Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04146
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/09/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04146

Full Text





-Are.
ita

"pLF7F RICAINi. 13u,


PORT-AUI-PftNC1 (IIAM)


"MARDI 9 AVRIL 1929


'AVU... Une bonne
timo.. d. U. A Wa.vflnrrutour d.e nOU V elle


'S SI!E (1) .Devant proe6dtr l'inven-
E () taire complete de son grand
Ie. V49ve, le crater* c Signal >, avec un panorama SioCK de merchandise, IAOS
le. ses lumeroiles 16. unique sur la Suisse romande. Maiso o KAWAS I ERMANOS
informe as nombrense tcien-
P teadres et ses sco. J'ai vu Montreux et sa c6tu ell.va liquider cer
0 1ravissante, dans le lointain la Itau articles
w8 Florence,.son vieux Dent du Midi d6tachant sur le tau A paricles.ru 15 Avri
I'A osaux'boutiqnes ciel ses arr6tes d'h6rmine, et Acur.nt la 4aoir du 15 Avri
soutenues per 'de pas loin le chAteau des (.rdies venle au rabi un, mtri*d'a -
nts, l'eglie Santa- qui inspire les aBosquetsde iele,, ,au ba iunte ,6ri en-
c~6bres collections Julie de la Nouvelle Hdloise. el publide.
Pjltii et de la galerie J'ai vu Glion, Caux, Jaman ei ; Mpu e.
(zi. le remarquable les Rochers de Naye, A plus ---- .
u des MWdicis A San- de six mille pied, d'altitude,
J'ai vu les jardins de que I'on atteint par le chemiin La griude jarase de I'AsseMatiise
i, parsemes de bosquets, d, ter A cr6maill6re, qui luonge catheique de sa Jelsesse haliease
rs, ce bois, de statues abihe et cltuie le precipice, Avant-hier, best deroulee la
tines, A tart exquis avancant cran par c an, agril,- grande journie (atholique du
potle I'Europe imui'a. J' ,i p6 la pente vrrtigineuse |ar Congrds federal de I'As.socia-
lHesole, les Ca.,cincs, le je ne sais qudl prodige du ge- lion calholique de la Jeunesse
detColli qui conduit a la nic hum;in. Jai vu I'elgait Hadrienne.
de Mich, 1-Ange oft l'on quarlier de Territet et le cha- Comme nous I'avions anion-
vre le diorama immense teau de hillon aux tortures, messe aatn yahedrae de Portes,
irense, et toules les col- aux oubliettes, aux pend;i- au-Pr nce. S. G. Mgr Le Gouaze,
I viwonnantes d'un char- sons, de pilerinage d'Fug. Sue, Coadjuteur de Port au Piinue,
Idduisant. avec leurs bo- de George Sand et de Victor aum6oier de I'Association y pro-
leurs chAtaigners, leurs Hugo. nonVa une allocuiion.
es et leurs rosiers. "J'ai vu Interlaken, sa belle A 9 heures, I'on se r6unit A
vu Venise. la Reine de promenade du Hogeweg avec Parisians o l'ou entendit les
tique, .difiee su r lea pour arriere-plan la cime ma- Rapports de MM. S. Devieux et
la cite de Ia Lagine.des estue,;se de la Jungfrau, et Roger H. Dorbinville, de Port-
des canaux. des Rii. son site roamantique entire les aurmie e Roger Gousse de Jac-
la Place de Saint-Marc lacs de Thoune et de Brienz, mel. i y eat easuste un Jchange
des, p; te de trachyte aux portes des plus bills de vues entire lea Membres de
warbr el les colombes, vall6esde I'Oberland. J ai vu IAssociation dout on 6lit ensuile
'es aux frais de l'Etat, Grindelwald, W ngernalp et le Conseil Federal et approuva
t pour demeure les cha- la I etite S h et les pigeons de Ia impressionnanme des l Ipes. A midi, un grand banquet lut
aux couples by- yai vi A Eismeer. d.ns ou. offert au course duquel plusieurs
TJaivu le magn fique overture du ro, her, la Mer de toasts furen IprononcesA la pros-
Rialto et le Pont des Glace, aux sup rbes seracs, MritA, au d Ivelopp' meni de
( Asiartte et a bonhear de
que traversaient les aux enormes crevas'se,.J'ai vu aIs Jemnese dHalti catholique.
siers pour comparaitre le tunnel de sept kilom6tres A 2 heures de I'aprds midi, ce
t le terrible tribunal ('u qui entire sous la montagne, fat la seance solennelle A I'Asile
1'il des Dix ). J'ai vu le .aprs la grotte du glacier de Franeais. MM. Felix Magloire,
.tazo et ses patais de 1' iger, ,t qui la perfore dte S. Sylvain, M. Ie Chaioine
pre aux .,ventures c616- bas en haul jusqu'A la Jung- Chris', Supirieur du Petit-S'-
Ta J'ai vu le Palais des Do-' fraujoch, A 10.000 pieds d'alti- minaire e S. G. Mgr Le Gouaze,
lt es fresques inimit. bles tude, l'inconcevable ascension Archeveque de Dara, y prirent
,*Vkron6se et du Tintoret. tsous terre pendant une here tour i tour, la parole.
IN s la noire gondole dans qui semble une Eternit6, et Cotte s6ance solennelle prit
WVrnse l6g6re, la nuit, sur, qui vous jette dans le mode fin pir une c6r~monie religieuse
,aux calmes de r'enchan-. des Neiges Eternelles, d ns qui oet lieud nla thpelle de
pme Lagune, avec ses lan-I l'blouissement de I immense idit pioendaunt laqu-Saremet
nes v6jitiennes: des om-' glacier d'Aletsch que partiou- t donue.ceme
pidbes par des 6toiles rent comme I'clair les skis et NoUs publierons d'ailleurs
S es cdipift enlaces se les luges I bient6t le co-'pte-rendu dilaill~
l ufo ind du r felze J'ai vu Lucerne, sur les do ctte grande journee ci.tho-
gtBliqne des mats, tou- h ,^ ,lique.
M I bords du lac des Quatre Can quo*
S silhouette ai v o tons. ses vieilles tours feoda-
e lbout, le torse d gnch6,o les,.ses cloches, ses collins La vtle'des Caves d'allt.
Ibout, l torse pench .. L Ivette iti
ant dans le dialecte aux,616gantes maisonsdecam- aCarrefour
.dodtx et i ger come ne.,. face aux Apes Tons ceul qi assistren di
f. a ehwyz, d'Uri et I .Unterwal- 16Touitndi
koffle agr6able. den manche A la tale de Is pose de la
hui vu Torcello, burano et en. vu ,Lion c6l.br. per premi6re pierre de I glise de
ano, les Mots des es den. .'i vu le Lion cuClrn, per rreour sont unanimes A iouer
pu," des perles et des verre- dune lance qu expre en e service irr6prochable qui a
1 twtfbrmes fqnjastiques. couvrant de son corps un otl ctganistA Ia buvette install* e
va leI Lide, sa p re- I boucher fleurdelis6, grac eux par le a Caves d'Halli don't
ame eI l ses pa laces m" symbol de la bravoure des notre ami Emmanuel Florville
S t es p- io -.. suiases tu"s le 10 aodt 1792, est I. propritaire.
Ent s jolte pesenoeas en prot6geant la famille royale Chacun y trouva les liqueurs
tde Franice lea plus eaqmues et lea ratrat-
'" 'ai vu Ia route aux terri chissemenls les plus delicieux,
b is u la ro.e aux ter m. ans computer que le service
bles laets, aux tournants d.. t.it assur de laon irr u Ia Sui.sseaux cim es mort, aux gres sauv .ge chable.
Ntse des Dent.s des ols ia landeck, < ia route qui mnn
J ai vu la Gendve dan ,n tdecor sans pareil a, ,
Ilvin et de Rousseau, son col de la Fp rk, et a, gacilt, a .8 OL eA8
*"dT!ifont. L i du Rb6ne, A 3.608 metres d'al- I/EUJL:
i Z.. To"i toude. et l gaielott6 16, de !e Grand-GoAve. nous avons


Owsa
ve I P


n du


vin, A l'adorable vision du
~ ~bte, ~a awoua x ~ climit, au it el dl-

o1 de vyIle X vuta iA A&-Bor'une
wbors. I'l vut eleI WeOte pat


u one d6pecb nous faisani
Sdo la souvelle de la mort
Su. 36*W Milord, ancien
luas Tnbuamsl d'Appel d-
Pnlau-Pca. ,t prolepsser "
I'Ecol" do Droit de Port-au-


u amos bien vi-
bcs smx parents
Milord qui lais",
ep o0 il avail d(I
up, des regrets


|M [ | i u - -- - --- .~.- *- .
ldo4 :'u I'on ifachililaisser la vie
SJ9A4colliO du ,ouler sus heures douces et
, li -aux jardins 'Igaleas dns F'ignorance, des
aux termawss sus- flevres et des vaines agita-
aux rterres de tionsI
ei J magie des A-. N. LinGER
ia 4pdrfums qui
Mi 4tfres o0t [ L ~L ln d domain).


1


Les Chapeaux de paille


fine altalie de


R. CINELL Y & PIGLI,
SIGNA pr6i de Florence.
Grdce d experience de son personnel, bien oulille. font la
conqudte de tous les marches du monde. Celle imporlante
fabrique a aujourd'hui tine succursaled Aeu- )o ark. 305 as-
hingfon Place, et, parce que la plus ancienne, ses products ne
craignent aucune concurrence. Le sont, pour stir,les chapeau.r
des gens dislinguis. On peut les trouver a PI rl-au-1 rniuce, che:;
aul E. Au.jila, La Belle Jardiniere, Slambouly et Sergilb,
Aaurice Etienne ils, Gibara et Co, jean h.alamuas,Jiadame
I ve Mourra, hyppolite R. Jeudi, Charles A. Carrara, Anion 1.
Saba, I ictor Baboun, et pour commander, s adresser d
1 Agent,
'. BE TOLINI, Rue Bonne-/oi.
t I II


ii~ien ene


M,, luf'lcur


de Cigarettes


(; BARA


&


C


Les Cigarettes

"Dessalin ienne,


*Colonr


*Republicaine


a Porl-au-Prin cienn e

A. i laa fiusse de leur ar6me loot les dblices des
vrais iinaImaurs.


LA CIGARETTE SPUD
Si vous voulez 6vit, r davoir A la bouche I'odeur ct le goai
li tobac lorsque vous fumez.
Si vous voulez, en 'umaa t unc cigarette respircr un aronme
delicatet un I artum suave ; si vous voulez eviter que le poison
de la uic ,tine attaque le bel mail de vos dents, fumez


LA SPUD
C garette mentho'ec.
Sc vendant parlout.
B. & N. SADA, Agents GMnraux.


---N1"


Rappelez-vous, families
Qn^ *a plus agre'ble pension scolaire nu triple point de vue
Etude, lravail, S, in. c'est I INSTITUT TI'I'E.NHAl'ER
Que ia nieilleure ei la plus rapide m,6thode d'enseignement
.lassique moderne s'emploie iA
LINSTITUT TIPPFNHAUER


Le succs. I'an deruler, de tous ses 616ves de Premiere !
at une pieuve 6vidente et celui de ses 616ves de 46me el
74pit en eat uue autre. L'nstatut fire, max retardataites lea
services de am classes de Phdosophie.
Henres des Ceurs: 6 A 8 heures p. m.
s Section aratique : St6no-dactylo, Comptabilite, Lan-
.gurs, ie 7 A 8 fp. m.
A, '.. irz pas si vous desire avoir entire satistuction 6
,ul'ci vo'. "ntant i
L'INS1 Il UT T l'l .NiliAUEli
Reconnu d'Utilit6 Publique.
Enseignement classique gDn6ral.
S pratique spciel.
Prperatiou au university;


aii


... ils etaient cinq A ... et qui
convoitaient la meme piroe.
(.ownimet tinit 'histoire' Nul
ie suit et NoHL (LI.L Si perspi-
C':, e Ife put 'ien tin saivoir, car
V'iius les cinq avec elle, is sor-
IIt c i.I I st'ellibleh et A JI suite de.
la dulcinee. Comment finit I'his-
irii t'? n melodalime, en drn-
mfe, 11(n c11omedie, IclLent,-( (li lc ( 1 Ifl dir '.'
.
... vau A Pelit-Goathc u11L sc-
le des plus dtraitantes. U'o des
oiontr'6leirs du traIit el de la cir.
.ulhation 'tail (lomih6 dans une
voiture jutoiombile pour se ren-
(li' tcoiple dei I et. it de son mo-
Ictur ou de ses Ii cins .Natiurelle-
mient il avait )pris le volant des
iai~i Is dtiI I'ropritiiicr et con-
elinsait. Sais lntoulte district ou
incompetent, il fit iln inlnuvlis
tcoup (ie volunt t alila se heur-
ter conlre un potear. L'auto est
lout A fait (d{mantibulde. Etl' on
(t demiandt s'il e fiaudruit pis
:Ivoir ione diaine de conlr6leurs
<1o celle soi le pour operer le
retaiil tdes vieilles voitures qui
'iencombrenl les rues de la capi-
tale.
... I Vi I'tit o No. 30 1{ qui.
sous prftexte de panne, avait
stoppt' au KbeaI milieu de IA-
venue Louverture, obstruant
ainsi In voie el interdisant aux
outlre voitures de passer. De
lout s-on cteur chacun souhaitait
In venue d'nn des agentsde la
circulation que 'in voit pour-
lant A touted les lheures et par-
lout.
*
... ivail pionis de noter ce
qI'il av:'it vu anu N(cw-\W\'y-tur,
:iilrenent dii clie Tulu. C'tait
moirlant iune cholio bitni simple.
'in home c on ru pour ses
gocits dilikilus. assis Ai 'une des
iables, aprts iVoir mang# A sa
failn etl )ii i t pel phls qu'A sa
soil, v nlil ii oIln c'iix (lui p -
ni' lraienl il '.i Ie lihar, la unesse
ilh 1.I cuisine Ie hIgo i Cxquis
ile's hoissons.
I)es gens mnal informs pour-
iient croire qu'il avait 616 pla-
,( Ia par Tutu lii mtnme pour
Irire la rclamne. 11 n'en etait
'ien. Le hravb Tutlu en tait aussi
Olonne que les aulres, et des ca-
liauradesquelques minutes aprrs
Iraent de bonl c(rur avec lui de
tCte voix un peu grasseyante
Imais qui ven:iit pourtant des
rlgions les plus sinceres de
lame.

... a vu le cadavre de celle qui
lut la femnme choyee du pauvre
(lisparu qui dirigeait, nagu#re
encore, Ie Rn-ta-Clan. Est-ce
par ellermmem. car elle etnit
loile?- ou par les rats? Elle
avait les piedsel les mains com-
"'leinent rong6s. NOTRE OYiL
en fut tellement touchli qu'it s
,oila d'un pleur et accorda.un
regard furlif e triste A cell qui
fit, de son vivant, le bonheur
de quelques uns...:
Pauvre Marguerite!

"..'a vu, hier martin. au Champ-
de-Mars, un cerf-volant aux
couleuhs adverse et crues.,
equi pendua un flil elect rique.
se balaneait mollemont, tate,-
sE par. les souffles tildes da
amatin. Cela faisait joli sous tho
soleil, ce petit desespoird'fa
enfant...

m... n constaA, dimancbie IMia-
tin, sur la r~ se de P6t .a-Viye.
avec qSeOlo pitKde .et qa:'
tr0 t o .ul d
sub. C'es tabat mieux. La vie
de jens sera deowmais iSea
en dhner, les ocidents nai4rt
dus, le plus souvnt, qjti I4i
toaurdeaie des chauffeurs,


,b A -


- -*~ -


I,


N 663


I


fE


. .. .


r,~I


1118111tone Am. plus baul.p"our
v rOtnuir do RpetCSd'um ami que
peer rempAhir A a ptimp,
Ise CAZALMS


--- __ __


-- -- C ~~---ion&-


M -MP-0- --- .-..-- --m R 1


__


e ------'


_ __


__


t


.i -


NP







PAGE-2 LE MATIN 9 Avrii 1929


DERNIERES Nouvelles

it de L'ETRANGER


COSPA.IS FURIUSB DHI 'T S T0LeGRPal(U8Oe2
8 Avri 1929


Le% grans edup d'ailes
PA.hIS On made de Satl
gon que Isa aviateurs Bailly,Be-
ginency et Targot out atterri A
l'atrodrome reliant ainsi Ia Fran
ce ct l'Indochiqe en onze jours
avec un avion de touriame.
BANGKOK Los aviateurs
Bailly et Reginency oat atterri
ici.
BUENOS-AIRES -I.es avia-
teurs espagnols Jimenez et Igle-
sits ont atterri ici venant de
MontAvid6o.
SYI)NEY- Depais dimanche,
on n'a requ aucune nouvelle de
?avion Croix du Sud u, pilot
par Smith Him, bhros de la tra
versee du Pacifique.
M. Kellogg A Paris
PARIS- M. Kellogg est arri-
v4 ici.
Lord litlfour abadeonne Ia politique
LONI)RES- On croit que
lord Balfour a l'intention d'a-
bandonner deflnitivementla po-
litique.
La S. Db. rhaaqe de domicile
*iENIt'VVE. -- Le ,Conseil de la
S. D. N. se rtunira le 10) jnin A
Madrid.
Wilo d'im dietlaleur
I.ISU;()NNE L'ancien dict i.
t.ur 11. .oo10 Frunco est decide.

Srise iiiitiiTielle ea Polopgr
V I SOVIE Le gouverne-
meni est virtuellement dmiis-
SbI~lIIl! ~i (C.


la' eifithrulk traoCO-italieng
I 't IS o Le Journal )) public
un sat ha Iv amontrant (joe Ies
prmcipoalaesiqUeStionS Iranco-iti-
Ilehal S illtuarnent la rectifica-k
tioa ait. hi ronti.~re do la 'lripo
flnw- i In naturalisal ion tutai-
si('I1 e,iloivent Otre rOglks 6qui
tabtaieaeit entire loi deux pays.

P'AWIS -N Birisnd a revu
Algr NhIglione, nonce apostoli-
qu et tlulemialifi Bey, zuinistre
dew, Afhiires Etrang~res dEgyP-
te vt a d~jeunt avec M. M ilro-
neset minitistre des Ailaires Etran
g~rvs tedt luouanaie A Paris.
Wl~ladete4%Ai donter 3 mill ions

414. querrt'
PAIIIS -- N. Paderewsky a
doutic"&:'.ril;.ons, produit des
r~ctiits Concerts quit a donnts
eni I'vance j er I veuves de
gue rre.


LA

(1cclaration
DE

M. Stirnson

Niuds avons parl6, hiec. de la
premiere declaration politique
de M. Stimpson. Secretaire d E-
fit des Etats- Unis, qui a dit
que i n'y tI rait aucun chan-
gement dans la politique des
Etats-Unis et (ue les directives
Ionne&<4 par .v. Coolidge sub.
sisteront ).
Le successeu r de M. Kellog$ s'a.
dressait auxt l)l1gu6s des Etats-
Unis A la Commission Prepara-
toire du Ddsarmement. II resort
netternentdonc de cette d6clara-
lion du Secretaire d'Etat qu'en
ce qui concern le desarmement
naval, les B parations et lea
dettes de guerre, enfln I'attitude
des Etals-TUs 6 I'6gard de l'Eu-
rope. c'esi la politique de M.
Coolidge qui sera suivie et ses
directives qui subsisteront ;c'est-
A-dire quo le dtearmement na-
val ne sera accept6parles Etats-
Unto que dans la measure de
leuars intrO',s commerciaux et
de Ia garantie de leur defense
national, que le pavement des
dettes des nations europ6ennee
aui Et ts-Unis ne saurait 6are
rOparationsde guerre el qu'eanlu
I'attitudeldesEftsaw-Unis6 Iegard
de lEu rope neo swre q'ne ttl-
tude d' ude .ordoont .,t la
question des leal dweoocl-
Hatiot el de syinhitbie ,
Tel:. out t1d lea principles dte
Is poli que du President Coo-
Ud.e et de M..JeUogg A I 'gard
* T'Europe, tels osront ceux du
President Hoov*o el do M. Stim-
Mam, idpri lsa declarationn do
Oertie d'EtWt. I


Le probl&me
de la aute Sil06le
PARIS- Les n6gociations po
lono-allemandes engages A Pa-
ris touchant les taxes scolaires
dans la Haute Sil6sie own about.
Le Service po4lal
France-Amtriqua di Sad
PARIS Le service postal
France-4mbrique du Sud corn
porters dordnavant on depart
de Toulouse tous les dimanches
I A partir du 14 avril prochain et
an depart de Buenos-Aires les
samedis i partir du 13 avril.


La statue
du g6n6ral Manglin
METZ- Le general Pygand a
inaugurd aujourd'hui la statue
du g6n6ral Mangin.
Use interview de Chamberlain
LONDRES- tu coiur d'un,
interview qu'il a accordee au
corresp.ndant de I'( Obqerver )
apr6s son entretien avec M.Mus-
solini, M. Chamberlain a d6cla
r6 que les bonnes relations exis
tant enlre I'Angleterre et I'ltalie
ne soot pas prjudiciables aux
int6rets de tiers. II a soulignA
que l'acord entire la France et
l'Angleterre a facili~6 notam-
ment les relations avec I'Alle-
magne.
M. Painlevdorwteurhonoris causa
de I'Universite d Oslo
OSLO- A F'occasion du can-
tenaire de la mort du mathbma
ticien norvegien Niels Ifenrikabi
'Universil6 a nomm6 docteurs
honors causa les savants Iran
Vais ainlev6 et Iladamard du
College de France.
Le alican ae trailers pai
aver les Soviets
ROMN' Le journal Osser-
va'ore Romano a dement la non
velle suivanl i quelle des pour-
parlers auraient lieu avec les
Soviets au sujet des questions
religieuses.
L'aovre li.esaise en Tauisir
TUNIS- M. Anterious, minis-
tre des pensions,rentrant de son
voyage dans le Sud Tunisien,
a declare au correspondent de
la Dpeche Tunisienne a son
admiration pour I'extraordinai
re essor du pays depuis 58 ans
administration Iranpaoise
La revolution
au exlque
NACO ( Arizona )- Les ted-.
raux ont repouss6 une attaque
des iebelles.


Loterie
DIE
I'Assoolation des Mem-
bres du Corps Ensel
gnant et do I'Allianceo
Frrangalme
Ces deux Associations avisent
le public qu'elles oant organise
une loterie au profit de leuis
Seuvres de bientaisance et pour
la construction de leur local res
pectil, conform6ment A Ia loi du
6 juillet 1927 et l I'Arrct& d'au
torisation de M. le Prtfet de
I'Arrondiasement de Port-au-
Prince.
Le ler tirage est flx6 au di-
manche 5 mai prochain, A Pari-
siana.
La loterie comporte :
1 gros lot de 2000 gourdes
1 lot de 500 gourdes
i1 100 a
2 a 50 ,
4 a 25 a
6 a 20 a
50 a 10
2 ap.du ler lot de 25 a
2 s du 2e lot de 15
Le tirage de cette loterie se
tera 6 jour fixe et les gagnants
seront immediatement d6esntl-
ressis. Les deux socittes d16A-
Sueront au tirage, chacune,deux
Sde ses membres qui assurront
Ila sinctrit des operations avec
le Repr6sentant de la Prlectn-
re designA par le Prefet de Porti-
eu-Prince.
6jOn trouvera lea billats au prix
2e 2 gourltes, C. deux coupons
do 1 gourde chucun, cbhe : Si
mon Vieso. Alfred Viaax. t.
t4u,.iootr, St J iiien aanlon,
&B1'#, P.blo Torits, Meiles A.
Gabriel, Titine Augustm,M.I su-
rent, aux Imprimeries du Com-
merce et Cheraquit, A la Gar-
conne. aux Pharmacies Camille
at S'e Anne, au Restaurant St.
Oerard et ..1,x Caves d'Halti.


4J ., 9 jta -lVnlt
et, Vependwt, o
1ier. p de Me W 9 Mw .t111t
dontie difte iu piusn p
sociooue, le plus au pychw-
logue, e plas sense phlbfophe,
de trouper la parelle. Vogaat
passer un homme fluet come
unjonc, pourtant grand fAm-
tionnaire de I Etat et une fem-
me dodue comme une... ole ga-
vie, le bonhomme pensa: a Le
fenmmes gagnent leur pain a la
sueut des homes et, pourtant
ceuxci sont matgres d fare peur
tandis que celles-ld sont gras
ses comme ce ehlen peld que,
dans la fable, le loup rencontra
un soir. *
Quelle reflexion I

La grande Ifte thftlrale
6 St. Louis de Gemzagne
Comine nous lavons djia dit,
cest dans lea premiers jours de
main, probablement le samedi
4, qu'aura lieu A St-Louis de
Guonzague la grand tote tsea
trale urganls6e par les l6ves de
l'llttlllul loll.
Ce scra, d'api es nos Inlormi
lions une btllante soir6e theA
trale oi sera inontle une belle
et grande piece de Copp6e.

(lLVOUKR E REI\E ) A PARISIANA.
Act.edaitl au desir d'uii grand
numbre de ses clients, de'ir
don't unus nous lions fair I'in-
terprite dans un de nos pr6c6-
dents numeros, l.i Doection de
IParisiana a acceptI aim jib
ient wie redoniier Amour de
Reine
CR b,-au filmn a l6 port au
programme de deinain.
Nous n'avons pas besoin de
laire de la retcl.ime pour ce film
qui, d'ailleurs, a Wte redem ande
et nous somrnes certain que I on
ird I'applaudir en foule mtnrcre-
di soir.

Eu Correetionnelle
Par suite de la de~nnde en
rekcusation produate pir V1M
Rouruaiu, Pelti et GuOein contre
le juge Luhens qui devatl singer,
I'audience au course de laquelle
ces prevenus devaient coinpa-
ralttre, hier, par devant le Tri-
bunal correctionnel, n'a pas pu
avoir lieu.
La date de l'audience od cetUe
aflaire devra ftre entendue sera
flx6e apres que le Tribunal aura
status sur la deminde en r6cu-
sation.

La lolerie pour la calhtdrile
di's a)es
Le tirage de la loterie orgsia
see pour la cathedrale desC Iyes
et don't le gros lol 6i:ai rt re
seot6 par une montre en or ot.
ferte par S. S. le ape, a eu lieu,
avant-hier.
En attendant que nous pu-
blitons un comp e-rendu de
wailld, nous annoiieons que c'est
la Sour Christine qui a gagn6 la
montre du Saint-PNre.

La p,,se de la premiere pierrr de
I'eglise Carr**ieur.
C'et au iniliiu ,'une belle
fete tavoriee par un en ,s im u-
gn fique et qia mettait Carrdt< ur
en grande anuin ltion qu'eut lieu
avant-hier apres mida, la pose
de la premiAre pierre du mattre
autel de la future *glise pa-
rorssiale, place, com.nue on le
sait, sous le vocable de Saint.
Ch a les.
La plus nombreuse affluence
s'6tait donnae rendez-vous A
Carrefour pour assister A la cA-
renomnie qua so deroula sous la
pr6sidence de S. G. Mgr I Arche-
veque de Port-au-Prince qua
scela la premiere pierre de la
future ghlase.
De nombreux parrainset mar
raines choisis t'n cetee circons


tance, plusieurs personnahie6
otficielles et beaucoup d'eccle-
siastiques venus des paroisses
de Port-au-Prince entouraient
le Pr6lat. Lorsque la premiere
pierre fut pos6e, le Pare Bro-
chard, cur* de Carrelour, pro-
nonoa une vibrant allocation
et la Bendiction du Trs Saint-
Sucremeut lut donn6e.
Ensuite une charmante r6-
ception eudieu en Ihonneurdes
per-,ouuajdt6s pie utts. Et pen-
daut touted I aprAt midi, ce At, a
Carrelfor, la hesse le plus jo*
yeuse.

Bmae rCemiape-s
est prom.be a celui qui Iappo,-
iera aue Bureaux du journal,
une chdfie de montre or et ar-
gent perdue, dinanche aprda-
midi, sui le parcours du portal
de Leogane.
Port-au-Prince, & avril t10,.


i*JfaagUaiinin a ,.i *UAdi

I sToutes les Polices


SDEELA








comprennent la Piotection conh


Foudre sans auQimentation de



uq.LeRo CeneC



_____ Agents Generaux


re




. ;


_ I_ _~_i___l~__


r --,--


- ----




LE MAI v_ 99lAI-


- ~ -~-___ -~ -


* .'~ - .. ..


Lits en Fer el en cuivre, l-s Glaces, Tabeaux, chaises & Dodines, Jeux de

Salon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, coifeuses que vous trouvmr*ez



ch ez H. BA LLONI Fils

sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolumenti m6diques


ente

S a encan
redijl0 avril, 1929
ra proc6de mercredi 10
1929 10 hres du martin,
Boane Foi visa vis de la
igio attenantau bureau
Cable trancais, A la vente
i de 8 pieces de soieries
6 dodines avari6es,
batteries avaribes.
Mercredi 10 Avril 1929
IB sra proc6de merrredi 10
1929 A 11 heures du ma-
rue bonne toi vis a vis de
iblle de Bigio attenant au
u du cable traoCais, A la
A I'encaD d'un lot de
S Momilk v.
Mootbrup ELIE
Encanteur public.

agement d'adrese
A La lisoa C. L VERRET
I' lforme sa nombreuse Cli-
r que ses ateliers ont t6
iers au No 33 de la
Thomas Madiou ci-devant
Ides Fronts-Forts, quarter
pris entire la rue du Cen.
et la Grand'Rue, presqu'en
de la Maison Joseph Co-
Coupe 6l gantk, soin et
ptitude dans I'ex6cution
trvaux qui seront qoufi6s
maison.


V Le visage
" ICOMME
* Politre d'artlato*


. Uie poudre qui est auss
ido0e qu'une plume 6g6re
iConme I'air. Duveteuse cm-
?e Uan eodredon Voila ce que
diunt ceux qui se servenl
do la poudre Exelento. Elle
.4tend doucement sur la
laissant uone fine pelli-
l le de poudre qui rend la
a aussidouce qu'une pein-
d'artiate.

L'Exelenlo
Eit on triomphe pour la
lette. Elle ameliorera n im-
porte quelle complexion. El
le est d6licieusement parlu
Elle est livree en quatre
ites,Brun tonce,Rose,Claire
Brutnette.
SEn vti ,le chi z tous les dro-
istes. our 0,30 ceutime,
element. Ii est expedie d6.
lion da prix.

ATLANTA, GEORGIA U.SA.
~of emand6s pour tons



Avis, ,,J

sappeiie t( iAia en paieaent da npO.ta.-
eM ou valeurs qnelcuuques
dos a lIAdmioistraaae Com-
Mtonale, duiveaet tre dressc6
.6 turde do Iheetveur Cornm'-
Wmaol da 'ort-asePrince. y


ESTOMAO
jo"ie Intestin
castrites EilFONCEZ-VOiS DBIE CCI BAflt LA Tt TE
EnVri|te Pcur digrrer fiailoment n'mporteo quel
E enur imnt. po r dvita r la lot deir. 1 oj-
i Alg eurs acsfsion ap los:c; I:, e a ii e,'-
a ris I, U TI''s . .. "" . .
VotnIcsem ent-. ., fl A u."*" 'm.' r .-1c ' ,'-'es
Indigr.11ons 1 POUODRLs oe COCK 3 '
gawe< r, ; .- s : ; """" -. .
P! N-" ". L Aa"


Clinrique Leon Audain
1161, Avenue Joha-Brons. Phone 2223
Directear scientifique, Dr B. Hicot
Cashatoil0as, *6dieales et Chirurgicales
Traitement de Cabinet
Traitement nouveau par auto-vaccins
Laboratoire Medical
Recherches et d'Anal s-s cliniques
M6thede de travail du Laboratoire de la Faculte
de M6decine de Paris.
( H6pital saint Louis)
Urine, Sang Crahasts. Reaction de Wasserman
et Pr se de sang et Pr~I~vement divers,
Le latin de 6 heures A 8 he ores.
Le sir de 3 heores A 5 bres sor readez-vous.


A ELDORADO
VOUS TROUVEREZ:
Daux BILLARDS de luze.
Do DtLICIEUX SoBrs et de
l'exquibse RME a Ia GLACS,
Dui LA t IftRE tralche et mousseuse
Deo&voureux SANJDW1QCS
De lameux CocKTAILS
Du CHAMPAGNE
tale de ler ordre.
LDORADO
Place Dessalines
Fr6d. GAl AITD, dirtcteur.


Complanie Gkn~ruleTraa.:ei i &tlqlie
de Borde~awx Iv
abltendu v o ir It .t) 1. .a
reparlira e l~~e t' djute10411, ow
Santiag de Cuba cI des ports
du Suld.
La suite de fitiin'rairc s~ra
fix~e a 1Iaiiv~ee o,*Iviit-
Port-isuwi ii a e,. %, -1192
E. RO-HEdiN & cAgewsI


M. a. so. fee. I 0 t
eql an fml Ilfl


Le Purgatif ideal!

PILULEb wrIEHUIT
14 7, Ras du faub. 8t-Deae, Paris
Facile & pron~rs,
Ne ndcessitent nucan prdpwumd
dl. se provoqc'.impzais de d~lgo~.
Suppwinmunt I& dike,
&il n d"Ibiltp" as .aa&
WIfdommaft pea*6.1I g& I. bs, do
Plus -u,. gum Ink m edinlara
eli. si, par .upu m hs el,.
DOS (UT 2A 13,2F3UN


Ce 'I s |ueals t fi hit f
Ce qi ir peut l itre dpaist.
Kola Champuane

F. SEJOUBNE
| It t l lst" I ,I t .'sl to"di0sn : Or.01i iUi
D'ASbElISI E
I lep.('iU1 t \teu it
PHAWRMACJE F. Jo tNE
Angle des flues ona et ,i i,' r .

Les Imeilleures cartouchle,


- 4-1-


j -


* 'ii ~


ED, vete.,cbezl. B. VIT4L, autoribp par Is mm 'ods,1
d* lfg Gtgq.


1 4


PLACE I)ESSALINES


Cafk chic Restaurant de ler choix o't 1'on trove a tonic here 'les consommations
les plus delicates. Sau'lwiches sans pareits Bire A la Pression.








I U FIAjTJlZiiSLIF1
- - i- l-fc )L







Iiisuiwre Cof

Une dec plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

surla VIE

EUG. Le BOSSES & Co.

Agents Generaux

,p.
.' ._


4:.T







Al


Comme un rocher gigantesque qui[ s'elve
dans le desert, defiant son alentour de son
inhrwanlable solidit. ainsi sont les qualit6s
qui ont rendu c6lbre le pneu ballon Good-
year. Les milliers]de personnel qui se ser-
vent du nouveau pneu ballon Goodyear, con-
naissent et apprecient sa vraie valeur. Ceux
quiemlploientconstamment le nouveau pneu
balloon Good qear, et qui ont obtenus des inil-
lier de miles de satisfaction, savent que le ti
tre de Ie plus grand 'P1EL GOOD IEAR R -
qu on leur donne est plus que merite...
THE WEST INDIES TRADING C).
I'ort-au, Prince. Gouaives, Cap-Ha'ien "
Jacmel.




a,.1t
I '-*


9' /


.4


S-16-17


XX2 U'


* a.. -* *- *~..-'d. 1


. lie .. .


- -------- ,-rry~~rrr~r~uLI1I


, *


I


molummmok mmmmm


J i -- --r II


__


- --IC--


PAGE --- 3


LE MATIN -' 9 Avril 1929


I


. aL;-


pmPpqmwMmmr


L-


,






k IJ(E---II [F XIATLN..-- -Avail 1929


TEIWOE LYSrT


donine Un teint de lys


S.. Rut do iaPaitR,
PARIS
--ft 116.* C" do Ief dt-e O.. t**4 04 f. i */t # *. ftee T'ul P.iurnerie. si lrb1 tim.g.:n.

ALUMINUM LINE Venle
1it W t's.W C tentirl -Siading, par autorlt6 de JusUtce
New-Orl6ane, La U. S. A
PROC.AINS DEPARTS DIRECTS P-.UH PORT-AUI-POICE lATI En vertu d'un jugeint do
Lo s&rstierfta *Seswhe ayant l:R4sse New- Irl:ans le 3 tribunal de Premire Istan-
nril eftranhlertnux Gonnives le 12, i P ,dt-nu-I~ iice le 11 cc de .Irinmie, en da(c do
*'continuermpour Petit-Gotve, Mirag'.:n.e, Ca.yes et J.icmel viugt deux Mars de cete ar-
p pnat mtdu 1t. nee, iendu h la requte du
Un. steannr .aiss en Now.Orlesn,, le 1(6 Avril courant sieur Camille Girault,a issant
pour Port.auorifee et les ports du Nord. en si t aalitl de tute r des
Ce 8 Avril 1929 minetvs Albert, Esther, Pau-
A. de MATTEIS & Co line, Marie et Ezra Mis'sry, et
AesaTrs G(it HAUX de Raphael Mizzrv, mineur
Snancipe, assist& de son cu-
Si rateur le sieur Ceorge! JIro-
The Royal M ail Steam me.to.s.. roie.ares.deineu-
r1ant et domnicilies a Jdremie,
kI t Co npany pouravocats costitus
ra~kk COfmpany Mes Ilimoleon C. BrUtus et
1 Georges Nicolas, du barreau
S tcampr Conway venaut de Kingston el dcs ports du de Icette ville, avec election
Sua i h arnlptae vyers e' 1-4 avril pochain prenant frWt de domicile au cabinet de ces
pour I'Europe via les por s du nord. I avocats:
Le bateau tourist Araguaya ) venant de King, ton, st ra Lequel jugement homolo-
A la capital samedi 6 varl a 1 hcure p m.en route pour N, w guant la dlibhbralion 4iu con-
York via Nassau.' seil de famillo en date dn 12
Port-au-Prince, le 30 Mars 19291 Juillet mil neuf cent vibgtlhuit
I l. J; 1iil ). sous la pr6sidence 4u juge
Agent G(enral de'la 1oyxl Sttam 'ackeI Company. de paix de cette commune,
T616phone, 2311. autorise la vente de la halle
U~i tl'jTI +fag+ I ^


t a doanaldc rouir 1(5 iNE'I'S et ulIElS

FIRESTONEre i
atgitu~evlIons Ics jotirs. et ceci CeI)Ii-
(Ilt b~ lit q(eIti e-4richeteljI's de ee4 adIl
Cie.* .,-In[ comn (filu 'e Ile NFt~ el
?UP-, S FIB IWONE d toniieit uZI rel-
I*,& *gMI curitI, en roulant dans
lue -' voitures soil en allant A' letir Ira.
vIl ou en promnenade'.
Le-, 'nelleares Marquies Wk Wuomobiles
vend ics couramment vn IL:4iti sont g
v#ra'"-ment eqpip~'cs des PiN11LS et IL-
BFIS VIRESTONEF, ci



ontctaercht6 pendant dvs awlk-, It- mi
Icurs Pncus, Prieus sto~bricw- ,I (
SmftaI)ICscormC le% Awhnc-ine 1% ~i
4tet ius sont nrrive-.AIa cow 'i,
ri~ent le niaxitnitand-'kil 1U4iOr-
dollar.


LprWxA c giclue t"o't *'
Its Sailes d%'Epositiouij c 1i c-i;r. rC,6



A la sui te de la baisse'continue sur le caoutc]
oiAt .. ii rm cs!i c a jo r 'h ide VOtis oftrir,,.d

dans I'h is,doirede la Mai son FIBHFSTON Rf'


Nous vous prions avan


visit, et nous


sommes


t dacheter des Ilnes & Tu Aurs de .ns t.

persuades que vous serez satiSaits.


L. PREEr7ZMANN-AGGERHOLM


Agents G6n6raux--ue du Q


imine


rkC ; lr


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs