
tuon des Etats-Unis? Quel action dans ces deux contrrtes.
lin ont les Etats-Unis de Les sacrifices consentis par le
| prioccuper de nos inten- Japon en homes, en travaux
s? Le Japon doit avoir et en argent I our m ,i tenir la
science A la fois de sa force paix et la pro pirit6 dans ces
ela justice de son point de pays sont pai aitement con-
k. nus de I'Amdriqu,-, don't 'les
1ll ya de cela quelques an- int6rdts, pour gr nds qu'ils
u, alors que le Japon 6tait soient en Chine, soont de tres
:bd'avoir I influence qu'il a loin inftrieurs aux n6tres. e
mise depuis, il doclina fort qu'il fant eiter, c'est que la
6meut, nais tres rdsolu- bonne volont6 americainc A
Hat la proposition ameri- 1'6gard de la Chine ne soil sur-
aoe de neutralisation des praise p tr e manque d scru-
ins de fer de Mandchou- pules des politicians chinois.
k. Plus tard encore, a propos- Plus import 'nle pent idt e
roml6vement de plusieurs que la question chinoise pour
p ens par les Chinois a les relations japono-ambricai-
.hg, les puissances eu- nes est la question de l'im -rn
nesctaumricaiuestuvi- gration toujours pendante en-
t l'urgence d'un con- tre les deux pays. Les Amdri-
international sur le rd- chains onut parfaitement conm-
chinois: l'opposition du pris 1'erreur qu'ils ont com-
aI kchouerce project. inise a I'6gard des J.iponais et
one,m dcme si I'Amdriqie excuse le ressentiment de ces
d'inaugurer une politi- derniers. Ils sont enclins i re.
opposee A la situation venir aux conseils plus justes
dela Chine, le Japon du D' Butler, de I Universi[6
qu'A rester c a I m e, de Colombie, et A remplacer
de so i, pers6vrant 'exclusion par un' certain
k. justice de la raison il i quorum a I'6e rd- des im-
it sa si avoir le courage igantsa japonais.Voil uno etat
onviction n6cee-ea d'eWt quo M. Debochi doit
aroriger les errenrsde abament surveiller at ex-
ue. Deas In affair ploiter.
-tega r d e a t 'Extreme- a La politique amdricaine
l, Japon doit Otre ab- est on vrai puzzle. SiaM. De-
aut independapt; il n's buchi se fourvoie et se trompe'
n de se tridner a la sur les sentiments de cette
des vues amricaines; il assemble il en pout r6sulter
uadme A s proccupr des consequences dimatream
I o d n'avoir pa st se.t 11 ne doit pas oublier que
thiedesEtats-Unis.Bien si la lot sur I'Immigration est
l Japon se,doit de re- regarded com e une absurdi-
os erreurs d'inforea- t. par le Intelle tuels des
'd l'amrique. provinces de i'rst, it savage
I 'o except Ia plriode Ouest est le centre de l':ogia-
Ulvil la guerre lussoja- tion autljupon:ise. Les argu-
on peut dire que le ments des repreentants de
dt las Etats-Unis u'ont ces derniers sont sans valour
#A* plus amis qu'en ee et leur voix est faible au sein
m a I g r 6 Iirritante du Congres. Et pourtant la
Sdeo 'imunation... U ltauseo 4e immigrationn do


LINDI 22 AVRIL 1929


DISQUES ? ODEON


Est arrive un novel envoi
s'enl6ve avant de faire la list..


de l)isques (( Od&t]n I0


Demandez Is liste nouvelu'.
13AAB (itr'OfON
J. KARAYANY
Angle ('ramilitiue t fllie Fe~royn.


de Cigaretles


GIEBARA


&


("o


Les Ciqarettes

"Dcssa linienne

oColoiv

aRpii blica inc ,


PorIl-au-Printcienne
cssc (1r leur nrtme font les d lI;ces des
s - -.. __


Une grande lAt (IAl iraie ,1 Jauiflm
Le samedi, 4 mai pro'hain,
aura lieu A Jacmel, une grande
soirie thAtrale au profit des
oeuvres organisees et prot6g6es
par I'Association Catholique de'
Ia Jeunesse Hai'ienne.
Ce sern une tr6s belle f1te qui,
certainement, aura le plus grand
succes.


Reuoiou de la Commission locale de
surveillance scelaire.
Deinain,A 10 hres du matin, se
r6unira 6 l'H6tel de Ville, la
Commission locale de surveil-
lance, scolaire, p o u r cons-
tituer, conformrment A I'Arrt6A
F rsidentiel du 26 mars kcoul6,
e Comil6 de Ia Caisse des ecoles.
Les membres du Comitt lo-
cale de surveillance scolaire,
sont: le President de la Com-
mission Communale, M. Charles
de Delva, president, M. Dever- .
son et MM. JRromie, Trasybule
Laleeu et Claudius Ganthier,
membres.

Pour la protection
du Canal do Panama
Un des derniers actes de M.,
Coold ge come President des !
Etats-Unis a 616 la ri-glemtnta- .
lion des conditions de survol de
Is zone df Canal de Panama,
par 'aviation etrangeres. Entre
autres measures restrictives, le
transport d'armes et les prises
de photographic par avion sont
rigoureusement interdits.



Loterie
Nous rappelons que c'est le
dimanche 5 mai proclhin qu'au-
ra lau,i Parisiana, le tirage de
In loterie organisze au benefice
de I'Association d ts Membres
dta Corps Enseirnaint et du Co.
mite halitr. de I'Alliance Fran-
i.a ise
La loterie comporte 5 00 *il. -
lets et Ie gros lot de 2.0(10 gd.


mcure toujours one question
delicate parce qu'elle tiLcheb
A des prubl6mes de politique
ir,!6ricure; mais on aiucude-
meiit a I'limmigration Act de-
meure parfaitement possible...
Pour le Japon, c'est son hon-
neur national plus que ses in-
t6rets mat6riels qui est eun
jena. I


Le nouveau Commis-
sairo du Gouverne-
mont


M.Etienpne

Bourand
Monsieur Etienne Bourand que
le P'rLsident de la,,IHpublique
vient d'appeler A la direction du
Parquet du Tribunal de Pre-
mitre Instance de Port-au-Prin-
ce, et un ,crivain de beau-
coup de talent. Tout jeune en-
core,- il etait A ce moment-Il
un moins de trente,- il con.
nut sur la sc ne de Parisiana


Iavec deux p~f&.,"-Rde CtAA! r."
suce~q qui fit Ia ;un. de s:1 glo
ration et l'.mdriratjon u(i eq s lo ir Ii
0is. Po.e. if vient tout dI'rni a
rernent (de notitq clotir it'oe urt
v're die haute tentue. oil A CA14'E
Wimie giisIpiration ;irivoade, dWit.1ire 1
inairque une. langult des plus
spires el une connai~once app o
londie de In prosoJRi traditioni-
i~clte rrannqnie.
Vniq Moi-oE' II ir RB ra-ml We,' ~... a conlcinpid, jeudi derniev.
vi qInue cc I'~e lI,& aisqtit, 1I ha. du soir, des compleafea
1Ic1 dc Ia Terit 0 'l f*t'1101o- I~ievmant du cmintan. On 6Malt
i:ir., plehi O e 'oflse,jitice el de .1 Irioks. L es gemi Ilenie t1n UVa I' tt
"acr.(miniim5i(E4 dii Girmver. pas (itc hi ap e it i IIts ria it-'M
n''mnn Gii owiyvf's el -,I C'1111. ( auisajunt. C'datcnt de" hleitr-uul
Marc, if y a lai.ss lIc qotvenir li ehIleure. A [I'agle des rues
(ill o ( hel qu i ne I remsigea ii pas I h'gel'la ut Motialais, i1s elil Ain-
Ivec soil devoir el rfui Mailfouj, 10(1 zulipat'lor de poisson. l'uu
do'votitl 6 In polili Ire (Ill Goil- m'os. ILe plus 91-01,dic c's filte$-
vt4-nfeipeft donit ii k~uit le' re.- sieu(rs, se sentant (l~signl&, allan-
pr~senlanI. At DNpartement de, tiomnit ,Ic Mgroul)('. #. ell ftiCt
lie actions EAt6rieurts oil:H a M6 d'un ihitl'licuble, dh-lctiimu :au.
chet de Bureau piendant Iplu- tiu'lotiaSaviiaictirie.
Jsic urs ann~es, il s'e*t surtout fajit
ren-iarquer par son tact accom.. voit (Ite e hs cil'Znlt ont
ph. se grande dfiscrition, et eel peur de se rendre eil classes A
amiour avt1r6 (du travail qui lui cause tic la nouvelle iu~thude
ont permit de s'initler aux ques- uinploy~e pour l'ezisiigiicaunt
lions diplonialiques hailiennes. tic Ii LygiE~ic 'tla.hits ck c.,
Ce sonl certaine'nlent loute- Aus-,I, dazis bis ls i'sltblis-
ses qualiils qui ont altWi stir st'iiiewxL 3colaii zs, la iuiovi'inn
M. liourand la haote atte'utioi, Ide putseiuct.a Eli 11111111 it
du President de In HWpubliqItit
Bev~tu de celte houte Conflhai. I N111 Jiil 11' ( i-d~it' 0
ce, Ie nouveau et jeune coni robk'e t hita I dtiL. ILL .1 1:1 kit.. a-
missaire don't nous avoils (to c d&j(jIii pI.tiIlt'4.1Ei tkgt' die
U'nergie et I'espril de discipli- Iullis vrrsve-es .111 ~couvi
ne, et don't nul n'ignore In com In ul gj.lii(IltE~S..I2iu e
p~tence aussi avierlie. que mo- ul' *tiiai limit.
deste, tie sera pas, A ce posit'
important, un personnage pille. ... \'(It qoLow; uiit ,,\ q'ilk''-
Noos avons en perspective ti sil~e JVE illtLII t' Lt' C II (ICe
bien beaux r~quisitoires qui alto' albebtrk 'ltutuia k14s St. rFi'dit iiaLL
ront A une argumpentation soli etSaloii dets [.k'-g: it'.', :"ILa
de, 6 une connaissncecavist6. 0tamlU 11 Iuc, duhi ow pIii Al bert
des textes, ne forine i~ttlrair Food.
qul rerm ia joice e de nos jurts
its el de nosh mn ~jsde ltctecs 'utji'CLt(li hm
Et coinine Monsi i t Fourandn, mh'e ui'avoir dulbhi Ic Pjutdio#l
manque ni de cr ni de' con uI devant l'anicin Aucal duA
%vletiin, ii n.est pf."is doute qw b lit. 4VC ~uiiuiji' 'Le'i L
pour dMendre ls int~'rdIs et [a Cah~dz'ale.UCela st'rviI' au
cause qui Imi sonI confl~s il n, beli'Il.l le et'sra kLl fvl4
donune, a'haque lois que I'oec.a Pwolliehtadle pour dw ltait).
sion s'en jpr~sentera, In preuv
de son energies tvidente et dt ... \'Oitqlt(ICSi*'(St )iV'tvit a vu~r
son grand courage. utie1.1Ia IttII'( ht' :t II'hii'0g1IdCr


A vendre
A vendre une belle, collec-
ion de livres broch's, de Bourget, Bordeaux, etc, c
ces romans-cin6.


THE NORTHERN

ASSI URACNE COMPANY

LIMITED LONDON. I

\ssur'ance centre incencdieC


1.,C Nrec


protection contl e la


Foudre sans augmentation


de Prime.

Agent General :

Joe WOOLLEY

Port-au-Prince.
SOUS-AGENIS:
J. LUCCIANI- Cap-haitien F. CIIERIEZ- Petit-Goave
I. DUVAL - siragodne J. ELIE LESTAGE -jdrmiee
STFRNE BONNEFIL- Aux Cayes. CARL BAUDUY-Jacmel


LE LAIT
e Toutei Ire oisson peat 6tre agre6ble au gout; mais
Sle felt glac6 e-' certaintment la plus fortiflanle.
Ne is pr vtz pas d'nne' ourtvire amussi indispensa-
. ble et que wou: tiouverez A la


1313, r rand'Rue.


LAITEPIIE BAIt EY
6 6phone 2183.


I oil dlolt S'lldti'ssi'i'.1Mada tue


Nhatix 1111f."IH tes ~plus%
LaIoux vymt'IS(s. a htI'iim. t 'teS4-e
tenir avec tin 'AEi leman Wlt i~l,-
ltirs I ics i'.sl)Lt Iuletii ', 'emipor-
fat 0 I ilt ItIItScvlte It A lililon-
itinpimjires. cE 1111), etc. Mais
le' draine unit conili miiu )Ujoiltps
sur I'oreilter..

Auto A vendre
A veiidre iuzw voiltire Over-
a 0( eii)Jn aai IOat etaI t1:ivv .
ottis n1CItS.
S'ad resser a Iau (azw* ( e'oI x
.I. KAlIAY\XNY
U gle ('6ian d'aite el Bii e ~I.Yr ot


1'n isieli. (iw el'p (' libi
ceinnment G(wilon'tre pI-ir i-n-
(Ire visit' 'i Iititeiur h*w, iidni-
res.,lluileesn ippole c(AI4'le Ic IMU-
sante anecdote. ALI course de La
conversation i11tleiiindai A d'AA
nunzio ce qu'il pensait do I&
nouvelle situation crtu6e en Ita-
lie par ]'accord entire le Quiri-
nal et he Vatican.
s Connaissez-vius, i'~ponitit
d'ununzio, cecte phrase proa
nonc& epar' Nietzsche vers Is
fin de sa vie:S-IN yavfit tin Dieu~,
comment supporterais-11, fque c.
n Ie soil pas inoi'.' Elb ieut
c'est un peu ye qui se 1ptsse en
Itale otis soinmes (j-alrC A
vouloir Ore rois; it y a It pap.,
tMussolini, le roi et inoi, titnouss
essayons chacun d'y parveusir
par une voie diff6reale: lepq
par la diplomatic, Musaioim "
In lorce..moi par Ileg ie,.sh
i_. par la discirdLion-v

aLa 9*AmUllo 4 PRA"

on trqUVM erS1volumei Is L
Librairle do Mae Vve Dacia
* Viatd i ibrairie Raoul Mont-
nlosier, Imprimerie du Come.
merce at saux Armecs de P1111


*j


on pesi se pNsteraer daa, in
palisiote quami *a a comuisUst-
IMtase, 1uaii41 8im t Pa. lbMIlnd'I


vnis 11I
I ~ ~ wv (~~~ i Infi


_~ _~__T_ __ __ ___ __


I New


~b~L-- _---) -- -~ ~--- I- -- ----I- i-


,,,,tnff.,cure





LE MATIN --- 2 2 Avril 1929


Les ineilleurs PIIj iln.bres f air




"GOODRIIiCHII



AUX MEILLEUR PRIX


laitian Motors


S.


A.


Port-au-Priuce


2379


Phone


393


-I.,.,,C' P~I ~sPs ~ I-r--pgr- r r-r I qIia


Une declaration
DE

M'"leFanny Bunand Sebastos

(ollahorarice de la aCominimion Iluer-Am6rieaine des Feames


A la suite d'une communica-
tion reCuc de Paris disant que le
,nat Franqais avait refuse en-
core une tois de rOgler la ques.
lion du sullrage des Femnies
ftr:iuaise-,pair une forle majori-
tW de 1"5 voix contre 120,Melle
Fanny l3unand-Sevastos a fait
Ii dtilara'ion suiv.inte :
< Toule I'immiine lrali(alse qui
tleat A la digiiitf et it la destinte
de son sexe, proletcera avec ve-
hfmence centre I'attitude du Se-
unt Fran'ais qui,la semaine der-
nire, :a reluse A nouveau de
consider la question du suflri-
ge des temmes.
a Cest honteux que,parmi les
lemmies des Grandes Puissances
d'Europe, les emnmes fran'cases
teslant, sculfs, considWr-'es in-
capables de remplir leIcs de-
voTrs poliliques. Le Stnat de-
clare que nous ne devons pas
avoir le vote, pares que lant
d'hommes ont [ke tuts la guer-
re et que les lemnmes sont en
majority. % qui li l.iite ? ('er-
tainement pi); celc tides lemnies,
quL n'avaitnt aucuiil pouvoir
dansesgotiuvrfnemncilts des pays
qut prirnt part :i la grande
guer r.
( L'actioni igno)le et mesqui-
ne du Scnat, va, le le crois,con-
traindre nos comnpatriotes de-
cider d'une campagnie militant
i nergique q u I comprometlra
t.ultisumment ia situation du
Gouvernement pour qu'il oblige
k S uatl A un vote favorable a.


Melle Fanny Bunand-Sebaslos
fllle de Madame Anthippe Chou
choud-Sebastos,directrice et cd
trice de laxidevue des Faemes
classes aujourd'hui parmi lei
magazines les plus int6ressant
publibs en France, et du D:
Paul Louis Chouchoud,6minen
drudit qui dirige la Collectior
des 'Cdahiers du Cliristianisine,
Melle Sebastos est aussi la nice
du grand sculpteur tranqais An-
toine Bourdelle, don't la r6puta-
tation est mondiale Elle a servi
de module A son oncle pour la
statue qui represente la France
saluant I'arrivde des premiers
soldats am6ricains.Elle est pein-
tre et travaille A I'atelier de son
oncle et a deja obtenu dilleren-
tes mentions des cr.liques dart
les plus estim6s pour ses pein-
tures exposes au Salon des
Tuileries qui est un des meil-
leurs salons de Paris, omi les
ceuvres des jeunes artistes de
talent sont raises A c6tt de celles
des matlres modernes.
Melie Sebastos eat .aruelle-
ment au lEtats-Unis et le 21
mars dernier elle a faith son pre
tiner discours sur la question
du Feminisme international A
un meeting de jeunes universi-
taires sous les auspices du KNa-
tional Womans's Party )A Wa-
shington.
Sa photo eat expose au bu.
reju du .VATIN )).


1

ELD)ORADO
(iGr.Id drmpionnatjde Iillard
InscI option 1,(M).
Nombreux Prix
Pour g'agnr la coupe de l'Eldorado
ne litvez (que du Hl. Gardbre
t saoiurcz c u jovuat an plat a'lluilres
Marinires A la Sauce Fiedly
Mar qne Deposee


LOTERIE
SDE
L'Associatlon desi3embres du Corps enselgnant
et de l'Alliance Frangaise.
Ces deux Societes donneni avis au public qu'elles orga-
nisent une loterie au profit de leurs oeuvres de bienlaisance
et de la construction de leur Iwcal, contorm6ment i la loi du
6 juillet 1927 et A I'arrd6l d'iatorisation de .i. le Prefet de
'ar iuodissement de Port-au-Prince.
Le ler mirage est fix6 tu Dimanche 5 Mai 1929, et aura
lie u Parisians.
La r'partition des lots gagnant est la suivante:
I Cros lot jGourdes 2.000 6 lots de Gourdes 20
1 50 f00 50lots de 0 10
1 : 100 2 Approximal.du 1" lot 25
2 de 50 2 < du 2e gros lot 15
S Les deux Socitebl's delioent deux do leurs membres qui
asmureat .Ia aineri! ,t's 0o, ltionos sons le contrile du Pr-.
t itfe.-Port-.in-Prince. I
Le tirage se h fter iourfixo et les gagvaots serpent ';e- .
aiatemenit d'fsinftress's.
I. L billet, au prix dc D'o x goirdeseondeux coupons de
une g urderhacun qont rn vrnte chez
Sirmon Viesx. /\l(tfpi Vieux, R. Montrozier, St .Julien
Sanoa, Boltt, Pablo, Mq)jp A. Gabriel, Imprimerie dii Coin-
merce, Imprimerie Ch6raquit, Pharmacie Camiille. Pharma-
. cie Ste Anne, Aux, Caves d'flaiti, Restaurant St GerauA,
, 4 Ia Gar~rpe,


I-
Ii
5
S
r
t
I


L'Hygiene
DAMS
les ecoles
A la suite des nouvelles dis-
positions adopt6ei pour la pra-
tique de I'hygiene dans les eco-
les, de nombreux enfants ayant
Nt6 renvoy6s des Etablissements
scolaires et d'autres A I'insu de
leurs parents, conduits A I'H6-
pital, un troupe de peres et
meres de fainnlles out (1dcid6
d'adresser une petition au Presi-
dent de la Ikp lublique pour de-
mander an Chef de I Etat din-
tervenir dans la question et
d'exiger que, pour I'instruction
et I'education de notre jeunesse,
elle soit soluio n6e avec plus
de logique, plus de respect des
droits des parents et une plus
grande cominprehension du con-
tr6le 16gal ta Departement de
l'Instruction Publique sur les
S coles.
Comme nous i'avons dAjA an.
nonc6 bientOt nous tudierons
cette question de I'hygi6ne dans
nos ecoles et nous dirons sans
detours toutc notre opinion.


A J e-'r6"m ie
oin .e plaint de l'irr~gularilAdes
courriers 8poliui

D~e no Ire Corresponidant


11 nous est parvenn que de-
puis environ vigtI jours, la cora-
respondance de .16remie est en
souflrance A Port-au-Prince.Les
avions du 8 et du 10, le s/s aBo-
Sota sont arrives sans la malle.
I se disait qu'elle avait 6 ex-
tdi.e par courier terrestrc,ce-
ui-ci est arrive le mardi 16
sans lettres ni journaux. Leos
commervantsqui attendaient des
documents pour leurs d6clara-
tions en douane se plaignent ;
les abonnes aux quotidiens de
Port-au-Prince s'impatieutent.
Tous ils assii.gent le Bureau pos
tal et demand ent des explica-
tions. Le Directeur ne sait que
dire. II no sait pas la cause de
ce retard.Pour une fois i'activitl
bien connue de Monsieur Che-
valier serait-elle en dcfaut ?
Nous croyons qu'il nous sufli' a
de lui signaler ce e at de cho-
ses pour qu'il y meincte bon ordre
a I'avenir.
Nous voulons profiler de cello
occasion pour lui demander de
jel tblir les deux courriers ter-
restres de chaque semaine. Lea
communications entire la Capi-
tale et J#r6mie soont d6jA assez
difliciles et nous pensions que ce
serbit les entraver si on nous
Inissait avec un seal courricr
par semaine. Nous avons bien
I'uvion qui nous assure un ser-
vice postal chaque m.rdi.ll nous
rend certes deh services appre-
ciables, mais ion ne dolt pas
pi rdre de vue qu'il est ano servi-
Lc extraordinaire direct A taril
levd auquel on n'a recours
qu'exceptionnellement, t a n d i s
que le courier lerretre bi-heb-
omadaire don't nous deman-
doIs lJ r6tabliasement permet-
Ira A tous do communiqueravec
lea vilies intermodiaires entre
Port-au.Prnnce et Jermwie. a,
mulns deux lois par sew.. noe.
Pubque :- w seavite eisai d6-
j, pouiquo aeo pas le retailr.


I


WPM9, 0-49 -


Le match

de lutte
A VARIETIES
C'est le jeudi 2 mai prochain,
come nous Iavons ddjA an-
nonce, que Robert de Paris et
le lultteur allemand Gutt se ren-
contreront une nouvelle fois, A
Variet6s en un grand match de
lutte.
Cette fois-ci, Gutt se fait fort
de vaincre Robert de Paris.
De gros enjeuxont tlW places
sur le lutteur allemand.

Lei Aonales de Medecine IHalliemne
Le fascicule dejanvier fAvrivr
de la revue a Les Annales de
Mldecine Haltienne) organe
d'expansion de la MWdecine en
Haiti, qui paralt sous la direc-
tion des Docteurs N. St. Louis,
F. Coicou et U. IHicot, avec corn-
me rkdacteur en chef le Doc-
leur Price Mars vient de nous
etre remis.-- II public uD arti-
cle du Dr St. Louis consacr6 au
regrett6 Dr Normit Sylvain,-
une biographies du Dr Lebrun
iruno, decede en 1924,- une
note n6crologique consacr6e au
Dr. Lissade, decdd6 derniere-
ment A Paris.

Port-de-Pail me vealnt pas de
dancing
En son edition de jeudi der-
nier, notre confrere de Port-de-
Paix, L'Echoo,s61ve avec v6-
hinence centre l'tablissemena
en la ville d'un dancing fie-
quent6 par des lilies dominicai-
nes.
Notre confrere fait appel A la
Commission Communale de
Port-de-Paix pour bouter hours
de la ville ces h6tesses ind6si-
rables.

Plus de quarantine
A& s prison du Cap
Nos lecteurs se souYiendront
sans doute que 4LE MATIN, il y
a quelques jours, relatait que
la prison du Cap-IHaitien avait
ee mise en quarantine A la
suite de cas de meningite cerO-
bro-spinale constates au Pini-
tencier.
D'Inergiques measures furent
prises pour enrayer le mal qui
lut vite circonscri. Et la qua-
rantaiue a Wtl lev6e.


A
I

d
il
I


il


- U-nli


I
I
I
I
I
I
I


U






II
&


Un cachalot

a Jacmel


Le lundi 15 avril courant,
quel ne fut point l'tonnement
des habitants de Jacmel de voir
flatter, A I'enlrde de Ia rade, au
lieudit a Eaux calmes 9, to u t
pr6s du terrain d'atterrissage des
avions militaires, une 6norme
masse, toute noire et au-des-
sus de laquelle tourbillonnaient
de nombreux oiseaux de proie
Aussit6t de nombreux curieux
firent cohue au rivage. C6tait
un cachalot. L'dnorme cktacd,
bless', sans doute, par le har-
pon de quelque hard p6cheur
dans le Canal de La B6ata o Ila
peche de ces monstres marines
est tres pratiqube, avait echoud
A la c6;e de Jacmel. Notre Cor-
respondant nous a adressd une
photo montrant I'enorme masse
dejA en putrefaction.

LA FITE THIATRALE
A SAINT-LOUIS DE GiONZA6i


Elle sera des plus brillantes,
la grande fete thatrsle qui se-
ra donn6e le samedi 4 mai pro-
chain A I'Institution Saint-Louis
de Gonzague. Comme on le sail
c'est Ia grande piecede Copp6o,
Pour la Couronne, qui sera re-
presentee. Le drame, nous I'a-
vons d6jA dit, sera precede d'un
lever de rideau, LesDeux Aveu-
gles don't le principal r61le sera
tenu par St. L6o, le jeune ac-
teur si pris6 du public port-au-
princien.

Se avise a los. Ciudadanos
Dominicanus aesidentes en
esta Ciudad, que en el curso
del currieate mes deben con-
currir a este Cousulado Ge-
neral a iuscribirfe.
Se los avisa tambien, que
todo el que no llene este re-
quisito,oo podra reclamar los
deiechos que le acuerda el
Art :38 de la Ley.
La inscripcion sera gratuita.
Port-au-Prince, 15 Abril 1929.
Leandro MORALES.
Consul General.


Siua enfant eAIt
vitamines essentlA
rachitisme, la faibleum,
des dents imparfaits
autrea manifestations
tuition defectueuse
L'mulkion S
a P'huile de fo;e de mo
active par les vitamin
la nourriture ideale po*
croissance d u corps et ci
Donnez de L'mulhion
Scott a votre gargon'
ou fillette.

La premiere feminme asmid


11 y a quelques jeL:tl
Barner Lebenul et Ie l)rI
condamnes 6 mort pl)
assassin M. barner I
ont it6 pendus dans la p.
Francklin en Louisiana,
C'est la premiere lois
femme blanche, condo
mort, soit pendue dans
Louisiane.
Le tir do Monde &i
Deux bicyclists ani
Lemmie et le Dr Beun,
tis, i y a quelques jourV.
verpool pour entrepreO
tour du Monde en quN
sur leurs b6canes.
Ilsse sont embarquits
ampton pour Le havre.,


L'Exposilion de Bellow
C'est le 4 mai prochai
s'ouvrira, A Belladere. Il
tion agricole et industry
ganis6e par le Service
quo d'Agriculture.
La Commission Co
que preside M. Ulrick LI
apretd son plus large
afn que cette Expositi
plus grand succis.
Ouverte le samedi 4 mn
position se clotuiirua led
che 5 mai.


MIaNACSCR
Pour teindro l' ," tism
LANE, COTTON, 5')IE, 4I
ucun prodiu; u'6gal 'I
LaMAUVRESj
n venteA Port-au-Prince: Pha
Phanamcie Eugne rFEROV, 41,
et I ours bonnet inalo ,, .
8coimtmion VJit ue 'frarwnur ltordeI
SV QC RCOQ. & ASMILRES


1, I !


Cap-Hatlien.


Toutes les Polices


DE LA


Sh


.. ; t ,' 8 'Hoq (--t o T I- i 'fl l ':
comprennent la Protectiop centre

Foudre sais auQnia. np de tP



Auq.Lefosse Co,


Agents eneraux


- -. --- 1 --_--_ _____ ~___ ------- --


I- __ _


--


I I i


- ---- ~-I


I


- -





22 Avril 1929


- __-. -~- --~


3Nouvelles

L"ETRANGER CONS &IPATION

IDES CABLES rLEWRHIl 1IQLEiS 'CoMPflIMaS
de DELORT Pharmacien,
emad de Ia Iocalitd.Une ving- -1 A XQ
trontitre. Un d~tachement amd- DES PijRGATIFS
icain les aconduits A Tucson. o.TX jO
A laComznidaeon Ak.PTJiP)rr"'AL3tTRXMM
d'F~Vu d6earmemeflt P*-ztin, Ivie du, VIA TA


Cot chic Restaurant de ler choix cni Ion frotive h tonle heure les consomma I irus
.iles plus d~lio'afer. Qalrfw~rhe-tv"I'lu nireil Ri&'e -iho I-res%isti


Vente
PAR '
Coawen U..u 8cSi.l


I n veru de ila gross
forme executoire d'inc
gaUton hypoth6cai e pass
rapport de Me Leon Ch
et son collogue, notair
Port-au-Prince, le vingt
Septem breinil n. uf cent '
sept, enregistree et sigr
avec commnandement ;
1 11 sera proc6d6 le San
que I'on comptera le 27 a
tie Is pr6sente ann6e. A 9
do mating, en I'rtude et pa
ministere de M" Berti
mieux Danache, notaire
l)lic AI'or,-au-PriucerueF c
Sn (its Miracles, A ia vent
I lus oflrant et dernier ent
isseur, d'une propri1b,fot
t t blisses, sise en celle vi
Slie Ambricaine, assure p
cinq cents dollars,de la c
lenance de seize pieds de
,; de sur cent pieds de p
londeur, Ibornce au Nord e
'Onest par q(ii 1de doit
1'Est pat la Rue et an Slid
Fortune Fortin:
Telle 'd'ailleurs que ce
propriety se poursuit, co
S port et s'etend sans exept
ni reserve ;
Sur la mimse a plix de de
ccnl quatre vingt quinzet
lars, utitre Ics honoraires
I'avocat poursuivant et
charges de i'I nciheie $ 295.
A la requtce de la Soci
d'Epargne et d'Assuranceco
tre les Maladies Accide
et deces,representee par M
sieurs W. C. de WVendt, vi
president et Emmanuel Mo
tresorier, tons (deux proper
taires, dcmenirant el domi<
lies a Port-au-Prince, ay:
pour avocat Me Windsor N
chel, avec election de don
cile en son cabinet
4 ontre 1" Madame Samint
Denis, proprieta i re,demeu ra
et doinicilice a Port-au-Print
20 le sieur Samuel Denis,pr
prictaire, demeurant et don
cili a lPort-au-Prinre ;
Pour plus amples rense
gnements s'adsesser A I'av
cat porsi ivant oil Me Bec
thomuicix D,>n;che d6posilai
du ahii r de cht rges.
ort u-1i i iice, le 19 Avr
19,9.
(",) W. MICHEL, av.


En vertu de la grosse o
forme execuloire d'une obli
nation hypoth6caile passe
au rapport de Me Leon char
les et son coll6gue, nataires
A Port-au-Prince, en date di
vingt Septembre mil neufcen
vingt sept,earegistlre et sign
fiUe avec commandenient ;
11 scra proced6 le Sa m ed
que P'on complera 27 avril de
la presenteann6e, 411ll hs. du
matin,en 1 etude et par le mi-
nist&re de Me Berlhoumieu
Danache, notaire public i
Port-au-Prince, rue Ferou ou
des Miracles, 6 la vente all
plus offrant et dernier enche
risseur, d'une propri6t6, fon s
et bMtisses, en maqonnerie si.
t ee a 'eu dIc Chose, de la
nienance .sx I ou es de licade sur trois
cent quatre vingt quatre pieds
de prolondenr; borne au
Nord par Nord Laguerre, aut
Sud pac use route l'Est par
I'Avenue Tous.aint Brave et
A I'Ouest par Rodolphe Ro-
rey;
Telle d'ailleurs que retle pro-
pre~i se pursuit. comporlc
et s'eten sarins exception ni
r' serve;
Sur la mise a prix de qua-
tre cent trcnte deux dollars,
outme lea honoraires de I'avo-


cat poursuivant et les charges
de I ench6re;
Soit. ....Or 432.
A la requite de Ia Sociedt
d'Epargne et d'Assurance con-
tre les Maladies, Acciduows e:
Ddcis, ,reprst nt6e par Mes-
It- Ih W, (,. de" Wtl',d ; ice
president et Emmanuel Mosle
rtsorier, tous (etix propri,-
Wtires demeuruiat et .domici-
lies A Por> u-I rince, avan'
your avocat Me Winsor Mi-
, hel,avec election de domicile
en son cabinet rue du Lenli t.
Contre lesiour Louis Dau-
P', ', pt) in airei d 1.curanr


-" OYEZ! !!

Un nouveau moyen de fire

des economies!
Nous avons le plaisir d'eononcer an public q(Ie nons ve
oons de monster une grande tabrique absoloment moderne
de mosalques en ciment avec un mualriel l);oltumrnt neut.
Nos products sont d'une grande solidihl, et nos dessiuk,.
dernier cri. de lignes pa tfaitement pures, sont (t 'ue beauty
incomparable et dauns le goat de notre population.
Une visite impose i notre Faibrique. Le client en sortira
enchant~ tant per I'accueil qu'il recevra que par In beaul6
Jes tableaux de mosaiques qui se deroulerontsous ses yeux:
VnRITAnLLE RItGAL I
Neo prix absoliunirl Bls dfienliul l e coulferr re !
La F.-brique s'occupe aussi de la pose des carreaux, et de
tout travail, en tout genre, en ciment el en imitation de
g8aiuit pour la decoation. Elle execute des monuments tit-
noraires de toute beauty.
Elle vend des blocs en ciment et des lalusties
de toutic perfection.
Accourcz Venez voir I Pour comimncer'. Nous avons
decid de vendre franchenient i perle alin de fire
connuaitre la hiute quality dic nos p)roduits.
Fabriquet liattienne de Mosaniues
CHAiLII:i MALIEIIANt IE & (.o.
Chemin des )Dlles. NNo 1221. Telphone : 2`is8).




Hamburg Amerika Linie


Le bateau q Troja ., venant d'Europe est attend
capital vers le 24 courant, partant pour Kingston, Sto
mingo, Santiago de Cuba etc, pregnant WIrt et Ipssagers.
REINBOLD & Co, Agents.


Ce qui Ac peul 'lfre Ojassi-.

Kola Chwnpaanc

F. SIAUJOURNE

Pr ~ ae DAnrS ( FPS cvI Ei v15Ti~1 i!
Pr ~pairat jo i c el
r APIA~I' F F. SFJOI' lNE
A ngle des Rrties Rofta-rel dui Centre'.




CjP&Zw~nCi

tau;zsz iol


Dr. Bengud, a&, aRuc muu,


n Pour les homm8es aussi
e
S ---
sI

*

Ii
e t

I De plus en plus les hom-
mes comprenuent que leur
' personality dependd (de leur
attrait personnel-etque cette
attraction personnelle est ba-
sde ou contrarice par la che-
velure. IIs trouvent dans

L'Exetenlto
Quinine lommade
La .ombinaison idWale pour
I'attrait et la ante de la che-
velure.
Une chevelure qui u'esl pas
en sant nue peut tre attra-
yanle La Pommade de Qui-
nine Exelento est une pr6pa-
lion medicale.Elle embellit la
cheveluie el la rend souple et
soyeuse, it telle sore qu'elle
uourrit aussi la lchevclure et I
lui don c la btault tt la sanl6.
En ,cw echez tous lesdro-
guistes. Pour 0.30 centimes
seulement, il est expMdie des
reception au prix.
EXEI ENTO, MiEICiNE
0.i ANY
-, i..." i-I LUL i",-.. C.S.A.
LAS V114Ialics (ijU too

'L-, eie, p ,irea sei., moot.


el domiciliea Polt-.u-Printe.
Port- u-Prume. le 19 Avrit
1929.
(S) W. MICLELav.


Paris.


Avis
.e, soussigln. .eoniidas S:i-
non, announce au public et au
Commerce que, )pour incom-
patibilit6 de caracltre, je jne
su is plus respoinsablq des oc-
tes de mo.n pouse., ie& Lilia
Dorilas qui a aban.,onn6 le
oit marital,llne actlou en di-
I vorce luisera bient(t inttit e.
Soul d'Eau, le 10 ay r.I'TMl1.
1:. SAN4 (
Mr Justin Juste, Eb6nista
done avis all public en ge-
neral et a,u Commerce en pur%
,iculier, ainsi qu' sa l)ienveilt
late clientele, plant de lia C-
pitale que de la Provinee qu'il
a transf'r6 sont Atelier d'6-
b6itisterie el (du lonrna0ge. a
Rue du Magasin de 1'Evt No
1518. facade ocst. lout prAs
de la Banque Nationalede la
R1publique d'Haiti, maison
anciecnnement uccupec parMr
Staude.
On y trouvera loujours les
memes ,soins.
Justin J USTI.
.- - -


_ ___ _1T __ __


I I I


mmossm


PAGE- 1





i F' MAIIN 22 Av ii. 1929


- -I


RO


r R ibn Sat;SvIa' s


va.


f1~- I -I MY, If ,u .


ON)


a


Ii
.*..,j .,Ji
*IIat I,



ill,', *
K-
* ** I ~' '
* V. II~ I,.


ii
I I..,, 'I
p.,
~ VI, I*
ii *
I'.,,.
'~ 'IL W 1~3.k.' ~


Horn-Linie
Le m/s c Minna Iorna,ve-
uani de Kingston est attend
a la capital vers le 25 con-
rant en route pour l'Europe
via les ports du Nord, pre-
nant tra et pasiagers.
REINBOLID & Co, Agents


Conseils de Beauli


Laleves In posdre Sel le rags avee
Its hulks de herNiApw voilr
rmeamoll etre pme.put
fhv belle e ml utelle..


Panama Railroad Appliquez seulement le cos-
y ea aihp lne metic sur one peau bien pro-
Sea ship lin pre.C'est le onse de der
1. -Les chargeursgo matpologrstes leo plues rerom-
pri6s de noter que le steamer m6s do monde.
aAncons est attend i Port-
au-Prince, venant de Cristo- Pendant le jour votre peau
bul, Canal Zone, le Jeudi 2 accumule de Ia poussi6re et
Mai 1929, selon notre ilin6-I de la salet6, vos pores. aot
raire No 21. charges de s6cretion d'hoile.
2.-Les permisd'embarque- et pour augmeater cet 6tat
ment seront dblivrs pour le vou appliquez do rouge et
trOt a destination de N.-York de la poudre sans elnever la
et des Port Europens sur couche pr6c6lente. Sans sur
demanile taite a ce Ibureau. prase,c'est lacause de tant de
3.-- Cc steamer partira le potss noirs et de peaux d6fi.
minte jour,directement ponr gur6es.
New York, pregnant tnrt et Vous devez tout enlever
passagers. sur votre peau avant que votre
J.s. H. C. VAN HEEID figure touche votre oreiller,
Agent Gendral. i Faites le, suivant Ie conseii
... ... N-- des sp6cialistes avec la mousse


tement indiqud ci
croyez pis que tout
est !e m6me que lenM
c'est-A-lire fhit d'huit
me t! d'olives.
Pour votre propre
voyez si le savon
que vois naclihez a Ie
nuire ivc le mot Pal
en lettres dories, I-ua
verte et le sc-'au rouge
avec le mit Palmolive<
Le Savn PALMOLM
jamais vendu sans emi


..- - -


Clinique Leon Audain
1I64, Aveanue loha-Iron. Phone 2223
impecear scientiiique, D' It. hicto
fCatlaIss, a dilcales et (Clruirqieales
Traitement de Cabinet
Traitement nouveau ar anto-vaccins
Laboratoire Mtdical
Rlecherches et d'Analyses cliniques
M16thode ded travail do Laboratoire de la Faculle
de M6decinc (ide PIaris.
( Hopital Saint-Louis )
Urine, Sang Crachats. Inaction de Wasserman
et Prise de sang et Pr616vement (liversq,


Is. aim de 6 hfr-l*i A 8. heare..
Ite e'ir 4et3.'l heii-4 A 5 ihrt' ar neadez-i oIs.


ALUMINUM LINE
LiIt Whitney Central Building,
New-Orf6ans, La U. S. A.
I'ROCIIAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAITI
[n1 sleamer laissera New-Orleans le 16 Avril courant
i,;ur Port-au-Prince et les forts du Nord.
A. de MATTERS & Co
AokNTs GeN0tnAUX

The Royal Mail Steam


de savon lait d'huile adoucis-
saute d'olives et odorante de
pal mes.
C que vous deve fire
Le martin, le midi et le soi,
avant de vous mettre au lit.
lavez-vous la figure et le cou
avec le savonadoucissant Pal.
molive et avec so mousse
crdmeuse massez vousla peau
A l'aide de vos mains pour
unl*llp n6nbtrA hien dans von


PackeL t CoI u panI poresn. Ensuite rincez-voui
Packe company eau froide et schez corn
L.e bateau a Sea Glory ) venani de Kingston,et des portst pl6tement.
du Sud, sera i la capital vers le 30 avril courant, pregnant
I'dt pour I'Europe via les ports du Nord. Eviieze ette errwer
Port-au-Prince, le 11 avril 1929. Ne vous serve pas de sa-
I. J. BIGIO, voNe vousservez pours de sa-
Agent Geaeral de la Royal Steam I acket Company. I von ordinaire poor le trai-
STl6phone, 2311.| 1-


Le seul secret dd'
Palmoliveest sa quality
siveet le sel I secret de
monJial )inm march
Golgat I'imolivi
Chicago I'. S.A.


Repr6sentants p'iur.
J. D. MAX WELL <
1619, Rue IcRpublia
(Grand'li .) j
~--------


Une Seile Raison


En VENTE


Ll LA1i4i. (lilt M'A'V I1ilek~Iste datis tile'
(JuL!4t c ranidv eniiit pi)I(ing& ciet la seu-
Pe lIAINON diii fait pie

1El RESTO1"NE.
it velijdu en 1 928 potir I d),W0',i)O()uoI
Ik,'rr~ de PN EIJS et Chamnbres ', air pour
autos de luxe, aultos de. travail on Ca-







Jv.- rodI iqer des prus 0 et( Iarnbres.1a
%i pu donner le p1i% 'Je kilomt~res par
dolla, etgta rantie poma- chaque ache-
teur que les NU.

FIRESTONE

GUM- DI PPED)
ous. g:7 ranhscitl r't ix i) X1fum 1doidu -
r6e ct (de klom~tres 1.e %'ots J)ouvez
sorer d'un PNEI'.


M M" Lucia i &I
Ca p-l| liic (i
M' F. Mauraq
Port fe Paix '
M' Abel Lacnd


Clement I Pina

Savinien MarI

r Mr. (IOUSC


r^ M" M. Desqui
J6rinie -

M' Elias Sao

M Edm. La
J 11'. it'
J. M). Koun
4. tort-au- princee


A


Prcsqu(e chaquc courier apporte le temoignage volontaire de toutes les

ties du non dc comment FIRESTONE Pneus et Chambres a air donnent


~Vels(' s ] I iellfI


IcJ


La prochaine fois sovez suir d'acheter un PNEU FIRESTONE avec sa chalm

air rouge FIRESTONE


L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co, Agents G6neraux-Rue du Qua


- -- --- -- -- -~ 4


a
.9 '3


-- =


--


-- -- --


1,-Q." 4


1I '


plu"s de~ kilonietres.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs