Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04148
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/11/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04148

Full Text






UIzo) I'AntMagkire
DIRECT
ItlitJ AWRChANE 135M
4,
t 7LUHONB No 2242


MaM ANNEB N*665


PORT. AU-PRINCSl (HiT)'


JEUDI 11 AVRIL 1929


pm TNV..


V.AI VU.
o lotm*av A. *L A. OheyslUesreor o
Japu3 lympiques


pM Cl1)


tolL eQ 'dpit des caines courent sur les cl6tu-
civillsaiU9is d'E- res, oi flamboyants, begonias
d'Amtrique,desterres et daturas 6gayent le paysage,
on des ceux noU- et des campagnes fleuriesd'or-
1P nostalgic de Quisa chides sauvages. Nous avons
.Iue par les hWros de la Citadelle Laferriere et le
samisit. ChAteau de Sans-Souci, t6-
a savons peut-etre moins at(rist6s de la volontW
faloriser, mais nous d'hommes appartenant A un
J .decor d'une nature siecle d'6nergie.
VlAiie, aimable, magni.
ouis avons des plaAes Nous avons des couchers de
iam aient Etre des Li- soleil aussi grandioses qu e
Nous avons des babies ceux de Capri ou de Rio,
harmonieuses que Na- quand les pics paraissent d'or
Rio-de- laneiro. Nous et de pourpre sur I'azur des
dft panoramas, come cieux. Nous avons aussi nos
reau, la D6couverte nuits 6toiles des Tropiques,
le Morne La Selle, nuits idles de rdves, prec6
ent les plus beaux sites d6es des dernieres harmonies
se el des Alpes. Nous (e la lumiere et des oml)res,
des montagnes levees o6 dans la fratcheur de ['air.
vallhes profondes. Nous nous laissons monter A nous
rules Cascades du Bain le partum des fleurs, le mur-
t e de Vandever, aus- mure des eaux dans les jar-
esque les Cascatelles de dins et des palmistes aux fl-
SNous avons les sta- ches balances par les vents.
id'6t de La Coupe, Kens. Nous avons un pays oA tout
Furcy, Plaisance, au cli. est paisible: le people. fair,
his et agrnable, o aIs Ia mer, la lumi6re. Viy.us,
ldu mtin sur les gazons soit. Mais revenons A nos eo-
l'impression de dia- cotiers, A nos bananiers et A
is 6clairbs par le soleil nos citroniers. Revetions A
ao l6ve. Nous avons des notre doux farniente a, reve-
Svritables amphitbA.- nons au pays ol I'on vit sons
de verdure, ofi toute lan- effort, au coin de terre qui n'a
eII 6Wpfouissent les res, pas faith grand malAI l'humani-
SIn jasmins et les i6 xf--1 tet quf a damamde qu.uuae
S. petite place an soleil... a
(Toir LE MATIN des 8,9et
AWli. ABEL N. I.iGER
i--

I.rolZ et le Pasooeau...


LInconnue du Traite

du Latran


L'accord signed a Rome le 11
drier entire Ti gouvernement
Set le Vatican est le r6-
st d'une tongue pr6para-
W, Les nogociations propre-
t dites ont, suivant les
t des des diplomats ita-
it6 men6es avec lenteur
rdence; mais ls circons-
qui ont reddu l'accord,
possible, et enfin n6-
re, se sont d6velopp6es
nt au course de Ion-
ires.
ani bien le gouvernement
avait-il, d6s Ia promul-
de la loi des Garanties,
s i precautions; cette loi,
l.k Vaican se refusait a
tire, navait pas seule-
our objet dassurer le
'd sa souverainet6 et de
l ndaqee areiq de
Soyaleoaai4 consfar
it Minghetti 'en 1882
ion vre l'tat 'i3'E
conl r queldla
des GaraUtie eat, s'i
ta"ia.s une lo politi-

t les nations catboli-

et faint servir Is
m relpse A flnus
atto allt uM le
hrccs s do,
I de tout I
6 le but qu'l flleit
Nhiudre, et 1'idke d'un rap-
ebament aroc le VatVcaa ei
ri m lTaag qw'iI compbrt
corps pendat l
ill avril 915, on-
I9rGolfhdo Bellonci 6cri-


vait dans le ( Giornale d'Ita
lia ;
a 1I ne faut pas oub ier que
le catholicisme est chose im-
pc6rale et chose italienne, il
laut s'en souvenir pour le jour
de notre impt ialisme A.
Eufin, le 3 octobre 1916,
M. Alfredo 6crivait dans aIIl-
dea Naz onales, qui pr6paraii
alors les voieb an tutur fas-
eisme:
SL'Eglise est, par son esprit
et ss ae a4 cions une iusittu-
tion purement italienne. Si
elle a pour un temps, con-
traireal'talie,.cela n'empecbe
pas qu'efle solt destibne A de-
veuir, par une fatal n6cessitt
histo rtue,a utt pissant ins-
trumEnt 'd'rradhtion italien-
ne dans'le monde... ,Le jour
eo;ntre de 4 ia 44ant accom-
pli, i soera la capital de
ilta granae et de la plus
ttmftee Qt"o*' calholiitue,
e pm a. Vofdl pP s en-
tre le SInt-Si 1 i leera
automatiquement rtsolua .
: Nous voyons done claire-
dat 1C qu M
entire tirent et competent ti-

liens passent pour l a plus
forts du moadi crtaire.
rid dta
to iei Mt oe sn u-
rion douter quoe I'Eglise, qua
est eternelle, ait eu en vue I'a
"viaolus eiore que le pre-
4ut.'.!&bI.OtA' e Vatican
risque-t-il dd'tre accapar6 par
tai de. Mig r l4m s Anlu
fascism. Mais il saitkqu'A se


laisser entratner dans cette
voie, il provoquerait uue r6ac-
tion certain d4e Ia part do
autres qationalitts catholi-
ques, Tandis que la religion
orthodox s'effondre en Rus-
sie; que battue en brkche en
Turquie, la religion de Maho-
met a perdu son calife, seule
la religion catholique pro-
gresse et fait de nouveaux
adherenits, surtout duns 'les
pays anglo-saxons, ou les Fgli-
ses protestantes n'oiit pas ga-
gne une Ame depuis la guerre.
Nous connaiss.-ns les rai-
sonsprofondes pour lesquelles
le candidate (dmocrate et co-
tholique a subi un echec ,ux
Etats-Unis: on ne voulait pas
ttrc gouvern6 par un page
italien, et si I'italianite, puis-
qu'il faut employer ce mot, dd-
borde sur le Saint-Siege, les
communautes catholiques
ambricaines, et sans (oute
aussi anglaises, chercheront A
se roteger et a maintenir au-
pr s du Saint-Siege leur pro-
pre nationalist. I peiit en &tre
dc muidie des I glises nalto.
nales de France, dAlleniago ',
de PIologne. d'E)pg,, d.eC I'
mrrique du Sud. Hi(i n em-
peche qu'elles De l &Ime t ent en
cou- de Rome iussi bien quei
I Eglise d Italic, une d,.laga lion
permanence repr6sentant, A4
l'intlrieur minde dui VAtican,
les inlir'ts, c'est-A-,iirc la na-
tionalit4 de leur pruprc Eglise
I.e Saint-PNre pour ait tre i
tent de s appuyer sur ces
Eglises pour se defende con-
tre I'accaparement ita lien.
Une attitude contraire de sa
part menacerait les )bas e s
renies.de i'Eglise catbolique;
nombreux sol., dans les pays
ltto-saxonmi les e adh8 tall
cui lui viendraient si ie pape
n'etait pas au Vatican.
Or le Vatican, apr6s pi.)s de
soixante ans d'une vie supra-
terrestre, touche mainilenant
le sol; il est redevenu tine
cit6 terrestre, la ciib d(i Vati
can. Mais il n'y a plus ide pri-
sonnier au Vatican, le paper
est d6sormais libre Oans uine
cite libre; le trait sign lui
accord les moyens de corres-
pondre directement avec le
monde: ce nest pas une fi-
gure. .1eme si I'ltalic inn,-
q:it d'absoi ber le pape, la cite
vaticane se.ait A ineime dola)-
peler d catholique tout entier.
Le succ6s de M. Mussolini
est, certes, le plus conmplet que
pouvait obtenir un homnwin
d'Etat italien, plus grand que
celui de Bonaparte signanit le
Loncurdat, parce que le pape
est l'h6te voloutaire et satis-
fait de I'ltalie; succ6s qui s'af
firme plus grand encore si le
SDuce, nous en sommes
certain et ses successcura-
nous en sommes moins sLtr-
I utiliseit ave c moderation
sans l'exploiter jusqu'A se
consequences ullimes.


Avis


CMsRliieltl ildel'AWa Ieeframgi
Leo Membres d'honneur, lea
Membres actifs. les Membres
de nos Sections provinciales,
1im liblmisWsontcorwiaemen It
invites a notre stance speq1le
organisea en Ihonneur du
RUM& r vants Belle-a
LMembre de notre ConseiTli l-
.iini!ntiov, fern use cone -
P.nc ur luastre deffunt.
La nee sur lieu A Parf.
siana.dimanche prochain, 14
avril, A 10 1/4 heures.
Port-au-Prince, le 10 avril
1929.
Le Secrtrire Genral Adjoint,
D. MASSANT. T


11


(CHERRY BLOSSOM

Le Cirage qui done non seulement un rapid
brilliant mais, tout en preservant la peau, main-
tient les chaussures en bon dtat
EN VENTE CHEZ

Alphonse HAYNES

115, Rue Bonne Foi.


Mactre Ifai ienne


de Cigarettes


GEIBARA & C0

Les Cigarettes

"Dessalinienne

(Colon*

,R'epublicaine

S(Porl-a u-Prin cienne
'tAice a la fi, (se d( leur ar6me ont les delices des


~ui~l' Urrl


iu Laitf... du Lait ...
Buvfz plus de laii et vous diminuerez v s trais de mf
eci.? s
Le Lait? C'est la vie, c est. la sant .


LAITERIE Bal EY,
Telephonte 2183


SI,, : n c, rvus' de la Marque de I'huil( pour votre
r cur avant de I'a.heter



Ilobiloii


qui poss6d


e les plus grande qualihts.


1313, (rand'Rue.


... a vu quatre hionunesl qui
discutaient A savoir lequel em.
i orterait une lenime ,I:l'inment
aim e des trois. La discussion
se prolongeal q u (ii1 ;arriva
(dins line Buik bllcti n it ilec-
man qui fit un n16gei.r i.ei :* la
Ifeinme lacuelle nhbaiInd inai les
piropinants. Engoutille t ins
'auto avec le qItll2iu- elle
s'en alia vers lailev's Ike.acit ou
C(urrefour. M~iis I lIs rli'cule
't st que NoTl . ~ .istlat
(quei It depart de lia 'l it I c po rill
laquelle Ils disculhicinl C init
pas tin f i la discussUi. ti i tl divi-
su l si a igre nit'n t 1 tiois
bions fi!m)is.

'irts pl 'toccl ;i i"1 lil t w Iil. s
l1 nuL it de 111,11 li A i nert I
a\':nti itic .i l ua l i li i .i l-
SOl'ia cit'nl wii c l lui a. iit
i\ flit exllt uis plui0 qii l i'ar-
!/iicnt i p|)t'nic t ila' .i i
tlelm ps, pitoissatl'lllt lI'. .i-
liolns dC oli ai( i'i :iui l dd a l;iit
at Ite rcon l ll'i i\ :I
pouvoil lprelildr' i : I, ic-
p)oS. .lil lt I('s las cilt iII C'-
daienit aux assicllcs...
i ntrigu NOTli (LII. ;i\i 1
lura et vit que (.s c.l!. *il-' (liCS
,b;sot) i); t ti( des i uitti ua ri-
l1 lt'ls iune sticci -litnct i ir et
(ui, parail-ll, onlt to1iut It c ver-
tus, voire celle dec ic\ illri n
mort. Quelqu'Umi d(lit :
Voronoff' est dtl;s,' ..
Et lFrodric.- Fred, c'rst le
nomn du patron, pour It dda-
niest- approuvait...
... a coneiat6 pour uine uiMlle
et uniine toia qu'il n'y ki ajianlis
deux montres ou deio. tiorlo-
Ses d'accord A indi qn1r I'liRure.
es typos sont de bra\ es gens;
leurs doigts mnanient i ... ~pen-
se avec 61iegnnce, gri' in ,mme
purfois. lls voient lush iiiliurs
et, toujours, leurs doi,, ,ploni-
geit just dais les c;a,- niiis et,
jusle, trouvent loniom lu i .I lttre
qu'il faut; mais il n11'(eI pas
de mEine de leurs n tminlres :
elles ne sont ijaunis il':,cord.
Hier, a 'atelier, ltrois in iitres
s'6pounioniaienlt cn Ii s-lacs
nininte.rompus. l'uiie ,Ili:, uait
2 heures 5 minutes, Ianitre 2
heures 10 et la troi,%it-''., 2 lieu-
res 15... Mais. au justl, (iuelle
hlieure lait-il?...
Pendant tout ce teni)s p. I' hior-
loge du March& Vallicre Iiur-
quait invariablement II leiures
moins vingt cinq.
I,
... se demanded ce qiMI fail ;i la
Grand'Rue cet emplo t elegant
d'un grand garage qtl passe et
re'tisse louic la lourn.e( devant
le magasin de genlilles dcmioi-
sellsetrang6reis... Ma.).I I'in-
tervention d'un frOe aorrou-
c6, puis d'un pr'e mlins n imau-
vaise humeur par des \ isiesju-
g6es inoopportunes, Ie gal:,nl con-
tinue A se fair voir...
... souhaite que cetl. aventu-
re ne fnisse pas par un drame,
mais, au contraire, par des rires
et de la joie..._____
O.l ace de laissace poifrhru:
*I en aUtO
Le Jour de Paques, \ ers les 3
heures de 'aprs-midi. M. T''ho-
mas Gunder, chaufleur, cndui-
saitl A l'H6pital Justinin, am
Cap-Haitien, la dame 'i litres3
qu' attendait d'etre m're. I'r*s
de la cathbdrale de la vilje, i'aO-
rant vint an monde, la, suir leI
cousin. de I'auto. C'est un giM
prgon joqmu et bien pcrtanil
C -A a99Peir tAvt


p~~A foa deV n

Gallo Hernandez, bcuria mi
paos.Aicius St. Jeitai qui fta
blmAu visage.
La k Vtam e Mutles5 ;oins~n6.
susaires A IlMtl justicaije


A7,5


iiot;


7"- 1 I


---


I r 1 :~--------- ---L--l 1


---


--- --


IVn al =-r I-& --0@-c*a-% s Ie-.d
I hE'it, de tastier Ii aila i

of des hommesetj-1 e'aI& Iid. up
4fta~etul uirt lei; rat, l*
peuveul eerseliiiol wleraiei lew







LE MEATIN 11 Avril 1929


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COlPitPlaE ftl I[SB ON CIBLS TLBB6RIPHIQU ES
9 Avril 1929


Au Cerat6 d-l port
PARIS Los Experts ties
dront sajourd'L ui une rdunic
au course de laquelle its discul
ront la question des chifire
L'aviatton fre mise
on Ams6rlquo u Sa u
PARIS a Le Matin a publl
le rdoit du come de La Vaul
pr6aident de la Federation adr
nautique international, relatit
la visible qu'il a faite en avion
I'Aroclub de I'Amirique du sue
IU a soulign6 I'accueil tr6s coi
dial qu'il a recu et les progr6
pratiques de I'avistion trancais
en Amerique du sud.
Leoe Etat Unto
ot le e*x.qu4
WASHINGTON- M.Stimsor
secretaire d'Etat et le secretair
de la Guerre ont conf6r6 relati
vement anx precautions A pren
dre A la frontiere du Mexiqu
et ont confirmA lea pleins pou
voirs donnas augindral Lassiei
ter.



L'Ann6e

jubilaiH"
Come Li. MATIN I'a djA re
lat'., celte annfe qui marque le
.:i0 ais de sacerdoce deoS.S.Pie Xi
a U1t6 dcretht. par le Pape, an
noe iuhilaire.
S. 1(. Mgr I'Arcbeveque d
flort-nu-Priuce a adressh A so
(liotj-vins uue Lettre epis "opuli
pouir ieur indiquer les condi
S ions dons le.quelles ils devron
tdth1)rtr le |ibilW du Chet dc
r'EgliB,.
l.ai ,'ibra.lion de ce grand
vuniversairecomporte entire au,
Iret prescriptions religieuses,des
visits aux dt[Irenteo iglises. A
Iort-au-Prince. les parolssieni
de )a Cathidrale visitent deux
h is I'eglise mrtropolitaine.deus
IOsS 1',dlise de St-Josepb et dens
lols In cbapelle de St Francois
an Bel-Air.
Les paroissiens de Ste Anne
et de bt Joseph visiteront dens
lois leurs kglises, dens lois Ia
i.athddrale et deux fois la cha-
pelle de St Francois.Les parois-
siens du Sacrd-Cceur visiteront
deux lois leur eglisae paroissiale,
deux lois Is Cathedrale et deux
Ibis 1'eglise Ste Anne.
A .lacmel, trois visits seront
faiies A I'eglise paroissiale et
trois a ia chapelle de St Michel,
A I Hospice.
Ces visits pcuvent Ntre faites
en procession sous la conduit
d'rin pI tre.
D'autre part dins les parois-
ses, des series de predications
sous lorme de triduuu seront
orgamn:,tes par les Cures des pa-
roisses et, a chacun de ces ours,
la Bkiidiclt.o du SAiut.S-Scre-
meent sera donnue.
On so rappelle avec quelle
pompe, quel eclat, quel enthou-
siame et quelle solennit tut c6-
16brde? il y a quelque vingt-ans,
le inubhl de Leon XIII. Un Cmi-
nent predicateur, specialement
ddlegud i Port-au-Prince,le PCe-
re Coi rat, fit vibrer les chairs
haitiennes de sa parole chaude,
enflammne, convaincante, pro-
clamant les verites Cternelles et
convainqua.t d'imposture et
d'erreur lea r6voltes contre lea
lois de I'Eglise et I'autoritd du
Successeur da Pecheur.
Suns doute,le jubalti de Pie Xl
sera, ici, c4lbrC avec la mnme
pompe et le mdme eclat.




Le Secretaire d'Etal des Re las-
tions Exttrieure et Mad. me


Camille J. Ieon recevront le
vendredi 12avril dens lear rEti-
dence A Turgeaou,de 5 A 7 heares
p. in.





BMANAN MIR,

La Curee
dapres le roma do Zola.
.OAO.


Dan* sI&Marin e
frengamlso
PARIS La Marine s'accrol
tra en avril de 7 bAtiments d'un
total de 31.000 tonnes.
Loes proohaeno 61oo.
Uono en Grande Bret a
ILONDRES Inaugrant aIs
champagne 6lectorale, M. Lloyd
George a adresse aux leaders
liberaux un message faisant con
naltre le programme du parti.
Des bombers 6olatont
auParlemeot hindou
LONDRES Deux bombes
ont 6clat6 au parlement des In.
des, A Delhi. 11 y cut 5 blesses.
Pour' l'6quillbre budg6-
talre du Reich mlle-
mand
BERLIN-Le chancelier Mul-
ler a discutd avec lea chefs de
parti la question de i'dquilibre
budgdtaire ainsi qun cell d'une
grande coalition.


Bonne

Nouvelle
D'aprds les dernidres informa-
lions reques pr la Direction de
Cink-Varidtes, Verduns. Visions
d'llistoire est A bord du Carima-
rd, de la i.ie Gle Transa lanti-
que qui sera en rade de Port-
au-Prince, samedi 13 avril.
On contemplera done, la se-
maine prochaine, A I'Lcran de
Varidtds le grad chet d uvre
de Leon Poirier.

f hfils de I'ei-krepriez
visilerail Haiti
Le prince Louis- Ferdinan,4,
flis de 1'ex kronprinz d'Allema-
Sne, est arrived, dernidrement, A
New- York A bord du a Berlin v.
Le prince, qui n'sa que 22 ans,
a l'intention de visi:er les Elais-
Unis, I'Amerique du Sud et les
Antilles. I1 a declare qu'il lisa I
simplement un voyage d eludes.
Apd6s avoiw pass queiques jours
A Nrw-Yurk, ii se rendra A San-
Francisco, puis A Buenos-Ay-
res. De lI, il se rendra A Rio-
de-Janeiro, puis aux ntilles. II
est done tort probable que le
/eurie Hohenzollern visit no-re
Pays.


A Parisiana
Parisina offie. ce %soi, un
trds beau filin, La -.ible aid (on
verra jouer avec leur grand a'l
et leur beau tileni, An ire Hi a
bant et Nichol.us ahinuky
La boire de der&n *ii, a b-u-
tW et en dmo'ion, ne le c.ler *
en rien celle d'aujourli hm ;
car. .arisana dmi.i 1. Le .'ill
cuil 47 ave1 A i 1 i1i,
Jolly Davis. ('et dire que pen-
dant les deux soirees, la salle
sera comble.
.. ..--.


POUR LA COURON.E '
i Saint-Luois de Goague,
D'Daprds nos informations, c'est
le samedi4 mai prochain qu'au-
ra lieu, A I'Institution Saint Louis
de Gonzague, Ia brillante fete
thdatrale o4 sera donnie la
grande piece de Copp6e, u Poor
la Couronne a.
Interprit6e avec l'art et le ta-
lent que l'on connant aux h16ves
et anciens eldves des Freres et
dans les beaux d cors do la
grande scene de I'Institution, on
augure dkjA, sans doute, le suc-
c6s qu'obtiendra cetti piece, une
des plus vigoureuses expies-
sions de penste de auteur du
a Coup de Tampon) du a Lu-
thier de Crimone et de tant
d'autres euvres si surchaufltes
d'idies vigoureuses, Inmineusea
de force et de bontt, toujours.


AVIS
Mme 'eanne Beautrana an
nonce qu'elle a tramnstir son
6tablisseinent au uhamp Id
Mars, a 1'entrec de I'Avenue
Due,.ste.
L'etablissemeat s'appellera
dbsormais;
BAR et HOTEL PLAZA
Tl.phbone: 2092


I


Lundi apres-midi au milieu
d'une nombreuse assistance fu-
rent cildbries, en I'Eglise Saint
kranvois d G'rand-Godve. les
fundrailles de Suvignd Milord.
Au cimelidre, au momenide
I'inhumation,M. Ldon Lahens,
juge au 'tribunal de Premidre
instance de Port-au-Prince,
prononga le discours suivant:


Mesdames. Messieurs,


C(c matin, A I'un de mes
vieux amis de Port-au-Prince
je faisais part de la trisle non-
velle de Pa mort de Sevigne
Milord. Et I'ami m'a tenu ces
propos: < seur A I'Ecole de Droit. Je l'ai
bien connu. Et je puts vous
affirmerqu'en leperdant,nous
persons un hommedevaleur.
El I'ami a dit vrai, S6vign6
Milord etait un homme de va-
leur. II etait instruit, il avait
des connaissances bien or-
donnees et profondes Mais il
6tait modest, au-si modest
qu'instruit, et seules quelques
rares personnel qui le prati-
quaient et qui pouvaient I'ap-
precier, savaient quels titres
il avait A notre estime et A
notre affection.
Ce nest pas seulement par
des qualit6s intellectuelles
qu'il attir.,it sur lui I attention,
c'6tait anssi par les qu Iatds
du coeur.
Sevigne tut un hommne h an-
ndte, un am fiddle et sincere,
et j unais sur ceux qu'il esti-
mail il n'a laiss6 echapper une
parole qri pot leur causer
qu I que tort.
S'ii fallait lui Irouver un
d6faut, il faudrait dire qu'il
a manque d'ambition, et qu'il
a peut-dtre vbcu un peu trop
e ace.
El il faud ail r gretteraussi
qu'un honiue d .nt a in elli-
gence tlait si bien oidonnde
s. connaissances si S.m es, le
ceur s, droit, n'ail pas duon6
I'ceuvre litt6raire qu -es ra-
res qualites pol.vaient nous
fai e atten I *r, e lui.
Sa nortl pa., mi nous hiss -
un vicAe bi n profound. M .is le
so %v ni inmperiss .ble qtue
tnOs g (ons il es for es c so-
li.,-,, verlns ,le nutr he Se
vign6, sera un palliatif A no-
tre douleur; et notre peine
sera quelque peu att6nuee de
nous rappeler que celui que
nous pleurous aujourd'hui, a
eu use tin chretienne, a ete
un ami sincere, un pere d.-
famille honnete, un homme
de bien dans toute la force du i
term. I


Pa sfana

CESOIK
Nicholas Rimsky et AndrEoBra-
b ul d4aui:

LA CIBLE
En,'re :0.50; Balconu : 1.00.
DE.MAIN SOIR
Dolly Davis et Andrd Roanne
Idans:
ifauteuil 47
Entree : 1 gourde.


Bense rapesbe
est promise A celui qu: rappor-
'pro ,ux Bireaux du jouuna!,
une ch.dAi de montre ur et f r-
gent perdue, dimanche apres-
midi, sur le parcours du portail
de LdogAne.
Port-au-Prince, 4 avril 129.


Clinique Leon Audain

1161, Avenue Joh.h-Brow. -- Pb.e 2223
bireeler scieatiqfiae, Dr Rieat
CoMballes, bdiceles et Chiriales
Traitement de Cabinet
Traitement nouveau par ato-vaccios
Laboratoire M dical
Recherches et d'Analyses cliniques
M6thode de travail du Laboratoire de la Faculte
de M6decine de Paris.
( H6pital Saint-Louls)
Urine, Sang Crachats. Reaction de Wasserman
et Prise de sang et Prdl6vement divers,


.. .


--- ~--- --- --- - ------ ---- -- --- -- -- ----


*


n


I


I


1929, 10 AVIUL.- Que d'ene
pour une .simple questen. Cha-
cun s'ecrime, bW o ma=, 4
epiloguer sur lea spandl dans
les dgllses. Naturelemeit, cha-
cun a son petit moyen qu'fl crolt
sincerement plus effleace que
celui du voisin d les [aire lesser.
II n'u a pourtant que deux re-
mides : d'abord ii faut fire I'd,
education des gens; car, celul qui-
provoque un scandal en n'im
porte quel lieu, meme chez lui
nest qu un dire sans dducatlon;
ensuite, lorsqu on ne le omprend
pas; deuxihme remdde: la Police*
Et on ne recommence pas...
N ---crologie

N~r lo i


IIAOL-112


















pi m6rpiex qui nous
linis dte renseigner
Iaitien et stranger de
hvres intIressantes
gci anous tail un de-
si ler aujourd'hui une
at pairiotique initia-
A resprit de solidarity
notre conittre et
Daileur Francois Dalen-
,&ft 'les sentiments soutt
do tous.
tdoinner une id6e de cet
beule envre, nous avors siam-
a' meltre sous les yeux
ire qui a done nais-
e groupement,et ensui-
formation du Comite et ses

( C(fllaire do crr mars 1928
four endre plus vivante aux
|BX du monde et du people
)tie l'une des plus belles pa-
|de l'Histoire d'Haiti, le g6-
concours dounn par
drei Peiiun A Simon Bo-
le r6cils de nos historieins
li eat pas: i1 laut des mo-
coaimemmoratits q u
Iaet tous en un laigauge vi-
blatant, comprihe sible
'.toaut le monde, illettres, sa-
"uts aet artistes, natiknaux et
angerss.
7l1 monument commemoraltit,
re d'art bien ex6cut6e selon
eans caracteristique, est
i course public d'Histoire et
V1tItelit A tous moments. A la
,h*,au monde: c'est un des
uielleurs enseignements qui,
nme une munage ou une vi-
parole aux sens, au cu(ui et
it, en mmnie temps.
Wtoune des tormes les plus
; Ifives de education na-
Wle.


De tout temps, dans tous le
pays et surtout depuis quelque%
ann6cs, c'est une belle for: iso-
de monuments commamoratits
qui rappelleront les actes h6
roiques ou sublimes des granIs
Morts, grands par les services
rendus A la Patrie ou A In Sc en-
ce.llae levon se d6gage de cette
,preoccupation de-touies les col-
lectivites civil sees ; c est que 1,
monument commein oratt rein
phi un r6le social tr& impoi tan.i
parce qu/'l t Alve r'esprit du pen-
ple et entrelien, celte fltun ie
du 'assWtce culte 6dilitnt ei mo-
ralisatenr du Souvenir, qui em-
i.e he une iParie ie tomb r nii
deliquescence.
Alexandre Pel ion et l qloi
re la plus pure de la race.no ,r
conmue Li exceltemnient duitle
rtgrette h. . Williamns, anrit
Diiecletr du LyMe PttiOn.dans
sa Preface e,',x Poesies V (lionia-
it's de no're remarquable polite
Malsillon Coicou. Jusqu pro -
I selt, I'Pion nes pas encore
moaitr6 a I'adriration dii peu ple
hailien et de I'Ntranger, eln 11i
de ces monumenits qui r.-ndeni
une justice meritle a I'hommne
qui a realis le plus de biun
pour ce Pays.
Cetle injustice ne doi. p:is dul-
rer. Le ciloyen animin de l'a
mourcivique ne peut pas coin-
cevoi que la nation ha tienne
ail pu etre oublieuse d'un tel
fils. Le people hitiien devrait
tre le preinier a honorer dfigo.
meati une tell mi-m,'aire, celle
de Ihoinme ouC s itruvtient en
union si pa lailee : ih irniuo-
nieuse, 1'esprit democra ique le
plus 1ev6, le stoicisme pour
soi mnme, la sensibibilitd silen-


Lel ain


- PA UV^G


Ine genereuse initiative


m.t6, Alex.ndre P6tfon-81mon Bollva


cieuse et profoade poor tI. -
pie haitien, Ie patnotim, a e=
teur de a Kt6pubhqae, s, eofin
un protond amour de tl'em-ai*
te, t6moign6 par sa mamu6tade
surhumamie et par Iaide rater-
nelie donn6e en deux ob avec
tant d'emprsemenot k Simon
Bolivar.'.-
Le V #asota, en t6moisage
de sa ia tteecoanaisanace, a
rendu | -depuis 1911, A la
Inemoi timmortette de PtUon
e lumi levant uOie mnagnfigqee
statue o mne des places publi-
ques d aracas,qua porte aussi
ie no110 plus graul des Hai-
tiens.
Ce sera rendre justice Ai I
g.uidtetaw pouitque, social et
morale 'de Prtion et perp tuer
le sj uvetir*Ju s6jour de Boli-
va ,ean ilii, delever trols mo-
numeniW comm6moratils:
lo A la villedes Cayes., tot
press daubord de >ner, un monu-
m nt c'stta dae une statue don
,,.*, repr6sentant le general Ma-
rion, acueillant Bolivar. C'est
,ui uue occisiaon d'honorer la
ineduoire 4 general Marson,qui
lut un dezTiAros de la guerre de
I'lJdependawsyel fu det iagna-
laires de l'ace de i'htidpendan-
ce.
2. \uc6t6 nord de Ia Doua-
ne de t'ort-au-Prince, un mo-
numeit, aussi une slatue dou-
ble, i epresentant V 'toa accueil-
tant Bolivar.
ou.- A c6t6 et i I'Ouest de
la statue de Dessaines, au
Champ de Mars de'Port au-
Prince, une grande statue pd-
destre d'Alexand e ,Ption sur un
large socle avec des ;basreliels
portant des inscriptions coin-
inmumorant la toidalion de la
Republiqu, l'organisawion de sa
belle oeuvre agraire par It dis-
triba ion des terres aux paysans
et aux serviteurs de la atrie,
et enfia la creation du DrUpeau
National.
to.- Le Lyc6e National est
en quelque sore la mnison de


0


' '-v;'-'


Jeudi


23 s I&NN&k L N"66
Fort-au-Prince


- w -- -_ ~i C-- ~----- ---


Pltion, une doe ms lus bellesi
wuvre qui aWrite *Wtre agran-
die, eabellie etc modrnasee :
e'Vt le Lyede Pdtion", appella-
tioa qui m iete d'dtr"eonsacr6e
dflattivement en une belle t.,
laiMueIse enseigne. I.nue chasse
historiqae pourrait y 4tre cons-
truite, contenant une petite sta-
tue de Petitn, ce serai le Muste
de Petion, oft seraiest conser-
v6es toules les reliques touchant
de prds ou de lotn a cet muco n-
parable citoyea, le Pare de la
Paine Haitienae,- ityres, ta-
bleaux, lettres, objets person
neis,etc.l.e Lycee Petiun deyieal-
dra atiai le temple de la recotn-
naissance et de 'avenir.
Ces monuments co.nim mora-
tits pourroat tire coutiratii atuA
lrais du Peuple haineai et avec
le concourS de tous les pays
d' ui. r.q iatine, e.i signed tde
sol da t6 avec Haiti et pour in.
.jI" t i ,j' i) t I't la s lCelOi eC
lIetIj aI Ubte de Pe io dollt B '
livar a e rtl qu t( ii t laulear
d l/a liberld de l Aminaque du
Sud ).
Uiie parties des rouil revueillis
devra dtre r6servee A l'agran-
dissement, A f'emhellissement et
A la molernisation du Lycde
Peiion L'Amt6riqe Iatine stera
h uieuse 'le conlribuer a cette
w i re d',duetiion r alis&e du
viv rt I- P *aoni.Oi honore au-
tnt un 4& 1i en continuani el
e', e'nbellissant une de ses plus
bel es ,auvres.
Pour realiser tous ces buts et
pour se me(tre en rapport avec :
lo,les Pouvoirs publics hiitieni
douat 'aide et l' utorisaiion son
nacessaires, et 2o, avec les pays
de I A.nmriq'e latine,- l'it pen-
s6 quil lall at cr-er uai -omt'
c'est le ,( Comi Al. xandre Pe-
liot Smon Bolvair )) pour hi
consitu'ion duquel je viens fai
re appel A volre precieuse col-
hboi, a.fio0t.
Avec un peu de bone volon-
t6, cette oeavre doit r6ussir, elle
reussira


VOI LA SUITE EX


Clnqui6me Page


u~F--- --


THE UNIVERSAL CAR


Veuve A. SANDRAL


Aux CAYES

G0NAINT'S


Abel LA-'ROIX,
Sl:ui T! l AINE,
Il ,I V,; E \[ ,


SOl 'S-CES.


F. INIALLEI3HANCHII


F. CHFRIEZ,

M. Res. ORIOL,


A P SETIT- VE. I
PETIT-G(o.\VI.:


JACNMI.1',


- -- -- -


OULS avons leplai$ir d'informer nos Amis et Clients que vu /'Augmentation

dans la Production de la Fabrique, il nous esi maintenant possible de re-


pondre aux commands de nos Clients, pour.n'importe quel mode de Voitures

et Camrios, dans un Min'mum de d'lai.


SHaitan f olo rs


S .


Port-au-Prince


2379


Phone


CapHt Htien


893


#)Noe -W2 ~ ~


S1 Avril 1.929


Te16phone : 2242


SC'lest son doccs qgi nous per-
metira doe rendre un just hom-
ma ge, an pen tardif aussi,A tons
ceux qui out bien m6rit6dela Pa
trieHlaitienue Og6 Chatanne, le
Pr6dident J.P.Boyer,Henri' Chris
'tqphe,*'1apois et tous les autres
sigihdtaires de I'Acte de I'Ind.-
pendance... Beaubrun Qrdouin,
Thomas Madiou, Lftistant Pra.
dine,'es pieux conservateurs de
nos Archives Nationales, B. In-
ginac, le Presilent Fibre Gef
*rard, Delorm-. Boyer, H zelais,
El ond Paul, Arnmnd Thoby,
Dr Jai.vier,. D. J. B. Dehoux.
Justin DevoI, A Firaiin, Massil-
Ion Coicou, Alcibtad. Pomiunay-
rac, Owild Duran*, Paul Lo-
chard, etc. /
routes' c's grades et belles
fig ire, de noire hisioire doiveni
atre i )i urees en les toriLes ar-
tistiques vivantes A la toule et
.111 visit'ur. etr4iingers. Pour
InI re g t i SI e c'esL It laieilleuwe fjaon d ensei-
g ,', i lliM, oui, N tio.iIie
A,l es I .it p he1 '.e ite P ltion,
celtu cominliiOil spi iluelle et
patriohque avwc nio, grands
Mlor'! nous seta plus I. cile etce
sera grAce a la resurrectiuoi dela
inmmoire de Petion, de ce genie
tuelaire du plus haut civisme
haitien et de l'union national
la plus parlaite...
S tchant que vous ne refuse-
iz pas tie ,o:itribuei au succs
d'ui.' ceur' ,i h tulcinei t pa-
triotique, je vous adresse, 0Mon-
sieur, avec mnes remeiciemients
anticip6,, nies plus distingutecs
salutations.
Dr Francois D\ ENCO(l'R.
*,.eie circulaire tut adressee i
plusieurs personiltlitt.s ihai',ie -
nes.Voici inaintenalit I's Sratuts
tI la torimation du iiouiti.


- ~ -~-- --


- -~- ~


M mob..


L-Y.I~ I ~YIIJI~I~P~IIQR~YYYOP~-~ XI~i~LI~+P.~~~LI~py 1 III~- ~IE~~i3;~lyQi~a~.-~ Ip~ --ICIY-I~PY1VI~ -~i~a a I 1L


-~Y ------ -


2 m


Le Tigre est

vieux, mais...

Lon se rappelle, sans doute,
que il y a quelques jours. IW
nouyelles pari'enues d'Espaign
nous annonqaient que Primo
de Rivera voulait abandonnuer
le pouvoir A un Dictateur plus
jeune at, par' consequent, plus
knergique.
Mais survint la r6volte des
troupes d'artillerie A Ciudad
Real et voilA que le < Tigre as
r6veille de sa somnolence el
prend des measures qui indi-
qSent que la main de fer da
Dictateur subsiste plus vigou-
reuse et plus fermne que jantais,
En effect, voici les dsposilions
6dictces par une Ordonnance
royale publide, aprks I'chauf.
tour&e du Ciudad lrial et com-
pletant le d6cret du Directoire
espagnol du 3 1evrier.
1' Les agents de I'autorit" ar-
riecront et remettront entr. les
nains de la direction de la Stl-
ret6 A Madrid et des gouverne-
ments civil -n I)rovince tciites
les personnel qui, en pul)lic.
prIdisent des vnements iial-
heureux pour le pays, crliti-
quent les militaires et les hau
tes autorites dans un but de
diffanation on qui joirtnt atl-
teinte iA leur :.t loritl et A lI tir
prestige :
2" Ies cerclcs (ul conitrev 11n-
nent A la clause Iegleinenila:re
interdisant A leurs imemnbres de
parliciper A des dliusSions Ipo-
litiques et (onunl ettent les ltii-
tes signal&es ia 'aIticle le -
rount fernis,
3" Les d partements mniiis-
thriels ouvriront un, registry oa
seront inserils les noise n les
foactionnaires dependent tie
I'adlministration central a.ssi
hien que des administrations


2


PORT-de-PA I \


I






iL MATIN- 11 Avail 1929


- I~ ~ -~ i*',I I


.s et locales, a vec
de leurs capacit6s, de
.deur au travail de leur
..a..le, de leur discretion po-
tlilque et signalant spkcialement
ceux qui se rv~leront par une
publicity bruyantc leP ennemnis
du regime et cherchent A atta-
quer le prestige de I'autorit(;
to Dans les centres oit exis..
tent les organismes ou entities
rLgitt pn'r d'es junles adminis-
tratives ou gouvcrnementales
depnduint directement ou indi-
rectoment d'uu minist6re et rta-
lisant tine ocuvre d'obstruction
hostile et diffainatoire, les jun-
tes seront r6voquees et, en cas
de r&cidive, les organismes se-
ront dissous;
.5" Duns tous lei bureaux de
Somitens 't mou Fantriotique
outivrira tin registre ou seront
inscriles les personnel suseqp-
tibles de se livrer A la diffama-
lion, a' d6sordre politique et A
ja d6moralisation de I esprit pu-
blic. Ces personnes seront mises
A, a la disposition des autorilts
lorsque les circumstances le de-
maindront.
Les sanctions qui seront ap-
pliques A ceux qui contrevien-
dront aux dispositions de l'ar-
ticle premier seront de un A
Mij.torze jours de prison et de
S) pesetas A 2.500 pesetas da-
inemil, sans prejudice des pei-
n;. l.nonches par les tribu-
naux. s'il y a lieu.
I.es pines qui seront appli-
qtJ'ies A ceux qui contrevien-
dlm(ioit aux dispositions des ar-
liiehs 2 et .I seront arri(tes en
Conseil des ministries et auront
iun carn'itre irrilvocabhle.

.\lr Justii .Juste, Elbnisfe,
1l(nr, aIvis au public en g6-
niral cl0 u (Comnierce en par-
li iulier, ai siqii '.i sa bienvcil-
l;inntc clicnti'le, taut de la (a-
piclec qu c Ia I Province qui'ii
a transflri' sonl Atelier d'6-
lfi-nistcric et de tournape Ai la
Itue dii Mafpnsin de 1l.1int No
1,518. li,'adc oust, tout )prts
de lBai Istne Nationale (e la
Ripulilique (d'llaiti, maison
anlcinriemient (cu)('c par Mr
, 1; fle.
()n Irotuvern touiours les
111111i S SOins.
Port-.a-Prince, (10 a\ril 1929
,lustin ,11 ST'E


Le I clomel Barker, la femme-
heaar est reals (e)en liberty
Samodi dermer, L9 M&ATI fal-
sail A ses lecteurs l'6tr'nge rE
cit de I'histoire de cette femme
qui, depuis plusieurs innies, se
tuisait passer pour un homme,
avail 06t, pous6e, s'~ait marine,
A son tour, A une autre feutme et
se montrait partout, portant
beau, sous ce brilliant uniform
des lanciers de S. M. Britanni-
que. A la suite d'une faillite
frauduleuse, le a colonel ) Bar-
ker fut arrLt6 (e) et on d6cou-
vrit son sexe. Ayant refus6 de
lournir les explications que lui
r6clamaient les Magistrats, le
faux colonel fut emprisonn6;
mais, plus lard, ayant r6pondu
A routes les questions, il ou elle
vienl d*etre remis (e ) en liberty.
Et le colonel Barker va tran-
quillement reprendre la vie dou-
ble quelle a menee depuis 7 ans.


Avis
La Commission Comnunale
Rappelle que les Cheques
6misen paiement d'Imp6t, ta-
xes ou valeurs qnelconques
d(s a I'Adminiistration Com-
muuale, doivent etre dresses
A I'ordre du Receveur Com-
munal de I'ort-au-Prince.
Port-au-Prince, le 8 avril 1929
.-- t


ujEorrwt s- unto3m mi.pour
JIlF'Un f ckivaud d.. I&
riI& 1 liu~.- dA*J#kI,wR'q.quo
Ow' :y*. jarmi. g'fUite--
JbrflrLq iavuLR., 3 mflo&?...
(-Ite ai 4 ,so. --"-n p~rotJ do
Ln v.wmtw Adan. outs. is. beams.
Epkcetilo
1-F


KOLYNOS protege centre lea maus
JK de dents, lac arle et la gingivite.
Un centimetre our une brosse seche
suffit A d6barrasser la bouche des
d6chets de nourriture en fermen-
tation, A dissoudre la pelllcule et A
d6truire les germes de care.
Essayez Kolynos aujourd'huf
mgme et remarquez la delicieuse
sensation de propret6et defralcheur
qui vous restera dans la bouche.

KOLYNOS
CRtME DENTIFRICE


Libert6 Egalit6 Fraternit6
R6publique d-Haiii.
Extrait des minutes du
Greffe du Dribunal tie
Premiere Instance de
Port-au-Prince.
L'an mil neul cent vingt
neut et le cinq Mars A quatre
beures de l'apres-midi.
Au uretfe du Tribunal de
Premiere Instance de Port au.
Prince et pardevant Nous,
Fernaod Casimir,commisgref-
fier.
A comparu Madame Veuve
Constantin zaykowski, one
Louise Price, pi uprittaire, de-
meurant et domicilnie A Port-
au-Prince, laquelle nous a de-
clar6 qu'elle renonce pure-
m'nt et simplement Ala com-
munautk ayant existed entire
elle et teu son maria d6c6de' le
quinze janvier de cette ann6e
aont acle la comparantea


sign avec nous apr6s lecture.
Signd : Vve L C. CZAY-
KOWAKI. Pernand CASIMIR
Enregistr6 A Port-au-jPrince
le huit Mars mil neut cent
vingt neut, folio 140 Case 930
du registre P. No 5 des actes
juciciaires pergo droit fisc
cinquante centimes.
Pr Le Directeur Principal de
I'Enregistrement.
( Signed ) LouisAIMlA
Vu : Pour le contrOleur.
(Sign6) Cyrus SAUREL
Pour expedition conlorme
Collationn6: (S. LAB SSIERE
Pour copie conforme.

| Avis
I On demand A acheter deux
paires portes en ter mesurant
88 x 136 pouces euteuillures
comprise -tete arrondie.
Adresser offres 204, Rue
Thomas Madiou.


FAIBLISSI
CUIIUT*


mill I SPras. midicle
*ad Gi&&:DEboONUI. 9. fPa Pad u~. 1PAP46 66 Phchuema .


do DELORT PharmacieS

M 'Oo U440-PUIMoft

Pharw seie duD& JustiAuVIARD
of teytea lee bennot Ph. ,moolds.


Changement d'ad,
' La L misonm C. L VIM
Informe sa nombresB
entele que ses atellers
transf6rrs au No 3387
rue Thomas Madiou c4l
rue des Fronts-Forts,
compris entire la rue du
tre et la Graud'Rue, prem.
tace de la:Maison Joseph
latrellal
Coupe 616gant6, joii
promptitude dans l'exied
des travaux qui seront cW
A la mason.


ALUMINUM LINE
1111t Whitney Central Building,
New-Or16ans, La U. S. A.
PROCRAINS DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAI'
Le steamer a Sassenhe D ayant laiss6 New-Orleans Is
Avril couraol sera aux Gonalves le 12, A Port-au-Prince Ie@
et continuera pour Petit-GoAve, MiragoAne, Cayes et Janol
pregnant du trot.
Un steamer laissera New-Orleans le 16 Avril courmW
pour Port-au-Prince et les ports du Nord.
Ce 8 Avril 1929.
A. de MATTERS & Co
AesrTS GfNtRAUX

The Royal Mail Steam

Packet Company
Le steamer a Conway D venant de Kingston et des ports .
Sud,sera A la capital vers le 12 avril prochain pregnant
pour I'Europe via les ports du nord.
Le bateau tourist Araguaya ) venant de Kingston, sfl
a la capital samedi 6 avril a 1 heure p.m.en route pour NK
York via Nassau.Y
Port-au-Prince, le 30 Mars 19291
1. J. BIGIO,
Agent GUndral de la Royal Steam Packet Company.
T616phone, 2311.


Grand HOtel deFrancee

. NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT

Hors d'CEuvre varies ou

Plats du Jour

Dessert


1' Io1l )I ou r G's 2.
IH\ ili: TRI'S. SO)lGI METS CHOIsrs
Ir. r'. I.\ I i zI/


50


I 11i q u 'ai sma IHls 0- fail
I'llqui livid' j l re &cIfrpl4s.

h1,o a61(1(]alpawule
1K SEJOURNE
Ilbl (lnrv tvs It c414 111(il s jhigot rcu~es
l)'A S E. SI E
I lAtt~I F. SEJOURNE
Angle des 'ivHo w- o~zel idu (Centire


1's meilClcUT'S cartouchesf


Eo vented chess J. B. VITAL, autorisp par le
de Ia Garde d'Hatt


Li Parisie


~a
a. '-~
t
'-a-


II,


Angle des Rues Republicaine et des Miracles

Port-au-Prince Telephone, 2006


Le plus fin Le plus 616gant- Le plus a. la mode..I


Vous le trouverez en


Costumes en Casimir

en Palm-Beach, en i

Gabardine, en Blue

Eleclrique, en soie,

en crashdefil

en ALPAGA

en DRILL de toutes

nuances

en Noir pure laine,

en SMOCKING

etc, etc.


notre elablissenmenl.


ICHAUSSURES


Marques

Mai shall

Richelieu

IVexcedor

Trianon

jDouville

Parisienne

Walkabout


Derbis

Hazard


etc;


etc.


ASSORTIMENT RENOUVELI

FRANCO & VICENTE, Proprielaires


F1 -- ~-


_____ __


d


----------- ----- -- -- --


II L


r -


AL


plqm".l


,,:.





LE MATIN-- 11 Avail 129


APA'r AL


06

r.











I-
el






D(




qii
sit

Ci



DI
Sc

de

Al

6c


'LVOUS TRtUVERfZ:
Dm BILARlS de fluxe.
SDe DtLICItUX SORBETS de
ezxqnise i ts A la o :, r,
DE LA BiAitR ratche et mousseuse.
De savoureux SANDWICHESn
De tameuz COCKTAUa
Do CHAMPAGNE
Cale de ler ordre.'
ELDORADO
Place Demsalines
Fr6d. GAIRATJD, directeur.


ru'1J

Slua

duW


|Linniment
ideSloan
Aall f Tolel cov
Distributeurs :
J. D. MAXWELL & Co
Repr6sentants pour Haiti
1619 Rue R'publicaine
(Grand'Rue).


I e

it
le


I


Ci
er
le
SC
CL
CE
6t

dL
p


* Nonaleu par lgatt.,
I d'Essenoo


Walter Critchlow 1693 A
Street., Wheaton. Jl. U. S. 4.
a hrevet i un 6conomiseur
d'esseace ai vapeur d'eau et
dliminateur de carbon pour
lous molteurs d'autos A es-
sence et il n'v a rien de meil
leur.
Des antoq FORD bien v;eux
nouIs rapporntent 6r miles par
gallon.
Les uouvelles FORD rap-
po-tent 55 miles. D'autres
marques indiquent les aug-
mentations crrespondants de
1/4 ou 1,'2.
Mr Critch'ow nflre d'tvo-
ver un chantillon pour intro-
duction.
11 desire Miablir des agencies
partout et lei agents peuvent
gigner de 9 250 a 1010 par
mois.
Ecrivez l:i ien anglais:
W. CRICiIL.OW
W195 A Street
Whenton, Jll. U.S.A.


I


Avis

iinportanl
Par la prtsente, le public
n particniier et le Commerce


-n .general sont avis6s que,
esoussigne devant s'absenter,
on fils tdouard Jaboul
,hawly, est chsrg6 de la pro-
uration de sa maison de
commerce. Cependant il reste
ntendi qie sa signature.pour
Ire valbl)le, doit 6t-e con-
)inte avec celle de Georges
about' Khawly ; ce a partir
u 6 Avril coiramil.
Port-au-Prince,le 8 avril 1929
Antoiie F. KHAWLY,


he leading mineral wa

La Boisson connii
dans le monde entier
LST UN
RAFRA CHISSANT
EL UN

RECONSTITU1ANT
FROID
EAU IlNERALE WHITE ROCK
GINGERAL VVHITE ROCk

Le seulGineral faith

d'cau ninerale a'

des Sources Durc

WHITE ROCK
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEl S,
CLUBS,CAFES ET RESTAURANTS

Mohr & La urine
Dis.ributeurs Poi I au-Princc, tiniti, I P


A 'y-,ndre
A vendre unp belle collec-
ion de livres brochs,ne ivres
de Bourget, Bordeaux, etc, et
ces romans-cin6.


______________________ _____ -.-- .- -_.----.-- _- -- -- - --,


Insurance Co

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES. d'ASSURANCE

sur la VIEiv

EUG. Le BOSSES' & Co.
Agents Ge6nraux


U, _____________________________- ------- - -- --'~"~


MOSCATO PASSITO









LA BOISSON LA PLUS


ESI


.- e.


'I


I'


I


QUISE .

A. de Matteis & Y
Agents


rlrrrrrrr


L I I L


11


9




A) --TTt - -,^- -"_- -- -


-"PA~-~-a


-OPAm -36 KE


SJ U


Constipation
Itptyrite,
V rtges
Dyspepsie
Migraines




P..,mbsars des Udphteia( dePori%
IS GRANDS PRIX
W 404 f lencome. Prklj1*~


BO()


"w


In


F r4 rt 3 .cr en beoz~l
sarb!' jrencz chaqu*
!*Oir cn comprimd do
JUL3OL

imoil :r!J t 1..6,')acw i, Jus:4 to
I P juj~l Poo''rled hL uiktIPetiO bug
I ft 1,141 -ood-:.qide ft *rmits.'=4h~
.1 k.~ ,:uh.l, -bgrit').i4.M,%baI
4-t riwlaW. ini.,.' d ra 1#hEI '

164.11afhsq Cot4' dr.40bitlti%.
.1 lei flotirelfijOle .11lWIiow doosmoe ~ o


Voaii It petit karnoua kar of I'Mn146tif


Panama Railroad Steamship Line
Service de rst et do papsagers entr
NEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de I'AMeRIOITE du SUD.
plus rapid et le pins dii ect service de transport de passagers et do trdt entire Haiti.
et les ports Europlens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la liste de Dos agents poir les principaux p )rts de I'Europe :


Aimiloterre
Mrs, Ga. W. SHEIA)OM &
ENFRANCE
I vZUiLiOu & C* mat reprientlk:

GELATLEY HAiNx~v & Co
7iTRuede la R61puhliqde
Ma rseillec
fIFJIU PEBON & C iA L
53i Quai Georges V
HaIvre
[IIEJRu PiuRo.,; & Cie. Ltd
hjue dii MOUjin VapePir
Boulogus/Mer
jIHiRo 11 imoN Cie. Ltd
9-) Rue (de Marais
Pa ris
IV
EIFEyRNU l'KRoN A Cie. Ltd
Rue, de la Tmhquillitd
DunkerI c
HIFARNU PEIAoN&Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux -


Ecouse France
Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND
COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
MrsHlENRI COE & CLERS'
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie


OSLO, NORWAY
SInternational
Speditionsselskad
HIAMBOURo, GERMANY
Mr H. Vogemann
HambourgGermany
GOTTOURCE SwiI. -MrEDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDIg
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande,


reeduque I'Intestin


Lime


I

. *C

BSoy

171fa


- ~--


m Iki l.-


~U--l .


-Immw g- m


I I


1. f Vol ': .-
Jk 9ATA&=.U",wrHA=




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs