Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04136
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/26/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04136

Full Text

-1()


e~~~~e qa. t;e mi a est re~
# p u~b'qued io ul rD ,
cherehel as yfrlt~. t', lit. stb


PORT-AU-PRINIE '(HAM)


MARDI 26 MARS 1929


oraisons dernieres et, au loin,
le canon tonne, plus lugubre
encore quele glas des cloches,
et de sa grande voix de bronze
6branlant tons Is 6cbos, an-
nonce, lui aussi, le grand
deuil. La Musique joue la
harche k unibre de Chopii. Un
grand silence plane malgr6
les harmonieux accords.
L'abeate
La messe est dite, I'absoute
va Wtre donn6e. Minute bien
impressionnante que celle ou6
les enfants de chceur, nom-
breux, en robes noires, la fou-
le des retres en -urplis im-
macul6s, I e s Lhanoines en
grand uniform sacerdotal
quittent le chceur pour se di-
riger vers le catafalque, pres
du porche. Funebre et gran-
uiosq defile precede duc I
CI. ix redcniptiice don le
Christ i st voile d ain linge vio-
let come le camail de, Ch(a-
ioines et que suit S. (G. gr
Le ',ouaze qui va (lire les su-
premes pri6res et implorer les
bnedictions divines pour I[A-
me du grand VAinqueur de la
plus grande guerre.
Les dernieres prieres sont
dite%,ies derniers chants s'ex6-
cutent.Lugubrele tonnecanon
encore; tristes,les clochis gr&
nent leurs derni6res notes de
gl s funkbre. Les flanimes des
hautes bougies trembluttantes
semblenteilesaussi frissonner.
A tant de tristesse, A ce spec-
tacle de mort mais si grand.
L'encens br.,e, l'eau benite,
s'tchappe du goupillon, jet6e
sur les tentures noires, pr6s
des Croix sacrees
Le Coadjuteur,! les Chanoi-
nes, les Pretres en chceur
chantent les deni, rs Ipsau-
mes. Les derneas ... I t c'est
d'une voix vibrant, avec unn
dernier signed de b6n6diction
que Mgr Le Gouaie pronon. e
le supreme Requiem celernamn
Et l'impression,,ant cort6ge
des eccl6siastiques remote
lentement la nef priicipale de
I'eglise.
'es fini. Cest bien fini.
L'Eglise d'Hilti a dit sa der-
ni6re priire pour le G;rand
Mort.
Et la foule des Personnages
otficiels, la multitude es i. vi-
t6s,entourant le Representant
de la France, quittent le
chceur, les nefs et se dirigent
vers la sortie de 1'eglise.
S.ir ie parvis de Ia Cath'drale
M. Wiet prononce I dloge fu-
n6bre du Markchal
Sur le parvis, on se group.
L'affluenceestinnombrable.Le
Reprdsentant du Pr6sidypt de
la ,,6publique les Me|bres
du Gouvernement, les Person-
nages Officiels, font cercle sur
le parvis mrme, tandis
que le reste de la foule se
group sur les degr6s d" grand
perron, sur I'Esplanade de la
cath6drale jusque tout pres
des Gardes align.es, immobi-
les, comme des statues. Sou-
dain, des ordres tapides; leas
Officers baissent l'6pee, les
drapamux et les fknons s'incli-
ea. .les Gardes preennet las
position r6glementaire de
l'arme au pied: Mi. Wiet va
prller de l'Imitfe Disparu.
Vlbrautes, chandes, 6mou-
vatesmioqjpurs,ts parole d,,
Rep, Asentait de ia FP ,nce a '6.
IAv"n' s as ia majt- iu ftg
ton de I'immeose fig e ax


qfil repowil A cette heu i%.pu
uneapoth&ose rnagriifiqoteooS
I'Arc-de-Triom phe le la Flran-
ce. prbs du soldatInlconova rt
?ot iaSoire evt legitnie saw'
univrselemeot bonariis.
Aux parolee dua-Minis-
tre, 6UU o 'wvent, svqs


I
I


'ie


de Cigarettes


GE8BARA


&


Co


Les Cigar ettes

"Dessalinienne,

*Colons

Rp u b licaine*

((Porl-ati-Prinfcienne"
liA.e ii la fiuicsse de leiir ar6me tont les (dIices des
vrais amateurs
I*,


Paquiis arrive,,,
S' iertAt 'e suront les granrdes et solennel'cs idies dt In
'S mUine Sijilte PA-lit's a'rIvE ou clharin ti0it a se )procurrit
Its a; in s le s l plus delicalts et les plus ihics.
| usi powu repondre au desir de sa clientele, la Mais ii
'KAwAs HERMANOS a pi Opali uu stock special d arset handises
,our la 1te de PAques.
Avant d'acheter quoi que ce soit ailleurs, visitez


KAWAS Hermanos


Les Chapeaux de paille

fine ('Italie de


R. CINELLY & FIGLI,

SIGNA pr6s de Florence.
Grace a l'xperience de son personnel, bien outill. font la
conquele de 'lous les marches du monde. Celle imporlante
Jabrique a aujourdhui une succursaled IAew-) ork. 305 H4 as-
hmngton Place, et, parce que la plus ancienne, ses produils ne
craignent aucune concurrence. Ce sont, pour sur,les chapeaux
des gens dislinbueus On peut les trouver a P, r-aun- rice. chez:
I aul E. Auw ila, La Belle Jardiniere, Stambouly et Sergile,
Maurice Elienne ils, 1i4bara el Co, jean A.7alamas,Madame
I ve MAlourra, hyppolite R. Jeudi Charles A. Carrara, Anton I.
Saba, I ictor Bdboun, et pour commiandes, s'adresser a
I Agent,
I Ag. BE& TOLINI, Rue Bonne-Poi



t | La Miarsillaie
aux yeux de tous Ia grande Sous le commandement bref
et lumiuuse Figure du Chef, des ofliciers. les Gardes prksen.
qui..avait Pjout aux mlle pa- tent Ik armes, les drapeaux se
ges gluiielis, s de I'hist',ire de redressent five's. et claquent au
Ia France immortelle d' utres ver., La Marseillaise eclate dans
que Ie temps jamais, jamais, la grade lumaire du jour qui
ue pourra effacer et qui,dans frssonne aux grands vilraux,
vingt trente, ceut si6clestou- toures les t'les se dkcouvrent
Jours, rutileront de Ia plus AIl'ternel hymne de gloire jout
pure et de la plus immortelle en souven r de Celui qui I avait
gloire. entendu tant de lois dans le
rogissemept et le fracas des ba-
Lorsque le Miniutre, en une, taifle. r
rorloqbout, e torse cambre6 dan
p6rora son 6 oque tonte, rmia sflert franaise, M. Wiet,
Ssaste demotion, eut acheve :coute, la chanson de gioire et
.grmWeose 6loge lfun6bre du mine. Puis, M. Ie Capitaine
pitl tendsoldtddenosteirps, Cham, Reprisenlant du Prasi-
i lorwn'il P n exalted le genie ,ie dent de la R publique, s'avnca
ce Chet devant lq-el tous elrenouvela aulHrep',antantde
les ,oldsatas amisou adve.s .- Is Fiance lea com 16ances du
Oi abaisg e- e. resident Borinelanid que VA. a-
.. nt leur 6p6e ... on nmde L-on. S.ec 6 ed'E'4'
pele loyal d'admiration, lors- Relations Elterieu, es, pr6sen-
pro a l'immortalil6 tailcelles du Gouver cement.
-,,- ... g la ndiose ceremonie
Sde lesUte aCapitaiue, ce tut avait prisa o. Les voitures otfl-
Vram.eot la gaande mine o6 cilles '6loigneni landis que lea
Spassa en Iules les Amtes le troupes au chant de Saombreet
grnod Souffle qui souvent, on Meuse jojae par ,a MusiqAe, de-
salt poorquoi,lail trangemeat fltkan n.tialement, fousant la
trionner. I sbaashse de lears pjs cadence.


Ire (El


... a constant encore un nrou-
veau record de vols. Le nbm.
in 6 Pierrilus Jean-Baptiste, con-
daimn6, du 18 d6cembre 1918
, u 19 mars 1929, 26 fois pour
0 ol, vient encore de s'entendre
II e ); par le juge deIi p tie Ia
Se lion Nord dt la Capit ae. qu'il
subira une peine de 6t miois de
prison pour avoir d(lroh A M.
St. Jlulien Sainion, cuilnler vant,
3 boites de lil a coudre..\An course
de sa ... I ngue carri.re. le re-
(idilivisIt' ie fui t a'cquiltt' qu'une
lois. It' IS septembrc 1923. et
);r Ie T l ilunal qui I'a condam-
tit' snimetdi.
... a souri,sun'edi soir.de voir.,
ans le clair de lune lumineux et
laiteux, 1'enseigne lunuinux du
Ca'l Ansonia, qui ne miarchait
plus qu'a demi. La luniinre s'ar-
ita it au beai miliei (I'.\nAsonia.
islte A Ia 1 ettre 0 inclusivemenlt.
l.es gens qui passnient et tui
nli repassenit pas voit croire
qu'A Port-au--Prinice, il v a un
li6tel Anso.
... il pI)asse chaque inatin,dana
les quarters chics, surl soi beau
cheval gris, fringant et toujours
tres propre. Come il est tres
polio, il salue tout le mionde avec
desgestes large et ,1,gants at un
souriue que ne parvteunent pas
A d6tormer ses grosses lunettes
noires. II passe cheque martin,
au Bois-Verna, dans ui:e de ces
petites ruelles bordies do jolies
maisons 0t conune il saine tout
:le moade, il sa dcoiffe, ehaqua
matm, devant une belle W1
croit, elle, A un succes et ca-
que matin se met A sa porte
pour le voir passer et recevoir
son salut. Celadurail depuisdes
mois et des mois quand fatigue
de garder son bonheur pour
elle scule, la jolie blonde von-
lut la confer A ti ne se ss amies.
Lorsqu'elle peignit )I celle-'i
I el'gant cavalier, le chlieval gris,
le geste large du salul, la con-
tidente partit d'un vaste 6clat
de rire et apprit A la presqu'C-
prise que le galant Ctail tin coif-
feur. Elle en cut du d&pit et la
inanifesta par un mot assezphiA-
losophique Je m'tliis cuiff6e
d'un coifleur.))

a... surprise i la nmesse de I'H6-
pital, dimanche miatin, tin petit
fait qui est une des manifesta-
tions evidentes de la vanity de
notre race. Un pauvre honame
qui suivaitpaisiblement la mess
ayant fait un mouvemient trop
brusque pour se lever apres un
agenouillement trop prolong
vit un des boutons de son plas.-
tron tomber par terre et "y rou-
ler avec un petit bruit de por-
celaine. Naturellement tout le
monde se retourna. L'homme
alors se drapa dans sa dignity
et mkprisa le bouton comme
s'il n'avait pas 6t1 a lui... Menm
il eut P'air de regarder un voi-
sin comme pour lui reprocher
de ne pas ramasser le petit ob-
jet qua luisait encore sur les
mosalques de la chapelle.
...en sourit longuement se di-
sant que si dans le temple deCe-
lui qui avait fait de I'humilit6 la
premiere vertuchr6tiennecdetels
petits faits se remarquaient c'st
que vraiment il n'y a rica &
fair pour debarrasmer l'hantign
de sa vanit6 conginitale.
*
... a admir. Ai'manche matia.
une jolie passagere du Pww me
qui passait avec unjoa clsas
rou,. Ilile Ctait au Chay
M:ar File so diriea versa
tue de Des alines et s ii
ur le oclo, reata plus do QiZ
minutes A d chirar a qqa y
itait 6crit Comm elle ne corp *
prenait paa tres bieoa le fransaiw,
de temps en temps, elle awle
lait 6 son secours le chautur
qa savait d'a-lntl pa .1_
tjfort.


V*~~--F-"T--~-c~.r-"II-~~-~` ~----- -- ------------ --- ---T~ 1-- -~--- *-- -- 1-- -- __


------r-----~-l---C- --


- I~ --- -;;-- ----


a-_~l~---C--llI~~----


I i


I


I






..LrAI 2 as12


'DERNIERES Nouvelles

de L STRANGER

COSPA6iIS FRANISE DES CABLES TtLEGRAP1QUES
24 Mars 1929

Les funerailles du marechal

FOCH ont commence
Leo coadoltamcs affluent l ojeirs
Le corps do martchal i I'Are-de-Triomphe
Prhs d'n million de perionaes dfilent devanl le cercueil
Le Primee de-GaUles repirselera sea PRre aux obslques
M. Clamemefal malade N'7 assislera pas


PARIS-Apr4s la miss en bi6-
W, la population parnsienne a
6tV admise A 46dfer devant le
corps du mar6chal Foch. De
aombreuses personnel sont ve.
nues rendre A I'lirustre Soldst
an homage silencieux et des
plus Amouvants.
Le Conseil municipal de Paris
a d6cid6 de donner le nom de
Poch au rond-point des Champs
Elysees.
M. PoincaUi a price M. Clk-
menceaud'assister aux obs&ques
A sea c6l6s.Des tdlhgrammes de
condoltances continent A at-
fluer,notamment des Parlements
de Roumanie,.de Tchecoslova-
quie, de Grece et de groupement
'anciens combattants. 1) impor-
tantes delegations militaires ont
attend s.Tous les representants
diplomatiques et consulaires de
France A 'Eltranger reVoivent
d'innom hia bles condolkances.
PARIS- Dans la matinee, la
levee du corps du marechal
Foch a eu lieu en presence des
autoiitts et des ministres. Les
troupes rendirtnt les honneurs,
les musiques jouaient ( La Mar-


Le Ptrisidet liHmer
t I'iM arignafle a ElatI-Lteis
WASHING (IN Le Pr6si-
dent hoover, contormement A
I'avis de I'Attorney GAneral, a
lance une proclamation fizant
au ler luillet I'application des
nouvelles proportions d'immi-
f ration A admeitre aux Etlats-
Uis.D'apres l'orillhe national,
I'Atlorney Gneral. a pens& que
Ise Prdsident 6tait'oblig6 de faire
cetlte proclamatidrf.'
Le prejet eo AernaAt'tes C(eurtla-
tion relleases d46atl Ia Chambre
Iranjti1he
PARIS- L Cl.abre a vote
pr :l3t voix con fe 242 la cl6-
lure te la discussion gendrale
do proiet concer'tint esa Con-
gregations dies Missionnaires, le
gouveruement ayant po,&e la
question de conflance.En sean-
ce de nuit, Ia question de con-
fiance ayant ilt posae,la Cham-
bre a repouse6 par 320 voix con
tre 272 les dgrvements fiscaux
demands par la Commission
des Finances.
La Fraace el la S)rie
PARIS- Parlant au Banquet
du ComitA IPrance Syrie, M. de
Jonvenel a expose le but du
comitA de mise en valeur dcono
umique de la Syrie ainsi que IF-
tablissement de relations dura-
ble. el sores entire la France et
Is Syrie.
ts efletliess Igislatlives
ei Amgleterre
LONDRES Aux Mlectiona
Id gilatives qti ant eu lieu hier,
an travailliste et un liberal ont
41i lus en replacement de
deux conservateurs.
&a revolution
mu nxlquo
LblerustUs des Etsts-Unis
e t prise r IL KelUi
L Ibtallles tare let trnepes 1-
S dkrart et les rvelatioasires
eastiateml, sehag6as.
WASHINGTON M. Kellogg
a -sit prevoir la posibilit6 de
flntervention des Etats-Unis au
Meuique, d6clarant quo te gon-
v sruemeot est prnt A predre
toNes measures ancemaires con.
.' ro le tir d- canos muieanms
A ha tsrontiht.Le commandants
S des trouples amdricaiues A laI
trontiere mesicalne ont reou des
S instructions Ace sujet.
MEXICO On announce A Is
S Preidence que le siege de Ma-
satUeu par les rebelles a it& pra
tiqu6 et abasdonou6 apreAs 48 henu
|e de violets oombtts.Les per
|es des fldra s out 6t6 laiblsa
tadil que les rebelles ont em-
|jart6 ungranJ nombredemorts
db bleN4s. D0as regimena de
UIluKN ensoyds en renfort
seat 80 kIlomnAtres de Muzat-
| e g I'arl Carillo, le co -
f d t led~rsx du port.


seillaise o. Un fourgon suivi de
cuirassiers amena le cercueil A
I'Arc-de-Triomphe, d6cor6 so-
brement, ou il lut plac6 sur un
affut de aianon recouuvert d'u
drapeau surmont& de la tenue
de champagne du marechal et
entour6 de quatre torcheres en
presence des ministres, de la la-
mille et des deputes anciens
combatants q u i s'mclin&rent
pieusemeni.La Garde d honneur
compose de quatre ofliciers ex-
com attans pretres, prit place
puts la toule commenVa A defi-
ler.PrKs d'un million de person-
nes defilerent devant le cercueil
du mnarechal ; A la suite d une
b.usculade, il y eut un mort et
30 blesses.
L'Ambassade d'Angleierre nm.-.
nonce que le *'rince de Galles
represeutera son ptre aux obsA-
ques du marechal.
M. Poincark a invitN M. Cl-&
menreau A assister aux tun&.-
railles. M. Clemenceau a remer-
cia en disant qu il lui etait im-
possible d'y assister pour raibon
de sant6.


a intorml6 le president que quel-
ques coups de teu ont elA echan
gks eulres avant-postes diman-
che martin. Les rebelles ont 6va-
cu6 pendant la nuit leurs posi-
tions avanc6es A exception d'un
petit group laiss sur une col-
lne dominant le port. Le corps
principal des rebelled s'est replih
A plusieurs kilometres de la
vile.
NOGALES Le quarter g6-
n&ral des rebelles a etC anlorm6
nue Mazatlan a 6l6 occupy par
es troupes rebelles comman-
d'es par les g neraux Manzo et
Iturbe. Cette information ajoute
que le gn&eral federal Carillo a
pris la tuite sur la canonniere
f Progresso )).
Le ( Gral Zeppelio va fair Mue
croisiere ea nediterranke
FIIEDRICHSH FFN- Le diri-
geable aGral Zeppelin *-tait pret
A partir A onze heures du soir
our sa croisitre au-dessus de
la Mditerranke qi sera son pre
mier long voyage depuis son re
tour de- EInts-Unis.
Deux avialeurs espagaols s'emeleet
vers le Brrsl
SEVILLE- es aviuteurs es-
pagnols Jimenez et Iglesias sons
parts pour itio-de Janeiro A
5 heures de l'apr6s midi. Leur
avion emporte 4200 litres d es-
sence et 200 litres d'huile. Leur
raid est en project depuis plu-
sieurs mois.


ENI ENOIRE DU M R CHAL FOCI
Depuis hier, tout-s les a ga-
tions el tous les Consulats A
Port-au-Prince ont arbor leurs
couleurs nationals A demi-mat
en signe de deuil de la mort do
Marechal Foch.
Aujourd'hui, jour des fund
rallies du Marechal, comme nos
lecleurs ont du le voir dan lo's
deptches transmnises par le CA-
ble traia lets les troupes am ri-
caines en queluee purtii du
monde tau ells se trouvent, ti-
reront, au lever du soleil, une
salve de 21 coups, elles rame
neront leurs drapeauns en berne
et, tout If jour, de demi heure
en deuh-heur le canon de deuil
sons 'ia.


~< Frictionvez Vikis
sur la poitlina e t
__ Iatogorge: r!-


Pour 7bout *4gifr;ij'~4'


I OTUR JOURNAL


1929,26 MARs. Grande jour-
nee, uraiment digne d'itre note
sur un feuillet de journal. Au-
iourd hui, on cdlibre les fund-
railles du Marichal Foch. Le
Monde enter est en deuil et par-
tout les cloches sonneront le glas
et le canon de deuil sera tire.


La mort

du Marechal

FOCH

Loe condol6ano*s
offiolellos
Comme LE MATIN I'a dejA re-
late dansson edition du 22 mais
courant, d6s qu'il cut appris la
mort du marechal Foch, le Pr&-
sident de la Rspublique adressa
au President Doumergue le t6
legramme suivant dont nous
avons d'ailleurs poblid le texte
en Ia m6me edition:
Son Excellence
le President Doumergue
J'adresse ai Votre Excellence
'e.rpression de mes tris vives
condolences I occasion de la
mort de I llhustre .ardchal Poch.
L.e Peuple Ilaitien tout entier
s associe de cwur au deuil de la
France.
BOR\NO
President d Haiti.
Le President Doumergue a rd-
pondu :
Son Excellence Monsieur
le President BORNO
Port au-Prince
La part que Votre excellence
veut bien ainsi que le Peuple
liaitien prendre au deuil de I'Ar
mde Francaise me touche pro-
fondement et je lui en exprime
mes remerciements Emus.
Gaston DOUMIERGUE



VERDUN,

visions

d'Histoire,
Bient6t, come nous l'avons
dkjA annonc6, VariAtLs offrira
ce grand chef-d'oeuvre de Lkon
Poirier au public de Port-au-
Prince.
Le film a fait le tour du mon-
de et partout il a soulev6 un
enthousiasme sans pareil,
Nous publierons demain la
listed des Figures symboliques
qui forment une des plus belles
parties du film et les noms des
grands acteurs qui les ont re
present&es.

A la c6r6monte d'hler
& la CaLsh6drale
M. Camille J. Lea reseuvelle les
condoleance s du Gouvernem.ram
Apres que le Ministre de
France eut prononce i'loge fu..
n6bre du marechal Foch et que
le Chef de la Maison malitaire
du President ae la Republique
lui eut renouveli les condoldan-
ces du Pr6sident Borno, M, Ca-
mille J. Lion, Secretare d'Etat
aues Relations Exttrieures s'a-
vanca A son tour et renouvela,
au Repr6sentant de la France,
les condoldances du Gouver-
nement de ia Republique. II lui
dit que a le Gouvernement ap-
praciait hautement cette &mou-
vante ceremonie qui lui donnait
one nouvelle occasion de s'as-
socier au malheur qui vient de
frapper la France.
M. Wiet se montra profond6-
ment Amu de ces marques de
haute sympathie.
-***


Cinema

en 1honneur

du *Matin
Lundi prochain, ler avril, LI
MATIN aura ses 22 ans rivolus.
A l'occasion de cet heureux
anniversaire, deux grande re-
presentations cin6matographi-
ques seront offertes, ausenfants,
A 4 heures 1/2 de I'aprts-midi.
A Parisiana et A Cini-Var 6tis.
Des samedi. les cartes d'en-
tr e seront distributes au MATIN
aux enfants.


Un remede


1,la grippe
Par ces temps de grippe, il eat
int6ressant de savoir que le pro-
fesseur Louis Lewin, toxicolo-
gue, et le professeur Paul Schus-
ter, neurolop e, appurtenant
tous deux i 1 university de Ber-
lin, viennent de faire, A I'Asso.
ciation medicale berlinoise, une
communication A propose de la
d'couverte d'un rem nde symp-
toinatique de lan grippe, appelfe
plus communsment influenza.
(C m6dicament serait un al-
caloide extrait d'une line indi-
ne au Mexique et en la Ripu-
lique de l'Equateur, oti cette
plante est employee par les In-
diens comme narcotique. Cette
substance serait particulibre-
ment efficace dans les cas de
meningite c6r6bro-spinale. Les
deux savants ont eu soin de
faire ressortir que cette d6cou-
verte nest encore qu'au stade
d'essai. Uls ont sugg6r6 I'orga-
nisation d'exp6ditions charges
de determiner la distribution
geographique de cette pr6cieuse
liaie. A Iheure actuelle, il n'exis-
terait, d'aprcs eux, d a n s le
monde entier, qu'un A deux
grammes de cette substance.

Les films de la S ,siai Sainte
a Pari-iana
Pour les Jours-Sainls, PAm-
SIANA a i6serv, A sa nombreuse
Clientile, un programme de pre-
mier ch *ix.
Ce soar, il'Alegant Cin6 donne
a Jocelyn i le grand chef d'ceu-
vre de Lamartine. Bappelons
que les titres des episodes seront
indiqu6s en vers de limmortel
poete.
D)emain soir, c'est a Milord
I'Ai.souille qui sera A 1cran.
B au film que Ion revolt tou.
|o ,rs :vec plaisir.
Pour jeudi, c'est un veritable
Sla qua sera ofler A Parisiana
Ave 4 Christus a, le grand film
religieux qui a fait courier le pu-
blic de toutes les grandes Capi-
ta les.
El, dimajch., le grand jour
, bulc -ura Carmen la grande
super production oi RIjguel Mel-
I s est surpass&.
VoilA done une v6ri'able se-
maine de grand gala cindgra-
phique qui nous sera ofterte A
Paris aua. i

J6rusalem D611vr6e...
6 Vari6t6s
Demain soir, Varietes offre une
grande representation avec le
magnifique film, :,La J.rusa
lem Oelivr6e,, mis A 1'6cran
d aprts le c6l&bre roman de Le
Tasse.
L'entrAe ne coitera que 0.50
centimes. VoilA certes use au-
baine A laquelle il ne taut point
manquer.

On Re frappe pas use Itrme...
Dans la nuit de vendredi A
sainedi, dans un dancing,
Edouard Duprks eut maille A
partir avec une demi-mondaine
Anna Favart.
Au course de la discussion, Du
prA sempurta tant et si bien,
quil soublia completement et
Irappa Anna Favart violem-
ment A la tete lui occasionnant
une grave blessure.
Conduite A l'H~pital, ,on Atat
a ,66 jug& assez grave.


rEAU EINA

rmITEl(


COUTT SWELLE IIA aTE*AMT
0 RHUMATISME GOUT1'15
RAU dsR6910ImePOUown leArtlau'1l4
EnLa Vane, ha ks riadPoks Pk&.v % M *ba. a guwh s o m OAd'


Paisiana
CE SOIR
Dernimre du grand succ6s:

JOCELYN
avec Tallier et Myrga.
Entree: 2, 3 et 4 gourdes.
DEMAIN SOIR :
MYLORD LARSOUILLE
(Suite
A la demand des clients:

CHRISTUS
ou ( La Passion du Christ s.
Entr6e : 1.00.

Le Coagres de, Etils-Unis se reuais
ra biesl6t n Session exIraordisaire
Par sa premiere proclamation
come president des Etats-
Unis, M. Hoover a convoqu6 le
17&me Congres, en Session ex-
traordinaire, pour le lundi 15
avril prochain. Deux des prin-
cipales questions qui seront sou-
mises A 1'tude du Congrk:. pen-
dant cette Session sont les se-
cours agricoles aux fermiers et
la revision du tarif douanier.
On salt que M. Hoover est par-
tisan des secours aux termiers
comme de la revision du tarif.
D..ns la Lagion d'Haueur
La r6cente promotion fate
dans la Lagion d'Honneur com-
porte le nom de M. St6phane
Luzanne, R6dacteur en chef
au MATIN de Paris, qui a Wt&
nomm6 Commandeur.
M. Lauzanne a Acrit de nom-
breux articles sur l'expansion
franchise en Orient et sur les
travaux de la S. D. N.

Candidate aux 61eo-
tlons communal-e
Deux ciioyens de ort-de-
Paix, MM. Wiul Dorestant et Be-
noit Lacroix ont annonc6 leurs
candidatures A la Magistratare
Communale.
Daulie part,M. N6restant Ro-
che,Magistrat Communal de Jean
Iabeel,da tit part a ses amis qu'il
se portait candidate aux prochai-
nes elections.

Deu x olells.. A Rome
Notre confrere L'Ecuo,de Port
de Paix, en son edition de jeudi
dernier, relate ua faith des plus
curieux. C'est que, dit L'EcHo,
un ph6nomtne, dOt, par.h-eil, A
la brume, a kti visible, A Rome,
le 18 tevraer.
Peu apr6s midi, deux soleils
soul appal us tr6s nettement dans
le ciel, tout pr6s fun de lautre
et reunis par un arc lumineus.
La populatuon,surprise et maue,
se precipita sur lea terrasses et
jusque sur les toits pour con-
templer extraordinaire specta-
cle.
Iien curieux I...


Pmrn inrnwpm
6 b a"bv


Les chimistes de l'Exel
d6jA renomm6s pour
remarquables contribute
apport6es a la toilette, vi
nent de couronner leurces
dan

L'Exelento
GLOSSINE
dUne petite quantity de MJ
q6licieuse preparation asp
qu6e sur les cheveux tait r
sor!irleur brilliant natural
leur vigueur, en leur coain
niquantun nouveau lustrme
vous vaudra d'etre ad-
par les messieurs et envil6
femmes.
En vente chez tous les
guistes. Pour 0 30 centiq
seulement, il es expddi6 I
reception du prix.
EXELENT ), MEDIc1N
COMPANY
ATL NTA, GEORGIA U.J
Agents demands pour
pays.
Ecrivez pour renseign


IVA raTpkiSAI

CS, e.I.T-
C5, A. 5 .', .
en ;O. c"Laf,

rPouM PPMZMDI'3 Sak. TOt wi l T
I fAET|Z6T1Cj"ILLOZNS,P&AkUlftB r.tlt |i


Le Purgadfif



147,. Rue du Faub. St-Dnis
Fadh ll & u, W"&
No nd.s mitant aucn pr4p -r4
ll as prvoqTA: JmJ l d3 d
Suppman ai d!it.,
elk n M diMHa pa Ie msk m
Ne'xaount p4 de etpos & l e1
PUsbCCeMM M i bmrt loo
Ph ctivqcauM asuOle
l-leat,par Tmiu A1IadNU
DOSE ,LA 1 PU. 5


Toutes les Polices


DE LA


comprennent la Protection centre 1!

Foudre sans aucimentation de t



Euq.LeBosseO#C


-Agents Generaux


- --- -- --- ---


--- I


--


U-irs 1929


-mawraMATIN -- 26


L~7





pU- i
226mi, ANNALZN'PP5OW
Por.u.Prdnce
TMdpboQo oil 20-


Le Ma.in


.3F-3

Mardi


26 Mars 1929


Au Japon

la Ierri a uilus de edase
Nag6rea encore on no dansait
M Maoin dansJes villes japo-
Se dans la plupert des
'at H validu mode. A Tokio,
i y aait voici quatre ans 200
S dcp; i n'en rest plus an-
Swtbllaii qu'une -viugtanme.
Le government a.pris des
Mo neroorgiue centre ee
Mi m L s itudiants no peuvent
Lkqenter sucnne salle de dav-
*I Pour aout le monde racces
s .udanonga est devenuo bean-
A 4p plus diflcile. Losea clients
2 _ient admia que i'ils donnent
Siars noms eft ,dtesse. A rint#-
., liur de chaque dancing sont
jort s deux policies charges de
Ur respecter la morale. Ils
content lea proposal et surveil-
lento les moindrcs gestes des
danseurs. Si la conduit do ces
derniers eat jug6e d6sordon-
at B rappel immn diat aux con
nuances I En cas de rdcidive,
Ih d6linquants son( amends an
commissariat de police.
La mode des trao estis, qui
permettait A beaucoup do per-
sonues do cacher leur identity
et qui jetait trop de gaiete dana
he reunions de ce genre, a 0t6
Sinterdite. Les danseuses profes-
sionnelles doivent,pour etre au-
torises A contractor un engage-
ment, subir de la part du chet
de police un examen de a mora-
lht et poss6der un certificat de
boone conduit.
On ne dansait pas quo dans
les dancing pourvus d'une li-
S once sp6ciale. Une multitude
de petits caies a ont 6t6 ,gale-
ment cr66s depuis la guerre, et
16 encore, lea a mogas a (jeunes
I lles modernes ) rencontraient
oe *i mobos *.( jeanes gens mo-
dernes ). Et ils dansaient aux
sons de phonos et de pianos m6
camiqes. 11 arrivait meme que
les petites servants du cal se
Smiulassent A ces dbals.
De nouvellem r6gles ont inter-
dit d de tells rejossances et lea
a cal6s a populaires sont l'objet
d Cs 6trqit contr61e d6 la police.
L d dts de a conduit d6sor-
doneo. a soat dresa la moin
*re l cartade et reeoivent une
unction imm6dia e.
; .ie* dancing public au Japon
S aira necesamiremenl par e ni
abtli avec uno pareille reg.imen
Station


SLES aDI'TION8 UIGNON
gE ee mposit Mraw







| Unnouveau


serum
pI u _armplaoor 1o sang
lK pordu et 6vIter la


L profeosur Charles Richet
1 it a l'Acadesic des sciences,
ne communication d'une car-.
l ,ine importance medical. 11
a git du traitemont des grandaa
1 hlmorrogies par an nouveau 56
*. tmmJuaqu'ic quand un hommin
*yi on animal avait perdn bat_-
Mpde ang.i1 Eteltpoauble de
l tainr survivre pendant quel-


1* doclur L.Normoetmm.
ilioturdo laboratoire
atrou" oun aMiur&
~eCitruats gut sumu.Is
&a dehos symt per*do
&0 NCentim~tre. cobes do
11110il. pou un orn


Vaulteur a cblea suma dex-'
cows is uoul'ts or ribmeme.
3s larnMle j~oirrsit doa'. lre
nppituEdenss lecaso "Jtreis
* bss dond seqg ne pworrait O~re
teals d.
-we-rn""-'a


La aordeiasorA
Moat Caamel
I. JEWDI, prepri6laire
A l'occasion des fetes de PA-
ques, la Cordonnerie Mont-
Carmel tiendra & la disposi-
tion de ses Clients un grand
stock de chaussures fines et
6I1~antes.
Ges chaussures de choix
seront vendues A des prix tres
modiris.


or sale
Studebaker 5 passenger au-
tomobile, in excellent me-
chanical condition,fully equip-
ped, 7 good tires. Pi ice Or
675,0U gold,duty paid.- Must
sell before April Ist.
For particulars, phone M. r.
101-3 or go see machine on
P St House of Paul esvet
opposite from Cercle Belle-
vne.


.,g UIIN"
inprem-s linpulssents
I.n dclial vou, dl prio 'Le surmen he 1
ect outong pu e lomcinl vui n.u
La mniasoire mAnque f i.ranai dsoiii

lus. I serllulc ner ule e %e recesctiitude, vou%
rlcjde tadic.tort. a .u Srin cergin ti
U..Z.m.. .u .. .i.. di .d.i.
SDte r atte.. j i ule I1 ev Sdrsasbong.PAfl(
I sN o FNTI MDANSTOUTrS PH I'IAlAS
Offre d'eaploi
On demand unjeune hom-
me st6nograph esachantbien
I'anglas et le franca is. '
S adresser au Chef de la Po
lice de Port au-Prince, Haiti
C. I. MURRAY
Major, Garde d'Haiti.


I -. i____,.


Le Parlement 1 Une C'e. Ford


fasciste


Avant-bier, out eu lieu, en
Italie, les elections pour Is cons-
titution du nouveau Parlement
italien. Les noms des 400 mem-
bres qui composeront la Cham-
bre fascisie el, pendant les 5 pro-
chaines annees, voteront les pro.
jets de loi de M. Mussolni sur la
suggestion du Grand Conseil
lascislte, out 616 publics rtctm-
ment.
. Quand le nouveau Parlement
se t6unira, ce sera la premiere
fis qui'on vei, I. un (oips I gis-
lalifconipus6 (ie niembi es i'ap-
paritleiiaiint qua un istul parli.
Nkinmoins, tous lea inlrelts du
Pays y seront repi st ntes: la
classes intellecluelle, I agrcul-
aie, l'indus.i ie, le commerce,
la finai ce, listrucl.on Publique
el le en)mploy\s de IT 'El; les or-
ganisations sporlives et tourns-
liques y auront aussi leurs Rle-
pI esculiufitls.


Le nombre des millionaires anm
Liais-1 nis
1Us son 14.000
La 'Ti'ieso ie d'I s I'tuts-lI'is
anno tv qut les f, uilli s de lax S
du. 15 nmai outl nlidqut qu il y
a aux Etals- L'nisin amomis 14 000
pesonnes posselaitt in million
de dollars en plus.
C(est a prix d'or que, IA-bas,
on estime la valeur de I ndividu.
On estinime qu'une personnel. qui
paie une laxe sur un ievenu de
100.000, vaut un million de dol-
lars. L'annue derniire, il y avail,
dances conditions, 11.007 per
sunnes. Le chlifre, celle annee,
a ete plus eleven, 14.000.

LES MAITHLS LEGITIIES
Dans ses souvenirs sur son
voyage en Suede et, propos de
Gustave Wasa, qui parlarge son
lombeau avec ses trois anemmes,
M. Hemy Bordeaux conte cette
anecdote : ( J'ai vu dans ui: ci-
m tire de Bietaigne la singu-
guliere inscription d'un maria
pasionn6 de Ia vie coulugale.
Son vom suivait le ci gtt, puis
venait une accolade qui ieunis-
sait un group de cinq malnies-
ses leginmes auxquelles il uvail
survecu.
Qu'ea pense Anquetil... a la
Sant6 ?


frangaise
S1.es recentsjournaux qui nou
sont parvenus de I'Etrunger, re-
latent que, dans les milieu fi-
nanciers, le bruit circle avec
persistance qu'une Compapgte
Ford francaise va dtr( bient6t
fotidfe. Les actions scront ot*
lertes sous peu au public.
L'lndustrie automobile Ford
qui, par I'eltgince, la solidit_, la
la souplesse des voitures offer-
tes au public, a conquis les mar-
chis du Monde entier, aura,
sanw doute, le nmme success avc
soa Compagnie francaise.


Les beautes
DU

regime sec
Les autoritls ont saisi, dans
les bureau de deuxentreprises
commercials pour 5W00..00 dol-
lars de spiritueux.
Le directeur adjoint du seevi-
vice de la p)ohihition de Chi,-
cago a dclaIIre (u'A soin avis, ce
sont Dien des policies, et non
des bandits diguists, qui ont,
le 14 fevrier assassintd huit per-
sonnes A l'aide d'une intrail-
leuse.
Ce fonetionnaire croit que ce
crime a 6t& coinmis A litre de
represailles centre des .treft-
quunitsenspiritiueuxqui auraient
derniurement refuse de conti-
nuer A payer des pots de vin A
la police.
Quarante personnel suspects
out Wte arrcLtes.

A la R6daoton .
A.d'HatU Commerioale
Le recent numnro dd' notre
contihre Haiti Commerciale, In-
dusitielle et Agricole, announce
que notre ami Constantin Du-
merv6 a 6t6 nomme redacteur-
adjoint de la Revue. Cest M.
Fred6rick Morin qui est direc-
tetir el redacteur en chet.
Nous folicilons vivement no-
tre ami Dumerv6 pour cot hen a*
reux chomx qui a 6t6 tal de lal
pour prendre une part active,
intelligente et ellicace v la publi,-
cation de l'intere ssant Hebdo-.
madaire. "


FAIBLESSE
DBILIT


4' 1. tsr. (I A C d *preer'. e 61t e a mla lt. al~c~e.
.4It ci ,.. -oss-c, .,.gx A'IIIin daeris e Joc d1pit~nT COEe


L'huile d olive Vier-

jqe d(Aix Duret esi

JAiCt',', douce, lefje

I onciUdeuse.Depil

lie esl nutritive, la.

.xaliwe et rafraichis&

Liint, qualiles pre'


cieuses


qui la jon


'rechercher non


seC


element pai les amateurs

bonne cuisii, n,,aispar

ceux qui so ffrent dufoie

des divers organes dela nu

Srilion.


ESTOMAC
Foie Intestin
S metro ENFIIFOCEZ-VOUS BIE CECI OAIS LA TtTE
at\rit s Pour dig6rer facilement n'impiorte quel
Sgr urs presiaon aprbs learepas, neutralioerl'aci-
,* rUgV l t 6 tomacale, supprlmer le nigrxineas
a Ve'e*u-A i nts dues aux mauvaises digestions. dA6sn-
VInilgelln- l fooacter 1'intestin. 11 sufflt de pre .drr 'qs
s I sudll ouomv ePOUDREs OK COCK
Lebeorftelre des POUORES E OOO i lMOtr (Fr.
S R. V Vlr.NT7I DAAS TO'ThbS PARMA.IA.1-..S
M 3 07M M RI R! w.


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

sur'la VIE

EUG.LLe BOSS & Co.

Agents Gencraux


--


,I1E





?AGE-4


26ijs19R9


LeUimon
I1l-I


f funite drink
'of millions
SCt)ca.Cda ba bho i
favorite drinkk in th*
United btaeo anada
aAd Assy uftet r4ousi..
tv V804 Served today
OP over eke WoloIJ.
huqg.b.VsJO, wei .
goodscsa awd l"Ifty
at -4w in r yew ~


SAstbrnm-cam


( l'encan


Mercredi 27 Mars 1929
En vertu d'ordre de Mr D
P. Johnson Collecteur de la
Douane de Porl-an-Prince se
Ion I'article 191 de la loi 4
Douane, devant Ies portes qe
la Douane, il sera .proadk
mercrcdi 27 mars 1929 & I(
heures du martin A la vente i
Ienean des niarchandisessti-
vantes.
UT. Smith No 12.- 1. cphls
Tissus de lin et jute.
JoinC. iiiz- -... -1 banjo
avec ktui en cuir.
C.R. No 2 I c;12I2 btlles
vin (Bourgone et cbamtpage,
E. G. 1 c. 51' jarr lt n a
-outhe. 5 Accordtnsi, il. Ma
chine a sucre.
Colis postaux
Henri Thomas 1 c. 1 che-
mise colon. Mrs N.B. Marshall
1 c. 1 tableau. F. Cardozo --
I paquet kecntails. Joseph Sa-
Ilmnoo 1. boitestabac Aprisel'.
Nos 119. 9 paquets count. echo
tillon pipes en l)ois. bouts en
caoutlchou, assiettes mniaillees
(lBord. 45594 (in 27111128 ).
Monthbrun ELIP;
nicaniteur public.
ln vertu d'ordre de Mr D.
I1. Johnson. collecteur de Ij
DouAne de Port-au-Prince,sur
la demand de Monsieur le
Direclenr G6n(ral des Conlri-
butions,par sa d6pecheen date
du 20 Mars 1929,selon les a1i-
cles 10,11,14 du 14 aoot 1 98,
Sdevant les portes du garig#
de la Doudne, if sera proc4diP
Mercredi 27 mars 1929 6110
heures du martin. a la vented a
I'e can,des marcoaudisessul-
va tes.
13 bquteilles Gin.
112 i Rium, co i c, wisk%
21 1 Vermoiut out. Vii
mousseux et c bf agne. 74
bouleilles de tiM teilles,
Liqueurs,201HlU BBi6re


ALUMINUM LINg,
1 4 4 Jpitney Ctasasiral ]Bu
ew Oti6ane, La U. j,
46 2CaI bIP4\TS DIRECTS POUI PORT-AU*-PT tC HAiP.
I amer a Erederiksborg ayant laiss6 sla
Scourant, sra A Port-au-Prince le 29o er
l iort de Paix~tthp Haltieo, pt'ent 4 '" '
Una steamer laissero New-Orl6ans 1e c oWnt
S.f"tt eat pour PQrt-au-Prince et les ports ..
1t 'ars|1929. ; '
A. de MATTEIS & Co
AesTs G*x** O


SERES DE FAMILLE
I#i VoiO bleo passer a semaine Spipaev qDajne de

iTe d'Olive Lusifamni
r ente ians toutes les bones 6piceries par r fun
do Quart do allon.
XJ NADALKCo. Agents exclausfs, T61. 2217


I



)


QLa Par isiewr


'Angle des Rues R6publicaine et des Mt' s

Port-au-Prince T61elphoriw; 2,2W


Le plus fin Le plus el6gant- Le plus a mo.

Vous le trouverez en notre e'lablissenfeni.


Costumes en Casimir

en Palm-Beach, en

Gabardine, en Blue

Electrique, en soie,

en crashd6fil

en ALP.GA

en DRILL de routes

nuances


en Noir pure laine, --. Dertis

en SMOCKING etcazard

etc, etc.

ASSORTMENT RENOUVELE

FRANCO & VICENTE, Prbpriedaires
\ *' > .*


43 boo teilles non cache tes do
diverse liqueurs et vins.
-Clairin. tbefus. 292o -paquets,
cigiettes hallienars, 16.' car-
toik cigarettes vebe
nqo ouverts 3 rerblaqrSig2.
rqtjes C bvsmfletd,:W pa uets
cigavsttea wm~rfeines, fD pa.
qoets cigarettes anl~ric~ineq;
limbrks, 14 ferblar,", PNiace
Albert 2 Iou z5 tedirhwe-q
Prliice AIIt # I 818z 13;wpaqot.
'Scaltorlah i50 gu' 'itfl.% 8
floilecS(Iipr% .uia ..!4, v -
quets cigarettes haiienij,es
tjmbr~s.53 paquetts tabat uioir
Wift de Iabsc prepsrdet brut,
cigars ,,d4,: ppys.
4ontbrun ELIE
Enciiteur public


M. ES' Milhien a le plaisir
,16aviber Ses miwalijes clients
*que~aM1t'WAY-5TArwoN do*
i est le direcieui, eat iraus-
r~t dana AlemWine quartier,
utpr6s*Je tbaarwacioSte
'Nnoe. '4 .
Cornowtoujows ales Ckliets
t I vdvut Ie pirndae ,hr-
fulauto 4 Itsi O~10 inteUb.
WA'iST~ttION, oo a la certi-
tude do *Ate toujuours, bien ser-
i et avec promptitude.


Un boo proleseur de lan-
nae eP r @ depx41.
1 S'sd s au Mad" ,.
* .. 1. *. -. ; .
sasa n I M ad .

Avis
Me Hermann Pasquier,no.
ire A Port-an-Prince, avise
Ie public et le commerce qu'il


* Cn-..--.


PRIM wI


A~- ---- ~r-- -- Ir ---~- r


_ __ __ ~


-- ~----YI1


AIammbft"Au


I II I


i I




LE MATIN -= 26 Mars 1929


a 7- II


I, ,


LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS


FABRICANTS SONT EQUIPES AVEC

Les P/ELtS el les (CIHIBES

Gb odrich


Sans discernemeint toutes les Marques de Caoutchouc subissent


des 6preuves severes; ct le choix de GOODRICH


a une signification double
I) La Qualit6 et la Valeurt de la Voilure sont encore augmentees
par l'Rquipement des PNEUS et des CHAMBRES


2)


Le Prix d'achat de la Voiture aussi bien que le cout d'Entretien
sont reduits au minimum.


EXAMINE VOS P NEUS


et .CH


A


MBRES MAINTENANT


Toutes les Dimensions


Pour CAMIONS


et VOITURES


en Stock.
---0oo-


Toutes les Chambres

GOODRICH

solt


HEAVY DUTY
-0oo-


siAw C-mb


VOTRE OPINION EST SUPREME, MAIS POUR APPRECIER UN BON
PATE, IL FAUT LE GOUTER.


Achelez "Goodrich


HAITIAN MOTORS S. A.


DISTRIBUTEURS POUR HAITI.
PORT-AU-PRINCE, "CAP-HAITIEN


L


r~


* 'I


-I


*1.(~


___ __ _____ __


Wi


_ __ ~_


L- lr I ' ~I


R~~il ,,----- iq.;;i~Mm ---


DE PLUS EN PLUS


PAGE- 6


9




--- ~.:, ~ ~ -__ ~ ~r=


Lk MAj.fiI\- .26 Mars 1029


TEiNDELYS
done un teint de lys
1., 1


tile
doeislaI.pouree
Assure ami
carntioni exqaal.

dS~e~wr an ties to peas., p'b
adowts. aseotiplit emblanckusSman Is
hWbnlIrif* ets oa u )&mail I&Baiars
hwe Patfeam..al. &us itt I. d
diwe. Is Cram TEINDELYS em
k type It plus parfait de Ia Ctriim
so seilem? soe* mplot wfev bIs
MIR. I5tech., 4. do'outs~..of Ws
iWelos6... a..toIepotssibv.


La CrOw TolaE*Ig..do&wlak
Umw I.to Oekhbur doeto )tI..euaeeboli~t. off"* ltoo.rodeo


Arl


ARYS
I, RV- de la Pain, 1
PARIS


. ..,. .Ss


Sflr PlrB'umeane, ci


O a a C m. -


Informez-vous de la 'arque de 1'huile pour votre
moteur avant de Iacheter

Mobiloil

qui posside les plus grandes qualities.
I- -- I


La santi eat inwprcmi~re cei
L*6&rgie d'une sazstitniagniuique
&Sao tout dan. cc mouidt.4 Leo
to wAludkes proviennegit des gernms quo
aboadeat dawasI&a sflete. Le Savasi
LWsbuoy Mtruit tous lea gesie. As
hpeau. uI&apuritic et I& pmttoo
awswo "6rf- W -w


Clich6s pour journaux!
et Revues
On trouvern A acheter 6 In
PENSION OZAMA, Place Dessa-
lines, des cliches Pour jour-
nontx et Revues. Plusieurs de
ces cliches ont parn i la Re-
vue haitienne Mdite par EL
I RAFICO.
Ceux qui desire t s'en pro-
curer doivent s'adresser a Mr
Salim Aun, directeui de la
Pension. qui peut aussi taire
execuer des cliches sur com-
mande.


For rent
Alter April 1st, two story
building corner Rue du Cen-
tre ard Rue des Miracles,now
occupied by Service Techni-
que de l'Agriculwure.
Apply Banque Nationale


A louer
A partir du ler Avril 1929,
la mason a etage en briquess
situ6e i1 'encoignure des rues
du Centre et des Miracles, oc-
cupke actuellement par le
Service Technique de I'Agri-
culture.
S'adresser a la Banque Na
tionale.


[0


VIVA TONAL


Nos


901 & 630


Le Phonographe A reproduction 61ectrique, le plus pertectionnu, donzant on rendement
partait et kprouve de 98%, I '-* '
Dans ce simple Instrument %ont combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAL
dans la reproduction de la Musique sur Disque avec le plus fin et dernier d6veloppemen'
dans amplificationn. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA T AL done un tun merveilleux; non
saelement vous entendez la musique, mais iU semblot iu' us ea p -


Avant d'scheter aucune autre machine
de cc. genre, nous vous invitons i passer
voir notre exposition dans notre magasin et
celle dt Mr. J. D). MAXWE.LL, Grand'Rue,
pour vous convaincrequc ious vous olTrons
une machineabsolument supbrieure A toute I
elles qui out d&jA parm en Haiti.
wlhexposition des dern irs tuo l,,., i
eitperrianeteet anshobliga.tion pour INA
snt tl'c itendrecesinsiruments mern ill. II

L. PRELTZMANN-AGGERHOLM & '


Cr me


A louer
1.- 4 halle limitrophe avec
la Ba.que Nationale de la
86publique d'Haiti et toutes
sea depenaances, qui 4consis.
tent en unegrande hall avec
sortie sur la rue Eugene
Bouriolly. le tout ancienne-
ment occupy par Mr H., C.
Stande.
2. z- Une grande 'maison
en mar donnant sur la place
de. la Paix ou place Geflrard,
mlmitrophe a la Pharmacie
Back, comprenant de grades
dependances, une tres grande
hale au rez de chauss6e et
one grande construction avec
baicon A l'6tage,ancienne-
went occupde par Roberts
Dutton Inc. etNeuss Hesslein
Co, repr6sentant A. Karrer.
Cette maison sera libre a
~artir du 11 avrl prochaim.
SPour tes clauses et condi-.
tion de location s'adresser au
CAsINmr de M" LESPINASSE
et ETHEART,
1610 Rue du Centre


For sale
I Set Wicker furniture, 2
card tables, fluor lamps. Sim.
monday bed,Walnut poster
bed, mattresses, dresser with
mirror, chiffonier, Walnut di-
ning table, six chairs, side
board, 100 lb. ice box, wireless
*|oker, electric cooker, grill,
waffle Iron, oldering iron,set
NORITAKE chinaware,and mis.
cellaneous items.
See Lot. L. A. DycKman, U.
S.N. Rue 7 between P et Q.
Babiole.

A vendre
,Un jeo de meables a Oaer.
2 tables pourjouer aux caries,
lampe de plancher. Lit Sis.o
imoos el ader, matslas.-.des-
o4 A gl$ac, lit en poyer, chit-
ton, ier,table A m tiger enjoo-
yer. six ch., ei, .idelyroard.
unu lace pc ylant nteir
100 iS dt glace, cuisine elec-
Iriquer g- ler-A. lisseer
a repesser, et divers articles.
S dresser A :
Lt A. DICKMANN U. S. N.C.
aue 7 Babiole entire P A Q.
W" .-- ----.


Le bateau du nord sera a Port-au-Prince, le samedi 3QNars
i:tlira ile. 4ims twprajut dmie et les ports
lombbe prenait Wit pt, rs.


tsAGE-. 6


4S


La


i


010lltbia Phonliorah& i

Inc. New-York

PRE1SENTE


4'"-


Avis important
Plusleurs persoones m'a-
vant faitle plaisir de demand
tier le Cowrs Ele mwtMiro do
GeographIe-Alas, bieWfl-,I
soumcript:dos recuelMe4
nee passee le fussent pWOle
-Cours Moyen, je me metsW&
la disposition de tous les sous-
cripteurs qui dksireraient
Savor ce Cours Elmentaire.
S11 ne son pas, obliges de me
'e payer immediatement. Ils
,e men virsatront le mon-
at tqut co ire I# rem sebien-
.)t u Cours moyen.
ldiess r les dti aneesp r
S*st, ou n ma mason prive,
nue L. i6s de l'H6p tal
\mnricain,
Luc DORSINVILLE

Remerclmenots
Mr el Mme Alfred Dauphin
e leurs enlants, Melles Eu-
iphiosia,Emile et Ida Dauphin,
Mn:e Vve Eug6ne Dauphin et
se. enfants, Mr Joseph Dau-
phin, les families Dauphin.
Viau, I arbonel Allen, Nadal,
Bertrand,McCuffie et Richard-
son remercient proeond6-
ment les I;eligieuses de St Jo-
'seph de Uluny, Les Freres
I de I'Instruction Chretienne, le
I Parouet des Gonaves et les
I no nbreux amis tant des Go-
n.,i es que des autres villes
de la Republque qui leur
ont tdmoign6 lear sympalhie
'a l'occasiou de la pei te cruelle
qu'ils ont .pronvee dars 'a
personnel de leur regrett1
RICHARD DAUPHIN
Ancien Juge SupplIant, Juge
et Doyen du Tribunal Civil
des Gonaives, ( 1881-1918)
Juge et Doyen du Tribunal de
1re Instoace des Gonaives
(1918) A Septembre 1928.
its leur prient de crore A lear
prolonde gratitude et de rece-
voir ici leurs sinckres remer-
lciments.
Gonaives le 21 Mars 1929.
I I


L Ill




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs