Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04132
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/21/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04132

Full Text











Thur_ ifsI_-__- ~ I_ ~ _:_____ ~ ___;


PORT-AU-PaIUcr (iWb t)


JEUDI 21 MARS 1929


S 'At Tnecessasre c ira acron au ou' --et----- ,1 -
0 HReAL 1 ESi avdalme et san br.uit
........ Et vous, umessinm r, a6Xea
St vosnerfs poor avoir a les ms
pls d'eoeres out noirci des r4alit6s Vous n'-tes plus A
papier I Que d'6pilh6tes I vos printemps. L'et6 a pe- *
que Idnjures. On nous a trat- as. C'est I'automne. L'biver est
les d'ambitieuxp, d'une poi- proche. Vos cheveux ont nei- -
gnae d'bommes qui n'enten- at. Conservez votre gilet de
dent p S et pour cause. que la lanelle. 11 vous gratte, mais
BRpublique ait, ses reprisen- vous tient cha ud. Et il
tqnts.0 On nos, a m6medit vous 6vitera bien 4es mal- g0
-hoe nous n "avions pas heurs,biein des deceptions.
alesens dcs r6alit6si. Com- PI
me si fe sens des riali- If. PIERRE-ANTOINE
tds a consistait pour nouw de i
-leer (ire: Messieurs le cou-
vert et mis, vousetes serves. France i
Eh blen non I Nous avons
autrement le sens des rdalites.
President Borno, chef du CS 11 e U e 1
arti National Progressisle I en d
n'a non n6glig6 pour assurer j
1'execution du Trait6 de 1915. Le iarthml FOCH est mart
Dans I'intirdt du pays les ad-
versairvs n'o t point voulu Un grand *.het, on illustre
fraterniser avec lui. Les uns, So dat de ia France, un grand
pour des raisons inavouables Calholique vient de nouw ir,.l
ont reni6 ce trait6 et tous lui m:irchal FoCH. es f cha
ont livr ainsi qu'au Pr6sident MabLde depuis .lusieurs s. Les fines chaussures
Rorno unelulte acharn6e. Le ma nes, le martchI est more, .--
Pr6sident ayant une just con- hicr, a 17 heures 45 ( heures 1
cdtion de notresalut a cou- de Paris ). DWs que la nou reclam cnt u n e appllCa-
rageusement accep(6 la lutte relle, trautsnuse par le CAb;f
et sest sacrifi6, sesacrifle en- Franqaus pai'vit A Po t-Iu t uion i dI
core deputs sept ans. Le prince le, drapeau de la Le- in regu iere
sentiment de ses devoirs et de gatin de la Republiqie Fran
ses responsabilites a domino caise tut rame,-. en ,erna et T A
les injures et les.calomnies. 1 M. Ferdinant Wiet, E. E ei I A i E
n'a voulu connafnre ni les dou- Mionitre Plenipo:cntiaire de
leurs, ni les souffrances, ni les France en Haiti, adressa, an i CHE RRY BLO SSOM
horreurs de nt lutte. II a ex- Qual d'Orsay, le thlWgramme CHEIR I LOSSOLVI
pos6 sa vie pour celle de son sovant:
pays. Douloureusemenl imnpres. Le Cirage qui donne non seulemient un rapide
11 reviest donc au i Parti sionis oar la m=at du mar brilliant mais, teyat en priservant la peau, main-
National Progressistes qui a chal Foch,la olonie franfaise tient les chaussures en hon 6tat
aid6 le e President Borno,ono el tes amis de la rance e f t
chlef, dans l'ceuvre qu'il a en- haiti. s'inclinen avec tune th- EN VENTE CHEZ
triit9e- W.a4 e d
fibangs et sans aac M) augranad Soldhi dis-
oceupation de diplomatic -il pr. Al thOnS0 e H A Y N
revient, dis-je, M nous se fl- w
deles amis, pour atteindre Une me.,se solenuelle de 11 Ru5 ue on ne-Fo
notre but, de onner au -suc- Requiem sera bient6tchaolte 1 1 RUe Bolllo e 0
ceqseur de M' IBorno. tIocca- par l'Archevdque,en memoire
tion de profiter des dernieres do c6lbre Capitaine. ii i g--- --- .... ,,
anndes du trait pourconsa- Ferdinand loch marechal
crer ses efforts, avec calme et de Prance, est nd d arbes en
dans les conditions les ptus 1851. 11 command, pendant E, Ig (IlC e rv ole E p -
propices d preparer r'dducation la guerre de 1914, d'abord la i
du suffrage populaire et d veil- 9eme armee et ensuite le grou- .1
Ieraufonctionnement rdgulier pe d'armees du hord.Au debut ci er I'hu ile d o i v e
des Chambres LUgislatives.> de 1918, il fut nomme Giera i
lissime des armies alliees. II T trg d'Aix D uret,
gaga la deuxidme butaille de V I r Cg A x i ret,
f la Marneetk le !1 Aoembre
Soyez, messieurs d'ores et 1918, g dana son train m
djA persuadsque pousn n'ad- lethondes, rArmis-
mettons pas qu'il soit dit Ice tnettait fin d la guerre. .
apr6s avoir vu les advesaires Le murdchaldtait membre de J M 'a en, q al
a taquer notre honneur, celoi LAcaddmie tranfaise. a1 en qua li
de noire famille, notre pres-
tile ntre reputation, notre Mm a 'incline pro- pa c q lle s I
du1 f1a ouddmeat devant le cercoeil -
vie mwoke qu'apres avoir I
doa6. I'appli aoensaire au de 1'illustre Sold'at et, compA-
-ve.,.i -, ot dnm OIS Chere, la plus
eries et vos sarcasme, oyez tquiatteint Is Franceamie,pie
rsnl -- a ue.n. I l egation de la R1pnblique 9
aqu.mm qsote it rangasie A Po t-au-Princep re des hIltles do-
*M wf al Iwwt taut d ad'rer r s sinecres et vives -
,Vl,. po wJewddccui- .live.

i Ar im lr 4 t dommdo & aht So reputation on Hlaiti n'a janmas varid depuis plus d'un
calmne du troit do nos durs ia- Une pompe a eau ave. tu demi sicle.
beurs^Noup a K. ^. t la face yau.......... _-. __ _
dau Wat on Sadresser: Ani bureau du
d6pit de vos manoeuvres e Journal. L oa men tion: M. le Charg6 d'Affaires
Ssn ba1 r: e S. M. Britannique, M. le
W0-* lWl-C--4 *<>A-I r.... .., .... :. ......, :hnroSA d'Affairea den llnts-


,veumJle i'emorfasumsr6cbat
F Ii t~I~i~14 Wet, E&
E. Istentlaire
Amid on e uScr6-
tiedAsT'des Relations Ez-o
tWrlsnsat demeandsA Io
aier dea Is M~qu Mlitalre dio
Prt4~t de Is R~publique
do brun-mettre Is nouvelle mu

All.,*I dt, leDirecteur du
M&'rin fit per~veuir A Is Lftzp
t1 w Coadoldances.
Pusi, do nombreuses Per.
msonlit6s it uont rendums A Is
tAptiou poor pr6senter aid
b~t~m At mdel, France, I..
marqwsede leur symp~iilie
edn~ cdtl ulotireuse ci rcons,
tarim. Se rdavlirent In UP.


Units, qui presents aussi les
condol6ances du Gnta ral John
H. Russel. Haut Commiuaire
des r.tats-Unis en Haiti, M. L.
C. Lh6risson, prtident du
Comit6 HalUen de d rAlliance
Franqaise, M. le Charg6 d'Af-
faires de la R6publique de
Cuba, M. AMdr Chevallir,
Administrateur General des
Pates. ,



On demtndeun jone hou-
me stID -dalcbiat been
I'anglais el IK tchX ,
S'adresserau Chefde I t o.
lice de Port- a-Prhte&.lHaitI.
C. 1. M RRAV
M il Gre '1Hi.


0


... voit que les Dunlop ont 66
Ala peine. Ils seront A I'hon-
n ur. 1Rcemminent la voiturequl
elaiblit le record de vitesse due
monde roulatl sur pneu I)unlop.
Avec eux, "lus de vitesse et
nioins de risque.
... a vu une petite scene asses
convaincante etqui donne rat-,
son A celles qui tobn elles-inmmes
leur march. Deux cuisinieres
assises sur I'une des bornesd'u-
ne maison de Turgeau se ra-
contaient en se faisant des gor-
ges chaudes les bWneficea qu'-
elles avaient rNalis6s sur les
cinq gourdes donnbes par la
naltresse de maison pour la
provision. Ellesen iirent mcleii
un point d'orgued a un certain
moment. La premiere disait qu'-
dlle en avail gagn( davanlage
aujourd'hui;i la set' on de que
c'Mtail I samedi qu'clle );ttlait
ous les records. Et de detailseva
details elles finirent par avouer
qu'elles faisaient en movenne
pres d'une gourde plr jour.
Hravo, Mesdamues. Continue
ii faire sauter I'nnse du panier;
rinis de grace faites-le ein
silence au moinset par cc temps
de car6me ne vous vantez pas
A la face de tout le nionde.
... a vu, avantihier, vers les 5
heures de l'apres-midi, une auto
No. 1342, H. 1)., tomber dams
uue profoude r gole, a la rue
de la l-volation.De dommage?
Point. Tous les occupants de la
voiture sortirent indemnes de
I 'accident, grace A un v6hicule
qui, passant par hasard, en ce
lieu, tia gens et chooses de ce
inanvais pus.
... voit que i fle de St. Jo-
seph, prete souvent a festoya-
dea >. Aussi. avant-hier aprks-
midi, un coilkiur, Ir p conflant
en luii-minie se mil dans le
Sche.ur. Mais, voilA, il y a des
forces que 'on ne peut surmon-
ter el notre coilfeur. iux jam-
bes tlageolantes, s;'af'ala sur le
parq uet du ch('LIr et se iit A
ronlier comme une toupie alnile-
inane. A la fereincture de 1'*6
lise, il falliiul mill pines pour
e rcveiller et lui fire com-
prendre qu'il n'etait pas encore
dans son lit.
Nicolas, as-Ilu du raur?
(Mli, el de I espril...
II n'a pas ajoutI de vin...
Ge qui aurait expliqu6 son
hon some A 1'eglise.
... souvent regarded deflier les
autos. Files passent, filen,. m-
pides, 16gkres, 616ganles. mais
les plus belles, celles qui cap-
livent le plus les regards, rte
soni encore les :Chrysler.
... n'a jamais vu iune plus
grande unanimity de comti-
ments et de felicitations pour
un produt haltien que celle qur,
depuia samedi, est donn6e an
Rhum Henri Gardre. En tous
lieux, c'est le mime cri : c Voi-
IA, enfin, le Rhum ideal *
*
... voit que si'on veut alter
long temps et srement, I'ou doit
munir sa voiture de Pneu f)un-
lop.
... constate avec plaisir que
si I'on veut bien manger dgp-
ter d'exquises liqueurs, 6tte f-,
cueilli par le plus aimable pa -
tron, on doit so rendnau to e
Way-BarGrand'Rlme, .
6 toat as tUS
tisire. ,.,



PALE AUXILA.
car cette Maion done da
hoa, elle ne regar te pas (n
prix, eUe Uent piut6t a coBy.
server a' bonne renoneaeU.


lime juad srl Node46d IU
10 paine e r1 alvegarde delbs
loot MrLC" le
Ere Clume es brfeke par l'Iuille-
rein' des aloyeU%, rnpl.;aiea do
faux-Ispats el de Jewuus Ou N
combimaismuscrimIaeIles.
fl~retI OVIS


-* Ic---~c -i- c--9~--T ------ ---- --- - T--- -- ------~----- -- ~- --


a


w


C* : ~~~~-- ~ -- --~ -~ -r -~--;--~- :---.----,.,- _:~~ ~





PA~k~2 ~ 45~5* --


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


c0,i&Pl IRAUV1A DM CAllI't 1mLB6RAHImuB
19 Mars 1929


Le guerrsolvill
mu nezique
MEXICO- Le g6n6rl Plutar-
co Elias Calls a promia aujour-
d'hui au president Portes Gil de
hire one champagne d'extermi-
astion centre I 'arme inaurgde
par le general Gonzalo Escobar
qui eat en leine retraite. II an-
once qu'il commence immd-
diatement A organiser la colon-
asne qui marchers sur Chihushuah
pour ecraser et exterminer lea
rates. tans son message datE
do Guadalupe Victoria, provin-
ce de Duranco, le general Lalles
declare qu'il va partir prochai-
eoment pour Torreon doni l'oc.
cupation, dit-il, est ochev6e.Des
aviateurs en reconnaissance si-
goalsient que la retraite des in.
surgs s'est aria tee A Escalon,
dans le sad est de la province
de Chihuahua.
I'Iammigration
on Gr6o*
ATHENES-Le gouvernement
hellenique sollicit6 par plus de
200.000 grees habitant la Russie
qui demandent A s'tablir en ter
ratoire grec. a do refuser, le
ys n'etant pas en 6tat d'absor-
er pour le moment le moindre
surcroit de population. Le gou-
vernement a meme retire l'au
torisation d'tablissement A un
miller tie candidates A r'immi-
grat.on auxquels il l'avait dejA
accordt. lToutetois, ce contin-
gent se trouvant d6jA d&barque
dans quelques ports, la question
de lcur admission sera soumise
A la h(hambre qui decidera.
Contrele gas toxlques
BEl LIN-La Commission des
Aflaites F.tranfires a adoptl le
protocol de GenEve interdisant
remploi des gaz toxiques en
temps de guerre. le sous-secre-
taire von Schubert a declare que
adoption du protocole elait le
meilleur moyen de dissiper la
crainte que 'Allemagne se pr6-
parait clandestinement A la
gnerre chimique.



L'd ucation
PAR

le Cinema


Le Service Techniqae de I'A-
piculture, avec la co laboration
du Service d'H ygione, a entre-
Vris dons le )~parlement du
ord une grande tournee de ci-
n6ma educatit. Des films sur
rhygiene, I'agriculture, etc, sont
Mionltrs aux populations et cha-
eun y voit comment on doit
nmanger, hoire, se vOtir, se cou-
cher, travailler.
Des representations ont lieu
Mr les places publiques.Le lun-
.i9 It mars,elles lurent domnnes
A Plaisance, le lendemain 12, A
Pilate, le 13, A Port-Margot, le
14, au Limbe, to 15, A la lerme
cole du Morne-Rouge, le 16,au
quarter de Ia Fossette, su Cap-
Haition, le 18, auso Perches.
Avant-hier, c'est A la Place du
MarchA de I'Acul-Samedi que
rcran lut dreasN. Hier, le cine-
ma ambulant du Service Tech-
a ique 6teit A Terrier-Rougoe.Au-
is-rd'hui, ce sout lea habitats
bsTrouqui sereot devant l't-
eIa,. Dmain, cest 0rtLilmrt.
S i aura sa repr station. la
[ ft, Ouanaminthe, landi pro-
Min, 25, le habitants de Li-
S aonade applaudiront lea films
palilear seront montr6s.Le 26.la
machine sers au Quarlier Mo.
I a, le 27, a 'Acul-du-Nord, Je
t la Plaine du Nord, le 29, A
r l Grande Rivere etenfln.le 30.
A Milot.
S Lea repr6eeatations saont or-
ies asous le control de N.
OA. Kolbjorsea I M.R.H1bert.


I. Meaer pMrasMeera qie rois
Am qiatre diarn'r par asI
WAS INGTON Le resi-
dent a intention de limiter A
trois ou quatre par an le nom-
bre des discours qu' l prononce-
ra en public. II a dej6 refuse
deux invitations, l'une de Ia
Croix Rouge, I'autre des Filles
de nla Rvolution americaine quo
ses predecesseurs avaienit 'ha
bitude d'accepter chaque annoe.
Le Dparlemest de la Mlariae des
Eltls-lais el l'ovetrlioa de
lieuleasat Isonse
WASHINGTON - e Depar-
tement de la Mari.:e se propose
de munir tous ses sous-marins
d'appareils respiratoires permet-
tant de quitter les submersibles
en plongoe come ceux qui ont
ete essays recemment sur la
cate de Floride. Chaque homme
d'equipage sera pourvu de deux
dispos tila de ce genre.
I. PainleP blame
les Chefs mililaires framsais
PARIS- A la suite d>,s inci-
dents de I'armfe du Ithin. le
ministry de la guerre a inflige
un blAme au general Goubeau.
commandant A Nayence, et re-
levd de leurs commandements
le generpl Partouneaux A TrEves
et le colonel Larminat A Duren.
L'Exil Rouge
BERLIN- Ee Cabinet discu
tera cette la question du sejour
de Trotzky en Allemagne. On
pense que I Exile bolchevik se-
ra autorise A rester six mois
dans ure station thermale pour
y faire une cure.
l es aulos A New-York
ALBANY harles, commis-
saire des vehicles automobi-
les de I'Etat, announce dans son
rapport annual que 2 115.178
automobiles ou environ 7 pour
cent de tous les automobiles du
monde ont et0 enregistroes dans
I Etat de New-York en 1928 En
1927,ce total se montait A 1.961.
107.

Pour no* 6collers
les plus n6cessiteux
AVIS
Le Secretariat du Comate hai-
tien de i'Alliance Franuaise et
celui de I'Association des Mem-
bres du Corps Enseignant ont
l'avantage dinlormer les inte-
resses que les deux Societes ont
pris l'initiative d'oflcir A leurs
raise, pendant un mois, un re-
pas substantial, A 20 ecoliers ne
cessiteux, en etat d'vnbmie, ap-
partenant aux Etablissements du
Quar ier de I'Exposition.
Le repas sera servi A la Cre-
che, A l'enlree de Targeau, de
11 heures 15 minutes 1 heure
de I'apres-mida.
Les benEficiaires seront rerus
sur presentation de la carte d'ad
mission delivree par lea orga-
nisateurs.
D'autre part, parmi le grand
nombre de malades qui vont
chaque jour A I l'1pital G6n6ral,
so Irouvent desenlants qui per-
dent leur classes, en attendant
leur tour de consultation. 11 eat
ouvert A rAsile Franais un dis-
pensaire de la ligue franco-hai-
tienne, flliale de lea ligue iran-
aise pour iam6liora~tion physi-
que de 'humanitA.Apres entente
centre M. Cheriez, President de la
Societte de Secours mutouels et
de bientaiance, et M, L.C. LhI-
risson, lea ecoliers mailades les
plus pau *res, munis de cartes
I'Alliance Francaise, seront ad-
mis gratoitement en consulta-
tion A IAsile Frangais, et rece*
vront, au besain, des madica.
ments.
Jours at heures: Lundi et Sa.
media de 9 heures A 11 heures
Port-au-Prince, le 19 mas 1939


CESOIR
Grand Gala. Le cht-d'cru-
vre de Lamartine.- Mise en
scene de L Poirier:

JOCELYN
avec Tallier es Myrga.
Entree: 2,3 et 4 goures.


1929, 21 MARS. Qual joll
mEtier que celul de fleurlsteI...
Cest le mot d admiration qul
vient tout naturellement d tous
ceux-ld qul, passant a la rue du
Peuple, contemplent les belles
fleurs, roses, lys ou marguerites,
qul. issds par des mains dell-
cates, ornent, jardin mer-
vellleux oi seul manque aux
roses le parfum, la piece den-
trWe de rimmeuble Ao 1825 oil
Akme Vue Torchon, prestidigi-
tatrice mervellieuse, laisse
Ochapper de ses mains les fleurs
les plus belles.
Lire remain la surprise qu'an-
noncera a Norre Journal a.


Les Persass marir deitet
a knbraceleH


porter


Ce sont les femmes persenes
qui formulent cetle curteuse de.
made. La Ligue pour la dd-
fense mutuelle des femmes de
Tabriz) a demand aun gouver-
nement de T'hEran de fire vo-
ter une loi en vertu de laquelle
tous les homes marines doivent
porter an poignet droit un bra-
celet en argent muni d'une chai-
nette et d'une fermeture A clef.
Cette clef sera deposee chez le
religieux qui a b6ni le marriage.
Tout homme mari6 qui ne se
conformerait pas A cette loi se-
rait immediatement arrete et
condamn6 A dix ans de travaux
forces.
C'est tres aimable de la part
des femmes de Tabriz. Dix ans
de travaux forces! Le port du
bracelet doit certainement,dans
'idee des membres de cette l i-
gue, avoir une signification que
ad 6 p che n'explique pas-
mais on la devine.
-o-
Elt puisque il est question dt
la Perse. ajoutons que le Parle-
ment (Medjliss) de Teh6ran,
vient de voter A l'unanimite une
loi presented par le ministry de
la justice et a olissant I 'esclava-'
ge en Perse. Tout individu vi-
vant en Perse est proclame libre.
Toute personnel fuisant directe-
ment ou indirectement le com-
merce aes eselaves en Perse est
condamnee de un A trois ans de
travaux forces. Les esclaves qui
servent encore chez les Persans
sont maintenant libres. Its peu-
vent rester chez leurs maltres,
s'il le veulent, mais ils seront
consid6res comme des servi-
teurs libres.


La peau ru-

gueuse neces-

site ce savon


II agit doucement sur les
pores de telle ltaon qu'il falt
mieux que nettoyer. C'est une
combinaloa doe savon pour
la peau. 11 dissout toute trace
de salete et aide la peau A
etra tendre et douce,


L'Exelento
Savon de la pean
Produit one mousse epaine
excelleute.
II adoucit et eal6ve les ru
goites et tonifie le cuir cbe-
velu. l aide donc nmaintenir
I'clat de luoI sante.
En vent chess tons les dro-
guiates PoUr 0, 30 cis. seile-
ivi 11 coat ex6di6e s r6-
ceptlion du pri.
EXELLNT1O MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents p demands pour mous
pays.
3crivez pour renseignemeul.
pour ...


~i.


MIT N I. KUICi


L'auto qui porte son nom a
rapportc des millions, et it
meurt pauvre.
Le 5 mar courant eat mort
au Harper Hospital de Detroit,.
M. David D. Baich, Age do 74
ans, foadateur de la nick Au-
tomobil Company ., mainte-
nant incorpre l a Ge6nral,
Motors Corporation.
M. Buick a succomb6 A a
cancer. II est mort pauvre, A peu
lprs, sans ami. Dana le modest
appartement o il vivait, il ne
pouvait meme paa se permettre
e luze d'uun te16Ephone.
En 1901, M. Buick 6tait plom.
bier. It vendit son fonds pout
100.000 dollars et er mat A cons-
truire des autos. Apr6s bien des
vicissitudes, it tronva des bail-
leurs de fonds, mais ceux-ci lui
firent dEtaut just au moment
06 l'auto Buick comment ait A
se bien vendre. La Cie. Buick
fat alors rachetee par M. W. C.
Durant, qui mit des actions sur
Ie marcne, en vendit pour
500.000 dollars et tonda plus
t ird a Gederal Motors orpo-
ration.
M. Buick, pendant ce temps,
se lancait dans diverse entre-
prises, mais aucune ne reussit.
It revint enfin A Detroit, Age
de 70 ans, sans argent sans
ami. Ces deux dernieres anndes
il etait repEtiteur dans une Ecole
coinmerciale de Detroit. Des
nolliers d'autos portant son
nom, i1 n'avait meme pu s'offrir
la plus modest.


S:L' oh de Paris vient de
publier de extraits d'un docu-
ment militaire secret montrant
quo la Hollande, en 1918, avait
ucoau an accord avec l'Alle-
magne permettant A celle-ci
d'ufllir lm chemins de fer hoal
landais pour des trains d'ap-
provisionaements militaires.
Le journal qui fublie cette
grave information affirmed quo
authenticitdu d document en
question ne saurait etre mise
en doute.
Cependant. dans lea milieux
folitiques hollandais, I'opinion
est qu une parties de la Presae
frantaise use de reprisailles
centre un journal hollandaise qui
a public le texte d'un trait se-
cret franco-belge.


Grand match

de lutte
Nous annoncions derni6re-
ment, qu'un grand match de
lutte allait avoir lieu, A Varid-
t6s, entire M. Robert de Paris,
I'aimable professeur de culture
physique et un lutteur allemand
que M. de Paris a dejA rencon.
trW et vaincu deux fois. Le match
aura lieu le samedi 6avril pro-
chain et sera des plus interes-
sants A voir.


-I


I vitam-s


Le Moi


vAISSAACES: '
M. et Mme W. Volm|
plaisir de tfaire part A eu
de la naissance de lea I
Nina, dimanche deraie
b. 1/2 du soir.
De meme, M.et Mmao
Duchatellier annoncent l
amis la naissance de leomw
entrants.
Tous nos vasux aux
b6bes.
DEUIL :
Nous enregistr'ons awe
la mort de Madame NI
Lemoine, n e Lola Fra
survenue A Saint Thoma~
Mars courant.
Sinc6res condoleances.


Le recrutement dans les Communes di


LE M
que ten
see, aux
meats c
Secrtai
tion Pu
feress
Commu
lions ai
pour le
Gonzag
adresse
au-Pri
seils (.'
la Prdf


No. 886

Aux Ma
mun
de F
balai
M(
J.aiI
muniqi
certified
19 Jam
le Secr,
tion Pi
Arrond
blique,
active
mission
tement
admis
I'lnstitu







I/


6tudiants pour le Cours Normal a

Institution Saint-Louis de Gonzague.


lINE CIRCMLAIRE DU PRIFET DE PORT-AU-JPIINCE


IATINpublia, il y a quel-
nps, la Circulaire adres-
x Prefets des Arrondisse-
le la Ripublique, par le
ire d'Etat de l'Instruc-.
blique, les invitant d in-
er les Administrations
males de leurs juridic-
u recrutement des eleues
Cours Normal inslitud
titution Saint-Louis de
7ue. Voici la Circulaire
e par le Prefet de Port-
Ace aux Magistats et Con-
ommunaux relevant de
ecture quit dirige :
lure de, Arroedissements
de Port-au Prince
le Ier F6vrier 1929.


CIRCULAIRE
igistrats et Conseils Comn-
aux des Arrondissements
'ort-au Prince, de Mire-
is et de Lascahobas.
onsier le Magistrat,
lavantage de vous com.rn
uer sous ce pli en copie
e la Circulaire No 168 du
vier dernier, adressEe par
etaire d'Etat de I'lnstruc-
ublique aux Prefels des
easements de la Repu-
les invitant A intEresstr
ment lea Consedis et Corn-
as communaux nu recru-
des 616ves devant 6tre
au course normal cre# A
stion Saint-Louis de Gon-


zague, A Port-au-Prince, A la
suite d'un accord entire le D6par-
tement minis eriel de l'Instruc-
tion Publique et le Directeur
Principal des Frmresde Instruc-
lion ChrEtienne, pour former
des Instituteurs, en attendant
I'1'ablissaement. prevu par la loi
du 30 Juillet 1929. d'une cole
normal do garcons.


Le recrutement des mattreR
ualifles est le premier term
u probl.,ne de I'Enseignement
pramaire et de sa diffusion et il
est just que le Gouvernement,
qni a nsero a r'ordre du jour de
sea reforms les plus urgentes,
cell de cet enseignement, in-'
vite A y collaborer les organis-
mes locaux en t6te desquels
viennent les administrations
communales, representants di-
rects des populations et qui lien-
nent, au reste, de Ia loi des obli-
gations tormelle A cet eflet.
Ce qu'il est requis de vous
pour le moment, c'est 'entre-
tien A Port au-Prince, pendant
toute la durEe des Etudes, c'est-
A-dire deux annEes, d'un bour-
sier choisi parmi les jeunes
gens de votre circonscription
aptes A suivre le course normal.
Ces 6tudes achevdes, le jeune
homme recevra le certificat
d'instituteur et immediatement
an employ dans unee cole de sa
Commune. 11 ne lui sera, en re-
tour, demanded qne r'engagement
de servir dans lensesgnement


durant cinq annees, ce qui
vaut pour lui A un anm
nouveau et appreciable.
J examinerai avec iOe
cessammenat, :e moyep ft
taire A re6liser ce concooig
convaincu que vous en le
point d'honnetr.
En attendant, elcomani
dra bien que les future
skiers aient 'autorisatiowu
parents et qu'ils aient
sance du course norm'
sont a pelEs A suivre, vwa
drez iben donner daons
circonscription la plus la
blicit6 A robjet do cetle
laire et vous mettre en'
avec 'Inspection Scolaire
de tous renseignoemenlts
En etant d'ailleurs mot
A votre disposition et
families et des jeunes
votre circonscription
question interesse, j'at
resume, volre attention
ticulibrement les parag
4et5 de la Circulaie Ae
rielle que je desire vi1
voir produare dans m al
cription, son plein et enli
Veuillez m accuser r44
sans retard, de la pr
dans le delai de quizainal
tir de cette rteep ion, t!
mer de la suite que v
res donnae.
Agreez, Monsieur 1.
trat, les assurances do
consideFation.
CLtMENT MAO


Toutes les Polices


DE LA


Imm


comprennent la Protection cntre


Foudre sans augmentation de h



IugLeBosseCo


Agents G6n6raux


-. --'- -- i; -- ------------- ~--77


i


as..~!2.


df k A


I


Imi


I


i-V- LIATQ~QQ~Qd ;. 21 ibn I~Q~~Q~









pott4u-prlnce


Jeudi


sUE: PA


21 Mars 1929


Amikete


aps lieua.L'afs-re por-
le Parqet no'a
quolriadifrence de cot
it, cpepodant, per la
d ses tonetions, est les
iA des miaeurs. 11 a
brvention 6nergique da
D6pertement de Ia Joe-
o oblier cestfoactlon-
A marcher. Entre tempi
n so pursuit. La plain
be sour ce quo iln'e.
ys do registre 'inascrip-
ofcir de 'Etat ivil d'a-
us honnAte home, Mon-
llihodore Denis, eat appe-
Cabinet d'Instruction. 11
at avec vohemence que
t est ihe et blen recoA-
quoe lees regish6i odt 6te de
sa grefte. Le dossier de
rcommuniq6e asn Par-


VERDUN,

visions-

id'Histoi P&,
enfin la v4ri46
- a
aer la Ouers6
pmrce que L6on Poitier est
e un ancient combattant
traduire see impressions
parce qu'il a obtenu
ours militaire internal
St uppii dates plis hsau-
e qce les roeenstitutions
d' dilerie 1tepr6senteati
lseaes n:'en- hinllions.de
que des anciens com-
tet notammient ls an-
hiroTques survivadts du
des Cajrsont venus eux-
S flgf dans vocation
$9 t ques vecues par'
d of voit Ver-
S~Mtire on voit
Rt e nn pas une


Mv urs de
phiquese
a dde bion
le direction
nt pour la
,C isus, le
,n savons,
Sr A Mme
e a Aa rpon-
0 ou a ses
S comme
D jai tue
Pierre L'Her-
raftnnt, di.-


ari s dna=I *Jo Judi


qet p ls requkioire d6fini-
t -l d piu a d'ua mois en
co buems. _re tom ,-- Fins.
traction n'et plus screta-- Ie
qidam et an coursant dfe Ia da
,oeltion catgorique de offleier
Se rEtat Civil.
Out ... Les regstros aout re-
trouvas. Par an mimoire,--cest
seprenant,- quo le Quidams
M rem au Chef du Parquet, 11
coabttI declaration. di l'of.
cier de lEtat Civil- I'lnstruc-
tion eet devenue commune en-
tre le Parquet et le plaignant ;-
et le Parquet so base sar ce me-
moire insolite et conclut A an
supplement d'instruction.
La procAdure en partage en-
gagee, arrive A son tour de r6le.
On 6vque 'aflaire. La parties
assign fait defaut. Le deman-
deur an partage sollicite une re
miae A Jour flae. Or, an grand
4bahissement do I'auditoire, le
vinastere Public soe ait I'adver-
mire de la mineure ; il se 16ve
at dit en lieu et place de la par.
tie delaillante : raflaire no doit
pas etre enr6lee; le criminal
lieut le civil en 6tat. El le Juge
decide : faflaire nest pas en
etat. 4 Quousque tandem, Cati-
Uina ?
,ourtant depuis quatre mois
['instruction de cette allaire tral-
ne. Qu se passe-t-il ? President
Borno, Minastre Rameau,ouvres
vos yeux. Des choses passable-
ment desagriables se commet-
ient dans la Juridiction des Go-
nalves. On nerve lopinion.Que
ae passe-t-il ? Les justiciables se
plaignent.

La prison du cap
on quarantalne
Notre confrere a Les Annales
Capoises rapport qu'un cas
de m6ningite c6r6bro-spinale
ayant Wt constat6 A Ia prison
du Cap-Haitien, I'Etablissement
p6nitencier a te0 6ussit6t mis
en quarantains.. lcept -ee s
m6decins, nul n'est admis A y
penmtrer.
Inculips, prem,nus c acctsei
de contraventions, de d6lits ou
de crimes sont interns provi-
soirement ou dans les prisons
des' Communes environnantes
ou A l'ancien Arsenal ou se trou-
vent les Bureaux du Quartier
G6n6ral de la Garde d'Halti.
Des mes ures rigoureuses d'i-
solement ont ete prises A I'int6-:
rieur de la prison aflin d'empe-
cher la propagation du mal.

ELos grande *zp6rilen
,oos i OorntUfques doea
la ibi 4 Atl'A U es,
( L'ljlustration ) consacre
uie nmevehe elude au project
6etbli pir M. Georges ClaUde
et Paul Buucherot en vue do
caper une eiergie conside-
ranie en atildsnlIsa differ6uce
de temperature entire les cou-
ches superficielles des mers
equatoriales ? (L'lluestrations
nous05ia44e l.Geobrgee Jan-
d4 etasoa'equipe doe avaets
collaboratturs A 'bord du
yac h', anJacA son arrivEw
ca ntdtfwela avfeX Geor-
ges Claude expliqueoa\ .Ma-
nuel Ornez, mamnstre des Aflai
res 6trangires, i'immersion,
prochame du toyss. u res n
ia valle de Matanzas.,o tuyau,


pourl


eavalt


a olanea
II vient de so porpetrer A MoA
ila. septu section rarely do
Gram Mornb, un fait de pio
scandaleux et attentatoire A It-
pals deo paysaMs. .
L'huister Hillion Vernet de
G aos-Morne, on verto d'un ju g
weat per dataut du Tribunal de
paix do lieu, rendo depuis sept
sue, per consequent firpp6de
p6remption et inexistaot mux ter
.mes de article 150 d code do
procedure civil, qui pis eta, eet
attsqu6 event les tribunaux seu
p6rtersnt 'est pr6sent6 en In deo
mere d uneo senagtasre, veve
Accil Meida, et a tait main bem
sur tones se meubles et eflets. I
no sest peea contenii de promeo
ner ses rapines en Ia demeur4
de la malheureuse, il -ae visit 4
toutee lee masons avoisinantes
habits par les enfantsa et pa
rents de la vieille, at a 6gale4
ment fait main base our tous
louears meubles et efets.
ourtant an jugement rendI
par le Tribunal de 16re Instance
des Gonalves a retabli Isa pos-
session de la malheareuse our
six carreaux de terre don't elle
avait dt6 chasse brutalement.
11 se dit que cela availt ti faith
avec lasseunimen' du Parquet.
Que se pass-t-il? Une commis-
sion d'enqu6te sur ces laits s'im.
pose, Minis re Rameau.
C'est do brigandage.
OBSERVATOR


Arrestation

de Gandhi
Le mahatma Mohandas K
Gandhi, chef, depuis noinbre
d'anntea du movement natio-
nao iste aux Indes, a etd arr6t6 i
Calcutta
Gandhi a toujours prech6 A
see concitoyens la resistance
passive par toe boyco'tage des
pflttuit angdtais et autres. mo-
thodes de ce genre, pluOt que
I'emploi.de la torce, pour obte.
nint le gvernement autonomy
auxindes.
II a ddclar6 au moment de son
arres'ation, qu'il espire que d'ici
un an, son pays aura le home
rule. *
M. Romain Rolland a cerit un
magnifique livre sur G ndhi,
Mahatma Gandhi.

Insertion demanded
UNE

JRectification

linecessaire
Dans tn s Echo de .brkmie ,.
paru dans Le Temps, ces jours
derniers et qui est un amas in-
digeste doe tits m qsb ngers, il
est exprimt uar le Colonel Tay-
lor, chef des travuux publics,
une opinion qui, accrtditee sans
control, rangersit ce fonction-
auaire A Is classe de nos porte.
Or, c'est absolument faux corn
me tort ce qui soi de la plume
envenimee et baveouse de Mr
Emile Roomer.
La population se rapelli tre
bin de arrnve de r Tsylor
A J.6ri*ae car plsietars so trou-
veint sar le wharf. Ce vieuxs
whert tremblait a chaque choc
an'il recevait des arandes cha-


v oew


suicarmaL


Que se passe--il aux Gonaives ?
'a e @e......


Malaadies deisPeau
Maux de Jam bes
smatagm"mg mm Pat .r


FqC~ PUR, TOM


AcS dXW*~,EC.LZtJAS.
CROUX Ogmdhuv P&rmaed.
72, smu Chfi.1Mp.IMadCif (Seine)
to no" WSW**An pl'nsciesr~d
A*"k 'A ~ rs-m.priics. 0
O MAKfN. P~itFz


* ^


L'Ombre.

Rouge

Sous ce titre Pierre L'her-
mite, a publikd L' CaoIx, un
articles rat centre le pdril
commuwa e. Nous extrayons
les pastasuuwants:
Je viens de parcourir un
livre eflrayant: hosou sons
voiles fl). 11 est crit par Jo-
seph Douillet, seien consul
de Belgique en Russie, food
de pouvoir de la mission an-
jilamhlique Nansen.haut corn-
missaire de la Socie6t des Na-
tions,pidnipotentiaire de I'Eu-
roplen Student Relief. home
cal me, anx yeux ouverts, qui
raconte ce qu'il a vu et enten-
du avec une precision de pho-
tographe...
Aux politicians, tourists et
amateurs, il' rtpond : Moi,
Beige, i'ai pass Itrnt<-elnq
ans de ma vie (d 18916 1926)
en Russie.l'en pa ile la Inngue,
et j'tffirme connatlre le pays
d fond. Exceptlonnellement,
'e jouissais d une entire li-
ert6 de diplacement. J'ai vu
l'int6rieur de la maison, et
non la taqade qu'on illumine
6 I'intention dfs voyageursde
distinction... a
i
Ce livre est tin livre de
cauchemar, A ne pas lire le
soir, tellement il est bourr6
de, rcitsde luerics, d'empri-
sonooements et de tortures, in-
fliges non pas sculement aux
bourgeois, mais st.rtout aux
ouvriers et aux paysans, don't
les usines el lei lerres soont
(I'ailleurs ruinees
Robe pierce Fonquier-Tin-
ville, Cnrrier, Lebon, ne s'mt
q3o des eniaus de chceur
dans le crime c6te du Gu6
peou
Et la conclusion de i'auteur
est in suivante : I'ai le devoir
de crier d thumanitld tout enj
Niere que le people russe subit
us long martyre, sous lim-
placable dictature du commu-
nisme. Et les penples civilises
n'ontljps le droit de regarder,
ssAhs parler, le monstre comn*
muntsme psogresser en Euro-
pe. Car il reorIsente un immen-
se peril pour les Elats, la so-
ciet et la civilisation.
(1) Editions Spes, 17, Rue Souflot.


NOUS VENDONS AU

COMPTANT:


Ciment par sac Or 0,82

T6les anql.29 gauge 0,53


Brique epais.


2 1/2


S1-7/8 9,50


le miller


Le tout pour bien construire.
Port-au-Prince, le 18 Mars 1929.
L. PREETZMANN AGGERIIOLM & Ca
__ miim .".'! l . .


Avis
L e soussignt,Altrcd Auribin,
proprietaire, demeurant et
domicilid h Port-au-Prince,
ayant pour avocats Mes Her-
marn Baron et Alhanase M.
Auguste, info: me le public en
gnudral que, la propriet6 sise
en cette Ville, au Poste Mar-
chand, est encore indiviseen
tre lui et son frere Pierre Au-
rubin. En consequence, jus.
qu'A 1evencment du partage
judiciaire qui doit dtre inces-
sament provoqu6, le sieur
Pierre Auribin est sans.quali-
Id de disposer d'une portion
d6termin6e du dit emplace-
ment.
Port-au-Piince, 'e 19 Mars
1929.
ALFRED AURIBIN


F'


Steam vulcanizer 3 molis,
sizes trom Ford to Cudillac.
Will sell cheiayve for cash
The up-to-date Tire Repair
shop.
1366 Grand'Rue.


Monaco Bar

La direction de I'6etablise
ment conone sous leo sm
MONACO BAR annopce A as
Clienltle qu'i a t6 trjanat6r6
au No 120 de la Rue Dantlb
Destouches cooatigne a I'olfice
du Garage FoirdsOn.n


A
*t%~ 4~


-4`


thcat1R3


* I 1',


--


I


12


I'sal


___ ___ 7 X _1__ L __~__ _~__ __~ _~_~ __ _ __ ____~____


---- ----;-I-:- -


Akbmw AGO


I




bAALUJ~ I jAI 1Mn 9


Lils en Fer cl en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de
Salon (articles Viennois). Glacieres, Armoircs, Coifleuses quevous trouverez


chez H. BALLO VI Fils

sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiques ,

--- I -- UL II I


Un bas delgant et d'une
dure d'usage surprenante
DOUR la femme qui demand le dernier style en vogue
tot qui apprecie aussi fl.conomie d'un long usage, le Bas
"Holeproof" prisente u i attrait exceptionnel.
Outre sa beauty, le Bas "Hole-
proof" offre l'aswurance rare d'une
tongue darie. La pointe et le talon
plus sujets i l'usure dans la fabri-
cation ordinaire sont re nforcis tout
sp&cialement dans le Bas "Hole-
proof." Ce perfectionnement est
it propri6t6 exclusive de la marque
"Holeproof."
lien connu pour son long usage
et sonprix moderei, e Bas" "Hole-
proof' permet de rcaliser usne
double 6conomie.
Voyez par vous-mime la
marque defabrique:"Hole-
proof'"surlaprochainepaire
de bas que vous achi:ere.
$1 Vetr det tus i rs b sr.i m i^.:ts "',
MOHR & LAURIN
Agents

Bas ffoleproof
j| fi t NO "n 4 0 k"wawk-, "'is., t P. A
afr~nrde d4t etlc t I. l tujrIs IIatllr de bOOeaBWrie



A L'ELDORADO
VObLS ROLF EREZ :
Ln BiLLARD de luxe,
lke ddlicieui.rSORMBIS et de
rerquise CREME d la glace.
e la BlPRE fralche et mousseuse
De .savoureu.r SAD 11CIIES
1kDe fameur COCKTAILS
D)u CHIAPAGIE
Cafl de ler ordre."
ELDORADO
Place Dessalines
FirD. GAIRAUD, directeur.


LE ROI DES RHUMS
C'ESTLE
NECTAR GAETJENS
N 1940, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.
Reduction de Prix


Rhunis en bouteilles A partir de 1 gourde 1/2 A
1/2 bouteille molti6 pris.


Sans
l Etoile
2 etoiles


etoile


10 Gdc,


2 Gourde
2,50
3,00 ,


3 4,00 '
4 etoiles 5,00 .
5 7,00 ,
La ME CTA' .NEI st vieux de 20 ans.
SES PA : ler Prix, Medaille d'Or, A Exposition dc Milan
liacars Medailles sax Expositions Commutnales Haitienncs
& ika Coobux eo malotes Expoeitions
I Miatoy Aent aussi a la disposition de ses Clients :
,r.t.lA pour liqueurs, alcohol poor e"blisterle,alcool
a..-"


A vendre
Meubles A vendre: Lits
divers, glaciere, rechaud 0Pi-
roless miroirs, chaises, cabi-
nets, etc.
S'adreaser A:
R. RENFER,c/o Van Norden
Rue 4 Avenue L.


6opgraphte Atlas
DU
Cour. *6anenitaAre
PAR
Luo Dorainvllel
lembre del SWeI616 de 6egrapte
do Paris.
Haiti, la Rpublique Domi-
nicaine, lea Antilles, l'Amdri-
que, I'Europe, l'Asie, I'Afrique
et I'Oc6Rnie.
Achetez ce livre an prix
de Gourdes 2,40.
Aux Magasins de Titine Au-
gustin, Simon Vieux, Velten,
Au Capitol, t la Pharmacle
Marc L6ys et & Imprimerie
du Commerce, rue RouxL


-.$


UNE


WURBI"


No souffnrz plua S- a vu de suite.
Le Liniment do Sloan a de R at Sciatique,
ddlivrd de leur mal des LUi egaU de Nora, En.
milliers de personnel qui so, Cot Crampes.
sont rendues compete avec II ae fat pea frictionner le Sloan
quelle promptitude il calme la pda6tre rapidement juqu''a la ra.
ouleur. Elles le garden & clae da mal et vos erez heureux
port6e de la main, pretes l1'em- de coastater le d6licie oulage.
player sans ddlai pour des cas annt qu'il apporte anu harder.
fl,=. L .. ,mmdum


J. D. MAXVEELL & :;o
Reprtsentants pour Haiti
1619 Hue Republicaine
(Grand'Rue).


I I
PLA(


Cate chic Restaurant de lcr choix oo I'onatrouve A toole heure les consommatioul
les plus d6licates. Saudwiches sans pareils Bitre A la Pression.


Stock renouvele

LA PARISIENNE


Angle des Rues Republicaine et des Miracles

Port-au-Prince Telephone, 2006
aumoum~-


C'est le moment de songer a

renouveler

Vetements let Chaussures

pour cela, il faut aller voir les

COSTUMES pour HOMMES,


Et les CHAUSSURES pour

HOMMES, FEMMES

et ENFANTS.


LeS
Trianon
Deauville
Deauville


Vente en Gros et D6tail.
FRANCO & VICENTE

ProprMidires


Aff2MIJPOLV6 EIIICEL


.*.: LA


.1 -.


r- ~- -r .r.. ek..


V.11


_,i


--


__ __


- --


I -


onm -- --omu-mo


... .-


-..~. ~.~..- --


__ __


I - _-1 .ip o bw~- --m--~~--~""ppo "r


a JIATITN 2,1 htAM 1908


'* * "I-


iL A.. A:


I,




LE bIATI qq 21 lMars' 1UWPAGE-S


DE PLUS EN PLUS


LES NOUVELLES VOITliES ET CAMIONS des GRANDS


FABRICANTS SONT IQUIPES AVEC


Les P EMLS et les ,CHAIMIBRES

G.i.oodrich

Sans discernment touted les Marquens
Sans discernemenit toutes les Marques dc Caoutchouc subissent


6preuves severes;


et le choix de GOODRICH


a une signification double
La Quality et la Valeur de la Voiture sont encore augmentees
par r'Equipement des PNEUS et des CHAMBRES


Le Prix d'achat de la Voiture


aussi bien quc le cout d'Entretien


sont reduits au minimum.


EXAMINEZ VOS P N E U

Toutes les Dimensions

Pour CAMIONS

et VOITURES

en Stock. 1
S---00oo1--


et .CHAMBRES MAINTENANT

Toutes les Chambres

GOODRICH

soit


' HEAVY DUTY


-t0oo$


S Goodrich .
ilvertown
ac vsea Ro CoM.)m
VOTE OPINION EST SUPREME, MAIS POUR APPRECIER UN BON
PATE, IL FAUT LE GOUTER.

Acelez.." Goodrich"


IHAITIN MOTOIIS S. A.


DISTRIBUTEURS POUR HAITI.


PQRTmAUmpRINCI,.!P


* . *


i
I-* '*
1

\
k*1M


CAP-HAIT.I
S*


* 1 iI 'C-


I.


des


2)


I


II.


--


"' --- 'I


= v


.$ ,,~,~~L7;~1'.~' 'I-~-=----~.-~-~~'T~'TI-~-----*71f~i-r~5


---I.-.,~~. I _, _ ' ~r~-~,~ mu_ _* *'Y; .. ) '


E~' z i


m ,


fT


I




70 AIM-


* 'A


i MATIN 21 Mars 1929


donne dBEO la fL-ce
* done de la force


Convaleocence
Neuraoth6n~le

An6miq


U I Cood& CLOBEOL
.1 iftegea ft orcgnerveoam
-~at rand *uz nodstfa uennis
hut. e 68C nerlie. cur
5 ineuplmeaw at lor vicuer..,

(to Wancino
Ulf.


tomuiia Phmo oa

Inc. New-York

PRESENT


Coin


VIVA 7 ONAL


Nos


901


&


630


Le Phonographe A reproduction 61ectrique, le plus pertectionn6, donnant on rendement 3
p:,rfait etl prouv6 de. 98 /o. .
Dans ce simple IDStrument sont combiuns les accomplissement de COLOMBIA'VIVA TONAL
dans la reproduction de la Musique sur Disque avec le plus fin et dernier developpement
duls I'uamplificaticn. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL don e u n tpao merveitleux; non
sculement vous entendez la musique, mais il semble que vous en etes pesLtr6.


Avant d'achcter anuune autre mach ne
de ce genre, nous vous invitons a passer
voir noire exposition dans notre magasin et
cell de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue,
pour vous convaincre que nous vous offrons
une machine absolument supbrieurc A routes
elles qui out dejA pru en Haiti.
Sl.'exposiliqn ties deruiers modules reus
est permanen'e et sans obligation pour vous,
s sul 'entendre ces instruments merveilleux.
1,. PRELTZMANN-AGGERHOLM & C*


a


INJECTION PEYRAID'
WALOUR9
co"e I atrmaU.EmwA
dt tuscelemestaeb clen
eea r~cofte

fRe,,..dos Midwcl.d'Ai~w)


L~e trattement est coanplti
eaf
q u i 154Fau.
0 OLTES BONN V.5PHARMACIES *
Xft ETUM44, 1, p!


a. AL


Nous


avons


dit vrai


Nous avons dit que nous liquidions le'Grand Magasin et
nous I'avons fait.
Maintenant nous liquidons le Magasin MIGNON v et oe
sera bitntift tail.


! -.


Soyez curieux pour une lois et ivenez voir nos prix.

Mignon
1732, Rue du Magasin de l'Etat.


Chique chose ici-bas a sa co'npins gAi'Onin chaqud pi na|
derrait avoir une Police pour conpenser lea accidents personnel|
ou de leu.
les polices de isa


General Accident Fire & Life


Assurance Corporation Ltd.

de Perth & Londr s
!gar:,ntiront voire personnewcsAlre les accidents qi*."V'%S gueftelt
dcsque pas, yon e automobile conire collision, vol. feu,loudre,mal
veillance, dommaines causes A at. ui dans sa person on dn ,,,,.
bieas, v(tre maison centre I'incenl,h. et les dAqat, c.ausls p. I.I
loudr,. .
r5 4fy


I


Veive F. BERMIINGHAM


- SSOU-/GENTS
Port-au-Prince:
Utfe...m lm


G. GILG
WNC!s t: a irTM-ue ,\QVAR & Co


o


valor# tow-Us. &was~
pronC OU FWII* !
*hi artI~i"keI, d.nt on
err Ilk ro ntj,'.e asliuis*
f.11;towleor. avolfr vc~e
@1124. as omciiidans W ~cob
U!Cflb Ow, so rooy 1a4
2 u 0Is 1oIbrapla ~m
on Uea sbe 0mvia ftes,
W. rfoultats "ma. salblea
qma'cn pout .bloolt dume e cu-
te p~ol~uagdo d, GlobM.1
lCe dviiun QN80144va&ro-
mcatet. a rvinswifier. A refol-s
IV. CCsiiOL.'a;r a ce dop.,
atr .rj owUe #A,&s 4nv wog
WIY t 11-VISamy
mil *if e le .. .


halk an rez 4( ca& I
ue grade cobitructiod avec
btalcou I&lata,ande,,,,
umet o.pp..o .

Cette main seM a libm eda
petir all t
Pour le clau it dooU-
ti0o 4 location s'adreser an
CAmwr de M LESPINASSE
et ETHEART,
1610 Rue du Centre


For sale
1 Set Wicker turuiture, 2
ard tables, floor lamps, Sim
noos day bed Walnut poster
tied, mattresses, dresser with
mirror, chflooler, Walnutdi-l
ning table, six cbhirs., side
board, 100 lb. ice box, freless
cooker, electric cooker, grill,
wafft iron, boldering iron,set
NoirTAsU chinaware,and mis-
Meloaneous items.
See Lot. L. A. Dyec man,'U.
',. N. Rue 7 between P et Q.
Babiole.

A, yendre
Un je*de meables4 oa4,
2 table podrjouersas artery,
lampe de plandher. Lit Sita
moos en acier, ma'stelas, dres-
soir A glace, lit en noyer, chil.
t1 x4r,table A manner enjno-
yer, it chaises, sidebroasd,
une glasj re pouvant contenir
100 ljbdeglace, auiesa Olec-
trique, g'itle, ter, A pliser,fer
SreMaaer,, et divers articles.
S adresW r*I
Lt A. DiCKMANN U. S. N.C.
Rue 7 Babiole entire P & Q.


As CmUit# des Experls
PARIS- Les Experts tranais
out expos6 Ie point de vue Iran-
fais. t MV Owen Ywng au sujet.
du montant et des annuites des
reparations. Le Dr Schacht a
de son c6tA pail6 de Ip capasit
de psiement de rAlleamagne. On
ne pente pas qu'un accord puis-
se intervenir cette semaine.

Horn-Linie.

Le bateau 4 Kreta *, venant
d'Europe pst attend A la ca-
pilate ,verdeit. c:ourant, en
route pouir'ShAhago de Cuba,
Kingston, Sto Domingo etc.,
premant du trot et quelquesi
pabsagers.
Le navire Abessinia ) ve-
nant des ports du Sud, sera
Sle 49 courant partant pour
IrEsrope via le Nord, pregnant
Port-au-Prince, le 16 Mars
1929.
REIN BOLD & Co


.For rent
Alter Apnii ist, two story
buUdipg corner Rue du Ceoa
t:e ad Rkue des Miracles,uuow
occupied by Service Techni-
que de I'Agriculture.
Apply Bauque Nationale

A louer
A partirdu lerAvril 1929,
la mason A 6tage en briques
situee A l'encoignure des rues
du Centre et des Miracles, oc.
cupde actuellement par le
Service Technique de I'Agri
culture.
S'adresser A la Banque Na-
tionale.

A iojer


Veyes emmet vetre pea
t, .,aaarete..
Qua I aOUdre et le rouge
soot appliques sue une peau
Ipi~opretoutes les parties res-
titat sar la surface. Le rest
rentre dans les pores de la
bce. Et IA, avec la secretion
Spea sraccumule et s'a-
&awcm la poussiere et les
Vomu devez enlever cette
masse chaque jour pour em-
pecher que les pores ne s'6-
largissent. La salete non en-
lev6e inoecte les pores et de-
trait le rEsultat.


les savons de
soleot come
motive c'est-* -
d'hullesde palne
Pour voire
coutrwtez lest V
live que vous a 4
'our d one ban, e
le mot Palroolile 1
dordes. I'enveloe 1
sceau rouge sur le d
von avc le mot t
dessus.
Le Savoi PALMOl
jamais vendu eao
P6.* L


Nottoyez votre penu c est le
moyen de conserver sa tex
ture belle, et sa couleur ra-
dieusement tratche.Pour ceci,
uses le Palmolive un savon
fabrique avec les huiles de
beantIde palm' et d'olive. :
Ce qie Vas devez aire Le seul see et du
ve est dansi sa qualt
. L moiUq, a midi et avant sive etle sen I secret 4
'd vous mettre anu Ht,lave- t6 moidiale a bon
vous la figure et le cow iol- The PALMOLIVE
gneusement avec le savon Pal Chicag U. S. A.
molive et avec la mousse et
l'aide de vos deux mains mas-
sez. vout la figure pour que
0tt{k mousse yous centre cldans
les pores. Ritcez avec de l'ean
tro de. SKchez complktement. I


Eilez cette erreur
N'employez pas le procedE
C44-4sus pour leisavon ordi-
naire. Ne pensez pas que tous


MOTEURS


LOURDE a
OCGHEVAUX.


Reprdsentants pou
J. D. M4XWELL
1619, Rde R6pubL
,(Grand'Rue)


a HtTIL


3, 6, 8 et


I' ill


Repr6sentants pour,

The PAWLEY SA S


Grand HOtel deF'

NOUVEAU SER (

de RESTAU
"iors d'CEuvre v4

Plats du Jouri

-. Desert
LW-out Dour G,"
SOvICE RS S QIGI MET. CR-,
g, jiwnBMl >" <


Conseils de Beda


C lIt" K,.-.


-~ iI44~A4


L ~ -~~.fta*j~' '~4k* I


Li


,g'


'"'~' ~ -"'-----~--t--~C- -- ---i--i r


I -- -- -~--~ '- -


-- '-


a


!




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs