Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04140
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 4/02/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04140

Full Text

ifc.-


El -- 1____________________________________________________----------------.--


PORT-AU-PNCI (HAITI)


MARDI 4 AVRIL 1929


S do Trfttt6 do Latrafta. marquee de deux sillons aux I1-
c- comissures, finesse du, nez *
petit. et 'qu parait plus petlk |
V T i c encore, soul le tront qum est, ture
Journaliste adu Vatican u,imm, masif lumi-e m1t rfane
Le pas est & la fois decid6
a" VE AVU PAP .m et I6ger; iglisse. En un geste
IT l IPtdir I renouvel6 de faon incessante, d
sa main se tend, s'allonge,une ae et teS I
Sad. enc .e p., .pe. .et rc main un peu court, un peu ig
li ete |Mariss unique d'assister A la premiere grass, tr. blanche. Elle ca- G AR JM o
a ha rmants ar* audience du pape-roi, et grace e resse du revers 6clair6 d'amn6 GB A R A & a rencontrC surla ote hGarnoocelsa n aux loueure de e vements, e 1 thyste les 1ivrea profanes et 1 i'ionl-Ville (nucles person,
unechance4tlus W nlheure dite, jen'avais rien les visages bouleverses, puis er ss 1 nus ciin hillal t dlas une auto,
i e auw plus Gm .. envier dans le domain vesti- s'efface, se repose, report, con- L, S Cig arettes li cIlli (It iaitau volant se van-
i toujours d les voir et mentaire A la plus austere des tionue. I :it ldV pouvoir fire la route de
Sd'eux quelque chose- carmelites. Revenue au centre du salon, 1Port n Prince A Lacoupe en
w public. lout decem- Traversons la place Saint- il a, d'une voix charmante, .essaCh nienneo 1s m(inutesel demise. U l>hat-.
as rediitd Doorn, en Pierreetceete porte de bronze donn6 A chacunsa b6n6dictiou I tur de records certainement.
viti ex-Kaiser el don't les deux batiants ue se- tandis que esdeux cardinaux *(mO 0/No Mais qu'il choisisse un autre
S du Seigneur de la ront ouverts,paralt-il,qu'api6s A ses c6t6s faisaient les repons. ter rain, car lorsq.une auto s en
~ae interview don't LE la ratification du traitM avec Et puts, sans pauser une se- 1 ld i ilie i ongeen qusque sens ue
oK on sen souient, sans l'Italie. P6n6trons dans le Va- conde, .1 a disparu silencieu- ep U ) iO ne c soil la route de Lacoupe, le
S.reproduisit p our ses tican. semcnt. s''v trouvent seuiement, mais
Squelqlues passages sug- Je ne voudrais pas recom- Qul sera l'avenir de celi P I Pi ;ssi pour cmUx q(ule seot sur la
. 'intrdpide journalist mencer, dans le d6tail.i une qui fut le plus grand des pri- ( 01 l-lti- il c Ie H ourte 0 inii 'vonut aisonunable-
u est pas arredie Id. Et description trop souvent faite. sonniers volontaires ct don't Grace la fi nesse de leur ai 6me lont les d slices des mlent A l urs aftlircs... Gare
#4 maintenant en la Cilt Mais il faut bien avouer que, le royaume est devenu de ce lone nu:x baltcurs (It records.
ne ou elle a le grand pour le passant du moms, monde? Cet air apais. l,,in- vrais amateurs
r, le grand honneuir de rien ne parattchang6 au c6r6- tain, 6va'cescent ne cache-t-il '
If Successetur du Picheur, monial habituel par l'6vene- pas des soucis qui ne releavnt ... a vu e le tumnur q(it
kle Consolateur. Etl lle ment inattendu de Saint Jean pas directement tdu Ci ci? L s d veilNUt etre 6 g tgan l ,>a.voirn :x
fat de sa visit au de Latran. Voici, faisant la Qu'apportera domain, en pro- L hapex de padres e cigarette( dt luxe (dl
IAIail de sa (isile aa, ,,c procurerunei Des:,linienn,,
cc rdcit colored oil haie, les gardes suisses, avec messes ou en menaces? cigarette de luxe parlumic,
bien que rien du spec- leurs culottes bouffantes et Rome assisted avec 6tonne- fine Itale de aro delical fabriquee p:r
grandiose n'a dchappd d leurs vestes A rayures jauoes, ment, comme tous les autres a la Manufacture tHaitienne ile
lantdujournaliste. vertes et rouges. Voici l'im- pays du monde, it cc que le I / \T T T \ 0 E T Tabacs.
mense salle de matbre, par6e Vatican, sinon la chretient6 fR tUj JIj7NELL Y & FIGLI, ..
tZanartelli, M. de Fonte- de fIreques qui pr6cade les unanime, consid6-e come ... voil quo trop souvent da-
libassadenr de France appartements pontificaux, o un triomphe. Quant un Duce, IGMNA pr6! de lorence. rues ou demoiseles se livrent, A
*Saint-Sikge me recoit veillent des laquais vetus de ne se dit-il pas, comme Napo- Sainte Anne, A de furieuses hb-
lit sourire As prilat et dams pourpre. l6on, qu'il semble avoir pris Grdce d experiencee de son personnel bien oilld, fonta aies... des chises.)i-
rtion de enfesseur. Nous sommes r6unis enfin pouIr mode, cet cui signait en conqudte de tous es mnarchs du monde. Cele im orlante nIanche, lea fid s assistrent
gatrWs difficile, !n6 dana l'immense -salon que do- 1801 lcCoeIcordatayvee Pi- IVIf q a orl- 1 ork Y,,5 as- a deux pugilats de femmes qui,
Sdans e salon que 1801 leConcorda avecPi, fabrique a auourd'huiune succursaledew-rk, 05 as- come tojours e pareille -
.donner p mine, sur6lev6 de trois mar- ae ne d6sespmrais Ias, t6t ou hinglon Place, et, parce que la plus ancienne, ses products ne currency, se montrrent impi-
s6.quences du n ou ches le tr6ne symbolique qui tard, par un moyen on par ,,n craignent aucune concurrence. .e sont, pour sdr,les chapeaux toyables Fune envers I'autre. Si
Scordat. Iabord, par- vient de prendre peuit-etre une autre, de finir par avoir A mol des gens distinguds On pent les irouver a P, rt-au-, rince, che:; pour de chaises, matiere iner-
hne pourra les mesu- nouvelle signification. Une la direction de ce pape; et, aul E. Auila, La Belle Jardiniere, Stambouly el Sergile, te, cts dames sebattent sifort,
t 4Sl deKs. racA.di ds Ior,' uelle influence.que iarice Etienie il, Gebaa et Co, aean Jt.aamasMad me que feraient-elles, s'il s'agis-
rl dO uaccmd sensunt, don't je profite pour T er tobpinton sur e rete tIe Morra, hyppolite R. Jeudi. Charles A. Cnrarar, Anto4 sait...
u. Or, personne n en examiner ceux qui sont I La du monde I Saba, I ictor a boun, et pour commands, s'adresser d.
issancei. restilution do pouvoir tempo- l'Agent, ... voit que bien ties gens oit
zuc depuis trente rel a-t-elle amend une nou- Celles qui a vcunlcat pas re mtres C. BE-TOLINI, Rue Bonne-Poi couru poisson d'avril, hier. A la
Vatican et .le Duce velle classes de visitcurs ? On. Merce6s LomilRriinar e Banque Nationale de la R Ipu-
Mercedles Lo, mil,origina'rei n
t cette conciliation he le dirait pas. Nous sommes de ia C oix des-Boui iets. oblique d'Halti, jl y cut grande
S sendoutt, O, A uarantain e.Des ni6- le ldescentede lieu de justice.Tons
Ssans qu'on sAt rien de tres surtut et desireligeuses. is R, fam ilese Magistrats des Tribuna
SJ'aieu l'occasion d'ap- tesisurto e ~do~ u~e e i jeune, 616gante, belle, aelleeleZ-VOUS, lam l es ,ePaix de la Capitale s'ytrou-
dusai nt pre la'faio n dp9ulqu Anglo-Saxons dont lsespc-e point. malg e s' vl"rent rPunis peur constater...
Ilea chose'S taie n P pc idi, desfeunnes doP trple point de vwur a(, groa poiion
1 s chases s'btaient ps cen midi, des fdenmes don't nliar,"d "i,-' I ._asrir le Que aphins agr hble pension scolaire au triple ioint de vie
Snigociations talent plusi.urs, mo .s socieuses toutleur ie de aauq ge at.. Etude, 7ravail, S.in, c'est I INSTITUT TIPPENHAUER .
Aie certain comme d.ei dl'6t iqut i p t* 't Age. ... voit, mesdemoisells et
Aes de mystbre. cMais o qe mo qascirs. e t ," m elnres d'e tea des Que la mieilleure et la plus rapile m6thode d'enseignement minesdames, que,d6cidement vos
ondu, il a toujours n nous fail passer dans I barraser d; s'fm c)b aet classique ,Ioderne s'emploie a junes sont trol courts -
nkentiosdcr un autre salon. L'attente seC rdeau qiii alla ch ir au hord L'INSTI'T-T TIPPFNIIAUER ne fte, ceux qui relevaitient Ia
o eldsbouWir tcet accord. ngemais le d'cor est 1 1rdd .C.de Cl
LlWdkcesseurs esenvsoouar.tici4Iac -esucces. l'an dern er, (If-lois ses 616ves decPretnier' idle pour regarded plus hot
Sdevenu plus anim Voici la Sinon, habitant le qareL success nder r, os6couvraient un specle do
; moi-mme je m'engade palatin, en uniform du Clvire st une preivevidente et celui d ses 1ves de 46mee ourta ient pas ir d
t presque depuis mon ui rappelle ccii des soldats Dn nce par dcs voisines 76me en est une autre. 1. Ins itit ofire, aux retardataires le inquirer ces dames aI cs de-
toent. Ma chance da 6W rannas d'avant-giierrc, des eat e aulr-sChiritePlexi. services de so classes de Philosophie. moiselles qui ainsi ... sexpo-
trouver on face daun cameriers secrets qu'ou jure- Mercedes Lrinil -tt interr.. iieurcs des :ours : 6 A 8 hsures p. m. saint. Enfln les temps ontchand
nementdispostabou- rait des academiciens avec ge pir la Police. Apr6s de et plus rien ne se cace.
[ or e leur bicorne et leur habit bro- longueset minulieuscs recher. Sec'ion pratique: St no-dactylo, Comptabilit6, Lan- e
ours est-il, continue Eclairs violets de pre6 ts ches,le pelit cada r- du no- guts, de 7 6 8 h. p. ... a admire un grouped dn-
Fontenay, quaucuned6- qui vont et vicnnent, soarires yeau-ne fut retrouvc au tood 'nes quise rbjouissaientdelem-
officielleouoficieuse onctueux, mains barches qu dW.siez pas si vous desire avoir enire satisfaction eeen avec lequ et
plus faite mainttnetaen. anea geme agalanterie aussi- on les sert
n e soit ratifi6le tralfd. t'cliles recevront n jour, d "onfier vos entant A eutasTerminus.
fment a la n igende, ao ss-crois de prtrcs, d'of- LNSTITUT TIPPENHAUER
iici est: Silence ci de ifooctionmair en L a S....r ,e, =r.s 'i Recomnu d'Utilit6 Publique. yres d n connaisseur ui
Suniformes atants. I l.ttl Irt e a n MAT i venaientde dgusler un cockial
Iun mot d'ordre pen *' Nous avons en le pl isir de Enseignement classique g6nral. nux huitres au Dar Termin c
t r n ur Deux heures.., Tout A coup recevoir nu ~4ATii. I'>imab'e ( pratique speciel. Et il dissit en se pourldik ., :
ot Jo les soldats me metent au gar- visit do Fr6re Jean Joseph,S- Pr6poratiou aux Universit6s' C'est lus fortiflantcue le me.!-
Ioaode do-AVoS. un. t I 4x brandit ptreur des Frres de I'instnac- bl eur des toniques et plus agva-
l1fo6mai d'tnu dne n 6p6e. bacoi tombe A ge- tion Chrttienne qui est, depisl -- .e que le plus parfait des cock-
.p_ p t noux. Pr6c6d6 de . qnes qu eseoes semisnrd en nal ,/ m tails.
P f l2O tQiffl6SriflspOioO A AT iontt e Irdr co.L ~. ..- dep Etablieset scolatres d I C "AR- MN A de certair.ns moments A un tel
SlblanIi he et bonneCt :I, ap- rigiar 1I Poes. Le Sop v- i. de rA d'Emotion que toute Ja .. a fni par voir, vendredi
k o aral44re def ca tana^ux,* darhG*atelt i ac omp 'r sale en rtait muette et trtmnus- boir, ce qui mene chaque jour
eatBe dernie I- le i iier c i la e pi o n Hal* a yari 1ana snte dadmiration. Ceux qui lI- sur sa bicyclette, ce cycliste sur
-.eveau al o* ti, reqb Don JosA et le Borgne et la route e Bizoton. Shcane
al c e t taint No-*t Mh hearea de 'puc preace d'aa public qui participirent i revocation appuyte contre une hbrrihre
ii. ucou d a.A PArc Piel. ralmable da Fr.re Muiomwbres qau elect que de la Corrida, sont audemus qum voisine evec le-jioteau qui
-laue ocnetarlons-eaa Pqtlilte J e -Jos A ir d de note %aol.a oert3, ch.soar, de toot 61ogs. C'et un des rare. porte la marque Limiteione il
-S o4 uaap 1Usa- r este o I. beau Slh qpi s'appelle Car- llasm qui c^toient avec tant de causait avec u1e belle..,
---r.cs "outes imln, nane de, .Iw os noM B'.s sets, aIj. preciton Is rali t qul don- ,*,
de voir. e n A i pomp catho. d4 boo d|o.ur e0 totre Pays. Co n'est pM one paraphrase nent une impresson aussi sat-
*v st quol-. ande 1l. pop-, t.- S 'perer d. Fresh~ *.r- i omnaa rOprs de Bizet, siis i s mIente de verite, ... il avait tellement bu a ce
*n|INe e! ajB s. tiS (S l qinslse iis su mir r*cru do lahbelle non Nous sommes certains que ce d6.euner du vendredi saint -
Inpresque rill e enm d'avril pour les Els.Unis;pa's vetle de M.riaa*,avec.de temps film wera rcJemandi pasi t. s | or Monsalieur que-e id6el-


. fti, oIl neet-I dire leur o reodrsa Ca ad' et ael ... ts peysI*Ia- ei.. c' qua I pl udi rit complement I
mki imn-l r u.n jir to rr c tr Ptr. i, inc6rte vraiment che ,o c t, que T'l; y o" O, i a es jours o et rut qu'
.lle I- tin.! i "mrprm nate.L'evocalion est osp r- arstable ea rt sistera pas A leur Atit di.i tQ dinancle dePA-.
s0u!s v-ad dp a II .P n l ette t fon "peut, sas crainre da~.di soent plus que eela ques. El en se'n aant 41 perdit
fatZ ea- d iLeStdurs L Avi dp d6pr Nert de sa tromper, afir.mor. queoee. .pe0mqetlioMts gat u I tJ tellemeal t I antiono'de. visages
ana riea de i s. Fin deUprIor
art emion do st tot in flesse. Finesse du Les dpches poor New- film 'lt un chel-d'euvm et qpe pa go aller A Paisana daas qu' prit pour as teme ram-
en de l r en d6pit des lunet- Yotket i'Europe( via N..York chest ran des plus beaux quejl- cbe de voir cetoe c"vre par.- phitryeone et 'embrassa en lui
R "di.itis.nsision, direct) pr le steamer a An- matmoo oit i ci. faile que tout le mole se doit dsnt : Ma chere, nen toot...
t' tt ii m a r aso-des- co) serow a term s mercredi Ls a terms qui interpr6ten de voir ct d'apptaudir et qu. Heureusement c'tast une pa,
lle a s ole. tant s des aL ce beau drame .ont as d..naa tout e muoude eat apple aai- ienlt, aussi NOTREO .L en souI
t-i h m dei 1929 do tout 6loge. Raquet Yeller mr. rit-il, sans aucane malice.


La seOle cho s que ij- me snk
propose tIole ma vie, en public on
ea partcmliier, e'as de e t jamais
rips Oderr A qui quie e so'I contre
Ia iu.lice.
SOCRATE


II


-'6--7---- -- ----- -- -- ---- -- ----- - --.--,- -- --


I -_ _---- ~-- -


I


I





LE MATIN : 2 Avril 1929


L'trle dee Frnres de I'lnstruc
i tion Chretienne A St-Marc vient
S de tter son premier CINQUAN-
TENAIRE.A la suite d'une mes-
se solennelle, avec diacre et
sous-diacre, cee1bree en I'Eglise
paroissiale de cette ville, le 19
mare, A cinq heures du martin,
an milieu d'une belle assistance,
compose du Pr6tet des arron-
diseements de St-Marc et de Des-
salines, A. Valbrune, Pr6si-
dent de Ia Commission Commu-
,ale, M. Joseph A. Marlelly.des
Membres de inspection Scolai-
re de cette Circonscription,Mrs
bM. Renaud et E. Dupiton, du
Commissaire du Gouvernement,
M. L6once Wadestrandt et de
son Substitut, M. Bazin, d'un
bon group des anciens elves
de cet Etablissement,parmi les-
quels se trouvaient : M. Emile
Maiot. M. Cl0ment Vern ,,4. Sup-
plice Eils, .les Drs Louis Kenol,
Clement lamler et tant d'autres
honorabilitea parni lesquelles il
nous laut encore mentionner M.
le Doyen du Tribunal me Mu-
rat Dalencour, les Drs Clement
Coicou. Jourdan, Merone Jean-
Bapliste, M. Pedrito )'M.za, Me
Marceau DIsinor.
Monsieur I'inrpecteur dans un
beau Inngage a retrace I'existen-
ce de I'Luvre, de sa londatiun A
e jour ; il a su cnumerer, dans
toute leinr beauty, ses grands
ettorls. leur r#sultat et toute la
gloire qui en est echue A cette
honorable et puissante Maison
d'Educntion. I1 a conclu ainsi :
... u VoilA. Messieurs, en rnc-
courci. le hilan de Ioeuvre de
'Ecole des I'rtres de l'Instruc-
tion Chretienne A St-Mare, au
bout de ce demi siecle. Vous
avoucr,; come moi, j'espere,
que les rksullats obtenus valent
lea prinfs el les.sacriflces qu'ils
out cottts. ce qui elablit A'ob-
servation de tous une just co g


sensation qui est tout A I'avan-
tage du pays et A la gloire de
ces modestes ouvriers que sont
les membres de cotte illustre
Congregation.
a En terminant,Messieurs,quitl
me soit permits de vous dire sans
vouloir dogmatiser, nous som-
mes,dans un siecle de progress
o 6 lea peoples jeunes out beso n
de toi, de lumiere et d'ideal,
pour fortifier et illuminer leurs
aspirations. Et puique ces trois
facteurs se manifestent dnns len
r6sultals acquis, nous devons
souhaiter qu'lls servent A ali-
menter nos plus saines energies
et nous faciliter I'aces des se-
reines emancipalions qu'ambi-
tionne pour nous le prestigieux
Chef du Parts National progres-
siste, le President Louis Hoi no ,)
I.e Cher Frere Directeur de
I'Ecole a lairt rsider ila 1te par
le HR6vrend Frn e Jean Joseph,
Sup'rieur GOenral des Freres.
Le Fr6re Sup#rieur (;Gnral el
le Tres Cher Frere Hippolyle re
pondirent A tour de role A I'lis
pec ion et A Il Prefecture.
Plusieurs anciens 1C6ves eu-
rent le plaisir de serrer la main
au Trcs Cher Fi ere Benoit qui,
malgre soil grand age, avail te
nu A assisted A la tate.
Le soir, une magniflque cre6
monie vi it cl6turer ce( heureux
anniversaire. Monsieur le Cha-
noine Rescourio, curC de la pa-
roisse, y fit un brilliant sermon
sur St Joseph, puis, en terms
heureux, esquissa I'euvre des
Fireres A Saint- Marc. A la ben6
diction du St-Sacreinent, le jo
,eux carillon des cloches se me
a solennellement au chant du
Te Deum d'actions de graces.
On ne pouvail micux ierminer
un si beau jour.
TOLIDE


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


CUMPAGMIE Fft&N%ISE DES CGBIJES TELEGRIPHIQrEi
le avril 1929)


1eo 6nat franals ratl-
fle le Pacte Kellogg
PARIS- Apres avoir entendu
le discours de ~t Briand souli-
gnant que le Pacte de Paris met-
tait routes les nations sur un
plan d'6galite, le Sneut a ratihli
e pacte A unanimity6.
.Lo 61eotiona g6n6raleos
en Grande Bretagne
LONIRES- Les elections ont
6t6 fixees irrevocablement au
30 mai. )ans les milieux bien
informes,on estime probable ,in
remaniemeat ministeriel prea-
jable.
Slennasle alailfeslaltioon i'n nm-
S oire des I lrI de la Guerre
LONDRES-Le gCneral (iou-
raud, conduisant 900 ancient
combatants trancais, a rendu
homage aux Morts britanni-
I ques dela Guerre. II a visit la
tombe du Soldat Inco nu A
Westminster et lt tCenotaphe de
i Whillhal.
Mort do rl aabai dour
Myron T. Merriok
Le syvpatliqe Ambassadeor,gramd
ami de Ia Freae,avail pris aI
rfrelidissemelt sios kaqse
dIs arteal Feh
HPARIS M. Myron 1T. Her.
nck, ambassadeur des Etats-
I: is, a pris an retroidissement
A- obsiquesdu marichal Ioch.
II dut s'aliter le sortendemain
dans on 6tat grave A Ia sui'e
done crise particuli&rement ai.
S ue. Les m6decins qui le soi-
gaioe t et le proltemer Vasquez
inrent consultation aujourd'hoi
A midi. L'ambassadeur tot saisi
vers 4 heares d'aae syncope
cardlaque et s'teignit douce
ment. De quWil apprit le d(ces
dL M. Herrick Doomer ue
euvoyn ses condoltances a Am
bassade od soot parvenucs ga-
lement eellee de MM.Loucbeur,
Tardieu et Quinones de Leon,
g*baasedeurd'Espague O u goo
e Ila date des obaeques, mais
ratQnrage dcl are que e d -
Ult ia voolait ni fleurs ni cou-
iMiTHRAMPTON- Lex-prO-
igdmst Calyi Coolidge on appre


nat la mort de I'ainhassadeu
Herrick a declare qu'il le regret-
tail beaucoup non- seulemnent
pour ses services disting'ies
mais parce q'il tAait son ami.
Du p6trolel ...
WASHINGTON Le bureau
des mines du Departement du
Commerce a atteint 75 millions
693.000) b,:rils soit un- produce
lion moyenne (de 2.703001) ,,,r
jour.ce qui co stilte uin record
La revolution
uu Iexiquo
NMEXICO- Les unares fted
rales olt conlinuo aujourd'hui
les operation, ollensives sur les
deux fronts. La revolution entire
mainlenaint dans sa 56me se-
maine.Sur le Iront nord danis
I'Etal de Chiliuhu:a les inso,
g6s sous le coinnmandeineni d,
geiierru E Kscbar e, O. il | Ii
ont 616 ohbiges de quii.er
ville de orraslilos tt btti.
en reltaice vers S iila lifo,;la
au nord de Jimenez Sur le front
du Pacifique, 'les insurg6s ont
rdsistd energiquement aux fed6-
raux. DUns Villa La Cruz au
nord de Mazatlan avec des mi-
trailleuses postles sur lea toits
des masons, iis out repousse
bier one attaque adrienne des
avions de bombardement fede-
raux. Le capitaine Monterusso.
observateur dans I'avion pilot
par le lieutenant colonel Sidar,
a 6td atteint par trois balies et
est mor peu de temps apres le
retour de I'aeroplaue A la base
federal de Mazatlan.


Nomination
Mme Mkccne Diogtne Nar-
cisse vient d'etre nommie Di-
nrclrice de I'Ecole des jeunes
filles a Antoinette Deealines e.
a Ctte haute preae de sym-
pathie du Preident me faitht
hoaneur, nous ecnrt Mr Nar-
cisse; en attendant quje j puis-
se dans un poste d'activite lui
prouver tout mon devouement
son gouvernement.,
Tous nos meilleurs comphl-
ments.


On l'aura

bientot...


, -


Le Cinquantenaire

de 1'Ecdle Frere Herve


i Saint-Marc
. ----- i


L'anniverlaire
do notre oontr6re
Aujourcrhui, 2 avril,no
sympathique contr&re a L'Essor
entire dans sa treizi6me anane.
Courageux, toujours meant
le bon combat, flamberge au
vent, sans peur et sans repro-
che, notre confr6re a atteint ce
bel Age et peut, en s" retour-
nant, pour regarder la route
parcourue, avoir Ic just or-
ueil et la flertl mnerilte de se
ire: le pass rp)ndl de I'ave-
nir.
A l'occasion de cet heureux
anniversaire nous envovons A
notre confrere nos vueux fes plus
sinceres de bonieur, de pros-
periIC et de longue vie.
-.

Brochure
M. Clement Mathellier, direc-
teur de 'Ecole des Hautes Etu-
des de Comptahilites vient de
tairec tliter A l'Imprimerie Aug.
A. lIhraux une brochure d'une
trentaine de pages intitule
( Les crises a.tuelles- Leurs
causes Le r -m6de y differentt s
A laquelle il a 'oiine ,coinin
epigr:aplie cifec penisee ,b C')
lonel Nemours .:(Si c'esl un de
voir p)ur tout clloyen le de
noicer A la N.ltion ses 1ule.
pour la mielre en garde centre
leur retour ii est un autre de-
voir aussi sacr : enseigner au
people les grades chooses quo
ses aleux ont accomplies pour
lui fire aimer leurs grande
vertus.v
Compliments et remercie-
ments A M. Mathellier.




Parisiana
CE SOIR i
Y111 L'AISOUiIL ,-
(SUite)
Enfrde: O1.0;0Blcoa: 1.oo^


DEUIL :
Nous avons recu le faire-part
tunebre de la mort. survenue
avant-hier apr--mnidi, i 3 h. 1/2
de Mme Vv Catarelli V. \j, -
gnan, ne Lben u Go ,igue.
Les funeiailles on eu Iiai.
hier apres-midi, au Sacre-Coeur
de Turgeau.
Nos condoldances aux fa-
milles 6prouvees par ce deuil.


Bient6t Vari6les presentera A
ses Clients, Verdun, visions
d'listoire, le grand chef-d'oeu-
vre de L6on Poirier Le film,
par sa longueur, peut facilement
tenir deux soirees; mais A la
demand gkenrale, ii ne sera
donn6 qu'en une soiree. Et la
carte d'entree ne coitera qu'un
dollar.

Thomas Guerrier, metre champion
de bie est invitE A Trinidad
Monsieur Jorge Lovell, Direc-
teur de la Italian Soap Factory
de Port of Spain, Trinidad, a
kcrit A la date du 14 de ce mois
A notre champion national de
boxe Thomas Guerrier pour lui
proposer trois match A Trini-
dad, au prix de 400 dollars le
match, ses frais de passage
ktant A la charge de ceux qui
I'engagent.
Guerrier ne sait pas encore
ce qu'il fera.
Puisque la boxe qui avail une
tell vogue ces ours derniers
est neglig6e en llaTli on Guer-
rier ne trouve pas d'adversaire
de sa torce et qu'aucun mana-
ger de chez nous n'engage des
boxeurs rangers, nous croyons
que Guerrier a tout intlert A
aller altronltr les concurrent
voisins et ainsi fire connallre
mieux le nom Haltien dans les
Antilles, conime Cator a eu A le
faire en Europe
Cela lui est ('anutnt plus fa-
cile ue I'on n'attend qu'un
mot de lui, et quelques photos
pour que ses frais de passage
aller retour lu; soient expedi6s
et que, dans les journaux de
Port of Spain une champagne
soil commence en sa faveur.
II ne nous restera plus qu'A
lui souhaiter hon voyage et A
faire des veux ardents el sin-
ceres pour que dans ses trois
match il sore vainqueur et ce
pour sa plus grande gloire per-
sonnelle et le renom du sport
en Haiti.
7


(lue.


ARRtTE:


Art. ler La Cnisse des
eiolcs institne d ins chaque
commune de la Rpiiblique
pour taciliter la frequentation
scolaire,est exclusivement des
tinge:
1 A fournirdes secours
aux 6coliers indigents ou ,eu
aises, incapables de se procu-
rer les livres et fournitures
classiques necessaires on les
vetements et chaussures.
20 A o-ganiser des can
tines scolaires en vue de sub-
venir a alimentation insuffi-
sante d. s 6lves n6cessitenx.
Ai t. 2 La Caisse des dco-
les,institution relevant de I'au-
torit6 communale. est admi-
nistree par un Comite compo-
s6 des membres de la Com-
mission localede surveillance
des ecoles, de deux institu-
teurs et d'une ins'itutrice d6-
signis par le Magistrat Corn
munal.
Le Magistrat 'ommunal est
president de droit et le cure
de la paroisse, secritaire-tr-
sorier do' comild d61,iglnera
parini ses menibres un secrd-
tai e-tressri r a join ourI
remplacer le i lair en c s
d emnk 'chn- m i.
L'Inspecteu des ecoles de
P'Arroadissement sera admis
dans le Comite avec voix con-
sultative.
Art. 3- (rhaque annee e t :
le 15 et le 31 Aout. le C mnic
adressera par 'intermed-air
de l'Inspecti nS olai .a Se
cretaire d'Etat de I Inst u t oni
Publique un rappo t de aille
sur la situation de la Cai-se et
les activities de l'eure pen-
dant I'auutie couple. Lce rap-
,,ort sern. rendu public.
Art. 4 Pour assurer le
col 61de par es bie: faiteurs
1, iJat. e ct LOJz autres in-
Ssss.., 1 scrub teiul p r le


I

















i
J


Eug.LeBosse4
^ ~ > -r i


SA find priciser les bulls et l
t mode de fonctionnement de la
Caisse des Ecoles et d'apporter
i cete initititive une organi-
sation plus ralionnelle et plus
efficace, le President de la Rd-
publique, par ArrNte en date
du 26 mars could, modifiaint
rArrLtd du 13 dicembre 1918,
a fixe, sur Rapport de Air.
Charles Bouchereau. Secretaire
d'Etat de rInstruction publi-
que, les conditions dans les-
quelles la Caisse des Ecoles de-
vra disormais fonctionner.
Voici I'Arritdprisidentiel.

Liberty EgaiitR Fraternitl
Ripublique d'Haiti
Port-au-Prince, le 26 Mars
1929, an 126%me de I'Inde-
pendance.
ARRETEI

Boino
President de la Republique.
Vu !'nr. 13 de la loi du 5
Aodt 1919 surl'Enseignemnent
I'riniaire.
Sur le rapport du Secr6taire
d'Etat de I'lnstruction Iubli-


Vol= ds


Secr6taire-trisorier u n registry
ou seront consign8s pour cha-
que d6pense les nom et pr6-
nom de l'enfant b6neficiaire,
la nature des objets fournis,
le montant de la d6pense, 1'6
cole A laquelle ii appartient.
Art. 5 Les resources de
la caisse des 6coles se comno-
sent :
1 des snbventions des
communes et de 1'Etat,
2 du produit des dons et
legs en argent ainsi que des
fetes et autres manifestations
organisbes au profit ]de la
Calsse,
30- des dons et legs en na-
ture, tels que livres, objets de
papeterie, materiel d'ensei-
gnements, v6tements, dear6es
alimentaires.
Art. 6 Toutes les fonc-
tions du Comite de la Caisse
des 6coles sont gratuites.
Art. 7 Aurune d6pense ne
peut itre acquitted qu'en vertu
d'un bon signe du president et
d(I jugc tie paix, membre du
Comic e.
A 1. 8 Un don d'une va-
leurtle Cent gourdesau moins
contCre le droit lau tire de
bienfaiteu, del'En cigncment
Les dons mensuels ou an
n1ues confrerront le mmee
droit au donaleur, quand ils
auront atteint 120 gourdes.
'e tite de bienfaiteur sera
decern6, sur le rapport du Co
mit d'ladministiation, par le
Secr6taire i'Et it de 1'lnstruc-
tion Publique.
Art 9 Dans les comnmu-
nes poss6da:t p!usieurs pa-
roisses ou plusieurs sections
de justice de paix, le cure de
chaque paroisse et le juge de
paix de chaque section seront
membres du Comirte alt rnati-
vement tous les deux ans.
Art. 10 -- Le present Arrete
qui abroge (ehui du 13 D&-
cembre 1918 sera execute A la
diligence du Secr6taire d'Etat
de 1 Instruction Publique.
Donne au Palais National a
Port-au-Prince, le 26 Mars
1929, an 126mne de 'lnd6pen.
dance.
BORN
Par le President:
Le Secr6taire d'Etat de l'Ins-
truction 'ublique:
Cha les BOUCHRE U




CONGESTION, tOURDISSEMENTS
EMBARRAS CASTRlQUE ,
IL SUFFIT de prendre
SIr'un de voe repas
J""
Itf ha dx j nlv meleat), M

PILILE Id E
147,Rd 2FaiteaorgS-DtiPARB
hItnirtidnrtx ltahIU
qul sent tout felt blenohes

DEH A UTA PARIS
eont tr s Esiblemea t imprimds an na t


*1


Avoc Ia
pnats sen lef,1g ki
d'ane IIHt poii
vail, Ia pel' -t
obli6 de oer
tion do overna ot
sieur Louis Boras
Nation, en vue des
election de 1930I. QI
licate et ardue, don't I
vrais depend del'Hoia.
qui dirige les destinies
--11 n'y a pas do
Monsieur Borne s'et.
son programme de
ment, de fire de ona
pour que le bientaits de
de 1915, puient aiv6oir a
realistion; il n'y a
doute aunai, quo aM eotn
616 en parties courounds
iee, mair ce qtUlly a dea
avant la fin de mon
1930, r'o vre noe eri
chev6e.-- Alors on s el
si bait annees de lutt, J
cis et de labeurs, dev-
considceries comaao,
tueuses A cette h
porter que 'ceuvre
commencee depuis
dtre tolaleiment a
que, quend lannie,.1
fatali~ historique cerner
ter), Haiti puisse 6t d
vement dans la voie do
par le travail, I'ordre st i
rit.
A qui income ctlel
responsabilit6 ? A
Louis Borno.- II im
dans le calme de son
dl home d'Etat avis#; il
elucider ce grand probl
tonal. II faut qu'en mt
c6t1 et en oubliaw les ce
injustes des uns et des
en n'envisageant quele bi
de la Patrie, il puisse oa
a Que I'oeuvre commiea
Lui ne peut ttre achevde
lui on par un membre do
Part Natio.al Progr
il est le Chef Incont
cas contrairesce sera um
et de nouveaux ptt
sans resultat. Pour
glissement de cc
onsieur Louis Bo
pul de la Nation et
hatiens d6pourva s
intresasie, c- Alt.
vre national. I p
sans craina d s
avec cette duces
a Que quand lea hiante
rot, quand leopiales
eteintes; I'bhstorien ti
remain, isra %ans crat
demcn i qu I4otisst '
B, o I t r t,. i 14
d'E y ,I. a
NC >- .' " I' : l. t
d I, .. :|
de I. N.,
26 fvtce. 19 ,
--
Us nroveau r ordl de It
La a Chry Aler a viealt
nir on nouveau reo
Mgr Conan, archevIque dn
au Prince,se rendamt aU
son auto, one *Ca
Royal Sedan, a couvat
lace de 209 kilometre
pr- le. -aux valles sI
a inu es. Lt veltue
4aae parole chaur- t l
lue be-uinna. j
Cuat uu beau r
"uuve. u,,e lois do
Ileb qualites de Is s


La Caisse des Ecoles


', To :! utes les Polices
Toutes les Polices


DE LA


comprennent la Protection control


Foudre sans augmentation de to
'* 4


Agents Generaux 1


_ __ -- ----- --- -- -- -- --- ---~-


--- -




LE MAT IN P i Avri I= L


U._JL *JIA


. .wo. b, V -




* Les ineikeurs Pneiis et thambres a air


" GOODRICH"


.- 0'


-. a


7+~ : iS Cj;--r . T- --'
AUX MEILLEURS PRIX'


Haiian 1 Motors S.A Po


au-Prince


2379


Phone


Cap-Haitien

393


Insurance Co

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSES & Co.

Agents Generaux


~'~ ~ ,. ',t~: C1 I 1~


j9*"


I
'i ,
*[ I5


Varilts
CE SOIR
A 5 heures,en matinee:
La Rose

Effeuillee
onu Un Miracle de Ste Therese
de l'Entant-Jesus.
9 parties.
Entree : 1.:j0.


Le Monde


MARRIAGES:


Samedi 9 pars dernier, A 6
heures du soir, dans lea salons
de Monsieur et Madame W. von
Langenachwarz i ivert ( St-
Marc), I'Offcier de I6tal-civil
a procede au manage de Mon-
sieur Carl Hans Roggenkamp,
employs de la maisonoReinbold
et Co, avec Mademoille Elba
Lau de Lubeck ( kllemagne ).
Le Pasteur Hector Paultre a ce-
d1br6 la ceremonie religieuse.
Les pouz ont n poar ttmoins:
Lui: Meuiieurs Georges Rhode
et Carl Donner; Elle: Messieurs
i ,!4oniP Diog6ne Narcisse, avo-
ett, F rredeic Miramboeu, In-
gnieur.
Nous enregistrons avec
plaisir le marriage de Mile Eliane
Dereix, fille de notre ami Emile
Dereix et de Madame avec Mr
Gustave Laroque.
I.n HI i. d ," **i N,., *i.e i
*iI Lt i iih I t I
i I |-



Cimpalyuie drs t.hlii,,as de Fer de
In e11f 1 0 iff lu C1.1 *I.Sne.

I. l' Ii U 'l ( '. d i



I'
S -ver-
S I (I i Il t l



S

11 i ; ( < II ( o A





LI: w-st .4 d'Adminislration
I ( ti-;,es i ,1 tt ( ) 1 m







et do i..p I i s.











S1929,AI
SLec rt e pr e s-ver-







A. I; e it'Asrmblie pricideutein
l b l i, i ,tl i / it.- I










.' ;Rapor dui ,C(sel

ld, i nistia rtioet priienti,-
tIas, dos ctonde Cs;




e u Portiac-lPrina e 26 Avi
s a 1929. 1, o ,i ., A(1.
dlin' i ,i m
O4 ire Ad,. j ; nI t
ectl1 du pr xt) Ma-ver






Le apo du Coseil
dmit oirs( d'Adet iniprtioenl

en diile omptes;'i- -'i i
ei du (..p bual d Lot, e
i Aia. tes Aciou ta ,ies.I

oe Port- u-Prince le 2(Haiti)
1 m. 1Mi1 11

Le Admonuistrlon et prsienaion


t


G6ographle-Atlas
DU
Course tl6mnentaire
PAR
Luo Dorsinville
Nembre de la SoeiWl de Gfographli
de Paris.
Haiti, la nlpublique Domi-
nicaine, les Antilles, I'Am6ri-
que, I'Europe, I'Asie, I'Afrique
et I'Oc nnie.
Achetcz ce livre au prix
de Gourdes 2,50.
Aux Magasins de Titine Au-
ustin, Simon Vieux, Vellen,
tA Capitol la Pharmacie
Marc Leys et a I Imprimerie
du Commerce, rue Roux.


For rent


Alter Ap.il Ist, two story
budding co nper Rue du Cen-
tre aud Rue des Miracles,now
occupied by Service Techni-
que de I'Agriculure.
Apply Banque Nationale


4


.-A.louer
A partirdu ler Avril 1929,
la mason A etage en briques
situee a l'encoignure des rues
du Centre et des Miracles, oc-
cupee actuellemeut par le
Scrie Tecltnqie de I Agti-
i'l lli i i e.
O3 I,11 .Lier .. t lt
tiubale.


Le visage
S COME
uow pelnture d'(rtlste.


ULe I'odlie qui est aussi
douce qu'une plume I L6gtre
Snme I'uir DoL)eleteise **DI-
mit UIn (ldretlnl I Volib ,Ia ,ue
dliserit Ct ux qu se fervent
lte la io,01d(it Lxtletito. I lie
s etenti dili t ieiil bur Is
petl. hlaissalil ui 0 fl.e pelli-
ole de liiice q uil lend la
,;II till.: nli.; i|i une pein-
'U 'T t l!i '.

L'Exelento
Eat un triomphe pour la
toilette. Elle amkliorera n im-
porte quelle complexion. Et
elle est delicieusement partu-
m6e. Elle est livre en qatre
teiteaesBrun tonctM= Ia
et Brunette.
En vente cbtez1 ts le- dro-
guistes. Four 0,30 cent .*
seulement. I est exp6did dds
exception du pi ix.
AE +tj \ o i,t ul ;ICNK
SI1'A\NY

Ag n h detandes p< fte olf
Pr yz s our re mes.
bcnrvez pour reeqignements.


I


U niment
de Slo

Dlrldbutoar z
j. D. MAXWILL a Co
1619 Be e b e"tl


A wendPtpeunt, belle cotlec-
ion 'nhi es hrbrh~s.wuvrs'
fe' ortrget, Borde. ui. tdc, e4
('es romafls-cin6.
S'Adrossr mu Josmiss


;'C
I


_ __ LIIIIICIYI


__ __ __


1IFt


I '


-~ ~.`C-=--~a"s


,r'LM L-- *l


....


-*> ** "*


9 LN &&A 002 m


ITU.


A louer
1. La halle limitrophe avcc
la Banque Nationale de sl
HWpubliqoe d'Haiti et toulks
-;es ,depenanaces, qujL.onsis.
tent en unegrande haleavec
sortie sur la rue Engine
bourjolly, le tout ancienne.
met occupy par r H.C.
Staude.
2.-- Une grande masonn
en mur donnant sur laplaie
de la Paix ou place Geffrard,
limitrophe ;i la Pharmade
Buck, comprenant de grande
dopenJances, une Itrs grande
hille au rez dt chaunsse et
une grade construction avec
balcol) A l'etage,ancienne-
ment occupee par foberls
Dutton Inc. etNeuss Hesslein
Co, reprdsentant A. Karrer.
Gette mason sera libre A
partir du i 'avrll prochaiu.
Pour les clauses et condi-
tion de location s'adresser au
CABINET de M* LESPINASSE
et ETHEART,
1618 Rue du Centre














A Luf* I LuLu.ate p ndntd am nM.&

MALAFEHIN&ROELL
REMDE POUR iL
AHUMAMTME

1 depensa beaucoup d'argent
avant de pouvoir se soulager.
Un vdUlad 6i Marmll, Franc, rslnft
ant aesof t vilouru, a 4t a n iUnviralid Iq
ant prt do InT afs pw Ie rhumnw,..z q -i
Vlt Aux pbfadiI t,14* JUNW& ec <;u' :n w elm
lo rmAde do al e lui l oduiitm tu .:
.mp.le.t
"Aprb av rdipr nadr I'urnte : r;'t,
mdMt vit as pour Fsrirtma m I.a 'YV
I1--a atu meon milald'aa e.layer- J.n
i Sloan at *Vawan ueJa l obtermi L:. utaler
usteaptot."
L'Mtgon urative du Uninmat do M -5s
ramawimt rmurb manum dam s de
hntmathm loe k bdla. II t ks 1 ulatM .
Ic-uir* do rtr imu frotter pour q
Sdoolur s m'a eortir, 'ln fa-mm
rclnhr it al rulX m. liu Jrou
Aoom I phruscir tkemdat t Uott L
!OI




----------~U I- --_-- __~ ~ __


PA.Gi..- 4.


et la C2o


jl~:'rt 1:'I .4 t *,a.

I.. '12..i 2.'


*. A
taL al 'Z


I I~~ -- _I
(' qul i ls lamaiS fl fail
C ui me pent etre:dfpass8.
Kola Chamnpaane
F. SEJOURNE
Prepare dans<'des conditions rigoureuses
D'A SI' r SIE
Preparation et Vcnte
PiiAR MAIcrI F. SEJOURNI
Angle des Rues Roni. el du Centre.

The Royal Mail Steam
!Packet Company
Le steamer Conway tenant de Kingston et des ports du
Sud,~ram las capital vers le 12 avril prochait pregnant fret
pour I'Enrope via les ports d(ll nord.
Le batea.u touriste Araguaya 'venant de Kingston, sera
.4 la capital samedi 6 avril a 1 here p.m.en route pour New
York via Nassau.
Port-au.Prince, Ic 30 Mars 1929
1. J. BIGIO,
Agent Geiiral dte la Royal Steam Packet Company.
'T16phone, 2311.


ALUMINUM LINE
t11t Whitney.Central Building,
elw-Orl6ane, La U. S. A.
PROIAINS DI.PARTS :DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAiTI
(Jo steamer laissera New-Orleans le 30 ;&ars courant
directement pourPort-au-Prince et les ports du Sud.
Ce 21 Mar1929.
; A. de'MATTEIS & Co
AeiNTS GUNIRAUX


ILes meilleures cartouches



. -












I OLS TROLt 1 EN :
In liLL.Alfl) hde lu.xe.
kDe dlicien.l SOfN.-3 S 't de
S I'r.rquise Cl;'l.11E d ita glace,
S, De la BIPRE fraiche el mousseuse
D savoureu.r SAhIN ICHIES
Dk fafleu.i CO)CKT AILS
IDu CHAAPAG AE
CalJ de le orrdre.
F A EL.DORADO
: Place Dessalines
if ',* o n* *



I" """" : ksvuurSA)\C S


Fin. AJFIRAUD, directeur.


. AVis
ons ceux qul ne soot j
citoyens de lan publiqu
d'Hliti re6id~nt dbs la Com
mune de Port-au-Prince e
qui ne sont pas encore ec
registris sont pri6s de pae
u Bureau de la Polce,Port
au-Piinc. pas plus tard quell
10 avi il 1929, dans le but d'al
der au receosement aonuel.

Notice iA
All persons, not citizens of
the Republic ot Haiti,residing
in theCoommune ot Port-au-
PrI~ t, who have' ot as Je)
r pF'ilered, are requestedf t
call at t Police StitionPort
au.Pl ie, t later ,ti 19(
ap lt 99,4 their urpofeot
a-dingiin the annual' rauS.
C1... MLLURRY,,
Majoi, Garde d'HaPtl,
.Chief ot Police,


Cat6 chlc4- teiurantt de ler chola ofi 1'oW-tqpve A touts hemp
lea plus diilatcs. Saudwichos sas pa 6ils Biorel i is & 1*


Service de p'sd et de passages entire
NEW YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, tANAL ZONE et tea PORTS de fa COmR-0
OUEST de I'AMi.RIQUE du SUD.
nlus rapid et le plusdilect service de transport de passagers et du tret entire tId
et I s ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, C mll ,ie,. Istntin3 de e'aaanl
Voici la liste de nos 1g its p) i r ie lpr.aiipwt.I p )rts de I'Eur'ope :


La Paris ienne


Angle des Rue Republicaine et des Mirail

Port-au-Prince Telephone,


Le plus fin Le [plus 6ldgant- Le plus a la rid6

Vousle trduerezen notre elablisA'eiil.

Costumes en Casimir CHA1iDR]t


en Palm-BeacH, en

Gabardine, en Blue

Eletrique, ien sote,


en
A A


ASSORFIMENT RENOUVELEI
FRANCO & VICENTE, Propri&itd


IPr I --r, ____.r-- -C l mm _




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs