Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04141
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/03/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04141

Full Text

:;


PPt M*~Iok

O,~nc'ruuK -


~kbvow3 N' ~A2


_JA>-,--


- Am.*06


PORT-AU-PaINCE (HAITI)


MERCREDI 3 AVRIL 1929


ch6v fmWashington ,fac ure


S.. de 'A ated Pres le i Avril
Baelque temps, les cod'*rte en 6paisissant ridi 1 Ne-Yark
i la mode et la tol.i element la chenille. Com-rn ..r ..
d ines connassnt ment les femmes, pour quila Le president Hoover pro- ga r e tes
SOpe vogue inoulte et fliesse des attaches eat une oncerFi ason premier discourse .
16time fiert, out-elles pu epus son installation,au d A R A
es femmes porte- consent cet emptement eoer annual de lAsociated G A &
4asettes. ddtha.t qui les fait ressem- Press A New-YoSi k le 2'2 avril.
Slogique me direz- bier A lepouse de Nanouk? Le president Ho ver
h has do sole n'6tant Comment justifier cette de- nomm' le repr-'entant Wal---.i
ts idger pour lea fri- mi-O'eluit qul, sans r6chauf- ter H. Newton du Min esol a
uscompagnesdevaient fer Ia jambe, condamne A Ia assistant administration avec le (( e sfln e
arllement chercher A fois la chaussure et le has A a l ie de sreie. Newton
plus nettemn.it. en- mode,<6truit la 16&gret6 d'al- %surera t a liaison eutre I e
aradoxal 'paii-pri lure de la Jupe court et p eon
r 'en hiver et de sage-par la base tout j'6-I agencies et bureau t eraux
rdefourrurespen- di ce de l'eth6ti n vesti- rndpedatrtee Iq o- *Ropu bi caII eI
U canicule. mentaire d'aujourd'hui? D or- ebdsr 1 ntr ,Sh
et.t sins11 ny u- lan: ,n5o Por -au-Princienne .
i! efiet rien a dire, car alliance sournoise mais troite c des tra deu r
mous trouverions en pre- entire les couturiers, les bot- ers di depar I' in e r iis i.e,.. a finesse de leur armed ont les dlices des
d'un respect abtolu de tiers, lesmodistes, les biou iers de u iiese de lr a. o.
du jeu. Mais ce qui tiers ou les fourreurs; se Tooperei a aver le .m vrais .mateurs
l'observateur, c'est pourrait-il que la corporation do cah.n.et A .etu I a .I - - -- --
Iment le pr6texte choisi des bonnetiers se soit etiree rrginisatioa de ce d
[ncer cette mode. Ces de ce puissant syndicate et ait par, semt m t le a I ill
l stse portent,vousle rsou malcienserent, pour tement de I'itriur n'ccor L e pe
-dessus les bas et se' se ven r de ses anciens asso- dr I
la cheville.Ellesout ci6s, leur tirer... dans les le forae es is dais e n ae de
nton incroyable jde ambes? tTrin l et. i fine de I
her les dames et de- *. secr6ta re WIb ,e I,.-; R,- CIN ELLY & P IGI ,
let davoir froid a ux Carle movement est d de revoir itus 2.0001, ii
|i cletiche.Oi s'arrtera-t-iI? Onlx & l 'l.tt ;.ti *,I
h, c'est cette d6clara- imagine lort bien un apulo- d .Ine 'iuieeu tiu' SIGNA prA6 de Florence.
rincipe qu est grave. gue moderne analogue A la secntorment A la li.
let, en eflt, en ques able des (( Membres et de -La politique du gouve Grace d l'exp.rience de son personnel, bien oulilh., rni lIa
les pr6ceptesessen- 'Estomac. Vous entendez t l ad des .de conquer de 'lous les marches du monde. Celle imporlanle












nemntA 'eai ds oden
d, l'16gance. 11 1faut d'ici le dialogue que pour- va stlive u hiediertion e, t 7 fabriqu a aujourd'hui une succursaled 1Ae-I-}ork. .10. It as-
porte soi otrverte on raient 6changer toutes Ies em t oruvelle. I.e ouel hiungon Place, el. parce que la plus ancienne, ses produils nei
ke..Si vous commencez/A zones du corps f6uinin quit che du busaum indien di vu craignent aucune concurrence. Ce sont, pour sdr,les chapeaux
INuire un pen de logiqud souffrent en silence depuis des tre A n me d',iborer. dt des gens distingues On peut les trouper a P.rt-an- rince. che::,
c question si complex si6cles, pour obeir A l'idal d'apPaquer A leard de, in Paul E. Aui ila, La Belle Jardinidre, Stambouly el Seryile,
emode feminine, vous al- imperieux des arbitres du bon diens u prora e mcomplt Aaurice Etienne fils. Gibara et Co, Jean A.0 alamias,adame
dro i un"rrvole. to. OBn devine ce que des, r- t.. tate t,?.im MourrmhyppolUe R. teudi. Charles A. Carrara, Anton 1.
aIndiose don't la portde gions opprimees ou devastees, nation Saga. I victor Baboiu, et pour commands, sadresser i
icalculable. Ces chaus- qui out stbi, au course des I Agent,
iiaient dans ces con- Ages, tant de rudes disciplines, i--;. BE TOLINI, Rue Bonne- oi.
lesannonciatrs du tnt de tt tett de re- _______
14Soir. foulementsou remprisonne- V, -- --
S .,.n ments arbltraires, q u i out
Ssouflertde la i, delay soif desautres... RHUM BA BANCOURT
fla manifestation est et du froid, pourraient dire A RHUM BARBANCOURT
blen timide. Proteger ces deux chevilles insolentes
Doie de dix centim6trep affranchies sondain de tout Grand2 Rivi9 e di-Noid,t 24 Prir
e jambe pen prs nue respect des convenances, d6. Mars 1929 Rot. Gardere, Proprielaire
ke. jupe court expos) daignant la coquetterie la Monsieur Ctement Magloirt,
cement aux morsures de plus el6mentaire, d6sertant la Directeur du joni nal Nnns avons Ihonneur de porter A la connaissance de
Nob lace, c'est une con- cause commune 'et faisant LE MATIN. nos Clients et du public qu'A partir de ce jour, le prix du
-sbien anodine du comfort bande A part, emmitonflees A Port.au-Prince. Rhum Barbancourt est comme suit:
Il'hyvgine. Mais, tout de la paysanne, avec un scanda- Mon cher Drirecteur, Rhum par Gallons: Rhum Gds 10,00
k% c'eston geste, c'est oh leux sans-generRhum 15,00
We. e'est onestatiol. En u rxs-e, il y a, dans cl Les articles de lond des No-. Rhum 2000
1e partie d u corps fiit- mode d6concertante dels des 11, 12 et 13 de ce mois, de Rhrum 5,00
itvendique publiquemeit chaussette en accordion, un de vritj quaint notre at so- m 35.00
its et ses liberties 614- essai de bolchevisme vesti- cial et notre vie politique, qu Rhum en bouteilles- Bhum*, 2.50
alres et, pour lea obtenir, mentaire. Son triumph ou- e ne ppis mempAcher dene pas um .
es naont ps hesite A vre la porte A toutes les licen- vous passer cette lettre pon Ihum 8.75
ln dique ce et tousles abus. Car, si vous exprimer combien ces ar- Les clients du Rhum Barbancourt sont prevent's quils
alifier de iendancieu le point de vue de Ihygidniste tiles o6 lea grande lignes du trouvei ont tou jours le Rhum Barbancourt dans aIn mason,
re nous, 'avouez qe et du m6decin se met A triom- plan bien nourri de Son Ex. le continue A I'ancienne mason de Mme Vve Barbancourt, aun
ite chaussette i revels pher dans nos grands maga- Prasident Louis Borno pour une Chemin des Dalles.
.a I dune absurditA sins et nos aslons de couture, Haiti grande, drospre et res- -- ---
te. Outre que son ef- it ne faudra pas sarreter en pecil esoot tdveoppAes avec
est pas considerable, si tbo hemin. II y aura dau- de nature enlever les sauf 'agps nement des Etats-Unis, entre- Le temps qu'll foera
elle n'apas detr6n le tres r6ormesurentes a ac- detousles patriolesconvaincus. prend, supprime et tranlorme en avrll
Soie ni la fr6le chaus- co ipir dans ce domain. Or, En efetl, quel aet le pAt iote qi,. lout pour assurer notre bonheur. -----
comopos6e d'une semelle si des proccupations ration dans lei sens vrai du mot. D*eu, dans a. Sagese ms m,-, n. x-omplare du Bulletin
ireeptible et de trois mrin- nelles et aussi basement uti- syant I'esprit large, sagace, droit faith surgir toujours, dans tous dnexeprvaion e du Bu. llei
rehres, cette bonneterie litaires imposent leol oi dans et probe, n'a pas reconnu que le tem ti s A lpoqu es marn- dr Ipnasnieur Tdppenphauer
Ifort ne reprtsente pas le dos aie de Il haute cou- le people nation, n est pas em- qdes, aus omms. prndesti us a ttp remis. II done les
eanquate de I'esthetique. ture, d4ies-tmol, je vous prie, core mur pour exercer. I _a. .t r vealler les r ples nous a t'orem
Vient d4truire brutale- ce qul va subsister de l'van- quemment le principle du Goq.- Ger apathie en leura"an mois d'avril.p
li-ne dd a iJ mbe dA- gil. de 1. mode? .ver d... .d,..mocru aiu eL u de oriemntUatich. Car Nous surons lapl. e versle


me -I


eslopper rAgri cult t le C-
1 rce/crdmg'-atitalions -
4,i a6 3rt-..l itash,
semnnts inidstiriels, de- tensp
coles, ltc. qui sont outat di
inmoial vi~vtl poor mar I
o'un Mle vlttT6 A c
At c Aft+ Wioestea &t aj.-I
edosM o trismtion, et p,-
tant peat rclasmer sa plaute '
dianquet des peoples civilists ?
Cest pour nous y fair parvenr
pas A p.s puoique le Progr o
u'est pas Iatvre d'an jur --
M aSo L Pr tsest Loeu.
L os drced aves le Gouver-


poor trkNAldIa Ritauration
National. Je profile doe 'occa.
so pour vous prier de vouiloi
beas me ire as mombre d
ves aboanns. Je smals coatent
de rsevoir mon pmqt pear le
plus prochi courier.
RWceves, che r Directeur, r'ez-
peioa 4 nme a mW hleur ben.-
Umel st do m e respectueusef
JN-B. BELOTTEL


centre les 5 et 18 et on aura
des pluies locales vers le 24 et
enlre lea 25 et 27.
Le moi aura donc trois se-
ries de pluies dans la RWpubli-
que : entire les 4 et 10, entire
es 14 et16 et entire les 20 et
22. Lea piriodes de beau temps
serout du 11 au 13, du 17 au 19
et A li tn ou mois.


Iwmwm


-.I On .o ead_ 1 .Ote
Aut A vend I -
A vra.d.e une voiture Over- Une remiss *per6e etl ter-
land eon prtait 6tat et aves 5 m6e pour use ou deux auto-
'oneus neuts, mobile..
Sadresser anu Bazar 0 i6on D S'adresaer au B zar Od6on
J. KARAYANY J. KARAYANY
Angle Grand-Ruc et rue FeroO Angle Grand Rue et rue FPronu


Noire liI


une coincidence 61trange.
NOTRE 4(EmL scdeanmdait de-
%,.it[ Icensvigne (lite, A lit rite
IBonne Fli, signa k Ilaunouvelle
iilisaillaiioii (IV noirt.' ullii "ri
(ii rde p I 0ur l-uo i ICS mole
BHIINI IIAI N0Itaient cit gros
CIar(iUc.res et (,ir(c're. en lettres
nuoins iinpoiltaiits. Mais skainnI
pvnvui sill, li correspond~iice
dun Iirecteur son regard tozuha
StIr' CV petit qac it1111lpeti
hieti tioliver Sa pILee ict:



tili Soledl
tout pliiit.U(ard're.
.1 vii unti1)rav cvgar~oli,
gentleman acciomipli, tOuJOUPS'
cl-i.1il11:11t et (Jiii. vMd1 titte blanc,
poiti it:i u Iiiic (I Ll v'cston, le
()i ICS (klIX PaIilSSC rI'nconlrent,
line large tActic rouge. ((Secret
ila lit),vc)). (Iii WI oele.(kWchk
tie niulit)), (lit ul ho Iit' inc.
a'4u~ (it, IOl1id ouvelle 1Iuuw a,)
I t'j)iqufl qUVIhjiiuI pnui av'ait
,)III, Wespril et plus (I e juge -
tuleiit (Il('touit lIc 0inode.


... volt (lue celui qui
avoir des articles delicats
inakch6 doit se rendre
( Belle Jardiniere .


vetu
Abola
A la


... constate qu'il n'y a plus,
rien de cach.. Corsage san*
ranches, jupe extra-courte, de
la chair en veux-tu en voilAl
Et ainsi vont les choses. On
regarded, on voit.
Prend qui peut... Qui veut.
... a vu <(L'Aimi du PeupleA,.
SLe Journal, et hitant d'autres,
bhlguer PoincarW qui dit, une
tois, que I'Alsace appartenant
\ la France, lui appartenait (sic).
Le celibre lomnnne d'Etat ne
s'en est point fM.hU. Qui oserait
ainsi plaisanter chez" nous ot
les pluspetils se croient grands...
de cceurs e ld'esprit.
... constate avec peiie que la
circulation des vo tures devra
Mtre bient6t interrompue A la
rue des C64ars dans le quarter
compris entire la rue du Peuple
et le haut de la rue Dr Aubry;
car, la chaussee est dans un tel
,tat que les autos n'y pourroqt
plus circuler.
Mais que pensc la D. G. T,.


HOSANNA
NOTRE

Souverain

est. libre!
Le 24 juin prochain. A l'oce.-
sion de la ttle de Saint Joeh-
Baptiste, Sa Saintelt Pie XI sr*
tira pour la premiere :fo6lw
Vatican et cC 6brera IA eme
en la Basilique de St. Jean do
Latran.
Enfin I'Eglise et son Chefd
triomphent.
LE MATIN, au moment de ce
grand 6v6nement v consacrem
un important article etsblibast
une fois pour toutes, la pr minance et le droit de I'Eglise ei-
tholique en Haiti.

Le Services martW us
ur. iinmla r I.
tranure dana e tIrac'
ime dtre New-York et Lj a
vane, uae ihpartante
gaue de naviaplion am6iri
vient.de commander .la
truction, au prix do 10 miU""m
de dollar., de deux navires M
grands steamers entrermat 't
service le ler janvier 1930,


__I


Imsait last crier.le iraltd'eftprit qil
1I1jadlsaue, de smu coqmelteries ma-
ii~alc~es replace par It revp do
~~tiesI .Cettt *9" if~teu drgeas utile
Ioitflalisme A In poi 10 de tuUs.l~itt-
d1i pui facile %ue de un cl erv g .
not qnlem es: jge.O.Am! te F
liir Id insmlteor prole-aionmel r em-
Imseea scAer.G&-.sst--alhAViPlS





- PAi1~- L~ ~flNz 3 vmil192


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER

CMPM sU3XIJB DBS uAES MLW&Phl
2AvrU 1929


La mort

de M.Herrick
To les jourmsex de Fra e rem-
deal u s lesmel heamnge am raud
Clorei dei Etass lu quot i
us amini sitre delay Fraee
el de la Pail
C'estl n trois er de gIerre de la
Marine franeaise qil ramosera
le corps de I'Abassadeur
aut Elals-lHuis
I. Pointark preosecera us discours
desaitl I errt PARIS Tous les journaux
consacrent de nombreuses co-
lonnes A M. Myron T. Herrick.
ami id1ele pendant la paix corn-
me pendant la guerre, d'une
bont, et d'une sirplicitN exqui-
ses Us rappellent qu'en 1914, il
ne:voulut pas quitter Paris.
,A L .Iournal ) dit que M.Her-
rick demeura toujouis en de-
h )rs des questions d'argent Iran
co-amrricaines.
( L'Echo de Paris ) rappelle
que, dans les jours les plus som-
bres, il ne desespdra jamais de
I'amiti6 entire la France et les
Etats- Unis.
D'aprds Le Petit Journal )),
il aimait lout ce qui 6tait Iran-
vais.
a L'(Iuvre rappelle 'alli!u-
de emouvante de M.Herrick nux
oht)sques du marichal Foch.
Les obstques de M. Herrick
ont vl t fixes au 4 avril. M.
PoincarO prononcera un dis-


L'AMINIESAI.K DE E PITION
tle simple mais mnouvante
frtmoRnie.
flier matin, A neut heures,
Lycee Pet ion a common emore6 I
niversaire d'Alexandre Peti
qui, come on le sait, est
Fondateur de cet 6tablisseme
par une petite ce6amonie do
la simplicity etait plein!
grandeur et demotion.
Banniere et musique en t1
le Direcleur du Lycee, Monsie
le Dr Victor lJouchereau, entou
de ses prolesseurs et de qu,
ques uns des plus meritan's
ses 6lves, s'est reudu au Ma
sole de la Place Petion et la
tieve a depos6 une gerbe
flours sur la tombe qui reco
vre les restes contondus de P
tion et de Dessalines.
Le Secretaire d'Etat de I'In
traction Publique, M. Charl
Bouchereau A qui revient Iin
tiative de cette manitestalion,
assistait. Le President de la 1R
publi(ue s'y etait tait represer
iter par le Lieutenant Philipp
'Cham Chet de sa Maison mi
tire et la Direction GenArale d
rEnseignement etait represent#
Epr MM. Duracin6 Vaval et Leo
aleau.
Apies la ceremonie, le Ddt
-teur Bouchereau fit, dans se
salous, une cordiale recepiiom
sux invites au course de laquell,
Ie Secr6taire d'Etat Bouchereos
port up toast. II y rappela le'
Utres de Petion A notre admira
tion et A notre reconnaissance
et confondit dans une mmen
4vcation son souvenir A celui
de Demsanes, rappelant ainsi le
symbole du geste quo fit Son
Excellence Monsieur le Presi-
dent Borno en confondant dans
le m6me mausolee les restes de
oa deux fondateurs de notre
ladepeadance.
SImmdiatement apres que le
Dr Boucherea euat demanded au
Lieutenant Cham de remercier
tries cbaleurousement en son
som le Pr6sident Borno qui
avait bies voulu se taire reprE-
aster A colte c6rnmonie, on se
Mapuam, avec an ceur, la douce
,itectiou d'avoir rend(u an
plea hommage A celui 6 qui
nous devons avec notre Repu-
biique, Is Lyc6e Pition.r"
Au course do la c6r6mdnie a la
Place Petion et pendant la r6-
* caption an Lyed, lorchostre de
fr4abliasement so at eatendre
dam la Dssellnitenne et daa
Qlg.es moreaux qal foreat
fr ieNexecutts.
Nous felicitous tres siucere-
uest Ie Secretaire d'Etat Bou-
hremu aet le Directeur du Ly-
sWM. le Dr Victor Bouchereau
qA at imprimer A cette cere-
104e "co cachet de sincerity, de
Ac it6 et d grandeur.


course. Le croiseur a Tourville a
ram6nera le corps aux Etats-
Unis. M Poincart et Briand
ont envoy leurs condoldances
A V. Stimson, secr6taire d'Eta'
et A M. Parkely Herrick, fils de
I'ambassadeur.
I. Briaid 6eque le suvermir
de I'Eamteste Cordiale
PARIS Un message de M.
Briand a I'occasion des fetes
franco-britinniques A Cannes
rappelle que la orationn de
I'Enien'e Cordiale a lourni aux
autres peuples un eclatant temoi
gnuge de volont6 de paix que les
epreuves de la guerre ont ren-
forc6 encore.Les sentiments des
deux nations, la communaule
de vues des deux gouverne-
ments garantissent la solidity
de FEnten'e don't nos succes-
seurs sont assures de voir cele
brer le cinquantenaire.
Joffre nest pan
gravement malade
P IS- Le mare hal, Jiffre
qui n'a pu asssistar aux tunk
railles du markchal Foch en rai
son d'upe foulure A la jambe, a
pu quitter aujourd'hui son do.
micile de Neuilly et venir d6-
jeuner A Paris. Ainsi se trouve
demenlie la nouvelle publiee en
Amerique disant qu'il 6tait gra-
vement malade.
La convalescence
du rol George
BOGNOR L'etat de sanme du
roi George V s'est ameliore A tel
point que le souverain a pu pas-
ser un bon moment aujour-
d'hui assis sur le has qui borde
lh mer devant Craig. ell House
om il passe actuellemnent sa con
valescence.


BoitelLettres

Monsieur Clement Magloire,
Directeur du Matin)
En Ville.
Monsieur le Directeur,


nt Les m6decins et internes
de I'll6pital G6n6ral ont appris I
prochain depart de M. Van Nor
te, dien, actuellement Ollicier di
ur Service d'Hyginie Publique
ir6 Qu'il nous solt permis de ren
el- dre justice A l'activit6 et aur6e
de talent don't cet oflicier a fai
u preuve durant son service ei
un cette ville.
de Lorsqu'on visit les divers
u- travaux qu'il a accomplish du-
6- rant les Irois annkes quil a pas
sees A Port-au Prince, on peu
s- dire pour ne mentionner qut
es ceux IA, que les construction
i- et l'amrlioration de 1 tat sani-
y taire de Sources Puantes, le
6 remblai et le drainage des pro-
i- prices et de tout le littoral,-
ie du Fort Lerebours A ia portion
i- en deca de Source Salee,- les
Ie constructions hlev~es au Fort
'e Saint-Clair ne peuvent valoir A
n M. Van Norden que de sinceres
f'licitations.
Dans les archives du Bureau
s Sanitaire se trouvent classes
n actuellement des cartes impri-
e mbes qui permnettent de vowi, A
u n importe quel moment. I'etut
% sanitaire de chaque propri6te et
partant celui de la ville de Port-
au-Prince.
L'ancien local du Service Hy-
i draulique, pros la Cath6drafe,
ot des reparations inportantes
I se poursuavent activement dans
le but de longer les nouveaux
Services, le petit jardin public
avoisinant ce local t6moignent
encore des connaissances et du
bon gout de M. Van Nurden.
Tous ceux qui ont eu A pren-
dre contact avec cet omcier
n'ont jamais manqu6 de noter
1'esprit de conciliation qu'il a
toujours montr6 oans le r6gle-
ment des questions relevant de
sa competence.
II faut souhaiter au Directeur
G6neral du Service d'Hygiene
de pouvoir toujours s'adjoindre
des aides ayant la valour. I's-
prit de discernement et les bon-
nes dispositions de M. Van Nor-
den.
JUS.
AP1n' erneaUonal Athle-
Uoe Club
Cost samedi prochain, 6avril,
que 1 Internalonal Atnlelic Club
offre son grand bal de la sai-
son.
La fete qui aura lieu au local
du Club, Avenue John Brown,
commencera A 8 heures pr6ci-
ses du (I ir.


19290,3 AVRTL- Ma ISouraUoi
lets femmes battnt-ellCa ant
leurs mars ( maria au plurl) ?
Mon seul regret, c'st d'avoir eu
d inscrire, 2auril, sur muh Jour-
nal que le cher Mo... a rossa sa
femme sans pitid.
Et la vieille chanson :
Un petit bonhomme pas plus gros
[ qu'un rat,
Qui battait sa femme comme ne sce-
l16rat.


Les Livres...


Aux eures de Lolisir
ou
Lajeune fille moderne( I

Oui, ouvrez de grands yeux
quand je le dis : j'oflre ce volu-
me don' la june flllr moderne
tait les trais, a ctux don't mes
ecrits retiennit i'uateniion. et-
le ( fleur delicate recluse A l'om-
bre du leuiltage et qui attend
qu'un voyageur attire par son
padium vienue la cueilitr sur
le buisson nai.al elt emporti iei
su cuui se lonlaiite )).
J t1 tesaiye de la postiser dan.,
une etude special que je on'ad
fant que griflonner A me heures
de loisirs,malgr mon bon vou-
loir de bien piodutre Ma tAch.,
Sn en psa douler, est ardue el
mou grete oes. Mdis la petfidie
n'habite pas mJn oceur qut n a
de place que pour les chose
nobles et elevtes. Je perdasis
vranment mon chemin si je m'a-
visals d enlaidir nou belles tEtes
e1minines qui lont la gloire de
notre soci, te et qui represen-
tent pour dire come Salimn
Aun dans a FEUIL,, S EPAR-
SES ) une cot beile de roses de
toutes nuances.
Tous inos cong. l aes qui out
voyage, soul uisnames a pro-
clumer la supei io itt de nos
,beurs dout laflecioa est siJns
pareitle. En outre, elIt son:
:ompatisantes, enduran'es et
leviennent des compagues me-
branlables aussi aflec.ueases
plans le bonbeur que dans le
nalheur.Elies possedent au fond
le leur coeur un amour po ir
eur loyer et leurs enltants que
a plupart dentre elles poussent
usqu'au sacrifice.
J ai simplement fix6 mes im-
resaions odf j a eni6 de faire
asser le iesilieur de mon Ame.
a jiuiue fille moderne esi spirt-
Ueule et re.solue. Q 1111n A ses
rAces, il me faudima emprun-
." a Vicor tiHugo d Vlmue pour
,s .hauter, esaiipI utea n .i' e


A 'lexandr Dl n Ud s, ,so)i amag.-
iltileOii lcconide pour les .16e. a
et A Leoa'ar de Vinci son pmi
ceau pour les pe--dare C'-p-n
dant, malgie toute unuie cour-
toisie envers elle,malgre le trou
ble chaimant que sd presence
nous cause, analgre loute notre
affection pour son bexe, nouis
n'avons pas pu resister au des r
de vouts inonrer, lecteurs, se,
peccadiles.
ajijt'e fill .nod i. e in
rite pa, aeWUt'aieainl Is *od>ng',
ieaminotiis p.-u.-oi Ia lu) ia. -
ner ? On1 don't biem st le d 1 i ,
der. Elle ne lota qie se ,nud w
sur les centres lea plus civIlsIcs.
i, serait done plus juste, dc :set
prendre aux regles uie.nes d.&s
nouveau es qui, le pit ,s v,-
oIsS aIt pao' ., IX ,1.j" r|i 1


11 It i qu % e' Ji .< .I
esprils subissenlit e:. coi.nacqae ces tunestes.
Je me suis evertue A marcher
sur les brisAes de celui qui dit
ty la parole douce cache une
force secrete a laquelle nen ne
resiste a.
Clement MATHELIER
1) Tel est le titre d'un outrage
actuellement sous prese de M.
Mathelier.


Le Monde
MARRIAGE:
Samedi 6 avril, A 6 hours
du soir, on I'dglia Ste Anne, se-
ra c61dbr6 le mariage relgSieu
de Melle Anna Jeudy avec Mon-
sieur Flavins L6on.
Nos meillears vwau do bona
hear max tutrsn poux.


Grand match

de lutte


Cest domain, A 8 heures
soir, qu'aura lies, A Varietes,
qgand match o6 nous verro
saffronter en une lutte brute
mais courtoise un Allemand
un Franqais, M. Gutt et M. R
bert de Paris.
Le owtch sera des plus int
ressants; 'car, les deux athl6t
sont en excellent forme et d
cid6s A se dispute rudement
victoire.


Dimanche


avril 1929


Grande fire de PAques an prove
de I'Eumnre do' la protection de
I'Efaance (CRPCHE)


du
le
ns
ale
et
0o-
6-
es
6-


ia


t


i


C'est avtc une activity pleine
( entrainn que des petits doigts
de fees confectionnent et pr6-
' parent : des lots, des paquets,
d s surprises pour ce jour tant
d6sir6 de nos grands et petits
gosst s.
R1pondant au desir de quel-
ques personnel nouspublerons
ici le prix des attractions.
Jeux d'adresse Dinkie, Ma-
demoiselle Chiclet.
Tir au pigeon et Jeux d'an-
neaux- Ie coup 0.10 cts.
Ilasard Bonne Aventure -
I'arbre magique.
L'eau mysterieuse, 0.25 cts.
Surprises Poches de Pier-
rot 0.50 cts.
Chinese Lundry 1 gourde.
Roulette el courses de Long-
champs de 0 10 cts A 1 gourde
le billet.
Thbitre 1 gourde et 0.50 c.
pour enfant.
Names 0.50c. et 0.25 pour
entant.
et Maitre Aliboron etant de
la fete reclame 0.15c. prome
nade.
Assiette g&rnie G. 1.50 et 2
gourdes.
Pour faciliter les paiements
une banque sera installee pour
le change de la mounaie.


La grade Ite thkatrale
Ia S* L uis do (szague
Dans les premiers jours du
inois de mai prochain, une
grande et belle soiree theAtrale
sera donnee a Institutiou St.
Louis de Gonzague.
Inutile de due que, success
aura celte brillaiile tele dent ie
programmiue comportera une
grande piece qui se deroulera
daus les decors et le cadre ma-
gniliques de la belle acene de
I Institution St. Louis de Gon-
zague.


CONSTIPUATION
COUT* TPUIMOU8
do DELOTRUU Pharmaeacies,,
PbanRasi.duD Jwtln VIaft
e4 :WtA 1 Vbun P. mao B


do

Ad


a
d1


a
*

a
IN

Id
a




*

a

AN
AN
41


I


Avant-hier,nous disionsquec'6
tait le steamer 4 raguaya qui 6tait
arrive en rade de Port-au-Prin-
ce avec do nombreux tourisoes
o'est Ia une petite erreur, c'est
plut6t le grand steamer Relian-
ce de la Ligne Hambourgeoise
( Hambourg Amerika Lnie ),
don't d'ailleurs LE MATIN avait
anno-c6 l'arriv6e ici, qui a jete
I'ancre, dimanche, dans la rade
de la Capitale.
Le a Reliance jauge 20.000
tonnes et avaist son bord 519
tourastes, arrive A 7 heares du
martin, il est part A 2 heures de
I'a res-midi.
Tous les tourists, qui etaient
A board du navire et qui visit6-
rent notre Capitale, turent en-
chantes de ses beaut6s.


I


I


Haiti, la R6publique Dom
nicaine, les Antilles, l'Ameri
que, I'Europe, l'Asie, I'Afriqu
et I'Oc6anie.


Achetez ce livre au prix
de Gourdes 2,50.


Aux Magasins de Titine Au-
g istin, Simon Vieux, Velten,
iiA Capitol, A la Pharmacie
Marc Leys et A I Imprimerie
du Commerce, rue Roux.


SE ,SOIR
6 8 Heures

La Terre
d'a es I'ueuVs1 de Zola.
Entr-e : 0,50.
DEMAIN SOIR:
A 5 heures : mnalinee.
Zipilo
( Fit )
Touchede Velersn
Eutr&e : 0 50
v 8 heures, G> and omnba, de
'utile Greco-Rumame entire I'al-
lemand :
Willy Gutt
et le trangauis:


R. de Paris


En.ree : 3 ei 5 gourdes.


Assaradaauuu


I


CE SOIR

Les D6voyes
avec Jean Dai
Entree : 0,50; Balcon: 1,00.
DEMAIN SOIR
a 4 hb. 1/2: roatine:
Le Price Charmast
en enter
Enfrfe : 0.50; Balcon : 1.00.
A 8 HEURES
EYLORD L ARSOUILLE
(Suite)
Entree: 0,50; Balcon : 1.00


I


'Pc






-POUARLIS 00


mDamiij

UIM~sW 8BB1X
lA VAR=E




SANCE$lDE POW
lbFRS. PHRMdiA m
apoorulea. comp-l


PBAND4AM EN
4A, AUE llES!
Wlh BULJEVARD I



pouen Usranceni,


A louO
1.- La halle limitrooi
la Banque Nationale
R6publique d'Haiti 'e*
ses dlpenaances, qui 4
tent en unegrandebWA
sortie sur la roe
Hourjolly. le tout sO
meant occupy par Mr
Staude. .
2 Une grande3l
en mur donnvit ssli
de aIs Paix ou placeG
limitrophe A la Phs
Buck, cuompre.iantdeg',
depen sauces, une trbs gi
hdlle au rez de chaia


tne grande construction
')alco A I'etage,andl
nient occupee par Ite
Duttoo lnc. el NeussiHe
Co, representan, A. 81
Cette maisol sera i'!
parlir du 11 avril pro
Pour les clauses et l
lion de hocatioui s'adrei
(BINET ,le M LES I.
et ETHEART,.J
1610 Rue du Ce


*, 1vendfta't,
A vendre line. bdtWf
ion de livices br thkft
de Bourget, Hot ke'aua-i
cea romuans-cint~l'
S'adresser ihu Jotu1


K~U


' 'i


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de tau


Euq.LeBosfsetio
:&-I l


'Ageents Generaux


La a Rellanoe
on notue rai


DE LA






EJS m DAIS


-- -- ---- - --- ---- -- - ------- ~- ---.. ~-c~,._,._~~l- -- I:-7 - ___~_ I_~_ __ ~_~~ _~~~__~._


t_ IlL I I


-- '--- -- ------


-- ---- .. ~


I


-


I


1,


!5


le


I


SGographle Atlas
DU
Cours *l6mentaire
PAR
Luc Dorsinville
Membre de la Socilede Geographi
de Paris.


I


I


I


d
d


I


I


- ^k


LE 6dATIN;Z3Arl12





LE MATIN 4 vil199


...~l4)S -c--- -- -rr-~.~


' .A:ei'ferp el' en cuivre,.. les Glaces, Tabeaux, chaises & Dodines, Jeux de

SSai( articles Viennois). Glacieres, Armoires, coiffcuses que vous trouverez
.1a lsVennois. c, lGeI soi Fo A'


:.chez.H.BALLONI ils


t dAes Articles'de premier choix don't les prix sont absolunent modiques


Iurmes-vous de Ja Marque de I'huile pour votre
S moteur vaont de I'abheter
.,*

.MM


qui possede les plus grades qualit6s.


Monaco Bar
La direction d I'etablisse-
ment ronnue sous It nom
MONACO RBAR announce a sa
Client6le qu'il a e t ran-t&r6
au No 120 de la Rue Dant6s
Destouches, eotign e I'ctfice
du Garage Fordson.


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES" d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSES & Co.

Agents Generaux


I


Empeche ,
>It'F VOTHE TI'INT NE SE
FLETRISSE


/ME


Lonservez volre teint
trais et beau.


Les laches de rousselrs, le
hAle, it's boutons, les points
noirs. les laches du toie et
toutes les flelissures similai
res qui (deparent votre beau
teint natlurel e'ivent 6tre en-
lev6s par l'um.age de

L'Exelenlo
Pommade de la peau
II a e6soigneusement eprou
ve et essaye I 111 et un on-
guent mledicaieunteux scien-
tifique, parlait, saus danger et
d'un usage iacile.
Essayez-le; vous serez sa-
tislait de ses resultats.
En veutle chez t6us les dro-
givistes. Pour 0#30 centimes
beulemlent. II estl expedii ds
recep ioa. du prix.
Ecrivez pour avoir un 6chan-
tillon gratuit et le livre des
conseils pourdla beaute.
EXELINTOU, MhUDICINE
,OMPAN Y
AITL.NTA, (.UEUltHlA U.S.A.
AgpnisJJemand6s pour toub
pay .
criveeZ pour relneigiienietits.


Compagnie drs E hemins de Fer de
Ia Piaiu do' Cul-de-Sac.
MM. tes Aclionuaires de la
.Cou~ipaIgie outcounvoques e ,
Astimbiee o6uerale o dinaire
au bureau de la Compaguie a
Port-auPrince (i aiti ) Ie sa-
medi 18 Mai 1029 a 10.heures
du matiu.
Ordre du jour:
1--Lecture du pioc6s-ver-
Sal de i',,ssemblee prece-
denie ;
2 Rapport du consei
d'Admiuistration et pr6sental
tiou des competes;
3. Election du Couseil d'Ad-
inin1raliou; *
4--. Allaires courantes.
Poit-au-Prince, le 26 Mars
19d9.
Le Lonseild'Administration


SCeapagair d'Eelairage Electriqne
des Villes de Port-au-Prince
I: '."d.< e de p-Haltie.
MM. les Actionqaires-dela
Compagnie sont convoqu6seu
SAsaemble G6nerale ordinsl-
re, au bureau de ia Compa
goie A Port-an-Prince (Haiti)
e umedi 18 Mai 1929, A 11
S 6. d martin.
Ordre du jour;
1 Lecture du proc6s-ver-
a .-:tnbiiblie pr6c6dente
S- Rapport du Conseil
d'Administration et prisenta-
iop des comnptes ;
3 --- Elecinon du Conueil
r d'Administraluon ;
4 Affaines cou antes.
Port-d-u-'rince, le 26 Avril

Leonseil d'Adminitraiion.


t'44


'


I
.\ \


"4


4 V
C,'
'-4
V

-4 4 4' 1
''4


iivEREAbY
I II N MAkK
1,,*if' nr P(FIOCIFFT PILL'S
1CI e pusI p. hngtempa


* 4 Ii'I


.1A


'4.-. ,, LI


A
*
A ''~.
4 r.. .4'
A
P.,' .1'.
N
1~~


4~
~ -.


J()L YNOS prote~g 'c Dn'rc.Ics maul
-3.de dents, !A ca~e e t la gingivite.
Uicent imdte sur ti iv brosse skhe
sufliAt A dkbarrass.!r la bouche des
dkchets de nourriture en' fernien-
taf iou, A d lssoudr,! la pellilcule et A
delru ire les germes do earle'.
F-sayez Kolynos aujourx~bul
wolme et rernwarquz is 60"mdua
s triton de propret~etd Wrafb
4"4A 1I ti~ra dijnqIn bou&%

KOLYNOS
CRtME DEN4TIFRICE


* p
'4
"Ii


- -


607S


-p


SI


M


PAGE- 3


-----


- -~C


bi-' t


/


\


\


-I--- - -


I o
Irf; 1 '


I




I'
*
iI'p.
iI!~

I



I.


--~~ ~ ACY L


Conyalea.

Aft6ule


L. Can"& GLOBE
eeoe 6 bt.I.frce neny
4A fe-.4d&U$ Writff. ej
lowto6e I battle.
aupkw at g lo w ift


t on.


tam" 110an


LO35QtL
donne de la force


gor Istaa iufs*W aN~m
C-Ance 6 ettiesm. eI 01;7=10 S

OS~GLOSEOL isu2 flel Mm
he mlats rtmeaquable
FRO'c" I VeRpost9eeag i dge OI 4).
taeedn tonhm Ia
secter. & ieuvlvSei. 6 Mel-
m .c'est teujours & cc dol,&
"If 1quass ma deumroeasIs
~OL ~Licen'eii e cft aeaaa
mn's Leauren" oto 4. IN 46i d
euni fiddcinre do Paris.
utur.
Gracs ePrix
rl. Vokencieft..g, Pn.
feutle phermaiat.,


SGr ru Httelde France1

NOUVEAU SERVICE
de RESTAURANT

Horstd'(Euvre varies ou

Plats du Jour
Dessert
Letout Dour Gdes 2. 5o
FqMvICE TRMS SOIGlI METS CHOISISF
P. P. PATRIZI

StCe quui a's gfai W fail
Ce qgl s pent tre(dfpaass.
Kola Champaane
F. SRIJOURNE
P'rEpare dans'des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PHAHMACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.

The Royal Mail Steam
S Packet Company
Le steamer a Conway ) venant de Kingston et des portsidu
lfscra A In capital vers le 12 avril prochain pregnant Ire
por I'Europe via Ies ports du nord.
Le bateau tourist e Araguaya ) venant de Kingston, sera
Ai lcapitale samedi 6 avril a I heure p.m.en route pour New
,' York via Nassau.-,
Port-au-Prince, le 30 Mars 19292
r I. J. BIGIO,
'Agent GR d In oval Steam Packet Company.
l "Tdlphone, 2311.


ALUMINUM LINE
At t i Whitasx lentraDlul Nlding,
S*w- Oiana*, La U. U. A.
POCUAItN3 PARTS :DIRECTS POUR PORT-AU-PRlThC HAITIM
Un steamer laissera New-Orlanus le 30 Uiars courant
directement pourPortau-IPrince et les ports du Sad.
Ce 21 Mars;1929.
SA. de"MATTEIS & Co
At IENTS GAN RAUX


Les meilleures cartouches


tBo veBt c-J. B.VITAL,
e &s Gme d'Ht


autoris' par le Commandant


AVis


Tous cenx qui ne sont pas
citovens de Ia Rspublique
d'Hliiti r6siddant daps Ia Com-
inune de Por au-Prince et
qui ne sont pas encore en-
registres sont pri6s de passer
an Bureau de la Pnlice.Port-
au-Pin, pas plus tards u e le
10 avril 1929, dans le but d'ai-
der au recensement annuel.

Notice
Ai persons, not citizens of
the Republic ot Haitresiding
in the Commune ot Pbrt-au-
Pripee, who have not as yet
reistered, are requested to
cal it' the Police Statlon, Port
au-Prince not later 'an 10
aprll 129, tor the pu it s of
aiding in the an.fr6al tetus.
C I. MURRAY.
MWjoi Gairde d*Haiti,
( i et of Police


nonce qu'elle a transt6r6 son
6tablissement au bamp de
Mars, A I'entr6e de 'Aveonue
Docoste.1
L'Atablissement s'appeliera


d6sormais;
BAR et HOTEL. PLAZA
T6lpbo ie:2092


A vendre
Meubles A v ndre :
Glaciere. miroijs, vitrines
cabinets, Lits divert, echud
aFireless cooker* chaises, ta-
bles. vitrolas, lanipes 6le ri
ques etc, etc.
S'bdtrsser A:
Rita.RENFER.c/oVan Norden
Direction: Derni6re barriare
i gauche de la ligne des mai-
SDns CD montant'Rue 4 de
1'Avenue L.

Tor 4aal
Electric Retr'gr tdr. Almost
new and in excellent condi-
tion. .
Apply tot: Liaulenait Tho-
mas. M. C. 49.
A vuade
Ifn trigidaire en parfait ltat.
S'adresser au :
Lieutenant THOMAS M.C.47.


Conservez


optre


Le plus fin-


'Cotumes en Casimir

en Palmi-Beach, en

Gabardine, en 'Blue

Elect'rique, en soie,

en crashdefli

en ALPAGA

en DRILL de toutes

mnances

en Noir pure line,

(n SMOCKING

ek, etc.


Fair la cour A la beauty.
Cela ne tait pas naltre la
beauty.
Sous le toucher do rouge,
lait avec art, 'a douceur dN
la poudre vous don nr Pl'ap.
parence d*uoe belle piqqr
conserver cette
taites toujours solon
universellement re i
d6es.
Chaque soir avant de vous
mettre au lit, massesvw l
figure et le cou avec la mousse
du smvom!im v l *=U.
vous de vos deux mains les
huiles de palme et d'olives
dnlicatement ianlADesld une
mousse cheJBpet comme
un lubr.antf l6 floe tex.
ture de Ia nea jflles parvile-
nent A vra i- peau, et re-
nouvellet l's so secondai-
re. Ellel p4ilk nt dans les
pores qui auparavant 6talen.
aptes A s'encombrer de pous-
si-re par ta scr6tion. Els
prdviennent centre lea poblnts


noirs et Is al
peau.
It' ub


lee savous verts
d'hul le- d-9-palm 44$
Poor votregWt
Si Semyjan PAig4


cret do e oa~td=ON&
bon inarchi.
~l~b~wj~PmollWe


Kepresentants pi
J. D. MAXWELL st
1619, Rue R4pablica
(Gravd'Rue)


Coh biitn Stea (siL
Le steamor v I wt ew-orkrmel
6st aftt su A 4
le mnme jour pour P eti-ve, Mt
ena route pour les ports de la Colombe prenant *tr
Pobrt-d-ri'lde 2 Avril 1929.
COLOMBIAN STPAMUHIP COMPANY INC
GEBARA A C'. AeonTs


Le plus elegant-- Le plus a laiifode.


-I..


40, =


CH*bES

Marque



Richelidti






PfS~iennel

Walkabot

Derbis

lIazard


etc,


*1I


I t


PAIGE- 4


-fdsfj


La


Angle des Rues Republicaine et des Miractes

Port-au-Prince Telephone, 2006


Vous le trouverez en notre e'ablisgebreai,


ASSORIMMENT RENOUVELI4
FRANCO & VICENTE, Propidad


-- --- ----- ----- _-_lllT ~_1__ ---I L~J __ _i--- ---_*-r_ -----_I I___


- EEM -


- - L-r ~L


t-


__ __ __


I I I I l


-- -


I I I- A ..A U 90908


k


0 & I W lW. -


.*


- 1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs